Firefox 55 est prêt pour la rentrée 2017

65
10
août
2017
Mozilla

Le 8 août dernier, Mozilla a annoncé la sortie de Firefox 55.

Les profils utilisateurs reçoivent des mises à jour incompatibles avec les anciennes versions de Firefox, ne vous précipitez donc pas sur la mise à jour et faites d’abord une sauvegarde de votre dossier .mozilla.

Logo Firefox

Mozilla indique que cette nouvelle version apporte des améliorations de performance, des technologies innovantes, telles que la réalité augmentée pour le Web (WebVR), de nouvelles options d’optimisation de gestion du matériel et des processus, plus de confidentialité et des améliorations de l’expérience utilisateur. Tous les détails sont disponibles dans la suite de la dépêche.

Sommaire

Nouveautés générales

Tout d’abord, des modifications sont apportées dans les profils Firefox, ce qui rend les profils à partir de Firefox 55 incompatibles avec les anciennes versions de Firefox. Avant de mettre à jour votre navigateur, faites une sauvegarde de votre profil actuel afin de pouvoir revenir sur les anciennes versions si nécessaire.

Avec ces dernières versions (Firefox pour bureau et pour Android), Firefox améliore la confidentialité de votre vie privée par le refus d’utilisation des interfaces de géolocalisation pour les sites qui fournissent une connexion non sécurisée à leurs services.

Une nouveauté intéressante pour les développeurs est que Firefox pour GNU/Linux peut être utilisé sans interface graphique (mode headless à activer avec le paramètre de commande éponyme). Ceci permettra par exemple d’utiliser le moteur de Firefox pour exécuter des tests d’intégration continue, même si la machine d’intégration n’a pas de serveur graphique à disposition.

Firefox pour bureau

La nouveauté la plus mise en avant par Mozilla est que Firefox peut utiliser les périphériques de réalité virtuelle depuis le Web grâce à l’introduction de l’API WebVR. Un site dédié est à disposition pour découvrir cela. Mozilla insiste sur cette nouveauté dans son annonce pour bien afficher son intention de continuer à être un navigateur au cœur des innovations technologiques.

À côté de cette nouveauté, Firefox pour le bureau connaît plusieurs améliorations de son interface graphique dans cette version :

  • la barre de navigation principale a été retravaillée : Barre de navigation retravaillée
    • les suggestions de recherche sont activées par défaut pour les utilisateurs qui ne les ont pas désactivées explicitement (passage de opt-in à opt-out),
    • la recherche peut enfin y être effectuée avec un des différents moteurs configurés au lieu de l’unique moteur par défaut ;
  • les barres latérales (marque‐pages, historique, onglets synchronisés) peuvent être déplacées vers le côté droit de la fenêtre : Barre latérale à droite
  • la capture d’écran des pages est possible directement depuis le navigateur avec l’outil Firefox Screenshots. Cet outil permet de créer des captures d’écran de pages entières ou d’une partie seulement et de les enregistrer localement ou sur le cloud de Firefox. Ce nouvel outil sera activé uniquement pour une partie des utilisateurs afin de continuer les tests du service : Une capture d’écran en direct !
  • l’impression depuis le mode lecture a été simplifiée ;
  • sur Mac OS X et macOS, Firefox permet d’assigner des raccourcis personnalisés aux menus via le menu Préférences systèmeClavierRaccourcis.

Firefox pour bureau continue de développer ses performances :

  • les sessions comportant un grand nombre d’onglets sont dorénavant restaurées instantanément ;
  • les performances peuvent être optimisées :
    • par l’activation de l’accélération matérielle, quand elle est disponible. Pour le format vidéo VP9, par exemple, il est nécessaire d’utiliser Windows 10 Anniversary Edition. L’option est désactivée si aucune accélération matérielle n’est disponible pour la configuration matérielle et logicielle de la machine,
    • par l’ajustement de la limite maximale du nombre de processus utilisés pour effectuer le rendu des pages Web (un maximum de 4 processus est recommandé, mais il peut être poussé jusqu’à 7).

Mozilla simplifie l’installation de Firefox sur Windows :

  • l’installateur par défaut est simplifié : son exécution télécharge et installe automatiquement Firefox sans action supplémentaire par l’utilisateur ;
  • Firefox 64 bits est automatiquement installé pour les ordinateurs disposant de Windows 64 bits et d’au moins 2 Gio de mémoire vive ;
  • Les installateurs complets sont toujours disponibles pour les utilisateurs avancés.

Le nouvel installateur de Firefox

Quelques modifications permettent de protéger un peu mieux la confidentialité des données utilisateurs :

  • lors de la saisie d’un nom de domaine sans indication du protocole (http://, https://) dans la barre de navigation, Firefox tente d’abord la connexion avec le protocole sécurisé HTTPS au lieu de HTTP ;
  • le greffon Flash est par défaut en « cliquer pour activer » et uniquement autorisé en HTTP et HTTPS, ce changement va être lancé progressivement et ne sera pas visible par tous les utilisateurs immédiatement. Plus d’informations sur la feuille de route des greffons dans Firefox (en anglais).

En vrac, les autres modifications apportées pour cette version :

  • Firefox pour bureau est traduit en biélorusse (be) ;
  • l’implémentation WebRTC gère maintenant les microphones stéréos ;
  • l’interface utilisateur pour les mises à jour a été modernisée pour être moins intrusive et plus alignée avec le reste du navigateur. Seuls les utilisateurs qui n’ont pas redémarré leur navigateur huit jours après le téléchargement d’une mise à jour ou ceux qui ont désactivé les mises à jour automatiques verront ce changement.

Les développeurs ne sont pas en reste et les outils disponibles reçoivent aussi des mises à jour :

  • le moniteur réseau permet de sélectionner les colonnes à afficher ; de nouvelles colonnes apparaissent également : l’adresse IP distante, le protocole, le schéma, les cookies, les cookies créés ;
  • ce dernier fournit en plus une interface de filtre des connexions à afficher (par des filtres sur les valeurs des colonnes ou par expressions régulières) ;
  • l’en‐tête HTTP SourceMap est pris en compte pour aider le débogage des codes JavaScript « minifiés » ou générés automatiquement depuis d’autres sources].

Comme d’habitude, pour connaître tous les changements sur les technologies invisibles de Firefox (moteur de rendu HTML, DOM, JavaScript, API, WebExtensions…), vous pouvez vous référer aux notes de versions pour développeur (en anglais).

Firefox pour Android

La version 55 de Firefox pour Android est la dernière qui sera installable sur Android 4.0 (sorti en 2011). Ainsi, les dernières mises à jour apportées pour Android 4.0 contiennent :

  • de nouvelles actions qui ont été ajoutées pour gérer les onglets : il est maintenant possible d’ordonner les onglets par le maintien et le déplacement d’un onglet dans la boîte à onglets ;
  • une option d’accessibilité a été ajoutée pour respecter la configuration système des polices lors de l’affichage des pages Web ;
  • pour les vidéos non visibles sur une page Web, le rendu des images ne sera plus effectué pour économiser l’énergie de la batterie. L’audio de ces vidéos, quant à lui, continuera d’être joué ;
  • Firefox pour Android est traduit en grec (el) et en lao (lo)

Prochaines versions

La version 56 de Firefox est prévue pour le 26 septembre, une aide dans l’espace de rédaction est bienvenue pour sortir la prochaine dépêche à temps.

Les prochaines versions verront l’arrivée de :

  • la recherche dans l’écran Préférences, pour trouver rapidement les options de n’importe quelle catégorie ;
  • une restructuration de l’interface de Firefox en version 57. Le projet nommé Photon est déjà activé pour les utilisateurs de Firefox Nightly (la version de test de Firefox). Un débat a été lancé dans le journal de Jiehong : est‐ce que le nouveau projet Photon est un retour en arrière par rapport à l’ancien projet Australis ?

Autour de Firefox

Campagne de financement réussie pour Grammalecte

Le développeur de Grammalecte pourra mettre à jour son extension Firefox grâce au succès de sa seconde campagne de financement participatif.

Comme Mozilla a changé son fusil d’épaule pour les recommandations des technologies à utiliser pour les développeurs d’extensions (WebExtensions à la place du SDK qui remplaçait déjà XUL), Olivier devra reprendre le code de l’extension Grammalecte créée suite à son premier financement participatif pour rester compatible avec les futures versions de Mozilla Firefox.

Pour plus d’informations, référez‐vous à la dépêche dédiée à la seconde campagne de financement de Grammalecte.

Polémique d’utilisation de Google Analytics dans Firefox via les pages Web de Mozilla intégrées dans l’interface

Le recours à Google Analytics dans Firefox même, sur la page des modules (about:addons), dans l’onglet Catalogue, fait polémique auprès des utilisateurs attachés au respect de leur vie privée.

Techniquement, cette page interne à Firefox n’utilise pas directement Google Analytics, elle contient uniquement un objet XUL browser qui est l’équivalent du conteneur iframe de HTML. Cependant, le contenu de la page pointée par le conteneur pointe sur une page du site Web https://discovery.addons.mozilla.org qui, lui, recourt à Google Analytics.

À noter, d’une part, que ce recueil de données ne semble pas pouvoir être bloqué avec la version WebExtension de uBlock Origin, d’autre part, que le navigateur Tor Browser (une version spécialisée de Firefox pour mieux protéger la vie privée) est aussi concerné.

Un correctif conçu le 13 juillet par Mozilla pour ses sites consiste à bloquer l’envoi de données à Google lorsque le visiteur de https://addons.mozilla.org a activé la fonction « Ne pas me pister » du navigateur. Ainsi, l’activation cette fonction empêche le recueil de données, que ce soit directement sur la page Web addons.mozilla.org ou indirectement par la page about:addons de Firefox.

Confronté à cette polémique, Mozilla a donc finalement décidé d’offrir le choix à l’utilisateur, mais selon la technique de l’opt‐out. Comme il s’agit de collecte de données à l’intérieur du navigateur, le choix de la technique de l’opt‐in aurait sans doute été plus éthique.

De leur côté, les utilisateurs de Tor Browser ont évidemment réagi et ouvert un rapport. La solution appliquée sera la suppression de cet onglet Catalogue dans l’interface de Tor Browser, comme c’était déjà prévu pour d’autres raisons dans ce projet.

Vous pouvez lire le journal d’antistress pour plus de détails et de débats à ce sujet.

  • # HTTPS "par défaut"

    Posté par . Évalué à 10.

    lors de la saisie d’un nom de domaine sans indication du protocole (http://, https://) dans la barre de navigation, Firefox tente d’abord la connexion avec le protocole sécurisé HTTPS au lieu de HTTP ;

    Non, pas vraiment. Ce ne serait pas une bonne idée d'ailleurs parce qu'un site peut permettre une connexion avec HTTPS sans être pour autant totalement fonctionnel en HTTPS (mauvais certificat ou active mixed content par exemple).

    D'après les commentaires dans le code :

    /**
     * Select the best prefix for a host, based on existing pages registered for it.
     * Prefixes have a priority, from the top to the bottom, so that secure pages
     * have higher priority, and more generically "www." prefixed hosts come before
     * unprefixed ones.
     * Given a host, examine associated pages and:
     *  - if at least half the typed pages start with https://www. return https://www.
     *  - if at least half the typed pages start with https:// return https://
     *  - if all of the typed pages start with ftp: return ftp://
     *     - This is because mostly people will want to visit the http version
     *       of the site.
     *  - if at least half the typed pages start with www. return www.
     *  - otherwise don't use any prefix
     */
    

    Source.

    • [^] # Re: HTTPS "par défaut"

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Hello,

      Le texte de la dépêche est une traduction de ce paragraphe de la release note :

      When entering a hostname (like pinterest.com) in the URL bar, Firefox resolves to the secure version of the site (https://www.pinterest.com) instead of the insecure version (http://www.pinterest.com) when possible

      Le commentaire du code donne un peu plus de détails: apparemment il faut avoir déjà visité des pages en HTTPS pour que le schéma https:// soit appliqué. Du coup c'est inutile pour tous les sites qui activent HSTS et ça reste donc utile uniquement pour les sites avec certificats auto-signés.

      Par contre, je ne sais pas vraiment si le lien entre ces deux infos est juste puisque la release note ne donne pas de numéro de ticket de référence et car je ne sais pas ce que le code entend exactement par "registeted pages".

      • [^] # Re: HTTPS "par défaut"

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et est-ce qu'il y a un moyen de désactiver ce comportement, dans une clé de about:config, par exemple ?
        Mon serveur perso est mal configuré (j'ai des services qui répondent en https et d'autre en http avec un port précis (comme http://monserveur.com:1234)), et donc même quand je tape explicitement http://monserveur.com:1234, Firefox détourne tout seul vers la page https://monserveur.com:1234 et donc ça répond pas, forcément. Ce détournement date de Firefox 54, déjà.

        C'est vraiment une question d'historique des pages visitées : sur un profil d'utilisateur tout neuf de FF, ou dans une fenêtre de Firefox Private, ce détournement n'arrive pas.

        Bon, si pas moyen de désactiver, et en attendant que je me prenne la tête avec les réglages d'Apache et de mes services, la fenêtre Private suffira, mais bon, j'aurai bien voulu savoir reprendre la main sur Firefox, tant qu'à faire, aussi.

        • [^] # Re: HTTPS "par défaut"

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est curieux que sur le même port tu aies à la fois du HTTP et du HTTPS… Est-ce parce que tu arrêtes/redémarres des services différents sur le même port ?

          Le commentaire précédent parle spécifiquement de HSTS, donc si tu n'en fais pas tu n'es pas concerné. En revanche si tu as implémenté une redirection, ça peut être le cache. Sache que tu peux le désactiver dans les settings des devtools (ne pas oublier de le remettre après !)

    • [^] # Re: HTTPS "par défaut"

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      D'un autre côté, cela obligerait les administrateurs à faire un peu attention et surtout à se remettre d'équerre. Si je prends http://www.worldsquash.org/ et que je mets un https, c'est la cata. Signalé depuis des mois mais rien ne se passe.

      • [^] # Re: HTTPS "par défaut"

        Posté par . Évalué à 9.

        Par expérience, je n'en suis pas si sûr. Beaucoup viendrait spammer le bugzilla en disant que mozilla fait n'importe quoi et au lieu de réparer leur site, se contenteraient de mettre un avertissement sur leur site : "merci d'utiliser internet explorer pour visiter ce site".

        Un bon exemple dans le genre.

  • # capture d'écran

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    la capture d’écran des pages est possible directement depuis le navigateur avec l’outil Firefox Screenshots. Cet outil permet de créer des captures d’écran de pages entières ou d’une partie seulement et de les enregistrer localement ou sur le cloud de Firefox. Ce nouvel outil sera activé uniquement pour une partie des utilisateurs afin de continuer les tests du service :

    Je me demandais comment ça se passait pour les binaires produits par les distributions, ces binaires suivent aussi ce modèle d'activer "pour une partie des utilisateurs"seulement ?

    De mon côté (Debian) je n'avais pas ce bouton, mais pour info, dans about:config, modifier extensions.screenshots.system-disabled permet de l'obtenir.

    • [^] # Re: capture d'écran

      Posté par . Évalué à 4.

      Par curiosité, j'ai testé la clé que tu cites, dans about:config, dans Firefox 54 et… ça active la fonctionnalité !

      (pour info, j'ai Firefox 54.0/64 bits, sous Ubuntu 16.04)

  • # La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

    Posté par . Évalué à 6.

    les suggestions de recherche sont activées par défaut pour les utilisateurs qui ne les ont pas désactivées explicitement (passage de opt-in à opt-out)

    Alors ça c'est la modification qui me troue le plus le cul : je trouvais pas mal le comportement de demander à l'utilisateur lors de la première recherche dans la barre de navigation (elles étaient déjà actives pour la barre de recherche ; je ne l'utilise personnellement jamais) s'il veut activer l'auto-complétion ou non. C'était une des protections essentielles de la vie privée que je voyais encore active dans Firefox (et ça a l'air d'être encore vaguement dans leurs priorités vu que plus loin dans la dépêche ils semblent vouloir « protéger un peu mieux la confidentialité des données utilisateurs »).

    Je vois bien que les priorités de Mozilla sur la vie privée changent un petit peu à chaque version, depuis longtemps, et qu'ils le font façon « fable de la grenouille », mais ça devient de plus en plus insupportable.

    • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Est-ce que cette requête envoie beaucoup d'informations sur l'utilisateur ? Il y a forcément l'adresse IP, mais au-delà, est-ce qu'elle contient des cookies, des en-têtes divers, … ? Le genre de choses qui permet effectivement de tracer les utilisateurs en général (un sujet sur lequel Mozilla semble travailler en ce moment).

      • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Je pense que ça fait appel directement à l'API du moteur de recherche sous-jacent. Donc, que ça donne toutes les infos que celui-ci demande, sinon le résultat risquerai de ne pas être le même que l'usage du moteur de recherche lui-même, ce qui me semble contraire à ce que Mozilla souhaite.
        Donc, ça dépendrai du moteur sous-jacent.

        À confirmer.

      • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Ce que je trouve être des informations privée, c'est la communication de la moindre touche que tu appuies sur ton clavier à Google. Pour moi c'est une sorte de limite qu'il ne fallait pas dépasser. Depuis longtemps, j'ai un peu en tête une règle générale qui est « mes entrées sont envoyées lors de la validation par la touche entrée » ; c'est une sorte de règle implicite que je trouve valide dans plein de cas (OK, pas pour SSH…). Ici, Mozilla a cassé cet accord implicite.

        • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

          Posté par . Évalué à 0.

          D'un autre côté si tu vois apparaître les suggestions ce n'est pas secret non plus.

          La question de la capacité à identifier réellement l'auteur me paraît importante.

        • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu peux changer ton moteur par défaut vers Duckduckgo ou Qwant ;)

          • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Mais par défaut c'est configuré autrement, et tu peux vouloir utiliser les services de Google ou Yahoo sans leur envoyer tout ce que tu tapes.

            • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              À un moment, il faut bien placer le curseur à quelque part: est-ce que tu veux que tes utilisateurs puissent utiliser ton logiciel ou préfères-tu qu'ils ne puissent rien faire pour les protéger ?

              Firefox vise des utilisateurs très grands publique: une bonne partie de ces utilisateurs sont capables de chercher "Google" sur Google, puis de chercher "linuxfr.org" sur Google pour enfin cliquer sur le premier lien de Google. Pour eux, une suggestion directe de la bonne recherche dans la barre d'adresse est certainement une très bonne chose (ils ne savent pas ce qu'est une adresse).

              TorBrowser est un fork de Firefox qui lui justement vise un marché d'utilisateurs plus expérimentés, qui comprennent ce qui se passe (et qui cherchent à comprendre ?) et qui préfèrent sacrifier une partie de leur confort pour mieux protéger leur vie privée.

              Je ne dis pas qu'un projet est plus pertinent que l'autre, ils sont tous les deux très pertinents en accord avec leur position du curseur.

              • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

                Posté par . Évalué à 5.

                est-ce que tu veux que tes utilisateurs puissent utiliser ton logiciel ou préfères-tu qu'ils ne puissent rien faire pour les protéger ?

                Fausse dichotomie.

                Pour eux, une suggestion directe de la bonne recherche dans la barre d'adresse est certainement une très bonne chose (ils ne savent pas ce qu'est une adresse).

                Oui, avec un air paternaliste et en les prenant pour des cons. C'est comme dire que ça ne sert à rien de savoir lire, on va s'occuper de tout pour toi. Pour moi, dans une société libre, savoir ce qu'est une URL est la base que devrait connaître tout citoyen ; ça devrait s'apprendre à l'école. Alors forcément, il y aura toujours des entreprises pour prendre avantage des ignorants, mais ça n'est pas une justification, surtout quand on est Mozilla on qu'on a (il me semble) une volonté d'éduquer un minimum les gens sur le fonctionnement du Web.

                TorBrowser est un fork de Firefox qui lui justement vise un marché d'utilisateurs plus expérimentés, qui comprennent ce qui se passe (et qui cherchent à comprendre ?) et qui préfèrent sacrifier une partie de leur confort pour mieux protéger leur vie privée.

                TorBrowser c'est pour les terroristes et les pédophiles… (je caricature). Je ne vois pas pourquoi un utilisateur standard ne mériterait pas le droit à la protection de sa vie privée. Il ne devrait pas y avoir deux catégories de citoyen, à part si tu aimes bien te sentir dans la catégorie de « ceux qui savent » et que tu aimes bien entretenir les autres dans l'ignorance.

                • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 24/08/17 à 16:07.

                  Oui, avec un air paternaliste et en les prenant pour des cons.

                  Merci de rester poli, je ne les ai jamais traités de « cons ». Ce sont juste des gens qui ont besoin d'un outil qui fait le travail sans avoir à lire tous les standards, RFCs, ISOs utilisés pour que les informations circulent dans leur machine.

                  C'est comme dire que ça ne sert à rien de savoir lire, on va s'occuper de tout pour toi.

                  Non, c'est comme dire qu'il n'est pas nécessaire de connaître la physique, la mécanique des fluides et les principes électriques pour utiliser une voiture, se faire transporter par un bus, par un ascenseur… Pourtant, si toutes ces théories n'existaient pas, rien de tout ça n'aurait vu le jour.

                  Pour moi, dans une société libre, savoir ce qu'est une URL est la base que devrait connaître tout citoyen ; ça devrait s'apprendre à l'école.

                  La population de ton monde libre doit être très réduite… Si en plus, tu leur demandes de distinguer les Internets (oui, oui, il y a en a plusieurs séparés à différentes couches et surtout la couche IP) par rapport au Web…

                  Alors forcément, il y aura toujours des entreprises pour prendre avantage des ignorants, mais ça n'est pas une justification, surtout quand on est Mozilla on qu'on a (il me semble) une volonté d'éduquer un minimum les gens sur le fonctionnement du Web.

                  Je n'ai jamais lu les fondations de Mozilla, mais de ce dont j'en ai compris avec le temps, leur volonté est surtout de ne pas laisser les entreprises s'emparer du Web ouvert (en termes de communication) pour en faire des silos fermés sur eux-mêmes et de faire évoluer de manière consensuelle les technologies Web (laisser tomber les propriétés CSS non-standard -moz, -webkit, ne pas laisser Internet Explorer 5 dicter les règles du Web…).

                  TorBrowser c'est pour les terroristes et les pédophiles… (je caricature).

                  Tiens, je peux le placer aussi: « fausse dichotomie ».

                  Je ne vois pas pourquoi un utilisateur standard ne mériterait pas le droit à la protection de sa vie privée. Il ne devrait pas y avoir deux catégories de citoyen, à part si tu aimes bien te sentir dans la catégorie de « ceux qui savent » et que tu aimes bien entretenir les autres dans l'ignorance.

                  Pour moi, il n'y a pas de catégorie de citoyen, il y a plusieurs façons de penser, travailler… Pour certains, ils préfèreront avoir un outil qui fait juste le travail comme Firefox et pour d'autres un outil un peu plus axé sur la protection de la vie privée.

                  D'ailleurs, c'est tout comme les produits que tu achètes au marché, certains sont biologiques, certains biodynamiques, certains sont génétiquement modifiés… Est-ce qu'on devrait tous les interdire sauf ceux que tu penses être les « meilleurs » pour nous tous ? Est-ce que les gens savent comment fonctionne un champ, un verger, les animaux ? Non et pourtant nous vivons tous avec nos choix, notre éthique et nous sommes même capables de collaborer pour vivre en société.

                • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Oui, avec un air paternaliste et en les prenant pour des cons. C'est comme dire que ça ne sert à rien de savoir lire, on va s'occuper de tout pour toi. Pour moi, dans une société libre, savoir ce qu'est une URL est la base que devrait connaître tout citoyen ; ça devrait s'apprendre à l'école.

                  Loi de maclag:
                  Tout expert d'un domaine qui touche au quotidien considère comme invraisemblable que les éléments de base de son domaine d'expertise ne soient pas enseignés à l'école.

                  Dans une société libre, tout le monde devrait savoir ce qu'est une URL, où sont stockés les mails GMail et qui y a accès.
                  Dans une société libre, tout le monde devrait avoir les bases pour comprendre les enjeux liés à l'industrie agro-alimentaire: chimie, botanique, agriculture mais aussi risque sur la santé.
                  Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions minimum de droit pour comprendre ce qu'on signe.
                  Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions d'économie pour pouvoir gérer son argent sans se faire avoir par les banques et les discours politiques simplistes.
                  Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions de mécanique pour ne pas être à la merci des garagistes et des constructeurs qui ajoutent toujours plus de barrière à l'accès au moteur.

                  Je peux en remplir 10 pages. Les programmes scolaires vont être chargés!

                  Sinon, dans une société libre, on peut décider que nombre de citoyens vont s'engager sur leur domaine d'expertise, que des associations feront le travail de vulgarisation, et qu'à défaut d'être un expert en tout, on peut se tenir suffisamment informé pour prendre des décisions éclairées.

                  • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Surtout que les URL sont juste un moyen technique qui n'a aujourd'hui vraiment plus trop d’intérêt (sites dynamiques, javascript…). On ne demande à personne de connaître comment les réseaux électriques arrivent à distribuer l'électricité à tout un chacun depuis leurs nombreuses sources, on branche simplement sa prise et ça fonctionne. Une URL est juste un moyen technique assez flou (tout les sites ne l'implémentent pas de la même façon, à la manière des adresses postales qui selon les pays sont numérotés côté pair/impair, à la suite, selon la distance depuis le début de la rue, dans l'ordre de construction dans un bloc…).

                    Selon moi les navigateurs et les sites devraient trouver un meilleur moyen d'assurer la sécurité des utilisateurs (voir les récentes démonstrations d'attaques homographiques), puis faire disparaître ce moyen archaïque d'accéder à l'information. On se croirait à l'époque du Minitel ou il fallait connaître le numéro de téléphone à composer.

                  • [^] # Re: La suggestion de recherche activée par défaut ça améliore la confidentialité ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    et qu'à défaut d'être un expert en tout, on peut se tenir suffisamment informé pour prendre des décisions éclairées.

                    Ce qui compte ici c'est la limite entre l'expertise et les connaissances utiles. Et cette question n'est pas si évidente que tu sembles l'écrire.

                    Si je reprends tes exemples :

                    Dans une société libre, tout le monde devrait savoir ce qu'est une URL, où sont stockés les mails GMail et qui y a accès.

                    Apprendre ce qu'est une url n'est pas très difficile, d'autant que tu l'as souvent sous les yeux. Sans savoir la lire (les remarques de Strash sur leur interprétation), savoir que ça désigne un site / une page est pratique. Savoir où sont stockées tes données est assez important (essentiellement chez toi / pas chez toi et aussi synchronisé ou non entre différentes machines). Les gens utilisent des logiciels tous les jours, c'est sans doute bien qu'ils aient quelques notions de base. Pour faire attention aux enjeux derrière sans doute, mais en tout premier pour leur vie quotidienne et ce qu'impliquent leurs décisions. Les questions de vie privée touchent les gens tous les jours, et de manière parfois sournoise.

                    Dans une société libre, tout le monde devrait avoir les bases pour comprendre les enjeux liés à l'industrie agro-alimentaire: chimie, botanique, agriculture mais aussi risque sur la santé.

                    Ici c'est un peu différent parce que c'est tellement délicat que c'est très réglementé et que tu n'as pas à faire ce choix dans ta vie de tous les jours. En général on apprend quand même assez aux gens pour qu'ils ne mangent pas n'importe quel truc trouvé dans une poubelle. Sans que ce soit forcément à l'école d'ailleurs.

                    Et j'espère bien qu'on parle un minimum de bases d'environnement à l'école (cycle de l'eau, sans doute les questions de pollution plus tard, …). Bien sûr que les enjeux importants rejoignent l'enseignement d'une manière ou d'une autre. Il s'agit aussi de savoir interpréter un minimum son environnement et son action dessus, de sortir de l'aspect juste magique / posé là des choses pour voir un peu à travers, sans notions avancées de chimie par exemple.

                    Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions minimum de droit pour comprendre ce qu'on signe.

                    Difficile d'apprendre des "bases" de droit sans que ça devienne long (au-delà de trucs basiques de tous les jours : propriété privée, pas tuer ses congénères, … ; au final la vie en société contient sans doute une somme de connaissance très supérieure à quelques notions d'informatique) ; et tu ne t'en sers pas tous les jours, donc difficile à mémoriser. Mais mieux vaut avoir quelques indices de base, comme "si c'est important, vérifie ou fais-le vérifier".

                    Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions d'économie pour pouvoir gérer son argent sans se faire avoir par les banques et les discours politiques simplistes.

                    Pour les problèmes de riches qui consistent à savoir gérer son argent, je ne sais pas. Et ce n'est pas de l'économie.
                    Pour les discours politiques :ce serait peut-être bien mais ça n'arrive pas tous les jours, c'est une question d'étude à long terme plutôt (il faut un moment pour apprendre).

                    Dans une société libre, tout le monde devrait avoir des notions de mécanique pour ne pas être à la merci des garagistes et des constructeurs qui ajoutent toujours plus de barrière à l'accès au moteur.

                    Pour la première partie tu peux te baser sur la réputation de l'artisan. Pour la seconde il n'y a pas besoin de notions de mécaniques, mais savoir qui va pouvoir réparer ta voiture est une question assez importante si tu as une voiture. Par contre cette information n'est que partiellement masquée, parce que si les constructeurs limitent fortement la capacité de leurs clients à choisir leur garagiste ça finit par se voir et devenir une connaissance commune : ce n'est pas vraiment masqué, tous les utilisateurs de voiture ont besoin de la faire réparer de temps en temps.

                    Note que si tu passes ton permis voiture tu auras quelques vagues notions de mécaniques et que conduire une voiture est une activité qui nécessite un apprentissage, et même une autorisation légale. Si c'est un permis moto il faut plus que quelques rudiments autant que je sache. On va assez loin dans les connaissances qu'on attend des possesseurs de voiture, parce qu'on considère qu'il y a des raisons pour ça.

                    Après tout ne s'apprend pas obligatoirement à l'école, et on rejoint ta conclusion. Mais certains choix font partie de la vie de tous les jours. Je comprends que les informaticiens puissent avoir un biais par rapport à leur domaine mais ça n'empêche pas d'essayer de lister des notions de base qui sont assez importantes à comprendre (ne serait-ce que pour sortir de l'aspect "magique" de l'informatique ; le "c'est trop compliqué pour le commun des mortels, je ne peux pas comprendre"). Même sans diplôme en mécanique tu as déjà fait une soudure pourrie en cours de techno et vu fonctionner une charnière et un fil électrique. Tu supposes que les assemblages électriques/mécaniques sont des choses beaucoup plus complexes auxquels tu ne touches pas, mais tu as compris qu'il ne faut pas mettre les doigts dans les prises (même si en parallèle on essaie d'en faire de plus sécurisées) et que si ce n'est pas branché ça ne marche sans doute pas. Les gens considèrent souvent que des choses extrêmement simples en informatique sont magiques, parce qu'on ne les voit pas fonctionner. Sortir de "c'est magique" (sans aller loin) est intéressant, ils se servent tous les jours de ces notions et ils font fréquemment des choix dans ce domaine. On rejoint les questions d'interpréter son environnement immédiat.

                    Bien sûr que tout le monde n'a pas besoin de tout comprendre à l'informatique, mais une liste de choses utiles me paraît plus intéressante que cette simple constatation. Et enseigner ça aux gamins à l'école ce n'est pas très difficile : on leur apprend déjà plus ou moins à utiliser des outils informatiques (c'est normal, ils vont s'en servir tout le temps), il ne suffit pas de grand chose pour avoir quelques bonne notions, la somme d'explications est même assez ridicule.

                    C'est aussi une question importante d'un point de vue conception d'applications : masquer le plus de choses possibles n'est pas toujours une bonne idée parce que ça empêche parfois les utilisateurs de comprendre ce qui se passe et ça peut le gêner. La question de ce qui doit apparaître ou non à l'utilisateur (et sous quelle forme) est une question d'ergonomie (qui dépasse l'informatique) et ce n'est pas du tout une question simple.

                    Je peux en remplir 10 pages. Les programmes scolaires vont être chargés!

                    Eh bien ça m'étonnerait qu'on arrive à en remplir 10 pages. Ma vision est sans doute biaisée, naturellement, mais tu as choisi des sujets de tous les jours, pas tellement par hasard. Et même parmi ces sujets une bonne partie ne sont pas des choix élémentaires de tous les jours / qui s'apprennent simplement.

  • # Rust, Servo, projet Quantum

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Sous le capot, est-ce que cette nouvelle version de Firefox utilise davantage de composants écrit en Rust, provenant de Servo ? Autrement dit, est-ce que le projet Quantum avance comme prévu ?

    La Roadmap de Firefox indique, dans la catégorie Responsiveness:

    (Firefox 57) Quantum components bring silky smooth browsing

    Donc, normalement, ce sera pour bientôt \o/ Mais j'imagine qu'ils ne portent pas Firefox tout d'un coup aux composants de Servo, je suppose que chaque version se rapproche un peu plus du but final. Par exemple Electrolysis (E10S) n'est toujours pas complètement finalisé.

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Rust, Servo, projet Quantum

      Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 11/08/17 à 15:03.

      Ce que tu cherches c'est Firefox Nightly https://nightly.mozilla.org

      Le projet Quantum est un projet visant à améliorer les performances de Gecko, initialement c'était limité à l'intégration de composants de Servo mais un sous-projet, Quantum Flow, a été créé et est dédié au refactoring du code existant mais n'a pas de lien avec Servo.

      Quantum Flow donne des gains de perf énormes depuis plusieurs mois (comme quoi quand on nettoie son code ça va toujours mieux ;) ) et chaque version de Firefox bénéficie de ces améliorations. Firefox 57 verra l'activation de composants de Servo, en particulier Stylo (parser CSS) ainsi que la nouvelle interface (Photon) qui apporte aussi des gains de performance dans l'interface en elle-même.

      Firefox Nightly a donc Flow (derniers patchs) + Stylo + Photon déjà utilisables si tu veux avoir un avant-goût de ce que sera la refonte de Firefox avec la version 57 de novembre. Évidemment c'est une alpha, c'est moins stable et pas pour un utilisateur lambda.

  • # checksums firefox nightly

    Posté par . Évalué à 2.

    Les checksums ne correspondent pas pour firefox-57.0a1.en-US.linux-x86_64.tar.bz2 où c'est moi?
    https://ftp.mozilla.org/pub/firefox/nightly/latest-date/firefox-57.0a1.en-US.linux-x86_64.checksums

  • # Petite erreur

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    De leur côté, les utilisateurs de Tor Browser ont évidemment réagi et ouovvert un rapport.

    (emphase ajoutée)

    • [^] # Re: Petite erreur

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Corrigé, merci.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Excellent

    Posté par . Évalué à 3.

    Excellente nouvelle version.
    Je la pratique depuis quelques jours et je la trouve vraiment réactive.

  • # Comeback!

    Posté par . Évalué à 10.

    Très impressionnant le travail effectué par Mozilla depuis 2 ans. Même en ayant toujours utilisé Firefox, je m'était fait à l'idée qu'il allait devenir un jour marginal et désuet. Et bien je me suis royalement trompé! Avec tous les améliorations de performance, de sécurité et de compatibilité combiné à la mort programmé de Flash, Firefox amorce son comeback!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.