Journal Harcèlement de la part de microsoft et son service de conformité

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
51
23
déc.
2014

bonjour,

il y a quelques semaines, on a reçu dans mon entreprise une lettre de microsoft nous demandant de déclarer un inventaire de tous leurs produits pour « vérifier que l'on est bien en conformité » avec leurs licences. N'ayant rien envoyé (on n'a pas que ça à faire), on a une relance.

Ça va s'arrêter quand ?

Ils se prennent pour qui ?

Je leur envoie des lettres pour leur demander s'ils n'ont pas du code GPL volé dans leurs produits ? Si ça commence comme ça, n'importe quelle société privée peut se permettre d'aller embêter les autres entreprises pour leur demander d'établir des papiers prouvant tout et n'importe quoi. Carrouf peut nous demander des papiers comme quoi on leur a pas piqué des bouteilles de lait dans leurs rayons. Apple peut nous demander des papiers comme quoi on n'a pas jailbraké leurs téléphones. Les descendants de John Waynes peuvent nous demander un certificat comme quoi on n'a pas des DVD tipiakés du célèbre cow boy dans nos rayons…

Vous avez déjà eu des choses similaires chez vous ?

  • # Ici rien

    Posté par . Évalué à 10.

    Non, jamais rien recu de tel. D'ailleurs il me semblait que crosoft sous-traitait ce sale boulot au BSA (buisness software alliance).
    De toute facon il ont le droit de tout réclamer et tu as le droit de les ignorer (C'est la base du FUD de prétendre avoir le droit d'obtenir des choses et crosoft est tres fort en fud).
    Je te conseille de ne pas dépenser le prix d'un timbre pour leur répondre (en plus il va augmenter)

  • # Recrudescence des contrôles

    Posté par . Évalué à -10.

    Depuis 2 ou 3 ans, il y a une recrudescence des contrôles (en tout cas dans le groupe où je travaille), pas seulement par M$ mais aussi les autres gros éditeurs.
    Je crois qu'il est de votre intérêt de répondre rapidos, cela peut vous éviter un contrôle plus approfondi par une équipe qui viendra chez vous.
    Avec leur politique de licence incompréhensible pour un être normalement constitué, on a l'impression de ne jamais être bien en règle…
    C'est le truc qui fait bien flipper les DSI.

    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

      Posté par . Évalué à 10.

      A moins que tu ai un contrat avec MS, je ne vois pas comment ils peuvent de forcer à accepter un contrôle de leur part.

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par . Évalué à 7.

        On est sûr que c'est pas écrit dans le CLUF ? :)

        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

          Posté par . Évalué à 9.

          Mettre dans le CLUF une disposition qui t'impose d'accepter leurs contrôles, c'est quand même pas malin. "Si vous acceptez ce contrat, vous nous autorisez à venir contrôler que vous avez accepté ce contrat".

          Remarque, on a bien des DVD qui t'engueulent des fois que tu pirates…

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

            Posté par . Évalué à 8.

            Ce serait plutôt : "Si vous acceptez ce contrat, vous nous autorisez à venir contrôler que vous respectez ce contrat"

            ça ne me paraît pas abusif, enfin si, mais pas pour autant illégal… (après je suis pas juriste…)

          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

            Posté par . Évalué à 6.

            Mettre dans le CLUF une disposition qui t'impose d'accepter leurs contrôles, c'est quand même pas malin.

            Si tu es familier avec l'humour premier degré gras et second degré fin, je te conseil l'épisode de South Park "HumancentiPad" qui traite (à la south park) de ce sujet.

            kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tu est optimiste : des huissiers, mandatés par la BSA (Que MS aura saisi) font souvent des "audit" des systèmes d'information.
        C'est tout à fait légal, et c'est un bon moyen pour MS de "valider" des achats de licences

        http://forum.hardware.fr/hfr/systemereseauxpro/Logiciels-entreprise/controle-licences-microsoft-sujet_11436_1.htm

        Exact tu peux refuser car un cabinet d'audit ne peut entrer dans un lieu privé comme ça.

        Et que font ils: Il passe par la BSA qui controle (via un huissier qui lui est assermenté et viendra avec un expert)… et ça > se fait + régulièrement qu'on ne le croit au sein des entreprises.
        Là il y a interet a être en conformité (ce n'etait pas notre cas).

        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

          Posté par . Évalué à 10.

          J'ai du mal à imaginer que Microsoft + huissier ait plus de droits que Microsoft tout seul, sans décision d'un juge.
          Donc je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas refuser l'accès au site à l'huissier. C'est trop facile sinon…

        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

          Posté par . Évalué à 10.

          Un huissier peut toujours venir, même mandaté par le bon dieu, tu n'as aucune obligation de le laisser entrer. S'il veut entrer, il faut qu'il soit accompagné par la force publique (les flics quoi) et ce n'est pas gagné qu'un flic ai le temps de s'amuser à venir contrôler les licences

          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

            Posté par . Évalué à 10.

            S'il veut entrer, il faut qu'il soit accompagné par la force publique

            Et même un serrurier si je ne m'abuse (tu ne commets aucun délit si tu n'ouvres pas toi-même).

            Je peux me tromper…

            • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

              Posté par . Évalué à 10.

              C'est tout à fait exact, sans compter qu'il faut l'acte d'un juge pour faire intervenir la force publique.

              Donc moi à ta place je leur expliquerais que leur fichier Excel il peuvent se le tailler en pointe …

              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                Posté par . Évalué à 10.

                Tout à fait, huissier ou pas huissier, ils n'ont aucun droit sans décision de justice, sauf celui de tenter d'effrayer les gens pour s'en octroyer. La seule possibilité c'est d'agir via la justice, sachant que l'article 226-10 du code pénal se retournera contre eux en cas de fausse déclaration.
                Dans le cas où ils ont tort, ils se retourneront contre le délateur qui les a incité à agir. Mais ça, le BSA ne le dira pas dans leur programme de délation…

                J'ajouterais deux autres liens à ceux cités:
                - https://linuxfr.org/users/papap/journaux/campagne-de-menaces-de-microsoft
                - https://linuxfr.org/users/fcartegnie/journaux/quand-microsoft-menvoie-ses-cochonneries

                C'est un problème récurrent.

                Soit c'est poubelle, soit tu joues avec eux en leur disant que tu n'as acheté aucune licence microsoft pour les suites bureautique, développement, etc sans leur mentionner que tu n'utilises que des logiciels libres.

                • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  ils n'ont aucun droit sans décision de justice, sauf celui de tenter d'effrayer les gens pour s'en octroyer.

                  En Sicile peut-être que c'est entré dans le code, mais en France ça m'étonnerait qu'ils aient même ce droit-là.

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/12/14 à 10:39.

                    C'est du vecu dans d'autres circonstances (je participe a des ouvertures de squat_, mais franchement, ils ne se genent pas, dans la pratique. :)

                    Et non, le serrurier n'est pas une obligation legale. Si le proprietaire est la, si tu as la combinaison flics+huissier, ils peuvent bien y aller a la pince monseigneur et au belier portatif.

            • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

              Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 23/12/14 à 14:14.

              tu ne commets aucun délit si tu n'ouvres pas toi-même

              Euh, si. Flemme de retrouver le billet de maître Eolas qui l'explique, mais en France, tu es tenu d'obéir aux injonctions de la police, quand bien même celles-ci seraient illégales. Exemple : un flic vient chez toi, sans mandat ni rien (d'ailleurs il n'a pas besoin de mandat en France), et t'ordonne d'ouvrir ta porte : tu commets un délit en refusant. Par contre :

              • Tu peux porter plainte contre l'État ou contre le flic (selon la faute commise)
              • Aucun élément de preuve obtenu de façon illégale ne peut être versé au dossier d'une procédure judiciaire contre toi (sous peine de nullité de l'élément de preuve, voire de la procédure entière).

              Dans un cas extrême, si les flics veulent te passer les menottes et qu'ils n'ont rien à te reprocher, refuser et te débattre, c'est déjà un délit. Tu peux même être condamné pour ce délit alors que tu n'avais rien à te reprocher initialement. Oui, c'est dégueulasse. Non, ça ne responsabilise pas les policiers. Mais à côté de ça, les flics sont formés et, dans 99% des cas, consciencieux. Je suppose que c'est le juste milieu à trouver pour avoir des policiers qui ne terrorisent pas la population, mais qui ne soient pas non plus en permanence bloqués par des procédures judiciaires contre eux-mêmes.

              EDIT : que ce soit bien clair, ma réponse ne parle que de la police nationale, hein. Tout le reste, avocats, huissiers, whatever, vous pouvez leur faire toutes les réponses que vous voulez tant que vous ne basculez pas dans les injures publiques.

              Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                Posté par . Évalué à 6.

                C'est bien cela, tu dois obéir aux injonctions de la force publique (police nationale ou gendarmerie) et si l'huissier est accompagné d'un flic tu dois lui ouvrir, mais, mobiliser la force publique pour contrôler si les licences sont ok sans injonction d'un juge, c'est pas gangné

              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 23/12/14 à 15:50.

                si les flics veulent te passer les menottes et qu'ils n'ont rien à te reprocher, refuser et te débattre, c'est déjà un délit.

                Tout à fait d'accord. Tu as quand même le droit de signifier ton refus : « Je refuse que vous me passiez les menottes » ça ne sert à rien (ils te les passerons quand même), sauf s'il y a des témoins, que tu portes plainte contre eux parce que le passage des menottes n'était pas nécessaire (voir abusif). Dans ce cas le policier commet une faute, plus flagrante que si tu n'avais pas signifier ton refus.

                d'ailleurs il n'a pas besoin de mandat en France

                Ils n'ont pas à te présenter un papier (comme aux US) mais il doivent bien obtenir la permission d'un juge pour rentrer chez toi. Le fait est qu'il ne l'ont pas toujours (pas souvent même…) mais ils demandent quand même d'ouvrir car une fois que tu leur as ouvert tu ne peux bien sûr plus les foutres dehors…

                J'ajouterais :

                t'ordonne d'ouvrir ta porte : tu commets un délit en refusant.

                Tu n'as pas à refuser. Tu peux simplement leur signifier que tu ne peux pas (tu fais un malaise par exemple…) voir même garder le silence absolu. Ce n'est pas un refus caractérisé dans ce cas. Je pense.

                Tu pourras toujours aussi prétexter que tu pensais que ce n'étaient pas de vrais policiers. Dans ce cas il te faut appeler toi-même la police. Avec un peu de chance le temps qu'ils arrivent ceux qui voulaient rentrer abusivement (sans autorisation de justice) auront lâché l'affaire ! :)

                • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Si tu leurs dis que tu fais un malaise, tu leur donne une bonne occasion de forcer ta porte pour te sauver.

                  Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 10.

                    En utilisant des produits microsoft, je comprends que l'on puisse faire un malaise !

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il me semble que les policiers sont sensé appeler les personnes qualifiées (pompier, SAMU) et ne pas porter eux-même les premiers secours.

                    Sauf bien sûr s'il s'agit d'éloigner une personne inconsciente d'un incendie, par exemple. En gros qu'il y a une urgence vraiment urgente (si je puis m'exprimer ainsi).

                    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Enfin quelque soit le cas, comme tout le monde ils ont une obligation de porter secours, ne pas le faire est un délit de non assistance. Alors en effet, porter assistance se traduit par appeler les secours, mais pas seulement. Et si ils ont moyen de savoir qu'à l'intérieur d'un domicile une personne est en danger, ils doivent intervenir, et effectuer toutes les actions nécessaires ne les mettant pas eux-même en danger. Pour reprendre ton expression l'urgence n'a pas la necessité d'être vraiement urgente, ils ont, comme tous les citoyens, obligation d'intervenir dans toutes les situations représentant un danger pour les personnes (danger mortel, infirmité permanante, temporaire…) dans la limite de leurs capacités, leurs connaissances, etc.

                      Et dans les faits, il le font. J'ai déjà vu alors que j'étais secouriste, des policiers porter les premiers secours en attendant l'arrivée des secouristes.

                      (Me voilà à defendre la police. Je m'étonne tous les jours. J'ai quelques griefs contre eux mais les mettre en cause sur ces points, me parrait inexact et méprisant.)

                      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Alors petit truc donné par un pompier.

                        Parfois les flics font appels au pompier car ils "suspectent que la personne à l'intérieur est en danger" (même si il y a personne).
                        Les pompiers arrivent, défoncent la porte (ils ont le droit dans ce contexte), regarde si il y a un danger puis s'en vont.
                        ET là les flics … "oh une porte ouverte, on peut donc aller visiter l'appart/maison sans fracturer de porte" .

                        Toi tu ferais que la quart du huitième de ce type de détournement de loi envers la justice ou les flics, on ne te pendrait pas haut et court (car ils n'ont plus le droit), mais pas loin …

                        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                          Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 24/12/14 à 17:39.

                          Ce n'est pas parce qu'ils ne fracturent pas de portes qu'ils n'effectuent pas une perquisition illégale. Dans ce cas, il est absolument clair qu'ils réalisent une perquisition illégale, ce n'est pas un détournement, c'est une vraie transgression.

                          Alors oui ce genre de dérive existe (et à mon avis avec un soupson d'expérience personnelle, il y a plus ce genre de dérives dans la PN que dans la GN), mais il faut lutter contre tout simplement, et pas classer tout le corps dans la catégorie pourris.

                          Après sur la pendaison, la pendaison longue ou courte n'est pas de tradition française, restons français voulez-vous ? Nous on avait un bel article dans l'ancien code pénal (un article au début, genre 7 ou 9) qui disposait (de mémoire) « Tout condamné à mort aura la tête tranchée. » Ça a plus de classe que se balancer au bout d'une corde.

                          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                            Posté par . Évalué à 2.

                            j'ai du mal m'exprimer, je ne classe pas les gens à l'intérieur du corps comme pourris.
                            Mais par contre le système en lui même, je le trouve assez nauséabond, avec ce système de "je te tiens, tu me tiens par la barbichette".

                            remarque ce n'est pas réservé uniquement au corps du ministère de l'intérieur et du ministère de la justice …

                            Par contre, si tu ne fais partie d'aucun de ces corps (et si possible bien placé dans ce corps) , ben tu n'as pas forcément la même chance face à la justice.

                            En tout cas c'est mon opinion :)(en réalité elle est pas aussi manichéenne et avec beaucoup plus de paramètres et de nuance, mais là je sortirais complètementdu sujet :) )

                          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                            Posté par . Évalué à 3.

                            « Tout condamné à mort aura la tête tranchée. »

                            On peut toujours le faire après la mort.

                            • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Et puis d'après ce que je comprends de la guillotine, c'est plutôt le cou qui est tranché.

                              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Dans le principe oui. Mais pas mal de personne, morte depuis, ont essayé de retirer la tête pendant que la lame tombait. Ils se sont retrouvés avec la tête tranchée et non le cou.

                                Donc dans le cas de la guillotine, si tu as le cou tranché, c'est de ta faute.

                                • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Ce jour heureux est vraiment trop triste.

                                  Le bruit du couperet qui tombe, je l'ai encore dans la cervelle, dans la memoire, depuis 1938!
                                  A la premiere execution que j'ai vue a Versailles, d'un garcon qui avait fait, je ne sais quoi, des crimes abominables, et qui a ete execute devant la prison, et bah, ou nous nous trouvions tous. Yavait des gardes mobiles. Nous etions a 8 ou 10 metres de la guillotine, et tout d'un coup, j'ai entendu ce bruit epouvantable, et depuis, je l'ai dans la memoire.

                                  Alors, il faut pas oublier non plus les preparatifs. Car faut voir, vous comprenez! On emmene le condamne ligote, qui est entrave, et qui est poussé! Et puis on le met sur la planche, et pis y bascule. Mais auparavant, on a vu les boureau preparer la machine. Alors on a mit du savon, sur les montants, pour que ca glisse bien! On sait que le couteau pese 40 kilos, vous savez, c'est quelque chose qui tombe! Et pis apres, on apporte la caisse, avec la sciure. Et pis on apporte les seaux d'eau, car tout ca va etre innonde de sang!

                                  On arrivait a debiter, mettons, 27 personnes, euuh, dans un peu plus d'une demi heure. C'etait quand meme un debit accelere, et qui etait a la fois, dans l'esprit de l'epoque, a l'epoque ou on rouait les gens, ou on les pendait, ou on les brulait, ca allait quand meme plus vite que d'etre roue, pendu ou brule. Par consequent, dans l'esprit de Guillotin, c'etait vraiment un progres, puisqu'a cette epoque la, ya tres tres peu de gens qui, en definitif, envisageaient que la peine de mort puisse etre supprimee.

                                  Les fans de ludwig apprecieront :)

                                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Après sur la pendaison, la pendaison longue ou courte n'est pas de tradition française, restons français voulez-vous ?

                            À condition de décider que la France, ce n'est que la république, alors. Parce que sinon "La pendaison était la peine commune ;"

                            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Voilà. Donc tu dis rien, tu t'allonges dans ton canapé, tu t'efforces de baver un peu et tu fais le mort !

                    Donc soit ils ont bien le droit avec eux et ils demandent au serrurier d'ouvrir (ou ils ouvrent eux même avec un « coup de pied »), soit ils bluffaient vraiment et ils n'ont plus qu'à se barrer aller garder la paix ailleurs… Donc dans les deux cas tu n'as aucunement commis un refus d'obtempérer.

                    C'est arrivé à un de mes potes qui avait commis une infraction routière, le flic l'a suivi jusqu'à chez lui, ce pote habitait une espèce de vieux préfabriqué donc le flic n'aurait même pas eu à péter quoi que ce soit pour rentrer, bah il est resté sur le pas de la porte à demander à mon pote de sortir. Celui-ci lui a dit d'aller se faire foutre, le flic à fini par se barrer. Il a jamais été emmerdé pour ça…

                    Les fonctionnaires de police n'ont pas tous les droits…

                    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Il faut mettre à ton crédit le courage d'avouer avoir des fréquentations de merde.

                      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 24/12/14 à 06:29.

                        Il faut mettre à ton crédit le courage d'avouer que tu as la prétention de n'avoir que des fréquentations au dessus de tout soupçon…

                        Aucune de tes connaissance (ni à fortiori toi même) n'a jamais enfreint la loi ?

                      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Hey bin, si avoir des fréquentations de merde, c'est avoir des potes qui dépasse de temps en temps la limitation de vitesse et qui se trimballe chez eux dans une tenue pas présentable. Bin j'en ai un tas.

                        Bon après, allez envoyer se faire foutre un policier, c'est pas très joli.

                        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Bon après, allez envoyer se faire foutre un policier, c'est pas très joli.

                          Là c'est moi qui aie un peu trop interprété… Il ne lui à pas dit « Va te faire foutre », il lui a simplement répondu « non » à de multiples reprises lorsque celui-ci lui demandait de sortir. S'il avait accepter de sortir, là, le policier aurait pu l'arrêter… À noter que le policier était quand même rentré sur le terrain (il n'y a pas de portail, je sais pas si ça joue…) mais s'est gardé de pénétrer son habitation comme je le disais.

                          • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Ha bin, s'il a juste répondu "Non", ça va, Mes potes sont bien pires avec leur "T'avais qu'à bosser à l'école" quand un gendarme se présent : "Gendarmerie nationale, les papiers du véhicule, s'il vous plait".

                            • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                              Posté par . Évalué à 6.

                              S'ils sont gendarmes, c'est qu'ils ont un minimum bossé à l'école. Sinon, ils seraient vigiles.

                              Oui, c'est petit, oui, c'est méchant. Mais ca me fait du bien :-)

                              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Bin, ils ont moins l'intelligence de bosser avec quelques logiciels libres. Ils ne faut pas leur enlever cela.

                              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                Posté par . Évalué à 7.

                                Si tu lis le dernier Postillon (revue de la cuvette grenobloise), tu y apprendra qu'un type s'est fait tabasser par des vigiles et le directeur d'Intermarche himself pour avoir fouille leur poubelles pour y chercher a manger.
                                En entendant les cris, un voisin a appele les flics. Qu'est-ce qu'on fait ces derniers en arrivant ? Ils ont fait une fouille au corps des gens qui se faisaient taper dessus ainsi que leurs identites, et il les ont emmene au poste.

                                Quid des vigiles et du directeur ? Rien ne leur est arrive.

                                Est-ce que les diplomes des flics servent a enteriner l'injustice physique et sociale commises par d'autres qui n'en ont pas ?

                                • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                  Posté par . Évalué à 5.

                                  Il faut savoir que le fait de chercher dans des poubelles de la nourriture est considéré comme un délit en france.
                                  sisi.

                                  CE sont des lois comme ça qui ne me pousse pas à m'attacher outre mesure à ce pays, bien que j'y suis né et que je l'apprécie par ailleurs.

                                  Toute façon la justice….
                                  Tu tabasse ta femme, elle a plusieurs jours d'ITT voir plus. La justice met plusieurs mois à délibérer, et au pire le mari écoppe d'un léger sursis (3-6 mois).

                                  Idem Tu tabasse un handicapé et la personne qui lui venait en aide. Il se peut même que tu n'ais qu'un rappel à la loi.

                                  Tu tues, de façon barbare un chat, et ça fait le tour d'internet : là par contre c'est 1 an ferme.

                                  Il y a des crimes et des délits qui sont pires que d'autres….

                                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    CE sont des lois comme ça qui ne me pousse pas à m'attacher outre mesure à ce pays, bien que j'y suis né et que je l'apprécie par ailleurs.

                                    Il y a une différence entre aimer un pays et aimer les gens qui le peuple !

                                    Tu tabasse ta femme le mari écoppe d'un léger sursis
                                    Tu tabasse un handicapé Il se peut même que tu n'ais qu'un rappel à la loi.

                                    <mode humour noir>
                                    C'est normal ta femme et encore moins un handicapé ne sont mignons tout plein et ne font pas rire des milliers de gens sur youtube !
                                    </mode humour noir>

                                    kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                                    Posté par . Évalué à 6.

                                    Il faut savoir que le fait de chercher dans des poubelles de la nourriture est considéré comme un délit en france.
                                    sisi.

                                    Source ?

                                    Non parce qu'il me semble que certains maires ou préfets ont pris des arrêtés dans ce sens mais je ne crois pas que ce soit inscrit dans la loi… Même chose pour la mendicité.

                • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ils n'ont pas à te présenter un papier (comme aux US) mais il doivent bien obtenir la permission d'un juge pour rentrer chez toi. Le fait est qu'il ne l'ont pas toujours (pas souvent même…) mais ils demandent quand même d'ouvrir car une fois que tu leur as ouvert tu ne peux bien sûr plus les foutres dehors…

                  En fait, c'est inexact. Si mes souvenirs sont bons, tu as trois régimes pour la perquisition :

                  • Dans le cadre d'une enquête de flagrance. Alors là, il n'ont pas de permission à avoir. L'officier de police judiciaire décide seul. En gros c'est l'enquête qui découle du délit, et qui est effectuée dans la continuité d'icelui. Il me semble que l'on considère qu'un délai de quelques jours par rapport au délit, avec des actes d'enquêtes en continu.

                  • Dans le cadre d'une enquête préliminaire. Là c'est le procureur qui dirige l'enquête. Il faut dans ce cas une autorisation d'un juge (il me semble que c'est le JLD) pour effectuer la perquisition.

                  • Dans le cadre d'une commission rogatoire. C'est à dire que la police judiciaire (police nationale ou gendarmerie) agit sur requête du juge d'instruction. Par définition même, la perquisition est effectué selon les ordres du juge.

                  La majorité des perquisitions en France semble s'effectuer sous le cadre de l'enquête de flagrance, c'est à dire dans la foulée du délit. Donc ton affirmation comme quoi la police judiciaire effecturait des perquisition illégale est infondée. J'ai pas dit que les forces de l'ordre étaient vraiment réglo, il y a un domaine de la perquisition où il ne le sont pas, c'est la perquisition des véhicules, lorsqu'ils arrêtent quelqu'un ils fouillent le véhicule dans certains cas, et si ils n'ont pas constaté préalablement de délit, il ne sont pas en droit de le faire, n'étant pas dans le cadre d'une enquête de flagrance (à la difference des douanes qui dans ce domaines ont des prérogatives étendues). Après sur ce dernier point, la hierarchie et la justice ferment un peu les yeux, tant que c'est justifié par des raisons de sécurité, par contre sur l'utilisation des preuves résultants de cette perquisition illégale, la justice est moins tolérante.

                  Après sur le fait de ne pas pouvoir les mettre dehors, il semble là que tu confonde avec le principe d'inviolablilité nocturne du domicile (sauf cas particuliers, terrorisme, appel venant de l'intérieur du domicile…). Les forces de l'ordre ne peuvent pas rentrer effectuer une perquisition sans l'accord de la personne, mais une fois l'accord donné et qu'ils sont rentrés, pas moyen de les foutre dehors.

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Attention, ce n'est pas parce qu'ils font une perq en "flagrance" qu'elle est légale.

                    La plupart du temps ils y vont au bluff, et te demande à signer un papier "pour l'assurance".
                    C'est pas du tout pour l'assurance, mais pour dire que tu as "accepté qu'ils fouillent chez toi".
                    Si ils ont un papier du procureur ou du juge, là tu n'as rien à signer (bizarre les assurances marchent que dans certains cas ;))

                    Il faut au contraire ne rien signer. La perq, si elle n'a pas été faite réellement en flagrance est illégale dans ce cas (et les appréciations varie. normalement la flagrance c'est quant tu poursuis quelqu'un et qu'il est rentré quelque part. Ce n'est pas au bout de 3 jours d'une enquête sur le terrain, on a une adresse et on y va. Ca le procureur est là pour ça).

                    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/12/14 à 17:30.

                      Ouais enfin la jurisprudence considère que 24h c'est normal pour une enquête de flagrance. On est pas dans le cas que tu décris, on poursuit quelqu'un qui est rentré dans le lieu.

                      En fait, là où ils te font signer, c'est dans le cas d'une enquête préliminaire (celle conduite sous l'autorité du procureur), puisque dans ce cas la permission du perquisitionné est necessaire (et en plus une autorisation écrite), et pas dans le cas d'une enquête de flagrance.

                      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                        Posté par . Évalué à 4.

                        moi je cite juste le CPP.

                        Est qualifié crime ou délit flagrant le crime ou le délit qui se commet actuellement, ou qui vient de se commettre. Il y a aussi crime ou délit flagrant lorsque, dans un temps très voisin de l'action, la personne soupçonnée est poursuivie par la clameur publique, ou est trouvée en possession d'objets, ou présente des traces ou indices, laissant penser qu'elle a participé au crime ou au délit.

                        A la suite de la constatation d'un crime ou d'un délit flagrant, l'enquête menée sous le contrôle du procureur de la République dans les conditions prévues par le présent chapitre peut se poursuivre sans discontinuer pendant une durée de huit jours.

                        Lorsque des investigations nécessaires à la manifestation de la vérité pour un crime ou un délit puni d'une peine supérieure ou égale à cinq ans d'emprisonnement ne peuvent être différées, le procureur de la République peut décider la prolongation, dans les mêmes conditions, de l'enquête pour une durée maximale de huit jours.

                        Yess, pendant 16 jours après un crime ou un délit flagrant, les flics peuvent décider de rentrer chez n'importe qui sans en référer à personne . Il leur suffira d'arguer que le monsieur qu'ils ont arrêté leur a donné le nom de la personne visité…

                        Quel beau pays la france.

                  • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                    Posté par . Évalué à 4.

                    il y a un domaine de la perquisition où il ne le sont pas, c'est la perquisition des véhicules, lorsqu'ils arrêtent quelqu'un ils fouillent le véhicule dans certains cas, et si ils n'ont pas constaté préalablement de délit, il ne sont pas en droit de le faire, n'étant pas dans le cadre d'une enquête de flagrance

                    Situation pas du tout fictive :
                    Controle routier de routine par la gendarmerie, je suis clean (souffler dans le balon : rien ; papiers : OK ; pneus : neufs).
                    Le gendarme décide de fouiller ma voiture, trouve dans le cendrier un mégot de pétard vieux de plusieurs mois, décide alors de me faire un test salivaire pour le canabis.

                    Questions :
                    - Si je comprends bien, il n'avait pas le droit de fouiller la voiture, donc encore moins le cendrier qui est dans la voiture ?
                    - Dans ce cas, si le test salivaire avait été positif, aurai-je pu faire valoir le fait qu'il a décidé de faire le test salivaire qu'après avoir eu des soupcons après avoir fouillé le cendrier, or il n'aurait pas du fouiller la voiture ni le cendrier.
                    - Est-ce que c'est pas un peu de l'abus, lors d'un controle de routine qui ne donne rien (pas d'alcool, papiers OK, pneus neufs), d'aller chercher la petite bete pour essayer de trouver à tout prix quelque chose à me reprocher ?

                    Je dirais : oui, non, peut-etre (dans l'ordre des questions).

                    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/12/14 à 16:31.

                      la petite bete pour essayer de trouver à tout prix quelque chose à me reprocher

                      Bah oui sinon ils ont perdu leur temps ;)

                      Sur la fouille des véhicules il me semble qu'ils sont souvent accompagnés de la douane, qui eux ont le droit de fouiller. Ou encore de l'équivalent gendarmesque de l'OPJ[1], qui a aussi, me semble-t-il, le droit de fouiller ton véhicule…

                      [1]D'après http://fr.wikipedia.org/wiki/Officier_de_police_judiciaire, sont considérés comme OPJ :

                      les officiers et gradés de la Gendarmerie ainsi que les gendarmes comptant au moins 3 ans de service et nominativement désignés par arrêté conjoint des ministres de la Justice et de l'intérieur après avis conforme d'une commission ;

                      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                        Posté par . Évalué à 3.

                        OPJ n'est pas un titre rattaché à la police nationale, mais à la police judiciaire, et la police judiciaire inclue la police nationale et la gendarmerie.

                        Et non, un OPJ qui fouille une voiture, c'est une perquisition. Si ils sont en flagrance (ou avec autorisation du JLD ou sur commission rogatoire) ils ont le droits, sinon non. Oui après il y a l'astuce d'être avec les douanes, qui eux ont beaucoup plus de pouvoir de recherche.

                    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Question 1, clairement non.
                      Question 2, là c'est délicat, car il y a fort à parier que le cendrier n'apparaitra dans le procédure. Dans la procédure il y aura « test salivaire », et qui n'a pas besoin d'être justifié par des soupsons.
                      Question 3, ce n'est pas une question de droit mais de morale. Chacun aura sa réponse, je n'y répondrais pas.

              • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Exemple : un flic vient chez toi, sans mandat ni rien (d'ailleurs il n'a pas besoin de mandat en France), et t'ordonne d'ouvrir ta porte : tu commets un délit en refusant.

                Même si c'est de la police administrative ? Je crois que ce n'est valable qu'avec de la police judiciaire ca.
                Pour savoir ce qu'est un agent de police administrative en France, ce sont par exemple les agents de police municipaux, tant qu'ils ne constatent pas de délit. Ils ne sont pas habilité à chercher les délits, ni à émettre des sanctions. En revanche, dès qu'ils constatent un délit, ils deviennent des agents de police judiciaire mais seulement pour ce qui concerne le délit constaté.

                Opera le fait depuis 10 ans.

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il me semble que ça fait parti des choses que tu "signe" dans le contrat de licence M$

        Après comme dit plus bas la BSA n'ayant aucune autoritée de police, c'est a toi d'accepter qu'ils viennent voir tes petites affaires donc..

    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je crois qu'il est de votre intérêt de répondre rapidos, cela peut vous éviter un contrôle plus approfondi par une équipe qui viendra chez vous.

      Sachant tout de même que s'ils envoient une équipe chez vous, rien ne vous oblige à leur ouvrir la porte, hein. Vous pouvez les laisser poireauter dehors dans le froid et sous la pluie jusqu'à ce qu'ils se lassent.

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Surtout si vous êtes en règle et que vous avez déjà payé rubis sur l'ongle tous les softs Microsoft utilisés (vérifiez quand même avant…).

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Une réponse type:
      « Bonjour, nous sommes au regret de vous informer que tous vos produits ont aujourd'hui été remplacé par des solutions libres, de type GNU/Linux, moins coûteuse et au moins aussi efficace. Nous nous retrouvons donc dans l'incapacité de vous fournir une liste.
      Cordialement, des barbus. »

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par . Évalué à 10.

        s/"et au moins aussi efficace"/"et beaucoup plus efficace"/

        histoire de bien les énerver.

        splash!

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par . Évalué à 10.

        s/sommes au regret/avons le plaisir

        Non parce qu'il y a pas de raison :P.

        Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

      • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

        Posté par . Évalué à 2.

        j'aurais bien aimé, seulement ils n'ont pas fourni d'adresse email pour les contacter. La seule possibilité, c'est de s'enregistrer sur leur site (il y a 5 ans de ça, j'avais essayé, il fallait un passeport msn, bref, j'avais laissé tomber. S'ils insistent j'enverrai un courrier (rédigé avec libreoffice ou LaTeX, hein !)

        • [^] # Re: Recrudescence des contrôles

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          j'aurais bien aimé, seulement ils n'ont pas fourni d'adresse email pour les contacter.

          Ca me fait penser à un pote qui a une maison de campagne, dans laquelle il va de temps en temps. Il m'a montré un courrier EDF
          "Nous avons mandaté la société xxx qui passera relever votre consommation le mardi … entre 14 et 18 h"

          Lui quand il y va c'est le week-end, des fois le vendredi.

          J'ai bien cherché sur le courrier, pas de mail, pas de site web pour se connecter, pas de numéro de téléphone. La grande classe quoi.
          EDF, une entreprise moderne (je n'ose dire branchée)

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Charge

    Posté par . Évalué à 5.

    Envoie leur un devis … je doute que ça les fasse réfléchir, au mieux ça leur tirera un sourire, au pire tu recevras une autre lettre que tu pourras ignorer.

    Je me demande vraiment ce qu'il pourrait t'infliger comme sanction. Un dépôt de plainte ? A moins que tu ne traite directement avec eux pour l'achat de tes licences il n'y a aucune raison de leur porter attention.

    • [^] # Re: Charge

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est une bonne idée, un devis.

      Sinon, les boites style Microsoft/Oracle/SAP/Ibm… vendent de plus en plus de licences, ont des règles compliquées pour savoir si c'est une licence d'un type ou d'un autre, donc les grandes boites (françaises ou autres), sont souvent en faute (en toute bonne foi) car personne ne calcule le même montant.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: Charge

      Posté par . Évalué à 8.

      Déjà tenté, le devis (ou en tous cas la demande de contrepartie financière au travail qu'ils nous demandent). Réponse du BSA (vu qu'apparemment ce n'était pas MS eux-mêmes, mais je n'étais pas en charge du dossier) : "Dans vos contrats de licence, vous avez déjà accepté de réaliser ce travail gratuitement, nous ne pouvons donc pas vous rémunérer pour". En substance, hein.

      • [^] # Re: Charge

        Posté par . Évalué à 6.

        Dans ce cas, autant leur dire de s'adresser à Microsoft qui devrait avoir les traces (factures, enregistrements, etc) de ce que vous avez acheté. Et si tu n'as pas de produit Microsoft, tu leur dit que tu n'as pas de contrat de licence te liant à Microsoft, donc s'ils veulent vérifier, ils paient.

      • [^] # Re: Charge

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        "Dans vos contrats de licence, vous avez déjà accepté de réaliser ce travail gratuitement, nous ne pouvons donc pas vous rémunérer pour".

        Mais qui lit attentivement les contrats de licence ? En théorie le service juridique devrait avoir son mot à dire, mais dans les faits, je doute que l'on puisse renvoyer un contrat modifié à Microsoft/Oracle/SAP/Ibm…
        Nous avons changé les clauses … qui ne nous convenaient pas !

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # récurrent

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ce procédé est récurrent de la part de Microsoft et du BSA depuis longtemps. C'est à montrer au patron en lui disant qu'il serait peut-être temps de réagir, pas en se mettant en conformité vis à vis des licences, mais en s'équipant enfin en logiciel libre et partout ! Lors d'une précédente campagne de ce genre, le Clusif avait déclaré : "le BSA est abusif"

    • [^] # Re: récurrent

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      C'est surtout symptomatique des entreprises a sombrer dans la facilite de l'achat de produit (microsoft ou autres) pour s'éviter des couts de développement internes. Au final, tous les ans, ces éditeurs viennent tranquillement récupérer leurs étrennes.

      Je viens de suivre une formation sur l'architecture et l'urbanisme, le formateur avait des tas et des tas d'exemples de produits (inutiles) que nous achetions: cluster was/jboss (la ou une bête jvm suffirait), ERP, CRM, EAI, ETL, etc….

      Il a qualifie les architectes de: fragile, debile, fashion victim, communiste, etc…
      Il a qualifie les boites qui achetaient de "clients fidèles qui permettent, par leurs achats, de financer la R&D des éditeurs". Symptomatique.

      Bref, j'ai fait une petite digression mais si il y avait un peu plus de gens "courageux" dans l'IT, il y aurait moins de depenses inutiles et moins de contrôles de la part des services de police des éditeurs.

      P.S: chez nous aussi, il y a des contrôles réguliers, d'autant plus si le volume d'achat sur l'année n'est pas satisfaisant aux yeux de l'éditeur…

      P.P.S: logiciel libre != de "cout de licence". J'ai au moins un éditeur de logiciel libre qui pratique le contrôle de conformité

      • [^] # Re: récurrent

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 24/12/14 à 00:39.

        Je viens de suivre une formation sur l'architecture et l'urbanisme, le formateur avait des tas et des tas d'exemples de produits (inutiles) que nous achetions: cluster was/jboss (la ou une bête jvm suffirait), ERP, CRM, EAI, ETL, etc….

        Il a qualifie les architectes de: fragile, debile, fashion victim, communiste, etc…

        Oh ça allume un paquet de loupiotes dans ma caboche, c'était Hab.. Gu….chi de Z..gu..rity ?

        • [^] # Re: récurrent

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui oui, c'est cela :)

          Pas de langue de bois, tant pis si l'ego de certaines personnes dans la salle en a pris plein la tronche. J'ai vraiment adoré sa description de l'IT meme si entre ca et ce que nous vivons chez moi, il y a quelques dizaines d'années-lumieres d'écart :/

          • [^] # Re: récurrent

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est tellement typique que j'ai reconnu du premier coup. Bah même s'il y a beaucoup à dire sur l'IT surtout en France et ses DSI sclérosées, dans l'ensemble tu t'es quand même fait bullshiter la tronche. Enfin faut avouer que c'est un bon showman ; vois ça comme un spectacle de stand-up sur l'IT par Gad Elmaleh ou un de ses clones.

      • [^] # Re: récurrent

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est surtout symptomatique des entreprises a sombrer dans la facilite de l'achat de produit (microsoft ou autres) pour s'éviter des couts de développement internes. Au final, tous les ans, ces éditeurs viennent tranquillement récupérer leurs étrennes.

        Pire : ces charmantes personnes de chez Oracle nous demandent de leur payer un support annuel pour un produit, certes basé sur Oracle, mais acheté sur étagère. Tout le monde a l'air de trouver ça normal, un peu comme si Valéo venait demander un support spécifique pour le tableau de bord de votre voiture.

        • [^] # Re: récurrent

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/12/14 à 09:55.

          Pire : ces charmantes personnes de chez Oracle nous demandent de leur payer un support annuel pour un produit, certes basé sur Oracle, mais acheté sur étagère.

          C'est Ikéa qui devrait te demander du support :). Tu ne bosseais pas dans les télécoms ?

          • [^] # Re: récurrent

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu ne bosseais pas dans les télécoms ?

            Dieu merci, non. Pourquoi?

  • # Acheter Microsouf

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 23/12/14 à 11:29.

    C'est drôle d'imaginer que ceux qui se prennent un contrôle, sont finalement les entreprises qui ont légalement enregistré leurs logiciels. Une société qui a tout piraté sera tranquille :).

    Vous pensez qu'ils font aussi de contrôles chez Apple ? Après tout, ils doivent bien avoir quelques Windows pour développer leurs iTrucs.

    • [^] # Re: Acheter Microsouf

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est drôle d'imaginer que ceux qui se prennent un contrôle, sont finalement les entreprises qui ont légalement enregistré leurs logiciels.

      je ne pense pas, parce qu'en fait quand j'ai reçu ça la première fois (il y a 5 ans) on n'avait pas de contrat, juste des windows vendus sur les Pc achetés et on n'a rien enregistré. Ensuite depuis on a effectivement dû acheter 1 windows serveur, mais à part ça tout le reste tourne avec thunderbird / openoffice (et 10% du parc en Linux desktop environ), donc pas d'exchange ni de ms office.

      Je pense en fait qu'ils regardent juste les entreprises de plus de 50 employés, et qu'ils envoient cela aux PDG dont ils ont trouvé les coordonnées sur infogreffe ou équivalent.

  • # Réponses amusantes

    Posté par . Évalué à 10.

    Il serait amusant de leur répondre que depuis votre passage de vos machines sous Linux, vous n'utilisez plus aucun logiciel Microsoft.

    Autre réponse amusante : n'ayant pas reçu de réponse de votre part suite à notre demande d'inventaire de nos produits chez Microsoft pour vérifier que votre entreprise est bien en conformité avec nos licences, nous nous permettons, à notre tour, de ne pas faire suite à votre demande.

  • # MSDN ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    La seule fois où j'ai entendu une entreprise être contrôlé par Microsoft, c'est qu'elle avait souscrit à la MSDN (je sais, un exemple ne fait pas une généralité, et c'est bien pour cela que je me garde bien de franchir ce pas).

    Un abonnement à la MSDN permet d'avoir accès à la plupart ou tous les produits (en fonction de l'abonnement) de Microsoft à des fins de développement et de tests.

    Et un abonnement est nominatif. Il peut être acheté par une société, mais à destination de l'usage exclusif d'une personne (il est peut être possible d'avoir des conditions différentes en contactant le service commercial). Et si plusieurs personnes, alors plusieurs abonnement.

    Quoiqu'il en soit, dans le cadre de cet abonnement, ils peuvent vouloir :
    - vérifier qu'une seule personne utilise bien le compte et que c'est la personne autorisée ;
    - vérifier que les logiciels sont utiliser à des fins de tests et de développement, et non en production.

    Il ne serait pas surprenant qu'il y ait des termes dans le contrat de cette souscription MSDN autorisant Microsoft à faire des contrôles. Et là, on ne parle plus de CLUF non lu accepté lors de l'achat d'un logiciel…

  • # Contenus précédents

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

  • # Lourdeur administrative et politique répressive insupportable !

    Posté par . Évalué à -10.

    Vit-on encore en démocratie ?

    Surveillance partout, justice nulle part ! On nous prive de nos libertés et il va bientôt être impossible de faire quoi que ce soit sans en informer les autorités !

    On vit une pente glissante vers le soviétisme, la taille des institution est gargantuesque et paralysante. On vit dans la phobie administrative permanente.

  • # Retour d'expérience

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Dans mon coin, Microsoft envoie ces demandes à tous les établissements publiques. Mairie, syndicats des eaux, etc.
    Je n'ai jamais répondu à leurs demandes car j'ai franchement autre chose à faire. Mais une petite mairie m'a demandé de m'exécuter, ainsi qu'une plus grosse structure (environ 200 ordinateurs).

    Dans les deux cas :
    - le temps passé est en moyenne de 5 minutes par ordinateur et serveur (tout est déjà noté, mais leurs tableaux sont pourris, la communication est lourdingue, etc)
    - le client avait trop de certaines licences, et il en manquait quelques autres. Au total le client avait trop payé
    - Microsoft sort d'un chapeau des règles qui font que d'un seul coup il manque tout un tas de licences (les règles sont probablement vraies, mais elles sont incompréhensibles, et à part en analysant des dizaines de pages il est impossible de les connaître).
    - Microsoft propose un accord à l'amiable

    Dans le cas de la petite mairie :
    - l'accord est refusé par la mairie
    - plus de nouvelles
    --> temps perdu (et argent, car je facture)

    Dans le cas de la plus grosse structure :
    - l'accord est accepté par la structure
    - des documents sont signés
    - Microsoft redemande un inventaire
    - « allez vous faire foutre »
    - plus de nouvelles
    --> temps perdu (et argent, car je facture)

    Dans le cas d'une autre mairie :
    - après avoir reçu 5 ou 10 emails, Microsoft téléphone. « nous n'avons pas d'argent » et je raccroche (c'est ce que je répond à tous les commerciaux)
    - à force ils téléphonent à l'accueil en mentant. Le personnel de l'accueil me fait part de son inquiétude
    - puis il mentent encore pour obtenir la direction. Microsoft tente de leur faire peur
    - ça marche. Alarmée, la direction me convoque
    - j'explique qui sont ces gens. J'explique qu'il suffit de les ignorer
    - la direction n'apprécie pas de s'être fait prendre pour des pommes. Elle indique que si c'est pour se faire traiter de voleurs, qu'ils font du harcèlement, qu'ils mentent et menaces, ils ne voient pas pourquoi continuer à payer les licences de cette entreprise
    - environ 50 postes ont été migrés sur Microsoft Office 2013, un employé de la mairie se charge désormais « d'activer » les produits au moyen d'un logiciel (à noter que l'activation légale a la fâcheuse tendance à ne pas fonctionner sur quelques postes ET OBLIGE À RÉINSTALLER, alors que l'activation en douce fonctionne dans 100% des cas)
    --> sans commentaire :-)

    Dans les autres cas (secteurs privé et public):
    - toutes les demandes vont à la poubelle
    - au bout d'un moment, plus de nouvelles

    Conclusion : ils s'y prennent vraiment mal

    • [^] # Re: Retour d'expérience

      Posté par . Évalué à 2.

      merci de ce retour d'expérience enrichissant ! :) J'attends donc de pied ferme leurs relances par email et téléphone…

    • [^] # Re: Retour d'expérience

      Posté par . Évalué à 3.

      Dans mon coin, Microsoft envoie ces demandes à tous les établissements publiques. Mairie, syndicats des eaux, etc.

      Idem par ici, et ça fait trois ou quatre ans. C'est la crise, on trouve des sous où on peut.

  • # J'ai eu ça aussi...

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai eu plusieurs relances, A tel point que j'ai fini par essayer l'outil qui m'était proposé dans un de leur courrier. J'ai passé 1/2 h à installer, 2h00 à attendre l'analyse de mes postes, et une autre 1/2 h à désinstaller.. Tout ça pour avoir un truc qui m'a dit combien de mes postes allait pouvoir être virtualisé !!! WTF !!

    Bref, j'ai fini par répondre que j'achetais des licences au fur et à mesure de mes besoins, que je pensais être a peu près à jour, et que je leur ouvrirai volontiers la porte le jour ou ils voudront perdre leur temps à faire un contrôle.

    Depuis, plus aucune nouvelle ni relance.

  • # Faites attention quand même

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 24/12/14 à 09:42.

    Premièrement : les sociétés mandatés fonctionnent comme les sociétés de recouvrement, ils sont payés au résultat.

    Secundo : 2 entreprises font la chasse de différente manière :

    Microsoft : Au niveau du groupe on a reçu ce genre de choses, on a renvoyé une copie des factures dans un cas et rien dans l'autre … pas de nouvelles

    Oracle : pas nous directement mais plusieurs de nos clients, et la cela ne rigole pas car le piège vient des licences au processeurs.
    Certains ont virtualisés des serveurs oracles avec des licences processeurs, sans penser à mal, ils ont recrées un serveur avec le même nombre de proc que le serveur physique, ya pas que des malhonnêtes …

    Mais problème pour oracle, c'est le serveur physique sur lequel tourne la VM qui permet de calculer la licence voire même la ferme de serveur. et la c'est plus la même chose. on passe 2 deux coeurs à 12 ou 24 coeurs … cela multiplie d'autant le cout de la licence.

    Pour Oracle … faites attention et contactez une société spécialisé dans la BDD avant de faire des bêtises, car Oracle demande le lancement d'un scripts et le résultat qui va avec.
    Ne RIEN envoyer sans l'avis d'un spécialiste, car une fois la machine en marche …
    Et vu que les tarifs peuvent se calculer en centaines de milliers d'euros … attention.

    Autre plaisanterie avec Oracle et les installations de versions 8 & 9 par défaut la version ENTREPRISE (celle qui est hors de prix) était cochée et donc installée. la procédure de migration est simple mais il faut la faire hors exploitation et donc …

    Microsoft a perdu beaucoup d'organismes de formation à cause de ces pratiques (enfin les quelques que je connais), il sont obligés de dupliquer énormément de postes pour leur cours et donc sont passés sous Linux pour éviter les problèmes de licences.

    Pour Oracle, dans mon cas cela veut dire … changement de BDD vers SQL Server … beurk mais bon
    nous n'avons eu que 1 cas jusqu'à maintenant.

    Conclusion : mieux vaut prendre des licences VRAIMENT Libre pour ne pas être e…… par des sangsues

    • [^] # Re: Faites attention quand même

      Posté par . Évalué à 6.

      C'est encore pire pour Oracle, une de mes client à eu un contrôle (la plaisanterie leur a coûté 70 k€) et Oracle leur à compté des licences non seulement pour les processeur du cluster VMWare mais aussi pour les slot vide, bref un genre d'arnaque.

      • [^] # Re: Faites attention quand même

        Posté par . Évalué à 1.

        D’où l'intérêt de passer par des spécialistes la facture est généralement moins salée … prestations comprises.

      • [^] # Re: Faites attention quand même

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 24/12/14 à 11:29.

        c'est vraiment du racket pour le coup. Mais où ils vont ? Faire payer pour pour processeurs non-utilisés. J'imagine qu'ils font ça parce que le client peut peut-être rajouter des processeurs à la volée et les retirer en cas de contrôle ?

        • [^] # Re: Faites attention quand même

          Posté par . Évalué à 5.

          Avant de traiter Oracle de malhonnête … sache que d'emblée ils font confiance

          il n'y a PAS de système de protection sur la base de données, rien ne t'empêche de t'inscrire
          de downloader, d'installer et d'utiliser.

          Ainsi c'est par erreur que beaucoup ont installé la version ENTREPRISE (hors de prix) au lieu de la version STANDARD normalement accessible.

          C'est aussi par ignorance que beaucoup ont virtualisé les serveurs de bases de données sans lire les conditions d'usage.

          Je reconnais que j'ai installé moult fois Oracle pour des tests, et je les en remercie pour cela. normalement c'est admis.

          Après pour une utilisation professionnelle en PRODUCTION il me paraît cohérent de payer le prix avec l'assistance qui va avec.

          La ou c'est du vol et de l'arnaque, c'est quand le contrat change, comme l'a fait Microsoft, vous avez droit a 250 licences office et ou bout de 3 ans c'est 25 … les dealers de drogues ont exactement la même technique.

          • [^] # Re: Faites attention quand même

            Posté par . Évalué à 4.

            Les prix des dealers sont remarquablement stables (sorti des ajustations pour l'inflation, evidemment).

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Faites attention quand même

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 26/12/14 à 12:42.

              Oui. Le coup du dealer qui brade sa marchandise pour accrocher plus de clients d'après moi c'est une légende urbaine. Les gens n'ont pas besoin de ça pour s'y accrocher et si elle est bonne elle part à sa valeur normale…

              Après, je pense qu'il a quand même le droit de procéder à une petite dégustation gratuite sans devoir se demander si les tous gens qui sont avec lui sont déjà consommateurs :) Chacun est libre de dire non.

              • [^] # Re: Faites attention quand même

                Posté par . Évalué à 3.

                D'accord avec toi, cependant si à mon niveau j'autorisais quelqu'un à utiliser un logiciel pour 250 utilisateurs, puis 3 ans après je lui dis non maintenant c'est plus 250 mais 25.
                Si il s'agissait de produit installé donc plus d'évolutions possible OK. mais la il s'agit de produit en ligne et donc pas de retour en arrière possible.

                Cela confirme la phrase suivante qui va finir par devenir un adage :

                "Je ne fais pas confiance aux produits Microsoft payant, alors les gratuits …"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.