Journal Gitlab va entrer en bourse

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
38
22
sept.
2021

Gitlab, plate-forme de développement reposant sur git, et principal concurrent de Github et d'Atlassian (et qui a racheté Gitorious en 2015), va bientôt entrer en bourse (au Nasdaq) : les documents préparatoires ont été remplis, le 17 septembre dernier, nous apprend l'Usine digitale (sic).

Toujours selon l'article ci-dessus, Gitlab serait valorisé pour 6 milliards de dollars (tour de table de janvier 2021) et comptabiliserait 2.600 contributeurs et 3.600 clients (bon, là ça sent la coquille…).

Pour rappel : le modèle économique de Gitlab repose sur une triple-offre commerciale Free / Premium / Ultimate, où les fonctionnalités disponibles dépendent du forfait choisi.

  • # Licence

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Rappelons que la version "free" est gratuite et libre, et que GitLab ne profite pas de la licence libre pour empêcher la concurrence de proposer les autres versions sur base de leur version libre (n'importe qui peut proposer la même chose en se basant que sur la version libre), et qu'on peut installer une instance, libre ou pas, chez soit pour éviter les limites de minutes/perf de l'offre sur le serveur principal.

    Et perso, ça fait plaisir de voir qu'on peut être bankable sans utiliser le libre comme produit d'appel pour du non libre qu'on empêche la concurrence de faire. Chapeau.

    • [^] # Re: Licence

      Posté par  . Évalué à 4.

      Et perso, ça fait plaisir de voir qu'on peut être bankable sans utiliser le libre comme produit d'appel pour du non libre qu'on empêche la concurrence de faire.

      Autant je suis d'accord sur le fait qu'ils font du vrai open-source sur la partie qui l'est, sans empêcher les autres de faire pareil, autant ne suis pas convaincu que le libre ne serve pas essentiellement de produit d'appel pour le non-libre. Il y a quand même plein de fonctionnalités quasi-indispensables ou très très utiles qu'ils ne libèrent pas (le SSO, par exemple).

      • [^] # Re: Licence

        Posté par  . Évalué à 10.

        Autant pour moi, en relisant, je réalise que j'avais pas forcement bien compris ton propos. Ce que tu applaudis c'est le fait ne pas s'opposer à ce que d'autres recréé leurs ajouts non-libres qu'ils vendent. Et dans ce cas, je te rejoint. Toutes mes excuses.

        • [^] # Re: Licence

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8. Dernière modification le 25/09/21 à 16:15.

          l'avantage avec gitlab c'est qu'ils font la promotion du best of breed :

          • vous pouvez faire la même chose que nous (complètement hein, pas comme github)
          • nous ne sommes pas le centre, vous pouvez le déployer (ou vous appuyer sur notre offre si vous la préférez)
          • en mettant en avant la compétence, ils ne remettent pas en cause leur engagement, cela permet à tout un chacun de faire la même chose
          • cela permet de promouvoir les initiatives locales (sans les freiner), qu'il n'aurait pas eu l'énergie de conquérir (donc ce n'est pas un client perdu, c'est un partenaire acquis et un client de plus pour ce partenaire et d'autres clients pour gitlab)

          C'est une logique tri-partite :

          • savoir faire en propre
          • savoir déléguer
          • savoir acquérir en propre

          insérer le schéma ici :-)

          profit !

          Autant créer un eco-système « sain » sur du libre, plutôt que contractuellement (biaisé par nature, ya un i de trop).
          Cela vaut le coup de saluer l'initiative et la potentielle réussite àmha. Au moins cela donne une meilleure vision du libre de ce qu'ont fait facebook ou google (et que Microsoft peine toujours à faire, même en sortant des smartphones^W Surface sous Android o_O)

          Bref, c'est compliqué :p
          (le schéma est classique, faut que je le retrouve, pareil dans les TelCo : en lançant BouygTel, tout appel entrant était une source de revenu, même modèle que SFR à ses débuts…)

      • [^] # Re: Licence

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 22/09/21 à 12:22.

        Ce que je veux dire est que GitLab ne t'empèche pas de proposer la même chose qu'eux (même licence de code, même business model…) tout en pouvant utiliser le code libre. D'autres utilisent la licence libre à la limite pour t’empêcher de faire comme eux (tu peux fournir le même service mais pas avec la même licence ou le même business model que l'upstream qui se réserve des droits).

        Le sujet n'est pas l'utilité de ce qui n'est pas libre mais que tu n'es pas empêché artificiellement de les concurrencer : libre à toi de vendre un version de GitLab avec SSO sous licence non libre comme le fait GitLab l'entreprise sans devoir recoder GitLab libre.

        Pour moi l'important est l'égalité des droits, et certaines entreprises utilisent des droits qu'elles ne proposent pas aux autres, c'est pour moi utiliser le libre pour vendre les droits qu'on ne laisse pas sur ce code. Je n'ai absolument rien contre les licences copyleft quand l'entité qui le fait utilise que les droits qu'elle donne aux autres (donc s'interdit de faire du non libre puisque interdit aux autres), le tout est d'être à armes égales sur base d'un logiciel fournit en libre.

      • [^] # Re: Licence

        Posté par  . Évalué à 4.

        Il y a quand même plein de fonctionnalités quasi-indispensables ou très très utiles qu'ils ne libèrent pas (le SSO, par exemple).

        • [^] # Re: Licence

          Posté par  . Évalué à 3.

          Autant pour moi, la dernière fois que j'avais regardé, je n'avais pas trouvé d'implémentation libre et à peu près complète ni de SAML, ni de OAuth.

    • [^] # Re: Licence

      Posté par  . Évalué à 8. Dernière modification le 22/09/21 à 12:28.

      J'imagine que tu fais référence aux politiques de société comme MongoDB .Inc et elastic.co mais justement ça n'a pas de sens ce que tu dis car leurs versions "community" ne sont plus libres justement vu qu'ils ont du changer de licence pour atteindre leurs fins.

      Bien sûr que GitLab utilise le libre comme produit d'appel car ils essaient toujours de vendre une version non-libre avec plus de fonctionnalités même si oui n'importe qui peut forker et implémenter les fonctionnalités manquantes sans avoir à demander le consentement puisque c'est dans la licence.

      J'imagine plutôt que tu voulais dire que GitLab ne fait pas du faux-libre pour se donner bonne image.

      Le bordel c'est ce que des boites comme cockroach db font avec des fonctionnalités qui sont licencées de façon diverses et dont les version entrent sous licence libre après n mois/années:
      https://www.cockroachlabs.com/docs/stable/licensing-faqs.html#bsl

      • [^] # Re: Licence

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8. Dernière modification le 22/09/21 à 13:22.

        J'imagine que tu fais référence aux politiques de société comme MongoDB .Inc et elastic.co

        Non vu que je parle de libre, et tu me connais je sais que ceux que tu cites ne font plus de libre.

        Bien sûr que GitLab utilise le libre comme produit d'appel car ils essaient toujours de vendre une version non-libre

        Voir mon autre commentaire pour plus de détails.

        Mais si tu veux de l'explicite : je pense aux entités qui font du GPL et font une version avec ajout pas libre interdit de faire avec la version GPL. Bref, je pense aux entité qui utilisent un droit qu'il ne t'ont pas fournit. GitLab n'utilise pas plus de droits que ceux qui te sont fournis, et pour moi c'est une énorme différence que ce qui est libre n'est pas utilisé pour te vendre en réalité un droit qui t'es refusé sur le code libre (le code non libre ne sert que de prétexte pour te vendre le code libre sous une licence non libre, alors que GitLab ne change pas la licence de la version libre quand il te file l'ajout).

        En gros, je conspue ceux qui te file du libre GPL dans le but de te vendre le même code en non libre en utilisant les contraintes de la GPL comme négatif et pas comme positif (le libre est alors vu comme négatif, perso je le vois comme positif). J'en profite pour conspuer la FSF qui ne fait rien contre ça.

        dont les version entrent sous licence libre après n mois/années:

        La BSL n'est pas si mauvaise dans l'idée, tu as la garantie que ce sera libre. Et je ne vois pas où est la complexité, le code que tu as chargé sera libre le X, et la version inférieur est récupérable en libre donc tu peux avoir du libre, c'est tout.

        • [^] # Re: Licence

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          J'ai du mal à comprendre comment c'est possible. Si ils utilisent la GPLv2, ils peuvent avoir des modifications non publiées mais comment peuvent-ils empêcher les concurrents de faire de même ? Si ils utilisent la GPLv3, les concurrents sont forcés de publier même si ils ne font qu'offrir un service, mais eux aussi. C'est quoi le "truc" qu'ils utilisent ?

          • [^] # Re: Licence

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Pose-toi la question de qui ai l'ayant-droit et de ce qu'un ayant-droit peut faire (spoiler : il peut offrir une autre licence quelconque, ce que les autres ne peuvent pas faire car n'ont pas reçu le droit de faire ça).
            Je reproche bien à l"open core" classique de considérer que le libre et négatif et proposent donc une version payante non libre "plus mieux bien".

            Note: aucune différence entre GPLv2 et GPLv3, c'est la notion de copyleft qui est le sujet, utilisé non pas pour garantir la liberté du code mais pour empêcher les autres d'utiliser son business model autour du code "libéré", les utilisateurs du libre sont bloqué vec le copyleft quand eux s'en libèrent.

            PS : raphj a parlé de NextCloud qui est un exemple de code copyleft qui peut survivre face au code non libre de l'upstream mais c'est bien plus compliqué car il faut chercher un autre business model en plus de faire le code en plus, et l'open core" classique mise sur cette difficulté supplémentaire pour bloquer les gens tout en faisant les gentils "on fait du libre".

    • [^] # Re: Licence

      Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 22/09/21 à 13:42.

      Ce n'est pas tant la licence que l'absence du mix CLA + licence copyleft qui permet ça.

      Une licence permissive comme la MIT permet à GitLab de se désengager à tout moment de ce modèle que tu applaudis. En tant qu'utilisateur ou contributeur, je n'ai aucune garantie que ça va rester comme ça.

      Une licence comme la GPL permettrait aussi cette égalité des droits, surtout si tu acceptes des contributions extérieures sans CLA, en interdisant à qui que ce soit, même toi, de faire une version non libre du logiciel, à tout jamais. Tu barres la route à quiconque, même à toi, de re-licencier le logiciel sous une licence propriétaire ou permissive et de sortir de ce modèle "loyal", sauf si par chance tous tes contributeurs acceptent le changement ou que tu débrouilles pour retirer leurs contributions. En tant qu'utilisateur, et surtout en tant que contributeur, ça me rassurerait.

      Aujourd'hui, GitLab pourrait décider que finalement, leurs prochaines sorties seront propriétaires (interdisant à quiconque de faire une variante, libre ou non) ou sous GPL + CLA (ou + refus de contributions extérieures), interdisant à quiconque de faire une variante non libre sauf eux.

      ça fait plaisir de voir qu'on peut être bankable sans utiliser le libre comme produit d'appel pour du non libre qu'on empêche la concurrence de faire

      C'est bien ta dernière subordonnée relative qui rend ta phrase vraie. De mon côté, j'ai bien l'impression que dans le cas de GitLab, le libre est justement utilisé comme un produit d'appel pour la version non libre. (Heureusement, leur version libre reste largement utile, et beaucoup de fonctionnalités EE finissent par migrer vers la version libre.)

      Perso, je ne me réjouis pas trop du fait que GitLab permette aux concurrents de faire leur variante non libre (autrement dit, je ne suis pas très sensible à cet aspect "concurrence loyale"). Je n'ai rien à y gagner en tant qu'utilisateur ou contributeur. Si on apprécie cet aspect, la licence MIT n'est que peut réconfortante en tant que concurrent aussi : GitLab est "gentil" d'être loyal, mais peut arrêter demain de l'être, et la maintenance du fork devient d'un coup coûteuse (mais au moins possible, grâce aux garanties fournies par le libre).

      Note : tout ceci serait également pour un projet sous GPL sans contributions extérieures, évidemment. Ce sont elles qui apporteraient les garanties que le code va rester libre.

      • [^] # Re: Licence

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 22/09/21 à 14:19.

        le libre est justement utilisé comme un produit d'appel pour la version non libre.

        C'est très subjectif mais perso je fais la différence entre le "à côté" (oui c'est un produit d'appel pour le à côté) qui utilise le libre fourni et le code libre mais dont on essaye de me vendre la version non libre (le même code).
        D'un côté le code libre est vu comme positif (le code libre est utilisable pour le business et on te vend du à côté que d'autres peuvent aussi faire), de l'autre comme négatif (et pour palier au négatif du libre le code est vendu en non libre).

        Une licence comme la GPL permettrait aussi cette égalité des droits, surtout si tu acceptes des contributions extérieures sans CLA,

        Non avec CLA (ma critique), oui sans CLA (égalité pour tous).
        Le problème est le financement, et la je dirai : sur le principe égalitaire c'est bon, et c'est un choix stratégique, que le meilleur gagne.

        • [^] # Re: Licence

          Posté par  . Évalué à 5.

          C'est très subjectif mais perso je fais la différence entre le "à côté" (oui c'est un produit d'appel pour le à côté) qui utilise le libre fourni et le code libre mais dont on essaye de me vendre la version non libre (le même code).

          Tu as un exemple que tu vois comme négatif en tête ?

          Le problème est le financement

          Oui, c'est la difficulté principale effectivement.

          • [^] # Re: Licence

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Tu as un exemple que tu vois comme négatif en tête ?

            X sous GPL : c'est libre, foncez
            Voila l'ajout SSO, par contre faut la version non libre de X qu'on vous fournira avec (ha la version libre? Rien à foutre, pas utilisée car pas utilisable avec notre ajout cause de la licence GPL, prenez notre version pas libre du même code).
            --> la GPL qui interdit le non libre à côté est montré comme une contrainte qu'on peut enlever en payant. Et surtout interdit à un concurrent de proposer pareil.
            --> Le libre est vu comme négatif, un carcan qu'on propose de quitter en payant.

            Rien de nouveau, voir la conf du FOSDEM sur le sujet "Open-core or partially proprietary licensing model is worse than fully proprietary licensing model" pour plus d'infos.

            Le problème est le financement

            Oui, c'est la difficulté principale effectivement.

            Tu casses toi-même complètement ton propre argumentaire du coup, en disant maintenant que ta "contre-offre" face à la méthode GitLab n'est pas aussi viable. Donc la méthode GitLab reste la seule possible en égalitaire (sous-entendu viable).

            • [^] # Re: Licence

              Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 22/09/21 à 18:23.

              Je n'ai pas bien compris ton exemple sur X, mais ce n'est pas sous licence X11 ?

              voir la conf du FOSDEM sur le sujet "Open-core or partially proprietary licensing model is worse than fully proprietary licensing model" pour plus d'infos.

              Justement, GitLab est un modèle open core.

              Oui, c'est la difficulté principale effectivement.

              Tu casses toi-même complètement ton propre argumentaire du coup, en disant maintenant que ta "contre-offre" face à la méthode GitLab n'est pas aussi viable

              J'ai dit que c'était une difficulté, pas impossible. Ça existe, du GPL avec un écosystème rentable, Linux en est un bon exemple. Red Hat aussi. Collabora. NextCloud, qui s'en sort d'ailleurs probablement mieux qu'ownCloud avec son approche open core.

              • [^] # Re: Licence

                Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 22/09/21 à 18:31.

                Autre exemple assez conséquent : WordPress. Il y a aussi XWiki.

                Donc ça se fait.

              • [^] # Re: Licence

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 22/09/21 à 18:46.

                Justement, GitLab est un modèle open core.

                Justement, tu n'as pas compris la différence avec l'open core conspué :
                - C'est libre, oui
                - Mais une entité, et une seule, peut fermer et le fait (inégalité entre compétiteurs).

                Tant que tu ne comprendras pas la différence entre non égalitaire (une entité peut fermer) et égalitaire (tout le monde peut fermer), tu ne comprendras pas mes commentaires car tes réponses font comme si GitLab était inégalitaire.

                Je t'invite à relire les commentaire en ayant en tête la différence en l'égalité des acteurs et une seule entité qui peut faire certaines choses.

                • [^] # Re: Licence

                  Posté par  . Évalué à 6.

                  Je pense avoir bien compris la différence que tu fais, et ta perspective, mais les critiques que j'ai lues sur l'open core jusqu'à maintenant portent plus sur la motivation de ses auteurs à te pousser vers la version non libre, à y ajouter des fonctionnalités plutôt qu'au noyau libre et à rendre le noyau libre tout juste utile. Vu que c'est comme ça qu'ils vivent. Pas sur cette notion d'inégalité entre compétiteurs.

                  Ce qui ne rend pas le sujet inintéressant, bien entendu. Je n'ai pas encore pris le temps d'écouter la conférence que tu lies. Je n'y manquerai pas. Mais j'ai pris la liberté de supposer qu'elle aborde les sujets que je liste ici.

    • [^] # Re: Licence

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Selon le journal :

      Toujours selon l'article ci-dessus, Gitlab serait valorisé pour 6 milliards de dollars (tour de table de janvier 2021) et comptabiliserait 2.600 contributeurs et 3.600 clients

      Ce sont bien souvent les utilisateurs du service qui sont valorisés, mais ici, pour un si petit nombre, il y a une coquille, et j'ai la flemme d'aller chercher l'information; Ensuite, il y a tous les services vendus autours… et le potentiel de faire plein de brouzouf.

      Et puis, si c'est une introduction en bourse, c'est pour obtenir un financement publique, et si ça réussi, c'est que le projet donne confiance à ces investisseurs.

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # Pleins de possibilités!

    Posté par  . Évalué à 10.

    Avec ça, MS pourra lancer une OPA hostile et racheter Gitlab!

    -----> [ ]

  • # D'autres entreprises intéressantes côtées en bourse

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    • Il y a Qt, qui fonctionne du tonnerre de Zeus (le cours de l'action a fort grimpé).
    • SUSE qui s'est lancé récemment.
    • Red Hat à l'époque qui a fort grimpé, puis racheté par IBM comme vecteur de croissance pour le mastodonte qui stagnait un peu.

    J'en connais pas des masses, en connaissez-vous d'autres ? Qui font (principalement) du logiciel libre, bien entendu.

  • # Open source mais en tant que service ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 03/10/21 à 07:35.

    J'aime bien l'idée que de l'open-source devienne rentable, le but n'est pas forcément le profit, mais de pouvoir lacher sont boulot pour pouvoir bosser à plein temps sur le projet et rémunérer une équipe . (oui, je sais que c'est leur cas depuis un moment)
    Mais après, on voir ce que certains vont de "l'open-source" , qui est juste une façade, mais tu restes prisonnier de chez eux. ( cf. google par exemple )
    Là où, pour moi, ça respecte les principes, c'est la possibilité, si l'utilisateur trouve que l'évolution dérive, de créer son propre chemin/fork. De pouvoir se séparer de la plateforme qu'il utilisait, de réinstaller tout sur ses propres serveurs et rapatrier ses données, le tout sans perdre l'efficacité/confort que lui avait permis l'outil avant.
    À partir de là, pour moi, l'accord "moral" est respecté . ( Bon, là, je ne sais pas ce qu'il en est, n'y étant pas vraiment utilisateur )

    ( ok, quid des communautés qui sont internes aux plateformes … )

    Essaie pour vivre sans brider les utilisateurs https://www.indiegogo.com/projects/iwinote

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.