À Bégard en Bretagne, Debian a le vent en poupe dans le milieu scolaire

Posté par Eric LE FLOCH . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, Ontologia, Benoît Sibaud et Bruno Michel. Modéré par Bruno Michel. Licence CC by-sa.
37
19
avr.
2018
Debian

L’association infothema intervient pour le déploiement complet de Debian dans une école primaire. Le conseil municipal de la commune de Bégard (Côtes d’Armor, en Bretagne) vient de donner son accord pour le déploiement de la solution Debian GNU/Linux sur ses 50 postes du groupe scolaire de Baloré. Conscient de l’efficacité et de la robustesse de GNU/Linux, les élus, après un échange constructif, ont adopté cette solution pédagogique. L’association infothema sera en charge de la migration et de la formation du personnel technique sous environnement Debian GNU/Linux.

Le groupe scolaire de Baloré se compose d’une école maternelle avec 113 élèves, cinq classes, dont deux classes bilingues français‐breton (37 élèves bilingues). De même, une école primaire fera la migration : une école élémentaire avec 281 élèves, douze classes, dont trois classes bilingues français‐breton.

  • # long terme

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il faut juste faire attention à ce qu'il y ait un suivi régulier et que le parc ne soit pas laissé à l'abandon au point qu'un jour quelqu'un dise : "c'est trop nul Linux, on repart sur du neuf sous Windows."

    • [^] # Re: long terme

      Posté par . Évalué à 9.

      L'association infothema est constituée en partie de sysadmin donc question suivi technique, le background existe… et la motivation !

  • # Formation des enseignants ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je lis "L’association infothema sera en charge de la migration et de la formation du personnel technique sous environnement Debian GNU/Linux." et la formation des enseignants ? Car, ce sont eux qui seront les principaux utilisateurs avec les enfants. Les enseignants sont-ils favorables à cette solution ? Sont-ils formés ? Pourront-ils ajouter des applications (ou quel contrôle ont-ils de l'ordinateur) ?

    Ces questions étant posées, c'est très bien (même si ça reste une toute petite goutte d'eau)

    • [^] # Re: Formation des enseignants ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Les enseignants bégarrois utilisent depuis 5 ans une dizaine de postes sous Linux (Ubuntu / Debian) et sont très satisfait du potentiel pédagogique de Linux.

      Cette impulsion pour Linux se retrouve également dans des bibliothèques rurales du secteur !

      Naturellement la proximité de l'association infothema favorise les échanges techniques et permet l'instauration d'un échange avec les acteurs locaux.

    • [^] # Re: Formation des enseignants ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Les questions posées sont essentielles. Lorsque la personne ou le petit groupe qui a réussi à mettre en place une bonne structure informatique part, ceux qui restent font ce qu'ils savent faire : abandonner ce qui a été fait et acheter des ordinateurs neufs avec Windows pré-installé.

      C'est tout le soubassement de l'informatique qui a été laissé pour compte. Détaillons :

      • Les instituteurs, les professeurs, les inspecteurs (souvent les pires) n'ont reçu aucune formation informatique digne de ce nom. Il savent utiliser quelques logiciels car ils ont appris où cliquer mais n'ont pas les bases nécessaires pour comprendre les mécanismes induits et encore moins les expliquer.
      • Les installateurs et dépanneurs sont très souvent des autodidactes qui ont appris à se débrouiller avec Windows. Ils n'ont pas toujours une vraie connaissance en informatique. Changer leurs habitudes est difficile car ils n'en voient aucun intérêt immédiat.
      • Nos décideurs politiques ont rarement des formations scientifiques et croient naïvement le premier commercial venu et qui leur en met plein la vue (avec parfois quelques avantages..).

      Comment débloquer cela ? J'ai bien quelques idées et je compte les exposer bientôt.

  • # Putaklik

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 19/04/18 à 17:50.

    En Bretagne Debian a le vent en poupe dans le milieu scolaire

    --> Une commune décide de migrer les 50 postes d'une école sous Debian
    (ce sont probablement les postes des élèves, pas les postes administratifs).

  • # bonne initiative à multiplier

    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 19/04/18 à 18:23.

    C'est une bonne initiative mais cette dépêche me laisse sur ma faim (de connaissance).

    • Une debian, mais quelle version et surtout que quel paquet logiciel, c'est un déploiement de DebianEdu ?
    • Le "déploiement complet" m'interroge après avoir regardé dernièrement le déploiement de d'une image ltsp à travers pxe sur le wiki de ltsp , j'ai eu l'impression que ceci n'était plus trop maintenu de même que les images d'OS (edubuntu en 14.04 ;( ).
    • Quid de la documentation qui par exemple n'existe pas en français pour DebianEdu.
    • Quid du support, le mieux est de supprimer et de redéployer en cas de problème/corruption mais même cette étape n'est pas à l’abri d'ennuis divers ou matériels.

    Du coup peut on envisager que la mise en oeuvre de ce genre d’initiative puisse être partagée sous forme de code source/doc pour être rejouée ailleurs.

    En tout je souhaite bon vent a cette initiative.

    • [^] # Re: bonne initiative à multiplier

      Posté par . Évalué à 1.

      Cela ne répondra pas à toutes tes questions, mais sur le sujet de forum cité dans le journal, ils parlent d'une Debian Stable avec Mate pour les postes clients. Ils donnent aussi un début d'info sur le serveur :

      Pour la partie technique, voici la présentation de base du serveur. Par faute de temps, je ne développe pas toutes les parties du projet…
      Le Serveur Debian (système raid + 3 cartes réseau) intègre une solution logicielle homogène : (Samba / Apache / Php / MySql / Exim / OCS / Webdav / Owncloud / Squid / Roundcube).
      Administration des réseaux sans fils et Portail Captif / Gestion des utilisateurs avec droits / Listes blanches-noires de sites définies par l'académie / Conformément à la législation enregistrement des connexions web.
      + Une interface de configuration Web pour l'équipe de gestion communale

  • # 50 postes pour 113 eleves

    Posté par . Évalué à 1.

    50 postes dans une ecole de 113 eleves, ils sont bien équipés les buveurs de chouchen !

    • [^] # Re: 50 postes pour 113 eleves

      Posté par . Évalué à 1.

      Information donnée sur le forum :

      "Le groupe scolaire de Baloré se compose d'une école maternelle avec 113 élèves, 5 classes dont 2 classes bilingues français breton. (37 bilingues)

      • Ecole primaire : Une école élémentaire avec 281 élèves, 12 classes dont 3 classes bilingues français breton."

      Donc mathématiquement 113+281 = 394 ! ;-)

    • [^] # Re: 50 postes pour 113 eleves

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça ne fait que 2 salles informatiques de 25 postes chacune. Pas tant que ça.

      • [^] # Re: 50 postes pour 113 eleves

        Posté par . Évalué à 2.

        7 salles informatiques + Serveur Debian (système raid + 3 cartes réseau) intègre une solution logicielle homogène : (Samba / Apache / Php / MySql / Exim / OCS / Webdav / Owncloud / Squid / Roundcube).
        Administration des réseaux sans fils et Portail Captif / Gestion des utilisateurs avec droits / Listes blanches-noires de sites définies par l'académie / Conformément à la législation enregistrement des connexions web.

        • Une interface de configuration Web pour l'équipe de gestion communale

        La routine quoi :-)

  • # Debian dans les écoles maternelles et primaires

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour, cette annonce est l'occasion d'ajouter le tag "Debian" pour plusieurs écoles référencées sur la CartoLibre.

  • # langue Bretonne ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    J'ai juste remarqué que l'on parlait de classes bilingues Français-Breton (il ne faut pas une majuscules), et après vérification sur Wikipedia le Breton n'est pas juste un dialecte - comme je le croyais - mais bien une langue à part entière, du moins d'un point de vue "académique" puisque l'Etat refuse de se conformer à la loi Européenne en ce qui concerne les langues régionales. Il fait bien ce qu'il l'arrange avec l'Europe !

    • [^] # Re: langue Bretonne ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      l'Etat refuse de se conformer à la loi Européenne en ce qui concerne les langues régionales. Il fait bien ce qu'il l'arrange avec l'Europe !

      Attention à ne pas tout mélanger.
      Déjà le texte dont tu parles est Charte européenne des langues régionales ou minoritaires qui n'est donc pas une loi mais juste un traité international favorisant un certain comportement de ses signataires. Comme le protocole de Kyoto en fait, rien n'oblige un membre de ratifié ce traité.

      De plus, ce texte vient du Conseil de l'Europe et non de l'Union Européenne. Ce sont des organisations très distinctes n'ayant clairement pas les mêmes pouvoirs.

      Enfin, le gouvernement français a signé ce traité, mais le Conseil Constitutionnel a refusé sa ratification car contraire à notre texte fondamental qui consacre le français comme langue officielle d'une part, et qui interdit de conférer à des citoyens différents à d'autres. Juridiquement, cette charte pose problème avec notre constitution.

      On peut regretter que l'État n'ait rien fait pour tenter de résoudre ce problème, et tant que cela ne sera pas résolu la ratification ne pourra pas avoir lieu. En tout cas le gouvernement de l'époque avait quand même débuté les démarches en ce sens.

    • [^] # Re: langue Bretonne ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Si tu as envies d'apprendre une langue à tes gosses, fais le naturellement (en la parlant devant eux et avec eux, comme le font les immigrés d'ailleurs) plus tôt que vouloir pourrir leur journée en ajoutant des heures d'école pour quelque chose qui va leur être tellement utile dans la vie.

      Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.