Développer du logiciel libre dans l’administration française : appel à candidatures EIG !

Posté par . Édité par ZeroHeure, palm123, Benoît Sibaud, Xavier Teyssier et Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
15
16
sept.
2018
Communauté

Le 13 septembre, la mission Etalab lance l’appel à candidature de la troisième promotion de son programme Entrepreneur·e d’Intérêt Général (EIG).

Le but du programme : recruter cinq designers (femmes ou hommes), neuf développeuses ou développeurs et 18 data scientists, pour relever des défis d’utilité publique au sein de ministères et d’administrations centrales pionnières.

Le programme recrute (CDD de dix mois, 4 000 euros nets par mois) des candidates ou candidats avec une certaine expérience — environ cinq ans — et des profils moins expérimentés ayant déjà démontré un fort esprit d’entreprise (projets d’entreprenariat, engagements associatifs).

Tous les défis EIG sont l’occasion de développer des logiciels libres au sein de l’administration.

Allez voir le site EIG pour plus d’informations sur les profils recherchés !

Un événement de présentation des défis se tiendra le 3 octobre au Liberté Living Lab (Paris).

  • # J'ai pas tout compris.

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    Bonjour,

    Ça à l'air intéressant mais j'ai pas tout compris.

    Le site EIG semble être un site de recherche d'emploi (spécialisé) pour les gens qui se fichent de savoir ou sont géographiquement placé les postes.
    Il faut aller lire en petit au fond de chaque poste l'éventuelle information.

    C'est pourtant un critère principal pour la majorité des gens, je crois.

    • [^] # Re: J'ai pas tout compris.

      Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

      Hello,

      je participe au programme EIG et je suis l'auteur de la dépêche.

      Le site EIG n'est pas un site de recherche d'emploi, c'est le site présentant le programme EIG avec en ce moment le recrutement des personnes qui feront partie de la troisième promotion. Ces personnes travailleront en équipe dans chaque administration d'accueil, donc les lieux sont indiqués (quand ils sont connus) sur les pages de ces défis. Si jamais vous pensez qu'on peut ajouter une info, n'hésitez pas à ouvrir une issue :

      https://github.com/entrepreneur-interet-general/site-eig/issues/new

      Merci !

      • [^] # Re: J'ai pas tout compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-1). Dernière modification le 17/09/18 à 12:33.

        Le site EIG n'est pas un site de recherche d'emploi,

        Au moins 2 personnes (blobmaster et moi ) ne voient pas la différence entre un site de recherche d'emploi (salarié) avec couche marketing pour faire passer le côté précaire, et un "programme EIG".

        Parce que "sur site" (on sent bien que le télé-travail n'est pas apprécié), "salariat obligatoire" (règlement dit "pas de personne morale", dommage j'aime bien ma structure moi et puis on demande des entrepreneur non?), monopole (règlement "ne peuvent cumuler leur activité avec une autre activité professionnelle", donc bon faut entreprendre mais pas trop hein) ça ressemble sacrément à un site de recherche d'emploi pour personnes aimant le salariat (donc non entrepreneur).

        Pourriez-vous expliciter la différence entre un site de recherche d'emploi et le programme EIG, sans discours marketing mais en factuel, et pourquoi vous parlez d'entrepreneurs pour du salariat classique?
        je me base sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Entrepreneur par exemple pour a signification du mot, et cherche le lien avec EIG.

        Note : je ne dis pas que les CDD et les sites de recherche d'emploi c'est mal, pas du tout (je suis complètement neutre dessus), mais j'aime bien appeler un chat un chat et comprendre avant de pourquoi pas candidater (parce que la partie open source et entrepreneur m’intéressent, bon par contre en tant qu'entrepreneur j'aime bien aussi avoir plusieurs projets sur le feu surtout si un projet dure que 10 mois sur lequel on me dit que la maintenance sera en interne donc sans moi, donc si c'est pour de l'entreprenariat ça m’intéresse si c'est pour un CDD exclusif avec entreprenariat interdit pas que c'est mal mais ça m’intéresse moins). Bref je cherche surtout à comprendre si c'est pour moi ou pas car l'affichage me plaît mais la pratique moins, il y a des signaux contraires et pas facile de comprendre au final ce que ça donnerait. Pareil pour le télétravail ce serait peut-être possible mais en fait non (message "ça dépend"), mais en fait c'est un peu important pour candidater de nos jours si vous voulez des bons profils.

        • [^] # Re: J'ai pas tout compris.

          Posté par . Évalué à 4 (+4/-1).

          À la rigueur le site peut être vu comme un dépôt d’offre d’emplois. Mais le nombre d’offres est fixe sur une promotion. C’est pas la BIEP quoi (https://www.fonction-publique.gouv.fr/biep)

          L’idée du programme c’est de faire venir des profils entrepreneurs au sein de l’administration pour montrer par un exemple concret qu’on peut gérer un projet de manière différente (par opposition à prendre une AMOA pour écrire le cahier des charge, prendre un autre prestataire en MOE et se rendre compte au bout de 2 ans que le projet respecte le cahier des charges mais pas les besoins des citoyens).

          Ça s’adresse donc à des personne qui ont fibre de faire changer les choses, même quand c’est aller contre la culture habituelle (le côté entrepreneur) au sein d’une administration pour travailler sur un projet auquel on croit (côté intérêt général).

          J’ai été de la promotion 2017, et c’était très chouette. Jamais je ne me serais engagé en tant que fonctionnaire, jamais je n’aurais voulu participé au travers d’une énorme SSII. J’ai participé à l’intérêt général et j’en suis très content. Et je suis content de la grande liberté qui m’a été donné car je n’avais pas à défendre mon poste/promotion ni à faire en sorte ma SSII ait un avenant au contrat pour rester plus longtemps.

        • [^] # Re: J'ai pas tout compris.

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 18/09/18 à 14:34.

          Le site EIG n'est pas un site de recherche d'emploi […] recrutement des personnes qui feront partie de la troisième promotion. Ces personnes travailleront en équipe […]

          C'est pas un site de recherche d’emploi mais un site pour trouver un travail (en équipe sur un projet). C'est pas pareil. MDR
          En fait, si j'ai bien compris c'est juste un site de présentation de leur projet et ils profitent qu'ils sont à la recherche de gens pour mettre quelques annonces de recrutement.

    • [^] # Re: J'ai pas tout compris.

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

      Bonjour,

      Je fais partie de l'équipe de coordination du programme EIG. Merci pour vos retours. D'autres personnes ont déjà donné plus de détails par rapport à l'aspect "site de recherche d'emploi". Je voulais juste vous indiquer qu'effectivement, la localisation des postes n'était pas assez claire et que nous avons modifié la page de candidature en conséquence.

  • # Profil restreint? Emploi précaire?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-2).

    C'est moi ou est-ce que c'est vraiment pour des profils très restreints? de ce que je comprend :
    Parce que "entrepreneur" et CDD est rarement compatible (les entrepreneurs aiment avoir leur structure autant que je sache, c'est la base de notion d'entreprenariat non?)
    Parce que c'est 10 mois sur place ("la proximité entre les EIG est un facteur de réussite important.") donc c'est pour des gens sans famille (ou pour lesquels la famille est moins prioritaire), ou par chance à côté (je vois certes l'administration de rattachement, ais pas le lieu exact)
    Parce que c'est 10 mois et après "rien" donc celui qui veut entreprendre et pas juste avoir un taf alimentaire en attendant de trouver mieux doit préparer la suite mais ça semble assez ponctuel comme projet je ne vois comment continuer d'entreprendre après.
    Parce que c'est 10 mois mais il faut 5 ans d'expérience quand même et les gens que je connais avec 5 ans d'XP ont soit envie d'être vraiment entrepreneur (leur projet) soit cherchent un CDI.

    Du coup j'ai l'impression que si on enlève le côté marketing, c'est du saupoudrage "entrepreneur" pour juste ne pas dire que c'est bêtement des offres d'emploi précaire sur la zone "France", qu'est-ce que j'ai loupé?
    Par curiosité, quel était le "profil type" des personnes prises l'année dernière?

    Bon, sinon pour troller un peu quand même : je suis choqué que vous mettiez "mentor" partout, et pas "mentor·e", et j'ai vu sur le site au moins un endroit sur la page principale "entrepreneur" tout seul, faudrait vous décider soit utiliser tout le temps soit jamais mais la c'est "au pif", et surtout aussi vous décider sur la terminologie, le journal dit "cinq designers (femmes ou hommes), neuf développeuses ou développeurs", le site dit "designer·euse·s, développeur·euse·s" (j'avoie avoir souri sur "designer·euse·s", le mot est de langue anglaise et donc est neutre sur le genre des personnes, dès le départ)

    Et qu'en est-il de l'open source? j'ai regardé vite fait https://github.com/entrepreneur-interet-general et entre les projet "pinnés" mais vide, et les projet dont le code est visible mais 100% proprio (oui, quand il y a 0 licence la loi dit uq'on a le droit de ne rien faire avec…), ha même le site lui même est "rien à foutre" sur l'open source, 0% libre, j'ai pas trouvé d'info sur le fait que l'open source est important pour les administrations (juste un truc dans la FAQ, mais contredit par les repos…), dommage de dire que le but est open source et après de dire merde à l'open souce…

    • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

      Hello,

      merci pour les commentaires. Pour ce qui est de savoir si les offres sont attractives, je suppose que oui, l'année dernière il y a eu plus de 200 candidatures pour les 28 postes. Pour les profils des deux promos, ils sont accessibles sur le site.

      Pour l'écriture épicène, oui, des incohérences ont pu se glisser ça et là : vous pouvez proposer des corrections sur le dépôt du site : https://github.com/entrepreneur-interet-general/site-eig/issues/new

      Pour ce qui de l'open source… rien ne sert de pourrir, il faut troller à point ! Bien sûr que l'open source est au coeur du programme EIG. Ici encore, les PR sont les bienvenues.

      • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+9/-5).

        Bien sûr que l'open source est au coeur du programme EIG.

        Ben non : quand l'open source est au coeur d'un programme, le premier commit contient la licence, pour tout projet. C'est dans le "contrat" que vous auriez à quiconque a un repo dans votre compte GitHub. Si il est au coeur, pourquoi ne pas mettre la licence dès le démarrage, pourquoi ne pas communiquer aux employés qu'il faut le faire absolument?
        Le pire est que même maintenant "en prod", il n'y a toujours pas de licence à votre site, alors il y a un gros conflit entre un affichage "l'open source est au coeur" et une pratique "open source quoi? ça ne m’intéresse pas je ne cherche pas à savoir comment faire" (sérieux, vous regardez n'importe quel projet open source et vous voyez la licence… Parce que c'est la seule différence entre open source et proprio).

        Le problème n'est pas tant que vous ne corrigez pas vite (c'est corrigé de ce que je vois), mais que ça n'ai pas été votre idée à la base et que ne contrôlez pas : comment croire que c'est au cœur si personne dans votre groupe n'a réagi au manque de licence? La on a l'impression que bon c'est parce que ça fait "in" en ce moment que vous le mettez, pas que vous y croyez et que c'est important pour vous.

        A noter que https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/ ne contient pas les mots "open source " ou "libre", drôle de coeur du projet que de ne pas mettre ces mots en page principale.
        Il y a un peu de communication, autant en interne qu'en externe à faire sur l'open source…

        l'année dernière il y a eu plus de 200 candidatures pour les 28 postes.

        La quantité ne donne pas la qualité, et il y a pas mal de monde qui cherche du job alimentaire en France en ce moment (certes pas trop en info, mais quand même un peu suivant les régions, et le salaire semble correct) et perso quand je passe une annonce pour ma petite boite sans réputation sur Lolix et LinuxFr uniquement j'ai déjà plus de 10 candidatures.

        Je voulais pas spécialement "pourrir" la dépêche, mais en tant que libriste et expérimenté dans le domaine, j'ai pris l'habitude d'enlever le maquillage et regarder les faits plutôt que la parlote, et les faits ne sont pas très positifs (ne pas mettre la licence alors qu'on dit que l'open source est important est pour moi une démonstration de conflit entre paroles et actes), il y a des choses peut-être à améliorer si pour vous le libre est au coeur de vos préoccupations, et aussi mieux expliquer la différence entre votre idée et du CDD banal.

        • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

          Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

          Bonjour,

          Je me permets de participer à cette discussion en tant que porteur d'un des projets; Oui l'open-source et l'open-data sont des composantes essentielles dans notre cas pour notre "défi", et ce n'est pas que du "marketing" :) Nous comptons bien open-sourcer l'intégralité des travaux et données, pour les mettre à disposition, au moins pour d'autres administrations; mais aussi prendre le temps de partager et expliquer les difficultés, challenges et solutions au travers d'articles dédiés tout le long du projet (commencé ici : https://incubateur.social.gouv.fr/startups/code-du-travail-numerique )

          Cela peut-être plus problématique pour d'autres défis plus "sensibles", où les données ne sont pas publiques, ce qui n'est pas notre cas.

          Le fait que les licences ne soient pas automatiquement publiées dès le 1er commit est dû à une méconnaissance de la part des commiters… nous serons vigilants sur ce point !

          Je partage nos avancées sur notre sujet : https://github.com/SocialGouv et pour ceux qui l'ont ratée, la politique de contribution open-source de l'état : https://disic.github.io/politique-de-contribution-open-source/

          Sur le wording "entrepreneur" à mon avis ce qui est sous-entendu c'est qu'il est attendu des personnes choisies de l'autonomie et de l'initiative, et il est attendu en retour des structures d'accueil de leur laisser cette marge de manoeuvre, ce qui peut bousculer l'organisation traditionnelle, mais au moins… elles sont prévenues :)

          • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

            Posté par . Évalué à -2 (+2/-1).

            Sur le wording "entrepreneur" à mon avis ce qui est sous-entendu c'est qu'il est attendu des personnes choisies de l'autonomie et de l'initiative

            Je ne suis franchement pas convaincu. Ok, on peut supposer qu'il y a une plus grande autonomie et capacité d'initiatives chez les personnes "entreprenantes" (et encore, ce doit être relatif, en fonction des points de vue et approches). Mais de là à se fermer la porte sur des personnes capables et compétentes mais salariées, ça montrerait une certaine vision de la société qu'à l'État, ce qui ne me surprendrait pas.

            Un autre commentaire plus haut propose comme raison la venue dans l'administration de profils différents. Ce serait mieux et … très anecdotique.

            Peut-être est-ce une étape et que la "contribution" de chacun-e sera davantage incitée et non pilotée ?

            En tout cas, merci pour ces retours d'expériences :)

          • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

            Posté par . Évalué à 10 (+10/-1).

            Sur le wording "entrepreneur" à mon avis ce qui est sous-entendu […]

            Ha non monsieur, on est sur LinuxFr.org ici. Il y a deux choses avec lesquelles on ne badine pas : la langue française, et le logiciel libre. Alors on ne dit pas « wording », mais « LibreOfficing ».

        • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 17/09/18 à 19:00.

          Je voulais pas spécialement "pourrir" la dépêche

          Raté :) Pour ce qui est du rapport entre le libre et le programme EIG, je peux assurer qu'il est étroit.

          https://github.com/entrepreneur-interet-general/eig-link/blob/master/opensource.org
          https://github.com/entrepreneur-interet-general/eig-link/blob/master/opensource-faq.org
          https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/blog/2018/04/16/atelier-ouverture-logiciel-libre.html
          https://framablog.org/2018/05/03/storify-est-mort-longue-vie-a/

          … sans parler des dépôts présents dans http://github.com/entrepreneur-interet-general/ et qui contiennent
          bien la licence Ouverte à la racine.

          Le programme EIG est porté par Etalab, la mission d'ouverture des données publiques, et le codes sources de l'administration sont des données publiques. Nous prenons cela très à coeur.

          Nous avons bien conscience d'avoir une grande marge de manoeuvre pour progresser (Rome ne s'est pas, etc.) et nous comptons sur la bienveillance des contributeurs à venir pour le faire.

          À bon entendeur !

      • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

        l'année dernière il y a eu plus de 200 candidatures pour les 28 postes

        Il y a plus de candidats pour devenir surveillant pénitentiaire non?

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

      Posté par . Évalué à 0 (+6/-6).

      Proposition pour le féminin de mentor => menteuse

      J'ai compris, je connais la sortie ==>[]

    • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Je vais répondre sur le volet des licences sur les 3 projets cités :

      Les trois exemples cités sont des licences parfaitement reconnues comme libres.

      Ça me semble un peu exagéré de dire que dans les fait c’est « merde à l’open-source » Et pour pinailler, vous reprochez que ce soit open-source mais pas libre ;) ce serait plus juste d’accuser de dire « merde au libre, et de seulement faire de l’open-source ».

      Pour ce qui est des profils passés, allez voir sur https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/communaute.html et vous faire votre propre opinion. Il y a des parents, des personnes hors de Paris, et tout le monde n’a pas 30 ans, même si effectivement il y a un biais.

      Comme dit dans un autre commentaire, le but c’est d’avoir des personnes au profil entrepreneur, qui ont envie de faire une parenthèse pour contribuer à l’intérêt général. Peut-être que cette forme ne vous convient pas, mais c’est une des tentatives de Etalab pour amener plus de variété dans la manière de piloter un projet informatique dans l’administration. Ça ne vous convient pas nécessairement, et ce n’est nullement une réponse miracle, mais pour certaines administrations, avec certains profils, ça marche très bien :)

      • [^] # Re: Profil restreint? Emploi précaire?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+5/-3). Dernière modification le 17/09/18 à 17:06.

        Les trois exemples cités sont des licences parfaitement reconnues comme libres.

        Le premier projet est toujours pinné donc affiché en "coucou c'est ça que vous devriez regarder" sur cette page (celle de EIG). Aucune redirection, aucune info, comment un nouveau peut-il savoir? Au passage https://github.com/matchID-project/matchID-project.github.io n'a pas de licence donc non libre (les autres sont bien taggués depuis un moment par contre)
        Les 2 autres exemples, regarde l'horodatage des commits, et l'horodatage du commentaire avant de sous-entendre que je mens : au moment où j'écrivais mon commentaires, les projets étaient non libres, c'est factuel.

        « merde à l’open-source »

        Au moment où j'écrivais les lignes, c'était le cas : les 2 dépôts en exemple étaient proprio à 100%. Ils ont changé vite, c'est bien car en fait c'est assez rare, généralement quand je le fais remarquer la réaction "promis demain" (demain qui n'arrive jamais, comme par hasard). Mais ça montre que les gens derrière n'ont pas été sensibilisés à l'open source / libre, car sinon ils sauraient que seul le fichier licence permet de savoir que c'est open source / libre (à noter que habituellement on met la licence dans tous les fichiers pour être sûr de propager la licence partout, mais c'est un détail) et qu'un repo sans licence est forcément non libre (pas moi qui le dit, juste la loi).

        Et pour pinailler, vous reprochez que ce soit open-source mais pas libre ;)

        Désolé je ne m’intéresse pas à la branlette intellectuelle et bataille de mots, j'utilise open source et libre de manière interchangeable, je regarde les actes et non la pub que chacun essaye de mettre derrière pour mieux se vendre "je suis xxx". Donc pour moi HS.

        Peut-être que cette forme ne vous convient pas, mais c’est une des tentatives de Etalab pour amener plus de variété dans la manière de piloter un projet informatique dans l’administration.

        Pourquoi pas, ça peut être un essai de s'approcher de l'entreprenariat dans le public, mais juste que bon ça fait bizarre en première approche de lire "soyez entrepreneur" et "ne soyez pas trop entrepreneur quand même" en même temps. Ca peut convenir à certains d'avoir un "entre les deux", pas de soucis, juste surprenant pour qui n'a pas la culture "entités publiques".

        Juste pour information : "autonomie et de l'initiative" c'est assez classique comme demandes dans des postes non marqués "entrepreneur" dans le privé, en fait c'est souvent juste la base d'un poste niveau ingé dans le privé, et "entrepreneur" est utilisé pour des indépendants (je lis "SSII", mais info il y a tout un tissu de TPE libristes très entrepreneurs qui sont explicitement exclues de EIG). donc "entrepreneur dans du public" = "salarié normal dans le privé" par rapport à ce que vous dites (pour un poste en autonomie).
        Disons que pour les gens qui ont fait du privé, il faut s'habituer au vocabulaire du public, soyez indulgents envers les gens qui n'ont que la culture "privé" qui réagissent "bizarrement" pour vous peut-être mais pour qui "salarié" (donc obligation d’obéir à une hiérarchie, c'est la notion de salariat, dire que son mentor a tort peut être un motif de rupture du contrat de travail, pas forcément facile d'avoir envie de trop bousculer dans ce cas) est vu comme peu compatible avec l'entreprenariat (qui doit obeir à son donneur d'ordre uniquement et encore si le contrat stipule qu'il peut entreprendre sans se faire virer ça va être difficile de casser le contrat sans pénalités, et peut donc envoyer chier son "mentor" quand besoin sans avoir peur d'être viré).

  • # J'ai tout compris

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

    Ah, je comprends tout : ça explique pourquoi , on a des projets développés où tout le monde se barre une fois le projet fini laissant le personnel se débrouiller avec les problèmes.

    • [^] # Re: J'ai tout compris

      Posté par . Évalué à 7 (+7/-1).

      En fait l’esprit du programme c’est le contraire : convaincre les différentes administrations qu’avoir des internes ça marche mieux que des énormes projets de sous-traitance.

      C’est pour ça que le salaire des EIG est (en partie maintenant) financé par l’État directement et non pas par les administrations pour réduire les freins à cette expérimentation.

      Évidemment, une ou deux personnes, même avec la meilleure volonté du monde ne feront pas quelque chose de parfait qui roule en production, sans bugs. Mais si à la fin des 10 mois, des utilisateurs finaux auront été écoutés, qu’un prototype a été a vu le jour et a permis de mieux comprendre les besoins concrets, et si l’administration se rend compte qui finalement embaucher 3 profils concrets ça coute finalement pas si cher par rapport à faire de la sous-traitance dans une méga-SSII, le programme aura réussi.

  • # IA Flash ??

    Posté par . Évalué à -3 (+4/-7).

    Les défis qui recrutent : IA Flash ?!

    Super, ils veulent encore améliorer le flicage en optimisant la reconnaissance
    des images sur leurs radars. Tout est dit pour l'esprit du truc.

    Et on nous raconte que c'est pas pour faire du fric qu'on harcèle les conducteurs.

    Bravo à l'état policier !

    • [^] # Re: IA Flash ??

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-1). Dernière modification le 17/09/18 à 15:13.

      Euh, ce n'est pas ce que je comprends.

      La problématique c'est qu'il y a des gens qui roulent avec de fausses plaques d'immatriculation, or dans ce cas même si la voiture flashée avec cette plaque ne correspond pas à la voiture qui devrait légitimement la porter, c'est le propriétaire légitime de la plaque d'immatriculation qui recevra l'amende. Avec toutes les emm.rdes que ça signifie car tu dois prouver ta bonne foi.

      L'objectif est le suivant:

      créer une brique logicielle de reconnaissance d’image qui permettra de reconnaître automatiquement sur un cliché de radar la marque et le modèle du véhicule. Ces deux éléments seront alors comparés aux données du SIV pour établir -ou pas- la fausse doublette ;

      Concrètement, l'objectif c'est de ne plus envoyer l'amende au propriétaire légitime de la plaque d'immatriculation, si jamais celle qui a été flashée est en fait une fausse.

      Le seul cas où le propriétaire légitime et de bonne foi peut l'avoir dans l'os, c'est si le contrevenant roule avec le même modèle de voiture que le légitime, et de la même couleur. Dans tous les cas, c'est une tentative de lever des injustices plus rapidement.

      On peut remettre en cause le principe même des radars, mais dans ce cas précis tu es hors sujet.

      • [^] # Re: IA Flash ??

        Posté par . Évalué à -3 (+3/-6).

        Alors en effet, j'ai toujours une réaction épidermique quand je vois les mots flics, radars, flash, etc… mais c'est peut-être à cause du harcèlement qu'on subit dans nos campagnes, qui est bien réel.

        Tu as l'air de bien en savoir sur le sujet, donc j'imagine que tu es de la partie, tes précisions sont d'une grande clarté, et je t'en remercie.

        Le seul problème c'est que :

        1) les petits malins qui utilisent cette méthode de doublette des plaques, le font déjà en cherchant les plaques de véhicules identiques, notamment sur des annonces en ligne où les gars ont oublié de flouter leur plaque (oui ça arrive encore). Donc de plus en plus, les modèles et bien souvent la couleur correspondent parfaitement.

        2) on entend régulièrement que des tracteurs du Berry se font flasher sur le périphérique parisien, et les victimes sont quand-même bien emmerdées par l'état qui veut que qu'un paie au final, c'est aussi simple que ça.

        En bref, ils n'ont qu'à trouver un système plus fiable à la base, et surtout dédouaner le gars en cas de doute plutôt que d'emmerder le monde.

        À une époque, les gens qui se faisaient détourner de l'argent en ligne étaient redevable à la banque et galéraient pour prouver leur bonne foi (idem pour les usurpations d'identité aujourd'hui). Ben de nos jours le problème est réglé, c'est pour la banque et pis c'est tout.

        • [^] # Re: IA Flash ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 17/09/18 à 16:57.

          Je te remercie, mais en réalité je ne connais pas grand chose au sujet, et je ne suis absolument pas de la partie, comme tu dis ;).

          C'est juste que j'ai un doctorat en traitement d'images que j'ai du mal à utiliser par manque de projets un peu orientés scientifique par chez moi, alors j'ai lu ce sujet plusieurs fois pour bien le comprendre avec les connaissances que je possède. Je peux comprendre que chacun ne cherche pas à analyser à ce point-là, je ne critiquerai jamais personne là-dessus.

          Après, c'est vrai que mon explication se base sur l'existant, sans s'occuper de savoir si l'existant n'est pas déjà défectueux par design. En vérité ce n'est pas le propos: le sujet part d'une base qui est ce qu'elle est, et on se propose de l'améliorer. Je n'ai pas cherché plus loin.

          Concernant tes exemples:
          1/ C'est le cas "chiant" que je citais également. Dans ce genre de situation, la seule solution actuellement consiste pour le conducteur légitime, à prouver qu'il ne se trouvait pas à cet endroit lors du flash. Je ne discute même pas là-dessus car je trouve également le système moisi à ce niveau.

          2/ Là par contre, c'est plutôt du bon sens. Les tracteurs qui se feraient flasher à plus de 90 km/h c'est déjà un non-sens (à moins de le booster, mais bon je suppose que ce n'est pas très fréquent). Là encore je ne discute pas là-dessus, le fait que l'Etat s'acharne sur les gens de bonne foi est affligeant.

          Donc pour conclure, nous sommes bien d'accord :)
          Par contre, si on prend ce sujet sans le contexte qui l'entoure (ce que j'ai fait :) ), il me semble ma foi fort intéressant du point de vue scientifique.

        • [^] # Re: IA Flash ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-2). Dernière modification le 18/09/18 à 00:18.

          à cause du harcèlement qu'on subit dans nos campagnes

          hint : un moyen super simple de ne pas être « harcelé » est de respecter à peu près les limitations de vitesse. C'est radical :-)

          Je roule pas mal en cambrousse (Montargis et 120 km autour) et je vois des gendarmes approximativement une fois tous les 6 mois. Peut-être que je ne roule pas aux bonnes heures ni aux bons endroits (genre sortie de boîte de nuit).

          Si le harcèlement est que ça t'enquiquine de souffler dans un alcootest une fois pas an, ou même par mois, c'est toi le problème. J'ai l'impression que ces personnes attribuent peu de valeur à la vie des autres (la leur c'est leur problème perso, mais ce sont nos impôts qui vont les secourir, les « réparer », et payer un réaménagement de cette portion de route pour éviter que le prochain débile coûte encore de l'argent).

          Les 3 seules et uniques fois où je me suis fait gauler (hors radars et stationnement) :

          • la nuit dans une ville que je connaissais parfaitement, j'avais grillé un feu sans le voir. La police était juste à côté de moi au feu suivant. Le mec a ouvert sa vitre, moi de même, il m'a demandé si j'allais bien. Heu oui pourquoi ? Vous avez grillé un feu. Embarrassé, ah… zut… et c'est tout

          • la nuit en ville, mes feux étaient éteints car le tableau de bord est toujours allumé et l'éclairage de la ville est largement suffisant pour moi. La police me rattrape et m'indique que je roule feux éteints. Je pense que j'ai aussi dit quelque chose comme « ah… zut… » et les remercie de l'info. Et c'est tout également

          • en journée dans une ville que je ne connais pas, je croise un véhicule de gendarmerie qui me fait un appel de phares. Nous nous arrêtons en vis à vis et parlons par les vitres ouvertes. Le mec me dit que je sors d'un sens unique dans le mauvais sens. Je suis surpris et indique que je suis entré dans cette rue, m'y suis stationné et je suis reparti en sens inverse sans me douter de quoi que ce soit. Ils repartent et c'est tout

          Alors forcément je ne fais pas souvent d'excès de vitesses, je ne double pas sur les zébras, etc. Ca aide probablement à ne pas être harcelé.

          Pas mal de gens n'aiment pas les gendarmes. Pour les policiers c'est pire car ils ont des situations encore pire à gérer en peu de temps, donc ils font pas mal de raccourcis qui tombent parfois très mal. Leur formation est proche de zéro, et l'encadrement… il n'y a pas assez d'effectifs.
          Beaucoup de gendarmes sont payés correctement (4500 € brut avec les primes pour 20 ans d'ancienneté) mais ils gèrent des gens en petits morceaux au bord de la route, ils vont voir une maman pour lui annoncer que son abruti de fils est à l'hopital après avoir poignardé un inconnu, ils veillent jour et nuit sur un territoire bien trop grand pour eux, ils répondent au téléphone quoi qu'il arrive. Bref ils se coltinent nos errements, nos détresses, et tous les « cassos » du coin sans pouvoir intervenir efficacement (parce que le juge estime qu'il ne faut pas, et pas mal de maires insistent souvent dans ce sens).
          L'immense majorité des gendarmes et policiers font ce job avec foi et tripes. Ils sont loin d'être parfaits mais très franchement merci à eux.

          • [^] # Re: IA Flash ??

            Posté par . Évalué à -9 (+2/-11).

            Et bien ça au moins, ça a le mérite d'être clair, encore un donneur de leçon, fan des flics, qui ne les voit pas souvent, donc n'est pas concerné par le harcèlement dont je parle.

            Viens faire un tour dans l'Allier, là où les gens se foutent la gueule en l'air, non pas à cause de l'alcool ou autre, mais à cause d'une route de merde abandonnée par l'état, la RCEA, la fameuse "route de la mort" que l'on voit souvent dans les reportages à la TV.

            L'hypocrisie que je dénonce, c'est qu'on assiste à la valse des préfets tous les 3 ans, qui pour contrebalancer les mauvais chiffres des morts sur CETTE route, nous envoient du contrôle de flics à nous les habitants du coin, dont aucun jamais ne se fout en l'air sur cette route de merde. Fouille de véhicule avec clébard, alcootest, test salivaire, on a droit à tout, et plus qu'une fois par an. Viens vérifier, tu vas comprendre ce que c'est que le harcèlement en effet.

            Les victimes de la RCEA sont pour la plupart étrangères (allemands, portugais, etc…). Les gens excédés de se traîner derrière les camions doublent au mauvais endroit (souvent au niveau du même bled d'ailleurs, preuve que le problème vient bien de la route), et se prennent un camion venant d'en face.

            Et ton laïus sur les gendarmes, tu peux te le garder. Quand je les ai appelés pour une histoire de rôdeur pédophile autour d'une école (dont eux nous avaient signalé la plaque d'immatriculation), ils m'ont rétorqué qu'il n'y avait rien à faire puisque le gars ne nous avait pas encore embarqué un gamin. Alors tu repasseras pour ta leçon de pleurniche, ils avaient le choix entre flic, postier, douanier, ou matton, ils ont pris le premier concours qu'ils ont réussi, ils ont choisi.

            • [^] # Re: IA Flash ??

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 18/09/18 à 14:50.

              donc n'est pas concerné par le harcèlement dont je parle.

              Désolé de respecter la loi et donc effectivement ne pas être "harcelé", même à la "campagne" (comme si c'était une excuse pour pouvoir violer la loi). J'ai eu quelques contrôles si si, et désolé mais je n'ai jamais senti le moindre harcèlement.
              A un moment, il faut peut-être se demander si à force d'être harcelé (qui semble pour certains un synonyme d'être chopé car on a violé la loi et pas qu'un peu) le problème n'est pas soit-même.

              L'hypocrisie que je dénonce, […]

              L'hypocrisie que je dénonce, c'est celle de ceux qui violent la loi puis se plaignent de harcèlement juste parce qu'ils pensent que la loi est mauvaise pour eux (pour ensuite se plaindre dans d'autres cas que la loi n'est pas appliquée et/ou qu'ils ne viennent pas quand tu les appelles, ho zut pile dans tes exemples :) ).


              Bref, on voit juste une complainte classique "quand je ne veux pas ils sont trop présents et quand je veux ils ne le sont pas assez" et surtout une réaction "encore un donneur de leçon" tristement banale pour ne pas voir la réalité en face quand on fait remarquer, snif il faut vivre avec.

              • [^] # Re: IA Flash ??

                Posté par . Évalué à -4 (+1/-5).

                Ben oui il n'est pas concerné, puisqu'il nous raconte ses 3 anecdotes qui se terminent par un laconique "C'est tout", il a vraiment de la chance ma foi.
                Je le redis, qu'il vienne voir par chez nous si il va avoir du "c'est tout, monsieur circulez !" avec juste une tape sur les doigts. Ici c'est plus que la tolérance zéro.

                Ne t'excuse pas de respecter la loi, là n'est pas la question, décidément quand ça veut pas rentrer, ça veut vraiment pas.

                Le propos est que justement, par ici les gens ressentent le harcèlement, et pas seulement les méchants qui dépassent la vitesse limite de 3 km, alors oui, arrêtez vos leçons si vous ne comprenez pas de quoi on parle. Vous êtes de bons petits soldats avec le doigt sur la couture apparemment, grand bien vous fasse, sincèrement je suis heureux pour vous.

                De plus, tu fais pas de remarques concernant les morts sur la RCEA, qui est l'hypocrisie que je dénonce quand en face le projet est bien d'allumer un max de monde pour contrebalancer les statistiques.

                À t'écouter, je défends juste les violeurs de la loi qui te tient tellement à coeur. Donc rien compris.

                Bref, j'ai hâte d'avoir accès aux données Open Data des contrôles routiers par département (qui ne sont pas dispo à ce jour), ça en bouchera plus d'un…

            • [^] # Re: IA Flash ??

              Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 18/09/18 à 14:54.

              encore un donneur de leçon, fan des flics, qui ne les voit pas souvent, donc n'est pas concerné par le harcèlement dont je parle.

              Pas besoin d'être si agressif, on a pas le même harcèlement partout, qu'on se trouve en ville ou à la campagne dans le Nord ou au Sud…
              Exemple, vers chez moi c'est plutôt tranquille mais dès que je vais en intervention dans certaines villes c'est un vrai cauchemars, des radars à gogo, vitesse réduite inutilement à des endroits où c'est limite dangereux (risque d'endormissement), suppression de stationnement, stationnement très cher et à durée très limité, des contrôles papiers et ce même en respectant le code à la lettre…

              • [^] # Re: IA Flash ??

                Posté par . Évalué à -4 (+2/-6).

                Agressif ?

                Pardon de te choquer l'ami, mais je m'adapte à ce que j'ai en face de moi, un peu comme à la boxe.

                Le gars me dis que "je suis le problème" si ça me chier de me faire contrôler. Moi je dis que non. 25 ans de permis sans aucun souci, et j'ai le droit de me dire qu'ils me font chier à nous contrôler tout le temps.
                Ils sont fans des flics, c'est leur droit ; pas moi, c'est le mien.

                Lis la réponse précédente et tu comprendras peut-être où je veux en venir.

                L'autre copain répond quant à lui que seul les violeurs de loi se sentent harcelés, ben moi je dis que non. C'est sur quand on le subit pas, on peut pas comprendre.

                C'est comme les gamins dans les quartiers qui se font contrôler dix fois par jour. Oui, à un moment tu en as un peu plein le cul.

                • [^] # Re: IA Flash ??

                  Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                  Je parlais pas que pour toi, mais rien empêche de répondre calmement à des propos agressifs (même si c'est pas toujours facile).

  • # "Nous ouvrons l’administration à des talents du numérique pour résoudre des défis d’intérêt général

    Posté par . Évalué à 10 (+28/-5).

    Vache, ça y va la novlangue, on ferait difficilement plus dense ! Au passage, on dit "Relever un défi" ou "résoudre un problème", pas "résoudre un défi". L'amour du mot-clé convoque de bien étranges images. Ça n'est en tous cas pas le "défi" de la précarité qui va être "résolu" en fermant l'administration à des talents du numérique à la fin de leur CDD.

    Un "défi" ! Quel foutage de gueule !

    • Tu vois, là, coco, t'as un ordi alors ton défi c'est de programmer un truc.
    • Ah oui, d'accord, c'est un peu comme un travail, alors ?
    • Oula, pas du tout ! Là, c'est un défi.
    • Ah oui, c'est quoi la différence ?
    • Ben un travail tu le fais, alors que le défi tu le résous, coco.
    • On dit pas relever un défi, plutôt ?
    • Dis donc, coco, ça va bien, là ! Je commence à me demander si t'es vraiment un talent du numérique…
    • Ah si, si, monsieur, j'ai un diplôme !
    • C'est pas un diplôme qu'on te demande, coco, c'est un talent.
    • Ah ben c'est quoi un talent ?
    • Avec un diplôme, tu passes un concours et après tu es fonctionnaire, mais là une fois que t'as gagné le défi tu pars ailleurs pour relever un autre défi avec ton talent, t'as compris coco ?
    • Ah oui. Ben je vais passer un concours plutôt.
    • Ah, lalala, on manque vraiment de talents dans ce pays !

    (plus tard)

    • Bon, finalement, je veux bien résoudre le défi avec mon talent.
    • Bravo, coco, je vois que tu as changé d'avis !
    • Ben non mais ils ont fermé tous les postes à part le votre.
    • Qu'est-ce que tu veux, coco, c'est ça l'ouverture de l'administration ! Mais t'inquiète pas, tu vas pouvoir travailler pour l'intérêt général !
    • Allons bon, c'est quoi encore ce truc ?
    • Eh bien par exemple, pour toi qui es sensible au droit du travail, y'a un défi ou tu peux remplacer des fonctionnaires par des robots (https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/defis/2019/explocode.html)
    • Mais vous les remplaciez pas déjà par des talents ?
    • Pas de mauvais esprit, coco. De toutes façons, pas de souci, on a tout plein d'autres défis à relever. Tiens, par exemple, je suis sûr que t'aimes bien le bio. Et ben dans ce défi, tu peux remplacer des fonctionnaires par des robots (https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/defis/2019/cartobio.html)
    • Ah oui, je vois. Alors c'est ça l'intérêt général ?
    • Dis donc, t'es du genre difficile, coco. Mais j'ai ce qu'il te faut. La lutte contre le fraude fiscale, ça te parle ? Eh ben regarde, il y a un autre défi dans lequel tu peux remplacer des fonctionnaires par des robots (https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/defis/2019/adler.html)
    • Mais le problème de la fraude fiscale c'est pas d'abord à cause du verrou de…
    • … Au suivant !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.