OpenOffice.org prend désormais en compte la nouvelle orthographe française

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
25
sept.
2006
Bureautique
Une nouvelle version du correcteur orthographique français pour la suite logicielle libre bien connue OpenOffice.org est désormais disponible en ligne, et tient compte de la nouvelle orthographe française, officiellement recommandée. L'ancienne version est toujours disponible pour ceux qui le souhaitent.

Dû à Mathieu Schopfer, cette mise à jour de la réforme 1990 est sous licence GPL et pourra dont être utilisée dans d'autres projets libres.

Ce dictionnaire fait sa rentrée dans la cour des grands puisqu'il reçoit la certification de "orthographe-recommandee.info" au même titre que les ténors de la correction orthographique tels Antidote ou Prolexis. Contenu du communiqué de presse:

L’orthographe du français n’a cessé d’évoluer au cours des siècles (en 1835, j’avois est devenu j’avais ; au siècle passé, grand’mère a été remplacé par grand-mère…). Il est parfaitement normal que l’orthographe, qui présente encore de nombreuses anomalies, continue d’évoluer. Aussi les instances francophones compétentes en la matière (Conseil supérieur de la langue française de Paris, Académie française, autres organismes de Belgique, du Québec) ont-elles proposé quelques rectifications orthographiques, modérées. Par exemple :
  • évènement (plutôt que événement) s’aligne sur avènement ;
  • tous les numéraux composés prennent des traits d’union (cent-trois et non plus cent trois, comme vingt-trois);
  • l'accent circonflexe est supprimé sur i et u : il plait (plutôt que il plaît), surement (plutôt que sûrement).

La nouvelle orthographe du français n’est évidemment pas imposée – rappelons qu’il n’existe aucune loi en la matière –, mais elle est officiellement recommandée. Les ouvrages de référence, en particulier les dictionnaires, l’ont déjà intégrée totalement (Dictionnaire Hachette, Bescherelle pratique…) ou en partie (Petit Larousse). OpenOffice.org rejoint ainsi les principaux correcteurs informatiques comme Antidote ou ProLexis.

Des informations détaillées sur la nouvelle orthographe sont disponibles sur www.orthographe-recommandee.info.

OpenOffice.org se met à jour

Une nouvelle version des dictionnaires utilisés pour le correcteur orthographique français d'OpenOffice.org est disponible dès à présent.

Le nouveau correcteur ne retient que la nouvelle orthographe : évènement et bruler sont acceptés, tandis que événement et brûler sont soulignés en rouge ondulé.

L'ancienne version du correcteur continue d'être téléchargeable, pour ceux qui souhaitent rédiger en ancienne orthographe.

En pratique, les nouveaux utilisateurs d'OpenOffice.org suivent la procédure habituelle, et, lors du téléchargement des dictionnaires, ils peuvent choisir entre « français (réforme) » (pour le dictionnaire en nouvelle orthographe) et « français » (pour le dictionnaire en ancienne orthographe).

Quant aux utilisateurs qui disposent actuellement du dictionnaire en ancienne orthographe, ils peuvent télécharger la nouvelle version très simplement, au moyen de l'utilitaire DicOOo, à partir du menu Fichier > Assistant > Installer de nouveaux dictionnaires.

D'autres informations sont disponibles en ligne sur http://fr.openoffice.org/DicOOo/ooo_orthographe.htm

Il est à noter, enfin, que le nouveau correcteur (la mise à jour est due à Mathieu Schopfer) a obtenu le label de qualité orthographe-recommandee.info, gage d'une intégration parfaite de la nouvelle orthographe.

Aller plus loin

  • # sodomie de coléoptère

    Posté par . Évalué à -1.

    16 ans pour inclure des modifications orthographiques...

    En même temps, vu les modifications (corole à la place de corolle...) je comprend qu'ils ne furent pas pressé ...

    Et j'en vient à une question :
    C'est quoi cet orthographe à la con : il y a des règles ou c'est au pifomettre (scénarii est suprimé : pourquoi est-ce qu'on pouvait dire scénarii). J'avais entendu que les doubles consonnes étaient dues aux moines copistes payés à la lettre.

    C'est quand qu'on simplifie pour de bon :le pluriel ce sera 's'. Toujours 's'. Et pas 'x', 'aux','ii',... Sans en arriver au novlangue, pourquoi force-t-on des gamins de 8 ans à apprendre des cas irrégulier à une règles contraire au cas général ?

    Allez apprendre à écrire avec ça.
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Pour scénarii il me semble que c'est pour évoquer l'origine latine/italienne (comme pour virus et virii). Mais bon les dicos indiquent que "des scénarios" est valide.

      Non ce qui me semble pas cool dans cette news c'est le fait que le nouveau dictionnaire sera téléchargeable sous le nom "français (réforme)" et l'ancien sous le nom "'français". Pour un utilisateur lambda il me semble que le choix se portera par défaut sur "français" car il ne saura pas ce que c'est que ce "réforme" bizarre.
      • [^] # choix des noms

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai gardé le 'français' pour l'ancien orthographe par habitud et pour ne pas perturber les utilisateurs car certains documents valides avec l'ancien dictionnaire vont se retrouver invalides. Si je change le nom du dictionnaire pour l'ancien ca va vite devenir la foire ...

        Laurent
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Pour "scénarii", l'aberration est d'avoir mis un accent à un mot latin. Soit on francise carrément en "scénario - scénarios" soit on garde la forme latine "scenario - scenarii".

        M'enfin vous n'avez pas honte d'empapaouter ces pauvres bètes !
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est amusant de voir ce troll littéraire resurgir de temps en temps, alors que l'Académie (pourtant traditionnelle par nature) considère depuis un sacré bout de temps que les formes "respectant" de pluriel de la langue d'origine doivent être considérées comme pédantes.

          Le problème, c'est que la plupart du temps, les formes latinisées ne sont pas des latinismes, mais bien malheureusement des anglicismes, puisque la conservation du pluriel d'origine est très courante en anglais.

          En Français du XXIe siècle, on dit donc des scénarios (avec un accent), des aquariums, des saunas, des ferrys (des lobbys, etc.), des locus, des maximums (optimums, forums...). Sauf si on est pédant :-)
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 1.

      Pas mal, le titre...

      Je voulais juste rajouter que ces cas spéciaux ne sont pas que frustrant et rédhibitoires (est-ce la bonne orthographe ? ;) pour les enfants.
      Les étrangers qui souhaitent apprendre notre langue se heurtent eux aussi à ce monument d'exceptions qu'est notre orthographe. Déjà la grammaire c'est pas simple, mais là...
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'argüe que tu n'a pas lu le document complet se trouvant sur le site http://www.orthographe-recommandee.info/orth.htm ?

        Tu penses vraiment que ce tréma ajouté au verbe "arguer" va faciliter la vie des étrangers ?
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à 2.

          Le problème avec arguer, c'est que sans le tréma, on devrait prononcer 'argüe' comme 'arg'.

          Autant la disparition des accents circonflexes sur certains i et u ne me gène que visuellement, autant le fait de ne plus considérer 'brûler' comme correct me dérange... Ça risque d'être le bazar...
          • [^] # Re: sodomie de coléoptère

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            J'ai trouvé au couvent un traité du latex en LaTeX et des anguilles qui couvent des aiguilles.

            La graphie française doit hélas être apprise par c½ur. Réjouissons-nous simplement de n'être pas Chinois ni Nippons (ceux-là doivent apprendre des milliers d'idéogrammes) et acceptons de bonne grâce de n'être pas Finnois (en finnois la fonction orthographique y est bijective).

            En effet, non seulement nous avons un peu de soleil en hiver, mais en plus je soupçonne la petite gymnastique mnémotechnique et étymologique que constitue l'orthographie de notre langue de favoriser une tournure d'esprit et une intelligence (le fameux Génie français) utiles dans bien des cas.

            Ce carcan rigide est source d'erreurs (fautes), il est aussi source d'associations inédites d'idées ou d'inventions -parfois même grâce aux fautes volontaires ou non et après tout, il y a des langues pour tous les goûts . . .
            • [^] # Re: sodomie de coléoptère

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              >> en finnois la fonction orthographique y est bijective

              Gnii ? ça veut dire quoi ?
              • [^] # Re: sodomie de coléoptère

                Posté par . Évalué à 3.

                Je dirai que ça veut dire que quand tu entends un mot, tu sais l'écrire, et réciproquement, quand tu vois un mot écrit, tu sais le prononcer.
                • [^] # Re: sodomie de coléoptère

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Exactement.

                  Et des langues pour tous les goûts, des goûts pour toutes les langues . . .
                • [^] # Re: sodomie de coléoptère

                  Posté par . Évalué à 1.

                  ne serait-ce pas la même chose pour la langue germanique ???
                  • [^] # Re: sodomie de coléoptère

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Tu veux parler de l'allemand. Oui, c'est presque pareil, mais il y a des exceptions et des choses qui pourraient être écrites de plusieurs manières.
                    Il y a aussi des règles qui impliquent une bonne connaissance de l'étymologie : un s suivi d'un t ou d'un p en début de mot (même à l'intérieur d'un mot composé) est ainsi prononcé 'ch', mais reste 's' au sein d'un mot.

                    Sinon, les langues germaniques emballent en vrac l'islandais, les dialectes alémaniques (Alsace, Suisse), le flamand . . .
            • [^] # Re: sodomie de coléoptère

              Posté par . Évalué à 1.

              Ou pire, anglais, ou un meme ensemble de lettres peut se prononcer de 6 manieres differentes sans aucune logique (cas du 'ough', par exemple). Je me souviens d'un prof d'anglais qui a ecrit "Ghoti" au tableau en nous demandant de le prononcer. Lui, il prononcait ca "fish"...
              • [^] # Re: sodomie de coléoptère

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est George Bernard Shaw qui a créé ce jeu de mots :
                — le gh = f comme dans rouGH [rʌf] ;
                — le o = ɪ comme dans wOmen [wɪmɪn] ou [wɪmən] ;
                — le ti = ʃ comme dans naTIon [neɪʃn] ;
                donc [fɪʃ] s'écrit ghoti (ou ghoti se prononce [fɪʃ]).
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En fait les mouches sont des diptères, les coléoptères regroupent tout ce qui est scarabées, coccinelles...
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 3.

        La nouvelle orthographe française a pour but justement de simplifier les irrégularités, de faire correspondre certaines graphies avec la prononciation réelle des mots.
        L'orthographe française est phonétique, grammaticale et étymologique (Y'en a pê d'autres ;) ce qui explique qu'elle ne soit pas simple mais aussi qu'elle soit riche et intéressante (si si!!!), plongez-vous dans le dico historique d'A. Rey, vous verrez ;)
        En tout cas, c'est une très bonne nouvelle d'avoir ce nouveau dictionnaire mais si je ne me trompe le fait qu'il soit placé sous GPL ne permettra pas de le voir inclus d'emblée dans OOo? C'est assez pénible d'installer les dicos après coup quand on installe la version française d'OOo pour l'utilisateur lambda ou pour celui qui n'a pas d'accès au net ou un accès lent et les francophones ne sont pas tous en zone dégroupée ;)
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à -1.

          Mon commentaire portait surtout sur les règles de l'orthographe.

          Le fait qu'un nouveau dico soit dispo pour OOo, c'est bô :) .

          Mais se pose la question de l'interet de telle reforme à la marge. Open office a été francisée (et créée [<= exemple de forme à ma con...]) après cette reforme : le fait que ça ne soit intégré que maintenant montre le peu d'interet des réformes (et surtout la faiblesse de leur portés).

          Après que l'éthymologie soit intéressante, ok. Que l'orthographe soit riche et intéressant, non désolé. On parle d'une convention empirique, mal normalisé, souvent contradictoire et donc imbitable. Et la richesse, dans ce cas est un défaut, pour l'intérêt, je préfère l'éthymologie des mots à celui de leur représentation (les deux étant rarement liés).

          Le jour où on virera les pluriels à la con du français, je téléchargerai un nouveau dico. Pour des règle comme "Les mots anciennement en -olle et les verbes anciennement en -otter s'écrivent avec une consonne simple." je passe.

          Encore une fois, je ne veux pas déprécier le travail effectué qui est nécessaire pour l'enseignement, l'administration et tout un tas de marché où OOo doit s'implanter plus largement.
          • [^] # Re: sodomie de coléoptère

            Posté par . Évalué à 4.

            On parle d'une convention empirique, mal normalisé, souvent contradictoire et donc imbitable. Et la richesse, dans ce cas est un défaut, pour l'intérêt, je préfère l'éthymologie des mots à celui de leur représentation (les deux étant rarement liés).


            1. On écrit "étymologie", ou "éthylologie" ; mais ce sont deux choses fort différentes ;

            2. Les mots, les choses, les concepts, les gens ont tous une histoire, qui les a façonné, modifié, tordu, retordu, redressé, etc. Le vocabulaire, comme l'orthographe se construisent avec le temps, par les contextes et les peuples.

            Même en partant d'une base qu'un "ingénieur du langage" de la première fournée serait foutu de qualifier de "saine et suffisante", on aboutira vite (et heureusement) à des compléments, des apports, des déformations, des modifications pour complexifier le langage, afin que :
            * ils répondent à des besoins précis dans des contextes donnés ; ce qui donnera ici un jardon, là un patois, et ici encore une nouvelle branche linguistique ;
            * ils permettent d'élaborer une pensée plus complexe et plus riche.

            Le problème n'est pas tant la réévaluation de l'orthographe ou du langage, de temps à autre. C'est sain, on a toujours fait ça, et ça se refera.

            Le problème, c'est que de nombreux tenants de la simplification de celle-ci sont par ailleurs des ignares ou des analphabètes, ou des tenants de cette même crasse ignorance qui est gravissime pour la capacité de s'exprimer, d'énoncer des raisonnements complexes et sémantiquement riches.

            Le problème n'est pas de simplifier ou d'adapter la définition normative de la langue (qui sera de toutes façons en décalage par rapport aux usages), mais de chercher aussi, pour certains, à disqualifier par là la complexité inhérente du langage, à l'oral, à l'écrit, et dans la pensée.
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 2.

      faute... on ne sodomise pas les coléoptère mais les diptères.

      En même temps, les coléoptères, ça doit être tout aussi compliqué que pour les diptères.
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 1.

        oups... too late..
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 3.

        En même temps, les coléoptères, ça doit être tout aussi compliqué que pour les diptères.
        Et même plus, un coup d'élytre ca peut être douloureux.
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 0.

        devinette: qu'est qui est plus fin que le trou du cul d'une mouche ?
        ...

        ...

        ...

        réponse: une bite de mouche

        pardon au familles, et tout et tout...
        (bon, normalement, c'est avec une fourmi, un hyménoptere, cette blague, mais j'ai adapté)
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce qui est important, ce sont les origines des mots de la langue, que beaucoup de gens ignorent.

      scénarii, c'est pour marquer le pluriel des mots issu du latin et qui terminent en -us.

      Les mots en -um ont leur pluriel en -a

      et les mots en -a ont leur pluriel en -ae

      La complexité absurde de la langue francaise fait partie de sa richesse, je trouve.

      Si la langue était aussi simple que l'anglais, par exemple, on finirait tous aussi stupide que Bush.... ;-)

      Ceci dit, je suis effaré de la facilité et la rapidité avec laquelle beaucoup d'étrangers apprennent notre langue. Après, écrire, c'est sûr....que c'est pas donné à tout le monde, et surtout pas aux francais ;-)
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        L'orthographe du français est sans doute une bien mauvaise blague, mais celle de l'anglais n'est guère préférable. On peut rarement déduire la prononciation d'un mot à partir de sa graphie. Aussi, les initiatives qui visent à la rationaliser, comme celle-ci: http://members.aol.com/VoxVideus/meihem.html sont les bienvenues.
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 1.

        scénarii est parfois utilisé,
        anii rarement, campii jamais (je vient de voir que le pluriel d'anus est anuses, logique....)
        fora parfois

        Ça sert à quoi de conserver des pluriels d'une langue étrangère (et morte) en français ?

        Etant dislexique, le fait d'en chier pour éviter les embécher au lieu d'empécher me fait haïr les aulx, les trémas (trémae ?), le coup des accents avant les consonnes redoublé, les mots composé.
        La beauté d'une langue est dans sa prononciation, sa richesse dans son lexique. Et côté richesse on est à des années lumière derrière les anglais.

        Je termine en disant que le temps important à virer les fautes de ce post aurait pu être mieux remplis par une argumentation de meilleur qualité :)
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à 8.

          Je ne connais personne qui, maîtrisant au moins deux langues, en trouve une plus riche que les autres.
          Par contre, j'en connais qui n'en maîtrisent aucune mais qui crachent facilement sur leur langue maternelle tout en en élevant une autre, généralement toujours la même, au pinacle.
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à 1.

          En meme temps, le trema est la chose la plus simple qui soit. C'est juste pour eviter de lier deux lettres dans un meme son.
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> scénarii, c'est pour marquer le pluriel des mots issu du latin et qui terminent en -us.

        Ben scénario ça se termine en -o et pas en -us donc je vois pas pourquoi la rêgle s'applique.

        Pour ce qui est de virus/virii voici une page wikipedia (en) sur la controverse : http://en.wikipedia.org/wiki/Virii

        En gros la forme virii est absolument grotesque !
        Même en latin elle est fautive car les pluriels en -ii ne se mettent que sur les mots dont le singulier est en -ius (radius => radii)

        Donc faites pas les pédants et employez "scénarios" et "virus"
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par . Évalué à 1.

          Ben bon, désolé, je viens de vérifier,

          en fait, scenario, c'est italien.
          Et le pluriel est scenarii....

          Mais il reste quand même que le pluriel est marqué à la manière latine (ce qui est normal...).

          Pour info, personnellement, je dis toujours des scénarioS, étant donné que le mot a été francisé.

          Il en reste pas moins, que les mots francais dérivant du latin (et yen a des tonnes), voient leur pluriel calqué sur les déclinaisons latines.

          Un Golum, des Gola....

          ;-)
          • [^] # Re: sodomie de coléoptère

            Posté par . Évalué à 3.

            Faux.
            Les règles orthographiques veulent que les mots étrangers adoptent un pluriel francisé, autant s'il viennent du latin que de l'anglais, l'arabe ou l'allemand.
            vouloir leur donner un pluriel "exotique", c'est de la pédanterie. Surtout que tu te gourres dans ta fabrication du pluriel, ça fait con ;)
            • [^] # Re: sodomie de coléoptère

              Posté par . Évalué à 1.

              Non non, je ne me gourre pas.

              il y a effectivement bcp de gens qui disent scénarii, preuve que les gens emploient bien le pluriel italien.
              Et d'ailleurs, si ce n'était pas le cas, ce fil n'aurait pas été initié, cf. plus haut.

              "Les règles orthographiques veulent que les mots étrangers adoptent un pluriel francisé, autant s'il viennent du latin que de l'anglais, l'arabe ou l'allemand."
              Tu as raison, mais il n'en reste pas moins que bcp de gens accordent, avec raison, les mots issus du latin, avec le pluriel latin.

              C'est comme ça.

              Et un Golum, des Gola, c'est juste.

              :p
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est quoi cet orthographe à la con : il y a des règles ou c'est au pifomettre [...] Sans en arriver au novlangue, pourquoi force-t-on des gamins de 8 ans à apprendre des cas irrégulier à une règles contraire au cas général ?

      <parano, théorie de complot,etc>

      je me suis toujours demandé si les règles d'orthographe à la con (comme tu dis) ne sont pas justement une sorte de filtre à "bon" élève dont l'idée motrice serait que : ceux qui comprennent bien l'orthographe (et ces règles farfelues) serait plus susceptible de respecter un règlement farfelu.

      ainsi, l'apprentissage de la langue devient en plus une sorte de "detection" de degré de soumission de l'individu... et forcément, comme on ne veut pas d'individus qui font des vagues, on récompense ceux qui ont la meilleur orthographe pour encourager un comportement soumis.
      </ parano>

      ok, c'est bon, j'ai compris, je sors...
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 2.

        Je me suis en effet souvent demandé pourquoi mes maitresses se plaignaient de moi quand je voulait pas "mettre de chapeau au i" ? En fait elles avaient vu en moi le révolutionnaire en puissance qu'il fallait castrer...

        Putain, et dire que dans la même classe il y avait des filles pas foutu de comprendre la division mais qui étant dans les meilleurs éleves avec leur 20/20 en dictée (rarement des garçons à 20 en dictée d'où le léger sexisme sur les math).
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 2.

        MDR, t'as eu des pb avec l'école dans ton enfance ?

        cf. nos discussions HS sur le topic DAVSI de la derniè_re fois :p
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 2.

        Il a déjà été soutenu que les clercs, scribes et autres détenteurs des arcanes de l'écriture ont compliqué l'orthographe dans le but d'augmenter leur pouvoir par le secret.

        Le lecteur attentif aura sûrement vu passé par ici un commentaire sur le prétendu paiement à la lettre des copistes et sa tout aussi prétendue corrélation avec le doublement de consonnes.
        • [^] # Re: sodomie de coléoptère

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ce commentaire était d'ailleurs l'expression d'un mensonge répandu par la cabale. La question qui me vient : comment reconnaître celui qui répand la rumeur du membre encarté de la cabale ?
          • [^] # Re: sodomie de coléoptère

            Posté par . Évalué à 2.

            La cabale n'existant pas, il n'y a pas de membre, donc pas de carte de membre, donc pas de membre encarté, donc il n'y a que « ceux qui répandent la rumeur ».

            S. non-membre de la non-cabale.
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 5.

      En tout cas, tu ne sembles pas avoir mis à profit ces seize années pour perfectionner ton orthographe :
      je comprend -> je comprends
      j'en vient -> j'en viens
      cet orthographe -> cette orthographe
      pifomettre -> celui-là n'est pas dans le dictionnaire mais je ne l'aurais pas écrit comme ça ;-)
      des cas irrégulier à une règles contraire -> des cas irréguliers à une règle contraire

      Rendez-vous en 2022, peut-être qu'alors mon commentaire sera devenu inutile ;-)
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 2.

        En même temps si tu veux chipoter, allons jusqu'au bout et précisons que ce sont des fautes de grammaire et non d'orthographe.
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Cette orthographe à la con c'est quelques siècles d'évolution + des tentatives de relative normalisation pour prendre en compte soit des us devenus courants, soit des besoins d'un peu de simplification à une ère où les dictionnaires ont tendance à vouloir figer la langue.

      Si tu veux une langue simplifié "pour de bon", alors lances-toi dans l'esperanto, mais laisse nous notre orthographe, grammaire, vocabulaire, tournues... et notre plaisir de lire / d'écrire le français.

      Quand à apprendre à écrire avec ça. Ben finalement ça se fait, c'est pas simple, on fait des erreurs, mais on se fait comprendre (et on peut faire des efforts pour s'améliorer).

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Quand à apprendre à écrire avec ça. Ben finalement ça se fait, c'est pas simple, on fait des erreurs, mais on se fait comprendre (et on peut faire des efforts pour s'améliorer).

        "Quant à ..." ;-)
        (sans parler de la virgule avant le "mais" voire le trop plein de virgules)
    • [^] # Re: sodomie de coléoptère

      Posté par . Évalué à 2.

      Le problème, c'est qu'à force d'avoir appris l'ancienne, par la force des choses et l'inertie naturelle des gens de mon entourage, ben j'aurais un peu de mal à me faire à cette nouvelle orthographe. Autant pour certains trucs je pense que ça me parait logique et je n'aurais pas de problème à appliquer la nouvelle orthographe, autant pour plein d'autre l'ancienne est tellement bien gravée dans ma tête que je vais avoir beaucoup de mal.

      Mais comme le titre du premier commentaire l'indique, je ne pense pas que ça soit réellement important, par rapport au fait d'écrire la vaste et grande majorité des mots sans fautes de grammaire ou d'orthographe. Que certains mots tordus soient écrits "nénuphar" ou "nénufar", je ne pense pas que ça va déranger beaucoup de monde. Enfin, si, moi si jamais le mot venait du Grec... Bref, ça n'aura vraiment d'importance que pour briller dans la dictée de Pivot.
      Quand aux pluriels, désolé, je trouverai ça moche de n'avoir que des "s" pour les marquer. C'est l'habitude, je ne me ferais jamais à une telle réforme si elle venait à être mise en oeuvre.

      De toutes façons, ça va ça vient tout ça et c'est surtout l'usage commun des gens normaux qui va déterminer l'orthographe, plus que de tenter de graver tout ça dans le marbre via l'Académie et le Journal Officiel.
      • [^] # Re: sodomie de coléoptère

        Posté par . Évalué à 1.

        L'emploi de la nouvelle orthographie n'est pas obligatoire, mais officiellement recommandée.

        Aucune de ces deux graphies ne peut être tenue pour fautive.

        ( http://www.orthographe-recommandee.info/miniguide.pdf )

        Donc pour la dictée de Pivot ou la qualité de l'orthographe en général, ça ne cause pas vraiment problème d'utiliser l'ancienne orthographe. Et heureusement, moi non plus je me vois mal de débarrasser si facilement de mes habitudes.
  • # Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

    Posté par . Évalué à 10.

    Signalons aussi que les dictionnaires orthographiques d'OpenOffice sont réutilisés par les logiciels Thunderbird et Vim (depuis la version 7.0, qui inclus un correcteur d'orthographe, cf. :help spell et :help spelllang).

    Ces dictionnaires seront aussi utilisés par Firefox 2.0 (sortie prochaine), qui (sauf contre ordre) inclura un correcteur d'orthographe pour les formulaires basé sur les dicos d'OOo. Pour le plus grand bien de Wikipédia, de linuxfr et des multiples blogs à mon avis ;)

    Un petit point à signaler à ce sujet. Les dictionnaires français d'OOo sont dérivés d'autres dictionnaires qui étaient sous licence GPL, ce qui explique la licence inhabituelle pour un projet issu d'OOo.

    Ça explique aussi pourquoi on est obligé de télécharger et installer ces dictionnaires séparément du logiciel (aussi bien pour OOo que pour Thunderbird, et probablement idem pour Firefox 2) : ces logiciels sont publiés sous des licences plus souple, et ne veulent pas être « contaminés » par l'inclusion d'un dictionnaire français en GPL. Pour une fois, je regrette un peu le choix de la licence GPL (plutôt que LGPL, BSD ou MIT), car l'effet escompté de la GPL par rapport aux autres licences citées (la contamination / l'encouragement à passer le reste sous GPL) n'a pas été atteint dans ce cas, et parce que cette opération d'installation n'est pas forcément triviale, ni même, parfois, connue par les débutants.
    • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour le plus grand bien de Wikipédia


      heu...avec bon echo, j'ai pris une page dans wikipedia (taille plutot importante sans être dementielle), et ben j'ai eut 20 secondes de freeze à l'ouverture avec un Athlon 3200+ 1Go.

      ca fait peur...
      • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Au contraire, je viens d'ouvrir un grosse page de Wikipedia avec les version 1.5, 2.0RC1 et trunk, sur un ordinateur modeste, et bien je vois une nette accélération au fur et à mesure des versions (enfin surtout avec la trunk, Cairo powa je suppose).

        Quant à Firefox 2.0, il me semblait que la correction orthographique ne serait disponible qu'en anglais, on m'aurait menti ? Ou alors peut-être qu'en écrasant les dictionnaires fournis...

        Enfin je suis d'accord avec le fait que l'ajout de dictionnaires dans OpenOffice est une plaie :( et pareil pour décider quel dictionnaire utiliser quand plusieurs sont installés.
        • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

          Posté par . Évalué à 2.

          quand je parlais d'ouvrir une page, je precise que c'est en edition, hein (sinon mon propos sur le dico n'aurai pas de sens). c'etait une page en anglais, et ca a freezé, puis j'ai eu la main, j'ai ensuite re-demandé un check de l'orthographe, et refreeze.
          ensuite, je suis peut être tombé sur une mauvaise nightly build...
    • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

      Posté par . Évalué à 2.

      Moi cette histoire de dico sous GPL, ça me paraît assez fumeux, légalement : en effet, la GPL ne tient que dans le cadre du droit d'auteur, et le droit d'auteur ne s'applique que sur les ½uvres de l'esprit.
      Or en quoi un dictionnaire (sans définitions), c'est-à-dire la liste, à vocation exhaustive, des mots d'une langue, est-il une ½uvre de l'esprit ?
      Les mots en eux-mêmes sont dans le domaine public, et leur agencement, exhaustif et par ordre alphabétique, est un procédé automatique. Que vient faire le droit d'auteur là-dedans ?
      • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        cf. les lois de 1983 je crois de la CNIL, protégeant les bases de données (bon ok, là la structure est relativement simple, quoique :/ ).
        • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est vrai qu'il y a un truc avec les bases de données et le droit d'auteur. Mais bon, peut-on appeler base de donnée une simple liste ? Le concept de base de donnée ne prend son sens que s'il y a plusieurs champs avec des données que l'on peut croiser grâce à des requêtes non triviales. Une simple liste de mot, une base de données ?
      • [^] # Structure du dictionnaire

        Posté par . Évalué à 2.

        Je partage ton sentiment sur une simple liste de mots mais le dictionanire orthographique est composé de deux fichiers

        - la liste de mots
        - le fichier d'affixe donnant les regles de composition de prefixation et suffixation (et meme recurisve depuis hunspell, necessaire à des langues telles l'allemand)

        Autant la liste de mot peut etre 'facilement' etablie, autant la partie affixation est elle un boulot à part entiere et dans ce cadre la GPL peut se comprendre (même si je le déplore pour le projet OOo)

        Laurent
        • [^] # Re: Structure du dictionnaire

          Posté par . Évalué à 2.

          Même si les règles d'"affixation" sont des règles universelles ?
          (je veux dire par là qu'elles sont la propriété de tous les locuteurs de la langue concernée)

          Les ingrédients : mots, préfixes, suffixes sont du domaine public. Les règles : ordre alphabétique, exhaustivité sont des principes mathématiques. Les règles d'affixation sont du domaine public. La composition de tous ces ingrédients ne fait pas intervenir de travail créatif de l'esprit. Donc je pense que le résultat ne peut pas être soumis au droit d'auteur !!! Un juriste dans la salle ?
    • [^] # Re: Réutilisation des correcteurs d'OOo dans Vim, Firefox et Thunderbird

      Posté par . Évalué à 1.

      Y'aura les deux, à dispo.
  • # exemples

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quelques exemples qui me semblent...hum...étranges et discutables :

    ancien nouveau =>

    nénuphar nénufar
    oignon ognon
    punch ponch
    leader leadeur
    relais relai
    arguer argüer


    Tout ceci trouvé sur le site http://www.orthographe-recommandee.info/orth.htm
    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu disais «wanion» ou «onion» toi?
      arguer ou ar-gu-u-er?
    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis nul en orthographe, mais on dit : "Ognon" qui s'écrit oignon... Je comprends pas bien l'ordre...
      • [^] # Re: exemples

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Comme le signale fort à propos Nicolas Schoonbroodt au dessus si on devait vraiment écrire comme on prononce alors la réforme devrait aller beaucoup plus loin.
    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 6.

      leader leadeur
      Cette transformation-ci est vraiment paradoxale (pour ne pas dire "à la con").

      Quitte à simplifier l'orthographe phonétique du mot, pourquoi ne pas avoir écrit plutôt "lideur", sachant que la double voyelle "ea" ne se prononce pas "i" en français...
      • [^] # Re: exemples

        Posté par . Évalué à 5.

        Où est-ce un rapprochement progressif avec "laideur" ?
    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 3.

      En effet, je n'aime pas non plus ...
    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 5.

      kel oreur, mé gspere ke le sms cera biento oficializé ossi, kar i fo pa tro bouré la teté des djeunz avek des coneries d'un otre age.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: exemples

      Posté par . Évalué à 2.

      Quelle horreur, heureusement le dico Aspell n'est pas encore contaminé !
    • [^] # Re: exemples

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Nénufar vient de l'arabe. Il s'est toujours écrit ainsi, sauf dans la réforme de 1935 (édition précédente du dictionnaire de l'Académie, la 8e), où, croyant que le mot venait du grec, on l'a écrit nénuphar.
  • # Le format/standardisation

    Posté par . Évalué à 6.

    Les dictionnaires de OO sont ils transposablent à ispell/aspell? Ou bien OO n'aime pas unix?
  • # le premier avril ?

    Posté par . Évalué à 1.

    On n'est pas le premier avril là ? ou alors ca concerne les quebequois ?

    Alors comme ca on n'ecrit plus "je les ai laissés partir", mais maintenant "je les ai laissé partir" (c'est un changement gramatical ca... et ca ne va pas simplfier les regles)

    ils ont supprimés "l'annomalie" suivante : "inbécilité"... ha ben il faut l'ecrire comment maintenant ?...

    pfff...
    • [^] # Re: le premier avril ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Les quebequois sont des Québécois, ça c'est pas un poisson. Il serait au passage sympa de faire preuve d'un peu moins de condescendance quand tu en parles...
      Deuxièmement, la règle que tu énonces est appliquée depuis bien longtemps car les est objet de partir et pas de laisser...
      • [^] # Re: le premier avril ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne suis pas un maître en la matière, mais je ne suis pas sûr moi que "les" soit COD de "partir". On aurait tout aussi bien pu écrire la phrase sans le mot "partir" ou le ramplacer par exemple par: "dans la voiture". Et donc, il aurait alors fallu changer l'Orthographe de "laissé", ce qui pour moi ne fait pas sens. "J'ai laissé qui/quoi: -> "les" ". Le "partir" n'est (à mon avis) qu'un complément (je ne sais pas quelle sorte) qui s'ajoute à la phrase pour la préciser.

        Bon, je peux me tromper. J'avais juste envie de participer à la conversation ;)
        • [^] # Re: le premier avril ?

          Posté par . Évalué à 2.

          • [^] # Re: le premier avril ?

            Posté par . Évalué à 2.

            On n'est pas le premier avril là ? ou alors ca concerne les quebequois ?

            Alors comme ca on n'ecrit plus "je les ai laissés partir", mais maintenant "je les ai laissé partir" (c'est un changement gramatical ca... et ca ne va pas simplfier les regles)

            ils ont supprimés "l'annomalie" suivante : "inbécilité"... ha ben il faut l'ecrire comment maintenant ?.


            C'est quand même formidable qu'un mec qui fait en cinq lignes
            ca-> ça 4 fautes
            quebequois -> Québécois 4 fautes
            ecrit -> écrit 1 faute
            gramatical -> grammatical 1 faute
            simplfier -> simplifier 1 faute
            regles -> règles 1 faute
            supprimés -> supprimé 1 faute
            écrire -> écrire 1 faute

            Soit un total de 14 fautes en 5 lignes (je compte pas la ponctuation) vienne se plaindre d'une simplification des règles des participes passés suivis d'un infinitif ;)
            • [^] # Re: le premier avril ?

              Posté par . Évalué à 1.

              On n'est pas le premier avril là ? ou alors ca concerne les quebequois ?

              Alors comme ca on n'ecrit plus "je les ai laissés partir", mais maintenant "je les ai laissé partir" (c'est un changement gramatical ca... et ca ne va pas simplfier les regles)

              ils ont supprimés "l'annomalie" suivante : "inbécilité"... ha ben il faut l'ecrire comment maintenant ?...

              pfff...


              Je viens de passer cette prose sans Antidote RX (un logiciel québécois de qualité qui vient de sortir pour Linux et que je recommande, bien que non libre), eh bien il est encore plus méchant : 30 erreurs, 3 alertes eu 1 ambigüité! mais il faut reconnaître que ce logiciel est tatillon (dans mon texte il trouve une erreur, il veut une espace insécable devant les deux points).
              • [^] # Re: le premier avril ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Oups... je voulais écrire dans Antidote et non sans Antidote. Honte à moi d'avoir trop sous-traité la relecture à un outil, aussi perfectionné soit-il.
  • # Y'a toujours un dernier...

    Posté par . Évalué à 1.

    http://www.paroles.net/chansons/11040.htm

    Elève Cancrelas ? ... Présent !
    Vous êt's le dernier ça me rend morose.
    J'vous vois dans la class' tout là-bas dans l'fond
    En philosophie, savez-vous quèqu'chose ?
    Répondez-moi oui, répondez-moi non.
    Monsieur l'Inspecteur,
    Moi je n'sais rien par c½ur.
    Oui, je suis l'dernier, je pass' pour un cuistre
    Mais j'm'en fous, je suis près du radiateur
    E puis comm' plus tard j'veux dev'nir ministre
    Moins je s'rai calé, plus j'aurais d'valeur,
    Je vous dis : bravo !
    Mais je vous donn' zéro.
  • # La dictée de Prosper Mérimée

    Posté par . Évalué à 1.

    ça donnerait quoi avec ça ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dict%C3%A9e_de_Prosper_M%C3%A9r(...)


    La dictée de Prosper Mérimée

    Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l'amphitryon, fut un vrai guêpier.
    Quelles que soient, quelque exiguës qu'aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu'étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d'en vouloir, pour cela, à ces fusiliers jumeaux et malbâtis, et de leur infliger une raclée, alors qu'ils ne songeaient qu'à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires. Quoi qu'il en soit, c'est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s'est laissé entraîner à prendre un râteau et qu'elle s'est crue obligée de frapper l'exigeant marguillier sur son omoplate vieillie.
    Deux alvéoles furent brisés ; une dysenterie se déclara suivie d'une phtisie et l'imbécillité du malheureux s'accrut.
    « Par saint Hippolyte, quelle hémorragie ! » s'écria ce bélître.
    À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuit dans l'église tout entière.


    Graphie de 1990

    La dictée se transcrit comme suit en suivant les recommandations du Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques (les termes modifiés ou confirmés par le rapport sont en gras) :

    Pour parler sans ambiguïté, ce diner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuisseaux de chevreuil prodigués par l'amphitryon, fut un vrai guêpier.
    Quelles que soient, quelque exigües qu'aient pu paraitre, à côté de la somme due, les arrhes qu'étaient censés avoir données la douairière et le marguiller, il était infâme d'en vouloir, pour cela, à ces fusiliers jumeaux et malbâtis, et de leur infliger une raclée, alors qu'ils ne songeaient qu'à prendre des rafraichissements avec leurs coreligionnaires. Quoi qu'il en soit, c'est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s'est laissé entrainer à prendre un râteau et qu'elle s'est crue obligée de frapper l'exigeant marguiller sur son omoplate vieillie.
    Deux alvéoles furent brisés ; une dysenterie se déclara suivie d'une phtisie et l'imbécilité du malheureux s'accrut.
    « Par saint Hippolyte, quelle hémorragie ! » s'écria ce bélitre.
    À cet évènement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuit dans l'église tout entière.


    Graphie SMS :-)

    La dictée pourrait se transcrire comme suit en s'inspirant des règles du langage SMS :

    Pour parlé 100 zambig8T, ce 10né @ St AdrS, pré du Avr, malgré lé zéfluv ambomé 2 la mR, malgré lé 20 2 tré bon cru, lé Qisso 2 vo é lé Qisso 2 chevreuy pro10gué par lanfitrion , fu t1 vré guépié.
    KL que swa, kLk exigu ké pu paretr, @ coT 2 la som du, lé zar kéT 100C avoir doné la douRyR é le marguiyé, il éT 1fam dan vouloir, pour cela, @ C fuzilyé jumo é malbati, é 2 leur infliG 1e raclé, alor kil ne sonG ka prandr D rafraichissman avec leur coreliJonR. Kwa kil an swa, C bien @ tor ke la douRyR, par 1 contre100s exorbitan, C léC antrNé @ prandr 1 rato é kL C cru obliG 2 fraP lexijan marguiyé sur son omoplate viéyi.
    2 zalVol fur brizé ; 1e 10zantri se Dclara s8vi d1e ftizi é l1BciliT du maleureu sacru.
    « Par St Ipolite, qL MoraJ ! » Ccria ce bélitr.
    @ 7 évNman, 16i100 son goupiyon, ri10Ql exCdan 2 bagaj, il la pours8 dan légliz tout antiR.

    ProspR Mérimé
    • [^] # Re: La dictée de Prosper Mérimée

      Posté par . Évalué à 2.

      ProspR doit se retourner dans sa tombe. Mais quelle belle démonstration!

      Les codes SMS sont eux aussi très compliqués, alors comment se fait-il que personne ne se révolte? Si les SMSistes sont assez intelligents pour apprendre ces codes, ils sont aussi capables d'apprendre l'orthographe et la grammaire.

      Mais, bon, je pense que la cause est définitivement perdue. Dans deux générations, peut-être japperons-nous? Apparemment, c'est plus simple....
  • # Règle d'accentuation

    Posté par . Évalué à 7.

    La modification de évènement/événement n'est pas du à l'alignement sur avènement masi c'est l'application d'une règle assez simple pour l'accentuation en français :

    - si on veut obtenir le son “é” dans une syllabe fermée par une consonne, il n’y a pas d’accent à mettre sur la lettre “e”. Par exemple : essentiel qui se décompose en es-sen-ti-el, la première et dernière syllabes sont fermées par une consonne, il n’y a pas besoin de marquer l’accent pour obtenir le son “é”;

    - si l’on veut obtenir le son “é” dans une syllabe ouverte (c’est-à-dire se terminant par une voyelle et donc dans notre cas par la lettre e), il faut porter sur la lettre “e” un accent (exemple : aléas qui se décompose en a-lé-as, la seconde syllabe est ouverte, le son [é] est utilisé donc il faut un accent).

    Pour déterminer le type d’accent (aigu, circonflexe ou grave), la méthode suivante peut être appliquée :

    - considérons un mot composé de plusieurs syllabes, il faut déterminer les sons [é] et s’il nécessite un accent (cf. règle précédente);

    - s’il n’y a pas d’autre son [é] ou [e] à la syllabe suivante ou pas de syllabe suivante, la règle impose un accent aigu (exemple malédiction qui se décompose en ma-lé-dic-tion , le son [é] est suivi d’une syllabe sans le son [é] ou [e] donc l’accent est aigu);

    - s’il y a un phonème [é] à la syllabe suivante (exemple été) la règle veut que l’accent soit aigu;

    - s’il y a un phonème [e] à la syllabe suivante (exemple secrète, problème, avènement) la règle veut que l’accent soit grave;

    - l’accent circonflexe n’est, en général, que la substitution d’une lettre “s” lors de la réforme de l’orthographe du XVIIe siècle, c’est un cas qui ne modifie pas (sauf exception) la règle d’accentuation (exemple : les intérêts).

    En espérant que cela vous soit utile.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.