PeerTube, une plate‐forme Web de vidéos fédérée utilisant le P2P

65
28
mar.
2018
Audiovisuel

PeerTube est sorti en version bêta le 20 mars 2018. Il s’agit d’une plate‐forme Web de diffusion vidéo (streaming) développée par Framasoft se voulant être une alternative à YouTube.

C’est dans le cadre de sa feuille de route Contributopia que Framasoft a décidé de financer et d’accompagner un tel développement. PeerTube fonctionne via NodeJS, PostgreSQL, Redis, et fait usage de technologies émergentes comme WebTorrent et ActivityPub pour résoudre des problèmes rencontrés par d’autres projets similaires. En outre, le projet se compose d’une partie serveur exposant une API et propose un client Web consommant celle‐ci ; tous deux étant distribués sous licence libre AGPL 3.0.

Sommaire

Visionnage d’une vidéo sur PeerTube

But

Le logiciel est né du constat qu‘il était nécessaire de créer une alternative aux grandes plates‐formes de vidéos (YouTube, Vimeo, Dailymotion…). Simple, non ? Pas tant que ça, car tout reste à inventer pour établir une communauté assez large tout en évitant les écueils d’une gouvernance centralisée ; et les besoins en bande passante et en espace de stockage peuvent être considérables pour héberger ne serait‐ce que 100 vidéos.

PeerTube essaye de répondre à ces deux limites :

  • en se fédérant à l’image de Mastodon ou diaspora٭ pour répartir le coût de stockage entre plusieurs serveurs et permettre la découverte de vidéos au sein du réseau fédéré ;
  • en utilisant le pair à pair (P2P) via WebRTC pour diminuer la charge du serveur lorsque plusieurs personnes regardent une même vidéo.

Fédération

L’administrateur d’une instance PeerTube décide quelles autres instances suivre. Si une instance A suit une instance B, alors l’instance B enverra les métadonnées des vidéos téléversées chez elle vers l’instance A. De cette façon, l’instance A aura un index global de toutes les vidéos présentes sur les instances qu’elle suit. Le stockage de l’ensemble des vidéos est donc réparti entre plusieurs serveurs différents tout en évitant leur isolation.

PeerTube utilise ActivityPub pour se fédérer. Il s’agit d’un protocole mis au point par le W3C dont le but est de standardiser les échanges entre instances d’une fédération afin d’améliorer l’interopérabilité entre logiciels différents.
L’intérêt principal d’intégrer ce protocole pour PeerTube est de limiter la concurrence entre projets libres en favorisant la coopération : si MediaGoblin implémente ActivityPub dans le futur, ce ne sera pas un logiciel « concurrent » mais plutôt « complémentaire ». Qu’une instance MediaGoblin ou qu’une instance PeerTube émerge, ce ne sera que du positif pour l’ensemble de la fédération car l’index global des vidéos n’en sera que plus grand.

L’autre intérêt d’ActivityPub est de pouvoir faire communiquer des plates‐formes de types différents. Par exemple, Mastodon, qui utilise déjà le le protocole ActivityPub, peut recevoir des vidéos de PeerTube et les commenter. Voici une vidéo de démonstration.

BitTorrent

Le partage de stockage entre plusieurs instances, c’est bien, mais si une vidéo a du succès et est regardée par 1 000 personnes en même temps, le serveur d’origine peut tomber — du moins, tant que la redondance entre serveurs n’est pas implémentée (c’est dans les cartons !). Pour répondre à cette problématique, PeerTube met à profit la bande passante des clients : ils se partagent entre eux la vidéo de manière transparente via la bibliothèque WebTorrent, qui permet d’utiliser le protocole BitTorrent avec WebRTC. Les clients récupèrent alors des bouts de vidéos qui peuvent provenir :

  • du serveur sur lequel la vidéo a été téléversée et qui la met à disposition via HTTP ; les clients utilisent l’extension WebSeed du protocole BitTorrent pour récupérer la donnée ;
  • des autres clients qui regardent la même vidéo.

Malheureusement, encore peu de clients BitTorrent classiques supportent le partage via WebRTC. L’avenir nous dira si on peut voir la communauté BitTorrent participer directement à la redondance des vidéos pour les clients Web, mais tous les clients BitTorrent TCP/mTCP compatibles avec l’extension WebSeed peuvent d’ores et déjà télécharger les vidéos depuis le serveur.

Un souci de vie privée peut faire son apparition : avec BitTorrent, si un client regarde une vidéo alors il notifie le tracker qu’il possède des bouts de cette vidéo. Il est donc possible pour n’importe qui d’interroger le tracker d’une instance PeerTube dans le but de connaître les adresses IP publiques qui téléchargent une certaine vidéo. Des messages sont affichés dans l’interface utilisateur afin de notifier les utilisateurs de ce fait.

Monétisation

Il semble cependant important de clarifier les choses concernant la monétisation, car la plupart des débats autour d’alternatives à YouTube tournent autour de ce sujet :

  • PeerTube n’implémente pas de système de monétisation, seul un bouton Support permet au vidéaste de mettre en évidence la façon dont les utilisateurs peuvent l’aider à continuer son travail (champ libre) ;
  • YouTube ne contient pas exclusivement des vidéos qui rapportent de l’argent via la publicité : beaucoup de sites Web se servent de YouTube simplement comme d’un service de CDN afin d’intégrer les vidéos sur leur propre site (héberger et diffuser de la vidéo coûte cher et YouTube le fait gratuitement) ;
  • il n’y a pas un seul système de rémunération, mais une multitude de systèmes de rémunération ; c’est un sujet extrêmement complexe et les développeurs de PeerTube n’ont pas la prétention de pouvoir choisir la bonne solution, il est donc plutôt prévu de fournir un système de greffons pour que chaque administrateur d’instance puisse choisir ce qui lui convient le mieux.

Futur

PeerTube vient juste de sortir en version bêta et c’est la première marche vers une alternative viable à YouTube. Beaucoup de choses manquent, mais le logiciel possède les fonctionnalités de base d’une plate‐forme de vidéo classique et peut donc être testé à plus grande échelle.

Grâce au succès de la campagne de dons de Framasoft, le contrat du développeur de PeerTube a pu être prolongé jusqu’à la fin de l’année. Il est donc prévu de sortir une version 1.0 fin 2018. La feuille de route n’est pas gravée dans le marbre mais nous ambitionnons :

  • d’ajouter un système de redondance des vidéos : une instance ayant beaucoup de bande passante mais une activité plutôt calme pourrait aider d’autres instances à redonder certaines vidéos ;
  • un système d’abonnement : afin que les utilisateurs ne soient pas limités aux vidéos des instances choisies par leur administrateur, mais puissent suivre (via une page flux personnel comme sur Twitter ou Mastodon) des vidéastes d’autres instances ;
  • la prise en charge de l’internationalisation ;
  • la possibilité d’ajouter des sous‐titres à une vidéo ;
  • un système d’importation de vidéos via leurs adresses URL ou un torrent ;
  • des flux RSS ;
  • un système de greffon ;
  • et sûrement bien d’autres choses, selon le retour des utilisateurs !

Contribuer

C’est plus simple qu’il n’y paraît ! N’importe qui peut participer au projet de différentes manières :

Premières instances et liens utiles

Attention : la peinture est fraîche.

  • # Intéressant sur la technique, mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/03/18 à 14:44.

    Globalement sur la technique ça me fait penser un peu à bitchute (le côté P2P), la décentralisation en plus.

    Sauf que justement je ne pense pas que ça soit une bonne idée.
    Je trouve l'initiative louable et je vous souhaite de réellement percer en tant qu'alternative à Youtube (on en a besoin), mais je ne pense pas que le modèle décentralisé soit adapté.

    Quand des gens publient du contenu, ils ont tout intérêt à disposer d'une plateforme qui leur donne une certaine visibilité, c'est la grande force de Youtube, qui a des centaines de millions d'utilisateurs.
    Et donc les créateurs de contenu restent sur cette plateforme (on peut prendre par exemple LapinTaquin, qui du fait de la censure a voulu quitter Youtube pour Bitchute, ça donnait une audience de ~50000 vues contre ~3000 dans les meilleurs cas).
    Autre cas, le RaptorDissident, qui n'a pas arrêté de pester ces derniers mois contre Youtube reste bloqué dessus, car sinon il perd son public.

    Là non seulement vous offrez une visibilité nulle, mais en plus vous vous en empêchez techniquement du fait d'une absence totale de centralisation (ou alors on peut imaginer des moteurs de recherche spécialisés comme on a avec BitTorrent, mais on perd en ergonomie/facilité d'utilisation/classement du contenu).

    D'où le sens de ma critique, pourquoi la recherche de décentralisation parait si cruciale ?

    Tout au plus, cela pourrait permettre de poster des vidéos sur des pages web sans passer par Youtube (encore qu'avec HTML5, toute personne disposant d'un hébergement peut le faire très simplement).
    C'est bien, mais mis à part ce cas précis et marginal, je pense pas que Youtube ait trop de soucis à se faire.

    Et je le déplore !

    • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Une des raisons à la recherche de décentralisation est que si le centralisation ne te gène pas il y a Youtube qui marche très bien.

      Sinon il y a plein d'arguments dans la dépêche (pas de politique de publication centrale, distribution des besoins en ressource….)

      • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

        Posté par . Évalué à 2.

        pas de politique de publication centrale

        J’imagine ce que ça peut donner juridiquement en cas de publication d’une vidéo qui fait l’apologie du terrorisme et donc illégale, par exemple : chaque noeud du p2p qui l’héberge est potentiellement hébergeur et passible de poursuite ?

        J’espère qu’il est possible de choisir ce que tu héberges dans un tel cas. On peut pester contre youtube qui n’est pas parfait et sans doute un peu complaisant avec les plaintes d’ayant droit par exemple, au moins on sait ce qu’il en est de ce côté et ils assument le risque (avec le posteur).

        • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je pense que juste en faisant un index qui est partagé (activable via une option) entre tout les noeuds suffirait.

          Par exemple je publie une vidéo sur le noeud A. Celui-ci envoie aux autres noeuds les vidéos qu'il stocke. Sur le noeud B, une recherche sort donc ma vidéo posté sur le noeud A, et en cliquant dessus, je récupère un flux direct venant du noeud A pour voir la vidéo.

          Comme ça, le stockage reste uniquement sur le serveur où la vidéo est postée, mais tout le monde peut accéder à toutes les vidéos depuis un seul noeud.

          Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Les instances PeerTube (qui centralisent des vidéos) peuvent choisir de suivre d'autres instances, ce qui veut dire que les vidéos de l'instance suivie seront disponibles dans le catalogue de l'instance locale (celle qui a suivi). Il y a plusieurs modes de fonctionnement pour ça, mais ça permet d'agréger les catalogues de vidéos disponibles, et donc de donner un peu plus de visibilité. Par exemple, tu peux aller sur https://instances.joinpeertube.org/instances et trier par nombre total de vidéos, ça te montre quelques instances qui suivent quasiment tout le fediverse vidéo :)

      Il me semble que des idées sont là pour donner la possibilité aux admins d'instances de suivre automatiquement les serveurs qui te suivent, afin d'avoir des catalogues les plus grands possible. Je pense que ça permettrait de donner de la visibilité, à terme.

      (Je me demande même s'il n'y a pas des gens qui ont fait des scripts pour récupérer les données de https://instances.joinpeertube.org pour ensuite suivre automatiquement toutes les instances qui y sont présentées.)

      Après, c'est effectivement un problème. On peut aussi imaginer des serveurs centralisés qui permettent de faire de la recherche sur toutes les instances, mais ce serait peut-être redondant.

      Encore une fois, c'est selon l'utilisation que les gens en font que le succès marchera ou pas :) Cela me paraît un peu tôt pour condamner PeerTube à l'échec à cause de ce problème de visibilité, on n'en est vraiment qu'au tout début. J'ai à titre personnel beaucoup d'espoir pour la suite.

      • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

        Posté par . Évalué à 7.

        Petite question : existe-t-il une instance qui suit toutes les autres ? Ça pourrais répondre assez bien à la critique sur le côté décentralisé.

        • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

          Posté par . Évalué à 5.

          Perso je vois pas l'apport de ce qui est dit par rapport à un moteur de recherche. Aujourd'hui les moteurs de recherche te permettent de chercher des vidéos. Pourquoi avoir besoin de plus ? C'est comme ça que fonctionne le reste d'internet ! C'est la situation de monopole de youtube qui fait que les gens passent par son moteur de recherche pour chercher une vidéo, mais ce n'est pas normal.

          La compatibilité ActivityPub et la notion d'abonnement permettrons ensuite de suivre les créateurs comme c'est le cas sur youtube.

          Perso la vidéo de compatibilité Mastodont pour commenté m'a fait tripper ! (un objet, des commentaires agrégés de différents canaux)

          • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

            Posté par . Évalué à 4.

            À cause de la sérendipité, le fait de trouver du contenu intéressant par hasard, c'est le premier vecteur de découverte de contenu sur les plate-formes de vidéos avec la recommendation de contenu par les proches, dans les faits, la recherche n'est souvent utilisé que pour retrouver du contenu que l'on connaît déjà.

            • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Yup ; mais alors justement,

              Pour le moment, il n'y a pas d'autre façon (que la recherche) de lister toutes les vidéos d'un compte donné. Oui, on peut relire cette phrase deux fois, c'est tout de même un peu choquant, bon c'est une beta hein, ça sert à ça les betas publiques, à choquer les gens ;p

              J'ai suggéré qu'en attendant le développement d'une "page utilisateur" qui semble se faire attendre, on utilise ça, justement, une page de recherche, mais apparemment (rha je me souviens plus où j'ai lu que ça déconne avec certains user names, ce qui ne m'étonne guère, 'tain ya que moi qui n'arrive plus à suivre entre les divers canaux d'infos? Et aussi pkoi Mastodon, Peertube et Diaspora ne se parlent pas, c'était pas ça l'idée du si poétiquement nommé ActivityPub? Mbrefle) ça march' pô :(

      • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Les instances PeerTube (qui centralisent des vidéos) peuvent choisir de suivre d'autres instances

        Ça n'a pas l'air d'être transitif. Ça serait pas mal si ça l'était, ou si il y avait une option pour suivre les noeuds que les noeuds que tu suis suivent (dit comme ça, ça a pas l'air très clair …).

        Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

      Posté par . Évalué à 5.

      Je pense que vous n'avez pas compris l'intérêt de la décentralisation que ce soit d'un point de vue technique ou éthique.

      Niveau technique, même si YouTube donne l'impression d'être "un" c'est totalement faux.
      Les vidéos sont hébergées dans différents centres de données et ces données sont même géo-repliquées.
      Ces deux faits ont deux avantages :
      1. En cas de panne les données ne sont pas perdues car elles sont conservées à plusieurs endroits.
      2. Les clients sont aiguillés vers le centre de données le plus proche.

      Néanmoins il faut installer de la cohérence entre ces différents centre de données pour qu'un commentaire posté dans le centre de données Europe finisse par apparaître dans le centre de données Amérique.

      Pour une énorme plateforme comme YouTube il est impossible d'imaginer un modèle avec un unique centre de données car celui-ci ne passe pas à l'échelle et croulerait sous les requêtes.

      Au niveau éthique, la décentralisation empêche les dérives "dictatoriales" car il n'y a pas qu'un chef. Si demain Google décide d'empêcher le téléversement de vidéos de chats il n'y aura plus de lolcats sur Internet.

      Le point sur lequel je vous rejoins néanmoins est celui de la visibilité mais je pense que si les gens parlent de PeerTube autour d'eux ce problème devrait se régler.

    • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

      Posté par . Évalué à 5.

      Je n'ai aucun doute du succès de PeerTube, ne serait-ce qu'avec toutes les universités, qui ont besoin de mettre des vidéos en ligne, ont des petits serveurs disponibles, et pour qui la fédération est naturelle.

      • [^] # Re: Intéressant sur la technique, mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour les besoins des acteurs publics, c'est vraiment quelque chose qu'on attend avec impatience ! A l'équipe OpenAcademie.beta.gouv.fr, on développe des petits machins libres pour les collègues des établissements scolaires, et on a besoin de faire des tutoriels en vidéo comme mode d'emploi. Devoir coller ça chez les GAFAM, ça me bouffe la rate !

        Intendant, donc méchant, mais libre !

  • # d.tube est un concurrent très decentralisé de peertube

    Posté par . Évalué à 2.

    il y a un autre système d.tube est un système vidéos similaire à peertube dans son niveau de décentralisation, poussé même plus loin par l'utilisation de steemit et de ipfs , il y à une forme de rémunération par la cryptomonaie steem. l'ensemble étant libre
    korben en à parlé

    • [^] # Re: d.tube est un concurrent très decentralisé de peertube

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Dans les commentaires de NextInpact j'ai lu que d.tube ne serait pas réellement libre. Un commentaire qui explique ce qu'on lui reproche : https://framacolibri.org/t/blockchain-et-peertube/2587/2

      (Vu que je parle en commentaire sur linuxfr d'un commentaire NXI qui parle d'un commentaire sur framablog avec un lien vers un commentaire sur framacolibri, j'attire quand même l'attention du lecteur sur le fait que le reproche n'est pas forcement justifié. J'ai pas été vérifier)

    • [^] # Re: d.tube et mauvaise analyse de korben

      Posté par . Évalué à 8.

      On notera quand même que l'article de korben (et celui plus spécifiquement sur IPFS aussi) parle d'IPFS comme d'un espace de stockage permanent. C'est faux: la ressource (ici une vidéo) n'est gardée que tant qu'il y a du monde pour l'héberger. Ici c'est un paiement Steem à un hébergeur (IPFSstore) qui assure que la ressource reste hébergée.

      Concernant la résistance à la censure, pas mieux : IPFS n'anonymise en rien, et permet juste de retrouver la ressource facilement, même répliquée à un autre endroit. Rien n'empêche la source comme ses répliques d'être bloquées.

      Mais en revenant à DTube: Open Source? Nope, open-uglified-source oui. Et puis… très décentralisé ? PeerTube est décentralisé : ça saute aux yeux, on te suggère directement d'héberger ton instance du logiciel. DTube quant à lui est plus une plateforme unique (pour l'instant), qui affiche ce qu'il veut, transcode ce qu'il veut, recherche ce qu'il veut. On pourrait aussi débattre du degré de distribution du pouvoir au sein de Steem. Donc non, pas le même « niveau de décentralisation ».

    • [^] # Re: d.tube est un concurrent très decentralisé de peertube

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour, Steem est unee excellente technologie qui ne est encore perfectible mais le potentiel est énorme, j'en suis moi-même un utilisateur et un auteur car je publie des articles sur Steem. Dtube quant à lui est médiocre, il profite de sa position dominante en tant que plateforme vidéo dans l'univers des applications décentralisées Steem pour prendre 25% des récompenses d'un utilisateur qui publie une vidéo grâce à Dtube, en plus de cela Dtube est complètement centralisé, certes les vidéos sont stockées sur le réseau Ipfs mais étant donné qu'il n'y a que le serveur de Dtube qui héberge ces vidéos tout cela est complètement centralisé, c'est tellement centralisé que pour gagner de la place Dtube supprime les vidéos au bout d'environ 2 mois, ce n'est donc pas du tout résistant à la censure. La cerise sur le gâteau c'est que ce n'est pas complètement open source (seulement 50% l'est) et que l'interface et le système sont très bugés et très peu ergonomiques.

      https://fontmeme.com/permalink/180203/e043d888bee26bff556e2743fd73bcc6.png

  • # Confiared

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    C'est là où la double limitation de vitesse d'internet en Confiared prends tout son sens.
    Cela accélère le téléchargement sur les peers locaux et donc diminue le ratio du volume de téléchargement sur les peers distants.

    Mon projet libre: http://ultracopier-fr.first-world.info/, mon jeu libre: http://catchchallenger.first-world.info/

    • [^] # Re: Confiared

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Peux-tu expliquer mieux? sinon ça fait publicité déguisée ton commentaire.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Bon courage

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Cela me rappelle la tentative peercast pour faire des radio décentralisées. Je l'ai eu utilisé, mais ça n'a jamais mordu… et a fini abandonné. Mais c'est potentiellement un super outil militant!

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # WebTorrent isolé du reste de BitTorrent

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    L'initiative fait vraiment plaisir et j'espère qu'elle va continuer à s'enrichir et être massivement utilisée.

    Juste 2 remarques :

    It would be difficult — WebRTC is a complex protocol, and as far as I know there are no easy to use WebRTC libraries.

    You should contact the webtorrent people and ask them to implement WebSockets in addition to WebRTC. Adding support for BitTorrent over WebSockets would be much easier than WebRTC.

    • Je redis ce que j'ai déjà dit ailleurs, l'identité des peertuber ne devrait pas être lié à la plateforme qu'ils utilisent. Du coup à mon avis PeerTorrent devrait être construit en ayant en tête que chaque personne hébergée sur une plateforme devrait pouvoir facilement lier son nom DNS à son coin qu'il gère sur la plateforme.
  • # droits d'auteurs ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Qu'en est-il de la gestion des droits d'auteurs? je ne l'ai pas vu évoqué, et ça risque de poser un problème critique.
    Que se passe-t-il si quelqu'un met le dernier Pixar sur la plate-forme? Puis que les ayant-droit vous tombent dessus?

    • [^] # Re: droits d'auteurs ?

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est se qui a rendu populaire PiratBay.
      Si c'est bien décentralisé, ça devrait résister à la censure :P (on peut imaginer que ce genre d'action pourrait faire peur aux devs qui switcheraient d'un modèle Bittorent vers un modèle F2F)

      Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

    • [^] # Re: droits d'auteurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      PeerTube n'est qu'un outil. Tout comme on ne peut pas condamner les clients BitTorrent, on ne pourra jamais condamner PeerTube pour l'usage qui en est fait.

      La responsabilité légale incombe aux administrateurs de chaque instance. Ces derniers sont libres d'autoriser ou non des utilisateurs inconnus à pouvoir uploader des vidéos sur leur instance. Et à mon avis, ils ne seront pas nombreux à le faire. J'imagine qu'on rencontrera plus le cas de créatifs qui créeront leur propre instance pour leur propre contenu, dont ils sont sûrs de la légalité dans le pays où ils vivent.

      • [^] # Re: droits d'auteurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        À la différence du BitTorrent qu'on a l'habitude d'utiliser, ici le fichier vidéo reste disponible sur l'instance d'origine. Il est donc facile de s'adresser à l'administrateur d'une instance si il héberge du contenu sous copyright ou autre.

        PeerTube n'est clairement pas l'outil adapté pour les pirates qui veulent faire un site de streaming des derniers films à la mode. Après comme tu dis, chaque administrateur est maître de son instance et fera bien ce qu'il voudra. À lui de prendre les responsabilités derrière.

        • [^] # Re: droits d'auteurs ?

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 29/03/18 à 15:55.

          PeerTube n'est clairement pas l'outil adapté pour les pirates qui veulent faire un site de streaming des derniers films à la mode.

          On peut très bien imaginer OpenLoad et compagnie migrer vers ce genre de système sans rien changer a leur procédure interne ("on ne supprime les contenus copyrighté qu'à la demande").
          Et les vidéos affichées sur des sites web, bref exactement comme on a aujourd'hui sauf que supprimer le frontend et l'instance principale ne signifiera pas forcément la mort du fichier.

          Note que si peertube ne sait stocker que des vidéos de chat, personne ne migrera.

          Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

    • [^] # Re: droits d'auteurs ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est le problème de l'administrateur de l'instance qui héberge la vidéo. Comme pour n'importe quel site.

  • # metaCommentaire sur les Commentaires

    Posté par . Évalué à 5.

    Sur Youtube, j'étais assez frustré car je m'interdisais tout commentaire aux vidéos qui m'intéressaient, ne voulant pas utiliser de compte google… Mastodon+Peertube me laisse entrevoir un "avenir radieux" : je pourrais m'exprimer un peu plus sur la toile sans me sentir l'esclave d'une multinationale avide de profilage lucratif. Pour cela merci beaucoup à Framasoft, Chocobozz et les autres qui contribuent au projet.
    Mais justement : je me demandais comment actuellement commenter n'importe quelle vidéo de la fédération peertube ? Je m'explique : avec mon compte mastodon, je peux commenter les vidéos qui, lors de leur téléversement sur une instance, ont généré un pouet sur mastodon. Mais j'ai remarqué que la plupart des vidéos n'ont pas de pouet associé…
    Pourquoi cela ? Et comment faire ? Est-ce que j'ai mal cherché ? Sera-t-il possible lors d'une prochaine version de peertube d'avoir accès, via mastodon, à tous les fils de com' peertube ? Ou faut-il forcément un compte peertube ?

    • [^] # Re: metaCommentaire sur les Commentaires

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Si personne ne suivait un compte PeerTube à un moment donné, et que ce compte téléverse une vidéo sur son instance en effet il n'y aura pas de pouet généré sur ton instance Mastodon et tu ne pourras pas commenter la vidéo. Vu que lors d'un nouvel abonnement, Mastodon ne récupère pas les activités antérieures, la seule solution est de chercher la vidéo avec son URL via la barre de recherche. Mais il manque un petit truc à Mastodon pour que ce soit possible : https://github.com/tootsuite/mastodon/issues/6924

      • [^] # Re: metaCommentaire sur les Commentaires

        Posté par . Évalué à 2.

        Ha d'accord ! Au moins les vidéos qui n'ont pas générés de pouet seront quand même "commentable" via mastodon quand ce bug sera résolu ! Merci pour la réponse !

  • # Lien avec hubzilla ne marche pas

    Posté par . Évalué à 1.

    Pourquoi avec un compte mastodon je peux ajouter un compte peertube pour suivre mais pas avec hubzilla. Pourtant ActivityPub est sensé fonctionner partout pareil

  • # Adoption

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour éviter l'écueil du manque d'adoption de la plateforme, pensez-vous proposer une compatibilité avec les géants existants (youtube, dailymotion, vimeo)?

    On pourrait imaginer soit pouvoir importer facilement des vidéos venant de ces autres plateformes, soit carrément les regarder directement sur peertube en bénéficiant du partage via webtorrent ?

    Car j'ai peur que sans cette compatibilité il n'y aura que peu de migrations volontaires et le projet restera cantonné à des applications de niches.

    • [^] # Re: Adoption

      Posté par . Évalué à 2.

      L'import de vidéos existe déjà, via un script. Reste à l'intégrer dans l'interface pour faciliter son usage par tous.

      J'imagine que tu pense à http://hooktube.com/ pour pouvoir rester sur PeerTube tout en regardant les vidéos de plateformes mieux fournies. Ce n'est pas sur la todo faute d'idée documentée, mais tu peux ouvrir un ticket pour ça.

      • [^] # Re: Adoption

        Posté par . Évalué à 4.

        Euh, c’est légal ça ?

        • [^] # Re: Adoption

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En tout cas les liens en bas de la page laissent à penser que c'est néonazi.

          • [^] # Re: Adoption

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 30/03/18 à 23:08.

            C'est est clairement un, d'où l'idée de certains de réimplémenter ça dans PeerTube/ailleurs.

  • # Lien diaspora*

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Le site de diaspora* est https://diasporafoundation.org depuis environ 6 ans ;)

  • # LA fibre symétrique 1G chez tout le monde

    Posté par . Évalué à -5.

    … c'est la seule réponse possible.
    Les FAI nous cantonnent au rang de consommateur.
    Tant que cela changera pas … on peut tout essayer, c voulu et c stratégique !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.