Présentation de flusio, un média social pour organiser votre veille

Posté par  . Édité par Ysabeau, palm123 et yPhil. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
28
10
juin
2021
Internet

J’ai débuté le développement de flusio il y a un an. Son objectif est d’offrir un espace en ligne permettant à la fois de faire sa veille de manière efficace, mais également de la repartager sur la plateforme ou à l’extérieur. Je suis parti du constat de plusieurs problèmes au sein des médias sociaux et des agrégateurs de flux RSS pour concevoir un outil qui tente de tirer le meilleur des deux.

flusio est donc un média social en ligne alliant signets, flux RSS et collections pour organiser et partager votre veille en ligne. Le logiciel est soutenu financièrement par un service en ligne payant : Flus. La sortie récente de la version 0.27, apportant notamment le support des flux RSS, est l’occasion de présenter ce logiciel libre.

Le logiciel est développé en PHP et nécessite une base de données PostgreSQL. La stack technique est volontairement simple pour en faciliter son installation et sa maintenance, mais elle pourrait évoluer en fonction des contraintes.

Capture d’écran du journal de flusio, présentant trois liens à lire issus des signets

Sommaire

Constats sur les plateformes de veille traditionnelles

On pourrait séparer les outils de veille existants en (au moins) trois catégories :

  • les agrégateurs de flux RSS pour agréger l’information (ex. FreshRSS, Feedly) ;
  • les outils de « bookmarking » pour stocker (ex. wallabag, Pocket) ;
  • les médias sociaux pour agréger, partager et échanger (ex. Mastodon, Twitter).

Globalement on reste sur des usages relativement cloisonnés, à l’exception des médias sociaux qui combinent plusieurs étapes d’une activité de veille (ce qui explique sans doute en partie leur succès). Bien sûr, je grossis le trait, on trouvera aisément des contre-exemples.

D’autres problèmes viennent s’ajouter comme les fils d’actualité basés sur du défilement infini (générant un syndrome FOMO), les échanges courts et rapides des médias sociaux qui peuvent générer du stress et des échanges tendus, ou encore la difficulté à chercher et trouver les flux RSS dans le cas des agrégateurs.

Bref, personnellement, il me restait un petit goût amer en bouche en utilisant ces divers outils.

Et si on alliait média social et RSS ?

Entre donc en jeu flusio. Son ambition est de répondre à ma première frustration : pourquoi devoir utiliser plusieurs outils pour effectuer ma veille en ligne ? Agrégation, stockage, partage et échanges peuvent très bien se tenir en un même endroit. Concrètement, il se structure autour de quatre concepts principaux :

  • les liens pointent vers le Web extérieur et peuvent être commentés ;
  • les signets permettent de stocker des liens à lire ou à ranger plus tard (stockage) ;
  • les collections permettent de ranger et de partager ses liens par thématiques, et peuvent être suivies par d’autres personnes (stockage et partage) ;
  • le journal sélectionne des liens à lire depuis les signets ou les collections suivies (agrégation).

Si les liens stockés peuvent être commentés, ils le sont uniquement par la personne l’ayant ajouté : il nous manque alors la dimension d’échange au sein de flusio. Une dimension plus « communautaire » est bien prévue plus tard pour pouvoir échanger à plusieurs, mais l’histoire ne dit pas quand !

Et les flux RSS dans tout ça ? Il existe une petite astuce dans flusio : les flux sont des collections. Ils se suivent ainsi de la même manière que les collections créées par les autres personnes de la plateforme : via le journal.

Voyons maintenant deux spécificités qui font la particularité de flusio.

Un journal, pas un fil

La volonté que j’avais en proposant le mécanisme de journal était de casser l’hégémonie du « fil d’actualité infini ». Quoi de plus insupportable que de scroller pendant des heures sans arriver à décrocher de l’écran ?

Le journal se présente vide par défaut et affiche trois boutons pour le remplir :

  • les dernières publications depuis ses collections suivies ;
  • 3 liens de moins de 10 minutes depuis ses signets ;
  • 1 lien de plus de 10 minutes depuis ses signets.

Capture d’écran du journal présentant trois boutons pour le remplir avec des liens à lire

Les deux derniers boutons permettent de vider sa liste de signets tranquillement, en sélectionnant soit de courts articles, soit un article long lorsqu’on a plus le temps.

Le premier bouton quant à lui va sélectionner les 9 liens publiés le plus récemment dans vos collections suivies (incluant donc vos flux), et qui n’ont pas encore été lus. Il va également remonter tout au plus jusqu’à 3 jours en arrière. La philosophie derrière : vous ne pouvez pas tout lire et ce n’est pas grave ! Le plus important est de ne pas vous surcharger de choses à lire.

Une fois dans votre journal, les liens peuvent être marqués comme lus ou déplacés dans vos signets, ce qui les retirera du journal. Votre journal revient ainsi à un état vide, laissant la place à une nouvelle sélection de liens. À l’usage, on réalise que vider le journal génère un état de satisfaction, s’opposant ainsi à la frustration d’un fil infini.

Des flux accessibles

Au quotidien, il est souvent compliqué de trouver un flux RSS et rare de penser à suivre un site, surtout quand on n’utilise pas un agrégateur régulièrement. Grâce à sa dimension « bookmark », flusio peut aborder cette question sous un angle différent. En effet, lorsqu’un lien est ajouté dans flusio, les flux auto-découverts sont affichés à proximité pour signifier : « si cet article t’as plu, il est possible de suivre le blog associé ». Suivre un flux entre ainsi dans le fonctionnement normal des utilisateurs et utilisatrices.

Bien sûr, il est également possible d’ajouter directement un flux si vous en connaissez l’adresse. C’est particulièrement utile pour les sites qui n’annoncent pas leur flux dans leur en-tête HTML.

Capture d’écran de la page Nouveau lien avec le champ URL rempli et une prévisualisation du lien ainsi qu’un flux à suivre

Aussi, comme je l’ai dit plus haut, les flux sont des collections dans flusio. Cela signifie qu’ils disposent de leur propre URL et peuvent être partagés. Par exemple, le flux des dépêches de LinuxFr est directement accessible sur Flus. L’avantage est qu’il devient possible de partager une telle adresse à une personne découvrant les flux RSS, sans la noyer sous des détails techniques.

Une dernière subtilité vient renforcer cette accessibilité et porte sur deux éléments de vocabulaire. Dans flusio, on parle uniquement de « flux » : exit les notions de RSS et Atom qui sont des notions avant tout techniques et peuvent augmenter la difficulté à comprendre le logiciel. Second élément de vocabulaire : on parle de « suivre » un site et non pas de s’y « abonner » afin d’éviter la confusion avec la possibilité de prendre un abonnement sur un site de presse par exemple. Ce terme de « suivi » est également mieux aligné avec le vocabulaire que l’on retrouve sur des médias sociaux plus répandus.

Financer pour mieux concevoir

Pour accompagner flusio (le logiciel) je propose également Flus (le service). Cela permet deux choses : proposer une instance du logiciel pour les personnes qui ne souhaitent pas l’installer elles-mêmes et financer le logiciel.

Cette dimension du financement est importante pour moi, car j’ai pour but de continuer à travailler à plein temps sur le projet (il s’agit de mon activité professionnelle actuelle). Les premiers mois ont été plutôt tranquilles car je bénéficiais d’un chômage confortable, mais j’attaque désormais une période plus incertaine étant arrivé en fin de droits.

Financer flusio me permet (et permettra) également de faire appel à des personnes extérieures pour m’aider. Aujourd’hui je bénéficie principalement de la participation de Maiwann qui m’aide grandement sur l’expérience utilisateurs et utilisatrices (UX). Ses premières contributions ont toutefois été financées de manière originale puisque nous avons fait un échange de compétences (i.e. je l’ai aidée pour le développement d’un de ses projets). On peut imaginer encore d’autres types de prestations rémunérées : amélioration de l’accessibilité, création d’une charte graphique plus cohérente, accompagnement sur la communication, etc. Bref, les idées ne me manquent pas !

Une question se pose alors : pourquoi chercher à rémunérer ces contributions au lieu de me baser sur du bénévolat, plus habituel dans le monde du libre ? C’est un long sujet, mais pour faire court, je cherche principalement à amener d’autres profils de personnes à contribuer au libre. Si le métier de développeur ou développeuse est généralement bien payé – favorisant ainsi les possibilités de bénévolat – cela peut être plus compliqué pour des métiers moins valorisés ou moins recherchés. Pourtant, je suis certain que ces regards différents seraient largement bénéfiques au libre !

Installer flusio chez soi

Comme dit précédemment, flusio est développé en PHP. Son installation est donc relativement simple et documentée sur le dépôt du projet. Cela consiste essentiellement à créer un fichier de configuration (i.e. un fichier .env) et initialiser la base de données (i.e. une ligne de commande à exécuter).

Il n’y a aucune dépendance supplémentaire à télécharger hormis le framework cadriciel maison, ce qui se fait lors de la phase de git clone. Les assets (CSS et JavaScript) sont packagées avec les nouvelles versions de flusio pour vous éviter d’avoir à le faire vous-même.

Il existe toutefois quelques particularités qui ne le rendent pas installable n’importe où :

  • la seule base de données supportée est PostgreSQL ;
  • le service doit être servi par du HTTPS (ce qui ne devrait plus être un souci en 2021) ;
  • et il est conseillé de déléguer la gestion des jobs asynchrones au système d’init (ex. systemd), ou à une tâche Cron en dernier recours.

Il existe également une limitation liée à l’extension navigateur : elle gère aujourd’hui uniquement le service « officiel ». Il faudra donc la repackager pour votre installation si vous souhaitez l’utiliser.

Concernant les nouvelles versions, j’adopte un rythme relativement soutenu (5 versions en mai !) Les mises à jour sont donc fréquentes, mais relativement simples et, là encore, documentées.

Conclusion

flusio est un nouvel outil pour vous permettre de suivre l’actualité et organiser votre veille. J’adopte une position qui refuse le statu quo sur les fonctionnalités que je juge problématique (ex. le défilement infini remplacé par le journal) et je tente de concevoir un logiciel qui ne se contente pas de recopier l’existant. Il me semble qu’il s’agit d’une stratégie intelligente pour rendre le libre plus attractif auprès du grand public.

Si le logiciel est libre, il n’est en revanche pas communautaire… ou tout du moins pas dans une logique « méritocratique » qui a tendance à favoriser les contributions au code, au détriment d’autres types de contributions qui mériteraient d’être plus répandues au sein du monde du libre. Pour compenser cela, je cherche donc à générer un service rentable (Flus) afin de pouvoir en vivre et financer d’autres types de contributions.

Le projet est encore jeune (1 an) et les améliorations à venir sont nombreuses. Lors des prochaines semaines, toutefois, le rythme va ralentir pour me permettre de prendre le temps de comprendre les attentes et de prioriser les futures fonctionnalités. Une dimension plus sociale est notamment à attendre au sein de l’outil, mais sans doute pas avant la fin de l’année, voire 2022.

En attendant, il me semble que flusio est une solution déjà bien avancée pour effectuer votre veille en ligne et j’ai hâte de continuer à l’améliorer !

Aller plus loin

  • # Une version dockerisée ?

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    Bonjour, y a-t'il version déployable avec docker-compose ?

    • [^] # Re: Une version dockerisée ?

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

      De ce que l'on peut constater sur le depot git:

      https://github.com/flusio/flusio/blob/main/docker/docker-compose.yml

      • [^] # Re: Une version dockerisée ?

        Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

        Alors oui et non : il s'agit d'un docker-compose prévu pour le développement ! Il n'est pas adapté pour de la production. Notamment :

        1. il vaut mieux mettre un vrai serveur web devant ;
        2. il y a un seul worker pour traiter les jobs asynchrones (ça peut être suffisant, peut-être pas) ;
        3. l'image "bundler" est inutile en prod ;
        4. + d'autres petites choses.

        Bref, je ne recommande pas de se baser sur ce fichier pour de la prod ! Par contre il peut servir d'exemple, en complément de la doc de déploiement, pour créer votre propre fichier docker-compose.

        Personnellement je n'utilise pas Docker en prod' et je ne souhaite pas maintenir un fichier qui ne sera jamais testé en conditions réelles.

      • [^] # Re: Une version dockerisée ?

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        Il semble, mais je n'arrive pas à la faire fonctionner.

        • [^] # Re: Une version dockerisée ?

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

          Comme dit dans mon autre message, il s'agit d'un docker-compose pour le dev et il s'exécute via une commande make depuis le dossier parent (cf la doc). Mais encore une fois : c'est pas pour de la prod' :)

  • # Premier retours

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    Déjà félicitation, j'aime beaucoup l'idée, d'autant plus que je cherche justement à revoir un peu mes méthodes de veille (qu'elles soient technique ou politique)

    Je viens de m'inscrire (et installer l'extension firefox), voici quelques retours :

    Je dois être un boulet mais j'ai trouvé relativement difficile de découvrir comment rajouter un flux RSS comme collection :

    • Si je suis sur la page principale de linuxfr et que j'utilise l'extension firefox, je peux ajouter la page aux signets (ce qui a peu d'utilité vu que ce n'est pas un article) mais pas aux collections.
    • Le bouton "nouveau lien" permet effectivement de rajouter un site sous forme de collection mais c'est pas évident (tu n'en aurais pas parlé dans cet article, j'aurai pas testé). On sait pas si c'est pour un signet ou une collection (en l’occurrence, c'est pour les deux)

    À l'inscription (et après), on ne sait pas si le nom est un nom "privé" ("Bienvenu sur votre journal") ou un pseudo public (@tartampion)

    Il est possible de changer son nom dans son profil, mais aucune confirmation n'est faite quand on clique sur "Enregistrer les modifications". Un petit popup "C'est sauvé" serait bienvenu.


    De manière plus générale :

    • Comment fait-on pour relire/retrouver un article marqué comme lu ? Il serait peut-être bien d'avoir une section "Archive"
    • Est-ce que tu détectes les articles dupliqués ? Par exemple publié sur deux planet différents.

    Matthieu Gautier|irc:starmad

    • [^] # Re: Premier retours

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Hello,

      Super outil. Je viens de prendre un abonnement pour tester/soutenir. J’ai à peu près les mêmes commentaires que le précédent ;-)

    • [^] # Re: Premier retours

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Déjà, merci pour les retours !

      Initialement flusio est orienté vers l'ajout de liens ; les flux viennent s’ajouter par dessus cette fonctionnalité de bookmarking. Du coup si on utilise flusio avant tout comme agrégateur, ça peut être déconcertant effectivement. Ce que je tire de ton retour c'est que l'intégration peut être améliorée (et le sera sans aucun doute).

      Concernant l'extension, elle n'a pas encore reçu de mise à jour suite à l'ajout des flux RSS, mais j'ai bien prévu de l'améliorer.

      J'ai bien noté tes deux autres retours (le second est prévu de longue date d'ailleurs :))


      Sur tes questions :

      1. aujourd'hui ce n'est pas possible, mais prévu
      2. ce sont les URL qui sont marquées comme "lues" : si deux planets publient la même URL, alors tu ne verras qu'un seul lien. Si l'un des planets altère l'URL (en ajoutant un utm_source=planet par exemple), alors flusio ne le détectera pas
  • # Manque encore deux choses importantes

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

    Utilisateur de Flus 1 et abonné à ce service, j'ai testé Flus 2 mais, pour l'instant, j'ai arrêté. Il y a en effet deux manques sérieux qui font que je n'ai pas envie de passer du temps à le remplir avec mes sites favoris :
    - pas de moteur de recherche (alors qu'il me faut absolument pouvoir retrouver « cet article super de Machin qui parlait de MPLS il y a à peu près un an »
    - pas d'exportation des données, donc on est pour l'instant prisonnier du service.

    • [^] # Re: Manque encore deux choses importantes

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Ben du coup, je suis tout à fait d’accord. Les commentaires se sont croisés.

    • [^] # Re: Manque encore deux choses importantes

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Oui, comme on en a déjà parlé : l'exportation des données est bien prévue (et même rapidement, ce sera probablement la prochaine fonctionnalité à être développée).

      Concernant le moteur de recherche je veux d'abord observer les cas d'usage parce qu'il est possible que certains cas puissent être résolus plus facilement (à la fois d'un point de vue UX et technique). Notamment, la plupart du temps, la classification en collections me permet de retrouver rapidement ce que je cherche et je ne ressens pas ce besoin de recherche. Et pour l'instant j'observe qu'on m'a très peu fait la demande.

      Dit autrement, j'entends la demande et j'y répondrai sûrement un de ces jours, par contre je la considère moins importante que d'autres ajouts ou améliorations.

      • [^] # Re: Manque encore deux choses importantes

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        Concernant le moteur de recherche je veux d'abord observer les cas d'usage parce qu'il est possible que certains cas puissent être résolus plus facilement (à la fois d'un point de vue UX et technique). Notamment, la plupart du temps, la classification en collections me permet de retrouver rapidement ce que je cherche et je ne ressens pas ce besoin de recherche. Et pour l'instant j'observe qu'on m'a très peu fait la demande.

        De mon point de vue cette fonction n’est pas secondaire du tout. La classification par dossier est hiérarchique et lorsqu’on cherche des informations on ne fait pas toujours un chemin mental de ce type. C’est pour cela que dans un autre commentaire j’ai plaidé pour l’introduction "tags". Avec les collections et les "tags" on peut déjà commencer à combiner les collection pour les projets et les "tags" pour les thématiques (par ex). Si en plus on a un moteur de recherche pour combiner les cherches, c’est très utile.

        Et pour l’exportation des données, tu imagines quel format ?

        • [^] # Re: Manque encore deux choses importantes

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Je comprends très bien que ça puisse paraître indispensable, ça me le paraissait également initialement. La raison qui m'a fait repenser la chose, c'est lorsque j'ai interviewé des documentalistes pour savoir comment ils bossaient. La recherche leur était certes utile, mais ils pouvaient s'en passer. Depuis je me suis dit « on verra en fonction des demandes ». Le fait que vous soyez deux à en faire la demande la fait remonter dans les priorités, mais pas encore au point que je m'y attèle demain :p

          Pour l'exportation des données je songe à un mélange Atom (contenu des collections privées + commentaires) et OPML (collections suivies). Je ne sais pas encore si ce sera suffisant, mais à priori Atom me permettra de faire ce que je veux.

        • [^] # Re: Manque encore deux choses importantes

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 12/06/21 à 18:29.

          Et, surtout, le moteur de recherche ne devient important qu'une fois qu'on a rentré beaucoup de données (et qu'il est alors trop tard). L'argument « personne ne me l'a demandé » se comprend mieux dans ce contexte : personne n'a encore mis suffisamment de données depuis suffisamment longtemps pour avoir été coincé par l'absence de moteur de recherche.
          Notons que PosqtgreSQL a un excellent moteur de recherche dans ses champs textuels, ce qui fait que le coût de développement est limité.

  • # Merci + Questions

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    Salut,

    Merci pour ce projet que je trouve très intéressant (et beau) et qui correspond à une période où j’ai envie de tester de nouvelles choses en lien avec la veille. Quelques questions/commentaires donc d’un nouvel usager :

    1. Une chose me parait légèrement contre-intuitive dans le flux de travail. J’aimerai pouvoir déplacer des liens dans les collections sans obligatoirement les marquer comme lus. En effet, au moment de la "review" que je fais avec le journal, je peux avoir envie de classer sans avoir le temps lire… mais je voudrais que le journal me le repropose à la lecture plus tard.
    2. En ce qui concerne l’extension. Il me semble qu’elle pourrait gagner en efficacité avec deux ajouts. 1/ permettre des raccourcis clavier pour l’ajout de signet et la création de collection à partir d’un flux RSS. 2/ permettre de s’abonner un flux depuis la pop-up de l’extension.
    3. Au bout d’un certain temps, si j’ai beaucoup de liens dans les signets et les collections comment je les recherche ?
    4. Classer par collection c’est bien mais un système de tags complémentaires serait bien aussi non ?

    Bref, j’ai bien l’idée générale mais il me semble qu’au delà du "flux" qui est bien géré, il serait utile de gérer "l’archive", c’est-à-dire la capacité à revenir sur les liens, les retrouver… en somme les avoir comme une base de connaissance de sa veille.

    Merci en tout cas pour le travail.

    • [^] # Re: Merci + Questions

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

      Le premier bouton quant à lui va sélectionner les 9 liens publiés le plus récemment dans vos collections suivies (incluant donc vos flux), et qui n’ont pas encore été lus. Il va également remonter tout au plus jusqu’à 3 jours en arrière.

      Par ailleurs, j’ai fait un test avec un abonnement au flux RSS du Monde… et lorsque je marque les articles comme lus il semble remonter bien plus loin que 3 jours en arrière.

      Par ailleurs, à quelle fréquence les flux RSS (les collections) sont-ils actualisés ?

      • [^] # Re: Merci + Questions

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        Je suis étonné… la date affichée dans le journal est antérieure à 3 jours ? Attention parce que le Monde publie vraiment énormément, ça peut prendre du temps à tout faire défiler (je prévoie d'ailleurs de bosser sur ce problème de flux qui publient beaucoup)

        L'algo d'actualisation tourne toutes les 10 minutes, en sélectionnant une fraction des flux à actualiser. En théorie chaque flux est actualisé 1 fois par heure, en pratique j'ai un petit bug dans mon algo qui fait que c’est en fait toutes les deux heures. Mais il n'est pas impossible que le bug devienne la norme parce que ça va bien dans la logique de "prendre son temps" :D

        • [^] # Re: Merci + Questions

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

          Alors écoutes ça a pris effectivement un peu de temps pour atteindre les 3 jours 9 par 9 avec le flux du Monde. Mais après j’ai continué "pour quoi" et je suis descendu à 4 jours, puis 5 jours, puis mon message.
          Depuis, j’ai fait autre chose et là si je reessaie, ça fonctionne normalement et ça s’arrête à 3 jours. Mon hypothèse est qu’il doit y avoir une actualisation à un moment qui ne se fait pas en temps réel ?

          • [^] # Re: Merci + Questions

            Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

            Alors ok, je vais essayer de reproduire, mais vraiment je vois pas ce qui a pu se passer. La récupération des liens se fait au moment de cliquer sur le bouton. Y'a peut-être eu une resynchro de la date de publication après coup, mais ça me paraît un peu bizarre 🤔

            Hésite pas à prendre une capture d'écran si ça se reproduit !

        • [^] # Re: Merci + Questions

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 11/06/21 à 18:15.

          L'algo d'actualisation tourne toutes les 10 minutes, en sélectionnant une fraction des flux à actualiser. En théorie chaque flux est actualisé 1 fois par heure, en pratique j'ai un petit bug dans mon algo qui fait que c’est en fait toutes les deux heures. Mais il n'est pas impossible que le bug devienne la norme parce que ça va bien dans la logique de "prendre son temps" :D

          Alors oui et non. Pour la veille de longue durée c’est largement suffisant. Par contre, pour le suivi de commentaires ou d’actualités 2h c’est un peu long. Pouvoir choisir la fréquence d’actualisation par collection (comme pour les flux dans beaucoup d’agrégateur) serait une évolution souhaitable de mon point de vue.

          • [^] # Re: Merci + Questions

            Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

            Alors, si tu veux faire du suivi en temps réel de tes flux, flusio n'est pas l'outil adapté. La philosophie est vraiment d'encourager à décrocher et à ne pas se faire imposer la temporalité des autres (et oui c'est paradoxale car flusio t'impose sa propre temporalité :)). À vrai dire initialement j'imaginais même que la liste de liens ne serait générée qu'une fois par jour durant la nuit : comme si tu recevais ton journal papier du jour traitant de l'actualité de la veille.

    • [^] # Re: Merci + Questions

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Hello, merci pour les retours !

      1. dans ce cas-là, je marque les liens pour les lire plus tard et les range dans mes collections seulement quand ils reviennent dans mon journal et que je les ai lus. L'idée étant de ranger dans ses collections exclusivement les liens déjà consultés pour éviter de stocker du contenu "non pertinent". Si vraiment tu veux les placer dans des collections au préalable, tu peux le faire depuis l'onglet "signets" une fois les liens marqués à lire plus tard.
      2. tout à fait, c'est prévu ! :)
      3. en théorie, tu ne devrais pas avoir beaucoup de signets (c’est la théorie hein ;) mais j'ai des idées pour encourager à les dépiler). Si tu as beaucoup de liens dans tes collections, si celles-ci sont bien nommées en pratique on les retrouve assez facilement (c'est mon expérience perso). Si tu as beaucoup de collections, tu peux les placer dans des groupes pour les ordonner un peu mieux (dans une collection > menu "Action" > "Placer dans un groupe"), là encore en pratique je trouve que ça marche bien pour les retrouver. Mais comme répondu à Stéphane, un moteur de recherche n'est pas exclu (mais je préfère être confronté à de réelles difficultés avant de me lancer dans son développement)
      4. oui j'y songe : il y a déjà des thématiques qu'on peut associer aux collections, mais c’est actuellement un peu trop limitant
  • # Remarques

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

    Tout d'abord, Flux est un projet intéressant et je te souhaite bonne chance. Je ne l'ai pas encore testé, donc pour le moment je n'ai rien à dire sur le service en lui-même, mais j'ai deux petites remarques sur ce qui est visible de l'extérieur.

    1. Dans les mentions légales de Flus tu affirmes avoir l'obligation légale de conserver les factures pendant 10 ans, mais l'article de loi que tu cites ne semble pas être applicable puisque tu n'es pas commerçant. L'article L102 B du livre des procédures fiscales, qui impose une conservation pendant 6 ans, serait peut-être une meilleure référence.

    2. https://status.flus.io/ semble être hébergé sur le même serveur que https://flus.fr/, du coup ils peuvent être indisponibles en même temps. Ce serait mieux que la page d'état soit complètement indépendante. Tu pourrais utiliser un système d'hébergement gratuit pour petits sites statiques, par exemple GitHub Pages ou Cloudflare Pages.

    • [^] # Re: Remarques

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Merci pour ton message !

      1. alors je suis bien commerçant, inscrit au registre du commerce de Grenoble (le numéro est d'ailleurs affiché sur cette même page :)). Ceci dit je n'avais pas connaissance de cet article, il y a peut-être un truc à creuser parce que 10 ans… c'est long !
      2. oui, c'est prévu de bouger cette page sur un autre serveur. En pratique les pannes que j'ai eues n'ont jamais impactées ce site (mais on est d'accord que c'est plus par chance qu'autre chose ;))
      • [^] # Re: Remarques

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        C'est peut-être long dix ans, mais c'est la norme pour pas mal de trucs. Mettre ça comme barre, ça permet d'éviter des enquiquinements futurs éventuels.

        Designeuse de masques pour sphéniscidés.

        • [^] # Re: Remarques

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Y'a de ça aussi, mais entre trimballer trop de données personnelles et risquer des enquiquinements parce que j'ai mal compris (en toute bonne foi) un texte de loi, ma préférence va à la seconde option ^^ Mais en l’occurrence, j'ai cherché un petit peu et je reste persuadé que la conservation des factures est de 10 ans

      • [^] # Re: Remarques

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

        1. Ah oui, je n'avais pas remarqué le numéro RCS. Je réfléchissais en terme d'activité, et d'un point de vue légal et fiscal Flus ne me semble pas être une activité commerciale.
        2. Attention à ne pas utiliser un autre serveur situé dans le même bâtiment. ;-)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.