Les auteurs d'iptable et de Busybox appellent Iliad/Free à respecter la GPL

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags : aucun
0
16
nov.
2007
Justice
Harald Welte, auteur d'iptables (noyau Linux) ainsi que Rob Landley et Erik Andersen, auteurs de BusyBox (suite d'utilitaires pour du matériel embarqué) ont appelé Iliad à respecter leurs logiciels, qui sont actuellement inclus dans la Freebox sans que le source en soit distribué. Harald Welte a entamé une procédure judiciaire afin d'obtenir l'application de la GPLv2.

Iliad a 30 jours pour se conformer à la section 3 de la licence, ensuite l'affaire sera soumise aux tribunaux. Cette action fait suite aux refus réitérés d'Iliad de publier les codes source des logiciels libres présents sur sa Freebox.

En parallèle, une campagne de donations est lancée pour tenter de couvrir les frais de procédure et les honoraires d'avocats. La FSF France a contribué à hauteur de 10,000¤, mais la somme à réunir représente déjà 25.000¤ et est amenée à augmenter si Iliad ne se désistait pas.

NdM : beaucoup d'articles sur le sujet, Les Échos, L'Express, PC INpact, PC INpact (2), La Tribune, Le Monde Informatique, 01net, ... Extrait de la licence GNU / GPL v2 :
You may copy and distribute the Program (or a work based on it, under Section 2) in object code or executable form under the terms of Sections 1 and 2 above provided that you also do one of the following:

a) Accompany it with the complete corresponding machine-readable source code, which must be distributed under the terms of Sections 1 and 2 above on a medium customarily used for software interchange; or,

b) Accompany it with a written offer, valid for at least three years, to give any third party, for a charge no more than your cost of physically performing source distribution, a complete machine-readable copy of the corresponding source code, to be distributed under the terms of Sections 1 and 2 above on a medium customarily used for software interchange; or,

c) (…). The source code for a work means the preferred form of the work for making modifications to it. For an executable work, complete source code means all the source code for all modules it contains, plus any associated interface definition files, plus the scripts used to control compilation and installation of the executable. However, as a special exception, the source code distributed need not include anything that is normally distributed (in either source or binary form) with the major components (compiler, kernel, and so on) of the operating system on which the executable runs, unless that component itself accompanies the executable.

If distribution of executable or object code is made by offering access to copy from a designated place, then offering equivalent access to copy the source code from the same place counts as distribution of the source code, even though third parties are not compelled to copy the source along with the object code.


Traduction libre :
3. Vous pouvez copier et distribuer le Programme (ou un ouvrage fondé sur lui, selon l'Article 2) sous forme de code objet ou d'exécutable, selon les termes des Articles 1 et 2 ci-dessus, à condition que vous accomplissiez l'un des points suivants :

a) L'accompagner de l'intégralité du code source correspondant, sous une forme lisible par un ordinateur, lequel doit être distribué au titre des termes des Articles 1 et 2 ci-dessus, sur un support habituellement utilisé pour l'échange de logiciels; ou,

b) L'accompagner d'une proposition écrite, valable pendant au moins trois ans, de fournir à tout tiers, à un tarif qui ne soit pas supérieur à ce que vous coûte l'acte physique de réaliser une distribution source, une copie intégrale du code source correspondant sous une forme lisible par un ordinateur, qui sera distribuée au titre des termes des Articles 1 et 2 ci-dessus, sur un support habituellement utilisé pour l'échange de logiciels; ou,

c) (…) Le code source d'un ouvrage désigne la forme favorite pour travailler à des modifications de cet ouvrage. Pour un ouvrage exécutable, le code source intégral désigne la totalité du code source de la totalité des modules qu'il contient, ainsi que les éventuels fichiers de définition des interfaces qui y sont associés, ainsi que les scripts utilisés pour contrôler la compilation et l'installation de l'exécutable. Cependant, par exception spéciale, le code source distribué n'est pas censé inclure quoi que ce soit de normalement distribué (que ce soit sous forme source ou binaire) avec les composants principaux (compilateur, noyau, et autre) du système d'exploitation sur lequel l'exécutable tourne, à moins que ce composant lui-même n'accompagne l'exécutable.

Si distribuer un exécutable ou un code objet consiste à offrir un accès permettant leur copie depuis un endroit particulier, alors l'offre d'un accès équivalent pour copier le code source depuis le même endroit compte comme une distribution du code source - même si les tiers ne sont pas contraints de copier le source en même temps que le code objet.
  • # et les autres "boites" ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    la livebox aussi tourne sous nux, la 9bix aussi. J'espere que la demarche sera suivie pour les autres fabriquants, qui sont bcp moins impliqués dans le libre (patchs pour vlc, mirroirs divers etc.)

    Et puis... il y a une différence aussi principale, on verra ce qu'en dit le tribunal :
    -> la freebox n'est pas louée ni achetée par l'utilisateur.... ceci diffère aussi des modes de présentation de la Livebox.

    On verra, mais la réaction de free ser intéressante (la réaction de Xavier Niel l'est déjà : http://www.pcinpact.com/actu/news/40073-xavier-niel-FSF-GNU-(...) )
    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Justement oui, la freebox reste la propriété de Free.
      Autant je trouve le fait de ne pas contribuer leur changements ridicule, autant ils peuvent avoir raison suivant le sens qu'on donne au mot "distribution", vu qu'il n'y a pas achat, ni don ("propriété insaisissable blah blah..."), même si effectivement la freebox est "distribuée" via la Poste. Ah oui en fait tiens... pas si simple que ça :))
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        On pourrait même dire qu’au delà de jouer sur le mot « distribuer » par avocats interposés, ils pourraient avoir l’honnêteté de respecter ce que la liberté inhérente à linux et au logiciel libre leur permet (et j’en profite moi aussi) en publiant les modifications faites au code source afin que d’autres en profitent.
        Je sais, on ne vit pas au pays des Bisounours (à chapeau rouge, cornes ou pieds palmés).

        N’y a-t-il pas aussi vlc à être sous licence GPL dans la freebox ?
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Si il y a vlc mais pour le coup free contribue pas mal à vlc.
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Oui parce que le freeplayer (un vlc modifié) était donné en téléchargement, donc exécuté sur le PC, pas la freebox. Donc là il n'y a pas de polémique et ils ont bien respecté la GPL en reversant les modifs.
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Il ne faut de toute façon pas s'en tenir à la seule lecture de l'article 3.

          Les magistrats trancheront sur l'intégralité de la licence et ne sont pas liés à une interprétation stricto sensus de celle-ci, ils peuvent en faire resortir les valeurs morales et communautaires qui l'accompagnent, ce que l'avocat du plaignant ne manquera pas de faire, j'en suis sûr.
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Certes le magistrat concerné, s'il en est saisi, s'intéressera à l'ensemble de la licence, mais pas d'un point de vue moral : seulement du point de vue de la loi, puisqu'il doit "dire la loi", i.e. vérifier la conformité de faits à la loi et non l'interpréter.
            • [^] # Re: et les autres "boites" ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui mais s'il trouve des ambiguïtés dans la licence il les résoudra en considérant l'intention du rédacteur de la licence (telle qu'exprimée dans le préambule par exemple), ainsi que celle de l'auteur du logiciel qui a choisi cette licence. En matière de droit d'auteur, tout ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit : Free n'a peut-être pas trop intérêt à vouloir jouer sur des ambiguïtés qui se retourneraient contre lui.
              • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                Posté par . Évalué à 3.

                S'il y avait embiguïté dans la licence, oui, le juge devrait la résoudre pour se prononcer sur les faits à lui présentés ; mais je ne crois pas que dans le cas qui nous intéresse les termes de la licence soient ambigus : ils sont clairs au contraire, ce d'autant plus que la FAQ de la FSF y consacre une réponse particulière (qui ne manquera pas d'être débattue le cas échéant j'imagine) pour autoriser explictement la diffusion interne à l'entreprise :il me semble difficile de faire moins ambigu.

                C'est donc -- à mon sens -- non pas la licence en soi qui donnera lieu à interprétation (je doute d'ailleurs que la FSF estime la licence ambiguë) mais plutôt l'application de cette licence : sommes-nous dans le cas d'une diffusion interne à l'entreprise ou pas ? C'est, je pense, la question qui se posera.
                • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  pour autoriser explictement la diffusion interne à l'entreprise

                  Heu oui, et les clients Free, ils font partie de l'entreprise peut-être ?
                  • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Précisément, si l'on s'intéresse de près à la question sans schématiser, toute la problématique est que le client ne reçoit rien de Free si l'on adopte la définition contractuelle et réglementaire de la freebox selon lesquelle elle est propriété de Free et elle fait partie du réseau Free (j'ai dit "si", hein).
                    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      si l'on s'intéresse de près à la question sans schématiser, toute la problématique est que le client ne reçoit rien de Free

                      A moins de spéculer sur les divers sens du mot "recevoir", il me semble incongru de prétendre que le client ne "reçoit" pas la Freebox et les logiciels contenus dedans...

                      elle est propriété de Free et elle fait partie du réseau Free

                      Elle a beau faire partie du réseau Free, cela ne retire rien au fait qu'elle est mise à disposition directe de l'utilisateur. L'un n'empêche pas l'autre.

                      Ou alors, on peut aller jusqu'au bout du raisonnement et dire que tout piratage consistant à sauvegarder et partager des films sur le disque dur (*) de la Freebox rend Free, et non l'utilisateur, coupable de violation du droit d'auteur (puisque la Freebox est un équipement propriété de Free qui fait partie du réseau Free). Ce serait amusant :-)

                      (*) note : je ne sais pas si c'est possible à l'heure actuelle, ne disposant pas de Freebox
                      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        note : je ne sais pas si c'est possible à l'heure actuelle, ne disposant pas de Freebox
                        C'est justement parcque la Freebox appartient à Free et qu'elle est responsable de ce qu'elle contient que c'est pas possible :)
                        Seul l'utilisateur a accès au disque dur, et encore tu peux pas y faire ce que tu veux à travers l'unique interface FTP proposée. Quant à ce qui est enregistré dessus et mis à dispo à travers FTP par le magnétoscope numérique intégré, il est entièrement contrôlé en fonction des droits négociés avec les chaînes de télévisions.

                        Tu mets là clairement en évidence la raison principale pour laquelle Free ne veut pas dévoiler le contenu de la box. Non pas que les modifs apportés aux softs soient conséquentes et révolutionnaires, mais principalement parcqu'elles touchent en partie à la gestion des droits liés aux flux télévisuels.

                        Imagine qu'ils doivent divulger les sources d'un module chargé de communiquer avec le DSLAM pour la partie TV... tu pourrais rediriger le flux, peut être accéder à des flux dont tu n'as pas les droits, bref, potentiellement mettre Free en position dangereuse vis à vis des ayants droits qui sont sûrement très paranoiaque en matière de piratage.

                        Bref, pour pouvoir négocier tranquillement avec les chaînes, Free rassure ses fournisseurs en garantissant le contrôle de toute la chaîne de distribution du contenu.

                        Ce n'est que mon avis, il y a peut être d'autres raisons pour lesquels Free ne veut pas filer les sources (modules pour matos proprio ?) mais cette question des droits TV est sensible, et ca c'est une réalité chez Free : il suffit de regarder la réaction des responsables techniques quand ils discutent avec les bidouilleurs qui tentent de traffiquer la Freebox pour y dumper la mémoire interne et la modifier : basiquement ca les gènes pas, si par contre ils constatent un comportement louche de la box vis-à-vis des échanges avec le DSLAM (donc à priori une box traffiquée), ils préviennent clairement qu'ils laisseront rien passer.
                        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          C'est justement parcque la Freebox appartient à Free et qu'elle est responsable de ce qu'elle contient que c'est pas possible :)

                          Je me permets une légère rectification : c'est parce que Free pense que cela pourrait être considéré comme tel que Free a décidé de le rendre impossible. :-)
                          Free affirme une chose, mais n'oublions pas que l'objet de cette attaque est justement de mettre en défaut cette affirmation.
                        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Juste une remarque au passage sur l'hypothétique divulgation des sources d'un module chargé de communiquer avec le DSLAM : même si un juge contraignait Free à distribuer les sources des composants GPL selon la volonté de leurs auteurs, ça n'impliquerait pas que les parties non GPL devraient l'être.

                          Et d'un point de vue sécurité, je doute que le module kernel qui assure la liaison avec le DSLAM contienne des données sensibles ou soit le point de confiance de la comm. Sa divulgation ne mettrait pas le dispositif en péril, je parie -- ou alors Free n'a pas sensibilisé ses devs aux questions d'ayant-droit, ce qui me semble très, très improbable.
                      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La question n'est pas de spéculer sur les sens du mot "recevoir" (il n'en a guère qu'un) mais d'analyser la situation au regard de la GPL. Free prétend que sa situation entre dans le cadre d'une diffusion interne à l'entreprise parce que la freebox est propriété de Free et partie de son réseau. La FSF prétend qu'il y a diffusion parce que la freebox est au contact de l'abonné. La question est là, et chacun a sa réponse qu'il considère comme nécessairement bonne ; personnellement, je me borne à restreindre l'argumentation au factuel et au juridique.

                        Que la freebox soit mise à disposition de l'abonné est peut-être un facteur, mais cela n'implique pas que le binaire qu'elle contient soit lui aussi mis à disposition. Par exemple, l'abonné n'a pas accès à ce binaire et ne dispose d'aucun moyen de contrôle sur la version du binaire exécutée : difficile de dire qu'il "en dispose". :)

                        Quant à la question du "piratage" (ou plutôt de la contrefaçon, je préfère la qualification juridique sérieuse à celle, certes poétique mais sans rapport juridique, des ayant-droit), elle existe en effet, non pas sur le DD (pas partageable) mais sur le service TV PErso, et Free le traite come le doit un fournisseur de service soumis à la LCEN : sa responsabilité étant engagée dès qu'il est averti d'un contenu illicite, celui-ci est retiré dès que signalé. Mais bon, c'est sans rapport avec la question du firmware, qui ne relève pas de la LCEN mais du CPI et de la licence GPL.
            • [^] # Re: et les autres "boites" ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Les juges ne créent pas la loi, il l'interprête.

              Ils interpretent les lois, et dans l'obscurité de celle-ci, ils peuvent s'aider des travaux préalables pour connaitre l'esprit que le législateur a voulu lui donner.

              Dans le contexte d'un contrat, ils peuvent faire la même chose, l'esprit qui anime les cocontractants lors de la signature d'un contrat, peut amener les juges à aller dans le sens d'une des parties.

              Pour le cours de droit, les juges du fond statuent sur les faits et le droit.
              Pour une interprétation uniquement de droit, ça se passe en cassation sur une question précise de droit.
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Justement oui, la freebox reste la propriété de Free.

        La propriété reste à free, mais sous la responsabilité du client. En droit on appelle cela l'"usufruit" si je ne me trompe pas [http://fr.wikipedia.org/wiki/Usufruit].
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 2.

          ça ne me choque pas, c'est un équipement de terminaison du réseau de free qui n'appartient pas à l'abonné.

          et globalement sur le monde du libre, on peut pas dire que Free ne soit pas contributeur avec ses miroirs
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par . Évalué à 8.

            heu, dans ce cas, expliquez moi pourquoi je dois payer pour avoir un nouveau transformateur ? le mien vient de me lacher et j'attends avec impatience un transfo promis par la hotline qui ne viendra jamais, mais sur le site, en quelque clics, je peux me faire livrer un transfo pour environ 10E port compris.

            J'estime que si la freebox ne m'appartient pas, le transfo non plus, et c'est au fournisseur d'en assurer globalement le fonctionnement. Mais sans doute que je me trompe. Sans compter que la prise n'est pas tout a fait standard. Pas si facile de trouver un transfo en échange standard. Du coup j'ai joué l'electronicien avec une pince coupante et un domino en attandant d'avoir réglé ce menu-menu problème.
            • [^] # Re: et les autres "boites" ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              > heu, dans ce cas, expliquez moi pourquoi je dois payer pour avoir un
              > nouveau transformateur ?

              Peut être que tu aurais dû insister plus :

              <ma vie>
              Mon boitier HD avait laché à mon retour de vacances fin août, je les ai contactés par chat autour du 10 septembre (plusieurs essais infructueux) après avoir testé le transfo et m'être assuré qu'il était parfaitement OK. Le technicien a insisté lourdement pour m'envoyer quand même un transfo alors que c'était bien le boitier HD en panne... J'ai fini par dire OK, envoyez moi le transfo, et je l'ai bien reçu sous 15 jours... Evidemment ça n'a pas résolu le problème, donc re-chat (plein d'essais infructueux, mais tjrs moins cher que le téléphone), re-explication depuis le début (leur service est tellement naze qu'ils n'ont pas l'historique apparemment), et cette fois on m'a promis un boitier HD de remplacement... que j'attends toujours, ça doit faire 3 semaines... du coup j'ai un transfo en trop que je n'aurai pas à renvoyer d'après ce que leur tech m'a dit...
              </mavie>
              • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                Posté par . Évalué à -3.

                Euh franchement on s'en fout un peu que tu soit super-fort pour obtenir des 'gestes commerciaux' de Free, ce n'est pas le probleme..

                A partir du moment ou la politique standard de Free est de faire payer les réparations d'une FreeBox a l'utilisateur final, cela veut bien dire que l'utilisateur final est "propriétaire" de la FreeBox: si ton DSLAM pete, Free ne va pas te le mettre sur ta facture, alors que la FreeBox si, il y a donc bien une difference..
                • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  > Euh franchement on s'en fout un peu que tu soit super-fort pour
                  > obtenir des 'gestes commerciaux' de Free

                  Ce n'était pas le but de mon message, simplement pour te dire que même si leur service de support technique est nul à chier (et je baise mes pots), ils envoient quand même les transfos.

                  Je ne vois donc pas en quoi tu serais obligé de payer pour en avoir un, il te suffit de demander le remplacement du tiens s'il est en panne, et, certes, d'attendre...

                  Pour en revenir au sujet, sur le fait que la Freebox appartienne à Free, cela ne fait aucun doute. Mais je suis également convaincu que mettre à disposition une Freebox chez quelqu'un c'est une forme de distribution, et qu'ils devraient donner accès au code source à chaque possesseur de Freebox, pour respecter les termes de la licence GNU GPL. Cela dit même avec le code source, qu'en ferait on si la Freebox appartient bien à Free ? Moi par exemple ce qui m'intéresserait ce serait de pouvoir modifier la partie téléphonie dedans, mais si j'ai les sources et que la box ne m'appartient pas, je l'ai dans l'os (c'est le cas de le dire).

                  • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Désolé, j'avais mal compris.

                    En relisant, je vois que j'avais tort, quelqu'un peut-il moinsser mon post du dessus pour ne pas induire en erreur les lecteurs?

                    PS:
                    Je ne comprends pas pourquoi mon post du dessus (faux) a une modération supérieure au tien, il y a un probleme la..
                • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  note : ca peut etre une méthode si l'orage a grillé la fbx .
                  "Ecoutez, le dslam il est a vous, ok.
                  La ligne aussi ok.
                  La fbx elle est a moi ou a vous ?
                  Si elle est a moi, alors je vous demande de me fournir les sources GPL.
                  Si elle est a vous, c'était a VOUS de la protéger correctement sur VOTRE réseau. Je n'ai donc pas a assumer les frais, et vous demande aussi de me rembourser au prorata l'abonnement que je n'ai pu consommer du fait de l'arrêt de votre matériel. Merci".
                  • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    C'est tellement bien dit que j'espère que l'avocat qui va plaider contre Free aura lu ton message.
                  • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Mouhahahaha

                    Non seulement il ne faudrait pas te facturer la freebox, mais il faudrait TE rembourser ? Elle est bien bonne celle là.

                    Ha, c'est bon de rire parfois... :-p

                    Plus sérieusement, peut importe ce qui endommage la freebox. Qu'il s'agisse d'un orage, d'un incendie, d'une inondation, d'une invasion de termite ou de la chute d'une météorite, la freebox est sous TA responsabilité et TU es donc responsable. Après, c'est une histoire entre toi et ton assureur.

                    Imagine un peu que tu sois propriétaire, et que ton locataire indélicat, après avoir fichu le feu à ton appart, te demande un dédommagement... Ou que, après avoir laissé ta voiture à un garagiste, tu ne trouves qu'un tas de cendres fumantes en allant la chercher et que celui-ci, non seulement affirme ne pas être responsable, mais en plus TE demande de l'argent pour les frais de nettoyage... bref.

                    En tout cas, merci pour ce moment de rigolade :)
                    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Pour les locations d'appartement, pour info voilà comment ça peut se passer (selon l'état du logement, l'indélicatesse du locataire/sa connaissance de la loi, et la mauvaise foi du propriétaire) :
                      immeuble normal, pas récent, électricité pas trop aux normes (entretenue, prises de terre partout mais sans plus), ou bien maison, problèmes d'humidité :
                      signature du bail
                      dans la semaine qui suit, mise en demeure du locataire au propriétaire de mettre à niveau l'installation (et tant qu'à faire tout le reste qui n'est pas trop aux normes ; invocation de l'exigence de "décence" du logement, cf par exemple http://www.promotelec.com/technique/reglementation/reglement(...)
                      et indemnités dûes aux désagréments liés aux travaux.
                      C'est la loi, ça se justifie.

                      Par exemples : si un orage détruit l'installation électrique de fond en comble, les travaux incomberont au propriétaire, pareil si la toiture est arrachée par une tempête, etc. C'est le propriétaire (et son assurance) qui prendront en charge les travaux.
                      Et c'est tout à fait normal que le locataire n'ait à rendre compte que des dégâts résultants d'une utilisation normale du logement, et n'ait à en n'assurer que l'entretien courant.
                    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Plus sérieusement, peut importe ce qui endommage la freebox. Qu'il s'agisse d'un orage, d'un incendie, d'une inondation, d'une invasion de termite ou de la chute d'une météorite, la freebox est sous TA responsabilité et TU es donc responsable. Après, c'est une histoire entre toi et ton assureur.

                      En cas de catastrophes naturelles, on peut pas être tenu responsable des dégâts.
                      Sinon, faudrait-il donc que les freenautes mentionnent leurs freebox dans le compte de leur assurance habitation, au cas où ?...
                      Ta comparaison avec le garagiste est mauvaise : le garagiste est engagé pour réparer le véhicule et ne te paye pas pour en avoir l'usufruit, contrairement à un locataire.
                      Quant au locataire, il engage généralement une somme comme caution pour les dommages qu'il aurait causé mais, comme pour la freebox, il ne peut être tenu responsable de catastrophes naturelles ou de l'incendie causé par un voisin.
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui en effet, l'utilisateur en a la jouissance (eh...) pendant le temps de l'abonnement. C'est vrai que ce concept est assez rarement employé hors des émissions de Julien Courbet :D
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Comme je le disais à Xavier, la Freebox n'est plus la propriété de Free mais de l'abonné dans au moins 2 cas :

        - Freebox détérioré ou rendue inutilisable => elle est facturé 190 euros (ou 150 ¤ la v5) et devient la propriété de l'abonné.
        - Freebox non restitué à la fin de l'abonnement. Également facturé et devient la propriété de l'abonné. Même si l'abonné souhaite la renvoyer, une fois que le prélèvement est effectué, Free s'en moque et tiens le discours : "ce n'est plus notre propriété mais celle du freenaute".

        Comment dans ce cas Free peut affirmer publiquement qu'une vente et un transfert de propriété n'a pas lieu ?
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est clair. En plus, elle est facturé 400¤, la boite en question !

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Comment dans ce cas Free peut affirmer publiquement qu'une vente et un transfert de propriété n'a pas lieu ?
          Peut-e^tre parcqu'ils prétendent que c'est un dédommagement pour le préjudice subit ? Accessoirement tu t'engages à rendre la box et à ne pas la déteriorée, faudrait peut être pas chercher à faire appliquer la GPL dans une situation où tu ne respectes pas tes engagements !
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Ça ne change rien... Une freebox que tu achètes ou que tu indemnises/paie n'est pas une freebox, mais une carcasse en plastique avec un PCB, un CPU, de la RAM, etc... Tu ne PEUX PAS acheter l'équipement avec le firmware distribué.
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Va dire à Free que tu ne veux pas leur rendre la Freebox et tu verra s'ils envoient un technicien pour enlever le firmware qu'il y a dedans avant de ta céder.

            Et je dis bien céder, puisque c'est un transfert de propriété qui est clairement évoqué par leurs techniciens quand ils t'annoncent que tu dois payer la facture.
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par . Évalué à 2.

            x, mais une carcasse en plastique avec un PCB, un CPU, de la RAM, etc..
            Le firmware est stocké en dur dans la fbx.
            Enfin d'après ce que j'en ai compris (je peux me tromper)
            Quand il boot il lance ce firmware, essaye de se synchro, tente le dhcp.
            A partir de la il mate si il y en a un nouveau; si oui il le dl et l'installe. Sinon il continue.
            Le hard reboot, il y a un firmware de secour (le firmware de base) qui force donc la maj . Cela posait d'ailleur un probleme car le firmware de base était un moment plus compatible avec des dslam updaté de free, ce qui faisait que tu briquait ta fbx avec un hard reboot sur certains dslam.
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Justement oui, la freebox reste la propriété de Free.
        Faux.
        Les premières il était possible de les acheter.
        https://linuxfr.org/~briaeros007/19451.html
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Les acheter, non, ça n'a jamais été possible.
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par . Évalué à 3.

            ben faut croire que free avait une opinion différente de la tienne, vu qu'ils m'ont envoyé la lettre m'indiquant comment devenir propriétaire de la fbx si on leur verse 400¤ (suffisait de résilier l'abonnement et de ne pas leur rendre... lorsque les cgv le permettait)
            Devenir propriétaire d'un objet moyennant paiement, c'est bien ce qu'on apelle acheter , non ?
            • [^] # Re: et les autres "boites" ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Non, la lettre ne te disait pas comment devenir propriétaire de la box pour 400 EUR mais comment ils allaient te facturer 400 EUR si tu ne respectais pas les CGV en ne restituant pas la box, ce qui est un brin différent.

              A ce prix, tu conserves la freebox et le logiciels qui sont dedans... si tu en as le droit. Or -- si je ne me trompe -- les parties GPL sont chargées au boot en RAM, et en flash ne se trouve qu'un firmware propriétaire, et lui incessible : celui qui a payé 400 EUR et conservé la box n'a donc pas acheté le droit d'utiliser ou distribuer ledit firmware.

              Et bonne nouvelle : c'est 120 EUR seulement, maintenant (et depuis un certain temps en fait) :)
              • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                Posté par . Évalué à 4.

                mais comment ils allaient te facturer 400 EUR si tu ne respectais pas les CGV en ne restituant pas la box, ce qui est un brin différent.
                Vraiment ?
                Ben regardons alors :
                "Nous vous rappelons que conformément aux Conditions Générales de Vente , en cas de non-restitution du modem, Free se réserve le droit de procéder à la facturation de l'équipement terminal, au prix mentionné dans les CGV, qui deviendra alors la propriété de l'Usager"
                Le gras était déjà sur le journal.
                On constate que l'on devient bien proprio de la boiboite si ils me facturent.
                je respecte aussi les cgv vu qu'ils ont dit "conformément aux cgv".


                A ce prix, tu conserves la freebox et le logiciels qui sont dedans... si tu en as le droit.
                voui voui on en a le droit vu qu'on en est proprio ;)

                les parties GPL sont chargées au boot en RAM, et en flash ne se trouve qu'un firmware propriétaire,
                Il ne charge pas une partie de l'os à chaque connection. Le firmware contient le noyau (c'est pas un boot pxe). Le noyau est sous GPL.
                Si c'était un boot pxe, pas besoin de mise à jour ni de dl de nouveau firmware (le firmware serait chargé automatiquement comme un ancien, vu que dans tous les cas il irait chercher ses données sur le serveur distant.)

                Et bonne nouvelle : c'est 120 EUR seulement, maintenant (et depuis un certain temps en fait) :)
                Mais on peut plus devenir propriétaire :'(
                • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Affirmer qu'on respecte les CGV en appliquant celui de ses articles qui traite de la non restitution de l'équipement est une manière de raisonner qui m'échappe.

                  Ensuite, tu as tort de penser qu'être prorpiétaire d'un objet te donne des droits sur les exemplaires de logiciels qui s'y trouvent, cf la FAQ d'openfreebox par exemple, qui sont bien placés pour savoir ce qu'ils ont le droit ou pas de faire. :)

                  Quant au firmware, au temps pour moi : la flash contient *et* un firmware proprio, et un kernel+fs (deux, même).
                  • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Affirmer qu'on respecte les CGV en appliquant celui de ses articles qui traite de la non restitution de l'équipement est une manière de raisonner qui m'échappe.

                    C'est ta manière de balayer l'argument qui m'échappe.
                    Dans une discussion, tu acceptes seulement les faits qui t'arrangent ?
                    Si Free affirme qu'en cas de paiement suite à la non-restitution, l'usager devient propriétaire de la Freebox, il n'y a aucune raison de vouloir ignorer cette affirmation. Elle n'est certainement pas là pour faire joli.

                    tu as tort de penser qu'être prorpiétaire d'un objet te donne des droits sur les exemplaires de logiciels qui s'y trouvent

                    Ce n'est pas la question.
                    Il s'agit d'éliminer l'argument fallacieux selon lequel la Freebox est "propriété de Free" et "fait partie du réseau de Free".
                    Argument que tu utilises toi-même ailleurs sur ce forum... tu as la mémoire bien courte.

                    cf la FAQ d'openfreebox par exemple, qui sont bien placés pour savoir ce qu'ils ont le droit ou pas de faire

                    Cet argument d'autorité est d'autant plus marrant que la FAQ d'openfreebox dit : « En parallèle, à la suite de votre inscription, FREE vous accorde une licence logiciel d'utilisation du firmware(kernel, bflt), bin du fpga,etc. de la freebox. » Donc si on en suit ce que dit openfreebox, Free en "donnant une licence d'utilisation du logiciel" est bien obligé de respecter la GPL.

                    Evidemment sur le fond l'argument d'autorité est totalement bidon. Openfreebox et son site rose fuschia ont beau penser ce qu'ils veulent, ce n'est ni eux qui attaquent Free (mais les auteurs de quelques logiciels inclus dans la Freebox), ni eux qui auront à juger des arguments présentés par les parties.
                    Comme par ailleurs ils n'ont pas l'air de consacrer une ligne (à part celle sus-citée) aux problématiques de licence logicielle, on s'en tamponne un peu le coquillard.
                    • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Si Free affirme qu'en cas de paiement suite à la non-restitution, l'usager devient propriétaire de la Freebox, il n'y a aucune raison de vouloir ignorer cette affirmation.
                      Y'a une bonne raison : j'ai lu les CGV qui fixent les termes du contrat, il n'est nullement fait mention que l'usager devient propriétaire. Ils l'ont peut être expliqué comme ca par ailleur, mais ca n'a aucune valeur juridique.
                      Dans la brochure tarifaire officielle il est clairement fait mention d'une "indemnité" et non d'une vente. Dans tous les cas cette situation intervient dans le cas où tu ne respectes pas les CGV (ce n'est pas un choix de ne pas rendre la box, d'où la notion d'indemnité et non de vente).
                      C'est pourquoi il est plus que douteux que de prétendre vouloir faire respecter une licence dans une situation où l'on a sciemment violer les CGV qui nous lie au FAI.
                      • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Y'a une bonne raison : j'ai lu les CGV qui fixent les termes du contrat, il n'est nullement fait mention que l'usager devient propriétaire. Ils l'ont peut être expliqué comme ca par ailleur, mais ca n'a aucune valeur juridique.
                        1°) une lettre officielle a tout a fait une valeur juridique.
                        2°) tu as lus QUELS cgv?
                        J'ai fait remarquer que ce n'était PLUS vrai avec les CGV actuelles, mais qu'avec les cgv qui étaient en vigueur lors de mon changement, c'était vrai.
                        Dans la brochure tarifaire officielle
                        Laquelle ? Quel date ? Toutes les brochures officielles ?
                        Dans tous les cas cette situation intervient dans le cas où tu ne respectes pas les CGV
                        C'est pour ca que free dis conformément aux cgv ...

                        C'est pourquoi il est plus que douteux que de prétendre vouloir faire respecter une licence dans une situation où l'on a sciemment violer les CGV qui nous lie au FAI.
                        C'est pour ca que free dis conformément aux cgv ...
                        Mais tu dois certainement mieux savoir que les différents services de free ce qu'il y a dans les CGV à un moment X (les cgv ayant changé plusieurs fois).
                        • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Evidemment je fais référence aux CGV et brochure tarifaire actuelles.
                          http://adsl.free.fr/cgv/CGV_FORFAIT_hors_opt_19122006.pdf

                          Je veux bien que tu montres les tiennes, et où il est indiqué qu'il y a cession de propriété, et où t'as le "choix" de ne pas rendre la box.
                          Je suis abonné depuis 2002, j'ai plus les anciennes CGV sous les yeux mais à l'époque il était déjà clairement indiqué que tu t'engageais à rendre la box en bon état. Bref, même si tu pouvais devenir propriétaire (mais là je veux une url), ce devait uniquement être dans le cas où tu ne te conformais pas à tes engagements initiaux, à savoir rendre la box en bon état.
                          C'était donc déjà douteux de prétendre à un quelconque droit sur le contenu des softs à l'intérieur de la box. E vous voudrez que Free se conforme à l'"esprit" d'une licence quand vous ne respectez pas des engagements contractuels ?
                          • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Bref, même si tu pouvais devenir propriétaire (mais là je veux une url), ce devait uniquement être dans le cas où tu ne te conformais pas à tes engagements initiaux, à savoir rendre la box en bon état.
                            Si tu n'as pas confiance à une lettre officielle de free, et que tu sais mieux qu'eux ce qu'ils disent, je pense que je ne peux définitivement rien pour toi. Je m'apelle pas rani et je vais donc pas t'envoyer un email avec un "rani@staff.fbx.net" ou une autre adresse de ce style pour te montrer que free a bien dis ça en t'expliquant de a à z les cgv en septembre 2005 (si ma mémoire ne me trompe pas).
                            • [^] # Re: et les autres "boites" ?N

                              Posté par . Évalué à 2.

                              ah j'oubliais, par contre, si tu veux, tu peux venir et je te montrerais le carton et la lettre qu'il y a dedans ;)
                              (pas d'entêtes malhereusement)
                    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Merci d'en rester à du factuel et de ne pas glisser vers l'attaque personnelle.

                      L'argument que j'ai contredit était était celui prétendant qu'on pouvait acheter la freebox (et qui était le seul du post auquel j'ai répond), car il présentait comme un acte commercial courant ce qui était en fait la conséquence d'un non respect du contrat par une partie. J'ai trouvé l'écart suffisamment important pour être relevé, de même que j'ai trouvé non fondée l'idée que devenir propriétaire de la freebox donne des droits sur les copies de logiciel qu'elle contient, parce que cette idée est fausse au regard du Code de la Propriété Intellectuelle.

                      Quant à OpenFreebox, je t'accord qu'ils ne font pas autorité. Je les ai cités parce que ce sont des gens qui se sont sérieusement penchés sur la question, et qu'ils ont donc de bonnes chances d'avoir trié les arguments ; l'extrait que tu donnes indiques que ces chances ne sont pas de 100%.. Sortons-les de la discussion si tu le souhaites.

                      Cela dit, ça ne change rien au fond de la question de l' "achat" dont nous discutons dans cette partie du fil : il n'a jamais été possible d'acheter la freebox.

                      Il est en revanche possible (pas systématique) que sa propriété soit transférée à l'occasion d'une non restitution. Est-ce que ça transfère des droits sur le logiciel qui s'y trouve ? Pas nécessairement. Quand le logiciel est nécessaire à l'usage attendu après cession, oui, on est fondé à penser qu'il y a transfert ou cession de droits sur ce logiciel ; mais quand l'objet n'est pas cédé pour la fonction qu'il assure, on peut douter de l'intention de céder le logiciel avec ; et quand le logiciel s'y trouve accidentellement, en particulier quand les conditions font que le destinataire rend impossible au propriétaire original d'effacer ce logiciel avant cession, on peut douter de la transmission volontaire -- ce qui ôte tout droit au destinataire sur ces binaires (mais ne l'empêche pas de les remplacer par des binaires équivalent acquis de façon licite).

                      Bref, la situation est bien moins évidente qu'il n'y paraît.
                      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        ce qui était en fait la conséquence d'un non respect du contrat par une partie.
                        Tellement "non respect" que free estime que c'est "conforme" au contrat.
                        Allez comprendre.

                        il n'a jamais été possible d'acheter la freebox.
                        Il n 'y a pire sourd celui qui ne veut pas entendre.
                        autre version, vu que ce n'est pas une question mais une affirmation qui tombe sans autre forme de procés : ce n'est pas en le répetant plus de fois que ca va devenir vrai.

                        que sa propriété soit transférée à l'occasion d'une non restitution. moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Ce que d'aucun oserait appeler ca un "achat".

                        regardons ce qu'en dis le tlfi
                        ACHETER, verbe trans.
                        I. Emploi trans. Obtenir contre paiement la propriété et l'usage.

                        Mais ce n'est pas du tout le cas dans la fbx. C'est juste que si tu paie , tu peux continuer a bénéficier de l'usufruit de la fbx(elle peut toujours executer le firmware. Et tu peux meme , si tu demande gentiment au sav, te connecter sur les dslam de free sur un autre compte. Faut juste qu'ils ajoutent l'adresse MAC) , et tu a la nue propriétée en plus. Mais ce n'est pas du tout un achat...

                        mais quand l'objet n'est pas cédé pour la fonction qu'il assure,
                        Nuance, tu ASSUME que l'objet n'est pas cédé pour cette fonction. Tu n'en sais rien.
                        J'ai peut être annulé un abonnement et décidé de garder cette fbx pour pouvoir, si un ami a des problèmes de connection avec sa fbx, lui préter la mienne pour qu'il puisse s'y connecter moyennant un coup de fil au SAV, plutot qu'il attende un RMA!


                        Bref, la situation est bien moins évidente qu'il n'y paraît.
                        Ce n'est pas en compliquant la chose avec "on peut pas l'acheter mais en réalité on peut" que ca va les rendre plus simples.
                        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Nuance, tu ASSUME que l'objet n'est pas cédé pour cette fonction. Tu n'en sais rien.


                          Je n'assume pas -- ou plutôt je ne suppose pas, me souffle le TLFI (au demeurant excellent site) --, je constate : la freebox est cédée après résiliation du contrat d'accès, elle ne peut donc pas servir à cet accès-là ; par ailleurs, comme chaque accès contracté auprès de Free est associé à une freebox envoyée par Free, celle cédée ne peut plus être associée à un accès existant ou nouveau.
    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

      Posté par . Évalué à 10.

      la livebox aussi tourne sous nux, la 9bix aussi. J'espere que la demarche sera suivie pour les autres fabriquants, qui sont bcp moins impliqués dans le libre (patchs pour vlc, mirroirs divers etc.)

      Ca tombe bien , les sources existent ou sont dispos sur demande
      http://www.efixo.com/neufbox4/freesoftware/
      http://assistance.club-internet.fr/telechargement/ADSL/cibox(...)
      http://web.archive.org/web/20070110074434rn_1/www.inventel.c(...) ( inventel n'existe plus , les livebox sagem , si je me trompe pas tournent sous VxWorks )

      Quant a l'argument falacieux "je suis impliqué dans le libre donc arrettez de me souler si je viole la licence GPL de temps en temps " il est absolument pas justifié . Je vois mal Bill gates dire "je donne 42milliards de dollars par an aux ptits africains alors laissez moi en violer quelques uns "
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par . Évalué à 2.

        > les livebox sagem , si je me trompe pas tournent sous VxWorks
        C'était pas VxWorks en virtualisation avec Linux à l'aide d'un hyperviseur maison ?
    • [^] # Re: et les autres "boites" ?

      Posté par . Évalué à 6.

      la freebox n'est pas louée ni achetée par l'utilisateur

      Toujours la confusion entre "propriété intellectuelle" et propriété matérielle. (ce qui montre en passant la nocivité de la première dénomination)
      Même si la freebox ne vous appartient pas, le logiciel lui est "copié" ou "distribué" lorsqu'il est fourni à l'utilisateur.

      (pour une comparaison : si je passe une chanson à la radio, il n'y a pas transfert de propriété matérielle et pourtant je tombe quand même sous le coup du droit d'auteur)
      • [^] # Re: et les autres "boites" ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        pour une comparaison : si je passe une chanson à la radio, il n'y a pas transfert de propriété matérielle et pourtant je tombe quand même sous le coup du droit d'auteur
        Bah justement. SI tu passe une chanson à la radio, tu dois t'acquitter des droits de diffusion au public. En revanche si tu diffuse la zik dans ton salon, tu dois t'acquitter de rien du tout, c'est une utilisation privée (je parle des CD pas des trucs DRM à la con qui restreind tes droits par des moyens douteux).
        Bah Free c'est pareil, ils te fournissent pas le logiciel, ils le diffusent dans "leur" salon, et n'ont pas à te demander ton avis là dessus, t'es même pas censé savoir ce qu'il y a dedans, et d'ailleur t'as même pas le droit de regarder ce qu'il y a dedans. Alors je vois mal un juge déclarer que tu as soudains des droits sur le code source d'un logiciel dont tu as acquis une reproduction d'une manière plus que douteuse.
        • [^] # Re: et les autres "boites" ?

          Posté par . Évalué à 2.

          En revanche si tu diffuse la zik dans ton salon, tu dois t'acquitter de rien du tout, c'est une utilisation privée

          Analogie tronquée.
          Si tu organises dans ton salon une diffusion avec des personnes extérieures à ton cercle privé, alors ce n'est plus le cas et tu tombes bien sous le coup du droit d'auteur.

          Voici pour référence l'article de loi traitant de l'exception pour copie et représentation privée :

          « Lorsque l'½uvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :

          1/ Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ;

          2/ Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des oeuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'½uvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou des reproductions d'une base de données électronique
          »

          Bonne chance pour démontrer que Free peut effectivement se prévaloir de cette exception... ;-)
          • [^] # Re: et les autres "boites" ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Si tu organises dans ton salon une diffusion avec des personnes extérieures à ton cercle privé, alors ce n'est plus le cas et tu tombes bien sous le coup du droit d'auteur.
            Oué bah vu mon analogie, je te mets au défi de montrer que Free invite d'autres personnes dans son "salon" que j'ai comparé à la Freebox ;)
            Si jamais Free t'invite dans sa box et te proposes une copie du soft qui s'y trouve on en rediscute ;)
            • [^] # Re: et les autres "boites" ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Oué bah vu mon analogie, je te mets au défi de montrer que Free invite d'autres personnes dans son "salon" que j'ai comparé à la Freebox ;)

              Pas la peine, le simple fait que tu (ou tout autre utilisateur) ne fasses pas partie du "cercle de famille" de Free élimine l'applicabilité de l'exception sus-mentionnée.
              • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Y dit qu'il voit pas où tu veux en venir et quel est le rapport avec la choucroute. Dans ce cas précis le client en tant qu'utilisateur ne recoit aucune copie des softs dont l'ont parle, pourquoi tu me parles de cercle de famille ?
                • [^] # Re: et les autres "boites" ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  le client en tant qu'utilisateur ne recoit aucune copie des softs dont l'ont parle

                  Les octets sont là par l'opération du Saint-Esprit ?
  • # Français ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il me semble que pour être valable en France, un contrat doit être rédigé en Français. J'imagine (peux être à tort) que c'est pareil pour les licences logiciels (c'est aussi un contrat, non ?).
    Or, la GPL n'a toujours pas de traduction officielle dans notre langue. Cela ne risque t'il pas de poser problème en cas de procès ?

    En cherchant quelques infos la dessus, je suis tombé sur une analyse intéressante (mais un peu HS), Logiciel libre et marchés publics : les obstacles juridiques faciles à dépasser

    http://synergies.modernisation.gouv.fr/article.php?id_articl(...)
    • [^] # Re: Français ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Si la licence n'est pas considérée comme valable juridiquement, on n'a tout simplement pas le droit de redistribuer les logiciels, il n'y aurait donc plus violation de licence, mais violation du droit d'auteur ou contrefaçon.
    • [^] # Re: Français ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Il me semble qu'n contrat en français n'est obligatoire que dans le cas de consommateurs. Dans le cas d'entreprises, il n'y a pas de soucis a avoir des contrats en langues étrangères, donc cela ne doit pas être un souci.
    • [^] # Re: Français ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      En mars 2007, le Tribunal de Grande Instance de Paris a consacré l'opposabilité de la licence GNU-GPL en France:

      - Une news sur PCimpact qui résume le résultat du procès: http://www.pcinpact.com/actu/news/37313-GPL-GNU-licence-libr(...)
      - Le récit des faits un peu plus en détails: http://www.celog.fr/expertises/new_exp/2007/som0607/Educaffi(...)
    • [^] # Re: Français ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      La GNU GPL n'est pas un contrat (tu ne la signes d'ailleurs pas), ni même une licence d'utilisation, mais un licence de redistribution.
      • [^] # Re: Français ?

        Posté par . Évalué à 1.

        source ?

        Pour moi, c'est un contrat de licence.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Français ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Paragraphe 5, GPL v2 : "You are not required to accept this license, since you have not signed it..."

          Par contre c'est une licence de modification, en plus de distribution, mais en aucun cas une licence d'utilisation : voir le paragraphe 0 de la GPL v2 "Activities other than copying, distribution and modification are not covered by this license; they are outside its scope. The act of running the Program is not restricted, ..."
  • # La démarche est vouée à l'échec

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'avais déjà interpellé Free sur ce sujet sur un des newsgroup et déjà obtenu la réponse qu'il n'y avait pas distribution puisque les infrastructures de Free allaient jusqu'à la FreeBox .

    Pour moi, ça fait sens.

    J'ai lu aussi que pour pouvoir proposer de la vidéo à la demande, Free était quasiment obligé techniquement parlant de ne pas ouvrir son code source pour que les vidéos ne puissent pas être piratées.

    Bref, intellectuellement, c'est séduisant de demander à Free d'ouvrir son code source. Mais je pense que c'est voué à l'échec. Aussi bien d'un point de vu juridique : Free respecte la licence GPL puisqu'il n'y a pas distribution ; que d'un point de vue pratique : ce serait se tirer une balle dans le pied pour ses relation avec l'industrie du copyright.

    Ceci dit, regardons les choses positivement : Free participe activement à un projet libre : VLC. Et Free est miroir de pleins de Distributions Libres de Linux (il n'y a pas que le code source qui est une contribution à l'écologie du Libre).

    L'argent est un mauvais maître, mais un bon serviteur

    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par . Évalué à 9.

      J'ai lu aussi que pour pouvoir proposer de la vidéo à la demande, Free était quasiment obligé techniquement parlant de ne pas ouvrir son code source pour que les vidéos ne puissent pas être piratées.

      Ca ne les empêche pas de fournir les sources de tout ce qui concerne le reste .... puis s'ils veulent pas respecter la GPL, ils n'utilisent pas des softs sous GPL ....
    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      >>> il n'y avait pas distribution puisque les infrastructures de Free allaient jusqu'à la FreeBox .

      >>> Free respecte la licence GPL puisqu'il n'y a pas distribution


      Franchement je n'arrive pas à comprendre cet argument. Je n'ai peut-être pas l'esprit juridique mais je n'y arrive vraiment pas.
      S'il suffit de déclarer "il n'y a pas distribution" pour qu'on puisse ne pas satisfaire aux obligations de la GPL c'est un peu trop facile !

      Imaginons que je suis Bill Gates.
      Je décide de prendre tout ce bon code GPL d'excellente qualité qui est disponible sur le net et de l'incorporer à Windows.
      Quand on me réclame la publication des sources de Windows il me suffit de répondre : "Mais non mon brave, Windows n'est pas distribué ! La licence stipule que Windows n'est pas vendu mais seulement loué. Il reste la propriété de Microsoft et donc il fait partie de notre infrastructure. Nous ne distribuons pas Windows, nous nous contentons d'étendre notre infrastructure en louant des systèmes d'exploitations aux gens.....donc nous n'avons pas l'obligation de publier les sources !".

      Cela n'a aucun sens. Si Free tord la réalité au point de dire que la Freebox ne fait pas l'objet d'une distribution c'est simplement une argutie juridique pour éviter de satisfaire aux obligations légales de la GPL.
      • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

        Posté par . Évalué à 6.

        MS serait attaqué car certaines personnes contesterait leur interprétation de la notion de distribution, tout comme certaines personnes contestent actuellement l'interprétation de la distribution dans le cas Free.

        Les deux cas étant différent, il n'y aurait aucun problème à ce que les conclusion des tribunaux soient différent.

        bref comparaison de carottes et d'oranges dont on ne peut rien déduire.
      • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        " Windows n'est pas distribué ! La licence stipule que Windows n'est pas vendu mais seulement loué".
        MS ne vend pas son soft. Il ne le loue pas non plus. Il te vend un droit d'utilisation. Mais il y a bien distribution.
        Bon ensuite comparer une infrasctructure "logicielle" à une infrastructure physique n'a pas vraiment de sens.

        Une comparaison plus juste serait : tu fais un site web en PHP qui utilise une lib PHP sous GPL... et tu "déploies" sur les pages persos du fournisseur Free (ou n'importe quel hébergeur). Concrêtement tu déploies "ton" soft chez eux, un peu comme Free déploie son terminal chez toi. Et c'est encore pire, c'est "leur" serveur (mais bon ca pourrait être le tiens dans le cas d'un hébergeur pro). Et là tu trouverais normal de devoir donner le code source de ton appli à Free si elle te le demande, sachant que c'est peut être un truc complètement privé pas distribué auprès d'utiliasteurs autres que les navigateurs web ? (ok c'est du php ils peuvent matter comme ils veulent mais applique à un autre langage).

        C'est pas une astuce comme tu dis, c'est un choix qui a de nombreuses conséquences : ils ne peuvent vendre la box, doivent en assurer la maintenance et le remplacement en cas de dysfonctionnement, bref ils doivent gérer un parc complet de machines comme un hébergeur devrait le faire.

        C'est un peu comme une borne SNCF, imagine qu'elle a des softs sous GPL dedans, tu crois que t'as un quelconque droit sur ces softs parcque tu manipules l'engin ?
        • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          C'est un peu comme une borne SNCF, imagine qu'elle a des softs sous GPL dedans, tu crois que t'as un quelconque droit sur ces softs parcque tu manipules l'engin ?

          Euh, je ne sais pas toi, mais j'ai pas de borne SNCF dans ma chambre. De plus, un abonnement SNCF ne t'oblige pas a avoir une équipement chez toi dont tu es responsable, ...

          Bref, ca n'a rien a voir (pas plus que ton serveur PHP).

          Par contre, la SNCF te filerais un équipement (genre PDA) au lieu de ticket SNCF, je trouverais normale d'avoir accès au source GPL de l'équipement.
          • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Euh, je ne sais pas toi, mais j'ai pas de borne SNCF dans ma chambre.
            Et la Freebox est pas forcement chez toi. T'es locataire ? Elle est chez ton proprio. Tu paies la ligne ADSL pour tes gosses qui sont dans une chambre étudiante ? La box est pas chez toi. Il n'y a aucun rapport entre le fait que le logement t'appartienne et un quelconque droit sur le contenu des logiciels contenus dans la box.

            un abonnement SNCF ne t'oblige pas a avoir une équipement chez toi dont tu es responsable, ...
            T'es pas obligé, si t'en veux pas, tu peux la rendre, et utiliser un modem ADSL. Par contre oui t'es responsable des éventuels dégâts causés à la box. Mais cette responsabilité ne te donne pas plus de droit sur le contenu de la box qui ne t'appartient toujours pas.

            Bref, ca n'a rien a voir (pas plus que ton serveur PHP).
            Tu peux expliquer ? Free met chez toi une box qui leur appartient avec des softs dedans, moi je prends l'exemple où t'as des softs à toi sur un serveur chez un hébergeur, c'est comparable quand même !
            • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

              Posté par . Évalué à 10.

              >T'es locataire ?
              oui
              > Elle est chez ton proprio
              Non elle est chez moi.
              Il a qu'a se pointer le proprio pour voir s'il peut se doucher "chez lui" et manger ce qui est dans "son" frigo.
            • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

              Posté par . Évalué à 6.

              Et la Freebox est pas forcement chez toi. T'es locataire ? Elle est chez ton proprio. Tu paies la ligne DSL pour tes gosses qui sont dans une chambre étudiante ? La box est pas chez toi. Il n'y a aucun rapport entre le fait que le logement t'appartienne et un quelconque droit sur le contenu des logiciels contenus dans la box.

              Vaux mieux pas que tu sois bailleur un jour tu serais surpris des droits qu'a un locataire à partir du moment où un bail a été signé. Pour info si un bailleur vient chez son locataire sans son consentement ça s'appelle une violation de propriété privée.
            • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

              Posté par . Évalué à 6.

              Et la Freebox est pas forcement chez toi. T'es locataire ? Elle est chez ton proprio.

              Superbe raisonnement.
              En continuant un peu, on démontre facilement que si je pirate des DVDs et que je partage des MP3 depuis l'appartement que je loue, c'est mon propriétaire qui est le véritable auteur du délit.
              • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                T'as tout compris. Y'a effectivement aucun rapport entre la personne qui est responsable de la box, le propriétaire (ou locataire) du lieu où se trouve la box et le fait qu'il faut considérer que la box soit distribuée. C'est 3 choses différentes sans aucun rapport, c'est ce que j'essai de démontrer.
                Le fait que dans 90% des cas le responsable soit aussi souvent le propriétaire ou locataire du lieu où se trouve la box ne change strictement rien à la notion de distribution ou non.
          • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

            Posté par . Évalué à 6.

            Bref, ca n'a rien a voir (pas plus que ton serveur PHP).

            Dans ce cas, je veux que quelqu'un m'explique d'un point de vue juridique la différence entre :

            -un noyau Linux modifié a base de GPL par Free dans la Freebox appartenant a Free chez l'utilisateur
            -un noyau Linux modifié a base de GPL par moi sur mon serveur m'appartenant a moi chez un hébergeur.

            Si un employé de l'hébergeur flingue ma machine accidentellement ou la perd (!), il y a fort a parier qu'il me doive une compensation pour le préjudice subi. Je dois lui filer mon code source avec ?
    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      ça me soule de lire constemment que Free est un ami du libre car il fournit les mirroirs de pleins de distribs linux.


      1) le fait d'être un mirroir de distribs, n'autorise pas à violer les licences par ailleurs
      2) ce n'est qu'un mirroir parmi des milliers d'autres
      et plus important
      3) il ne font pas mirroirs par altruisme mais pour faire baisser leur cout de transit en générant beaucoup de transit vers eux et en réduisant de manière conséquante le transit sortant ! Le volume de données échangés que représente l'ensemble de leur mirroirs leur permets de négocier au mieux leurs accords de peering ! Les mirroirs, c'est avant tout une histoire de gros sous !
      • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tout à fait d'accord, c'est vraiment insupportable. Free a en partie construit son succès à partir de Linux et des logiciels libres, et ne contribue presque rien au libre en contrepartie. A lire les commentaires très nombreux qui accompagnent la couverture sur le net de cet éventuel futur procès, on a l'impression que Free est un formidable contributeur alors qu'il n'est qu'une minuscule goute d'eau (quelques patchs pour VLC), surtout comparé à des entreprises qui contribuent vraiment, de Sun à RedHat en passant par IBM, Novell et même Microsoft, pour ne mentionner que des grosses boites.

        Et même si Free contribuait beaucoup, ça ne lui donnerait pas le droit de s'assoir sur une licence.
        • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

          Posté par . Évalué à -1.

          > comparé à des entreprises qui contribuent vraiment, de Sun à RedHat en passant par IBM, Novell et même Microsoft, pour ne mentionner que des grosses boites.

          qui font toutes FAI, comme tout le monde le sait
          • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            > qui font toutes FAI, comme tout le monde le sait

            C'est sûr que ça a vachement de rapport avec la discussion...
            • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

              Posté par . Évalué à 6.

              d'un coté tu fais remarquer que Free n'a fait que peu ou très peu de contributions dans le Libre en les comparant avec celles de "Sun ou RedHat en passant par IBM, Novell et même Microsoft", ok très bien,

              de l'autre tu refuses de comparer Free et ces boites, ou reconnaitre qu'elles n'ont pas la même activité du tout.

              je crois que ta logique présente un problème. on ne parlera même pas des tailles respectives de IBM et Free, une raison du "IBM contribue plus que Free" va apparaitre toute seule.

              ah, il faudra que tu m'expliques aussi la partie "en contrepartie" de ton "Free ne contribue presque rien au libre en contrepartie" : ils ont des obligations concernant les licences des softs utilisées, ça oui, mais ce ne sont pas des compensations à fournir. et le débat aujourd'hui et avant ça concerne au final "les softs sont distribués ou pas ?"
              • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                La seule chose que je souligne est que certains tentent de dédouaner free de ses obligations au titre de contributions importantes pour le libre. Ceci me semble doublement débile. D'abord, comme tu le dis, parce que faire quelque chose de bien d'un côté n'autorise pas à faire quelque chose de mal de l'autre. Ensuite parce que free ne contribue pas du tout de façon importante au libre comparé à de très nombreuses entreprises, des grosses, mais aussi des petites dont le chiffre d'affaire et les bénéfices sont microscopiques par rapport à ceux de free (je pense par exemple à IdealX, Nuxeo, etc.).

                Sur le fond, je suis d'accord qu'en tant que FAI, free n'a pas de raison particulière de contribuer au libre, alors qu'un éditeur de logiciel en a beaucoup plus. Mais ceci n'a pas grand chose à voir avec la discussion. Free ne contribue que très peu au libre dans l'absolu et c'est de toute manière une contribution "obligatoire" : les patchs de vlc ont été écrits pour permettre la mise en place de la fonctionnalité freeplayer.
              • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

                Posté par . Évalué à 1.

                de l'autre tu refuses de comparer Free et ces boites, ou reconnaitre qu'elles n'ont pas la même activité du tout.

                D'une façon assez schématique IBM et Free vendent tous deux des services qu'ils fournissent en partie grâce à des logiciels libres. Je crois que la différence fondamentale se situe au niveau de la taille financière des deux entreprises : IBM peut sans problème se permettre de salarier quelques dizaines d'ingénieurs (chiffre pris au hasard, désolé) pour contribuer au libre à plein temps.

                Sinon, je ne connais pas le business model de Novell (y en a-t-il encore un ?), quant à Microsoft là il est évident que c'est différent (ils vendent des licences plus que des services).
    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      J'ai lu aussi que pour pouvoir proposer de la vidéo à la demande, Free était quasiment obligé techniquement parlant de ne pas ouvrir son code source pour que les vidéos ne puissent pas être piratées.

      Si ton cahier des charges stipule que le code source ne peut pas être publié, alors un logiciel sous GPL ne correspond pas à ton besoin.

      Personne n'a imposé à Free d'utiliser des composants logiciels sous GPL : ils l'ont choisi eux-mêmes et doivent donc en respecter la licence.
      • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        mais jusqu'à preuve du contraire, ils respectent la licence. Une éventuelle violation reste à démontrer.
        En l'occurence ils avancent utiliser les softs en question pour leurs besoins internes, ce qu'autorise parfaitement la GPL.
        De la même manière, si les développeurs des dis softs trouvent ca anormales, ils avaient qu'à utiliser une licence qui correspondait à leur besoin.
        La justice tranchera.
    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par . Évalué à 6.

      "pas distribution puisque les infrastructures de Free allaient jusqu'à la FreeBox ."

      Donc ils peuvent payer l'alimentation electrique de celle-ci ?

      et tu peux déduire la surface occupée par le modem de tes impots ? (puisque ça baisse ta surface de m² habitable...)

      Pourquoi ne parle-t-on que du modem ? Freebox c'est un couple modem/dslam et il me semble bien que la partie DSLAM est tout aussi incriminable...

      MAIS ! N'y a-t-il pas en France un lois qui protège contre les éléments sécuritaires d'un réseau ? En clair, meme en violant la GPLv3, Free , pour garantir l'intégrité de son réseau, est en droit de ne publier aucune spécification de son infrastructure...
    • [^] # Re: La démarche est vouée à l'échec

      Posté par . Évalué à 0.

      J'ai lu aussi que pour pouvoir proposer de la vidéo à la demande, Free était quasiment obligé techniquement parlant de ne pas ouvrir son code source pour que les vidéos ne puissent pas être piratées

      en quoi ca concerne iptable et busybox ?
      d'ailleurs si on pouvait savoir ce que veulent exactement les plaignants :)
  • # Flouzo et NeufTelecom

    Posté par . Évalué à 10.

    Que Harald Welte porte plainte contre Iliad pour non-respect de ses logiciels ne me choque pas plus que cela. La justice tranchera.

    J'aimerais cependant savoir quels sont les implications de Xavier Antoviaque dans cette affaire.

    Xavier Antoviaque dirige la jeune entreprise Flouzo dont l'objectif est de faciliter et de répandre l'usage des campagnes de don en ligne. C'est à travers ce site (hébergé chez Free) que la campagne de dons a été lancée.

    Mais Xavier Antoviaque est aussi responsable d'EasyNeuf.org et chargé de coordoner les efforts communautaires autour de l'OpenGate et de l'EasyGate chez NeufTelecom (un concurrent direct de Iliad).

    Loin de moi d'imaginer que Xavier Antoviaque est poussé par NeufTelecom pour que l'affaire d'Harald Welte se poursuive via l'activité de l'entreprise Flouzo.

    Je souhaite cependant et simplement quelques explications de sa part.
    • [^] # Re: Flouzo et NeufTelecom

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Pourquoi ne pas lui demander tout simplement plutôt que de supposer des choses et faire planer le doute ?
    • [^] # Re: Flouzo et NeufTelecom

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'avoue tout, je suis un gros cochon capitaliste vendu. :-)

      Plus sérieusement, je ne suis pas employé par Neuf; par contre j'ai un rôle de représentation sur le projet EasyNeuf.org, de lien entre la communauté et les développeurs. Quant à Flouzo, si tu creuses un peu, tu verras que c'est plus un repère de gnus idéalistes qui veulent faire exister quelque chose qu'un moyen de s'acheter une villa avec piscine.

      Ceci dit, même en étant clean sur Neuf d'un point de vue perso, d'un point de vue communication, c'était effectivement un gros risque, et effectivement Xavier Niel ne s'est pas privé d'attaquer là-dessus. Le pari était que l'argument ne porterait pas, qu'on arriverait à passer outre le troll de Niel et à déplacer le débat; en parlant du fond, de l'obstination de Free et des auteurs lésés.

      Pour l'instant ça semble bien passé, non?
  • # free loue un accès, pas un modem

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Free propose un accès à son réseau avec sa Freebox. Il ne s'agit même pas d'une location de modem pour la Freebox, mais d'un prêt.
    Toute la nuance est là.
    Les freenautes peuvent très bien se connecter avec un autre modem de leur choix s'ils le veulent.
    La Freebox n'est pas proposé à l'achat.
    Le projet open freebox ( http://www.f-x.fr/ ) est à la limite de la légalité.
    Il est strictement interdit de se connecter au réseau Free avec une freebox modifiée.
    Pour en revenir à la Licence GPL, étant donné que cette Freebox est prêtée, aucune licence n'est violée.
    • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

      Posté par . Évalué à 1.

      > Pour en revenir à la Licence GPL, étant donné que cette Freebox est prêtée, aucune licence n'est violée.
      La freebox est loué nuance. De plus, je suis plus que circonspect sur le fait "qu'aucune licence n'est violé".
      Donc, si Free est dans son droit, rien ne m"interdirait d'écrire un logiciel propriétaire incorporant du code libre et de le "louer" ou de le "préter".
      Si Free remporte ce procès, c'est ouvrir la voie à tout les abus.
      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

        Posté par . Évalué à -2.

        si free perd ce procès, ca peut nous fermer la porte a plein supers de services reposant entièrement sur des standards/protocoles ouverts, parce que le code utilisé est sous GPL donc par nature a tendance a suivre les standards.

        Pour le coup, je ne sais pas si une location peut s'assimiler a une distribution, mais il se peut que free doivent renoncer a certains services, ou développer des solution propriétaires pour palier.

        Le but de la GPL est de protéger l'intérêt de tous, mais parfois, l'intérêt de tous est dans les compromis, et je trouve que dans ce cas précis (et litigieux), le maximum d'intérêt pour tous est peut d'être d'avoir un peut de souplesse quand au cadre d'application de la licence.

        Après je ne serais pas surpris que beaucoup pensent que le respect de absolu la licence est le seul moyen de garantir l'intérêt général. Sauf que le blanc et le noir, c'est uniquement dans nos rêves et fantasmes, et qu'ici la nuance de gris me semble un parfait équilibre. Des modifications dont tout le monde se fou sauf free qui restent fermées, et une utilisation systématique du code libre utilisant les standards. C'est a mon humble avis, le meilleur moyen de défendre le libre, pour peut que l'on préfère le libre a un respect absolu de la GPL.
        • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

          Posté par . Évalué à 5.

          > ca peut nous fermer la porte a plein supers de services reposant entièrement sur des standards/protocoles ouverts
          Les raisons ? Free vends du service, pas du soft donc libérer le code ne devrait pas les déranger.

          > beaucoup pensent que le respect de absolu la licence est le seul moyen de garantir l'intérêt général.
          Si tu autorises des petits écarts dans les cas qui "t'arrangent", attends-toi à ce que d'autres moins "sympa" viennent réclamer leur part du gateau.

          > Des modifications dont tout le monde se fou sauf free qui restent fermées
          Si tout le monde s'en fout, ils peuvent bien filer les sources. Si ils ne veulent pas jouer le jeu, ils peuvent très bien piocher du côté des licences BSD.

          > C'est a mon humble avis, le meilleur moyen de défendre le libre
          C'est la meilleure façon de plomber le libre. On a vu des licences et des marques tombés pour moins que ça. Tu crois que la MoFo protège avec autant d'insistance la marque Firefox pour quel raison ? Ils ont perdu la marque Mozilla parce qu'ils ne l'ont pas appliqués.

          > l'intérêt de tous est dans les compromis
          L'intérêt des utilisateurs de Free, pas de la communauté du logiciel libre nuance.
          • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

            Posté par . Évalué à 1.

            Les raisons ? Free vends du service, pas du soft donc libérer le code ne devrait pas les déranger.
            Celles qui font que free ne les diffuses pas. Je ne les connais pas, et toi non plus, mais vu l'équipe technique de free, que l'on peu difficilement qualifier d'ignares du libre, je ne doute pas une seconde qu'il y en ait.

            Si tu autorises des petits écarts dans les cas qui "t'arrangent", attends-toi à ce que d'autres moins "sympa" viennent réclamer leur part du gateau.
            C'est pas uniquement que ca m'arrange. C'est que c'est un cas litigieux, et que même s'il est réglé dans le système juridique français après ce procès, cela reste une espèce de flou. Si free perd, on va en parler, et ce flou fera peur, et donc la GPL fera peur, et c'est mauvais pour l'adoption du libre (GNU) par les entreprises, et donc pour le libre en général puisque les entreprises sont d'excellents contributeurs.

            Si tout le monde s'en fout, ils peuvent bien filer les sources. Si ils ne veulent pas jouer le jeu, ils peuvent très bien piocher du côté des licences BSD.
            Certes. Mon avis est a caution, mais j'ai l'impression que linux (et toute la clique sous GPL) fourni bien plus de petits trucs sympas que les BSD. Je dirait, pour prendre exemple au pif, comme le rstp_conntrack, qui met le choix de rstp comme protocole pour la video en haut de la pile. Donc BSD oui, mais il faut aussi voir toute la chaîne logicielle : y'a t'il des soft BSD pour chaque besoin, et donc utiliser les standard sans trop d'efforts ? Ou au moins ne pas être tenté par une alternative proprio ?

            L'intérêt des utilisateurs de Free, pas de la communauté du logiciel libre nuance.
            Free arrive a batir tout ces services en grande partie grace au libre. Or une entreprise qui utilise le libre avec succès et qui contribue (vlc par exemple), ca fait un bel exemple non ? Cela ne peut qu'encourager du monde a suivre ce modèle, donc plus d'utilisateurs, plus de contributions, plus de softs, mieux finis, plus complets, bref, une meilleure informatique libre. On a déjà au moins neuf télécom comme suiveur. Par contre si free perd son procès ...
            • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

              Posté par . Évalué à 7.

              > je ne doute pas une seconde qu'il y en ait.
              Je veux bien y croire mais ils s'obstinent à ne pas les donner ! Quant à la qualité de l'équipe technique, ça ne veut rien dire. Les développeurs de Busybox et d'IPTables sont tout aussi compétents.

              > Si free perd, on va en parler, et ce flou fera peur, et donc la GPL fera peur, et c'est mauvais pour l'adoption du libre (GNU) par les entreprises
              FUD, le flou c'est maintenant qu'il existe, la justice est là pour trancher.

              > Cela ne peut qu'encourager du monde a suivre ce modèle
              Oui, les encourager à violer la GPL en toute impunité. Si les auteurs des logiciels incriminés ont utiliser une licence, ce n'est pas pour qu'on la contourne dès que ça nous arrange.

              > plus de contributions, plus de softs, mieux finis, plus complets
              Encore, faut-il qu'il livre leurs contributions ... Ils le font pour quelques projets mais pas tous.

              > Par contre si free perd son procès ...
              Rien ne les empêchera de continuer comme avant. La différence est que les boites

              La différence est que je ne donne pas un chèque en blanc à Free parce que tout simplement ils sont Free. Quand un fabricant de DVD vends des lecteurs utilisant Busybox sans livrer les modifications, on crie au scandale, quand Free fait de même avec sa box, on devrait trouver ça normal ? Soit on joue le jeu, soit on ne le joue pas, mais pas deux poids, deux mesures.
              • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                Posté par . Évalué à 2.

                Quand un fabricant de DVD vends des lecteurs utilisant Busybox sans livrer les modifications, on crie au scandale, quand Free fait de même avec sa box
                Depuis quand free vend ses box ? (et c'est moi qu'on accuse de FUD)

                FUD, le flou c'est maintenant qu'il existe, la justice est là pour trancher.
                Faux. Si free perd, ca va montrer qu'il y a des cas bizarres (free ne vend _pas_ sa box, et comme dit plus haut, tout va se jouer sur la définition de la notion de distribution). Et ce sera tranché juste en france, le logiciel libre n'a pas de frontières. On risque de se retrouver avec un truc alambiqué pour définir juridiquement la distribution. Ce sera peut être tranché, mais quant à être clair pour les non juristes...

                Je veux bien y croire mais ils s'obstinent à ne pas les donner ! Quant à la qualité de l'équipe technique, ça ne veut rien dire. Les développeurs de Busybox et d'IPTables sont tout aussi compétents.
                Je ne parlais pas de compétence technique, mais de sensibilisation au libre. M'es avis que tout le monde chez free aurait préféré distribuer les sources. Nous ne sommes pas dans le secret des dieux, et on ne nous dis rien, sans doutes des accords a la con. Mais j'accepte et décide de faire confiance, c'est mon choix, je ne l'impose pas. Mais je suis certain que quelques fonctions clés de la freebox sont dépendantes de ce secret, et peut être que la divulgation des sources me privera moi, et les autres utilisateurs de free, ainsi que tous les effets de bords sur l'image de la GPL auprès des entreprises, mettant au jour un micmac pas croyable qui pour moi n'a pas raison d'être. On est dans un cas ou tout le monde a tord, tout le monde a raison, mais puisqu'il le faut la justice tranchera, mais ce sera certainement satisfaisant pour personne (sauf les qq uns qui on engagé la procédure), bref, le cas typique ou il ne sort strictement rien de positif. Faire le mort était a mon sens bien plus malin.

                Oui, les encourager à violer la GPL en toute impunité. Si les auteurs des logiciels incriminés ont utiliser une licence, ce n'est pas pour qu'on la contourne dès que ça nous arrange.
                Il n'y a pas contournement ni viol de licence, il y a litige quant à la définition de la distribution. Je rappelle qu'il va falloir attendre le jugement pour savoir si oui on non il y a viol, et encore, ce ne sera valable qu'en france, pour ce cas précis.

                Encore, faut-il qu'il livre leurs contributions ... Ils le font pour quelques projets mais pas tous.
                "quelque", "tous" Quel jeu rhétorique ! Free en fait déjà pas mal pour le libre, mais si ce n'est pas "tout", c'est sur une partie dont la probabilité qu'elle puisse servir ailleurs est très faible.

                Rien ne les empêchera de continuer comme avant.
                Tu oublie que l'on n'en sait strictement rien, les fameuses raisons du pourquoi ils ne distribuent pas les sources, qui nous manquent depuis le début. Et comme elles sont si secrète, soit on se joue de nous (j'en doute) soit cela signifie que si un jour on l'apprend, il sera sans doutes trop tard pour faire marche arrière. Et quand on voit a qui on a affaire en face (la couleur entre le rouge et le jaune), et leur position dominante, non clairement, l'intérêt général n'est certainement pas de se risquer à faire des croches pieds à free.
                • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                  Posté par . Évalué à 5.

                  > Depuis quand free vend ses box ?
                  ça revient au même, l'appareil tourne chez l'usager et non pas chez free.

                  > Faux. Si free perd, ca va montrer qu'il y a des cas bizarres
                  La box tourne chez l'usager, c'est Free qui joue sur les mots en prétendant que la freebox fait pas partie de son infrastructure. Dans les faits, c'est équivalent à une vente ou à une location.

                  > Je ne parlais pas de compétence technique, mais de sensibilisation au libre. M'es avis que tout le monde chez free aurait préféré distribuer les sources.
                  C'est une supposition, rien de concret.

                  > Il n'y a pas contournement ni viol de licence, il y a litige quant à la définition de la distribution.
                  Légalement non d'après la justice Française. Mais si on se place du côté de la GPL, c'est évident.

                  > Tu oublie que l'on n'en sait strictement rien, les fameuses raisons du pourquoi ils ne distribuent pas les sources, qui nous manquent depuis le début.
                  Je me base sur les faits, pas des suppositions. Et la position dominante d'Orange n'est pas un excuse au non-respect de la GPL. Non seulement l'ART veille au grain et n'a pas été particulièrement tendre avec Orange, Free est loin d'être financièrement fragile.

                  Quand je dis que tu FUD, c'est parce que tes arguments reposent sur le fait que Free a ses "raisons" et que tu supposes qu'elles sont valables, bref du vent.
                  • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Voilà nous y sommes :
                    > Depuis quand free vend ses box ?
                    ça revient au même, l'appareil tourne chez l'usager et non pas chez free.

                    > Faux. Si free perd, ca va montrer qu'il y a des cas bizarres
                    La box tourne chez l'usager, c'est Free qui joue sur les mots en prétendant que la freebox fait pas partie de son infrastructure. Dans les faits, c'est équivalent à une vente ou à une location.

                    La différence est que au mieux je ne fait pas de supposition, sinon j'estime que la box est uniquement là pour faire fonctionner le réseau, mais est en aucun cas a la disposition de l'usager, contrairement a la vente ou l'on fait ce que l'on veut, et la location aussi dans la limite ou l'on ne peut pas (trop) détériorer le matériel loué. En gros tu peux louer un chariot élévateur pour casser des assiette si ca t'amuse, ce droit est loin d'être évident avec une freebox. Elle est fournie a l'usagé pour une utilisation bien précise, et seulement celle ci, a ce que je sache.

                    > Je ne parlais pas de compétence technique, mais de sensibilisation au libre. M'es avis que tout le monde chez free aurait préféré distribuer les sources.
                    C'est une supposition, rien de concret.

                    Je sais et je l'assume. Je fait confiance envers les personnes qui me rendent ce service pour me permettre de l'avoir. On me prendra peut être pour un bisounours, mais je trouve ca bien, et plus humain.

                    > Il n'y a pas contournement ni viol de licence, il y a litige quant à la définition de la distribution.
                    Légalement non d'après la justice Française. Mais si on se place du côté de la GPL, c'est évident.

                    Evident peut être pour toi. Je ne partage pas cette opinion. La GPL est dérivée de la philosophie GNU pour donner un cadre légal de référence, lui donner une réalité juridique, qui doit être respectée. Rien ne peut imposer d'adopter la philosophie sans objections, seule le cadre juridique limite ce que l'on peut ou ne peut pas faire. Trainer free en justice parce qu'il ne respectent pas la philosophie GNU (et ca reste discutable, forcément), je ne peux y voir qu'une motivation de fondamentaliste/intégriste, bref, rien de très respectable (attention je ne dis pas que c'est le cas, seulement que pour moi c'est irrecevable). Seule la licence compte, et le "point de vue de la licence" n'a pas sens juridique. Attention encore, je ne dis pas que free a raison de marcher sur la philosophie GNU parce que ca les arrange, juste parce que la GPL leur permet (ce qui reste a déterminer), seulement qu'aucune autorité ne peut permettre d'imposer une philosophie, et heureusement. Moi aussi je préférerait que les sources soient diffusées, mais pas a n'importe quel prix, d'autant plus si légalement, elle n'ont pas a l'être.

                    Je me base sur les faits, pas des suppositions.
                    Faits dont je ne partage pas le sens. Ce ne sont pas des faits, seulement des interprétation différente, d'ici je ne vois aucune réalité physique (un fait) qui pourra me permettre de me ranger a ton opinion.

                    Et la position dominante d'Orange n'est pas un excuse au non-respect de la GPL. Non seulement l'ART veille au grain et n'a pas été particulièrement tendre avec Orange
                    Et pour cause !

                    Free est loin d'être financièrement fragile.
                    Leur investissements sur les infrastructure réseaux sont énormes, sur un marché hautement concurrentiel. Peut être pas fragile, mais ce n'est pas ce que j'appelle une situation confortable.
                    • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                      Posté par . Évalué à 3.

                      > Leur investissements sur les infrastructure réseaux sont énormes, sur un marché hautement concurrentiel. Peut être pas fragile, mais ce n'est pas ce que j'appelle une situation confortable.
                      ça n'excuse pas le non-respect de la GPL. Le fait que Free prétende que le box fait partie de l'infrastructure est une pirouette pour se dédouaner. la FreeBox est installé dans l'habitat de l'abonné et est alimenté à ses frais. Si la FreeBox n'est pas vendu ni loué, je suppose que je peux demander à Free de rembourser une partie de ma facture d'électricité ?
                      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                        Posté par . Évalué à 2.

                        ça n'excuse pas le non-respect de la GPL. Le fait que Free prétende que le box fait partie de l'infrastructure est une pirouette pour se dédouaner.

                        Evidement ! cela ne veut pas dire que c'est inacceptable, nous ne connaissons pas les raisons, et comme je disais, je leur fait confiance de ne pas jouer pas avec la GPL sans raison valable. Je leur accorde uniquement parce que pour moi, c'est un cas discutable. Ils se sont enfoncé dans la brèche, et c'est clair que c'est pas très beau jeu, mais qui, pour moi, peut être est ce un mal nécessaire et que le bilan global est largement positif pour le libre (voir mes premières réponses).
                        • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                          Posté par . Évalué à 2.

                          enfin, au risque de me répéter. Si la fbx est a eux sur LEURS réseau, si l'orage passe par la prise téléphonique, c'est a EUX d'assumer les couts de changement de la fbx, et pas à l'utilisateur.
                          C'est un peu facile sinon.
                          • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Non, parce que la prise téléphonique, elle est à toi. Enfin, c’est compliqué parce que ça dépend de ta situation (propriétaire, co-propriétaire, locataire…) mais, en gros, il y a un bout du câble téléphonique qui est à toi et qui a laissé passer la foudre.
                            • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Non, parce que la prise téléphonique, elle est à toi.
                              Les cables sont bien a eux (et par extension la prise téléphonique, et ce qui vas jusqu'à la fbx). Sinon j'aurais le droit de balancer ce que je veux dessus. Ce que rani a formellement interdit lorsque certains ont reverse ingénieré la fbx.


                              il y a un bout du câble téléphonique qui est à toi et qui a laissé passer la foudre.
                              Un orage qui apparait ex nihilo dans une habitation ?
                              • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                Posté par . Évalué à 2.

                                 Les cables sont bien a eux (et par extension la prise téléphonique, et ce qui vas jusqu'à la fbx). Sinon j'aurais le droit de balancer ce que je veux dessus. Ce que rani a formellement interdit lorsque certains ont reverse ingénieré la fbx. 

                                Ne pas confondre l’objet et ce qui passe dedans.
                                La prise est à moi, je peux la vendre, la remplacer, la jeter… C’est dans leur réseau que je n’ai pas le droit de balancer n’importe quoi (je pourrais le faire dans le mien s’il était déconnecté du leur, donc ni connecté à la Freebox ni connecté à leur DSLAM).

                                 
                                  il y a un bout du câble téléphonique qui est à toi et qui a laissé passer la foudre. 

                                Un orage qui apparait ex nihilo dans une habitation ?  

                                Non, une décharge électrique qui suit une série de câbles et de connexions dont certains t’appartiennent. Va savoir d’où est partie la décharge et, surtout, qui est responsable de la protection à cet endroit et dans la suite du réseau…
                                • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Ne pas confondre l'objet et ce qui passe dedans.
                                  La prise est à moi, je peux la vendre, la remplacer, la jeter

                                  Donc on ne peut te demander que le bon entretien du cable, et en aucun cas la mise en place , à tes frais et à ton appréciation, d'un équipement actif/passif en coupure lié à la protection contre la foudre.

                                  Non, une décharge électrique qui suit une série de câbles et de connexions dont certains t'appartiennent.
                                  Euh ca faut le prouver par contre pour mettre en cause l'utilisateur.(cf plus bas).

                                  Va savoir d'où est partie la décharge et, surtout, qui est responsable de la protection à cet endroit et dans la suite du réseau
                                  Facile : le professionnel !
                                  Est ce que toi (particulier) tu sais si le cable adsl est aérien ou enterré ?
                                  Est ce que tu sais si il y a eu un pare foudre avant en entrée du réseau , dans la fbx , si les cables sont bien blindé puis juste "dénudé" en arrivant chez toi, avec le blindage qui va à la terre ? (par exemple, je ne suis pas électricien).
                                  Même , à supposer qu'il te demande de mettre un pare foudre (la foudre peut tomber même si il n'y a pas d'orage, donc dire "quant il y a un orage on retire la prise" peut etre correct, mais n'évite pas tous les cas), comment, peut tu savoir que ton équipement , en coupure, respecte leurs exigence de CEM ?
                                  C'est leur réseau, pourquoi serait ce a toi d'acheter un équipement pour le fonctionnement/la protection de leur réseau ?
                                  Ils vont bientot nous demander d'acheter leur fw (protection logique là) aussi ?


                                  En clair tu dis "c'est la responsabilité du détenteur d'une fbx d'agir sur le réseau (équipement en coupure !) mais il a pas le droit de le faire (pas le droit de faire mumuse avec les VCI/VPI toussa)." Avoue que c'est quand meme assez antinomique.

                                  Enfin c'est un peu facile de dire "on ne sait pas d'où est parti la foudre" (jusque la je suis d'accord) donc c'est FORCEMENT de chez le particulier, et en aucun cas de notre réseau. Si il y a un doute, les deux parties doivent en bénéficier, et pas que le pro.

                                  D'ailleur je rapelle qu'en cas d'ambiguité dans un contrat d'assurance, l'ambiguité est TOUJOURS en faveur de l'assuré.
                                  Ce qui tend à montrer que le professionel a le devoir de savoir ce qu'il fait et ce qu'il offre, et que ce n'est pas au particulier de "lire entre les lignes".
                                  • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Euh ca faut le prouver par contre pour mettre en cause l'utilisateur.(cf plus bas).
                                    Nan mais c'est l'inverse, c'est toi de prouver que c'est pas de ta faute. Je te rappelle que dans le CGV il est clairement indiqué que Free te déléguait la responsabilité de l'intégrité physique de la box.

                                    C'est leur réseau, pourquoi serait ce a toi d'acheter un équipement pour le fonctionnement/la protection de leur réseau ?
                                    Parcque tu t'y es engagé d'après les CGV. Après, personne t'obligeait à signer et donc à assumer un certain nombre de responsabilité vis-à-vis de ce que Free te prête.
                                    Après, je l'ai déjà dis 1000 fois, c'est pas parcque tu as des responsabilités nouvelles que ca te donne pour autant plus de droit sur le contenu de la box.

                                    D'ailleur je rapelle qu'en cas d'ambiguité dans un contrat d'assurance, l'ambiguité est TOUJOURS en faveur de l'assuré.
                                    Parcque le rôle de l'assurance est justement de te rembourser quand ta responsabilité est engagée pour t'éviter à toi de payer. Ce qui est ambigüe et généralement discuté c'est plutôt la bonne foi de l'assuré. L'assurance te propose te rembourser les cramages liés à la foudre par exemple, effectivement elle part du principe que t'es de bonne foi et que c'est bien la foudre qui a grillé ton matos et non toi qui a délibérement provoquer une surtension.
                                    Par contre Free n'est pas une assurance, et il est marqué nul part qu'ils te vendraient une assurance anti-foudre, ca ne te dédouane donc nullement de la responsabilité d'assurer l'intégrité physique de la box, responsabilité que tu as accepté en acceptant les CGV (et qui n'a pas été remis en cause lorsqu'elles ont été examinés par les tribunaux pour clauses abusives).
                                    • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                      Posté par . Évalué à 3.

                                      Nan mais c'est l'inverse, c'est toi de prouver que c'est pas de ta faute. Je te rappelle que dans le CGV il est clairement indiqué que Free te déléguait la responsabilité de l'intégrité physique de la box.
                                      Lesquesl de CGV ?
                                      Comment peut tu prouver quoi que ce soit alors que tu ne peux pas attaquer en ssh ou autre la fbx pour savoir ce qui a merdé ?
                                      Si ca se trouve elle marche plus parcque le firmware ne sait plus initialisé le modem adsl, ou le modem adsl est simplement tombé en panne? Comment savoir dans ce cas ?

                                      Si tu donne ta voiture au garagiste (elle est sous sa responsabilité), et que tu as avait fait une connerie (je sais pas moi, mettre un pain de plastique dans une chambre de compression) et que quand il allume le moteur ca explose, tu pourras toujours courir pour qu'il soit responsable.

                                      Tu es responsable si par exemple tu donne un coup de marteau, mais si l'aspect physique de la box semble correct toussa, on ne peut pas te faire porter la responsabilité d'une panne matériel.
                                      D'ailleur c'est drôle hein, parce qu'avec un équipement que j'achète j'ai forcément une garantie de un an (cad que si il y a une panne dans l'année, alors le constructeur me rembourse les frais de réparation).
                                      Imaginons qu'une voiture soit loué neuve. Je la loue, et paf panne. (comme une freebox , je suis responsable de la bonne utilisation de la voiture ).
                                      A ton avis, qui va etre responsable , moi ou le constructeur ?

                                      Avec ton raisonnement c'est tout le temps moi, avec la loi c'est le constructeur . Comme quoi...

                                      Si l'équipement est utilisé dans les conditions normales d'utilisation tels que décrites dans leur manuel d'utilisation, ils ne peuvent rien te dire.


                                      C'est leur réseau, pourquoi serait ce a toi d'acheter un équipement pour le fonctionnement/la protection de leur réseau ?
                                      Parcque tu t'y es engagé d'après les CGV

                                      N'importe nawak.
                                      Les cgv n'indiquent nulle part que j'ai le droit ou le devoir d'interferer avec le fonctionnement de leur réseau !

                                      vu que tu semble ne pas avoir bien lu les CGv , je vais te cc le cadre des cgv actuel relatil au fonctionnement et à la responsabilité de la stb chez l'utilisateur.

                                      9.5. Mise en place et garde de l’Equipement Terminal
                                      L'accès aux Services se fait au moyen d'un Equipement Terminal mis à la disposition des Usagers.
                                      L’Usager s’engage à se conformer à l’ensemble des prescriptions relatives à l’installation et
                                      l’utilisation de l’Equipement Terminal. L’Usager supportera toutes les conséquences, notamment
                                      financières, attachées à une installation ou une utilisation non conforme de l’Equipement Terminal.

                                      L'installation et la configuration de l’Equipement Terminal seront effectuées sous la responsabilité de
                                      l’Usager conformément aux indications présentées dans le CD-ROM de connexion Free Haut Débit et
                                      le manuel d’utilisation fournis avec l'Equipement Terminal, et consultables en ligne sur le Site.
                                      L'Equipement Terminal demeure la propriété pleine et entière de Free qui confère à l'Usager qui en a
                                      la garde un droit d'utilisation. En aucun cas, l'Usager ne devra porter atteinte à l'intégrité physique,
                                      électrique et électronique de l'Equipement Terminal. La charge des risques de détérioration, de perte
                                      ou de vol de l'Equipement Terminal est transférée à l'Usager dès la réception de l'Equipement
                                      Terminal, hors vice propre au matériel.
                                      L’Usager devra contracter toutes les assurances nécessaires
                                      auprès de tout assureur habilité pour la couverture de ces risques.


                                      On constate que tu n'as pas le droit de faire mumuse avec la fbx (c'est normal), mais pas que tu ait le droit de mettre un équipement en coupure sur le réseau de free. D'ailleurs même au cas ou tu voudrais en mettre un, ils ne précisent pas par exemple les plages de fréquences que l'équipement doit accepter !
                                      En plus ils excluent bien le "vice propre au matériel", ce qui est le cas si le matériel n'est pas prévu pour fonctionner avec le réseau sur lequel il est censé se connecter.

                                      Je persiste : si le problème viens de leur réseau (surtension dut à la foudre tombé sur le dslam par exemple) ben non tu es pas responsable.
                                      Si le problème viens de chez toi (coup de marteau) la oui.

                                      Allez encore un coup, regardons donc dans le manuel de configuration de la fbx 4 si il est conseillé de mettre en coupure un pare foudre.

                                      Raccordement téléphonique
                                      Les tensions présentes sur ce réseau sont classées TRT-3 (Tension du Réseau de
                                      Télécommunication de Niveau 3) au sens de la norme EN60950.
                                      Précautions d'emploi
                                      En cas d'orage, il est conseillé de débrancher l'appareil de la ligne téléphonique et du secteur.
                                      La Freebox est utilisable en France uniquement sur le réseau de Free SAS.

                                      Sachant que la foudre peut tomber meme si il n'y a pas d'orage, il est clair que la recommandation ne peut être jugé comme absolue.
                                      D'ailleurs c'est un conseil et même pas une obligation.

                                      C'est quand même étonnant, pour un équipement, d'après toi obligatoire, il n'en est fait mention nulle part...
                                      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                        oué il y a un malentendu, je suis entièrement d'accord avec ton commentaire, moi je faisais référence à des problèmes de surtension sur le réseau électrique, pas sur le réseau téléphonique que Free maîtrise, d'où le quiproquo.
                                        De toute façon dans la vraie vie, tu dis que la box marche pas, ils cherchent pas à savoir d'où ca vient, ils te la remplacent.
                              • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Va prouver que c'est un orage ! Qui te dit que c'est pas toi qui a provoquer une surtension sur ton propre réseau électrique ? Voir qui a volontairement court-circuité la box ? L'orage c'est l'excuse toute trouvée pour un quelconque dommage électrique.
                                Et tu voudrais que Free paie pour ca ? Non, tu t'es engagé dans le CGV a ne pas déteriorer la box qui est sous ta responsabilité, c'est pas pour autant que ca te donne un quelconque droit sur le contenu de la box.
                                • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Il faut voir à qui est la charge de la preuve.
                                  Normalement, quand on (Free) accuse quelqu'un d'avoir détérioré quelque chose (la Freebox), c'est au plaignant d'apporter la preuve.
                                  Pareil, présomption d'innocence...

                                  Les cas d'inversion de preuve, où la partie accusée doit prouver son innocence, sont rares et encadrés (médecine, suspicion de racisme à l'embauche ?, etc.)
                                  • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    Nan mais attend, la question est pas de savoir si t'es innoncent, de bonne foi ou non. Ca c'est un problème entre toi et ton assurance le jour où elle crame. Free ils s'en foutent que t'es de bonne foi ou non, t'es LE responsable de l'intégrité de la box. Quelque soit la cause, c'est TON problème, et Free n'a rien à prouver.
                                    • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                      Posté par . Évalué à 3.

                                      mais oui c'est ca c'est ca ...
                                      comme quant tu loue une voiture et qu'elle tombe en panne. C'est a toi de prouver que ce n'est PAS a cause de toi qu'elle est tombé en panne.

                                      Il doit pas faire bon vivre dans ton pays. Pour ton information, en france c'est au loueur de prouver que tu ne l'a pas utilisé conformément aux conditions normales d'utilisations, et pas l'inverse.
                                      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Nan mais évidemment que c'est à Free de prouver dans un premier temps que la box a effectivement cramé à cause d'une surtension extérieur et non à cause d'un dysfonctionnement interne à la box.
                                        A partir du moment que Free arrive à établirles faits (huissier ce que tu veux), étant donné que c'était toi le responsable, c'est à toi de prouver que tu n'es pas le fautif (tu trouves un autre responsable, style EDF), mais bon t'es peut être le fautif.
                                        C'est de cette responsabilité là que je parle.
                                        Mais bon on ergotte sur des conneries, dans la vraie vie ils remplacent la box, sauf si t'es assez bête pour leur dire que c'est l'orage qui a tout cramé (cela dis, c'est de la bonne foi, et ton assurance habitation peut intervenir si c'est dans les clauses du contrat) : t'es responsable, tu paies, et ton assurance te rembourse.
                                    • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                                      Posté par . Évalué à 4.

                                      Ben sauf que si free décide de faire passer du 220 volts du côté de la prise de téléphone de la box (c'est une image), comme ça, il n'y a aucune raison pour laquelle ce serait l'utilisateur qui en soit responsable.

                                      pareil si elle a un quelconque problème : dès qu'on achète quelque chose il y a une garantie dessus, et parfois c'est utile (il suffit d'un bête truc pour qu'un composant ne soit pas bien refroidi et paf, plus de pc ou plus de freebox d'un coup, un jour).
                                      Dans ce cas là il n'y a pas de raisons pour que l'utilisateur doive payer les dégâts (c'est presque sûrement une clause abusive), ou être responsable de l'intégrité d'un truc défectueux, parce que le fabricant a mal étalé sa pâte thermique par exemple !!

                                      Donc il y a obligatoirement une nuance derrière tout ça.

                                      Sinon j'ai vite fait de devenir riche :
                                      0) je deviens FAI
                                      1) je m'arrange pour que la box crâme au bout d'un certain temps, mettons quelques mois
                                      2) c'est de toutes façons l'utilisateur qui est responsable
                                      3) je me fais une petite/grosse marge dessus
                                      4) c'est cool ils me remboursent toujours !
                      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

                        Posté par . Évalué à 5.

                        On a déjà répondu à ce sujet. Tu n'es pas obligé d'utiliser la freebox pour accéder au net (pour la télé ou le téléphone, c'est moins évident, je te l'accorde).

                        Je pense qu'à ce niveau, continuer à polémiquer sur le « la freebox est prêtée et fait partie de l'infrastructure du réseau Free » Vs « non, la freebox est louée, regarde, si je ne la rends pas, on me la facture, et en plus, elle tourne chez moi », ça n'a plus trop de sens. Si tu crois que la plainte est justifiée, je t'encourage à aider à financer les frais de justice des plaignants, et d'attendre la réponse de la cour si Free ne publie rien d'ici un mois.

                        Si les arguments avaient été plus neufs, je ne dirais pas ça, bien sûr, mais presque l'intégralité des fils de discussion de cette news (qui elle, est vraiment importante, pour le coup) sentent le rabâché.
      • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        > Donc, si Free est dans son droit, rien ne m"interdirait d'écrire un logiciel propriétaire incorporant du code libre et de le "louer" ou de le "préter".

        Euh non, le logiciel devrait rester libre, les sources n'aurait pas obligatoirement à être distribuées (enfin ce n'est que mon interprétation).
        Si je crée un site web à partir d'un logiciel sous licence GNU/GPL (via par exemple le CMS SPIP). Je crée un plugin, ce plugin sera sous licence GNU/GPL.
        Mais maintenant, si je loue ce site Internet à une entreprise, ce que je loue, c'est le résultat produit par le CMS, pas le CMS en lui même, donc je ne pense pas être obligé par la GNU/GPL (contrairement à l'Affero GPL) de redistribuer le code source du plugin à cette entreprise.
        • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          La mise à disposition de la Freebox implique distribution du logiciel qui la fait fonctionner. Le code s'exécute bien sur la machine située chez l'utilisateur, il n'est pas exécuté sur un serveur de Illiad avec le seul renvoi des données chez l'utilisateur.
          A titre personnel je m'en moque un peu mais cela me paraît sur le plan des principes très suspect.
          Free peut avoir ses raisons, j'aimerais d'ailleurs les connaître avec précision. Je viens de lire que cela poserait des problème en matière de protection des données cryptées pour la télèvision et la vod, soit et alors? Une protection par l'obscurité est un choix douteux en la matière et au besoin les clefs décryptage n'ont pas vocation à être communiquée, si?
          Une freebox au logiciel modifé pourrait perturber le réseau? Mais quid d'une personne se connectant avec un couple identifiant mdp et un modem?
          Free aime et soutient le libre, c'est une évidence. Mais l'amour n'existe pas il n'y a que des preuves d'amour et la divulgation des sources serait la plus belle.
          • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

            Posté par . Évalué à 3.

            La freebox n'utilise pas les mêmes chemins virtuels que un modem (notamment pour la télé et le téléphone).
            D'ailleurs free a déjà prévenu qu'ils n'hésiteraient pas à couper l'accès de ceux qui s'amuseraient à fouiller dans les autres chemins (ils considèrent ça comme une intrusion dans leur réseau).
            • [^] # Re: free loue un accès, pas un modem

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              C'est bien là où je voulais en venir....la protection des données ne passe pas par l'obsccurité mais par les conditions générales d'utilisation. Je ne doute pas que des petits malins tentent de se connecter sur des flux "privés"mais amha le risque de perdre, à juste titre, son accès internet est suffisament dissuasif. Bref Free devrait un epu avoir confiance en la protection légale des conventions (cgu et surtout gpl) et moins tenter de se protéger par des artifices.
  • # GPL V3

    Posté par . Évalué à 4.

    Avec la v3, il n'y aura plus de discussion possible par Free...

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: GPL V3

      Posté par . Évalué à 2.

      > Avec la v3, il n'y aura plus de discussion possible par Free...

      heu, non.

      Comme l'indique la FAQ des plaignants (du moins, de Flouzo), ça n'aurai rien changé (sans compter que le noyau est et restera en v2).

      Cf. http://freebox.flouzo.fr/wiki/FAQ
      • [^] # Re: GPL V3

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui mais là il n'est pas question du noyau mais de iptables et busybox non ?
        • [^] # Re: GPL V3

          Posté par . Évalué à 2.

          > Oui mais là il n'est pas question du noyau mais de iptables et busybox non ?

          iptables et busybox sont aussi sous GPLv2 (même pas « v2 et suivantes »). Pour busybox, d'ailleurs, c'est le résultat d'un gros combat entre les développeurs actuels, et Bruce Perens ressurgit de nulle part qui voulait soudainement imposer un passage très « politique » en v3.

          De plus, l'autre remarque tient toujours (la FAQ indique que la version de la GPL n'aurait rien changé à la question).

          Enfin, je doute que free ai eu besoin de faire des modifications sur ces deux produits, et encore plus qu'ils aient besoin de tenir de telles modifications, s'il y en a, secrètes (alors que pour le noyau, il y a surement des modules proprio pour les chipsets Broadcom et le modem, fournis sans sources ou sous NDA par les constructeurs).

          Au passage, ne serait-il pas plus efficace d'attaquer directement Broadcom, Atheros & co., qui - c'est un comble - arrivent à vendre leur came sur de gros marchés linux comme les freebox, livebox et 9box (sans parler des serveurs IBM et leurs sal**peries de tg3, du Asus EEEpc, ...) en se contentant de fournir d'abominables modules propriétaires ? (ou ils ne touchent pas d'EXPORT_SYMBOL_GPL ?). Enfin, peut-être qu'un tel procès incitera Free à remonter de telles exigences à ses fournisseurs de chipsets...
  • # Qelques réponses de Free

    Posté par . Évalué à 4.

    Petits extraits d'un échange de mail avec Xavier Niel (lui ou celui qui est charger de répondre pour lui) actionnaire principal.

    Envoie Mail1

    Bonjour messieurs,
    <...>
    Je vous écrit aujourd'hui pour vous sensibiliser au problème de la communication des sources des applications open source présentes dans la Freebox. <....>
    Je ne vais pas vous écrire un long pamphlet sur ce qu'est le logiciel libre (vous devez le savoir), sachez simplement que:
    -Je suis client un de vos client de longue date.
    -Je plébiscite votre société en raison de son action pour l'accès à l'internet haut débit en France et pour votre implication dans les logiciels libre.
    -De nombreux amis sont clients chez vous grâce à ce plébiscite (Abonnement ouvert depuis: xxxxxx@xxxxx.fr et bien d'autre).
    -La réputation de votre société est en baisse en raison d'un support technique pas toujours à la hauteur (médiatisation de divers plaintes).
    -J' entend de plus en plus dire "free c'est bien quand ça marche, mais le jours ou il y a un problème c'est la galère" (et quand le téléphone est lié à la connexion internet c'est un sujet SENSIBLE).
    -Vous n'avez pas besoin en plus de dégrader votre réputation en vous mettant "à dos" la communauté du logiciel libre.
    <....>


    Réponse mail1
    merci,
    quel est votre interprétation de notre position ?


    Envoie mail2

    <.....>
    Free utilise des logiciels libres pour asseoir son offre FAI. Cela permet sûrement de faire des économies
    Pourquoi Free ne publie pas les modifications des logiciels GPL utilisé?
    -Secret envers la concurrence?
    -Ignorance de ce qu'est la licence GPL?
    -Non prise de conscience de ce que peut apporter la communauté de dev GPL?
    -Attente des autres FAI qu'ils fassent de même?

    Franchement, Je ne parvient pas à m'expliquer votre position<.....>
    Ce que je pense, c'est qu'une action en justice ne servira ni à la communauté <...> ni à Free (réputation, le buzz est en train de gonfler à ce sujet)
    <....>


    Réponse mail2

    Q: Free utilise des logiciels libres pour asseoir son offre FAI. Cela permet sûrement de faire des économies et de gagner en réactivité (mise à jour, correction de bug).
    Pourquoi Free ne publie pas les modifications des logiciels GPL utilisé?
    R: Free intègre autant que possible les modifications qu'il fait dans les sources des projets en question (faites un grep avec les noms des personnes connus comme bossant chez Free dans ceux-ci)

    Q: Ignorance de ce qu'est la licence GPL?
    R:ustement, c'est toute la notion de distribution au sens de la GPL v2 qui est la question,
    nous ne distribuons pas de logiciel,
    demandez vous à Google ou Ebay ses sources ?

    Q:Non prise de conscience de ce que peut apporter la communauté de dev GPL?
    R:nous sommes partenaires de dizaines (centaines) de dev GPL,
    je ne pense pas qu'une société soit aussi impliqué que nous sur ce sujet

    Q:Attente des autres FAI qu'ils fassent de même?
    R:donc ils ne le font pas ? ;-) et on ne leur dit rien, même quand ils vendent des produits équivalents ?
    même quand ils ont plus de box distribuées que Free ?
    le fait que cette opération soit mené (et selon certains financés...) par un salarié de Neuf Cegetel ne vous interpelle pas ?


    Cela va surement terminer au tribunal, domage...
    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par . Évalué à 1.

      Q:Attente des autres FAI qu'ils fassent de même?
      R:donc ils ne le font pas ? ;-) et on ne leur dit rien, même quand ils vendent des produits équivalents ?


      J'en connais au moins 1 qui distribue(buait?) le code source de sa box, «conformément à la licence GLP» d'après eux. Et pourtant c'est une box qu'ils louent ou mettent à disposition comme Free et les autres FAI.
    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par . Évalué à 3.

      Si il parle de Neuf, eux l'ont déjà fait, même si ce n'est pas satisfaisant:
      http://www.efixo.com/neufbox4/freesoftware/

      > Free intègre autant que possible les modifications qu'il fait dans les sources des projets en question (faites un grep avec les noms des personnes connus comme bossant chez Free dans ceux-ci)
      Bah, ça ne réponds pas à la question: pourquoi ils filent tout simplement pas les sources ?

      > demandez vous à Google ou Ebay ses sources ?
      Fallacieux, Google n'installe pas de serveurs chez moi.

      > le fait que cette opération soit mené (et selon certains financés...) par un salarié de Neuf Cegetel ne vous interpelle pas ?

      Ça ne change rien au fait que Free ne respecte pas la GPL. Si ils perdent, je les encourage vivement à attaquer en justice tout leurs concurrents dans le même cas. :o)
      Si Free perd, on ne peut être que gagnant, si ils gagnent, ça créera par contre un dangereux précédent.
      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par . Évalué à 2.


        > demandez vous à Google ou Ebay ses sources ?
        Fallacieux, Google n'installe pas de serveurs chez moi.


        google emploie pas mal de kernel developper en plus...

        "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      >>> Q:Non prise de conscience de ce que peut apporter la communauté de dev GPL?
      R:nous sommes partenaires de dizaines (centaines) de dev GPL,
      je ne pense pas qu'une société soit aussi impliqué que nous sur ce sujet


      Houlà.....ah oui quand même.
      Donc, selon cette réponse, Free en fait plus pour le Libre que Redhat ou IBM ?
      C'est assez gonflé je trouve.
    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Merci d'avoir transcrit le mail, ça aide pour savoir quelles informations Iliad distille. Visiblement ils n'ont pas lu la FAQ de la campagne. A part le bon gros FUD de la fin, ils n'ont visiblement pas de nouveauté dans leur défense par rapport à l'année derniere.

      Q:Attente des autres FAI qu'ils fassent de même?
      R:donc ils ne le font pas ? ;-) et on ne leur dit rien, même quand ils vendent des produits équivalents ?
      même quand ils ont plus de box distribuées que Free ?
      le fait que cette opération soit mené (et selon certains financés...) par un salarié de Neuf Cegetel ne vous interpelle pas ?


      Cool d'apprendre par le PDG d'Iliad que je serais d'un coup salarié Neuf et que la campagne serait financée par Neuf aussi. Neuf aurait pu me prévenir tout de même.

      Le père Niel aurait-il du mal à accepter que des gens puissent s'engager pour des motifs désintéressés? Que de simples auteurs bénévoles puissent forcer un grand groupe à respecter sa licence?
      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le père Niel aurait-il du mal à accepter que des gens puissent s'engager pour des motifs désintéressés? Que de simples auteurs bénévoles puissent forcer un grand groupe à respecter sa licence?


        C'est le plan B des séries américaines du type "The Practice" : quand tu n'arrives pas à prouver l'innocence de ton client, tu remets en question la probité des témoins. Classique et vil.
      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        > Le père Niel

        ça, ce n'est sûrement pas indispensable pour ta crédibilité... on sent juste la haine personnelle qu'il t'inspire et à mon avis ça n'a rien à voir avec la publication des sources ni rien à faire dans un procès...

        en tout cas si tu n'es pas salarié de Neuf, la remarque du "père Niel" ne serait elle pas de la diffamation, et donc punissable au même titre que le viol de la licence GNU GPL ?

        bonne chance pour la suite en tout cas.
        • [^] # Re: Qelques réponses de Free

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          "père Niel" ne serait elle pas de la diffamation

          Et quelle diffamation !

          T'aurais dit "injure" ca m'aurait fait sourir ... mais diffamation ...
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu as coupé le bout de phrase qui fait comprendre ce qu'il dit dans ta citation...
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Oui, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, j'ai eu tort de reprendre ton expression :

            Je réécris ma phrase autrement :

            La remarque de Monsieur Niel comme quoi tu travaillerais pour Neuf n'est elle pas considérable comme une diffamation de ta personne si en réalité tu n'y travailles pas ?

            Si c'est le cas, ça doit également être attaquable, et c'est pour cela qu'il vaut mieux éviter tous les noms d'oiseaux afin que tu restes à 100% du côté "propre".
            • [^] # Re: Qelques réponses de Free

              Posté par . Évalué à 3.

              Précision : ce n’est pas tellement le fait qu’il y travaillerait qui serait de la diffamation mais de dire que c’est parce qu’il y travaille qu’il attaque (ce qui est d’autant plus faux qu’il n’y travaille pas).
      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Sérieusement, comment différencies-tu la situation qui vous gène concernant Free et :
        - Google qui utilise des logiciels libres dans ses logiciels distribués sur des grappes de serveurs aux 4 coins de la terre et qui ne file pas les sources pour autant.
        - La boîte startup qui fait une appli web basé sur un soft sous GPL qu'elle héberge sur une machine à elle chez un hébergeur pro et qui bien sûr ne fourni pas les sources à l'hébergeur pro.

        J'ai l'impression que toute votre argumentation se base sur la localisation physique de la Freebox que sur la réelle distribution ou non des logiciels qui sont dedans.

        Dans votre FAQ vous faites allégrement l'amalgamme entre la "distribution" au sens "physique" du terme avec la distribution au sens juridique appliqué au monde "virtuel" des logiciels. Vous êtes bien sûr de la réalité juridique de ce que vous avancez ?
        • [^] # Re: Qelques réponses de Free

          Posté par . Évalué à 2.

          - Google qui utilise des logiciels libres dans ses logiciels distribués sur des grappes de serveurs aux 4 coins de la terre et qui ne file pas les sources pour autant.
          Les serveurs appartiennet à google et surtout .. SONT UTILISES PAR google.
          C'est bien interne a l'entreprise vu que c'est sur du matos appartenant à l'entreprise, et utilisé par l'entreprise.
          Que l'électricité provienne d'EDF ou des panneaux solaires d googleplex ne modifient en rien ce fait.

          - La boîte startup qui fait une appli web basé sur un soft sous GPL qu'elle héberge sur une machine à elle chez un hébergeur pro et qui bien sûr ne fourni pas les sources à l'hébergeur pro.
          La boite LOUE et UTILISE elle même la machine. L'hébergeur est ni le propriétaire des fichiers (t'imagine si il avait légalement le droit de mater tous tes mails parce que c'est lui qui s'occupe de la maintenance ?) , ni l'utilisateur (l'utilisateur est bien la boite qui loue le serveur, sinon ben elle le louerait pas).

          La fbx appartient bien à free ... mais c'est l'utilisateur qui l'utilise (par définition).

          Enfin en tout cas moi c'est comme ça que je l'ai compris. Je peux me tromper ensuite.
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            L'hébergeur est ni le propriétaire des fichiers
            T'as aucun droit de propriété sur les fichiers qui se trouvent sur la box. Et quand bien même je vois pas le rapport.

            La fbx appartient bien à free ... mais c'est l'utilisateur qui l'utilise (par définition).
            Oué comme les utilisateurs du site web hébergé sur le serveur chez l'hebergeur... Et si ca se trouve l'hébergeur qui te dit qu'il est pas aussi utilisateur du même site web et donc devient exactement dans la même situation que le client de Free ?

            l'utilisateur est bien la boite qui loue le serveur, sinon ben elle le louerait pas
            Nan. Imagine toi plutôt que le serveur appartient pas à l'hébergeur (hébergement de machine quoi). L'utilisateur de la machine tu peux considérer que c'est qui tu veux, mais l'utlisateur des logiciels à l'intérieur, ca peut très bien être n'importe qui si c'est un site web. Bref l'utilisateur c'est pas uniquement celui qui a commandé le service d'hébergement physique de son serveur. Et ton hébergeur peut être utilisateur d'un soft à toi qui utilise des libs GPL. C'est pas pour autant que ton hébergeur a le droit de te demander les sources de ton soft parcqu'il a eu l'idée de passer sur ton site web un beau jour.
        • [^] # Re: Qelques réponses de Free

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai l'impression que toute votre argumentation se base sur la localisation physique de la Freebox que sur la réelle distribution ou non des logiciels qui sont dedans.

          Bah non. Il y a distribution, puisque le logiciel passe d'une personne (morale en l'occurence, Free) à une autre (physique en l'occurence : l'utilisateur).
          Le récipiendaire du logiciel devient utilisateur de ce dernier et cette utilisation ne peut être faite qu'aux termes de la GPL (qui l'autorise expressément).

          - Google qui utilise des logiciels libres dans ses logiciels distribués sur des grappes de serveurs aux 4 coins de la terre et qui ne file pas les sources pour autant.

          Ces serveurs fournissent un service, le logiciel n'étant pas distribué en-dehors de Google.

          - La boîte startup qui fait une appli web basé sur un soft sous GPL qu'elle héberge sur une machine à elle chez un hébergeur pro et qui bien sûr ne fourni pas les sources à l'hébergeur pro.

          L'analogie est inversée :
          - dans ton exemple, c'est le supposé "locataire" qui installe un logiciel sous GPL sur le matériel du loueur
          - dans le cas de la Freebox, c'est le supposé "loueur" qui installe un logiciel sous GPL sur la matériel loué
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Il y a distribution, puisque le logiciel passe d'une personne (morale en l'occurence, Free) à une autre (physique en l'occurence : l'utilisateur).
            Si la 2ème partie est vraie effectivement. Sauf que Free affirme qu'il n'y a justement pas passage d'une personne à une autre, le logiciel reste en interne.

            dans ton exemple, c'est le supposé "locataire" qui installe un logiciel sous GPL sur le matériel du loueur
            On s'en fou, comme il n'a déjà été clairement dit, y'a aucun lien avec le fait qu'il y est vente, location ou autre. Ce qui compte c'est s'il y a distribution ou non.
            Si j'installe un soft sous GPL sour "Mon" serveur dans les locaux d'un hébergeur Pro, c'est exactement la même situation (sauf que celui qui paie n'est pas le même, pas comme ca a été encore dis, c'est pas la question).
            • [^] # Re: Qelques réponses de Free

              Posté par . Évalué à 3.

              Sauf que Free affirme qu'il n'y a justement pas passage d'une personne à une autre, le logiciel reste en interne.

              On a compris que c'est ce que Free affirme, mais c'est tordu. "En interne" voudrait dire que le dispositif est opéré par un employé Free (i.e. quelqu'un faisant partie de Free personne morale), ce qui n'est pas le cas : la Box est opérée directement par le client.

              Si j'installe un soft sous GPL sour "Mon" serveur dans les locaux d'un hébergeur Pro, c'est exactement la même situation

              Non ça n'a rien à voir. Le logiciel est nécessaire au bon fonctionnement de la Freebox, il fait partie de la fourniture. Dans le contrat qui te lie à ton hébergeur il n'y a rien qui t'oblige à fournir des logiciels à l'hébergeur ni à ce que ceux-ci fonctionnent.
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            La Freebox éteinte ne contient que son boot-loader. C'est Free qui met le binaire approprié dedans par téléchargement au démarrage.
            Le logiciel n'est pas remis à l'utilisateur. La boite est prêtée à l'utilisateur et Free charge le logiciel dans un boîtier qui lui appartient.

            Sincèrement, je pense que la FSF n'a qu'une infime chance de gagner et beaucoup à perdre sur cette affaire.
            • [^] # Re: Qelques réponses de Free

              Posté par . Évalué à 5.

              La Freebox éteinte ne contient que son boot-loader. C'est Free qui met le binaire approprié dedans par téléchargement au démarrage.
              Faux.
              Sinon il n'y aurait à dl un firmware à chaque fois que ca démarre, et pas seulement quand il y a une nouvelle version.
              Et la fbx n'aurait pas a rebooter qund elle change de firmware

              La boite est prêtée à l'utilisateur et Free charge le logiciel dans un boîtier qui lui appartient.
              Faux, certains ont pu devenir propriétaire de la boite.
    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par . Évalué à 1.

      Q: Ignorance de ce qu'est la licence GPL?
      R: justement, c'est toute la notion de distribution au sens de la GPL v2 qui est la question,nous ne distribuons pas de logiciel

      Faux, Free distribue du logiciel, par exemple embarqué dans ses téléphones WiFi.
    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

      Posté par . Évalué à 4.

      <snip échange de mails>
      Attention, je ne pense pas que tu aies le droit de publier une correspondance privée sans l'accord de l'émetteur. As-tu obtenu une autorisation à ce sujet ?
      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble qu'une lettre appartient à son destinataire.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Qelques réponses de Free

          Posté par . Évalué à 1.

          il suffisait de demander poliment :)

          le savoir-vivre ça concerne tout le monde ... pas seulement Free
          • [^] # Re: Qelques réponses de Free

            Posté par . Évalué à 1.

            Certe mais pourquoi demander l'autorisation d'une action que l'on a le droit de faire ?

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Qelques réponses de Free

              Posté par . Évalué à 1.

              Et si on n'en avait pas le droit ? :)

              La correspondance privée ne peut être divulguée sans l'autorisation de l'auteur, car s'il avait en l'envoyant clairement établi son intention qu'elle soit lue par le(s) destinataire(s), rien en revanche n'implique qu'il avait celle de la voir diffuser, et comme pour les oeuvres de l'esprit, les mêmes principes qui protègent les droits d'un auteur de logiciel libre protègent un auteur de correspondance privée : on n'a aucun droit préétabli sur une correspondance dont on n'est pas l'auteur.
              • [^] # Re: Qelques réponses de Free

                Posté par . Évalué à 2.

                Je comprends pas très bien ton post. Mais le secret de correspondance s'applique à des tiers pas aux protagonistes.
                Et justement, rapport au droit d'auteur, il y a justement une exception pour que le destinataire puisse faire ce qu'il veut de la lettre.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Qelques réponses de Free

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Le secret de la correspondance s'applique à tous, destinataire compris, parce que les textes de loi ne fait pas la distinction entre destinataire et tiers.

                  Quant à l'exception pour le destinataire d'une lettre, je ne sache pas qu'elle existe.
                  • [^] # Re: Qelques réponses de Free

                    Posté par . Évalué à 2.

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Secret_de_la_correspondance (parce que j'ai la flemme de chercher un texte de loi) dis clairement Il y a violation de secret de la correspondance lorsqu'une tierce personne en prend connaissance sans le consentement préalable de l'émetteur d'un courrier à caractère privé.

                    Par rapport à ce que je disais il y a une nuance :Une correspondance reste la propriété intellectuelle de son auteur bien que le support physique soit la propriété du destinataire.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Qelques réponses de Free

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Quant aux textes, ils peuvent être trouvés là par exemple : <http://correspondanceprivee.aribaud.net/spip.php?rubrique1&g(...) :)

                      Pour le reste, nous convenons que le destinataire n'a pas de droits sur la correspondance mais au mieux une fixation (une matérialisation) de celle-ci -- et encore, pour les correspondances non manuscrites, ce n'est qu'une copie parmi d'autres.

                      Et comme, en matière de propriété intellectuelle, le fait de disposer d'un exemplaire d'une oeuvre de l'esprit ne donne aucun droit sur l'oeuvre elle-même, alors nous conviendrons que le destinataire ne peut pas décider de rendre publique la copie qu'il possède -- ce qui était le point soulevé ici.
        • [^] # Re: Qelques réponses de Free

          Posté par . Évalué à 3.

      • [^] # Re: Qelques réponses de Free

        Posté par . Évalué à 1.

        De toute façon les échanges mail tu les publies aux espions de CIA/NSA/"Echelon"/etc.
  • # Kernal quasi pas modifié.

    Posté par . Évalué à 1.

    D'après ce que j'ai pu lire à ce sujet, Rani Assaf (Directeur Technique d'Iliad) dit qu'il n'y pas tant de modifs du kernel que ça.

    Je pense que l'essentiel du boulot des ingénieurs d'Iliad sont des scripts sh (ou autre) hitoire de lire le tout, car je les vois mal se lancer dans des modifs de grandes envergures, ce qui reviendrait à forker le kernel et ce n'est pas le métier ni l'intérêt d'Iliad.

    Si un jour Iliad publie ses sources je crois que bcp seraient déçus.
    cf un vieux chat entre des personnes openbox et Rani himself :


    florian_ : il y a une question à laquelle tu n’as pas répondu, ton freeboxd il utilise du code GPL ?
    rani : non, c’est du 100% mbizon (NDLR : Maxime Bizon, développeur Freebox) à ma connaissance

    florian_ : quid de l’utilisation du logiciel libre pour ton développement ?
    rani : Ben quoi logiciel libre??? Le soft n’est pas redistribué, pas vendu nada… Et le kernel, il est dispo sur ftp.free.fr

    florian_ : très drôle, surtout que ton kernel est à peine modifié :)
    rani : ben non, c’est pas une blague: y a quasiment pas de modifs dans le kernel…



    le reste ici : http://www.journaldufreenaute.fr/30/04/2006/chat-avec-rani-a(...)
    • [^] # Re: Kernal quasi pas modifié.

      Posté par . Évalué à 4.

      Si un jour Iliad publie ses sources je crois que bcp seraient déçus.

      C'est surtout une question de principe, et une jurisprudence importante aussi.
      (mais s'il y a si peu de modifs et qu'elles sont si anecdotiques on se demande pourquoi ils renâclent tant à les publier ;))
    • [^] # Re: Kernal quasi pas modifié.

      Posté par . Évalué à 6.

      D'après ce que j'ai pu lire à ce sujet, Rani Assaf (Directeur Technique d'Iliad) dit qu'il n'y pas tant de modifs du kernel que ça.

      Et donc pourquoi ils ne veulent pas les distribuer si il y en a très peu ? Juste pour ne pas réspecter la GPL ?
  • # Des précisions

    Posté par . Évalué à 4.

    A la lecture de la GPL v2.0 (http://www.gnu.org/licenses/old-licenses/gpl-2.0.html)
    je me pose quelques questions sur l'utilisation du "ET" et du "OU" qui jouent dans cette affaire un rôle primordial.

    Ainsi dans l'article 1. on parle de copie AVEC distribution à l'identique, donc ce paragraphe ne devrait par concerner Free car d'après elle il n'y a pas distribution...

    A la lecture de l'article 2., on peut comprendre que celui-ci traite de la modification S'ACCOMPAGNANT d'une copie AVEC distribution, donc Free ne devrait pas se sentir concerné pour les mêmes raisons...

    L'article 3., parle de copie AVEC distribution sous forme de code objet, donc toujours pas d'implication de la part de Free...

    Ensuite l'article 4.dit qu'il n'est pas possible de copier OU modifier OU distribuer d'une autre façon que celle permise par la licence GPL.

    Ainsi on est en droit de se demander si la modification suivie d'une copie mais non accompagnée d'une distribution est couverte par cette licence.
    * Si c'est le cas, l'article 4 et l'article 5 imposent qu'il faille rentrer dans le cadre des articles 1, 2 et 3.
    * Si ce n'est par contre pas le cas, alors on en revient aux droits de l'auteur du programme original, seul lui peut autoriser les modifications.
    • [^] # Re: Des précisions

      Posté par . Évalué à 3.

      donc ce paragraphe ne devrait par concerner Free car d'après elle il n'y a pas distribution...

      C'est le point de vue de Free mais certainement pas celui de ceux qui ont lancé l'affaire, ni d'un certain nombre de personnes qui la commentent ici et là.
      Effectivement si le juge décidait qu'il n'y a pas "distribution" au sens de la GPL, Free serait à coup sûr innocenté. Mais je serais personnellement estomaqué qu'il en soit ainsi.
      • [^] # Re: Des précisions

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est le point de vue de Free mais certainement pas celui de ceux qui ont lancé l'affaire, [...]
         Oui, mais ce n'est pas ce que je veux montrer dans mon raisonnement.

        Je veux mettre en évidence que la GPL ne parle de copie ou de modification uniquement que lorsqu'elle s'accompagne d'une distribution, et qu'il ne peut en être autrement.

        Dès lors, nier l'existence d'une "distribution", c'est admettre que l'on est en porte-à-faux vis à vis de la GPL 2.
        • [^] # Re: Des précisions

          Posté par . Évalué à 1.

          Dès lors, nier l'existence d'une "distribution", c'est admettre que l'on est en porte-à-faux vis à vis de la GPL 2.

          Euh, Je ne suis pas sur d'avoir suivi ta logique. mais si j'ai bien compris pour toi la GPL v2 n'autorise la modification que si il y distribution. C'est inexact. La GPLv2 authorise les modifications mais oblige à les divulguer si il y a distribution. Sans celà aucun des contributeurs du libre n'auraient le droit de modifier du code GPLv2 sans distribuer leurs modifications d'abord... Pas facile.
          La question reste donc de savoir si il y a distribution ou pas...
          • [^] # Re: Des précisions

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est inexact. La GPLv2 authorise les modifications mais oblige à les divulguer si il y a distribution.
            Effectivement c'est ce que je pensais avant de l'avoir lu (je ne prétends pas pour autant avoir les compétences juridiques nécessaires). J'ai remarqué que dans la version anglaise on faisait à différents endroits la nette distinction entre un "et", un "ou", et un "et/ou" (en anglais bien entendu dans le texte :-)).
            Or pour moi, un "et" implique nécessairement la simultanéité des deux conditions (celle qui précède et celle qui succède le "et"), tandis que le "ou" permet le choix exclusif entre les deux, quant au "et/ou", il permet les deux ("ou" non exclusif).

            Mon interprétation me pousse donc à dire que les trois premiers articles traitent de situations où il y a systématiquement distribution.
            • [^] # Re: Des précisions

              Posté par . Évalué à 1.

              Parfois, un "et" n'implique nullement la conjonction. Certes, on peut supposer la conjonction dans "Vous pouvez utiliser et distribuer", mais on peut aussi se rappeler qu'avant d'entrer dans la logique booléenne, "et" est un élément de langege, et que l'on peut réécrire l'exemple supra comme "vous pouvez utiliser et ous pouvez distribuer" : on n'est plus alors obligé d'utiliser pour distribuer. :)

              Accessoirement, la GPL donne clairement le droit de modifier et celui de distribuer les modifs, mais n'impose pas de distribuer. On peut vérifier cela en lisant aussi la FAQ GPL de la FSF. :)
              • [^] # Re: Des précisions

                Posté par . Évalué à 1.

                [...] mais on peut aussi se rappeler qu'avant d'entrer dans la logique booléenne, "et" est un élément de langage [...]

                C'est là que la distinction entre le "et" le "ou" et le "et/ou", opérée dans la licence, devrait lever le doute sur cette ambigüité du "et". Il y a là une possibilité d'interprétation de la licence en faveur des plaignants; et même si la FAQ GPL précise l'orientation donnée à cette licence, elle ne peut s'y substituer, ni la compléter car seule la GPL compte dans le cas présent.
                • [^] # Re: Des précisions

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Mmhhh.. Voyons voir, alors : quel est le point exact de la licence qui selon toi obligerait à distribuer tout code GPL modifié ?
                  • [^] # Re: Des précisions

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Voyons voir, alors : quel est le point exact de la licence qui selon toi obligerait à distribuer tout code GPL modifié ?

                    S'il n'y a pas distribution que ce soit à la suite d'une copie ou d'une modification on se retrouve dans une autre situation que celle décrite par les articles 1, 2 et 3. Ce qui d'après l'article 4. entraine l'annulation des droits octroyés par la GPL et contraint donc à en revenir aux règles classiques du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle.
                    Free se verrait donc contraint d'obtenir directement des auteurs du programme original le droit de copie et de modification sans diffusion.
                    • [^] # Re: Des précisions

                      Posté par . Évalué à 1.

                      C'est là que je reviens sur ce "et" qu'il ne faut pas prendre à la booléenne.

                      Les articles 1 à 3 disent "vous pouvez faire A et B". En déduire que ces articles imposent pour s'appliquer de faire A et aussi B, c'est prétendre croire, quand on entend "vous pouvez boire un café et fumer une clope", qu'on serait obligé de fumer une clope si l'on voulait boire un café. :)

                      A contrario, s'il s'était agi d'un "vous devez A et B", là j'aurais conclu à l'obligation de faire les deux ; mais le "vous pouvez" (aban)donne au lecteur le... pouvoir :) de choisir s'il fait A, B, ou les deux.
                      • [^] # Re: Des précisions

                        Posté par . Évalué à 1.

                        C'est là que je reviens sur ce "et" qu'il ne faut pas prendre à la booléenne.

                        Oui, et c'est là que je dis qu'il a sujet à interprétation d'un point de vue juridique puisque dans la licence il est explicitement fait état de 3 possibilités: et, ou, et/ou . On peut donc penser qu'il s'agit là d'une situation où la distinction doit être faite (confortant d'autant plus, la précision juridique recherchée dans l'écriture d'une licence).
                        • [^] # Re: Des précisions

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Le langage naturel est plus compliqué que la logique booléenne (sinon, les correcteurs syntaxiques seraient déjà là...).
                          Bref, même en laissant le sens booléen à l'élément de langage 'et' (sens "les deux"), la phrase "vous pouvez A et B" peut très bien être interprétée par "(vous pouvez A) et (vous pouvez B)" et non pas comme "vous pouvez (A et B)" Cette élision du langage naturel (supprimer le deuxième "vous pouvez") est très courante et c'est, il me semble, le sens classique que l'on donne à "vous pouvez A et B". Et je pense que c'est le sens que retiendrait le juge.
                          • [^] # Re: Des précisions

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Cette élision du langage naturel (supprimer le deuxième "vous pouvez") est très courante et c'est, il me semble, le sens classique que l'on donne à "vous pouvez A et B".

                            Je suis tout à fait d'accord, c'est bien l'usage le plus courant du mot "et".
                            Cependant quelle est alors l'utilité d'introduire l'expression "et/ou" si ce n'est pour établir clairement une distinction avec le "et" ?
                            • [^] # Re: Des précisions

                              Posté par . Évalué à 2.

                              L’affreux « et/ou » est prétendument là pour lever une ambiguïté avec le « ou » : ce dernier aurait, paraît-il, la fâcheuse tendance a pouvoir être compris comme exclusif (soit une alternative, soit l’autre, mais pas les deux), le « et/ou » serait alors un ou inclusif (soit l’une, soit l’autre, soit les deux).

                              On remarquera alors que le « / » que l’on trouve dans ce très moche « et/ou » signifie lui-même « ou inclusif », donc « et/ou », et hop, c’est une boucle infinie (« et/ou » signifiant « et et/ou ou » signifiant « et (et et/ou ou) ou »…).
                              • [^] # Re: Des précisions

                                Posté par . Évalué à 1.

                                L’affreux « et/ou » est prétendument là pour lever une ambiguïté avec le « ou » : ce dernier aurait, paraît-il, la fâcheuse tendance a pouvoir être compris comme exclusif (soit une alternative, soit l’autre, mais pas les deux), le « et/ou » serait alors un ou inclusif (soit l’une, soit l’autre, soit les deux).

                                Donc dans ce cas le "et" du "et/ou" fait référence à la simultanéité des deux conditions (celle qui précède et celle qui suit).
                                On en revient alors au même problème dans le cas de deux conditions:
                                 * le "et" pour l'inclusion (les deux conditions à satisfaire)
                                 * le "et/ou" pour la réunion, (au moins une condition à satisfaire)
                                 * le "ou" pour la disjonction exclusive (une seule et unique condition à satisfaire)
                                • [^] # Re: Des précisions

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Mon point de vue est que « et/ou » est une horreur et qu’il y a largement assez d’alternatives en français pour désambiguïser les situations qui en auraient besoin.

                                  Les juristes ont suffisamment l’habitude d’utiliser des lourdeurs de style dans le but, justement, d’éviter les ambiguïtés, qu’ils peuvent très bien utiliser la formule « soit x, soit y, soit les deux » ou « soit x, soit y » (où le « mais pas les deux » est inutile mais une autre option) quand il peut y avoir équivoque, sans pour autant inventer des connecteurs qui ne sont pas des mots (ce n’est pas prononçable).
                                  • [^] # Re: Des précisions

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Mon point de vue est que « et/ou » est une horreur et qu’il y a largement assez d’alternatives en français pour désambiguïser les situations qui en auraient besoin.

                                    Il n'a été ici fait référence aux "et", "ou", "et/ou" que dans un but de clarté, car le texte de référence (la licence GPL) est en anglais; c'est d'ailleurs sur cette version qu'un juge devra statuer.

                                    Maintenant je suis tout à fait de ton avis, la langue anglaise au même titre que la langue française, est suffisamment riche pour lever toute ambigüité. On peut simplement regretter que cela n'ait pas été mis en ½uvre dans la licence elle même...
  • # Écriture des nombres : sépateur de milliers

    Posté par . Évalué à 5.

    La FSF France a contribué à hauteur de 10,000¤, mais la somme à réunir représente déjà 25.000¤


    Je suppose – ou alors il y aurait eu une grave inflation dans la nuit – qu'il s'agit de milliers et pas de nombres décimaux. Ainsi je crois qu'il faut plutôt écrire "10 000¤" et "25 000¤".

    Mes 0,10¤ !
    • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

      Posté par . Évalué à -1.

      C'est au format américain si je ne m'abuse (reprenez moi si je me trompe)... Format qui au demeurant je trouve pas mal (la virgule pour séparer les milliers, le point pour ajouter les décimales... enfin si encore une fois je ne me trompe pas car je suis plein de doutes)

      10 000 ¤ est alors bien la valeur annoncée.

      Pour en revenir au sujet, on pourra supputer sur le dénouement de cette affaire, sur l'interprétation qui sera faite du terme "distribution". Un tribunal n'a de fondement quepour faire appliquer la Loi. Dura Lex Sed Lex... La loi ne doit pas être interprétée mais _appliquée_.

      En conséquence si Free a fait le choix d'utiliser des éléments régis par les termes de la license GPL, c'est son choix et il doit en assumer les conséquences contractuelles. POINT BARRE !

      On peut continuer longtemps à se masturber les neurones sur le sujet mais seul un juge sera à même d'interpreter les termes ET (exclusif) de la licence et de sa mise ou non en application par Free.

      Certains ici et là se posent des questions sur le bien-fondé du sujet... Il semble d'ailleurs y avoir un vide juridique et pas de précédent. En conséquence, ce précédent, il me semble nécéssaire de le créer... Au moins derrière, chacun saura à quoi s'en tenir. Peu importe le résultat, bon ou mauvais... Cela fera avancer les choses et impliquera de toute facon la mise en place eventuelle de nouvelles directives et de profonds changements ...


      Bien à vous,
      Éric
      • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est au format américain si je ne m'abuse

        Ben il faut choisir :
        - ou bien 10,000¤ (format américain)
        - ou bien 25.000¤ (format français)

        :-)
        • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

          Posté par . Évalué à 3.

          Arf... il me semblait pourtant que c'était l'espace qui avait été défini en France en tant que séparateur de milliers... donc 25 000¤... mais encore une fois le doute m'envahit... quelqu'un pourrait-il confirmer ou infirmer ?
          • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_%28signe%29#En_math.C3.A9(...)
            «
            En France, on utilisait autrefois le point pour séparer les groupes de trois chiffres (milliers, millions, …) au sein d'un nombre ; cet usage a été invalidé par les CGPM, il faut utiliser à la place une espace insécable. Par exemple, avant 1948, « un million trois cent mille vingt-deux » pouvait s'écrire en français « 1.300.022 » ; depuis 1948, il doit s'écrire « 1 300 022 ».
            »
            • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

              Posté par . Évalué à 3.

              Si l'on s'en tient à cette convention, l'usage de la virgule comme séparateur décimal est également prohibé :
              « Dans les nombres, la virgule (usage français) ou le point (usage britannique) sont utilisés seulement pour séparer la partie entière des nombres de leur partie décimale. Pour faciliter la lecture, les nombres peuvent être partagés en tranches de trois chiffres : ces tranches ne sont jamais séparées par des points, ni par des virgules.»

              Le problème de l'espace insécable demeure qu'il est plus compliqué à produire qu'un point ou une virgule avec la plupart des logiciels, et qu'il n'est pas aussi portable d'un format à l'autre (nécessité de taper " " par exemple...). Un moteur de typographie comme dans SPIP peut toutefois transformer automatiquement les espaces en insécables.
              • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

                Posté par . Évalué à 1.

                Mouai, la virgule n'était pas parfaite non plus: c'est souvent un séparateur de liste: 123,456 c'est un seul nombre ou deux nombres?
                Bin on ne peut pas savoir sans le contexte..

                Le mieux c'est le souligné: 123_456,789_123
                là pas d'ambiguité..
                • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Mouai, la virgule n'était pas parfaite non plus: c'est souvent un séparateur de liste: 123,456 c'est un seul nombre ou deux nombres? Bin on ne peut pas savoir sans le contexte..

                  On peut, c'est l'utilité de l'espace après la virgule:
                  123, 456 est une liste de deux nombres entiers, tandis que 123,456 est nombre décimal.
                  Donc dans l'exemple que tu donnes, on a bien affaire à un seul nombre.
            • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

              Posté par . Évalué à -1.

              il doit s'écrire « 1 300 022 ».

              Non, non, il doit s'écrire « 1 300 022 »
      • [^] # Re: Écriture des nombres : sépateur de milliers

        Posté par . Évalué à 3.

        [...] La loi ne doit pas être interprétée mais _appliquée_. [...] On peut continuer longtemps à se masturber les neurones sur le sujet mais seul un juge sera à même d'interpreter les termes ET (exclusif) de la licence et de sa mise ou non en application par Free. [...]

        Le résultat d'un jugement s'il a lieu, risque de reposer intégralement sur l'interprétation que fera le juge de la conformité des actes de Free vis à vis de la GPL. Et bien évidemment le rôle des avocats des deux parties sera d'influer sur cette interprétation.

        [...] Peu importe le résultat, bon ou mauvais... Cela fera avancer les choses et impliquera de toute facon la mise en place eventuelle de nouvelles directives et de profonds changements [...]

        Peu importe, peu importe ... les conséquences peuvent tout de même être très grandes pour la GPL et tous les projets qui s'y rattachent suivants les attendus du jugement.



        En ce qui concerne la notation 25.000 ¤ celle-ci n'est plus recommandée, les conventions typographiques actuelles requièrent l'écriture 25 000 ¤ (avec un espace). A noter que 2561 ¤ doit s'écrire sans cet espace.
  • # J'ai donné.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La GPL ne souffre d'aucune entorse, c'est la base.
    Si Free n'a rien à se reprocher, qu'elle publie, on verra bien.

    J'ai filé des ronds.

    Rafael
    • [^] # Re: J'ai donné.

      Posté par . Évalué à -3.

      Si Free n'a rien à se reprocher, qu'elle publie, on verra bien.

      On peut penser que Free cherche à protéger la sécurité de son réseau et à respecter peut être des accords de non divulgation concernant certains composants logiciels s'articulant voire s'imbriquant dans leurs programmes développés en interne.

      Si Free estime qu'elle respecte la licence GPL en l'état, alors les raisons exposées précédemment me paraissent recevables pour qu'il n'y ait pas de divulgation.
      • [^] # Re: J'ai donné.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si c'était le cas, ils se seraient sans doute déjà réfugiés derrière une telle argumentation, ne crois-tu pas ? Au contraire, ils persistent à prétendre qu'ils ne distribuent pas de logiciels libres sous GPL modifiés par leurs soins avec leurs freebox.
        En outre, la sécurité par l'obscurantisme ne protège jamais du piratage.
        • [^] # Re: J'ai donné.

          Posté par . Évalué à 2.

          la sécurité par l'obscurantisme ne protège jamais du piratage.

          Tu veux certainement parler de la sécurité par l'obscurité...
          L'obscurantisme, c'est autre chose :)
        • [^] # Re: J'ai donné.

          Posté par . Évalué à 0.

          Si c'était le cas, ils se seraient sans doute déjà réfugiés derrière une telle argumentation, ne crois-tu pas ? Au contraire, ils persistent à prétendre qu'ils ne distribuent pas de logiciels libres sous GPL modifiés par leurs soins avec leurs freebox.

          C'est peut être pour éviter de créer une suspicion de faiblesse chez les utilisateurs et chez les actionnaires. Si jamais des failles devaient être découvertes à la suite de la publication du code source des logiciels modifiés, il est probable qu'elles soient exploitées avant d'être comblées. On peut alors imaginer le pire: des box rendues HS nécessitant un retour à l'usine...

          Une autre raison pourrait être aussi d'empêcher ou de réduire les risques d'apparition de box contrefaites, et de limiter ainsi une nouvelle concurrence...

          En outre, la sécurité par l'obscurantisme ne protège jamais du piratage.

          Bien sûr, mais cela peut le rendre suffisamment difficile pour l'empêcher pendant quelques années. A l'échelle industrielle ce laps de temps est en général suffisant.
          • [^] # Re: J'ai donné.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est peut être pour éviter de créer une suspicion de faiblesse chez les utilisateurs et chez les actionnaires. Si jamais des failles devaient être découvertes à la suite de la publication du code source des logiciels modifiés, il est probable qu'elles soient exploitées avant d'être comblées. On peut alors imaginer le pire: des box rendues HS nécessitant un retour à l'usine...

            C'est exactement la position des grands noms de l'édition logicielle propriétaire. Pourtant, ça n'empêche nullement les failles de sécurité d'exister ni d'être publiées et encore moins d'être exploitées. En outre, cela ne fait pas vraiment fuir les utilisateurs ni les actionnaires, sinon, une certaine société américaine aurait mis la clé sous la porte depuis longtemps.

            Une autre raison pourrait être aussi d'empêcher ou de réduire les risques d'apparition de box contrefaites, et de limiter ainsi une nouvelle concurrence...

            À quoi bon puisqu'elle ne peut « être vendue » et qu'il est nécessaire d'avoir un abonnement chez Free pour pouvoir s'en servir et je ne parle même pas de services qui y sont associés (upload du firmware).

            Bien sûr, mais cela peut le rendre suffisamment difficile pour l'empêcher pendant quelques années. A l'échelle industrielle ce laps de temps est en général suffisant.

            Ce n'est pas parce qu'on n'a pas accès aux sources que cela est impossible et que ça prenne des années à quelqu'un de motivé (ou embauché par un concurrent sans scrupules).
            • [^] # Re: J'ai donné.

              Posté par . Évalué à 1.

              Pourtant, ça n'empêche nullement les failles de sécurité d'exister ni d'être publiées et encore moins d'être exploitées.


              Je n'ai jamais prétendu le contraire, je dis simplement que la publication du code source facilite la découverte de faille.

              À quoi bon puisqu'elle ne peut « être vendue » et qu'il est nécessaire d'avoir un abonnement chez Free pour pouvoir s'en servir


              Ce n'est pas de cette situation dont je parlais, mais de celle facilitant l'apparition d'une nouvelle société concurrente de Free, qui n'aurait pas à investir autant que Free en développement interne puisqu'elle profiterait de celle de Free.

              Ce n'est pas parce qu'on n'a pas accès aux sources que cela est impossible et que ça prenne des années à quelqu'un de motivé (ou embauché par un concurrent sans scrupules).


              Non, mais ça ralenti fortement. La sécurité, ça ne consiste pas à stopper l'adversaire, mais à le ralentir suffisamment pour que la menace qu'il représente soit minimisée et gérable.

              De plus, si on se place dans la situation où Free n'a pas à rendre public le code source, alors celui-ci se trouve de-facto protégé par la loi et ne peut donc être copié par un concurrent sans que celui-ci ne s'expose à la justice...
              • [^] # Re: J'ai donné.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ce n'est pas de cette situation dont je parlais, mais de celle facilitant l'apparition d'une nouvelle société concurrente de Free, qui n'aurait pas à investir autant que Free en développement interne puisqu'elle profiterait de celle de Free.

                Je pensais qu'il n'y avait que Free qui pouvait exploiter son réseau ?...
                Et que dirait une certaine entreprise qui a dû « libérer » son réseau à la concurrence sous prétexte de monopole et qui a permis l'émergence, entre autres, de Free ? Que Free n'a pas eu à investir autant qu'elle pour exploiter cette infrastructure.

                Non, mais ça ralenti fortement. La sécurité, ça ne consiste pas à stopper l'adversaire, mais à le ralentir suffisamment pour que la menace qu'il représente soit minimisée et gérable.

                On est d'accord sur le principe mais ce n'est pas une garantie fiable.
                Maintenant, il n'est question que des modifications apportées à des logiciels libres distribués sous licence GPL (et non pas ses logiciels développés « 100% » en interne) : si les modifications sont « quasiment » nulles, pourquoi faire tant d'histoires ? Je ne pense pas que la valeur ajoutée de Free tienne dans ce « quasiment », soyons sérieux...

                De plus, si on se place dans la situation où Free n'a pas à rendre public le code source, alors celui-ci se trouve de-facto protégé par la loi et ne peut donc être copié par un concurrent sans que celui-ci ne s'expose à la justice...

                Nous y voilà.
                Voici donc la vraie raison pour laquelle Free veut jalousement garder sa « recette » :
                - ce n'est pas parce que la Freebox n'est pas « vendue » aux clients ;
                - ce n'est pas non plus pour des raisons de sécurité ;
                - c'est uniquement pour « se préserver » de la concurrence.
                Comme si cela avait empêché la concurrence en question de développer ses propres solutions, laissant Free dans sa niche d'origine : les utilisateurs avertis.
                • [^] # Re: J'ai donné.

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pensais qu'il n'y avait que Free qui pouvait exploiter son réseau ?...

                  Oui, mais encore une fois je parle d'une société qui concurrencerait Free en tant que nouveau FAI, qui aurait son propre réseau mais à moindre cout...

                  Et que dirait une certaine entreprise qui a dû « libérer » son réseau à la concurrence sous prétexte de monopole et qui a permis l'émergence, entre autres, de Free ? Que Free n'a pas eu à investir autant qu'elle pour exploiter cette infrastructure.

                  Elle dirait qu'elle fait payer Free pour l'accès et l'entretien du réseau. Réseau qu'elle a développé alors qu'elle était une entreprise d'Etat...

                    Non, mais ça ralenti fortement. La sécurité, ça ne consiste pas à stopper l'adversaire,
                    mais à le ralentir suffisamment pour que la menace qu'il représente soit minimisée et gérable.
                  On est d'accord sur le principe mais ce n'est pas une garantie fiable.


                  Peut-on parler de garantie "fiable" ou de garantie tout court en matière de sécurité... Une démarche consiste pourtant à établir des niveaux ou des couches de protection, et celle-là en est une. Maintenant quand bien même elle ne résout pas le problème elle a une portée effective, car divulguer un code source, peut parfois être équivalent à se tirer une balle dans le pied: que ce soit pour des raisons d'algorithmes mal implémentés ou l'inscription en dur de clefs secrètes (même si ça n'est pas à faire, il n'y a parfois pas d'autres moyens).
                  Faut-il se demander pourquoi la célèbre chaine cryptée ne rend pas public les spécifications complètes de son décodeur et de sa clef ?

                  - c'est uniquement pour « se préserver » de la concurrence.
                  Comme si cela avait empêché la concurrence en question de développer ses propres solutions, laissant Free dans sa niche d'origine : les utilisateurs avertis.


                  Tu déformes mes propos, je ne fais qu'avancer des explications qui me semblent plausibles et légitimes.
                  Comme de nombreux FAI, Free fourni avec l'abonnement une box. Celle-ci a nécessité (et cela continue) un certain investissement en recherche et développement, aussi bien matériel que logiciel. Et si un juge statue que cette dernière partie doit être rendue public alors d'autres FAI (présents et futurs) pourront l'utiliser en investissant beaucoup moins, ce qui peut leur donner un avantage.
                  • [^] # Re: J'ai donné.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Peut-on parler de garantie "fiable" ou de garantie tout court en matière de sécurité... Une démarche consiste pourtant à établir des niveaux ou des couches de protection, et celle-là en est une. Maintenant quand bien même elle ne résout pas le problème elle a une portée effective, car divulguer un code source, peut parfois être équivalent à se tirer une balle dans le pied: que ce soit pour des raisons d'algorithmes mal implémentés ou l'inscription en dur de clefs secrètes (même si ça n'est pas à faire, il n'y a parfois pas d'autres moyens).

                    Alors pourquoi est-ce que tant de personnes ont confiance en des logiciels libres comme Apache ou Linux s'il suffisait de lire le code source pour y trouver des failles de sécurité ? Tu noteras qu'on en trouve tous les jours d'ailleurs mais au moins, nous ne sommes pas dépendant d'une entité commerciale pour avoir des correctifs par rapport à ces failles.

                    Faut-il se demander pourquoi la célèbre chaine cryptée ne rend pas public les spécifications complètes de son décodeur et de sa clef ?

                    Pour autant que je sache et jusqu'à preuve du contraire, Canal+ n'utilise pas de logiciels libres diffusés sous GPL et modifiés par leurs soins pour les décodeurs qu'ils fournissent à leurs clients. Ensuite, tu constateras que tout le soin apporté par Canal+ pour contrer les pirates ne se résume qu'à une course aux armements. Pour autant, le décodeur n'est pas en mesure de compromettre ni le matériel, ni les logiciels et encore moins les données du client. Peut-on en dire autant d'une freebox dont une faille de sécurité pourrait être utilisée à des fins malveillantes et ne serait pas révélée au grand public parce que la direction de Free la censure ?

                    Comme de nombreux FAI, Free fourni avec l'abonnement une box. Celle-ci a nécessité (et cela continue) un certain investissement en recherche et développement, aussi bien matériel que logiciel. Et si un juge statue que cette dernière partie doit être rendue public alors d'autres FAI (présents et futurs) pourront l'utiliser en investissant beaucoup moins, ce qui peut leur donner un avantage.

                    Investissement qui aurait été bien plus lourd si Free n'avait pas tiré partie de logiciels libres comme Busybox ou iptables pour ne citer que ceux dont les auteurs réclament les (quasiment peu de) modifications apportées.
                    Si la sécurité de Free se trouve fragilisée par si peu de code, c'est qu'ils ont un gros problème d'architecture.
                    • [^] # Re: J'ai donné.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Alors pourquoi est-ce que tant de personnes ont confiance en des logiciels libres comme Apache ou Linux s'il suffisait de lire le code source pour y trouver des failles de sécurité ?

                      Je ne dis pas que ça suffit mais que cela facilite grandement la découverte de failles. Un exemple: un strcpy(), potentiellement capable de causer un dépassement de tampon, se trouve immédiatement dans un code source en C, par contre dans un code binaire c'est une autre histoire...
                      Maintenant, comme tu le dis c'est une histoire de "confiance", et cela n'est pas forcément en corrélation avec la sécurité. Si on prend linux (le noyau) peut-on le juger sûr alors qu'il est en perpétuel évolution: à chaque nouvelle version on corrige des trous de sécurité tout en rajoutant de nouvelles fonctionnalités susceptibles de contenir elles mêmes d'autre trous, que deviennent alors les anciennes versions ?
                      Il existe bien certains mainteneurs pour la branche 2.6.16.x mais quid de la 2.6.17 ? Peut-on dire que cette dernière version est sûre (si les trous de sécu n'ont été corrigés que dans la 2.6.18 et les suivantes) ? Donc même si linux n'est pas sûr aux yeux de certains cela n'empêche pas d'avoir confiance :-)

                      Tu noteras qu'on en trouve tous les jours d'ailleurs mais au moins, nous ne sommes pas dépendant d'une entité commerciale pour avoir des correctifs par rapport à ces failles.

                      Non mais nous sommes dépendant des programmeurs de ces logiciels libres, et de leur mainteneur, car tout le monde ne sait pas programmer...
                      Un des gros problème que rencontre le logiciel libre c'est la durée de vie des projets. Hormis un certains nombres de logiciels bien établis, beaucoup de logiciels ne sont pas maintenus, et certaines failles ne sont jamais comblées. Et quand bien même certaines le seraient, ce sont parfois les "packagers" qui ne répercutent pas les patchs de sécurité.

                      Pour autant, le décodeur n'est pas en mesure de compromettre ni le matériel, ni les logiciels et encore moins les données du client.

                      Comme tu le dis on n'en sait rien.

                      Peut-on en dire autant d'une freebox dont une faille de sécurité pourrait être utilisée à des fins malveillantes et ne serait pas révélée au grand public parce que la direction de Free la censure ?

                      On ne le saura pas davantage pour une box: la présence d'un logiciel correct n'assure en rien que le matériel ne causera pas de soucis.
                      Au sujet des failles, il faut voir à quel niveau elles peuvent se situer, mais quoi qu'il en soit la direction de Free a toute latitude pour aborder ou non ces sujets là, il n'y a qu'à se souvenir de ce que certains de ses clients ont subi avec le P2P il y a quelques temps sachant que Free n'a jamais reconnu avoir mis en place un quelconque bridage...

                      Investissement qui aurait été bien plus lourd si Free n'avait pas tiré partie de logiciels libres comme Busybox ou iptables pour ne citer que ceux dont les auteurs réclament les (quasiment peu de) modifications apportées.

                      Investissement qui aurait été bien moindre si Free avait pu copier directement le travail d'adaptation d'un autre FAI...

                      Si la sécurité de Free se trouve fragilisée par si peu de code, c'est qu'ils ont un gros problème d'architecture.

                      Quelle société prendrait le risque de divulguer à la concurrence ou aux pirates le coeur de son métier ? Si elle n'a pas à la faire (ce que dira un juge) rien ne l'y oblige, et elle aurait tort de s'en priver, vu les risques potentiels accrus. Quoi qu'on en dise le secret est une protection.
                      • [^] # Re: J'ai donné.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Pour autant, le décodeur n'est pas en mesure de compromettre ni le matériel, ni les logiciels et encore moins les données du client.

                        Comme tu le dis on n'en sait rien.

                        Prétenderais-tu qu'un boitier qui n'est relié qu'au téléviseur puisse détériorer les données situés sur le PC du client ?

                        Investissement qui aurait été bien plus lourd si Free n'avait pas tiré partie de logiciels libres comme Busybox ou iptables pour ne citer que ceux dont les auteurs réclament les (quasiment peu de) modifications apportées.

                        Investissement qui aurait été bien moindre si Free avait pu copier directement le travail d'adaptation d'un autre FAI...

                        Oui mais si c'était couvert par des licences telles que la GPL, les autres FAI auraient pu en faire tout autant. L'intérêt du logiciel libre réside dans le partage. Si demain, tout le monde se met à profiter du travail de quelques-un, c'est la mort lente de la philosophie et tout le monde y perdra.

                        On ne le saura pas davantage pour une box: la présence d'un logiciel correct n'assure en rien que le matériel ne causera pas de soucis.
                        Au sujet des failles, il faut voir à quel niveau elles peuvent se situer, mais quoi qu'il en soit la direction de Free a toute latitude pour aborder ou non ces sujets là, il n'y a qu'à se souvenir de ce que certains de ses clients ont subi avec le P2P il y a quelques temps sachant que Free n'a jamais reconnu avoir mis en place un quelconque bridage...

                        Parlons-en du P2P. Si les clients viennent en partie chez Free, c'est notoirement parce qu'ils peuvent télécharger comme des fous sur les réseaux de P2P et (jusqu'il y a peu) sur Usenet. C'est au client que revient la responsabilité de l'usage qu'il fait ou non du service qu'il loue. S'il l'emploie à des intentions malveillantes, Free peut légalement se retourner contre lui. Les FAI jouent allègrement avec le feu en prétendant pouvoir télécharger toujours plus et plus vite alors qu'ils savent pertinement que les contenus récupérés sont très souvent illégalement acquis.

                        Cependant, je ne vois pas le rapport avec des correctifs ou des failles de sécurité liés à la freebox puisque c'est le sujet. Le fait que le code soit binaire n'empêchera pas une personne de passer outre et de, finalement, trouver une faille et de l'exploiter sans que Free ne le sache. Dans le cas où le code est ouvert, « n'importe qui » peut lire le code et trouver les failles, dans un sens comme dans l'autre. Dans le cas contraire, ça revient à devoir faire une confiance aveugle en l'éditeur du logiciel.

                        Quelle société prendrait le risque de divulguer à la concurrence ou aux pirates le coeur de son métier ? Si elle n'a pas à la faire (ce que dira un juge) rien ne l'y oblige, et elle aurait tort de s'en priver, vu les risques potentiels accrus. Quoi qu'on en dise le secret est une protection.

                        J'ai du mal à croire que la spécifité de Free tienne en « quasiment peu » de modifications au sein d'iptables ou busybox.
                        Je pense vraiment que la question de la sécurité n'est qu'un prétexte pour ne pas diffuser un produit qui apporte (?) de la valeur ajoutée pour et selon Free par rapport à ses concurrents. Je doute que la freebox soit l'essentiel pour convaincre les prospects avec l'offre de Free.
                        • [^] # Re: J'ai donné.

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Prétenderais-tu qu'un boitier qui n'est relié qu'au téléviseur puisse détériorer les données situés sur le PC du client ?

                          Non mais que cela puisse causer des problèmes au téléviseur, oui. De l'électronique asservie à du logiciel qui peut endommager le matériel, ça existe.

                          Si demain, tout le monde se met à profiter du travail de quelques-un, c'est la mort lente de la philosophie et tout le monde y perdra.

                          Non, la licence BSD , qui est une licence libre, permet ça, et elle existe depuis longtemps.

                          S'il l'emploie à des intentions malveillantes, Free peut légalement se retourner contre lui.

                          Pas sûr, en tant que prestataire elle n'a pas à contrôler le contenu de ce qui passe sur son réseau. Elle ne peut se retourner contre le client que si elle apporte la preuve qu'elle a subit un dommage. Un peu à l'image de La Poste où il revient aux Douanes d'agir...

                          Le fait que le code soit binaire n'empêchera pas une personne de passer outre et de, finalement, trouver une faille et de l'exploiter sans que Free ne le sache. Dans le cas où le code est ouvert, « n'importe qui » peut lire le code et trouver les failles, dans un sens comme dans l'autre.

                          Il y a plus de personnes capables de pouvoir lire un code source que de pouvoir désassembler un code binaire qui aura au préalable été récupéré en démontant la box. Restreindre le nombre d'attaquants potentiels ça a pour effet d'augmenter la sécurité.

                          Dans le cas contraire, ça revient à devoir faire une confiance aveugle en l'éditeur du logiciel.

                          Ce n'est pas non plus parce qu'il y a du logiciel libre dans une box, qu'il ne peut pas y avoir en plus du logiciel propriétaire. C'est d'ailleurs souvent le cas si l'on songe aux pilotes de cartes wifi par exemple. On est dans ce cas obligé de faire confiance aveuglément aux concepteurs...

                          J'ai du mal à croire que la spécifité de Free tienne en « quasiment peu » de modifications au sein d'iptables ou busybox.

                          Ce qui est en jeu c'est la publication de l'intégralité du code source sous GPL employé dans la box, pas uniquement ces deux parties... Cela peut couvrir les pilotes pour la téléphonie sur IP (interface logiciel-matériel, algorithmes, ...), pour la prise en charge du décodeur TNT intégré ou bien celle du Wifi...
                          sachant que certaines parties sont peut être propriétaires et que Free s'est peut être engagée contractuellement à ne pas dévoiler certains éléments...

                          Je pense vraiment que la question de la sécurité n'est qu'un prétexte pour ne pas diffuser un produit qui apporte (?) de la valeur ajoutée pour et selon Free par rapport à ses concurrents.

                          Je ne prétends pas dire que le problème se résume à une question de sécurité, j'ai abordé dans les messages précédents d'autres facteurs susceptibles d'expliquer le comportement de Free, même s'il peut paraitre regrettable.
                          • [^] # Re: J'ai donné.

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Prétenderais-tu qu'un boitier qui n'est relié qu'au téléviseur puisse détériorer les données situés sur le PC du client ?

                            Non mais que cela puisse causer des problèmes au téléviseur, oui. De l'électronique asservie à du logiciel qui peut endommager le matériel, ça existe.

                            Certes mais un téléviseur peut encore se remplacer, pas les données personnelles.

                            Si demain, tout le monde se met à profiter du travail de quelques-un, c'est la mort lente de la philosophie et tout le monde y perdra.

                            Non, la licence BSD , qui est une licence libre, permet ça, et elle existe depuis longtemps.
                            J'ai bien parlé de la GPL, non ? Il s'agit de logiciels libres sous GPL. Il est bien évident que les entreprises ne nous ont pas attendus pour utiliser les logiciels libres sous BSD, notamment Microsoft. Le choix de la licence appartient aux auteurs du logiciel mais parfois, ils peuvent regretter ce choix initial comme les développeurs de wine.

                            S'il l'emploie à des intentions malveillantes, Free peut légalement se retourner contre lui.

                            Pas sûr, en tant que prestataire elle n'a pas à contrôler le contenu de ce qui passe sur son réseau. Elle ne peut se retourner contre le client que si elle apporte la preuve qu'elle a subit un dommage. Un peu à l'image de La Poste où il revient aux Douanes d'agir...

                            Ceci est faux depuis la LCEN où il peut être simplement demandé à Free de faire le nécessaire pour « retirer » le contenu illicite.

                            Le fait que le code soit binaire n'empêchera pas une personne de passer outre et de, finalement, trouver une faille et de l'exploiter sans que Free ne le sache. Dans le cas où le code est ouvert, « n'importe qui » peut lire le code et trouver les failles, dans un sens comme dans l'autre.

                            Il y a plus de personnes capables de pouvoir lire un code source que de pouvoir désassembler un code binaire qui aura au préalable été récupéré en démontant la box. Restreindre le nombre d'attaquants potentiels ça a pour effet d'augmenter la sécurité.

                            C'est à double-tranchant car tu restreins également le nombre de personnes capables d'auditer ton code.

                            Dans le cas contraire, ça revient à devoir faire une confiance aveugle en l'éditeur du logiciel.

                            Ce n'est pas non plus parce qu'il y a du logiciel libre dans une box, qu'il ne peut pas y avoir en plus du logiciel propriétaire. C'est d'ailleurs souvent le cas si l'on songe aux pilotes de cartes wifi par exemple. On est dans ce cas obligé de faire confiance aveuglément aux concepteurs...

                            Ce n'est pas la même chose : les constructeurs de chipsets wifi ne s'appuient que sur l'API de Linux pour écrire leurs pilotes, fussent-ils propriétaires. Ils ne modifient pas le code source de Linux pour ce faire. Dans le cas de la freebox, il a été reconnu qu'il avait eu « quasiment peu » de modifications. Mais peu importe la taille des modifications, le principe reste le même : un logiciel libre distribué sous GPL doit voir ses versions modifiées également distribuées (au moins aux utilisateurs/clients) de la même façon : avec le code source.

                            J'ai du mal à croire que la spécifité de Free tienne en « quasiment peu » de modifications au sein d'iptables ou busybox.

                            Ce qui est en jeu c'est la publication de l'intégralité du code source sous GPL employé dans la box, pas uniquement ces deux parties... Cela peut couvrir les pilotes pour la téléphonie sur IP (interface logiciel-matériel, algorithmes, ...), pour la prise en charge du décodeur TNT intégré ou bien celle du Wifi...
                            sachant que certaines parties sont peut être propriétaires et que Free s'est peut être engagée contractuellement à ne pas dévoiler certains éléments...

                            Cela signifie donc qu'il y a d'autres logiciels libres distribués sous GPL embarqués sur la freebox ? Lesquels ?
                            En outre, si Free n'a pas envie de dévoiler le code source des pilotes, libre à elle de ne pas les placer sous GPL au départ... Les pilotes de Linux sont une exception car ils exploitent l'API. Mais bon, là encore, je vois mal comment un pilote TNT peut mettre à mal la sécurité du réseau de Free.
                            Par contre, si Free a utilisé des pilotes libres déjà existants et sous GPL, ils sont plutôt mal placés.
                            • [^] # Re: J'ai donné.

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Si demain, tout le monde se met à profiter du travail de quelques-un, c'est la mort lente de la philosophie et tout le monde y perdra.

                              Il ne faut pas être pessimiste à ce point. Il existe à mon sens quelque chose de plus fort que le logiciel libre, c'est le domaine public, et ça existe depuis plus longtemps que la GPL.

                              J'ai bien parlé de la GPL, non ? Il s'agit de logiciels libres sous GPL.

                              Désolé j'avais mal compris ta phrase originale: L'intérêt du logiciel libre réside dans le partage.. Elle me semblait parler de logiciel libre sans distinction, d'autant plus que dans les précédents messages tu faisais référence entre autre à Apache, alors que ce dernier n'est pas sous GPL v2...

                              elle (Free) n'a pas à contrôler le contenu de ce qui passe sur son réseau
                              Ceci est faux depuis la LCEN où il peut être simplement demandé à Free de faire le nécessaire pour « retirer » le contenu illicite.

                              Comme je le disais, puisqu'il était question de P2P à ce moment là, Free n'a pas à contrôler ce qui passe (transite) sur son réseau, le faire serait porter atteinte à la vie privée et dans certains cas au secret de la correspondance. Ce qu'elle a par contre sur ses serveurs est une autre histoire, mais ce n'est plus en rapport avec la box ni la GPL.

                              C'est à double-tranchant car tu restreins également le nombre de personnes capables d'auditer ton code.

                              La sécurité se construit avec beaucoup de temps et d'efforts, tandis qu'elle peut se perdre d'un claquement de doigts...

                              les constructeurs de chipsets wifi ne s'appuient que sur l'API de Linux pour écrire leurs pilotes, fussent-ils propriétaires. Ils ne modifient pas le code source de Linux pour ce faire.

                              Non, il n'y a pas d'API générique capable de faire fonctionner toutes les cartes wifi sous Linux (afin de permettre le mode Master par exemple il a bien fallu développer des modules spécifiques pour ces cartes Wifi, même chose pour le WPA). Il ne faut pas oublier aussi que la nouvelle pile wifi (Devicescape) pour linux, était propriétaire avant ça.

                              Mais peu importe la taille des modifications, le principe reste le même : un logiciel libre distribué sous GPL doit voir ses versions modifiées également distribuées (au moins aux utilisateurs/clients) de la même façon : avec le code source.

                              Encore faut-il qu'il y ait bien "distribution", tout tourne autour de cette question.

                              Sinon, il y a des cas où cela n'a pas à être fait: quand le créateur du logiciel est le seul développeur il a tout à fait le droit de créer une nouvelle version de son logiciel pour le distribuer sous forme binaire sans avoir à en rendre public le code source pour autant (je parle du code modifié, le code original est lui bien public). Je connais deux logiciels qui s'affichent comme étant sous GPL et qui pourtant sont dans ce cas là. Où est alors la liberté de l'utilisateur ?

                              Mais bon, là encore, je vois mal comment un pilote TNT peut mettre à mal la sécurité du réseau de Free.

                              Si le pilote TNT sert aussi au décodage des flux video sur IP (et pas uniquement ceux hertziens) alors un bug dans ce pilote pourrait très bien être exploité pour créer un déni de service sur la video...
                              Il y a quelques années un ping (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ping_of_death) arrivait bien à bloquer totalement certains micro-ordinateurs alors...
                              J'imagine ce que cela pourrait avoir comme effet pour Free (perte de clientèle, image de marque au plus bas...).
                              • [^] # Re: J'ai donné.

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Encore faut-il qu'il y ait bien "distribution", tout tourne autour de cette question.

                                On parle bien de distribution et non plus de vente.

                                Sinon, il y a des cas où cela n'a pas à être fait: quand le créateur du logiciel est le seul développeur il a tout à fait le droit de créer une nouvelle version de son logiciel pour le distribuer sous forme binaire sans avoir à en rendre public le code source pour autant (je parle du code modifié, le code original est lui bien public). Je connais deux logiciels qui s'affichent comme étant sous GPL et qui pourtant sont dans ce cas là. Où est alors la liberté de l'utilisateur ?

                                Ce n'est pas une question de modifications par un tiers autre que l'auteur du logiciel. Si tu distribues ton logiciel sous licence GPL, les utilisateurs doivent pouvoir avoir accès au code source, d'une manière ou d'une autre.
                                Quels sont les deux logiciels auxquels tu fais référence ?
                                • [^] # Re: J'ai donné.

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                    "Encore faut-il qu'il y ait bien "distribution", tout tourne autour de cette question."
                                  On parle bien de distribution et non plus de vente.

                                  Je ne parle pas de vente (ce mot n'apparait dans aucun de mes commentaires d'ailleurs !) mais de distribution (entre guillemets, car pour le moment ça reste une question d'ordre juridique).

                                  Ce n'est pas une question de modifications par un tiers autre que l'auteur du logiciel. Si tu distribues ton logiciel sous licence GPL, les utilisateurs doivent pouvoir avoir accès au code source, d'une manière ou d'une autre.
                                  Quels sont les deux logiciels auxquels tu fais référence ?

                                  ESU4 par exemple (c'est un logiciel, utilisé dans beaucoup d'établissements scolaires, servant à appliquer des règles de la base de registre dans un environnement en réseau). Sur le site officiel http://crdp.ac-rennes.fr/captice/public/ESU4/ il est indiqué qu'il est distribué sous licence CeCILL (compatible avec la GPL), dont le préambule précise que l'objectif de cette licence est de conférer aux utilisateurs le droit de modification et de reproduction... Or si l'on désire accéder au code source, on s'aperçoit que le lien de la page d'accueil nous renvoie sur une précédente version qui n'est plus distribuée...
                                  L'autre logiciel (sous GPLv2) quant à lui, contient un exécutable (servant à crypter des mots de passe) dont le code source n'est pas distribué avec celui du logiciel...
                                  • [^] # Re: J'ai donné.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    L'autre logiciel (sous GPLv2) quant à lui, contient un exécutable (servant à crypter des mots de passe) dont le code source n'est pas distribué avec celui du logiciel...

                                    Quel est le nom ?

                                    Pour le cas ESU, je pense que c'est involontaire, on avait accès aux sources jusqu'à l'année dernière. Cependant, ce n'est pas parce que certains transgressent les règles qu'elles n'existent pas et doivent être suivies.
                                    • [^] # Re: J'ai donné.

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Quel est le nom ?

                                      SE3 (Un excellent projet sous GPL autour duquel s'est développée une importante communauté)

                                      Pour le cas ESU, je pense que c'est involontaire, on avait accès aux sources jusqu'à l'année dernière.

                                      C'est volontaire, c'est suite à une série de mises à jour de sécurité. La faille en question ne pouvant être comblée (en raison du fonctionnement même du logiciel et de l'environnement dans lequel il tourne) l'auteur n'a pas voulu faciliter le travail des pirates, afin de maintenir une certaine sérénité chez les administrateurs réseau dans les collèges et lycées. C'est le genre d'explications qui me parait recevable pour ne pas dévoiler le source quand la GPL n'est pas violée.

                                      Cependant, ce n'est pas parce que certains transgressent les règles qu'elles n'existent pas et doivent être suivies.

                                      Dans le cas de Free, c'est le juge qui décidera (s'il est saisi...) s'il y a eu transgression ou pas.
                                      • [^] # Re: J'ai donné.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                        C'est volontaire, c'est suite à une série de mises à jour de sécurité. La faille en question ne pouvant être comblée (en raison du fonctionnement même du logiciel et de l'environnement dans lequel il tourne) l'auteur n'a pas voulu faciliter le travail des pirates, afin de maintenir une certaine sérénité chez les administrateurs réseau dans les collèges et lycées. C'est le genre d'explications qui me parait recevable pour ne pas dévoiler le source quand la GPL n'est pas violée.

                                        C'est rassurant comme démarche...
                                        - On a une grosse faille de sécurité mais ne vous inquiétez pas, on a caché le code !...
                                        J'espère que les utilisateurs y ont au moins accès car, dans ce cas, la GPL serait néanmoins respectée et ils pourraient ainsi décider librement de la marche à suivre.
                                        • [^] # Re: J'ai donné.

                                          Posté par . Évalué à 0.

                                          C'est rassurant comme démarche...
                                          - On a une grosse faille de sécurité mais ne vous inquiétez pas, on a caché le code !...


                                          La faille serait "interstellaire" si le code était divulgué.

                                          J'espère que les utilisateurs y ont au moins accès

                                          Non, car il n'y a pas moyen de distinguer un utilisateur lambda, responsable d'un réseau en établissement scolaire, d'un utilisateur pirate mal intentionné (Les deux n'étant pas antinomique...).

                                          Il est assez ironique de constater qu'aller à l'encontre d'une licence se fasse dans l'intérêt (et avec l'accord tacite, car je n'ai pas constaté de remarques à ce sujet) des principaux utilisateurs :-)
    • [^] # Re: J'ai donné.

      Posté par . Évalué à 2.

      La GPL ne souffre d'aucune entorse, c'est la base.
      Si Free n'a rien à se reprocher, qu'elle publie, on verra bien.


      C'est bien parce qu'il y a des manques dans la GPL v2 qu'a été faite la GPL v3. Maintenant si un juge statue que Free respecte la GPL v2 sous motif qu'il n'y a pas distribution, alors il faudra bien se faire une raison.

      Quoiqu'il en soit, cette histoire doit inciter les programmeurs à choisir très soigneusement leur licence libre.
      • [^] # Re: J'ai donné.

        Posté par . Évalué à 2.

        Mouai, le problème c'est que tout le monde n'est pas d'accord sur les manques de la GPLv2 d'ou les flamewar^Wdiscussions lors de l'élaboration de la GPLv3..
        D'ailleurs j'ai été surpris que la GPLv3 n'essaye pas d'empécher la méthode de contournement de la GPL utilisée par Free..
        Ce sera pour la GPLv4 si le procès est perdu.
        • [^] # Re: J'ai donné.

          Posté par . Évalué à 1.

          D'ailleurs j'ai été surpris que la GPLv3 n'essaye pas d'empécher la méthode de contournement de la GPL utilisée par Free..

          Si un jugement conclue qu'il n'y a pas "distribution", on ne pourra pas parler de contournement de la GPL, mais qu'il s'agit de la part de Free d'un usage purement interne de logiciels libres, en tout point semblable à celui effectué par n'importe quel utilisateur de Linux (comme ça l'est pour le débutant ou l'administrateur réseau par exemple), donc un usage normal en accord avec GPL.

          Si le jugement par contre conclue le contraire alors il s'agira ni plus ni moins que d'une violation de la GPL.

          Dans les deux cas il n'y a pas de contournement de la GPL.
          • [^] # Re: J'ai donné.

            Posté par . Évalué à 1.

            ??
            Dans le premier cas, si les juges interpretent la GPL differemment des auteurs de la GPL, alors c'est bien un moyen de contourner la GPL..

            Quelqu'un connait-il l'avis de RMS sur la stratégie de Free?

            Il me semble me souvenir l'avoir entendu dire que c'était immoral mais je ne me souviens pas l'avoir entendu dire que c'était illégal/une violation de la GPL.
            • [^] # Re: J'ai donné.

              Posté par . Évalué à 1.

              ??
              Dans le premier cas, si les juges interpretent la GPL differemment des auteurs de la GPL, alors c'est bien un moyen de contourner la GPL..


              Non, ce sera simplement le signe que les auteurs n'auront pas su traduire, avec suffisamment de précisions, leurs intentions dans la rédaction de la licence GPL, au regard du droit français.
              Quand ensuite un programmeur choisi de mettre son logiciel sous licence GPL, il ne doit pas se baser sur les intentions des auteurs de la GPL, mais sur son contenu précis; sachant que rien ne l'empêche de rajouter des clauses s'il l'a trouve insuffisante ou incomplète...
  • # Forum

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour info, il y a un forum sur le site de campagne; le moyen le plus simple d'aider la campagne étant d'y trainer de temps à autres - je viens notamment d'y poster quelques sujets sur lesquels des opinions seraient les bienvenues.

    Forum: http://freebox.flouzo.fr/forum/index.php?t=thread&frm_id(...)

    RSS du forum: http://freebox.flouzo.fr/forum/rdf.php?mode=m&l=1&ba(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.