Journal Etes-vous d'accord avec cette liste de "grands noms" du logiciel libre ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
3
29
oct.
2008
Bonjour,

Un journal est un peu trollogène pour vous inviter à critiquer et/ou compléter cette liste de figures emblématiques du logiciel libre (pris au sens large du terme) qui nous vient d'un article "hommage" traduit récemment par le Framablog.

Sur la place des grands hommes du logiciel libre
http://www.framablog.org/index.php/post/2008/10/26/les-heros(...)

- Richard Stallman
- Pamela Jones (Groklaw)
- Linus Torvalds
- Mark Shuttleworth
- Larry Page et Sergey Brin (Google)
- Bob Young et Matthew Szulik (Red Hat)
- Jimmy Wales (Wikipédia)
- Lawrence Lessig (Creative Commons)
- Tim Berners-Lee
- Blake Ross (Firefox)
- Dries Buytaert (Drupal)
- Keith Packard (XOrg)
- Bram Cohen (Bittorrent)
- Michael Tiemann (compilateur GNU C++, Cygnus)

Il y a des présences contestables et quelques oublis. Sauriez-vous, comme Charlie, les retrouver ?
;-)
  • # Bof

    Posté par . Évalué à -7.

    à part un mauvais éditeur de texte, il a écrit quoi Stallman ?

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Des logiciels complétement oubliés comme gcc, la libc, et une tripoté de logiciel GNU. C'est un mickey de bas étage en clair.
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 10.

      La GNU General Public License
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 4.

        +42
        Et c'est sans doute justement le bout de code le plus important pour le libre !
        D'ailleurs, j'ai une question à ce sujet, la GPL est-elle bien la première des licences libre (chronologiquement) ?
        Je ne compte pas le domaine publique.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          nop
          La version 1 de la GPL est sortie en janvier 1989
          La MIT_Licence date de 1988
          je n'ai pas trouvé la date de la BSD par contre... (mais j'ai ptetre mal cherché)
          • [^] # Re: Bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            heu suis con, la BSD c'est indiqué sur Licence_BSD : 1990
          • [^] # Re: Bof

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci, étrangement, il me semble que Stallman était enseignant au MIT lorsqu'il décida de faire la GPL, Pourquoi n'a-t-il pas promu la licence de son université ?
            • [^] # Re: Bof

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              peut-être parce que GNU et le fait que BSD, MIT sont trop permissives pour Stallman ?

              D'ailleurs quel était la licence initiale de GNU vu qu'il date de 1984 donc précédent la GPL ?

              (mais oui, il travaillait au labo d'IA du MIT à ce moment en tout cas)
    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je crois que personne n'a compris ton humour...
      (Euh ca en est bien un hein ?)
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu veux dire que c'était proche de la réaction de fanboys ?
  • # ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    pour être large, c'est large...

    à corriger :
    - Mark Shuttleworth
    - Bram Cohen

    à rajouter :
    - Eric_Steven_Raymond
    - Bruce_Perens
    - Theo_de_Raadt

    Et pour pinailler encore, je changerais l'ordre :
    - Richard Stallman
    - Eric Raymond
    - Bruce Perens
    - Linus Torvalds
    - Theo de Raadt
    - Tim Berners-Lee

    Après, j'ésite pour Google. Il est vrai qu'ils sortent certains softs en libre, qu'ils (surtout) utilisent du libre, mais à part ça... je trouve pas que ce soit des grandes personnes du libre.

    Et pour drupal, pourquoi pas donner le nom des autres personnes ayant écris des softs open source dans ce cas ? En gros pourquoi drupal et pas les autres ?
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 10.

      On pourrait peut-être aussi ajouter Guido van Rossum, non ?
    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je vois pas trop ce que viens faire Bram Cohen (Bittorrent) !

      Il a écris un logiciel libre qui est devenu non libre, je vois pas en quoi il le droit de paraître dans cette liste.
    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      à corriger :
      - Mark Shuttleworth


      Ah l'anti-Ubuntu primaire...
      Que ça te plaise ou nom, ce Monsieur à amené beaucoup de monde vers le libre. Ce n'est peut-être pas ta vision du libre, ce qu'il a fait ne te plait peut-être pas, mais ça n'empêche pas que ce Mr a beaucoup apporté au libre en répondant au besoins des gens (habitués ou nouveaux dans Linux).
      Note : j' n'utilise pas Ubuntu (mais c'est pas une raison pour cracher sur ce qui a été fait), mais Ubuntu est libre de chez libre.

      Après, j'ésite pour Google. Il est vrai qu'ils sortent certains softs en libre, qu'ils (surtout) utilisent du libre, mais à part ça... je trouve pas que ce soit des grandes personnes du libre.

      Google a apporté beaucoup d'argent à Mozilla. Google a beaucoup diffusé Firefox. Google insiste tout le temps sur l'utilité du libre. Google a toujours adapté ses outils pour tous les navigateurs.
      Et Google Summer of Code, ça ne te dit rien?
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.


        Ah l'anti-Ubuntu primaire...
        Que ça te plaise ou nom, ce Monsieur à amené beaucoup de monde vers le libre. Ce n'est peut-être pas ta vision du libre, ce qu'il a fait ne te plait peut-être pas, mais ça n'empêche pas que ce Mr a beaucoup apporté au libre en répondant au besoins des gens (habitués ou nouveaux dans Linux).
        Note : j' n'utilise pas Ubuntu (mais c'est pas une raison pour cracher sur ce qui a été fait), mais Ubuntu est libre de chez libre.

        Peut-être mais pourquoi le citer lui et personne de Debian. Ils ont quand même fait la grosse partie du travail et n'ont pas juste changer le thème de base, injecter des thunes et fait de la pub...
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Pour google, je sais bien qu'il utilisent / développent / insistent sur le libre (d'ailleurs c'est un peu ce que j'ai marqué mais bon...)
        Mais de là à hériger les deux créateurs comme personnes importante pour le libre non.
        La société Google pourquoi pas, mais pas les créateurs, non je ne trouve pas.

        Maintenant, la partie marrante :
        > Ah l'anti-Ubuntu primaire...

        Même pas.
        (alors oui j'utilise peu ubuntu, mais il m'arrive qd même de trouver ça bien - en fait jeos la dernière fois... ça c'était pour cadrer un peu vite fait)

        Shuttleworth est charismatique car il a du pognon, qu'il est allé dans l'espace. Franchement sans ça j'aurais bien aimé voir ce que ça aurait donné...

        Et Ubuntu peut être aussi bien qu'elle le peut, je ne vois pas comment on peut mettre Shuttleworth au même niveau que les autres noms cités.
        D'ailleurs, à quand la libération complète de Launchpad par exemple ?
        Et quand on voit dans l'article :
        > la plus innovante des distributions GNU/Linux
        Ha... étrange, je croyais qu'il packagaient surtout les softs assez récent et profitent surtout de l'avancée de ceux-ci... (en gros, expliquez moi ce qu'il y a d'innovant ? franchement !)

        Shuttleworth a permis ubuntu, ok.
        Mais de là à en faire un emblème du monde libre et ne même pas citer des personnes comme Théo de Raat c'est n'importe quoi et ça montre aussi un linux-centrisme au niveau du logiciel libre un peu merdique je trouve.
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 5.

          L'innovation est peut-être tout simplement dans le fait que même si en effet, ils ne font pas grand chose d'autre que du packaging, ce qu'ils font, ils sont les premiers à le faire.
          Sinon, ils n'auraient pas eu la popularité qu'ils ont.
          Le concept, c'était peut-être juste de faire le petit truc qui la rendrait accessible au plus grand nombre, et ce en restant quand même le plus libre possible (même si en effet, il y a des pilotes pas libres, il n'ont pas poussé à mettre le flash, skype etc, par défaut, même le mp3 n'est pas lisible après installation).
          Pour le coup de la pub, franchement, je trouve qu'ils n'ont pas poussé dedans et que ça c'est plus fait connaître au bouche a oreille qu'à coup de pognon dans la pub (qui serait peut-être pas mal, une bonne pub pour le libre à la télévision serait peut-être un très gros plus).
          Je suis dépanneur informatique, mes clients sont principalement des néophyte en informatique (le geek, il ne va pas voir un dépanneur) et j'installe très souvent Ubuntu sur les machines. Et bien je ne vois pas trop par quelle autre distribution la remplacer dans ce cas, ce qui indique bien qu'elle apporte quand même quelque chose qui n'existait pas.

          Et après, personnellement, j'utilise Arch, mais je pense qu'il faut reconnaître qu'ubuntu apporte quelque chose, même si ce quelque chose n'est pas technique.
          • [^] # Re: ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > c'est plus fait connaître au bouche a oreille qu'à coup de pognon dans la pub

            hum...
            c'est pas vraiment de la pub (enfin pas directement) mais ils se sont aussi (surtout ?) fait connaître par l'envoi gratos de cartons de cd pressés (et pour ça faut des thunes et pas qu'un peu ...) là où les autres sont obligés de downloader et graver des cds

            et ça évite entre autre l'étape
            je comprend pas j'ai télécharger linusc et j'ai juste une zip, c'est mon winrar qui me le dit
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Personnellement, je ne connais personne qui est passé par leur cd envoyé, parce que ça va plus vite de télécharger et de graver. Ceux qui généralement n'aurait pas réussi à graver l'iso ne se seraient de toute façon pas amusé à installer tout seul un système d'exploitation. Donc là, certain en on profiter, parce que par exemple, dans une install parti, ça fait mieux de donner des jolies cd, mais je penses pas que ça ai attiré beaucoup plus d'utilisateurs que si ils ne l'avaient pas fait.
              • [^] # Re: ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                le "problème" n'est pas que les personnes s'en sont servis ou non, mais que ça fait parler.
                C'est de la pub, c'est surtout (uniquement ?) ça, mais pour ça il fallait avoir des thunes, ce que canonical a, par rapport à bcp d'autres distribs ça fait une différence énorme.
              • [^] # Re: ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                «Donc là, certain en on profiter, parce que par exemple, dans une install parti, ça fait mieux de donner des jolies cd, mais je penses pas que ça ai attiré beaucoup plus d'utilisateurs que si ils ne l'avaient pas fait.»

                J'ai déjà vu des LUGs/des personnes qui demandaient plusieurs centaines de CDs (j'ai déjà vu un carton de 500Cds de trubuntu divers)

                Loin de moi l'idée de dire que linusque n'est pas populaire, mais un CD gratuit est un CD jeté, et je doute que lors d'une install party de campagne on soit suffisament nombreux pour rencontrés 500personnes succeptibles d'installer linux toute seule à partir du CD qu'on leur a fourni.

                Alors peut-être que sur les 500 personnes qui auront reçu un CD à la sortie du Leclerc yen a peut-être 50/80 qui vont avoir la curiosité de lancer le live et à peine dix qui passeront l'étape de l'installation.

                Alors je me demande bien à quoi ça sert dans ces cas là d'envoyer des CDs
          • [^] # Re: ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            > Ce qu'ils font ils sont les premiers à le faire...
            Quoi ? Faire une distrib en live CD basée sur debian comme Knoppix ?
            Faire une distrib orientée débutant comme Mandriva ?

            Ah oui, utiliser un nom africain peut être...

            Bon ça a marché parce qu'ils sont arrivés au bon moment avec les bons fonds, mais faut arrêter de croire que sans ubuntu on utiliserait encore la ligne de commande.
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Bon ça a marché parce qu'ils sont arrivés au bon moment avec les bons fonds, mais faut arrêter de croire que sans ubuntu on utiliserait encore la ligne de commande.

              Avec ou sans Ubuntu j'utilise encore la ligne de commande :) et j'en suis content et ce toujours avec ou sans ubuntu
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        Ubuntu est libre de chez libre

        Non, ils fournissent un navigateur dont on ne peut pas modifier certaines parties.
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        «Que ça te plaise ou nom, ce Monsieur à amené beaucoup de monde vers le libre. Ce n'est peut-être pas ta vision du libre, ce qu'il a fait ne te plait peut-être pas, mais ça n'empêche pas que ce Mr a beaucoup apporté au libre en répondant au besoins des gens (habitués ou nouveaux dans Linux).»

        Rectification; ce monsieur là il a agité un drapeau en disant "venez venez ya du fric par ici c'est super coule"

        Et pour google je pense qu'on doit beaucoup plus à Sun (la fondation mozilla c'est plusieurs centaines de millions de dollars pour finalement sortir un Firefox 3 pas si exeptionnel que ça... alors que Sun on lui a rien demandé)
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Rectification; ce monsieur là il a agité un drapeau en disant "venez venez ya du fric par ici c'est super coule"

          Ah la belle connerie.

          La realite c'est qu'Ubuntu ne fait pas d'argent pour le moment, et la personne qui a paye pour le travail qu'Ubuntu a fait depuis le debut, c'est lui.

          Sinon je suis bien d'accord que Sun a plus apporte que Google(Java, OO), Google n'est certainement pas responsable pour Mozilla, Mozilla existait avant que Google ne leve la tete.
          • [^] # Re: ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tout à fait...
            Apparemment le monde a encore une fois besoin d'idoles. Les mêmes qui critiquent l'idolâtrie de Bill ou de Steve vont mettre aux nues deux trois têtes tout en défendant le principe du travail collectif et de l'effort partagé.
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ho oui, c'est vrai que depuis que Mark Shuttlemachin est arrivé, le pourcentage d'utilisateurs Linux a monté en flèche, tous les chiffres le prouvent, c'est vrai, hou la la !!!

        Nan, sérieusement, ce guignol n'a fait que briser le très fragile marché des distro grand public et c'est tout.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Non non pas du tout (enfin je ne pense pas) -> Perso, je ne vois pas pourquoi un banquier aurai sa place dans cette liste, qui ne comporte par ailleurs que des developpeurs. (c' est tout !)

        Ce qui n' enlève rien aux bienfait de son travail pour linux en général !
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 9.

          Pour prendre u exemple, que Marc.S soit dans cette liste, c' est un peu comme :

          Liste des 4 plus grands athlètes de l' histoire

          Phelps
          El Guerrouj
          Weis Muller
          Coca Cola

          Coca cola est un sponsor très important, en terme de financement d' une part, et en terme de visibilité d' autre part. De nombreuses manifestations ne pourraient pas avoir lieu sans coca cola. Et c' est très bien... Mais cela fait il de CocaCola un Athlète ? non !

          Marc.S c' est notre Cocacola à nous, un banquier, c' est tout, ni plus, ni moins. Voili voila
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 6.

          Pamela Jones : pas un codeur
          Bob Young et Matthew Szulik : pas des codeurs (ou plus)
          Larry Page & Sergey Brin : n'ont probablement jamais code une ligne de code libre eux-meme
          Lawrence Lessig: pas un codeur
          ...
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce n'est pas pour lancer un quelconque troll, mais pourquoi ne parle-t-on pas d'acteurs du monde BSD, tels que Theo de Raadt par exemple?
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        parce qu'on aime bien confondre libre et GPL, logiciels libre et Linux
        (et que pour beaucoup BSD est le mal car de maichantes entreprises peuvent reprendre le code...)

        On a trop souvent tendance à être linux/GPL-centrique et à oublier le reste...
  • # Et Reiser ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    /o\ je sors ->[]

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Et Reiser ?

      Posté par . Évalué à 7.

      mort de rire :-)

      j'arrive -> [ ]
    • [^] # Re: Et Reiser ?

      Posté par . Évalué à 10.

      lui pas.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Et Reiser ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Je voulais justement le cité, mais blague à part, n'aurait-il pas sa place ?
      Sa contribution a-t-elle apporté quelque chose aux autres systèmes de fichier ou doit-on juste le considérer comme un bon développeur parmis tant d'autre ?
      Ses histoires personnelles ne retire rien à son apport au libre.
  • # Mise à jour

    Posté par . Évalué à 7.

    Pour ceux qui ne connaissent pas tout les gens présent, voilà une mise à jour de la liste

    - Richard Stallman ( développeur & guru )
    - Pamela Jones ( journaliste & juriste )
    - Linus Torvalds ( développeur & guru )
    - Mark Shuttleworth ( cosmonaute & milliardaire )
    - Larry Page et Sergey Brin (développeurs & milliardaires )
    - Bob Young et Matthew Szulik ( entrepreneurs chapeautés)
    - Jimmy Wales ( encyclopédiste communautaire )
    - Lawrence Lessig (juriste & proliférateur de licence)
    - Tim Berners-Lee (Webmaster avec un grand W)
    - Blake Ross (développeur à onglets)
    - Dries Buytaert (développeur taxonomiste)
    - Keith Packard (développeur X)
    - Bram Cohen (développeur pirate)
    - Michael Tiemann (développeur.obj )
    • [^] # Re: Mise à jour

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'adore comme en france "milliardaire" devient un qualificatif de ce que tu fais et/ou de ce que tu es. Qu'est-ce qu'on en a à foutre qu'ils soient milliardaires ?
      Ce qui peut être important c'est événtuellement qu'ils ont financé quelque chose, mais qu'ils soient milliardaires ça a autant d'intérêt que le fait qu'ils soient blonds (ou pas).
      Même chose pour cosmonaute d'ailleurs.
      • [^] # Re: Mise à jour

        Posté par . Évalué à 10.

        Amusant le fait que tu tiques sur milliardaire et cosmonaute mais pas sur gourou.

        Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

      • [^] # Re: Mise à jour

        Posté par . Évalué à 4.

        Ouai, tu as tout à fait raison. Enlevons les qualificatifs en trop (pour voir) :

        - Richard Stallman ( développeur )
        - Pamela Jones ( journaliste & juriste )
        - Linus Torvalds ( développeur )
        - Mark Shuttleworth ()
        - Larry Page et Sergey Brin (développeurs)
        - Bob Young et Matthew Szulik ( entrepreneurs chapeautés)
        - Jimmy Wales ( encyclopédiste communautaire )
        - Lawrence Lessig (juriste & proliférateur de licence)
        - Tim Berners-Lee (Webmaster avec un grand W)
        - Blake Ross (développeur à onglets)
        - Dries Buytaert (développeur taxonomiste)
        - Keith Packard (développeur X)
        - Bram Cohen (développeur pirate)
        - Michael Tiemann (développeur.obj )
    • [^] # Pamela Anderson ? ! !! Où ça ?

      Posté par . Évalué à -7.

      J'écris tout dans le titre parce qu'on m'a collé un moins un.
    • [^] # Re: Mise à jour

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      - Tim Berners-Lee (Webmaster avec un grand W)

      Avec trois W !
      • [^] # Re: Mise à jour

        Posté par . Évalué à 0.

        En quoi fait il partie des grands noms du logiciel libre ?

        Le web n'a-t-il pas autant aidé les logiciels à code fermé ?
        • [^] # Re: Mise à jour

          Posté par . Évalué à 1.

          Heu ... Avant le web, fallait être vraiment très très motivé pour publier son code, se l'échanger etc.. sur les BBS et autres.
        • [^] # Re: Mise à jour

          Posté par . Évalué à 2.

          Le Web a permis (dans la théorie) de fournir un accès monumental à la connaissance à tout le monde, sans distinction de la plate-forme utilisé, du navigateur utilisé, de l'Os utilisé, du matos utilisé...
          Le Web est quand même considéré aujourd'hui comme une importante source de savoir et de connaissance (bon, y a du bon et y a du mauvais, comme partout). On peut quand même féliciter TBL d'avoir permis tout cela, à grands coups de protocoles (HTTP), et langages (HTML) documentés, standardisés, libres, accessibles à tous sans restriction.

          Juste comme ça : à quoi ressemblerait le Web s'il avait été créé par MS, Google ou Apple ? Perso, j'ai bien une petite idée pour chacune de ses entreprises...
          • [^] # Re: Mise à jour

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Juste comme ça : à quoi ressemblerait le Web s'il avait été créé par MS, Google ou Apple ? Perso, j'ai bien une petite idée pour chacune de ses entreprises..

            Juste que tu t'es un peu planté de "grands". A l'époque, les grands des net pas "inter", c'était Compuserve, AOL (je dois en oublier, la mémoire me fait défaut, ça date).
            Le concurrent venant de MS était MSN (déja à l'époque), mais ce réseau n'a jamais bien marché.
            Quand à Google, il est né grâce à Internet, donc on ne saura jamais mal ou pas.

            Et je te confirme : de mémoire (toute relative, j'ai commencé le net à l'époque du déclin des autres, des plus vieux que moi pourront en parler mieux), ce n'était pas beau du tout à voir.

            (pour Apple, suffit de regarder iTunes ;-) )
  • # Lawrence Lessig (Creative Commons)

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je supprimerai rapidement ce nom de la liste : CC ont certes apporté des licences compréhensibles par Mr tout le monde permettant une diffusion moins limitée que celle des majors, mais les CC ne sont pas libres (sauf 2, mais les moins utilisées).

    99% des oeuvres diffusées en CC ne sont pas libres, donc CC n'a pas apporté grand chose au logiciel libre (un logiciel libre ne peut PAS utiliser 99% des oeuvres sous CC à cause des restriction de liberté incompatible avec le libre).

    Note : le troll musique libre n'est pas logiciel libre a été mainte fois débattu, mais ici on parle de "cette liste de "grands noms" du logiciel libre ?", donc logiciel, donc libre au sens FSF. Les CC ne sont pas validées par la FSF (sauf 2, mais mineures) ni par l'OSI!
    • [^] # Re: Lawrence Lessig (Creative Commons)

      Posté par . Évalué à 5.

      Ouais, sauf qu'on ne peut pas vraiment limiter le travail de Lawrence Lessig aux licences CC. Il a aussi fait beaucoup pour (ou plutôt contre) DMCA, brevets logiciels et autres.
    • [^] # Re: Lawrence Lessig (Creative Commons)

      Posté par . Évalué à 4.

      Il ne faut pas occulter toute l'œuvre de Lessig. Ses bouquins de sensibilisation, ce n'est pas rien !
      Je pense que c'est un des grands théoriciens de la culture libre.
    • [^] # Re: Lawrence Lessig (Creative Commons)

      Posté par . Évalué à 1.

      « donc logiciel, donc libre au sens FSF »
      Ou pas. Ca peut être la notion de logiciel libre selon Debian aussi non ? ou celle de l'OSI ?

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # Ballmer

    Posté par . Évalué à 10.

    Le PDG de MS à qui je dis tous les jours merci !


    Merci d'avoir sorti Vista. Merci d'avoir le charisme d'une huitre apathique. Merci pour "Linux est un cancer" à l'époque où à part des initiés personne ne savait ce qu'était Linux, super publicité. Merci pour l'énorme campagne "si vous n'avez pas une édition certifiée, vous n'avez pas de mises à jour et bienvenue les virus", même si ça n'a pas duré assez longtemps à mon gout. C'était très drôle d'ailleurs de voir autant de machines légitimes considérées comme pirates.


    Que du bonheur.
    • [^] # Re: Ballmer

      Posté par . Évalué à 4.

      Moi ce serait plutot Jayce avec son fameux logiciel libre , oupss système libre multitache , intelligence artificial etc ;.. MultideskOs , un apport sans précédent à la communauté , a coté de ca GNU ou Linux ou les deux c'est rien :)
  • # Diff

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est marrant de préciser ce qu'ils ont fait. S'ils étaient si célèbres, il n'y aurait pas besoin de faire ces précisions. Et d'ailleurs, pour certains, ce n'est pas fait.

    Bon, voilà mon diff, en moins :
    - Mark Shuttleworth (ouais sai un troll, mais soyons honnête, faire un fork de Debian, ce n'était pas l'idée du siècle pour le libre)
    - Larry Page et Sergey Brin (on parle de héros du libre, pas de héros des standards ouverts)
    - Dries Buytaert (Drupal n'est pas non plus un monument du LL, soyons sérieux, d'ailleurs, dans l'article, on comprends pourquoi il est là, c'est parce que l'auteur est un dev Drupal)

    En plus :
    + Ian Murdock
    + Theodore Ts'o
    + Dave Airlie
    + Theo de Raadt
    • [^] # Re: Diff

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      - Mark Shuttleworth (ouais sai un troll, mais soyons honnête, faire un fork de Debian, ce n'était pas l'idée du siècle pour le libre)

      Aller hop, je mange du troll !

      Franchement, si.
      L'idée du siècle, c'est de faire un fork de Debian avec un interface utilisateur qui a fait que ma petite soeur a viré son windows et est super contente d'avoir Ubuntu.
      Ca, c'est énorme, car comme la plupart des gens, faut pas lui parler de "ligne de commande", aucun espoir de lui apprendre, elle a autre chose à faire.

      Ubuntu, enfin un Linux bien foutu, simple et clair pour les gens qui veulent tout simplement :

      - Faire de la bureautique de base
      - Chatter avec un msn ou consort
      - Lire leur vidéo
      - Ecouter leur musique avec un rythm'n box ou l'autre dont je sais plus le nom, qui est écrit en ruby. Bref un truc dans le style itunes (on peut aimer ou pas, niveau concept ergonomique on fait difficilement mieux)
      - Surfer, et pas être emmerdé avec des trucs débiles d'intégristes qui veulent pas de flash gnagna parce que çapucélibre. Ma soeur en a rien à f*** et moi avec, d'ailleurs.

      Et tout cela avec une interface fluide, des effets 3D simples, un temps de démarage et d'arrêt pas trop long.
      Linux n'avancera que si l'on sort du pré carré des informaticien qui aiment tuner leur système, comme j'aimai le faire quand j'avais 20 ans.
      J'aime la ligne de commande, j'aime la liberté de choix, et j'adore montrer la puissance du shell au plus possible de gens.
      Mais je suis réaliste, la plupart des gens utilisent leur ordinateur comme un outil (de base) et ont autre chose à faire que de consacrer des heures à apprendre la maîtrise de techniques qui ne leur seront que très rarement utile, sachant qu'avec le gestionaire de fichier ils font 95 % de ce qu'ils ont besoin.

      Faire une interface utilisateur bien pensé et simple d'accès, est extrêmement difficile : on le voit avec Windows, qui même avec une armée de psychologue ergonome n'est même pas foutu d'arriver à un résultat correct.
      Faire une interface intuitive - et je le constate tous les jours sur mon mac - implique de prendre des partis, de faire des choix tranchés, extrêmement difficile à faire, parce qu'il faut être sur :
      - Qu'ils s'intègrent correctement avec le reste, en restant simple et logique.
      - Qu'ils conviennent à l'extrême diversité des utilisateurs.

      Ubuntu avec menu d'application, bien classé, l'icone d'ajout/suppression de logiciel à la racine du menu ; le menu places qui reprend les répertoires les plus important offre une interface simple, mais vraiment bien pensé : tu ne cherches pas 105 ans, et tu t'y retrouves facilement.

      Bref, ce qui vous dérange, pour la plupart de ceux qui lui tappent dessus, c'est qu'un type avec une mentalité commerciale, et donc d'adaptabilité au client, investisse le libre.

      J'ose une analyse psychologique : l'informaticien/geek (et j'en suis un) possède un savoir, et donc un pouvoir, et quelques part, il aime en rester maitre, parce que sinon, il perd son pouvoir. En cela, Ubuntu est un danger, même si ce sont des mécanismes inconscients.

      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

      • [^] # Re: Diff

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Ubuntu avec menu d'application, bien classé, l'icone d'ajout/suppression de logiciel à la racine du menu ; le menu places qui reprend les répertoires les plus important offre une interface simple, mais vraiment bien pensé : tu ne cherches pas 105 ans, et tu t'y retrouves facilement.

        s/Ubuntu/Gnome/g
      • [^] # Re: Diff

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Eh bien tu sais mes petites sœurs et ma mère sont passées par Debian, Mandriva, Ubuntu sans faire la moindre différence ! (si quand même, le changement de papier peint ne marche pas sur la ubuntu de ma sœur).

        Le grand foutage de gueule c'est que non, franchement, je ne vois absolument pas ce qu'apporte Ubuntu par rapport aux autres à part une pub énorme.

        Il y a un journal qui parle d'Albanel et Cindy Sander, eh bien là c'est pareil : "si les gens n'avaient pas commencé par Ubuntu ils n'utiliseraient jamais Linux"... bah voyons ! Un pur sophisme.

        Ils sont où les outils de configuration développés par Canonical qui permettent de se passer de la ligne de commande ?
        • [^] # Re: Diff

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Eh bien tu sais mes petites sœurs et ma mère sont passées par Debian, Mandriva, Ubuntu sans faire la moindre différence ! (si quand même, le changement de papier peint ne marche pas sur la ubuntu de ma sœur).

          Le grand foutage de gueule c'est que non, franchement, je ne vois absolument pas ce qu'apporte Ubuntu par rapport aux autres à part une pub énorme.


          Grand bien leur fasse. Je lui ait fait essayer Mandriva ya un an, elle a trouvé que "c'était pas assez ergonomique", et effectivement, c'était encore en dessous de win (xp), c'est trop compliqué, pas assez unifié.

          Quand à la pub, peut être, pas mal de ses amis l'ont installé aussi.

          Perso, je suis sous Linux depuis 10 ans, je ne pense pas avoir le niveau pour avoir une debian, pas envie de configurer mon système avec vim...
          Alors les non-initiés.

          Les outils de conf de Canonical suffisent très bien pour une utilisation de base, c'est tout ce qu'on leur demande, pas plus (ie. changer la résol de l'écran, changer les effets 3d, créer un compte (oula, compliqué déjà)).
          Ubuntu est fait pour faire ce que j'ai listé plus haut, ce qui correspond à des taches de base.
          On ne code pas, on ne fait pas de graphisme, on ne fait pas de site web, etc... Là dans ce cas, ok, debian, c'est peut être mieux et la ligne de commande indispensable

          « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

          • [^] # Re: Diff

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Grand bien leur fasse. Je lui ait fait essayer Mandriva ya un an, elle a trouvé que "c'était pas assez ergonomique", et effectivement, c'était encore en dessous de win (xp), c'est trop compliqué, pas assez unifié.

            Peut-être qu'elle préfère simplement GNOME.

            Perso, je suis sous Linux depuis 10 ans, je ne pense pas avoir le niveau pour avoir une debian, pas envie de configurer mon système avec vim...

            Donc là tu me dis que tu n'as jamais utilisé Debian et tu te permets de dire des conneries pareilles ? Les reproches que j'ai ne sont pas à l'encontre d'Ubuntu mais de ses défenseurs qui colportent des mensonges et des mythes sur les autres distributions. J'utilise Debian tous les jours, et j'aimerais bien savoir en quoi utiliser Ubuntu sera plus facile. La fameuse installation facile d'Ubuntu qui était soit-disant plus facile à installer que Debian... eh bien devine d'où il venait ce fameux installeur ?

            Les outils de conf de Canonical suffisent très bien pour une utilisation de base, c'est tout ce qu'on leur demande, pas plus (ie. changer la résol de l'écran, changer les effets 3d, créer un compte (oula, compliqué déjà)).

            Lesquels, tu peux me les citer ?

            Là dans ce cas, ok, debian, c'est peut être mieux et la ligne de commande indispensable

            et les furums ubuntu c'est pas truffé de lignes de commande à copier/coller ?
          • [^] # Re: Diff

            Posté par . Évalué à 5.

            je ne pense pas avoir le niveau pour avoir une debian, pas envie de configurer mon système avec vim...

            Je crois que tu confonds avec Slackware. De tous les systèmes que j'ai utilisés, Debian est celui qui m'oblige le moins souvent à éditer des fichiers de conf.
          • [^] # Re: Diff

            Posté par . Évalué à 10.

            Perso, je suis sous Linux depuis 10 ans, je ne pense pas avoir le niveau pour avoir une debian, pas envie de configurer mon système avec vim...

            Essaie avec emacs alors.

            =====================> []
          • [^] # Re: Diff

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Perso, je suis sous Linux depuis 10 ans, je ne pense pas avoir le niveau pour avoir une debian, pas envie de configurer mon système avec vim...

            Un conseil : essaie. Parce que :
            - Debian marche très bien sans configuration spécifique, la preuve : Debian Live ;
            - Vim n'est pas l'éditeur par défaut de Debian, c'est nano.
        • [^] # Re: Diff

          Posté par . Évalué à 4.

          À un moment, Ubuntu avait un installateur nettement plus automatisé que celui de Debian, ce qui facilitait grandement son installation. C'est avec Ubuntu que, pour la première fois, j'ai installé "une Debian" sans avoir à bricoler et à répondre à plein de questions intermédiaires.

          Effectivement si tes soeurs et ta mère n'ont jamais eu à faire l'installation, il est normal qu'elles n'aient pas vu la différence (à moins de remarquer quelques initiatives ergonomiques douteuses introduites seulement dans la version Ubuntu de Nautilus).

          Depuis que Debian a mis en route son installateur "automatisé", c'est aussi facile à installer qu'Ubuntu, donc effectivement je ne vois plus trop l'intérêt, mais à une époque c'était réellement plus simple.
          • [^] # Re: Diff

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            À un moment, Ubuntu avait un installateur nettement plus automatisé que celui de Debian, ce qui facilitait grandement son installation. C'est avec Ubuntu que, pour la première fois, j'ai installé "une Debian" sans avoir à bricoler et à répondre à plein de questions intermédiaires.

            Eh bien tu sera ravi d'apprendre que ce fameux installeur était celui de Debian ! Il était encore en beta à l'époque mais tu pouvais l'utiliser (c'est ce que j'ai fait et c'est ce qu'a fait ubuntu). C'est l'installeur de Sarge.
            • [^] # Re: Diff

              Posté par . Évalué à 3.

              Il était encore en beta à l'époque mais tu pouvais l'utiliser

              Oui, enfin, moi, je pouvais aussi utiliser l'ancien installateur, ce n'est pas vraiment le problème. Pour l'amateur curieux, la version officielle de Debian était plus difficile à installer que la version officielle d'Ubuntu. Il ne s'agit pas d'attribuer des bons points ou de dire que Debian était là avant, il y a eu une époque où Ubuntu était vraiment plus simple à installer, et depuis ils vivent sur cette réputation.
              • [^] # Re: Diff

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui bien sûr. Soyons clair, je n'ai rien contre la distribution, mais j'avoue être assez agacé par des mythes qui sont grandement exagérés et qui perdurent même s'ils ne sont plus d'actualité.

                Le mérite de Canonical a été de proposer qu'une seule version qui tient sur un CD avec une sélection de logiciel cohérente et un thème plus joli que celui de Debian. Ce qui est bien, mais loin d'être révolutionnaire non plus (l'invention du live CD l'est bien plus dans le mode de diffusion de Linux).
                • [^] # Re: Diff

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Facile à installer?

                  Jusqu'à une époque pas si lointaine on n'avait pas de version avec une interface en Français, il fallait installé les paquets à la mano; contrairement à Mandriva ou OpenSuse qui le proposait par défaut.
        • [^] # Re: Diff

          Posté par . Évalué à 3.

          Le grand foutage de gueule c'est que non, franchement, je ne vois absolument pas ce qu'apporte Ubuntu par rapport aux autres à part une pub énorme.

          Et bien... et d'une : "une pub enorme", c'est déjà ca, c'est mieux que rien.

          mais surtout, le fait que "toi tu ne vois absolument pas" n'empeche pas a d'autres de voir.
          Ces autres là, ont même des arguments (qui ne rencontrent pas forcement les tiens, certes) mais a partir du moment ou il y a un certain nombre de personnes qui pensent que ca leur a apporter enormement, on peut considerer que globalement ca a apporté.
          stopons ce troll idiot, le mec il dit que ubuntu est bien, ca ne veux pas dire que votre distro c'est nul. Et même si votre tata ou votre mémé utilise linux sans ubuntu, il est quand même de notoriété qu'ubuntu est la distro qu'on pense pour installer à un debutant.

          moi, j'utilise même pas ubuntu, mais je sais reconnaitre les qualités des autres distro...
      • [^] # Re: Diff

        Posté par . Évalué à 5.

        > L'idée du siècle, c'est de faire un fork de Debian avec un interface utilisateur qui a fait que ma petite soeur a viré son windows et est super contente d'avoir Ubuntu.

        Non, l'idée du siècle, et l'idée du libre en général, c'est d'abord de contribuer plutôt que de forker. Mark Shuttleworth était un développeur Debian, il savait très bien comment faire pour contribuer mais il a préféré forker. Et même, j'irais jusqu'à dire qu'il a forké par pur égocentrisme. Parce qu'évidemment, il ne voulait pas tuer Debian (comme Xorg avait pour but de tuer XFree) parce qu'il aurait été bien emmerdé de payer des dev qui aurait dû faire tout ce que font les dev Debian.

        Tout ce qu'il a fait dans Ubuntu, il aurait pu le faire dans Debian, sans forker.
        • [^] # Re: Diff

          Posté par . Évalué à 10.

          Tout ce qu'il a fait dans Ubuntu, il aurait pu le faire dans Debian, sans forker.

          non

          Parce que la principale avancée de ubuntu, c'est le marketing. Et pour faire du marketing correct, il faut créer une identité bien définie et indépendante des autres.

          Avant ubuntu, d'autres ont essayer d'amener debian au grand public et aux entreprises, Ian Murdock par exemple avec progeny, ou Warren Woodford avec Mepis. Techniquement, ils appliquaient les mêmes recettes que ubuntu : choix d'applications prédéfinies pour l'utilisateur, thème attrayant, installation sur un CD/DVD, etc. Sauf que ça n'a pas pris. Pourquoi ? parce qu'ils n'ont pas su créer une identité forte, ce que Mark Shuttleworth a su faire en forkant complètement et en communiquant beaucoup sur ubuntu en tant qu'OS sans perdre l'utilisateur dans les concepts de noyau linux, userland gnu, distribution, dérivée de trucmuche, etc...
          • [^] # Re: Diff

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Voiiilà, que c'est bien analysé.

            Principe de base de la comm', quand on veut attirer les gens vers un nouveau produit : il faut que ça soit hype.
            Debian a trop une image "compliqué", Linux c'est trop "compliqué", "je suis pas informaticien, donc je peux pas utiliser Linux"

            De plus, les intégristes ont du mal à avaler (et ça se comprend) que les gens se fichent du libre (au mieux il trouvent l'idée sympa), et autres concepts cités par PsychoFox.

            Il était inéluctable de créer une identité nouvelle pour casser le stéréotype de "compliqué".
            Une fois le stéréotype installé, c'est mort, faut changer. Faut regarder pourquoi et comment certaines boites changent de nom : pour casser une image = on a tous cassé, on a fait peau neuve, on a une nouvelle philosophie.
            C'est pour ça que ej disais tout à l'heure qu'il fallait penser "client" et non plus "technique, Gnu, etc..."

            C'est de la comm' !

            Et c'est le résultat qui compte : plein de gens switchent, ils ne sont pas informaticiens, ils ont une utilisation basique, ils veulent un système simple, beau (c'est important ce qu'on a sous l'oeil, ça influe sur l'humeur), efficace. C'est tout.
            Avant on était là, pauvres hères, à maudire le "complot" parce que personne utilisait Linux, malgré les tentatives de Suse, Mandriva, etc...
            Maintenant, il y a un mouvement, et une fenêtre de tir, avec Vista

            « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

            • [^] # Re: Diff

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Il ne faut pas oublier que, au départ, Mark Shuttleworth voulait "simplement" rendre Linux populaire.

              Sa première démarche a été de proposer des bounties plus qu'allèchant (plusieurs milliers de dollars) pour des fonctionnalités dans Thunderbird, pour des petits logiciels python, pour améliorer l'utilisabilité de Debian.

              Ça a été un flop total.

              Il a alors réuni plusieurs développeurs Debian et ils ont réfléchis sur comment rendre Debian beaucoup plus sympa, facile, adapté à l'entreprise. Ils ont alors imaginé de faire un snapshot régulier de Debian instable, exactement comme progeny, preuve que l'idée n'est pas mauvaise et tout à fait acceptée.

              Le problème c'est que, faisant ça, tu dois forcément aussi ajouter plein de patchs une fois la synchronisation terminée (pour corriger les bugs), ce qui "casse" la compatibilité directe avec Debian. Comme progeny.

              Et là, pouf, il apparait que Ubuntu est là au bon moment et répond à un réel besoin avec une bonne com. C'est le début du succès que n'a jamais eu Progeny (qui n'avait pas réellement ce but). Les gens veulent plein d'applis dans Ubuntu mais, problème : il faut trouver un développeur Debian qui accepte de faire le paquet, il faut qu'il le fasse, qu'il le soit accepté et puis attendre la prochaine synchronisation. Or, la lourdeur administrative de Debian rend tout cela difficile. Autant faire le paquet direct pour Ubuntu : apparaît le projet MOTU qui accroît encore la popularité d'Ubuntu et donc le nombre de gens qui participent directement.

              Et comme ça a du succès, forcément ça crée des tensions et les gens trouvent tous les prétextes pour se plaindre là où personne n'avait rien à redire à Progeny ni même aux dérivées Debian complètement propriétaires : elles avaient pas de succès.
              • [^] # Re: Diff

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Sa première démarche a été de proposer des bounties plus qu'allèchant (plusieurs milliers de dollars) [...] Ça a été un flop total.

                Il aurait dû essayer 100 balles et un mars, ça aurait coûté moins cher.
                • [^] # Re: Diff

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  tubidou@ubuntu:~$ man humour
                  No manual entry for humour
        • [^] # Re: Diff

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Non, il n'aurait pas pu. Le cycle de développement d'Ubuntu ne pourrait pas fonctionner dans Debian, par exemple. Leur conception du logiciel libre non plus.
        • [^] # Re: Diff

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          >>> Tout ce qu'il a fait dans Ubuntu, il aurait pu le faire dans Debian, sans forker.

          Sauf qu'avec Ubuntu il est aux manettes et il peux prendre des décisions. Avec Debian le processus décisionnel est...hum...plus long.
          • [^] # Re: Diff

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Sans compter qu'il faut se farcir les intégristes qui préfèrent leur secte à toute ouverture.

            « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

      • [^] # Re: Diff

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        allez, moi aussi : s/Ubuntu/Mandriva/g
        (et Mandriva existait avec ce but bien avant, dommage qu'ils n'aient pas le pognon et donc la force marketing d'Ubuntu et doivent (essayer d') être profitables ;-)
        • [^] # Re: Diff

          Posté par . Évalué à 1.

          La politique de mandrake/mandriva n'est pas un modèle de stabilité. Du coup vouloir la comparer à celle (stable -vis à vis de leur cible-) d'Ubuntu risque d'être compliqué.

          note : je n'utilise aucune de ces distros.
  • # Alan?

    Posté par . Évalué à 10.

    Vraiment? Alan Cox n'est pas dans la liste?

    J'aurais aussi ajouté au moins un représentant de KDE et GNOME, a mon avis, plus important pour le libre que Bittorrent et Drupal (même si ce sont de beau projets également). Il manque aussi les repésentants de Suse et de Mandriva.

    Tom
    • [^] # Re: Alan?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Euh...

      Alan Cox : Linus T. lui fait de l'ombre au niveau visibilité, donc pas évident. On aurait pu mettre "Linus Torvalds et Alan Cox" sur la même ligne à la limite, mais Alan Cox étant beaucoup moins "médiatique"...

      Suse : pour moi, le "propriétaire" de Suse est trop incompréhensible dans ses choix (cf accord avec MS), et donc ne connaissant pas l'idée derrière la tête des gens qui font Suse, je ne mettrai pas de nom.

      Mandriva : faudrait arrêter de se regarder le nombril franco-français. Mandriva est à peine connu en France, et encore moins dans le monde. Si on parle de Mandriva, on va pouvoir parler de dizaines de distributions aussi connues (dans le monde)
      • [^] # Re: Alan?

        Posté par . Évalué à 4.

        Ben justement, je ne suis pas français et je trouve la liste un peu trop américaine/médiatique.
        Je pense que Gaël Duval a fait plus pour le libre que Dries Buytaert (même si j'utilise Drupal aussi et que ce n'est pas en enlevant un néerlandais que le poid de l'amérique dans la liste va diminuer). En revanche, Gaël a probablement eu moins d'impact que Ian Murdock ou Patrick Volkerding.

        Tom
        • [^] # Re: Alan?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ben justement, je ne suis pas français et je trouve la liste un peu trop américaine/médiatique.

          Pour le médiatique, c'est normal : on ne peux pas être "grand nom" sans être médiatique! Ca fait partie du critère de sélection :).
          Pour la partie américaine... Ben c'est comme pour Ubuntu : on critique, on critique, mais on peut aussi arrêter de critiquer et mettre la main à la patte. Ce n'est pas une sélection américaine, tout le monde peut devenir médiatique, encore faut-il que l'idée soit mise en oeuvre. En France, on a des idées mais on ne sait pas les mettre en oeuvre au niveau mondial. Les américains, eux, savent.

          D'ailleurs, tu parles de "je suis français", c'est aussi un problème de pays : les USA font 250 Millions de personnes, la France 70 Millions même pas. Quand on se considérera Européen plutôt que français, on aura déja plus de poids. Mais les mentalités sont pas prêtes d'évoluer...
          (par exemple, je doute que chacun des noms viennent d'une même état des états-Unis. Et chaque état des états Unis est assez différent! Quand tu traites un américain d'américain, c'est comem si tu traitais un français d'Européen.)

          PS : Linus Torvalds est finlandais, pas américain, donc bon ça fait déja un gros morceau non?
          • [^] # Re: Alan?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pour le médiatique, c'est normal : on ne peux pas être "grand nom" sans être médiatique! Ca fait partie du critère de sélection :).

            Ça c'est ce que veux te faire croire la télé en entretenant la confusion «être connu»/«être reconnu». Avant les star étaient des personnes reconnues pour ce qu'elles faisaient, tandis que maintenant ce ne sont que des gens qui passent à la télé.
          • [^] # Re: Alan?

            Posté par . Évalué à 3.

            Je disais: "je ne suis pas français", ce n'est donc pas par chauvinisme que je mets Mandriva dans la liste.
            L'article titre sur les "grands hommes" (j'aurais préféré avec un H majuscule, il y a quand même Pamela Jones dans la liste), pas sur les grands noms. Faut-il être célèbre pour être un grand homme?

            PS: Torvalds réside quand même aux US
            Tom
      • [^] # Re: Alan?

        Posté par . Évalué à 4.

        bah sur distro watch mandriva fait parti du top ten et oscilles entre la 6 & 7ème place, donc ce n'est pas uniquement se regarder le nombril que d'annoncer mandriva.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Alan?

          Posté par . Évalué à -1.

          Je suis bien d'accord avec toi. Si je suis venu a Linux, c'est bien grâce à Mandriva (mandrake a l'époque), que j'utilise toujours aujourd'hui. Ubuntu a fait la même chose, mais à plus large échelle. En n'ayant pas besoin de se focaliser sur un business plan en particulier, mais en visant simplement au développement du desktop linux en particulier. Et ca a marché !

          <troll severity="NaN">
          Le mérite d'ubuntu est énorme, et HEUREUSEMENT que personne n'a les moyens d'expliquer au grand public à quel point cette distribution est en deça de ses concurrents directs, cela ferait perdre une énorme part de marché à Linux, et à l'écosystème de logiciels libres qui gravite autour. Personellement, je ne comprends pas l'intérêt d'utiliser une ubuntu, mais Canonical, eux, ont réussi à faire passer ce message. C'est ce qui est important, c'est ce qui fait que des millions d'utilisateurs utilisent tout les jours une myriade de logiciels libres.
          </troll>
    • [^] # Et les interfaces graphiques ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Moi je trouve ça bizarre que personne n'ai songé à ajouter Miguel De Icaza et Mathias Ettrich. Les deux bureaux Gnome et KDE sont quand même des contributions majeurs au logiciel libre. KDE est par exemple un des plus gros logiciels libres écrit en C++.

      A côté, des trucs comme Drupal est Bittorrent me paraissent un peu insignifiant. Je suppose que ça doit dépendre des usages de chacun.
  • # Les masses sont les véritables héros

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est bizarre d'écrire l'Histoire uniquement à travers quelques personnages...

    Que serait le logiciel sans les milliers de contributeurs anonymes et d'évangélistes trolleurs?
    • [^] # Re: Les masses sont les véritables héros

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est une question d'ordre general, et j'aurais tendance a dire que ce sont des personnages qui font le changement. Les projets qui reussissent sont ceux qui ont les leaders qui font bouger le plus de monde de maniere constructive.

      Alors oui, sans masse ces leaders ne sont rien, mais sans ces leaders, je doute que ces projets auraient aussi bien reussi (Il n'y a qu'a voir le nombre de projet d'OS qui n'ont rien donne).
  • # Et la francophonie ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je me doutais bien que cette liste n'allait pas laisser indifférent. Comme c'est une traduction nous avons été fidèle et n'avons rien corrigé même si cela nous a tenté parfois ;-)

    Il y a quelque chose que j'ai oublié de proposer dans mon journal, ce serait une liste d'une dizaine de noms mais cette fois-ci restreinte à la francophonie (puisqu'aucun n'y est dans la liste proposée).

    Quelqu'un s'y risque ?
  • # Pierre Tramo ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Les oubliés:

    - Pierre Tramo
    J2EE Project Architect
    (http://moules.org/?q=le_lexique_moulesque/pierre_tramo)


    Plus serieusement :
    - Alan Cox
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Cox
  • # .

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Il manque (au moins) : Eben Moglen (Free Software Law Center), Donald Knuth (TeX & metafont), Debra & Ian Murdock (Debian), Eric Raymond (plein de truc, dont la cathedrale et le bazaar), Guido van Rossum (python).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Personnalit%C3%A(...)

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il y a aussi Larry Wall et Eric Allman qui ont pondu deux petits softs libres à petit succès.
      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 0.

        Merci pour eux ;-)
        Mais c'est vrai que ces 2 petits logiciels ne sont pas beaucoup utilisés de part le monde
    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 2.

      Je m'étonne que personne n'ait proposé Rasmus Lerdorf (créateur de PHP)...
      Donc je propose son nom.
      Parce que bon, on dira ce qu'on voudra de la qualité de PHP, c'est quand même devenu LE langage du Web, mine de rien.
      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        > la qualité de PHP

        qualité et PHP ça fait mal aux yeux quand même...

        D'ailleurs, l'une des nouveauté de php 5.3 est l'introduction de ..... goto
  • # Mark Shuttleworth ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Bon, je n'ai clairement rien contre Ubuntu et Shuttleworh, mais le mettre avant Marshall_Kirk_McKusick c'est marrant... D'ailleurs Marshall_Kirk_McKusick n'apparait même pas...!

    Bon, c'est rien qu'un bricoleur McKusic, ok, mais Kenneth_Thompson n'y est même pas !

    Et je dirais même, Shuttleworth avant des mecs comme Hubert Feyrer, Thor Lancelot Simon ou plein d'autre "anonyme" de chaque projet qui se déchire sur les mailing list, aident à tout va, code comme des malades plein de trucs, c'est un peu insultant je trouve...

    Parce que le libre, sans tout ces génies philanthrope, ça s'écroule demain.

    Donc, en premier dans la liste, je met "anonyme", en pensant à tout ces gens qui m'ont aidé jusqu'ici !
  • # Et les Français?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Tristan Nitot (Mozilla Europe)
    Thierry Stoehr (AFULL et Formats Ouverts)
    Alix Cazenave (APRIL)

    Ce sont trois personnes qui œuvrent beaucoup pour le libre. Ils ne sont pas connus à l'international, mais il faut quand même les signaler.

    Pour la Belgique, je citerai Ploum et sa boulangère...
    • [^] # Re: Et les Français?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Autant je suis d'accord avec toi pour mettre ces noms si on parlait de grand nom du logiciel libre français, autant ici ils n'ont pas leur place, le sujet étant les grands noms du logiciel libre (sous entendu mondial).

      La France n'est pas le monde, même si certains aimeraient qu'elle le soit, et être un grand nom de 1% de la planète n'est pas être un grand nom de la planète (car ils sont rien du tout pour 99% de la planète! Euh... Sauf Nitot, qui a une aura européenne, donc plus de monde le connait)

      Je me demande toujours pourquoi les gens veulent parler de leur pays quand on parle du monde! Que vient faire la France dans la discussion?
  • # A propos de Google

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce n'est pas tellement la participation dans le logiciel libre de google que je trouve pertinent, parce que dans ce cas il faudrait ajouter les dirigeants de toutes les grandes entreprises qui participent au logiciel libre (notamment IBM).

    Par contre, qu'est ce que serait le logiciel libre sans la qualité des recherche de google, notamment en passant par la recherche spécialisée (google.fr/linux) ? Pas mal de fois je pense j'aurai abandonné le logiciel libre si je n'avais pas trouvé la bonne information grâce à google.
    Alors bien sur il existe d'autres moteurs de recherche, mais franchement, aucun n'arrive à la hauteur de google en la matière.

    Google est mon ami, google est ton ami. Google est le meilleur ami de l'homme, surpassant le chien, la bière et la pizza.

    Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

    • [^] # Re: A propos de Google

      Posté par . Évalué à 6.

      Julien Gilbert : "Google est le meilleur ami de l'homme, surpassant le chien, la bière [...]"

      Google a des qualités mais de là à dire qu'il surpasse la bière, c'est un fossé, que dis-je, un canyon, que je n'oserai franchir. :D
      • [^] # Re: A propos de Google

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce principe ne tient effectivement que la matinée, le penchant naturel de toute personne raisonnable amène à faire passer la bière avant tout vers 11:30, et ce jusqu'au réveil, la bouche pâteuse et la tête dans le brouillard.

        Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

  • # Banlu Kemiyatorn...

    Posté par . Évalué à 5.

    ... pour la WTFPL version 1...

    ... et, pourquoi pas ? Sam Hocevar, pour la version 2.
  • # dommage que ça soit pas vendredi

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Vraiment dommage, il a un excellent potentiel trollesque !
    ça aurait fait un tabac !
  • # Brian Belhendorf

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Brian_Behlendorf

    Pour la fondation Apache, la fondation Mozilla, la société CollabNet
  • # Star Ac'

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Et les academiques, ils sont pas represente's ?

    Y'a plein de LL developpe's dans les universite's qui sont grandioses, meme s'ils sont souvent moins utilise's que d'autres (mais pas forcement).
    Je pense a des langages comme OCaml, Scheme, et qui sont utilise's en fac, en prepa, en ecole pour former des informaticiens et qui sont utilise's dans des implantations libres. Et y a du sacre' boulot aussi, derriere tout ca.
    Pour ma part, je mettrait l'INRIA et PLT, en tant que personnes morales, pour leurs apports fondamentaux bien qu'indirects souvent.
  • # Et les *BSD ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Certes, Theo de Raadt, surtout connu pour ces coups de gueule...
    Mais sans Bill Joy point de BSD tout court.
    En fait, il est impossible et extrêmement réducteur de chercher à dresser une liste vu que l'Open Source, c'est tous les contributeurs qui le font.
  • # Knoppix

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Allez, un hommage à en:Klaus_Knopper qui a démocratisé le concept de liveCD (bon ok, il y a eu Demolinux avant.
    Vraiment pratique pour découvrir linux sans rien installer, ou pour décoincer une distro Linux corrompue…
  • # pfff

    Posté par . Évalué à 5.

    et personne pour citer Fabien Penso pour Linuxfr et Alexis Kauffmann pour Framasoft ??

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Trollogène certes.

    Posté par . Évalué à 4.

    Mais ennuyeux aussi.

    C'est du logiciel libre qu'on parle. Et si on se libérait un peu du culte du héro, voir de la personnalité aussi ?

    Un exemple, je suis utilisateur d'Ubuntu, qui m'a fait re-découvrir Linux pour le bureau, et j'apprécie que des gens y aient contribué, dont un milliardaire que l'on sait, mais ce n'est pas pour autant que j'ai besoin d'avoir sa photo dans mon salon si vous voyez ce que je veux dire.

    Si on continue comme ça on va vraiment nous confondre avec une secte...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.