Microsoft Microsoft "vend" son code source

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
26
jan.
2006
Microsoft
Déjà accessible par différents gouvernements, le code source du système d'exploitation Microsoft Windows va être "vendu" sous forme de licences. Cette décision constitue la tentative de réponse de Microsoft aux exigences que lui impose la commission européenne notamment en matière d'interopérabilité.

Cela traduit sans doute une volonté de rassurer certains organismes (notamment au niveau niveau européen), le système d'exploitation n'étant désormais plus une boîte noire. Il faut toutefois noter que cette "ouverture" est plus que limité, puisque Microsoft choisira les acheteurs : d'après la conférence de presse, les éditeurs de logiciels libres ne seraient pas les bienvenus parmi les clients potentiels.

NdM : nous remercions aussi Vincent Guffens, Rodier André, Adrian, Chicha pour avoir eux aussi proposé une dépêche sur le sujet Cette réponse va-t-elle être suffisante aux yeux de la commission européenne ?

N'aurait-il pas été plus de simple d'imposer à Microsoft d'implémenter certains standards plutôt que de chercher à l'obliger à lever le voile sur certaines technos/protocoles sachant qu'elles ne seront pas accessibles librement à tous ? En effet on peut facilement imaginer ce qu'il va se passer : Microsoft va vendre exclusivement ses licences aux éditeurs de logiciels propriétaires, ce qui ne changera rien au fond du problème : l'interopérabilité. Celle-ci sera en tout cas bien limité en ce qui concerne le monde Linux.
  • # boîte noire?

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Windows restera bel et bien une boîte noire étant donné qu'il ne donneront pas le code source de windows en entier mais bien celui des différents protocoles.

    Il est donc hors de question de pouvoir compiler son windows après avoir audité le code.

    Cela dit, je ne sais pas quel informaticien préfera du code source à une bonne doc bien structurée...
    • [^] # Re: boîte noire?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Ce sera peut être l'occasion de rigoler un coup en lisant le code :)
      • [^] # Re: boîte noire?

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        Bah, livrer le code source n'oblige pas à livrer les commentaires avec.

        Ils peuvent même "s'amuser" à livrer du code source avec des fonctions nommées de la sorte : void aaa(), void aab(), ..., et des variables du même accabi....
        • [^] # Re: boîte noire?

          Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

          Et juste au milieu du code bien intéressant pour l'implémentation, une fonction "void raw_decode_chain(char *stream)" dont on ne trouve le code nulle part dans le code disponible.
        • [^] # Re: boîte noire?

          Posté par . Évalué à  7 .

          Après un premier 500.000.000 d'euros d'amende et un 2.000.000/jour supplémentaire, avaient-ils vraiment le choix?
          Heureusement, la commission semble ne pas en avoir fini selon la dépêche dont la conclusion est forte intéressante :
          "Cela montre que Microsoft ne craint pas tant la concurrence des développeurs propriétaires que celle des développeurs de logiciels libres"
      • [^] # Re: boîte noire?

        Posté par . Évalué à  8 .

        Il y a déjà eu des fuites de parties du code source de Windows, et d'après ce que j'ai lu à ce sujet (de mémoire, c'était il y a longtemps), ceux qui ont observé le code l'ont trouvé de qualité tout à fait correct.

        La seconde remarque est qu'il est truffé de code conditionnel afin d'émuler de nombreux bugs, soit de versions précédentes de windows, soit d'applications. Comme il est inacceptable que la nouvelle version de windows ne fonctionne pas avec tel soft populaire, il y a des hacks de contournement qui représentent un volume considérable de code.

        Ce n'est pas parce que le code est correct que tout fonctionne bien; dans un projet de la taille de windows, il faut encore avoir une conception correct, un découpage bien fait, des API adaptés... Tout le boulot n'est pas dans l'implémentation.

        Quand aux commentaires humoristiques, aux insultes et autres, (comme ceux du kernel Linux ou des sources de Netscape à sa publication); le source de Windows étant déjà distribué a plein de monde, le ménage a probablement déjà été fait.
    • [^] # Re: boîte noire?

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      Ils n'ont pas l'air trop bêtes à Bruxelles :
      http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_socie(...)

      Je cite :
      "Normalement, le code source n'est en rien une documentation ultime et c'est précisément pour cela que l'on exige des programmeurs qu'ils fournissent une documentation complète en plus du source code", a ajoute Kroes.
      • [^] # On en reparlera le jours ou "wintoo" sera dans les bacs

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Comment prouver que le code livré corresponds au code compilé ?

        Egalement j ai eu vent qus MS en interne donnait la libre possibilité de pouvoir etre en mesure de s'inscire sur une liste qui permetrait d obtenir l'access a un programme qui permetrait de lancer windows dans un debugger et ainsi de visualiser le code source... apres reste a savoir si il s'agit d'un réel debuger ou une simulation qui permet de "browser le code"...

        On en reparlera le jours ou "wintoo" sera dans les bacs

        gpg:0x467094BC

        • [^] # Re: On en reparlera le jours ou "wintoo" sera dans les bacs

          Posté par . Évalué à  9 .

          Egalement j ai eu vent qus MS en interne donnait la libre possibilité de pouvoir etre en mesure de s'inscire sur une liste qui permetrait d obtenir l'access a un programme qui permetrait de lancer windows dans un debugger et ainsi de visualiser le code source... apres reste a savoir si il s'agit d'un réel debuger ou une simulation qui permet de "browser le code"...

          Ledit debugger est dispo gratuitement sur le site de MS depuis des annees, il s'appelle windbg et c'est un kernel debugger.

          Ca veut pas dire qu'il te permet automatiquement de voir le code source hein, si t'as les sources il te fera un mapping comme tout debugger, mais meme sans les sources il te permet de suivre ce que fait Windows instruction par instruction.
      • [^] # Re: boîte noire?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        chez microsoft non-plus d'ailleurs : dans une dépêche précédante de linuxfr, on peut trouver un lien vers un article de Bill Gates qui dit ceci :

        ''Sometimes interoperability is also confused with open source software'' et tout l'article est du même style ...

        voici le le lien vers la dépêche précédante : http://linuxfr.org/2005/02/14/18302.html
    • [^] # Re: boîte noire?

      Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

      Après skype retiré par l'état français, peut-être windows...

      Ben ui si ils ont accès au code source, les services de l'état risquent d'enfin comprendrele gruillère qu'ils ont sur leur pc...

      Enfin windows avec ou sans, ça restera toujours un trou béant...


      J'ai d'ailleur tenté d'installer un windows 2000pro, pas branché au net tant que tous les patchs n'étaient pas appliqués, 5secondes après que la connexion pppoe marche j'avais déjà un virus...
      (c'étais pour tester un programme qui buggais avec wine)

      Enfin bref, windows ça n'est absolument pas intéressant, y a plus rien a récupérer dessus (a part les derniers bout qui passent pas sous wine, mais ça durera plus longtemps...)


      Plus sérieusement, si quelqu'un dans la sale vois une fonction de windows qui manque a linux, qu'il parle maintenant ou se taise a jamais... ;)
  • # Refus de vente?

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Le choix de vendre ces licenses uniquement aux editeurs de logiciels propriétaires est-il légal? Ne serait-ce pas du refus de vente?
    Cela ne revient-il pas à choisir arbitrairement les personnes autorisées a acheter ces licenses?
    • [^] # Re: Refus de vente?

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Ce ne sont que des déclarations d'intention. Je suppose qu'en tant que tel ils n'y aura pas de refus de vente, mais des conditions dans la licence qui font qu'un éditeur de LL n'aura aucun intérêt à achter la dite licence.
      • [^] # Re: Refus de vente?

        Posté par . Évalué à  4 .

        D'un autre coté, on saurait (enfin) si Microsoft a utilisé du code libre sans respecter la licence...
        • [^] # Re: Refus de vente?

          Posté par . Évalué à  2 .

          alors la je pense que sans surprise ça sera non. Il ne faut pas oublier que chez MS y'a plein d'argent. Ils peuvent avoir tous les developeurs qu'ils veulent. Alors pourquoi prendre le risque d'utiliser du code illégalement. Enfin sauf si bien sur un dévelopeur fleimard a récupéré un peut de code en douce mais bon...
          • [^] # Re: Refus de vente?

            Posté par . Évalué à  3 .

            Que MS ne prenne pas le risque de se mettre dans l'illégalité (hum...), peut-être, mais surement pas parce « chez MS y'a plein d'argent » et que « Ils peuvent avoir tous les developeurs qu'ils veulent »

            D'une part, MS a déjà utilisé du code libre (sous licence BSD) dans Windows. Et d'autre part, non, ils ne peuvent pas avoir tout les developeurs qu'ils veulent :)
            http://linuxfr.org/2005/05/05/18870.html
            • [^] # Re: Refus de vente?

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              > D'une part, MS a déjà utilisé du code libre (sous licence BSD) dans Windows

              Oui, un ou deux petits utilitaires annexes fournits avec Windows comme le client ftp en ligne de commande. On ne peut pas vraiment dire "dans" Windows. "avec" Windows est plus correct.
              Je doute qu'on puisse en tirer quoi que ce soit comme conclusion à partir de ces deux ou trois binaires.
              • [^] # Re: Refus de vente?

                Posté par . Évalué à  4 .

                Apparement, un petit peu plus que ftp.exe.
                Et oui, la fameuse et trés polémique pile TCP/IP.

                Les détails de l'affaire par un devellopeur du noyau NT/2000:
                http://www.kuro5hin.org/story/2001/6/19/05641/7357
                • [^] # Re: Refus de vente?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  La pile TCP/IP initiale(d'il y a 10 ans) a ete achetee a une societe(Spider comme dit dans l'article), elle n'a pas ete prise de BSD par MS.
                  Ensuite, MS a reecrit la stack lui-meme, comme confirme dans l'article.

                  Bref, MS n'a jamais pris du code BSD, ils ont achete une stack a une societe il y a 12-13 ans, avant de reecrire la leur 1-2 ans plus tard.
                  • [^] # Re: Refus de vente?

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Oui, il y a eu un intermédiaire: MS a utiliser du code BSD par l'intermédiaire de Spider. Désolé de n'avoir pas mentionné cette subtile différence ;-)
                    Mais il en reste encore aujourd'hui des traces (notamment ftp.exe)
                    • [^] # Re: Refus de vente?

                      Posté par . Évalué à  3 .

                      Les petits utilitaires ils sont de BSD, et MS ne l'a jamais cache, remarque, ca change lentement, telnet ne l'est plus par exemple. La stack d'un autre cote n'a plus de traces de code BSD depuis un moment.
                      • [^] # Re: Refus de vente?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        Apparement du code BSD est quand même utilisé pour certains projets plus récents aussi.
                        http://undeadly.org/cgi?action=article&sid=2003092709000(...)

                        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                        • [^] # Re: Refus de vente?

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          SFU (Services For Unix) est en fait un truc plutot ancien qui etait fait par la societe Interix que MS a rachete.

                          Interix avait tout simplement porte la plupart des outils Unix sur une personality NT pour pouvoir faire tourner le tout nativement.

                          Bref, rien d'etonnant la dedans, SFU contient meme des softs GPL(avec sources fournies).
            • [^] # Re: Refus de vente?

              Posté par . Évalué à  1 .

              Il y a aussi la zlib, qu'on retrouve un peu partout (de IE à MS Office en passant par Messenger ou DirectX):
              http://www.zlib.net/apps.html

              Je ne crois pas que beaucoup de devs de libs libres se soient amusés à vérifier, comme pour zlib, si MS et d'autres utilisaient leur code. Mais j'aurait tendance à croire que les devs de MS ne se gènent pas.
              • [^] # Re: Refus de vente?

                Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

                En même temps, si la license le permet, ils auraient tort de se gêner ...
                • [^] # Re: Refus de vente?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  si la license le permet, ils auraient tort de se gêner

                  Tout à fait d'accord, un soft libre est libre pour tout le monde. Mais il faudrait quand même respecter tous les termes de la licence, et il me semble que la totalité des licences libres (même les plus permissives comme BSD) imposent quand même de créditer l'auteur initial pour son oeuvre.

                  J'ai pas trouvé ca dans les différents "A propos..." de Windows. Ou alors c'est bien caché.
    • [^] # Re: Refus de vente?

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      > Le choix de vendre ces licenses uniquement aux editeurs de logiciels propriétaires est-il légal?

      Pourquoi pas, de toutes façons la licence du code source n'est pas libre donc je vois mal ce qu'un éditeur de logiciel libre pourrait faire avec. S'il l'utilisait il pourrait être accusé d'avoir utilisé la PI dans son soft et ça poserait plein de pb. Une partie des plus gros softs libres imposent à leurs contributeurs de ne pas regarder les sources des softs proprio en face de toutes façons, justement pour ça. Franchement, est-ce que ce n'est pas juste pour la forme que vous ralez vis à vis de cette éventuelle discrimination ?

      > Ne serait-ce pas du refus de vente?

      Sauf erreur de ma part le refus de vente n'existe qu'à destination du particulier. MS peut très bien réserver son offre aux pros, et donc choisir ses clients.


      > Cela ne revient-il pas à choisir arbitrairement les personnes autorisées a acheter ces licenses?

      Si. Reste à voir si leurs critères cadrent avec les requêtent de l'europe au sujet de la non concurrence mais ne leur faisons pas un procès pour quelque chose qu'ils n'ont pas (encore) commis, attendons.

      Si ce qu'ils ont dit revient juste à dire qu'ils ne distribueront pas leurs sources sous licence libre et donc qu'ils refuseront toute demande "pour" un logiciel libre, je vois mal ce que l'europe pourrait y reprocher (personne n'est obligé de diffuser en libre).
      • [^] # Re: Refus de vente?

        Posté par . Évalué à  6 .

        « Franchement, est-ce que ce n'est pas juste pour la forme que vous ralez vis à vis de cette éventuelle discrimination ? »

        Le fond du problème est l'interopérabilité des formats et protocoles de MS avec les autres systèmes. Il y a plusieurs façon de régler le problème, et MS a choisi de vendre une petite partie de son code source ( Attention, le titre de la dépêche de TImaniac est volontairement aguicheur:
        « il s'agit d'une petite partie du code source, celle relative applications pour serveurs qui permettent en particulier de gérer des tâches telles que l'impression au sein d'un groupe de machines de bureau » cf. la dépêche de Reuter  ).

        Apparemment, ça n'est pas forcement la méthode la plus efficace, mais pour qu'elle règle les problèmes d'interropérabilité, il faudrait, au moins, que le code en question soit accessible à tous. Comme dit dans différents commentaires, les développeurs du libres auraient préféré des specs détaillés des protocoles et formats ou encore que MS utilise d'avantage les standards. Dans cette histoire, personne n'a demandé à MS de fournir sont code source. C'est juste un moyen, celui choisi par Microsoft, pour régler les questions d'interropérabilité.
  • # Petites corrections

    Posté par . Évalué à  5 .

    "Niveau" est répété deux fois à la suite et à deux reprises, l'adjectif qualificatif "limité" est employé au masculin alors qu'il devrait être accordé au féminin: une "ouverture plus que limitée" et une "interopérabilité qui sera bien limitée".
  • # licence ?

    Posté par . Évalué à  10 .

    Tiré de Libération (mais c'est pas la première fois que je le lis) :

    Mais le principal problème tient au fait que Microsoft a exclu de communiquer son code-source aux éditeurs de logiciels libres, qui pourraient ensuite selon lui le diffuser librement.


    Il faudra expliquer un jour au gens ce qu'est une licence !!
    • [^] # Re: licence ?

      Posté par . Évalué à  7 .

      Mais on apprécie le fait que Libération reporte la conclusion plus que douteuse sur microsoft ("selon lui").
      • [^] # Re: licence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

        Le Figaro Entreprises :

        LE GESTE de Microsoft ne manque pas de panache. Hier à Bruxelles, Brad Smith, le directeur des affaires juridiques du leader mondial des logiciels, a annoncé qu'il mettait fin au bras de fer engagé avec la Commission européenne depuis mars 2004. «Nous allons donner accès au «code source» de Windows, qui est un peu l'ADN du serveur, a déclaré Brad Smith. Cela ne changera pas le prix de nos licences.» Le code source regroupe l'ensemble des informations qui constituent un programme informatique. Toutefois, Brad Smith a précisé qu'il ne s'agissait pas d'offrir une solution «open source», c'est-à-dire libre de droits.

        http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20060126.FIG0035.html

        Ils ont des actions chez Microsoft au Figaro ?


        Le Nouvel Observateur :

        Le code-source de Windows bientôt public
        Microsoft annonce qu'il va communiquer aux éditeurs de logiciels le code-source de son système d'exploitation Windows.
        Microsoft, numéro un mondial des logiciels, a annoncé mercredi 25 janvier qu'il allait communiquer aux éditeurs de logiciels le code-source de son système d'exploitation Windows. Il se conforme ainsi aux exigences de la Commission européenne, qui l'a condamné en 2004 pour abus de position dominante.

        http://permanent.nouvelobs.com/multimedia/20060125.OBS3653.h(...)
        C'est quoi ce pseudo-journalisme ? Comment peut-on, après de la telle désinformation, expliquer aux utilisateurs lambdas ce qu'est un logiciel libre, alors qu'il est déjà embrouillé par la presse généraliste...
        • [^] # Re: licence ?

          Posté par . Évalué à  3 .

          J'accorde étrangement bien plus d'importance au fait que le commissaire européen dans le cas présent ne semble pas être du tout dupe de la fausseté du geste de M$ dans ce dossier qu'à l'absence de déontologie des journalistes en question, même si elle est regrettable... Je me réjouis que le commissaire en charge du dossier n'ait pas l'air de s'en laisser compter, que la commission ait déjà lourdement sanctionné la dite société et qu'elle ne semble pas lâcher prise dans ce dossier même si j'aimerais qu'elle montre autant d'acharnement dans d'autres (aucun besoin de préciser lesquels). Je me réjouis aussi de voir que Bruxelles n'est pas forcément un monde de pourris aux mains des seuls lobbies, ce qu'un discours réducteur et simpliste ayant parfois cours dans les commentaires sur linuxfr pourrait parfois laisser penser.
          Comme tous, j'espère que la commission ira plus loin et ne lâchera pas prise devant cette avancée d'opérette et que les protocoles permettant une véritable interopérabilité seront réellement documentés pour le bien de tous là où il semble que les rares procès étatsuniens aient tourné cours...
          • [^] # Re: licence ?

            Posté par . Évalué à  2 .

            Cours => court
            PS: désolé pour les fautes d'orthographe/syntaxe/grammaire, j'ai momentanément arrêté de soutenir les producteurs de logiciels libres européens pour ceux de produits viticoles de la même provenance...
  • # Euh...

    Posté par . Évalué à  10 .

    De mes souvenirs, il ne me semblait pas que l'UE ait demandé à MS le code source de Windows... Je croyais qu'elle avait demandé la documentation nécessaire à l'interopérabilité.

    Si c'est bien ça, c'est totalement différent ! Vaut mieux avoir la doc d'un protocole que le source complet du logiciel il me semble, non ? Bref, on veut savoir ce qui rentre et sort de la boite noire, et surtout pas savoir les détails de sa composition !

    Bref, en faisant ça, MS ne permet pas vraiment l'interopérabilité (plein de code inutile de ce point de vue là, pas dispo pour tout le monde), tout en vendant en plus de licences, et je suis sûr qu'un jour ils vont dire que telle ou telle faille n'aurait pas pu être exploité s'ils n'avaient pas été contraints de filer leurs sources...
    • [^] # Re: Euh...

      Posté par . Évalué à  5 .

      Vaut mieux avoir la doc d'un protocole que le source complet du logiciel il me semble, non ?

      Oui, si la doc existe et qu'elle correspond au code...
  • # European Commission reaction to Microsoft announcement of 25th January 2

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Une petite dépêche qui fait plaisir sur le site de la commission européenne : http://europa.eu.int/rapid/pressReleasesAction.do?reference=(...)
  • # Ouvertue limitée ? Pire !

    Posté par . Évalué à  10 .

    C'est en fait bien pire qu'une ouverture limitée: c'est une ouverture par laquelle il ne faut surtout pas regarder, sous peine de ne pas pouvoir réimplémenter des fonctionnalités de Windows sans risquer d'être accusé de contrefaçon.

    Tant qu'on n'a pas vu le code source d'un programme, on peut le réimplémenter sans problème (du moins dans notre belle région protégée des brevets logiciels). Donc qu'on nous donne une API, ou un programme sur lequel faire du reverse-engineering, et tout va bien. Mais si un développeur regarde le code source, il ne peut plus garantir que son implémentation est la sienne, et qu'il n'a pas repiqué des bouts dans le code d'origine.

    Du coup, n'importe quel développeur qui profiterait d'une "ouverture limitée" serait condamné à ne pas pouvoir s'en servir pour des fins d'interopérabilité, ou alors sous licence MS.
    • [^] # Re: Ouvertue limitée ? Pire !

      Posté par . Évalué à  1 .

      Du coup, n'importe quel développeur qui profiterait d'une "ouverture limitée" serait condamné à ne pas pouvoir s'en servir pour des fins d'interopérabilité, ou alors sous licence MS.

      D'un autre cote, vu qu'il te faut la licence avoir de pouvoir regarder le code, c'est pas vraiment un probleme.
      • [^] # Re: Ouvertue limitée ? Pire !

        Posté par . Évalué à  3 .

        donc ça reviendrai à permettre de l'interoperabilité seulement à des sociétés partenaires, ce qui je suppose ne doit pas etre nouveau, il doit deja y avoir des boites qui developpent des softs de la sorte avec un accord de la sorte non?

        bref on y voit surtout un effet d'annonce : enfin le voile peut être levé sur le mysterieux code de windows si bien gardé et tant convoité !

        mais finalement ça ne répond pas bcp plus aux réelles exigences d'interoperabilités et l'ue semble bien l'interpréter de la sorte :
        Mais dès jeudi, la Commission a jugé que la divulgation du code-source n'était "pas nécessairement" suffisante et qu'une feuille de route pouvait être indispensable afin de pouvoir utiliser efficacement cet amas de données techniques


        les choses devront donc aller encore plus loin au niveau des specifications :
        "En addition au code-source, les programmeurs obtiendront tout un panel de spécifications techniques détaillées qui leur fourniront la feuille de route de cette technologie, ainsi qu'un support technique gratuit de la part des ingénieurs de Microsoft", a voulu clarifier Horacio Gutierrez.


        (extraits tirés d'une depeche AFP : http://fr.news.yahoo.com/26012006/202/microsoft-pret-donner-(...) )
      • [^] # Re: Ouvertue limitée ? Pire !

        Posté par . Évalué à  5 .

        J'ai un énorme doute quant au fait que la licence permettant de voir le code permette aussi de le réutiliser à volonté.
      • [^] # Re: Ouvertue limitée ? Pire !

        Posté par . Évalué à  3 .

        ca me rappel ce qu'un prof m'avais expliqué sur l'implementation des premiers BIOS il y a bien longtemps.
        une equipe A, achette la licence, mais n'as pas le droit de réaliser un projet identique ni d'utiliser le source.
        mais l'equipe A explique a l'equipe B les fonctionalités/ les specs, et c'est l'equipe B qui réalise...
        ca serai comme celà que le premier BIOS serait sorti de chez IBM je crois (ou un autre, j'sais plus)
        si qqun a plus d'elements, c'est interressant.
      • [^] # Section humour

        Posté par . Évalué à  6 .

        D'un autre cote, vu qu'il te faut la licence avoir de pouvoir regarder le code, c'est pas vraiment un probleme.

        Sacré pasBill psGates, toujours en pleine forme ! Microsoft, pour répondre aux exigences de la Commission Européenne concernant l'interopérabilité, ouvre son code source, sous conditions. Pour assurer l'interopérabilité, il n'y a surtout pas besoin du code, il faut les specs ! Imaginerait-on que les spécifications de l'USB, par exemple, soient livrées sous la forme d'un code source illustrant son fonctionnement, ledit code sous copyright ?

        La remarque de Yusei est absolument pertinente : la manière de donner les informations sur l'interopérabilté expose celui qui s'en servirait à violer des copyright. En termes plus courants cela s'appelle se foutre de la gueule du monde. Tu es en accord avec ton employeur, ta réponse du même tonneau.
        • [^] # Re: Section humour

          Posté par . Évalué à  1 .

          Sacré pasBill psGates, toujours en pleine forme ! Microsoft, pour répondre aux exigences de la Commission Européenne concernant l'interopérabilité, ouvre son code source, sous conditions. Pour assurer l'interopérabilité, il n'y a surtout pas besoin du code, il faut les specs ! Imaginerait-on que les spécifications de l'USB, par exemple, soient livrées sous la forme d'un code source illustrant son fonctionnement, ledit code sous copyright ?

          Mais qui te dit que les specs ne sont pas donnees ?
          Le probleme etant que selon certains, les specs ne sont pas assez bonnes, etc... bref MS offre le code source, ce qui permet aux gens de verifier par eux-meme les specs et deceler ce qui ne tourne pas rond dans leur implementation..

          La remarque de Yusei est absolument pertinente : la manière de donner les informations sur l'interopérabilté expose celui qui s'en servirait à violer des copyright. En termes plus courants cela s'appelle se foutre de la gueule du monde. Tu es en accord avec ton employeur, ta réponse du même tonneau.

          Ah ben oui, tout comme la GPL en fait. Si tu lis du code GPL et que tu ne respectes pas la licence en implementant ta version(non-GPL), tu violes le copyright.
          Meme chose pour le code de Windows.
          • [^] # Re: Section humour

            Posté par . Évalué à  5 .

            Ah ben oui, tout comme la GPL en fait. Si tu lis du code GPL et que tu ne respectes pas la licence en implementant ta version(non-GPL), tu violes le copyright.

            La différence c'est que dans le premier cas tu achètes des informations que la forme sous laquelle on te les délivre peut t'empêcher d'utiliser. En mettant les choses au pire, on peut t'interdire à cause de viol de copyright d'utiliser ton code sous quelque forme que ce soit, alors qu'au départ tu as payé pour avoir les infos qui te permettent de l'écrire.

            De l'autre côté il me semble que dans le monde du libre on a recours largement à des interfaces documentées et à des normes édictées par des instances indépendantes.

            bref MS offre le code source

            Offre ? Quand je remets 10,70 ¤ à la RATP ils m'offrent un carnet de tickets de métro. Mais j'ai des doutes sur leur sincérité.
            • [^] # Re: Section humour

              Posté par . Évalué à  1 .

              La différence c'est que dans le premier cas tu achètes des informations que la forme sous laquelle on te les délivre peut t'empêcher d'utiliser.

              Quedalle, lors de l'achat les conditions sont tres explicitement donnees, si t'es pas foutu de les suivre c'est ton probleme.

              En mettant les choses au pire, on peut t'interdire à cause de viol de copyright d'utiliser ton code sous quelque forme que ce soit, alors qu'au départ tu as payé pour avoir les infos qui te permettent de l'écrire.

              Correction : Si tu ne respectes pas les clauses de la licence on peut t'empecher d'utiliser ton code, alors qu'au depart tu as paye pour avoir les infos sous une licence tres precise et en connaissance de cause.

              Le gars qui achete, sous des conditions tres claires et qui ne respecte pas les clauses tu vas pas pleurer pour lui ou bien ? Tu pleures pour les gens qui ne respectent pas la GPL ?
              • [^] # Re: Section humour

                Posté par . Évalué à  -1 .

                Quedalle, lors de l'achat les conditions sont tres explicitement donnees

                Je suppose que ces conditions ne sont publiées que pour les clients et que, donc, tu ne peux nous en informer, ou nous donner un lien sur leur contenu (cependant je pense que pour respecter certaines obligations de base d'un contrat, en particulier que celui-ci ne doit pas comporter de clauses inconnues d'une des parties, le client potentiel doit pouvoir les connaître avant d'acheter. Et comme a priori toute personne physique ou morale est susceptible d'acheter, ces conditions devraient être publiques).

                Donc si tu nous informe sur ce qui est à vendre, sous quelle forme c'est livré et à quelles conditions de vente, on se trouverait sur des bases rationnelles pour discuter. A l'heure actuelle, la chose dont on débat est : Microsoft, pour répondre aux exigences de la Commission Européenne concernant l'interopérabilité, ouvre son code source, sous conditions. S'il y a des aspects annexes non précisés dans cette nouvelle qui infirment nos dires, livre-les nous, afin que nous cessions de dénigrer sans raisons les pratiques de l'entreprise qui t'emploie.
                • [^] # Re: Section humour

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  STFW ?
                  http://www.microsoft.com/mscorp/ip/protocols/wspp/EntryRequi(...)

                  pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                  • [^] # Re: Section humour

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Me suis trompé de lien évidemment http://www.microsoft.com/mscorp/legal/eudecision/

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                    • [^] # Re: Section humour

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      En particulier ceci ? For more detailed information about WSPP and Microsoft's compliance under the European Commission's Decision, see the http://download.microsoft.com/download/f/9/e/f9e7224e-f673-4(...)
                      A l'heure où je poste, the page cannot be found.
                      • [^] # Re: Section humour

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        Les licences sont là:
                        http://download.microsoft.com/download/f/9/e/f9e7224e-f673-4(...)
                        http://download.microsoft.com/download/f/9/e/f9e7224e-f673-4(...)
                        http://download.microsoft.com/download/f/9/e/f9e7224e-f673-4(...)

                        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                        • [^] # Re: Section humour

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          Et puis si tu t'intéresses vraiment au sujet, "For more information regarding the agreements available under the Program, please contact the Microsoft Protocol Licensing team." (protocol@microsoft.com). Ca sera sans doute plus efficace que d'essayer de faire du chantage avec pbpg.

                          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                          • [^] # Re: Section humour

                            Posté par . Évalué à  0 .

                            Du chantage ? Es-tu sûr de bien maîtriser le français ? Et même si c'était le cas, pBpG aurait les nerfs assez solides pour me répondre lui-même. Il n'a par surcroît pas besoin de gardes du corps dans un environnement virtuel. Enfin, si c'est ta vocation...
                            • [^] # Re: Section humour

                              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                              S'il y a des aspects annexes non précisés dans cette nouvelle qui infirment nos dires, livre-les nous, afin que nous cessions de dénigrer sans raisons les pratiques de l'entreprise qui t'emploie.
                              On dirait un neuneu qui vient d'installer une mandrake "dites moi comment installer les drivers ATI ou je dit que Linux c'est de la merde".

                              Je défend pas pbpg, je te fais remarquer que ta façon de demander des informations est puérile.

                              /me est en forme et se fait des amis aujourd'hui

                              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                              • [^] # Re: Section humour

                                Posté par . Évalué à  -1 .

                                Je te remercie d'avoir posté les liens sur les renseignements que je demandais, tu es le premier à l'avoir fait dans les commentaires de cette nouvelle.

                                Pour le reste, décerne-toi toi-même les médailles que tu mérites, c'est une pratique dans laquelle tu as l'air d'être à l'aise.
  • # Arf

    Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

    Bien sur c'est tres limité, mais c'est deja mieux que rien.

    Mais je me demande a quoi joue l'UE, d'un coté, ils forcent microsoft a s'ouvrir pour laisser place a la concurrence, mais en meme temps, ont a eut droit aux brevets logiciel, heuresement rejetés (provisoirement ???), apres, il y a DADVSI, en France, des lois similaires dans quelques pays Européens...

    En faite les pays Européens ne veulent pas d'une position dominantes, mais il ne font rien pour faciliter la tache au logiciel libre.

    En faite, ils veulent une concurrence, mais uniquement entre Microsoft et Apple dans les systemes d'exploitations (en tout cas, c'est les conclusions que j'en tire), sauf que chacun a son architecture (Il faut se rendre compte que Microsoft domine l'achitecture PC).
    Et Apple ne veut surtout pas voir son systeme macOS sur PC, c'est l'un des pilliers des Macs, alors si ont le retrouve sur PC, les ventes de macs risquent de prendre un coup sur la tete

    Apres au niveau des logiciels, c'est autre chose, c'est la que DADVSI entre en jeu, seul des logiciels pouvant payer le droit de lire de la musique vivront, alors ou est l'ouverture ?

    C'est pourquoi je me dis, a quoi joue l'UE ?
    A mon avis, ils calculs les recettes potentiels avant de penser au reste
  • # anticipation

    Posté par . Évalué à  2 .

    Allez, plutot que le cout, on va anticiper sur les termes de la licence:
    - La source de tout contenu produit pour fonctionner à partir du code M$ ne doit pas être diffusé, ou alors uniquement selon les termes de cette même licence et avec l'accord de M$.
    - La présence d'une faille ou bug présent dans le code source de M$ ne doit pas être diffusée.
    - Tout correctif de faille ou bug suggéré ou apporté devient la propriété sans conditions de M$.
  • # Ça y estn c'est livré

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

  • # La Commission avait prévenu Microsoft

    Posté par . Évalué à  5 .

    La Commission avait prévenu Microsoft que le code n'était pas suffisant]

    Le "WALL STREET JOURNAL" a pu voir en exclusivité un document confidentiel de la Commission Européenne, datant de fin décembre, avertissant Microsoft qu'offrir le code source de Windows ne serait pas suffisant pour arrêter l'action antitrust.

    Ceci explique pourquoi un représentant de la Commission s'est étonné vendredi que Microsoft ait décidé de tenir une conférence de presse spectaculaire, à quelques mètres du siège de la Commission, plutôt que de tourner le coin et de s'assoir à une table pour avoir une vraie discussion.

    Alors que Microsoft prétend publiquement qu'il fait tout son possible pour se mettre en règle, le mémo vu par le journal décrit l'information et la documentation fournies à la Commission comme inutilisables, selon l'arbitre expert Neil Barrett, désigné de commun accord par les deux parties. (Microsoft a présenté une liste d'experts dont il acceptait l'arbitrage, et la Commission en a choisi un parmi ceux-ci).
    Les compétiteurs de Microsoft, comme IBM, Oracle, Sun, Novell, etc..., ne peuvent rien faire de la documentation fournie pour que leurs softwares puissent s'interfacer avec les protocoles réseau de Microsoft.

    Selon le Wall Street Journal, la consultation du mémo montre qu'une vraie guerre se déroule en coulisse. Microsoft s'expose à devoir payer des amendes de deux millions d'Euros/jour[ s'il ne satisfait pas aux conditions de la Commission.
  • # un article

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Lire cette article assez interessant à ce sujet :
    http://www.lalibre.be/article.phtml?id=3&subid=85&ar(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.