OpenConcerto 1.6

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Yvan Munoz. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
28
1
fév.
2019
Bureautique

OpenConcerto est un logiciel complet de gestion d’entreprise incluant : gestion commerciale, comptabilité (dont l’analytique) et paye. Il dispose aussi d’une interface de caisse pour les points de vente et d’un système de préparation de commandes (picking). Modulaire, le logiciel propose des greffons pour la DSN, la gestion de prospects, planning, SAV, GED…

La suite de la dépêche aborde les détails de cette nouvelle version et nous invitons tous les utilisateurs des versions 1.5 à mettre à jour leur logiciel.

OpenConcerto

OpenConcerto est disponible pour GNU/Linux, macOS et Windows. Une version Cloud est proposée pour une solution clef en main.

OpenConcerto est un progiciel de gestion intégré (PGI, ERP en anglais pour Enterprise Resource Planning) proche en architecture de Microsoft Dynamics Nav. Au niveau des fonctionnalités, vous trouverez les grands classiques des produits « en boîte », mais également les éléments d’un PGI complet, comme la gestion multi‐société, multi‐poste, multi‐utilisateur ou encore la traçabilité.

Devis, factures, avoirs, commandes, règlements et bons de livraison : tout y est. Le logiciel permet de gérer facilement la comptabilité, clients, fournisseurs, achats, ventes, articles et stocks. La gestion commerciale est directement liée à la comptabilité (norme française), ce qui évite les doubles saisies. Le système de paye est complet et régulièrement mis à jour (PAS, DSN, etc.).

Le logiciel s’adresse à un public large :

  • l’auto‐entrepreneur, qui y trouvera de quoi réaliser devis, factures, paye et comptabilité ;
  • la petite entreprise, qui y verra une solution multiposte complète ;
  • la moyenne entreprise qui, économisant un coût de licence, pourra investir dans la création de modules spécifiques à son activité.

En plus de la résolution des quelques bogues de la version 1.5, OpenConcerto 1.6 apporte principalement :

  • une nouvelle interface de saisie comptable ;
  • une nouvelle gestion des déclarations de TVA ;
  • l’évolution de la paye (dont PAS) et de la DSN ;
  • la gestion d’un échéancier de commandes ;
  • la gestion de plusieurs dépôts de stock ;
  • l’intégration de PayPal.

Il est à noter que sont proposés pour une utilisation professionnelle : formation, manuel et contrat de maintenance. Nous avons désormais de quoi migrer les utilisateurs de Sage, EBP, Ciel, Divalto et Cegid vers OpenConcerto.

J’en profite pour remercier toute la communauté du logiciel libre qui nous aide régulièrement à promouvoir le logiciel.

Les nouveautés de la 1.6 ne sont pas spectaculaires car nous travaillons sur un grand nombre de petits détails et sur la version Web du logiciel (la version bureau actuelle ne disparaîtra pas). Au niveau des fonctionnalités, nous pensons déjà avoir de quoi satisfaire la majorité des entreprises.

Aller plus loin

  • # logiciel de caisse

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

    Je me demandais si OpenConcerto était compatible avec la nouvelle législation sur l'inaltérabilité des données, je n'ai pas vu si il était certifié ou non.

    • [^] # Re: logiciel de caisse

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 01/02/19 à 15:15.

      De ce que j'ai pu lire et comprendre, il est compatible: tout est expliqué ici
      J'ajouterai que, mise à part une prise en main qui demande un peu d'apprentissage, c'est le seule logiciel libre de comptabilité professionnelle que je connaisse qui remplit plus que correctement sa fonction.

      Merci à Guillaume et toute son équipe de développement !

      • [^] # Re: logiciel de caisse

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 01/02/19 à 15:47.

        c'est le seule logiciel libre de comptabilité professionnelle que je connaisse qui remplit plus que correctement sa fonction.

        Par curiosité, tu peux développer ? tu parles d'ergonomie ?

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: logiciel de caisse

          Posté par . Évalué à 9 (+8/-1).

          Quand j'ai cherché il y a plusieurs années de cela, c'était le seul logiciel libre qui ne faisait que de la comptabilité (les ERP à tout faire m'ont fait très peur à l'époque ;) ), le faisait en double entrée, automatisait tout un tas de cas spécifiques et gérait les déclarations fiscales.

          De mon point de vue l'interface manque d'intuitivité et la configuration n'est pas aisée.
          Mais une fois qu'on y a passé le temps nécessaire, on n'a plus à revenir sur la configuration et les actions sont pratiquement toujours les mêmes, donc les problèmes d'interface se font oublier.

          Vu l'importance de sa raison d'être, ce temps nécessaire me semble de toute façon utile à la compréhension de ce domaine, même si on souhaite ensuite déléguer cette tâche à un comptable, ne serait-ce que pour pouvoir vérifier le travail de celui qui se dit expert.

          Je dirai que la courbe d'apprentissage du logiciel n'est pas des plus douces, surtout quand il faut se farcir en plus les subtilités des normes comptables lorsque, comme c'était mon cas, on démarre de zéro dans ce domaine. D'un autre coté c'est peut être cette courbe d'apprentissage qui m'a aussi permis d'être attentif aux détails utiles à la tenue d'une comptabilité saine. Un petit mal pour un grand bien !

          Même si leur modèle de développement me parait diverger de ce qui se fait dans la plupart des projets libres (développent fermé, dépôt svn mis à jour une fois par release, développements payants de fonctionnalités spécifiques via un système de jetons mais publiés sous licence libre), les justifications qu'ILM (la société qui gère ce développement) a pu mettre en avant me semble raisonnables: si je ne fais pas d'erreurs, il s'agit au départ d'un développement pour utilisation interne à ILM, puis partagé sous licence libre et associé à d'éventuelles mises à disposition de ressources internes pour des besoins qui ne le sont pas forcément.

          Pour finir, leur forum est une source très appréciable de réponses aux divers problèmes d'utilisation ou bugs qui pourraient se poser. La réactivité de Guillaume en particulier en fait un outil que je ne suis pas prêt de quitter pour l'instant.

          PS: je n'utilise pas le système de caisse, juste les fonctionnalités de comptabilité.

          • [^] # Re: logiciel de caisse

            Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

            Quand je lis "développent fermé", je tousse… la licence est libre : GNU GPL et nous hébergeons un dépôt subversion accessible librement et anonymement.

            Si vous ne voyez pas plus de contributions externes, c'est simplement que malheureusement le monde des logiciels de gestion est peu réceptif au concept de partage pour des questions d'avantage concurrentiel. Il y a pas mal de clone/renommage d'OpenConcerto en circulation, nous n'y pouvons pas grand chose.

            De notre côté, comme vous le soulignez, nos développements sont disponibles sous licence libre.

            (Et évidement, nous ne travaillons pas gratuitement, je ne connais pas d'ingénieurs prêts à travailler non stop sur un logiciel de gestion pour 0 € de l'heure.
            Seul le coût de la licence est à 0€ pour les utilisateurs, ce qui est déjà pas mal, non? Impossible de faire mieux sans faire couler à pic notre société)

            • [^] # Re: logiciel de caisse

              Posté par . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 01/02/19 à 17:30.

              Quand je lis "développent fermé", je tousse… la licence est libre : GNU GPL et nous hébergeons un dépôt subversion accessible librement et anonymement.

              Par développement fermé, je veux dire qu'il n'y a pas de commits intermédiaires entre chaque release, soit d'une année à l'autre en général: même si le résultat final est publié sous licence libre, il est difficile de suivre vos développements dans ces conditions.

              (Et évidement, nous ne travaillons pas gratuitement, je ne connais pas d'ingénieurs prêts à travailler non stop sur un logiciel de gestion pour 0 € de l'heure.
              Seul le coût de la licence est à 0€ pour les utilisateurs, ce qui est déjà pas mal, non? Impossible de faire mieux sans faire couler à pic notre société)

              En ce qui concerne les coûts de développement, et comme je le précise plus haut, vos justifications me semblent raisonnables et j'ajouterai que je ne les remets pas en question: je n'ai d'une part aucune légitimité à discuter votre choix et d'autre part aucune manière constructive de le faire.

              Je voulais simplement mettre en avant une manière de faire qui n'est pas forcément la norme dans le logiciel libre et qui pourrait vous être reprochée par certains. Ce n'est certainement pas mon cas au vu du résultat final et du support proposé sur le forum.

  • # OpenJDK

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 01/02/19 à 17:53.

    Et il marche même avec OpenJDK à la place de JAVA.
    J'ai intégré un ERP CEGID (Produflex et Isoflex avec la gestion de production et la gestion de la qualité). Au bout de 6 ans, CEGID a arrêté le support, les licences et les mises à jour. Normal, ils achètent des entreprises, mettent leur logo sur les produit, les revendent puis les jettent quand ils en trouvent d'autres plus rentables et modernes.
    Question pérennité, c'est zéro pour une entreprise et ça coûte une fortune. Une solution comme OpenConcerto est bien plus rassurante et intéressante.

  • # ça convient pour une entreprise de 180 personnes ?

    Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

    Non parce que Cegid, Sage et compagnie, merci on a donné….

  • # Mon retour

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 02/02/19 à 07:48.

    Je l'utilise depuis environ 1 an pour faire la compatibilité de très petites sociétés. J'en suis plutôt content. Je ne fais par contre que la facturation cliente et la compta. Mais je compte tester la gestion de stocks et la paie.

    Je préfère désormais largement l'ergonomie d'OC à celle de Sage. Par contre un des principaux reproches que je ferais à OC est la "qualité" des documents imprimés. La personnalisation des documents manquent parfois de cohérence et de clarté. Un export en JSON pourrait être envisageable ?
    Sinon merci pour le logiciel. Il n'y a qu'une seule version, pas de version "entreprise" et "community" contrairement à d'autres.

    Avant, j'avais Sage compta en local. Mais son utilisation n'était pas cohérente avec mes besoins modestes. Maintenant pour environ le même prix, j'ai plus de fonctionnalités qui m'intéressent (gestion commerciale, un peu de paie et de stocks), une service Cloud (je travaille facilement de n'importe où), et la maintenance.

    J'aurais même pu m'arranger pour que cela me coûte 0 euros, mais franchement, pour une fois que je peux sortir de Sage… Ca n'a pas de prix ;-)
    A l'avenir, je réduirais peut être le contrat de maintenance (car il y a plusieurs niveaux) pour consacrer du budget à des développements.

    • [^] # Re: Mon retour

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 02/02/19 à 19:42.

      Quel est le problème de "qualité" rencontrez-vous? L'impression se fait en 300dpi, nous n'avons pas retour de problèmes particuliers.

      Pour l'export en JSON, qu'entendez vous par là ? Exporter une facture en JSON ? Pour quel usage?

      Si vous avez des propositions, n'hésitez pas, ici ou dans le forum.

      • [^] # Re: Mon retour

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Déjà, la qualité des modèles par défaut est très moyenne. Par exemple, les formats numériques ne contiennent pas le séparateur des milliers. Ou bien le descriptif d'une ligne de facture n'apparait pas sur le modèle de facture fourni par défaut.

        Des changements sur les modèles sont rapidement nécessaires.

        Mais la personnalisation et la mise en page sont difficiles. Le réglage des marges dans le fichier odsp est difficilement compréhensible. Un réglage de 0 ne donne pas un résultat sans marge, un chiffre de 20 ne donne pas 20 millimètres (mais quoi alors ?). Je ne sais pas non plus à quoi correspond le taux de zoom. J'ai pensé qu'un réglage de 100% donnerait le même résultat que si j'imprimais à 100% sous LibreOffice (dont on se sert comme éditeur de modèles pour ceux qui ne savent pas), mais non.

        Ensuite je n'arrive pas à changer l'endroit où se fait la coupure des pages. En fait si, mais bizarrement, la coupure se fait mal. Difficile à expliquer mais je voulais voir cela directement avec vous. J'ai laissé un message sur la hotline jeudi ou vendredi pour qu'on me rappelle.

        Ensuite, selon le modèle qu'on a personnalisé, le fichier ne se met pas au même endroit dans l'arborescence du logiciel. Par exemple, le modèle de la balance ne va pas au même endroit que le reste des modèles. Et je dois la ré-écraser à chaque changement de version de logiciel.

        Et quand on est à l'offre Cloud comme moi avec plusieurs sociétés et 2 ou 3 postes client, la synchronisation des modèles est inexistante (en plus de la compréhension difficile de leurs localisations). Je n'ai pas trouvé comment faire autrement qu'un script à exécuter sur chaque poste client pour recopier le modèle personnalisé dans chaque société. Le livre documentation est muet sur ce cas d'utilisation.

        Bref, tout cela, fait que c'est laborieux d'avoir des sorties imprimées de "qualité".

        En tâtonnant, j'ai réussi à résoudre certaines problématiques, mais pas tout.

        Je me dis que parfois, si j'avais les données (d'une balance par exemple) en format JSON, je pourrais facilement faire une moulinette pour asciidoctor et obtenir un résultat plus joli et plus "fiable".
        Je pourrais même ajouter des fonctionnalités comme par exemple l'affichage du résultat d'exploitation (le solde des comptes 7 moins le solde des comptes 6) ou l'affichage par colonne de débit ou crédit du solde de chaque compte. Ce n'est peut être pas très clair, mais j'avais donné à votre support il y a quelques mois un exemple de balance Sage qui est pour le coup plus claire et mieux mise en page.
        Cela peut aider la migration si on retrouve ce genre de petites choses.

    • [^] # Re: Mon retour

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      J'ai le même retour,le logiciel est ergonomique et les fonctionnalités sont là.
      Je me sers de la compta mais aussi de la partie commerciale.

      J'attends la version Web et ce sera parfait.

  • # Pour un vieux Mac ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

    Je vais essayer sur ma Mageia.

    Mais j'ai surtout un client qui a un mac sous osx 10.6 et je me demande si je peux lui installer. Actuellement… la compta de la société est faite sur une vieille version de Ciel et sous OS X 9 (si, si) !

    OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

    • [^] # Re: Pour un vieux Mac ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Je me réponds à moi-même en partie, hors de question que j'essaie sur ma distro, installation trop complexe.

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Pour un vieux Mac ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Complexe? En monoposte, il suffit d'extraire l'archive tar.gz et de double cliquer sur le .sh …

        • [^] # Re: Pour un vieux Mac ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 03/02/19 à 15:25.

          Ah oui, merci.

          En fait, j'ai commencé à lire le guide d'installation et ça commence par dire de faire un script (assez compliqué de surcroît).

          Je peux essayer du coup.

          OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # J'ai testé

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

    Donc :

    En négatif

    • effectivement la modification des modèles est délicate et ils ne sont pas terribles et ils ne comportent pas, pour les factures, de zone avec l'IBAN ;
    • j'ai un affichage pourri, une histoire de polices de caractères (?) ;
    • je ne peux pas le désinstaller complètement (j'ai essayé tout ce que je savais pourtant), à la limite le remettre à zéro me suffirait, mais je n'ai pas trouvé comment ;
    • un commercial obligatoire pour une petite structure c'est pénible.

    En positif

    • prise en main plutôt facile notamment par rapport aux concurrents dans lesquels je n'ai jamais pu entrer et pourtant j'ai quelques bases en compta ;
    • configuration des préférences facile ce qui est loin d'être mineur ;
    • les factures sont générées en deux type de fichier ods et pdf, on peut donc réouvrir le fichier ods qui reste fidèles aux personnalisation et l'exporter en pdf (quand on a un petit volume de factures c'est jouable) ;
    • les noms des fichiers des factures sont compréhensibles tel quel (petite pensée pour toutes les factures que je reçois avec des numéros épouvantables).

    Suggestions :

    • supprimer les mentions à OpenOffice, plus développé depuis 2014, et ne garder que la référence au format OpenDocument (quitte à indiquer quels logiciels travaillent avec, LibreOffice, Gnumeric, Excel, etc.), je précise d'ailleurs ce que format n'est pas le format d'OpenOffice ou de LibreOffice comme xlsx est le format d'Excel, c'est un format ouvert qui est le format natif des suites libres mais qui ne leur est pas propre, par ailleurs les suites MS Office pour Windows ouvrent et travaillent ces formats depuis 2007 pour la version Windows et, pour autant que je sache, depuis 2016 pour la version OS X ;
    • rendre si possible le commercial facultatif ;
    • dans les Préférences globales, corriger "Gestion des piéces commericales" et remplacer par "gestion des pièces commerciales", curieusement (ou pas) le panneau de paramétrage associé est écrit correctement.

    Sinon je pense l'adopter, voire le suggérer à mon client, qui à lui prêter mon netbook sous Mageia avec un OpenConcerto bien installé à des fins de test. Restera plus qu'à prendre une décision : non, oui mais sous Mac (passer à MC 10.8), oui sous Linux ou version en ligne.

    Je me demande comment interfacer ça avec ma propre base clients (Base, connexion externe hsqldb).

    Merci pour le logiciel et le journal.

    OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

    • [^] # Re: J'ai testé

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      effectivement la modification des modèles est délicate et ils ne sont pas terribles et ils ne comportent pas, pour les factures, de zone avec l'IBAN ;

      Nous avons pourtant fait en sorte que la modification soit simple (modèle OpenDocument) modifiable en WYSIWYG avec LibreOffice et paramétrage en XML.
      Le reste c'est surtout une histoire de goût, si on avait mis l'IBAN par défaut, on aurait des centaines questions de personnes sur comment le retirer. Nous avons donc mis le minimum, avec un style le plus simplet et passe partout.

      j'ai un affichage pourri, une histoire de polices de caractères (?) ;
      Oui, certaines distributions font un peu n'importe quoi sur l'intégration de Java et des polices.

      je ne peux pas le désinstaller complètement (j'ai essayé tout ce que je savais pourtant), à la limite le remettre à zéro me suffirait, mais je n'ai pas trouvé comment ;

      Il n'y a rien à désinstaller vu que rien n'est installé dans le système,
      pour repartir de zéro, vous pouvez effacer votre base de données (OpenConcerto.h2.db), le logiciel s'occupera de la recréer.

      un commercial obligatoire pour une petite structure c'est pénible.

      C'est plutôt bien pour un client de savoir qui lui a fait le devis, TIPS : notez qu'il se remplit en automatique si vous liez un commercial a votre utilisateur.

      supprimer les mentions à OpenOffice, plus développé depuis 2014, et ne garder que la référence au format OpenDocument (quitte à indiquer quels logiciels travaillent avec, LibreOffice, Gnumeric, Excel, etc.), je précise d'ailleurs ce que format n'est pas le format d'OpenOffice ou de LibreOffice comme xlsx est le format d'Excel, c'est un format ouvert qui est le format natif des suites libres mais qui ne leur est pas propre, par ailleurs les suites MS Office pour Windows ouvrent et travaillent ces formats depuis 2007 pour la version Windows et, pour autant que je sache, depuis 2016 pour la version OS X ;

      Nous gardons la référence à OpenOffice car il est le plus connu de la bande :)

      dans les Préférences globales, corriger "Gestion des piéces commericales" et remplacer par "gestion des pièces commerciales", curieusement (ou pas) le panneau de paramétrage associé est écrit correctement.

      Oups. Typo corrigé de notre côté.

      Merci pour votre retour.

      • [^] # Re: J'ai testé

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        Nous avons pourtant fait en sorte que la modification soit simple (modèle OpenDocument) modifiable en WYSIWYG avec LibreOffice et paramétrage en XML.

        Je ne parle pas que de l'aspect visuel, mais si on veut supprimer des champs inutiles ou rajouter l'IBAN ou d'autres moyens de paiement dans une cellule, à ce moment-là il couine et ne veut plus éditer la facture.

        Par ailleurs, le pdf généré ne respecte pas la mise en forme personnalisée. Donc, non ce n'est ni simple ni évident et ce d'autant plus que le modèle de facture, en tout cas, n'est techniquement pas terrible. Mais passons. Par ailleurs, s'il est possible, effectivement, de cacher les trucs qui sont inutiles : commercial, mention de capital ou encore paiement acquitté par chèque, c'est une solution qui est déplaisante dans l'optique d'un traitement informatisé des factures et qui peut être source de problème.

        Je rappelle en passant, que les paiements se font de moins en chèques et de plus en plus avec des moyens dématérialisés.

        Il n'y a rien à désinstaller vu que rien n'est installé dans le système,
        pour repartir de zéro, vous pouvez effacer votre base de données (OpenConcerto.h2.db), le logiciel s'occupera de la recréer.

        Certes, mais impossible de virer OpenConcerto ni les sous-dossiers créés pour travailler avec.

        C'est plutôt bien pour un client de savoir qui lui a fait le devis, TIPS : notez qu'il se remplit en automatique si vous liez un commercial a votre utilisateur.

        Une petite structure, c'est 1 à 5 personnes, donc l'astuce (TIPS pour moi cela signale quelque chose comme titre de paiement) n'est pas terrible car il n'y a soit pas de commercial, soit le client ou le prospect sait à qui il a affaire, mais passons.

        Nous gardons la référence à OpenOffice car il est le plus connu de la bande :)

        D'abord c'est de plus en plus faux, nous le constatons sur les salons (et faisons en sorte qu'on oublie OpenOffice), ensuite le problème, et il est technique, est qu'OpenOffice a des failles de sécurité, pas corrigés depuis et que, surtout, le standard ODF a évolué depuis, aujourd'hui le format par défaut et recommandé de LibreOffice est le 1.2 Étendu et il y a des problèmes de compatibilité avec OpenOffice. Ce qui pourrait peut-être expliquer certains de ceux que j'ai eu avec les modèles.

        Garder la référence, pourquoi pas, mais ne garder que celle-ci et le mettre en avant, c'est contre-productif.

        OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: J'ai testé

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

          Certes, mais impossible de virer OpenConcerto ni les sous-dossiers créés pour travailler avec.

          Bon en fait, si finalement j'ai trouvé les commandes, les difficultés étaient dues à ma configuration. Mais je me suis rendue compte qu'on ne pouvait pas se contenter de déplacer les dossiers dans la corbeille.

          OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.