Débat à l'Assemblée nationale autour de DADVSI et du téléchargement

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
27
fév.
2006
Justice
Le mouvement Debout la République organise demain mardi 28 février à 16h à l’Assemblée nationale un débat autour de DADVSI et du téléchargement intitulé « Comment concilier la liberté des internautes et le droit des auteurs ? ». La table regroupera des représentants d’associations de consommateurs, des chercheurs, des juristes spécialisés, mais aussi des responsables de la SACEM ou des maisons de disque. Le débat est ouvert au public.

Après une présentation des enjeux et l’exposé par les différents intervenants des solutions proposées, un débat d’environ une heure aura lieu entre les participants et avec le public.

Même si le site de la manifestation précise que les places sont limitées, il reste encore beaucoup de place, n’hésitez donc pas à vous inscrire. De plus les spectateurs non enregistrés avant demain midi pourront entrer sur simple présentation d’une carte d’identité à l’accueil de l’Assemblée nationale. Avec :

Julien DOURGNON, Directeur des Etudes et de la Communication de l’UFC - Que Choisir
David El SAYEGH, Adjoint au Directeur du département du droit de reproduction Internet-Médias (SACEM)
Sylvie FORBIN, Directeur des Affaires Institutionnelles et Européennes de Vivendi Universal
Samuel HOCEVAR, Chercheur à la Direction de l'Innovation et de la Recherche de la SNCF
Jean-Philippe HUGOT, Avocat spécialisé en propriété intellectuelle
Tariq KRIM, Entrepreneur, fondateur de NETVIBE
Claude LEMESLE, Président du Conseil d’administration de la SACEM
David MONNIAUX, chargé de recherche au CNRS et chargé d'enseignement à l'École polytechnique
Bruno ORY-LAVOLLEE, Gérant de l'ADAMI
Aziz RIDOUAN, Président de l’Association des Audionautes
Pascal ROGARD, Directeur Général de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
Jean-Baptiste SOUFRON, Avocat, association des Audionautes
Lionel THOUMYRE, Responsable des nouvelles techniques à la SPEDIDAM et Coordonnateur de l’Alliance publique-artistes


Animateur : Cyril FIEVET, Rédacteur en chef de Netizen le magazine de la révolution blog

Conclusion : Nicolas DUPONT-AIGNAN, Député de l’Essonne, Président de Debout la République

Aller plus loin

  • # Et la province ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Une retransmission audio de prévue pour les provinciaux ? =(
  • # TROLL

    Posté par . Évalué à -1.

    C'est toujours un plaisir de se réunir pour parler de ces réseaux qui permettent de mieux communiquer.

    (Oui, bon, ok, je sors)
  • # Lestelechargements.com

    Posté par . Évalué à 3.

    Finalement dans mon cas ce ne fû pas une mauvaise innitiative le site "Lestelechargements.com", suite à la lecture de plusieurs commentaire j'ai découvert que le vrai obtacle aux artistes sont les majors qui s'en mettent plein les poches et redonne des miettes à quelques artistes et dire qu'auparavent je trouvais normal qu'il y est les majors pour défendre les artistes sauf que la j'ai découvert qu'il ne s'agissait que d'une fausse image, la lois DADVSI ne passeras jamais car ce n'est pas fait dans un but d'équitabilité pour les artistes, simplement pour protéger le monopole des majors et favoriser la non interpotabilité.
    • [^] # Re: Lestelechargements.com

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Personnellement, je suis membre de la sacem, en tant que musicien (auteur compositeur)..
      J'ai pas gagné grand chose avec ça !
      Je ne fais pas de peer to peer, simplement parce que je fais du logiciel libre et du pas libre, et que j'ai pas trop aimé quand on me pique ce que j'ai décidé de vendre... (J'ai même eu un jour un mec qui m'a appelé pour la correction d'un bug sur une version vendue, jusqu'a ce que je me rende compte qu'il l'avait piratée !!)

      Bref, tout ca pour dire que :
      De ce que je connais de la Sacem, c'est un peu comme médiamétrie, on prend les stats (ici, les playlist radio, qui sont les quelques morceaux qui sont mattraqués dans la semaine), et on redistribue les droits à ceux là..
      Résultats : Seuls les gros touchent, les petits ne touchent rien..
      C'est vraiment le principe du "gagnant raffle toute la mise" (comme dirait Bernard Marris)..
      A mon avis, un système type licence globale risque de fonctionner à l'identique : Collecte de fond, et répartition selon une clé très grossière, les 10 plus gros, et hop, ca roule..
      C'est assez catastrophique pour la création..
      • [^] # Re: Lestelechargements.com

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        > C'est assez catastrophique pour la création..

        C'est surtout catastrophique pour la rémunération ;)
        Je n'entend pas par là mettre une connotation négative (je trouve très bien que les gens soient rémunérés, que ce soit les auteurs, les intermédiaires ou les producteurs) mais cessons ce petit jeu ridicule avec des grands mots comme "art", "culture" et "création". Ce qu'on a là ne met pas des barrière à la création ou à la culture, ça ne parle que de la rémunération et c'est bien uniquement pour cela que les majors et les associations d'auteur se battent : la rémunération.
        • [^] # Re: Lestelechargements.com

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je suis d'accord avec toi, ceci dit je pense que s'en arrêter là est un peu trop simpliste.

          Si c'est un problème pour la rémunération, ça en devient forcément un pour la création. Etant donné que ces gens là vivent de ce qu'ils produisent, si jamais ils n'ont plus un rond, il va bien falloir se tourner vers autre chose pour survivre.

          Ce n'est pas pour autant qu'il n'y aura plus d'artistes, mais je pense que la diversité et le choix qu'on nous propose actuellement sera considérablement réduit.

          Je trouve la réaction des artistes (et en général des personnes travaillant dans ce milieu) tout à fait raisonnable (sans pour autant être d'accord avec eux). Mais il faut se mettre à leur place aussi. Eux, ce qu'il voient (et ce qu'on leur répète très probablement sans cesse!) c'est que de plus en plus de monde télécharge leurs oeuvres gratuitement. Pour eux, la déduction est vite faite, ça fait du revenu en moins, c'est leur gagne-pain qui est en danger... C'est tout du moins l'impression que m'on laissé les quelques vidéos sur telechargements.com.
          • [^] # Re: Lestelechargements.com

            Posté par . Évalué à 8.

            Etant donné que ces gens là vivent de ce qu'ils produisent, si jamais ils n'ont plus un rond, il va bien falloir se tourner vers autre chose pour survivre.
            La création artistique doit-elle répondre à une logique de rémunération? ou n'est-ce pas une activité qui peut ouvrir droit à rétribution? C'est volontairement que je distingue les 2 notions. De mon point de vue, une activité de représentation (j'entends par là: "se produire en concert") doit donner lieu à une rémunération. Mais la création ne devrait être que rétribuée ou ouvrir droit via le droit d'auteur à une compensation pour représentation (passage a la radio, echantillonnage pour réutilisation dans de nouveaux morceaux). Ce qui motive en moi cette idée est que la création dans une pure logique commerciale (Star'Ac, dont la recherche artistique me semble bien en retrait malgré une surexposition médiatique) fait de l'ombre à la création originale voire expérimentale. Je pense qu'une rétribution décroissant fortement en fonction du nombre d'albums vendus (selon une fonction "racine carrée" par exemple) encouragerait la diversité des créations en rémunérant mieux les artistes inconnus et forcerait les super-stars (Johnny Halliday, JJ Goldman par exemple) à laisser un peu plus de place à leurs "petits frères" dans le paysage radiophonique francais/francophone.
            Pour faire court, le capitalisme (et ce n'est pas un mot sale) sied mal à la création artistique. La rémunération et la rétribution des auteurs/interprètes/ayant-droits doit s'inscrire dans une politique incitative qui laisse la priorité à la diversité. Ce qui n'est pas incompatible avec l'intérêt du public et de son libre accès à la culture.
        • [^] # Re: Lestelechargements.com

          Posté par . Évalué à 9.

          Non, c'est bien un problème pour la création.

          Ce sont les majors qui décident de ce qui passe à la radio, c'est donc de la musique "formatée VU" qui est "sponsorisée" par la taxe sur les supports.

          C'est complètement absurde parce que plutôt qu'utiliser cette taxe pour payer une 23ème piscine à Obispo, elle pourrait payer un salaire correct (ou un demi salaire, ou un quart de salaire) à quelques centaines (ou quelques milliers) d'artistes. Plus d'artistes qui galèreraient un peu moins -> plus de diversité dans la création. Mais ça évidemment ça ferait bien chsuer les majors qui préfèrent catapulter des nouvelles stars et les laisser tomber au bout de 2 ans (l'interim, ya que ça de vrai).

          Et c'est clair que tant que ce problème n'est pas résolu, ça sert pas à grand chose d'envisager une license globale.
          • [^] # Re: Lestelechargements.com

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            > Non, c'est bien un problème pour la création.

            C'est étrange parce que dans la suite de ta réponse tu ne parles que de rémunération, de montant et de répartition.

            Je ne dis pas qu'un problème de rémunération ne peut avoir aucune influence sur la création (ou qu'inversement une bonne rémunération ne pourrait pas favoriser la création), mais ne nous trompons pas de cible : c'est bien de rémunération et répartition de sous que tu parles.
            Ce d'autant que, comme tu le dis, la répartition est déjà *très* mauvaise actuellement et création il y a pourtant .

            Qu'on ne me fasse pas croire non plus que tous nos artistes (*) sont altruistes et se battent pour la création plus que pour leur compte en banque. Ca ne parle que de vente et de "je ne veux pas que quelqu'un puisse avoir gratuitement ce que j'ai créé" ou "c'est juste de rémunérer celui qui travaille".
            Il n'y a rien de mal à vouloir être payé et chercher des sous de son travail, mais qu'ils assument un peu au lieu de sortir les grands mots.

            (* je commence à détester ce terme tellement en France on sacralise l'artiste pour en faire quelqu'un qui ne peut être contesté et "qui a droit")
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Qu'on ne me fasse pas croire non plus que tous nos artistes (*) sont altruistes et se battent pour la création plus que pour leur compte en banque.

              ...qualité propre malheureusement à grand nombre de personnes, artistes ou pas...

              Mon but n'est pas d'écrire un plaidoyer des artistes, ceci dit ce que je veux souligner, c'est qu'ils sont plus ou moins comme le reste d'entre nous, influençables... A mon avis, s'ils ont cette vision négative du téléchargement et semblent tous "cracher" le même discours, c'est qu'on leur fait croire que la situation est telle.

              Il ne faut pas donc se braquer sous prétexte qu'ils ont tort, mais plutôt essayer de discuter avec eux pour leur montrer l'autre façade, celle que certains (majors?) prennent tant de peine à cacher...
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par . Évalué à 3.

              Héhé effectivement ! Tout tourne autour du nerf de la guerre de toutes façons. :*)

              Maintenant, disons que tu as 50 millions à distribuer.
              Tu peux donner 10 millions au 5 artistes les plus mis en avant par les majors et tu obtiens la soupe qui passe à la radio aujourd'hui.
              Ou tu peux partager ça également entre 1000 artistes et tu te donnes une chance d'avoir un peu plus de diversité.
              Même si le fric est au centre de l'affaire, il peut n'être vu que comme un moyen.

              Et l'artiste n'est pas altruiste et ne se bat pas pour la création. Jamais.
              Pas plus que le boulanger se bat pour le pain. Il fait du pain, c'est son boulot (quel con, j'ai replacé la comparaison avec le boulanger).
          • [^] # Re: Lestelechargements.com

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Je suis tout à fait d'accord avec ca.

            Depuis le début de toute cette histoire, on est passé à coté du vrai problème: La redistribution aux artistes.

            Les artistes n'étant payé qu'en partie en fonction de la vente des disque, une autre partie des revenus provient de la SACEM (y compris la taxe sur les médias), des passages en radio, des concerts,...

            ( Déjà, il n'est PAS normal qu'un artiste non affilié à la SACEM ne touche rien sur la taxe CD vierge: Ca ressemble fort a une "obligation d'adhésion", ca... Ca dois pas être très légal. Surtout quand on connais la transparence exemplaire de cette "société" )

            Le vrai problème, c'est l'évaluation de ce que l'on écoute *vraiment*:

            Forcement, à la radio on n'ont pas le choix, ca tourne sur 10 chansons en boucle "à la mode" plus un vieux tube dépoussiéré, merci les majors qui poussent derrière, et qui coupent les crédits sinon. (et je me demande même si ya pas des contrat d'exclu. , du style vous ne passez QUE ma musique sinon on vous donne moins d'argent).

            Ensuite, il y a la vente de disques, mais on commence à voir qu'elle ne correspond qu'a une partie des gens: ceux qui achètent des CD, donc c'est très ciblé, et de plus en plus.

            Le téléchargement ? Bon, au niveau téléchargement payant ca serais relativement facile de mettre en place un comptage, mais au niveau gratuit ('jai pas dis "illégal", encore...) ca serais difficile.

            De plus, comme c'est gratuit, on écoute pas tout ce qu'on télécharge, loin de là.
            Combien de fois le scénario suivant est arrivé:
            - On aime une ou deux musique d'un artiste,
            - On lance le download de l'intégrale, 5Go dans un .rar,
            - Finallement on aime pas, donc on jette tout sauf les 3 trucs sympa qu'on aimais bien au début.
            Donc facturer au download, ca serais méconnaitre la facon de consomer des gens, et finallement ca ne serais pas équitable.
            Sans compter que bien des gens ont déjà des disques remplis de musique, et se les échangent en dehors de toute connection internet.

            La médiamétrie, c'est pas top non plus: L'échantillon est réduit, et, comme c'est les maisons de disque qui choisissent cet échantillon, c'est *très* facile de changer les résultats pour ceux qui les arrangent. De plus, les résultats sont invérifiable.

            Reste les concerts, là, je pense que les entrées correspondent vraiment à ce que les gens écoutent et aiment :-)


            Le but, dans tout ca, c'est que les artistes soient rémunéré en fonction de leur succès, et que même un artiste peu connu puisse manger et payer son loyer.
            Je suis sur qu'il y a assez de thune pour tout le monde dans ce système.

            Les seuls perdants serais les quelques dizaines de gros poissons à la tête des majors, qui redeviendrais ce qu'elle aurais du rester:
            Des "société de services" pour auteurs, agences de communication et des prestations technique. Et des contrats honnêtes et normaux, comme on peux en signer avec Schmidt quand on se fait monter une cuisine, ni plus ni moins.


            Alors, si vous avez des idées pour améliorer la répartition, j'aimerais bien les entendre !

            J'en propose 2, même:

            - On installe un plugin sur les lecteurs, qui envoient (anonymement) l'ID3 du titre sur un serveur chez le provider (c'est très léger).
            A la fin du mois, on comile le tout, le provider sort des stats qui sont transmise à une SACEM pour répartition réelle.
            Ces stats sont publiques.
            => problème: rien empèche les gens de laisser une playlist en boucle pd des jours, pour "monter" un artiste.

            - On fait un système de forum, ou les gens vont manuellement "noter" leurs artistes préférés.
            A la fin du mois, on récolte les "notes", et pareil, des stats sont fournies à la SACEM.
            => Problème, ca demande une intervention aux gens, bcp ne le feront pas.

            Dans les 2 cas, ca ne tiens pas compte des lectures sur les baladeurs, des CD en voiture, ...


            Bref si vous avez d'autres idées...
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par . Évalué à 5.

              Le système de plugin dans le lecteur, façon médiamétrie, je le trouve pas mal.
              Et pour éviter qu'une personne ne fausse trop les stats en envoyant des chiffres fantaisistes (appuyer sur play 100 fois par seconde sur un même morceau, par exemple), il faudrait que les stats envoyées par chaque personne comptent autant au total (comme si chaque personne avait le même nombre de votes).

              Le problème qui reste serait le choix de l'échantillon de cobayes : car on ne va pas forcer tout le monde (ou tous les "abonnés" à la licence globale) à installer un tel plugin, ce serait pris pour du flicage abusif. Non la seule solution serait de faire ça sur la base du volontariat, et utiliser des méthodes de statisticiens pour choisir un échantillon représentatif des abonnés parmi les volontaires (ou bien appliquer des coefficients afin de faire correspondre les poids respectifs des différentes tranches de population). Quoiqu'il en soit, même si cette cuisine n'est pas parfaite, il faut qu'elle soit transparente afin d'être critiquable, puis perfectible.

              Reste le problème de l'usage nomade (baladeurs et autoradios), qui n'est pas pris en compte. Mais existe-t-il une différence palpable entre les goûts musicaux chez soi et en balade ?
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              > Le vrai problème, c'est l'évaluation de ce que l'on écoute *vraiment*:

              Je vais peut être être cynique mais je doute que ça change fondamentalement la répartition. J'ai peur que les gens écoutent réellement la starac et les tubes à la mode. En fait je ne devrais même pas dire "j'ai peur", dans mon esprit il n'y a aucune connotation négative.

              Je ne sais pas si ce que les gens écoutent ils le font parce qu'ils trouvent ça bien, parce que c'est la mode, parce que c'est nouveau, parce qu'il n'ont pas un choix énorme ou parce qu'ils subissent un matracage publicitaire, mais je doute que tu arrives à des résultats véritablements différents si tu avais la possibilité de mesurer les écoutes réelles. J'ai même tendance à croire que ça avantagerait encore plus les gros (ceux qu'on écoute encore 2 ans après alors que les petits ils ne sont souvent écoutés que quand c'est relativement récent)

              > La médiamétrie, c'est pas top non plus: L'échantillon est réduit, et,
              > comme c'est les maisons de disque qui choisissent cet échantillon,
              > c'est *très* facile de changer les résultats pour ceux qui les arrangent.

              Pour la TV ça marche assez bien ce système. Assez en tout cas pour que les grosses chaînes concernées ne ralent pas alors que toutes leurs recettes en dépendent. (il y a bien un débat sur le sujet en ce moment mais c'est juste à cause de nouveaux usages et de nouvelles chaines qui apparaissent, pas sur la représentativité elle-même).
              Qu'est ce qui te permet d'affirmer que d'un coup les maisons de disque vont pouvoir tout fausser ?

              Par contre la solution me gêne justement parce que ce n'est pas "la médiamétrie" mais "Médiamétrie", une société privée à but tout ce qu'il y a de plus lucratif.


              Tu disqualifies aussi l'échantillon au profit d'un plugin public.
              Tu crois qu'un système public sera plus vérifiable et moins perturbable ? Si tout le monde peut envoyer ce qu'il veut sans controle, ça risque d'être au contraire très faussé et encore moins vérifiable que le principe de l'échantillon. Ca risque aussi d'être biaisé par une représentation faussée du public (est-ce que ceux qui envoient les infos de lecture sont représentatifs du public réel ? est-ce que les lectures faites sur un lecteur informatique sont dans les même répartitions que celles faites après gravure ou sur lecteur mp3 ?)


              > On fait un système de forum, ou les gens vont manuellement
              > "noter" leurs artistes préférés.

              Indépendament de la représentation de ceux qui notent, je ne fais pas confiance aux gens pour être francs.
              Ca me rappelle quelques petits trucs :
              - VSD, que tout le monde lit mais personne n'achète (à croire qu'ils tombent tous du camion)
              - Arte, qui est jugé régulièrement par la population comme de loin la meilleure chaîne mais qui se tape toujours les pires scores d'audience
              - La starac que tout le monde trouve nul mais qui fait les meilleures ventes et audiences

              Je doute que la notation puisse être une bonne source de données, même si elle était automatisée, et ce qu'elle soit très répandue ou limitée à un échantillon.


              > Alors, si vous avez des idées pour améliorer la répartition

              Je vais jouer l'ironie mais c'est là qu'au moins tout n'est pas idiot dans ce que proposent les major :

              - Au lieu de donner puis compter les utilisations, autant proposer aux gens des écoutes gratuites puis directement vendre à l'unité quand les gens veulent écouter. Bref, on diffuse sur les radios puis on vend la musique en interdisant le téléchargement hors du système commercial. Ca a le double avantage de mesurer la consommation réelle de musique sans trop de biais et de faire payer en proportion de ce qu'on utilise (et pas par forfait ce qui est forcément injustement cher pour la moitié des gens et injustement peu cher pour l'autre moitié)
              - Mieux, au lieu de faire payer le morceau, ce qui ne montre pas les écoutes réelles, on va faire payer l'écoute et donc mettre des systèmes pour compter le nombre d'écoutes et facturer en fonction. Comme on ne vit pas dans le pays des Bisounours il faudra payer d'avance des fichiers avec un nombre de lectures limitées et interdire de casser les protections. On va aussi donner un joli nom à ces protections : les DRM

              Ben oui, la vision des major et de certains de nos politiques et certainement biaisée, certainement mauvaise à cause de tous les effets de bord, mais sur le principe ce n'est pas moins idiot qu'un système de notation publique ou un export mensuel des statistiques d'export de tous les lecteurs audio.

              Faut les comprendre aussi, de leur point de vue ça veut dire une facturation précise de ce qui est réellement utiliusé et une assurance que ce qui est utilisé est réellement payé.
              • [^] # Re: Lestelechargements.com

                Posté par . Évalué à 5.

                Le problème de la répartition provient peut-être du fait que la rémunération est fonction du nombre d'écoutes ou du nombre de ventes.
                Il manque un seuil de décence.
                Ex: Madonna qui vend 2 millards de disques.
                Si la rémunération est fonction du nombre de ventes, ça devient complétement aberrant. Imaginons un plafond à 100 000 ventes.
                Si le quota est atteint, la rémunération est calculée au maxi sur le plafond.

                Ainsi on compense le fait qu'un artiste peu connu peut gagner honnêtement sa vie et que les artistes super connus arrêtent de se prendre pour des super-stars. Un peu plus d'humilité ne peut pas faire de mal.
                • [^] # Re: Lestelechargements.com

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Il ne faut pas compter le seuil de décence en nombre de disques mais en nombre d'euros !
                  Et si simplement on fixait ça à un salaire correct, charges comprises, par exemple ?
                  • [^] # Re: Lestelechargements.com

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Imaginez le scénario suivant. Vous vous lancez dans la création d'une entreprise (informatique question de précisé un peu le tout). Il s'avère que vous avez du génie et qu'en un rien de temps, vous vous retrouvez avec une 50aine d'employés et une affaire qui tourne vraiment bien.

                    Et puis voilà que quelqu'un arrive et vous dis que sous prétexte qu'il y a un plafond, qu'il faut penser au petites PME de moins de 5 employés, et bien votre revenu sera plafonné...

                    Comment aurez-vous réagi ? C'est plus ou moins ce que vous proposez pour les artistes. Pourquoi donc n'appliquer un système pareil qu'à une tranche infime de la population active ?!

                    Et ce que je comprend pas c'est cet "acharnement" sur les artistes, qui au final sont peut-être parmi les moins fautifs dans tout ça. L'idéal serait de mettre de côté les majors, après si les artistes eux ils vendent, bah tant mieux pour eux !
                    • [^] # Re: Lestelechargements.com

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Hmm vous mélangez un peu tout là.

                      Votre scénario est sympa, mais en quoi est-il comparable au scénario suivant : "la SACEM récupère une taxe sur les supports (CD-R, DVD+-R(W), disques durs etc.) et la redistribue aux 10, 20 ou 50 artistes qui vendent le plus".
                      Pourquoi une taxe devrait-elle enrichir les artistes qui s'en sortent le mieux ? A payer les artistes avec de l'argent récolté par une taxe, pourquoi ne pas les payer tous de la même façon (comme des fonctionnaires) plutôt qu'enrichir ceux qui sont déja riches et laisser crever les autres ?

                      Alors voilà le scénario que vous auriez du écrire à titre de comparaison : "vous montez une boite de 50 personnes, en un rien de temps vous faites fortune et pour vous féliciter, l'état (l'ANVAR ou qui vous voulez...) vous fait un chèque de 10 millions d'¤".

                      Il n'est évidemment pas question de toucher aux revenus des artistes (la part venant directement des ventes de disques ou des concerts) mais de distribuer la taxe plus équitablement. Pour permettre à plus d'artistes de s'en sortir justement...
                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Hmm vous mélangez un peu tout là.

                        En effet, je n'avais pas pris la peine de lire avec attention tous les commentaires ci-dessus et avais l'impression qu'en parlant de rémunération, il était question du salaire complet de l'artiste.


                        Autant pour moi :)
                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Pourquoi une taxe devrait-elle enrichir les artistes qui s'en sortent le mieux ?

                        A payer les artistes avec de l'argent récolté par une taxe, pourquoi ne pas les payer tous de la même façon (comme des fonctionnaires) plutôt qu'enrichir ceux qui sont déja riches et laisser crever les autres ?


                        J'ai l'impression que tu confonds la répartition du produit de ces taxes (sensée être similaire aux ventes, locations, diffusion...) avec les aides pour le milieu artistique (statut d'intermittent du spectacle, subventions, éducation...).
                        • [^] # Re: Lestelechargements.com

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Non je ne confonds pas.

                          Ce qui me fait bien rire, c'est le double langage de ces artistes qui bénéficient de cette taxe (et de la SACEM et des majors). D'un coté ils te racontent que ce genre de taxes permet aux artistes de survivre, de l'autre si tu proposes de répartir la taxe de façon qu'elle soit profitable à plus de monde tu te fais traiter de communiste.

                          Les gens qui sont payés par des taxes s'appellent généralement des fonctionnaires. Les fonctionnaires sont tous payés, leurs salaires sont homogènes et ne dépendent pas de leurs performances (il y a peut-être des exceptions).
                          Pourquoi en serait-il autrement pour les artistes ?
                          • [^] # Re: Lestelechargements.com

                            Posté par . Évalué à 2.

                            D'un coté ils te racontent que ce genre de taxes permet aux artistes de survivre

                            En tous cas, c'est faux. Dans le milieu de la musique, les "petits" artistes ont surtout pour revenus les salaires correspondant aux prestations (concerts, enregistrements, interventions...) et l'allocation d'intermittent du spectacle. Les revenus issus des albums sont beaucoup moins importants.

                            Les gens qui sont payés par des taxes s'appellent généralement des fonctionnaires. Les fonctionnaires sont tous payés, leurs salaires sont homogènes et ne dépendent pas de leurs performances (il y a peut-être des exceptions).
                            Pourquoi en serait-il autrement pour les artistes ?


                            Peut-être parce qu'il faut plus voir ça comme une aide au milieu artistique qu'un service public ;)
                          • [^] # Re: Lestelechargements.com

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            > Pourquoi en serait-il autrement pour les artistes ?

                            Sur le principe : parce que ce ne sont pas des fonctionnaires ? parce que sinon il suffirait de produire n'importe quoi et de se déclarer artiste pour avoir une rente ?
                            Oh, on pourrait mettre un contrôle, mais sur quels critères objectifs ? que faire vis à vis des artistes non français ? (parce que je doute que tu veuilles salarier tous les artistes de la planète avec une taxe purement française)

                            > ne dépendent pas de leurs performances

                            De leurs compétences, si. Tous les fonctionnaires n'ont pas le même salaire, mais alors pas du tout ;)

                            > Pourquoi en serait-il autrement pour les artistes ?

                            Une fois sorti du troll :

                            Parce que ces taxes sont là pour compenser des exceptions aux droits d'auteurs. Celui qui fait le plus d'exceptions (qui a le plus de diffusions de son oeuvre) a le plus de compensations.
                            Tu peux trouver ça bien ou mal mais si ton versement n'est pas progressif(*) en fonction du nombre d'utilisations/ventes/téléchargement des oeuvres, ça n'est pas du tout l'objet du débat.

                            Si tu veux un système de subvention généralisée, d'assurance pour la création artistique ou même de fonctionnariat du statut d'artiste alors proposes ça à ton député mais ne vient pas mélanger ça au débat actuel. C'est orthogonal à la question de la compensation des téléchargements/utilisations privés


                            (* tu noteras tout de même que j'ai bien mis progressif, il doit y avoir moyen de ne pas mettre du strict proportionnel si cela s'avère une bonne idée)
                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Pourquoi une taxe devrait-elle enrichir les artistes qui s'en sortent le mieux ? A payer les artistes avec de l'argent récolté par une taxe, pourquoi ne pas les payer tous de la même façon (comme des fonctionnaires) plutôt qu'enrichir ceux qui sont déja riches et laisser crever les autres ?

                        Qui dit répartition équitable de cette taxe, dit communisme.
                        (c'était un message définitif des gentils majors)

                        Et les cocos, c'est fini, le monde il est libéral... Plus qu'à attendre trente ans et la fin du pétrole et de l'uranium, pour voir ce système tomber... ça va être long. Désolé pour le hors-sujet.
                        • [^] # Re: Lestelechargements.com

                          Posté par . Évalué à 7.

                          Le monde il est libéral ?

                          Ça voudrait dire plusieurs sociétés de gestion des droits des artistes concurrentes plutôt qu'une seule SACEM.
                          Ça voudrait dire pas de taxe sur les supports pour compenser un hypothétique manque à gagner.
                          Ça voudrait dire pas de loi pour protéger des business models à la con comme ceux basés sur la vente de fichiers DRMisés. Ça voudrait dire aussi exit les majors incapables de s'adapter.
                          Et au passage des artistes qui se font connaitre au "mérite" (travail, talent et tout ça) plutôt que catapultés en tête des meilleures ventes grace à des émissions TV débiles.

                          Donc le jour ou le monde sera libéral, eh bien... champagne !
                          D'ici là, une taxe ça se redistribue comme une taxe, et pas exclusivement aux artistes les plus écoutés/rentables/dociles comme des images à la maternelle.
                    • [^] # Re: Lestelechargements.com

                      Posté par . Évalué à 2.


                      Imaginez le scénario suivant. Vous vous lancez dans la création d'une entreprise (informatique question de précisé un peu le tout). Il s'avère que vous avez du génie et qu'en un rien de temps, vous vous retrouvez avec une 50aine d'employés et une affaire qui tourne vraiment bien.
                      Et puis voilà que quelqu'un arrive et vous dis que sous prétexte qu'il y a un plafond, qu'il faut penser au petites PME de moins de 5 employés, et bien votre revenu sera plafonné...


                      D'accord, mais est-ce que la rémunération des créateurs a-t-elle vraiment besoin d'être mathématiquement logique ?

                      C'est d'ailleurs assez étrange en y réfléchissant de voir que le ratio entre un CD de musique d'un auteur-compositeur-interprète est légèrement moins cher qu'un DVD d'un film qui a nécessité approximativement 500 personnes sur 10 mois. En outre, on achète en moyenne plus de CDs musicaux que de DVDs de films. Donc, on en déduit...
                      rien
                    • [^] # Re: Lestelechargements.com

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Hmm, puisque tu en parles, l'idée de limiter la taille des entreprises n'est pas forcement mauvaise non plus. Les multinationnalles qui controllent tout, c'est pas forcement super.
                      50 personnes c'est pas beaucoup, mais avoir des entreprises de quelques centaines de milliers de personnes, avec un chiffre d'affaire de quelques centaines de millions, c'est pas forcement bien.
                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        mais avoir des entreprises de quelques centaines de milliers de personnes, avec un chiffre d'affaire de quelques centaines de millions, c'est pas forcement bien.

                        C'est clair que c'est pas bien, c'est méme tres mauvais comme résultat. Une entreprise de quelques centaines de milliers de personnes, je m'attend plutot a ce qu'elle fasse bien plus que quelques centaines de millions de chiffre d'affaire, par exemple plusieurs dizaines de milliards !
                • [^] # Re: Lestelechargements.com

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je suis d'accord mais pas pour une limite fixe mais du type K/(x^n) avec n>2.
                  Si tu vens pas grand chose ça change pas.
                  Si tu en vends raisonnablement tu touches pas mal.
                  Si tu en vends bcp plus, tu touches à peine plus.
                • [^] # Re: Lestelechargements.com

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  > Il manque un seuil de décence.

                  C'est typiquement français ça.
                  C'est mal de gagner beaucoup ? c'est mal de réussir ?

                  Rassures toi, la répartition est faite après par l'impot et par l'état.

                  Autant ça ne me choque pas qu'on augmente le pourcentage de ceux qui gagnent le moins, autant je ne vois vraiment aucune raison de plafonner la réussite des gens.

                  > Un peu plus d'humilité ne peut pas faire de mal.

                  Mettre un plafond tu appelles ça de l'humilité ? on ne doit pas avoir les mêmes notions.
                  • [^] # Re: Lestelechargements.com

                    Posté par . Évalué à 10.

                    C'est typiquement français ça.

                    Ça aussi d'ailleurs.
                  • [^] # Re: Lestelechargements.com

                    Posté par . Évalué à 3.

                    > C'est mal de gagner beaucoup ? c'est mal de réussir ?

                    Quand je vois un joueur de foot gagner des millions pour taper dans un ballons, quand je vois des chanteurs fabriqués par des entreprises (star-ac and co) gagner des fortunes pour leur belle voie, oui je trouve que c'est mal de gagner beaucoup.

                    Un très bon joueur de foot, il est remarquable. C'est surrement quelqu'un de très doué, exceptionnellement doué même. La star fabriquée, elle à surrement une très belle voie, un très beau corps, et ce qu'elle chante est probablement bien vu que beaucoup de monde aime.
                    Mais il existe en france des millions de gens qui sont très doués et qui font des choses très bien mais qui ne gagnent pas un centième de ce que gagnent ces gens.
                    Je dirais même qu'il est impossible, quand certains gagnent tant, que les autre gagnent assez.

                    Les millions que touchent ces stars, c'est autant de millions qui ne pourront pas nourrir d'autre artistes très doués (peut-être un peu moins doué certe) mais qui n'ont pas eu la chance de rencontrer Monsieur le PDG de tel boite, ou tout simplement qui font quelque chose que Monsieur le PDG n'aime pas (peut importe si d'autres aiment).

                    Ces revenus sont totalement dispropotionnés, et je trouve donc qu'il n'est pas bon en effet de gagner tant d'argent.

                    Ceci dit, je conviens que l'idée d'un plafond ne me semble pas correct. Il me semble que de parler d'un "plancher" serait plus adapté.
                    Il serait donc possible d'adapter les revenu de manière à ce que les revenus ne tombent jamais en dessous d'un seuil défini. Cela permet de valorisé malgré tout les artistes les plus appréciés, tout en aidant les moins connus.
                    Mais une telle mesure serait une mesure sociale (bénéficier du fait que nous vivons en société pour améliorer la vie d'un maximum en réduisant un peu les privilèges de chacun), ce qui ne me semble pas correspondre au type d'actions menés par le gouvernement actuel.


                    Et finalement, avec tout ça, on oublie une donnée majeur : Les DRM.

                    Le projet DADVSI POUSSE les producteurs de documents numérique à mettre en place les DRM (en leur offrant un cadre juridique de protection), et c'est LA le danger de cette loi. C'est à mon avi sur ce point qu'il faudrait insister, au lieu de suivre le débat que les major préfèrent lancer sur la licence globale, qui de toute façon ne semble pas du tout au gout du jour si l'on ecoute les affirmation de notre ministre (Qui affirme que cette proposition est inacceptable et ne sera pas accepté).

                    Donc pour en revenir au sujet concernant la question « Comment concilier la liberté des internautes et le droit des auteurs ? », il faut avant tout répondre à mon avi :

                    En refusant les DRM, et en expliquant à tous que ces "solutions" n'en sont absolument pas.
                    • [^] # Re: Lestelechargements.com

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Il me semble que de parler d'un "plancher" serait plus adapté.
                      Il serait donc possible d'adapter les revenu de manière à ce que les revenus ne tombent jamais en dessous d'un seuil défini. Cela permet de valorisé malgré tout les artistes les plus appréciés, tout en aidant les moins connus.
                      Mais une telle mesure serait une mesure sociale (bénéficier du fait que nous vivons en société pour améliorer la vie d'un maximum en réduisant un peu les privilèges de chacun), ce qui ne me semble pas correspondre au type d'actions menés par le gouvernement actuel.


                      Ca existe en France et ça s'appelle le statut d'intermittent du spectacle. Pour éviter de faire encore des amalgames, petit rappel sur ce statut : http://www.acapelaproduction.com/htm/statut/
                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                        Posté par . Évalué à 2.

                        En suivant le lien indiqué j'ai pu lire cela :

                        Le statut d'intermittent permet aux artistes et techniciens de percevoir une indemnité de l'ASSEDIC pour les périodes chômées entre deux contrats.


                        Donc c'est très loin du sujet actuel il me semble. Je parlais du moyen de redistribuer les revenus d'une potentielle licence globale aux divers artistes concernés.

                        Il y a donc une somme défini qui à été prélevée, et il faut la répartir entre les destinataires, en se basant sur des statistiques tirés d'une manière ou d'une autre. C'est donc de revenus pour droits d'auteurs que l'on parle. Nous somme très loin d'une indémenité de chomage il me semble.
                        • [^] # Re: Lestelechargements.com

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Non, je pense vraiment que c'est lié au sujet actuel, du moins du point de vue des professions du milieu artistique.
                          Souvent, quand on parle de redistribution des revenus issus d'une potentielle licence globale, on voit apparaitre l'idée selon laquelle les artistes "moins importants" devraient en bénéficier sous forme d'aides :
                          - Tout d'abord, ces aides ne pourraient être redistribuées que via le statut d'intermittent du spectacle, basé sur le nombre d'heures déclarées.
                          - Ensuite, ce serait une remise en cause du droit d'auteur et je pense que la plupart des artistes y attachent une grande importance.... à vérifier.
                          • [^] # Re: Lestelechargements.com

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Effectivement, dans un système de redistribution des sous récoltés par une licence globale, il faudrait mettre en place un status équivalent au status d'intermitant du spéctacle.

                            Ce status permettrait de définir qui sont les artistes, et ça éviterait les abus d'individus se faisant passé pour des artistes après avoir mis en ligne un morceau de son dans le seul but de toucher un revenu minimum. Si un tel status n'est pas mis en place, tout le monde pourrait s'assurer un minimum de revenu grace à cette licence globale en se faisant passer pour un artiste, ce qui serait ingérable.

                            Donc effectivement, en cela, ce système se rapproche du système d'intermitents du spectacle où il est necessaire de pouvoir différencier les vrais des faux.

                            Mais par contre il ne faut pas non plus confondre les deux. Il y a d'une part les rémunérations pour droit d'auteur, ce que propose la licence globale, et d'autre par les indemnités pour les intermitents du spectacle qui s'apparentes plus à des revenus de chomage, et qui cible plus il me semble les artistes du spectacle vivant (et de l'audiovisuel).

                            Confondre ces deux status serait donc à mon gout une erreur, mais je t'accorde qu'il y a des similitudes entre eux.

                            Pour la remise en cause du droit d'auteur, je ne vois pas en quoi.
                            Le droit d'auteur est respecté, car les artistes reçoivent une rémunération en fonction de la diffusion de leurs oeuvres.

                            Pourrais-tu préciser ta pensée à ce sujet ?
                            • [^] # Re: Lestelechargements.com

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Pour la remise en cause du droit d'auteur, je ne vois pas en quoi.
                              Le droit d'auteur est respecté, car les artistes reçoivent une rémunération en fonction de la diffusion de leurs oeuvres.

                              Pourrais-tu préciser ta pensée à ce sujet ?


                              Si une partie des revenus issus des droits d'auteurs sur les contenus numériques sert à subventionner les "petits artistes", alors la rénumération ne sera plus en fonction de la diffusion.
                              • [^] # Re: Lestelechargements.com

                                Posté par . Évalué à 2.

                                la rénumération ne sera plus en fonction de la diffusion


                                Oui elle le sera. Les proportions peuvent être conservées tout en assurant un seuil minimum.

                                On aurait donc, pour ceux ayant été vraiment très peu ou pas diffusé, le revenu minimum, et pour les autres le revenu serait plus important en fonction de la diffusion de leurs oeuvres.

                                Donc la rémunération est bien lié à la diffusion des oeuvres, mais dans une fourchette allant du seuil minimum à un maximum indéfini au lieu d'aller de 0 à un maximum indéfini.

                                Les plus difusés ont donc toujours une reconnaissance financière, mais les moins difusés peuvent manger en attendant de faire mieux.
                                • [^] # Re: Lestelechargements.com

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Cette idée de revenu minimum est séduisante mais peu applicable à la création artistique. Je te mets au défi de définir ce seuil minimum ;)
                                  • [^] # Re: Lestelechargements.com

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Moi je le met surtout au défi de savoir à qui l'appliquer (ou plutot qui exclure et sur quels critères)
                                    • [^] # Re: Lestelechargements.com

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      En ce qui concerne l'estimation d'un seuil minimum, je suis loin d'être suffisemment qualifié et informé pour pouvoir sortir le moindre chiffre. Mais en estimant les divers sources de revenu d'un artiste, en établissant la part que devrait représenter le résultat du forfait de la licence globale, et en confrontant ces calcules à un seuil exitant comme par exemple le SMIC, il doit être possible de fixer un seuil qui semblerait honnète. (je suppose que beaucoup de données m'échappent)

                                      pour la sélection des artistes et les critères de choix permettant de définir qui doit être pris en compte par ce système, des règles devraient être définient à ce sujet. Pour reprendre la comparaison avec les intermitent du spectacle, il existe bien un moyen de faire le tri parmis ces personnes (tout le monde ne peut pas se déclarer intermitant et toucher de l'argent).

                                      Evidement je n'apporte pas de réponses concrètes, et j'en serais bien incapable. Je ne prétends pas avoir raison non plus, et je ne suis moi même absolument pas sur de ce que j'avance (La licence globale ne me conviens pas parfaitement). De toute façon en tant que jeune informaticien, quel est ma crédibilité dans un débat sur les droits d'auteurs musicaux....

                                      Là où je peux être crédible par contre c'est sur le terrain des DRM, et là la loi DADVSI est catastrophique.
                                      (vous avez vu ce ratrappement aux branches !!! :D)
                                      • [^] # Re: Lestelechargements.com

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        Pour les intermittents du spectacle, il faut au moins 507 heures au cours des 10 mois pour les techniciens et 10 mois et demi pour les artistes.. Il faut savoir qu'un cachet isolé correspond à 12 heures et qu'un cachet groupé 8 heures.

                                        Exemple concret : pour un musicien, il s'agit de faire au moins 43 dates déclarées en 10 mois et demi, ceci pour avoir droit à 243 jours d'indemnités (calcul progressif avec plafond minimum d'un peu mois de 800¤).
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par . Évalué à 1.

              Une autre idée : rémunérer les artistes sur les entrées aux concerts.

              Je n'aime pas trop l'idée de rémunérer "au plus écouté", je ne crois pas que ça empêche le parachutage d' "artistes" sans talents.

              Rémunérer sur les concerts, c'est surtout faire en sorte de modérer l'impact des "éditeurs" (ceux qui parachutent de la starac). Le risque est de ne plus avoir de manifestations grandioses ala "Machin au Stade de France avec hélicos et tout" parceque personne n'aura intérêt à se lancer dans une entreprise pareille.

              • [^] # Re: Lestelechargements.com

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                > Rémunérer sur les concerts

                Donc celui qui fait de la musique électronique dans des studios avec une très longue réalisation et pas une prestation "sur le vif" n'aurait pas le droit à rémunération ?

                Donc celui qui fait uniquement des concerts et ne prend pas le temps de faire un réel enregistrement en studio avec tout l'investissement qui va derrière gagnerait plus ou autant que celui qui prend le temps de fignoler un enregistrement parfait pour diffuser sa musique ?

                Si on est sensé compenser la cession des droits d'auteur par une licence globale, il est totalement anormal que la compensation prenne pour mesure autre chose que les droits d'auteurs cédés (donc les téléchargements ou les écoutes de fichiers, pas les concerts qui sont hors sujet).

                > je ne crois pas que ça empêche le parachutage d' "artistes" sans talents.
                > l'impact des "éditeurs" (ceux qui parachutent de la starac).

                C'est peut être moi qui fait une association mais j'ai l'impression que par là tu veux imposer ton jugement de quelle est la musique qui mérite rémunération et laquelle ne le mérite pas (ou moins), et par là exclure les starac & co.
                Qui es tu pour faire ce tri ? pourquoi ? est-il justifié ? sur quels critères objectifs ?

                Mais bon, juste au cas où : la starac fait des tournées toutes les années, c'est plus que beaucoup d'artistes ;)
                • [^] # Re: Lestelechargements.com

                  Posté par . Évalué à 1.

                  La plupart des DJ font des concerts dans des soirées spectacle géantes et dans les boîtes.

                  De plus, les organisateurs de soirées (même de mariages) paient à la SACEM une taxe par titre diffusé dans une soirée publique, ce qui s'assimile à une rémunération pour un petit concert par titre, sans prestation physique des auteurs.
            • [^] # Re: Lestelechargements.com

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Euh un truc genre base CDDB avec les paroles ca remplacerait avantageusement ton plugin non ?

              juste mes 0.02¤
      • [^] # Re: Lestelechargements.com

        Posté par . Évalué à 8.

        il est super ton raisonement dit-moi le systeme est naze alors si on essaye de le changer ca changera rien, respect

        moi ce que je vois c'est qu'avec la licence global, deja les majors était court-circuité du pactol et que la thune allait directement aux auteurs ensuite la répartition n'était plus uniquement basée sur ce que les radio diffusent (et donc sur ce que les majors veulent que les radio fasse bouffer) mais sur ce que les gens telechargent et c'est quand même très different, ca veux dire que le hit parade ce deplacera des radio vers internet et sur internet - jusqu'à present - y'a pas de chef ni de moderation ni de choix a priori donc merde si c'est pas du changement ca, la culture remise aux mains du peuple !

        bon je dis pas que les gens vont arété d'ecouter/telecharger lorie grace a ca, mais le choix n'est plus unilatérale
  • # Effarrant

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Et comment comptent-il débattre ? Si je comprends bien le droit d'auteur c'est une histoire de maison de disque, de representant des maisons de disque, d'avocat de maison de disque, accessoirement de clients... et de la SNCF !
    L'appropriation de l'espace numérique par les maisons de disque est presque une réalité, vivement que la loi soit voté.
    A quand le retour de la democratie ?
    • [^] # Re: Effarrant

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ce qui est effarant, c'est que tu n'aies pas pris la peine de te renseigner sur qui étaient les personnes invitées. Tu aurais vu que Samuel Hocevar, bien qu'il travaille à la SNCF, est également auteur de VLC et une des personnes dont le code avait été repris dans le rootkit de Sony. Citons enfin http://decss.zoy.org/ à son actif, très dans le sujet.

      Les audionautes ne sont pas, comme tu sembles le croire, une maison de disque, mais une association qui vise à défendre les internautes poursuivis pour avoir téléchargé de la musique (je t'invite à te référer à http://www.audionautes.net/pages/ada/presentation/ pour plus d'informations). Jean-Baptiste Soufron est un juriste proche du milieu du Libre, qui fournit ses services notamment pour la fondation Wikimédia et Creative Commons. David Monniaux, enfin, contribue au libre (Caml, Gimp) et à Wikipédia (admin en:, fr:, commons:, meta:).

      Donc en résumé, du côté du logiciel libre, pour caricaturer, on aura : l'APA (1 personne), les Audionautes (2), l'ADAMI (1), l'UFC-Que Choisir (1) ainsi que Tariq Krim (partisan de la licence globale, si je ne m'abuse), Sam Hocevar et David Monniaux. Soit 8 personnes, majorité absolue d'invités. Ensuite, évidemment, les positions de l'APA ne sont pas celles de l'UFC, pas celles des Audionautes et tout le monde garde une grande liberté. Mais de là à crier au loup, au débat truqué, contrôlé par les majors ou que sais-je... Réjouissons nous plutôt qu'un mouvement de la majorité présidentielle, même ultra-minoritaire, se charge de préparer un débat aussi ouvert et prometteur...
      • [^] # Re: Effarrant

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tu vois ça marche tellement bien que tu ne vois pas ce que je dénonce. Aujourd'hui le resumé droit d'auteur = téléchargement de musique est tellement naturel que ça ne choque plus personne.
        Tu peux inviter qui tu veux, le débat est biaisé par les thèmes abordés, ceux des majors.
        Et les gens que tu cite "du côté du logiciel libre", ne répresente personne ou presque à part eux même. Quel peut-être le poids dans le débat sur le téléchargement de quelqu'un qui est présenté comme faisant partie de la SNCF ? (Quelque soient ses qualités par ailleurs).
        Pour en revenir au fond, où sont les éditeurs de logiciel (libre ou non), les répresentants de la presse, du livre, des radios, des jeux vidéo, les fabricabnts de matériel et j'en passe. Réunir 10% des personnes impactées par cette loi et réduire le débat au téléchargement de musique je dis que c'est se foutre de la gueule des gens.
        • [^] # Re: Effarrant

          Posté par . Évalué à 5.

          un débat à 150 n'apporte rien...

          Je trouve juste qu'il manque un représentant du snep, qui est l'équivalent de la MPAA en France.

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Effarrant

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Depuis quand un débat organisé par une association politique doit inviter des gens représentatifs de certaines catégories ? Elle invite les gens qu'elle juge susceptible d'apporter au débat, dans plusieurs sens, avec des opinions diverses, et, dans le cas qui nous intéresse, les invités sont clairement susceptibles d'apporter des éléments intéressants au débat.

          Je ne vois pas où on assimile droit d'auteur = téléchargement de musique dans ce débat. Il y a une plaquette qui présente le sujet, qui se concentre effectivement sur le téléchargement de musique, sur lequel porte l'essentiel du débat légal et économique actuellement, puisque la licence globale les concerne et que les réponses pour le cinéma et autres sont essentiellement différentes. Devrait-on interdire les débats spécifique à la musique, parce qu'ils "joueraient le jeu des majors" ? C'est ridicule.

          La question des présentations sur le programme est complètement annexe. Ce sont les invités eux-mêmes qui choisissent de mettre ce qu'ils veulent. Ensuite, dans leurs interventions, ils se présenteront plus en détail et rappelleront les raisons pour lesquelles ils sont là. Encore une fois, il faut arrêter de crier au scandale pour des choses sans importance.

          Enfin, je te rappelle que le débat, s'il est inspiré par l'actualité parlementaire et donc par DADVSI, ne porte *pas* sur la loi en général, ni même sur les dispositions spécifiques de la loi sur la question. Il ne s'agit pas non plus d'une concertation, on n'y invite donc pas des "représentants" mais des intervenants.

          À gueuler chaque matin contre untel ou untel qui bafoue la démocratie,de façon démesurée et sans argumentation, vous décrédibilisez les luttes pourtant légitimes pour un débat populaire et ouvert. C'est pour le moins éc½urant.
        • [^] # Re: Effarrant

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je suis invité à ce débat parce que je suis chercheur, pas parce que je suis à la SNCF. Et il faut bien préciser où je suis chercheur sinon je passe pour un rigolo et/ou un excité du logiciel libre comme on en voit beaucoup. Le but c’est quand même de convaincre des députés UMP, on ne fait pas ça de n’importe quelle manière.

          Quant à la portée du débat, tu as parfaitement raison (les gens sont un peu prompts à scorer négativement, mais il ne fallait pas être aussi agressif), il est dangereux de réduire le débat DADVSI au téléchargement ; mais on n’a pas choisi le thème du débat auquel on a été invité, et il vaut mieux y participer (prudemment) plutôt que de le boycotter et voir une discussion à sens unique telle qu’on peut en admirer sur lestelechargements.com.

          Pour ma part je parlerai essentiellement des DRM et de ses dangers, d’un côté envers le monde de la recherche et la liberté d’information et de l’autre envers la sécurité des systèmes et la vie privée.
          • [^] # Re: Effarrant

            Posté par . Évalué à 3.

            Le problème est bien que les "DRM efficaces" sont totalement incompatible avec le logiciel libre.

            Je ne me suis pas penché sur la question mais j'imagine que les contenus HDCP ou AACS sont/seront illisible sous linux ? (c'est les systèmes de "protection" pour le contenu haute défintion qui va jusqu'au control de l'écran)

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Effarrant

              Posté par . Évalué à 3.

              > Le problème est bien que les "DRM efficaces" sont totalement incompatible avec le logiciel libre.

              Le problème est que les "DRM efficaces" sont totalement incompatibles avec le bon sens.


              'fait beau dehors --->[]
          • [^] # Re: Effarrant

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je vais répondre une dernière fois même si ça ne semble intéresser personne. Je ne reproche à personne de participer aux débats, surtout pas aux personnes qui peuvent apporter un avis different. La remarque sur la sncf c'était plus pour souligner que je touvais ça assez étrange d'être plus légitime d'en faire partie que d'être acteur de l'objet du débat.

            Ce que tu prends pour de l'agressivité c'était de l'enervement. Je le répète je trouve ça scandaleux de réduire le débats aux points defendus par les majors, à savoir les majors. Ce qui ne remet pas du tout en cause la qualité du débat, qui n'a d'ailleurs pas eu lieu. Les deux événements offiociels que je connaisse sont ce débat et un stite telechargement.com, et ne parlont pas de l'information grand publique qui est encore plus restrictif et caricatural.

            Je trouve ça sympa que l'un des participants à ce débat viennent donner quelques précisions sur son action. Merci.

            Je répond au post précédent.

            Le problème n'est pas d'apporter des éléments intéressants au débat.mais que l'espace de débat publique est monopolisé par certaines personnes ou certains sujets qui tournent autour du téléchargement musical.

            Tu ne vois pas où "droit d'auteur = téléchargement de musique ", à chaque fois que l'on parle de la nouvelle loi sur les droits d'auteur on perle de téléchargement et quasiment exclusivement de téléchargement. Il ne s'agit pas d'interdir les débats spécifiques il s'agit de dénoncer le débat général qui se résume à un débat spécifique.

            Je pense que tu n'as pas compris mes propos, dans lesquels il est question débat cité plus haut mais aussi du débat democratique. Ce que je critique c'est pas le débat ci-dessus en lui même c'est l'absence de débat démocratique global, le d'abat de DUPONT-AIGNAN ne fait que refleter ce grave manquement au débat qui devrait entourer la proposition de loi, et qui lui ne peut se contenter d'être spécifique.

            Je ne gueule pas chaque matin, c'est après une longue série d'action que j'estime qu'il est temps de dénoncer ce simulacre de débat (le débat en général pas celui-ci en particulier) qui entoure le projet de loi sur le droit d'auteur et qui tente de le réduire aux questions de téléchargement musical. Pour moi ce débat (général) ne respecte pas l'esprit démocratique.

            Et les accusations contre ceux qui ne penses pas comme toi, je ne vais pas revenir dessus.
        • [^] # Re: Effarrant

          Posté par . Évalué à 5.

          Et puis, pour la non représentativité... faut pas charrier !

          Beaucoup de ces gens sont loin de m'être inconnus, donc ça ne peut pas être n'importe qui ! ;-)

          Évidemment si ces noms me sont connus, c'est que nous avons des centres d'intérêt communs : Sam Hocevar, David Monniaux et Jean-Baptiste Soufron sont des personnes que j'ai pu rencontrer en participant à Wikipédia (et David Monniaux évolue dans le même milieu professionnel que moi), Tariq Krim est connu dans le milieu de l'art libre pour son rôle dans les Creative Commons aux côtés de Lawrence Lessig.

          Mais bon, je pense que ce n'est pas qu'une coincidence et que la plupart des libristes ou des gens concernés par le débat doivent connaître le nom d'au moins l'un des intervenants.
  • # Qui d'autre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A part Dupont-Aignant, il est prévu qu'il y ait d'autres députés ?

    Parce qu'au final, ce sont eux qui votent à l'assemblée nationale...

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Qui d'autre ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Le but c'est qu'ils viennent dans la salle...

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Qui d'autre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Et toujours personne de EUCD.info ou de l'APRIL ? C'est volontaire ou bien les deux entites sont joyeusement ignorees par les intervenants ? Parce que au final, les informations en provenance de EUCD.info et/ou les arguments avances sont souvent tres pertinents. Du coup je m'interroge.
  • # Comment faisait MozART…

    Posté par . Évalué à -7.

    Comment faisait MozART…

    Vive le téléchargement libre! Parce qu'aujourd’hui comme hier, il n'y a toujours pas d'accord International! Et c'est quoi le Web? (à part en Chine, Le Super Model pour demain…)

    Continuons à perdre notre temps dans ce débat que je traîne depuis bientôt 20 ans! Cela prouve qu'une majorité déconcertante n'a toujours rien compris sur ce qu'est le numérique!

    C'est vrai que nous en faisons des choses avec des 0 et des 1! mais cela reste qu'une simple base 2… Et à part d'essayer de gagner le temps que nous ne maîtrisons pas, que faisons nous? Nous téléchargeons évidemment! Et, toujours plus, logiciels, films, musiques, jeux, journaux… J'en passe, il y en a trop!

    Alors prendre la Zique comme prétexte pour justifier leurs démarches, à d’autres S.V.P.. Les enjeux sont bien évidemment ailleurs et. des pans entiers de nos sociétés sont d’hors et déjà remis en causes dans une évolution culturelle sans précédent.

    Ben voila qu’ maintenant l'Open Source est une réalité! Elle l’est depuis un petit moment déjà. Mais, il y en a tellement qui ne reconnaissent que Sosftmicro ! Faut bien des pigeons pour véhiculer la grippe aviaire ! Quant aux lois, elles ne sont pas prêtes d'être à jour! Dansons maintenant…

    Bien sure, il est très simple de “contrôler” les FAI (ce que font les États depuis toujours…), Mais une fois de plus les gouvernements s'en prennent aux internautes de bases que nous sommes, mais certainement pas aux informaticiens de “haut vol” qui peuvent toucher leurs cibles dans le plus grand des anonymats ou mieux, en piquant nos identités!

    Et les États ont pratiquement la même démarche que dans les années 70 en se reposant sur leurs “tétra super mega calculateurs” et en embauchant les quelques hackeurs pris dans leurs piéges!

    …MozART il jouait.

    Philgri.
  • # la DADVSI ne protégera rien d'autre que les majors....

    Posté par . Évalué à 3.

    ... et leur argent. Parce que les artistes qui savent se démerder arrivent a vivre, et même parfois en utilisant le téléchargement gratuit.
    Je ne citerais que deux exemples : Arctic Monkeys (120 000 disques vendus le 1er jour, alors que plusieurs titres étaient deja en téléchargement libre sue leur site) et Clap Your Hands Say Yeah qui décide de s'auto-produire, parce que personne ne veut les produire et qui finalement fait plein de jaloux.
    Alors même si je n'approuve pas le principe de la license global, ni même celui de la sacem, je pense que ca serait un sacré coup de pied dans la fourmilière qu'un amendement comme celui voté en décembre repasse, et ca ne fera pas grand chose aux artistes qui se font deja voler par leurs major.
    Ne pas oublier l'amendement de Villepin qui, non content d'interdire la diffusion et la lecture de fichiers non protégés, punira la mise a disposition d'un logiciel permettant ladite lecture... Pas mal, je trouve
  • # Compte Rendu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Y aurait il quelqu'un qui aurait un pointeur vers un compte rendu de ce qui s'y est dit ?
  • # Donations

    Posté par . Évalué à 3.

    Plus on y réfléchis, plus on peut arriver à la conclusion que le système des donations est le meilleur système. Chacun choisit de donner selon son bon vouloir. Il suffit :
    1. de favoriser, d'encourager les gens à utiliser le principe des donations (réduction d'impots par exemple)
    2. de publier officiellement les sommes déjà offertes, histoire de ne pas sur-donner (inutile de donner à ceux qui ont déjà beaucoup reçu)

    Bien sûr, il est nécessaire de penser que les organismes de donations soient vertueux et totalement transparents.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.