Journal Android éjecté du noyau: l'avis de Greg Kroah-Hartman

Posté par (page perso) .
Tags :
52
3
fév.
2010
Greg Kroah-Hartman l'avait annoncé: tout pilote de la branche -staging du noyau Linux qui ne sera pas maintenu et amélioré, afin de viser une intégration dans la branche principale, sera supprimé sans aucune pitié.
C'est ce qui est arrivé en décembre dernier aux pilotes de la branche Android créés par les ingénieurs de Google:

Staging: android: delete android drivers

These drivers are no longer being developed and the original authors seem to have abandonded them and hence, do not want them in the mainline kernel tree.

So sad :(


Dans un post récent sur son blog Greg revient sur ce triste état de fait et propose son aide pour réintégrer les pilotes.
Comme il l'explique le problème est plus complexe que la moyenne car il ne s'agit pas seulement de pilotes classiques bien compartimentés dans leur sous répertoire. Google a apporté de nombreuses modifications au mode de fonctionnement du noyau (nouveau modèle de sécurité, nouveau type de verrou, nouveau "crochets" un peu partout pour s'interfacer, nouveau framebuffer).

Tout ces dépendances spécifiques empêchent l'intégration propre des pilotes: "This means that any drivers written for Android hardware platforms, can not get merged into the main kernel tree because they have dependencies on code that only lives in Google's kernel tree, causing it to fail to build in the kernel.org tree".

Évidemment toutes les compagnies qui développent du code bas niveau pour Android sont pieds et poings liés avec Google et ne peuvent profiter de la dynamique de la branche principale du noyau Linux. Selon toute apparence Android est purement et simplement un fork du noyau et, d'après Greg, Google ne semble pas manifester la moindre volonté de passer leur modifications dans la branche principale (upstream) alors qu'il y aurait beaucoup d'avantages à cette option (revue de code par les autres kernel hackers, corrections de bugs, adaptation aux changements d'API interne, etc).

Toute les entreprises qui ont essayé cette technique d'éloignement de la branche principale s'en sont mordus les doigts à un moment ou a un autre. Il n'est tout simplement pas possible de suivre le rythme de Linux si on travaille tout seul dans son coin et qu'on se resynchronise de temps en temps à grand frais. Peut-être que le terme "pas possible" est un peu fort dans le cas de Google...mieux vaudrait dire "pas économiquement optimal".
Sachant cela et sachant qu'il est dans l'intérêt bien compris de Google de jouer le jeu de la communauté du noyau, Greg propose son aide pour faire avancer cette "réunification"...mais il a évidemment besoin de la coopération des développeurs de Google.

Greg termine son post en annonçant qu'il parlera de ce sujet préoccupant lors de la prochaine conférence Embedded Linux. "J'espère que la situation ce sera amélioré d'ici là sinon je serais obligé de continuer la tradition de cette conférence qui consiste à avoir des présentations dans lesquelles l'orateur gueule sur les participants pour tous les trucs pourris qu'ils font".
  • # Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est marrant, cette nouvelle tombe à peu près en même temps qu'un article du monde http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/02/01/avis-d(...) expliquant que Microsoft est en passe de ne plus être le grand méchant loup.

    Qui deviendra le hérault du libre ?

    Falloir que Google fasse attention, car même avec des milliers d'ingénieurs très compétents, le bloatware à la Microsoft pointe son nez..

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      >>> Falloir que Google fasse attention

      En même temps j'ai lu la très intéressante retranscription de la conférence de Benjamin Bayart [http://gulliver.eu.org/wiki/TranscriptionConfBB20090925-2] et il a des trucs assez inattendus à dire sur Google :

      "Il se trouve qu'à l'heure actuelle il n'y a pas plus central que google sur internet donc il n'y a pas plus dangereux. Par contre ils font curieusement partie des gens qui sont, pour tout ce que j'ai pu en voir, aussi loin que j'ai été creusé, propres. C'est un phénomène que je ne m'explique pas. Une entreprise, côté en bourse, valant plusieurs milliards, et qui a un comportement, vis-à-vis du réseau - tout le reste je ne me prononcerai pas, sur les atteintes à la vie privé, sur le respect des salarié, sur le droit du travail, des actionnaires, je ne me mêlerai de rien – sur les réseaux, je les ai toujours vu se comporter de manière propre. Ils ne portent pas atteinte à la neutralité du réseau. ".

      Il pense que c'est parce que les fondateurs sont toujours là et que ça pourrait changer quand ils lâcheront les commandes.
      En attendant cet hypothétique retournement Google reste un ami du libre. Si on ajoute le GSoC et tous les autres trucs je pense que dans la bataille Google vs Microsoft il n'y a pas photo.
      • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

        Posté par . Évalué à 6.

        Ou peut-être qu'ils sont la preuve éclatante qu'une certaine éthique n'est pas incompatible avec le succès commercial. Que cette image est vendeuse et que l'écorner servirait leurs adversaires.
        Ce qui explique peut-être aussi les bassesses de leurs concurrents bien moins recommandables à leurs égards comme la dernière en date.
        http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39712(...)

        Il n'en reste pas moins qu'on peut reconnaitre que les critiques provenant du monde libre sont peut-être plus désintéressées et par la même à prende plus au sérieux.

        Dommage que Sun n'ait pas connu le même succès après le revirement initié par Jonathan Schwartz.
        • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

          Posté par . Évalué à 9.

          cela serait marrant tiens que Google bloque l'accès aux applications iphone et ipad pour google map... (ou leur fasse payer l'accès, vu qu'il n'y a que cela que comprennent apple et ses clients)

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par . Évalué à 6.

            En même temps, il semblerait que Bing maps pourrait remplacer prochainement Google Maps dans l'Iphone. Je ne suis pas sûr que c'est dans l'intérêt de Google de ne plus être sur cet appareil étant donné le pouvoir d'achat moyen de leurs propriétaires.

            http://www.appleinsider.com/articles/10/01/20/apple_sees_tab(...)
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par . Évalué à 5.

              Ah bon, je n'avais entendu parlé que du moteur de recherche.

              N'oublies pas que Microsoft est aussi concurrent d'Apple avec Windows Mobile.

              Et crois-tu qu'un geek ne sait pas aller sur la page de Google
              ou que google ne réagirait pas en proposant une app sur l'AppleStore pour faire les recherches sur son moteur ?

              Et j'imagine déjà Apple la recaler d'ici:

              "Pauvres geeks, non seulement vous êtes captifs mais en plus ce n'est pas seulement comme on vous le fait croire, pour votre bien, mais pour de basses raisons mercantiles.
              D'ailleurs c'est pas Apple qui vous refuse l'accès au flash, soi-disant pour pousser le HTML5 qu'ils ont saboté pour pousser le h264."

              NB: je médis, je médis, mais l'app en question existe peut-être déjà sur l'Apple Store.
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par . Évalué à 3.

              Sinon, merci de m'avoir fait découvrir ce nouveau .... concurrent:
              Bing Maps.

              Mais-je ne suis pas trop inquiet pour Google.
              En saisissant mon petit bled, il n'a même pas été foutu de trouver sa localisation. Même OSM s'en sort mieux car il m'affiche au moins le lieu et principales rues.
          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par . Évalué à 3.

            Je ne pense pas qu'ils y aient intérêt

            1/ la gratuité pour les utilisateurs est compensée comme toujours suivant la stratégie Google par les données confiées en retour par les utilisateurs et la pub (magasins à proximité) qui font la force de leur offre de service. C'est pratique de renseigner en temps réel qu'on est dans un pour prévenir les autres et ca ne coûte pas un radis à Google. C'est Google que devrait payer pour qu'on lui refile des infos qu'on ne peut pas exploiter librement ;)

            2/ Ca nuirait à l'image de Google alors que ce serait plus amusant d'attendre qu'Apple censure Gmaps dans l'AppStore. Il pourra alors redorer son blason


            3/ Accessoirement ca met un peu la pression sur la concurrence des solutions GPS offboard comme par exemple Nokia qui rend sa solution gratuite et les autres qui vont venir enrichir le marché android
            http://www.businessmobile.fr/actualites/technologies/0,39044(...)
            http://www.businessmobile.fr/actualites/services/0,39044303,(...)


            Notons que la hache de guerre est définitivement déterrées entre nos 2 protagonistes
            Après les vociférations de Jobs,
            Google décide de passer outre les brevets sur le mutitouch en l'activant dans le NexusOne et envisage d'adapter ChromeOS pour les tablettes.
            http://www.cnetfrance.fr/news/tablette-google-chrome-os-3971(...)
            http://www.businessmobile.fr/actualites/technologies/0,39044(...)

            De réjouissantes perspectives.
            Le comble serait qu'ils mettent leur codec On2 en opensource et passe youtube dessus mais faut pas rêver.
          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Si Google veut faire un croche pied à Apple, ils n'ont qu'a passer YouTube en HTML5.... avec Theora. Bon, ok, ça leur coutera cher en bande-passante et réencodage. Mais ils auront bien les boules chez Apple
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Les IE-users aussi auront bien les boules ;-)
              Mais bon moi je ne dirai pas non....
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par . Évalué à 2.

              D'où les rumeurs suite au rachat d'On2 par Google
              Mais il faut être réaliste, la chaîne de production complète s'est aligné sur ce format, y compris les fournisseurs de hardware.
              Google n'y aurait pas intérêt.
              • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                Posté par . Évalué à 3.

                google est capable de sortir des clusters de 100 000 machines. Un stagiaire peut avoir accès à 1000 machines, je ne pense pas que réencoder soit si complexe.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                  Posté par . Évalué à 4.

                  je ne pense pas que réencoder soit si complexe.
                  mouarf! pas mal celle la.

                  Si j'en crois http://beerpla.net/2008/08/14/how-to-find-out-the-number-of-(...) youtube contenait 141 millions de videos ya plus de 18 mois.

                  Calculons, rapidement.
                  Disons 1 minute pour encoder chaque video (approximation tres basse, faut bien verifier que l'encodage c'est bien passe aussi).
                  on a donc 141 millions de minutes de temps d'encodage/
                  2.35 millions d'heures.

                  Disons un cluster de 100 000 babasses (c'est deja monstrueux, mais bon).
                  Une journee complete de calcul pour un cluster de 100 000 machines.

                  100 000, meme a 100 dollars la machine (cheeeaaaap!), rien que ca, ca fait 10 millions de dollars.
                  + le stockage disque (va bien falloir doubler la capacite, vu que tu reencodes tout...) .
                  + l'electricite (100 000*200W).
                  + les salaires des qq dizaines de personnes qu'il va falloir mettre sur le coup

                  Clair, pas si complexe que ca.
                  Pis ca va faire une belle economie dis donc, ils vont cramer l'equivalent de qq annees de licence h264 la.

                  Et ca, c'etait ya 18 mois.
                  • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                    Posté par . Évalué à 5.

                    100 000, meme a 100 dollars la machine (cheeeaaaap!), rien que ca, ca fait 10 millions de dollars.

                    pourquoi ? les machines explosent après avoir encodé les vidéos pendant une journée ?

                    Si c'est un cluster existant déjà chez google, je ne vois pas pourquoi il faudrait rajouter ce coût pour le réencodage.

                    En plus on peut imaginer que le réencodage ne se fasse que sur les vidéos les plus populaires (c'est à dire vues plus que 10 ou 15 fois) et / ou que le réencodage initial de la vidéo demandée se fasse à la volée, au fur et à mesure des demandes (s'il faut 1 minute pour réencoder une vidéo de 10 minutes, cela veut dire que cela mettra moins de temps à se réencoder qu'à s'afficher)

                    Pour info, Google c'est plus de 1 millions de serveurs, et c'était en 2007 !
                    http://media-tech.blogspot.com/2007/07/google-cap-du-million(...)

                    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                      Posté par . Évalué à 4.

                      pourquoi ? les machines explosent après avoir encodé les vidéos pendant une journée ?
                      Non, parce qu'il faut les acheter, les stocker quelque part, les administrer, les maintenir etc.

                      Si c'est un cluster existant déjà chez google, je ne vois pas pourquoi il faudrait rajouter ce coût pour le réencodage.
                      Bah ouais, ils ont un cluster de 100 000 machines chez google, et il est assis la a rien faire.

                      s'il faut 1 minute pour réencoder une vidéo de 10 minutes
                      Moui, alors 1 minute pour reencoder une video de 10 minutes sans encodeur hard dedie, je suis sceptique. Ca serait plutot de l'ordre de 10 minutes (mon chiffre de 1 minute etait une moyenne farfelue volontairement sous estimee, pour te donner un ordre d'idee de la monstruosite de la tache).
                      Et la qualite du service va en prendre un sacre coup si tu fais ca, ca va grogner chez les utilisateurs.

                      Pour info, Google c'est plus de 1 millions de serveurs, et c'était en 2007 !
                      Oui, et ils font quelque chose avec ces machines, elles sont pas assises la dans la salle serveur a 1% de charge a rien foutre a jouer au rami.
                      Tu te doutes bien que google va pas s'amuser a utiliser une machine de prod pour mettre son cpu a 100% alors qu'elle est censee etre utilisee pour autre chose.

                      Yaka, fokon, c'est facile en fait de reencoder.
                  • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                    Posté par . Évalué à 4.

                    J’ai relu trois fois et je me demande toujours comment vous comptez…

                    1/ C’est le coût de fonctionnement de la machine durant 24h qu’il faut utiliser : consommation et maintenance. Là vous avez calculé le coût pour encoder toutes les vidéos faites jusqu’à maintenant : il faut alors le comparer avec ce qu’à coûter Youtube jusqu’à maintenant.

                    2/ Pour l’investissement initial (et le 1/ est de l’investissement initial), c’est à la marge, m’est d’avis que Youtube restera encore suffisamment de temps pour que l’amortissement soit faible devant le coût de fonctionnement.

                    3/ Heu en fait il suffisait juste de dire que le support d’un encodage supplémentaire demandait de prévoir la puissance de calcul et l’espace en double, actuel et à venir, c’était autrement plus convaincant.

                    3/ Youtube est une activité rentable ?! Comparé à l’argent qui transite par et pour youtube, ça représenterait combien la mise en place d’un encodage supplémentaire, parce qu’un chiffre seul balancé à la va-vite ça ne me fait ni chaud ni froid, déformation professionnelle.
                    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J’ai relu trois fois et je me demande toujours comment vous comptez…
                      Tres rapidement.
                      C'est pour donner un ordre de grandeur du nombre de video, du temps de calcul et du fric que ca couterais de faire ca.

                      C’est le coût de fonctionnement de la machine durant 24h qu’il faut utiliser : consommation et maintenance.
                      Les personnes qui vont bosser sur le projet de transcodage ne vont pas le faire a l'oeil, il faut le compter aussi. Et je doute qu'ils mettent un stagiaire debutant sur le coup...
                      Ainsi que les machines, l'espace de stockage etc.

                      il faut alors le comparer avec ce qu’à coûter Youtube jusqu’à maintenant.
                      Non, il faut le comparer avec le cout des licences h264, vu que c'est le seul argument que theora a pour lui.
                      Et visiblement, passer a theora gratuit, ca va couter quelques annees de licences h264.
                  • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Vous avez oubliez le chiffre important, avec 100 000 machines, l'encodage se fait en 24h.

                    Google dispose déjà de ces machines. Comme dit plus haut, google avait 1 millions de serveurs en 2007.

                    "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Tiens, je te resort la super formule apprise en cours de qualitaÿ[1], pour la gestion des risques :

          Criticité = Probabilité × Gravité × Indetectabilité

          À chacun de voir :
          * la probabilité qu'il estime que google se transforme en monopole néfaste à la société
          * la gravité de ces effets néfastes potentiels
          * le fait qu'on les voit bien venir ou qu'ils s'installent insidieusement

          [1] Si toi aussi tu rêves de devenir un déçaïdor pressé, va chercher bonheur par là : http://fr.wikiversity.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_management_de(...)
      • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

        Posté par . Évalué à 3.

        L'organisation totalement horizontale de Google doit aussi expliquer pourquoi ils se différencient (et pourquoi ils donnent parfois l'impression d'aller dans des directions opposées).

        http://bentilly.blogspot.com/2010/01/things-ive-learned-at-g(...)
      • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

        Posté par . Évalué à 6.

        > Ils ne portent pas atteinte à la neutralité du réseau.

        Le truc qu'ils faisaient en Chine, avant de jouer le rôle de la vierge effarouchée, ça s'appelait comment déjà ? Ah oui, censure. On pourra prétexter que c'était pour respecter les règles en vigueur d'un régime mais j'appelle ça de l'atteinte à la neutralité du net.

        > sur les réseaux, je les ai toujours vu se comporter de manière propre.

        Je les ai toujours vu s'immiscer partout dans le but de collecter des informations. Peu importe si c'est pour un usage anonyme ou pour tracer des graphes marrants sur l'évolutions de memes d'internet, le fait est qu'il est difficile de passer entre les mailles du filets Google.

        Récemment je regardais les API(1) permettant de charger des cadriciels (faut bien le placer de temps en temps celui-là) javascript à partir d'un site Google. Idéal pour fournir aux webmasters une version à jour des scripts qu'ils utilisent et pour soulager un peu leurs serveurs en déchargeant la partie javascript « lourde » tout récoltant des informations qui pourraient échapper suite aux filtrages de outils classiques d'analyse de chez Google avec adblock et consorts.

        Google ne se comporte peu être pas comme le mal personnifié mais il faut quand même reconnaître que la situation actuelle, avec du Google partout, est loin d'être idyllique. J'ai même tendance à penser qu'il ne faut pas grand chose pour que ça bascule dans le cauchemar.

        [1] http://code.google.com/intl/fr/apis/ajaxlibs/

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Le cauchemar uniquement pour ceux qui ont choisi de sous-traiter à Google, de leur plein gré. C'est plein de gens, et alors ? Ils sont libres, d'autres gens ont choisi de ne pas dépendre de Google et n'en ont rien à faire.
        • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

          Posté par . Évalué à 10.

          La neutralité du net, ce n'est pas cela. Ils peuvent censurer ce qu'ils veulent, c'est leur problème.
          La neutralité c'est qu'ils n'essayent pas d'imposer leurs formats, choisissent même le plus souvent du libre et surtout, TU PEUX TE PASSER DE GOOGLE.
          Le moyen de se répandre pour google, c'est pas les formats proprio, l'enfermement de l'utilisateur, etc. Non, l'arme de google, c'est d'être les meilleurs, c'est tout. rapide, simple, léger, utilisable partout.

          Tu peux même bloquer tout ce qui parle de google, internet fonctionnera très bien.
          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par . Évalué à -2.

            > La neutralité du net, ce n'est pas cela. Ils peuvent censurer ce qu'ils veulent, c'est leur problème. La neutralité c'est qu'ils n'essayent pas d'imposer leurs formats.

            Je te comprends, la neutralité du net n'a rien à voir avec le fait que des entreprises le censure ou le filtre. Non, la neutralité c'est juste une histoire d'interopérabilité et non une altération de sa substance.

            Comme on peut passer outre le firewall chinois (ou australien, du danemark,...), on considère qu'il(s) ne touche(nt) pas à la neutralité du Net. Idem pour Lopsi, les feus labels d'états pour les « vrais » sites d'informations.

            > TU PEUX TE PASSER DE GOOGLE.

            Même quand je vais sur un site qui utilise un des outils Google et surtout quand un de ces p**ain de site nécessite un fichier de ajax.googleapis.com pour afficher quoi que ce soit ?

            The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Non, la neutralité c'est l'absence d'analyse du contenu à d'autres fin que relayer de l'information. Que ton facteur regarde l'adresse sur ton colis, c'est neutre. S'il ouvre le colis pour vérifier qu'il veut bien te livrer ce qu'il y a dedans, ça n'est plus neutre.

            S'il ouvre le colis, regarde ce qui s'y trouve, et colle une publicité qui a un rapport avec cela sur le carton, peut-on qualifier l'opération de neutre si elle ne fait pas intervenir directement un traitement humain (c'est Trusting Postal International™ qui te le dit) ? Le contenu n'a-t-il pas été altéré ?

            Je peux me passer de google, mais si tout le reste du monde décide d'héberger ses documents chez google, mes mails (par exemple) passeront de manière quasi-certaine par leurs filtres. Alors je pourrait bien sûr tenter de raisonner mes contacts, leur parler des dangers, et eux s'en foutront comme du fait que MSN pratique la censure (gallery.php), parce que c'est tellement plus hype de l'utiliser.
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par . Évalué à 10.

              Je te répond à toi et à Thetis.

              Il ne faut pas confondre neutralité du net et neutralité de google.

              Google n'est pas encore internet. Quand google mets des DNS (http://code.google.com/intl/fr/speed/public-dns/), la ils peuvent toucher la neutralité du net, mais en collant des pubs ou des services partout, rien ne t'empêche de ne pas avoir à faire à eux (ou une personne ayant choisis leur service).
              Après, l'omniprésence de google est un autre problème.
              • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Il n'y a pas besoin de toucher aux DNS pour s'attaquer à la neutralité du réseau. Si chaque bureau de poste était un organisme indépendant, et que l'un d'eux devenait un acteur majoritaire (genre 95% des colis passent par chez lui), le fait que ton adresse postale est une spécification libre et ouverte, qui peut être utiliser par tout à chacun comme le ferait les autres bureaux de poste (5% du réseau) ne changerait rien au fait que l'acteur en question fouille systématiquement tes colis pour y placer de la pub -> pas neutre.

                Les formations de monopoles sont aux cœurs des problématique de neutralité du réseau. S'il n'y a que des petits acteurs, le premier qui fait un pas de travers, il jarte du marché. Si tu as que une poignée de gros acteurs, ils peuvent se permettre de grosses largesses qui seront docilement acceptés. Le moindre petit acteur qui passerait par là aurait de toute façon tôt fait de se faire gobé/laminé.
        • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

          Posté par . Évalué à 6.

          Le truc qu'ils faisaient en Chine, avant de jouer le rôle de la vierge effarouchée, ça s'appelait comment déjà ? Ah oui, censure. On pourra prétexter que c'était pour respecter les règles en vigueur d'un régime mais j'appelle ça de l'atteinte à la neutralité du net.
          Sachant que la neutralite du reseau est un concept reseau "dur" et google n'est pas telco, c'est un peu n'importe quoi.

          La neutralite du reseau, ca veut dire grosso modo qu'un ISP ne filtre pas les ports, ne fait pas de discrimination sur la source/destination, n'examine pas les paquets ni ne les modifie.

          Ca veut dire notamment ne pas bloquer/ralentir le traffic p2p, ne pas bloquer la voip sur les reseaux 3g ni limiter au ports 80, 443 et 23, ne pas mettre une QoS delirante sur les pages perso de l'isp concurrente, ne pas gruger sur les dns pour renvoyer vers le portail de recherche de l'ISP, ne pas limiter dl.free.fr a juste les abonnes free et ce genre de choses.

          Google qui filtre en chine ca n'a pas grand chose a voir, c'est juste que google.cn ne retourne pas les meme resultats.
          Google ne filtre pas en fonction de l'ip source, mais a 2 services distincts dans 2 pays distincts.
          Si t'arrives a joindre google.com depuis la chine, t'auras les meme resultats que si tu le joint depuis les us. Et inversement.
          Il n'y a donc pas effectivement d'atteinte a la neutralite du reseau, le reseau est toujours neutre.

          Loin de moi l'idee de dire que la censure en chine c'est cool, mais c'est pas un probleme de reseau la...
          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par . Évalué à 9.

            > Loin de moi l'idee de dire que la censure en chine c'est cool, mais c'est pas un probleme de reseau la...

            Non seulement ca n'a rien a voir avec la neutralité du réseau puisque c'est un service. Mais c'est surtout qu'on reproche à google de se plier au loi d'un pays !

            Je ne vois personne critiquer google lorsqu'ils se plient aux lois francaises qui imposent de filtrer certains résultats (propagande nazi par exemple). On peut discuter du bien fondé des lois francaises ou chinoises. Mais il ne me semble pas opportun de demander à une entreprise de violer les règles des pays où elle offre son service. Sur quel critère juge ton qu'une loi doivent être violée ou non ?

            Il n'y a que deux solutions, ne pas offrir ses services dans un état donné ou se plier aux lois locales. Économiquement parlant, se couper de la chine c'est du suicide...

            Bien entendu je soutiens en rien les pratiques de la chine. Mais pour moi tapper sur google, c'est taper sur la mauvaise personne.
            • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

              Posté par (page perso) . Évalué à -4.

              Sur quel critère juge ton qu'une loi doivent être violée ou non ?

              Sur quel critère juge ton qu'une loi doit être promulguée ou non ?

              Pour joindre les deux thèmes, avec Hadopi le problème est réglé puisque la neutralité du réseau est devenu plus ou moins illégale il me semble.
              • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                Posté par . Évalué à 9.

                Tu arrêtes de faire de la rhétorique à six sous des fois ?

                Tout pays est régis par des lois. Elles peuvent être bonnes ou mauvaises, ce n'est pas le sujet. Ce n'est PAS le rôle d'une entreprise de déstabiliser un pouvoir en place, de faire de l'ingérence ou de violer sciemment une loi sur un critère arbitraire. Aussi critiquable soit il. Il n'y a heureusement que deux solutions, juger que les conditions sont inacceptables et ne pas t'implanter ou te soumettre aux autorités. Ce n'est pas à une entreprise de changer une loi ! Faut arrêter de déconner un peu !

                Si on va par là, demain par ce que les américains jugent que nos conditions de travail sont trop strictes, tu vas encourager les multinationale à violer le droit Français ? Ou soutenir les compagnies pétrolière en Afrique...

                > Sur quel critère juge ton qu'une loi doit être promulguée ou non ?

                J'ai vraiment besoin de répondre, ou c'était juste pour le plaisir de t'entendre parler ?
                • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ce n'est pas à une entreprise de changer une loi !

                  Si les majors et autres lobbies de transnationales en tout genre pouvaient respecter cela, ce serait déjà un gros progrès.

                  Faut arrêter de déconner un peu !

                  Oui c'est vrai merde, quand il s'agit de pourrir la société, laissons les grosses boites faire pression, mais n'exigeons surtout pas qu'elles agissent de manière inverse.
                  • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                    Posté par . Évalué à 3.

                    En fait tu es trop politiser !

                    Parler avec toi sous entend de comprendre tout les codes propres à ton mode de penser.

                    ps : Non, les grosses boites ne sont pas le mal. Moi (et mes collègues) je suis très bien dans ma grosse boite par exemple.
                    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Parler avec toi sous entend de comprendre tout les codes propres à ton mode de penser.

                      Tu crois que ce n'est pas le cas avec qui que ce soit ? Si tu ne comprends pas la façon de pensé de ton interlocuteur, au mieux vos deux raisonnements conduiront à des réactions compatibles, mais plus probablement vous interpréterez mal les propos de l'un l'autre en reprochant à l'autre sa conclusion « erronée ».

                      ps : Non, les grosses boites ne sont pas le mal.

                      Ou ai-je dit le contraire ? Le fait est qu'une transnationale peut poser des problèmes que ne posera pas une PME. Mais l'inverse est bien entendu tout aussi vrai, de nombreux petits acteurs, c'est moins d'économie d'échelle, donc plus de ressources utilisés pour un même objectif par exemple. Je ne prétend pas qu'il y a une manière parfaite de s'organiser, chaque mode de fonctionnement à ses avantages/inconvénients et ses risques propres ou communs.

                      Moi (et mes collègues) je suis très bien dans ma grosse boite par exemple.

                      J'en suis très heureux pour toi et si votre grosse boite ne cause pas de torts à l'intérêt général par ailleurs, c'est très bien, bravo à vous.
                • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                  Posté par . Évalué à 2.

                  sur un critère arbitraire.
                  La DUDH est pas franchement arbitraire hein...
                  • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Probablement pas plus que les 10 commandements, je pense. Ou n'importe quel autre ensemble d'idées rassemblées par un groupe de personne à une certaine période dans un certain contexte. Mais pas moins, non plus.

                    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Peut-être que tu as raison, mais dans mon for intérieur je pressents tout de même qu'une notion des droits humains doit exister fondamentalement quelque part. Enfin c'est très philosophique comme débat.

                      Quoi qu'il en soit le propos de ma réponse était plutôt de te remercier pour m'avoir fait sourire en lisant ta signature.

                      --
                      Il y a ceux qui comprennent le binaire et les autres ;)
          • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

            Posté par . Évalué à 2.

            Sachant que la neutralite du reseau est un concept reseau "dur" et google n'est pas telco, c'est un peu n'importe quoi.
            Sauf erreur de ma part, Google est un AS. Donc dire que ce n'est pas un telco, il n'est pas franchement très éloigné.
    • [^] # Re: Google va avoir des problèmes avec le monde du libre

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est vraiment un article completement débile.

      En résumé c'est, Ubuntu décide d'utiliser Yahoo par defaut plutot que google => Microsoft ne serait il pas en passe de ne plus être le grand méchant loup ?

      En réalité, Ubuntu passe à Yahoo, simplement par ce qu'ils paient plus cher que Google.
    • [^] # Mastodonte et agrégat

      Posté par . Évalué à 8.

      De mes petits yeux, de ma petite position, sans oeillères mêmes petites, voici ce que je vois :

      Un mastodonte qui ne touche à la neutralité du réseau. Qui code majoritairement du libre. Qui aide le libre par le biais d'un summer of code. Qui libère du code pas libre. Qui propulse le libre dans les poches de millions de personnes.
      A l'origine, le petit est devenu mastodonte pour deux raisons : qualité de son moteur, sobriété de son interface (là où les autres avaient des interfaces, des pages web, remplies de sal****** en tout genre et ça clignote et ça fait bing bing. La sobriété a plu.)

      De l'autre côté, un agrégat très hétéroclite, dont le seul point commun est l'attaque. De Ubuntu à la Fondation Mozilla, avec Yahoo et en passant par Microsoft et Apple... La seule chose les réunissant vraiment c'est de descendre par tout les moyens le mastodonte. Lorsque l'unité repose sur l'attaque, unité il n'y a pas.

      Greg Kroah-Hartman reste -il me semble- assez objectif, du moins délicat et poli. Il pointe les problématiques techniques. Et ne se mèle pas des grandes manoeuvres actuellement visant à fédérer l'infédérable pour contrer une société qui leur a chiper le bébé simplement parcequ'elle était meilleure.

      Moi, étant quelqu'un d'assez basique, je ne vois qu'une chose : le code reste libre (...)

      Au milieu de tout ça, il y a Adobe, qui cherche tant bien que mal à se débattre, à survire (je crois qu'on peux parler de survie aujourdhui, vraiment). Flash est en passe de se faire purement et simplement ejécter. Tout d'avord, rappellons le, parceque Flash n'est pas assez performant pour les plateformes embarqués, du moins, ils n'ont pas sû sortir à temps une version vraiment optimisée. Moi quant j'entends un Apple Fan sortir un "flash çapucestpaslibre" pour justifier qu'il s'en fout, je me marre (...) Air, l'autre techno, n'arrive pas à sortir le bec de l'eau. Il est vraiment temps pour Adobe de comprendre qu'aujoudrhui leur business model doit évoluer, et que la libération complète et totale de leur techno (en particulier Air) pourra seule leur assurer l'avenir.

      ps : tandisque Intel et Adobe travaille ensemble pour porter complètmeent Air sur Linux sur plateforme morestown et suivante... Novell, eux cherche à bourriner Apple avec leur Mono.

      Et moi, je me marre.
      (tant que kernel.org n'est pas obligé de se synchroniser sur le dépôt de google...)
      • [^] # Re: Mastodonte et agrégat

        Posté par . Évalué à 2.

        > A l'origine, le petit est devenu mastodonte pour deux raisons : qualité de son moteur, sobriété de son interface (là où les autres avaient des interfaces, des pages web, remplies de sal****** en tout genre et ça clignote et ça fait bing bing. La sobriété a plu.)

        et il est devenu comme les autres \o/ la gueule de la page d'acceuil...
  • # À la merci de Google ?

    Posté par . Évalué à -3.

    Il dit qu'il veut bien aider à résoudre le problème au niveau du noyau mais que seuls les ingénieurs Google peuvent adapter la couche utilisateur à ces changements.

    Pourtant, cette couche est aussi open-source. Qu'est ce qui l'empêche de faire des modifications là aussi ?
    • [^] # Re: À la merci de Google ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Les journées limitées à 24h ?
    • [^] # Re: À la merci de Google ?

      Posté par . Évalué à 9.

      C’est surtout que ça ne servirait à _rien_ de faire ces modifs si derrière le code n’est utilisé par personne, et qu'Android continue à utiliser sa version du code.

      Ce qu’il faudra faire c’est clairement modifier tout le code bas niveau (plateforme) d'Android, et pas seulement le noyau, car les devs d'Android ont décidé de faire leur propre ABI userspace/kernel. Ce qui ne plait pas aux développeur du noyau, car cette interface a été conçue sans aucune concertation; avec un simple « laché de code » à la fin pour rester en accord avec la GPL.
      • [^] # Re: À la merci de Google ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour moi ( avis personnel d'un néophyte en dev noyau ;) ).

        J'ai l'impression que les api/abi changent tout les 6 mois.

        On peux comprendre que google ne veuille pas modifier leurs pilotes en permanence surtout pour un changement d'interface inutile sur leur android.
        • [^] # Appelons un fork, un fork

          Posté par . Évalué à 5.

          Cela autorise surtout les tiers à développer de véritables drivers en userland sans avoir à se soucier de la GPL.

          Pour moi, Google a réellement fait un fork sans le dire et on vient juste de le découvrir.
          Je ne vois pas l'intérêt qu'aurait Google à s'aligner sur le kernel. La plupart des drivers pour les téléphones Google utilisent déjà l'API développée par Google. Dans toutes les évolutions kernel, je ne vois pas quel serait l'intérêt pour Google: un nouveau système de fichiers 64-bits réparti, la gestion de plus de 1024 cores, le support de bus de données exotiques, des cartes réseaux 10 Gigabits, un nouveau scheduler qui pourrait entraîner des différences de comportement du player H.264 (cf un bug récent en compression) ?
          Bref, à part des modifications renforçant la sécurité ou les performances, la grande majorité des évolutions du kernel est inutile pour Google. Et plutôt que de mettre des développeurs à travailler sur l'alignement kernel Google vs Linux, ils peuvent justement travailler sur les aspects sécurité/performance de leur version sans que cela gêne tous les tiers qui travaillent avec la plateforme Android.

          Je pense que le kernel Linux a fait gagner énormément de temps à Google en fournissant un OS fiable, performant et open-source.
          Désormais, ils sont capable de faire vivre leur version seul (et ils y ont finalement plus d'intérêt que nous).
          • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            >>> Désormais, ils sont capable de faire vivre leur version seul (et ils y ont finalement plus d'intérêt que nous).

            Personne ne fait ça dans l'embarqué !
            Certes les gens qui font de l'embarqué ont une politique noyau assez spéciale puisqu'habituellement ils choisissent en noyau particulier (par exemple le 2.6.10) et ils l'adaptent à leur besoins particuliers pour le déployer dans leurs bidules.
            Ils doivent assurer seuls le support de ce noyau modifié (ou plus souvent ils n'assurent rien du tout et se foutent complètement des trous de sécu) dans tous les bidules d'une génération donnée.
            Ensuite, pour la génération suivante, ils choisissent un autre noyau (par exemple le 2.6.32) et ils recommencent le cycle.

            Cette méthode est sous-optimale car toutes les modifs apportées sur le 2.6.10 doivent êtres reportées vers le 2.6.32 à grand frais (car le travail d'adaptation n'est pas trivial après tout ce temps). Ils auraient intérêt à travailler avec l'upstream pour intégrer leurs modifs dans la branche principale.
            L'important ici c'est qu'aucune firme ne garde un noyau modifié ad vitam aeternam. Ils se resynchronisent tous à un moment ou a un autre tout simplement parce qu'ils n'ont pas les reins assez solides pour porter seuls un OS à bout de bras.

            Google est gros mais est-ce qu'il est suffisamment gros pour garder leur fork définitivement séparé et pour continuer à le développer au même rythme effréné que la branche de Linus ?
            Plus important: quel serait l'intérêt pour eux de se priver de la force de travail gratuite de tous les devs noyau du monde pour faire leur truc dans leur coin ?
            • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Plus important: quel serait l'intérêt pour eux de se priver de la force de travail gratuite de tous les devs noyau du monde pour faire leur truc dans leur coin ?

              Avoir un contrôle total de se qui se passe dans leur version?
            • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

              Posté par . Évalué à 2.

              quel serait l'intérêt pour eux de se priver de la force de travail gratuite de tous les devs noyau du monde pour faire leur truc dans leur coin ?

              Le contrôle ?
              Pousser leurs technos dans le kernel officiel ?
              Montrer qu'ils sont capables de s'en passer ?
              Stabiliser les ABI/API ?
              • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                L'ABI (ou API 'javoue que pour moi c'est assez flou tout ça) noyau/userland ne change quasiment jamais. Pour s'en convaincre il suffit de faire un coup de make menuconfig et de regarder le nombre de paramètres de configuration du noyau qui sont là uniquement pour assurer la compatibilité avec des machins dépréciés.

                Un autre moyen de s'en convaincre est de chercher dans la LKLM l'engueulage Torvald vs lancien mainteneur du sous système tty quand, après la correction d'un très vieux bug dans ce système, de nombreux logiciels qui prenaient en compte ce bug s'étaient mis à déconner (Emacs par exemple). Cela a conduit à un changement de mainteneur et à la réintroduction du comportement attendu.

                La stabilisation est un faux arguement. Le contrôle de ces ABI/API en est un vrai et c'est sans doute ce qui est essentiel pour google.
                • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

                  Posté par . Évalué à 4.

                  l'ancien mainteneur de tty n'etait "que" Alan Cox et il y a eu changement de mainteneur parceque Alan Cox a peu apprecie l'enguelade, bien qu'etant habitue a Linus, et surtout a dis un truc du style "Je vous laisse le soin de maintenir ce joli plats de spaghettis tout pourris". Il avait casse des trucs pour justement commencer a faire le menage dans ce code...

                  mais pour en revenir a la stabilite, en effet cela montre que c'est plutot stable ... meme si c'est au prix d'un code immonde ou vieillot .
                • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Lorsque je parlais de stabilisation ça n'était pas dans le sens "stable à l'utilisation" mais "stable dans son évolution" : en contrôlant sa propre branche Google ne modifie/fait évoluer que ce qui l'intéresse réellement et peut ainsi prévoir et planifier le dev en relation avec le kernel de façon plus claire et logique dans ses objectifs.

                  La stabilisation est un vrai argument, lorsqu'on parle de la même stabilisation.
            • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

              Posté par . Évalué à 3.

              En même temps, la GPL n'oblige qu'à reverser le code pas à merger sur la branche principale. Et il ne faut se plaindre que des forks soient possibles, sinon il fallait pas migrer sous git mais sous SVN ;)

              D'ailleurs, tu illustres toi-même que le monde de l'embarqué est à part car ils n'ont pas besoin d'un grande part du kernel.
              C'est donc que visiblement il n'y a pas que Google que ca dérange.

              La question serait peut-être de se demander s'il ne devrait pas y avoir une branche intermédiaire qui correspondrait à un sous-projet pour toutes les architectures embarquée. A partir de là chaque version pourrait diverger à sa guise (Maemo, Android, ...) et relivrer sur cette branche tandis que des synchros régulières avec la main peuvent être prises en charge en commun.

              Chacun fait un pas vers l'autre.

              Mais ca existe peut-être déjà ou c'est peut-être ce qui est proposé par Greg Kroah-Hartman.
          • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

            Posté par . Évalué à 5.

            Il ne faut pas mettre tout Google dans le même panier. Les développeurs de ChromeOS ont annoncé clairement qu'ils allaient faire des efforts pour être maintream (reste à encore à prouver, certes). De même, les technos utilisées dans les data centers Google sont destinées à être réintégrées au noyau:
            http://lwn.net/Articles/357658/
            http://lwn.net/Articles/366772/

            Du coté d'Android, Google a le cul entre deux chaises car ils doivent allier les intérêts d’un développement rapide (une nouvelle version tous les 6 mois, un téléphone supporté par Google tous les 3 à 2 mois), et une forte compétitivité sur le marché des mobiles qui fait que tout le développement a lieu de manière fermée. C’est une vision à court terme, mais qui marche (pour l'instant).
          • [^] # Re: Appelons un fork, un fork

            Posté par . Évalué à 6.

            Je ne vois pas l'intérêt qu'aurait Google à s'aligner sur le kernel. La plupart des drivers pour les téléphones Google utilisent déjà l'API développée par Google.

            google ne fait pas que des téléphones. Ils prévoient également d'équiper des netbooks avec chromeOS, ils ont également des serveurs, ce qui place vraiment les 3 préoccupations principales du noyau linux, avec tous ses aspects, au coeur de l'activité de google : l'embarqué (android), le "bureau" avec chromeos et les serveurs.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: À la merci de Google ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Pensez-vous qu'avec un kernel en BSD, le code aurait été reversé ou aurait-on assisté à un fork proprio ?

          Vous avez 2 h
          • [^] # Re: À la merci de Google ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Google a libéré également toute les parties d'Android développés pour l'occasion. L'ouverture était donc bien dans leur attention.

            De plus, l'ouverture fait carrément partie de leur stratégie pour répandre Android chez leurs partenaires.
            • [^] # Re: À la merci de Google ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Vivivi
              http://www.freedom-to-tinker.com/blog/sjs/android-open-sourc(...)

              En tout cas ca bouge dans le monde de l'embarqué puisque même Symbian s'y met
              http://www.wired.com/gadgetlab/2010/02/symbian-operating-sys(...)


              Similar as it may sound to Android’s promise, there are major differences, says Williams.

              “About a third of the Android code base is open and nothing more,” says Williams. “And what is open is a collection of middleware. Everything else is closed or proprietary.”

              Symbian is also ahead of Android in that it will publish its platform roadmap and planned features up to 2011, he says. And anyone can influence that roadmap or contribute to new features.

              “Open source is also about open governance,” says Williams. “It’s about letting someone other than one control point guide the feature set and the asset base.”
        • [^] # Re: À la merci de Google ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Évidemment pas, les ABI du noyau Linux à l’interface userspace/kernel sont stables et ne changent (presque) jamais. Si des bugs existent dans cette ABI, ils sont préservés, et leur comportement va rester le même pendant des années.

          Après, pour ce qui est de l’API interne du noyau Linux, il peut arriver qu’elle change, toujours selon des besoins. Et donc non on ne peut pas « comprendre que google ne veuille pas modifier leurs pilotes en permanence », puisque le gros avantages à être intégré dans le noyau c’est que ce sont le développeurs du noyau qui font ces changements pour toi. C’est gratis.

          Il ne te reste plus qu’à tester et vérifier que ça marche, ce qui est le cas la plupart du temps car les changements sont non fonctionnels.
          • [^] # Re: À la merci de Google ?

            Posté par . Évalué à 2.

            puisque le gros avantages à être intégré dans le noyau c’est que ce sont le développeurs du noyau qui font ces changements pour toi. C’est gratis.

            Si tu en avais profite pour lire les autres articles du blog de GKH, tu aurais pu realiser que les pilotes ne migrent pas uniquement de la branche staging vers la branche principale, ca marche aussi dans l'autre sens.

            Croire qu'une fois que les pilotes sont dans le noyau, ils peuvent s'en laver les mains et ne plus rien avoir a faire, c'est etre completement a cote de la plaque.

            Donc non, c'est pas gratis, il faut payer des gens pour faire la maintenance (il y a eu personne pour faire le boulot dans la branche staging, ca va pas changer tout d'un coup une fois dans la branche principale, surtout si Google ne se resynchronise pas sur le noyau officiel), sinon tes drivers vont etre marques deprecated, puis degager dans staging avant d'etre definitivement supprimes.
            • [^] # Re: À la merci de Google ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu n’as pas du lire la dernière phrase de mon commentaire qui adressait justement ce point.
      • [^] # Re: À la merci de Google ?

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est pas aussi le signe que le noyau Linux ne répond pas à un besoin ?

        (c'est une vraie question, d'ailleurs ce serait intéressant de savoir pourquoi ils n'étaient pas contents avec l'existant)

        Google n'a pas fait qu'un lâcher de code, Ils ont aussi mis sur le marché 1.5 millions de téléphones avec le noyau Linux dedans. [1]

        A la louche, ça veut dire que 5% [2] des noyaux linux qui tournent dans le monde sont sous Android.

        Donc ce n'est pas entièrement de la responsibilité de Google d'éviter le fork. Les développeurs du noyau ne peuvent pas passer à côté.

        [1] http://www.appleinsider.com/articles/09/11/03/canalys_q3_200(...)
        [2] http://counter.li.org/
        • [^] # Re: À la merci de Google ?

          Posté par . Évalué à 8.

          La question est pertinente, je pense que les modifications faites par Google apportaient vraiment quelque chose:
          - les wake locks permettent de mieux gérer l’énergie en instaurant une politique de tout est toujours éteint. Aux applications d’allumer le périphérique dont elles ont besoin(écran, cpu, wifi, etc.) en prenant un verrou, et en le maintenant tant qu’elles en ont besoin. Dès les verrous relaché, tout se remet en veille. C’est très efficace pour les système mobiles qui dépendent fortement de la batterie.
          Seulement, selon les développeurs kernel, ce n’est pas au noyau de décider la politique de gestion d’énergie, mais à l’espace utilisateur.
          http://www.kandroid.org/android_pdk/power_management.html
          - binder c’est une autre histoire, puisque c’est un système de communication inter-processus complet qui a été importé et ajouté au noyau. Certainement qu’ils en avaient une utilité, puisque binder est intégré jusqu’au plus haut niveau et est utilisé entre les applis pour communiquer de manière primitive.
          • [^] # Re: À la merci de Google ?

            Posté par . Évalué à 2.

            > Seulement, selon les développeurs kernel, ce n’est pas au noyau de décider la politique de gestion d’énergie, mais à l’espace utilisateur.
            Linux étant un noyau généraliste, ils ont tout à fait raison.
            • [^] # Re: À la merci de Google ?

              Posté par . Évalué à 4.

              De ce que je vois, mais je dois sûrement rater un truc, les applis en espace utilisateur ont tout le contrôle ici.

              Si tu veux que tout soit allumé tout le temps, tu lances une appli en espace utilisateur (init, pourquoi pas) pour qu'elle verrouille tous les périphériques, par exemple, et pleins d'autres trucs sont possibles.
              • [^] # Re: À la merci de Google ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                De la même façon, tu peux avoir une application en espace utilisateur qui centralise la gestion des periphériques. C'est ce qui est fait avec freesmartphone.org, tu veux utiliser le gps, tu dit "j'utilise le gps" via dbus. Ça l'allume si besoin, et ça le garde allumé ( http://wiki.openmoko.org/wiki/FSO_Resources ).

                Donc je vois pas pourquoi est ce que google pousse ça dans le noyau, surtout si ils forcent tout le monde à passer par leur api en userspace dans tout les cas. Mais peut etre que je dit une connerie.
                • [^] # Re: À la merci de Google ?

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Je suis d'accord, il semble évident que Google n'a aucun intérêt à soutenir des projets libres. Je me demande quel est le gain de procéder de cette manière, parce que le principe du développement est quand même de ne pas réinventer la roue.

                  Peut être manquent-ils de chefs de projet sensibilisés à l'open source et qui ne partagent pas la vision du free software as in freedom not in free beer.

                  C'est quand même dommage que tous les retours de google ne profitent pas au logiciel libre, alors que c'est une des plus puissantes entreprises d'informatique au monde.

                  Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                  • [^] # Re: À la merci de Google ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    /troll
                    Deja, regarde comment ils utilisent Cgroup depuis peu de temps, déjà ça te fera ça en plus.
                    A part google, je ne connais personne d'autre qui l'utilise, à se demander dès fois pkoi les dev noyal se décarcasse. A part pour faire rougir de honte le noyau de solaris ...
                    /toll
          • [^] # Re: À la merci de Google ?

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est presque de la "politique" ici, entre guillemet.

            C'est un problème de gestion du projet : les devs du noyau Linux ont une idée très précise et un processus de décision assez strict pour ça. Les contributeurs externes qui ne sont pas d'accord sont invités soit à faire changer d'avis les devs du noyau, soit à modifier leur code, soit à s'en aller.

            S'investir dans un processus pareil c'est pas neutre, et du point de vue de google à mon avis jouer le jeu de ce côté là c'est un peu perdre de leur liberté du point de vue de leur vision du code. Ils doivent estimer que le jeu n'en vaut pas la chandelle dans ce cas là, j'imagine.
      • [^] # Re: À la merci de Google ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Le laché de code n'est il pas bien ?
        Biens sûr travailler en concertation serait peut être l'idéal, mais était ce vraiment utile ? et pour tous ? Pourquoi Google chercherait à "faire plier" le kernel mainstream pour ses besoins ? "dont be evil". Ils lachent du code, c'est une des raisons d'être de la branche staging, entre autres. Le code atteris, est relu, vérifié, amélioré le cas échéant. Là, personne n'en à l'utilité, et Google non plus. Ce laché de code, tout le monde a pû le réviser. Puis il est ejecté de la branche car non maintneu : pas d'intérêt interne ni externe, donc. Dans quelques temps, nul doute qu'il y aura un autre laché de code de la part de google : ils auront synchroniser avec mainstream, fait les adaptations dont ils ont besoin, puis ils feront un nouveau laché de code. Et si dedans il y a des éléments utiles à d'autres, ils seront repris, sinon cce laché aussi sera ejecté.
        Après avoir réfléchi, il me semble qu'on est vraiment là en présence d'un vrai bon exemple du "dont be evil". Pas plus, pas moins.

        Maintenant, va t on voir une accélération de la gpl-v3 dans le noyau ? Cela sera révélateur de "la concertation"...
        • [^] # Re: À la merci de Google ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense qu'il est plus intéressant de regarder le travail en relation avec l'architecture ARM. (la société a d'ailleurs rejoint récemment la LiFo). C'est certainement ici, avec cette partie là, que le débat de cette dépêche a le plus de grain à moudre, en fait.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.