Correcteur 101, c'est fini pour Linux

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
18
mai
2003
Bureautique
Depuis janvier 2003, correcteur 101 pour Linux n'est plus, ni vendu ni maintenu.
L'éditeur documens, groupe canadien, fournit seulement des versions pour Windows et MacOS.

NdM : qu'en est-il de l'offre libre en correcteurs ? C'est passé totalement inaperçu. Depuis janvier dernier, il n'y a plus de correcteur 101 pour Linux.
Ce correcteur de syntaxe et d'orthographe est édité par Documens (anciennement Machina Sapiens).

Le Groupe Documens confirme : "l'abandon du Correcteur 101 sous Linux, mais nous n'avons pas eu le choix [de l'abandon] dû à la trop petite demande des clients pour cette version."

C'est une mauvaise nouvelle pour ceux qui utilisaient ce correcteur sous linux.
Par contre, on peut se poser la question de l'insuccès de ce produit dans le "monde" Linux. Ce n'était pas un produit "libre". Pour l'utiliser pleinement il fallait s'acquiter d'une somme, modique (10 €), mais pour avoir un lecteur virtuel, capable d'analyser la syntaxe des phrases qu'on lui proposait, ce n'était vraiment pas cher.

Alors est-ce une victime de l'idéologie du tout "gratuit" ou bien le succès des suites bureautiques et surtout de OpenOffice.org a-t-il rendu caduc le besoin d'un correcteur autonome ?

A vos commentaires !

Aller plus loin

  • # Raison de l'insuccès.

    Posté par . Évalué à 10.

    Personnellement, à dix euros, je l'aurais acheté quand même. Mais en ce qui me concerne j'apprends l'existence de ce correcteur avec cette news. Peut-être un gros manque de publicité.

    Il serait peut-être bon d'avoir quelque part un site qui fasse un chart des offres commerciales sous Linux. Au moins le coté business serait avoué, ce qui limiterait les trolls, et s'il existe quelque chose qui servent les intérêts des éditeurs (comprendre: de TOUS les éditeurs), je pense que ceux-ci ne se ferait pas trop prier pour gagner ce marché, et rechnignerait beaucoup moins à développer sous Linux.
    • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pareil, je ne connaissais pas et les correcteurs que j'ai vu sous Linux me paraissent tous au mieux médiocre, surtout comparés à celui de la suite MSO (qui n'est pas parfait mais qui est amha meilleur).

      10 euro si il était bon ... je les aurai payé.
      • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

        Posté par . Évalué à 8.

        Le correcteur 101 est le meilleur correcteur français au monde. Il analyse vos phrases, vous dit pourquoi il pense qu'il y a une faute avec documentation à l'appuis et il est extrémement pertinent. Je l'ai utilisé sous linux.

        C'est incroyable que la demande soit trop faible. Il y a certains éditeurs de magazines linux qui auraient du le commander...

        Il y a aucune solution libre pour l'analyse grammaticale actuellement, les open office.org, star office n'ont que des solutions orthographiques et on se doute que l'analyse grammaticale est beaucoup plus compliquée.

        C'est vrai qu'ils auraient du faire plus de promotion, je l'avais d'abord connu sous windows. Il me semble qu'il est assez connu au canada.
        • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et c'est vrai que je connais beaucoup de monde qui préfère rester sur la suite MSOffice simplement pour le correcteur grammatical...

          Et oui, c'est un élément indispensable (ou presque) pour beaucoup de monde ! (moi, il me manque bien d'ailleurs).
        • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Une petite question ... Quel type de fichiers peut analyser ce correcteur? Fichiers tex, OOo, MS-O, html? Ma question n'a peut être pas beaucoup de sens, mais je ne suis pas familier de ces outils.
          • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

            Posté par . Évalué à 5.

            la dernière fois que je l'ai utilisé sous linux, je copiais collais dans la fenêtre de correcteur 101, mais apparemment d'après la news il y aurait un "lecteur virtuel" (? qu'est ce qu'il entend ?) qui corrige ce qu'on lui donne.

            En tout cas c'est sûr que ma version pouvait pas prendre du doc, du latex en entrée. Sous windows il est nettement plus évolué au niveau de l'interface et il y a un intégration avec les softs comme word.
            • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

              Posté par . Évalué à 2.

              Le "lecteur virtuel" n'est qu'une expression "imagée" pour exprimer la puissance de correction puisqu'il analyse le sens de la phrase.
              Personnellement, je m'en sers après une correction orthographique avec aspell, pour dégrossir. Cependant dans la dernière version proposé pour linux (hélas, ce n'est plus disponible), il y avait la possibilité d'avoir le système de correction en mode commande, pour obtenir une correction sans avoir à ouvrir l'interface graphique, juste en fournissant un fichier ou la phrase à corriger.
          • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

            Posté par . Évalué à 2.

            On peut ouvrir tout type de fichiers textes, html, ascii, xml, etc ...
            • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Oki, donc si je comprends bien, l'outil est parfait pour qui veut vérifier *ponctuellement* phrases ou paragraphes ... Par contre dans le cadre d'un document entier type rapport, publications il faut l'alimenter avec un format "standard". Je suppose qu'il est capable de faire abstraction des < ...>.
              Bref, pour qui utilise les outils libres, il ne devrait pas y avoir de problèmes, si l'on utilise des fichiers xml (openoffice), des fichiers sources pour tex, ou encore du html.
    • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis d'accord, on manque cruellement de publicité pour des offres sur des systèmes non-Windows ou MacOS.

      Un certain nombre de particuliers, et surtout de compagnies pourraient bien être intéressées par des offres commerciales.

      Les éditeurs sous-estiment le marché Linux potentiel, cela doit venir du fait que (GNU/)Linux est un système assez jeune (or les djeunz qui l'utilisent aiment bien le tout-gratuit ;-)

      Ce qui m'étonne, c'est que l'on voit des bannières de visual studio fleurir un peu partout sur le web, alors que l'on entend quand même assez peu parler de logiciels de développement propriétaires (Kylix ..), des solutions de remplacement pour MS-Exchange (Samsung Contact ...), ou des suites bureautiques (Hancom Office, TextMaker ...) et des jeux disponibles pour Linux.

      Peut-être qu'une petite bannière de pub sur linuxfr (optionnelle, sans flash, ni gif animé) ferait pas de mal... ?
    • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Très peu connu, en effet moi-même cette news me rappelle qu'il existe, c'est tombé si loin dans mon esprit....
      Et surtout son prix, 10 Euros (si c'est effectivement le cas 65$CAN ca fait bien plus de 10 Euros), ca le rendait assez attractif, surtout en regard de la bonne réputation de son moteur d'analyse.

      Si je peut comprendre la décision de l'éditeur, je trouve ca tout de même dommage qu'il ne continue pas de vendre l'ancienne version, après tout ca ne lui coute plus rien en frais de developpement maintenant...
      Peut-etre qu'en lui écrivant quelques mails il pourrait décider de remettre en vente l'ancienne version. Là c'est un peu dommage, ca a plutot tendance a montrer a tous les éditeurs de logiciel que Linux n'est pas un marché rentable....
      • [^] # Re: Raison de l'insuccès.

        Posté par . Évalué à 2.

        Le prix des logiciels sous windows et McOs est bien plus élevé que le montant de la licence qu'il fallait acquitter sous linux.

        Ce qu'il faut savoir, c'est que l'entreprise qui a créé correcteur101 est intégré dans un groupe qui manifestement a une politique de tarification et de profit bien différente. (Machina Sapiens a été absorbé par Documens group).
        Je crains fort que toute démarche pour obtenir la vente de la version linux de correcteur 101 soit vouée à l'échec.

        Il n'en faut pas pour autant conclure à une absence de rentabilité d'un marché linux. Certains commentaires publiés ici ont déjà signalé qu'il n'y a pas eu de la part de l'éditeur l'effort adéquat d'information pour faire connaitre son produit.

        On peut même penser que la fourniture d'une version linux était plutôt un "coup" marketing pour faire retomber l'aura de linux sur ce produit. Pour mieux vendre les versions pour d'autres OS !
  • # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    La seule solution va donc être d'apprendre à parler français. Il existe des méthodes de rédaction qui facilitent la relecture (Hé! cela ne m'empêche pas de dire que cela consiste en un travail laborieux). La relecture doit, soit disant, être capable de retrouver 80 % des erreurs laissées dans le "texte". Je sais bien que j'enfonce des portes ouvertes mais à l'heure où l'on sépare la mise forme du contenu, il va falloir faire davantage attention au contenu.

    http://www.bescherelle.com/(...) inévitable.
    http://www.ccdmd.qc.ca/correspo/Corr4-1/Meilleur.html(...)
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est quoi, ce site de www.bescherelle.com ? Y a pas de tableaux de conjugaison, seulement des plaquettes de pub... C'est pas utilisable pour corriger des fautes. Ou alors j'ai mal cherché...
      • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bescherelle!
        Mais c LE bouquin de référence pour la grammaire française. C'est LE bouquin tous les gamins ont dans leur cartables ... J'en ai encore un, c'est l'outil pas cher le plus efficcace qui soit.
        Je recommande à tout ceux qui aiment les bouquins de référence de se le procurer au plus vite surtout si vous faisiez partie de ceux qui prenait des bulles en dictée.
  • # vraiment fini?

    Posté par . Évalué à 3.

    N' y a t il pas tous de même un moyen de récupérer une anncienne version de ce logiciel sous linux, quitte à payer?
    J' ai regardé sur le site, je n' ai rien trouvé...
    • [^] # Re: vraiment fini?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Peut etre en envoyant une grosse commande groupée ?
    • [^] # Re: vraiment fini?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je crois me rappeler que dans les premiers n° de linux magazine il avait un article consacré à correcteur 101. Peut être que le cd vendu avec la revue contient une version de correcteur 101 utilisable ?
    • [^] # Re: vraiment fini?

      Posté par . Évalué à 1.

      peut-on dès à présent considérer correcteur101 comme faisant partie des abandonware ? Dans ce cas, son utilisation serait tolérée, même si on n'a pas payer la license .... non ?
  • # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

    Posté par . Évalué à 5.

    Ce n'était pas un produit "libre". Pour l'utiliser pleinement il fallait s'acquiter d'une somme, modique (10 €)
    Libre n'est absolument pas synonyme de gratuit, de même pour propriétaire et commercial. Il existe des logiciels libres payants. Il serait grand temps d'arrêter de confondre.

    Alors est-ce une victime de l'idéologie du tout "gratuit"
    En ce qui me concerne il aurait été victime de l'idéologie du tout "libre". Il faut absolument éviter que les logiciels propriétaires deviennent "normaux" sous GNU/Linux, comme c'est le cas avec windows.
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      > Il faut absolument éviter que les logiciels propriétaires deviennent "normaux" sous GNU/Linux, comme c'est le cas avec windows.

      Je suis absolument pas d'accord !!! Au contraire, les éditeurs doivent porter leurs logiciels sous Linux, et la communauté du libre doit faire pression POUR ça.
      Après on est libre de vouloir utiliser ces logiciels ou pas, par exemple au profit d'une alternative libre. Mais il existe des milliers de logiciels qui n'ont PAS d'alternative libre, et les gens qui ont besoin d'utiliser ces logiciels doivent pouvoir le faire sous Linux.
      • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

        Posté par . Évalué à 7.

        Non, la communaute du LIBRE doit faire pression pour qu'il existe des logiciels LIBRES. Apres la "communaute" des linuxiens qui aiment le logiciel proprietaire font ce qu'ils veulent ca ne nous regarde pas.
        Et les gens qui on besoin d'utiliser ces logiciels n'ont qu'a les developper ou les faire developper. Une alternative proprietaire n'en est pas une acceptable.
        • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

          Posté par . Évalué à 2.

          La position que tu défends est radicale !
          Je suis pourtant d'accord avec l'idée de faire pression pour obtenir au moins une alternative "libre" de chaque type de soft.

          Je n'aime pas particulièrement les logiciels propriétaires. Et il ne représente pas une alternative. Les logiciels propriétaires ne sont que des pis-aller, des contraintes. La preuve ? celui-ci disparait sans plus s'occuper des utilisateurs qui, comme moi, ont un besoin vital de ce type d'outil.

          Ecrire pour des lecteurs est une activité exigeante, j'ai trouvé mon bonheur en utilisant des outils libres sur une station de travail linux. A part ce foutu correcteur qui est une pièce maitresse de mon écritoire numérique.

          Maintenant, un correcteur est basé sur de l'intelligence linguistique et non pas sur de la technologie informatique. Je remarque que dès lors que l'ingéniérie d'un soft est moins dépendante de l'informatique que d'un autre domaine intellectuel, on trouve alors rarement une version LIBRE de l'outil en question.

          C'est un défi pour les tenants du libre.

          En ce qui concerne un correcteur grammatical, la solution serait qu'un organisme public, une université par exemple, finance un projet libre. Il pourrait générer un foule d'autres projets qui exploiteraient le noyau ainsi mis à disposition.

          A quand une fac française qui patronnerait des projets libres ?
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Il faudrait peut être en toucher un mot à Oracle, à IBM et autres poids lourds du propriétaire qui investissent dans linux.

      Sincèrement, pour être un tenant du libre, faut-il pour autant adhérer à un schéma manichéen le Bien "libre" versus le Mal "propriétaire" ?

      Je ne suis pas d'accord pour dire que les logiciels propriétaires paraissent normaux sous windows.
      Les seuls qui paraissent normaux sont ceux de l'éditeur de Redmond. Les autres, qu'ils soient propriétaires ou libres (puisque sous windows il ya pas mal de logiciels libres) ce sont les logiciels gratuits.

      Quant à correcteur 101, la version linux est la victime d'un bizness plan qui vise des marges élevées.
      Le bourreau du libre qui aurait eu la peau de ce soft, je ne l'ai pas vraiment identifié !
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par . Évalué à 0.

      Personne n'a encore été capable de me citer un seul logiciel libre payant. Pourtant j'ai demandé souvent :)

      Un logiciel libre est défini par son accès libre aux sources du logiciel, et la capacité d'en faire ce qu'on veut. Par conséquent, il existe forcément une version gratuite de ce dernier (même s'il faut se taper la compilation après).

      Néanmoins, j'admets qu'il est possible de faire payer des versions compilées/packagées, ça ne me choque pas. Et je suis aussi d'accord que les logiciels gratuits sont loin d'être tous libres.
      • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Personne n'a encore été capable de me citer un seul logiciel libre payant. Pourtant j'ai demandé souvent :)

        Blender a été vendu a la "comunauté".

        Il y a pas mal de distributions Linux payantes. GNAT, compilo Ada, est vendu sous licence GPL, ...

        Bon, ce sont un peu des cas tirés par les cheveux dans le domaine du logiciel grand public, mais pour du logiciel spécifique, typiquement un site web, le fait que la licence soit libre ne change pas le montant de la facture de la société de services qui le développe.

        En gros, un logiciel libre peut être payant au même titre qu'un logiciel propriétaire la première fois qu'il est distribué. Les quelques fois suivantes, on peut faire le pari que le logiciel n'a pas été redistribué, mais pour un truc à grande distribution comme un correcteur d'orthographe, c'est clair que libre => gratuit. Tout ce qu'on peut faire pour gagner des sous, c'est vendre du service.
  • # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    Le prix est sûr?
    Sur le site web, je vois un prix de 65$ pour la version personnelle..

    Sinon, franchement, leur approche marketing de Linux me parait timide: comme pas mal de monde ici j'ignorais totalement qu'il y en avait une version pour Linux, s'ils ne parlent de leur produit comment veulent-ils en vendre?

    Franchement, ça ne doit pas être bien compliqué: un partenariat avec OpenOffice ou KOffice ou AbiWord ou Mozilla pour qu'ils fournissent une interface qui permettent d'appeler simplement un correcteur (aspell ou Correcteur 101), un lien de pub sur les pages web en questions et hop!

    Leur site web est tout pourri: je voulais leur envoyer un lien avec la discussion en cours pour leur montrer qu'il y a un problème: les gens ne disent pas "c'est quoi correcteur101", mais "c'était disponible pour Linux? première nouvelle!", mais le bouton "contactez-nous" est sans effet..
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai déjà eu l'occasion de répondre que le prix de la version linux était bien plus modique que les tarifs en vigueur pour les autres OS.
      De plus, on ne trouve plus de référence à la version linux qui n'est donc plus vendue.
  • # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Je suis un de leur rare client sous linux car je me suis acquité d'environs 100frs (à l'époque du francs).
    Malheuresement, leur logiciel ne fonctionne plus sur les nouvelles distributions (depuis la mandrake 9.1 ni sur la woody).
    C'est pour moi un pénible problème et je n'est jamais pu trouver de solution.
    Voici le message d'erreurs au démarrage du programme :
    $ gcorr101
    /usr/local/MachinaSapiens/gcorr101/gcorr101-bin: relocation error: /usr/local/MachinaSapiens/gcorr101/gcorr101-bin: undefined symbol: connect__Q23Gtk9ProxyNodePQ23Gtk6ObjectPCcPFv_vPQ24SigC8SlotDatab

    Quel sont les droits d'un utilisateur disposant de la license d'un logiciel plus maintenu ?
    Il me semble ??? qu'il a le droit "d'ouvrir" le logiciel et de l'adapter à ses besoins.
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Problème de mangling du à la version de gcc, je suppose. (Ca ne devrait plus arriver a partir de GCC 3.2)

      Solution : Recompiler le logiciel avec un GCC plus récent. Si t'as pas les sources, je crois que c'est cuit :-(
      • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        Techniquement, il y a toujours moyen de faire un répertoire dédié avec toutes les libs nécéssaires dedans, et de faire un chroot dessus. Cela m'a tiré d'affaire plusieurs fois, notament quand j'ai réparé des systèmes Linux dont l'utilisateur avait voulu updater sa libc par exemple.

        Bon c'est un peu contraignant, mais avec des liens durs vers les fichiers à modifier, et un bon petit script pour orchestrer le tout, la manip devrait être presque transparente.
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Selon la loi française (pour l'instant) tu as le droit de faire un reverse engineering dans un but de compatibilité et d'inter-opérabilité à condition que tu ne redistribue pas tes modifications.
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      J' ai évidemment le même problème.
      J'utilise la version corr101 sur une slackware 8.1, c'est la version précédant la gcorr101 (pour gnome) qui fonctionne paradoxalement plus facilement sur des environnements linux plus récent.
      Sinon, peut-être qu'en récupérant les librairies correspondant à gcc 2.96 (celle qu'on trouve dans une red hat 7.3 par exemple) de telle manière que gcorr les retrouve, ça pourrait fonctionner. Je n'ai pas fait l'essai cependant.
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il s'agit d'un problème d'ABI C++. Le binaire en question cherche une libstdc++ précise et il ne trouve pas la bonne.

      libstdc++.so.2 <=> g++ 2.x
      libstdc++.so.3 <=> g++ 3.0
      libstdc++.so.4 <=> g++ 3.1
      libstdc++.so.5 <=> g++ 3.2 et g++ 3.3
    • [^] # Re: Correcteur 101, c'est fini pour Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      on dirait un problème avec la lib gtkmm (bindings c++ de gtk), si elle n'est pas fournie avec le logiciel essaye d'en trouver une vieille compilée avec le g++ ad hoc (cf les histoires d'ABI plus haut)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.