Un concours pour donner une nouvelle image de la cybersécurité ?

18
7
août
2019
Sécurité

La cybersécurité est un monde parallèle, peuplé de cybermagiciens tapant avec des gants ou des moufles, dans le noir, avec un sweat‐shirt à capuche baissée jusqu’aux yeux, ayant parfois un masque de Guy Fawkes ou des lunettes de soleil, et tapant au mieux des 0 et des 1, au pire du texte vert tendance Matrix. C’est du moins l’imaginaire vendu en général par la presse, spécialisée ou non, mais aussi par les banques d’images.

La société OpenIDEO (en partenariat avec la Hewlett Foundation) a lancé un concours (du 25 juillet au 16 août) pour réinventer ces visuels illustratifs d’articles de presse, pour qu’ils soient moins irréalistes (j’aurais bien dit plus réalistes, mais vu le niveau de fumette…).

Le concours est ouvert à dix‐sept pays : Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Australie, Brésil, Canada (hors Québec), Chine, Colombie, Espagne, États‐Unis d’Amérique, France, Inde, Japon, Mexique, Pays‐Bas, Pérou et Royaume‐Uni.

Les photos sont publiées sous CC By 4.0 (si et seulement si la case est cochée dans le formulaire de participation, en fait). Vingt‐cinq personnes recevront un mentorat par un expert en sécurité informatique, et 500 US$. Jusqu’à cinq gagnants recevront 7 000 US$ chacun. Les documents de participation sont disponibles (notamment) en français.


Note : je ne suis pas lié à OpenIDEO ni payé par eux ni rien ; j’ai juste du temps à tuer dans un train, alors je rédige une dépêche ayant un rapport avec le Libre.

Aller plus loin

  • # CC, ok, mais travail gratuit

    Posté par . Évalué à 10 (+17/-0).

    C'est toujours le même problème avec ce genre de concours : ça reste du travail non rémunéré pour 99% des gens qui bossent là dessus alors qu'ils pourraient rémunérer une vraie équipe pour faire ça. Alors certes, il y a une couche d'open-source washing avec la licence CC, mais ça reste du cannibalisme du travail de graphiste/illustrateur, un des métiers déjà à la base les plus mal payés.

    • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

      J’allais écrire « c’est con, je suis en vacance », et ben oui en fait, je ne suis pas disponible pour travailler.

      Je fais de la photo, je distribue déjà sous CC By, mais ils s’attendaient vraiment à ce que je travaille pendant mes vacances ?

      De base je ne suis pas contre faire des photos à la con pour m’amuser exemple de ce que j’ai pondu pour un putain de jeu à la con facebook, et il y en a une avec un thème informatique, mais justement je suis en vacances, et si j’ai un ordi avec moi, je suis loin du travail, de ces sujets… et j’ai autre chose à faire et plutôt une certaine envie de déconnexion…

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

        j’ai autre chose à faire et plutôt une certaine envie de déconnexion…

        Qu'est-ce que tu fous sur linuxfr alors ?

        splash!

        • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

          J’ai plusieurs semaines de vacances et pas le même niveau de déconnexion d’internet ou de l’ordi pour chacune. Et d’ailleurs chercher des idées de photos, chercher comment la réaliser, mettre en scène, shooter, travailler la photo, tout ça ne requiert pas internet, et certaines parties ne requièrent pas d’ordinateur.

          Je parle surtout de se déconnecter du travail et de l’outil de travail. Déconnecter le cerveau de certaines interfaces, certains processus, certains mécanismes, certains modes de penser, certaines méthodes, occuper d’autres parties du cerveau. :-)

          Troller sur DLFP, envoyer des nouvelles à quelqu’un d’important dans ma vie, mater un documentaire intéressant en ligne, me faire une partie d’un jeu connecté, ça peut demander internet et un ordinateur, mais ça ne me demande pas de connecter mon cerveau à une station de travail, utilisée comme tel. =)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

            Je vois exactement ce que tu veux dire.
            En ce qui me concerne, une partie importante de mon métier est de résoudre des problèmes complexes (ma boîte est un peu connue sous le pseudo-slogan « nous démerdons l'indémerdable »). Et comme résoudre des problèmes complexes est une de mes passions, je ne déconnecte totalement pas durant mes vacances.

            Je passe au moins 2 heures par jour à me frotter à des problèmes compliqués. S'il y a des choses compliquées hors informatiques je prends, mais c'est relativement rare. Donc en général je travaille 2 heures par jour pendant mes vacances, sinon je m'enquiquine grave. Du coup je me dis que je ne déconnecte pas totalement, et peut-être que c'est une mauvaise idée (je ne ressens rien de négatif mais j'ai un bon gros doute).

            Je n'aime pas regarder la TV, pas lire des fictions, je regarde très peu de films, etc. J'aime beaucoup apprendre, mais ça m'occupe déjà au moins 1 heure par jour, souvent 2.
            Donc après une journée physiquement remplie, et 1 ou 2 heures de découverte/apprentissage, je fais quoi ? Quelqu'un a des idées efficaces ?

            • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

              Les jeux de Zachtronics pourraient bien te causer à mon avis ;)
              C’est du jeu vidéo, donc tu as l’impression de te détendre, alors qu’en fait tu vas passer des heures à résoudre de nouveaux problèmes… Et en plus tu risques d’aimer ça !

              • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Ça m'intéresse mais je ne suis pas du tout vidéo-joueur (à part le démineur…) donc je n'ai aucune idée de l'état de l'art sur PC. Je lis "Steam" dans l'article Wikipedia, est-ce que ça veut dire que ça tourne sous Linux ?

                • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 10/08/19 à 09:33.

                  Un jeu distribué sur Steam ne signifie pas forcément qu'il tourne sous Linux. Il faut toujours aller voir la page magasin du jeu et regarder la configuration requise. Si Linux / SteamOS y est mentionné, alors ça tourne sous Linux en natif.

                  Exemple pour SpaceChem (un des jeux de Zachtronics, j'ai pris au pif dans la liste de wikipedia) : https://store.steampowered.com/app/92800/SpaceChem/

                  Celui-ci semble bien compatible Linux.

                  Maintenant, si un jeu n'est pas prévu pour tourner sur Linux en natif, tout n'est pas perdu. Steam embarque (dans sa version beta ?) Proton, qui est un wine customisé pour Steam, et qui permet de jouer à pas mal de jeux Windows de manière assez user friendly (en gros, tu le lances en un clic depuis ton Steam natif Linux). La compatibilité n'est pas assurée pour tous les jeux, mais protondb recense l'état de pas mal de jeux tournant sous proton, donc tu peux vérifier dessus si le jeux que tu souhaites jouer (mais qui n'existe pas sous Linux en natif) peut tourner via proton ou non.

                  Je remarque au passage que protondb indique aussi si les jeux sont natifs Linux ou non. Par exemple pour SpaceChem : https://www.protondb.com/search?q=SpaceChem

                • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Jusqu’ici, les jeux de ce studio que j’ai pu tester viennent tous avec une version Linux native :
                  * SpaceChem
                  * TIS-100
                  * Opus Magnum

                  Pour ma part je n’ai pas testé les versions Steam, pour une raison évidente, mais les versions vendues sur GOG.

            • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

              Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

              J’ai entendu un neuroscientifique récemment qui conseillait littéralement de ne RIEN faire et laisser son esprit vagabonder. Genre regarder le plafond.

    • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

      Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

      Les finalistes seront payés, et chacun d'eux recevra 500$ au moins. Et j'ai l'impression que la license CC peut inclure les clauses NC, SA, et ND… en plus de BY. Et les gagnants (jusqu'à 5) recevront $7,000.

      bref, je ne sais pas si c'est très peu payé pour un tel boulot, mais on ne peut pas dire qu'ils demandent un travail complètement gratuit.

      To be considered for winning this Challenge, we are asking that all shortlisted finalists consent to free licensure via the Creative Commons website.

      The Hewlett Foundation is offering prizes to shortlisted candidates and winners in recognition of their commitment and time to this process. Up to twenty-five shortlisted candidates will receive $500 and up to five final winners will receive $7,000. Students are encouraged to apply and are eligible to win.

      • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

        Posté par . Évalué à 9 (+8/-0). Dernière modification le 07/08/19 à 11:09.

        Et ceux qui ne gagnent pas sont rémunérés zéro. On devrait pareil avec les prestas dev : on fait un concours et seuls ceux qui nous font une appli qu'on juge bonne seront payés. Ou alors avec des jardiniers : celui qui a le mieux taillé mes arbres sera payé 10% du prix du marché et je lui ferai de la pub.

        • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

          Posté par . Évalué à -2 (+0/-3).

          Ce n'est pas tout à fait pareil, si tu ne gagnes pas, tu gardes tes réalisations pour toi et tu peux les réutiliser.

          Je ne suis pas spécialiste, mais regarde le fonctionnement des concours d'architecture, ça ressemble un peu à ça. S'il y a des photographes ou des graphistes dans la salle, je suppose qu'ils pourront dire comment ils fonctionnent dans le cas de concours.

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

            Je ne suis pas spécialiste, mais regarde le fonctionnement des concours d'architecture, ça ressemble un peu à ça.

            Je ne suis pas non plus spécialiste, mais il me semble que les architectes proposent un visuel pour le concourt, et ne font le réel travail que s'ils sont pris. Là, c'est le travail final qui est proposé au concours.

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 07/08/19 à 12:06.

            Je connais surtout le cas des concours photos ou d'illustrations organisés par des mairies ou des entreprises. C'est souvent un moyen d'obtenir des droits d'exploitation sur des photos ou des illustrations à un tarif inférieur à celui du marché, voire juste avec des lots ou pire, gratuitement. C'est considéré comme une vraie plaie par les pros qui eux veulent être payés pour leur travail, qu'il soit utilisé ou pas.
            Dans le genre, il y a le cas d'Ubisoft et de l'OST de War Dogs Legion qui a fait tiquer les musiciens.

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par . Évalué à 10 (+16/-0).

            Ce n'est pas tout à fait pareil, si tu ne gagnes pas, tu gardes tes réalisations pour toi et tu peux les réutiliser.

            Oui, mais ils les gardent aussi, et je trouve que ça pose un gros problème. Extrait du réglement :

            Vous accordez à IDEO et à tout Organisateur
            (tel que défini ci-dessous), Parrain de Défis ou Parrain d’Alliance (collectivement les
            « Délégués ») et aux autres Utilisateurs une licence internationale sans restriction,
            perpétuelle, irrévocable, pouvant faire l’objet d’une sous licence, non exclusive, entièrement
            payée et sans redevance leur permettant d’utiliser les idées, expressions d’idées,
            Contributions ou autres éléments que vous soumettez sur ce Site sans restrictions aucunes
            et sans aucun paiement ou autre contrepartie de quelque nature que ce soit, sans
            permission ou sans notification à vous-même ou à un tiers.

            Que les gagnants soient payés pour leur travail qui sera ensuite utilisé, très bien.

            Mais c'est fumeux de demander aux perdants de céder une autorisation d'utiliser leur travail. Je trouve que c'est de l'arnaque : si on considère que ce travail ne mérite pas d'être payé, on ne l'utilise pas.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

            J'avais travaillé pour une très grande entreprise française qui avait lancé un pseudo appel d'offres puisque non soumise aux marchés publics. Les échanges avec les candidats avaient permis d'affiner le besoin et le choix de la solution puisqu'ils avaient proposé des maquettes voire des prototypes très avancé.

            Si la directrice n'était pas très favorable au départ, elle a finalement accepté d'indemniser chacun des candidats étant donné l'investissement qui a été fait par rapport à la qualité des propositions comme on était plusieur à lui avoir demandé.

            C'est une attitude malheureusement trop rare.

    • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

      Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+0/-6).

      ça reste du travail non rémunéré pour 99% des gens qui bossent là dessus

      On ne perd rien à ne pas y participer. Celui qui n'y participe pas n'a strictement aucun changements négatifs dans son existence, zéro impacts négatifs.
      Personne ne les oblige à faire le job. S'ils ne sont pas d'accord il suffit juste qu'ils ne participent pas.
      Précision : perte != manque à gagner != opportunité

      Tout comme lorsqu'un LUG fait gratuitement des installations de Linux alors que mon entreprise aurait bien aimé le faire moyennant finance.
      Tout comme l'office de tourisme de mon coin qui propose de nettoyer la nature, alors qu'une entreprise aurait bien aimé être payée pour le faire.
      Tout comme apprendre à piloter un avion de tourisme est principalement fait par des bénévoles, alors que des pilotes instructeurs aimeraient bien être payés pour faire la même chose.

      S'il y a des gens qui le font gratuitement, c'est que ça ne vaut pas le prix que certains imaginent.

      En graphisme l'offre est énormément plus importante que la demande. Donc les opportunités sont rares et les tarifs sont minables.
      En gros il y a trop de graphistes (ou de gens qui veulent le devenir ; je suppose que ce sont eux qui bossent souvent gratuitement).

      Dans ce cas, pourquoi par exemple mon entreprise a payé 1000 € pour la finaliser son logo ? Parce que cette partie a été considérée (à tort ou à raison, ce n'est pas le sujet) que cela en valait le prix.

      Si l'office de tourisme estime que passer quelques heures à organiser un nettoyage bénévole est valable, cela indique que s'occuper des démarches pour trouver une entreprise qui fera la même chose, puis ensuite la payer, n'est pas une solution concurrentielle.
      La même chose dans une station de ski huppée et ce sera la solution pro qui sera retenue parce qu'aucun volontaire ne se présentera (je ne sais pas si c'est vrai, mais vous voyez le principe). C'est une bête question de « s'il y a des gens qui le font gratuitement, c'est que ça ne vaut pas le prix que certains imaginent ».

      • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-0).

        Si l'office de tourisme estime que passer quelques heures à organiser un nettoyage bénévole est valable, cela indique que s'occuper des démarches pour trouver une entreprise qui fera la même chose, puis ensuite la payer, n'est pas une solution concurrentielle.

        Non cela signifie que le travail est totalement dévalorisé. Et c’est valable partout. Il fût un temps où il y avait des budgets pour payer des gens pour faire des photos, faire des animations dans les centres sociaux, etc. Maintenant, l'idée est de ne pas les payer. J'en veux pour preuve les futures Maisons France Service que le gouvernement veut mettre en place pour aider les citoyens dans leurs démarches en ligne compte tenu du fait que l'idée est de se débarrasser des fonctionnaires. Au vu du budget alloué, le service sera assuré par des jeunes en service civique pas forcément qualifié pour répondre. Et quand les associations font gratuitement, et pas toujours bien d'ailleurs, le travail des pros, elles dévalorisent ledit travail.

        On sort aux créateurs et aux artistes "vous vivez de votre passion, ça devrait vous suffire" ou "ça vous donnera de la visibilité". En fait, c'est le même processus que celui visant à prendre des stagiaires en entreprise pour faire le travail des salariés. Pourquoi nombre d'entreprises prennent des stagiaires ? Pour ne pas payer de vrai salaire.

        Là, l'idée c'est de se constituer une banque de données photo pour pas très cher.

        Traverser la rue ne suffit pas pour être payé correctement de son travail.

        OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-2). Dernière modification le 07/08/19 à 22:00.

          cela signifie que le travail est totalement dévalorisé

          La dévalorisation n'est pas un truc qui tombe du ciel. C'est un nom qu'on donne au fait que des personnes n'attribuent pas la valeur que d'autres voudraient, alors qu'avant tout le monde était d'accord.
          Exemples : pilote de ligne est dévalorisé (les pilotes veulent plus d'argent/confort/sécurité/etc, mais l'employeur ne donne moins qu'avant), alors que la restauration de vitraux ne l'est pas (clients et fournisseurs sont à peu près raccord sur les tarifs).
          Effectivement les travaux graphiques sont salement dévalorisés.

           

          Il fût un temps où il y avait des budgets

          Il fût un temps où il n'y avait pas de graphistes et photographes à tous les coins de rue.

          La source du problème est que ce secteur est archi-ultra-saturé.
          Gagner sa vie sur un tel secteur c'est mathématiquement rare. Ceux qui s'en sortent sont de bons vendeurs/communicants (et optionnellement compétents car marché saturé = compétences peu visibles).

          Ce n'est pas parce qu'on sait dessiner (ou photographier, etc) que c'est forcément une bonne idée d'en faire son gagne pain. Ce n'est pas le prestataire qui décide si son métier fonctionne ou pas. Il y a un fort déséquilibre offres/demandes dans ce secteur, c'est plié.
          Sinon moi je sais dormir, manger, et baiser alors je vais décider d'en faire mon métier ? Je vais rapidement couiner parce que je n'arriverai pas à boucler mes fins de mois :-)

           

          le service sera assuré par des jeunes en service civique pas forcément qualifié pour répondre

          Je suis d'accord avec cet exemple, c'est une dévalorisation.
          La dépêche parle d'un truc optionnel auquel on participe volontairement, qui n'a pas (ou très peu) d'effet négatif sur les non participants ni sur le reste de la planète.
          Alors que le service public n'est ni optionnel, ni sans effets négatifs si c'est mal fait.

           

          Là, l'idée c'est de se constituer une banque de données photo pour pas très cher.

          Tant qu'il y a des gens qui acceptent librement de faire le job, c'est quoi le soucis ? Tu estimes qu'ils sont dans l'erreur, c'est ton avis, plus ou moins le mien aussi, mais ça ne nous regarde pas : c'est leur vie, c'est leur choix. Tu te vois leur dire « non tu vois, moi je connais mieux la vie que toi, tu te dévalorises » ? Ça ne résoudra pas leur problème, le mec il veut bouffer à la fin du mois et il croit que ça va étoffer son book et le rendre intéressant auprès des futurs clients (alors qu'en fait il va continuer à ramper devant eux puisque la situation sera identique du point de vue du client). Tant qu'il n'aura pas mangé des pâtes pendant 2 ans, il restera dans son délire. Ensuite il aura grandi, mais du coup il aura perdu plusieurs années de sa vie. On appelle ça l'expérience (« L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs » Oscar Wilde je crois).

          Encore une fois, s'il y avait moins de graphistes (genre 5 ou 10 fois moins, parce que là on est arrivé à un truc délirant), ce genre de truc « travaillez gratuitement » n'existerait pas.

          Exemple perso : pendant plusieurs années j'ai vendu mes services sous une forme hyper commune (résolution de problèmes informatiques). Résultat je gagnais peu.
          Maintenant je fournis les mêmes services, mais je les vends sous une autre forme (difficile à décrire en quelques mots). Résultat je gagne correctement ma vie.
          --> je suis passé d'un secteur saturé à un secteur quasi vierge.
          Qu'est ce qui m'a fait sortir de mon ancien délire ? Une remise en question qui a un jour porté ses fruits. Et le fait que mon épouse devienne handicapée (ça coûte un bras, du coup ça aurait fait 2 handicapés dans la même maison).

          • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

            Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

            Tu estimes qu'ils sont dans l'erreur, c'est ton avis, plus ou moins le mien aussi, mais ça ne nous regarde pas : c'est leur vie, c'est leur choix. Tu te vois leur dire « non tu vois, moi je connais mieux la vie que toi, tu te dévalorises » ?

            Alors j'interviens dans la conversation pour mettre mon grain de sel. Je n'estimes pas qu'ils sont dans l'erreur. Mais parce que le margé est saturé, on a des gens qui sont plus ou moins dans la merde et qui donc acceptent de travailler dans l'espoir de peut être se sortir de la merde. Le cas des gens qui font des trucs bénévolement parce qu'ils veulent contribuer au "bien général" alors que des boites aimeraient avoir le marché est un peu différent de "on va mettre en compétition des gens qui en chient et on paiera que le meilleur".

            Et donc pour en revenir à ce que je me vois dire, c'est plutôt "la société doit empêcher les structures de profiter des gens en difficulté (donc salaire minimum, congés obligatoire, le droit du travail en somme) et donc obliger à ce que les concours avec jury, prix et cession de droits d'exploitation rémunére pour tous les participants".

            • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2). Dernière modification le 08/08/19 à 23:01.

              Je n'estimes pas qu'ils sont dans l'erreur.

              VS

              la société doit empêcher les structures de profiter des gens en difficulté

              Il faut choisir :-)
              Soit ils ne sont pas dans l'erreur, donc pas besoin de les protéger.
              Soit ils se fourvoient, et des limitations sont éventuellement bienvenues.

               

              la société doit empêcher les structures de profiter des gens en difficulté

              Nous sommes globalement d'accord. Mais encore une fois, les participants à ces « concours » sont adultes, ont le droit de vote, sont considérés comme ayant toutes leurs facultés mentales. Et personne ne les force, ce sont au contraire eux qui recherchent ce genre de chose.
              Après il y a la question des limites, mais là il y en a pour 50 ans de discussion.

              Je mettrais plutôt « abuser » à la place de « profiter » (pinaillage).
              Par exemple un statisticien qui fait un travail sur les chômeurs va profiter du fait que des gens sont au chômage pour reccueillir des données. Alors qu'un site d'annonces bidon va abuser de cette situation.

              • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

                Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

                Il faut choisir :-)
                Soit ils ne sont pas dans l'erreur, donc pas besoin de les protéger.
                Soit ils se fourvoient, et des limitations sont éventuellement bienvenues.

                Non non, c'est pas contradictoire. Être prêt à faire n'importe quoi pour pouvoir survivre n'est pas une erreur, c'est un comportement normal. Et je considère comme normal que collectivement on empêche un employeur de ne pas faire un boulot de recrutement (sélectionner avant de faire bosser quelqu'un) mais de faire bosser 10 personnes pour au final n'en rémunérer qu'une seule parce que le marché de l'emploi dans ce domaine le permet.

                Et personne ne les force, ce sont au contraire eux qui recherchent ce genre de chose.
                A mon avis ils aimeraient mieux être payé pour le travail fourni ou même avoir un vrai recrutement plutôt que de fournir un projet complet sans être sur d'être payé.

                Et pour le "personne ne les force", j'en reviens à "leur situation précaire et défavorable sur le marché du travail" les force. C'est pas par bonté d'âme que mon employeur me file ce montant de salaire, c'est parce qu'il n'a pas le choix pour avoir mon profil, ben là, c'est un peu pareil, mais dans l'autre sens.

        • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 07/08/19 à 22:10.

          J'ai cliqué sur « inutile » par erreur.
          Ah non, c'est bon.

      • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Si l'office de tourisme estime que passer quelques heures à organiser un nettoyage bénévole est valable,

        Sur cet exemple précis il peut y avoir un aspect “citoyen” et exemplarité.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: CC, ok, mais travail gratuit

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          Ce qui arrange bien les gros producteur de plastiques, l’invasion du plastique c’est la faute des mauvais citoyens consommateurs qui jettent pas leurs déchets comme il faut alors que Les Bons Citoyens font ce qu’il faut chez eux, et en plus ils ramassent, exemplaire !

          https://www.zerowastefrance.org/4-nettoyer-les-plages-et-limage-des-entreprises/

          En attendant ils peuvent continuer à produire n’importe comment et à minimiser leurs frais sur la gestion des emballages. Et apparemment c’est une attitude qu’ils ont depuis les tous débuts des scandales de déchets plastiques, financer des fausses associations environnementales pour la beauté des paysages qui sont en réalité des lobbys du plastiques.

  • # cybersécurité

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    La cybersécurité est un monde parallèle, peuplé de cybermagiciens tapant avec des gants ou des moufles, dans le noir, avec un sweat‐shirt à capuche baissée jusqu’aux yeux, ayant parfois un masque de Guy Fawkes ou des lunettes de soleil, et tapant au mieux des 0 et des 1, au pire du texte vert tendance Matrix. C’est du moins l’imaginaire vendu en général par la presse, spécialisée ou non, mais aussi par les banques d’images.

    Des fois c'est pire : ils ont la tronche de Jérémie Zimmermann : https://linuxfr.org/users/m4rotte/journaux/quand-01net-nous-explique-ce-qu-est-un-hacker

    splash!

  • # Hors Québec?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 08/08/19 à 15:30.

    Je me permets juste de rebondir sur la liste des pays éligibles, dans l'article linuxfr, il est marqué Canada (hors Québec).
    Il n'en fallait pas plus pour que mon sentiment d'appartenance binational bondisse. Je suis donc allé chercher la source de cette information mais je ne l'ai pas trouvée…

    Sur le site du concours, il est marqué Canada tout court (donc incluant le Québec j'imagine?). Dans le pdf des conditions générales, je ne vois pas de mention du Canada.

    Est-ce que cette exclusion a été enlevée entre-temps ou est-ce que l'exclusion du Québec est toujours mentionnée quelque part où je ne l'aurais pas vu? Et si le Québec est toujours exclu du concours, pourquoi esti?!

    • [^] # Re: Hors Québec?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 08/08/19 à 15:54.

      J'ai traduit la liste des pays depuis le site, puis j'ai vu la liste traduite dans un des PDF en français, puis j'ai vu l'exclusion dans un autre. Je ne sais pas pourquoi mais j'espérais que quelqu'un y réponde…

      Lien Règlement (partie propre à ce concours), article 2 Admissibilité

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.