• # Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

    Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

    Les sanctions de notre cher ami Trump font peur à la Chine mais aussi a l'Europe, à la Russie, au Moyen-Orient et a bien d'autres qui font tout pour sortir de leur dépendances aux USA. Cela concerne le dollard et aussi bien sûr la technologie et ses brevets. Et il est fort à parier que si RISC-V avance aussi vite c'est bien grâce aux aides des pays qui ont peur. Sinon ils lui préféreraient ARM qui est bien plus avancé et facile a faire évoluer. On ne s'attendaient pas a voir un processeur de cette puissance avant 10 ans grand minimum il y a de ça à peine 2-3 ans. Beaucoup pariaient sur le fiasco de l'Open-Hardware qui ne décollait pas vraiment depuis près de 30 ans.

    • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      plusieurs bémol :

      1)le concepteur de puces américain SiFive

      2) il sera toujours interdit au entreprise chinoises de l'utiliser, ou aux autre pays
      3)sauf si il reverse a la fondation RISC-V les modifications et dévellopement apporté
      4)les entreprises americaines ne travaillent pas pour rien, le 2) tu peux toujours réver

      • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

        Que SiFive soit américain né gène en rien la accès aux sources. Les entreprises françaises ou chinoises ne sont pas contre payer SiFive mais dans tout les cas en cas de sanctions elle partent et refont le même produit beaucoup plus facilement avec les sources. L open source apporte une garantie au client.

        • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

          Pour prendre un parallèle c est un cloud RedHat. Si ton applis tourne sur un serveur RedHat hébergé chez Google tu sais que en cas de problème tu peux le gérer en France. Inversement si c est une application Windows Serveur sur Azure tu va avoir du mal a la faire tourner sur freedos…

        • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

          avec les sources

          Sauf erreur de ma part RISC-V est copyfree donc rien ne dit que les sources de SiFive sont dispos, peux-tu confirmer que SiFive fournit au mini à ses clients les sources? Si tu ne peux pas, tu ne sais pas si ce que tu dis est vrai.

          L open source apporte une garantie au client.

          Oui, encore faut-il que ce soit open source, et je n'ai pas lu que ça l'était, juste que ça se basait sur de l'open source (RISC-V en entrée de SiFive est open source, et c'est bien, mais à confirmer que la sortie de SiFive est open source).

          • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

            Posté par  . Évalué à -1 (+0/-2).

            Mais l'idée c'est que RISC-V avance vite, même très vite, grâce aux contributions de tous, qu'ils soient américains, européens ou chinois ou même russes. Chacun verse assez peu (des projets annexes, une sous-partie… ) dans l'Open-Hardware mais cela suffit à faire en sorte que l'ensemble avance très vite.

            • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

              Merci je sais ce qu'apporte l'open source, une communauté, mais tu ne réponds pas à la question donc ne démontre pas tes dires.
              rappel : "elle partent et refont le même produit beaucoup plus facilement avec les sources." est ce que tu as dis, et c'est possible que si SiFive fournit les sources et tu n'as pas répondu à ça. Tu parles de SiFive spécifiquement, je te demande ce qui te fait dire cette phrase sur SiFive spécifiquement, pas sur RISC-V en général (c'est open source donc forcément ça marche, juste que tu ne parlais pas de RISC-V mais de SiFive)

            • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

              Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 18/09/20 à 08:48.

              C'est le jeu d'instruction qui est "open-source" (je sais pas comment dire mais je pense que "libre d'utilisation" est déjà bcp plus adapté) dans RISC-V, et en aucun cas le design du CPU. Peut-être que SiFive donne les sources (ou le fera un jour) mais ce n'est en rien une obligation.

              Tu n'as pas le droit de designer un CPU compatible x86 (sauf licence hors de prix), mais tu as le droit de designer un CPU RISC-V (sans payer de licence), c'est tout ce qu'apporte RISC-V (et c'est déjà pas mal j'en conviens).

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

              • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Je pense que c'est un peu plus compliqué que ça.

                Tu as le droit de concevoir un CPU compatible x86. Mais:
                - Tu dois faire attention à ne pas utiliser quelque chose qui serait breveté, sans autorisation appropriée. Et il faut pour cela savoir ce qui est breveté: le format d'encodage d'une instruction? L'implémentation matérielle d'une opération?
                - Tu n'as peut-être pas le droit de dire que ton CPU est compatible x86 même si en pratique, il l'est.

                L'avantage de RISC-V est principalement sur le premier point: le jeu d'instruction est constitué uniquement d'instructions qui existent déjà dans d'autres architectures depuis au moins 20 ans. Cela suffit à prouver qu'il n'y avait pas de brevets dessus, ou bien qu'ils ont déjà expiré.

                Sur le deuxième point, l'approche a l'air d'être la suivante: RISC-V est pas mal modulaire, et donc on peut facilement dire "compatible RISC-V" en implémentant seulement une partie du jeu d'instructions.

                Si on compare avec SPARC, par exemple, le jeu d'instructions est également publié en intégralité. Mais son développement n'est pas vraiment ouvert (Oracle et Fujitsu se mettent d'accord entre eux, au mieux). Et pour avoir le droit de dire qu'un CPU est compatible SPARC, il faut le faire certifier par SPARC international. La license coûte 100 dollars, ce qui semble plutôt raisonable (https://sparc.org/technical-documents/)

                Si on compare avec ARM, ils ne vendent pas que le jeu d'instructions, mais aussi l'implémentation du CPU dans différentes variantes (du tout petit Cortex-M0 jusqu'au Cortex-A72 ou je sais plus ou ils en sont maintenant). Il n'y a pas grand monde à part Apple qui conçoit ses propres CPUs compatibles avec le jeu d'instruction ARM.

    • [^] # Re: Pourquoi il profite des sanctions de Trump pour avancer très vite

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      On parle bien de ARM, le concepteur de puces anglais (pas américain) qui était jusqu'à lundi dernier la propriété du japonais softbank (pas américain non plus)? Quel est le rapport avec les USA?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.