Journal LibreOffice vs Apache OpenOffice

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
53
5
juin
2015

Un journal bookmark pour signaler la parution d'un très intéressant document comparant les fonctionnalités de LibreOffice et d'Apache OpenOffice :

http://www.nouenoff.nl/downloads/LibreOffice_AOO_CompetitiveFeatureMatrix_20150318.pdf

Dans ce pdf de 60 pages sont listées les différences entre les deux suites bureautiques (et ce dans tous les domaines). C'est impressionnant de voir l'écart gigantesque qui s'est creusé entre LO et AOO.
Mais finalement c'est normal quand on regarde les statistiques des commits comme l'avait fait LWN dans cet excellent article récapitulatif.
Sur une période d'un an (entre mars 2014 et mars 2015) voici ce que révélait l'article :

Appache OpenOffice

Nombre de devs ayant fait au moins un commit = 16
Nombre total de commits = 381

LibreOffice

Nombre de devs ayant fait au moins un commit = 268
Nombre total de commits = 22 134

Près de 60 fois plus de commits ! Pas étonnant qu'on se retrouve avec la téra-tonne d'améliorations évoquées dans le pdf du début.
Je laisse la conclusion à l'un des deux auteurs du document en question :

In my opinion now is the moment for all to let OpenOffice be just what it is: an important part of history.

  • # les deux

    Posté par . Évalué à -3.

    Pour moi, c'est le concept même de "suite office" qui fait parti de l'histoire.

    Sinon, objectivement, la suite microsoft est encore à des années lumières de libreoffice.

    • [^] # Re: les deux

      Posté par . Évalué à 10.

      Sinon, objectivement, la suite microsoft est encore à des années lumières de libreoffice.

      Je suis d'accord avec toi

      Pour les experts (les fameux "Power Users")
      Pour le Bling-Bling
      Pour le marketing

      En revanche pour le quotidien des 90% utilisateurs (je peux même descendre à 80% en suivant la règle des 80 / 20) libreoffice tient la comparaison avec MsOffice.

      Et comme toi, je pense être objectif .

      • [^] # Re: les deux

        Posté par . Évalué à -10.

        Non. Objectivement, la compatibilité avec le OOXML de Office est encore un énorme frein à l'adoption de LibreOffice, même pour le 80%. Que je sois clair, je ne dis pas que c'est la faute des devs de LibreOffice, mais le fait demeure : ouvrir un document Office sur LibreOffice est encore une loterie côté mise en forme, images, tableaux, etc.

        • [^] # Re: les deux

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 06/06/15 à 03:43.

          tant mieux, cela permet de promouvoir ODF, qui est le choix de l'administration :-)

          cf. https://linuxfr.org/users/cbri/journaux/les-echos-guerre-de-religions-entre-ooxml-et-l-odf

          l'interopérabilité c'est aussi prendre en compte qu'un des candidats est défaillant et ne sait pas reconnaître un format libre et ouvert :-)
          Bizarrement, certains croient qu'un format fermé devrait être reconnu correctement. Problème de compréhension ?

          • [^] # Re: les deux

            Posté par (page perso) . Évalué à -10.

            Bizarrement, certains croient qu'un format fermé devrait être reconnu correctement. Problème de compréhension ?

            Certains croient surtout que le non support d'un format largement diffusé n'est pas important. Ca s'appelle la gestion de l'existant.
            fermé ou pas, qu'est-ce qu'on s'en fout quand on regarde juste celui qui est le plus utilisé.

            Toi, tu te focalises sur la notion de "fermé", qu'il existe ou pas.
            Les autres se focalisent sur la notion de "existant", qu'il soit fermé ou pas.
            Oui, il y a un problème de compréhension.

            qui est le choix de l'administration :-)

            C'est bien connu, l'administration française c'est la référence pour le monde entier (comprenant les entreprises françaises)
            Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

            Note : ça ne veut pas dire que ODF c'est nul (je n'ai pas d'avis, car la dernière fois que j'ai regardé ODF et OOXML étaient aussi mal définis l'un que l'autre, et l'un comme l'autre n'ont pas assez d'implémentations différentes pour pouvoir dire que c'est bien défini, c'est pour le moment juste une bataille d'une entité contre une autre, bref ex-aequo). Juste que je fais remarquer ce n'est pas en sortant des phrases de cet acabit que ça peut convaincre (à moins qu'on souhaite promouvoir OOXML par l'absurde et le ridicule)

            • [^] # Re: les deux

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Bonjour,

              Fin juin, la commission européenne a organisé une réunion à propos de ICT et procurement, logiciels libres et standards ouverts. La représenante d'Estonie a expliqué que chez eux, ils utilisent des formats ouverts et des logiciels libres et surtout ont un principe légal : le citoyen est maitre de TOUTES les données qui le concernent. Et l'administration doit lui répondre sur tous les usages. Ceci a des effets très importants parfois inattendus et dérivés.

              Ils ont aussi décidé de ne pas avoir d'existants IT à gérer. QUand il y a trop de modifications à faire dans un logiciel ou quand il devient agé, ils ont décidé de tout refaire. Et de ne faire que des petits projets (selon la méthode agile). Résultat : des couts globaux de IT 50 fois inférieurs à ceux d'états de tailles comparable.

              Et pour les formats bureautiques : comme tout le monde, ils galèrent avec les formats MS compatibles avec rien sinon eux mêmes !! Mais ils essayent vigoureusement de s'en défaire.

              npettiaux

          • [^] # Re: les deux

            Posté par . Évalué à -10.

            Le probleme dans ta logique est qu'OOXML n'est pas fermé.

            • [^] # Re: les deux

              Posté par . Évalué à 10.

              La norme OOXML fait plus de 7 000 pages, et n'est même pas implémentée correctement par Microsoft (ce qui revient de facto à dire que le format des fichiers docx et consorts n'est pas un format ouvert, mais une variation propriétaire autour d'un format ouvert, lui même trop dense pour être implémentable)

              À côté de ça la spécification OpenDocument fait 1200 pages à tout casser, ce qui est quand même bien plus raisonnable si on souhaite laisser exister des implémentations alternatives (mais ce n'était évidemment pas le plan de Microsoft en publiant la spécification OOXML)

              sources :
              - http://www.linuxveda.com/2014/11/29/never-use-microsofts-ooxml-pseudo-standard-format/
              - http://www.onlamp.com/pub/a/onlamp/2007/06/14/achieving-openness-a-closer-look-at-odf-and-ooxml.html?page=2
              - https://www.oasis-open.org/standards#opendocumentv1.2 (pour la spécification OpenDocument)
              - http://www.ecma-international.org/publications/standards/Ecma-376.htm (pour la spécification OOXML)

              • [^] # Re: les deux

                Posté par . Évalué à 2.

                Et si la spec ooxml faisait 1200 pages tu te plaindrais qu'elle est pas assez specifie.
                On peut jamais gagner en fait.

                On note au passage que l'argument "tout ce que le libre demande c'est une spec, et nos codeurs hors du commun se chargeront du reste" est une grosse connerie. On avait d'ailleurs vu la meme chose avec les specs des drivers ati.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: les deux

                Posté par . Évalué à 0.

                Merci pour ce grand moment d'humour !

                Ravi de voir que tu préfères un format de document sans description de formules ou de change tracking (ODF 1.2 n'est pas ISO) a un format qui lui décrit tout en long et en large parce que cela ferait trop de pages…

                Je notes aussi que ce merveilleux ODF si compact n'est implémenté correctement par personne plus de 8 ans après sa standardisation.

                Mais tu arrives quand même à me dire qu'ODF est mieux alors que les faits prouvent clairement qu'il n'a pas fait mieux niveau interopérabilité

                • [^] # Re: les deux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Je notes aussi que ce merveilleux ODF si compact n'est implémenté correctement par personne plus de 8 ans après sa standardisation.

                  Je note que c'est la meme pour OOXML, donc bouaf , un partout la balle au centre.

                  Vivement la prochaine news sur libreoffice qu'on puisse relire les memes debats.

                  • [^] # Re: les deux

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tout à fait, un partout. Et c'est bien ça qui me fait rire vu que ce que l'on m'a répété sur ce site il y a quelques années quand je disais qu'ODF était incomplet et intimement lié a OO.

                • [^] # Re: les deux

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Je notes aussi que ce merveilleux ODF si compact n'est implémenté correctement par personne plus de 8 ans après sa standardisation.

                  Tu veux dire que Microsoft et ses quelques centaines de developpeurs payes a fait un trravail de merde pour implementer leur norme mais aussi ODF? Et que en plus ils mentent quand ils disent que ODF1.1 et maintenant ODF1.2 sont implemente dans Microsoft Office?

                  • [^] # Re: les deux

                    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 07/06/15 à 22:03.

                    Pourquoi tu évites le fond du sujet et préfères te rabattre avec ton fiel sur MS (comme d'hab) ?

                    Tu as oublié toutes ces belles paroles que tu nous as sorties il y a des années comme quoi ODF était tellement mieux et plus pérenne que OOXML car lui allait offrir un vrai format de document bien décrit et tout et tout contrairement à ce OOXML énorme, mal décrit avec soi-disant des parties manquantes et offert par le mal incarné ?

                    Mince hein, aujourd'hui tu nous dis toi-même qu'il n'a pas d’interopérabilité avec ODF… Plus de 8 ans et Google/Oracle/IBM/le monde du libre/etc… ne sont pas foutu de faire passer un document ODF d'un soft à l'autre.

                    Bref, les faits parlent d'eux-mêmes : OOXML n'est pas pire qu'ODF niveau interopérabilité

              • [^] # Re: les deux

                Posté par . Évalué à 2.

                Elle n'est surtout pas utilise dans sa forme officiel (pas le truc qui est juste la traduction du format binaire) par defaut par Microsoft alors que cela avait ete promis il y a … 7 ans.

              • [^] # Re: les deux

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Qu'est-ce qui te fait dire qu'un document de 7 000 pages est inutilisable, mais qu'un de 1 200 pages est tout à fait utilisable ?

                As-tu comparé les deux ? À quel moment un document devient-il inutilisable parce qu'il est trop gros ?
                Y a-t-il autant d'exemples dans les deux cas ? Est-ce le même format, tout bêtement (police, interligne, …) ?
                Est-ce que le standard est totalement défini dans le document, ou faut-il se référer à une implémentation existante ?

          • [^] # Re: les deux

            Posté par . Évalué à 6.

            l'interopérabilité c'est aussi prendre en compte qu'un des candidats est défaillant et ne sait pas reconnaître un format libre et ouvert :-) Bizarrement, certains croient qu'un format fermé devrait être reconnu correctement. Problème de compréhension ?

            Non. Je ne parlais pas d'interopérabilité. Si j'avais voulu en parler, j'aurais simplement dit que le OOXML devrait tout simplement être reconnu pour ce qu'il est, une façade inutile à un format propriétaire et fermé.

            Je répondais à la question :

            pour le quotidien des 90% utilisateurs (je peux même descendre à 80% en suivant la règle des 80 / 20) libreoffice tient la comparaison avec MsOffice.

            90% des utilisateurs ne peuvent pas "prendre en compte" ou "reconnaitre" qu'un des candidats est défaillants. C'est tout. Je le disais dans mon message : je ne blâme pas LO. J'énonçais simplement un état de fait.

            Si j'envoie un CV à une boîte qui n'accepte pas les PDF (oui il y en a) et qu'il sort moyennement bien de leur côté sur Office, non, ils ne "prendront pas en compte qu'un des candidats est défaillants". Même chose pour un devis, une proposition de projet, un document comptable, peu importe.

            La solution (car il y en a une), elle ne passe pas par "la compréhension" de quelque chose dont se fichent 90% des gens. C'est comme pour toutes les normes et les lois qui les appliquent : elles sont là justement pour que personne n'ait à comprendre, en dehors de ceux dont c'est le champ d'expertise.
            Malheureusement, en France du moins, une telle loi a été court-circuitée par la fourberie d'une entreprise (et je pèse mes mots). C'est dommage, mais ça ne signifie pas qu'il faille abandonner pour autant.

            En l'état, toutefois, oui la compatibilité déficiente de LO avec la suite Office, même si ça n'a rien à voir avec les compétences des devs ou la qualité de LO est un frein à son adoption.

          • [^] # Re: les deux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            tant mieux, cela permet de promouvoir ODF, qui est le choix de l'administration :-)

            ? je reçois 99,99% de .doc ou .docx ici…

            les pixels au peuple !

        • [^] # Re: les deux

          Posté par . Évalué à 5.

          Objectivement, je me contre fou des OOXML car mes documents, en tant qu'utilisateur lambda, je les créés à partir de LO au format ODF. Et en règle général le peut de fichiers Office que je reçois s'ouvrent bien.

        • [^] # Re: les deux

          Posté par . Évalué à 10.

          Il ne faut pas exagérer. Le seul fichier OOXML que j'ai vu me faire des misères ces 12 derniers mois est un fichier XLSX de 90 Mo qui effectivement fait crasher mon LO. Pour le reste, il gère très bien les fichiers courants, ce qui n'était pas le cas il y a encore 2 ou 3 ans. Aujourd'hui, je n'ai aucune inquiétude quand j'envoie ou reçois du OOXML de partenaires. Ou du moins pas plus que si j'utilisais MS Office, avec la peur que mon correspondant d'en face ait des problèmes parce qu'il est sous Mac ou pas exactement sous la même version de MS Office.

      • [^] # Re: les deux

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        D'habitude, je sors l'exemple simple et éliminatoire du correcteur grammatical.
        Bon, testé LibreOffice 4.4, il a quelque chose. Pas un correcteur grammatical, mais un vérificateur grammatical (il ne propose pas une correction, juste il dit que ça ne va pas).
        J'adapte donc : c'est quand même limite pour une tonne de monde, LO n'a toujours pas de correcteur grammatical (bien qu'il est un vérificateur, certes).

        Note : différence entre vérifier et corriger. taper "je suit parti". Write dit "vérifier l'accord" et démerde-toi, Word propose "suis" et tu cliques et c'est fini.

        Penser que c'est juste du marketing/bling-bling est surtout se mettre des oeillères, refuser de regarder en face les choses. Ce n'est pas comme ça qu'on arrive à proposer une alternative, mais si ça fait plaisir… En attendant LO est utilisé surtout une caractéristique forte : son prix. Pas autre chose.

        • [^] # Tu étais où ces derniers temps ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Il y a eu 5 contenus dont une dépêche sur Grammalecte en l’espace d’un mois, je ne comprends donc pas ta remarque sur le manque de correcteur dans libreoffice.
          C’est sous forme de module, et il n’est pas installé par défaut d’accord. Mais dire qu’il n’y en a pas, ça ne me semble pas tout à fait exact.

          Après effectivement LO n’offre peut-être pas toutes les fonctionnalités d’Office, je sais pas mais peux-tu m’en citer une qui manque ou qui ne soit pas satisfaisante dans LO et disponible dans Office ? Je ne l’utilise pas souvent donc des exemples seraient utiles.

          GPG fingerprint : 7C5E 1E77 299C 38ED B375 A35A 3AEB C4EE FF16 8EA3

          • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

            Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 06/06/15 à 09:17.

            C’est sous forme de module, et il n’est pas installé par défaut d’accord. Mais dire qu’il n’y en a pas, ça ne me semble pas tout à fait exact.

            Il n'y en a pas. Ce qu'il y a, c'est un truc en plus (ça s'appelle Grammalecte, pas LO, sans compter que ça marche que pour une seule langue, donc loin d'être complet, faut se limiter à une langue sachant que le monde a plus d'une langue). La majorité des gens ne vont s'amuser à chercher à droite à gauche des extension pour une chose jugée de base.
            La, c'est bien les geeks dans leur tour d'ivoire (bon, ça évolue quand même, avant c'était "tient tape xxxx c'est évident", comme quoi même eux évoluent) et ne pas comprendre que les modules par défaut sont important.
            Mais le plus rigolo, c'est que ces mêmes personnes vont dire ensuite que Windows n'est pas livré avec un éditeur de texte par exemple, alors que c'est sous forme de module (genre installer LO)!

            Deux poids, deux mesures. Faut surtout avoir la conclusion en premier, et après on cherche à y arriver sans faire attention à être cohérent et honnête. Ou alors c'est une démonstration par l'absurde que LO est moins bien que MS Office que j'ai loupé?

            • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

              Posté par . Évalué à 10.

              Deux poids, deux mesures. Faut surtout avoir la conclusion en premier, et après on cherche à y arriver sans faire attention à être cohérent et honnête.

              Bravo ! Tu viens de décrire ton propre comportement dans à peu près 90% des conversations ! Tu y ajoutes un peu d'arrogance et une répétition pas comique du tout et tu comprendras pourquoi tu te prends des moinssage alors qu'auparavent, tu avais un peu plus de considération.

              • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                Posté par . Évalué à 10.

                auparavent

                Un paravent ? Pour quoi faire ? o_O

                Avec zenitram c'est plutôt un paralourd qu'il faudrait.

                splash!

              • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 06/06/15 à 15:08.

                qu'auparavent, tu avais un peu plus de considération.

                Laissez les paravents en dehors de cette histoire.

                Un correcteur grammatical et orthographique pour LO digne de ce nom, ça devrait être une cause nationale.

                N'est-ce pas, M'dame la Ministre  ?

            • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

              Posté par . Évalué à 4.

              sans compter que ça marche que pour une seule langue, donc loin d'être complet, faut se limiter à une langue sachant que le monde a plus d'une langue

              Tu peux en trouver d'autres pour d'autres langue :
              http://www.techrepublic.com/blog/five-apps/five-libreoffice-extensions-to-help-you-catch-grammar-problems/

              Mais le plus rigolo, c'est que ces mêmes personnes vont dire ensuite que Windows n'est pas livré avec un éditeur de texte par exemple, alors que c'est sous forme de module (genre installer LO)!

              Alors que toi une fois que les distributions incluront ce genre d'outils par défaut tu nous expliquera que gramalec c'est à des années-lumières de ce que fais l'outil de MS et que les gens qui te répondent sont dans des tours d'ivoire etc, etc (tu ne trouve pas ça fatiguant ?).

              Si tu veux quelque chose de complet et utilisable maintenant que ce soit avec LibO ou Office tu t'achète une licence antidote et oui ça ne fais que le français, mais ça le fait tellement mieux.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 06/06/15 à 12:46.

                Alors que toi une fois que les distributions incluront ce genre d'outils par défaut tu nous expliquera que gramalec c'est à des années-lumières de ce que fais l'outil de MS et que les gens qui te répondent sont dans des tours d'ivoire etc, etc (tu ne trouve pas ça fatiguant ?).

                Je tiens à dire que Language Tool (je n’ai pas vraiment essayé à fond grammalecte) est vraiment meilleur que le correcteur grammatical de Word (qui reste une belle bouse quand même). De ce côté donc, les produits Libres n’ont rien à envier à MS. Bien sûr, Antidote c’est vraiment au-dessus de tout ça !

                (Sans parler de de l’affirmation débilement trollistique initiale : « Sinon, objectivement, la suite Microsoft est encore à des années-lumière de LibreOffice. », pour avoir l'obligation d’utiliser MS Word assez souvent, si je reviens systématiquement avec bonheur à LO, c’est bien parce que Word est vraiment mal foutu… Notamment ce bandeau ergonomiquement inadmissible…)

                • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                  Posté par . Évalué à 6.

                  (Sans parler de de l’affirmation débilement trollistique initiale : « Sinon, objectivement, la suite Microsoft est encore à des années-lumière de LibreOffice. », pour avoir l'obligation d’utiliser MS Word assez souvent, si je reviens systématiquement avec bonheur à LO, c’est bien parce que Word est vraiment mal foutu… Notamment ce bandeau ergonomiquement inadmissible…)

                  Ouai enfin… les deux sont de la daube.

                  Word a presque abandonné la notion de style nommé et propose maintenant un outil super pratique de copier/coller de style (sans pour autant que ça ne colle vraiment de style prédéfini). Le fait d'avoir une preview instantanée d'un style qu'on applique est vraiment pratique.

                  LibO ben c'est Office2003 avec sa gestion des styles inutilisables (hiérarchie des styles impossibles à repérer, inexistence de lien entre les style de texte et les styles de paragraphe,…).

                  Sincèrement personne de sensé peut affirmer sérieusement que ces outils sont bien fait, ils ne le sont pas.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à -8.

                    Le fait d'avoir une preview instantanée d'un style qu'on applique est vraiment pratique.

                    Je n'avais même pas osé imaginer que ce n'était pas fait, on est en 2015, pas en 2005.
                    Mais en effet, je viens de tester la dernière version de LO, et… Toujours en mode "tu dois appliquer le style pour voir ce que ça donne", comme en 2005 (et encore, pour MSO je suis sûr que la version 2010 le fait déjà, faudrait savoir pour avant).

                    Qu'on préfère le libre (et surtout le gratuit?), pas de soucis, mais oser affirmer que LO est aussi bien que MSO même pour les gens n'utilisant pas de fonctions avancées, c'est simplement ne pas comprendre ce qui fait la différence entre un produit "pas mal techniquement" non utilisé et un outil utilisé (car agréable à utiliser, et non pas juste technique). Et les libristes ne comprennent pas pourquoi leurs outils adorés ne sont pas utilisés, vraiment? Heureusement que Mozilla n'a pas fait qu'un produit technique, mais bien fait attention à l'expérience utilisateur… Mais qu'est-ce que c'est difficile à comprendre pour d'autres!

                    Note : ça ne veut pas du tout dire qu’il ne faut pas utiliser LO, surtout vu le prix de la concurrence et donc la dépense qui ne vaut pas le coup surtout par exemple dans les administrations publiques qui sont de l'argent public, mais balancer que LO est au niveau de MSO est juste passer pour ridicule et ne pas pouvoir sérieusement être écouté au vu du ridicule de l'affirmation.

                    • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                      Posté par . Évalué à 10.

                      agréable à utiliser

                      Non Word n'est pas agréable à utiliser. TOUS les utilisateurs de suite bureautiques se plaignent de la gestion des styles soit parce qu'elle est peut utilisable (pour les utilisateurs avancés) soit parce qu'ils ne la comprennent pas (pour les « gens n'utilisant pas de fonctions avancées »). Faire des actions et devoir réagir au comportement du logiciel (« a ben cette fois-ci il m'a pas mis ce style… bon je vais le modifier »), avoir un logiciel non prédictible (qu'il s'appelle LibO, OOo, Office, Lotus ou autre) n'est pas particulièrement agréable pour l'utilisateur. Rendre le logiciel eye candie, c'est un écran de fumé pour donner une bonne première impression rien de plus.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      (car agréable à utiliser, et non pas juste technique).

                      NON, ici j'en ai au travail, alors c'est peut être du a une spécificité locale, mais les images respectent l'interligne du document, autant dire que lorsqu'il est fixe (comme dans tous nos modèle de document), les captures d'écran sont invisibles; Ce qui fait que pour ajouter une image il faut cliquer sur insertion, image puis une fois l'image insérée, cliquer sur l'onglet mise en page, puis la petite flèche en bas à droite du pavé paragraphe, puis changer l'interligne. Autant dire que je n'ai pas trouvé cela tout seul.

                      par ailleurs dès que j'ouvre un document il est dans la liste d'exception des documents du correcteur orthographique. Pareil pour trouver le chemin des documents exclus du correcteur orthographique c'est loin d'être évident.

                      J'en passe sur l'interface bandeau qui bouffe une grosse partie de la zone d'édition.

                      Quant à la killer feature d'appliquer les styles au survole de ceux ci… J'avais pris l'habitude dans openoffice (mais c'est toujours possible sur ses déclinaison) d'ouvrir le sélecteur de style et de double cliquer sur chacun des style pour trouver celui qui convenait;

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

                Posté par . Évalué à 10.

                tu nous expliquera que gramalec c'est à des années-lumières de ce que fais l'outil de MS et que les gens qui te répondent sont dans des tours d'ivoire

                Ce qui est inquiétant, avec tous ces gens qui sont dans des tours d'ivoire, c'est le nombre d'éléphants qu'il a fallu tuer.

            • [^] # Re: Tu étais où ces derniers temps ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce qu'il y a, c'est un truc en plus (ça s'appelle Grammalecte, pas LO, sans compter que ça marche que pour une seule langue, donc loin d'être complet, faut se limiter à une langue sachant que le monde a plus d'une langue).

              Est-ce que tu prétendrais qu'il est possible de faire un correcteur grammatical unique valable pour n'importe quelle langue ? Dans ce cas tu devrais contribuer à LanguageTool et y ajouter les dizaines, voire centaines de règles manquantes pour le français. Sinon tu peux donner à Grammalecte pour aider à faire un correcteur grammatical qui fonctionne bien pour le français. Et accessoirement qui ne bouffe pas une VM Java.

              La majorité des gens ne vont s'amuser à chercher à droite à gauche des extension pour une chose jugée de base.

              C'est le choix de TDF et du développeur de Grammalecte de ne pas livrer l'extension dans l'installation par défaut fournie par TDF. D'autres packageurs peuvent faire des choix différents, comme le SILL qui installe Grammalecte comme extension par défaut. N'importe quel administrateur système peut faire de même s'il le juge utile. Quant aux utilisateurs individuels, beaucoup réclament des installations aussi légères que possible, avec juste le strict nécessaire.
              Manifestement tu connais mal le projet LibreOffice (et avant lui OpenOffice.org), cela fait de nombreuses années qu'il y a un dépôt dédié aux extensions et aux modèles de document, accessible depuis l'application elle-même.

        • [^] # Re: les deux

          Posté par . Évalué à 6.

          LO n'a toujours pas de correcteur grammatical (bien qu'il est un vérificateur, certes).

          Visiblement, tu parles de ce que tu n'utilises pas ou, en extrapolant, de ce que tu ne connais pas.
          Ou alors le vérificateur de MS Office n'est pas au point.

        • [^] # Re: les deux

          Posté par . Évalué à 10.

          Penser que c'est juste du marketing/bling-bling est surtout se mettre des oeillères, refuser de regarder en face les choses.

          Le principe des œillères c'est justement de contraindre le cheval à regarder en face de lui et non sur les côtés.

          • [^] # Re: les deux

            Posté par . Évalué à 6.

            Quel mauvais esprit, tsss.

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

        • [^] # Re: les deux

          Posté par . Évalué à 0.

          bien qu'il est ait un vérificateur

          :)

      • [^] # Re: les deux

        Posté par . Évalué à 1.

        Sur le RGI la DISIC persiste : ODF recommandé, OOXML discrédité.

        https://www.april.org/sur-le-rgi-la-disic-persiste-odf-recommande-ooxml-discredite

      • [^] # Re: les deux

        Posté par . Évalué à 0.

        Sur le RGI la DISIC persiste : ODF recommandé, OOXML discrédité.

        https://www.april.org/sur-le-rgi-la-disic-persiste-odf-recommande-ooxml-discredite

    • [^] # Re: les deux

      Posté par . Évalué à 10.

      Sinon, objectivement, la suite microsoft est encore à des années lumières de libreoffice.

      C'est ce qu'on appelle un argument objectivement objectif. Ça change des commentaires subjectivement subjectifs des linuxiens!

      • [^] # Re: les deux

        Posté par . Évalué à 3.

        Moi qui croyais qu'ils préféraient les invectives, les balivernes et autres dérives …
        .

  • # OK, mais comparaison douteuse...

    Posté par . Évalué à 10.

    Je viens de jeter un oeil au document de 60 pages… Ce qui est convainquant, c'est que LO a beaucoup évolué tandis que OO est resté tel quel, mais l'histoire du fork et le nombre de commits aurait suffit. Je n'ai pas l'impression que la liste des "améliorations" de LO ait été rédigée de manière neutre, il ne s'agit que d'une liste de corrections de bugs mineurs, de refactoring de code, de fonctions cryptiques, ou de jugements subjectifs. Une fois qu'on a retiré les trucs du genre "Les caractères cambodgiens de clignottent plus quand on appuie sur Ctrl-Alt-Echap-M-R en même temps", "La lisibilité des paramètres des constructeurs des classes à usage interne à Impress a été améliorée", ou "la boite de dialogue affichant un message d'erreur dans les versions beta est plus élégante", il ne reste quand même pas 60 pages. Attention, je ne dis pas que LO n'est pas meilleur qu'OO ou que les devs n'ont rien glandé, c'est juste que la transformation des logs du bug tracker en document pdf ne peut pas être un document comparatif de référence.

    • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      il ne s'agit que d'une liste de corrections de bugs mineurs, de refactoring de code, de fonctions cryptiques, ou de jugements subjectifs.

      Le travail "sous le capot" c'est très important pour assurer l'avenir à long terme d'un projet. Que ce soit l'amélioration de la procédure de build, la refactorisation du code, la traduction des commentaires, les tests et les analyses de code (Coverity et autre), la migration des boîtes de dialogue VCL vers Glade, etc etc.
      C'est invisible pour l'utilisateur mais crucial pour les développeurs.

      Tout ça est très bien détaillé dans les posts de Michael Meeks à l'occasion de chaque nouvelle version de LO.
      Et ces posts sont traduits dans les news correspondantes de LinuxFr :

      • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

        Posté par . Évalué à 5.

        Je comprends bien tout ca… mais quand même. La premiere version de LO est sorti en janvier 2011, soit 4 ans et demi. Et a chaque version, on nous fait le même coup: on corrige des bugs, on traduit des commentaires en allemand, on migre vers blade, on compile plus vite, on se paluche du tests. Alors oui, ok, tout ca c'est très bien, vraiment, je trouve ca super tous ces changements, tous ces commits, tous ces developpeurs qui participent au projet, tout ca c'est cool.

        Mais à un moment donné, il faut poser LA question qui moi me dérange: "Quelle est la valeur ajoutée de LO sur OOo ?". Ca fait plus de 4 ans que le projet existe, on a toujours rien vu de sympa au niveau utilisateur. Quand on lance le soft, on voit l'UI n'a quasiment pas changé depuis OOo, que les bugs sont toujours la (et ca e desole de le dire), que l'ergonomie (clic droit & co) est toujours aussi contestable.

        Bref, beaucoup d'efforts coté développement qui donne l'impression d’être mal utilisé: aucune des nouveautés présentés ne donne envie de re-tester ce logiciel.

        Nettoyer, optimiser, tout ca c'est bien, mais redonner envie aux utilisateurs, montrer des nouveautés, c'est au moins aussi important, surtout quand on arrive aux 5 ans du projet.

        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

          Posté par . Évalué à 10.

          Perso j'ai remarqué plein de petites nouveautés/options, surtout dans Impress, et surtout dans LibreOffice Evolution.

          Et puis j'ai aussi remarqué que c'était beaucoup plus stable, beaucoup plus compatible avec le format DOCX et DOC, bref que du bon. E til n'y a plus besoin de Java (enfin quasiment) ! :)

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

            Posté par . Évalué à 10.

            Ah oui et ça charge beaucoup, beaucoup plus vite, les styles sont plus facilements modifiables et utilisables, bref, dire qu'il n'y a pas de changement ailleurs que sous le capot est un mensonge. Il y aussi beaucoup de petites touches dans l'UI qui sont bienvenues, et parmi celles là pas mal qui étaient demandées depuis longtemps.

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

              Posté par . Évalué à 3.

              Ah oui et ça charge beaucoup, beaucoup plus vite, les styles sont plus facilements modifiables et utilisables

              Tu m'intéresse. Dans la 4.3, on a toujours la petite fenêtre à droite qui donne soit la liste des styles de paragraphes soit celle des styles de texte, pas de moyen de visualiser l'arborescence que ça représente, aucun moyen de voir si modifier quelque chose d'un style père va impliquer un modification des styles fils, aucun moyen de lier les style de texte à des style de paragraphe, utiliser un style demande toujours pas mal d'actions,…

              Je vais voir ce qu'il en ai avec la 4.4

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                Posté par . Évalué à 1.

                pas de moyen de visualiser l'arborescence que ça représente, aucun moyen de voir si modifier quelque chose d'un style père va impliquer un modification des styles fils, aucun moyen de lier les style de texte à des style de paragraphe, utiliser un style demande toujours pas mal d'actions,…

                Tu connais un logiciel de traitement de texte qui fait ça ?

                • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Non et je vois pas comment on peut décréter qu'ils sont utilisables sans ça.

                  En fait (comme j'y ai déjà pas mal réfléchis) je pense qu'on peut déjà simplifier les concepts :

                  • abandonner l'héritage : c'est trop complexe comprendre ce qui va se passer quand on modifie le style parent voir quand on change le style parent. Ne peut pas être vraiment intuitif. On remplace tout par du clonage de style (on passe de l'orienté objet par classe à de l'orienté objet par prototype)
                  • supprimer des style de paragraphe tout ce qui concerne les style de texte et utiliser un pointeur de l'un vers l'autre
                  • réduire le nombre de style par défaut et rendre leur nom localisables que l'utilisateur qui n'utilise pas de fonction avancée puisse facilement comprendre

                  Ça permet de simplifier les boites de dialogues.

                  Ensuite on peut aller jusqu'à interdire la modification directe du style d'un texte. C'est déroutant, mais je suis persuadé que si c'est bien fait l'utilisateur s'y retrouve (par exemple si en sélectionnant un style, on met en évidence les parties du document qui utilisent ce style).

                  C'est un vrai problème de manque de remise en question plus que de faisabilité. Aujourd'hui on a les même modèle qu'il y a 15 ans et ça n'est toujours pas utilis(é|able). Mais il semble que les gens s'en foutent.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    1. Ça change pas grand chose, on a toujours un arbre, non ?
                    2. Tu veux dire choisir un style de texte pour chaque type de paragraphe ? Oui, c'est une bonne idée. Faudrait voir pourquoi ils ont pas fait ça dés le début.

                    Perso je pense qu'une vue "affecation de style" avec un prototype du document qui comprend tout les styles dans la bonne utilisation (titre, paragraphe, section tout ça) en parallèle avec le vrai contenu et des facilités pour affecter à chaque parties du texte son style serait une bonne idée. Mais faut que ce soit au centre de la conception du logiciel et véritablement intégré à l'interface.

                    • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ça change pas grand chose, on a toujours un arbre, non ?

                      Non, une fois que tu clone un style, il n'existe plus de liens entre le premier et le second style.

                      Perso je pense qu'une vue "affecation de style" avec un prototype du document qui comprend tout les styles dans la bonne utilisation (titre, paragraphe, section tout ça) en parallèle avec le vrai contenu et des facilités pour affecter à chaque parties du texte son style serait une bonne idée.

                      Ça pourrait être pas mal en effet.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ben dans l'objet par prototype il y a toujours un lien entre l'objet et son proto, je comprend pas. Tu parles de l'UI ?

                        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 07/06/15 à 16:36.

                          En effet le parallèle avec l'objet par prototype est faux je parle juste de faire une copie (sans garder de référence vers le style d'origine) :)

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                    Posté par . Évalué à 7.

                    abandonner l'héritage

                    Grand fou !
                    Je veux bien croire que ce ne soit pas formidablement implémenté, ou qu'on puisse avoir une option pour rendre les styles non-hérités/non-héritables (les styles sont dépendants les uns des autres : checkmark), mais il faut conserver l'option. Ne va pas suggérer ça une nouvelle fois ! Non à la gnomisation des logiciels !

                    Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                    • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Je veux bien croire que ce ne soit pas formidablement implémenté, ou qu'on puisse avoir une option pour rendre les styles non-hérités/non-héritables (les styles sont dépendants les uns des autres : checkmark), mais il faut conserver l'option.

                      Comment est-ce que ça doit se comporter ? J'ai un style B qui hérite d'un style A, je modifie la couleur du texte dans le style A que va t'il se passer pour le style B ? Ça dépend de si j'ai surchargé la couleur dans le style B ? Comment je fais si finalement je veux ne plus surchargé la couleur dans ce style (le B) ? Comment on visualise tout ça ?

                      Des fonctionnalités pour des fonctionnalités, on peut en faire. On peut rendre les styles programmables et permettre d'avoir par exemple une police différente en fonction de la position d'un caractère dans le mot et du mot dans le paragraphe (comme ça on peut implémenter un Vigenère dans un style !).

                      Ajouter des fonctionnalités pour en ajouter sans se poser la question de l'utilisabilité ça n'aide personne.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 08/06/15 à 00:09.

                        Comment est-ce que ça doit se comporter ? J'ai un style B qui hérite d'un style A, je modifie la couleur du texte dans le style A que va t'il se passer pour le style B ? Ça dépend de si j'ai surchargé la couleur dans le style B ? Comment je fais si finalement je veux ne plus surchargé la couleur dans ce style (le B) ? Comment on visualise tout ça ?

                        En fait, je t'ai répondu une connerie, puisqu'il suffit dans le gestionnaire de désactiver l´héritage : « héritée de : -Aucun(e)- »

                        Donc la possibilité de non-héritage existe déjà (et depuis longtemps, en fait).
                        Pour ta remarque, je ne saisis pas trop, parce que ça marche très bien, pour mon usage, en tout cas. C'est peut-être plus pratique chez Microsoft, mais aucune idée.

                        On peut rendre les styles programmables et permettre d'avoir par exemple une police différente en fonction de la position d'un caractère dans le mot et du mot dans le paragraphe.

                        J'ai pas mal utilisé Indesign, par contre (qui est quand même ûber-classe question gestion de styles, et qui n'a pas de système de preview/visualisation dont tu parles), et oui, je serais assez d'accord avec ta proposition de fonctionnalité.
                        On vote où ?

                        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          En fait, je t'ai répondu une connerie, puisqu'il suffit dans le gestionnaire de désactiver l´héritage : « héritée de : -Aucun(e)- »

                          Mes questions ne sont pas vraiment de savoir si c'est possible mais si c'est utilisable. Devoir activer une option dans une boite de dialogue pour chaque style, ça n'est pas pratique. En attendant les gens ne le font pas et se font surprendre par des comportements dis bizarres (mais oui ils sont tous dans l'erreur).

                          Pour ta remarque, je ne saisis pas trop, parce que ça marche très bien, pour mon usage, en tout cas.

                          À quoi te sert d'avoir un héritage ? Tu ne t'en sert que comme d'une copie ?

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                            Posté par . Évalué à 3.

                            (mais oui ils sont tous dans l'erreur).

                            Je ne sais pas, je n'ai pas écrit ça, je ne le pense pas non plus. Pour mon usage, ça fonctionne, et ça fonctionne de manière logique.

                            À quoi te sert d'avoir un héritage ? Tu ne t'en sert que comme d'une copie ?

                            C'est une copie dynamique, quoi.
                            Je ne saisis pas trop ce que tu veux démontrer, en fait.
                            Que par défaut, les styles devraient être indépendants ? Parce que c'est une source de confusion ?

                            Pour un usage standard (et c'est déjà un monde, mais bon), on a besoin de quelques niveaux de titres, et d'un ou deux styles de paragraphes.

                            Le style "corps de texte" hérite du style "style par défaut".
                            Le style "retrait de corps de texte" hérite du style "corps de texte".

                            Si je modifie la police du style "style par défaut", les paragraphes utilisant les styles enfants vont être modifiés. Ça me semble hyper logique, comme comportement. Et c'est simple et très utile (et les options d'enchaînements sont encore plus utiles, et je n'ai surtout pas envie de me les recogner à chaque style).

                            Pour les styles de titres, c'est idem, le style "titre" hérite du style "corps de texte", et les styles de titres de niveaux inférieurs héritent du style "titre".
                            Si j'ai besoin de casser l'héritage, j'indique au style "titre" de ne plus hériter de rien du tout. Là encore, comportement historiquement attendu, et logique.

                            Not ?

                            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          il suffit dans le gestionnaire de désactiver l´héritage : « héritée de : -Aucun(e)- »

                          Ça c'est pas une bonne solution, ça désactive l'héritage pour tous les attributs du style.

                          Perso j'aimerais des contrôle sur les attributs des styles avec un état supplémentaire "hérité" qui permette de switcher entre une modification forcée et la reprise du style parent.

                          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                  • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                    Posté par . Évalué à 10.

                    C'est un vrai problème de manque de remise en question plus que de faisabilité. Aujourd'hui on a les même modèle qu'il y a 15 ans et ça n'est toujours pas utilis(é|able). Mais il semble que les gens s'en foutent.

                    Cela fait des années que des gens discutent, là où les choses se font, pour améliorer la gestion des styles dans LibreOffice, et la construction d'un consensus est chose longue et difficile. Sauf erreur de ma part, nous n'avons jamais bénéficié de tes idées constructives. Alors, s'il te plaît, au lieu de troller bien à l’abri ici, si tu prenais la peine de venir confronter tes prétendues améliorations avec la réalité des utilisateurs et des développeurs ?

                    NB-1 : la vue hiérarchique des styles existe depuis StarOffice. Dans la fenêtre Style et Formatage (ou l'onglet Style et Formatage du volet latéral depuis la 4.4) il suffit de choisir "hiérarchie" dans la listbox en bas.

                    NB-2 : les styles de caractère servent à corriger localement le style fourni par le style de paragraphe. L'idée est de remplacer, par exemple une mise en gras de quelques mots, par un style comme "Accentuation forte". Ou bien insérer des mots en anglais dans un texte en français en permettant au correcteur orthographique d'utiliser le dictionnaire convenable.

                    NB-3 : la notion d'utilisabilité est hautement subjective, voir le fameux ruban de MS. La seule chose à peu près objective, est de décider si ça fait ou ne fait pas ce que ça prétend faire. Pour tout le reste il faut argumenter, confronter aux pratiques des autres utilisateurs et essayer de convaincre.

                    • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Cela fait des années que des gens discutent, là où les choses se font, pour améliorer la gestion des styles dans LibreOffice, et la construction d'un consensus est chose longue et difficile.

                      Si en « des années » il n'y a personne qui s'est demandé comment on sait quelle propriété d'un style est hérité ou comment on fait pour ne plus surcharger un de ces champs par exemple je ne vois pas vraiment de quoi ils ont pu discuter (mais je veux bien un lien pour voir ça).

                      NB-1 : la vue hiérarchique des styles existe depuis StarOffice. Dans la fenêtre Style et Formatage (ou l'onglet Style et Formatage du volet latéral depuis la 4.4) il suffit de choisir "hiérarchie" dans la listbox en bas.

                      Cool il reste plus qu'une dizaine de fonctionnalités à implémenter pour que les hiérarchies soient utilisables.

                      NB-2 : les styles de caractère servent à corriger localement le style fourni par le style de paragraphe. L'idée est de remplacer, par exemple une mise en gras de quelques mots, par un style comme "Accentuation forte". Ou bien insérer des mots en anglais dans un texte en français en permettant au correcteur orthographique d'utiliser le dictionnaire convenable.

                      Ouai, mais des fois (voir souvent) tu as de temps en temps des mots au milieu d'un paragraphe et de temps en temps en paragraphe entier. Tu veux pouvoir manipuler ensemble les deux.

                      NB-3 : la notion d'utilisabilité est hautement subjective

                      Quand l'utilisation d'une fonctionnalité est une exception rare (l'utilisation des styles), on peut se poser des questions.
                      Quand l'utilisation d'une fonctionnalité est carrément inexistante (l'utilisation de la hiérarchie de style), il n'y a plus de question à se poser.

                      Et si tu veux des arguments j'en ai donné au début de mon post.

                      Si tu pense que donner mon avis argumenter, c'est troller. Je m'en fou.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                        Posté par . Évalué à 3.

                        (mais je veux bien un lien pour voir ça).

                        Si tu connaissais un peu le projet LibreOffice, tu n'aurais pas besoin de demander un lien pour accéder aux archives des listes de discussion et du bug-tracker et tu saurais ce qui s'est déjà dit sur le sujet qui t'intéresse.

                        Quand l'utilisation d'une fonctionnalité est carrément inexistante (l'utilisation de la hiérarchie de style), il n'y a plus de question à se poser.

                        Qu'est-ce que tu en sais ? Tu as des chiffres, des retours d'expérience ?

                        Et si tu veux des arguments j'en ai donné au début de mon post.

                        Oh, moi, je ne cherche pas d'arguments, la gestion des styles actuelle me convient plutôt bien. Et j'utilise évidemment l'héritage des styles.

                        Si tu pense que donner mon avis argumenter, c'est troller.

                        Donner un avis argumenté seulement ici alors que la plupart des contributeurs de LibreOffice ne sont pas là, oui pour moi c'est troller parce que ça te garde bien à l'abri de la réalité du développement de LibreOffice.
                        Tu peux commencer à tester ton argumentaire en postant sur discuss@fr.libreoffice.org

                        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Si tu connaissais un peu le projet LibreOffice, tu n'aurais pas besoin de demander un lien pour accéder aux archives des listes de discussion et du bug-tracker et tu saurais ce qui s'est déjà dit sur le sujet qui t'intéresse.

                          Tu ne comprends pas. Je m'en fous du projet LibO. Je ne suis pas contributeur, je n'ai pas du tout envie de m'impliquer dedans, je suis juste un utilisateur très très occasionnel (je le lance une fois tous les quelques mois). Je vois pas en quoi c'est une obligation de s'investir dans tous les projets de logiciels installés sur une de mes machines.

                          Qu'est-ce que tu en sais ? Tu as des chiffres, des retours d'expérience ?

                          Il est impossible de fournir le moindre chiffre. Je peux te sortir le même argument.

                          la gestion des styles actuelle me convient plutôt bien.

                          Comment fais-tu pour modifier le style d'un document qui a disons 1 ans ?

                          Donner un avis argumenté seulement ici alors que la plupart des contributeurs de LibreOffice ne sont pas là, oui pour moi c'est troller parce que ça te garde bien à l'abri de la réalité du développement de LibreOffice.

                          Nous n'avons pas la même idée du troll. Je pense pouvoir exposer mon avis de manière peut être un peu rude et ce où je veux sans pour autant me faire « insulter » (même si c'est un bien grand mot).

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Comment fais-tu pour modifier le style d'un document qui a disons 1 ans ?

                            Ben, comme pour modifier les styles d'un document qui en a 5, j'ouvre le Styliste et j'édite les styles que je veux modifier.

                            Si je veux changer de modèle associé à mon document, ce qui m'arrive rarement, j'utilise l'extension Template_Changer. Mais pour que ce soit efficace il vaut mieux utiliser et modifier les styles prédéfinis plutôt que de créer ses propres styles pour faire la même chose.

                        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Si tu connaissais un peu le projet LibreOffice, tu n'aurais pas besoin de demander un lien pour accéder aux archives des listes de discussion et du bug-tracker et tu saurais ce qui s'est déjà dit sur le sujet qui t'intéresse.

                          Si les gens de Libre Office sont tous aussi ouverts que toi, ça ne m'étonne pas que les utilisateurs ne passent pas beaucoup de temps à discuter le bout de gras avec eux.

                          Sur le fond, je suis parfaitement d'accord avec Barret Michel: les styles tels qu'ils sont actuellement sont un outil de geek totalement contre-intuitif, pour plein de raisons : styles par défaut fantaisistes (c'est super important : on se demande "tiens, qu'est-ce que ça fait si je clique sur "titre 2", ah, c'est bleu souligné en rouge, Ctrl-Z et je passe à autre chose"), interface incompréhensible (mélange fond-forme, héritage dynamique / WTF), des dizaines de styles aux noms abscons proposés dans le styliste, etc). Honnêtement, de mon point de vue, ça passerait beaucoup mieux si tu disais "il y a eu beaucoup de travail fait sur LO, mais pour l'instant, on n'a pas eu beaucoup de temps pour s'attaquer aux styles". Au moins ça expliquerait l'ergonomie du truc. Là, quand tu écris, on a l'impression que le design actuel est issu de longues discussions et d'années de brainstorming, ça fout quand même un peu les jetons, parce que du point de vue utilisateur, c'est incompréhensible (d'ailleurs, ce n'est pas une nouveauté que peu de gens utilisent les styles, et que personne n'a l'idée de les utiliser sans une formation conséquente).

                          Il y a un truc qu'il ne faut jamais oublier : quand on a passé longtemps à se former à un outil non-ergonomique, on devient totalement incapable d'en voir les défauts : on sait le manipuler, contourner les bugs, prévoir ses réactions, etc. Du coup, plus le temps passe, et plus on devient réticent à l'idée de le modifier en profondeur. À mon avis, c'est exatctement ce qui se passe pour le styliste de Libre Office : les devs ne réalisent pas le gouffre qu'il y a entre les utilisateurs débutants et les utilisateurs avancés, et ne voient pas l'intérêt de changer l'interface (au risque de perturber les utilisateurs avancés) pour la rendre utilisable sans formation (en caricaturant à peine, on devient capable d'utiliser les styles de LO quand on est déja à l'aise en Latex).

                          Sur la forme, je trouve ça dommage d'être aussi agressif et d'utiliser l'argument fallacieux du bug tracker. Si tu as déja dans ta vie reporté un bug sur un projet que tu ne connais pas (et visiblement, tu sembles prétendre que tu le fais régulièrement), tu sais très bien que tu es souvent mal reçu, que le bug est classé sans suite, ou qu'on te demande de recompiler la version beta de GNOME avec les options de débuggage avant de valider ton bug. Entrer dans une communauté a un coût, que beaucoup de gens n'ont pas envie de payer. Si tu vas voir ton concessionnaire pour lui dire que la voiture que tu viens de lui acheter fonctionne bien, mais que tu trouves que le levier de vitesse a tendance à heurter ton genou quand tu passes la marche arrière, tu ne t'attends pas à ce qu'il te foute dehors en te gueulant d'aller te plaindre aux ingénieurs japonais. Les expériences des utilisateurs reportées sur les forums généralistes sont probablement les meilleurs témoignages, les moins biaisés, les moins influencés par la communauté. Si la communauté LO les méprise comme tu le fais et préfère se regarder le nombril parmi les élus qui ont compris comment utiliser le styliste, tant pis pour elle.

                          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 09/06/15 à 09:23.

                            C'est bizarre cette fixette sur les styles. On parle bien de traitement de texte là, hein, pas de PAO ? Mon expérience perso, c'est qu'un document pratique à lire utilise les niveaux de titre standards "Hn".

                            Définir soi-même des "styles" ("tiens je vais réduire l'espace après - ou avant, horreur - ce titre h4") c'est un boulot de maquettiste/typographe, faire ça à l'arrache est le plus sur moyen d'avoir des docs ridicules/illisibles, en principe l'utilisateur d'un ttt de texte est sensé produire du sens à l'aide du texte, pas se palucher avec la forme d'icelui.

                            • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Censé, pardon.

                              (cancre)
                              En même temps cette faute, comme "autant pour moi" est minorée par le fait que les deux formulations font sens :p
                              (/cancre)

                            • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Définir soi-même des "styles" ("tiens je vais réduire l'espace après - ou avant, horreur - ce titre h4") c'est un boulot de maquettiste/typographe, faire ça à l'arrache est le plus sur moyen d'avoir des docs ridicules/illisibles, en principe l'utilisateur d'un ttt de texte est sensé produire du sens à l'aide du texte, pas se palucher avec la forme d'icelui.

                              Tu as tout à fait raison ! J'ajouterais qu'écrire un document est un boulot de secrétaire/greffier/dactylographe, taper à l'arrache c'est le meilleur moyen de faire des fautes.

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                            • [^] # De l'utilité des styles dans Writer

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Je pense que c'est la dénomination « Styles » qui induit en erreur : le mécanisme est surtout prévu pour avoir un balisage sémantique des documents, et simultanément pour assigner une présentation à ce balisage. Un document utilisant des styles, même des styles créés sur mesure, pourra être visuellement identique à un document qui n'en utilise pas.

                              Par exemple, dans un document contenant des titres sur 3 niveaux, du code source, des noms de personnes, des chemins vers des fichiers et des citations, je veux que chacun de ces éléments soit balisé par un style indiquant sa nature. Ce qui me permettra ensuite de modifier la présentation des blocs de code source de façon uniforme.

                              Autre exemple, on fournit un modèle de document pour les rapports de stage avec des styles pour "membre du jury", "encadrant", etc. Ça garantit que la présentation sera relativement uniforme d'un rapport à l'autre. Et en plus on pourra extraire automatiquement tous ces champs stylés du fichier ods.

                              Le simple fait que beaucoup d'utilisateurs de traitements de texte — la majorité ? — ne connaissent pas le principe des styles donne une idée de la piètre qualité des documents généralement produits. Pour un compte-rendu d'une page, peu importe, mais pour un rapport de 50 pages, c'est navrant.

                          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Appelle cela comme tu veux, mais je ne vois pas pourquoi je dirais amen à toutes les critiques d'intervenants qui profitent de tous les articles mentionnant LibreOffice pour cracher sur un projet qu'ils ne connaissent pas.

                            Bon, je vois que je perds mon temps ici. Bye.

                          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            (en caricaturant à peine, on devient capable d'utiliser les styles de LO quand on est déja à l'aise en Latex).

                            Euh je sais utiliser les styles de LO (et c'est franchement pas compliqué), et je ne connais absolument RIEN à Latex…

                            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 06/06/15 à 17:16.

          aucune des nouveautés présentés ne donne envie de re-tester ce logiciel.

          Juste pour lister quelques trucs qui me viennent à l'esprit :
          Je ne sais pas si tu te souviens du temps de démarrage d'OOo ? Moi j'en fait encore des cauchemars…et c'est un point qui a été bien amélioré je trouve.
          Pareil sur les perfs de chargement de gros fichiers.
          Pareil sur le temps d'installation sous Windows (avant c'était interminable).
          Pareil sur la compatibilité avec les fichiers MS (au point que j'ai plusieurs fois sauvé la mise à des collègues qui avaient des merdes avec leurs fichiers Excel).
          Pareil sur la réorganisation des barres d'outils, avec les fonctions vraiment utiles mises en avant.
          Un détail (mais qui m'a fait pester pendant des années) : Les actions couper, copier, coller qui sont maintenant en haut du pop up apparaissant à la suite d'un clic droit.

          Tout ça ce sont des bénéfices tangibles pour les utilisateurs (et encore une fois, c'est juste ce qui me vient à l'esprit alors que je ne suis pas un gros utilisateur de suite bureautique).

          Autre chose : Dans les news LinuxFr on met l'accent sur les nouveautés sous le capot parce que les articles de Michael Meeks sont intéressants et parce qu'il ne sont disponibles qu'en anglais. Cela à donc du sens d'en proposer la traduction ici.
          Mais il ne faut pas oublier que les nouveautés visibles des utilisateurs sont plutôt listées dans les notes de version de LO (et ça on ne les détaille pas dans les news parce qu'elles sont disponibles en français sur le site de LO).
          Donc ça introduit un biais si tu ne lis que LinuxFR. Tu peux avoir le sentiment que le travail ne s'effectue que sur la refactorisation et le nettoyage profond du code. Ce qui n'est pas le cas.

          • [^] # Re: OK, mais comparaison douteuse...

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Puis de toute façon, le nettoyage de LO était nécessaire pour sa pérennité. Outre le fait que cela améliore les performances et la stabilité, cela permet d'attirer les développeurs nouveaux qui vont contribuer avec plus d'entrains sur autre chose. Sans compter que quand le nettoyage sera « fini », ceux qui ont fait le dit nettoyage feront sans doute autres choses, peut être importants pour l'utilisateur.

            LO devient un vrai projet bien architecturé, bien géré avec des méthodologies modernes. C'est important pour un projet de cette taille. C'est clairement un atout pour une bonne évolution pour la suite.

            Car bon, OOo commençait à stagner par les différents freins posés par Sun puis Oracle au niveau de l'héritage du projet.

  • # Nettoyage du code

    Posté par . Évalué à 9.

    Un projet de la taille de LibreOffice ne peut pas avancer correctement si la base de code reste sale. C'est un travail ingrat qui va durer encore plusieurs années, mais qui portera du fruit à long terme: une fois que tout le code aura été nettoyé, les améliorations pourront être ajoutées plus simplement.

    Il suffit de regarder l'histoire de Netscape/Mozilla pour s'en convaincre. Il a fallu 4 ans pour nettoyer le code de Netscape et aboutir à Mozilla 1.0, mais ensuite les améliorations se sont ajoutées à un rythme rapide pour aboutir au navigateur web Firefox qu'on utilise aujourd'hui.

    • [^] # Re: Nettoyage du code

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne suis pas spécialiste mais il me semble que l'histoire de Firefox est très différente puisque qu'il est basé sur une ré-écriture du moteur de rendu de Netscape.

      • [^] # Re: Nettoyage du code

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Exact. Il ne s'est pas (du tout) agi de "nettoyage" du code de Netscape 4 mais bien de développement ex nihilo de celui de Netscape 5/Gecko (devenu FireBird/Fox). Le nom de code du soft est Mozilla depuis le début.

      • [^] # Re: Nettoyage du code

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Netscape 6, pardon. Il n'y a jamais eu de Netscape 5. Quoiqu'en matière de nomenclature il faille rarement dire jamais.

        • [^] # Re: Nettoyage du code

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Il y a une pré-alpha de Netscape 5.x, qui était basée sur le code libérée en mars 1998. Fonctionnel ? J'en sais rien. Cependant, je me souviens que le premier Mozilla que j'ai utilisé plus d'une journée, c'était la M15, sorti en avril 2000, de mémoire.

          La M18 ayant été la dernière étape avant Mozilla 0.6 / Netscape 6.0.

          Pourquoi j'ai une crise de nostalgie d'un coup ? :D

          Un libriste qui en a sa claque des puristes.

    • [^] # Re: Nettoyage du code

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Le passage de Mozilla à Firefox, ça a été de supprimer plein de fonctionnalités, et de les transformer sous forme de plugins pour certaines. Par contre du refactoring de code, ça ne change rien à l'aspect extérieur du logiciel, ça améliore juste le design interne.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.