Journal Ma Gentoo... je t'adore mais...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
27
12
oct.
2012

Haa, ma Gentoo… je t'aime, je t'adore, mais franchement, parfois, parfois tu fais chier.

La compilation d'une distro avec des options exotiques (musique du générique de Star Trek), ça n'a jamais été ma motivation principale. Je veux dire, ça m'a probablement attiré vers toi les tout premiers temps; il n'y avait à l'époque pas beaucoup de jeux sous Linux il faut dire, et quitte à ne pas faire grand chose d'intéressant, et bien autant ne pas le faire en faisant défiler de pleines pages de code en train de compiler, et pouvoir se glorifier ensuite de ne toujours pas faire grand chose, mais plus vite. Cependant, ce n'est pas pour ça que je t'ai gardée…

C'est pour le reste. J'ai adoré la façon de configurer le système, indépendamment de la compilation elle même. Comment rajouter ou enlever des services, comment rajouter quelques options dans des fichiers de config bien précis; comment portage patche le noyau gentiment pour moi après l'avoir téléchargé. C'est pour toutes ces choses, que, même si j'ai déjà été tenté de voir ailleurs, j'ai toujours fini par revenir vers toi.

Malheureusement… tu n'est pas exempte de défauts. Probablement rien d'insurmontable, du moins en théorie, mais même les Geeks ont une patience, et la mienne n'est pas infinie.

Alors, pourquoi… pourquoi, même lorsque l'on tente de garder un fichier make.conf raisonnable, faut-il toujours qu'une application s'acharne à le faire grossir ? Inévitablement, mise à jour après mise à jour, on fini par tomber sur une application qui ne se compile qu'à condition de rajouter une nouvelle entrée à ma liste de "USE FLAGGS". Cette appli elle-même voudra en installer d'autres qui auront elles aussi leurs propres exigences… et le fichier minimaliste de départ finit par devenir gargantuesque.

pourquoi, alors même que je m'acharne à éviter tout ce qui est flags exotiques et à rester dans la version stable, pourquoi alors faut-il toujours qu'il y ait des paquets dont la compilation échoue ? Je comprendrais que certains paquets expérimentaux ne passent pas, mais à quoi bon avoir une branche prétendue stable dans ces conditions ? Personne ne teste t-il jamais tes paquets ? Et d'ailleurs, pourquoi certains paquets sont-ils toujours uniquement disponibles dans la version instable après parfois des années ? Oui, je sais, je peux (essayer de) les installer malgré tout, mais est-ce bien sérieux ?

Pourquoi, alors que j'ai suivi ligne à ligne les instructions pour gérer les overlays, pourquoi cela ne marche t-il pas ? Pourquoi t'acharnes-tu à vouloir installer cette version du programme, alors que celle de l'overlay est plus récente, et que je l'ai installé pour ça ? Sans doute la solution est-elle enfouie quelque part dans la doc, mais ça devient décourageant.

Pourquoi, alors que la plupart de ta documentation est excellente, pourquoi tombe t-on parfois sur des pages oubliées depuis des années ? J'aimerais me mettre au Lisp, et je tombe sur une page m'indiquant que la documentation est obsolète, et qu'un nouvelle serait en cours de rédaction. L'avertissement date de juillet 2011 ce qui n'est pas si loin… mais le dernier "update" de la page remonte à novembre 2006!

Enfin, cela ne m'empêche pas d'installer les paquets. Sauf quand leur compilation échoue bien sûr. Ou qu'ils me demandent encore de rajouter des USE FLAGGS supplémentaires. Et si la configuration de mon .emacs, ou de SLIME n'est manifestement pas bonne, ou que CLISP semble pris dans une boucle infinie si je tente d'installer quicklisp bah, c'est probablement de ma faute.

Et pourquoi, pourquoi es-tu si lente à présent quand je recherche de nouveaux paquets ? Il me semble que emerge met à présent plus de dix secondes avant de démarrer. Tu n'étais pas si lente avant pourtant. Peut-être une histoire de base de données qui a grossi, je ne sais pas, mais pour une distribution qui se veut plus rapide que les autres, ça fait désordre.

Toutes ces questions ont très probablement des réponses, mais il y a des moments où je suis fatigué de les chercher. J'aimerais une distribution qui se contente de fonctionner. Idéalement, une version binaire de Gentoo. Sinon, peut-être faudra t-il que je me tourne vers la concurrence. Ubuntu est paraît-il "user friendly", mais un peu trop pour moi justement.

Reste la Debian… à priori imbattable pour le nombre de paquets existants. Les paquets mettent longtemps à être intégrés à la branche stable mais ensuite, ils y restent, alors je risque moins d'avoir de mauvaises surprises de dépendances en installant de petits paquets délaissés depuis des années. C'est peut-être l'idéal pour avoir un environnement Lisp (par exemple) qui fonctionne sans perdre des plombes à tenter de le faire fonctionner… mais si je passe à Debian, portage me manquera…

  • # Une version binaire de Gentoo

    Posté par . Évalué à  9 .

    Arch

    • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

      Posté par . Évalué à  5 .

      Ho non…
      Sabayon ou bien Calculate-Linux….

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par . Évalué à  6 .

        Avant de me farcir du supra négatif:
        1/ on est trolldi
        2/ le changement de gentoo d'arch n'est pas forcément ce qu'il y a de plus doux.

    • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

      Posté par . Évalué à  3 .

      Non.
      Arch, j’ai l’impression d’une distribution bricolée, là ou gentoo à l’air propre. Pour une rolling binaire autant prendre debian/sid.

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par . Évalué à  4 .

        Je suis assez d'accord sur le choix de debian.
        Par contre, le monsieur semble vouloir un truc stable je ne lui conseillerai pas la sid (trop de mise a jour tout le temps) mais plutôt la stable et si il trouve les version trop anciennes une testing peut être un très bon compromis.
        Après je suis pro debian donc mon avis est biaisé, j'ai parfois essayé ailleurs mais je suis toujours revenu a debian.

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Arch, j’ai l’impression d’une distribution bricolée

        Et sinon, avec des vrais arguments, ca donne quoi ?

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par . Évalué à  6 .

        Pour être passé de Gentoo à Arch en passant par Debian/Testing, je peux dire que Debian/Testing a pas mal d'inconvénients en tant que distrib rolling release:
        Période de stabilisation et de freeze quand la testing passe en stable
        obligation de modifier les dépots à chaque fois
        La Gentoo est la distribution moderne la plus stable que j'ai eu, les inconvénients sont qu'on est obligé de s'y mettre sérieusement si on veut en tirer la quintessence et qu'on est obligé d'avoir un processeur qui tient la route si on veut pas attendre 4 heures pour KDE par exemple(temps mesuré en 2007 pour un processeur AMD XP barton, c'est ce qui m'a fait switcher).
        A coté Arch (je suis en testing):
        On est un peu obligé de s'y mettre si on veut pouvoir l'utiliser sans mauvaise surprise (au minimum, consulter les ML avant une mise à jour)
        La mise à jour complète du système prend quelques minutes
        On peut continuer à installer des applications sources et les mélanger avec des applis binaires (merci Yaourt) et par ce coté, c'est aussi simple que emerge.
        On est obligé tôt ou tard d'utiliser du bleeding edge et de changer ses habitudes(même si on a pas le temps, la tout de suite , de se plonger dans la doc et de modifier tous les fichiers de conf et les petits scripts et services perso qu'on avait mis du temps à mettre au point).

        Après, je ne pense pas que je repasserai sous Gentoo un jour, le fait de rencontrer les problème de systemd 6 mois avant tout le monde et pouvoir peser le pour et le contre tout seul tranquillement, d'apprendre à s'en servir, puis se délecter 6 mois après de voir tout le monde paniquer et échafauder des scénarios apocalyptiques, ça n'a pas de prix.

        • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

          Posté par . Évalué à  6 .

          Debian/Testing a pas mal d'inconvénients en tant que distrib rolling release

          C'est surtout que debian n'est pas une rolling release.
          J'ai d'ailleurs un bug qui me fait bien chier en ce moment dans qt script est qui est déjà corrigé dans la 4.8.3, mais il ne sera pas backporté car pas critique, et je dois vivre avec jusqu'à la sortie de la release :/
          Au final je vais certainement recompiler qt en y incorporant le fix.

        • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

          obligation de modifier les dépots à chaque fois

          Pour rester en testing, même lorsqu'une nouvelle version est publiée, il suffit de régler les dépôts sur « testing » et non le nom de la version (qui change à chaque fois). Dans /etc/apt/sources.list, cela donne des lignes du type :

          deb PROTOCOLE://CHEMIN/VERS/LE/DEPOT testing main
          
          
      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        J'ai expérimenté les deux, j'ai eu beaucoup plus de problèmes lors de mises à jour avec Debian/sid, et les nouvelles versions de logiciels arrivent moins vite que dans Arch. Bon aussi je ne suis peut-être pas doué ;-)

    • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

      Posté par . Évalué à  6 .

      ArchLinux a-t-elle l'équivalent des use flags de Gentoo afin de limiter les dépendances inutiles?

      C'est une vrai question car la feature de Gentoo qui me fait trouver fade tout autre distribution que j'ai testé :(

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        ArchLinux a-t-elle l'équivalent des use flags de Gentoo afin de limiter les
        dépendances inutiles?

        C'est un peu le genre de question que j'ai arrêté de me poser y'a 6 ans quand j'ai arrêter de recompiler mon noyau avec juste ce dont j'avais besoin.

        Et tu te rends compte rapidement que c'est une perte de temps.

        • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

          Posté par . Évalué à  1 .

          tu es un rootkit à toi tout seul ! :)

        • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

          Posté par . Évalué à  5 .

          Si tu ne te poses plus la question, ce n'est pas pour autant que la question posée est futile d'autant plus qu'elle est beaucoup plus pertinente que de compiler un noyau aux petits oignons.

          Je n'ai jamais rien vu de plus débile sur les distributions classiques que de voir des briques comme mysql, postgresql, ldap, php, etc. être téléchargée juste parce qu'on a demandé Apache2 comme application…. A chaque mise à jour, hop faut se coltiner un tas de paquets inutiles.

          • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Je n'ai jamais rien vu de plus débile sur les distributions classiques que de voir des briques comme mysql, postgresql, ldap, php, etc. être téléchargée juste parce qu'on a demandé Apache2 comme application

            Tu pense à quelle distrib classique? PArce que sur Mageia, apache n'installe qu'apache, par contre task-lamp-php installe aussi mysql, php et suggère phpmyadmin…

            ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.fr

          • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            C'est marrant j'ai souvent entendu ce type d'exemples de la part de Gentooïstes ne sachant simplement pas utiliser aptitude correctement (et donc ne le configurant pas pour qu'il n'installe pas les paquets recommandés).

            • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Même avec aptitude, installer apache2 ne demandera pas l'installation de php, mysql, ldap ou autre dépendances exotiques. A la rigueur, ça installera les librairies de SQLite3.
              Je dirais plutôt qu'il s'agit là d'un fantasme d'un utilisateur de Gentoo n'ayant jamais réellement utilisé Debian.

              • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                Posté par . Évalué à  1 .

                Si tu relis le post initial, il ne parle pas de debian… ça a été ajouté ensuite. Mais si debian fait l’effort d’avoir des packages : apache2-php… ce n’est pas le cas de toutes les distributions binaires.

                • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  Il parle de "distributions classiques". Debian en est une et d'expérience, la principale accusée des utilisateurs Gentoo.

                  • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Ben justement, personnellement, j’ai une gentoo pour mon PC, et des debian stable sur serveur ovh (perso), machine de ma femme et de mon fils. J’ai plus l’impression que c’est de la paranoïa. En tous cas, je n’ai jamais ressenti ça, et pas sur le commentaire sus-cité. Les usages diffèrent, les attentes aussi.

                  • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Complètement idiot mais aussi marrant car il y a quelques jours sur un autre sujet j'indiquais utiliser gentoo pour mon usage perso et parmi les distributions que j'utilise c'est Debian que j'ai sur mon serveur Gandi.

                    Et pour fréquenter depuis longtemps le forum Gentoo (repaire mondialement connu de racailles gentooïstes) j'y ai plutôt constaté un fort respect pour Debian tout comme pour les BSDs (je serais beaucoup moins catégorique pour la famille RH).

                    Mais bon libre à toi de croire ce que bon te semble.

                    • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      Et donc ? De quelle distribution "classique" parlais-tu si ce n'est pas Debian ?

                      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                        Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 17/10/12 à 22:49

                        A peu près toutes celles qui ne sont pas directement basées sur des sources, donc Debian inclus.

                        • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                          Justement pour Debian, ton exemple de dépendances "inutiles" est faux.

                          • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                            Posté par . Évalué à  3 .

                            Je suis d'accord sur la liste des applications en exemple et histoire d'être plus précis car à priori il n'est pas bon d'être trop généraliste :
                            - Je trouve mon exemple parlant mais il ne peut être appliquer aux distributions généralistes (même en tapant loin dans les familles RH, Suse, Debian, etc.)
                            - Je pense que ce que j'indique est d'autant plus faux si le travail des "packagers" (désolé j'ai un petit souci ce soir pour trouver le terme qui irait bien en français) des distributions est de qualité. En gros, plus il y a de monde pour faire des paquets spécialisé de qualité dans une distribution et plus l'intérêt d'une distribution source est faible. Je pourrai aussi moduler par le fait qu'une distribution source peut avoir des paquets embarquant la terre entière si le mainteneur a fait ça à la vite.

                            Mais sinon, en dehors du fait qu'aptitude est tout aussi bidon (basique) que yum et consors, est-ce que déjà tu as utilisé une Gentoo et les commandes emerge et equery use par exemple ? Histoire de comprendre pourquoi personne ne capte quand on parle de ces éléments dans Gentoo.

                            • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                              À part le fait qu'ils ne supportent pas les use de Gentoo, qu'est-ce qui que aptitude et yum sont bidons (basiques) ? Je les trouve tout de même plutôt puissants pour ma part…

                              • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

                                Posté par . Évalué à  4 .

                                Bien sûr qu'ils sont puissants et c'est le jour et la nuit par rapport à il y a quelques années quand on avait que des commandes comme rpm -i ou rpm -u :)

                                Mais entre le principe des slots qui permet d'avoir 2 branches en même temps d'une même application, pratique pour les gros trucs qui cassent les précédents ou les use qui s'appliquent aux paquets, je trouve que c'est bien mieux (cohérent, logique, pratique) même si un peu lent. A l'usage je préfère un paquet php auquel j'applique des use flags plutôt que pleins de paquets et ça permet d'appliquer des stratégies sur des choix spécifiques (style je veux pas de ldap au global) mais je veux support ldap pour php, etc. Bien sûr que ça se fait avec d'autres gestionnaires de paquets mais là c'est clair, visible, simple. Les différents niveaux des paquets (stables, instables, masqués, etc.) qui peuvent coexister dans une même distribution, on gère facilement l'intégration de paquets spécifiques, par leurs versions, etc.

                                Mais bon dans tout ça c'est la simplicité d'usage et de logique qui importe et que je classe bien au dessus des autres. Après j'ai aucun doute que les mecs qui maîtrisent leurs distributions peuvent faire aussi bien voir mieux, mais avant de parler ils devraient tester. Perso du Yum et du APT j'en bouffe tous les jours ouvrés et je trouve ça bien, sans plus. Pour mon usage perso, c'est Gentoo, après je suis peut être mauvais pour expliquer pourquoi.

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par . Évalué à  2 .

        Oui. /etc/makepkg.conf fera ton bonheur si tu aime couper les cheveux en quatre.

      • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Dans le cas où tu veux enlever une dépendance dans un paquet tu peux utiliser le système ABS pour recompiler le paquet en modifiant le fichier permettant de le générer, et par cette occasion ses options de compilation.

    • [^] # Re: Une version binaire de Gentoo

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je te dirais d'essayer arch aussi. J'ai déjà essayé Gentoo, Slackware, Debian Stable/Sid, Ubuntu, OpenSuse et Fedora. Au final, je suis toujours revenu sur arch et je l'utilise sur tous mes pc.

      Pour les mises à jour, il est vrai qu'il arrive parfois de tomber sur des cas difficiles. Mais :
      1. c'est toujours documenté dans les mailings list et le wiki archlinux
      2. une update ne va jamais casser le système toute seule. Quand il y a un pépin, la mise à jour refuse de s'exécuter (avec les message d'erreurs). L'erreur à ne pas faire à ce moment-là, c'est de recommencer l'update avec le flag --force ou toute autre solution qui semble "magique et rapide". C'est à ce moment-là en général qu'on peut casser les choses. Si tu n'a pas le temps à ce moment-là d'y regarder, reporte l'update à plus tard. Ensuite, une petite recherche sur l'update problématique et on trouve la solution.

      Ça fait 3 ans que j'utilise Archlinux, et c'est arrivé 3 fois je crois, ce genre d'update.

      En dehors de ça, ce qui fait que j'aime Arch :
      - paquets à jour
      - vraiment stable (jamais eu de soucis ou de paquets buggé comme dans Debian/Ubuntu). ça m'est déjà arrivé d'avoir un bug ou l'autre, mais c'était upstream.
      - comme gentoo, tu pars d'un live cd pour installer la base du système, et tu ajoutes les couches que tu utilises au fur et à mesure, en suivant la doc. évidemment, une Ubuntu s'installe en 1/2h alors qu'une Gentoo ou une Arch, il faudra plus de temps (mais moins avec Arch qu'avec Gentoo vu qu'il n'y a pas de compilation).
      - Tu dois installer un repo AUR et l'utilitaire yaourt. ça c'est le truc qui rend Arch génial car si la quantité d'applications dans le dépôt officiel est moins important que sur Debian, c'est dans les AUR que tu trouveras tous les outils un peu plus exotiques.

  • # C'est triste

    Posté par . Évalué à  9 .

    Voir un divorce en direct me fait toujours perdre une larme…

    • [^] # Scène de ménage

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Oui, c'est terrible les scènes de ménage ;-). On déballe tout ; et parfois, un peu trop. Voilà une bien longue liste de griefs, mais sont-ils vraiment tous justifiés ?

      Quelques réflexions en vrac avant de laisser la parole à la pauvre pécheresse accusée pour qu'elle se défende d'elle-même.
      - Normalement les options exotiques à rajoute spécifiquement pour un paquet n'arrivent pas dans make.conf. Plutôt elles atterrissent dans package.use. Et voilà, qui laisse traîné son linge sale, puis de reprocher à sa moitié de ne pas le laver ? Hein ?
      - Et ces pauvres paquets instables ? Comment les reprocher à Gentoo ? Il s'agit d'une distribution. Si les codes sont mal écrits, plus maintenus, et cætera, le reprochera-t-on au distributeur, ou plutôt aux développeurs, voire aux utilisateurs qui ne sont jamais arrivés à contribuer à leurs
      précieux outils ? Un exemple, j'utilise (utilisait même, snif !!!) xfig. Un programme qui n'est plus guère maintenu depuis le milieu des années 90 si je ne m'abuse. Les mainteneurs du paquet ont beau s'acharner à rafistoler de patchs en tous sens, ce qui devait arriver arriva : le bousin ne tombe plus en marche. De même, de nombreux programmes ne sont pas nécessairement écrits et testés avec le sérieux qui permettrait à tout un chacun de les compiler sans soucis d'un coup de baguette magique emerge. Vos paquets sont comme vos enfants : sous votre double responsabilité. La bougresse fait ce qu'elle peut, et c'est déjà merveilleux. Mais vous, l'époux vindicatif, avez-vous vraiment fait votre part ?
      - Enfin, une remarque moins anecdotique. Il me semble naïf d'imaginer que gentoo puisse apporter (facilement du moins) de la vitesse supplémentaire dans le cadre d'une installation généraliste. Bien au contraire, de nombreuses optimisation sont faites par de vrais spécialistes maintenant une distribution comme ubuntu, fedora, mint… Optimisation qu'il vous faudrait réaliser par vous-même sous gentoo. Donc non gentoo n'est pas, fondamentalement, une distribution rapide.
      Quand on se passe la bague au doigt, il vaut mieux avoir bien saisi les vrais qualités de l'épousée. Cela évite les rancœurs injustes.

      Bon, j'espère avoir contribué à votre thérapie de couple plutôt qu'à entériner la rupture.

  • # Debian

    Posté par . Évalué à  7 .

    Reste la Debian… à priori imbattable pour le nombre de paquets existants. Les paquets mettent longtemps à être intégrés à la branche stable mais ensuite, ils y restent, alors je risque moins d'avoir de mauvaises surprises de dépendances en installant de petits paquets délaissés depuis des années. C'est peut-être l'idéal pour avoir un environnement Lisp (par exemple) qui fonctionne sans perdre des plombes à tenter de le faire fonctionner… mais si je passe à Debian, portage me manquera…

    Maintenant les backports sont supportés officiellement. C'est une distribution « binaire » mais tu peux également compiler tes packages, c'est prévu et géré par le système. Tu peux bien sûr aussi compiler « en local » comme n'importe quelle distribution. La nouvelle version (Wheezy) devrait pas trop tarder à sortir (enfin encore plusieurs mois à mon avis). Le problème des packages pas forcément à jour dans la version stable je dirais que pour un environnement LISP, surtout si tu débutes, tu t'en fous un peu…

    Je suis tout sauf objectif. J'utilise Debian moi-même.

  • # Entre Debian et Arch/Gentoo

    Posté par . Évalué à  4 .

    Slackware ;-)
    Et elle est toute fraîche la 14

    • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

      Posté par . Évalué à  3 .

      Ouais enfin vu son âge, elle n'est plus très fraiche…

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

        Posté par . Évalué à  10 .

        Bah, si à 19 ans tu la trouve vielle et défraichie, on ne peux plus rien pour toi alors ;)

        • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

          Posté par . Évalué à  1 .

          Bien sûr, je parle en terme de distribution. Je veux dire, elle est tellement dépassée qu'elle n'intègre même pas GNOME 3 qui est pourtant l'un des environnements majeurs du libre ؟

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

            Posté par . Évalué à  4 .

            Et que le developpeur de Slackware, qui est un gros nullos naturellement, considere comme une merde absolue, imbittable a empaquette.

            Mais bon on parle de quelqu'un qui n'y connait pas grand chose a "comment faire une distribution"…

            • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

              Posté par . Évalué à  6 .

              Bon, j'ai pourtant mis un point d'ironie en pensant que ça serait compris comme tel, mais visiblement c'est pas le cas. La prochaine fois je mettrai un smiley.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                Posté par . Évalué à  6 . Dernière modification : le 12/10/12 à 12:13

                le zigouigoui a la fin (que je n'avais pas vu) cela s'appelle un point d'ironie?

                • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                  Posté par . Évalué à  7 .

                  Ouep, et comme c'est pénible de devoir aller sur Wikipédia pour le copier-coller à chaque fois que je veux le placer, vous pourriez faire l'effort de le voir :-)

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 12/10/12 à 13:16

                    Bah, si à 19 ans tu la trouve vielle et défraichie, on ne peux plus rien pour toi alors ;)

                    Il faudrait adapter. Un peu comme avec les animaux (exemple : chien ou chat année * 7). Je me baserais bien sur un cycle trimestriel, donc age * 4.

                    19*4 = 76 ans !

                    Autrement-dit en France, elle devrait être en retraite depuis déjà un moment. Pas si fraîche la vieille.

                    • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Sauf qu’avec la vieillesse vient la sagesse.

                      À combien évalue-t-on l’espérance de vie d’une distribution ?

                      • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                        Posté par . Évalué à  4 .

                        Sauf qu’avec la vieillesse vient la sagesse.

                        Mouais, c'est ce que disent les vieux. On se rassure comme on peut.

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      Un peu comme avec les animaux (exemple : chien ou chat année * 7)

                      Est-ce que ça marche vraiment ce truc là ? Les animaux pètent plus la forme que les humains du même âge.

                      • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                        Posté par . Évalué à  6 .

                        C'est normal les seuls chats/chiens qui arrivent a ce genre d'age ce sont des aliens glandus qui ont asservis des humains pour les nourrirs et s'occuper d'eux :)

                        Il faut donc comparer la santé des animaux de compagnies à la reine d’Angleterre.

                      • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                        Posté par . Évalué à  1 .

                        non c'est faux
                        ça depent du poids du chien, plus un chien est gros plus il vieillit vite

                  • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                    Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                    Ouep, et comme c'est pénible de devoir aller sur Wikipédia pour le copier-coller à chaque fois que je veux le placer

                    Sérieux, tu n’as réellement pas d’autres moyens que d’aller le chercher sur Wikipédia ?

                    La touche Compose ne fonctionne plus, dans cet environnement majeur du libre qu’est GNOME 3 ? Et même sans touche Compose, il n’y a plus d’utilitaires comme gucharmap ?

                    • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      La touche Compose fonctionne très bien, mais ce signe n'est pas dans la table, en tout cas j'ai pas trouvé (et c'est pas faute d'avoir cherché dans /usr/share/X11/locale/en_US.UTF-8/Compose).

                      Et c'est pareil pour Gucharmap.

                      Ou alors je me plante complètement mais faut que tu me dises comment tu fait.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                        La touche Compose fonctionne très bien, mais ce signe n'est pas dans la table, en tout cas j'ai pas trouvé

                        Il n’y est pas par défaut, mais ça se corrige facilement. Personnellement j’ai copié /usr/share/X11/locale/en_US.UTF-8/Compose dans ~/.XCompose et j’y ai ajouté ceci :

                        <Multi_key> <question> <question> : "⸮"   U2E2E # IRONY MARK
                        <Multi_key> <question> <exclam>   : "‽"   U203D # INTERROBANG
                        
                        

                        ce qui me permet d’avoir le point d’ironie avec Compose + ? + ?, et le point d’exclarrogation avec Compose + ? + !

                        Et c'est pareil pour Gucharmap.

                        Non, il est bien dans gucharmap. En revanche, et du moins avec gucharmap 3.4.1, il faut afficher les caractères par « bloc Unicode » plutôt que par « script ». Le point d’ironie, (officiellement le « point d’interrogation renversé »), est dans le bloc « Supplemental Ponctuation ».

                        • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          Ah ben merci, je vais essayer ça de suite.

                          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                        • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Merci pour tes infos, en fouillant un peu dans la doc j'ai trouvé des trucs intéressants (je ne savais pas qu'il y avait une man Compose…).

                          Par contre pour que ça marche sous GNOME, j'ai dû définir la variable GTK_IM_MODULE=xim.

                          Et tant qu'à faire un truc propre, j'ai carrément écrit un /etc/profile.d/compose.sh pour éviter de pourrir mon $HOME :

                          #!/bin/sh
                          export GTK_IM_MODULE=xim
                          export XCOMPOSEFILE="$HOME/.config/compose"
                          export XCOMPOSECACHE="$HOME/.cache/compose-cache"
                          
                          

                          Et plutôt que de modifier la table système, j'ai vu qu'on pouvait juste la surcharger. Pour ça, j'ai mis ceci dans mon $HOME/.config/compose :

                          include "%L"
                          <Multi_key> <question> <period>     : "⸮"   U2E2E # IRONY MARK
                          
                          

                          Je suis épaté, encore aujourd'hui je découvre régulièrement des trucs excellents sous Linux.

                          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                          • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                            je ne savais pas qu'il y avait une man Compose…

                            Pour le coup, je ne le savais pas non plus, moi c’est le nain Ternet qui m’avait tuyauté.

                            Par contre pour que ça marche sous GNOME, j'ai dû définir la variable GTK_IM_MODULE=xim.

                            Oups, ça me revient, j’avais dû faire ça aussi, mais j’avais oublié. Désolé.

                    • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      La touche Compose ne fonctionne plus, dans cet environnement majeur du libre qu’est GNOME 3 ? Et même sans touche Compose, il n’y a plus d’utilitaires comme gucharmap ?

                      Il y a plus simple encore que de lancer un logiciel graphique lourdingue. Installer les paquets unicode et unicode-data et lancer une commande du genre :

                      $ unicode 'reversed question mark'

                      Bon, ça nécessite de connaître la description du caractère dans unicode, c'est un peu dommage. Mais c'est un peu plus simple à retenir que Ctrl+Maj+U 2E2E.

                      Et puis on peut écrire de l'unicode dans tout environnement non-GTK comme ça, même un TTY :

                      $ echo "Le point d'ironie est un caractère typographique d'une grande utilité `unicode 'reversed question mark' | grep ^.$`"

                      :)

                  • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

                    Posté par . Évalué à  0 .

                    j'ai crue a une tache sur mon ecran

          • [^] # Re: Entre Debian et Arch/Gentoo

            Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 12/10/12 à 14:01

            C'est vrai, mais si tu lis correctement, son créateur à choisi KDE4 et abandonné gnome…

            Et le point d'ironie (???) est quasi invisible

  • # Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

    Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 12/10/12 à 08:37

    Alors, pourquoi… pourquoi, même lorsque l'on tente de garder un fichier make.conf raisonnable, faut-il toujours qu'une application s'acharne à le faire grossir ? Inévitablement, mise à jour après mise à jour, on fini par tomber sur une application qui ne se compile qu'à condition de rajouter une nouvelle entrée à ma liste de "USE FLAGGS". Cette appli elle-même voudra en installer d'autres qui auront elles aussi leurs propres exigences… et le fichier minimaliste de départ finit par devenir gargantuesque.

    Il peut rester simple… par contre le /etc/portage/package.use commence à grossir … je l'ai donc changé en répertoire pour m'y retrouver.

    pourquoi, alors même que je m'acharne à éviter tout ce qui est flags exotiques et à rester dans la version stable, pourquoi alors faut-il toujours qu'il y ait des paquets dont la compilation échoue ?

    ça arrive… mon dernier en date fut avec wine. C'est clairement un bug, faut le remonter.

    Personne ne teste t-il jamais tes paquets ? Et d'ailleurs, pourquoi certains paquets sont-ils toujours uniquement disponibles dans la version instable après parfois des années ?

    Tu viens de toucher du doigt le problème actuel de toute distribution qui ne dépend pas d'une entreprise: le manque de main d’œuvre… mais tu peux te proposer et rapporter les bugs :)
    Il est très difficile de tester chaque option de compilation d'un ensemble d'ebuild sans compter l'environnement de chacun… ça fait énormément de tests!

    Pourquoi, alors que la plupart de ta documentation est excellente, pourquoi tombe t-on parfois sur des pages oubliées depuis des années ?

    idem… manque de main d’œuvre. Mais va du côte du forum français, ils sont plusieurs qui tentent de remettre à jour et d'améliorer les pages.
    Tu peux proposer ton aide aussi… je pense qu'ils ne refuseront pas.

    Et pourquoi, pourquoi es-tu si lente à présent quand je recherche de nouveaux paquets ? Il me semble que emerge met à présent plus de dix secondes avant de démarrer. Tu n'étais pas si lente avant pourtant.

    ça faut voir, ça peut venir de plusieurs choses et probablement de python aussi.
    quel USE flag pour portage? quel version de portage as-tu?
    Si python3 … il n'y a plus le module cpickle et portage utilise des fichiers pickle pour les métadonnées.
    ensuite si tu es en version 2.2, probablement qu'un downgrade en2.1 pourrait améliorer les choses… faut voir.

    Idéalement, une version binaire de Gentoo
    Je te conseille calculate-linux, elle est compatible gentoo, de gestion plus simple, et gère des packages binaires.

    • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Est ce que le manque de main d'oeuvre pourrait être du à un manque d'utilisateurs? J'entendais beaucoup parlé de Gentoo y'a 10 ans mais aujourd'hui…

      • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

        Posté par . Évalué à  7 .

        C'est que par rapport à plusieurs années en arrières, je trouve qu'on entend beaucoup parler de Arch et bien moins de Gentoo. J'ai l'impression que la première a séduit pas mal d'adeptes de la seconde, et il faut dire qu'elles partagent une certaine philosophie.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

          Posté par . Évalué à  2 .

          C'est que par rapport à plusieurs années en arrières, je trouve qu'on entend beaucoup parler de Arch et bien moins de Gentoo.

          Il n’y a plus de nouveauté, il n’y a pas de version tout les 6 mois, donc peu de news, peu de problème. On entend surtout parler de Arch en ce moment à cause de systemd, sinon, c’est une distrib avec une base installé d’utilisateur qui évolue peu. Ce genre de coup de gueule, ça m’arrive tous les 2 ans, suite à un problème sur xorg… Un flag que je suis le seul à mettre en même temps qu’un autre sur un autre paquet. Il est impossible de tester toute les combinaisons de flag, arch vu le nombre de possibilité. Et c’est d’ailleurs très rare.

          J'ai l'impression que la première a séduit pas mal d'adeptes de la seconde, et il faut dire qu'elles partagent une certaine philosophie.

          C’est possible qu’une partie soit parti. À l’époque, j’avais voulu tester Arch, et ce n’est pas aussi simple d’être souple. Après il y a ma connaissance de gentoo et ma découverte d’Arch, toujours est-il que je ne peux pas simplement avoir kdevelop avec le support cvs, git mais pas svn sous Arch en utilisant normalement le système de paquet.

          Pour les utilisateurs qui cherchent une rolling release, je les oriente plutôt vers debian/sid, qui est pas mal, à part en période de freeze où là, ça bouge plus en rolling ;-)

          En cherchant à retrouver le dernier CD d’install je m’aperçois qu’il date du 19 septembre 2012… le précédent c’était 2010 je crois. Pas eu de news.

          • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

            Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 12/10/12 à 10:57

            On entend surtout parler de Arch en ce moment à cause de systemd

            Euh non, bien avant la polémique on entendait assez souvent parler d'Arch. Dans tous les journaux sur des distributions tu trouvais des commentaires pour dire qu'Arch c'est mieux.

            C’est possible qu’une partie soit parti. À l’époque, j’avais voulu tester Arch, et ce n’est pas aussi simple d’être souple. Après il y a ma connaissance de gentoo et ma découverte d’Arch, toujours est-il que je ne peux pas simplement avoir kdevelop avec le support cvs, git mais pas svn sous Arch en utilisant normalement le système de paquet.

            Il y a aussi la difficulté d'accès pour les nouveaux users. Perso, j'ai testé Arch et je l'ai trouvée bien foutue et très accessible (mais je ne l'ai pas gardée car elle n'est pas faite pour moi). Par contre, je n'ai jamais pris le temps de taper dans Gentoo car j'ai l'impression qu'elle est plus difficile à dompter. C'est peut-être faux, mais c'est l'effet que la doc et les commentaires que je lis ici et là me font ; d'ailleurs pour des logiciels divers, je vais maintenant plus souvent sur le wiki Arch que sur celui de Gentoo.

            Pour les utilisateurs qui cherchent une rolling release, je les oriente plutôt vers debian/sid, qui est pas mal, à part en période de freeze où là, ça bouge plus en rolling ;-)

            Je conseillerais plutôt testing. En sid, les problèmes sont vraiment trop fréquents (et pourtant je sais me dépatouiller). En testing, jamais aucun souci sauf quand je bricole.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

              Posté par . Évalué à  4 .

              Dans tous les journaux sur des distributions tu trouvais des commentaires pour dire qu'Arch c'est mieux.

              [vendredi]
              Ça c’est parce que nous, on sait que gentoo c’est mieux. Pas besoin de le dire pour s’en convaincre… ;-)
              [/vendredi]

              Je conseillerais plutôt testing.

              J’avais lu, il y a quelques années, que sid si elle cassait ce n’était jamais pour longtemps. Alors que testing, si un bug est introduit, il faut que la correction passe par sid ce qui peut prendre du temps.

              • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

                Posté par . Évalué à  2 .

                J’avais lu, il y a quelques années, que sid si elle cassait ce n’était jamais pour longtemps. Alors que testing, si un bug est introduit, il faut que la correction passe par sid ce qui peut prendre du temps.

                C'est vrai. Sauf que dans les faits sid est cassée régulièrement, mais testing jamais. Évidemment, les bugs bloquants sont repérés en amont.

                Bien sûr ce n'est pas une loi immuable et je n'ai pas de stats, mais après quelques années sur sid puis sous testing, c'est ce qui ressort de mon expérience.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  de mon experience, c'est exactement le contraire, testing est souvent petée parce que les paquets sont a moitié en sid a moitié en testing, et que le résultat est un embrouillamini pénible a debugguer

                  par contre je suis sous sid depuis des années, et je n'ai plus aucun probleme tant que je fais du upgrade ou safe-upgrade et plus de dist-upgrade/full-upgrade. au cas ou apt-listbugs et apt-listchanges permet parfois d'eviter des emmerdes

                  • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

                    Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 13/10/12 à 03:54

                    Martoni c’est ça ?

                    En tout cas tu bluffes. Les paquets ne peuvent pas migrer vers testing tant que leurs dépendances n’y sont pas déjà. C’est d’ailleurs là le rôle de testing qui ne garantit pas (en tout cas volontairement) une meilleure qualité ou stabilité des paquets que dans Sid, mais garantit une archive cohérente dans son ensemble.

                    les paquets sont a moitié en sid a moitié en testing

                    Ça, c’est quand Jean-Kévin fait du tuning pinning, pas quand on utilise testing.

      • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        À mon avis, à l'époque la qualité des autres distributions était assez faible et gentoo avait le gros avantage de simplement fonctionner, notamment en évitant de patcher les bureaux dans tous les sens ou autres.

        Depuis ça s'est pas mal amélioré, Ubuntu est passée par là et apporte un bon niveau de qualité, même Fedora est devenue à peu près stable.

        Arch apporte maintenant globalement les mêmes avantages que gentoo (paquets vanilla, bonne réactivité pour les nouvelles versions, …) tout en étant plus rapide et moins problématique puisqu'elle ne demande pas de compilation à l'utilisateur. La tendance Gentoo/Arch s'est globalement inversée autour de 2009.

        À mon avis les utilisateurs de Gentoo restent stables et il y à sans doute peu de départs/arrivées, mais globalement à part le manque de ressources que cela implique, ça ne me dérange pas spécialement, ça fonctionne bien pour moi et c'est ça l'important.

        Au passage, je suis tombé sur un narticle: Gentoo a du coeur

      • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

        Posté par . Évalué à  4 .

        Gentoo a eu une lutte interne en 2006/2007 comme il en arrive partout…

        Non, ce n'est pas le nombre d'utilisateurs qui fait la qualité d'une distro (ça se serait)… c'est le nombre de gens qui y participe activement!

        un exemple tout con, qui secoue pas mal le monde linux à l'heure actuelle: systemd

        Excluons toutes discussions techniques dessus ou passionnelles. Ce qui fait réellement le succès de systemd c'est le fait:
        1/ qu'il soit développé par Red Hat: les dev principaux ( Lennart, Sievers, Hoyer,…)
        2/ qu'il soit activement maintenu.
        Les distro qui ont migré le font principalement pour la facilité de maintenance!

        Je ne sais pas si tu suis la mailing list debian-dev ou celles de gentoo, mais les dev. veulent maintenir officiellement un et un init, sinon ça représente un travail colossal pour le nombre de personnes disponibles.
        Il y a des fights colossaux la-dessus car:
        1/ énormément de distro. sont de moins en moins dépendantes car il y a peu de leur dev. qui soit développent soit contribuent fortement sur les couches basses du système ou sur linux lui-même.
        2/ il y a peu de gens pour maintenir plus de logiciels. La liberté et le choix coutent énormément de ressources!

        Greg KH le dit lui même… les distro. généralistes deviennent un non sens face à la quantité de travail qu'il y a fournir. Autant faire une chose et le faire bien. Les distro. devraient se spécialiser.

    • [^] # Re: Manque de main d'oeuvre comme beaucoup d'autres

      Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 12/10/12 à 14:05

      Et pourquoi, pourquoi es-tu si lente à présent quand je recherche de nouveaux paquets ? Il me semble que emerge met à présent plus de dix secondes avant de démarrer. Tu n'étais pas si lente avant pourtant.

      C'est lié au nombre de paquets installés. Lors de l'installation d'un nouveau paquet, portage doit vérifier la compatibilité des numéros de version et les éventuels conflits de dépendance avec tous les autres. Sur un install fraiche c'est très rapide. Sur une install plus ancienne, un emerge --depclean --pretend peut améliorer la situation.

  • # Tu peux pas test

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Tu trouveras tout les arguments pour rester sous Gentoo sur cette page : http://funroll-loops.info/ . Bonne lecture !

  • # Et elle est bien roulée cette distrib'!

    Posté par . Évalué à  4 .

    Le fonctionnement en rolling release est un avantage considérable.
    À chaque fois que j'ai voulu faire un dist-upgrade sur ubuntu ou debian ça a tout cassé.
    Je suis sur Gentoo depuis la sortie de squeeze, le système est toujours aussi stable, c'est le pied!

    • [^] # Re: Et elle est bien roulée cette distrib'!

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      S'il y a une distrib ou le dist-upgrade marche bien, c'est debian. J'ai des machines qui sont passés par 5 versions dans le temps sans ré-installation.

      Bref, j'émets de fort doute ;-)

      • [^] # Re: Et elle est bien roulée cette distrib'!

        Posté par . Évalué à  2 .

        J'ai pas fait autant mais j'ai déjà eu ce genre de problème, une fois sur Debian, une fois sur Ubuntu. Je pense que c'est quand on a trop bidouillé le système que la mise à jour peut mal se passer. Mais je suis d'accord, si on fait pas n'importe quoi ça marche plutôt bien en général.

        • [^] # Re: Et elle est bien roulée cette distrib'!

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Il faut dire que j'upgrade en mettant à jour systématiquement les fichiers systèmes avec ceux de l'empaqueteur. Ce n'est pas le mode par défaut qui est de ne rien changer.

          Je ne perds pas mes config car elles sont toutes dans cfengine ;-) Si une config spécifique n'est pas dans cfengine, alors je la rajoute ! Ainsi, année après année, la base de savoir faire est devenu non pas complète mais il reste peu de zone d'ombre…

          • [^] # Re: Et elle est bien roulée cette distrib'!

            Posté par . Évalué à  2 .

            Il faut dire que j'upgrade en mettant à jour systématiquement les fichiers systèmes avec ceux de l'empaqueteur. Ce n'est pas le mode par défaut qui est de ne rien changer.

            De ne rien changé… Le mode recommandé quoi :)

            Moi j'aime bien me faire une installation de temps en temps, alors j'ai peu fait d'upgrade… Après de nombreuses années en Sid j'en ai eu marre des mises à jour à la moyenne de 50 Mo par jour. J'ai réinstallé en Squeeze. Je vais tenter le dist-upgrade vers Wheezy sans aucun doute, je vais ptêtre me fendre d'un journal pour ça tiens :)

            Sur un serveur de production bien exploité le dist-upgrade se pratique en « recette » et on prends le temps, après avoir lu les notes de montée de version de sa distribution favorite, d'analyser chaque régression, ou cause de plantage complet…

            • [^] # Re: Et elle est bien roulée cette distrib'!

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Avec le nombre de machine que nous achetons chaque année, il n'y a pas de soucis, on en fait des installations de base de la Debian ;-) Donc sur le parc existant, j'upgrade les anciennes machines en essayant de les positionner le plus près possible d'une nouvelle installation.

  • # Même constat que mon mariage

    Posté par . Évalué à  6 .

    Salut,
    j’ai eu ce constat après 10 ans ensemble, et deux ou trois gros coup de gueule. Mais finalement, est-ce mieux ailleurs ? Et c’est là, que finalement je reste. C’est ça la passion, de temps en temps tu exploses, mais sans ta dose tu es perdu. Et je suis sûr de ne pas retrouver mieux ailleurs. À chaque tentative d’infidélité, je me rends compte que c’était mieux, alors je reviens et elle m’accueille toujours les bras ouverts sans ressentiment.

    Pour le mariage, je parle bien sûr de mon mariage avec gentoo, mon autre mariage fonctionne un peu différemment.

  • # Je ne quitterai pas Gentoo

    Posté par . Évalué à  10 .

    Cela fait des années que j'utilise Gentoo au quotidien. J'ai fêté récemment mes 9 ans d'inscription sur le forum, cela doit donc faire 10 ans que j'utilise Gentoo.

    Ma première machine ayant vu Gentoo était un Pentium III à 1Ghz. J'ai connu les temps héroïques où il fallait 48h de compile non-stop pour arriver à avoir sa machine installée entièrement.

    J'ai trois machines qui sont installées avec, chacune ayant des fonctions différentes :

    • une "workstation" avec un KDE et tout un tas de trucs inutiles comme quelques jeux
    • un serveur NAS à tout faire qui fait office de proxy, routeur, DNS, DHCP et tout le tintouin
    • un mediacenter qui fait tourner un XBMC et un bout de Mythtv quand j'aurais rebranché l'antenne

    Toutes mes machines sont en ~amd64 et toutes basées sur des processeurs de la famille core2. J'utilise environ 6 overlays (Sunrise, multimedia, kde, …)

    Ceci m'a permis "d'industrialiser" mes installations. Je partage les mêmes /etc/portage et /etc/make.conf sur les machines, je compile avec DISTCC et je génère des paquets binaires. Compiler 1 fois, installer 3 fois. Et je réfléchis à un moyen de me faire la même chose pour le kernel.

    Mon /usr/portage est partagé via NFS sur les 3 machines, etc.

    Cela m'a demandé pas mal de boulot d'unification, choisir les bon use-flags, gérer certains conflits à la con puisque j'ai du matériel disparate. Les drivers NVidia proprio pour le mediacenter et nouveau pour le NAS par exemple.

    Mais au final, j'ai gagné un temps considérable sur la maintenance en elle même.

    Je fais environ une mise à jour toutes les deux semaines et cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu à me plaindre de quoique ce soit.

    Alors oui, chez moi aussi, emerge est désespérément lent quelques fois. Mais je m'en fous en fait.

    Un truc que m'a appris Gentoo c'est la patience. J'ai le temps. Je prends le temps de vérifier que ça fonctionne. Si ça ne fonctionne pas avec la nouvelle version, je vais chercher dans le bugzilla. Si c'est un bug connu, je masque le paquet et je reviens à la version antérieure en attendant que cela fonctionne. Si ça n'existe pas, et bien… Je peux ouvrir un bug. Sauf que, je n'ai jamais eu à ouvrir un bug, j'ai toujours trouvé la solution soit dans le forum soit dans le bugzilla.

    Au pire, je me suis emmerdé à mettre en place un Bacula à la maison, benh je peux toujours faire une restauration :p

    Sur les portables, j'ai installé des Mageia par contre. Ce sont tous de vieilles trapanelles à base de PentiumM qui mettraient des heures à compiler et cela m'obligerait à maintenir une version 32 bits en plus. Et mes attentes ne sont pas les mêmes.

    Pourquoi je ne quitterai pas Gentoo :

    • de toutes les autres distributions que j'ai pu tester, aucune ne m'a permis le même niveau d'adaptation
    • j'aime avoir les paquets les moins patchés possibles
    • j'apprécie de tout faire comme je le sens
    • je n'ai pas forcément envie d'apprendre à me servir d'une distribution supplémentaire. Je dois déjà jongler avec au boulot de l'AiX, du Solaris et de la RHEL, Gentoo et Mageia à la maison, ça suffit.
    • je n'aime pas Debian et ses dérivées
    • tous les gestionnaires de packages paraissent fades à côté de portage.

    Bref, j'aime Gentoo, toujours, et je crois que cela continuera longtemps. Et à chaque tentavie de quitter Gentoo, j'y suis revenu. J'ai testé Debian, Fedora, Suse, Arch, Ubuntu, LFS, FreeBSD, OpenBSD, Funtoo et Sabayon. Non, Gentoo est la distribution qui me correspond le mieux.

    Et je sais qu'elle n'est pas plus rapide ou meilleure que les autres, je m'en tamponne. Ce qui compte, c'est que je sache m'en servir, bien, et que ça ne m'emmerde pas au quotidien.

    cd /pub && more beer

    • [^] # Re: Je ne quitterai pas Gentoo

      Posté par . Évalué à  3 .

      J’ai a peu prêt le même ressenti.

      J’ajouterai, un exemple sur wine. À un moment, il y avait un bug pour jouer à DIII. Et il fallait patcher le source avant installation. La solution est d’une simplicité effrayante, il suffit de copier les patchs dans :
      /etc/portage/patches/app-emulation/wine/ et emerge se débrouille. Quand les patch sont appliqué dans l’appli, il suffit d’effacer ces fichiers.
      Tout fonctionne ainsi de manière simple.

    • [^] # Re: Je ne quitterai pas Gentoo

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Tout a fait d accord :p

      je pensais être un des dernier dinosaure sur gentoo, et j ai été aussi très early pour cette distrib,

      elle demande pas mal d attention, surtout la sortie après un eix-sync qui me donne les "nouveautés" plus lisible que sur le site de gentoo.

      si on a plusieurs machines, alors rien n empeche d avoir son propre repository binaire.

      les répertoirs /etc/portage/
      package.keywords
      package.mask
      package.unmask
      package.use

      sont bien plus pratique que /etc/make.conf

      et surtout le répertoire /etc/conf.d qui est un régal (la facon dont les fichiers sont construit)

    • [^] # Re: Je ne quitterai pas Gentoo

      Posté par . Évalué à  5 .

      Tout pareil.

      J'avais envie de répondre que les problèmes évoqués paraissent triviaux (comme déjà dit le /etc/portage/package.use devrait bien aider), qu'un petit passage sur le forum "french" devrait tout résoudre et moi aussi ça fait un bail que je suis sous Gentoo, dans moins de 2 mois cela fera dix ans que j'ai posté mon premier message sur le forum :

      Bonjour
      Voilà je rencontre des problèmes avec le driver fourni dans portage pour le modem speedtouch alcatel USB. Quand je dis problème, c'est par exemple des pertes de connexion après une inactivité de ma part j'ai l'impression, ou tout simplement des pertes de connexion alors que les 24h ne sont pas encore écoulés. Ceci ne m'arrivant pas du tout sous ma mdk alors que j'utilise juste le driver de Benoit Papillault. Il me semblait que la version dans portage était une version plus récente du driver en question donc pour le moment je ne comprends pas trop.
      Si jamais quelqu'un a des idées pour améliorer cela, je vous mettrez mes fichiers si vous voulez des infos, mais bon je pense que c'est sans doute un problème de réglage, donc voilà, n'hésitez pas à faire des suggestions.
      Merci

      Souvenir, souvenir…

      Quand je regarde derrière moi, la première installation a durée 2 semaines car j'avais fait n'importe quoi :) Depuis 2002, je n'ai réinstallé mon ordinateur que 3 fois, 2 parce que j'ai changé de matériel qui devenais obsolète et cette année parce que mon alim a fait un éclair en cramant au passage ma carte mère et mon core2quad, sinon je serai toujours avec la même installation.

      Et c'est pas comme si j'étais réfractaire ou ignorants aux autres distributions, je gère les Ubuntu de ma compagne et de mes parents, sur ma station de travail au boulot j'ai une fedora et avant des OpenSuse, je bosse sur des RHEL et mon serveur chez Gandi est en Debian :) Mais il n'y a pas une semaine qui passe sans que je me dise : "mais pour quoi ils ont fait ce choix là dans cette distribution ?"

      Le pire, c'est qu'avec l'expérience je fais beaucoup moins de tâches administratives contrairement aux autres distributions, les pires à mes yeux étant Ubuntu et Fedora pour lesquelles j'ai déjà eu des MAJ chaotiques.

      Enfin bon, les utilisateurs Gentoo effectivement n'en parlent peut être pas beaucoup parce qu'ils ont passé l'âge de se la péter :) mais aussi et surtout car depuis il y a eu d'autres distributions plus Hype, Arch ayant pas mal été médiatisée en tant que distribution rolling release, ce qui me parait normal vu qu'elle apporte une approche différente pour ce type de distribution.

      Comme beaucoup j'adore Gentoo et depuis longtemps.

  • # Bien utiliser les use flags

    Posté par . Évalué à  7 .

    Alors, pourquoi… pourquoi, même lorsque l'on tente de garder un fichier make.conf raisonnable, faut-il toujours qu'une application s'acharne à le faire grossir ? Inévitablement, mise à jour après mise à jour, on fini par tomber sur une application qui ne se compile qu'à condition de rajouter une nouvelle entrée à ma liste de "USE FLAGGS". Cette appli elle-même voudra en installer d'autres qui auront elles aussi leurs propres exigences… et le fichier minimaliste de départ finit par devenir gargantuesque.

    Ca, c'est parce que tu ne sais pas te servir des use flags.

    Les use flags sont une espèce d'abstraction pour les options pour --configure. Forcement si tu mets tout tes use flags dans make.conf ca va très vite devenir ingérable.

    Voilà comment faire:
    Tu mets tes use flags par paquet dans /etc/portage/package.use et uniquement les "globaux" dans /etc/make.conf.

    Exemple:
    -Tu veux pwlib avec le support de ldap. Ca ne veut pas dire que tu veux le support de ldap dans tous les paquets qui le proposent. Tu mets donc dans ton /etc/portage/package.use la ligne suivante:

    dev-libs/pwlib ldap
    
    

    Tu veux le support pour X dans tous tes programmes. Tu rajoutes dans /etc/make.conf (qui devient bientôt /etc/portage/make.conf)

    USE="... X" 
    
    

    Tu ne veux pas le support de X pour vim. Tu l'as activé "au global" dans make.conf. Tu rajoutes donc dans /etc/portage/package.use la ligne suivate:

    app-editors/vim -X 
    
    
    • [^] # Re: Bien utiliser les use flags

      Posté par . Évalué à  3 .

      En plus du package.use, il y a le package.keyword qui permet de sélectionner des versions instables de certains paquets seulement. Attention néanmoins, il faut parfois ajouter certaine dépendance, mais portage vous le dira. Il y a aussi package.mask pour masquer un paquet ou une version.

      Pour chaque ligne on peut écrire :
      =app-editors/vim-2.35
      >app-editors/vim-2.35

      Ce qui en fonction du fichier imposera ou interdira l’utilisation de vim en version 2.35. Ou les versions strictement supérieure…

      Il faut passer du temps au début, mais après, c’est que du bonheur. Enfin au coup de gueule près.

  • # Exherbo

    Posté par . Évalué à  1 .

    Étant moi-même un ancien utilisateur de Gentoo, fatigué (entre autres) par le problème dont tu parles, je suis passé à Exherbo.

    En deux mots, c'est une distribution créé par des ex-développeurs Gentoo et qui propose une philosophie assez différente des distributions habituelles dans le sens où il n'y a pas de distinction entre utilisateur et développeur.
    En effet, si évidemment elle s'adresse à un public expérimenté, tout est fait ici pour que chacun soit en mesure de corriger/ajouter des paquets grâce aux dépôts qui sont basés sur git.

    Alors évidemment, il y a moins de paquets disponibles que sur Gentoo mais ils sont AMHA de bien meilleur qualité.
    Probablement en partie parce que les guidelines pour le format des paquets sont très précises et que toute contribution y est sévèrement confrontée (exclusivement via IRC).

    Bref, j'aime bien et je voulais le faire savoir :)

    • [^] # Re: Exherbo

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      tout est fait ici pour que chacun soit en mesure de corriger/ajouter des
      paquets grâce aux dépôts qui sont basés sur git.

      Eux, je dirais: "Comme sous ArchLinux ?", j'imagine que tout le monde n'a pas les accès en écriture sur le repository donc il y'a bien une différenciation entre utilisateur et développeur.

      • [^] # Re: Exherbo

        Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 12/10/12 à 15:50

        Je ne connais pas ArchLinux donc c'est possible, oui. Mais, en tout cas, ce que je voulais dire par là, c'est qu'il est très facile d'instancier son propre dépot et/ou de modifier un dépot tiers (pour éventuellement soumettre un patch) car le système a été pensé pour dès le début (contrairement à gentoo auquel il a fallu rajouter des utilitaires tels que layman et cie. pour lesquels on ressent bien le coté "bricolage").

        • [^] # Re: Exherbo

          Posté par . Évalué à  5 .

          C’est quoi le « côté bricolage » de layman ? Tu tapes layman -a tonrepo et ça te le rajoute, puis toutes tes commandes emerge le prennent en compte (en t’affichant à côté du nom du paquet un ::tonrepo). Ça me semble parfaitement intégré aux outils de base, pas besoin d’avoir un yaourt ou un packer par exemple. Le seul truc que je vois c’est layman -S qui n’est pas appelé par emerge --sync.

          C’est aussi intégré au mode d’ajout des paquets aux quelques 15800 paquets existants. Par exemple ceux de l’overlay Sunrise, un repo très simplement accessible à tous les utilisateurs de Gentoo, finissent bien souvent dans la base.

          • [^] # Re: Exherbo

            Posté par . Évalué à  2 .

            Je pertinente, personnellement j'ai un alias qui fait l'équivalent de layman -S && emerge --sync et derrière j’enchaîne avec mon emerge world.

            Je trouve aussi ça d'une simplicité et d'une intégration très transparente, du tout bon.

  • # Overlays et Gentoo

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 12/10/12 à 15:48

    Pourquoi, alors que j'ai suivi ligne à ligne les instructions pour gérer les overlays, pourquoi cela ne marche t-il pas ?

    Je n'ai jamais eu de problèmes avec les overlays, mais de toutes façons il faut savoir qu'il y a les overlay officiels, et puis les non officiels: il se peut très bien que certains de ces derniers ne soient pas bien maintenus.

    Pourquoi t'acharnes-tu à vouloir installer cette version du programme, alors que celle de l'overlay est plus récente, et que je l'ai installé pour ça ?

    Il faut savoir que si tu utilises les overlays tu dois savoir mixer stable et instable: peut-être que tu as un autre programme qui demande la version stable par exemple, et que tu dois aussi mettre une version instable de ce paquet. Si gentoo t'offre la puissance des overlays, il faut savoir jongler avec, ou rester avec l'arbre stable.

    Par exemple, j'ai eu besoin de l'overlay d'haskell a un moment, et pour plus de cohérence, j'ai mis

      dev-haskell/* ~x86
      dev-lang/ghc ~x86
    
    

    dans mon package.accept_keywords, histoire d'avoir tout ce qui est lié à haskell en testing, et du coup je n'ai eu aucun problème par la suite.

    Ce n'est pas toujours nécessaire de tout mettre en testing: j'ai des modules de l'overlay perl-experimental, tout en étant avec la versión stable de perl: quelques accept_keywords et le tour et joué.

    Je trouve justement que le système des overlays de Gentoo est puissant, car il permet à chaque développeur de maintenir une partie d'arbre facilement. C'est d'ailleurs je crois la seule distribution (faudrait vérifier) qui a un overlay pour Sage (un gros projet en python d'interface à d'autres logiciels libres mathématiques), et c'est sans doute parce que portage permet une flexibilité que les autres système de paquets n'ont pas, car on ne peut pas dire que ce soit à cause de l'importance de la main d'œuvre sous Gentoo que c'est possible. Debian a eu un .deb a une époque mais il ne semble pas maintenu à l'heure actuelle, même s'il y a un projet pour le faire.

  • # Gentoo en perdition ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    L'arrivée d'OpenSUSE 12.2 leader Européen des solutions desktop libres à sonné comme un tremblement de terre du coté de Redmond obligeant Microsoft à accélérer la sortie de son produit phare Windows 8.
    Les observateurs du Gartner remontent un bouleversement notable du paysage des systèmes d'exploitation Linux, surtout depuis la mise à disposition de l'environnement de bureau intégré de la fondation GNOME dans sa version 3.6, pour le produit porté par Attachmate.

    Gentoo aurait elle du souci à se faire ?

    • [^] # Re: Gentoo en perdition ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      L'arrivée d'OpenSUSE 12.2 leader Européen des solutions desktop libres à sonné comme un tremblement de terre du coté de Redmond obligeant Microsoft à accélérer la sortie de son produit phare Windows 8.

      Samuel Pajilewski sort de ce corps ;-).

      • [^] # Re: Gentoo en perdition ?

        Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 12/10/12 à 18:11

        Une vague d'opensinusite saisonnière. Le plus douloureux c'est l'inflammation des muqueuses qui provoque l'usage de jargon flamby.

        • [^] # Re: Gentoo en perdition ?

          Posté par . Évalué à  1 .

          Il y a Toorox et Ututo pour les gens pressés, c'est du Gentoo et sa fonctionne du tonnerre, je les ai essayé. ;)

          je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

  • # En résumé…

    Posté par . Évalué à  4 .

    Haa, ma Gentoo… je t'aime, je t'adore, mais franchement, parfois, parfois tu fais chier.…
    … C'est peut-être l'idéal pour avoir un environnement Lisp (par exemple) qui fonctionne sans perdre des plombes à tenter de le faire fonctionner… mais si je passe à Debian, portage me manquera…

    Tu veux dire que là où il y a de la Gentoo, il n'y a pas de plaisir ?

  • # gentoo binaire = sabayon

    Posté par . Évalué à  2 .

    Idéalement, une version binaire de Gentoo.
    J'ai commencé par sabayon pour continuer sur gentoo.
    Coté sysadmin (hors package) c'est pareil, ce sera très bien pour toi qui semble aimer ce coté de la gentoo.
    Coté package manager natif c'est du binaire donc fini les custo des USE flags et de la distro.
    Par contre :
    1 - Tu peux utiliser emerge en parallele en suivant la marche à suivre
    2 - Le kernel n'est pas inclus dans Idéalement, une version binaire de Gentoo.les updates mais tu dois gérer ca en plus (et migrer quand ca te convient). Par défault c'est du binaire mais rien ne t'empeche de suivre la démarche gentoo (avec ou sans genkernel).
    Ils fournissent plusieurs version de kernel configurés pour Sabayon.

    Le point négatif de sabayon est pour moi sa communauté pas forcement très sympa ni très grande.
    Il y a pas de désir de s'étendre mais plutot de rester une distro d'afficionados proche de la technique.

    Sabayon est de qualité et stable en rolling release evidement.

  • # gentoo nécessite t'elle des compétences informatiques pointues ?

    Posté par . Évalué à  1 .

    bonjour,
    vous qui utilisez gentoo : vous a t'il fallu des compétences informatiques poussées ? (développeur par exemple)
    ou avez vous appris par la lecture et pratique (sur le tas) ?

    Pensez vous que l'on puisse conseiller gentoo au grand public ? (ce n'est pas forcément son but, juste pour avoir votre avis)

    merci de vos retours ;)

    • [^] # Re: gentoo nécessite t'elle des compétences informatiques pointues ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Oui et non.
      La doc est excellente, et j’ai un ami qui l’a installé alors qu’il n’est pas informaticien. Il est quand Docteur en mécanique des fluides. En suivant la doc, ça s’installe assez facilement. Ensuite, il faut prendre son temps au début, comme expliqué plus haut, mettre des use flag par paquet et pas globalement (sauf pour ipv6 par exemple). Ne mettre aucun paquet qui ne soit pas dans la branche stable. Ensuite, les forums ou la mailing liste fonctionnent, même si la mailing liste est un peu morte… mais je crois que c’est surtout que les gens n’ont pas trop de problèmes.
      Si tu es développeur, les symptômes peuvent orienter plus rapidement. Mais ce n’est, à mon avis, pas nécessaire.

      Espérant avoir répondu à tes interrogations.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.