[débat] Pour ou contre le développement des logiciels libres sous Windows ?

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
14
avr.
2005
KDE
Développer des logiciels libres sous Windows favorise-t-il les prises de conscience et les processus de migration ou bien au contraire ne fait-il que renforcer la position dominante de Microsoft pour finir par faire du tort aux projets d'OS libres ?

Le débat n'est pas nouveau. Mais il reste pourtant d'actualité avec aujourd'hui une situation qui voit les logiciels libres en passe de couvrir presque tout le spectre applicatif sous Windows, alors que dans le même temps Linux continue ses spectaculaires progrès pour se rendre de plus en plus accessible.

C'est sur ce thème que, prenant pour point de départ le projet de portage KDE sous Windows, deux développeurs de cet environnement graphique, Aaron J. Seigo (le "contre") et Kurt Pfeifle (le "pour") se sont livrés il y a peu à une intéressante petite passe d'armes traduite en français par Framasoft.

Aller plus loin

  • # Une bonne migration commence par les applications

    Posté par . Évalué à 10.

    Soyons logiques: une entreprise ou un particulier ne va pas du jour au lendemain jeter à la poubelle toutes ses habitudes informatiques. Il faut une transition en douceur.

    Quelqu'un qui utilise par exemple MS Windows+MS Office ne pourra pas commencer sa transition en changeant l'OS, puisque MS Office ne tourne pas sous les systèmes libres (GNU/* et *BSD). Il faut donc commencer par migrer les applications, et l'OS viendra en dernier.

    C'est une des raisons pour lesquelles les projets libres doivent tendre à tourner aussi sous win32. (L'autre étant bien sûr qu'un code portable est un code plus propre.)

    Snark
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par . Évalué à 10.

      > (L'autre étant bien sûr qu'un code portable est un code plus propre.)

      <HS>
      Tiens c'est amusant cet argument (pertinent d'ailleurs je pense), parceque je me souviens l'avoir lu il y a qlqs temps, mais dans le sens exactement opposé, dans une interview d'un developpeur de jeu video proprio (je sais plus qui ni où par contre). C'était en gros « c'est clair que de publier une version Linux ça nous rapporte pas grand chose, mais les problèmes de portabilité nous forcent à coder correctement, donc c'est tout bénef. ».
      </HS>
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par . Évalué à 8.

      Autre raison : habitué à linux, je me retrouve aujourd'hui à coder sous windows. Je trouve très apréciable de retrouver, sous cet environnement hostile, mon mozilla, putty, amsn ... et même gcc qu'on peut utiliser avec visual...
      Bon, KDE, au premier abord, je ne vois pas forcément l'interêt.
      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

        Posté par . Évalué à 2.

        Bon, KDE, au premier abord, je ne vois pas forcément l'interêt.

        L'interet c'est les applis kde : koffice (kexi est déjà utilisable sous win), kontact, kpdf, les kioslave... bref avoir plus d'alternatives, plus de fonctionalités...
        • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pense que le trip de porter les applis kde sous windows n'aboutiera pas. On risque de se retrouver avec des applis obsoletes dans le meilleurs des cas.

          En tout cas, il semble clair que le devel de Kde n'essayera pas de s'adapter(la plupart des devels de Kde n'ont pas Windows) à Windows, donc le boulot de portage vers Windows sera permanent!

          Je doute du nombre de developpeurs motivés à faire cela.
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par . Évalué à 2.

            En fait je crois qu'il n'y a que Jaroslaw Staniek qui travail sur ce portage, en tout cas je n'ai vu que des patchs de lui sur la ML kde-core

            Je n'ai aucune idée de la masse de travail a éffectuer, mais a prioris Qt fait déjà une grosse partie du boulot, et si j'ai bien compris c'est kdelibs qui est porté, ensuite libre à chaque mainteneur d'appli de faire son portage
            • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Après tout, ça pourrait être bon que les applications les plus à jour soient sous Linux, ça pourrait inciter ceux qui y ont goûté sous Windows à aller voir comment ça se passe avec Linux si ils veulent rester à la pointe. Imaginons que le nouveau Kmail soit disponible tout de suit sous Linux et dans quelques mois sous Windows, ce sera un appel très fort vers Linux.

              C'est un peu ce qu'a fait Microsoft en cachant pas mal d'API : les concurrents (Lotus, Wordperfect, Borland, ...) fonctionnaient juste un peu moins bien que Word et Visual C++, et les gens préféraient celui qui fonctionnait un peu mieux. Bon, ce ne sera qu'un juste retour !
              • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                Posté par . Évalué à -2.

                C'est un peu ce qu'a fait Microsoft en cachant pas mal d'API : les concurrents (Lotus, Wordperfect, Borland, ...) fonctionnaient juste un peu moins bien que Word et Visual C++, et les gens préféraient celui qui fonctionnait un peu mieux. Bon, ce ne sera qu'un juste retour !

                Plutot que raconter des conneries je te proposes de nous donner ces APIs qui etaient soit disant caches et utilises par Office / VStudio.

                M'est avis que tu ne vas pas y arriver, normal, ils n'existent pas.

                Et me sors pas qu'ils sont impossible a trouver car caches, il est extremement simple d'intercepter tous les appels de fonction fait par un executable dans une libraire.
                • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  et que dit la loi francaise ? Pas de cadavre => pas de crime.

                  Je pense que l'OP a voulu dire que forcement il était plus simple pour des gens travaillant dans la même boite de faire des applications pour l'os. Evidement les API sont pas "cachées". Par contre documentées, c'est moins sur... et documentées correctement, c'est encore moins sur !

                  Mais attention, je ne dis pas que ce soit spécialement fait exprès. (Il n'y pas de complot - et les complots ne marchent jamais comme prévu) AMHA, microsoft est comme toutes les autres (grosses) boites : je serai surpris qu'il n'y ait pas un bordel organisationnel monstrueux (ce qui n'a jamais empeché une grosse boite de fonctionner, d'ailleurs) et des limites à la coopération entre les équipes de dev... (et quand je dis limites, comprendre grosses barrières en béton armé - genre le chef numéro 1 veut pas bosser avec le chef numéro 2 parce que sa tête lui revient pas) Je vais me faire traiter de néo-cynique :)))

                  Je l'ai vu avec des grosses boites : Par ex., on trouvait de la pub pour un de leurs produits sur le net, on les contactait, ils n'étaient meme pas au courant ! Ils finissaients par sortir des trucs du genre : "ah oui le produit TRUC ! Mais c'est le departement XYZ, pfouh, c'est des chieurs, non, nous on leur demande plus rien !"

                  Quand c'est ce que le client entend, je suppose que dans la boite c'est la grande guerre interne. Et pourtant ca empèche pas IBM de continuer à bien s'en sortir :)))

                  Bon c'était pour nuancer mon propos. Je nuance, des fois. Maintenant c'est HS, mais bon... peut-etre pas tant que ça :)))
                  • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Je pense que l'OP a voulu dire que forcement il était plus simple pour des gens travaillant dans la même boite de faire des applications pour l'os. Evidement les API sont pas "cachées". Par contre documentées, c'est moins sur... et documentées correctement, c'est encore moins sur !

                    Je parles de fonctions documentees, c'est a dire des fonctions documentees dans MSDN, je lui demandes de me citer des fonctions de l'OS qu'Office/VStudio utiliseraient et qui ne sont pas dans MSDN.

                    Mais attention, je ne dis pas que ce soit spécialement fait exprès. (Il n'y pas de complot - et les complots ne marchent jamais comme prévu) AMHA, microsoft est comme toutes les autres (grosses) boites : je serai surpris qu'il n'y ait pas un bordel organisationnel monstrueux (ce qui n'a jamais empeché une grosse boite de fonctionner, d'ailleurs) et des limites à la coopération entre les équipes de dev... (et quand je dis limites, comprendre grosses barrières en béton armé - genre le chef numéro 1 veut pas bosser avec le chef numéro 2 parce que sa tête lui revient pas) Je vais me faire traiter de néo-cynique :)))

                    Il y a effectivement un peu de ca dans MS comme partout ailleurs, ils essaient d'eviter mais dans des boites de cette taille c'est inevitable. C'est loin d'etre un probleme grave, mais ca se voit ici et la.
                • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                  Posté par . Évalué à 4.

                  et ca c'est des conneries? :

                  Undocumented Windows NT
                  Prasad Dabak, Milind Borate and Sandeep Phadke
                  IDG Books, 1999
                  ISBN 0-7645-4569-8

                  http://www.users.qwest.net/~eballen1/nt.sekrits.html(...)
                  • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Non c'est des fonctions non documentees, utilisees par des composants de l'OS, et sujettes a changement, raison pour laquelle elles ne sont pas documentees.

                    Prouves moi que ces fonctions sont utilisees par Visual Studio et Office, c'est ca que je demande.
                    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      tu files les sources? Et l'autorisation légale de les étudier?
                      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                        Posté par . Évalué à 3.

                        En quoi j'ai besoin de filer les sources ? Plein de softs existent qui permettent d'intercepter les appels de fonction qu'un soft fait dans une librairie, pas besoin des sources.
                        • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                          Posté par . Évalué à 5.

                          tiens la cluf de vc++ etc... interdit pas le reverse engeenering ?
                          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Qui parle de reverse engineering ? On parle d'intercepter les appels de fonction, pas de desassembler. Sans parler que la partie reverse engineering n'est pas valable en Europe.
                            • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                              Posté par . Évalué à 4.

                              dans une cluf de microsoft.net (j'ai pas trouve celle de vc++; mais j'ai pas cherche beaucoup non plus ; juste sur microsoft.com)
                              "Limitations on Reverse Engineering, Decompilation, and Disassembly"
                              Visblement pour eux c'est deux choses differentes
                              bon Le coup de l'europe rien ne te dis qu'il travaille en europe; et je sais pas si c'est vrai pour tous les pays en europe.
                              enfin
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Reverse_engineering(...)
                              "est le mécanisme qui consiste à utiliser les informations issues de l'étude extérieure d'un objet pour en déterminer la fonction. "
                              Tu fait bien une etude exterieure de l'objet non? et un bon juriste devrais reussir a faire passer que c'etait pour "etudier les fonctions super confidentiel de vc++ etc..." (je suis pas parano , juste prudent)


                              http://www-rocq.inria.fr/qui/Philippe.Deschamp/CMTI/glossaire.html(...)

                              ne dis pas qu'un le reverse engineering est limite au simple desassemblage ; et le trace pourrait impliquer que l'on rentre dans la definition.

                              J'ai dit pourrais donc ce n'est pas sur. Mais ce n'est pas sur non plus que non. (de mon point de vue).


                              ps : supposons que finalement tout ceci est bon pour microsoft et qu'on ne risque pas un proces , pour l'etudier il faut aussi avoir une copie legale de vc++ (et de windows , comme j'ai pas windows et que je dois pas etre le seul ) ce qui n'est pas forcement le moins cher ;)
                    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      sujettes a changement, raison pour laquelle elles ne sont pas documentees

                      La bonne blague.... Tout est sujet à changement. C'est une excuse bidon et hyppocrite qui tente vainement de cacher une pratique anti-concurrentielle.

                      Les développeurs de wine n'arrêtent pas de découvrir des fonctions non documentées. Et ils les trouvent comment et pourquoi ? Parce qu'elles sont utilisées, ce qui veut bien dire qu'elles ont été documentées un jour pour quelqu'un.
                      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La bonne blague.... Tout est sujet à changement. C'est une excuse bidon et hyppocrite qui tente vainement de cacher une pratique anti-concurrentielle.

                        Non c'est une realite qui est que tout OS proprietaire fait de meme car documenter une fonction revient a dire aux gens: "vous pouvez l'utiliser" et a ce moment la tu ne peux plus la changer sans tout casser.

                        Les développeurs de wine n'arrêtent pas de découvrir des fonctions non documentées. Et ils les trouvent comment et pourquoi ? Parce qu'elles sont utilisées, ce qui veut bien dire qu'elles ont été documentées un jour pour quelqu'un.

                        Je m'en doutes bien qu'ils en decouvrent, ils en ont decouvert combien qui etaient utilisees par Office et Visual Studio ? Parce que c'est ca la question que je te pose, et tu n'as toujours pas repondu.
                      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Des fonctions non documentées sont nécessaires pour Windows en interne.
                        Et elles ne devraient pas être utilisées par les différents logiciels. C'est pour ca qu'elles ne sont pas documentées ...
                        Ca permet une migration plus facile de Win9x à WinXP par exemple.

                        Après, ce serait peut être bien de donner les specs aux dev de wine ... Car ils doivent quand même les avoir documentées quelquepart.
      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bon, KDE, au premier abord, je ne vois pas forcément l'interêt.
        Pour Kde en lui même moi non plus, mais pour toutes ses applis:
        Koffice, konqueror, k3b, kontact, etc..
      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

        Posté par . Évalué à 3.

        Personnellement, je préfère le bureau KDE que le bureau Windows et étant obligé d'utiliser Windows au travail, ça me plairait de retrouver mon bureau KDE.
        D'autre part, si les gens peuvent commencer à utiliser KDE sous Windows, ils n'auront plus d'excuse pour basculer par la suite sous Linux puisque la pus grosse difficulté pour basculer concerne le changement des habitudes ;-)
        • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

          Posté par . Évalué à 9.

          D'autre part, si les gens peuvent commencer à utiliser KDE sous Windows, ils n'auront plus d'excuse pour basculer par la suite sous Linux puisque la pus grosse difficulté pour basculer concerne le changement des habitudes ;-)
          Ma version :
          D'autre part, si les gens peuvent commencer à utiliser KDE sous Windows, ils n'auront plus de raison pour basculer par la suite sous Linux vu qu'ils auront plus d'applications et de drivers sous Windows, et aucun avantage tangible dans les mêmes applications sous Linux.
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par . Évalué à 4.

            Oups, exact, je me suis un peu emmêlé les pédales !!!
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par . Évalué à 5.

            En fait, j'ai un peu l'impression que la différence entre la vision de seraf1 et la tienne, c'est typiquement la différence entre les idées open source / logiciel libre. Lui pense que les gens, une fois informés de ce qu'est un logiciel libre, sont susceptibles d'être intéressés suffisamment pour migrer entièrement vers un système libre, et toi tu considère que l'argument ne convaincra pas, que les gens qui utilisent des logiciels libres sous windows n'auront pas envie de passer à Linux s'ils ne sont pas convaincus par un "plus" purement technique.
            J'ai bon ? :-)
            • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

              Posté par . Évalué à 3.

              T'as tout à fait bon.
              Moi je me fous complètement qu'il n'y ai que 5 utilisateurs de linux dans le monde : ce que je veux c'est qu'il y en ai assez pour que les gens puissent choisir leur système librement. Donc assez pour que tout le matériel dispose de drivers sous linux au moins aussi bons, que tous les jeux soient disponibles sur linux et windows...
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par . Évalué à 5.

            D'autre part, si les gens peuvent commencer à utiliser KDE sous Windows, ils n'auront plus de raison pour basculer par la suite sous Linux

            Si les gens ne peuvent pas utiliser d'appli libres sous Windows il ne passeront pas non plus à Linux. Ils continueront à cracker des softs Windows. Il faut arrêter de croire qu'on va convertir des gens en ne proposant des applis libres que sur des plateformes libres. Les gens se débrouillaient avant Linux. Ils continueront à le faire. Avant OpenOffice tout le monde crackait MS Office. Pareil pour Gimp et Photoshop. Les gens prennent ce qu'ils trouvent. Si on leur retire des applis ils en prendront d'autres et ne vont surement pas s'emmerder à changer d'OS. En plus si on retire aux gens les applis qu'ils aiment "pour leur bien", ça va clairement leur donner une bonne opinion du libre.
            • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

              Posté par . Évalué à 0.

              J'ai dit que porter des applications comme OpenOffice ou Gimp, c'est mal ?
              Non, je pense sincèrement que des applis, oui c'est bon (surtout quand elles utilisent un standard comme Mozilla ou OpenOffice)
              Mais porter un environnement, NON !
              • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                Posté par . Évalué à 6.

                L'intérêt majeur du portage de KDE, c'est le portage des _applications_ de KDE. L'environnement, il n'intéressera au mieux que les adeptes du tuning à la LiteStep (si tant est qu'il fonctionne).

                En revanche, pouvoir disposer de Kontact ou de KOffice sur l'ensemble des machines d'un parc, ça a un intérêt énorme, y compris pour le libre : ça permettra de mettre en place des solutions hétérogènes à base de KDE (ou de bouts de KDE pour ce qui est des machines Windows). Ça ne peut qu'améliorer la qualité globale de KDE.
                • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  >L'intérêt majeur du portage de KDE, c'est le portage des _applications_ de KDE.

                  Et pour porter les applis Kde, il faut porter : L'environnement ;)

                  Le bureau Kde n'est pas Kde, c'est tout petit, pour que les applis kde tournent en natif sous windows, ils leur faudraient tout les technologies Kde et c'est un boulot énorme qu'il est idiot de commencer maintenant vu que kde va évoluer avec sa branche 4.0.
                • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Les applications KDE sans l'environnement derrière perdent beaucoup ! Par exemple que devient la fonction "graver" d'amarok ? L'intégration de Kopete/Kontact/KAdressBook ?
                  Et au passage : KDE supportera toutes les windowseries ? Base de registre, COM, ActiveX, fichiers de raccourcis (ils m'ont toujours fait marrer eux depuis que j'ai découvert les liens symboliques sous linux)...
                  • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

                    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                    tu oublie un détail...

                    pas moyen de les éditer a la main pour en créer un...

                    J'avais même réussi a faire un raccourci écran bleu! Bon c'étais pas voulu j'avoue, mais j'en étais assez fier...

                    Bon trève de palabre, ce que j'apprécierais énormément serait de retrouver kdevelop sous windows (a l'IUT) parce que a la maison je me passe très bien de cette usine a gaz irrécupérable au moindre pet de travers!

                    Pour les curieux, on peut récupérer une partitions linux même quand les premiers secteurs ont été écrasés avec un badblock -w lancé par inadvertance, allez faire de même sous windoze...
                    La partition se boot (avec les paramètres lilo qui vont bien) et on fait une chtite backup, install minimale sur une autre partition, on boot sur l'autre partitio, on reformat et on réinstall, tout en bossant avec son éditeur en mode console en même temps. Pas de perte de temps.
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            En même temps si des gens n'ont plus de raison à passer à Linux, autant qu'ils n'y passes pas. Qui suis-je pour vouloir faire passer quelqu'un qui n'y a aucun intérêt et qui n'y voit aucune raison ?

            Ou alors c'est que ta phrase est fausse, et qu'il reste bien des raisons (éthiques ou techniques), et là alors il passera peut être.

            A ceux qui craignent que les gens ne voient plus de raison pour passer sous Linux, si c'était le cas, pourquoi voulons nous les faire changer ?
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Moi je crois que le prix sera toujours une raison pour passer à un environnement moins cher pour le particulier.
            Cout de Microsft Windows XP ?
            Cout de Mandriva ?
            Ben voila, vous allez voir une personne qui n'a pas énormément d'argent (ou les avares :), vous lui dites que pour 5 fois moins cher, vous avez un OS pour lui, et c'est presque) bon !
            Donc porter KDE est une bonne idée AMHA, car c'est une étape de plus à la migration "douce"
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par . Évalué à 1.

            Et pourquoi "plus de raisons"... quant un système est meilleur, je parle en terme d'ergonomie, quant les applications sont plus conviviale, plus nombreuses, plus yin... quoi... les gens utiliseront ces applications qu'il soit open source ou pas d'ailleurs... gratuit ou payant !!!

            Perso, l'argument : "c'est gratuit, les gens migrerons toujours plus nombreux..." j'ai du mal à y croire, les gens utilisent les applications qui fonctionnent et qui leurs conviennent : au bureau les pro win utilise Filezilla parce que ça marche bien et que pourquoi acheter CuteFTP... mes charmants collègues windowsiens sont passé sous FireFox, parce que ce dernier apporte des trucs que Internet Explorer n'a pas... mais par contre - pour l'instant - impossible de les faires passer sous OpenOffice : peu ergonomique, lourde et pas beau selon eux et le fin du fin "ça fait pas ce que je veux"... C'est discutable soit mais c'est leur opinion d'utilisateur landa !!!

            Pour la migration du M.Windows à Linux, je trouve que les Linux Live joue un rôle important dans cette démocratisation du logiciel libre ainsi que les WinLibre et consort... J'ai convertis bon nombre d'utilisateur réticent à essayer Linux par ce biais qui ont finalement tenté une install complete (en dual boot le plus souvent pour les jeux et Microsoft Office) ;

            Certaines applications KDE peuvent avoir un sens pourquoi pas sous Windows... mais j'ai du mal à voir un interet dans l'importation du "bureau" Linux... mais bon, c'est une question de choix... si ça peu démocratiser encore plus Linux pourquoi pas
      • [^] # gcc sous msvc ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        gcc sous msvc ? as tu un howto ou je ne sais quoi ?
        moi j'arrive a utiliser msvc sous linux ... ca evite aussi un reboot

        La question que je me pose ; faut il mieux concentrer les efforts
        - sur le support d'appli win ou proprietaires sous un os libre (wine etc)
        - ou bien l'inverse ?

        J'aurais tendance a opter pour la 1ere meme en etant contraint d'utiliser win ... cygwin est un bon compromis...

        gpg:0x467094BC

        • [^] # Re: gcc sous msvc ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Tu a testé kdevelop ???

          J'ai testé, je venais de visual c++ 6 et jai été converti!

          Simplicité pour faire des programmes, des librairies, etc...

          Je sais pas si kdevelop est plus abouti que msvc et consort, mais je le trouve nettement plus simple a utiliser pour un ex-débutant comme moi...

          Au fait PbPg, tu devrais dire a ton employeur de laisser tomber les MFC... J'y ai jamais rien compris... A côté de ça l'api QT est de la rigolade... Bon je suis peut-être trop nul pour utiliser autre chose que les librairies libres surdocumentées (libxml, libglibc, etc...)
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je suis totalement d'accord avec cette remarque.

      Je prend l'exemple de mon grand-père, qui migre petit à petit vers des solutions libres. Ca a commencé par Thunderbird, puis OpenOffice, puis Firefox (et ainsi de suite).

      Si je lui avait directement installé une distrib' Linux, il ne l'aurait jamais utilisé : le changements d'habitude aurait été trop violent. Pas évident de perdre tous ses repères et de se retrouver avec des nouveaux outils.
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Je suis tout à fait d'accord.

      Et il faut quand même reconnaître que Linux n'est pas monstrueusement connu et utilisé (du grand public j'entends), je pense que la réussite sur Windows de softs comme Firefox peut vraiment contribuer à sa démocratisation.

      J'en veux pour preuve, souvent on me demande sous Win :
      -T'as pas tel soft cracké ?
      -pourtant tu as aussi bien sinon mieux en gratuit !
      (je dis volontairement gratuit, car il faut le reconnaître, ça attire plus l'attention du gusse moyen)
      -mieux en gratuit ? Tu te fous de moi !

      Quant l'attention du gusse est captivée, je me fait un plaisir de lui montrer la richesse des softs libres (bien sûr je montre les meilleurs que je connais : Mozilla, Firefox, Thunderbird, Open Office, Filezilla, Virtual Dub., Gimp, ...), avec résultats à l'appui : sécurité (très peu de virus/spywares), de bonnes fonctionnalités, stables, etc...

      Si le gars est intéressé (ce qui est très souvent le cas), je lui explique au passage que ce sont des softs libres, ce que ça signifie, etc... (en général, la communauté du libre a un fort capital sympathie, forcément, proposer des softs de qualité libres, ça change pour ce gars à qui on a dit qu'il ne pourrait rien faire de son ordi sans mettre la main à la poche).

      En général, j'ai droit à un "Ah ouais, c'est pas mal ! T'es sûr que c'est gratuit en plus ?"
      -Gratuit et libres pour ceux que je viens de te montrer.

      Au méga pire, il est borné, et contre un borné, y a rien à faire...
      Au pire, le gars sait que ça existe (un ignorant de moins, marre d'entendre qu'il n'existe que IE...).
      Au mieux, il va en devenir utilisateur (occassionnel ou fréquent).
      Au super-mieux, il est convaincu, et il en convaincra d'autres.

      C'est pour ça que je pense qu'il serait complètement idiot de brider les softs en version windows (ça donnerait une mauvaise image), ou d'arrêter les portages : c'est moins difficile de changer d'OS quand on n'est pas complètement en terrain étranger.
      Qui plus est, j'ose espérer que l'idée du libre n'est pas sectaire au point de dire : on vous offre des softs libres... mais il faut venir chez nous ! (en gros, t'es libre... mais il faut venir chez nous parce qu'on fait du libre uniquement pour nous...)

      Et je préfère mille fois un utilisateur content de Firefox/Thunderbird/etc... sous Win que quelqu'un qui tente de migrer sous Nux et qui n'est pas content.

      P.S : quelqu'un aurait l'url de ce tableau qui montre les équivalents des softs libres/proprios sous win ? Du coup, cela m'a donné envie de faire un peu d'évangélisation sur mon site web !
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par . Évalué à -8.

      Je suis 10% d'accord, porter des applis libres sous Win$ c'est bien , je trouve même que porter KDE sera exellent (mais ne me fera pas quitter mon mancho adoré ;-)), car même moi qui suis à fon dans le libre possède un partoche de Win$ pour executer certain soft proprios qui n 'ont pas d'équivalent sous nunux, donc retrouver certains aplis libre sous Win$ est escentiel car pour prouver à ces utilisateurs la qualité et la souplesse des log libres, car encore bcp ne savent pas ce que c'est et ont des aprioris sur ces logicielss : si C fait par des bénévoles sa doit être moins bien que les log proprios..

      Mais (car il y a un GROS MAIS): il faudrais expliquer à ces utilisateurs ce que C le logiciel libre (y en a marre de lire dans les bouquins pctrucmuche que Mozilla est un logiciel gratuit! ) car bcp sous ce sytem ne connaissent pas la "valeur" d'un logiciel: ils ont peu de considèration sur les licences, pour eux un un shareware, freeware, logiciels craqué! tout sa pour bcp C la même chose!

      Quand aux code portable win$ ce sera dûr car les librairies de win$ sont pas standard donc pas portable.
    • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bah, personnellement, je pense que l'utilisateur lambda, genre mes parents utiliserait un ordinateur pour :
      . communiquer par courrier, IM,
      . chercher du pr0n^W^Wdes infos sur le web,
      . faire un peu de bureautique, de dessin industriel,
      . faire un peu de multimedia (genre regarder les images, films et musiques que je leur envoie)

      avec les contraintes suivantes:
      . que ça marche,
      . que ça ne leur coûte pas trop cher,
      . que ça ne vienne pas leur casser les pieds tout le temps.

      Du coup, l'OS, ils s'en foutent un peu par rapport aux logiciels disponibles qui marchent. Le même logiciel sous Linux ou Windows ? Pour eux, à partir du moment ou la fenêtre est maximisée, ils ne feront pas la différence, donc je ne pense PAS ce que le fait de porter sous Windows apporte grand chose aux gens qui sont sous un Unix libre, si ce n'est un peu moins de frustration quand la dite personne se retrouve coincée sous l'OS sale.

      D'un autre coté, les développeurs sont libres de faire ce qu'il veulent, et si des développeurs Windowsiens veulent porter du bon code propre sur leur plate-forme, que grand bien leur en prenne, enjoy.

      Finalement, je ne me fais pas un devoir de convertir les gens aux Unices libres, ce genre de recherche est aussi un travail personnel, où il faut un peu de détermination, de conviction intime, ramener des gens en masse sous Linux ("Koman je fé pr aicrire sur mon disq c: en ntfs sou linux ?") n'apporte pas grand chose, je le crains.
      • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, sauf que le petit fiston qui touche en informatique, c'est pas toujours un pro du linux... C'est juste ça le problème.
        • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est un faux problème : dans la plupart des distributions commerciales, un soutient technique est assuré. Pour moins cher que juste WinXP.
          Mais qui connait Mandrake ? Qui connaitra Mandriva ?
          Le monde de GNU / Linux manque juste de communication ! (Et puis quand il y aura un produit de grande communication aura "Designed fot Linux 2.6", ca aidera le grand public à connaître notre OS favoris).

          Continuons la conversion, formons les vendeurs de micro (faudrait faire un test en allant dans une grande enseigne et en disant 'je cherche un OS pour moins de 50¤, ça existe ?)
          • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Bah non, je suis pas d'accord.

            Etant donné que Windows ne fournit aucun support, l'une des bonnes raisons pour laquelle il subsiste, c'est parceque les gens ils connaissent un ami/un cousin/un fils qui a windows et tu fais plus confiance à ce genre de personne qu'à un technicien, même si le technicien est plus qualifié.

            Tu as déjà appelé le support de Mandriva toi ?
            • [^] # Re: Une bonne migration commence par les applications

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Heu je me suis rabbatu du la liste de diffusion cooker, ça marche mieux, enfin disons que je n'ai plus de petit problèmes nécessitant l'assistance technique...

              Le mieux tout de même est de s'abonner a une liste de diffusion de votre association locale, l'aldil (www.aldil.org) m'a beaucoup aidé au début et encore maintenant, maitenant j'essaye d'aider les autres...

              Trouver du support Mandriva/Linux en général est relativement simple, mais celà demande un changement d'état d'esprit pas forcément facile... Les RTFM que j'ai pris au début m'ont un peu énnervé, allez y doucement avec les petit nouveau converti... Les man(s) n'ont rien a voir avec l'aide "débile" du monde propriétaire, rechercher dans google n'est pas quelque chose qui est inné, tous ces petits truc qui semblent naturel au linuxiens de base sont assez difficile a acquérir a bidouilleur qui vient de Wind^W...

              Et puis l'aide des linuxiens est différentes de l'aide que tu va trouver pour windows, franchement les deux trois fois où j'ai voulu tester un jeux sous windows et que les seules choses a faire étaient réinstalle (répéter 25x le mot précédent) ben c'est le genre de solution qui font boudir un linuxiens moyen habitué a corriger les problèmes, a avoir des outils de diagnostique utiles! (dxdiag ou les utilitaires tous plus inutiles que les autres...).

              En deux mot, même si l'aide pour linux/Mandriva/Debian/etc... semble nettement plus planqué au départ, elle est après réflexion nettement plus utile.
  • # Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

    Posté par . Évalué à 10.

    Chacun a des arguments que je trouve pertinents.

    1/ Il est clair que pour pouvoir offrir une migration douce, avoir des applications multi-plateformes est un atout. Une fois que la personne utilise Firefox, Thunderbird et OpenOffice, le passage vers Linux (ou autre) peut sembler plus simple.

    2/ Le problème est que si l'offre applicative est strictement équivalente sous un OS Libre et sous MS. Le choix de l'OS va se faire sur d'autres critères, qui ne seront pas forcèment à l'avantage du Libre.

    Et le problème est là.

    A base applicative équivalente, les OS libres vont cruellement souffrir du manque de drivers. On risque d'arriver au stade ou il sera plus facile d'utiliser Gimp sous windows parce que le nouveau scanner marchera sous Windows et pas sous Linux. Il sera plus facile d'utiliser OOo sous Windows parce que l'imprimante multi-fonction pourra faire du recto-verso, plier et agrafer, alors que sous Linux je pourrais juste imprimer (avec de la chance) et je ne pense pas que le coté éthique soit un argument valable pour la masse.

    Une solution (à mon avis à moi que j'ai) serait de brider les versions officielles Windows, de façon à conserver un attrait pour une migration sous un Os Libre. (après il faut doser pour rester concurrentiel contre les autres applis windows) ça n'a rien d'évident à faire, c'est facilement coutournable (puisque les sources sont disponibles).
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      "ça n'a rien d'évident à faire, c'est facilement coutournable"

      Et surtout ça ne respecte pas du tout l'esprit du libre. Le but n'est pas de faire un "KDE Starter Edition" pour Windows, où l'utilisateur ne pourra ouvrir que 3 applications et sera limité à une résolution de 800x600. En plus, si il faut que les devs se cassent le c** pour faire des softs moins performants, je pense qu'ils vont pas trouver ça gratifiant.

      Quitte à porter un logiciel, autant le faire bien. La question est "le faire ou pas le faire ?". Autant pour des applications en tant que telles je pense que c'est très bénéfique au libre et à l'utilisateur, autant pour un desktop complet je suis pas certain. Si un utilisateur de Windows aime bien KDE, il sera tenté de migrer. Si par contre, KDE est disponible sous Windows, il ne verra plus la différence entre KDE/Windows et KDE/GNU/Linux et donc ... pas de migration.
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par . Évalué à 10.

      http://linuxfr.org/~SOULfly_B/16827.html(...)

      Où l'on s'était déjà exprimé sur le sujet.

      Depuis, ma position a un peu évoluée, mais je suis toujours globalement contre.

      Quand je vois des commentaires sur de forums de gens qui souhaitent le portage d'une appli afin de pouvoir retourner sous windows, cela me conforte dans ma position (voir le forum amarok par exemple).

      De plus, j'essaie de convertir mon entourage aux logiciels libres, après une période où mon argumentation était "windows c'est nul, linux c'est mieux", j'ai commencé à expliquer les tenants et aboutissant de la philosophie du libre, et c'est de loin l'argument qui offre une migration sur le long terme. L'argument "tu verras ce sont les mêmes logiciels" est assez inefficace, pour la raison citée dans le post précédent.

      Pour revenir au sujet, je dirais qu'il y a une autre problématique : quel est l'objectif des logiciels libres : offrir une plate forme complètement libre ou s'imposer par rapport aux logiciels proprio ?
      Dans le premier cas, le fait d'être porté sous windows n'apporte rien et n'a aucun sens, dans le deuxième, cela devient compréhensible, mais je ne suis pas sûr que cela soit l'objectif à suivre.

      Pour finir, je considère qu'il y a une grande différence entre avoir KDE (et le reste) sous Windows et avoir OOo : dans un cas, cela n'apporte aucun gain d'intéropérabilité, cela fragilise l'interêt de linux; dans l'autre cela facilite la migration, l'intéropérabilité, que du bon.

      Donc, en conclusion : le portage des applis win : oui mais seulement dans un souçi d'intéropérabilité (aucun interêt de porter un lecteur mp3 ou un gestionnaire de fichier).
      • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

        Posté par . Évalué à 6.

        mon argumentation était "windows c'est nul, linux c'est mieux"

        Ce genre d'argument a peu d'impact en général. Ca n'est pas lié au libre mais quand on commence à dénigrer ce que les gens utilisent pour leur proposer une alternative ça à peu de chances d'aboutir à quelque chose. Un discours qui commence par "t'es sous Windows, t'es un âne..." ne met pas l'auditeur dans de bonne dispositions.

        L'argument "tu verras ce sont les mêmes logiciels" est assez inefficace, pour la raison citée dans le post précédent.

        Mais faut-il chercher à tous prix migrer des gens qui sont très bien où ils sont ? Comme le dit Kurt Pfeifle, les gens ne choisissent pas leur OS. Ils utilisent ce qu'ils ont sur leur PC quand ils l'achètent. Et il faut reconnaitre que beaucoup d'utilisateurs Windows en sont content ou en tous cas n'en sont pas suffisamment dégoutés pour passer à autre chose. On peut leur proposer des alternatives mais s'ils ne veulent pas ça s'arrête la.

        Personnellement j'ai renoncé à migrer mon père sous Linux. Je lui ai montré, il trouve ça sympa mais il est bien sous Windows et n'a pas envie de changer. La prochaine fois qu'il se prendra un virus ou qu'il sera obligé de réinstaller pour cause de "défaillance irrémédiable" je lui reproposerais mais je ne vais pas le taner à longueur de temps. Linux c'est comme les femmes : Quand c'est non, c'est non. Pas la peine d'insister. On gagne juste le droit de passer pour un gros lourd.
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Je ne suis pas d'accord sur le manque de drivers de plus en plus de constructeur commence à réaliser que les utilisateur de Linux/Unix correspond a des parts de marché. Et de plus le portage d'applis libre sur des plateformes proprios peuvent etre bénéfique a ceux ci. Si je garde ton exemple de l'imprimante multifonction, l'utilisation de CUPS sous MacOSX va obliger les constructeurs à prendre en consideration le développement de drivers.
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par . Évalué à 6.

      "Le choix de l'OS se fera sur d'autres critères"

      La stabilité : Avantage Linux.
      No comment !

      La résistance aux attaques : Avantage Linux.
      Mes copains qui surf sous Windows se classent en deux catégories, ceux qui maîtrise firewall et antivirus et ceux dont le PC est pourri de chevaux de Troi, de spyware et autres saloperies.

      Les drivers : Avantage Windows mais ...
      Pour une installation de base sans périphérique exoptique, une distribution Linux contient tout les drivers utiles et s'installe en une fois. Sous Windows, il faut au moins 3 CDs de plus : Carte mère, Carte graphique et Imprimante et un nombre concidérable de redémarrage de la machine.

      < avis personnel>
      Je pense que les fabricants d'imprimantes vont finir par fournir des drivers Linux à défaut de spec. utilisables. Le nombre d'utilisateurs devenant de moins en moins négligeable.
      </avis personnel>

      "Brider les version officielle Windows"

      Impensable et dangereux ! Pour quoi allons nous passer aux yeux des utilisateurs de Windows ?
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      "On risque d'arriver au stade ou il sera plus facile d'utiliser Gimp sous windows parce que le nouveau scanner marchera sous Windows et pas sous Linux."
      C'est déjà le cas à causes de certains matériels... par exemple ma tablette graphique fonctionne sous Windows, mais pas sous Linux.
      • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

        Posté par . Évalué à 2.

        Dans ce cas, le fait d'avoir Gimp sous windows permettra d'utiliser un logiciel libre dans ces circonstances "hostiles". Si Gimp n'est pas porté sous Windows, l'utilisateur qui aime le libre n'aura pas d'autre choix qu'un soft proprio. Rien que pour ça, c'est quand même mieux que rien...
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      L'OS linux à des avantages sur Windaube, le problèmes des virus et de la sécurité, la stabilité, la légalité et la meilleure intégration de la vie communautaire en réseau...
      Le seul vrai inconvénient c'est le support et l'installation de certains périphériques.
      D'expérience, les débutants sont les plus faciles à intégrer une distribution Linux. Ce sont les utilisateurs avancés en bureautique et de MSN qui sont les plus réticents. Il faut surtout avancer dans les outils de conversions des automatismes, informer sur l'équivalents de ces automatismes sous Linux. Le support de la webcam de MSN.

      Et le bon geste commercial c'est de montrer le fonctionnement du multimédia sous linux avec une machine quatre fois moins puissante (merci gentoo) ;)
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par . Évalué à -2.

      On risque d'arriver au stade ou il sera plus facile d'utiliser Gimp sous windows parce que le nouveau scanner marchera sous Windows et pas sous Linux. Il sera plus facile d'utiliser OOo sous Windows parce que l'imprimante multi-fonction pourra faire du recto-verso, plier et agrafer, alors que sous Linux je pourrais juste imprimer (avec de la chance) et je ne pense pas que le coté éthique soit un argument valable pour la masse.
      oui, enfin bon, a ce niveau, si l'os ne repond pas aux besoin, bah libre ou pas, il a rien a faire sur la machine, point.

      Je te vois mal expliquer a une secretaire que linux ca rox 10 fois plus que windows, que c'est mieux, alors qu'elle pourra meme pas se servir de matos indispensable a son boulot qui fonctionne parfaitement jusqu'a maintenant..

      Partant de ce principe, bah vaut mieux avoir des softs libres sous toutes les plateformes histoire de leser le moins de monde possible.

      Bref, ce debat me parait completement con, l'idee a la base c'est de diffuser des logiciels libres, pas de mettre les windowsiens a part sous pretexte qu'ils ne sont pas assez "purs".

      qu'est ce qu'on en a a beleck que l'os sur lequel ca tourne soit libre ou pas?

      Apres, on pourra toujours dire que linux est pas assez libre s'il tourne sur une machine au hardware non libre.
      bref. encore un "debat" qui sert essentiellement a faire couler de l'encre et a branler les cerveaux des "intellectuels du libre".

      Pis bon, tant qu'a faire, on peut aussi refuser de developper pour mac, parce que c'est vendu par une boite qui fait du proprio (oui, je sais, le noyau de mac os est libre, mais le reste ne l'est pas franchement).
    • [^] # Re: Ils ont raison tous les 2, mais le problème est ailleurs

      Posté par . Évalué à 1.

      Si toute les bonnes aplications du monde linux sont portés sous windows, alors autant rester sous windows.
      Par contre, si il y a un certain nombre d'exclusivités en plus de projets communs, alors c'est tres interressant.
      Par exemple, une des premieres choses que recherche un nouveau venu, c'est un equivalent à son lecteur multimedia de sous windows.
      Pour winamp, qui été tres utilisé jusqu'a recement, le nouveau venu était rassuré de voir xmms.
      Mais il y a maintenant amarok qui décoiffe tout !
      Ma soeur, qui fait partie de ces windowsiens qui n'ont pas l'intention de changer :(, est malgres tout tres envieuse de amarok et quelques autre projets libre.
  • # avoir le choix

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Il me semble que les logiciels libres offrent le choix :
    [] le choix d'utiliser un autre logiciel que celui qui est hors de prix
    [] le choix d'une vision différente
    [] le choix ...

    En somme, les systèmes comme Linux, *BSD et consort proposent une alternative et comme beaucoup ici, nous avons choisis d'utiliser Linux/*BSD/autres

    La seule chose que va apporte le portage de KDE sous Windows, c'est le choix et ça c'est déjà énorme ... surtout sur un OS aussi fermé !
    • [^] # Re: avoir le choix

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est ce que les anglais appelent du "wishful thinking"

      Le choix existera quand plus de personnes seront passées sous Linux.

      Là les drivers se développeront, des matériels seront supportés, des protocoles comme jabber auront leur chance car plus que deux pékins et trois tondus l'utiliseront, les sites de vente de musique qui bloquent l'accès à ceux qui ne sont pas sous les chaînes du DRM l'auront dans l'as (il est bien plus facile de faire pression sur le seul Microsoft, qui ensuite impose la technologie à tous les utilisateurs, que de contraindre toutes les distributions Linux) et passeront au MP3 pour le bien de tous, et pourquoi pas, il y aura même plus de jeux. Il y a aussi un aspect social : quand tu vois quelqu'un utiliser Linux pour la première fois, tu te dis que c'est un original qui a fumé de la moquette. Quand tu en vois un deuxième ou un troisième, tu te dis que c'est un truc d'informaticiens. Quand tu en as vu cinq, tu es rassuré et ta curiosité s'éveille, et tu te dis que ca pourrait être pas mal pour toi aussi.

      En comparaison à ca, qu'apportent vraiment les applications libres sous windows (aux exceptions habituelles près, mozilla notemment) : peu d'applications à la fois correctes et connues dans un environnement qui en déborde, une goutte d'eau dans un océan.

      Bref, le libre passe principalement par la promotion de Linux.
      • [^] # Re: avoir le choix

        Posté par . Évalué à 8.

        "et passeront au MP3"
        Non, non, au ogg/vorbis, soyons cohérents :)

        Yth...
      • [^] # Re: avoir le choix

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le choix existera quand plus de personnes seront passées sous Linux.
        Au niveau pro, apache / php / mysql, perl, sendmail ou bind sont nettement plus répendus que linux ou tout autre systeme libre. On a juste (particulièrement pour sendmail ou bind) qu'on a oublié qu'il sont libres.
        Le grand public voit plus facilement des projets libres comme FireFox ou OpenOffice que linux, ne serait-ce que parce qu'il les utilise.
        Linux n'est qu'un choix logiciel parmis d'autres et je préfère voir un Windows bardé de libre qu'un linux bardé de propriétaire (oracle, sun-java et autres wine pour faire tourner Warcraft 3). Le choix du libre n'est clairement pas lié a linux.

        En comparaison à ca, qu'apportent vraiment les applications libres sous windows (...) une goutte d'eau dans un océan.
        Pourtant il me semble que de plus en plus il devient difficile de trouver un Windows sans applis libres (ma constatation dans mon entourage qui n'est pas spécialement technophile) : un firefox par ci, un leechftp par là, (ho un R !) un OpenOffice ou un media player classic et parfois même un double boot.

        Bref, le libre passe principalement par la promotion de Linux.
        Hum houm... Quelle conclusion hâtive !
        Je pense que si l'arrivée du dernier FireFox a fait plus de bruit que la sortie du dernier Konqueror c'est surement parce que FireFox tourne sous Windows et que ça concerne plus que les même pas 3% d'utilisateurs KDE.

        Tout ça pour dire que je pense qu'il faut laisser les gens utiliser ce qu'ils trouvent bien ( = ça correspond à leurs critères et envies) et que les produits libres ont des atouts qui pèsent suffisement dans la balance pour être choisis de manière spontanée (la liberté est une feature :) ).
        Aider les gens à utiliser du libre, c'est bien (par exemple, en developpant du libre sur des OS proprio, install party ou conseil). Les pousser à le faire je trouve ça très mal.
        • [^] # Re: avoir le choix

          Posté par . Évalué à 3.

          Le grand public voit plus facilement des projets libres comme FireFox ou OpenOffice que linux, ne serait-ce que parce qu'il les utilise.

          Tout à fait, le seul hic, c'est qu'ils ne savent même pas que ces projets sont libres. Ils voient qu'ils sont gratuits et c'est tout. La promotion n'est pas faite autour de la liberté de ces applis. En bref : ces applis ne servent à RIEN pour promouvoir le libre, et donc le choix. Elles amènent simplement un peu plus de contrôle sur l'infrastructure.
          Linux n'est pas qu'un choix logiciel parmi d'autres, c'est un des seuls kernel libre utilisable, avancé et actif.
          Et je préfère voir un Linux libre bardé de libre (ce qui est la majorité des cas) qu'un Windows bardé de propriétaire illégal (ce qui est la majorité des cas).

          Pourtant il me semble que de plus en plus il devient difficile de trouver un Windows sans applis libres (ma constatation dans mon entourage qui n'est pas spécialement technophile) : un firefox par ci, un leechftp par là, (ho un R !) un OpenOffice ou un media player classic et parfois même un double boot.

          Maintenant, il va falloir m'expliquer où est l'avantage pour le libre dans tout ça si les utilisateurs n'ont aucune notion du Libre (ce qui est le cas pour la plupart).

          Je pense que si l'arrivée du dernier FireFox a fait plus de bruit que la sortie du dernier Konqueror c'est surement parce que FireFox tourne sous Windows et que ça concerne plus que les même pas 3% d'utilisateurs KDE

          Moi je pense surtout que c'est grâce à la grosse promo qui a été faite autour. Parce que Mozilla tourne aussi sous Windows hein, et est là depuis bien plus longtemps, et pourtant, il n'est pas aussi connu !!!

          Tout ça pour dire que je pense qu'il faut laisser les gens utiliser ce qu'ils trouvent bien ( = ça correspond à leurs critères et envies) et que les produits libres ont des atouts qui pèsent suffisement dans la balance pour être choisis de manière spontanée (la liberté est une feature :) ).

          Et moi je ne pense pas. Pourquoi ? A cause de tous les exemples que j'ai dans la vraie vie, où les gens ne font aucun effort, où ils t'inventent des défauts inexistants dans une appli parfaitement fonctionnelle (OOo) pour retourner sous ce qu'ils connaissent, et t'avouent ensuite que c'est parce qu'ils ont la flegme de changer (les fonctionnalités ont pris 10 secondes à trouver pour un type comme moi qui n'y connaît rien à ces logiciels, et y a une grosse doc en français imprimée, avec deux pages sur les équivalences avec les logiciels sous Windows).

          Aider les gens à utiliser du libre, c'est bien (par exemple, en developpant du libre sur des OS proprio, install party ou conseil). Les pousser à le faire je trouve ça très mal.

          En suivant ce raisonnement, je pourrais dire : fournir l'école gratuitement aux gens, c'est bien, les forcer à y aller je trouve ça très mal. Heureusement, je ne pense pas comme cela du tout.
          En effet, ce comportement est poussé uniquement par l'envie de ne pas fatiguer son cerveau.
          Comment choisir entre libre et proprio si l'on ne connaît que le proprio ?
          C'est impossible évidemment, mais ça n'arrête pas certaines personnes sur pas mal de forums.
          • [^] # Re: avoir le choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            En bref : ces applis ne servent à RIEN pour promouvoir le libre, et donc le choix. Elles amènent simplement un peu plus de contrôle sur l'infrastructure.
            Quelle différence avec gnu/linux ? Parce que tu crois que les boites passent a gnu/linux parce que c'est beau le libre ?
            Si les boites passent au libre, c'est d'abord parce que c'est moins cher et parfois parce que la solution libre a des qualités qui correspond à leurs besoins. Si elles y restent c'est souvent parce que la solution libre est mieux et parfois parce qu'elle est moins chère.
            Je pense que c'est pareil pour le particulier, sauf que dans ce cas, un windows c'est moins cher à ses yeux (puisque compris dans le prix de l'ordinateur).

            Linux n'est pas qu'un choix logiciel parmi d'autres, c'est un des seuls kernel libre utilisable, avancé et actif.
            Je pense qu'on commence à en avoir déjà une tripotée de noyaux libres, utilisables et actifs : les *BSD et Linux ça commence à laisser le choix. Si je ne me trompe pas, on peut rajouter Solaris (puisqu'il parait qu'il devient libre) et le machin de MacOS (puisqu'il parait qu'il est libre lui aussi)... Avec une bonne demi douzaine de noyaux, tous avec une approche différente, il à le choix le pékin, que ce soit à la maison ou au boulot...

            Windows bardé de propriétaire illégal (ce qui est la majorité des cas).
            - bardé de propriétaire : grand bien leur en fasse, si certains aiment, ce n'est pas mon problème et tant mieux pour eux.
            - illégal : en général j'explique que c'est interdit, mais bon, je ne vais pas faire la morale ayant moi même eut ma période toutencraké. Si certains s'en foutent, du moment que ça n'interfère pas avec moi, je ne vois pas pourquoi j'irais faire la police. De toutes façons, il faut vraiment être naïf pour croire qu'une solution illégale est viable à moyen terme.

            Parce que Mozilla tourne aussi sous Windows hein, et est là depuis bien plus longtemps, et pourtant, il n'est pas aussi connu !!!
            Pour beaucoup, Mozilla traine le boulet Netscape 4.x : une grosse merde inutilisable. Et en plus, c'etait vrai quand mozilla à commencé a se répendre chez le geek moyen (vers les versions 0.6, dans mon boulot).
            FireFox, ça n'est pas lié a Netscape dans la tête des gens (toujours dans mon entourage professionel).

            Et moi je ne pense pas.
            C'est là qu'on n'est pas d'accord ;)
            Pourquoi ?
            Parce que :

            où les gens ne font aucun effort...
            Et ? Franchement, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. D'ailleurs, la question qu'on devrait se poser c'est : est-ce légitime d'aller forcer quelqu'un a se former à un truc dont il ne veut pas ? Ma réponse à cette question est non. Je ne vois pas pourquoi j'irais prêcher quelqu'un qui ne m'a rien demandé : c'est du spam.
            Note toutefois que quelqu'un qui ne veut pas se prendre la tête à comprendre comment marche un outil dont il se sert régulièrement peut toujours se brosser pour que je vienne l'aider à faire ce qu'il veut faire avec l'outil.

            En suivant ce raisonnement, je pourrais dire : fournir l'école gratuitement aux gens, c'est bien, les forcer à y aller je trouve ça très mal.
            Mouahhahahaha excellent, tu viens de gagner 10 points troll pour comparaison délirante...
            Allez, je marche dedans : il me semble qu'il y a une très nette différence de niveau d'importance et de priorité entre l'éducation (apprendre à lire, à compter, à s'exprimer, découvrir histoire, etc) et apprendre à se servir d'un pauvre logiciel.
            L'éducation générale à nettement plus de chance de se rendre utile.

            En effet, ce comportement est poussé uniquement par l'envie de ne pas fatiguer son cerveau.
            Et ? Je ne vois pas ce qu'il y a de criticable dans l'envie de ne pas vouloir se servir de son cerveau. Surtout lorsque ça ne concerne que toi (genre l'utilisation d'une suite bureautique à la maison).

            Comment choisir entre libre et proprio si l'on ne connaît que le proprio ?
            Ah ! La voilà la vraie question... Comment expliquer aux gens qu'il existe autre chose et leur offrir un choix ? (1)
            Penses-tu sincèrement qu'il vaut mieux pousser les gens a utiliser du libre (2) plutot que leur expliquer les intérets du libre (3) ?
            As-tu si peu confiance dans l'intelligence de l'autre que tu t'ériges en guide afin de lui montrer ce qui est bon pour lui ? Moi pas.

            (1) Note bien que la question principale n'est pas : comment faire en sorte que plus de monde utilise du libre car pour ma part, ça, je m'en fous tant que je peux en utiliser.
            (2) le sujet de la discussion : arreter de developper du libre sous windows pour pousser les gens a venir sur des systemes libre afin qu'il comprennent l'intéret du libre.
            (3) Beh oui, le libre a des particularités qui font qu'il est souvent (voir toujours ?) plus adapté que du propriétaire, à l'utilisation mais aussi à la production.
  • # ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

    Posté par . Évalué à 10.

    Si le logiciel libre est juste un outil contre Microsoft ou pour amener de force des utilisateurs sous Linux, alors effectivement, ça n'a pas de sens de mettre du logiciel libre sous Windows.

    Mais il me semble que le logiciel libre a d'abord une vocation de liberté et d'ouverture, et dans ce cas, l'important n'est pas de faire une guerre de religions mais plutôt de permettre au plus grand nombre de profiter des avancées.

    Maintenant, il n'y a pas non-plus d'obligations de faire une version Windows de chaque application, les développeurs sont libres de faire ce qui leur plaît.
    • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

      Posté par . Évalué à 4.

      Tout à fait d'accord.

      Les objectifs de certains developpeurs d'applications KDE ne sauraient être les mêmes que les developpeurs du kernel Linux.

      L'objectif des premiers est une diffusion et utilisation plus large de leur logiciel "quelque soit la plateforme", pas l'utilisation exclusive de Gnu/Linux.

      L'objectif des developpeurs de GNU/Linux est une utilisation et une utilisation toujours plus large de leur système.

      La stratégie d'utiliser la plateforme win32 pour aider aux objectifs des KDEistes diverge de l'objectif des developpeurs de GNU/Linux. le point commun des deux objectifs est le logiciel libre. D'ou une divergence

      Nous avons ici un bel exemple de pourquoi les "objectifs" des projets doivent être clairs et précis.

      Après aux developpeurs de GNU/Linux d'utiliser des stratégies differentes pour atteindre leurs objectifs ..
      • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

        Posté par . Évalué à 3.

        Conclusion,

        Si on dit que:

        "L'objectif des developpeurs de GNU/Linux est une utilisation et une utilisation toujours plus large de leur système."

        on peut aussi dire que :

        "L'objectif des developpeurs de KDE est une utilisation et une utilisation toujours plus large de leur système."

        Dans le premier cas, pour réeussir, windows doit être évincé.

        Dans le second, pour réeussir, windows ne doit pas être évincé.
    • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      >il me semble que le logiciel libre a d'abord une vocation de liberté

      Oui, et sous windows tu n'es pas libre donc un logiciel libre sous windows ne correspond pas à cette vocation ;)

      Donc d'un point de vu purement éthique, un logiciels libre sous windows, ca ne présente aucun interet.

      Par contre, il est vrai que pour des raisons évidentes, je suis bien content de l'existence de firefox et OO.o mais passé l'interoperabilite(qui te permet d'utiliser ton systeme libre sans contrainte: tu peux enfin lire les .doc que l'on t'envoit), le portage d'application linux sous windows ne rendra pas les gens libres, surtout que pour eux cela se résume à libre == gratuit. J'ai encore vu un prof me dire que DreamWeaver 2 c'est libre... :(
      • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

        Posté par . Évalué à 5.

        un logiciels libre sous windows, ca ne présente aucun interet.

        Je crois que la liberté, c'est aussi de permettre aux gens de continuer à utiliser l'OS de leur choix.
        Forcer les gens à utiliser linux en dépit de leurs besoins, c'est aussi une atteinte à la liberté.

        Ce n'est pas parceque dans le logiciel libre on a une certaine vision de la liberté qu'il faut commencer à se comporter en dictateur intégriste et à vouloir aliéner les gens dans un système "tout ou rien".

        De plus, prétendre au "tout ou rien", c'est nier les avancées que les projets libres ont pu faire pour libérer les utilisateurs en commençant par leurs besoins applicatifs, c'est nier le travail des équippes qui bossent sur des applicatifs alternatifs.
        • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Évidemment, les méchants développeurs qui font des logiciels libres sous un unix libre obligent les gens à utiliser un unix libre. Quelle atteinte à la liberté !
          Moi, je dis que les développeurs font ce qui leur chante, si c'est sous unix, tant mieux pour moi et ceux qui sont sous unix, si c'est pour un OS propriétaire, et bien tant mieux pour les autres. À partir du moment où l'on oblige pas les développeurs à faire ce dont ils n'ont pas envie, ça ne me gène pas.

          Quand on est utilisateur de logiciels libres, on se doit de ne pas être de simples consommateurs mais bien des acteurs, si possible, en fonction des affinités, compétence, etc, développeur AUSSI.

          My 2¢.
          • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

            Posté par . Évalué à 3.

            Moi, je dis que les développeurs font ce qui leur chante
            Je suis tout à fait d'accord, relis un peu ce que j'ai déjà dit précédemment, je n'ai absolument pas la prétention de dire qui doit développer pour quoi.

            Ce qui me gonffle, c'est la pseudo-morale de ceux qui veulent inciter les développeurs à ne pas développer du libre pour Windows, qui prétendent donner une ligne de conduite pour forcer les utilisateurs à passer sous linux. C'est du lobbying sectaire. Chacun est libre de faire ce qu'il veut, mais les arguments énoncés contre le développement multi-plateforme inculant windows ne sont ni judicieux ni progressistes.
            • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

              Posté par . Évalué à 0.

              Je ne vois pas le rapport entre

              "inciter les développeurs à ne pas développer du libre pour Windows"
              et
              "pour forcer les utilisateurs à passer sous linux"

              Qui a parlé de forcer ? on va leur tapper dessus ?

              Libre à l'utilisateur de choisir entre un système libre ou propriétaire, une mixité n'a aucun intérêt, sauf pour ceux qui utilise des logiciels libres en les voyants comme de vulgaires freeware et c'est bien souvent le cas..

              On ne force personne.. mais ce n'est pas en apportant de l'eau à l'autre moulin que les choses peuvent changer.

              Certain traite souvent RMS d'intégriste, si ça avait été de moi, j'aurais mis une clause interdisant du code GPL de tourner sous un OS non libre.

              Ce n'est pas qu'une histoire de logiciel tout ça.. c'est deux mondes qui s'affrontent et qui n'ont rien à faire ensemble, et à force d'être trop gentil, en général, on se fait bouffer..
              • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                Posté par . Évalué à -1.

                j'aurais mis une clause interdisant du code GPL de tourner sous un OS non libre.

                mouuuuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaaarf
                la liberte d'utilisation, tu la roule en pointe et tu te la met au cul si j'ai bien compris?
                idem pour la liberte de modification?

                c'est quoi la prochaine etape, interdire la redistribution et cacher les sources?
                ptin c'est pire qu'au bistrot en bas de chez moi ici..

                c'est deux mondes qui s'affrontent et qui n'ont rien à faire ensemble
                ah oui, l'histoire du complot des chinois du fbi, c'est la guerre bonhomme, prend ton fusil et en marche!!!

                kra, proprio au taff, libre chez lui qui n'a vraiment pas l'impression de s'affronter lui meme..
                • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Arrête-moi si je dis une connerie, mais la GPL n'autorise pas à lier un logiciel sous licence GPL à une bibliothèque non libre, sauf si celle-ci fait partie du système d'exploitation. push veut juste enlever cette exception, ce qui ne me paraît pas incohérent (en plus, va savoir ce qu'on doit considérer qu'il fait partie de l'OS).
                  • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    Cette clause est de toute facon completement débile.

                    Dire que linké du code GPL avec du proprio c'est pas grave si c'est la base de l'os, c'est du grand n'importe quoi!

                    On a fait chier les gens de kde avec qt quand ce dernier était proprio, est ce qu'on fait chier les gens qui font du GPL sous windows parce que tout l'environnement de dev est proprio?

                    Perso, c'est une clause de la GPL que je n'aime pas du tout.
              • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                Posté par . Évalué à 1.

                une mixité n'a aucun intérêt

                C'est jsute ta vison des choses, je suis désolé mais tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez. Si pour toi ça n'a pas d'intéret d'attirer des utilisateurs vers le libre, alors ta version du libre est sans intéret.

                Les logiciels ne sont pas une fin en sois, Microsoft l'a bien compris: ce qui compte, c'est les standards de communication, les protocoles, les formats de fichiers.

                La force de Microsoft est de pouvoir, grâce à sa base installée, imposer des softs, et à travers ces softs, imposer des protocoles, des formats de fichiers propriétaires.
                Si le logiciel libre n'est pas capable d'enrayer cette dérive monopoliste de Microsoft, alors le logiciel libre n'a pas plus d'intéret que la collection de timbres de mon voisin pour le grand public.

                C'est maintenant qu'il faut agir, et ce n'est pas en ne touchant que quelques geeks développeurs initiés que le libre pourrait faire le poid.

                j'aurais mis une clause interdisant du code GPL de tourner sous un OS non libre.
                Heureusement pour le logiciel libre, il y a des gens avec plus de perspective que toi...
                J'ai l'impression que tu n'as pas compris grand-chose aux positions de Richard Stallman ni à l'esprit d'ouverture derrière le libre.
                • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je pense qu'avec le zozo plus haut et toi, nous ne parlons pas de la même chose, "attirer des utilisateurs vers le libre" ?

                  le seul et unique argument qui devrait les attirer c'est l'utilisation de logiciel libre, mais en réalité cette argument là est nul pour une grande partie des gens, ils n'en ont rien à foutre, le principal c'est que ça marche et que ce soit gratuit.

                  On ne va pas forcer les gens à être un peu plus libre si ils n'ont aucune conscience, ça n'a aucun sens et aucun intérêt.

                  Pour les perspectives du libre, si pour toi le but ultime de la chose se limite à un nombre d'utilisateur et à une part de marché, pour moi ça va un peu plus loin que ça ...

                  Et Stallman n'a jamais eut pour vocaction d'envahir le monde avec des logiciels libres tel un conquérant en convertissant de force les païens à son idéologie, il fait fait la promotion du logiciel libre et à lancé un projet pour offrire un système complet et libre ... mais le minimum c'est de le désirer quand même.

                  Et ce détail là de l'histoire il évidemment pas limité aux logiciels...
                  • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                    Posté par . Évalué à -2.

                    serieusement, le zozo, il te demande ce que tu fais de la liberte d'utilisation en interdisant explicitement d'utiliser un soft sur certaines plateformes?
                    • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      C'est d'abord une liberté du développeur, de pouvoir choisir les conditions d'utilisation de sa création, c'est se que fait la GPL, elle pose aussi des limites, tu n'as pas le droit de pomper du code GPL pour le redistribuer plustard un logiciel propriétaire.

                      On devrait peut-être jeter la GPL pour toi alors ? elle bride certaine liberté.
                      • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                        Posté par . Évalué à -1.

                        qui te parle de redistribution?
                        je parle de respecter la liberte d'utilisation pour l'utilisateur (payes ta phrase :))

                        toi tu propose d'interdire l'utilisation du soft sous certaines conditions, alors que la GPL a pour but de justement permettre a tout le monde d'utiliser le soft dans les conditions qu'il veut.
                  • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Pour les perspectives du libre, si pour toi le but ultime de la chose se limite à un nombre d'utilisateur et à une part de marché, pour moi ça va un peu plus loin que ça ...

                    Si tu parles d'éduquer les masses, il faut bien te dire deux chose:
                    - ça prend du temps, beaucoup de temps
                    - il faut se mettre à un niveau où l'interlocuteur est apte à comprendre.

                    Il ne faut pas espérer défaire en 2-3 ans des mentalités forgées en 25 ans...

                    Le fait est que si demain, le monde se retrouve sous le coup d'une victoire écrasante des standards propriétaires encombrés de brevets, le logiciel libre n'aura plus de sens car se sera un facteur d'exclusion, vu son incapacité à adhérer aux standards propriétaires et majoritaires, pour ses utilisateurs plutôt qu'un facteur d'émancipation...

                    Ce n'est pas en se repliant et en allant pas vers l'utilisateur avec des éléments palpables et compréhensibles que l'on pourra éduquer les foules.

                    La bataille pour le logiciel libre est déjà commencée, si on occupe pas du terrain maintenant pour se préserver un espace de liberté dans les standards de communication et d'interopérabilité, le logiciel libre ne sera que moins attrayant demain.
      • [^] # Re: ça dépend de l'objectif du logiciel libre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Donc d'un point de vu purement éthique, un logiciels libre sous windows, ca ne présente aucun interet.
        N'importe quoi.
        il vaut mieux être a moitié libre que pas libre du tout, non ? Si tu as une obligation de windows (genre une appli métier non portée), je vois pas pourquoi ça impliquerait une obligation de suite bureautique proprio.
  • # vitesse

    Posté par . Évalué à 6.

    A la vitesse ou les LL evoluent, je pense qu'on peut aller un poil moins vite pour porter les applis sous windows ou MacOS (faut pas l'oublier celui la, il est aussi proprio que l'autre...).
    On y gagne beaucoup car on elargit considerablement le champ de l'appli (son marche...) donc son utilisation donc sa renommee et aussi on y gagne en qualite avec des rapports de bugs plus nombreux.

    Ne pas oublier aussi qu'il existe d'excellents dev sous windows qui peuvent tres interesses par la philosophie du Libre, qu'ils entrent dans nos rangs n'est pas une mauvaise chose. Comme on dit dans la vie "normale", "la diversite est source de richesse"...

    Pour moi, se replier sur soi meme est la derniere idiotie a faire.

    Imbolcus
    A vot' service
    • [^] # Re: vitesse

      Posté par . Évalué à 2.

      Mais la question est : "est ce que les gens sous windows voit le libre comme le libre ou simplement comme un moyen de ne pas payer xyz ?"
      Certains le verront comme le libre et tenterons de s'y interesser; mais ce genre de personnes ; curieuses par nature ; si'nteresseront aussi a linux tot ou tard je pense.
      d'autres (et j'ai bien peur la majorite quand j'en parle a des windowsiens ; a vrai dire, souvent, plus ils se sentent "bon" dans windows ; plus ils s'en foutent du libre) trouve juste que firefox c'est mieux que ie parcque tabbing etc...
      Mais quand on leurs propose d'utiliser jabber a la place de msn : sacrilege; limite je me fais pas lyncher si je dis que j'ai pas de msn ...

      Bien entendu c'est qu'une experience personnelle mais j'ai peur qu'elle soit generalisable (bien que j'espere que non ;))
      • [^] # Re: vitesse

        Posté par . Évalué à 3.

        la question est : "est ce que les gens sous windows voit le libre comme le libre ou simplement comme un moyen de ne pas payer xyz ?"

        En fait, la question ne se pose même pas pour le particulier qui n'a pas été éduqué aux grands principes du logiciel libre.
        Pour le non-informaticien, le seul avantage tangible du logiciel libre est sa "gratuité" (encore que "libre" n'est pas incompatible avec "payant")... et encore, avec les habitudes de piratage présentes chez pas mal d'utilisateurs, la gratuité n'est même pas un argument.

        Faut-il pour autant baisser les bras?
        Est-ce qu'on change les mentalités en s'isolant?
        Quel est le but ultime? Le progrès pour tous ou la domination? La liberté ou une liberté?

        Pour ma part, je fais des petits projets libre sous windows et sous linux et je ne compte pas m'arrèter.
        • [^] # Re: vitesse

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          >Pour ma part, je fais des petits projets libre sous windows et sous linux et je
          >ne compte pas m'arrèter.

          Si ca ne dérange pas ton éthique de coder avec des librairies proprios, tant mieux pour toi ;)
          • [^] # Re: vitesse

            Posté par . Évalué à 1.

            Ca ne me dérange absolument pas d'utiliser des librairies et des API's proprio tant qu'elles sont liées dynamiquement et qu'il n'y a pas d'incompatibilité de licence, quand on est pro, on ne peut pas toujours faire sans.

            Sinon, franchement, arrète un peu ton char avec tes histoires d'éthique, tu ne sais même pas de quoi tu parles.

            Pfff quel donneur de leçons...
    • [^] # Re: vitesse

      Posté par . Évalué à 1.


      A la vitesse ou les LL evoluent, je pense qu'on peut aller un poil moins vite pour porter les applis sous windows ou MacOS (faut pas l'oublier celui la, il est aussi proprio que l'autre...).


      Mac OS auss proprio que Windows ?
      Tu ne dois pas être très bien informé, car chez moi mon MacOS X est rempli de logiciel libre (cups, gimp-print, samba, apache...) va faire un tour sur le site des developeurs d'apple, tu verras un bon nombre de logiciels libres dans les sources disponibles. De plus, si MacOS était aussi proprio que Windows, il n'existerait pas opendarwin (http://www.opendarwin.org/)(...) ou gnu-darwin (http://www.gnu-darwin.org/).(...) Je n'ai pas testé le premier mais il me tente vraiment beaucoup, gnu-darwin j'ai un peu de mal a savoir si le projet est mort ou non. La seule chose qui n'est pas libre dans MacOS c'est la couche graphique, elle est super mais elle bouffe des ressources inutiles a mon gout car elle utilise la 3D de manière générale. Si MacOS ne te plait pas très bien, change d'OS mets un opendarwin qui utilise le même noyau que MacOS. Je doute que tu puisses changer d'OS tout en gardant le noyau windows...
      • [^] # Re: vitesse

        Posté par . Évalué à 5.

        ça apporte quoi Darwin par rapport à un *BSD ou un GNU/*? Rien.

        Les cartes Airport Extreme dans les portables ont un driver libre? Non

        Est-ce que le connecteur est un connecteur miniPci standard? Non (AE: http://pc.watch.impress.co.jp/docs/2003/0108/airmac2.jpg(...) miniPCI: http://www.smartm.com/binary/photo/MiniPCI.jpg(...) )

        Est-ce qu'il y a des cartes avec un connecteur AE et des puces supportés en GPL? Non

        Est.ce que Cocoa, Carbon, Aqua et autres sont libres? Non

        Est-ce que les logiciels Cut, Quictime, i Quelque choses sont libres ou ont été portés sous des OS libres? Non

        Bref Apple profite du LL pour enrichir sa logithèque, y apporte quelques patchs et rapports de bugs. Mais ça reste un OS proprio sur du matos proprio.
        • [^] # Re: vitesse

          Posté par . Évalué à 8.

          Et à l'inverse :
          - est-ce que Apple a forké Konqueror ? OUI : http://lists.kde.org/?l=kfm-devel&m=110314275104540&q=p3(...) (bon c'est pas le plus grave)
          - est-ce que Apple pousse aux DRMs partout : PDF, iTunes, ... : OUI
          - est-ce que Apple a fait en remerciement de ce que lui a apporté le LL le forcing pour faire passer les brevets logiciels en Europe ? OUI

          Bref, autant les utilisateurs de mac sont souvent plutôt sympas et ouverts, autant la société Apple ne vaut pas beaucoup mieux que Microsoft.
        • [^] # Re: vitesse

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les cartes Airport Extreme dans les portables ont un driver libre? Non .... Est-ce qu'il y a des cartes avec un connecteur AE et des puces supportés en GPL? Non

          La, la raison n'est pas forcément une raison proprio, mais le chip est capable d'émettre/recevoir sur des fréquences réservées a l'armée, donc le constructeur ne peux pas releaser les specs et fournit un driver closed qui ne peut pas faire ce genre de choses... -> http://ubuntuforums.org/archive/index.php/t-862.html(...)
          • [^] # Re: vitesse

            Posté par . Évalué à 1.

            Je connais l'argument, seulement RaLink est capable de fournir des drivers GPL, Prism a réussi à fournir un firmware pour communiquer avec leur boîte noire, Les modèles 11b n'avaient pas ce problème.

            Le chip est capable d'émêtre et de recevoir. La belle affaire! J'ose espérer que l'armée n'est pas assez bête pour faire des communications non cryptées. Donc on peut imaginer que ça perturbe "leurs ondes". Mais si c'est le but, un micro-onde mal isolé fait très bien l'affaire. La protection par l'obscurité ne tient pas éternellement. Et libre à Apple ou à Broadcom de livrer un driver binaire pour Linux et *BSD PPC. Certes ce ne serait pas libre, mais les plus pragmatiques s'en accomoderaient. Si Apple et Broadcom accroissent leur marché, ils peuvent espérer vendre plus, c'est quand même leur but.

            Et comme je l'ai dit, l'interface AE n'est pas compatible avec l'interface miniPCI, et ça, c'est de l'entière responsabilité d'Apple, car Broadcom sait faire des cartes miniPCI ( qui sont utilisable avec le NDIS-Wrapper sur plateformes x86). Apple a vérouillé le marché pour son OS. Les gens réfléchissent à 2 fois avant d'investir dans une clé USB ou un passerelle wifi à plugger sur le port ethernet.
            • [^] # Re: vitesse

              Posté par . Évalué à 3.

              enfin l'excuse des militaires c'est juste ca : une excuse.
              Il existe des cartes pci (sans doute pas de drivers sous linux ) qui permettent de recuperer a peu pres n'importe quel onde dans une gamme de frequence 1 Mhz à 4 Ghz je crois (je trouve plus le site).
              Je sais pas si elles sont autorisees en france par contre (scanner toussa)
  • # je suis contre

    Posté par . Évalué à 0.

    Je pense que le portage des logiciels libres sous windows ne fait que renforcer le monopole de Microsoft. Dans la mesure ou pour l'utilisateur final, le plus important ce sont les applis, pas l'OS. De plus je trouve qu'il y a un mélange des genres qui ne favorise pas linux et ça m'énerve grave que les windowseux profitent des logiciels libres alors qu'ils devraient chaque jour s'enliser un peu plus dans le béton Microsoft avec IE, outlook et autres virus.
    Bonne journée.
    • [^] # windoze saimal, linusque sébien

      Posté par . Évalué à 4.

      "L'argument de choc" consistant à proner le libre en racontant que Ms Windows c'est pourri, c'est pas libre, et GNU/Linux c'est bien, c'est libre, j'ai le code source [tu developpes d'ailleurs avec ce code ouvert ?] est largement dépassé. Il est meme digne de la maternelle.

      Faire preuve d'ouverture d'esprit en ce qui concerne le portage de libre vers proprio est un argument plus mature, plus défendable. Il permet en outre de faire une sorte de démonstration du concept d'ouverture. Un exemple [un brin utopiste]: "Ton OOo plante sur telle fonction, tu peux faire une remontée d'informations aux developpeurs. Si ton probleme est réel, d'ici une à deux semaine ce sera corrigé. Et maintenant c'est ton Outlook ? Bah peut-être dans un mois, si c'est pas trois".

      Le portage peut également être stratégique. Imaginons un KDE sous MS Windows. L'utilisateur s'habitue à ce nouvel environnement. Maintenant on lui change son OS proprio vers un OS libre, en conservant l'environnement KDE. Quelle est la différence pour lui ?
      Evidemment c'est large raccourci, il aura fallu en plus de lui mettre KDE, l'initier à OOo, à thunderbird ou evolution, etc ...
      • [^] # Et les jeux ?

        Posté par . Évalué à 1.

        ça m'étonnerai quand même beaucoup qu'un utilisateur windows change d'OS du jour au lendemain, car même si l'interface reste la même, les anciennent applis "windows" qu'il utilisait ne tourneraient plus !!

        Bon, on peut se dire qu'il a qu'à pas en utiliser, ou passer par wine/crossover, mais comment faire pour les Jeux ?.
        Même si des portages existent, pour l'utilisateur lambda, c'est pas évident...

        ;-]
        • [^] # Re: Et les jeux ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Evidemment en ce qui concerne le particulier qui chez lui s'est acheté un ordinateur et joue dessus, ca pourrait poser des problèmes. En entreprise par contre, si on applique une politique d'éducation des utilisateurs, c'est dire leur expliquer, leur enseigner et les former, c'est tout d'un coup plus "facile".
          Encore faut-il que le service informatique ne se prenne pas pour dieu le pere et ne traite pas ses utilisateurs de mains palmées et d'ignares.

          En ce qui concerne les jeux, le facteur bloquant vient de certains type de jeux intéressants uniquement sur ordinateurs. Vu la politique engagée des fabriquants de console, je pense que d'ici quelques années, ces barrieres consoles-PC tomberont et qu'avoir un ordinateur pour jouer uniquement sera obsolete.
        • [^] # Re: Et les jeux ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Il n'y a qu'un seul jeu valable sur cette planète, et il tourne parfaitement sous Linux (bon, il est proprio, mais quand on a un vice...) : Enemy Territory :)
          • [^] # Re: Et les jeux ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            entierement d'accord!!!! (sauf que depuis mon update en 2.60 j'ai plus le son mais bon....)
          • [^] # Re: Et les jeux ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Rhaaa !
            Non, c'est Nethack voyons, que d'hérésie !
            Repens-toi, flagelles-toi, fais pénitence infame pêcheur !
            Cesse de répandre ton fiel, et accepte la vraie foi, Nethack, LE jeu.
            D'ailleurs, il tourne même sous VMS, alors hein, il est pas imparable mon argument là ?

            Non mais !

            Yth, You hit the floating eye, you are frozen, the leocrotta hits, the leocrotta hits, the leocrotta hits, the leocrotta hits, the leocrotta hits, you die...
  • # Et concrètement?

    Posté par . Évalué à 4.

    Je sais que c'est un débat d'idées et donc on parle de théorie, mais ce ne serait pas mal de parler un peu de concret pour voir si la théorie est un minimum en phase avec la réalité.

    Est-ce que le temps consacré au portage sous windows est du temps retiré à l'ajout de fonctionnalités pures? Il faut être de mauvaise foi pour répondre autre chose que OUI.
    Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux? NON.
    Est-ce que j'ai entendu parler de la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux? NON.

    Maintenant je ne connais pas la Terre entière donc je serais curieux d'entendre vos expérience personnelles. Certaines personnes ici disent que si il y n'avait pas de logiciels libres sous windows, les gens envisageant de migrer seraient obligés de tout plaquer du jour au lendemain : c'est archi-faux, 99% de linuxiens actuels (dont je fais partie) ont connu une période de transition, sous la forme du dual boot. Le dual boot est peu pratique et donne envie de n'utiliser qu'un seul OS. Alors certes il y a un bon taux d'échec pour la conversion à Linux, des gens préférant garder windows, mais ce taux d'échec me paraît 100 fois moins élevé qu'avec l'utilisation de logiciels libres sous windows.
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 1.

      Est-ce que le temps consacré au portage sous windows est du temps retiré à l'ajout de fonctionnalités pures? Il faut être de mauvaise foi pour répondre autre chose que OUI.

      Est-ce qu'il s'agit de _ton_ temps : NON.
      Est-ce que tu as ton mot à dire sur la façon dont les gens choisissent d'utiliser leur temps : NON.
      Les développeurs ne bossent pas pour toi. Il bossent sur ce qui leur plait. De quel droit leur demande tu de se consacrer à ce que _tu_ veux.

      Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux?

      Moi. J'utilisais Gimp sous Windows au début. Mais ça marche quand même mieux sous un *nix libre. Sous windows, on est obligé de passer par des couches opaques (genre GDI) pour que ça tourne. Les applis libres sous Windows, c'est un peu comme les applis windows sous Wine : Ca marche mais pas au top.
      • [^] # Re: Et concrètement?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé
        > des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux?

        moi aussi ... et suis content de les retrouver en mieux sous linux (le cas de gimp est plus que flagrant)
      • [^] # Re: Et concrètement?

        Posté par . Évalué à 2.

        Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux?

        Moi pareil...

        j'ai pourtant pas ma bossé sous linux, mais mon pc à la maison était sous windows, linux étant à l'époque, pour une utilisation destop, absolument sans intéret pour quelqu'un qui possède déjà Windows.

        Avec le temps OpenOffice est devenu un soft de qualité acceptable pour mes besoins, firefox est apparu.

        Maintenant la tendance a changé, je suis définitivement sous linux, mais je suis conscient que ce n'est pas encore le meilleur choix pour tout le monde... mais ça viendra peut-être.
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 2.

      Est-ce que le temps consacré au portage sous windows est du temps retiré à l'ajout de fonctionnalités pures? Il faut être de mauvaise foi pour répondre autre chose que OUI.

      On reste dans le domaine du libre, si quelqu'un veut faire ce travail et que ça lui plait, il le fait et il doit maintenir son code, ça ne force pas les autres dev qui continuent leur petit bonhomme de chemin... bon daccord c'est un peu théorique...

      Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux? NON.
      Est-ce que j'ai entendu parler de la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux? NON.


      Au niveau des particuliers et des utilisateurs non geek je suis daccord avec toi, néanmoins je pense que nombre d'entreprises ne feraient pas l'effort de migrer vers linux si elles ne pouvaient pas faire cette transition en douceur (rien que pour pouvoir répartir les couts dans le temps, les temps de formation...)
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense que tu te situ trop sur les particuliés. Regarde dans l'etablissement ou je travail, tranquillement on à changé les habitude de travail d'un secretaria, Eudora vers Thunderbird, IE vers Firefox, MS Office vers OOo, le tout sans vagues... Quelques test avec Wine pour les applis exotique. Et la transition vers Linux c passée sans trop d'encombres.
      De même le dual boot pour les étudiants leurs fait retrouver les mêmes logiciels sous deux OS, dont l'un est plus stable que l'autre. Le choix est vite fait.
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 3.

      Maintenant je ne connais pas la Terre entière donc je serais curieux d'entendre vos expérience personnelles.

      Les réponses que tu pourras obtenir en commentaires ici seront statistiquement biaisées. Les rares personnes qui sont passées à Linux après avoir utilisé quarante logiciels libres sous windows sont là pour te répondre que "oui, ca marche", tandis que les 30 000 000 de gens ayant téléchargé Firefox et étant restés sous windows sont sur d'autres sites ;-)

      Pour ma part, j'ai passé ma famille sous Linux aprés leur avoir fait utiliser seulement mozilla, et à peine OpenOffice.org, et ca c'est très bien passé. Les gens ont horreur de changer leurs habitudes tout le temps, je pense qu'il vaut mieux avoir un changement net pour que les choses soit claires, puis de la stabilité après. (Pour la même raison, je les laisse toujours sous Mandrake et KDE, même si Ubuntu-sa-tue-sa-mère ou ca-y-est-Gnome-c'est-mieux-que-KDE-maintenant). Ca s'est très bien passé.
      • [^] # Re: Et concrètement?

        Posté par . Évalué à 0.

        Je m'intéresse à linux depuis longtemps, mais je n'est pas encore fais le grand saut. Jamais réussi à tous faire marcher du premier coups, faute de temps. Mais cela fais un petit moment que je "m'habitue" au logiciel libre sous windows. Et j'ai décidé de faire le grand saut complet très bientôt, donc toutes les habitudes prises avec sous windows me seront une aide. Le portage complet de KDE par exemple peut être une aide, même si cela peut avoir des effets secondaires malheureux.
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 5.

      De nouveau, on se retrouve dans une considération politique qui vise plus à conquérir des parts de marché que de vraiment faire avancer les applications.

      Est-ce que c'est vraiment faire avancer le monde que de vouloir forcer les gens à installer Linux pour avoir accès aux applications "libres"?

      De plus, la guerre avec microsoft n'est pas une guerre au niveau de l'OS, mais clairement une guerre au niveau des standards, des API's et des frameworks: pour Microsoft, Windows est une source de revenus, mais surtout un véhicule pour propager ses propres protocoles, ses propres méthodologies propriétaires au détriment des vrais standards.
      Un portage de KDE est un pas en avant pour attaquer microsoft sur son propre terrain en offrent aux utilisateurs des applications basées sur un environnement non contrôlé par Microsoft sans les effrayer à l'idée de devoir bidouiller.

      Si firefox n'existait pas sous Windows, Microsoft pourrais continuer à laisser pourrir le web pour mieux pouvoir le remplacer par ses nouveaux frameworks..
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      "99% de linuxiens actuels (dont je fais partie) ont connu une période de transition, sous la forme du dual boot."
      C'est sûr, mais au moment du dual boot, on aura d'autant plus envie de choisir Linux qu'on aura des applications auxquelles on est déjà habitué... (je parle par expérience personnelle, j'en suis à cette transition, et le fait de ne pas avoir à réapprendre à utiliser OpenOffice, Firefox ou GIMP parce que j'y suis déjà habitué sous Windows me facilite grandement les choses...)
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 4.

      >Est-ce que le temps consacré au portage sous windows est du temps retiré à l'ajout de fonctionnalités pures?

      Certes mais c'est du temps consacré à rendre l'application portable et donc portable vers d'autres OS libres.

      >Est-ce que je connais la moindre personne ayant utilisé des logiciels libres sous windows puis étant passé sous Linux? NON.

      Et moi j'en connais plein dont la mère Michu, le boulanger du coin et le voisin d'en face. C'est bien de raisonner sur des exemples, mais il faut que ce soit pour illustrer un propos pas pour être utilisé comme une preuve statistique.

      Plus sérieusement, c'est la démarche que j'ai eu: avant de passer à Linux, je savais que j'aurai une période de transition en dual boot. Je me suis donc installer les mêmes logiciels sur mes deux OS (Mozilla, OOO, GAIM...). J'ai ainsi abandonné Windows petit à petit et puis, lorsque j'ai arrêter de booter sur cet OS, je me suis installer une configuration plus alternative avec Ion3 comme WM par exemple.
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      remarque, Windows est installé de base (quoi de la vente forcé ?) sur un PC, et les utilisateurs peuvent installer leurs softs habituels (piratéou pas) comme ils veulent. Si tout leurs softs c'est du KDE, ils ne verront pas d'inconvénient a avoir un Linux pré-installé dessus (et pour moins cher ;)
    • [^] # Re: Et concrètement?

      Posté par . Évalué à 1.

      historiquement, j'ai toujours tenté de porter (compiler/tester/deboguer dans la mesure du possible) mes bidules sur des plateformes exotiques parce que...

      ça me permet de trouver des bugs ! surtout pour des histoires de pointeurs, des programmes qui semblent marcher mais plantent mystérieusement... rien que compiler avec autre chose que gcc est souvent instructif.

      et ça, depuis 1994 :)

      le reste, c'est de la branlette politico-idéologique.

      dans le pire des cas, c'est aux preneurs de décisions de décider, alors comme tout ça n'est pas exactement une démocratie, que le droit à la parole ne signifie pas droit de vote, à l'utilisateur de mériter ce dernier. sinon il va rester dans le rôle d'un bloggueur aigri ou d'une Eugenia de base, sans aucun intéret ni valeur ajoutée.
  • # tu pisseras du code, mon fils !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    je comprends pas la problématique de ce débat, le choix doit se faire par les développeurs, si y'a que 2 personnes qui veulent porter KDE pour windows, la question ne se pose pas, si au contraire, il y en a des milliers, bah la question ne se posera pas non plus :-)

    Je n'aime pas trop cette mentalité qui consiste à obliger quelqu'un a faire quelque chose parce qu'on estime que ce qu'il fait est juste ou pas.

    Par exemple : GCompris. L'auteur ne veut pas se faire chier à porter son appli pour windows et c'est très bien, il veut se faire rémunerer pour pondre des binaires, c'est très bien aussi. Si quelqu'un d'autres veut faire les binaires gratuitement, qu'il le fasse, si quelqu'un d'autres veut produire des binaires, les graver et vendre des boites avec le CD dedans, c'est bien aussi (c'est ce que font Redhat et consort), si quelqu'un veut faire la même chose gratuitement, c'est bien aussi.
  • # Deux perspectives s'affrontent

    Posté par . Évalué à 5.

    Je n'ai pas lu exhaustivement tous les commentaires postés dans cet article, mais j'y retrouve la même sorte "d'incompréhension" qu'entre Aaron et Kurt.
    Sans être péjoratif, je dirais que l'un (Aaron) a un point de vue de développeur, utilisateur éclairé de l'informatique, sensible aux diverses problématiques de licence, de liberté, etc.
    L'autre (Kurt) a une approche plus entreprise, comme le démontre les quelques exemples qu'il cite.

    Aaron a pour une part raison, mais seulement sur un ensemble restreint des utilisateurs : les utilisateurs/développeurs, ceux qui choisissent (donc qui se posent des questions).

    Ce qui m'a étonné c'est qu'en lisant le Blog d'Aaron, j'étais d'accord avec lui et je m'identifiais à ses arguments. Puis en lisant la réponse de Kurt, j'ai aussitôt compris les limites du point de vue d'Aaron, et je suis tombé d'accord avec Kurt.
    (certains vont dire que je suis comme un mouton et donne raison au dernier qui parle ;-)

    Le point de vue d'Aaron est juste mais ne concerne pas la totalité des utilisateurs de l'informatique aujourd'hui.

    En aparté, sur la disponibilité des ressources évoquée dans chacun des textes, il ne faut pas perdre de vue que les contributions aux logiciels libres sont volontaires. Donc si certains décident de porter des applications sur Windows, ça ne va pas (statistiquement) diminuer l'effort de développement pour les autres plateformes. Je pense même que certains développeurs Windows pourront être conquis par ce mode de développement et contribuer à leur tour aux LL.

    Bon, je vous laisse, il faut que je retourne bosser...
    • [^] # Re: Deux perspectives s'affrontent

      Posté par . Évalué à 4.

      Exact.
      Tout le monde parle de l'« utilisateur de windows » qui passerait ou non au libre (plus ou moins facilement) avec ou sans le portage.
      Mais en fait, chacun a sa propre vision de cet « utilisateur » :
      - le développeur ;
      - le joueur ;
      - l'utilisateur actif (celui qui, au minimum, se débrouille pour installer un prog.) ;
      - l'utilisateur « passif » (qui ne fait que se servir des logiciels, comme en entreprise p.ex.) ; etc.

      En fait, chacun calque ce terme sur son expérience perso : l'« utilisateur de windows » est alors le « moi d'avant » ou mes parents, mes amis, mes collègues...
  • # Mon avis de développeur.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    En tant que développeur d'une application KDE, je suis POUR le port des applications KDE pour MS Windows

    Si quelqu'un utilise mon programme, que ce soit sous Linux, ou sous MS Windows, ou autre, peu importe vraiment.
    Ce qui compte c'est que il utilise mon application, et ça me fera plaisir.

    Si mon application tourne sous MS Windows, ça fera un très grand nombre d'utilisateur en plus (Il y a une réelle demande). Et je serais d'autant plus ravi.

    Mais je ne ferais cependant (probablement) pas le port moi même.

  • # KDE sous win ??

    Posté par . Évalué à -6.

    J'ai cru que c'était une blage mais non.
    J'essaie de m'imaginer la "légèreté" d'un tel couple sur nos pauvres bécanes: XP et K.
    Intel a déjà annoncé l'itanium 128 - 6 Extreme Edition à 1Go de cache ?
    Non parce que là pour faire tourner la sauce, c'est presque le minimum vital.
    Enfin, l'avantage là dedans c'est que ça va démocratiser le quadri-proc à la maison...
    Notez bien que j'utilise KDE (??) mais optimisé pour ma gentoo (Aaahh), du coup c'est beaucoup plus jouable.
    Et bientot un emerge sous win ? :)
  • # Discrimination positive

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour GCompris (http://gcompris.net),(...) j'ai choisi de faire de la discrimination positive. C'est à dire la version windows c'est bien pour faire connaître le projet et le monde du Libre aux windowsiens. Par contre, ne surtout pas les conforter dans leur erreur en leur offant un équivalent de la version GNU/Linux. Par equivalent, j'entend technique (même niveau de fonctionnalité) ou commercial (même prix, même support).

    J'ai trouvé la solution de faire la version windows payante et distribuée sous la forme d'un demoware (tout en restant libre).

    Après un an d'expérience, je suis assez content du résultat. On trouve même des sites généralistes reprendre mon argumentation comme par exemple sur ce site ou ils précisent "En effet, le créateur de ce jeu encourage vivement les utilisateurs à utiliser la version Linux. "
    http://telechargement.linternaute.com/fiche/5361/2/gcompris/(...)

    J'ai le sentiment de faire connaître GNU/Linux et peut être le Libre à travers cette démarche car les utilisateurs savent qu'ils payent (au sens concrêt du terme) leur attachement à windows.
    • [^] # Re: Discrimination positive

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Bruno. Elle ressemble à ce que Microsoft a fait avec Borland par exemple : Le compilateur Borland fonctionnait bien mais Visual C++ fonctionnait mieux car il utilisait des API non documentées. Le résultat a été un abandon de Borland.

      Ici, nous pouvons imaginer que la version Windows subisse de petites brimades : elle sort plus tard, elle est limitée, elle est payante... Ce sont des critères suffisant pour que les utilisateurs de ces logiciels aillent les essayer sous Linux. On peut aussi porter le coup décisif : maintenant que vous êtes habitués à ce logiciel, sachez que la prochaine version n'est disponible que pour Linux.

      Ces pratiques sont dignes de Microsoft, mais pourquoi avoir des scrupules envers une entreprise qui n'a ni scrupules ni éthique ?
      • [^] # Re: Discrimination positive

        Posté par . Évalué à 7.

        > Ces pratiques sont dignes de Microsoft, mais pourquoi avoir des scrupules
        > envers une entreprise qui n'a ni scrupules ni éthique ?

        Parce que j'estime qu'on vaut mieux.
        Je pense que la philosophie Libre et la motivation qu'elle genere sont suffisament puissantes pour eviter ce genre de pratique.
        Et que la qualite intrinseque des outils libres et leur mode de developpement se suffisent a eux meme pour casser n'importe quelle barriere concurrentielle, diffamante voire meme juridique.

        Imbolcus
        A vot' service
      • [^] # Re: Discrimination positive

        Posté par . Évalué à 10.

        Ces pratiques sont dignes de Microsoft, mais pourquoi avoir des scrupules envers une entreprise qui n'a ni scrupules ni éthique ?
        Parceque la victime première, c'est l'utilisateur dans ce genre de guéguerres mesquines.
        • [^] # Re: Discrimination positive

          Posté par . Évalué à 2.

          c'est la premiere fois ou presque qqn parle des utilisateurs qui sont quand meme les premiers concernes...

          je pertinente...

          Imbolcus
          A vot' service
      • [^] # Re: Discrimination positive

        Posté par . Évalué à -1.

        Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Bruno. Elle ressemble à ce que Microsoft a fait avec Borland par exemple : Le compilateur Borland fonctionnait bien mais Visual C++ fonctionnait mieux car il utilisait des API non documentées. Le résultat a été un abandon de Borland.

        Arretes de raconter des conneries sur le dos de MS ou alors prouves les.

        C'est super gonflant de te voir te plaindre du FUD de MS alors que tu fais exactement la meme chose regulierement sur ce site.

        il est extremement simple d'intercepter tous les appels de fonction fait par un executable dans une libraire, donc te gene pas, montre nous ces API (ce que tu n'arriveras pas a faire vu qu'ils n'existent pas) ou alors arretes de sortir ton FUD.
        • [^] # Re: Discrimination positive

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sans parler l'API non documenté, tu admettras quand même qu'il est beaucoup plus facile aux devs de MsOffice d'intégrer une nouvelle fonctionalité de VisualStudio (ou .NET, ou autre), car les développeurs sont dans la même boîte, voir carrément dans le batiment d'a-coté.

          Par exemple, je ne compte plus le nombre de fois j'ais vu "msvcrt.dll" être mis à jour sur une Windows suite à une installation d'un softs MS, alors que le soft concurent sortant à la même date n'en avait pas besoin. La nouvelle version du soft MS avait besoin des toutes dernières fonctionnalités (ou des toutes dernières corrections de bugs) des libs standards MS, alors que le soft concurrent n'en n'avait pas besoin (car il n'utilisaient pas ces dernières fonctionnalités).

          Un exemple concret :
          - 1997, et l'installation de MsOffice 97 sur un Windows 95 contenant déjà un Visual studio et un Office 95: msvcrt.dll est mis à jour. Rien d'anormal à ceci.
          - a la même date, installation sur un autre Windows 95 du dernier pach pour visual studio (visual studio est déjà installé bien sur) : msvcrt est lui aussi mis à jour.
          - sur les 2 machines, c'est la même version de "msvcrt.dll" qui est installé.

          Conclusion : MsOffice utilise les toutes dernières fonctionnalités de Visual Studio, fonctionnalités qui ne sont disponible qu'avec le dernier patch pour cet environement. Donc les devs de MsOffice ont pu avoir accès à ces nouveautés en "prime time", alors que les developpeurs d'applications concurrentes ne les avaient pas encore dans leur Visual Studio..
          • [^] # Re: Discrimination positive

            Posté par . Évalué à 1.

            Sans parler l'API non documenté, tu admettras quand même qu'il est beaucoup plus facile aux devs de MsOffice d'intégrer une nouvelle fonctionalité de VisualStudio (ou .NET, ou autre), car les développeurs sont dans la même boîte, voir carrément dans le batiment d'a-coté.

            Ca oui c'est un fait evident.

            Conclusion : MsOffice utilise les toutes dernières fonctionnalités de Visual Studio, fonctionnalités qui ne sont disponible qu'avec le dernier patch pour cet environement. Donc les devs de MsOffice ont pu avoir accès à ces nouveautés en "prime time", alors que les developpeurs d'applications concurrentes ne les avaient pas encore dans leur Visual Studio..

            Fausse conclusion...

            Le packaging d'Office prend la derniere version "release" de msvcrt.dll. Ca ne veut pas dire qu'Office a absolument besoin de la derniere version, ca veut simplement dire qu'ils ont toujours leur version a jour.

            Exemple simple :

            Un probleme de perf est corrige dans strcpy() par le team Visual Studio. Office va etre publie avec un msvcrt.dll qui a ce correctif, ca veut pas dire qu'Office a _besoin_ de ce correctif.
            • [^] # Re: Discrimination positive

              Posté par . Évalué à 2.

              Je ne vois pas en quoi ce qui a été dit juste au-dessus est une fausse conclusion. Il prouve juste que les développeurs MS ont accès à la dernière release avant les autres. Après qu'ils s'en servent ou pas, ils font comme ils veulent.
        • [^] # Re: Discrimination positive

          Posté par . Évalué à 1.

          il est extremement simple d'intercepter tous les appels de fonction fait par un executable dans une libraire
          Et si cette fonction est inline, ou si c'est une macro ?
          • [^] # Re: Discrimination positive

            Posté par . Évalué à 2.

            Il est impossible d'avoir une macro ou une fonction inline cachee dans l'OS qui pourrait etre utilise par des applications vu qu'une macro c'est qqe chose qui est remplace texte pour texte au preprocessing avant la compilation de l'executable et q'une fonction inline est en gros recopiee a la compilation.

            Bref, tu n'as jamais de macros ou de fonctions inline reutilisables dans du code executable.
    • [^] # Re: Discrimination positive

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est de bonne guerre, après tout...

      ... perso, j'adhère pas... brider un soft pour forcer un utilisateur à changer d'OS, c'est proche du comportement de Microsoft...

      Mais bon, je veux pas non-plus donner de leçons, juste mon point de vue...
    • [^] # Re: Discrimination positive

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bonjour Bruno,
      Dans mon post quelques commentaires au dessus, je prenais justement ton exemple, mais j'ai avancé quelque chose sans certitude : si quelqu'un produit les binaires de GCompris pour windows, en a t'il le droit ? as t'il le droit de les distribuer gratuitement ? de se faire rémunerer à ta place pour ces binaires ?

      Axel
      • [^] # Re: Discrimination positive

        Posté par . Évalué à 2.

        La réponse est dans la license GPL...

        il a le droit de le faire, à condition de distribuer ses modifications...
  • # de mon coté

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    3615 mavie

    chez mes parents et ma soeur j'ai commencé à les convertir à Firefox, Thundebird et OpenOffice.org, pour le moment tout va bien, la prochaine étape sera un linux desktop, sans doute debian ou ubuntu, donc je trouve une bonne chose d'avoir des applis identiques pour leur simplifier la transition.
    0 / 1

    chez moi, j'ai un serveur linux donc pas de problème
    pour mon poste perso par contre j'ai un dual boot linux/windows et je suis presque toujours sous windows avec des applications libre car jouant de temps en temps j'ai la flemme de rebooter à chaque fois que je veux lancer WoW ou un autre jeu (j'aime pas Wine ;)
    et il est vrai que le fait d'avoir firefox/thunderbird sous windows ne me motive pas à rebooter sous linux quand j'ai fini de jouer.
    1 / 1

    au boulot pas le choix, j'utilise windows mais j'arrive à installer et utiliser firefox et d'autre outils libre de temps en temps et à l'occasion à les proposer à des collègues, donc c une bonne chose d'avoir ces applis dispo sous windows pour faire de la pub.
    1 / 2

    pour résumer je suis d'accords avec les 2 points de vue, tout dépends à qui l'on s'adresse, on ne peut pas mettre tous les utilisateurs dans le même panier et chaques arguments corresponds à différent utilisateur.
  • # Question ...

    Posté par . Évalué à 3.

    A votre avis, est ce que le portage sur WIN de php et Mysql très rapidement a été un facteur de prolifération non négligeable ?

    Voilà , à mon avis, un bon exemple de portage sur win très bénéfique.

    POur poursuivre dans la meme direction, je suis certain que postgres va bénéficier rapidement d'une meilleur difusion, grace à son portage sur win ....

    Tout le monde ne peux pas perdre beaucoup de temps à assimiler un OS comme Linux. Certain n'en ont peut etre pas envi, alorq ue d'autre n'en ont pas la possibilité (temps, travail, etc ...).

    Soyons libre, et etre libre, c'est aussi avoir la possibilité d'acceder a de bons logiciels sous une plate forme propriètaire.
    On peut etre sous windows et se servir de beacoup de logiciels libres et open source.
    • [^] # Re: Question ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pourquoi autant de personnes restent sur Windows ? Pour pouvoir jouer aux jeux vidéos, pour utiliser Office... Pour utiliser des applications spécifique à Windows !

      Si tout est sous Windows, pourquoi changer ? Il est vrai que cette plate-forme est réputé pour ses quelques bugs, mais il se peut que dans l'avenir les développeurs y feront très attention. Et alors ? Pourquoi changer si vous avez tout sous la main ?

      Il est vrai que l'idéologie est plus sympa sous Linux, cependant combien de personnes s'en préoccupent ? Je suis contre. Est ce que Windows cherche à être un poil compatible avec les autres systèmes ? Non, bien au contraire. Et pourtant, les développeurs Linux ont tout fait pour être utilisé en symbiose avec son concurrent Windows.

      Pourquoi programmer des logiciels libres pour un système propriétaire qui ne fait aucun effort ? Pour avoir plus d'utilisateur ?

      Qu'est-ce que la puissance ? Rester debout au coin d'une rue et n'attendre personne.

      • [^] # Re: Question ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Par exemple, au boulot, on a une cinquantaine de serveurs web sous wintendo tournant des sites en asp, l'existence même d'un serveur web Apache sur Linux étant impensable dans cette boîte à la botte de MS.

        Pourtant, j'ai poussé php sur IIS,et maintenant que PHP est devenu un standard de-facto, avec la venue de PHP 5, il est sérieusement question de mettre en place des machines Linux pour les applications web en php...

        Sans l'ouverture de php et apache sur le monde win32, on ne serait même pas occupé à se poser la question sur la possibilité d'utiliser Linux pour des webservers
      • [^] # Re: Question ...

        Posté par . Évalué à 3.

        J'hallucine !!!

        La gueguerre entre Linux et Windows n'interresse que les passionnés et les professionnels. Surement pas l'utilisateur moyen d'un poste informatique.

        Que font les utilisateurs windows ?
        C'est super simple : Ils jouent, ils font leurs arbres généalogiquent, ils font leurs comptes, il tappent des lettres avec Word (récupéré au bureau), ils virent les yeux rouges sur les photos prises avec leurs appareils numerique, ils essayent de faire une page web (fastoche, depuis 5 ou 6 ans, c'est le dossier mensuel de chaque magasine dédié à l' Internet grand public, style netsurf et son super mega dossier de chaque mois : tout pour faire sa page ouaib), ils surfent, ils mattent des divX, ils mattent des DVDs, ils gravent des CD, il utilisent Emule, il balancent des mails ....

        Que font les utilisateurs passionnées ?
        Ils font tout ca (pas tapper), PLUS pleins d'autres choses.
        Ils optimisent leurs machine, ils codent, ils compilent des Kernels, il s'arrache les cheveux parce que la webcam n'est pas reconnu par le systeme ... ils passent beaucoup de temps à savoir pourquoi ca marche, et comment ca marche.
        C'est surement par vocation, ou par professionnalisme, mais passé 30 ans, c'est bien plus difficile de dire que c'est aprce qu'ils ont du temps de libre.

        Il faut rester réaliste, windows, c'est tourné utilisateur. Et on ne peut pas dire que ce soit le cas de linux ou de BSD. Ca c'est clair que ces OS sont terribles pour des serveurs, pour des machines de Pro. Mais pour le reste, c'est plutot à chier (désolé, c'est ma pensé).

        On parle de bug de microsoft, et c'est vrai qu'il y en a un paquet, cependant, qu'est ce qu'un bug ?
        Je serais tenté de dire qu'un bug existe à partir du moment ou quelques chose ne se passe pas comme prevu.
        Qd une personne n'arrive pas à installer un modem USB, configurer un scanner, imprimer un fichier texte, faire joujou avec sa webcam, au niveau utilisateur, c'est un bug : je fais ce qu'on me demande, mais ca ne marche pas ...
        Tout le monde n'est pas capable de se transformer en ingenieur pour faire marcher son ordinateur.
        Il faut aussi comprendre qu'un utilisateur lambda se met à transpirer dès qu'on parle de formater un HD, et de reinstaller windows (Et oui, on en est là, j'ai personnellement installé la plupart des PC de ma famille, y a de l'experience derriere tout ca). C'est deja difficile d'apprendre a utiliser un ordinateur, meme sous windows, je pense que s'attaquer à Linux n'est pas la meilleur solution.

        Biensur, l'idéologie de linux est sympa. Elle arrive a guider bcp de gens, mais bcp de passionnés. Quasiment uniquement les passionnés. Ma femme, ma mere, mon frere ... Ils se moquent bien de linux et de windows. Leurs besoins, se sont des besoins d'utilisateurs, pas d'ingenieurs.
        Ils sont presques incapable de voir la difference entre IE et Mozilla. Pour eux, c'est presque pareil ...

        Biensur, tous les efforts pour rendre linux conviviable sont enormes, et je les soutients. Il y a une armé de mecs qui passent des nuits à coder des applications toujours plus ingénieuses et stables. Mais ca ne change pas le fait que windows a déjà mis une couche d'abstraction entre l'IHM et le systeme. Sous Linux et BSD, ce n'est pas le cas. malgré tous les efforts, c'est toujours aussi difficile de configurer certaines choses. la ligne de commande fait peur, il ne faut pas le nier.

        La chose est sure, c'est que je vais mettre plus de temps à intaller un linux, le configurer, et l'utiliser que Windows.
        Et c'est là la grande difference : le temps.

        Oui Linux est stable, BSD aussi. Ce sont de très bons systemes, mais pas encore "newbie-compliant" pour devenir une alternative à OuinOuin.

        Par contre, je ne vois pas pourquoi le fait d'utiliser windows interdirait au gens de profiter de logiciel libre. Pourquoi ne pourrais je pas utiliser Mozilla ? pourquoi n'aurais je pas eu le droit d'utiliser PHP et mysql ?
        Pourquoi dois je me passer de Gimp ?

        Je suis libre, je fais ce que je veux, j'utilise Windows parce que j'ai certaines raisons. J'utilise FreeBSD pour d'autres raisons.
        Mais chacun a ses objectifs et ses contraintes. Je ne peux pas obliger les gens à adherer à mes idées. SI mon but est de faire des logiciles ouverts, et redistribuables, je le fait pour les utilisateurs, pas pour l' OS.
        Et si je fais tourner mon soft chez l'ennemi, ca veut vraiment dire que je suis meilleur que lui. Je viens chatouiller la truite dans son etamps (qui est bien plus rempli que le miens).

        Tout ca, c'est une affaire de temps, de facilité, de rapport à l'argent et de convictions.
        Sans oublier que pour beaucoup de personnes, le choix Windows/linux/bsd n'existe pas : c'est imposé.

        Je suis un fervant defenseur du monde du libre, mais j'accepte que les autres n'aiemnt pas les meme objectifs/contraintes/opinions que moi.

        Librement votre.
        • [^] # Re: Question ...

          Posté par . Évalué à 5.

          Ca c'est clair que ces OS sont terribles pour des serveurs, pour des machines de Pro. Mais pour le reste, c'est plutot à chier (désolé, c'est ma pensé). Perso, je trouve que c'est un peu injuste de dire ça quand on voit les avancées de distributions comme Ubuntu... Et puis, du temps de DOS, la ligne de commande ne faisait pas si peur... Est-ce qu'entretemps les gens seraient devenus beaucoup plus cons?

          Sinon, je suis totalement d'accord avec toi...
          • [^] # Re: Question ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Du temps du dos, y avait peu (pas) de raison pour que ces personnes-là utilisent un ordinateur.
            Peu de loisirs numériques, pas de net,...
            Bref, dans un usage non professionnel, c'était uniquement pour les motivés ou déjà pour les jeux (Prince of persia & alone in the dark powah !!)
            • [^] # Re: Question ...

              Posté par . Évalué à 2.

              pour lancer les jeux, il fallait souvent passer par la ligne de commande...

              En tout cas, sous ubuntu, à moins de vouloir bidouiller, le mode graphique suffit largement. Et ceux qui bidouillent n'ont qu'à apprendre les commandes (logique non?)
          • [^] # Re: Question ...

            Posté par . Évalué à 4.

            Ragoutoutou, je ne connais pas la disto Ubuntu.
            Je vais l'essayer le plus rapidement possible.
            Mon aventure sous linux s'est borné à Mandrake, Redhat, Slackware et Debian.
            Je pense que linux a tout à gagner à se centrer vers les utilisateurs plus que la technique. Par contre, Linux doit absolument garder son coté "ultra custom" pour les pro et les passionnés.

            je ne desire pas etre injuste, mais je dois dire que la guerre de cloché Linux/Windows ne m'interresse pas vraiment, sauf si elle fait avancer la chose. Je me rend compte que bcp de gens reviennent à windows, un peu par la force des choses (travail, manque de temps ...). L'argument des bugs ne me touche meme plus, car Xp est très stable à mes yeux, et que FreeBSD refuse systematiquement de s'installer correctement sur l'une de mes deux machines chez moi.

            Mais par pitié, ne melangeons pas logiciels libres et sa philosophie, et Linux. Etre libre, c'est aussi avoir la liberté de choisir son OS, voir ses OS.

            Bon, je vais DL Ubuntu :))

            Pour la ligne de commande, je suis de l'avis de seazor :
            il y a 10 ans, quand on lisait gen4 ou joystick, on voyait a quel point configurer une carte graphique pouvait poser probleme.
            lancer un jeu etait souvent un jonglage entre les irq des cartes, de compatibilité video, de memoire ram, de bit et de copro arithmetiques. Pas mal se sont tournés vers les consoles pour jouer ...
            Pour bcp de gens, la question qui se pose :
            Pourquoi dois je me tapper des lignes de commandes, et des pavés de bouquins pour surfer, ecouter un mp3, imprimer une photo de ma nana ? Si OuinOuin permet de le faire en 5 minutes ?

            N'empeche que j'aimerais bien voir tourner KDE sur Win, et je suis sur que je suis capable de l'adopter sur ma bécane chez moi.
            • [^] # Re: Question ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Quand on ne veut pas s'embêter avec le système, quelle idée de jouer avec FreeBSD, on peut utiliser Ubuntu, mais pour la plupart des machines Mandriva LE2005 (que je suis en train de charger) devrait être un cran au dessus si j'en juge par la cooker qui lui est actuellement pratiquement identique.
              • [^] # Re: Question ...

                Posté par . Évalué à 3.

                Simplement, monsieur Jarillon, parce que cela fait parti de mon metier, que de toucher à des OS.
                En plus de cela, je suis aussi un passionné.
                Donc, j'appartient au marché de niche que representent les passionnées. Sauf que ... je n'ai plus le temps pour essayer de plugger ma webcam, etc ...
                Ma freeBSD est la justement pour que je puisse ameliorer certaines de mes connaissances. Elle fait tourner aussi quelques serveurs.

                C'est un parfait complement à windows (ou si tu veux, windows est un parfait complement).

                Je suis curieux de voir ce que donne une distro simple à utiliser, basé sur debian, qui plus est. C'est avec un esprit de découverte que j'ai DL Ubuntu.

                Quand à Mandriva, par defaut, je suis contre un systeme d'aide enb ligne payant, c'est pour cela que je prefere ne pas m'en quiper, meme si je trouve que mandrake est plutot une bonne distro, orienté debutant, mais qui peux satisfaire les passionnés aussi.

                (pour info, ma boite à un cluster de 3 mandrake loadbalancées, avec Apache+ resin, + 2 mandrake Mysql, et ca roxx très bien. )
              • [^] # Re: Question ...

                Posté par . Évalué à 1.

                Mandriva LE2005 est à peu près équivalent à ubuntu...

                Ubuntu colle un peu plus à l'actualité (gnome 2.10.1 contre 2.8.3) dans certains cas... dans d'autres, c'est Mandriva.
            • [^] # Re: Question ...

              Posté par . Évalué à 3.

              ne melangeons pas logiciels libres et sa philosophie, et Linux. Etre libre, c'est aussi avoir la liberté de choisir son OS, voir ses OS.

              Absolument d'accord, de toutes façons, l'OS n'est pas une fin en sois, même la licence, ce qui importe, c'est les améliorations au quotidien des individus que le progrès peut apporter.
  • # Les arguments que je n'ai pas lu ... désolé c'est TRES long

    Posté par . Évalué à 3.

    A/ Les utilisateurs n'aiment pas s'embéter avec des mauvais logiciels :
    - la population a par définition un QI moyen de 100 quand la majorité des ingenieurs doit se trouver au dessus de 120 (je passe sur les differences culturelles parce que les mathématiques ne sont pas culturelles, seule leur découverte l'est, selon moi )
    --> avec des capacités logiques supérieures on compense/ intègre plus de defauts/spécificités dans l'interface si le fond logique qu'on perçoit est "bon".
    - tout le travail de conception d'application est de changer l'apparence de logique binaire, appliquée à des taches +/- complexes, en une logique humaine : on s'en fout , tous, des protocoles quand on veut lire les résultats du foot, comme on s'en contre tape de la composition chimique de l'encre dont le journal du jour est composé ; pas en tant que concepteur ou commanditaire, mais en tant qu'utilisateur.

    --> les ingenieurs font des mauvais utilisateurs et donc des mauvais logiciels pour les utilisateurs ; il est vrai que les mauvais ingénieurs font d'encore plus mauvais logiciels.
    La confrontation directe avec la concurrence sur le terrain des utilisateurs est un avantage au portage des FOSS vers W32 ainsi les développeurs sont confrontés à leurs lacunes, énormes en terme d'adéquation au besoins (cf marketing )

    B/ La veritable force des FOSS n'est pas sur le plan de l'innovation, mème si l'innovation peut venir des mèmes populations et éventuellement apparaitre sous la forme de FOSS, ce n'est pas leur point fort - à cause ou gràce au modèle de développement distribué ; à cet égard mozilla Firefox est un exemple remarquable.
    Firefox a d'abord été une dissidence manifeste par rapport à Mozilla.
    Là où la p... de communauté des barbus réactionnaires, les ingénieurs trés intelligents de la génération d'avant, sévit le + fort, la version Linux (voir la place du menu options), Firefox est nettement + mauvais que dans la version W32. Et je suppose que s'il n'y avait eu que des utilisateurs Linux à Mozilla Firefox n'existerait pas.

    C/ Sans un type franchement individualiste comme thorvald le libre se résumerait à GNU, sans doute plutot au souvenir de GNU, comme au souvenir de Netscape.
    --> Le frein au développement de Linux il faut le voir dans la communauté elle mème, en ce qu'elle est une communauté justement, avec ce que ça suppose de mythe fondateur paternaliste et idole à déboulonner ; les bons sentiments et les états d'ame ça fait pas des bons bouquins alors des bons logiciels ...

    D/ Les FOSS sont forts parce qu'ils ont un modèle de maintenance plus performant, les idées nouvelles peuvent venir d'ailleurs, ou pas, c'est sur la maintenance, l'évolution continue qu'ils sont vraiment meilleurs... A condition d'avoir des utilisateurs.
    Aller chercher des utilisateurs LInux à l'heure actuelle...c'est aller chercher des gens déjà en contact avec les ingénieurs, sinon ils ne peuvent pas garder linux, à condition mème qu'ils l'aient connu.

    Pour se confronter à des vrais abrutis d'utilisateurs, des cochons de payants, des pousse-souris, des mono-neurones à échappement libre, il n'y a que sur W32 qu'on peut les trouver, et au Zoo de Vincennes bien sur.

    Ne pas porter les logiciels sur W32 c'est tout simplement comme si on espèrait faire une charrue sans savoir comment est fait un boeuf, ni ce que recherche le paysan qui la tient, juste que ça doit retourner la terre qui fait telle densité avec telle granulométrie, et la faire essayer par sa femme et ses enfants dans son jardin.
    Et ça ne suffit pas.

    E/ Sans microsoft et la standardisation de fait qu'ils ont imposée, au marché des fabricants, Linux serait aussi confidentiel que les BSD, pour à peu prés les mèmes raisons. L'alternative ne se construit que par rapport à une solution forte. Ce mouvement d'industrialisation, massification doit se poursuivre, en faisant des softs multi plate formes.
    La vraie guerre n'est pas contre microsoft, la vraie guerre est contre l'absence d'informatique pour une grande part des utilisateurs potentiels ; microsoft a contribué en partie du bon coté de ce point de vue en rendant les serveurs plus accessibles en terme de cout et de compétence, par exemple.
    Avec microsoft il s'agit plus de course au pouvoir, pas de guerre. ;o) On dit que 2 démocraties ne peuvent pas se faire la guerre, par certains cotés microsoft est démocratique, plus que ne l'étaient les anciens UNIX, pour ne pas parler du maitre des forges à transistor ;o)
    • [^] # Re: Les arguments que je n'ai pas lu ... désolé c'est TRES long

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      C'est long mais c'est bon : tout à fait d'accord avec ton argumentaire.
    • [^] # Re: Les arguments que je n'ai pas lu ... désolé c'est TRES long

      Posté par . Évalué à 1.

      Réponse de la part d'un utilisateur quotidien de Linux qui connaît le Libre.

      A/ D'accord avec le début, pas avec la fin. L'apparence de logique binaire est bien plus simple à appréhender (oui ou non ?) que la logique humaine (oui, non, peut-être, quasiment, sans doute, ...). Je ne sais même pas si on peut appeler cela de la logique. Et avec des capacités logiques inférieures, on compense/intègre autant de défauts/spécificités de l'interface, on a juste plus de mal, et donc moins envie de recommencer.

      D'où ça vient ça, que les ingénieurs font des mauvais utilisateurs ? Ce n'est tout simplement pas vrai. Le sophisme qui suit n'en est pas plus vrai. W32 n'est certainement pas un exemple de terrain avec de bonnes applications.

      B/ Firefox est sans doute plus mauvais dans la version Linux que dans la version W32. Et effectivement, s'il y avait eu que des utilisateurs Linux, Firefox n'existerait pas. En effet, sous Linux, Galeon, Epiphany et Konqueror sont bien meilleurs (et bien mieux intégrés) que Firefox ou Mozilla, et cela depuis très longtemps.
      Et cela grâce aux barbus ou pas, je sais pas. Enfin, c'est pas parce qu'on les insulte qu'ils n'ont pas fait du bon boulot, mais c'est un sophisme vieux comme le monde, certains n'hésitent pas à le ressortir dès que possible.

      C/ Evidemment, c'est vite oublier toutes les autres applis libres qui ont démarrées ou existaient avant Linux. Je me retiendrais de donner mon avis sur le reste de ce point, mais je poserais une question.
      En quoi la communauté elle-même a freiné les drivers sous Linux, le fait que Linux soit préinstallé en standard sur les PC, le fait que MS/Apple/Adobe/... ne développent pas leurs produits sous Linux ?
      Y en a encore mais je vais m'arrêter là. Est-ce que ça veut dire que MS/Apple/Adobe/Dell/Compaq/... font partie de la communauté Libre ? J'étais pas au courant.

      D/ On oublie trop vite que les FOSS sont libres. Rien que cela apporte tout un tas d'avantages.
      En réalité, les gens en contact avec W32 ne peuvent pas le garder non plus sans une aide extérieure. Sinon, il rest à l'abandon, après qu'ils aient dépensé une fortune dessus et affirment tous que "l'informatique ça ne marche pas".
      Porter ses logiciels sous W32, ça ne sert à rien pour le Libre si on ne fait pas la promo du libre en même temps. De toutes façons, l'infrastructure est complètement différente, donc, à part familiariser les utilisateurs, ça ne sert à rien. Les familiariser ne veut pas dire qu'ils vont switcher sous Linux.
      Penser que KDE pourrait faire concurrence à l'API W32 sur son terrain c'est se fourrer le doigt dans l'oeil AMA, et c'est vite oublier l'histoire (pis devoir installer cygwin c'est déjà placer la barrière trop haut pour un utilisateur lambda).

      E/ Il faudra m'expliquer quelle standardisation MS a imposé. Je vois que Linux qui ait imposé une quelconque standardisation. Et on n'y est pas encore. Un standard utilisable est forcément ouvert AMA.
      MS n'a rendu aucun serveur plus accessible en terme de coût et de compétences, faut arrêter de raconter n'importe quoi. On doit pas vivre dans le même monde. Dans celui où je vis, je vois plein d'organisations annoncer qu'elles vont mettre Linux pour faire baisser les prix de la solution MS.
      La vraie guerre est contre MS, ce sont eux qui l'ont lancée d'ailleurs. MS n'a rien contribué du tout à Linux ou à la standardisation que Linux apporte. MS n'a rien non plus de démocratique, comment peut-on sortir des anneries pareilles avec, par exemple, l'affaire VB6 ? Ou l'affaire de MS et de ses formats fermés dont ils refusent l'accès, alors qu'ils ont injonction de le faire par un tribunal ?
      Non franchement, je m'arrête là, c'est plus une discussion intéressante, ça tourne au délire ...
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Ce n'est qu'un des aspects du problème

    Posté par . Évalué à 2.

    Et de plus le problème évolue.
    1/ Le problème (expérience personnelle) principal a longtemps été la différence de confort entre linux et windows.
    Les utilisateurs de serveurs et autre applications métiers aimaient linux pour sa stabilité, en mode texte la plupart du temps et sa gratuité, ils se fichaient pas mal des jeux vidéos.
    Les utilisateurs d'applications bureautiques se confrontaient dès la première utilisation à la relative lenteur de linux en mode graphique.
    Ca c'était le passé (il y a deux ans ?)
    2/ Maintenant le problème de réactivité est nettement moins net, bien qu'à résoudre définitivement, mais windows xp est plus stable que 98 et donc l'avantage stabilité est oublié. D'un autre côté le handicap de linux au niveau matériel est presque comblé, même si...
    Alors qu'est ce qui pourrait convaincre les utilisateurs de choisir linux ?
    D'abord le prix, même si les incitations à payer sont de plus en plus fortes. Ensuite peut être certaines applications spécifiques (jai un copain qui a installé linux pour pouvoir utiliser scribus)...
    Mais il n'y a aucune recette magique (ça se saurait).
    Encore une fois c'est l'expérience qui décidera qui des deux avis a un avenir...
  • # Les logiciels libres sous windows ? Pour !

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense que le développement de logiciels libres sous windows est plus que préférable. D'abord parce que tout le monde n'a pas pris conscience qu'il existe une véritable alternative à windows, et que pour la connaître sans complètement bouleverser ses habitudes, on doit passer par l'utilisation d'application libres.

    Maintenant, est-ce que le fait de porter les applications de GNU/Linux sur Windows soit néfaste à cet OS ? Je ne pense pas. Car s'il n'y avait jamais eu de logiciels libres sous windows, beaucoup moins de monde se serait intéressé à Linux en tant que Workstation (je ne parle pas des serveurs, là c'est différent). [mavie] J'ai découvert framasoft en cherchant un client multiprotocole, puis un éditeur de texte plus développé que le Notepad, etc... Ca m'a donné goût au libre, et actuellement je fais avec Ubuntu 5.04 (Hoary Hedgegod) tout ce que je faisais avant avec Windows. Car Linux a l'avantage d'avoir des distributions destinées à tous les usages, même à ceux qui comme moi, avant, ne connaissaient que Windows et se sentaient destabilisés par le changement d'OS. [/mavie]

    Voila, je pense donc que les logiciels libres sous Windows forment une étape quasiment indispensable dans la migration vers des distributions comme Ubuntu, Mandriva, etc.
  • # Le libre gagne peu à peu l'environnement proprio

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour ou contre le développement des logiciels libres sous Windows ?

    Personnellement -si mon avis intéresse quelqu'un- je suis pour, ou du moins je n'ai rien contre ; s'agit-il du bon choix rien n'est moins sûr le futur nous le dira.

    De toute façon le fait n'est pas nouveau, Gimp existe maintenant depuis un bout de temps sous Windows également, de même qu'OpenOffice, Firefox et consorts commence peu à peu à se tailler une part d'utilisateurs de plus en plus importante. En un sens cette démocratisation marque au moins une avancée du logiciel libre, à défaut de ne pas encore être une avancée pour le noyau GNU/Linux lui-même.

    De nombreux utilisateurs s'intéressent davantage à l'applicatif qu'au système, donc si l'on veut déjà faire connaître GNU/Linux (faut-il rappeler que de nombreuses personnes utilisant quotidiennement un ordinateur n'ont _jamais_ entendu parler de lui), la disponibilité de logiciels libres dans les environnements propriétaires présentent une opportunité supplémentaire de sensibiliser les gens aux logiciels libres et de faire par la même occasion la promotion des OS libres.

    Une autre remarque : certains considèrent qu'il serait utile de fournir des versions payantes, bridées, etc pour l'environnement Windows, afin d'éviter de conforter et d'encourager les gens à rester sous un système propriétaire... C'est à mon sens une terrible erreur, et consistue même une forme de régression de la philosophie du libre ; comment promouvoir cet esprit qui prône l'ouverture, le partage, la liberté, etc si l'on ne l'applique pas...
    Enfin d'un point de vue plus technique, fournir des versions limitées n'engagera certainement pas les utilisateurs à plus s'intéresser aux logiciels et OS libres (pour exemple je citerais les premières versions de Gimp dispo sous Windows à l'époque où j'utilisais encore un 'toshop cracké : impossible de me donner envie de voir du côté de GNU/Linux alors que celle-ci plantait lamentablement là où 'toshop tournait comme un charme).


    Bref, quoi qu'il en soit, l'utilisation des logiciels libres gagne peu à peu sur l'utilisation des logiciels proprio, y compris sur le propre terrain de chasse de Microsoft, à savoir Windows... Plutôt cocasse, non ?
    Bill Gates ton système n'est-il pas touché par ce que tu qualifies de "gangrène" ? ;-)
  • # Contre

    Posté par . Évalué à -2.

    CONTRE et definitivement contre.
    contre aussi l ouverture eventuelle de windows.

    Autant, il est vrai qu ils largement permis de faire decouvrir un autre 'monde' de logiciels, et de licences. Autant une apparition massive de solutions sous doz identiques a celles sous Nux serait aujourdhui nefaste.

    OpenOffice sur doz ? contre ! Gimp sur doz ? contre. la Lib QT dispo en natif sous doz ? ca donne envie d arreter KDE. Que windows creve la gueule ouverte, c est tout ce qu il merite.

    bon c est un peu enerve comme commmentaire. Ca reste exceptionnel pour ma part, ne venant Jamais troller par ici. (linuxfr est [la meilleure] feuille de choux, et seul les commentaires des Gurus m interresse ici.)

    Donc contre les LL sous Doz.
    • [^] # Re: Contre

      Posté par . Évalué à -2.

      c'est bien, tu passeras voir jean marie pour prendre ta carte du parti, t'y trouveras des gens aussi ouverts que toi.

      (ouais, je sais j'attaque d'emblee par un troll et un point godwin, mais c'est vendredi et ca m'enerve de lire des commentaires de trou du culs comme ca)
    • [^] # Re: Contre

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est marrant, mais je pense que ce genre de commentaires, montrés à des utilisateurs windows, ne les inciterait absolument pas à s'intéresser au logiciel libre... il y en aurait même pour dire "Que Linux creve la gueule ouverte, c est tout ce qu il merite."

      Heureusement que tout le monde ici ne parle pas comme toi, les utilisateurs windows sortiraient dans la rue pour manifester en faveur des brevets sur le logiciel.
  • # Plutot pour

    Posté par . Évalué à 0.

    car refuser de porter sous linux, c'est refuser 95% des humains (hors entreprise) qui utilisent un ordi... et quand on sait l'importance d'une debuggage d'un projet libre.

    Plus d'utilisateurs, c'est forcément une communauté plus grande ...
    • [^] # Re: Plutot pour

      Posté par . Évalué à 0.

      car refuser de porter sous windows , c'est refuser 95% des humains (hors entreprise) qui utilisent un ordi... et quand on sait l'importance d'une debuggage d'un projet libre.

      Plus d'utilisateurs, c'est forcément une communauté plus grande ...


      excusez moi ...
      • [^] # Re: Plutot pour

        Posté par . Évalué à 3.

        faudrait encore que les utilisateurs fasse des bug reports.
        Et quand je vois les "debats" qu'on fait avec OOo2 qui va incorporer java qui n'est pas libre (mais deja plus que windows) et qu'on dis dvp sous win saisbon ; j'ai un mauvais arriere gout dans la bouche.
        1°) les developpeurs developpent sous quoi ils ont envie ; ca ne me pose aucun probleme.
        2°) La communaute sous windows ne semble pas particulierement reactive .
        [mode parano]
        3°) avec des raisonnement pareils (ont dvp exclusivement dessous car il y a plus d'utilisateurs) on aurait + de 95% des projets libres sous windows; avec un ralentissement ; limite un arret des projets sous linux. ce qui condamnerait a terme tutux pour tous le monde sauf une poignee de kernel hacker
        [/mode parano]

        Je n'ai jamais dit que ce n'etait pas bien de developpe sous win ; mais pour moi c'est au developpeur de choisir sous quoi il veux dvp; et pas partir sur des "si je fais ca alors je vais avoir une meilleur base d'utilisateur" ou "si je fais ca je vais tous les illuminer " :)
        • [^] # Re: Plutot pour

          Posté par . Évalué à 2.

          avec un ralentissement ; limite un arret des projets sous linux. Pas si les développeurs respectent des normes de portabilité... l'arrivée de KDE sous win permettrait de tester sous win avec en plus la couche kde... tout bénef.

          De toutes façons, sans bonnes applications reconnues par un large public, linux n'a aucune chance de réeussir sur le desktop à grande échelle.

          Sans risques, pas de victoires.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.