• # Citations

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    My tests of Chrome vs. Firefox unearthed a personal data caper of absurd proportions. In a week of Web surfing on my desktop, I discovered 11,189 requests for tracker “cookies” that Chrome would have ushered right onto my computer but were automatically blocked by Firefox.

    It turns out, having the world’s biggest advertising company make the most popular Web browser was about as smart as letting kids run a candy shop.

    • [^] # Re: Citations

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 22/06/19 à 19:56.

      Ça mérite d'être répété :

      It turns out, having the world’s biggest advertising company make the most popular Web browser was about as smart as letting kids run a candy shop.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Citations

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pour les allergiques à l'angliche:

        Laisser la plus grande boîte de publicité au monde avoir le navigateur Web le plus populaire est à peu près aussi intelligent que de laisser des enfants gérer un magasin de bonbons.

  • # bloqueur de publicité....

    Posté par . Évalué à 2.

    Suis-je le seul qui me fait bloquer sur ce site même après avoir enlevé adblok sur firefox ?
    Il semblerait que les réglages par défaut de Firefox soit trop durs pour se site, il faut aussi enlever l'anti tracking de Firefox pour voir l'article.
    Je sais que le journal à besoin de vivre mais devoir trifouiller les options Firefox pour lire un article invitant à utiliser Firefox….
    On va se consoler sur le fait que c'est un très gros journal et que c'est déjà pas mal qu'ils fasse la pub de l'open source mais quand même ça me parait contre productif :'(

  • # Humour

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    I discovered 11,189 requests for tracker “cookies”

    Quand même amusant quand la première page qu'on a à la première connexion sur le site en question est :
    "You consent to the use of cookies and tracking by us and third parties to provide you with personalized ads"
    (négociable contre $30/an, au moins ils annoncent la couleur sur combien les cookies critiqués par eux valent pour eux)

    Ils semblent quand même par cette affichage sous-entendre qu’heureusement pour eux Chrome est plus utilisé que Firefox (par contre ça doit quand même les embêter qu'Apple aille en guerre contre les cookies publicitaires, les utilisateurs Apple étant plus bankable), où il y a des bon et des mauvais cookies? J'ai peut-être zappé une partie mais je ne vois pas d'analyse de ce que fait le journal lui-même avec les cookies et disant en quoi ils sont différents des "autres".

    • [^] # Re: Humour

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il le dit lui-même dans l'article :

      They’re everywhere — one study found third-party tracking cookies on 92 percent of websites. The Washington Post website has about 40 tracker cookies, average for a news site, which the company said in a statement are used to deliver better-targeted ads and track ad performance.

    • [^] # Re: Humour

      Posté par . Évalué à 6.

      ils annoncent la couleur sur combien les cookies critiqués par eux valent pour eux

      Quand même amusant la difficulté que tu sembles avoir à faire la différence entre un (ou des) individu(s) et une entité. L'auteur de l'article critique les cookies publicitaires tout en travaillant dans un groupe qui les utilise. La critique constructive d'une entité par un individu de cette entité est, pour moi, saine. C'est un peu comme quelqu'un qui serait sensible au logiciel libre mais qui utilise un OS développé par Microsoft au travail car son entreprise fonctionne comme ça. Cela n'empêche pas l'individu en question de critiquer ce choix et/ou de préférer les logiciels libres quand la possibilité lui est offerte.

      • [^] # Re: Humour

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Quand même amusant la difficulté […]

        Merci de t'inquiéter pour moi, mais je sais faire la différence entre individu et entité. Ça reste amusant de voir les deux en même temps, enfin pour moi.
        A noter que souvent je fais la différence et on m'accuse de la faire (certes, ça arrange pas les gens que je contredit à ce moment…), bref pour info on m'accuse souvent à la fois de ne ne pas faire la différence et de faire la différence, suivant ce qui "arrange".

        L'auteur de l'article critique les cookies publicitaires tout en travaillant dans un groupe qui les utilise.

        Disons qu'il aurait été joueur il aurait un peu plus (pas que une phrase pointée par antistress) analysé l'utilisation par son employeur pour critiquer autant les outils pour naviguer que les sites à naviguer, après certes pas sûr que l'article serait passé :-D, et le titre est de mon point de vue un peu facile : Chrome n'est pas l'espion, il laisse "juste" les sites (dont ceux de l'entité qui fournit le navigateur, évidement) être des espions (mais ça serait peut-être moins vendeur et trop direct sur l'employeur?).

        Quand même amusant la difficulté

        Pour moi ça reste juste amusant d'avoir des critiques "fortes" envers une entité plus ou moins liée (faut faire attention quand même, si il n'y a plus le business model de son employeur peut prendre mal, même si cet employeur fait des efforts vers le payant), et "faibles" envers son employeur, et c'était mon message peut-être trop subtil qui a fait qu'on imagine que je confond individu et entité.

        J'attends avec impatience que l'auteur (l'individu) écrive la 2ème partie de sa critique qui explique comment les sites, par exemple celui de son employeur (l'entité), utilisent les cookies pour tracer et en quoi ça vaut $30/mois quand les navigateurs ne les embêtent pas.

        • [^] # Re: Humour

          Posté par . Évalué à 2.

          Je trouve ce message beaucoup plus pertinent que le premier message parce que je le perçois comme plus nuancé, la critique m'apparait moins "fermée". Je n'avais sans doute pas compris le fond de ton premier message non plus. En tout cas, je n'avais pas compris :

          ça reste juste amusant d'avoir des critiques "fortes" envers une entité plus ou moins liée (…), et "faibles" envers son employeur

          Autre chose que je n'avais pas remarqué, c'est le prix de l'abonnement, quand j'arrive sur la page, on me propose une offre à $60/an avec publicités ou $90/an sans publicité. Est-ce que cette disparité dans les offres est réelle ?

          • [^] # Re: Humour

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            je le perçois comme plus nuancé

            C'est malin, tu me fais regretter ma réaction qui me parait du coup trop acerbe (pour ma défense, tu avais un peu commencé ;-) ).

            on me propose une offre à $60/an avec publicités ou $90/an sans publicité.

            D'où les $30/an dont je parlais ;-)

            Est-ce que cette disparité dans les offres est réelle ?

            Pas sûr de comprendre la question.
            Tu demandes si un lecteur "vaut" $30/an de pub? Difficile à dire, les offres claires échangeant cookies contre $ sont assez rares, et le temps qu'on passe sur chaque site tout comme les données qu'on file varie.
            On avait parlé de $11/mois quand Facebook pensait à une offre sans pub (est-elle toujours dans l'idée? Plus entendu parlé depuis un moment), mais Facebook a des données personnalisées très précises (trop facile de savoir quand tu vas avoir un enfant etc), Youtube mélange sans pub + contenu à 12 €/mois, la je n'arrive plus à trouver mais de tête pour des plus petits sites j'avais lu $10-20/an/personne.

            Pour le Washington Post, mon humour moyen mis à part je trouve que l'offre est pertinente et honnête : $90/an pour être informé avec des contenus inédits, et pour les radins -$30/an en échange de pub, je trouve que c'est honnête.
            En France, ça commence à être compris, de souvenir les grands journaux se croyaient valoir 200 on 300 €/an chacun (tranquillou…), maintenant des journaux comme Le Monde, Parisien ou Figaro (oui j'essaye de ne pas liste qu'un courant de pensée) ont compris qu'il fallait descendre le prix et offre du contenu inédit pour moins de 100 €/an (bon, il reste Liberation comme contre-exemple, eux disent que la pub + effacement de cookies ou navigation privée vaut 100 €/an, la je suis plus médisant car j'estime qu'ils essayent de profiter du référencement pour leur contenu tout en faisant des barrière artificielles pour des contorsions juste un peu chiantes).

    • [^] # Re: Humour

      Posté par . Évalué à -1.

      Je ne comprends pas la logique de ce commentaire.

      L'article en question ne dit pas "ce n'est pas normal que les assurances autos font en sorte de gagner de l'argent", juste "cette entreprise est à la fois une des principales entreprises d'assurance auto et un des principaux vendeurs de voitures, et il s'avère que leurs voitures sont spécialement conçues pour ne pas avoir quelques protections qui empêcheront de voir le contrat d'assurance annulé en cas d'accident".

      C'est le principe du marché libre et non faussé: il y a une balance de pouvoir entre l'offre et la demande: l'offre va essayer de prendre le plus d'argent, mais la demande de donner le moins d'argent. Nulle part l'article dit que l'"offre" est méchant, ou ne doit pas exister, ou doit donner tout son argent à la demande sans chercher elle-même à faire de l'argent. Juste que pour que le marché soit sain, les utilisateurs doivent être au courant de ce qui se passe pour choisir ce qui leur convient le mieux. Et mettre au courant les utilisateurs sur ce genre d'éléments est exactement ce que fait cet article.

      Bref, je ne vois pas de contradiction: contrairement à ce qui est dit, la question n'est pas "les cookies sont mauvais", la question est "les diffuseurs veulent des cookies, les utilisateurs ont tout intérêt à ne pas avoir de cookies, le marché va donc s'équilibrer (ce qui n'arrive que si l'utilisateur est informé, d'où cet article), et un diffuseur qui essaie de mettre des cookies n'est pas plus 'mauvais' qu'un utilisateur qui essaie de les éviter."

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.