Projet de loi DADVSI: EUCD.INFO publie un dossier d'information complet et un appel

Posté par . Modéré par Mouns.
0
17
nov.
2005
Justice
Alors que le ministère de la culture, décidément constant dans ses pratiques anti-démocratiques, envisage de faire voter de nuit un projet de loi ultra-polémique sur le droit d'auteur (le DADVSI) le 22 et 23 décembre prochain - dans un hémicycle traditionnellement déserté par les parlementaires à l'approche des fêtes de Noël, l'initiative EUCD.INFO vient de publier trois documents que les majors du disque, du film et du logiciel propriétaire, auraient sans doute préféré voir gardés secret encore quelques temps. L'initiative publie également un dossier d'information complet et un appel.

NdM Cette dépêche complète l'article précédent publié à ce sujet. L'initiative publie ainsi :


L'initiative publie également un dossier d'information complet ainsi qu'un appel « Défendons nos droits et nos libertés » à diffuser largement.
  • # Manipulation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comment faire comprendre à nos députés qu'ils se font manipuler par les puissants lobbys de la distribution musicale et cinématographique ?
    Les députés européens qui semblent plus perspicaces et ont voté contre les brevets logiciels en juillet, viennent de voter une loi pour la protection de la santé et de l'environnement malgré les fortes pressions des lobbys de l'industrie chimique.

    Faire voter une telle loi en urgence nous rappelle les man½uvres que nous avons vues lors de l'affaire des brevets logiciels.
    • [^] # Re: Manipulation

      Posté par . Évalué à 7.

      Euh...

      L'assemblée ne contrôle pas (ou si peu) son ordre du jour. La plannification et la déclaration d'urgence sont le fait du gouvernement.

      Je trouve par ailleurs curieux de trouver les députés français moins perspicaces que les députés européens qui ont voté... Pour une simple raison : les premiers n'ont pas encore voté. ;-)

      Sur le fond : comment faire comprendre ?

      En se rassemblant autour de positions communes. L'alliance public-artistes, qui regroupe, comme son nom l'indique, des représentants des artistes (ADAMI, FNS, QWARTZ, SAIF, SAMUP, SNAP CGT, SNM FO, SPEDIDAM, UMJ, UPC) et du public (ADA, CLCV, La Ligue de l’Enseignement, UFC-QUE CHOISIR, UNAF) a déjà fait un bon bout de chemin en ce sens. Or, elle rassemble un sacré paquet d'ayant droits et des millions de personnes du public.

      Peut-être accepteront-ils que des gens du monde du libre se joignent à eux et endosseront-ils leurs revendications en matière de MTP, si ces derniers acceptent pour leur part de se rallier à la proposition de licence globale de l'alliance...

      Même sans cela, les positions sur l'interopérabilité de l'UFC sont déjà plus qu'intéressantes.
      • [^] # Re: Manipulation

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        les positions sur l'interopérabilité de l'UFC sont déjà plus qu'intéressantes

        As-tu un lien ? Je crois que c'est la clef du problème. Si on pouvait dire que lorsqu'on achète un produit ou une pièce détachée on a le droit d'en connaître tout le mode d'emploi et ses interfaces, on mettrait à mal bien des monopoles.
      • [^] # Re: Manipulation

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        L'assemblée ne contrôle pas (ou si peu) son ordre du jour. La plannification et la déclaration d'urgence sont le fait du gouvernement.


        Alors c'est qui ?
        Il a bien fallu que les majors appuient quelques part pour mettre ce texte au vote juste à ce moment là ? Il y a des boutons accessibles au majors et pas au parlement ? C'est complètement dément ! Il y a bien quelqu'un qui a décroché son téléphone pour dire "Ce texte, c'est tel jour !". Qui peut faire ça ?
    • [^] # Re: Manipulation

      Posté par . Évalué à 8.

      Faire voter une telle loi en urgence nous rappelle les man½uvres que nous avons vues lors de l'affaire des brevets logiciels.


      Au point que j'en arrive à me demander si ces man½uvres n'étaient pas du fait du gouvernement français, bien silencieux pour le coup, et ce malgré ses « promesses » d'avant les élections.

      Heureusement qu'on a eu Rocard sur ce coup là, et qu'il a fait son travail avec beaucoup de professionnalisme, ça change de ce à quoi notre République Bananière nous avait habitués. :-)
      • [^] # Re: Manipulation

        Posté par . Évalué à 8.

        Oui, c'est bien le gouvernement Français qui essaye d'entuber les citoyens. En Belgique, on a l'EUCD qui est passée, mais pas de mesures comme les amendements Vivendi/BSA/Sacem ou Majors... L'EUCD est déjà une mauvaise loi, mais le gouvernement français a décidé d'être à la pointe en faisant encore pire.
        • [^] # Re: Manipulation

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Le fond du problème, c'est tout de même le choix de cette directive au niveau européen.
          Qui a voté pour ce truc ?

          Car c'est bien là que se situe le problème de fond. Chirac, Rocard et ses copains nous ont fait une Europe où des directives tombent du ciel, sans qu'on sache ni trop pourquoi ni comment, leur donnant une force phénoménale puisqu'étant imposée aux États, et ensuite on s'amuse à pinailler pour leur mise en application.

          Elle est où la démocratie là-dedans ? La souveraineté appartient à la Nation nous dit la Constitution française. Sommes-nous encore souverain ou soumis ?
          • [^] # Re: Manipulation

            Posté par . Évalué à 4.

            On fait dire beaucoup de chose au mot "démocratie", et l'expression a perdu beaucoup de son sens depuis sa création, mais pour répondre à ta question, l'expression de la démocratie de notre république réside dans les urnes, car il n'est pas fait appel à la "démocratie directe".
            Les chiffres de l'audience de TF1 ne me rassureraient pas sur l'établissement d'une démocratie "directe" par chez nous !

            Ce n'est que pendant les élections que le peuple peut agir, donc tout l'art des grandes compagnies réside dans la manipulation des élus et des opinions entre les élections.
            • [^] # Re: Manipulation

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              « pour répondre à ta question, l'expression de la démocratie de notre république réside dans les urnes, car il n'est pas fait appel à la "démocratie directe". »

              Mais ces directives européennes, elles sont choisies par qui, concrètement ?
              Qui est conscient que l'Europe actuelle telle qu'elle fonctionne fait que nos élections présidentielles et législatives, et notre actualité politique nationale globale, n'ont qu'un poids risible dans notre avenir ?


              « Les chiffres de l'audience de TF1 ne me rassureraient pas sur l'établissement d'une démocratie "directe" par chez nous ! »

              Justifier la dictature par le risque d'ochlocratie n'est pas inhabituel. Mais qu'on reconnaisse alors que l'on est plus en démocratie.
              • [^] # Re: Manipulation

                Posté par . Évalué à 1.

                c'est la commission qui décide des lois a passer si je me souviens bien .
                Commission qui n'est pas élu ...

                Donc pour répondre a la question non on est pas en démocratie : ceux qui proposent les lois ne sont pas elus .
                ceux qui les votent , oui plus ou moins au niveau europeen, de tres loins ....
                De toute facon les elus ,une fois elus, ils se tapent le plus souvent de l'opinion de leurs electeurs, sauf quand viens le temps de nouvelles elections
                Et ceux qui sont élus et qui font un referundum en se prenant une belle claque contre ce qu'ils pronaient continuent au pouvoir comme si de rien n'etait.

                Effectivement la démocratie me semble bien loin.
                • [^] # Re: Manipulation

                  Posté par . Évalué à 4.

                  La Commission est un organe exécutif dont les membres sont choisis par les gouvernements en place dans chaque pays. Elle est également validée par les députés européens.
                  En cela, elle n'est pas si différente de nos propres gouvernements : un parti gagne les législatives mais ce n'est ni moi ni toi qui choisissons chaque ministre, c'est le Président qui choisit le Premier Ministre et celui-ci choisit son gouvernement.
                  Il faut arrêter de dire que la Commission est l'exemple même de la non-démocratie de l'Europe. Ses membres sont choisis par les gens que nous avons élus à la tête de notre pays et leur candidature est validée par les députés que nous avons élus. C'est tout aussi démocratique que ce que nous avons en France.
                  De même, si l'on peut avoir l'impression que la Commission essaye parfois de "passer en force", c'est moins clair que ce que peuvent faire nos gouvernements en passant des projets de lois par décret ou en 49.3, autrement dit, passer des projets de lois sans débat.
                  Et c'est sans oublier le fait que les projets de lois européens doivent de toute façon passer le Conseil de l'Europe, c'est à dire nos chers gouvernants.
                  La plupart des problèmes viennent des gouvernements, pas de l'Europe. Les français ont voulu celui que nous avons actuellement.
                  On n'a que ce qu'on mérite.
                  • [^] # Re: Manipulation

                    Posté par . Évalué à 2.

                    c'est vrai que la commission est indirectement démocratique, mais démocratique.

                    Par contre, j'ai parfois l'impression que même en y mettant uniquement des commissaires communistes, après 6 mois la commission prendrait encore des mesures ultra-libérales. Il y a un truc qui cloche.
                    • [^] # Re: Manipulation

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Pas faux. A mon avis ça s'explique comme ça :

                      Règle d'or : Toute institution a tendance à vouloir accroitre son pouvoir

                      Comment peut l'appliquer la Commission : Les bases juridiques du traité font que la Commission peut facilement user de ses pouvoirs dans un sens libéral alors que les bases pour faire du social sont plutôt controlés étroitement par les états.

                      Du coup la seule voie pour exister de la Commission est libérale. Ceci dit, c'est pas mal simplifié tout ça. La Commission est à l'origine de diverses mesures plutôt environnementales et ça, on le rappelle rarement.
                  • [^] # Re: Manipulation

                    Posté par . Évalué à 3.

                    on elis un président -> il choisis des personnes -> qui choisissent des personnes ....
                    "tout aussi démocratique" , tu double juste le niveau d'indirections ....

                    De même, si l'on peut avoir l'impression que la Commission essaye parfois de "passer en force", c'est moins clair que ce que peuvent faire nos gouvernements en passant des projets de lois par décret ou en 49.3, autrement dit, passer des projets de lois sans débat.
                    C'est pas parce que le gvt francais le fait qu'on l'accepte forcement !
                    Et c'est pas parce que le gvt francais le fait que ca autorise la commission a le faire aussi.
                    Et le 49.3 met la responsabilité du gouvernement : si la loi est rejeté , alors le gvt doit partir ! (oui les lois peuvent encore etre rejete meme avec le 49.3)


                    La plupart des problèmes viennent des gouvernements, pas de l'Europe. Les français ont voulu celui que nous avons actuellement.
                    On n'a que ce qu'on mérite.

                    A°) non pas totalement (mais tu te souviens peut etre de comment c'est passé l'election présidentielle , c'est pas qu'on le voulais, c'est qu'on ne voulais pas de l'autre . Ca fait une sacree difference)
                    B°) c'est pas la france qui impose a la france de transposer des textes de loi sous peines d'amendes, et ceci sans repondre a leurs propres engagements !
                    C°) oui dans le gvt francais il y en a qui sont completement hors de leurs fonctions (qui privilégie leurs petits copains plutot que le peuple francais) et je les oublie pas . Mais dire que c'est seulement de leurs fautes et que l'europe a rien a voir dedans c'est un peu facile.
                    • [^] # Re: Manipulation

                      Posté par . Évalué à 5.

                      > tu double juste le niveau d'indirections .

                      Non, c'est le même niveau d'indirection que n'importe quel ministre.

                      > C'est pas parce que le gvt francais le fait qu'on l'accepte forcement !
                      > Et c'est pas parce que le gvt francais le fait que ca autorise la commission a le faire aussi.

                      Peu importe.
                      Il n'y a pas l'équivalent du 49.3 au niveau de l'Europe, les projets de lois seront toujours débattus.
                      D'autre part, j'entends rarement les gens se plaindre du peu de démocratie de nos institutions mais souvent de celle concernant l'Europe. Ce que je cherche à souligner, c'est que soit il faut se plaindre des deux, soit si les institutions françaises conviennent, les européennes devraient convenir aussi, les deux ayant un niveau de démocratie plus proche qu'on ne veut le laisser entendre.

                      > tu te souviens peut etre de comment c'est passé l'election présidentielle ,
                      > c'est pas qu'on le voulais, c'est qu'on ne voulais pas de l'autre . Ca fait une
                      > sacree difference)

                      Ce qui n'a pas empêché les français ensuite de voter massivement pour l'UMP aux législatives, il ne faudrait pas l'oublier. Et là, le FN n'était plus là. Et ce sont bien ces élections-là qui décident de la couleur du gouvernement. Alors arrêtons de se cacher la face derrière Avril 2002, ce gouvernement a été voulu, tant pis pour nous.

                      > c'est pas la france qui impose a la france de transposer des textes de loi
                      > sous peines d'amendes, et ceci sans repondre a leurs propres
                      > engagements !
                      Pour la première partie, la france a voulu cette situation, cela fait partie du pacte européen. C'est un principe de fonctionnement censé, il faut arrêter de le diaboliser bêtement à la simple aulne de quelques directives contestables. Mettre d'accord des dizaines de pays avec des bases et des intérêts différents voire contradictoires, c'est pas simple.
                      Pour ce qui est de la deuxième partie de ta phrase, j'aimerais savoir en quoi l'Europe ou la Commission ne tiennent pas leurs engagements.
                      • [^] # Re: Manipulation

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Non, c'est le même niveau d'indirection que n'importe quel ministre.
                        Sans doute, je te crois . Toujours est t'il le ministre est local (depend d'un pays) et pas global (fait pas chier l'ensemble des pays de l'ue si il fait une merde).


                        Ce qui n'a pas empêché les français ensuite de voter massivement pour l'UMP aux législatives, il ne faudrait pas l'oublier
                        peut etre parce qu'ils avaient eux un gvt socialiste avant , et que la droite etait plus unis que la gauche sur ce coup ; et que par effet de balancier , les gens ont plus votés pour la droite ....

                        Et enfin c'est pas parce que tu vote pour quelqu'un que tu dois assumer ce qu'il fait.
                        Tu vote pour quelqu'un pour differentes raison (qui te sont propres) mais qui sont tous des a priori de leurs gouvernement. Ca ne t'empeche pas de critiquer le gouvernement a posteriori une fois qu'ils l'ont fait.
                        Mais bon tu as raison , on est pas d'accord avec ce qu'ils font mais comme une majorité a voté pour eux (alors qu'ils ne sont visiblements plus du tout suivis par cette majorité cf referundum etc...) on a juste le droit de fermer notre gueule ?

                        ce gouvernement a été voulu, tant pis pour nous.
                        Non, je ne pense pas. C'est ce que les personnes, qui allaient etre elus, promettaient qui etait voulu.
                        Mais vu le taux de popularité du gouvernement , je doute fortement que ce soit le gouvernement tel qu'il est actuellement (apres 4 remaniement quand meme !) soit le gouvernement "voulus" .
                        Mais bon si tu veux continuer a croire dans ce simulacre de démocratie qu'on nous sert parce que visiblement ca te rassure , libre a toi.

                        la france a voulu cette situation, cela fait partie du pacte européen.
                        C'est pas parce que tu es d'accord avec l'ensemble (dans le point de vue "general" ) d'un pacte que tu es d'accord sur absolument tout ce qu'il contient.
                        Pour ma part (parce que bon c'est quand meme moi et 60 millions d'autre personnes "la france " )et je ne pense pas etre le seul , je suis résolument contre . Pour moi les loi décidées au niveau europeens devrait plus etre des "best practice" qu'une obligation sous peine pécuniaire .


                        Pour ce qui est de la deuxième partie de ta phrase, j'aimerais savoir en quoi l'Europe ou la Commission ne tiennent pas leurs engagements.
                        En ce qui concerne l'eucd , la commission avait dis qu'ils etudieraient differents effets et qu'ils publierait leurs rapports à une date d. date d qui est depassé ce qui montre qu'ils ne tiennent pas leurs engagements.
                      • [^] # Re: Manipulation

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        > Il n'y a pas l'équivalent du 49.3 au niveau de l'Europe, les projets de lois seront
                        > toujours débattus.

                        Un jeu relativement restreint de sujets est débattu à l'assemblée européenne. Bon nombre de sujets d'importances sont gérés uniquement par le conseil.

                        Et s'il n'y a pas eu d'équivalent de 49.3 il y a des aller-retours avec le conseil qu'on n'a pas en France. A chaque étape le conseil (donc les ministres) peuvent retirer ou ajouter ce qu'ils veulent, annulant un peu l'effet de l'assemblée.

                        > si les institutions françaises conviennent, les européennes devraient convenir
                        > aussi, les deux ayant un niveau de démocratie plus proche qu'on ne veut le laisser
                        > entendre

                        "démocratie" est trop vague pour être utile comme terme. Dès qu'il y a un vote tu considères (probablement à raison) que le terme est validé.
                        Par contre non, les institutions françaises et européennes n'ont pas du tout le même niveau de "finalisation". Je parle de centralisation des pouvoirs, de contrôle du peuple, de contre-pouvoirs, de principes pour éviter les dérives et l'arbitraire ... Non, rien à voir malheureusement.
                        • [^] # Re: Manipulation

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Un jeu relativement restreint de sujets est débattu à l'assemblée européenne. Bon nombre de sujets d'importances sont gérés uniquement par le conseil.

                          Et s'il n'y a pas eu d'équivalent de 49.3 il y a des aller-retours avec le conseil qu'on n'a pas en France. A chaque étape le conseil (donc les ministres) peuvent retirer ou ajouter ce qu'ils veulent, annulant un peu l'effet de l'assemblée.


                          C'est limite du FUD. La directive Bolkestein, les brevets logiciels, tout ça est examiné au Parlement Européen. Le Conseil gère désormais très peu de sujets d'importance seul (ça a énormément évolué en 10 ans), c'est surtout des trucs du genre les affaires de type crises internationales. Le seul sujet génant et de taille qui me vient à l'esprit, ce sont les accords à l'OMC.

                          Sinon, pour les allers-retours, il faut bien savoir que dans la procédure de codécision, le parlement a autant de pouvoir que le Conseil et que le texte doit être adopté obligatoirement dans les mêmes termes par le Conseil et le Parlement.

                          Dans l'ensemble la procédure législative européenne est plutôt plus ouverte que la procédure législative nationale. Le parlement Européen est beaucoup plus à l'écoute des simples citoyens que le parlement national.
                          • [^] # Re: Manipulation

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            > C'est limite du FUD.

                            Alors parlons factuel.
                            La procédure de co-décision peut être exclue et laisser la décision au seul exécutif sur (entre-autres) les sujets suivants :
                            - le marché intérieur
                            - l’essentiel de la politique agricole commune
                            - le tarif douanier commun
                            - la politique étrangère
                            - la sécurité commune
                            - la politique économique et les règles de concurrence
                            - la politique sociale ("à l’exclusion de toute harmonisation des dispositions législatives et réglementaires des Etats-membres")
                            - marché intérieur
                            - la fiscalité

                            Alors certes il faut rentrer dans le détail de mes libellés. Ils ne sont pas précis. Mais globalement on n'est loin de n'avoir que l'OMC.
                            Surtout que globalement les actions de l'europe jusqu'à maintenant jouent surtout au niveau de l'économie et de la sécurité, justement des domaines avec de larges exclusions à la co-décision.
                            Pas gênant tout ça ?

                            > le parlement a autant de pouvoir que le Conseil et que le texte doit être adopté
                            > obligatoirement dans les mêmes termes par le Conseil et le Parlement.

                            Vrai. Mais ça revient à donner un tout bête droit de véto à l'exécutif (d'autres pays ont ça, mais le pouvoir législatif en est tout de même beaucoup limité).

                            Même sans aller jusqu'au véto, le conseil amende le projet de loi entre les deux passages au parlement. Or au second passage au parlement les décisions ne se font plus à la majorité simple mais à la majorité des inscrits (ce qui est autrement plus dur à obtenir).


                            Le résultat ? on peut forcer l'assemblée via le projet de loi en rendant complexe le passage d'amendements qu'on ne veut pas. S'ils passent tout de même on peut refuser la loi au final pour la simple raison qu'elle ne plait pas.
                            Qu'à cela ne tienne, les exclusions à la co-décision concerne quasiment tous les sujets majeurs et on pourrait tout à fait décider du jour au lendemain que la santé doit être ouverte à la concurrence même si notre parlement est contre.

                            Ca revient à donner un pouvoir bien grand aux exécutifs. Des gens qui n'ont pas été nommés pour ça.
                            Pire, ils ne sont pas responsables devant le peuple pour ce qui est fait au conseil. L'assemblée n'a aucun pouvoir sur eux. Pour agir il faudrait passer par chaque législation nationale de façon coordonnée. Bref, autant oublier.
                            Le résultat c'est que les décisions sont prises au niveau du conseil, éventuellement validées sous pression par l'assemblée, puis annoncées comme "subies" quand il s'agit de les transposer en droit national.




                            > Dans l'ensemble la procédure législative européenne est plutôt plus ouverte
                            > que la procédure législative nationale.

                            Plus ouverte oui, c'est bien d'ailleurs (tout est loin d'être noir, c'est même gris plutot clair dans l'ensemble). Plus puissante non, mais alors pas du tout.
                            Est-ce que je préfère avoir un parlement moins ouvert au peuple mais qui a un réel pouvoir ? ou un parlement qui parle avec le peuple mais qui finalement n'a pas les pouvoirs d'agir derrière ?
                  • [^] # Re: Manipulation

                    Posté par . Évalué à 2.

                    c'est le Président qui choisit le Premier Ministre et celui-ci choisit son gouvernement.


                    Il me semble que c'est le President de la Republique qui nomme les ministres, sur proposition du Premier Ministre. Et si je ne me trompe, il en est de meme pour les prefets.
                  • [^] # Re: Manipulation

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    > Ses membres sont choisis par les gens que nous avons élus à la tête de notre pays

                    Précisons, ces membres qui composent un organe quasiment exclusivement législatif sont nommés par une minorité de gens élus pour gérer l'exécutif.

                    Et là on sent beaucoup plus le malaise. Déjà par la minorité (les assemblées sont volontairement toujours beaucoup plus importantes que le simple corps ministériel), et ensuite par la confusion exécutif / législatif.

                    > C'est tout aussi démocratique que ce que nous avons en France.

                    Il y a largement matière à débattre et je ne pense pas être d'accord avec cette conclusion. Ceci dit, même si c'était vrai, la France est loin d'être un modèle démocratique dans le processus de dépot des projets de loi (justement parce qu'il est géré par la minorité exécutive, qui possède de plus un jeu de mesures par trop importantes pour forcer les décisions ou au contraire ne pas prendre en compte les décisions déjà prises).
          • [^] # Re: Manipulation

            Posté par . Évalué à 5.

            Le fond du problème, c'est tout de même le choix de cette directive au niveau européen.

            Oui, en effet, c'est le fond du problème... l'europe n'a pas résisté à la pression étasunienne et s'est laissée convaincre de voter cette directive.

            Le problème de l'europe est qu'à la base, étant taillée comme union économique, les chefs d'états se sont empressés de s'emparer d'un maximum de pouvoir, ce qui leur a permis de prendre leurs petites décisions ensemble et de dire crotte aux assemblées nationnales. Depuis Maastricht, heureusement, ce processus a pris un sérieux coup et le Parlement Européen a obtenu le droit au chapitre, passant d'organe consultatif/décoratif à organe décisionnel.

            Malheureusement, dans certains pays emprunts d'un fort nationnalisme (comme la France), les électeurs se foutent pas mal des élections européennes et déforcent donc le processus démocratique en faisant des taux de participation ridicules.

            Où elle est la démocratie? La Souveraineté à la Nation?

            Et bien, la Nation Française, en tant que démocratie souveraine, a décidé de prendre des engagements auprès d'autres démocraties souveraines, et en tant que toute démocratie souveraine qui se respecte, elle a le devoir d'honorer sa parole. Dans le cas de l'EUCD, il a fallu que les chefs d'état engagent la parole de leurs nations, ils l'ont fait, le parlement européen a été d'accord, les pays se sont donc engagés à accepter l'EUCD dans leurs législations.
            • [^] # Re: Manipulation

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              « les électeurs se foutent pas mal des élections européennes et déforcent donc le processus démocratique en faisant des taux de participation ridicules »

              Mais à quel moment les Français ont-ils dit qu'ils voulaient se déposséder de la souveraineté nationale évoquée par la Constitution ?
              L'article 55 de cette Constitution, stipulant que la loi découlant des traités internationaux est supérieure à la loi nationale, impliquait une telle dépossession. Mais l'esprit de cet article était-il pour des cas exceptionnels ou avait-il vocation à devenir banalité ?


              « Et bien, la Nation Française, en tant que démocratie souveraine, a décidé de prendre des engagements auprès d'autres démocraties souveraines, et en tant que toute démocratie souveraine qui se respecte, elle a le devoir d'honorer sa parole. »

              A quel moment a t-elle donné sa parole ? C'est là tout le problème.
              Qui a donné sa parole ? Un gouvernement qui n'a pas de pouvoir législatif en théorie ?


              « a fallu que les chefs d'état engagent la parole de leurs nations, ils l'ont fait, le parlement européen a été d'accord, »

              Les chefs d'états, les ministres, ne peuvent en France promettre que la France choisira une législation. Le pouvoir législatif ne leur appartient pas !
              C'est anti-constitutionnel, c'est un engagement qui dépasse leur mandat.
              • [^] # Re: Manipulation

                Posté par . Évalué à 2.

                Mais à quel moment les Français ont-ils dit qu'ils voulaient se déposséder de la souveraineté nationale évoquée par la Constitution ?


                Si tu fais référence à la "constitution européenne" qui a été rejetée, autant te dire tout de suite que cet "abandon de souveraieneté" comme tu dis, les Français l'ont accepté bien avant.

                Toujours le même problème on vote et on assume pas.

                A quel moment a t-elle donné sa parole ? C'est là tout le problème.

                La France en tant que Natione a donné sa parole au travers des engagements pris par ses représentants officiels auprès de l'europe: le président et les ministres compétents. Ce n'est pas l'europe qui a désigné les niveaux de pouvoir des nations habilités à s'engager auprès de l'Europe, ce sont les nations qui l'ont fait.

                Qui a donné sa parole ? Un gouvernement qui n'a pas de pouvoir législatif en théorie ?


                Dans l'U.E., c'est le parlement européen qui a ce pouvoir. Les rôles ont été décidés, ça a même fait l'objet de référendums, si ma mémoire est bonne.

                Les chefs d'états, les ministres, ne peuvent en France promettre que la France choisira une législation. Le pouvoir législatif ne leur appartient pas !
                C'est anti-constitutionnel, c'est un engagement qui dépasse leur mandat.


                En effet, c'est une incohérence qu'on retrouve dans de nombreux pays, d'un côté des engagements envers l'Europe à propos de la transposition des directives et de l'autre une contradiction par rapport à ces engagements. C'est un problème d'ordre nationnal, un exemple de politique interne incohérente.
                • [^] # Re: Manipulation

                  Posté par . Évalué à 2.

                  un exemple de politique interne incohérente.


                  Moi j'aurais plutôt dit « un exemple de construction européenne incohérente », mais bon...
                  • [^] # Re: Manipulation

                    Posté par . Évalué à 4.

                    "Une incohérence dans la manière dont la France construit l'Europe" serait la formulation la plus adaptée.
    • [^] # Re: Manipulation

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce commentaire a été supprimé par les administrateurs du site car il comportait une accusation nominative non étayée
    • [^] # Re: Manipulation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les députés européens qui semblent plus perspicaces et ont voté contre les brevets logiciels en juillet

      As-tu suivi l'affaire? les député européens n'ont absoulement pas voté contre les brevets logiciels :
      - les anti-brevet ont préféré n'avoir rien que de risquer d'avoir une loi 100% pro-brevet
      - les pro-brevet ont préféré n'avoir rien que de risquer d'avoir une loi trop diluée (sans la partie "logiciel")

      C'etait tellement 50/50 que chacun a préféré ne rien avoir... Ce qui est loin de ton texte "plus perspicaces"...
      • [^] # Re: Manipulation

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        As-tu suivi l'affaire?
        J'imagine sans problème que notre Pierre Jarillon national suivi l'affaire des brevets logiciels de bien plus près que 90% des lecteurs de LinuxFr...

        Je pense que ce qu'il veut dire c'est qu'il y a eu un débat au niveau européen au sujet des brevets parce que les députés européens ne se sont pas laissés faire alors qu'il semble qu'il n'y en ai pas vraiment au niveau national pour le DADVSI et que les députés laissent le gouvernement tenir les rennes sur ce sujet.
    • [^] # Re: Manipulation

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour REACH, la comission est justement critiquée pour avoir un peu trop facilement cédé au lobby de l'industrie chimique. La plupart des mouvements écologistes (dont WWF et greenpeace, mais aussi les partis verts) se sont manifestées / ont voté contre la dernière version du texte, largement vidée de sa substance. (certains dirons qu'il y a quand même une petite avancée, mais le voter signifie qu'on n'aura rien de mieux durant de nombreuses années...)
      • [^] # Re: Manipulation

        Posté par . Évalué à 1.

        mais le voter signifie qu'on n'aura rien de mieux durant de nombreuses années...
        Pour quelle raison ?
        Je préfère avoir un texte et l'améliorer que de jouer au big bang et ne rien avoir en attendant.
        • [^] # Re: Manipulation

          Posté par . Évalué à 4.

          depend amha des ameliorations qu'il faut apporter.
          Je prefere largement aucun texte à un texte hyper liberticide "qu'il faudra ameliorer" si tant est que ce soit possible.
  • # Défendons nos droits et libertés

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'appel « Défendons nos droits et libertés » est à mon avis très important. Dans un pays comme la France où les citoyens ont beaucoup de libertés, certains politiciens comptent sur le désintéressement des citoyens vis-à-vis de la politique et sur leur passivité pour faire passer des lois qui ne sentent pas très bon. Une démocratie où personne ne proteste jamais permet de faire passer des lois presqu'aussi facilement que dans une dictature!

    Bref, c'est à nous de réagir et de rester vigilant. Plutôt que de reconnaître que le fonctionnement de l'industrie du disque actuel est obsolète et qu'ils doivent s'adapter, les Majors essaient de faire voter des lois en leur faveur pour mettre en place des lois qui maintiendraient leur pouvoir illégitime et qui leur permettraient de continuer à arnaquer et les artistes et les consommateurs. Ce procédé est vraiment très similaire avec les trusts informatiques qui soutenaient les brevets logiciels en Europe pour être sûr de rester maître de l'industrie informatique.

    La France doit rester un pays au service de ses citoyens et ne doit pas devenir un pays au service des Majors du disque!
    • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

      Posté par . Évalué à 2.

      Houla, certes le majors protègent leur business sans jouer le beau jeu mais de la à parler de dictature et de pouvoir illégitime ... il ne faut pas oublier qu'il y a de vrais idéos derrière (rareté et abondance).
      Donc oui pour un rééquilibre des pouvoirs, mise en place d'un débat public, mais sûrement pas d'activisme primaire.
      Les majors ont leur role, le modèle traditionel a ses atouts, et s'il faut être contre ces projets de lois, c'est parce qu'ils outrepassent la défense du droit d'auteur en impactant et rendant illégal aussi l'usage de certaines technologies, même dans un contexte légitime.
      Même si je suis farouchement contre l'omniprésence des majors dans la culture, reste qu'ils ont le droit de vivre. Le tout étant qu'ils ne piétinent pas mes (nos) droits.
      • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        « Les majors ont leur role »

        Un peu comme les camions pour livrer des carottes de Bulgarie en Espagne.

        Les majors défendent leur modèle économique, demande à la loi de le défendre.
        Mais d'où sort que leur modèle est d'intérêt général ?

        Si leur boite coule, c'est leur problème. S'ils ont attendu que graver un CD coûte 3 centimes pour baisser le prix de leurs disques, c'est leur problème.
        • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

          Posté par . Évalué à -1.

          C'est révoltant à quel point il y a manque de réflexion de fond sur se débat. Bordel, on est sur linuxfr, il y a un livre de Florent Latrive que est sorti en creative commons sur le sujet, il a été cité maintes et maintes fois.
          Le role des majors est réel, sans eux bon nombre d'artistes (et des vrais, pas la star ac) n'auraient jamais émmergé ni même arrivé jusqu'a nos oreilles s'ils n'avaient pas eu de producteur pour les conseiller et financer les tournées.
          Soit le modèle est perverti, sous la coupe retour sur investissement sûr et rapide et un sous paiement des artistes, mais ce n'est pas qu'une industrie pourrissante qui se cache derrière les majors, c'est aussi un métier.
          • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

            Posté par . Évalué à 10.

            Le role des majors est réel, sans eux bon nombre d'artistes (et des vrais, pas la star ac) n'auraient jamais émmergé ni même arrivé jusqu'a nos oreilles s'ils n'avaient pas eu de producteur pour les conseiller et financer les tournées.

            Dans le passé elles avaient un vrai role, mais maintenant avec Internet, il est très facile de se faire connaitre de se faire diffuser, et pour des cout largment inférieur à ceux des majors. Les majors etaient utiles mais sont completement inadapté, c'est pourquoi le fait qu'elle disparaissent ne peut etre que benefique.
            • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Et il n'y a pas que la diffusion qui est facilitée! Aujourd'hui on peut tout simplement chanter et/ou composer sa musique chez soi, mixer le tout sur son ordinateur avec ses logiciels préférés et graver notre production sur un CD. C'est bien plus facile qu'avant où on devait posséder davantage de matériel de pro et où on ne pouvait presser des 33T à la maison :-)
          • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            « C'est révoltant à quel point il y a manque de réflexion de fond sur se débat. »

            Et tu déclares cela parce que je suis pas d'accord avec toi ?


            « Le role des majors est réel, sans eux bon nombre d'artistes (et des vrais, pas la star ac) n'auraient jamais »

            Je ne suis pas d'accord. Le rock français, par exemple, n'est constituée que d'autoproduit et de label crée par des indépendants.
            Les majors ne sortent rien, elles débauchent éventuellement des groupes déjà célébres.


            « Soit le modèle est perverti, sous la coupe retour sur investissement sûr et rapide et un sous paiement des artistes, mais ce n'est pas qu'une industrie pourrissante qui se cache derrière les majors, c'est aussi un métier. »

            Le problème n'est pas celui du sous-paiement des artistes. Le problème, c'est que leur système fait que quasiment aucun artiste ne vit de sa musique alors qu'une poignée d'artistes eux baignent dans l'opulence.

            Je ne vois pas en quoi ces industries sont nécessaires. Ce ne sont pas elles qui font qu'il y a des artistes en France, ce ne sont pas elles qui font qu'il y a un public.
            Elle se contente de se mettre entre les deux et de piller les uns comme les autres.

            Et là, elle font la gueule parce qu'on se passe finalement facilement d'eux avec les nouvelles technologie.

            Le principe même des majors est inadapté, puisqu'il s'inscrit dans une logique d'inéquité qu'il est facile de contourner.
            Les graveurs de CD étaient très cher quand ils sont apparu. Leur baisse de prix était liée à la très très forte demande.
            Les majors ont eut une vue à courte terme et n'ont jamais envisagé de baisser le prix des CD pour les mettre en rapport avec leur cout de production réel. Maintenant ils morflent, forcément. Et on nous demande de les subventionner. Je trouve ça délirant.
            • [^] # Re: Défendons nos droits et libertés

              Posté par . Évalué à 4.

              Il ne serait pas inutile de remettre les bons termes:

              Une "Maison de Disques" a pour rôle de sélectionner les artistes à son goût, pour lancer leur carrière en pressant des disques, en imprimant des pochettes, et en faisant travailler son département de relations publiques & communication, en prenant le risque que le public n'apprécie pas son choix (rôle d'Edition).

              Une "Major" est un des 4 (!!!) conglomérats multinationaux issus de la fusion et acquisition de centaines de maisons de disques, de labels, de collections, de portefeuille de droits, de stations de radio/TV, de maisons d'edition de livres et de Presse, de fabricant de matériel de diffusion, d'opérateurs télécom et société de services. Une "Major" participe aux profit à tous les échelons, depuis le contrat signé à l'artiste, jusqu'à la fabrication puis la vente du balladeur CD pour l'écouter, l'abonnement au câble, en passant par les revenus indirects de la pub sur les radios. La logique de risque pour l'entreprise est largement réduite par la très large diversité de son activité !

              Le risque posé par le "pirate" est à relativiser, dans le cas des Majors, attendu que le "pirate" a déjà entendu les pub à la radio (profit), acheté un graveur CD (profit), payé ses CD vierges (taxés), est abonné à Internet (AOL, ... -> encore profit), acheté un balladeur CD (toujours profit), des T-Shirts et porte-clés... (bon, là, OK, ca paye pas le loyer...)

              Qui veut-on protéger, et de quoi avec le DADVSI ? Où est l'urgence ?
  • # Quelqu'un pour leur expliquer...

    Posté par . Évalué à 7.

    Quand est ce qu'ils vont comprendre que toute ces protection pour écouter de la musique vont nuire seulement aux honnêtes gens.

    Je ne connais pas un seul système de protection qui a tenu plus de quelque semaines sans être craque par quelqu'un. Ceux qui piratent sciemment de la musique aujourd'hui ne vont pas être inquiétés par ces dispositifs et trouveront des combines pour contourner ces protection...

    Les seuls qui vont êtres emmerdé ce sont les bonnes gens qui ont acheté un CD légalement et qui peuvent plus l'écouter tranquillement sur leur auto-radio.
    • [^] # Re: Quelqu'un pour leur expliquer...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ce n'est pas qu'une question de faire payer des disques. C'est un problème politique au sens large. Des entités economiques, les méga entreprises, les World company, ont un pouvoir et une richesse qui dépasse énormément celle des citoyens et de beaucoup d'états. elles peuvent se permetre de faire pression sur les pouvoir politique.

      La tentation est alors forte de maitriser non seulement la vente des disque mais surtout l'information, la culture, le savoir.
      On commence par imposer les DRM puis on habitue les gens à n'utiliser que des supports à DRM, et à la fin on a le véritable pouvoir qui est le contrôle de l'information.

      Voir effectivement les nouvelles "le droit de lire", "le droit d'écrire".
      http://www.predoenea.org/dadvci/droitdecrire.html
  • # Linux : un système de contournement de DRM !!

    Posté par . Évalué à 9.

    Je viens d'acheter un CD avec un DRM dessus (capitol record, je pouvais le ramener s'il ne fonctionnait pas sur ma "vieille" chaine), la première chose que j'ai faite (après écoute bien sur !) : ma copie privée sur mon ordi (sous GNU/Linux bien naturellement). Le "ripatage" (piratage ?) ogg a fonctionné comme n'importe quel autre CDA... ou presque : la fin du rippage était un gros bruit de plusieurs minutes... un coup d'audacity et me voilà avec ma copie parfaite !

    J'ai essayé de le lire au boulot (sous win :'( )... Il fallait "mettre à jour des fichiers sur mon ordinateur" ... après l'histoire de sony... non !

    De ce que je lis, si la loi passe, je serai coupable de contrefaçon et devrait payer 300000 euros d'amende pour avoir contourné (en toute innocence !) le système DRM... et quel avenir pour gnu ?

    Bravo la démocratie, la liberté, etc... si la loi passe et se généralise JE N'ACHETERAI PLUS DE CD (pour un musicien, c'est plutôt dommage non ?)

    Vive le capitalisme !

    P.S. : Excusez-moi pour les fautes... j'ai relus au moins 15 fois !
    • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      si la loi passe et se généralise JE N'ACHETERAI PLUS DE CD (pour un musicien, c'est plutôt dommage non ?)

      Tu vas trop loin.
      Ce n'est pas parce que la loi passe que tous les CDs seront incopiables :
      - Les majors blinderont leur CD
      - N'importe qui pourra sortir un CD snas protection.

      On assiste a un FUD ("tous les CD, toute la musique sera protégée", désolé, c'est faux : seuls ceux qui vondront protéger pourront le faire, certes c'est déja beaucoup) pour contrer cette loi, c'est dommage...
      • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, tu as raison j'achèterai encore les CD qui n'ont pas de protection anti-copie.
        • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

          Posté par . Évalué à 4.

          Encore mieux. Je crois sincèrement à la nécessité de la stratégie suivante.

          1° Acheter ces CD incopiables (de préférence en VPC, pour avoir une trace de la protestation écrite à suivre.)

          2° Constater leur incopiabilité

          3° Se les faire rembourser et indiquer qu'on se procurera le contenu gratuitement sur un P2P illégal quelconque.

          4° Envoyer une lettre recommandée une fois le piratage effectué à l'éditeur de l'album et au procureur de la république avec en annexe la copie de la facture de ton achat initial, des captures d'écran de ton ordinateur avec les fichiers sur ton disque, et en leur demandant de porter plainte contre toi

          5° Publiciser tout ça auprès des médias et rassembler ces procédures sur un site ad hoc

          Si on est un certain nombre à faire ça régulièrement, ça peut avoir un bel impact.
          • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            « 3° Se les faire rembourser et indiquer qu'on se procurera le contenu gratuitement sur un P2P illégal quelconque.

            4° Envoyer une lettre recommandée une fois le piratage effectué à l'éditeur de l'album et au procureur de la république avec en annexe la copie de la facture de ton achat initial, des captures d'écran de ton ordinateur avec les fichiers sur ton disque, et en leur demandant de porter plainte contre toi

            5° Publiciser tout ça auprès des médias et rassembler ces procédures sur un site ad hoc »

            Sur un plan bassement matériel, c'est une mauvaise idée.

            Il n'a pas d'infraction sans intention coupable. En d'autres termes, si un jour on t'accuse d'avoir télécharger ces contenus, l'accusation devra prouver que tu avais conscience de commettre une infraction, qu'il y a un « dol ».

            Si tu écris pour signaler que tu vas faire ceci, tu offres d'emblée la preuve du « dol ». Et donc tu t'expose de manière quasi-automatique à une sanction pénale.
            Comme il s'agit de délits, a priori t'as le bonus d'une inscription au casier.


            A la rigueur, cette approche pourrais éventuellement fonctionner de manière positive si tu ne te fais pas rembourser. Mais dans ce cas là, le procureur estimera peut-être qu'il n'y a pas les éléments constitutifs d'une infraction et il n'y aura pas de procès, pas de publicité donnée à l'affaire.
            Pas de publicité, toutefois, tu pourras utilisé le produit qui tu avais initialement acheté...
            Et si jamais tu es quand même poursuivi, les majors ne pourront probablement pas se constituer partie civile, faute d'intérêt à agir (puisque tu n'a pas été rembourser).
            • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

              Posté par . Évalué à 3.

              Le but, c'est justement de MAXIMISER les chances d'être condamné un peu comme les coupeurs de champs de maïs OGM (je ne cautionne pas forcément le combat, mais c'est un exemple de désobéissance civile avec impact médiatique). Prouver que la loi est inepte par l'exemple. D'autant plus si l'on prouve que l'on a d'abord tenté de respecter la loi.

              Evidemment, si il est tout seul à faire ça, ça n'aura aucun impact. Mais si on est plusieurs dizaines à le faire de manière répétée à chaque achat de CD, ça peut avoir un impact.
              • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

                Posté par . Évalué à 2.

                >le but, c'est justement de MAXIMISER les chances d'être condamné un peu >comme les coupeurs de champs de maïs OGM

                et on vient de voir avec quelle methode l'état français a réagi : en choisissant lui même ceux qu'il traine devant le tribunal et en leur collant une peine maximale.
                • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

                  Posté par . Évalué à 0.

                  La justice française a jugé « coupable » les reponsables de ces dégradations, et les peines sont bien légères, eut égard au lourd passif de José Bové, qui n'en est vraiment pas à son coup d'essai : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Bov%C3%A9

                  C'est sur les bonnes idées et l'exemple donné par ce monsieur qu'une employée McDo a trouvé la mort, quand même (étonnant que cela ne soit même pas évoqué sur Wikipédia).
                  • [^] # Re: Linux : un système de contournement de DRM !!

                    Posté par . Évalué à 3.

                    > C'est sur les bonnes idées et l'exemple donné par ce monsieur qu'une employée McDo a trouvé la mort, quand même

                    Un lien ?
                    J'ose espérer que tu ne fais pas référence à l'attentat à l'explosif organisé par un quelconque groupe nationaliste breton contre un restaurant McDonald.

                    Ça serait quand même particulièrement déplacé. Monsieur Bové n'a pas mis en route le détonateur, que je sache ...
                  • [^] # N'importe quoi !

                    Posté par . Évalué à 4.

                    C'est sur les bonnes idées et l'exemple donné par ce monsieur qu'une employée McDo a trouvé la mort

                    José Bové est responsable des nationalistes bretons, bah voyons !
                    Pourquoi pas aussi du préfet tué par des nationalistes corses !
                    Fais gaffe quand même, si demain quelqu'un assassine José Bové, tu seras responsable, parce que tu as rendue publique la mauvaise opinion que tu as de lui (même raisonnement débile).

                    quand même (étonnant que cela ne soit même pas évoqué sur Wikipédia).

                    Peut-être bien parce que ses contributeurs n'écrivent pas n'importe quoi...

                    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                    • [^] # Re: N'importe quoi !

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Ah mon avis ce qu'il voulais dire c'est que josé bové a détruit a mac do et a été assez peu inquiété pour ca , et en plus a été surmediatisé.
                      Ce qui fait que les nationalistes bretons ont essayé sa méthode en esperant le même résultats.

                      donc Monsieur bové est bien (tres indirectement) responsables de cet attentat.

                      Pourquoi pas aussi du préfet tué par des nationalistes corses !
                      José bové a tué un prefet ?

                      si demain quelqu'un assassine José Bové, tu seras responsable, parce que tu as rendue publique la mauvaise opinion que tu as de lui
                      Rendre publique une opinion n'est pas interdit.
                      Détruire un mac do l'est.
                      Donc si les gens vois qu'en détruisant un mac do ils sont surmediatisés et pas inquiétés , c'est tout benef.
                      • [^] # Re: N'importe quoi !

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Mon sujet était le choix fait parmi 200 personnes qui sont venues se dénoncer, des quelques uns qui pouvaient passer à la télé et faire un bon exemple. J'enfonce le clou, la justice ne s'est jamais honorée à jouer à ce jeu là quels que soient les moments de l'histoire et c'est justement cette Histoire qui devrait nous mettre en garde contre de telles déviances.
                      • [^] # Re: N'importe quoi !

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Donc si les gens vois qu'en détruisant un mac do ils sont surmediatisés

                        Bon, les poseurs de bombe suivent les modes.
                        S'ils avaient eu l'idée de faire sauter un truc à un moment où des agriculteurs manifestaient devant les préfectures, ils auraient fait sauter une préfecture et s'ils avaient l'idée de faire sauter un truc tout de suite, ce serait peut-être une mosquée (et il n'y aurait peut-être pas eu de mort, tout comme il aurait pu y avoir d'autres personnes de touchées).
                        Est-ce que les agriculteurs ou Sarkozy en seraient responsables pour autant ?

                        et pas inquiétés

                        Mais bien sûr, ils ont sûrement pensé qu'ils ne seraient pas inquiétés en détruisant un MacDo à la bombe. C'est certainement pour ça qu'ils ne se sont pas cachés...
                        Sérieusement, s'ils ont pensé qu'il suffisait de se cacher pour ne pas avoir de problème, là c'est clairement de l'exemple corse qu'ils se sont inspirés.

                        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                        • [^] # Médiatisation

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Note : je ne prends pas l'exemple des agriculteurs parce que j'ai quoique ce soit contre eux, juste parce que leurs manifestations sont plus médiatisées que d'autres. Quelques tonnes de choux ou autres déchargées devant une préfectures, ça fait manifestement de meilleures images à montrer que des manifestations plus calmes.
                          Le démontage d'un MacDo, peut-être encore plus et le faire exploser avec une victime en prime, alors ça ça tient le journal plusieurs jours ou semaines de suite.
                          Moralité, pour faire parler de soi par les médias, l'action la plus violente est la plus efficace. Et ça, c'est de la responsabilité indirecte de nos médias, bien plus que de n'importe qui d'autre, hormis ceux qui commettent ces faits.

                          Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                          • [^] # Re: Médiatisation

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Et ça, c'est de la responsabilité indirecte de nos médias, bien plus que de n'importe qui d'autre, hormis ceux qui commettent ces faits.
                            A ca tombe bien je disais que josé bové etait responsable "très indriectement" .
                            Alors j'aimerais bien savoir si tu considère que les médias sont plus impliqué que josé bové .
                            ps : entre déposer des choux sur une voie publique , et démonter une propriété privée il y a une large difference .
                            • [^] # Re: Médiatisation

                              Posté par . Évalué à 6.

                              Alors j'aimerais bien savoir si tu considère que les médias sont plus impliqué que josé bové .

                              Dans quoi ?
                              Dans ce qu'a fait José Bové lui-même, non, évidemment.
                              Cela dit, rélféchissons un peu. Pourquoi José Bové a-t-il cassé un Mac Donald en construction ?
                              Juste parce qu'il aime casser du Mac Donald ?
                              Non, tout simplement parce qu'il savait que cela lui assererait une large couverture médiatique.
                              Il pourrait pondre un super-texte, très pertinent, sur les méfaits de la mal-bouffe ou de la globalisation néo-libérale et au mieux arriver à le faire publier au fin fond d'un journal obscur.

                              Mais dans le monde actuel, pour avoir de l'audience, le mieux, c'est de faire le plus de dégâts possible, sur quelque chose d'aussi symbolique que possible (sinon, tu peux aller tuer des crève la faim au fin fond d'un pays africain que personne ne sait situer sur une carte, ce n'est pas sûr qu'on parle de toi avant que tu n'en aies tué une proportion très significative, il y a des massacres dont on a à peine entendu parler, et seulement après coup).

                              À partir de là, pourquoi des indépendentistes bretons ont-ils fait exploser un MacDo ?
                              Pour faire parler d'eux, donc en suivant les principes médiatiques :
                              - d'une part en faisant des dégâts (à la bombe, parce que ça fait bien peur et que c'est leur truc);
                              - d'autre part, et parce qu'ils ont manqué d'imagination pour trouver un symbole auquel s'attaquer, en choisissant quelque chose qui était déjà dans l'actualité.

                              Sinon, d'autres terroristes ont trouvé une idée originale et beaucoup plus efficace pour faire parler d'eux, tu dois être au courant, c'était en septembre 2001...
                              Une parfaite réussite médiatique : on n'est pas près d'oublier !
                              Sur le plan politique, il faut voir l'objectif visé... Cela dit, si l'on considère que ces gens-là sont contre la liberté et qu'à la suite de cet évènement, nos gouvernements ont fait passer des lois restreignant nos libertés, on peut voir ça comme une réussite aussi. Il faut voir aussi que la réaction des USA contre des pays de leur région leur assure un meilleur recrutement parmi la population.

                              ps : entre déposer des choux sur une voie publique , et démonter une propriété privée il y a une large difference .

                              Tu penses que ça ne coûte rien d'enlever plusieurs tonnes de choux ?
                              Et quand c'est du lisier ? (Ben oui, les éleveurs de porcs aussi ont quelquefois des difficultés...)
                              Et quand il y a des dégâts de faits dans la préfecture (c'est arrivé aussi) ?
                              Tout ça, c'est juste une question de degré...

                              Sur la question de la propriété privée ou publique, voyons voir...
                              Envisageons, à un même niveau de dégâts, d'un côté la destruction d'un bien public payé avec nos impôts et qui sera réparé avec nos impôts aussi, et de l'autre de la propriété d'une grosse société étrangère hégémonique. Je n'ai pas la même analyse que toi sur celui qui m'ennuie le plus...
                              Cela dit, la base du problème est que c'est le genre de trucs qu'il faut faire pour se faire entendre. Par exemple, si les agriculteurs font une manif bien dure, ils obtiennent un peu du gouvernement. Sinon, ils peuvent faire faillite et crever la gueule ouverte, ils n'auront rien.

                              Dans la société où nous vivons, pour se faire entendre, il faut être violent, et pour faire respecter son intérêt, il faut avoir un rapport de force favorable.
                              Quand on arrêtera de prendre cette pantalonade pour une démocratie, on pourra plus facilement faire des efforts pour tendre vers la démocratie...

                              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                              • [^] # Re: Médiatisation

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Je suis tout a fait d'accord que les médias recherchent avant tout le sensationel , et de ce fait contribuent plus facilement aux actes terroristes (un attentat à la bombe EST un acte terroriste) ou autre formes d'actions violentes, plutot qu'a une résolution pacifique des conflits.

                                Mais le plus responsable dans tout ca , c'est quand meme celui qui fait l'acte :)
                                Partir sur le fait de "faut casser pour qu'on nous entendent" c'est exactement comme les emeutes qu'on a eu amha... (toutes proportions gardées bien entendu ;))


                                Tu penses que ça ne coûte rien d'enlever plusieurs tonnes de choux ?
                                Et quand c'est du lisier ? (Ben oui, les éleveurs de porcs aussi ont quelquefois des difficultés...)

                                Si bien sur, mais la cible n'est pas une entreprise/personne privéé , mais une collectivité , et ne provoque pratiquement aucun dommage matériel.

                                Et quand il y a des dégâts de faits dans la préfecture (c'est arrivé aussi) ?
                                C'est aussi condamnable que le macdo , voir plus car on refuse l'institution.

                                Je n'ai pas la même analyse que toi sur celui qui m'ennuie le plus...
                                Comme je viens de le dire , des dommages matériels causés a une institution sont pour moi plus important qu'a une entreprise.
                                Mais sais tu que souvent les macdo ou autre n'appartiennent pas forcément a "une grosse société étrangère hégémonique." mais a de petits gars "bien de chez nous" (pour opposer a société étrangère) qui achètent une "franchise" (enfin je crois que ca s'apelle comme ca) pour utiliser la chaine macdo, etc...
                                Donc en détruisant un macdo , si c'est fait par un pauvre péquin , tu ne touche absolument pas macdo mais juste le péquin.
                                (bien entendu il y a aussi des macdo quii sont fait par macdo corp;))


                                Dans la société où nous vivons, pour se faire entendre, il faut être violent, et pour faire respecter son intérêt,
                                Ben si c'est vrai , je vais sortir avec mon sabre, buter deux ou trois centaines de personnes dans le métro , et on m'écoutera ?

                                Quand on arrêtera de prendre cette pantalonade pour une démocratie,
                                Tout a fait d'accord, mais cela n'excuse en rien la violence contre des personnes (physiques ou morales).
                                Si tu n'es pas content tu manifeste; tu fais des pétitions tu ....
                                Mais le recours a la violence ne dois etre fait vraiment qu'en dernier recours et doit etre "proportionné a la gravité de la menace" (comme dirais le code pénal).
                                Je suis pas sur que la gravité de la menace justifie la mort d'une personne, ou la destruction d'un édifice (public ou privé).
                                • [^] # Re: Médiatisation

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Ben si c'est vrai , je vais sortir avec mon sabre, buter deux ou trois centaines de personnes dans le métro , et on m'écoutera ?

                                  En tout cas, on parlera beaucoup de toi !

                                  Par contre, je ne suis pas sûr de ton choix de symbole, à moins que le message que tu veuilles faire passer soit juste "les transports en commun, c'est vachement dangereux : il y a des fous meurtriers avec des sabres". ;-)

                                  Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Le vrai problème...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    ce n'est pas que les majors puissent protéger leur production, c'est que la loi limitera ce qu'on peut faire avec un ordi. Les majors n'arrivant pas à produire des productions solides (et pour cause, c'est impossible techniquement, toutes leur "protections" ne sont que des hacks triviaux basé sur du code propriétaire), il essaient d'utiliser la loi pour se protéger. Et ce n'est pas la solution non plus, on va pas remettre en cause la liberté de programmer son ordinateur comme on l'entend pour quelques industriels du divertissement! C'est ça le vrai problème, c'est ça qu'il faut expliquer au députés.

    Autre chose: si vous allez le temps, allez voir vos députés en personne. Demandez leur si ils sont au courant, écoutez calmement leur arguments, essayez de comprendre pourquoi ils s'apprêtent à voter oui en masse... Je crois que c'est la seule façon de faire bouger les choses, une lettre, aussi bien écrite soit-elle, ne changera pas grand chose (un peu quand même, mais pas assez à mon avis)
  • # Plus de webradios pour noël...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Un effet de bord des amendements qui sont proposés, c'est la disparition d'un bon nombre de webradios associatives en France.

    En effet beaucoup de webradios ne sont que des associations, avec peu de moyens. Deux serveurs de streaming sont majoritaires, shoutcast de nullsoft (proprio mais grauit) et icecast (libre et gratuit), et le format utilisé est majoritairement le mp3, parfois le ogg/vorbis, et très rarement aac, real et wma.

    90% au moins des webradios francophones n'auront pas les moyens financiers de mettre en place de solutions avec DRM, très couteuses (d'ailleur si quelqu'un réussi a dégoter le cout/auditeur d'un serveur WMA DRM, introuvable après presque une heure sur le site de MS...)

    J'essai de faire passer le message dans la communauté des webradios fr, et il est possible qu'une journée sans webradio voit le jour un peu avant le vote. Car si nous devons mettre des DRM sur nos stream, la plupart des webradios ne vont pas le faire, et soit devenir illégales, soit disparaitre (quoique le plus probable c'est que cette loi soit, comme plein de lois en France, totalement ignorée et que rien ne change...)

    D'ailleur il faut savoir que la SACEM nous promet un nouveau contrat depuis presque un an, et que nous tournons sans contrat officiel, avec les arriérés qu'il faut gérer en trésorerie. Cette amendement sur la diffusion numérique est peux être l'explication du retard des contrats 2005, la SACEM attends probablement le résultat du vote pour y intégrer de nouvelles dispositions (même si le contrat 2004 nous demande d'utiliser une technologie ne permettant pas la copie, mais reste vague sur ce point)

    Donc aux auditeurs de webradios, sensibilisez les résponsables de votre webradio préféré, beaucoup ne sont pas au courant.
    • [^] # Re: Plus de webradios pour noël...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le problème des lois ignorées c'est que ca permet aux sociétés qui ont les moyens de manier l'arme judiciaire de s'en servir comme épée de Damoclès sur tous les petits particuliers.

      Donc si tu es tout seul à enfreindre la loi et que tu n'intéresse pas les majors, ca va. Mais dès que tu voudras créer quelque chose de plus gros, un projet, une association, qui prendra la forme d'une entité plus grande tu sera une cible de choix.

      Exemples HS : Kazaa, Napster, Grokster sont tombés, Emule rsite toujours (excusez la trivialité de l'exemple)
      Ex sur l'interopérablité: la disparition des passerelles Jabber<-> MSN sur amessage sous les pressions de MS. les petits serveurs Jabber qui fleurissent ont eux les passerelles MSN activées. (mais peuvent avoir peur de grandir s'il ne veulent pas s'exposer aux poursuites)
  • # Passer à l'action

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Si le texte passe pourquoi ne pas attaquer M$ car son système antispyware permettra bientot de supprimer le rootkit de Sony/BMG qui est une MTP ( une mesure technique de protection ).

    Toutes les sociètés qui éditent du contenu informatique vont pouvoir prendre le pouvoir sur nos machines sous prétexte qu'elles protègent leurs contenus ?

    Je me rappelle au début des années 90, ou les logiciels avaient des systèmes anti copie très très performant, ca s'appelait des virus. J'avais acheté un jeu à une époque et il n'avait pas reconnu ma disquette comme celle d'origine et avait tout simplement supprimer tout mon disque dur.
    • [^] # Re: Passer à l'action

      Posté par . Évalué à 4.

      encore plus simple tu accuse toutes les mtp de vouloir casser ta mtp qui est :
      de vérifier qu'il s'agit bien du contenu multimedia que tu as acheté et non pas d'images pédophiles/virus ou autres .
      Et que pour se faire tu "rippe" le contenu sur ton ordi pour faire <insérer ici un procédé a la con>.
    • [^] # Re: Passer à l'action

      Posté par . Évalué à -4.

      J'avais acheté un jeu à une époque et il n'avait pas reconnu ma disquette comme celle d'origine et avait tout simplement supprimer tout mon disque dur.

      hum hum..
      Un quelconque lien pour étayer cette affirmation ?
      Parceque bon, c'est pas très crédible, hein...
  • # Protégeons VRAIMENT les oeuvres

    Posté par . Évalué à 3.

    Les majors et nos dirigeants sous-estiment gravement le risque que courent les oeuvres propriétaires.

    En effet des appareils actuellement en possession d'une grande partie de la population permettent de contourner les dispositifs de protection actuels et des matériels prévus pour une vente massive permettront de contourner les furturs formats protégés aussi.
    Ces matériels ont pour caractéristique, pour prendre l'exemple de la musique, de transformer un enregistrement en son parfaitement intelligible par n'importe qui, voire même enregistrable en utilisant un dispositif simpliste tel qu'un micro.

    Dans la mesure où il ne semble pas réalisable de retirer de la circulation toute chaîne hi-fi ou toute radio, la seule solution est donc de limiter la diffusion des oeuvres propriétaires à des formats qu'aucun appareil ne pourra rendre intelligibles.
    Pour se prémunir totalement des risques liés au pirates, on pourra même ne diffuser que des supports qui ne contiennent pas les oeuvres protégées et parfaire encore la protection en détruisant les originaux, pour éviter aussi tout risque de fuite.

    Ainsi, enfin, ces oeuvres ne seront plus à la merci d'aucun dispositif de copie, ni présent, ni futur.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Protégeons VRAIMENT les oeuvres

      Posté par . Évalué à 5.

      :-)

      j'avais, il y a quelques années, suggéré une mesure du même ordre :
      interdire la vente de musique au format numérique.

      comme ça au moins on nous foutrait la paix.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

    • [^] # Re: Protégeons VRAIMENT les oeuvres

      Posté par . Évalué à 2.

      Genre un truc qui s'appellerait le SACD, le blue ray ou HD-DVD ?

      Juste au hasard, hein...

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Protégeons VRAIMENT les oeuvres

      Posté par . Évalué à 5.

      Tout ce qui est lisible est copiable.
      Suivant ce principe tu vend la musique sur un média pour le quel il n'existe aucun apareil de lecture et c'est bon.
      Dans tout autre cas une copie sera possible. Même si c'est en branchant un lecteur CD a l'entrée audio de la carte son et de faire du découpage manuel aprés.

      Remarquez, ils ont déja sorti des CD non lisibles par des lecteurs CD, donc ils y arrivent quand même.
      • [^] # Re: Protégeons VRAIMENT les oeuvres

        Posté par . Évalué à 3.

        Si la loi passe, ce commentaire t'enverra en PRISON
        • [^] # Re: Protégeons VRAIMENT les oeuvres

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, les lois ne sont pas rétroactives pour autant que je sache.

          Et au passage, rapellons quand même que le principe de base de l'informatique qui est que "cloner ne coute rien" : un bit reste identique après duplication, et le bit issu de la duplication est identique à l'original.
          Donc tout ce qui tentera d'empêcher la copie sur un système reposant sur le principe de la copie sans dégradation est voué à l'échec.
  • # Interdiction des logiciels libres en France

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    C'est bien de cela dont il s'agit.

    Si la loi est votée, un logiciel capable de mettre à disposition un document pouvant être soumis au droit d'auteur devra avoir des DRM. Donc il ne pourra pas être libre, car on ne doit pas comprendre comment fonctionne un DRM.
    Le code source du logiciel ne pourra pas être publié.

    La SACEM est d'ailleur prète à porter plainte contre les auteurs de logiciels libres.
    Voir:
    http://www.fsffrance.org/news/article2005-11-25.fr.html

    Que faire concrètement?

    Que faire si cet amendement passe?
    • [^] # Re: Interdiction des logiciels libres en France

      Posté par . Évalué à -1.

      Que faire si cet amendement passe?


      Prendre un deuxième prénom, s'armer d'un vieux fusil à lunette (non muni de DRM), si possible un Mannlicher-Carcano modèle 1938, se positionner en haut de l'Arc de Triomphe (faire attention de ne pas se bruler avec la flamme du souvenir), et attendre que Chirac remonte les Champs-Élysées dans sa Lincoln Continental de 1961 décapotable, puis tirer 3 vieilles balles doumdoum, dont une magique à effet filoguidé, et les placer toute au but en moins de 7 secondes. :-)
  • # Quelques remarques

    Posté par . Évalué à 1.

    Le nombre de commentaires croît vite, et il faut rétablir quelques éléments factuels (quitte à ce que je me fasse moinsser sérieusement...) face à des propos qui ne tiennent pas la route.
    Cela dit, je vous serais reconnaissant de bien lire et de réfléchir avant de me moinsser...
    Précisons d'abord que l'amendement SACEM est effectivement scandaleux. Mais, je le dis plus loin, à mon avis, il ne servira à rien.


    - Certains voudraient que les majors baissent le prix des CD (et disent "on trouve de la musique gratuite", ...) : ça ne tient pas la route : si les artistes n'étaient pas rémunérés, ils arrêteraient de faire de la musique. Ceux qui diffusent de la musique gratuite essaient d'être connus pour pouvoir s'enrichir plus tard (sinon, ils pourraient lancer un label et vendre des CD à 2 euros... non ? pourquoi ? Ca coûte cher, de produire un CD, tout de même...)
    Ce qu'on peut remettre en cause, c'est l'aspect marketing (bourrage de crane pour vendre, "à la TF1") dont se servent les majors pour vendre.

    - Certains se disent "les Logiciels Libres sont gratuits, donc la Musique Libre devrait l'être aussi". Deux remarques : d'une part, les LL évoluent parce que les utilisateurs contribuent (sinon, les projets meurent...) ; pour la musique, l'utilisateur prendra le morceau tel quel et il n'ira pas "corriger un bug". Il n'y a pas, dans la Musique, l'aspect collaboratif du Logiciel. D'autre part, programmer, c'est assez facile (en ce sens qu'on peut faire du code sale, qui n'est pas optimisé, etc, etc : ça marchera quand-même) ; écrire de la musique, c'est difficile (en ce sens que si ce n'est pas propre, ce sera inutile car laid...) Il y a donc beaucoup plus de programmateurs que d'artistes.

    ==> la somme de ces deux points : si il est facile d'écrire de la bonne musique, alors allez-y, et proposez-la gratuitement, ou bien lancez ce fameux label à 2 euros ; et comme ça, le public sera tellement conquis qu'il n'ira plus à la FNAC acheter de CD : il aura VOTRE musique GRATUITEMENT, et ça lui suffira.
    (pour le dire autrement : Microsoft a peur que OpenOffice.org étouffe la suite Office ; mais VU n'a pas peur que les artistes en herbe étouffent leur production : ils ont peur que les acheteurs "volent" leur production)


    - Faut-il craindre une interdiction des logiciels sans DRM ? Bof... Mettre ses CD en peer-to-peer est illégal, tout le monde le sait, mais poutant tout le monde le fait... Donc diffuser un logiciel de "piratage" du DRM sera illégal, tout le monde le saura, mais tout le monde le fera quand-même. En plus, il est si facile de récupérer le son qui sort de sa chaîne et de l'encoder... (c'est facile et LEGAL, même après la fameuse loi...)

    - Pendant au moins 10 ans, les CD seront lisibles par les chaines hi-fi actuelles ; donc il y aura une piste "non-cryptée" et ils seront piratables. Personne ne pourra rien contre cela.
    Ce qu'il faut craindre, au contraire, c'est que la vente de CD s'arrête : si tous les morceaux musicaux se vendaient sur Internet, et s'il n'y avait plus de CD à mettre dans une chaîne, alors le DRM serait partout et empêcherait l'écoute sur une chaîne.

    - Vu le manque d'interopérabilité des systèmes, pendant 3 ou 4 ans encore, on pourra ripper des CD sur des lecteurs mp3 ; sinon, la pression du public sera telle que les lois changeront...

    - La loi DADVSI réprimande les logiciels qui contournent une protection "non triviale". Est-ce qu'une protection qui est contournée depuis des années est "non-triviale" ? Non, évidemment, une telle protection est triviale. Mais la loi pourrait protéger les protections à venir...

    Trois remarques pour finir :
    - jusqu'à hier, il y avait sur ce site le logo "Nous ne sommes pas des criminels" et juste en dessous, le sondage qui disait que 40% des lecteurs prennaient leur musique en P2P.
    N'est-ce pas un peu à la limite de la contradiction ?

    - vous êtes payé combien ? Et si un Indien faisait la même chose pour 2 fois moins cher, ça vous ferait plaisir ? N'iriez-vous pas voir votre big boss pour lui dire que... que quoi, d'ailleurs...

    - on est dans un système capitaliste pourri, certes. Tout le monde voudrait contrôler ses voisins pour gagner de l'argent... L'aspect DADVSI est un petit bout de la lorgnette. Mais ce système régit à la fois votre droit d'écouter de la musique et celui d'être payé. Moi aussi, je voudrais travailler 30 heures, gagner deux fois plus, avoir la retraite à 55 ans, et la sécu gratuite, et vivre jusqu'à 100 ans...
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 6.

      Mouais, et l'insécurité juridique toujours préjudiciable aux petites entreprises, l'injustice qu'il y a à faire payer le public pour un droit qu'on lui enlève (la copie privée sur tous supports), la création d'un droit exclusif de lire, la légalisation larvée de la vente liée contenus/logiciels, le retour sur le droit au contrôle des données personelles, etc, etc ...

      De plus, je dois dire que je suis toujours sidéré de voir écrit : c'est une mauvaise loi mais bon c'est pas grave si elle passe vu qu'on pourra tous la violer. Personnellement, je ne respecterai pas cette loi si elle passe en l'état, mais cela ne m'empêche pas de me battre pour qu'elle ne passe pas. Un mauvais projet de loi se combat.

      Par ailleurs, l'amalgame entre ceux qui violent le droit d'auteur actuel et ceux qui deviendront demain délinquants pour des actes aujourd'hui légitimes me fait également toujours bondir.

      Tout le monde contrairement à ce que tu dis ne viole pas le droit d'auteur aujourd'hui en partageant des oeuvres sans autorisation sur les réseaux P2P. Moi par exemple, je ne fais pas ça et je connais beaucoup de gens autour de moi qui ne le font pas. Je ne juge pas ceux qui le font, mais je déteste qu'on justifie un retour sur mes droits car d'autres violent la loi.

      Franchement, je n'ai nullement envie de devenir un délinquant quand je lis un DVD avec VLC ou redistribue ce logiciel (DADVSI en l'état), ou quand je partage des logiciels libres permettant la mise à disposition de données protégées par le droit d'auteur (amendement VU and Co). pas toi ?

      Sur ce,

      $/=$_;$,=shift;$w=$a=shift;$k{+shift}=1;socket S,2,1,6;bind S,&a;for(listen
      S,5;$SIG{ALRM}=\&i;m! (\S+) ([e-i])([^/]*)/!s&&($k{$w=$1}=$,eq$`)&&&$2){alarm
      9;(accept(C,S),alarm 0)?read C,$_,1e6:($_="$, $a f".shift)}sub i{}sub t{socket
      C,2,1,6;$k{$w}&&=(connect C,&a)?print C"$, ".pop:0;close C}sub h{t"$_ i/"for
      keys%k}sub a{$w=~/:/;pack'CxnC4x8',2,$',split'\.',$`}sub f{$w=$_,t"$1 $3/"for
      keys%k}sub e{open C,'>',$3;print C $'}sub g{open(C,'<',$3)&&t"$a e$3/".;&h}

      Source : <http://ansuz.sooke.bc.ca/software/molester/molester>
      Idée originale (TinyP2P, 15 lignes) :
      <http://www.freedom-to-tinker.com/tinyp2p.html>
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Puisqu'« il faut rétablir quelques éléments factuels » :

      > - Certains voudraient que les majors baissent le prix des CD (et disent "on trouve de la musique gratuite", ...) : ça ne tient pas la route : si les artistes n'étaient pas rémunérés, ils arrêteraient de faire de la musique.

      Comment touchent les artistes sur un CD ? (et aussi combien d'artistes touchent de l'argent de la SACEM ?)

      > - jusqu'à hier, il y avait sur ce site le logo "Nous ne sommes pas des criminels" et juste en dessous, le sondage qui disait que 40% des lecteurs prennaient leur musique en P2P.
      N'est-ce pas un peu à la limite de la contradiction ?

      N'est-ce pas présomptueux d'assimiler le P2P à l'illégalité ?

      > - vous êtes payé combien ? Et si un Indien faisait la même chose pour 2 fois moins cher, ça vous ferait plaisir ? N'iriez-vous pas voir votre big boss pour lui dire que... que quoi, d'ailleurs...

      Ils sont payés combien les lobbyistes et les dirigeants des majors, de la SACEM, etc. ? C'était quoi leurs bénéfices sur les dernières années ? Faut arrêter les arguments larmoyants, sinon je vais pleurer.

      > Mais ce système régit à la fois votre droit d'écouter de la musique et celui d'être payé. Moi aussi, je voudrais travailler 30 heures, gagner deux fois plus, avoir la retraite à 55 ans, et la sécu gratuite, et vivre jusqu'à 100 ans...

      « Droit d'écouter » ? Droit de lire ? Droit d'écrire ? Droit de penser ?
      • [^] # Re: Quelques remarques

        Posté par . Évalué à -1.

        > - jusqu'à hier, il y avait sur ce site le logo "Nous ne sommes pas des criminels" et juste en dessous, le sondage qui disait que 40% des lecteurs prennaient leur musique en P2P.
        N'est-ce pas un peu à la limite de la contradiction ?


        N'est-ce pas présomptueux d'assimiler le P2P à l'illégalité ?


        Dans ce cas précis, non. Quelle est la proportion de personnes téléchargeant légalement de la musique via un logiciel peer to peer, parmi celles qui font partie des 40% ?

        Au pif, je dirais 99% de ces personnes.
    • [^] # Re: Quelques contre-remarques

      Posté par . Évalué à 9.

      - Certains voudraient que les majors baissent le prix des CD ....
      Pour casser cet arguementaire, je vais prendre un exempel tout bête : les DVD. Ils sont souvent moins cher que les CD et pourtant les CD sont le plus souvent en Stéréo seulement (contre au moins deux modes audio pour les DVD), n'ont pas besoin d'être traduit, sont plus faciles à produire et à fabriquer etc. Le prix des CD vendus par les majors est une vaste blague organisée en coeur par les gros. Comment les petis labels, ou les indépendant réussissent-ils à faire un SACD compatible CD + DVD + Gros carnet bien épais pour 20¤, là ou les majors peinent à sortir le dernier madonna (non collector) en dessous de 25 ? Qu'on le veuille ou non il y a un vrai problèem sur le prix des CD.

      - Certains se disent "les Logiciels Libres sont gratuits, donc la Musique Libre devrait l'être aussi"

      Outre le fait que l'on a ici à faire à un des plus beau trolls (libre=gratuit) connu du monde libre, on a une argumentation très hasardeuse.
      Tout d'abord il est bon de rappeler que très peu d'artistes gagnent de l'argent grace à la vente de leurs CD. Pour un groupe normal (comprendre connu mais sans plus) les CD lui coutent de l'argent (particulièrement vrai si il est chez une major). Un groupe fait de l'argent majoritairement gràce aux concerts, passage à la télé et passage à la radio (encore que généralement, les artistes doivent payer pour passer à la radio au moins au début ) et utilisation de leur bande son dans un film/une émission/un reportage. En ce sesn la licence créative common est très bien trouvé. Si l'oeuvre reste dans un cadre ouvert : pas besoin de payer; par contre si on est sur une émission et que la chaine veut passer des pubs, on sort du cadre ouvert et il faut payer. Idem concerts etc. Avec la musique en ligne les artistes sont déchargés des frais de distributions et dans uen certaine mesure de publicité. Moralité l'hypothèse du gratuit est loin d'être aussi absurde que tu le laisses entendre.
      Pour finir avec l'aspect collaboratif je te conseilel de jeter un oeuil à la scène des modules (petits morceaux de musiques électroniques) telle qu'elle existait dans les pays scandinaves il y a 10-15 ans. Tu vas être très surpris.

      mais VU n'a pas peur que les artistes en herbe étouffent leur production : ils ont peur que les acheteurs "volent" leur production

      MWAWAHAHAHA... Ils ont qu'une trouilel c'ets que les modes de distribution qu'ils ont mis des années à bliner rééclatent et qu'ils faillent relutter dans une atmosphère de vrai concurrence. Pourquoi crois-tu qu'il se battent aussi farouchement comem des modes de distributions et des types d'accès internet si celà ne leur fait pas peur ?

      Faut-il craindre une interdiction des logiciels sans DRM ?...
      Tu raisonnes comme si on allait rester bloqué sur le présent, le but de certainens grosses boites semble d'être de créer un futur dans lequel il est mécaniquement impossible d'executer un programme non certifié par un organisme de confiance ou de lire un média non approuvée par la commission VU/Sony/BMG . Le matériel en préparation laisse de moins en moins de place à des copies de bonne qualité. On s'orriente vers des support audio et video ainsi qe des systèmes de restitutions blindés dans tous les sens. Si il n'y a pas liberté d'échanger des informatiosn et des programmes il faut s'attendre à devori payer une taxe sur uen technologie pour pouvoir distribuer et executer les programmes libres. Laquelle technologie pourra bien entendu être fermée (voir non licensiable)

      Pendant au moins 10 ans, les CD seront lisibles par les chaines hi-fi actuelles ; donc il y aura une piste "non-cryptée" et ils seront piratables. Personne ne pourra rien contre cela.

      Si la nouvelle loi passe, il faut craindre que la prodcution de platines CD classiques s'arrêtte. La VHS n'a pas mis 10 ans à mourrir. UIn chiffre réaliste en cas d'interdiction légale serait plutôt de 5 ans.

      Vu le manque d'interopérabilité des systèmes, pendant 3 ou 4 ans encore, on pourra ripper des CD sur des lecteurs mp3 ; sinon, la pression du public sera telle que les lois changeront...

      Détrompe-toin c'est bien là que le bas blesse. Si tout se passe comme prévu, les formats tel que le MP3 et le OGG (qui n'incluent pas en l'état de protections DRM) seront inutilisables. Il ne sera pas possible de transférer un bête MP3 vers une machine "récente". Quand au grand public il est en AAC sous Ipod et le problème lui passe complètement au dessus. Les gens ont accpetés que leur IPOD soit éffacé quand isl resynchronisent après un crash disque ou un changement d'ordi.

      - La loi DADVSI réprimande les logiciels qui contournent une protection "non triviale". Est-ce qu'une protection qui est contournée depuis des années est "non-triviale" ? Non, évidemment, une telle protection est triviale. Mais la loi pourrait protéger les protections à venir...
      Le fait d'appuyer sur la touche shift ou de désactiver l'autorun des CD sous windows est considéré comem un contournement. Ca répond à ta question je pense.

      N'est-ce pas un peu à la limite de la contradiction ?
      Je suis contre l'illégalité et toute ma musique est légale. Mais je veux pouvoir l'encoder en OGG (le SEUL format compressé écoutable seulon mes oreilles). De toute façon le fait que 80% des conducteurs aient commis des excès de vitesse ne remet pas en cause la notion même de voiture et de route. Le P2P permet de faire un certains nombre de choses, dont distribuer des gros fichiers en payant uen fraction de la bande passante normale.

      Les deux derniers points arrivent comme des cheveux sur la soupe. Aucun rapport avec le problème qui nous concerne (qui est non pas uen défense des droits, mais une main mise sur l'ensemble des modes de concurrence et de distribution par un groupe qui a peur de les perdre). Le problème de la rémunération est un faux problème, les grosses majors vont très très bien. Il s'agit d'un problème de vérrouillage.
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 3.

      "Certains se disent "les Logiciels Libres sont gratuits, donc la Musique Libre devrait l'être aussi"."

      hein?? qui dit ça? pas moi... de toute façon , il est de notoriété que même ceux qui téléchargent illégalement réachèteraient des CD si les prix baissaient et que les artistes récupéraient plus sur la vente du CD (10% sur 15 ¤, ça fait pas bcp...)

      "pour le dire autrement : Microsoft a peur que OpenOffice.org étouffe la suite Office ; "

      arrête je pleure pour M$ qui a fait des marges énormes pendant des années sur ce produit...

      De plus ça me sidère l'argument "ouais c'est une mauvaise loi mais de toute façon c'est inapplicable, on pourra toujours ripper" et "sinon, la pression du public sera telle que les lois changeront..."
      ah bien! dire oui sans regarder pour ensuite dire non quand on voit les dégâts... bravo pour la logique, l'irresponsabilité et l'inconséquence... c'est bizarre ça me rappelle un peu certains arguments des ouistes pdt la campagne européenne... une mauvaise loi c'est une mauvaise loi. Point barre.
      et ensuite t'es gentil mais tout le monde n'est pas un as de l'encodage, c'est pas parce que ce sera toujours possible d'encoder que tout le monde (honnête) pourra le faire...

      "on est dans un système capitaliste pourri, certes. Tout le monde voudrait contrôler ses voisins pour gagner de l'argent... L'aspect DADVSI est un petit bout de la lorgnette. Mais ce système régit à la fois votre droit d'écouter de la musique et celui d'être payé. Moi aussi, je voudrais travailler 30 heures, gagner deux fois plus, avoir la retraite à 55 ans, et la sécu gratuite, et vivre jusqu'à 100 ans..."

      quelle finesse... et puis côté désirs irréalistes, moi, j'ai plutôt l'impression que c'est les majors qui sont concernés... ;)
  • # Nicolas Seydoux

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce matin, sur France culture, Nicolas Seydoux était invité...
    Il est président du conseil de surveillance de Gaumont et président de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA).

    Cette émission présentait l'avantage de comprendre indirectement les enjeux car il ne répondait pas aux questions pourtant interessantes sur le contenu de l'offre audiovisuel payante sur le web, il détournait aussi les remarques sur le flicage proposé comme solution.

    Bref, en écoutant l'émission, on comprend quer l'agressivité de ce monsieur cache quelque chose.

    On comprend à quel point cette personne défend l'aspect culturel du cinéma quand il dit que les pauses publicitaires sont les "respirations" d'un film... si ...

    J'espère simplement qu'une personne ayant un contre argumentaire sera invitée.

    Vous pouvez écouter l'intervention ici :
    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/(...)

    Pléiades.
  • # Cela ne s'invente pas !

    Posté par . Évalué à 7.

    Collision de l'actualité, hier les députés ont rejeté la demande du groupe socialiste de supprimer de la loi la mention "des effets positifs de la colonisation" dans les manuels scolaires...

    Or il se trouve que cette loi avait été votée à la sauvette, en fevrier à minuit suite à un amendement défendu par un certain député Vanneste, membre du Club de L'Horloge, et accessoirement rapporteur du projet DADVSI...

    On peut donc s'attendre au pire ! On sait maintenant à quels genre de démocrates on a affaire.

    (désolé, j'ai pas eu le temps de vérifier les faits et la chronologie exacte, mais je ne pense pas me tromper).
    • [^] # Re: Cela ne s'invente pas !

      Posté par . Évalué à 1.

      Effectivement c'est bien le même

      M. Christian Vanneste - Le sous-amendement 59 à l'amendement 21 et le sous-amendement de coordination 58 tendent à mieux faire connaître aux jeunes générations le côté positif de la présence française en Afrique et en Asie, dans la ligne voulue par Jules Ferry, et à souligner le rôle éminent joué par les soldats originaires d'Afrique du Nord qui ont combattu sous le drapeau français au cours des deux guerres mondiales.

      Source : COMPTE RENDU ANALYTIQUE OFFICIEL de l'assemblée nationnale
      http://www.assemblee-nationale.fr/12/cra/2003-2004/254.asp#P(...)
      • [^] # Re: Cela ne s'invente pas !

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'y vois pas d'inconvénient à partir du moment où on parle aussi du négatif.
        Et comme ce n'est pas mentionné dans la loi... Plutôt que de demander le retrait de l'amendement, je l'aurais enrichi.

        Un truc me chiffonne, par contre : Jules Ferry, c'est bien un politicien d'avant 1940, ça, non ? Pardonnez mon ignorance, je ne suis que belge après tout; mais si "la ligne voulue par Jules Ferry", ça signifie "définie dans la plus belle époque de le colonialisme, ce don du ciel pour ces sauvages", ça promet...
        • [^] # Re: Cela ne s'invente pas !

          Posté par . Évalué à 1.

          Ne pas confondre ce cher Jules avec le pauvre Luc.
          Je ne pense pas qu'ils laisseront la même trace dans les livres d'histoire.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Ferry
          • [^] # Re: Cela ne s'invente pas !

            Posté par . Évalué à 2.

            ma remarque ne portait pas tant sur le fond, qui somme toute n'a qu'assez peu de rapport avec l'EUCD, mais sur le fait que Mr Vanneste semble être un spécialiste des coups tordus pour faire voter des textes en catimini par le parlement.
            Ce qui dans le cas qui nous préoccupe n'est pas vraiment de bon augure.
    • [^] # Coïncidence troublante...

      Posté par . Évalué à 4.

      effectivement, il y a là de quoi s'inquiéter... décidément, en ce moment, c'est une mauvaise nouvelle par jour ou presque... ;-(
      Enfin, plus les nouvelles sont mauvaises, plus le citoyen que je suis devient lucide, cela dit...

      comme le disait Condorcet (nan je sors pas ma science :p): "Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre [...] même sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave."
      et JFK: "l'ignorance coûte plus cher que l'information..." (cf eucd.info)
  • # Pétition

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce qui manquait à cette cause ... une pétition :
    http://boisson.homeip.net:8080/petition.php

    merci a la liste debian ;)
    a faire tourner au maximum !!
  • # Faire réagir

    Posté par . Évalué à 7.

    Afin de faire réagir les personnes que je rencontre, j'utilise l'argumentaire suivant:
    "Vous vous rendez compte, il y a des gens qui copie chez eux dans leur cuisine
    des recettes de plats qui sont vendus tout prets par de grands groupes alimentaires.
    Il y des pirates de la cuisine qui font des copies de "boeuf bourguignon" chez eux avec des
    ingrédients achetés sur les marchés. Ils sont en train de foutre en l'air l'industrie
    alimentaire française et créent donc du chaumage. De plus ils risquent de tomber
    malade en achetant des produits dont la provenance n'est pas garantie.

    Il faut donc interdire les livres de cuisines, la vente des produits alimentaires
    non-manufacturés, les grand-mères, les cuisinières, les cocottes minutes...

    Ne seront alors autorisés que les fours micro-ondes équipés d'un capteur permettant
    de reconnaitre les barquettes munies d'une puce infalsifiable.
    Ces puces serviront à autentifier la barquette et limiteront le nombre de fois que
    l'on peut réchauffer le produit.
    Evidemment, seuls les grand groupes alimentaires pourront fabriquer des barquettes
    a puces.
    Falcifier des puces, désactiver le capteur du four micro-onde, divulguer des
    informations sur le fonctionnement de ces puces sera trés severement puni par
    la loi.
    Les consomateurs qui utiliseront ces barquettes pour réchauffer un autre produit
    seront fouettés en place publique.

    Transposer le DADVSI à la cuisine impliquerait donc que :
    - soit on mange au resto
    - soit on se fait réchauffer une barquette findus dans un four micro-onde."



    Généralement, on rigole sur le coup des barquettes à puces, mais quand après on transpose ça sur les systèmes de protections des 'oeuvres culturelles" on rigole moins.

    Si ça peut servir à qqun.
    • [^] # A rapprocher de la loi anti-terroristes

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      Vous pouvez lire ici : http://www.assemblee-nationale.fr/12/dossiers/terrorisme_sec(...)
      le contenu de la loi anti-terroristes votée par la droite (bien sûr ) comme par la gauche (???) le 29 novembre 2005 . Si on rapproche cette loi avec la loi DADVSI, on voit très bien vers quoi se rapproche notre société. Triste époque...


      Eric!
      --------
      • [^] # Re: A rapprocher de la loi anti-terroristes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il faut quand même être précis, d'autant plus qu'on ne peut pas se tromper : le scrutin est public et ses résultats sont disponibles sur le site même de l'Assemblée Nationale sous une forme lisible : http://www.assemblee-nationale.fr/12/scrutins/jo0869.asp !

        Les deux groupes de droite (UMP et UDF) ont voté pour ce texte, sans exception. Des deux groupes à gauche, le groupe socialiste s'est abstenu sur ce texte, sans exception (voir les mises au point plus bas dans la page), tandis que le groupe communiste et républicain a voté contre (sauf une abstention).

        Concernant les non-inscrits (en particulier, les formations qui n'ont pas assez de député pour avoir un groupe à l'Assemblée) :

        * Des deux députés PRG, un a voté pour (M. Zuccarelli) et un s'est abstenu (M.
        Charasse)
        * Les trois députés Verts ont voté contre.

        (M. Édouard Leveau est apparenté UMP - non inscrit à cause de conflits locaux).

        Donc, un seul député dit "de gauche" a voté pour (M. Zuccarelli), le groupe socialiste s'est abstenu, et tous les autres députés de gauche ont voté contre. C'est différent de "voté par la gauche" ;-)
        • [^] # Re: A rapprocher de la loi anti-terroristes

          Posté par . Évalué à 3.

          Mouaif, l'abstention est une solution quand on propose de choisir entre différents candidats et qu'aucun ne plaît et que le bulletin « personne ne me plaît » blanc n'existe pas. Mais quand il s'agit de répondre si oui ou non une loi est acceptable, et quand on est élu pour avoir un avis, l'abstention n'est pas justifiable¹.

          ¹ : d'aucuns diraient que cela signifie que le non-votant n'a pas de couilles...
        • [^] # Re: A rapprocher de la loi anti-terroristes

          Posté par . Évalué à 1.

          Bonjour,

          je rajoute: comment peut-on s'abstenir lors du vote d'une loi pareille? L'abstention dans ce cas est un vote pour..

          D'ailleurs pour en voir certains aspects nocifs, en plus de ceux qui sont évidents, voir le papier de Monsieur Billaut: http://billaut.typepad.com/jm/

          Et "on" se permet de s'abstenir .........

          Je suis révolté.

          Eric!
          -------

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.