Journal emacs - l'innovation qui marche au poil

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
29
30
août
2012

Dans la série des bizarreries, voici "emacs - serveur http", capable de servir en http n'importe lequel des buffers, et bien sur, avec un rechargement automatique de la page lors de la frappe.

Ca ouvre des perspectives intéressantes pour introduire des modules collaboratifs dans emacs.

Alors, je ne sais pas si la jeune génération de hacker libriste est encore utilisatrice d'Emacs, mais j'espère que oui, car ce soft de barbu est du fun en barre.

D'ailleurs, existe-t-il vraiment une nouvelle génération de hacker libriste ? J'ai l'impression que celle-ci s'est laisser séduire par le coté obscure des iOS, Android, java, facebooks, twitter, g+ et autres réseaux sociaux. C'est une vaste question qui mériterait un journal.

Qu'importe, on attend le mode tribune-mode qui servirait le backend xml pour une tribune hébergée sur Emacs.

Vu sur http://www.50ply.com/blog/2012/08/13/introducing-impatient-mode/

  • # Sondage

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    D'ailleurs, existe-t-il vraiment une nouvelle génération de hacker libriste ? J'ai l'impression que celle-ci s'est laisser séduire par le coté obscure des iOS, Android, java, facebooks, twitter, g+ et autres réseaux sociaux. C'est une vaste question qui mériterait un journal.

    Un sondage plutôt (c'est l'ami de Mickey… pour ceux qui comprennent la référence).

  • # Nouvelle génération

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Il y a bien une nouvelle génération de hackers libristes. Mais nous sommes moins nombreux que la génération précédente.
    Ce que j'observe c'est un intérêt uniquement technique de ce que permet le libre (plus souvent nommé comme OpenSource). Et il y a aussi une grande dimension "fun". Beaucoup préfèrent un github tout joli avec des effets javascript à un gitweb (ou carrément l'utilisation de git en ligne de commande).
    Je pense que cette recherche du fun est passée avant la recherche du bon outil. La culture du "je crée mon outil parce que j'en ai besoin et ce qui existe n'est pas adapté", c'est plus la recherche de l'outil existant qui marche bien (avec toutes les fioritures qui tournent autours).

    Mais il y a encore des irréductible de la ligne de commande, qui utilisent vim ou emacs (l'un ou l'autre sont une même démarche au départ). Mais on se fait rare…

    Librement

    Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

    • [^] # Re: Nouvelle génération

      Posté par . Évalué à  3 .

      Si nous étions Vendredi, je répondrais bien que la recherche d'un bon outil commencerait par ne pas choisir git, mais nous ne sommes pas Vendredi malheureusement.

      Blague à part, Emacs est également excellent en mode graphique et ne se cantonne pas à la ligne de commande. Les deux marchent de façon identique et c'est diablement pratique pour pouvoir éditer partout pareil.

    • [^] # Re: Nouvelle génération

      Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 30/08/12 à 13:48

      C'est à partir de quel âge la « nouvelle » génération ? Genre les gens qui avaient 20 ans en 2010 ?

    • [^] # Re: Nouvelle génération

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      D'ailleurs, existe-t-il vraiment une nouvelle génération de hacker libriste ?

      Mais il y a encore des irréductible de la ligne de commande, qui utilisent vim ou emacs (l'un ou l'autre sont une même démarche au départ). Mais on se fait rare…

      Ha, parce que pour être un "hacker libriste" il faut forcément utiliser la ligne de commande ? Il faut utiliser en permanence les terminaux, faire du vim/emacs, coder en awk, etc ?

      Mouai, ben dans ce cas c'est pas étonnant que cette "nouvelle génération" soit moins nombreuse.

      Ptetre qu'il manque une définition de "hacker libriste" aussi, mais je ne vois pas le rapport entre ça et vim/emacs.
      On peut très bien écrire des programmes libres avec eclipse, sous gnome 3 kde. Où est le problème ?

      Quand à Github, on va surtout dire que ce qui importe le plus est la donnée (sous git) et que si github marche plutôt bien c'est surtout qu'ils apportent ce que les développeurs souhaitent : une interface agréable à utiliser, plutôt ergonomique (c'est pas si souvent qu'une interface web est livrée avec des raccourcis claviers par exemple) et avec des fonctionnalités intéressantes et bien intégrées (pull request).

      Donc forcément si être "hacker libriste" c'est ne pas avoir évolué depuis 10 ans, alors oui ça se fait de plus en plus rare, mais faut pas venir se plaindre…

      • [^] # Re: Nouvelle génération

        Posté par . Évalué à  5 .

        Dans hackeur libriste, il y a hackeur, que l'on peut élégamment traduire par bidouilleur. L'utilisation d'une interface en dehors de la boite qui fait tout pour toi ne va pas vraiment dans ce sens. Donc eclipse ou gnome… J'aurais tendance à dire qu'un hackeur libriste aurait tendance à tout bidouiller partout, ce qui tend vers l'utilisation de logiciels qui vont dans ce sens.

        • [^] # Re: Nouvelle génération

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Dans hackeur libriste, il y a hackeur, que l'on peut élégamment traduire par bidouilleur

          hum, mouais…
          C'est une façon de voir les choses, par contre (et si je prend la suite de ton message) à mon avis un peu réductrice.

          L'utilisation d'une interface en dehors de la boite qui fait tout pour toi ne va pas vraiment dans ce sens. Donc eclipse ou gnome…

          Mouai, je vois pas vraiment le lien.
          Si je code en C++ des outils systèmes pour linux, j'ai pas le droit d'utiliser eclipse ou kdevelop par exemple ?
          Si je veux bidouiller du matériel externe (pas mon ordi) avec des softs libres je ne dois pas utiliser autre chose que vi/sed/… ?


          Juste pour le côté "hacker" un livre plutôt intéressant : l'éthique hacker et l'esprit de l'ère de l'information (ISBN 2-912969-29-8) de Pekka Himanen, avec une préface de Linus Torvalds et une postface de Manuel Castells.

          Voici rapidement la quatrième de couverture :

          « Il y avait la rock'n'roll attitude, il y a désormais la “hacker attitude“, un modèle social pour l'ère post-industrielle », expliquait Libération lors de la parution de ce libre au début de l'année 2001 aux Etats-Unis. On considérait jusqu'à présent le « hacker » comme un voyou d'internet, responsable d'actes de piratage et de vols de numéros de cartes bancaires. L'essor du Net a contribué à cette mauvaise réputation, certes tronquée et trompeuse, des flibustiers de la grande toile. Le philosophe Pekka Himanen voit au contraire les hackers comme des citoyens modèles de l'ère de l'information. Il les considère comme les véritables moteurs d'une profonde mutation sociale. Leur éthique, leur rapport au travail, au temps ou à l'argent, sont fondés sur la passion, le plaisir ou le partage. Cette éthique est radicalement opposée à l'éthique protestante, telle qu'elle est définie par Max Weber, du travail comme devoir, comme valeur en soi, une morale qui domine encore le monde aujourd'hui. Cet essai de Himanen - déjà salué par la critique aux Etats-Unis et au Japon - ouvre de nouvelles voies pour penser l'avenir des sociétés post-industrielles et la transformation en cours du capitalisme.

          Pekka Himanen, né en 1973, docteur en philosophie, enseigne à l'université d'Helsinki, ainsi qu'à l'université de Berkley en Californie. Linus Torvalds, illustre hacker, est à l'origine du système d'exploitation Linux. Manuel Castells, professeur de sociologie à l'université de Berkley, est notamment l'auteur de L'ère de l'information (Fayard).

          C'est un bouquin que j'ai vraiment apprécié, c'est plutôt intéressant. Bon, par contre ça ne parle pas vraiment d'informatique, c'est un bouquin de philo.

      • [^] # Re: Nouvelle génération

        Posté par . Évalué à  4 .

        Dans mon esprit hacker libriste est un codeur/utilisateur/diffuseur de logiciel libre. Qu'ils soient dev en C# ne me gène pas.

        Mais aussi qu'ils aient le sentiment d'appartenance au mouvement du logiciel libre et à GNU.

        Après tout, c'est ça qui a fédéré et donc conféré de la puissance au mouvement

        • [^] # Re: Nouvelle génération

          Posté par . Évalué à  8 .

          Mais aussi qu'ils aient le sentiment d'appartenance au mouvement du logiciel libre et à GNU

          Il te manque un peu de culture libriste, car il y a une vie en dehors de GNU.
          Tu viens juste d'écrire l'équivalent de « BSDistes, vous ne faites pas du libre. » (sans parler des illuminés qui n'utilisent que Plan 9, nan je déconne).

      • [^] # Re: Nouvelle génération

        Posté par . Évalué à  5 .

        Ha, parce que pour être un "hacker libriste" il faut forcément utiliser la ligne de commande ? Il faut utiliser en permanence les terminaux, faire du vim/emacs, coder en awk, etc ?

        Personnellement je passe mon temps en CLI avec vim, zsh, awk, sed, grep, xmms2/mpd et awesome pour gérer des fenêtres et je ne me considère pas hacker pour autant.

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Nouvelle génération

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Beaucoup préfèrent un github tout joli avec des effets javascript à un gitweb (ou carrément l'utilisation de git en ligne de commande).

      mmm… tu n'as pas dû regarder ce qu'était github.

      gitweb, ce n'est qu'un navigateur pour un dépôt Git. Github ça comporte quand même beaucoup plus de fonctionnalités.

      Après je ne vois pas l'utilisation de github en contradiction avec l'utilisation de git en ligne de commande.

      J'utilise git tout les jours, en ligne de commande, et pour partager, j'utilise github. ça m'évite de monter un serveur git, ça évite à mes contributeurs de monter eux aussi leur serveur git pour que je puisse récupérer leur contributions, et ça me permet de faire de la review de code plus facilement.

      Bref, tu compares des choux et des carottes.

      Et utiliser des applis web/gui desktop, n'est pas en contradiction avec utiliser des outils en ligne de commande. Ils sont tout les deux complémentaires.

  • # C'est pourtant facile ...

    Posté par . Évalué à  4 .

    Les personnes qui utilisent Emacs ont parait il un sixième doigt qui pousse …
    on devrait les remarquer, sauf si cette évolution normale de l'humanité les a poussés à se cacher dans des salles éclairées au néon et réfrigérées à 18°.

    Zut on est que Jeudi … pffff

  • # bah

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    je sais pas s'ils utilisent emacs, mais en tout cas autour de moi je fais tout pour qu'ils utilisent (g)vim :)

    :wq

    • [^] # Re: bah

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ou plus simplement :x.

      • [^] # Re: bah

        Posté par . Évalué à  1 .

        ou
        :apt-get install emacs

        • [^] # Re: bah

          Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 30/08/12 à 23:34

          Ou encore ln /usr/bin/nano /usr/bin/vim.

          Je ne comprends pas cette dualité d'éditeurs de textes plus tordus les uns que les autres. Il existe aussi des éditeurs de textes qui ont des fonctionnalités de power-users, mais qui par défauts sont très simple à utiliser, avec un petit rappel des principaux raccourcis en bas, et qui ont une liste complètes des raccourcis qui s'affiche avec ctrl+g, tel que nano (pas au hasard).

          Opera le fait depuis 10 ans.

  • # Serveur web

    Posté par . Évalué à  9 .

    Ben moi, je ne comprends pas cette maladie qui consiste à transformer un éditeur de texte en OS avec serveur web intégré.
    Un serveur web n'a rien avoir avec l'édition de texte, il n'y a pas de raison de publier sur le web de façon native dans un éditeur de texte.
    Résultat, j'utilise vim.

    Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Serveur web

      Posté par . Évalué à  3 .

      vim sait aussi faire serveur !
      http://vimdoc.sourceforge.net/htmldoc/remote.html

      • [^] # Re: Serveur web

        Posté par . Évalué à  3 .

        Pas serveur réseau. L'idée c'est simplement de piloter vim via des commandes (comme on peut le faire avec xpdf d'ailleurs).

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Serveur web

      Posté par . Évalué à  2 .

      Comment tu classes des outils comme etherpad ? Ce sont des éditeurs de texte, aussi.

      • [^] # Re: Serveur web

        Posté par . Évalué à  8 .

        Un éditeur de texte collaboratif via HTTP, oui. Ça se classe dans les "jolies prouesses techniques totalement ineptes". Comme un serveur de diffusion vidéo qui utiliserait IRC et la libcaca : certes, on peut le faire, juste pour montrer qu'un protocole pas adapté à un usage peut quand même y arriver. Mais ça reste un choix délirant.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  3 .

          Pareil pour les wikis ? C'est peut être totalement innept comme choix mais il me semble que personne n'a encore écris de protocole natif qui soit utilisé pour faire ce genre de chose.

          C'était implémenté comment Wave ?

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  2 .

            Pareil pour les wikis ? C'est peut être totalement innept comme choix mais il me semble que personne n'a encore écris de protocole natif qui soit utilisé pour faire ce genre de chose.

            Pour l'édition collaborative y'a Abiword qui peut utiliser XMPP, ainsi que le très bon Gobby (serveur Sobby). Avec un bouffage de ressources réseau et CPU bien moindre.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Serveur web

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Mais ça t'oblige à être en ligne en même temps. Etherpad et les wikis ont l'avantage d'être persistants, donc de permettre le travail asynchrone.

              • [^] # Re: Serveur web

                Posté par . Évalué à  1 .

                Mmmh, vais lapinailler, mais Etherpad et les wikis c'est pareille (du moins j'ai pas connaissance d'un ou l'autre pour qui ce ne soit pas le cas).

                Si serveur down, fini. Si t'es pas connecté à internet, fini.

                Pour abiword, tu peux au moins taper en local pendant ce temps. Bon, t'as pas le côté collaboratif, mais c'est mieux que de ne rien avoir.

                • [^] # Re: Serveur web

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Tu nous refais le match git contre svn. Même si git semble avoir gagné la plupart des utilisateurs récents, il y a des cas où le modèle centralisé est supérieur.

                  Par exemple, mon expérience d'etherpad, je ne vois franchement pas comment la transposer à abiword synchronisé par xmpp : une équipe de 5 personnes qui doivent rédiger des communiqués de presse collaborativement et bénévolement, en fonction de leurs disponibilités. Quand ils sont en ligne en même temps, ils interagissent ; sinon, chacun itère dès qu'il a le temps, et les autres valident ou pas a posteriori, jusqu'à converger vers une version qui fasse consensus. Oui, ça repose sur le fonctionnement d'un serveur web (comme le serveur xmpp, finalement), mais ça marche même et surtout quand les 5 ne sont pas en ligne en même temps. Tu fais comment avec xmpp ?

                  • [^] # Re: Serveur web

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    Même si git semble avoir gagné la plupart des utilisateurs récents, il y a des cas où le modèle centralisé est supérieur.

                    Ah bon, on ne peux pas faire de centralisé avec git ?

                    Le FN est un parti d'extrême droite

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  7 .

          Comme un serveur de diffusion vidéo qui utiliserait IRC et la libcaca : certes, on peut le faire

          Moi je trouve que c'est une super idée et que c'est trop cool. Si en plus on peut y connecter un minitel pour voir le film c'est encore plus cool. Vite, mon fer à souder !

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  3 .

          OMFG, cette idée est purement géniale !

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  4 .

          certes, on peut le faire, juste pour montrer qu'un protocole pas adapté à un usage peut quand même y arriver. Mais ça reste un choix délirant.

          Mmmhhh, un peu comme le partage de fichiers via NNTP ?

          C'est peut être délirant dans l'idée, mais au final ça marche plutôt pas mal.
          Attention, je ne parle pas du côté légal ou pas des contenus.

          Je remarque juste que le détournement d'usage d'un protocole et/ou d'outils est parfois viable, voire répond mieux à certains besoins que des outils dédiés.

          *Sano*

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  3 .

            Mmmhhh, un peu comme le partage de fichiers via NNTP ?

            C'est peut être délirant dans l'idée, mais au final ça marche plutôt pas mal.

            NNTP a quand même pour lui le principe de réplication automatique entre les serveurs. C'est un bon point quand le but est de diffuser un fichier de façon large. C'est presque du P2P, on répartit la charge entre chaque serveur NNTP, donc plus efficacement qu'avec un seul serveur FTP ou HTTP. D'ailleurs cette idée tend à être copiée par des "méta-hébergeurs" de DDL, type Mirrorii, qui postent une copie d'un même fichier sur plusieurs plateformes de DDL.

            Je remarque juste que le détournement d'usage d'un protocole et/ou d'outils est parfois viable

            "viable" dans le sens "ça tombe en marche". Ceci dit, quand on voit ce qu'Etherpad bouffe en ressources côté serveur, ce n'est pas si viable que ça. Réussir une attaque DOS se résume à trouver un objet assez lourd pour maintenir la touche F5 enfoncée.

            voire répond mieux à certains besoins que des outils dédiés.

            En l'occurence le "besoin" c'est de pallier des défauts volontaires de certains réseaux faussement baptisés "accès à Internet".

            J'attends avec impatience les outils qui utiliseront DNS, quand les connexions seront toutes en Gb/s au minimum. Au final, on se retrouvera avec la même vitesse que si on utilise un protocole dédié en RTC :]

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Serveur web

        Posté par . Évalué à  3 .

        Vu que l'humour n'a pas l'air de passer : https://linuxfr.org/news/firefox-et-thunderbird-appelez-le-15#comment-1384074

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Serveur web

      Posté par . Évalué à  1 .

      Et à part ça, ça ne t'ennuie pas qu'un navigateur Internet fasse bien davantage que du rendu d'HTML brut, comme par exemple jouer des vidéos, afficher de la 3D, jouer de l'audio, exécuter du code très complexe en javascript etc.?

      • [^] # Re: Serveur web

        Posté par . Évalué à  5 .

        Tu voulais dire "navigateur Web" ? :P

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  3 .

          Le miens fait client ftp.

          Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  6 .

            Le mien fait VM javascript :(

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Serveur web

              Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 30/08/12 à 18:52

              J'ai bien conscience de l'existence de NoScript et d'autre outils de protection de la vie privé mais je me suis parfois demandé si il n'y avait pas un intérêt à concevoir un navigateur basé entièrement sur ce concept.

              Il procéderait ainsi. Lors de la première exécution un magicien demanderait à l'utilisateur de spécifier à quels sites il accorde les droits de cookie, exécution de javascript, d'applet java, de CSS. En proposant bien entendu une belle brochette de sites connu tels Twitter, Facebook, Google, Yahoo, à sélectionner donc à la première exécution. Puis tel un firewall interactif, il demanderait à l'utilisateur à chaque nouveau site visité s'il doit accorder ou non les droits pour ce site.

              Dans un même soucis de transparence ce navigateur devrait offrir une vue graphique des liens entre les sites les plus visités par l'utilisateur qui inclurait aussi les politiques de sécurité/confidentialité accordé à ces sites.

              • [^] # Re: Serveur web

                Posté par . Évalué à  1 .

                chrome
                enfin, j'dis ça, j'dis rien : à toi de voir si tu règles avant de surfer ou pas

                • [^] # Re: Serveur web

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Konqueror permet également un réglage par domaine, chose que ne fait pas rekonq.

    • [^] # Re: Serveur web

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      C'est parce qu'emacs n'est pas un éditeur de texte, mais un interpréteur elisp sur lequel a été mis en oeuvre beaucoup plus de chose pour éditer du texte que pour servir en http.

      • [^] # Re: Serveur web

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ça reste du bloatware. Les emacsiens sortent toujours cette excuse, mais ça ne change rien. Soit c'est un éditeur de texte qui se prend pour un SE soit c'est un interpréteur qui se croit machine virtuelle, mais dans les deux cas, il s'assoie sur les principes unix. Je sais que GNU n'est pas unix, mais ils vont à l'encontre de la règle la plus accepté (et la plus revendiquée) dans la communauté. Ça met du plomb dans l'aile de toutes les argumentations pour le shell et le pipeline. Ça a un coté ironique de voir quelqu'un défendre les petits logiciels qui font bien leur boulot et qui utilise emacs pour ça.

        De la même manière on ne parle plus d'eclipse comme d'un IDE mais comme d'une plateforme en Java, ça donne l'excuse à tout les développements imaginables. Ça n'en est pas moins du bon gros bloat.

        On ne peut pas définir emacs en englobant toutes ses fonctionnalités autrement qu'en disant que c'est « à peu près tout » ou un « système d'exploitation ».

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          Pardon mais … GNU's Not Unix !

          Stallman ne vient pas de "Berkeley / BSD Unix" mais du "MIT / LISP", c'est pas franchement la même chose.

          Stallman n'a jamais prétendu défendre le KISS, mais bien le logiciel libre.

          Au final on peut aimer Emacs ou pas, mais il ne faut pas lui reprocher ne pas faire ce qu'il n'a jamais prétendu faire.

          Quand à comparer avec Eclipse, pourquoi pas, mais il y a une différence de taille : Emacs, même blindé de fonctionnalités, reste plus léger en taille et en conso mémoire qu'un Gedit ou un Textmate. Alors la comparaison avec Eclipse en tant que "bloatware" s'arrête là.

          Voilà, sinon, perso, j'adore Emacs, c'est le seul éditeur de texte qui me convienne (riend que pour org-mode), alors qu'il ne soit pas KISS franchement je m'en cogne un peu les roubignoles.

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  4 .

            qu'il ne soit pas KISS franchement je m'en cogne un peu les roubignoles

            Tu as tort il y a sûrement moyen de trouver moins douloureux.

            Il se prend pour Napoléon, son état empire.

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  1 .

            Pardon mais … GNU's Not Unix !

            Je sais je l'ai dis dans mon commentaire.

            Stallman ne vient pas de "Berkeley / BSD Unix" mais du "MIT / LISP", c'est pas franchement la même chose.

            Et alors ? S'il venait d'Alaska ça changerais quoi au jugement que l'on doit faire sur le logiciel ? De plus si oui à l'origine c'est lui qui l'a écris, il a maintenant d'autres contributeurs hors du MIT.

            Stallman n'a jamais prétendu défendre le KISS, mais bien le logiciel libre.

            Je sais mais ça n'empêche pas de faire des logiciels de qualité, si ?

            Au final on peut aimer Emacs ou pas, mais il ne faut pas lui reprocher ne pas faire ce qu'il n'a jamais prétendu faire.

            Je lui reproche de ne plus vraiment savoir ce qu'il est.

            Quand à comparer avec Eclipse, pourquoi pas, mais il y a une différence de taille : Emacs, même blindé de fonctionnalités, reste plus léger en taille et en conso mémoire qu'un Gedit ou un Textmate. Alors la comparaison avec Eclipse en tant que "bloatware" s'arrête là.

            Eclipse est à mon avis moins foure-tout qu'emacs. Par exemple, il n'a pas de serveur web. La problématique des ressources consommées ne fait pas tout. C'est pas parce qu'on peut écrire dans un seul binaire l'équivalent de tout les binuntils et que l'ensemble prend moins d'1Mio que c'est bien de le faire.

            Voilà, sinon, perso, j'adore Emacs, c'est le seul éditeur de texte qui me convienne (riend que pour org-mode), alors qu'il ne soit pas KISS franchement je m'en cogne un peu les roubignoles.

            Tant mieux pour toi. L'un des points important que je voulais soulever c'est que quand on utilise emacs c'est hypocrite de gueuler sur firefox qui intègre un lecteur PDF, eclise qui a son client git, etc… Ce que l'on peu reprocher c'est de consommer trop, pas d'être fourre-tout.

            Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

            • [^] # Re: Serveur web

              Posté par . Évalué à  1 .

              Pour moi emacs lisp ne devrait faire que du code de présentation, d'interface et de liaison(communications serveur) un peu ce pourquoi à été conçu javascript et ajax(wesocket, event et ajax).

              Ps: Si tu t'en donne les moyens du doit pouvoir faire un emacs clean (sans les jeux, le psy etc…)

              Je dirai que emacs est une interface d'édition comme on peut dire que le navigateur web est une interface de visualization.

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  5 .

            "Pardon mais … GNU's Not Unix !"

            Cet acronyme récursif (tradition Lisp), voulait dire que GNU n'a pas la caractéristique d'etre propriétaire comme Unix, mais sinon fonctionne sur les memes principes (la tradition du Pipe, le Posix , le type de syntaxe utilisé , les gnu coreutils et binutils etc … ).

            Si Stallman affirme que GNU n'est pas Unix , il n'en reste pas moin vrai qu'il lui ressemble comme deux gouttes d'eau…

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par . Évalué à  2 .

          Ça met du plomb dans l'aile de toutes les argumentations pour le shell et le pipeline.

          Non, tu peux aussi lancer bash dans un buffer emacs… note que c’est possible avec vim aussi. Tu te retrouve à pouvoir faire des recherches dans les 100000 lignes crachées par une application. Tu peux même ajouter de la coloration syntaxique sur la sortie de tes softs.
          La grosse force de se genre d’éditeur c’est leur boucle interactive.

          • [^] # Re: Serveur web

            Posté par . Évalué à  0 .

            Non, tu peux aussi lancer bash dans un buffer emacs… note que c’est possible avec vim aussi.

            Pas au courant qu'on puisse dans vim. Mais là que ce soit l'un ou l'autre ça respecte l'idée de faire de petits logiciels qui font bien leur boulot.

            Tu te retrouve à pouvoir faire des recherches dans les 100000 lignes crachées par une application.

            Ça n'a pas grand intérêt. vim n'a pas besoin de lancer un shell pour ça il faut directement ouvrir le fichier. Bref on peut utiliser vim comme pager.

            La grosse force de se genre d’éditeur c’est leur boucle interactive.

            Si c'est vraiment ça qui t’intéresse, il est probable qu'il soit plus intéressant d'améliorer rlwrap plutôt que de tordre vim ou emacs qui n'ont pas étaient fait pour ça (bien que je ne sais pas si emacs fut créé dans un but précis…).

            Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

            • [^] # Re: Serveur web

              Posté par . Évalué à  2 .

              Le problème d'ouvrir un fichier de 100000 lignes avec l'éditeur de texte directement, c'est que ça lui fait prendre beaucoup, beaucoup de mémoire.

              Le monsieur (JAGUENAUD Anthony) dit qu'avec emacs on peut utiliser bash et les outils de filtrage classiques (grep, awk, perl etc.) pour traiter un fichier énorme tout en ayant la coloration syntaxique du résultat que l'on veut via emacs. C'est plus pratique que de faire le traitement en dehors d'emacs, enregistrer le résultat dans un nouveau fichier et repasser à emacs ensuite

            • [^] # Re: Serveur web

              Posté par . Évalué à  3 .

              (bien que je ne sais pas si emacs fut créé dans un but précis…).

              Editer des Macros, il ne précise pas quels types de Macro :)

        • [^] # Re: Serveur web

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Parce que Lisp était là avant Unix. Parce que dans cette vision le système d'exploitation multi-processus-multi-langages n'existait pas vraiment. Il y avait les machines Lisp et les machines Smalltalk, qui sont des mondes à eux seuls. Je vois Emacs/Lisp comme le pendant texte de Pharo/Smalltalk avec leurs debuggers, leurs packages, extensibles dynamiquement, …

  • # Choix !

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    J'utilise Emacs, mais par la jeune génération, peut-être que tu parlais de ceux de moins de 20 ans ?

    Même si ton journal est un peu trollesque, j'aime à dire qu'Emacs ressemble à une voiture : libre à tout un chacun d'utiliser une voiture avec les options de leurs choix.

    Certains trouvent utile y mettre une console de jeux par exemple, mais pour le conducteur, je ne trouve pas ça super.

    Bref, j'aime mon Emacs et mon sixième doigt n'a toujours pas montré le bout de son nez !

  • # hahahahhahahahahahhahahaaa

    Posté par . Évalué à  -3 .

    ça fait des années que je ris gentiment de emacs parce qu'il fait un peu plus qu'un éditeur de texte. Dans ma moquerie, je le traite parfois d'OS, disant que lui + lilo ça fait une distrib de plus.

    … ben on s'en approche à grand pas :/

    est ce qu'emacs va bientôt intégrer un boot loader ?

  • # découverte de modules emacs

    Posté par . Évalué à  3 .

    Excellent, et du coup en suivant les commentaires de la source je suis tombé sur un site de packaging des modules emacs : http://melpa.milkbox.net/ .

    Plutôt sympa vu que les modules emacs non standards sont dispersés dans la nature. D'ailleurs en cherchant plus loin, un journal de 2003 donne également ce site http://www.damtp.cam.ac.uk/user/sje30/emacs/ell.html . Sinon le contenu de emacs.fr et emacs.org est particulièrement riche.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.