Free publie enfin ses patchs sur les logiciels libres

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
55
14
sept.
2011
Justice

Free vient de mettre en ligne les patchs de l'ensemble des logiciels libres utilisés dans ses différents produits dont notamment la Freebox. Il s'agit d'environ 155 patchs pour 45 logiciels libres différents. La mise à jour des conditions générales de vente, relevée par Numérama le 1er août 2011, avait annoncé cette libération.

Reste maintenant à voir ce que vont devenir ces patchs. Est-ce qu'il y aura des développeurs motivés pour les remonter dans les projets concernés ? Ces patchs sont sûrement écrits pour des versions désuettes des logiciels. Il faut les mettre à jour pour la dernière version des logiciels, vérifier si chaque patch est toujours pertinent (en dehors du cadre de la Freebox), etc.

La seconde partie de cette dépêche retrace la bataille juridique pour arriver à cette libération, liste les logiciels libres patchés, ainsi que les logiciels libres non patchés, utilisés dans les différents produits Free.

NdM: la FSF France vient de publier un communiqué de presse intitulé « Un accord met fin au procès intenté contre Free pour non respect de la licence GNU GPL »

Bataille juridique

La non respect de la licence des logiciels libres est reprochée à Free depuis 2004 (version 4 de sa Freebox). Extrait de l'interview de Loïc Dachary (FSF France) datant de novembre 2006 :

Voilà plus de deux ans que Free refuse de faire ce qui est juste.

En 2006, la position de Free était que Free respectait parfaitement la licence GNU GPL v2 car la Freebox n'appartient pas à l'abonné, elle est prêtée. Extrait d'un courriel public de Xavier Niel :

Loïc [Dachary] sait que des avocats réputés sur le sujet (et pas seulement Français) se sont penchés sur le cas Freebox (notamment en 2004 au moment de l’introduction en bourse d’Iliad, cela est même indiqué dans les documents d’introduction (publiques sur le web)), et ont estimé que la GPL v2 était parfaitement respectée, sans aucune ambiguité ou doute.

Extrait du document de base en question (écrit pour l'introduction d'Iliad en bourse le 30 janvier 2004) :

4.9.1 Dépendance a l’égard de brevets et de licences de logiciels

Le Groupe estime ne pas être en situation de dépendance vis-a-vis de brevets et de licences de logiciels significatifs qui seraient détenus par des tiers. Le Groupe a en effet toujours privilégié le développement d’équipements et de logiciels (notamment élabores a partir de logiciels dits "libres" tels que Linux) par ses équipes de recherche et développement. (...) Parmi les marques utilisées par les sociétes du Groupe, seule la marque One.Tel fait l’objet d’une licence d’exploitation pour la France (...).

Il faut attendre novembre 2007 pour que l'affaire soit portée en justice : Harald Welte, fondateur du site gpl-violations.org, assigne l'Iliad pour violation de la licence GPL, avec l'aide des auteurs d'iptables et de Busybox, notamment Rob Landley et Erik Andersen.

Liste des logiciels libres patchés

  • alsautils (2 patchs)
  • avahi (2)
  • busybox (30)
  • cracklib (1)
  • doom (9)
  • dosfstools (1)
  • e2fsprogs (1)
  • elfutils (9)
  • ethtool (1)
  • ffmpeg (1)
  • fuppes (7)
  • glib (1)
  • gstpluginsbase (7)
  • gstpluginsgood (9)
  • gstpluginsbad (3)
  • inotifytools (2)
  • iproute2 (3)
  • iptables (4)
  • joystick (2)
  • libalsa (3)
  • libart (1)
  • libgcrypt (1)
  • libjs (2)
  • libtimidity (3)
  • libnl (6)
  • libsoup (1)
  • libsdlmixernative (1)
  • lrzsz (1)
  • linux (4)
  • minicom (1)
  • mtd (1)
  • netatalk (2)
  • nfsutils (2)
  • nsprpub (1)
  • ntfs3g (1)
  • parted (2)
  • pciutils (1)
  • ppp (8)
  • procps (2)
  • rrdtool (3)
  • samba (8)
  • smartmontools (1)
  • wirelesstools (1)
  • wpasupplicant (1)
  • xfsprogs (2)

Logiciels libres non patchés

  • bridgeutils
  • cairo
  • devicemapper
  • dnsmasq
  • faad2
  • fuse
  • gstreamer
  • gstpluginsugly
  • gnutls
  • hostapd
  • libexif
  • libgpgerror
  • libiconv
  • libsdlnet
  • libgcrypt
  • lzo
  • pango
  • readline
  • rngtools
  • rsync
  • smartmontools
  • transmission

GPLv3

Pour finir, un autre extrait du courriel de Xavier Niel :

La GPL v3 est un sale truc, purement politique, qui tuera le libre, il ne faut pas essayer d’utiliser Free pour la faire accepter : c’est non et ce n’est pas négociable !

La version 3 de la licence GNU GPL a été publiée sept mois après ce courriel, le 29 juin 2007. Elle contient notamment une protection contre la « Tivoisation ».

  • # Merci..

    Posté par . Évalué à 2.

    .. d'en faire une vraie dépêche, j'avais la flemme et ça méritait une dépêche :)

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Y a-t-il eu un jugement ?

    Posté par . Évalué à 8.

    A lire le journal je n'en n'ai pas l'impression. Pourquoi classer cette dépêche dans la section "Justice" alors ?

    Si la question n'a pas été tranchée, il est présomptueux, voire diffamatoire, de considérer comme un fait la supposée violation de la GPL V2 par Free.

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

      Posté par . Évalué à 9.

      A lire le journal je n'en n'ai pas l'impression. Pourquoi classer cette dépêche dans la section "Justice" alors ?

      Parce que Free publie enfin le code et ce n'est que justice. :)

      (Plus sérieusement, il me parait assez impensable d'y voir une action totalement décorrélée de l'action en justice intentée en parallèle).

      • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'ai pas saisi le raisonnement.

        Une action en justice a été intentée il y a 5 ans, n'est toujours pas jugée et c'est ça qui pousserait Free à livrer tout d'un coup tous les patchs sur tous ses logiciels ? Alors même qu'il a déjà fait une analyse juridique de sa position sur le sujet il y a plusieurs années ?

        J'ai l'impression qu'il n'y a aucun lien entre la publication des patchs et l'action en justice.

        Et pour le coup, je partage plutôt l'analyse de Xavier Niel, d'une part Free semble bien respecter la GPL v2 et d'autre part, Free est quand même pratique pour se faire mousser médiatiquement. Du mon point de vue, Free a fait bien plus pour le logiciel libre que tous les autres FAI réunis, et je parle pas en terme de contribution.

        Combien de geek auraient leur propre serveur sur internet si on devait payer une somme astronomique pour avoir une IP fixe comme tous les FAI sauf Free l'avait mis en place ?

        • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

          Posté par . Évalué à 7.

          « Combien de geek auraient leur propre serveur sur internet si on devait payer une somme astronomique pour avoir une IP fixe comme tous les FAI sauf Free l'avait mis en place ? »

          ou alors le geek aime la bidouille et crée un compte chez dyndns ou autre, comme ça même sur IP dynamique, ton serveur peut fonctionner sans payer une somme astronomique… Je me méfie toujours des commentaires fanboys, surtout envers une boite privé, dont le but est de faire de l'argent, pas de fournir le meilleur internet possible ;-)

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par . Évalué à -4.

            +1

            # apt-cache show ddclient
            Package: ddclient
            Priority: extra
            Section: net
            Installed-Size: 368
            Maintainer: Torsten Landschoff <torsten@debian.org>
            Architecture: all
            Version: 3.8.0-11.3
            Provides: dyndns-client
            Depends: perl5, debconf (>= 0.5) | debconf-2.0, lsb-base (>= 3.1), initscripts (>= 2.86)
            Recommends: libio-socket-ssl-perl
            Filename: pool/main/d/ddclient/ddclient_3.8.0-11.3_all.deb
            Size: 73258
            MD5sum: bd24ab7a58893d82a648a4f6302fa988
            SHA1: 246b35b653fd3d2656984612d7045018d4521b7c
            SHA256: 05220b40130fe43e021e0b1ef50b70caf3865f791c1eb83a9704c0afacd89b12
            Description: address updating utility for dynamic DNS services
             This package provides a client to update dynamic IP addresses with
             several dynamic DNS service providers, such as DynDNS.com.
             .
             This makes it possible to use a fixed hostname (such as
             myhost.dyndns.org) to access a machine with a dynamic IP address.
             .
             This client supports both dynamic and (near) static services, as  well as
             MX record and alternative name management. It caches the address, and
             only attempts the update when it has changed.
            Homepage: http://ddclient.sf.net
            Tag: implemented-in::perl, network::client, protocol::dns, role::program
            
            

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            ou alors le geek aime la bidouille et crée un compte chez dyndns ou autre

            S'auto-héberger tout en dépendant d'un prestataire tel que DynDNS, donc le service est par ailleurs très limité, ça restreint considérablement l'intérêt de la chose.

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            DynDns, la dernière fois que j'ai essayé, j'étais plutôt déçu. Pas suffisamment fiable pour faire tourner un serveur chez soi de façon sereine (bon, ça date d'il y a bien 10 ans, mais justement c'était l'époque où on pouvait pas trop s'en passer).

            Justement, chez Free, je n'ai jamais eu à payer de somme astronomique. Et j'ai même pas eu besoin de demander une IP fixe, je l'ai eue direct. Mais ce n'est qu'un exemple des nombreux services que Free donne à ses usagers et que les autres monnayent. Parmi les autres services, on peut citer:
            - un débit montant et descendant plus élevé
            - de l'internet illimité vraiment illimité
            - pas de restriction au nombre d'ordinateurs connecté (et oui, chez Numéricable, pendant longtemps, un seul PC avait droit à avoir internet. Le 2e était payant)

            Mais puisque je suis un fanboy et tu es quelqu'un d'objectif et qui réfléchit, peux-tu répondre au sujet de mon post initial et pas à la remarque finale ?

            • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Chez Numéricable, pendant longtemps, un seul PC avait droit à avoir internet. Le 2e était payant

              Chez Noos aussi, il y avait ce genre de restriction. Mais bon, comme ils etaient incapable de repérer le 2eme PC (ou plus), fallait vraiment être nouille pour leur dire...

            • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

              Posté par . Évalué à 7.

              chezmoiçamarche : dyndns depuis plusieurs années, par Alice, Orange, puis re-Alice, aucun soucis.

              Depuis que Alice a été racheté par Free j'ai gagné l'IPv6, j'ai perdu au contrôle de ma box :-( Et pour l'IPv4, on est toujours obligé de passer par un NAT avec plusieurs PC…

              Parmis les services que tu cites :
              – débit : tout dépend vraiment de la ligne…
              – internet illimité : les autres brident quoi ? Sans parler de la 3g :-(
              – pas de restrictions au nombre de PC connectés : il n'y a pas que chez Free que ça existe, loin de là !

              Pour répondre, ta remarque finale contenait une question réthorique… auquelle j'ai répondu ;-)

              Concernant le respect de la GPL et le fait de ne pouvoir utiliser sa box sans internet je trouve ça assez lamentable… mais c'est une question de philosophie et chacun à sa réponse là-dessus. Par exemple ma box alice m'a servi plusieurs fois comme switch et borne wifi (derrière une orangebox), jamais la freebox ne n'aurait permis de le faire.

              Je ne nie pas que Free a eu une influence très importante sur l'accès à internet en France, mais tout n'est pas rose, il faut parfois aussi se savoir montrer critique non ?

            • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

              Posté par . Évalué à 1.

              «_(et oui, chez Numéricable, pendant longtemps, un seul PC avait droit à avoir internet. Le 2e était payant)_»

              rassurez-moi, c'est bien du passé ?

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par . Évalué à -1.

            Faut arrêter avec dyndns : c'est un hack immonde qui n'aurait jamais du exister.

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par . Évalué à 10.

            Vous rigolez tous là j'espère avec DynDNS ? Comment voulez-vous tenir ne serait-ce qu'un serveur IRC sans netsplit tous les jours sans IP fixe ? Ou tout autre serveur de messagerie instantanée ou de voix ? Et je parle pas de ne serait-ce qu'espérer avoir un serveur mail, les pools d'IP dynamiques étant largement blacklistées par tout le monde (ce qui est compréhensible).

            DynDNS n'a jamais été une solution satisfaisante pour un serveur qui fait autre chose que du vulgaire web.

        • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Combien de geek auraient leur propre serveur sur internet si on devait payer une somme astronomique pour avoir une IP fixe comme tous les FAI sauf Free l'avait mis en place ?

          Et dyndns et co?

          http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Ça peut aboutir à une "annulation" du procès, non? Si les deux parties considèrent qu'il n'y a plus litige, ce n'est pas possible de stopper la procédure?

      Même si, évidemment, on peut faire un procès pour la supposée violation de licence qui a eu lieu.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Ça serait dommage. Beaucoup d'opinions personnelles (certaines éclairées, d'autres plus dogmatiques) on cours. Une décision de justice permettrait d'y voir plus clair.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

          Posté par . Évalué à -4.

          Tu n'as pas l'air de comprendre ce qui s'est passé d'un point de vue judiciaire. Free a été assigné par des développeurs devant les tribunaux français. L'affaire se clôt par ce que l'on appelle une transaction. La mise en conformité effectuée par Free, plus sûrement quelques dédommagements, lui permettant de clore la procédure en évitant une condamnation inévitable.

          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Toi t'a jamais entendu parler de "Un mauvais arrangement vaut mieux qu'un bon procès"

            Tout le problème de ce schmilblik est que Free estime installer l'élément terminal de son réseau chez l'abonné. Un peu comme le conteur edf qui ne t'appartient pas. Si un juge valide ce point alors Free n'avait et n'a pas à fournir les sources des logiciels GPL de la boite.

            Si le juge estime qu'il y a transfert de propriété alors Free aurait du et doit fournir les sources.

            Pour la location je suppose que c'est comme le transfert de propriété, mais je ne suis pas juriste.

            La condamnation n'était absolument pas inévitable; par contre le procès aurait été hasardeux, avec probablement un appel, avec comme seuls bénéficiaire des avocats.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

              Posté par . Évalué à -3.

              Sauf que ce n'est pas parce que Free estime quelque chose dans son argumentaire juridique, que c'est crédible juridiquement. Il y a un droit positif très clair qui invalide tout l'argumentaire de Free. Ils étaient de mauvaise foi, tout bidon sur les fondements de leur argumentation, mais tu as pris tout leur blabla pour argent content, qu'ils aient mis le doute dans ton esprit (par leur argumentaire juridique toi qui n'est pas juriste), n'implique pas qu'ils aient mis le doute dans l'esprit d'aucun juriste en PI ni d'aucun juge.

              • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                Posté par . Évalué à 8.

                Il y a un droit positif très clair qui invalide tout l'argumentaire de Free.

                Tu peux développer? Car j'ai rien vu de tel. Et au vu de ce que sont capable de trouver les services de Free pour trouver des astuces dans les textes, je leur fait plus confiance qu'à toi.
                Sans être exhaustif :

                • TVA réduite sur une partie de l'abonnement, tout à fait légalement (ils ont posé la question au Fisc)
                • Disque sur le NAS pour éviter de payer la redevance copie privée
                • option à 2€ pour l'option télé afin de ne payer le cosip que la dessus.
                • envoi de listing papier à Hadopi

                Sur ces quatre points le premier a été clarifié à l'assemblée, le deuxième continue de faire râler, le troisième est reconnu comme parfaitement légal, et le dernier était aussi parfaitement légal.

                mais tu as pris tout leur blabla pour argent content

                ai-je dit qu'ils avaient raison? Non, j'ai simplement dit que leur position était juridiquement défendable, pas qu'ils allaient gagner. Moralement ils avaient tord (de mon point de vue), juridiquement comme je l'ai déjà dit c'est une autre paire de manche.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Oui je parle bien d'un point de vue juridique, c'est en fait beaucoup plus objectif que la morale :
                  L'argumentaire se base sur le concept de point de terminaison du réseau au sens du Code des postes et des communications electroniques. Or l'article L32 dudit code : "3° bis Points de terminaison d'un réseau :
                  On entend par points de terminaison d'un réseau les points physiques par lesquels les utilisateurs accèdent à un réseau de communications électroniques ouvert au public. Ces points de raccordement font partie du réseau."
                  Or il est évident que la Freebox est un terminal :
                  "10° Equipement terminal :
                  On entend par équipement terminal tout équipement destiné à être connecté directement ou indirectement à un point de terminaison d'un réseau en vue de la transmission, du traitement ou de la réception d'informations.[...]"
                  Le Conseil de la Concurrence et l'ex-ART ont tous les deux utilisé le termes de terminal pour qualifier la Freebox dans leurs décisions.
                  De manière accablante, Free utilise logiquement le terme d'équipement terminal dans toutes ses propres CGV pour désigner la Freebox.
                  En conséquence, tous les longs développements de Free sur ce sujet sont sans aucune pertinence juridique, sauf à enfumer ceux qui veulent bien l'être.

                  • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Euh...

                    Oui, Free et d'autres appellent la freebox "terminal" ou "équipement terminal".

                    Mais ce choix de dénomination ne rend pas impossible qu'elle soit aussi un point de terminaison du réseau au sens du CPCE.

                    La freebox répond à la définition que fait le CPCE d'un point de terminaison du réseau : c'est le point physique par lequel les utilisateurs de Free accèdent au(x) reéseau(x) de Free. Elle est donc bien un point de terminaison au sens du CPCE.

                    Et ce quel que soit la façon dont Free ou qui que ce soit d'autre la désigne : "freebox", "box", "freeteuse", ou "[équipement] terminal", ce ne sont que des noms, qui n'ôtent rien de ses caractéristiques à la chose.

                    • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ce ne sont pas que des noms, mais des qualificatifs juridiques définis par la loi. Si tu trouves vraiment que le freebox correspond à la définition 3°bis et non la définition 10° (comme le pensent l'ex-ART et le Conseil de la concurrence), c'est que tu confonds une freebox avec un DSLAM....

                      • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Et on en est toujours au même point: Free considère qu'il n'y a pas transfert de propriété

                        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                        • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                          Posté par . Évalué à -2.

                          Ce n'est pas un problème, il y a distribution, c'est le seul terme utilisé par la licence GPL.

                          • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Ce n'est pas "le seul terme utilisé dans la GPL" (le prétendre serait oublier trois des libertés essentielles de l'open source sur quatre, à savoir liberté d'utiliser, d'étudier, et de modifier) mais même si ça l'était, en quoi cela impliquerait-il qu'il y aurait bien distribution dans le cas de la freebox ?

                      • [^] # Re: Y a-t-il eu un jugement ?

                        Posté par . Évalué à 0.

                        "point de terminaison du réseau" est bien un terme défini par la loi. en l'occurrence le CPCE. Mais lesquels des autres termes seraient définis par la loi, et parmi eux, lesquels seraient définis comme étant exclusifs mutuellement avec "point de terminaison du réseau" ?

  • # Ducon ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La GPL v3 est un sale truc, purement politique, qui tuera le libre, il ne faut pas essayer d’utiliser Free pour la faire accepter : c’est non et ce n’est pas négociable !

    Il fallait utiliser du BSD. C'est fait pour. Exprès. Volontairement. Y'a pas mieux pour cela.
    Il se fait prendre le doigt dans la confiture et ensuite il accuse la confiture de faire grossir.

    La vraie phrase serait plutôt: "on n'a pas voulu s'emmerder. On a fait avec ce qu'on pouvait sans chercher plus loin. Et on a décidé que si ça posait problème, on verrait plus tard".
    Typique du décideur pressé... qui aurait économisé de l'argent, du temps et de la réputation en prenant une décision correcte.

    • [^] # Re: Ducon ?

      Posté par . Évalué à 10.

      La vraie phrase serait plutôt: "on n'a pas voulu s'emmerder. On a fait avec ce qu'on pouvait sans chercher plus loin. Et on a décidé que si ça posait problème, on verrait plus tard".

      Je suis tout à fait d'accord avec l'ensemble de ton commentaire sauf le « sans chercher plus loin ».

      Je ne pense pas qu'ils aient choisi tout ça au hasard, sur un coup de dés. Je pense que c'était juste le plus adapté à leurs besoin, et ils se sont dit qu'une licence libre, ça se piétine facilement, alors pourquoi s'emmerder ?

    • [^] # Re: Ducon ?

      Posté par . Évalué à 10.

      « La GPL v3 est un sale truc, purement politique, qui tuera le libre, il ne faut pas essayer d’utiliser Free pour la faire accepter : c’est non et ce n’est pas négociable ! »
      Il fallait utiliser du BSD. C'est fait pour. Exprès. Volontairement. Y'a pas mieux pour cela.

      Je dirais même plus la GPL est politique (dans le sens noble d'un terme si mal mené). C'est pour cela qu'on l'aime (ou pas selon).
      La v3 corrige justement un défaut « politique » de la v2.

      • [^] # Re: Ducon ?

        Posté par . Évalué à 4.

        La v3 corrige justement un défaut « politique » de la v2.

        Corrige, corrige, ça dépend des points de vue: n'oublie pas que Linus était contre le rejet de la tivoïsation qui a été rajouté dans la GPLv3..
        Donc on peut aimer la GPLv2 mais pas la GPLv3, dommage qu'il n'y ait pas la GPLv2.5 qui ajoute le rejet explicite des brevets sans rejeter la tivoïsation
        (oui je sais la GPLv3 est censé être "a la carte", mais bof faire une variante d'un truc si compliqué, autant utiliser la v2..).

        • [^] # Re: Ducon ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Corrige, corrige, ça dépend des points de vue: n'oublie pas que Linus était contre le rejet de la tivoïsation qui a été rajouté dans la GPLv3.

          Mauvais exemple.

          Linus Torvalds ne s'est opposé que temporairement à la GPLv3. Une fois que la licence a été publiée, il a dit que c'était une bonne licence (mais qu'il ne voyait pas l'intérêt de changer celle du noyau, si tant est que ça aurait été possible de le faire).

          • [^] # Re: Ducon ?

            Posté par . Évalué à 3.

            De plus, il me semble que des parties de Linux, sont déjà sous GPLV3 ou sous dual licence V2/V3.

            "La première sécurité est la liberté"

  • # l'introduction d'Iliad en bouse

    Posté par . Évalué à -1.

    Joli lapsus

  • # Fin du procès en juillet 2011

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le procès qui opposait les auteurs de iptables et BusyBox à free s'est terminé par la signature d'un accord avec Free, en juillet 2011. FSF France prépare une news qui sera publiée d'ici la fin de la semaine à ce propos. Voir l'article publié sur FSF France en aout dernier pour les références au procès et la modification des CGV de free http://fsffrance.org/news/article2011-08-01.fr.html

  • # Mélange dans les citations...

    Posté par . Évalué à 9.

    Extrait d'un courriel public de Xavier Niel :

    Voilà plus de deux ans que Free refuse de faire ce qui est juste.

    C'est un extrait de l'entretien de Loïc DACHARY au Journal du Net et non du courriel de Xavier NIEL...

    Extrait de l'interview de Loïc Dachary (FSF France) datant de novembre 2006 :

    Loïc [Dachary] sait que des avocats réputés sur le sujet (...)

    Et ici, c'est la citation du courriel de X.NIEL, et non un extrait de l'entretien de L.DACHARY au JdN...

  • # Contenu des patches

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai eu la curiosité d'aller jeter un coup d'oeil aux patches, ca mérite quelques commentaires.

    D'abord, ils ne concernent pas que des versions désuettes, il y a un kernel 2.6.39 sur la freebox v6 (server), et un patch de 24000 lignes, qui a l'air de concerner principalement le support du matériel spécifique, ainsi que l'encodage lzma. La version PPP est aussi récente (OK, elle n'a pas évoluée depuis le siècle dernier...)

    Ensuite, il y a beaucoup de choses qui semblent liées au portage sur une architecture un peu exotique (mips), avec des corrections de makefile, d'assembleur, et de script configure.

    Et il y a également des surprises, comme par exemple rendre possible NFSv4 sur UDP, à l'opposé de la norme... J'imagine que c'est pour une question de performances, mais je doute que ca passe upstream :)

    • [^] # Re: Contenu des patches

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      J'ai également jeté un coup d'oeil rapide. Bah... je ne vois pas où est le secret industriel qui a motivé Free à violer la licence GPL alors qu'ils en étaient pleinement conscient.

      J'ai vu quelques patchs pour permettre la cross-compilation, d'autres pour ajouter des pilotes variés au noyau, et divers petits détails (genre afficher le nom d'hôte complet). Au niveau des trucs spécifique, j'ai vu quelques morceaux qui concernent 6to4rd (tunnel IPv6 dans IPv4 à la mode Free), mais il me semble que ce protocole est public et bien documenté. En tout cas, je n'ai pas vu de truc révolutionnaire, mais comme j'ai jeté un coup d'oeil rapide, je suis peut-être passé à côté ?

      De toute manière, je pense que le plus important (niveau valeur ajoutée) sont les logiciels métiers développés en interne.

      • [^] # Re: Contenu des patches

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ceci dit, on ne peut pas vraiment être sûrs qu'ils aient publié tous leurs patches…

        • [^] # Re: Contenu des patches

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pour être sur suffit de prendre tous les patchs, de les appliquer, flasher la ROM, brancher la freebox et voir si tout fonctionne, non ?

        • [^] # Re: Contenu des patches

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a déjà un journal pour la théorie du complot.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Contenu des patches

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ah non, il a été publié après ! Tu devrais plutôt aller mettre un lien vers mon post dans les commentaires de ce journal.

      • [^] # Re: Contenu des patches

        Posté par . Évalué à 2.

        Supposons que Free dans ses jeunes années ai développé des parts importantes de ses box en partant d'obscur code source sous gpl( <=> ce que tu appelles développés en interne), voilà qui expliquerait simplement la position de free au cours de toute ces années.
        En fait c'est bien simple ça explique tellement bien que c'est super louche.
        C'est clair que free refusait pas de livrer le code source à cause de busibox ou iptables (ou tout ce qu'ils ont mis sur le site) qu'ils ont pas touché, franchement c'est une blague.

      • [^] # Re: Contenu des patches

        Posté par . Évalué à 6.

        je ne vois pas où est le secret industriel qui a motivé Free à violer la licence GPL

        En fait je vois au moins 3 possibilités :

        • Empêcher le remplacement de firmware, ou la mise en place d'un PC se faisant passer pour une freebox, rendant le contrôle des droits un poil plus compliqué. (par exemple enregistrement M6/TF1 non transférable)
        • Blocage au niveau du fabriquant du matériel qui aurait donné/vendu du code à Free pour qu'il puisse écrire les drivers, mais interdisant limitant ce que free pouvait en faire.
        • Dissimuler les capacité des Box

        Je pense que c'est le premier point qui prime.

        Ensuite, si l'esprit de la GPL n'était pas respecté, pour la lettre, c'est déjà bien plus gris

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Contenu des patches

          Posté par . Évalué à -4.

          En fait je vois au moins 3 possibilités :

          J'en vois une quatrième : éviter de montrer aux yeux du monde qu'on code comme des pieds

        • [^] # Re: Contenu des patches

          Posté par . Évalué à 1.

          autre possibilité : ne pas offrir trop facilement les patchs aux concurrents... c'est un business quand même ;-)

    • [^] # Re: Contenu des patches

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai regardé/review les patch gstreamer et ... pas grands choses.
      Franchement, après avoir enlever les conneries spécial free (header free pour rtsp,...) qui servent à rien, on a juste une mise en cache du cluster dans matroska. Le reste, c'est bullshit.

      Mais bon Merci Free de respecter les licences GPL.
      (il faut savoir dire merci de temps en temps)

  • # Justice Vraiment ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je vois pas de decision de justice.
    Donc niveau justice on ne sait toujours pas si FREE est dans son droit ou pas.
    Bref affirmer comme certains que FREE violait la GPL est faux tout simplement.
    Peut etre on t'il ceder la dessus temporairement pour gagner du temps sur un autre proces du meme genre qui s'annonce pour la telephonie.
    Bref on ne sait qu'une chose:FREE a devoiler des patchs. La belle affaire.

    • [^] # Re: Justice Vraiment ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Certes, tout le monde est présumé innocent jusqu'à ce qu'un juge décide du contraire...

      Mais c'est un peu comme, pour une tout autre histoire et dans une tout autre mesure, Chirac et l'UMP qui remboursent le coût des emplois présumés fictifs à la mairie de Paris, en échange du retrait de sa plainte : tu ne peux pas t'empêcher de te demander si, au fond, il y aurait pas comme un aveu de culpabilité derrière tout ça...

      • [^] # Re: Justice Vraiment ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Bof, (je parle du cas FREE), ils ont peut être aussi simplement préféré cette solution parce qu'elle leur coutait au final moins cher. Le service comptable se fout comme de l'an 40 que la société soit coupable ou dans son bon droit ce qui compte c'est le bilan. (surtout que franchement tout le monde s'en fout a part quelque geeks donc même médiatiquement ca n'a aucun impact pour eux)
        Dans le cas Chirac, c'est tout simplement du déni de justice pour l'ensemble des français)

  • # utile ?

    Posté par . Évalué à 0.

    On est d'accord, il y a des licences, il faut les respecter.
    La GPL demande (impose) de redistribuer les modifications faîtes à un code source.

    Mais dans le cas présent, est-ce vraiment utile ? sachant que :
    - free ne permettra pas de firmwares alternatifs sur ses boxes, donc le code ne sert pas en l'état,
    - les logiciels modifiés sont plutôt anciens et modifiés dans un contexte très particulier.

    J'ai donc l'impression que l'on touche la limite du modèle : il fallait publier pour respecter la licence mais ça ne sert pas vraiment les utilisateurs de logiciel libre ou de freebox.

    En gros "merci mais osef!", non ?

    • [^] # Re: utile ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Ça permet aussi de vérifier qu'il n'y a pas de truc à la con dans ta box : espion, traçeur, etc.

      • [^] # Re: utile ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Parce que tu crois que si ils ont mis des espions, ils vont les laisser dans les sources publiées !?!?
        La seule protection que tu aurais contre les "trucs à la con" serait de pouvoir tout recompiler et flasher ton firmware.
        Mais là, la lecture de patchs ne t'apporte strictement rien sur cet aspect.

        • [^] # Re: utile ?

          Posté par . Évalué à -3.

          Ce n'est pas un secret que free se réserve un acces ssh aux box et donc au réseau de l'utilisateur. D'aillauers c'est légal, c'est dans les CGV.

          • [^] # Re: utile ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            free se réserve un acces ssh aux box

            tu sors ça d'où ?

            • [^] # Re: utile ?

              Posté par . Évalué à -2.

              " L’Abonné autorise Free dans le cadre d'un service de maintenance à distance à accéder à l'Elément de Réseau et à y opérer les modifications nécessaires. " CGV

              --> Element du réseau = une tes box

              Pour accéder à la box à distance je vois pas autre chose qu'ouvrir un terminal, surement un serveur ssh et vu le type de système que laisse supposer les sources mises à dispo surement dropbear. Mais je n'ai pas été vérifié, c'est juste l'explication la plus simple, j'aurais du écrire:

              "free se réserve un acces à distance aux box, surement par ssh"

              • [^] # Re: utile ?

                Posté par . Évalué à 3.

                que des suppositions donc...

              • [^] # Re: utile ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Pour accéder à la box à distance je vois pas autre chose qu'ouvrir un terminal,

                Ok et pourtant il y en a d'autres, par exemple quand le FAI deploie une MAJ, ça m'etonerais qu'il ouvre un terminal sur chaque box.

                Mais je n'ai pas été vérifié,

                ...

                c'est juste l'explication la plus simple

                ha bah oui forcement !

                • [^] # Re: utile ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Oups, en fait c'est indiqué dans l'interface de la nouvelle box :

                  Mentions légales
                  La Freebox Server utilise des logiciels opensource. La liste est présente ci-dessous.
                  ...
                  dropbear 0.52 MIT ht tp://matt.ucc.asn.au/dropbear/releases/dropbear-0.52.tar.bz2
                  ...

                  Donc pas besoin de supposé pour la freebox server mais peut-être que c'est pour des fonctionnalités futures et que les cgv ne se réfèrent qu'au MAJ. Comme je l'ai dit dans le post précédent je me suis avancé.

    • [^] # Re: utile ?

      Posté par . Évalué à 9.

      La GPL demande (impose) de redistribuer les modifications faîtes à un code source.

      Hou là stop. C'est un très gros raccourcis. La GPL impose de redistribuer au destinataire le code source en même temps que le logiciel.
      Si le logiciel n'est pas diffusé (si c'est pour ton usage personnel) tu n'as pas à le redistribuer.

      C'est justement sur ce point précis que Free jouait; pour free la Freebox faisant parti du réseau, il ne devait redistribuer les sources qu'à Free.
      Techniquement ça se défend.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: utile ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Ok, désolé pour le raccourcis. L'aspect juridique ne m'intéressait pas plus que ça.

        Ma question était sur un sujet un peu différent : quel intérêt pour les utilisateurs ?

        • [^] # Re: utile ?

          Posté par . Évalué à 8.

          les source du module pour le chipset wifi par exemple.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # manque pas des choses?

    Posté par . Évalué à 0.

    Bonjour,

    ce qui m'étonne, c'est ok ils utilisent cairo, gstreamer... mais bon en backend de cairo ya opengl, directfb, X11... Directfb est LGPL.
    Si c'est juste opengl why not mais si c'est X11, dans toutes les dépendances doit bien y en avoir une (L)GPL?

    De meme pour le son, ca me parait bizare qu'il n'y ait pas un patch pour les drivers alsa ou oss, affaire a suivre...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.