Pour sauver AbulÉdu, nous lançons une campagne de financement participatif

40
13
juin
2016
Communauté

La société RyXéo n’est plus, et c’est un énorme pincement au cœur que nous ressentons tous. Grâce à RyXéo et au modèle économique développé, de nombreux logiciels et services et de nombreuses ressources ont pu être créés.

La volonté militante de tous les acteurs d’AbulÉdu a toujours été de produire sous licence libre, et c’est en ce moment charnière que chacun peut prendre conscience que ce modèle est celui de la raison autant que de la passion.

En effet, grâce à ce choix de licence, AbulÉdu n’est pas mort. Dans n’importe quel autre projet développé par n’importe quelle autre société, les utilisateurs n’auraient que leurs yeux pour pleurer.

Un nouveau chapitre

Les sources des logiciels, les ressources éducatives, les services, bref, tout ce qui a été produit durant plus de 15 ans peut-être utilisé, modifié et redistribué.

Afin de poursuivre le développement d’AbulÉdu, nous avons décidé, avec l’ABUL, de nous mobiliser afin de pérenniser le développement des logiciels, services et ressources AbulÉdu.

L’enjeu est immense, il s’agit de réussir à poursuivre le projet AbulEdu sur un modèle associatif. Les associations Abul et AbulEdu-fr comptent sur 50 000€ (avec un palier à 25 000€) pour organiser les conditions de cette transition.

Bye bye RyXéo

La tâche est ambitieuse : sauvegarde de l’existant, remise en ligne des serveurs, maintien en conditions opérationnelles de l’interface d’authentification, migration des serveurs de compilation et de gestion du code source, mise à jour de la documentation, gestion des paquets Android, formation des acteurs de la communauté, etc.

Vous qui avez un jour utilisé et apprécié une des composantes d’AbulÉdu, vous qui souhaitez voir perdurer ce projet unique de création de logiciels libres, de ressources libres, de services en lignes libres et loyaux pour l’école, voici venu le moment de peser dans la balance et de participer à ce mouvement.

Nous vous encourageons à soutenir massivement cette campagne de crowdfunding :

a toi de jouer

  • # pendant ce temps là

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    https://twitter.com/Microsoft_EDUFR/status/741336635535544322

    Donc y'a du boulot.

    25.000 €, c'est quoi ? Une soirée petits fours de Microsoft avec des acteurs de l'EN ?

    • [^] # Re: pendant ce temps là

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Bof. Ce n'est pas un boulot, c'est une mission suicide. L'institution est pourrie jusqu'à la moelle. Depuis les plus hautes sphères (ministère, avec les accords cadre et autres trahisons) jusqu'à la piétaille (professeurs qui aiment Office gratuit et en redemandent), en passant par les échelons intermédiaires (rectorats, inspections, directions d'établissement qui t'envoie des docs dans des formats bien "connus").

      Tous dans le même sac.

      Les utilisateurs et préconisateurs de logiciels libres qui évoquent d'autres aspects que l'utilitarisme primaire (philosophie du LL, accès pour tous sans distinction, indépendance technologique, économies substantielles…) ne passent au mieux que pour des originaux, des experts, ou au pire des casses-bonbons.

      Je suis très amer du constat que je dresse depuis plusieurs années, l'impression qu'on en sortira jamais, l'écosystème et le noyautage systématique des institutions semblent vraiment inamovibles. Cela fait longtemps que l'on plus aucun recul sur les outils utilisés.

      Et quand je voie les "innovateurs pédagogogiques" faire des séances à grands coups de Twitter, Facebook et autres GAFA…

      • [^] # Re: pendant ce temps là

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Certes.
        Petite lueur d'espoir (ou satisfaction momentanée): dans le collège de ma fille, c'est explicitement LibreOffice qui est préconisé et utilisé pour les travaux des élèves.

        • [^] # Re: pendant ce temps là

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Idem. Je ne vois que ça en collège pour mes trois enfants… faut pas négliger l'effet RMPP.

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

          • [^] # Re: pendant ce temps là

            Posté par . Évalué à 7.

            RMPP ?

            Sinon, oui on met du LibreOffice dans les collèges, mais c'est vraiment qu'une question de coût. C'est le seul argument.
            Les profs pestent toute la journée ("c'est d'la merde ton libreoffice, t'es de mauvaise foi").
            Le jour où y'a rien à dépenser au niveau du collège pour MSO (accord au niveau départemental ou national), vous pouvez être certains que LibreOffice va sauter.

            • [^] # Re: pendant ce temps là

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Je vois de plus en plus de gens qui utilisent LibreOffice et ce ne sont ni des geek, ni des libristes. Bien sûr on aimerait que cette adoption soit plus rapide mais il faut s'en contenter.

              Le RGI V2 préconise LibreOffice, c'est un sacré coup de pouce et je serais étonné que la DINSIC revienne en arrière. Il faudrait que ce soit le Premier Ministre qui le décide et cette décision contre l'avis de la DINSIC ne serait pas très bonne pour lui.

              • [^] # Re: pendant ce temps là

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Sans vouloir être rabat-joie, je pense que l'administration peut revenir en arrière avec des commerciaux habiles. Quant au Premier ministre, passer en force cela n'a pas l'air de l'émouvoir outre mesure.

              • [^] # Re: pendant ce temps là

                Posté par . Évalué à 4.

                Je ne nie pas l'adoption ni ne juge de sa lenteur d'adoption, je dis simplement qu'elle est en grande partie subie.
                Dans les réseaux administratifs des collèges, en tous cas dans mon académie, c'est la plupart du temps encore du MS Office. Les chefs d'établissement se foutent royalement du RGI (ils ne savent pas ce que c'est). Les documents qui arrivent du rectorat, c'est au mieux du pdf, sinon du .doc(x). Il n'y aucune communication officielle des rectorats en faveur des formats ouverts.

                Les gestionnaires se "contentent" de LO, seulement pour les réseaux pédagogiques, parce que ça économise des sous, mais sont les premiers à pester quand on leur demande de l'utiliser.

      • [^] # Re: pendant ce temps là

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 19/06/16 à 18:02.

        Bof. Ce n'est pas un boulot, c'est une mission suicide.

        99.01% d'accord (les 01% sont pour l’occasionnel et héroïque prof libre qui… Ah trop tard, il vient de se faire virer) avec ce constat déprimant. J'ai bossé des années dans le secteur (Mandriva, Pre-scolaire jusqu'à collège) et bon, soyons clair: c'est mort.

        C'est en ces spheres, dans les couloirs du ministère, dans les préaux des écoles, dans les conseils des profs, que j'ai ressenti le plus fort l'emprise du système. It's a HUGE deal. L'école, au plan social, tout commence et tout finit par là. Il faut bien comprendre que ces bricolages avec OpenOffice et AbulMachin sont tolérés (mais quelqu'un surveille la prise pour la retirer au bon moment, t’inquiètes) mais juste pour distraire les profs qui sinon vont couiner, mais il y a clairement une volonté (le mot est faible, un plan, un projet, une eschatologie !) de ne surtout pas faire entrer le libre à l'école, et c'est rien de dire que c'est plus fort que nous.

        On s'est trompé de monde, de société il y a longtemps, maintenant. C'est plié, là.

  • # Contre partie formation

    Posté par . Évalué à 2.

    Je trouve un peu flou les contre parties "formation" :

    Vous parrainez une personne (ou vous) pour une journée de formation sur le sujet que vous voulez concernant AbulÉdu dans un petit groupe de maximum 4 personnes pour transférer les compétences à la communauté.

    Quelqu'un peut développer ?

    • [^] # Re: Contre partie formation

      Posté par . Évalué à 5.

      Salut,
      c'est dans la volonté d'avoir le plus possible de contributeurs opérationnels sur les "secrets" d'AbulÉdu mais comme le projet est super vaste on a pas voulu faire des sujets de formation "fermés". De même vous pourriez avoir des sous mais pas envie de venir vous même en formation, alors on propose de "sponsoriser" un développeur/contributeur qui viendra à votre place en formation.

      Le thème des formation peut-être par exemple
      - les choix des modules techniques du serveur abuledu (pourquoi bind9, pouquoi samba, pourquoi cette configuration précise de samba, pourquoi LTSP+Clonezilla, comment c'est configuré, comment l'interface web interagit avec les autres services etc)
      - la programmation Qt/C++ des applications pédagogiques, tout est documenté mais c'est pas mal d'être accompagné pour s'y retrouver plus facilement -> https://redmine.ryxeo.com/projects/ryxeo/wiki/QT
      - les interactions client/serveur pour les services webs comme la connexion automagique entre les application clientes et xmlrpc (exemple pour http://raconte-moi.abuledu.org/w/)
      - les normes, choix et solutions apportées pour avoir une infra de publication, stockage et diffusion (répartie actuellement entre 3 serveurs) pour plus de 25.000 ressources éducatives qualifiées manuellement par notre communauté pour les élèves de moins de 12 ans http://data.abuledu.org/wp/?categ=&terms=camion

      etc.

      C'est plus clair ?

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -10.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Non

      Posté par . Évalué à -8.

      Peut-être que l'idée de ce paragraphe était que le mainteneur du logiciel et des données a veillé à pérainiser son projet en assurant la documentation et une structure pratique et intuitive pour la gestion de son projet.

      Si les contribueurs étaient nombreux et avaient assignés des droits particuliers sur leurs œuvres sela poserait un problème moral de céder les biens a une autre société sans consultation néanmoins les oeuvres sont sous licence libre et je n'ai pas trouvé sur le site de détails à ce sujet, je vais donc faire un amalgamme en affirmant que l'objectif du projet est le libre échange de données pédagogique bien qu'il pourrait tout aussi bien mettre différent cas de réutilisations comme des clauses sur la revente.

    • [^] # Re: Non

      Posté par . Évalué à 10.

      Non dans n'importe quel autre société, les utilisateurs entrepreneurs riches peuvent racheter les actifs et en faire ce qu'ils veulent ensuite….

      Corrigé.

      Le monsieur te dit qu'un logiciel libre (code ouvert) est plus pérenne qu'un logiciel propriétaire (code fermé).

      Il n'y a même pas besoin de racheter quoi que ce soit pour récupérer le code source et la doc.

      Magique, n'es-ce pas ? ;-)

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Non

        Posté par . Évalué à -9.

        Il faut un cerveau et du temps pour les utiliser/adapter à tes besoins ou la personne qui va bien.

        (parsque le cerveau lent)

        • [^] # Re: Non

          Posté par . Évalué à 7.

          Il faut un cerveau et du temps pour les utiliser/adapter à tes besoins ou la personne qui va bien.

          Tandis que les utilisateurs qui rachètent la société, pour eux, il n'y a pas besoin de cerveau et du temps ?

          Oui, reprendre le code d'un logiciel libre laissé à l'abandon nécessite du temps et des compétences. Mais le code est directement disponible, et mis à disposition de tous. Pas besoin de dépenser la moindre somme d'argent pour obtenir le code source. C'est déjà un frein en moins.

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -10.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Non

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/06/16 à 08:50.

              Ce sont les services autour qui sont vendus.

              La licence n'a jamais été un frein, sauf si on veut faire du proprio avec du libre. Auquel cas on a rien compris, comme Riendf…

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Non

                Posté par . Évalué à 1.

                Cela étant, il n'est pas nécessaire que l'accès au code soit gratuit pour que le logiciel soit libre, de même que la gratuité de l'accès aux sources ne fait pas nécessairement du logiciel un logiciel libre. Même si je t'accorde que c'est la norme (l'accès aux sources d'un logiciel libre est généralement gratuite), il est tout à fait possible de faire payer l'accès aux sources tout en faisant du logiciel libre (vendre des logiciels libres par RMS). Le modèle économique par la vente de services étant bien sûr le plus répandu.

                Autrement dit : l'accès gratuit aux sources d'un logiciel n'est ni une condition nécessaire, et encore moins une condition suffisante, pour en faire un logiciel libre.

                Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

                • [^] # Re: Non

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Néanmoins, il suffit que quelqu'un achète l'accès au code source et qu'il les redistribue gratuitement, pour faire tomber le fait de payer pour pouvoir accéder aux sources.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -10.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Non

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ou pas, vu que tu as aucun argument valable.

                  Comme d'habitude.

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 20/06/16 à 10:33.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Non

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      ET Redhat reste un nain…alors que c'est l'exemple dit 'emblématique'.

                      Mouais, je ne dirais pas que Red-Hat soit un nain, tu connais beaucoup de boîtes qui font 2 milliards de dollars de chiffre d'affaire annuel ? À titre de comparaison, Microsoft c'est 93 milliards environ, pour une entreprise leader sur le marché de la bureautique et qui vend aussi des consoles, des téléphones et autres jeux… (donc plus diversifié que seulement du logiciel).

                      Je ne trouve pas que Red-Hat soit petit, surtout sur son segment de marché.

            • [^] # Re: Non

              Posté par . Évalué à 1.

              Vendre quoi ? Le code source ? Et c'est un frein pour quoi ?

              Il n'y a pas que la GPL non plus dans la vie.

  • # Triste nouvelle pour RyXéo

    Posté par . Évalué à 9.

    Je suis sincèrement désolé pour la fin de cette aventure. Pourtant vous offriez une gamme de service et de matériel vraiment en accord avec les besoins de l'EN … en espérant que vous arriverez a rebondir.

    • [^] # Re: Triste nouvelle pour RyXéo

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      … une gamme de service et de matériel vraiment en accord avec les besoins de l'EN

      Les décideurs sont presque toujours des gens qui ne connaissent rien à l'informatique. C'est vrai un peu partout mais c'est particulièrement grave à l'Éducation Nationale..
      L'enseignement était jusque vers la fin du siècle dernier un système où les enseignants avaient pour but de transmettre ce qu'ils avaient eux-même appris à l'école.
      La remise en question de ce modèle éducatif est très douloureuse pour tous ceux qui n'ont pas su prendre le train en marche pour s'adapter. Ce sont les sciences et techniques qui changent notre mode de vie et notre civilisation. L'électronique, Internet, les smartphones évoluent à une telle vitesse que beaucoup (trop) de professeurs et surtout d’inspecteurs sont complètement largués. Ce sont des proies faciles pour les grosses sociétés qui peuvent les manipuler sans même qu'ils s'en rendent compte, aveuglés par leur incompétence.

      La conséquence est que l'EN est incapable de faire de la prospective. Je m'explique, faire de la prospective, c'est connaître le passé et le présent pour être capable d'extrapoler vers des futurs probables. À l'EN, on connait bien le passé, très mal le présent (absence de culture scientifique et technique) et par conséquent il y a incapacité de se projeter correctement dans l'avenir.

      Cette projection dans l'avenir doit être elle-même enseignée car l'EN doit préparer les élèves à vivre dans le futur et non dans le présent, encore moins dans le passé.

  • # Pour un abuledu oblique !

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon je dis ça car j'ai donné pour la première fois sur ulule et je me suis rendu que le prochain film sur la ligne imaginaire penchée sur pseudo sphère avait déjà récolté 39 575 € (soupir désenchanté).
    Je sors

  • # diffusion + question sur le pallier des 25 000

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut :)

    J'ai diffusé ça sur mlo, ubuntu-fr, et handylinux (et je vais le partager sur mon boobook) :
    sur le fofo handylinux
    sur ubuntu-fr
    et sur mlo

    Je trouve ça important que nos enfants puissent avoir librement accès à des outils pédagogiques, ça fais parti pour moi du partage de connaissances et d'informations, et même si je ne suis pas encore père, je veux participer à créer ce genre de monde pour les futures générations.
    Je vais vous donner 5€ (je ne peux pas me permettre trop), pour que vous gardiez les sous il faut que vous atteigniez au moins le pallier des 25 000 €, c'est ça ?

    • [^] # Re: diffusion + question sur le pallier des 25 000

      Posté par . Évalué à 1.

      Bon je ne peux pas éditer mon commentaire précédent donc j'en fais un nouveau.

      Je vais vous donner 5

      En fait 10 finalement. :)

    • [^] # Re: diffusion + question sur le pallier des 25 000

      Posté par . Évalué à 5.

      Salut bruno,
      merci pour le relais d'info, c'est essentiel et oui si on n'atteint pas les 25k€ c'est tout perdu …

      C'est ça qui est dingue, de galérer pour récolter 25k€ pour l'éducation alors que n'importe quel bidule électronique arrive à lever des centaines de milliers d'euros … le monde est décidément bien étrange :)

      a+
      Éric

      • [^] # Re: diffusion + question sur le pallier des 25 000

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est ça qui est dingue, de galérer pour récolter 25k€ pour l'éducation alors que n'importe quel bidule électronique arrive à lever des centaines de milliers d'euros … le monde est décidément bien étrange :)

        Là où j'ai été le plus écœuré, c'était pendant la campagne de dons pour le projet Gooseberry : je voyais la Blender Foundation galérer à récolter 500 000 € alors qu'au même moment, un artiste à succès mondial qui demandait 800 000 pour fabriquer un baladeur sans autre intérêt que de servir de nouvelle manne à fric pour les majors récoltait 6 millions en trois semaines.

        On vit une époque formidable. Les gens ne te donnent plus le bâton pour se faire battre : ils te donnent l'argent pour acheter le bâton pour que tu les battes, et te disent en souriant de garder la monnaie.

        splash!

      • [^] # Re: diffusion + question sur le pallier des 25 000

        Posté par . Évalué à 2.

        De rien (en espérant que les gens transmettront à leur tour)  ;)
        J'espère que vous atteindrez au moins les 25 000 ! :)

      • [^] # Re: diffusion + question sur le pallier des 25 000

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        I know, right? Et encore, les bidules électroniques, au moins, c'est parfois utile (et libre) alors que ce qui marche, ici comme ailleurs, c'est de tricher (passer à la TV) et de parasiter carrément les élans de générosité avec des merdes consensuelles (tout va bien, faut rigoler, regarde, des cartes postales, gnagna gazobumeu) et la preuve que non seulement ça marche, mais que ça court avec la bénédiction de tout le monde ici d'ailleurs.

        La bêtise rampante des consommateurs abrutis, c'est toujours les autres :)

  • # Témoignage d'un prestataire informatique pour les écoles

    Posté par . Évalué à 8.

  • # Aide de GCompris ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Eric, c'est une grosse déception et je souhaite à toute l'équipe et à ce super projet de rebondir rapidement.

    Je t'ai écrit récemment avec une piste de réflexion dans laquelle GCompris pourrait aider Abuledu. Est-ce que tu l'as bien reçu ?

    • [^] # Re: Aide de GCompris ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Salut Bruno,
      si t'a écris sur mon adresse ryxeo sache que j'ai déplacé le disque dur de notre serveur mail sur un pc chez moi … et normalement je n'ai "rien" perdu mais par contre j'ai des milliers de mails (avec beaucoup de spam du fait que j'ai mis ça chez moi sans notre mailfiter qui filtrait "au dessus") et donc je lis/tris mes mails ryxeo "de temps en temps" :o)

      Et surtout je reçois encore beaucoup de demande de clients qui souhaitent (et c'est normal) récupérer leur dossier technique complet, je traite donc ça au fil de l'eau dès que je peux.

      Je vais chercher si j'ai ton mail et j'essaye de te répondre d'ici dimanche (mon emploi du temps est un peu étrange en ce moment).

      a+
      Éric

  • # ulule c'est de la putain de grosse merde

    Posté par . Évalué à 3.

    J'avais vraiment envie de soutenir abulédu donc je me suis inscrit sur ulule pour l'occasion.

    L'inscription a été laborieuse, comme souvent sur ce type de sites, parce que je navigue avec requestpolicy, cookiemonster, refcontrol et noscript, je désactive tout le superflu par défaut et ne l'active qu'au cas par cas.

    Les sites usine à gaz font généralement appel à plusieurs cdn, plusieurs programmes javascript venants de ces divers cdn. Ulule est un site usine à gaz (sans grande surprise puisque c'est le cas de pratiquement tous les sites de crowdfunding).

    Les sites usine à gaz débiles ne donnent aucune indication sur ce qu'il faut activer comme js et cdn pour que l'inscription fonctionne : ils renvoient juste sur une page d'erreur affichant "erreur" et rien d'autre, et il faut tâtonner pendant des heures pour savoir lequel des 42 cdn il faut activer pour que ça marche. Ulule est un site usine à gaz débile (là aussi sans grande surprise).

    Les sites usine à gaz débiles et couillons ne marcheront toujours pas après avoir activé les contenus externes, les cookies et javascript, car ils font usage de trucs encore plus sales tel que la vérification du referer ou du user agent. Ulule est un site usine à gaz débile et couillon.

    Au moment de l'inscription, Ulule invite à entrer diverses informations tout à fait normales, puis présente une page proposant de "suivre" les annonces de trois projets : une fondation d'entreprise dont j'ai rien à foutre, une banque à la con et un label de musique de merde.

    Bêtement j'ai cliqué sur "terminer l'inscription" avant de lire tout le contenu de cette page : je n'ai donc pas vu que les trois projets étaient cochés par défaut. J'ai donc été abonné d'office aux updates des trois enquiquineurs. (Note : Dans la procédure d'inscription il y avait un bouton pour terminer l'inscription en sautant la dernière étape, je me demande si le résultat aurait été le même si j'avais procédé ainsi.) Je ne sais pas pourquoi ulule propose de s'abonner à ces trois projets en particulier dès l'inscription : je suppose qu'il s'agit des sponsors de l'entreprise, qui en échange de financement se sont vu offrir un moyen facile et quasi-légal de spammer les internautes.

    Ne trouvant pas d'option pour me désabonner de ces comptes via l'interface de gestion de compte ulule, j'ai décidé de supprimer mon compte tout de suite. Heureusement le bouton "supprimer mon compte" est facile à trouver. Il est même précisé qu'il s'agit d'une suppression définitive et irréversible, ce qui m'a conduit à penser qu'ulule supprimerait toutes mes données enregistrées et me laisserait créer un nouveau compte avec le même pseudo.

    Évidemment, au moment de la création d'un nouveau compte : "pseudo déjà utilisé" et "adresse e-mail déjà utilisée".

    J'ai finalement créé un compte correctement, cette fois en prenant bien soin de décocher les cases en dessous des trois sponsors de merde, et j'ai pu faire un don à abulédu. Chose bizarre, il y a maintenant un bouton "me désabonner des projets" dans l'interface de gestion, alors que je ne l'avais pas remarqué la première fois. Peut-être que ce bouton apparaît après la première souscription "manuelle" à un projet ?

    Quoi qu'il en soit, je viens à l'instant de recevoir quatre spams de la part d'Ulule, me disant qu'un certain "Hello play!" auquel je ne suis pas abonné a filé du pognon à quatre projets dont j'ai rien à carrer.

    Je vais donc supprimer définitivement mon compte sur ulule. Autant kickstarter, indiegogo, patreon, j'ai réussi à les supporter assez longtemps, autant l'aventure ulule fut très brève !

    Voilà. J'aimerais rajouter qu'abulédu et tous les projets faisant du crowdfunding devraient proposer un moyen de paiement alternatif à la grosse plateforme centralisée choisie pour la campagne, comme un virement SEPA, et tant pis si la somme affichée ne se met pas à jour automatiquement. Dans le cas échéant, faites bon usage de votre don parce que je ne vous en donnerai pas d'autre (ni à aucun autre projet qui me demanderait d'avoir un compte ulule).

    splash!

    • [^] # Re: ulule c'est de la putain de grosse merde

      Posté par . Évalué à -7. Dernière modification le 17/06/16 à 14:41.

      Ho la vache… (ton convaincu)

    • [^] # Re: ulule c'est de la putain de grosse merde

      Posté par . Évalué à 1.

      Diva

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: ulule c'est de la putain de grosse merde

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ils en sont à >20 000 EUR, à quelques jours de la date fatidique !

      Merci aux dirigeants de l'Éducation Nationale de faire le nécessaire que tous les écoliers français soient bientôt techniciens de Surface®. Le message aux développeurs et pédagogues est clair : à défaut de savoir coder / enseigner / répondre à des appels d'offre inexistants, embauchez des ex-conseillers politiques pour obtenir le marché clé !

      Ulule
      Pour avoir lu les commentaires (certains drôlement concrets et intéressants) jusqu'à celui d'eingoussef j'ai désactivé l'extension uMatrix pour aller modestement soutenir AbulÉdu. Malheureusement les gens d'Ulule ont décidé qu'ils ont le droit de choisir à ma place le courriel que je peux utiliser.

      Copie d'écran : http://pic.al/GHd

      Quelques années d'intégration Web aidant, je suppose qu'il y a du tracking marketing derrière, à la Fessebouc quoi.

      Je m'en vais aller créer un alias exprès, en conchiant ces Ceaucescu du traçage commercial. Un moyen de paiement alternatif à la grosse plateforme centralisée SVP, comme un virement SEPA ?

      • [^] # Re: ulule c'est de la putain de grosse merde

        Posté par . Évalué à 2.

        Malheureusement les gens d'Ulule ont décidé qu'ils ont le droit de choisir à ma place le courriel que je peux utiliser.

        Ah tiens, c'est étonnant :o J'avais moi-même été agréablement surpris de voir qu'ulule acceptait les adresses avec des "+" dedans, ce qui est rare chez les sites codés avec les pieds.

        splash!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.