États généraux de la révolution numérique du 12 février au 20 mars 2016

14
13
fév.
2016
Communauté

Le numérique révolutionne toutes les activités humaines. « La révolution numérique » est au cœur des contradictions qui travaillent nos sociétés. Il existe une tension très forte entre les opportunités d’émancipation qu’ouvre cette révolution et les nouvelles formes d’aliénations et de dominations qui se développent dans son sillage.

Il y a encore quelques années, le logiciel libre était vu comme une alternative pour ceux n'ayant pas les moyens de payer les licences propriétaires. Faire le choix du Libre était alors une aventure risquée.

Aujourd'hui, le logiciel libre est au coeur d'une majorité d'outils et services utilisés par tous. Il est désormais évident que se donner les moyens de collaborer tout autour du monde est bien plus efficace que la compétition des quelques acteurs d'hier.

C’est tout l’objet et la raison d’être des « États généraux de la Révolution numérique : Entre émancipations et aliénations » (du 12 février au 20 mars 2016). L’Espace Niemeyer, 2 place du Colonel Fabien 75019 à Paris sera le lieu principal de rassemblement mais des initiatives ailleurs en région parisienne et en France sont prévues. Le parti communiste français est à l'initiative de ces temps forts, proposant une plateforme de collaboration à l'ensemble des acteurs des projets et associations dans la communauté du Libre.

Interviews de candidats UMP et PCF aux municipales à Paris

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
0
3
mar.
2008
Communauté
Le 18 janvier 2008, Altern, Bellinux, Copyleft Attitude, Dogmazic, FDN, FLOUZO et Parinux associations autour du logiciel libre et du numérique, ont adressé aux candidats aux élections municipales une liste de questions permettant d'analyser leur programme dans des domaines aussi variés que : la politique municipale sur l'équipement en logiciels libres ; les choix en matière de développement du réseau et de la fibre optique ; le rapport avec l'art libre ; les choix en matière d'éducation scolaire et populaire aux technologies numériques.

Divers candidats de Paris et Issy-les-Moulineaux ont déjà répondu à cet appel (Verts, PS et LCR). Voir la seconde partie de la dépêche pour les détails et les enregistrements audio et vidéo.

Mardi 4 mars de 10h30 à 12h00 aura lieu l'interview de Françoise de Panafieu (chef de file UMP sur Paris, tête de liste 17ème) entourée de Jean-Charles Bossard (6ème arrondissement) et Christophe Lekieffre (tête de liste 2ème), à La Cantine (151 rue Montmartre, 12 passage Montmartre Galerie des Panoramas, 75002 Paris).

Mercredi 5 mars à partir de 18h aura lieu à la Cantine l'interview de Jérôme Relinger (délégué TIC du PCF, 13ème) et de Emmanuelle Becker (13ème).

Le MoDEM a donné un accord de principe pour une interview.

Ces actions locales sont complémentaires de l'initiative Candidats.fr et permettent de plus la signature de pactes du Logiciel Libre (plus de 170 signataires actuellement).

Journal Election 2007 et PCF : non aux logiciels propriétaires

Posté par .
Tags :
0
17
avr.
2007
Je n'ai parcouru cet article de ZDNet.fr qu'en diagonale, mais j'y lis des déclarations de M. Jérôme Relinger, délégué national aux TIC du Parti Communiste Français.

Quelques extraits :

Q : Comment développer la filière des NTIC en France?
R : [...] La seule spécificité que nous voyons pour la filière des NTIC se situe au niveau des logiciels non propriétaires. Nous proposons la création d'un pôle de coopération du logiciel libre. [...]

Q : Un foyer français sur deux (...)

Journal C'est dans les vieux pots du PCF qu'on fait les meilleures confitures.

Posté par .
Tags :
0
13
fév.
2007
Regardez bien les deux liens suivants
http://www.dailymotion.com/visited/search/nicolas+Sarkozy/1
http://www.dailymotion.com/visited/search/olivier%2Bbesancen(...)
http://www.dailymotion.com/visited/search/marie-georges+buff(...)

Deux ténors de l'extrême gauche, avec un Olivier, il faut bien le reconnaître plus médiatique que Marie-Georges, ça se voit au nombre de commentaire.

Mais là surprise, Marie-Georges déchaîne les foules avec plus de 400 000 visionnages par vidéos, là où Olivier peine pour atteindre 5000 et Nicolas se contente de moins. incroyable !

Le PCF oserait-il anticiper le déchaînement des foules prolétariennes victorieuses marchant ensemble vers les lendemains qui chantent (...)

L'avis du PCF sur les logiciels libres (entre autres...)

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
7
août
2002
Communauté

Le site de neteconomie.com nous propose une entrevue avec Yann LePollotec, responsable du système d'information du Parti Communiste Français.


Il y livre sa vision de l'informatique et plus particulièrement du logiciel libre, du WiFi (Wireless ou Sans Fil) et des NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication).


On y apprend que selon lui: [...] « Les logiciels libres et les licences du type de Stallman (NdR : la GPL en l'occurence), par leur mode développement coopératif et non marchand remettent en cause le capitalisme »

Mais aussi que les logiciels libres contribueraient malgré eux à ébranler le capitalisme.


« On peut effectivement dire que le mouvement autour des logiciels libres en se fondant sur la liberté de circulation et le partage coopératif converge à long terme vers la visée communiste de la libre association des producteurs et de l'abolition du salariat. »


Je ne vais pas résumer ici l'article, qui à mon avis vaut le coup d'être lu.


Je ne sais pas si l'avis de Yann LePollotec est l'avis officiel du PCF.



Note du modérateur : pour mémoire, un lien sur les positions des formations politiques lors des dernières élections françaises.