Première ébauche de la GPLv3

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
17
jan.
2006
GNU
La première ébauche de la version 3 de la GPL a été dévoilée au public. Les principaux changements dont fait l'objet cette version concernent les problèmes que font peser les brevets logiciels ou les DRM sur le logiciel libre. Cette version devrait être « plus compatible » avec les autres licences libres.

En attendant une traduction officielle de cette ébauche et les premiers débats sur les sites francophones, les adeptes de la langue de Shakespeare pourront se rabattre sur les sites spécialisés anglophones, parmi eux celui de la FSF et de Slashdot.

Il est possible de laisser des commentaires concernant ce texte sur le site de la FSF.

Aller plus loin

  • # debian-legal

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Les débats ont commencé aussi sur debian-legal bien connu pour ses trolls^Wdébats constructifs :

    http://lists.debian.org/debian-legal/2006/01/msg00210.html [en] suite à l'annonce du draft
    http://lists.debian.org/debian-legal/2006/01/msg00047.html [en] l'annonce de la conférence de lancement de la revue de cette nouvelle GPL
  • # traduction officielle ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    En attendant une traduction officielle de cette ébauche et les premiers débats sur les sites francophones, les adeptes de la langue de Shakespeare pourront se rabattre sur les sites spécialisés anglophones


    Heuu il me semblait que même la version précédente de la GPL, pourtant finalisé depuis longtemps, n'avait toujours pas de version officielle en Français...

    http://www.gnu.org/licenses/translations.fr.html

    Donc une traduction officielle d'une ébauche me parrait étonnante...
    • [^] # Re: traduction officielle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      En effet, la version précédente n'avait pas de traduction officielle au sens propre du terme. Il y a juste eu une traduction francaise plus ou moins supportée par la FSF-France mais elle n'avait aucune valeur légale.
      A mon avis, ils vont refaire le coup : même si ils éditent des versions "officielles" de traductions, elles n'auront aucune valeur légale, seule la version étatsuniène d'origine sera réellement légale.

      Un jour libre ?

      • [^] # Re: traduction officielle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est autre chose de traduire un texte juridique (anglais -> français) que de le transposer (droit américain -> droit français par exemple), surtout pour un texte à portée internationale.
        • [^] # Re: traduction officielle ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          C'est bien dommage d'ailleur, un texte en Anglais pour une licence en France est-il acceptable en cas de litige ? Il me semble que non...

          Creative Common a bien réussi a transposer leurs licences en Français, pourquoi la FSF n'y arriverais pas avec la licence GPL ?
          • [^] # Re: traduction officielle ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Il me semble que oui, si les deux parties comprennent le langage utilisé.
          • [^] # Re: traduction officielle ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            C'est bien dommage d'ailleur, un texte en Anglais pour une licence en France est-il acceptable en cas de litige ? Il me semble que non...

            Deux choix possibles :
            - Tu comprends la licence : pas de problemes, tu signes quelque chose que tu comprends, il y a contrat
            - Tu ne comprends pas la licence : si tu la comprend pas, tu ne peux pas la signer, donc la aussi, pas de problemes, il n'y a pas contrat c'est tout. Comme il n'y a pas contrat, bien évidement tu ne peux pas utiliser le logiciel.

            Ce à quoi tu pourrait penser est la loi obligeant un fournisseur sur le teritoire francais à fournir une documentation (et donc une licence) en francais à un particulier.
            Ca enleve de facto les cas suivants :
            - Fourniture par Internet de logiciels (brefs... Presque tous les logiciels en GPL ;-) )
            - Contrats entre entreprises (pour l'implementation de logiciels libres, il n'y a donc aucun problemes que la GPL soit en anglais seulement)
            • [^] # Re: traduction officielle ?

              Posté par . Évalué à 5.

              La loi obligeant un fournisseur sur le territoire français à fournir une documentation en français, il est absolument nécessaire de traduire la GPL, si on veut avoir des boites de [OOo / Firefox / Gimp] disponibles légalement à la Fnac du coin.

              Je me trompe ?
              • [^] # Re: traduction officielle ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Je serai tenté de dire que tu as raison, maintenant :
                - Avec les connexions ADSL partout, est-ce utile de risquer tous les risques juridiques?
                - Les CD/DVD des journaux sont déja remplis d'OOo / Firefox / Gimp, et personne n'a trouvé rien à en redire.

                En France (ce n'est pas le cas dans tous les pays), la loi est une direction à suivre, ensuite le juge a une certaine marge de manoeuvre si l'accusation est trop débile ;-), et de plus la GPL impose des choses à celui qui redistribuera, mais n'impose rien à celui qui utilise tout simplement, donc je ne vois vraiment pas pourquoi un simple utilisateur verait dans cette licence, meme non traduite, à en redire...
                • [^] # Re: traduction officielle ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Il me semble (quelqu'un pour confirmer?) que la GPL est une licence qui s'applique au code source. On l'accepte si on touche le code source, mais je crois que le binaire n'implique pas que l'utilisateur "accepte" une quelconque licence.
                  Contrairement aux logiciels fermés, où la licence s'applique à l'utilisation. D'où l'affichage de la licence durand l'installation, ainsi que le "J'accepte" qui montre que plus qu'une licence de droit d'auteur, il s'agit d'un contrat entre l'utilisateur et l'éditeur.

                  Mais je ne suis certains de rien, il faudrai avoir confirmation.
                  • [^] # Re: traduction officielle ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Non, la GPL s'applique autant aux versions compilée qu'au code source. Il s'agit d'une licence d'utilisation, qui permet l'utilisation au sens large du logiciel : execution, modification, redistribution...

                    Si on accepte pas la licence, même GPL, on a aucun droit d'utilisation du logiciel. D'ailleurs il existe des logiciels GPL avec le fameux bouton "j'accepte"!

                    La différence avec le proprio c'est la disponnibilité du code source (rendue obligatoire), et la possibilité de modifier et de redistribuer le logiciel.
                    • [^] # Re: traduction officielle ?

                      Posté par . Évalué à 7.

                      C'est faux.
                      Effectivement, la GPL s'applique tout autant aux versions compilées qu'au code source.
                      Mais il n'est pas nécessaire d'accepter la GPL pour simplement utiliser un logiciel (ie. l'executer).

                      Extrait de l'article 0 de la GPLv2 :


                      Activities other than copying, distribution and modification are not
                      covered by this License; they are outside its scope. The act of
                      running the Program is not restricted


                      En gros, la GPL ne couvre rien d'autre que la copie, la distribution et la modification. L'execution n'est soumise à aucune restriction.
                      • [^] # Re: traduction officielle ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Donc je n'ai pas besoin besoin de mettre dans le fichier d'installation de mon appli en GPL ce fameux passage "j'accepte"?
                        C'est vrai qu'en y reflechissant, c'est idiot ce que je faisais, etant donné que l'installation et l'utilisation du logiciel n'est pas couvert par la licence.
                        Bon, je pense que je vais supprimer cette partie alors.
                        • [^] # Re: traduction officielle ?

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Hmm... Même si le destinataire de ton binaire ne doit pas se conformer à la GPL s'il ne fait qu'utiliser, il le devra s'il redistribue, et ça tu ne peux pas le savoir à l'avance.

                          Tu dois donc nécessairement l'informer du fait que le logiciel est distribué sous GPL et lui transmettre un exemplaire de la GPL, ne serait-ce que pour lui indiquer ses droits (à obtenir le code source, à distribuer le binaire et les sources, modifiés ou non) et surtout ses obligations (distribuer sous les mêmes termes de licence que ce qu'il a reçu, entre autres), ce afin de préserver les droits des destinataires de ses propres distributions.

                          Enfin, JNSPUJMSJMIAS.
                          • [^] # Re: traduction officielle ?

                            Posté par . Évalué à 4.

                            On doit prévenir l'utilisateur que le logiciel est en GPL : dans la doc. ou le « À propos » p.ex.

                            Mais le coup du « J'accepte » est inutile et fasitidieux (personne ne lit, tout le monde accepte).
                            • [^] # Re: traduction officielle ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Et surtout, ça donne l'impression que l'on a affaire à un contrat, alors que ce n'est pas le cas.

                              C'est donc inutile et trompeur.
                              • [^] # Re: traduction officielle ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                En France du moins on parle bien de contrat de licence. C'est un texte contracté entre les deux parties qui définit les responsabilités et obligation des deux parties.

                                Je suis d'ailleurs intrigué par le paragraphe "9.[5] Not a Contract." puisque son contenu ne me parait pas en rapport avec son titre (je ne vois pas ce qui contredit la notion de contrat dans le contenu)
                                • [^] # Re: traduction officielle ?

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Mais ce n'est pas parce qu'il existe des contrats pour les licences que l'on ne peut pas avoir de licence sans contrat.

                                  Par ailleurs, ce n'est pas un contrat, car tu n'as pas besoin (et normalement, tu ne peux pas) indiquer explicitement ton acceptation des conditions de la licence : pas de signature, pas de clic, pas de paiement, etc. La licence fonctionne implicitement, parce que sans elle tu n'as aucun droit, si tu fais exercice des droits, c'est donc que tu l'acceptes.

                                  (Ce qui précède est à prendre avec de grosses pincettes. Y'a pas marqué « juriste » sur ma carte de visite.)
                                  • [^] # Re: traduction officielle ?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    > La licence fonctionne implicitement, parce que sans elle tu n'as aucun
                                    > droit, si tu fais exercice des droits, c'est donc que tu l'acceptes.

                                    Euh .. certainement pas. Aucune obligation non légale ne s'applique jamais à toi implicitement sans que tu en aies connaissance, heureusement.

                                    La licence c'est à toi de l'accepter, volontairement. C'est d'ailleurs pour ça que les logiciels t'emm* à te faire accepter la licence et à te mettre des boutons désélectionnés, t'obliger à faire défiler le texte etc. : pour s'assurer que tu ne puisses pas dire que ça a été implicite et pour pouvoir affirmer/prouver que c'est conscient et volontaire de ta part.

                                    > pas de signature, pas de clic, pas de paiement, etc.

                                    Un contrat n'a pas besoin de signature, clic ou paiement. Ce sont juste des moyens de prouver qu'il y a eu accord et de prouver les termes de l'accord. Rien n'empêche un contrat oral ou non signé, c'est à ma connaissance tout aussi valable (pour peu que tu arrives à prouver qu'il a été accepté de manière ferme et que tu arrives à en prouver les termes exacts).


                                    Bref, tu me renforces au contraire dans l'idée que c'est bien un contrat là ;)
              • [^] # Re: traduction officielle ?

                Posté par . Évalué à 0.

                D'ailleurs ? Si il y a des juristes une jurisprudence a t'elle était établi la dessus par la cour de cassasion ?
  • # une explication.. ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Est-ce que quelqu'un pourrait expliquer ce passage :


    As a special exception, the Complete Corresponding Source Code need
    not include a particular subunit if (a) the identical subunit is
    normally included as an adjunct in the distribution of either a major
    essential component (kernel, window system, and so on) of the
    operating system on which the executable runs or a compiler used to
    produce the executable or an object code interpreter used to run it,
    and (b) the subunit (aside from possible incidental extensions) serves
    only to enable use of the work with that system component or compiler
    or interpreter, or to implement a widely used or standard interface,
    the implementation of which requires no patent license not already
    generally available for software under this License.


    Celà veut-il dire qu'il est possible de créer un logiciel GPL au dessus d'une bibliothèque / framework / systeme / n'importe quoi propriétaire ? Le problème de KDE qui était basé sur un Qt propriétaire (à l'époque) ne serait plus un probleme ?

    Si un expert traine dans le coin....
    • [^] # Re: une explication.. ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Tel que je le comprend ... mais je ne suis pas un expert non plus :

      Tu n'es pas obligé d'inclure le source d'un morceau[1] de ton logiciel à condition que :
      a) Ce morceau[1] soit relativement standard, c'est à dire distribué avec un morceau[2] (relativement) indispensable du système.
      b) Ce morceau[1] de ton logiciel ne sert que si tu utilise le morceau[2] du système.

      (les [1] et [2] ne renvoient pas à des notes de bas de page, mais tentent de désemberlificoter un minimum le texte en faisant la distinction entre les deux "morceaux")

      Donc, amha, c'est par exemple pour permettre d'utiliser des morceaux de la bibliothèque standard de java dont on peut pas distribuer de sources.
      Par contre, KDE, qui reposait entièrement sur Qt ne rentrerait pas dans le moule.


      J'ai hésité avant de poster ce commentaire dans la mesure où ce genre d'explications faites par un néophyte font souvent plus de mal que de bien en lançant de pseudo rumeurs infondés. A prendre avec des pincettes, donc.
      • [^] # Re: une explication.. ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Il y a quand meme un truc qui me turlubicote... En quoi Java est-il plus "standard" que Qt ?

        Pour moi, si on peut reposer sur Java, alors je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas reposer sur Qt.... Dans le fond, Qt est aussi standard, suivant le référentiel que l'on prend...
        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par . Évalué à 2.

          D'autant plus que c'est "standard or widely used", donc pas besoin d'être "plus" ou "moins" standard d'après le texte du draft.

          Cela dit, je ne prends pas position pour la question sur Qt elle-même, hein. Je ne fais que rectifier, que dis-je, poncer à peine, un point de détail.
    • [^] # Re: une explication.. ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      > Celà veut-il dire qu'il est possible de créer un logiciel GPL au dessus
      > d'une bibliothèque / framework / systeme / n'importe quoi propriétaire


      Sans être si vague, je comprend moi aussi qu'on peut mixer GPL et proprio si la partie proprio est réservée pour s'interfacer à un composant du système. Donc que oui, on aurait pu faire un soft GPLv3 qui se sert d'un QT/windows proprio sans avoir à mettre de clause d'exception.

      Ca me parait assez bizarre d'ailleurs. Ca veut dire que d'un coup notre soft GPL peut utiliser n'importe quoi du moment que ce n'importe quoi utilise un composant du système : driver vidéo, toolkit, logiciel de compression/décompression pour webcam ...
      • [^] # Re: une explication.. ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Donc ca, concrêtement, ca voudrait dire que si l'on prend un soft GPL déja développé, on développe une bibliothèque propriétaire à côté, et enfin, on apporte et redistribue des changements au Soft GPL initial avec dépendences envers la bibliothèque propriétaire...

        Au final, on est passé d'un soft 100% libre à un soft qui nécessite une partie non libre.. A mon avis, il y a un problème quelque part...
        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Le truc precise que la partie non libre doit soit etre d'habitue inclue dans les paquets de base (distribution) ou un autre truc dans le meme genre que je pige pas trop.

          Il y avait deja un truc dans le meme genre dans la v2.

          Sinon y a une solution plus simple pour faire du proprio avec du libre : utiliser des IPC.
          Par exemple tu modifies le soft libre pour qu'il puisse utiliser des pipes ou de la memoire partagé et tu branche ton soft proprio dessus en tant que process separé...

          C'est plus ou moins ce qu'a fait http://www.ratdvd.dk
          • [^] # Re: une explication.. ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > inclue dans les paquets de base (distribution) ou

            ... ou justement le truc que tu ne piges pas c'est ce dont on parle : un moceau de code qui n'a d'utilité que pour s'interfacer avec le code système.
        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu veux dire qu'on pourrait par exemple prendre un soft GPL écrit pour Linux, et le porter sous Windows ???

          C'est dingue ! ;-)
    • [^] # Re: une explication.. ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Celà veut-il dire qu'il est possible de créer un logiciel GPL au dessus d'une bibliothèque / framework / systeme / n'importe quoi propriétaire ?

      Pas tout à fait n'importe quoi : seulement si le composant auquel on s'interface est standardisé ou très largement utilisé, et, dans le cas où ce composant est soumis à brevet, seulement si une licence de brevet a été attribuée à tous les programmes sous licence GPL.

      Le sous-entendu, à mon sens, c'est qu'on peut s'interfacer avec du propriétaire seulement si celui-ci est remplaçable (un jour) par du GPL équivalent.

      Le problème de KDE qui était basé sur un Qt propriétaire (à l'époque) ne serait plus un probleme ?

      Il me semble qu'avec cette nouvelle version, oui.
    • [^] # Re: une explication.. ?

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est par exemple pour permettre au soft GPL de tourner sur des OS proprio.

      Et oui par exemple la libc depend du systeme...
      • [^] # Re: une explication.. ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Salut,

        ce que vous dites tous est intéressant, mais avez-vous pensé à en faire un commentaire sur le site de la fsf dédié au brouillon de la v3? Ce serait le plus simple, peut-être déjà pour avoir une réponse, mais aussi pour avoir une chance que la FSF voit vos commentaires, et tentent de régler les problèmes si problème il y a (car je peux vous assurer qu'y a peu de chances qu'ils fassent le tour des sites du monde, dans toutes les langues, pr voir les réactions des gens ;-).

        C'est par exemple ce que j'ai moi-même fait au sujet d'un point que je trouvais peu clair, voire qui contenait des imprécisions pouvant être mal utilisées selon moi au sujet des brevets logiciels. Ca se trouve, c'était mon anglais qui avait du mal. Ca se trouve là aussi sur ce blem de la "sous-unité". Cependant, ça ne coûte rien d'en faire part à la FSF par un commentaire qui a plus de chance d'être vu. :-)

        Surtout que je trouve ça mauvais si réellement comme vous croyez le comprendre (et j'avoue que je trouve que vos compréhension du texte se tiennent selon moi aussi), on pourrait lier désormais certains progs à du code proprio, sous prétexte que ce code proprio est répandu!.. Dans ce cas, tt le monde se mettra à utiliser des progs proprios ds le Libre, sous prétexte de célébrité, alors que le but, c'est le tout-Libre pourtant!!!

        Surtout que je pense pas qu'actuellement la GPL empêche de faire tourner le prog sur des OS proprio! On peut tout à fait compiler un prog pour un OS proprio sans utiliser la moindre librairie proprio (si les libristes windowsiens devait se mettre à utiliser les librairies graphiques de krosoft, ou bien si Trolltech se mettait à remettre ses futures versions de QT en proprio, je trouverais ça grave! Pr les lib graphiques, y en a de très bonnes Libres, et sous win aussi je pense, comme gtk, ou QT actuellement, etc.)!

        Donc je vous conseille de mettre un commentaire. Ca coûte rien. lol
        http://gplv3.fsf.org/comments/

        P.S.: je pourrais le faire moi-même, mais c'est pas moi qui ai soulevé ce blem, je vous laisse donc ce plaisir. :-)

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pourtant ta bibliothèque libre, à un certain point, elle va finir par s'interfacer avec les bibliothèques de base Windows, voire celles d'ultra-base, voire le noyau Windows directement, tout celà n'étant pas libre.
        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par . Évalué à 2.

          >On peut tout à fait compiler un prog pour un OS proprio sans utiliser la moindre librairie proprio

          kernel32.dll est libre maintenant ? Je pense que si on va par là, les restrictions s'appliquent aussi à kernel32.dll, user32.dll, etc...
        • [^] # Re: une explication.. ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je viens de poster un commentaire pour demander la signification exacte du passage (a)....

          Nous verrons bien ;-)
    • [^] # Re: une explication.. ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Cela signifie plutôt que lorsque tu écris un soft GPL, tu n'es pas obligé de joindre aux sources que tu livres les bibliothéques généralement présentes sur les systèmes de tes destinataires.
  • # systèmes de DRM

    Posté par . Évalué à 4.

    Concernant les DRM...
    que signifie "illegally invade user's privacy" ? Ca me parait un peu subjectif comme qualification, non ?

    Ceci signifierait-il qu'il n'est pas possible de fournir un lecteur multimédia permettant de se conencter, avec DRM, aux sites de Video On Demand ?


    3. Digital Restrictions Management.

    As a free software license, this License intrinsically disfavors
    technical attempts to restrict users' freedom to copy, modify, and share
    copyrighted works. Each of its provisions shall be interpreted in light of
    this specific declaration of the licensor's intent. Regardless of any
    other provision of this License, no permission is given to distribute
    covered works that illegally invade users' privacy, nor for modes of
    distribution that deny users that run covered works the full exercise of
    the legal rights granted by this License.

    No covered work constitutes part of an effective technological protection
    measure: that is to say, distribution of a covered work as part of a system
    to generate or access certain data constitutes general permission at least
    for development, distribution and use, under this License, of other
    software capable of accessing the same data.
    • [^] # Re: systèmes de DRM

      Posté par . Évalué à 1.

      AMA, non. Cela vise par exemple les actions relatives aux données personnelles et qui ne respecteraient pas les lois applicables.

      Cela ne veut pas dire qu'il est nécessairement interdit à un logiciel GPL de faire du DRM qui transmette tes habitudes de visionnage de VoD ou même tes coordonnées personnelles, attention ! Cela veut dire qu'il faut qu'il se conforme à la loi pour le faire.

      En France (ailleurs, VKPED), cela implique de se conformer à la loi Informatique et Libertés, donc en gros que le logiciel informe l'utilisateur sur les données transmises et permette les droits d'accès, de rectif, d'oubli etc.
      • [^] # Re: systèmes de DRM

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Cela veut dire qu'il faut qu'il se conforme à la loi pour le faire.


        Euh ..... il y a besoin d'une licence pour demander à ce qu'un soft se conforme à la loi ? si c'était ça le but alors on ferait aussi bien de retirer ce passage car il serait inutile.

        *Mais* ce passage ne peux pas se conformer aux lois sinon ça poserait un énorme problème : les lois de quels pays ?
  • # Ca fout les jetons ©

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je la sens pas trop cette V3 et vous?

    http://www.libroscope.org/GPL-V3-France-Telecom-powered

    ---je reviens le 1/04---->[]
  • # Franglais

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Juste une question : suis-je un odieux réac défenseur à outrance de la langue française, ou y a-t-il d'autres personnes qui sont gênées par la phrase suivante ?
    Les principaux changements dont fait l'objet cette version adressent les problèmes que font peser les brevets logiciels ou les DRM sur le logiciel libre.
    • [^] # Re: Franglais

      Posté par . Évalué à -9.

      Mon jeune ami,

      C'est bien les principaux changements qui adressent les problèmes. Et donc adressent doit se mettre au pluriel.
      Avant de jouer au linguiste, revois ta grammaire !

      Sans rancune...
      • [^] # Re: Franglais

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Oui mais non, fsoumil.

        « Adresser un problème », c'est une tournure de phrase anglaise traduite littéralement.
        Quelque part c'est étrange. Le plus étrange, c'est qu'on s'y habitue tellement qu'on ne se rend pas compte automatiquement.
      • [^] # Re: Franglais

        Posté par . Évalué à 8.

        Je ne pense pas que qu'il était question d'un problème de grammaire mais d'un problème sémantique.
        "adresser un problème" est un anglicisme.
        En français, "adresser" signifie "émettre" ou "envoyer" : adresser, une lettre, des critiques, des compliments,...
        En anglais, "address" a plusieurs sens. Dans le cas de "to address a problem", on traduirait plutôt par "aborder un problème", "s'attaquer un problème", "traiter un problème".

        Ce n'est pas parce qu'on baigne dans l'anglais qu'on ne doit pas essayer de parler (et écrire) un français correct (même si c'est souvent difficile ;) ).
    • [^] # Re: Franglais

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il me semble que c'est français (mais pas trop courant) puisque je crois l'entendre aussi de la bouche de non informaticiens. C'est dans le sens de relever / redresser.
      (ceci dit, mis à part la source latine du mot, je ne trouve rien dans le dico pour conforter mes lignes)

      En tout état de cause, même si ça venait de l'anglais, vu la source du mot (latine) et sa consonnance, il ne me parait pas impossible que ce soit les anglais qui nous l'aient piqué par le passé. Bref, c'est un mot bien de chez nous même dans le cas où il aurait fait des vacances de l'autre coté de la manche ;)
    • [^] # Re: Franglais

      Posté par . Évalué à 3.

      Non tu n'es pas le seul gêné par cette tournure de phrase.
      C'est peut être français, néanmoins pas très clair :
      "tient compte des problèmes"
      "relate des problèmes"
      "s'adresse aux problèmes" (bof...)

      Bref perso je ne comprends pas bien ce que l'auteur a voulu faire comprendre...
      • [^] # Re: Franglais

        Posté par . Évalué à 4.

        plus simplement "régle les problèmes".

        Dans la même phrase, la construction "Les principaux changements dont fait l'objet cette version" est digne de Yoda, "Les principaux changements dont cette version fait l'objet" voire tout simplement "Les principaux changements de cette version" serait bien meilleurs.
      • [^] # Re: Franglais

        Posté par . Évalué à 4.

        Bref perso je ne comprends pas bien ce que l'auteur a voulu faire comprendre...

        A ma décharge (je suis l'auteur de la dépêche), je ne pense pas avoir écrit cela comme ça dans le texte que j'avais proposé initialement aux modéros. Je me souviens avoir mis un truc du genre "visent les menaces". Et comme certains autres passages ont été modifiés, je pense que cet affreux anglicisme est due à une modération un peu zélée (zèlée? zêlée?).

        Et à la décharge des modéros, je dirai que j'ai rédigé la dépêche un peu avant 1h du mat', et qu'un affreux anglicisme de ce genre a très bien pu m'échapper.

        Bref, c'est pas beau, mais vraiment pas beau à lire, et je suis d'avis de re-rédiger cela vite fait!

        "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

        • [^] # Re: Franglais

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          s/adressent/concernent/

          et hop le tour est joué

          mes 2 eurocentimes :)
          • [^] # Re: Franglais

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            J'aurrai plutôt mis le verbe montrer a la place...

            Enfin, je ne sais pas si ça aurrait le même sens, mais étant carrément nul en expression et orthographe (sans correcteur) j'ai tendance a utiliser des mots simple...

            Et puis pour faire une dépèche mieux vaut reformuler les choses pour se débarasser des anglicismes, mais je ne tient pas a faire de leçon a quiconque, j'ai pas mal a faire avec mes oignons...
    • [^] # Re: Franglais

      Posté par . Évalué à -8.

      Mon jeune ami,

      C'est bien les principaux changements qui adressent les problèmes. Et donc adressent doit se mettre au pluriel.
      Avant de jouer au linguiste, revois ta grammaire !

      Sans rancune...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.