Michel Rocard remet son rapport sur les enjeux du numérique

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
6
avr.
2007
Communauté
Le 21 mars, Ségolène Royal chargeait Michel Rocard d'une mission sur les enjeux du numérique. L'ancien Premier ministre devait rédiger un rapport «établissant un diagnostic et formulant une série de propositions dans ce domaine», en abordant des questions telles que l'innovation dans le numérique et le logiciel en France et en Europe, l'informatique et les logiciels libres dans la réforme de l'État, comment le numérique peut revitaliser notre politique culturelle, comment préserver l'innovation, la concurrence, l'interopérabilité dans la société de la connaissance.

Ce jeudi 5 avril avait lieu un chat sur le site Désirs d'avenir avec Michel Rocard et Maurice Rosnai au sujet de ce rapport. Le chat a permis d'interroger les deux représentants du Parti socialiste sur les questions des brevets logiciels, le fichage, la directive IPRED2, la licence globale et la question des droits d'auteur à l'heure du numérique, la loi DADVSI, l'utilisation de logiciels libres dans l'administration, l'accès à Internet, la réponse au questionnaire de l'initiative Candidats.fr, etc. Un compte-rendu complet est disponible.

À l'issue du chat, le rapport a été mis en ligne, aux formats OpenDocument et PDF. Intitulé République 2.0 bêta, certainement en clin d'oeil à la mouvance du Web 2.0 et des sites Web toujours en version bêta, le rapport comporte 73 pages.

Le rapport se décompose en 9 sections thématiques, avec pour chacune d'elles une série de recommandations, totalisant ainsi 94 propositions. Les thèmes abordés sont : Les trois piliers d'une société de la connaissance ouverte ; Reprendre pied dans l'économie numérique ; Le numérique, une chance pour la culture ; Faire entrer les services publics dans le XXIème siècle ; Éducation : changer de logiciel, Le progrès numérique pour tous ; Les outils numériques pour la démocratie ; Un cadre juridique pour les libertés et les capacités numériques ; Promouvoir une société de la connaissance ouverte en Europe et au plan international. Parmi les recommandations concernant spécifiquement le logiciel libre, on notera :
  • Valoriser l'innovation et l'esprit d'initiative des étudiants (participation à des sites coopératifs ou au développement de logiciels libres, projets d'entrepreneurs juniors) ainsi que leur prise en compte dans l'obtention des diplômes ou par des crédits universitaires.
  • Rééquilibrer la directive 2001/29/CE (directive sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteurs et des droits voisins dans la société de l'information).
  • Agir au niveau des instances nationales, européennes et internationales pour que soit refusée de façon explicite la brevetabilité des logiciels et méthodes intellectuelles, en restreignant la brevetabilité aux inventions apportant un enseignement nouveau sur l'usage de forces contrôlables de la nature.
  • Promouvoir au niveau européen et national une approche exigeante de l'interopérabilité, qui fasse de celle-ci un droit effectif, et qui pourrait être l'objet d'une directive européenne.

Aller plus loin

  • # La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je me permets de recopier ici mon commentaire sur le Framablog, histoire d'alimenter le débat sur ce précieux rapport.

    "Michel Rocard vient de remettre son rapport à Ségolène Royal et c'est du lourd !

    Il était certes bien accompagné (dont François Pellegrini, Jean-Baptiste Soufron ou encore Aziz Ridouan) mais je suis franchement impressionné par sa capacité à pondre aussi vite un document de 73 pages dense et pertinent (sauf à imaginer qu'il savait depuis longtemps qu'une telle tâche lui serait dévolue). En tout cas c'est aussi ça un politique et on aurait parfois tendance à l'oublier...

    Les technologies numériques et internet sont mis à leur juste place, c'est à dire une place essentielle dans le monde d'aujourd'hui et de demain. Analyses et recommandations (au nombre de 94) se succèdent à un rythme effréné.

    Surprise, le logiciel libre n'est finalement que peu souvent cité. Il y avait certainement là une volonté consensuelle de ne pas trop crisper les acteurs d'une économie propriétaire classique encore dominante. Du coup sa présence est beaucoup plus implicite qu'explicite. Il n'en demeure pas moins que son modèle et ses valeurs (comme par exemple le souci constant du bien commun) transparaissent un peu partout dans le rapport à commencer par son sous-titre qui donne le ton et la direction "Vers une société de la connaissance ouverte".

    Quand bien même irréaliste, un document que j'aurais bien vu moi sous la forme d'un pacte numérique de Michel Rocard (comme le pacte écologique de Nicolas Hulot) et d'inviter ensuite tous les candidats à se positionner et/ou le signer. Il n'est adressé qu'à Ségolène Royal mais gageons que ceux qui pensaient voter pour elle s'en trouveront confortés."

    PS : J'ai bien aimé voir l'Art Libre cité (page 18)
    • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il est dommage en effet que ce très bon document soit enfermé dans la structure d'un parti car c'est un sujet sur lequel on devrait trouver un consensus beaucoup plus large.
      • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il y a un début de débat, au moins sur certains points. Par exemple, le mode de financement n'est pas acquis puisque la loi DADVSI est en application et que le candidat issu du gouvernement sortant l'appliquera dans toute sa rigueur:
        http://www.01net.com/editorial/345377/telechargement/nicolas(...)
      • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

        Posté par . Évalué à 4.

        Ce rapport a été commandé par Ségolène Royal le mois dernier. Nous sommes en campagne électorale. Michel Rocard, militant socialiste, s'est mis au service de la candidate socialiste Ségolène Royal. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Les autres candidat(e)s sont libres d'avancer des propositions en se faisant aider par leurs propres experts. La concurrence est saine et souhaitable, en politique comme ailleurs.
      • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

        Posté par . Évalué à 5.

        > Il est dommage en effet que ce très bon document soit enfermé dans la structure d'un parti

        Qu'es-ce que ça veut dire ?
        Il est dommage qu'on ne soit pas dans une anarchie ?

        Je dirais contrairement :
        - il est remarquable que ce très bon document soit porté par un parti de gouvernement.

        Je n'ai pas envie qu'on retombe sur des messages anti-démocratique, de la terre brulée qui n'apportent rien de concrêt, qui ne sont que dans la posture.

        C'est formidable que cette question soit prise au sérieux et que la réponse soit fouillée et crédible.
    • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

      Posté par . Évalué à 3.

      Quand bien même irréaliste, un document que j'aurais bien vu moi sous la
      forme d'un pacte numérique de Michel Rocard (comme le pacte écologique de
      Nicolas Hulot) et d'inviter ensuite tous les candidats à se positionner et/ou
      le signer.


      Est-ce réellement une bonne idée ? La démocratie, c'est l'affrontement (pacifique) des idées, ce n'est pas cet espèce de consensualisme, certes séduisant (tous ensemble pour la bonne Cause) mais assez pernicieux et finalement inefficace.

      Je ne suis notamment pas persuadé que le pacte de Nicolas Hulot soit un succès tel qu'il faille obligatoirement le décliner dans tous les domaines. Ce n'est pas une critique contre Nicolas Hulot, qui est l'engagement et la sincérité même, et dont le talent pédagogique est extrèmement utile pour vulgariser des diagnostics extrêmement pointus et pertinents qui existent depuis plus de 20 ans, mais qui étaient tournés en ridicule par les "gens qui savent". Pour une raison simple : il n'est jamais agréable de voir des certitudes bien ancrées remises en cause.

      Mais aujourd'hui, force est de constater que le bilan d'étape de l'épisode Hulot est qu'il aura servi :

      1) à faire croire aux gens que tous les autres candidats, puisqu’ils signent son pacte, sont écologistes,

      2) qu’il n’était donc pas besoin d’une candidate de l’écologie politique,

      3) finalement à mettre en péril l'écologie, car sans écologistes à l'assemblée nationale, seule garantie pour veiller aux respects des engagements et monter au front au moment où sont pris les arbitrages importants, la geule de bois risque très fort d'être à la mesure de l'ivresse électorale.

      Il faut et il suffit de voir cette interview stupéfiante d'un ponte de l'UMP piégé par
      les "Yes Men" pour comprendre ce qu'il adviendrait dans cette hypothèse :

      http://lelab.tv/video/11460d394bdc5b9

      Précieuse vidéo : contrairement à la "fracture sociale" promise par Chirac en 1995 et combattue par Juppé par la suite de la manière que l'on sait, on a cette fois la chance d'être prévenus avant l'élection.

      Donc à bon entendeur...
      • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

        Posté par . Évalué à 6.

        En même temps, les candidats "complètement écolo" n'ont aucune chance d'être élu (j'en suis navré d'ailleurs).
        Le pacte écologique n'est pas une solution miracle, mais c'est mieux que rien quand même!
        Tu aurais voulu que Hulot ne fasse rien et avoir un candidat qui n'a officiellement aucun engagement écolo?
      • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

        Posté par . Évalué à -1.

        Entièrement d'accord!
        Nicolas Hulot se contente d'une petite signature de chacun alors qu'on sait tous que les politiciens sont les rois des promesses, particulièrement en campagne électorale. Sa naïveté est à la limite du pathologique. Tout comme son amitié politique avec Chirac qui a nommé des premiers ministres tous anti-écolo primaires, comme on l'a encore vu avec la loi sur l'eau, véritable capitulation devant tous les lobbys pollueurs non-payeurs, ou les nouvelles normes en matière de construction, totalement à la traîne de ce qui ce fait depuis longtemps en Allemagne, ou en matière de lutte contre l'effet de serre: rien sinon l'essence verte issue de l'agriculture française la plus polluante d'Europe.
        Il aurait mieux fait de s'engager à fond pour le seul parti écologiste en France, en devenant candidat pour les Verts. C'est le seul parti de gouvernement qui veut faire passer l'écologie avant la logique financière à court terme des actionnaires. Mais sans beaucoup de voix, les verts n'ont pas assez de poids pour imposer toutes leurs si urgentes mesures dans un éventuel gouvernement sous la présidence de Royal.
        Sarkozy n'est pas plus écologiste que le MEDEF, et aussi cynique que Chirac. Accepter sa signature, c'est comme accepter celle du MEDEF.
        Et dire que Le Pen, qui veut convertir l'agriculture française au bio, est plus écolo que Royal ou le paysan du dimanche Bayrou, qui monte sur son tracteur trois fois par an selon le Canard Enchaîné! Où va la France?
    • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

      Posté par . Évalué à 3.

      Concernant la rapidité de rédaction du rapport, il ne faut pas oublier que M. Rocard travaille contre la brevetabilité des logiciels depuis longtemps. Le dossier des NTIC, brevets et logiciels libres sont loin d'être une nouveauté pour lui. Il a donc simplement condenser ses travaux précédents.
    • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

      Posté par . Évalué à 7.

      Surprise, le logiciel libre n'est finalement que peu souvent cité.


      C'est peut être aussi qu'il a une vision moins centrée sur le logiciel que nous et qu'il considère plus le LL comme un moyen que comme une fin en soi ?
    • [^] # Re: La présence du logiciel libre dans le rapport avant tout implicite

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Surprise, le logiciel libre n'est finalement que peu souvent cité. Il y avait certainement là une volonté consensuelle de ne pas trop crisper les acteurs d'une économie propriétaire classique encore dominante

      Moi, j'y vois autre chose : la neutralité.
      L'important, c'est l'interopérabilité.
      Ensuite, le libre vaincra (ou pas) si il est meilleur que le proprio à armes égales.
      L'intégrisme du "tout libre" est autant à vomir que celle du "tout proprio", laissons le choix (réel, donc format ouvert pour communiquer) aux gens, à eux de choisir ensuite. Donc je trouve que le document est objectif, il ne propose pas une solution, il permettrait une concurrence saine et non faussée.
  • # Seconde page ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je ne voudrais pas polémiquer mais j'ai un peu de mal à comprendre la présence de cette news en seconde page des dépêches alors que celle de la "non réponse" de Laguiller et de la réponse du "non candidat" Dupont-Aignan sur Candidats.fr avait eu, me semble-t-il, la primeur de la Une.

    - Réponses de Nicolas Dupont-Aignan et d'Arlette Laguiller à Candidats.fr
    http://linuxfr.org/2007/03/22/22263.html
    • [^] # Re: Seconde page ?

      Posté par . Évalué à 2.

      +1
    • [^] # Re: Seconde page ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne voudrais pas polémiquer mais j'ai un peu de mal à comprendre la présence de cette news en seconde page des dépêches alors que celle de la "non réponse" de Laguiller et de la réponse du "non candidat" Dupont-Aignan sur Candidats.fr avait eu, me semble-t-il, la primeur de la Une.

      Comme toi, je n'ai pas vraiment compris pourquoi cette dépêche n'est pas passée en première page.
      • [^] # Re: Seconde page ?

        Posté par . Évalué à 4.

        "Je ne voudrais pas polémiquer mais j'ai un peu de mal à comprendre la présence de cette news en seconde page des dépêches alors que celle de la "non réponse" de Laguiller et de la réponse du "non candidat" Dupont-Aignan sur Candidats.fr avait eu, me semble-t-il, la primeur de la Une."

        Archi d'accord avec cette constatation. Il faudrait quand même faire preuve d'un minimum d'objectivité.
        Je vais, une fois de plus, disparaître sous les moinssages.
        J'ai comme l'impression qu'il y a un parti pris sur linuxfr : celui de minimiser Ségolène Royal.
        C'est dit.
    • [^] # Re: Seconde page ?

      Posté par . Évalué à 1.

      +1
  • # seulement a propos de la forme

    Posté par . Évalué à 3.

    quand j'ouvre le format ODT sur mon poste de travail windows XP avec OpenOffice.org 2.2 (non rassurez-vous cela ne fait pas parti du socle standard de mon entreprise) et bien le résultat était assez moyen :
    - police non proportionnelle,
    - numérotation des propositions écrites dans des caractères indéchiffrables (police?) et
    - le graphique qui me demande quicktime et/ou un TIFF decompressor pour s'afficher ?!??

    Sur ce test là, cela ne donne pas une bonne image du format Open Document. Entre l'ODT et le PDF un user moyen préfèrera le PDF. Pour ma part je suis plutot déçu du résultat obtenu à l'ouverture du fichier ODT.

    Bien sur je ne parle pas du fond ... étant devenu Roccard addict depuis la bataille législative européenne a propos des brevets (bien relayé sur linuxfr d'ailleurs)
    • [^] # Re: seulement a propos de la forme

      Posté par . Évalué à 6.

      pour le coup du quicktime/tiff je soupconne que le document a ete fait sous Mac. Dans toutes les confs ou je suis alle il y a des problemes de ce style que ce soit avec les docs OOo ou les powerpoint et ont voit des messages d'erreurs de ce style apparaitre.
    • [^] # Re: seulement a propos de la forme

      Posté par . Évalué à 3.

      Effectivement, ayant ouvert l'ODT en premier, je n'avais pas remarqué que la police n'était pas la même !

      Sinon, je confirme le problème de la police et des cadres QuickTime sous Linux avec OpenOffice 2.2.
      Est-ce une régression de la 2.2 ou un problème sur les plate-formes non-Mac ?
  • # Bof ...

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Encore un rapport de plus qui recommande la création de commission de pilotage, de libérer les énergies tout ça.

    Mouais, à part le 'petit' coup médiatique, en pratique cela ne donnera rien. N'oublions pas que c'est le parti socialiste qui a instauré la taxe Tasca, ce qui fait qu'à chaque fois que je fais la promotion du libre en distribuant CDs et DVDs, je 'donne' de l'argent aux 'artistes' (enfin une partie à Pascal Nègre surtout).

    Taxer pour permettre d'augmenter la recherche et le développement, hum ...

    Claude Allègre avait l'occasion de libéraliser le fonctionnement des universités (en leur donnant le moyen de recruter grâce à plus d'autonomie), il a préféré faire la réform LDM (LIonel Jospin ne le soutenait pas).

    Non, vraiment, l'augmentation des lourdeurs administratives (un administrateur recruté, c'est un poste de chercheur ou de créateur en moins !), un manque total de clarté dans la politique à mener, je ne crois pas que cette déclaration d'intention (bien creuse et bien vague à mon goût) soit une bonne chose.

    Sauf à faire croire que la gauche s'occupe des logiciels libres et que la droite non.

    M'enfin les deux s'en occupent et pour une raison : ça coûte moins cher en licences à l'état. Après, la création de richesses par les logiciels libres, je ne crois pas qu'en la soviétisant cela aidera.
    • [^] # Re: Bof ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Juste pour rebondir sur cette remarque :

      un administrateur recruté, c'est un poste de chercheur ou de créateur en moins !


      Je suis bien d'accord avec toi, sauf qu'étant moi-même dans la recherche, je me rends bien compte qu'au jour d'aujourd'hui, il est indispensable de faire un travail administratif considérable pour obtenir des budgets. Et faute d'administratifs compétents en la matière, ce boulot, c'est les chercheurs qui se le cognent... Or non seulement c'est pas vraiment leur boulot, mais en plus, pour la majorité des cas ils sont mauvais dans cet exercice... ce qui n'est que moyennement étonnant AMHA...

      Alors oui c'est un peu dommage de dépenser des sous pour recruter des administratifs plutôt que des chercheurs, mais d'un autre côté, il me semble aussi tout à fait regrettable de former des gens à bac+8 (et plus...) pour leur faire remplir de la paperasse !
    • [^] # Re: Bof ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Juste pour note : sur le LMD (et pas LDM), tu fais totalement erreur. Le LMD est une réforme issue du processus de Bologne, qui fait l'objet d'un consensus entre les pays membres de l'Union européenne, et n'est en aucun cas le fait de Claude Allègre. Son application en France a été l'objet de décrêts passés par Jack Lang puis Luc Ferry. Quant au fait que Jospin ne le soutenait pas... J'en doute. En tous cas, telle n'a pas été sa position publique.

      Par ailleurs, le LMD instaurait justement l'« autonomie » au niveau pédagogique, puisqu'elle laissait à chaque université la tâche d'établir ses propres diplômes avec ses propres parcours pédagogiques (sous réserve d'approbation du ministère), au lieu d'avoir des diplômes nationaux et des variantes locales.

      C'est d'ailleurs la raison pour laquelle de nombreux étudiants (dont j'étais) et organisations étudiantes étaient/sont fortement opposés au LMD, de la même façon qu'à l'« autonomie » (= libéralisation) des universités.
      • [^] # Re: Bof ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        On n'a plus le droit à la typo...

        Je n'allais pas faire une correction pour une petite typo, je pensais que tout le monde comprendrait (bonjour la tolérance !) :
        Licence
        Master
        Doctorat

        Les propos sont ceux de Claude Allègre lui-même (sur la chaîne LCP ou France 5) -> il indiquait qu'il avait le choix entre rentrer dans le cadre européen (donc la réforme LMD) et promouvoir l'autonomie des universités. Il a pu faire le premier, pas le second.

        Pour confirmation de mes dires, je cite néanmoins wikipédia :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Processus_de_Bologne

        Lancé à l'initiative du ministre français de l'Éducation nationale (Claude Allègre), le processus a pour objectif de favoriser les échanges universitaires (étudiants, enseignants et chercheurs) et de faire converger les systèmes universitaires vers des niveaux de référence communs.


        Pour ce qui est de ton opinion sur l'autonomie des universités (dans le recrutement en particulier, ce qui n'a rien à voir avec les diplômes), c'est pourtant bien ce qui est demandé par le comité de "Sauvons La Recherche" :

        Article -> http://recherche-en-danger.apinc.org/spip.php?article912

        Point 1, dernier paragraphe "Repenser le système"
        "Le rôle des organismes dans la politique scientifique est donc aujourd’hui l’une des garanties assurant l’autonomie des universités."


        Relis ton propos au travers des faits ci-dessus, et sâche que dans le droit Français, le décret d'application suit le vote d'une loi.

        Souvent celui qui signe le décret n'est pas celui qui a fait voter la loi. Jack Lang et Jules Ferry n'ont fait qu'appliquer le travail que Claude Allègre (et le gouvernement Jospin, les fonctionaires de l'époque, les collaborateurs, ...) avaient initié.

        Enfin sur la présupposée égalité des diplômes sur le territoire, si tu te rends dans différentes universités au cours de ton parcours tu te rendras compte qu'il n'en est rien, seul le baccalauréat a vocation nationale, les autres diplômes n'ont qu'une équivalence moyenne entre eux, et n'ont en aucun cas prétention à être reconnus au niveau national comme tels.

        La réforme LMD permet au contraire de clarifier les étapes d'équivalence (et surtout d'équivalence avec les autres formations européennes) et permet à l'étudiant d'avoir une situation plus claire sur la perspective de sa formation. Hors de ces trois étapes, peu de reconnaissance à attendre.
    • [^] # Re: Bof ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Franchement, voter pour Royal a cause de ce rapport c'est ridicule.

      Royal n'avait qu'a voter contre le DADVSI au lieu d'être aux abonnées absentes au moment il sa voix comptait.

      Mais ce rapport n'est pas perdu pour autant, votez Bayrou et vous aurez Rocard 1er ministre ;o)...
      • [^] # Re: Bof ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Te souviens-tu que François Bayrou était lui aussi absent de l'Assemblée nationale au moment du vote de la loi DADVSI ? Comme Ségolène Royal, il savait qu'on assistait à un vote de groupe, et qu'en conséquence sa présence ne changeait rien. À quand des cours d'institutions politiques pour citoyens...

        Par ailleurs, le groupe de François Bayrou s'est abstenu concernant la loi DADVSI - et n'a pas voté contre, donc.

        Quant à Michel Rocard... il soutient Ségolène Royal, et a absolument exclu de rejoindre François Bayrou.

        Je suis pas partisan de Ségolène, mais tant de mauvaise foi m'agace.
        • [^] # Re: Bof ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          heuu bayrou était là, ou alors on ne parle pas de la même chose !!
          • [^] # Re: Bof ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Je confirme, Bayrou était bien là

            http://www.couchet.org/blog/index.php?2006/03/22/135-dadvsi-(...)

            "concernant l'UDF, 24 votes contre (dont François Bayrou) et 4 abstentions (dont Pierre-Christophe Baguet et Jean Dionis du Séjour, particulièrement actifs lors du débat)"

            Il a même fait un disours

            http://www.bayrou.fr/system/galleries/download/discours/bayr(...)
            • [^] # Re: Bof ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Effectivement, c'était pour le premier vote - et pour la grande majorité des débats - qu'il n'était pas là. Au temps pour moi, donc.

              Ce qui ne change, fondamentalement, rien : être là ou ne pas l'être dans un vote par groupe ne change rien, puisque le groupe UMP a la large majorité absolue. François Bayrou est venu pour y faire un discours - soit : son vote n'aura rien changé.

              Il serait plus constructif de regarder les interventions de Ségolène Royal comme de François Bayrou durant les débats, si on veut voir des positions personnelles. À titre personnel, je suis plus intéressé par les positions de groupe, parce que ça n'est pas le président de la République qui se chargera de la loi DADVSI, mais l'équipe qui sera élue avec - et notamment son gouvernement.

              À ce titre, les groupes socialistes comme UDF ont été divisés ou ont eu des « errements » qu'il est intéressant de voir et d'analyser... sur la loi DADVSI, sur la licence globale (qui a divisé le groupe socialiste), et sur les brevets logiciels.
              • [^] # Re: Bof ...

                Posté par . Évalué à 5.

                son vote n'aura rien changé.
                Je vais prendre une comparaison un peu extreme, mais je pense qu'elle symbolise bien ce que ca veux dire

                'Son vote a rien changé ... comme l'étudiant sur la place tien amen n'as pas arrété les chars finalement'.

                Entre quelqu'un qui agis, meme si au final ca n'as pas eu l'effet souhaité et quelqu'un qui regarde les choses se faire,ne bouge surtout pas, puis rale après, j'ai choisi mon camp moi (je parle sur un point de vue général. Je voterais pour <secret de l'isoloir> )
                • [^] # Re: Bof ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Héhé, l'étudiant sur la place Tien-An-Men, il a bouléversé le monde entier.

                  Bayrou il a consolidé sa popularité chez les geeks.
            • [^] # Re: Bof ...

              Posté par . Évalué à 5.

              Non, tu parles du 22 décembre là, c'est à dire le vote qui a été remis en question.

              Voici le rapport du véritable vote sur l'ensemble de la loi DADVSI:

              http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2005-2006/20060177.(...)
              (le 21 mars 2006)

              Tu remarqueras que Bayrou ne s'est pas exprimé, il a laissé Jean Dionis Du Séjour parler pour l'UDF (puisque c'est lui qui s'occupe des questions TICs dans l'UDF).

              Enfin, mieux vaut voter Bayrou que Sarkozy. Par contre, je me demande si ceux qui sont habituellement à gauche réalisent ce qu'ils font avec Bayrou. Que Royal soit la pire candidate que le PS pouvait espérer c'est une chose, mais elle est tout de même bien mieux entourée que Bayrou (qui est entouré uniquement par des gens autant ou plus à droite que lui, alors que c'est l'inverse pour Royal qui est entourée par des gens autant à droite ou plus à gauche qu'elle :P).

              On voit avec ce rapport de Rocard qu'au moins un gouvernement Royal ira probablement pousser à l'illégalité formelle du brevet logiciel alors que Bayrou n'est pas décidé sur cette question.

              Personnellement je pense que je ne voterai pas Royal au premier tour, mais j'espère de tout mon coeur qu'elle sera au deuxième tour. Bayrou - Sarkozy ça garantit une France de droite pour encore des années... Et quand je vois les résultats du sondage actuel, ça me fait peur.
        • [^] # Re: Bof ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Quant à Michel Rocard... il soutient Ségolène Royal, et a absolument exclu de rejoindre François Bayrou.

          Tu as une déclaration ou il _exclu_ de rejoindre Bayrou ?

          Rocard est juste actuellement dans la logique du parti socialiste. Mais n'apporte aucun soutien franc à Royal, de même qu'il ne rejette pas Bayrou.

          Clique sur le lien de l'interview video dans cette page...
          http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=2010&sid=7628543(...)

          Interview de l'invité Michel Rocard, ancien Premier ministre, à propos de l'arrivée de François Bayrou dans les sondages - 16 mars 2007 - 19:30 Le journal [05:35 min.]
          • [^] # Re: Bof ...

            Posté par . Évalué à 5.

            Tu as une déclaration ou il _exclu_ de rejoindre Bayrou ?

            De plus tous ces politiciens qui déclarent exclure toute collaboration avec Bayrou s'il est élu, je pense que ça relève plus d'une stratégie électorale qu'autre chose. Je crois qu'ils cherchent juste à faire passer dans le l'esprit des gens que son modèle ne peut pas marcher, afin de récupérer leurs votes. S'il est vraiment élu, je ne serais pas surpris que beaucoup d'entre eux retournent leurs vestes pour obtenir le plus d'influence possible au long du quinquennat.
            • [^] # Re: Bof ...

              Posté par . Évalué à 6.

              > S'il est vraiment élu, je ne serais pas surpris que beaucoup d'entre eux retournent leurs vestes

              A droite c'est probable. Mais à gauche j'en doute beaucoup.
              Image DSK premier ministre de Bayrou. Tu crois qu'il a la moindre chance de se présenter en 2012 ? Il va être laminé et on peut au moins compter sur l'extrême gauche pour ça.
              La seul voix serait que DSK (et d'autres) quitte le PS. Et pourquoi pas.
              M'enfin, imaginons que le PS se ralie à Bayrou. Les conséquences sont la mort du PS (au moins comme courant politique majeur). En un sens c'est presque logique. La droite n'a jamais été aussi forte en France, le nationalisme/souverainisme aussi, l'individualisme continue sa progression constante, etc...

              L'élection 2007 est clée. Si Bayrou gagne, le PS meurt. Si Sarkozy gagne (putain les boules), le PS reste, le bipolarisme droite/gauche existe. Idem si Royal gagne. NB : je préfère que Bayrou gagne à Sarkozy gagnant et tant pis pour le PS.

              Je ne veux pas diaboliser Bayrou. Ce qui me fout les boules, c'est d'avoir un second tour entre Sarko et Bayrou, entre la droite et la droite.

              M'enfin on n'y comprend plus rien dans le peuple français. Quelle leçon a été tiré du 21 avril 2002 ?
              Par grand chose. Que Le Pen c'est mal. Un candidat anti-système a toujour la cote. Bayrou critique la droite, la gauche, les journalistes, l'ENA, l'Europe, etc... Mais pas méchamant, tout en douceur.

              Cette années le PS a fait un enorme effort. Il y a eu les primaires. C'est formidable ça. Ségolène a gagné. Le PS qui a toujours poussé la parité (beaucoup plus que les autres partis) présente une femme au élection. Formidable non ? Il y a eu le projet socialiste et Ségolène l'a beaucoup utilisé pour bâtir le sien. C'est de loins le projet le plus travaillé ! Aucun doute sur ça. Il y a une reflexion très en profondeur sur le changement des institutions (la sixième république), etc...
              Bayrou tombe comme un cheveux sur la soupe, sans programme, sans primaire, sans rien, et va peut-être raffler la mise seulement car il est se présente anti-système et qu'il a une bonne bouille.
              C'est ça la politique post 21 avril 2002 ?

              Ben merde alors.

              Je crois qu'après l'effort du PS, si Bayrou gagne, c'est la mort du PS.
              • [^] # Re: Bof ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                "Quelle leçon a été tiré du 21 avril 2002 ?"

                Les électeurs n'étaient pas les seuls à devoir en tirer des leçons :
                - Les candidats qui savent qu'ils n'ont aucune chance d'être élus (et qui d'ailleurs ne cherchent pas vraiment à l'être) sont encore présents pour faire gagner leurs candidats qui ont des idées opposées aux leurs.
                - Le système de vote qui n'est pas adapté à autant de candidats n'est pas remis en cause.
                - Les médias et les hommes politiques continuent de mettre au premier plan les violences urbaines et l'immigration sans véritable analyse ce qui fait plus que plaisir au FN.

                En fait, ils s'en foutent de se remettre en cause :
                - les candidats qui n'ont aucune chance profitent des quotas pour passer à la télé et exprimer leurs idées. Ils espèrent aussi dépasser les 5% pour toucher 2 euros par voix ce qui permettra de financer les législatives. Certains doivent sûrement espérer en secret que leur opposés gagnent pour pouvoir plus facilement contester et faire plus de voix dans 5 ans.
                - Le système de vote profitent aux 2 gros partis et ils n'ont aucunement envie de remettre cela en cause.
                - Le FN est une arme pour les partis. Le PS l'a utilisé pour divisé la droite. La droite l'utilise pour éliminer le PS au premier tour. Les 2 savent que (pour l'instant ?) le FN ne gagnera pas au second tour. Et les médias adorent les sujets qui font monter l'audimat pour vendre des plages de pub plus cher.

                L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

                • [^] # Re: Bof ...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  > - Les candidats qui savent qu'ils n'ont aucune chance d'être élus

                  Tous ces candidats ne m'énerve pas. Le candidat de "chasse pêche nature et tradition", même si je ne l'aime pas, ne m'énerve pas. Ce qui m'énerve c'est l'extrême gauche , les diverses gauches qui fusillent systématiquement le PS, qui fusillent la gauche. Ils savent qu'ils ne peuvent pas récupérer des voix de droite, donc ils attaquent le PS. C'est totalement contre productif pour ne pas dire pire.

                  > - Le système de vote qui n'est pas adapté à autant de candidats n'est pas remis en cause.

                  Remarque pertinente. Mais tu as mieux ?

                  > - Les médias (snip) continuent de mettre au premier plan les violences urbaines et l'immigration

                  C'est faux, clairement faux. Les statistiques le démontre. M'enfin, je ne peux pas dire qu'ils mettent au premier plan l'intelligence. L'acharnement contre Ségolène pour des conneries le démontre. Ils ont plus parlé de bravitude, etc que du projet de Ségolène. Ils étaient tous sur les starting-block pour lui tomber dessus. Cette attitude est stupide. Par contre quand Sarkozy dit de gros mensonges, ça passe comme une lettre à la poste.

                  > les hommes politiques continuent de mettre au premier plan les violences urbaines et l'immigration sans véritable analyse ce qui fait plus que plaisir au FN.

                  Et plaisir à Sarkozy. C'est Sarkozy qui n'arrête pas de "jeter de l'huile sur le feu". Il prétend lutter contre le FN mais c'est un fisco complet. S'il y a un second tour Royal/Le Pen, Le Pen fait 25 % ! Un français sur quatre est prêt à voter pour l'extrême droite ! Du délire.

                  Les violences urbaines ne doivent pas être un tabou et aussi à gauche. C'est la façon d'aborder la question qui pose problème. Relier les violences urbaines à l'immigration est une connerie. Faire croire que l'immigration est violente car ce sont des étrangers est une connerie, une simplification d'un réel problème, d'un réel soucis pour tout gouvernement. C'est la pauvreté le problème avant tout. Un étranger pauvre est autant un potentiel délinquant qu'un français pauvre. Les statistiquent le confirment. Si le problème est correctement posé, j'ai aucun problème pour que les violences urbaines ou l'immigration soit un sujet de débat. D'autant plus si le débat fait du respect des valeurs de notre république une priorité absolue (égalité, solidarité, laïcité, etc...).

                  Je veux une police forte. Mais je ne veux pas d'une police qui frappe des personnes déjà menottées et à terre. Je veux une police forte mais je ne veux pas que ce soit au détriment des libertés. Je veux une police forte car elle est respectée. Pas respectée car elle a une grosse matraque ou des flash-ball, mais car elle est perçu comme un élément essentiel pour le "vivre ensemble". Respecté car elle prend des décisions justes et non car elle se comporte comme un gros connard qui aime jouer à celui qui pisse le plus loins.

                  > - Le système de vote profitent aux 2 gros partis et ils n'ont aucunement envie de remettre cela en cause.

                  Tu t'aventures. En 2002 il y avait Le Pen. En 2007 le PS va peut-être encore passer à la trappe.
                  • [^] # Re: Bof ...

                    Posté par . Évalué à -4.

                    Le PS n'est pas de gauche.
                    Le PS est une escroquerie: son nom même est mensonger.
                    Son vrai nom: Parti Capitaliste. Jospin l'avait bien dit.
                    Le socialisme, c'est l'État à la place des patrons dans toutes les entreprises, comme en URSS.
                    Mais qui sait encore ce que signifiait la troisième lettre dans URSS?
                    Les vrais partis de gauche sont des partis que tu voudrais voir disparaître.
                    Tu n'es pas de gauche.
                    Tu es un capitaliste.
                    Possèdes-tu une entreprise?
                    Probablement non.
                    Tu n'es donc pas un réel capitaliste.
                    Tu es quelqu'un qui a adopté l'idéologie des maîtres du capitalime.
                    C'est le stade suprême de l'aliénation.
                    Politiquement, on peut dire que tu parles sans connaître le sens des mots que tu emploies. Comme la plupart des gens autour de toi, donc tu ne te rends compte de rien. Tu pourrais sortir de ta médiocrité en lisant beaucoup de livres, puis en réfléchissant à tes lectures pendant de nombreuses années. Mais tu es sûrement trop fossilisé pour t'engager dans un tel bouleversement des boyaux de ta tête.

                    Quel parti est vraiment de gauche en France?
                    Que signifie être de gauche?
                    Être socialiste? Une dictature économico-étatique est-elle de gauche? La démocratie est une valeur de gauche, donc une démocratie économique serait la vraie expression de la gauche.
                    Les Verts et le Parti des Travailleurs sont peut-être les seuls partis de gauche aujourd'hui en France, puisqu'ils mettent en avant l'économie solidaire et la démocratie participative pour le premier, beaucoup plus de démocratie et la sortie de la CEE pour le second. La LCR et LO, en tant que partis trotskistes, sont eux de vrais partis socialistes, donc dictatoriaux comme Trotski. Enfin en théorie, car Besancenot se dit non-trotskiste. Même avec de la volonté, difficile d'y voir parfaitement clair. Il faudrait que ces partis atteignent le pouvoir pour que tout soit plus clair.

                    Non, en fait la vérité c'est ça: la gauche, ça ne peut pas être un parti. La gauche, c'est les gens qui prennent le pouvoir partout et instituent la démocratie directe, dans l'administration et dans les entreprises.

                    Toutes ces discussions sur cette élection sont donc des pièges à cons.
                    Je me retire donc en riant!
                    • [^] # Re: Bof ...

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > Tu n'es pas de gauche.

                      Pas de ta gauche, pas du parti communiste.
                      • [^] # Re: Bof ...

                        Posté par . Évalué à -3.

                        Tu es un capitaliste de droite.
                        Point.
                        • [^] # Re: Bof ...

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Je mange les jambes des enfants, je vais déménager en Suisse, je ne veux pas donner de tunes aux pauvres car ils ne le méritent pas, etc, etc, etc...
                          On connait la chanson.
                  • [^] # Re: Bof ...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ce qui m'énerve c'est l'extrême gauche , les diverses gauches qui fusillent systématiquement le PS, qui fusillent la gauche.

                    En même temps, vu tes posts précédents (notamment l'éloge dithyrambique du programme du PS et de la première-femme-à-pouvoir-être-présidente), on a compris que tu étais sympathisant PS, donc ce n'est pas étonnant que tu n'aimes pas l'extrême-gauche, c'est un discours classique.

                    Alors je sais bien que c'est la période des chaleurs électorales mais ce serait bien que sur Linuxfr on nous épargne les joutes militantes les plus convenues et les plus stériles :-)
                  • [^] # Re: Bof ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    > Ce qui m'énerve c'est l'extrême gauche , les diverses gauches qui fusillent systématiquement le PS, qui fusillent la gauche

                    En même temps, ça fait depuis les années 20 jusqu'à Mitterrand (inclus) que les communistes et les formations d'extrême gauche se font prendre en levrette par les socialistes ; mais bon, ça ce n'est pas la gauche qui fusille la gauche, vu que les socialistes sont à droite de l'échiquier ;-)

                    Enfin sérieusement, faut pas s'étonner ...

                    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: Bof ...

              Posté par . Évalué à -1.

              Pour Yoplait
              < De plus tous ces politiciens qui déclarent exclure toute collaboration avec Bayrou
              Bayrou se voit demain diriger la France avec des gens du PS !
              Belle intox.
              Bayrou, chef de l'UDF,parti de droite collabore avec l'UMP, autre parti de droite, depuis plus de 30 ans à l'assemblée nationale, dans les départements, les villes, les régions. Ils sont alliés (dont en 2006 pour élire Juppé à Bordeaux), votent main dans la main contre la gauche. Tout est expliqué là :
              http://www.spcm.org/Journal/spip.php?article8542
              • [^] # Re: Bof ...

                Posté par . Évalué à 2.

                tiens l'ump ca date de 30 ans ?
                Lors du rpr, l'udf avait plus de place. L'ump a phagocyté une partie de l'udf.

                Comme quoi, on arrange la véritée comme on veut. J'aime beaucoup ton lien : exemple :
                Mais alors, que faisiez-vous donc, monsieur Bayrou, pendant ces vingt-cinq années ? N’avez-vous pas participé à ce pouvoir que vous vilipendez aujourd’hui aux côtés de votre « compère » Sarkozy ? N’avez-vous pas appelé dans le Monde du 3 juin 2002 à
                Tiens 25 ans en arrière ca commence le 3 juin 2002 ?

                Arretez de rire, ils sont tous de mauvaise foi ces journalistes et candidats.
                Presque aucune information est véritablement neutre et non partisane !
                c'est normal c'est la campagne présidentielle et on essaie de faore élire son poulain, c'est pas ca que je remet en cause.

                Ce que je remet en cause, c'est qu'un lien sur internet ou un article dans un journal n'est PAS la véritée vrai. Que corroborer différentes sources et on verras des tas d'analyses contradictoires .

                J'en ai des belles sur sarkozy , royal et bayrou! Arretez de taper sur l'un ou l'autre parce que vous avez vu 'un lien qui disait que le méchant il ment il a toujours été du coté de machin'
                ou que 'la madam elle a dis ca c'est que ca devait etre forcément vrai' etc...
                • [^] # Re: Bof ...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  < tiens l'ump ca date de 30 ans ?
                  UMP=RPR

                  < Arretez de rire, ils sont tous de mauvaise foi ces journalistes et candidats.

                  La France est en campagne électorale, c'est à dire en état d'échange d'idées.
                  Si on suit ton raisonnement, cet échange est terminé et on vote les yeux fermés. La neutralité n'existe pas. Toute info est subjective, à nous de faire le tri. Ca s'appelle la "Démocratie".
                  • [^] # Re: Bof ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    non non
                    ump inclus RPR

                    ump != rpr, c'est un processus englobant.



                    La France est en campagne électorale, c'est à dire en état d'échange d'idées.
                    Des idées ? il y en a eu des VRAIS idées dans cette campagne et pas des 'je donne 60 millions par ci' ou 'ca fait 5 ans que je suis ministre de l'intérieur, mais la violence est probleme qu'il faut regler. Donnez mois 5 ans et je vais virer la racaille' ?

                    Personellement, et je ne suis pas le seul, je l'attend encore cet échange d'idée.
                    J'en ai plus que marre des attaques personnelle qu'on arrete pas de voir (et le lien au dessus en est une a nouveau).

                    Je l'attend le DEBAT et l'ECHANGE !

                    Tiens d'ailleurs, il y a t'il eu un véritable débat, avec les candidats tous autour de la meme table depuis le début de la campagne, et non pas 'je fais un meeting, je passe a une émission, puis moi a une autre' ?
                    je n'en ai pas le souvenir.



                    Si on suit ton raisonnement, cet échange est terminé et on vote les yeux fermés. La neutralité n'existe pas. Toute info est subjective, à nous de faire le tri. Ca s'appelle la "Démocratie".

                    Non si on suit mon raisonnement on voit que 'un lien ne veut RIEN DIRE'

                    si on suit mon raisonnement on voit qu'écouter les journalistes sans réfléchir, c'est l'équivalent de fermer les yeux et suivre aveuglement ce qu'on nous dis!

                    d'ailleur je le dis bien (comme tu le dis: a nous de faire le tri)

                    Presque aucune information est véritablement neutre et non partisane !



                    Ce que je remet en cause, c'est qu'un lien sur internet ou un article dans un journal n'est PAS la véritée vrai. Que corroborer différentes sources et on verras des tas d'analyses contradictoires .


                    Ne me fais pas dire le contraire exact de ce que j'ai dis !
                    • [^] # Re: Bof ...

                      Posté par . Évalué à 0.

                      < Je l'attend le DEBAT et l'ECHANGE !
                      Sarkozy a refusé, les autres ont accepté

                      < Des idées ? il y en a eu des VRAIS idées dans cette campagne et pas des 'je donne 60 millions par ci' ou 'ca fait 5 ans que je suis ministre de l'intérieur, mais la violence est probleme qu'il faut regler. Donnez mois 5 ans et je vais virer la racaille' ?

                      D'accord avec toi, et c'est bien pour cela, entre autre, que je ne voterai pa Sarko
                      Tu veux des idées ? Va sur le site des candidat(e)s.
                      Tiens, et ce n'est pas un hasard, c'est mon choix et ça n'engage que moi , même si je me fais moinsser:
                      http://www.desirsdavenir.org/index.php
                      • [^] # Re: Bof ...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Tu veux des idées ? Va sur le site des candidat(e)s.
                        Le ratio nombre idée interessante/populisme sur certains de ces sites est proprement effarant.

                        Me rapelle quelqu'un qui, en signant la lettre de hulot, avait dis que si l'élection était en sa faveur, la france n'allait pas mettre 20% d'energie renouvellable, mais 50 !
                        Ce qui est clairement le signe de (au choix) :
                        1°) du populisme
                        2°) une idiotie sans borne, style je parle plus vite que je fais marcher 2 synapses.
                        • [^] # Re: Bof ...

                          Posté par . Évalué à 1.

                          < la france n'allait pas mettre 20% d'energie renouvellable, mais 50

                          Tu inventes des mots qu'elle n'a jamais prononcé, ton procédé s'appelle "intox", et ça dénature le débat qui devrait avoir lieu. Merci de respecter les gens avec qui tu es en désaccord.
                          Voici ce qu'elle a proposé, et c'est vérifiable sur
                          http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=sinformer_cequejaid(...)

                          "Dans le contexte d’une maîtrise renforcée de la demande d’énergie il nous sera alors possible de modifier, de façon significative, l’offre énergétique française. Je m’engage à augmenter la part des énergies renouvelables (avec un objectif de 20% de la production primaire d’énergie en 2020), à réduire la dépendance aux énergies d’origine fossile et à ramener la part de l’électricité d’origine nucléaire à 50% d’ici 2017."
                          • [^] # Re: Bof ...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            au temps pour moi, j'ai la flemme de rechercher le lien ou j'ai vu ca.
          • [^] # Re: Bof ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Tu as une déclaration ou il _exclu_ de rejoindre Bayrou ?
            Il l'a dit a un meeting UDF devant Bayrou il y a quelques semaines mais je n'arrive pas a remettre la main sur la news.
      • [^] # Re: Bof ...

        Posté par . Évalué à 1.

        > Royal n'avait qu'a voter contre le DADVSI au lieu d'être aux abonnées absentes au moment il sa voix comptait.

        Ben justement sa voix ne comptait à ce moment là. La gauche est dans l'opposition, la majorité fait ce qu'elle veut. C'est la pratique politique française (et c'est regrettable).
        L'objectif est maintenant d'être dans la majorité. Là sa voix comptera.

        Parce que dire "on est contre DADVSI" alors qu'on ne peut rien, ne relève que de la posture.
        Il ne faut pas non plus mélanger brevets et droits d'auteur. Le logiciel libre n'est pas contre le droit d'auteur.
        • [^] # Re: Bof ...

          Posté par . Évalué à 7.

          oh ben justement j'aurais préféré que l'opposition prenne plus souvent des postures pour montrer clairement sa position et son désaccord, plutôt que par exemple saboter le travail de l'Assemblée Nationale en s'amusant à déposer 35 000 amendements juste pour provoquer un 49.3 de la part du gouvernement et couiner ensuite au passage en force devant les medias.

          parce que pendant ce temps-là et que quelques centaines ou milliers d'amendements sont quand même étudiés un par un pendant que les porte-paroles des formations politiques font les clowns devant les caméras, des questions plus importantes ne sont pas traitées et se retrouvent passées à la trappe en fin de session parlementaire "par manque de temps".

          je ne pense pas que cautionner ces pratiques soit un comportement civique responsable.
          • [^] # Re: Bof ...

            Posté par . Évalué à 2.

            > je ne pense pas que cautionner ces pratiques soit un comportement civique responsable.

            Je ne cautionne pas ce type de pratique, je respecte la majorité qui sort d'une élection démocratique.
            Sinon je suis tout à fait d'accord avec le reste de ton commentaire.

            On peut retoucher les institutions (Royal propose entre autre de virer le 49.3), mais ce qui compte avant tout, c'est de changer les pratiques politiques en France. Je pense, ce n'est qu'un sentiment, qu'on y vient. Bayrou et Royal semble porter une pratique de la politique différente.
        • [^] # Re: Bof ...

          Posté par . Évalué à 3.

          Ben justement sa voix ne comptait à ce moment là. La gauche est dans l'opposition, la majorité fait ce qu'elle veut. C'est la pratique politique française (et c'est regrettable).

          Voilà une belle justification de l'absentéisme des députés.
          Moi je te propose d'aller plus loin : puisque les députés de l'opposition ne servent à rien (c'est toi qui le dis), qu'on arrête donc de leur verser un salaire et des indemnités.
          Tu pourras transmettre cette proposition aux cadres du PS puisque tu aimes tant faire leur retape ici :-))

          Parce que dire "on est contre DADVSI" alors qu'on ne peut rien, ne relève que de la posture.

          Alors, la République doit-elle financer la "posture" des députés socialistes (là encore, c'est toi qui le dis) ?
      • [^] # Re: Bof ...

        Posté par . Évalué à -1.

        > votez Bayrou

        Voilà un truc qui m'énerve. Non que des gens aient envis de voter Bayrou qui est tout a fait respectable contrairement à Sarkozy.
        Ce qui m'énerve, c'est de faire croire que le vote Bayrou est un vote de gauche. C'est faux. Bayrou est de droite et je respecte la droite quand elle n'est pas puante comme Le Pen ou Sarkozy.

        Ce qui peut probablement arriver au premier tour c'est un duel Sarkozy Bayrou. Ça se dessine clairement. On a l'extrême gauche qui, comme d'habitude, fait le jeu de la droite en tapant sur le PS.
        Un duel Bayrou Royal serait formidable. Mais on ne l'aura pas. Bayrou pique des voix à Royal et pas à Sarkozy.
        Avec Bayrou vs Sarkozy on aura le choix entre la droite et la droite dont une est puante. Un Devillepin peut parfaitement tenir les propos de Bayrou.

        Bayrou reste dans le flou car ça le favorise. Bayrou diabolise Sarkozy et Royal. C'est le candidat anti-système révoné et non-puant. Candidat sans proposition, sans projet, qui surfe sur l'humeur des français. Bayrou n'a pas dit qu'il appellerait à voter Royal s'il n'était pas au second tour par exemple.
        L'ennemi de Bayrou, ce n'est pas l'"idéologie" de droite, c'est Sarkozy, ce qu'il y a de nauséabond dans Sarkozy. Beaucoup beaucoup de politicien de droite se retrouveront dans Bayrou.
      • [^] # Re: Bof ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour C.Merlet
        < Royal n'avait qu'a voter contre le DADVSI

        Il faut s'informer, ça t'éviterait d'annoncer des contre-vérités.
        Le vote de Royal et de la gauche contre DADVSI a été plusieurs fois évoqué sur DFLP.
        http://web.linuxfr.org/2007/03/16/22230.html
        http://linuxfr.org/2007/03/16/22230.html

        L'UMP a voté pour le DADVSI, la gauche, dont Royal a voté contre.
        Le document officiel de l'assemblée nationale.
        Voir page 2122 le vote des parlementaires.
        http://www.assemblee-nationale.fr/12/pdf/cri/2005-2006/20060(...)
    • [^] # Re: Bof ...

      Posté par . Évalué à 5.

      "je ne crois pas qu'en la soviétisant cela aidera."

      Pfff. c'est pas un peu primaire comme reflexion ?
      Parceque bon, entre les soviets et Mr Rocard y'a un monde ...
  • # Parce que je suis un vrai français

    Posté par . Évalué à 6.

    Parce qu'il faut bien voir le mal partout, et que sinon, je ne serais pas un vrai français.

    Le PDF semble avoir pour titre "Microsoft Word - RapportRocard.doc". Donc en gros, il semblerait très vraisemblable que le rapport ait été fait sous Word et qu'a la fin on le passe à la moulinette PDF/Odt d'OpenOffice pour faire cooooool.
    • [^] # Re: Parce que je suis un vrai français

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et d'ailleurs il semblerait également que celui a qui a été licencié Word ne soit pas Michel Rocard mais Nicolas Pillon.

      << /Author (Nicolas Pillon) /Creator (Word) /CreationDate (D:20070405231800+02'00')
      /ModDate (D:20070405231800+02'00') /Producer (Mac OS X 10.4.9 Quartz PDFContext)
      /Title (Microsoft Word - RapportRocard.doc) >>


      Enfin déjà ils ont fait l'effort de le mettre à disposition le document sous des formats ouverts, ça reste une démarche positive, surtout quand on voit le contenu du document. C'est un bon début ;-)
    • [^] # Re: Parce que je suis un vrai français

      Posté par . Évalué à 3.

      Parce que j'aime bien râler aussi j'ai envie de te répondre :
      et alors il utilise quand même le logiciel qu'il veut, si je peux le lire parce qu'il est transcrit dans un format documenté je ne vois pas le problème.

      Bon après je partage ton avis que de laisser le nom de ce logiciel proprio bien connu, ça fait un peu boulet.
  • # Quid de l'émergence des méta réseaux ?

    Posté par . Évalué à -1.

    Forcément dans l'ombre alors ...
  • # Quand même

    Posté par . Évalué à 4.

    Je n'ai lu que le début pour l'instant, mais dans "LES TROIS PILIERS D’UNE SOCIETE DE LA CONNAISSANCE OUVERTE" il évoque carrément le fait d'encadrer les pratiques de "création" libre au sens large, par n'importe qui dont des bénévolles, des associatifs, en incluant le développement, en les faisant financer par des fonds publics ?

    C'est une manière d'institutionnaliser le libre d'une manière bien plus énorme que l'utilisation simple de LLs dans les administrations par exemple.

    Plus encore, c'est une réponse partielle aussi aux problématiques de l'extension des modèles LL aux autres domaines, artistiques par exemple, sur laquelle je me posais pas mal de questions.


    Bref, une vraie reconnaissance des modèles libristes aux mêmes titres que la reconnaissance du monde associatif ( asso financées, d'utilité publique, ... ) comme participant vraiment à la vie de la société et de l'état.
    • [^] # Re: Quand même

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Oui, c'est surtout une manière de dire, sans soutien de l'état, le libre n'a aucune chance.

      Dommage pour les sociétés qui font la promotion du libre (en France et à l'étranger) et qui n'ont pas envie de vivre des subsides de l'état, mais bien de prouver que le libre a un intérêt économique.
      • [^] # Re: Quand même

        Posté par . Évalué à 3.

        En quoi ces deux positions sont contradictoires ? Je vois pas du tout dans le rapport où il a dir que les modèles éco basés sur du libre n'étaient pas viables.
  • # Excellent !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Très bon travail, pour ma part, je retiens surtout les propositions suivantes :

    - 14 Inscrire le principe de neutralité de l’internet dans les cadres de régulation français et européens en matière de télécommunications.
    - 75 Agir au niveau des instances nationales, européennes et internationales pour que soit refusée de façon explicite la brevetabilité des logiciels et méthodes intellectuelles, en restreignant la brevetabilité aux inventions apportant un enseignement nouveau sur l’usage de forces contrôlables de la nature.
    - 2 La France doit jouer un rôle actif dans la définition et la promotion de standards ouverts, y compris pour les secteurs émergents (web, 3D, géographiques, médical, etc).
    - 76 Promouvoir au niveau européen et national une approche exigeante de l’interopérabilité, qui fasse de celle-ci un droit effectif, et qui pourrait être l’objet d’une directive européenne.
    - 51 Mettre en oeuvre les recommandations du W3C.
    - 37 Rendre les données publiques accessibles à tous.
    - 58 Suivant l’exemple de l’Italie et de nombreux autres pays ayant suspendu la mise en place du vote électronique, instaurer un moratoire sur le vote électronique pour les élections politiques.

    http://www.apitux.org/index.php?2006/04/13/156-republique-20(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.