Journal Cherche stagiaires pour faire du python, qt et C++

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
12
jan.
2005
Je cherches des stagiaires geek pour quelques mois ou plus.

C'est pour faire du Qt, python et C++ pour des cartes a puces sans-contact (sujet plutot sympa). On est une startup, ambiance jeune et detendue, pas de prise de tete. Les locaux sont a cote de Denfert-Rocherau, a Paris.

Niveau experience, je prends des gens qui savent programmer, le diplome et les etudes etant pour moi des considerations subjectives. Bienvenu aux autodidactes s'il y en a.

Bon, le seul point negatif, c'est que c'est pour bosser sous windows (une bonne partie du temps) et que c'est sur des logiciesl proprio. Bienvenu dans le monde reel.

En dehors de ca, on est pro-libre a fond, on utilise un max d'outils libres (cygwin, python, qt, cppunit, roundup, thunderbird, enigmail, etc etc).

Le fait que ce soit une petite boite garantit une experience interessante. Vous ne serez pas laisses dans votre coin avec un cahier des charges et validation un mois avant la fin du stage. Je fais un suvi precis, des audits sur la qualite de code que vous produisez et je vous apprend a produire du code en mode "enterprise ready", c'est a dire un peu plus haut niveau que la majorite des projets open source ou de pas mal de produits commerciaux.

Je demande beaucoup d'autonomie et d'adaptation parce que vous allez bosser sur des sujets divers et critiques pour la boite et qu'il faudra vraiment etre en phase avec les besoins reels et les moyens qu'on a.

Tous les stagaires que j'ai eu jusqu'a present en sont ressortis enchantes et moi aussi. Vous pouvez me contacter via linuxfr. Ma page web est down (http://phil.freehackers.org(...)) mais vous pourrez voir que je ne suis pas un debutant du logiciel libre
  • # Ca paye bien?

    Posté par . Évalué à 1.

    Sinon ta page ne marche pas chez moi, tu t'es fait slashdoter?
  • # mode réel ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Bon, le seul point negatif, c'est que c'est pour bosser sous windows (une bonne partie du temps) et que c'est sur des logiciels proprio. Bienvenu dans le monde reel.

    tu cherches à troller en disant que seuls les logiciels proprio et windows constituent le monde réel ?

    parce que perso, je bosse dans une SSLL, on utilise du libre, linux et je me sens assez membre du monde réel. Le discours " le libre c'est bien pour jouer mais ici, nous on bosse " me fait un rien tiquer ...


    PS: en, même temps, l'intérêt des logiciels proprio, c'est qu'il t'apprennent l'orthographe.
    • [^] # Re: mode réel ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je pense qu'il a voulu dire qu'etant une petite boite, il doit s'adapter au clients et non l'inverse, si le client veux du windows il fait du windows. C'est pour ca qu'il a choisi QT, comme ca il peux donner au client ce qu'il recherche sans lui forcer la main a changer tout le reste de son parc.

      PS: Y'en a marre des correcteurs d'ortographe.....
      • [^] # Re: mode réel ?

        Posté par . Évalué à 1.

        PSS: J'ai fais plein de fotes et j'ai meme pas mis les accents, c'est juste que j'ai un clavier anglais, donc tu peux me corriger si tu veux.
      • [^] # Re: mode réel ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Bon, le seul point negatif, c'est que c'est pour bosser sous windows (une bonne partie du temps) et que c'est sur des logiciesl proprio. Bienvenu dans le monde reel.

        Au premier abord on pourrait croire qu'il voulait dire : "j'aime le logiciel libre, mais faut se mettre à l'évidence, c'est pas fait pour le monde réel."

        En dehors de ca, on est pro-libre a fond, on utilise un max d'outils libres (cygwin, python, qt, cppunit, roundup, thunderbird, enigmail, etc etc).

        Ensuite, on peut croire qu'il dit : "mais c'est pas pour ça qu'on est pas pro-libre, au contraire on utilise des logiciels libres"

        Au final, moi, je comprends ça : "on aime le logiciel libre car c'est gratuit, mais bon les gars faut être sérieux quelque fois, on ne fait pas du logiciel libre car c'est pas adapté pour le business."


        Soit c'est ce qu'il pense et ça me gêne
        Soit ce n'est pas ce qu'il pense, dans ce cas je lui dirais de faire attention à comment il dit les choses pour ne pas qu'elles soient interprétées faussement.

        Voila mon impression

        PS: t'es sur qu'il y a un correcteur orthographique ? car je n'ai pas de rouge!
        • [^] # Re: mode réel ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Pour ce qui est du <<monde reel>>, je suis heureux de savoir qu'il bascule lentement sous linux. Ce que je voulais dire, c'est que entre le monde du logiciel libre tel qu'on le vit ou tout le monde est convaincu des qualites de linux et le monde en entreprise ou windows regne en empereur cosmique, il y a vraiment un ecart enorme.

          Disons que je suis pris entre deux feux. J'aime beaucoup le libre mais d'une part, c'est tres difficile de le developper en tant que modele economique [1] (a titre de statistiques, le nombre de societes vivant du libre et celles vivant du proprietaires sont sans rapports), d'autre part, j'ai des contraintes clients et produit qui font que je dois etre sous windows. Il existe tres peu de compilateurs pour cartes a puces sous windows, et aucun qui nous convinennent par exemple.

          De meme que pour distribuer un produit grand public, s'il ne fait que du linux, ca risque pas de marcher.

          Donc le libre pour InSeal, c'est une plateforme technologique gratuite et surtout, une plateforme technologique que je maitrise. Si on peut, on contribuera en retour mais ce ne sera pas tout de suite. J'ai quelques idees pour une contribution sympatique. En attendant, j'ai achete une licence PyQt a TheKompany pour faire des outils close source sous windows en python et Qt.


          [1]: c'est pas le meilleur moment pour rentrer dans une polemique. C'est ma 2e boite que je cree et il n'y a pas moyen de gagner de l'argent en rendant libre le fruit de notre travail. Si vous pensez que j'ai tort, je vous invite a creer une boite concurrente faisant la meme chose en libre. Je serai ravi d'avoir tort mais je ne vais pas engager 4 ans de salaires sur votre bonne foi.
          • [^] # Re: mode réel ?

            Posté par . Évalué à -2.

            > Si on peut, on contribuera en retour mais ce ne sera pas tout de suite

            Ben si, tu peux tout de suite.

            Si tu utilises la plateforme tous les jours, tu as forcément vu des choses qui pourraitent être améliorées, un bug, ou une doc qui faisait défaut. Une entreprise qui a des compétences informatique peut toujours faire quelquechose, si elle veut. Une entreprise sans compétences peut toujours reverser ne serait-ce que 10% de l'économie réalisée.

            Bref, pour pas contribuer il faut vraiement le vouloir.
            • [^] # Re: mode réel ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Ben oui, je fais des reports de bugs.
              Ensuite, j'essaye de manger.
              Apres, je ferai du logiciel libre de facon professionelle.

              Pour l'instant, InSeal n'en est pas au stade ou elle me permet de manger donc le logiciel libre attendra un peu.
  • # Localisation !

    Posté par . Évalué à -4.

    Vu que tu n'a pas dit ou c'étais j'imagine que c 'est sur Paris ;)

    Sinon, moi je cherche un stage une Nantes (Maistrise Miage), je suis geek sur les bord, mais seulement sur le bord, et motivé genre qui se laisse exploiter par excès d'enthousiasme - et par perferctionnisme.
    Je cherche un vaccin, peut être que c'est vous !
    • [^] # Re: Localisation !

      Posté par . Évalué à 3.

      Denfert-Rochereau, c'est Paris 14ème, dans le Sud de Paris. Pas loin de Montparnasse si ça peut aider. Y'a pire comme quartier :)
      • [^] # Re: Localisation !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Les locaux sont a cote de Denfert-Rocherau, a Paris.

        C'est même préciser dans le journal...
        • [^] # Re: Localisation !

          Posté par . Évalué à -1.

          Les locaux sont a cote de Denfert-Rocherau, a Paris.

          C'est même préciser dans le journal...


          Oups,

          Aller ! Auto-flagélation, inutilisez-moi !
      • [^] # Re: Localisation !

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est même là que se trouve l'entrée des catacombes officielles. D'ailleurs il parait que c'est très pratique pour se débarasser des squelettes des stagiaires morts d'épuisement.
        • [^] # Re: Localisation !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, c'est la premiere tache qui est confiee aux nouveaux stagiaires qui arrivent: tu vois, celui-la, il a voulu faire moins de 12h par jour.
  • # Bienvenue dans un monde de merde

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je cherches des stagiaires geek pour quelques mois ou plus.

    C'est pour faire du Qt, python et C++ pour des cartes a puces sans-contact (sujet plutot sympa). On est une startup, ambiance jeune et detendue, pas de prise de tete. Les locaux sont a cote de Denfert-Rocherau, a Paris.


    C'est quoi le but de cette annonce ? C'est de trouver des gusgus^H^H^H^H^Hens qui pourront travailler gratos ?
    • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

      Posté par . Évalué à 7.

      "c'est a dire un peu plus haut niveau que la majorite des projets open source ou de pas mal de produits commerciaux."

      Genre les projets Open source sont codé comme des pieds, et je suis le meilleur .... (ça va les chevilles ?)
      • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En voila une superbe signature (ou en fortune) ...
        J'ajouterai juste

        "pas mal de produits commerciaux développés par des stagiaires"
      • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

        Posté par . Évalué à 6.

        Genre les projets Open source sont codé comme des pieds, et je suis le meilleur .... (ça va les chevilles ?)

        Non, il relate tout simplement la verite. La grande majorite des projets open source sont codes par des gens qui sont pour la plupart etudiants en informatique, et qui pour la plupart ont encore beaucoup a apprendre niveau design/programmation/...

        Ca ne veut pas dire que c'est le cas de tous les softs, et ca veut pas dire que tous les etudiants sont incapables d'ecrire du code de qualite, mais tu remarqueras que les softs les plus renommes du libre sont ceux ou tu as des gars experimentes travaillant dessus, et tu remarqueras aussi qu'ils ne representent qu'une petite partie des logiciels open source.
        • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          La grande majorite des projets open source sont codes par des gens qui sont pour la plupart etudiants en informatique, et qui pour la plupart ont encore beaucoup a apprendre niveau design/programmation/...

          <Appel au troll>
          C'est sûr que la majorité des projects closed sources (commerciaux, shareware, freeware, ...) sont codés par des experts en informatique, et dont très peu on quelque chose à apprendre en terme de programmation.
          </Appel au troll>

          J'aimerai savoir comment TU (toi, en temps que pasBill pasGates ) peux savoir comment sont codés les applications non-libres ? Je parle d'applications d'envergures (Windows, Office, Catia, les softs de pilotages de centrales nucléaire, etc...) jusqu'au plus obscure freeware que tu vas récupérer sur www.telecharger.com ?

          J'admets que pour Windows, Office, IE (nan, pas IE, tu as dit toi même que les gars qui programmaient IE étaient une bande à part), tu sois un peu au courant des méthodes de programmations utilisées. Mais hors de ce cadre là, comment peux tu savoir que les autres softs sont bien programmés ? Tu es allés voir ? Tu as un accès sur toutes les sources des applis closed-sources de la terre ? Impressionnant ce gars...

          <Humour>
          Ah, mais j'y suis : MS à mis des backdoor dans ses OS/Visual studio/whatever, histoire que les developpeurs de MS puissent aller voir comment sont écris les applications closed sources ?
          <Humour>

          Ton sous-entendu ( (applications open-source = codées avec les pieds) != (applications closed source = bien codée)) est assez navrant...

          Il n'y a personne qui a sous la main "windows-2k-source-code.zip", histoire de voir comment MS écrit son code source ? :)
          • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

            Posté par . Évalué à 9.

            J'aimerai savoir comment TU (toi, en temps que pasBill pasGates ) peux savoir comment sont codés les applications non-libres ? Je parle d'applications d'envergures (Windows, Office, Catia, les softs de pilotages de centrales nucléaire, etc...) jusqu'au plus obscure freeware que tu vas récupérer sur www.telecharger.com ?

            J'ai jamais dit que tous les softs non-libres etaient bien codes, j'ai dit que bcp de softs open source etaient mal codes, ca n'empeche pas bcp de softs proprio d'etre mal codes aussi.

            Ton sous-entendu ( (applications open-source = codées avec les pieds) != (applications closed source = bien codée)) est assez navrant...

            Il n'y a aucun sous-entendu, simplement ici vous avez cette mauvaise habitude de prendre toute critique de LL/Open Source comme etant une propagande pro-proprietaire. J'ai jamais dit que les softs proprio etaient tous super bien codes.

            On va etre clair :
            - Un soft pondu par un etudiant, que le soft soit proprio ou libre, il a de grandes chances d'avoir des problemes de design et de qualite de code
            - Un soft pondu par un mauvais programmeur, que le soft soit proprio ou libre, il a de grandes chances d'avoir des problemes de design et de qualite de code

            Maintenant, tu regardes les projets open source, bcp d'entre eux sont ecrit par des etudiants, c'est un fait. Si le kernel Linux a un meilleur design/code que 95% des projets sur SourceForge c'est pas par hasard.
        • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

          Posté par . Évalué à 0.

          Non, il relate tout simplement la verite. La grande majorite des projets open source sont codes par des gens qui sont pour la plupart etudiants en informatique, et qui pour la plupart ont encore beaucoup a apprendre niveau design/programmation/...


          Tu n'en sais _rien du tout_ Tu supputes et imagines ce qui te plait sans aucun argument appuyant tes supputations.

          Encore des accusations sans fondement et des supputations, c'est une habitude chez toi dis donc.
          • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

            Posté par . Évalué à 2.

            Bien essaye mais encore une fois tu es a cote de la plaque (une autre de tes habitudes on dirait)

            http://www.infonomics.nl/FLOSS/report/Final4.htm(...)

            Ou l'on peut voir que :
            - La grande majorite des contributeurs sont jeunes (20-29 ans)
            - 70% des gens gagnent moins de 3000 euros par mois, ce qui signifie qu'ils sont soit sans emploi, soit etudiants avec un job sur le cote, soit viennent d'entrer dans le marche du travail (la plupart des developeurs de ce sondage sont dans des pays "riches", ce sont pas des dev. indiens experimentes payes au lance pierre)
            • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

              Posté par . Évalué à -1.

              [...]tu es a cote de la plaque (une autre de tes habitudes on dirait)

              J'ai constaté qu'il était dans tes habitudes de te montrer agressif et désagréable.


              Le commentaire précédent:
              Non, il relate tout simplement la verite. La grande majorite des projets open source sont codes par des gens qui sont pour la plupart etudiants en informatique, et qui pour la plupart ont encore beaucoup a apprendre niveau design/programmation/...

              Et maintenant:
              70% des gens gagnent moins de 3000 euros par mois, ce qui signifie qu'ils sont soit sans emploi, soit etudiants avec un job sur le cote, soit viennent d'entrer dans le marche du travail (la plupart des developeurs de ce sondage sont dans des pays "riches", ce sont pas des dev. indiens experimentes payes au lance pierre)

              Il y a une différence, une grosse différence. Tu viens de rajouter "qui viennent d'entrer dans le marché du travail" et "qui sont sans emploi".
              Ca c'est encore une de tes habitudes que j'ai constaté. Le changement subtil de propos d'un post à l'autre.

              En plus tu nous gratifie d'une autre supputation sans fondements.
              Selon toi, à partir de quel salaire et/ou quel âge peut on juger qu'un dév ne rentre pas dans les catégories que tu cites ? pour quelles raisons ?

              Malgré tout, je te remercie pour ce site, je ne sais à quel point il est fiable, mais il est trés intéressant.
              Je conseille a qui que ce soit d'intéressé par le marché du travail dans le développement de logiciels libres d'aller le consulter.
              • [^] # Re: Bienvenue dans un monde merde

                Posté par . Évalué à 2.

                PS: Sur le site que tu cites, http://www.infonomics.nl/FLOSS/report/Final4.htm(...) , qui date de 2002, c'est à noter, on peut y voir que les étudiants représentent 15% de développeurs OS/FS.

                PSPS: Mes constatations n'engagent que moi. Libre à chacun de faire ses propres constatations
                • [^] # Re: Bienvenue dans un monde merde

                  Posté par . Évalué à -1.

                  83% of all developers in the sample are employed in the IT sector or deal with similar tasks at universities (figure 6).

                  Ca ne veut pas forcement dire qu'ils travaillent a plein temps tu remarqueras. Aux USA par exemple il est extremement rare de rencontrer un etudiant qui ne travaille pas sur le cote.

                  Quand tu regardes le graphe, tu te rends compte que ~70% des gens ont repondu que leur job etait soit programmeur/executive/... (je compte pas les gars d'Uni la dedans donc), hors 50% des gens du sondage gagne moins de 2000 euros/mois, ca veut dire qu'il y a au moins 20% de ces gens qui sont soit :
                  - exploites
                  - travaillent a temps partiel seulement ce qui expliquerait le faible salaire

                  Perso j'ai derive de cela que ces "temps partiel" etaient des etudiants, je me suis peut-etre trompe qui sait, mais au vu de gens ayant de l'activite sur les ML libres il me semble que je suis plutot dans le vrai.
            • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

              Posté par . Évalué à 7.

              Désolé, je veux pas vous déranger dans votre troll, mais y'a juste un truc qui me dérange énormément dans ce qui vient d'être dit:

              70% des gens gagnent moins de 3000 euros par mois, ce qui signifie qu'ils sont soit sans emploi, soit etudiants avec un job sur le cote, soit viennent d'entrer dans le marche du travail (la plupart des developeurs de ce sondage sont dans des pays "riches", ce sont pas des dev. indiens experimentes payes au lance pierre)


              Excuses-moi, mais tu vis dans quel monde ? Aux dernières nouvelles, le SMIC en France est autour de 1000 euros, je ne connait pas de bourse de thèse qui soient beaucoup supérieures à 1500... et les thèses correspondent a priori aux étudiants les mieux payés, étant donné qu'avant c'est zéro. Pour les "etudiants avec un job sur le cote" c'est plutôt des MacJob, et donc plutôt proche su SMIC.

              Le fait que 30% gagnent plus de 3000 euros me semble au contraire être le signe d'une classe particulièrement aisée... Entrer sur le marché de l'emploi avec 3000 euros ? Arf !


              Juste mes 0.2 euros, vous pouvez reprendre votre troll.
              • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                Posté par . Évalué à -1.

                Pour moi un thesard qui fait son doctorat, c'est encore un etudiant. Quand je parles de "non-etudiant", je parles de gens qui travaillent a plein temps dans une entreprise a faire du code/design, ce qui n'est pas le cas d'un thesard qui fait normalement surtout du theorique, donne des cours...(et pas mal de glandage du moins en Suisse mais la je m'egare...).

                Pour la France oui 3000 euros c'est un chiffre un peu plus eleve que le salaire de debut d'un developeur, mais c'est pas la meme chose aux USA et en Allemagne par exemple qui sont aussi comptabilises dans cette etude.

                Les chiffres sont donnes en euros ou dollars

                Par exemple chez MS, un type sorti d'universite qui entre comme developpeur, il va gagner au minimum 4500$ +actions+assurance+... par mois, et MS n'est pas la boite qui paie le plus(pas celle qui paie le moins non plus on est d'accord).

                En Suisse, avant de partir chez MS j'ai refuse un job qui payait plus que ca.

                Le cas de la France est different car le cout de la vie est plus bas.
                • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                  Posté par . Évalué à 4.

                  C'est vrai que doctorant ce n'est pas un vrai travail ...

                  Tes propos son affligeants et je t'invite à venir bosser dans le monde de la recherche pour que tu te rendes comptes des préjugés stupides que tu balances. Tu verras si on glande et tu verras aussi à quel point le rapport horaires/salaire est bien faible. Donner des cours doit aussi te sembler bien naturel. Bref tu es répugnant.
                  • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                    Posté par . Évalué à 1.

                    C'est dingue comme on prend toujours de maniere negative mes propos.

                    Pour moi la recherche ce n'est pas un travail au sens ou ce que tu fais n'a rien a voir avec ce que fait une secretaire, un macon, un informaticien, ... C'est en cela que je dis que ce n'est pas un travail, tu ne produis pas de biens a proprement parler, tu produis de la connaissance. J'ai jamais dit que la recherche etait inutile.

                    Quand au cote glandage, j'ai bien precise en Suisse car c'est ce que j'ai vu chez les doctorants en info de mon uni, si je pensais que c'etait le cas partout j'aurais pas precise la Suisse.
                    • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Alors ça c'est effectivement une idée malheureusement extrêmement répandu dans le privé... Et c'est assez terrifiant. En ce moment, si on se pointe avec une thèse en poche dans le privé, les 3-4ans de thèse ne seront PAS considérés comme une expérience professionnelle. Et pourtant les recherches de labo (publics!) sont la plupart du temps financés par des boites privées, très souvent sur des sujets appliqués... Mais non, bien sur, il est bien connu qu'un thésard ne travaille pas...


                      Note: je parle ici de mon domaine (la chimie) mais il y a des chances que c'est comparable ailleurs.
                      • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Je vais parler de l'informatique car c'est ce que je connais.

                        Ce qui est fait a l'uni de Geneve par les thesards c'est de la recherche, ils vont decouvrire de nouvelles choses dans le domaine en informatique, si ca se trouve avec des fonds venant du prive, mais je comprends tout a fait que cela ne soit pas vu comme une experience professionelle car les methodes de travail, les delais, definition de projets, ... ne sont pas du tout fait de la meme maniere et avec les memes objectifs que dans le prive. Bref, qq'un qui sort avec une these de l'uni de Geneve, il peut faire de la recherche, mais il ne sera pas plus experimente qu'un diplomant niveau efficacite de travail dans une entreprise privee.

                        C'est pour ca que dans ce cas, il est tout a fait normal de ne pas considerer cela comme une experience professionelle, ca pourrait l'etre si tu vas chercher un job dans un labo de recherche, mais pas si tu vas bosser en tant qu'ingenieur informatique dans une societe privee.
            • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

              Posté par . Évalué à 7.

              70% des gens gagnent moins de 3000 euros par mois

              3000 ¤ par mois, ça fait environ 240 KF par an (oui, j'ai du mal avec les euros). Ça fait peut-être longtemps que tu n'as pas mis les pieds dans un pays « pauvre » comme la France, mais ici, même en « brut », c'est un salaire plus qu'honorable pour un informaticien. Et je ne parle même pas des autres pays « pauvres » de la vieille Europe...

              la plupart des developeurs de ce sondage sont dans des pays "riches", ce sont pas des dev. indiens experimentes payes au lance pierre

              71% des personnes sondées résident en Europe.

              70% des gens [..] sont soit sans emploi, soit etudiants avec un job sur le cote, soit viennent d'entrer dans le marche du travail

              Sachant que la même page indique 17% d'étudiants, 2% de sans emploi et 80% de salariés, je trouve que tu interprètes les chiffres d'une façon étonnante.
              • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                Posté par . Évalué à 2.

                Ça fait peut-être longtemps que tu n'as pas mis les pieds dans un pays « pauvre » comme la France, mais ici, même en « brut », c'est un salaire plus qu'honorable pour un informaticien

                C'est pas question d'etre un pays pauvre(quand le pays est _vraiment_ pauvre oui, c'est pas le cas de la France), un informaticien avec 3-4 ans d'experience en France se trouvera tres pres voire plus haut que ca.
                En Allemagne, en Suisse et en Grande-Bretagne tu commences tout de suite a 3000 euros ou plus, aux USA aussi.

                Sachant que la même page indique 17% d'étudiants, 2% de sans emploi et 80% de salariés, je trouve que tu interprètes les chiffres d'une façon étonnante.

                cf. mon post plus haut qui explique le raisonnement.
                • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu parles de brut ou de net ? C'est pas clair, parce que tu peux difficilement comparer.
                  En Allemagne, un développeur célibataire débutant typique va se voir retrancher preque 45% de son salaire brut, genre 3000¤ brut donne pas plus que 1700-1800 ¤ net. Il peut avoir plus en net s'il prend une assurance maladie privée plutôt que publique, mais c'est à double tranchant. Et quand tu as une augmentation de 100¤, en net, reste plus grand chose, genre 30¤.

                  Et il y a le niveau de vie qui joue : beaucoup de biens courants sont plus chers qu'en France. Et le salaire dépend aussi de quelles études tu as faites.

                  Bref, compare ce qui est comparable. Si tu gagnes plus de 4500$, tant mieux pour toi. Nous on est pauvres, mais ca ne nous empêche pas d'être heureux !
        • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

          Posté par . Évalué à 2.

          Salut,

          J'ai codé un module pour le noyau etant etudiant (tda9875) ca veut dire que le noyau n'est pas un des "softs les plus renommes du libre"

          tu as des gars experimentes travaillant dessus, et tu remarqueras aussi qu'ils ne representent qu'une petite partie des logiciels open source.

          Et les logiciels des grosses boites proprios aussi ne reprentent qu'une petite partie des tous les sharwares / freewares qui existent ....

          Je vois pas le rapport ...
        • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

          Posté par . Évalué à 3.


          Non, il relate tout simplement la verite. La grande majorite des projets open source sont codes par des gens qui sont pour la plupart etudiants en informatique, et qui pour la plupart ont encore beaucoup a apprendre niveau design/programmation/...


          Il y a eu une étude, il y a 2-3 ans, le profil du développeur OpenSource est en général, qq'un de 30-35 ans avec diplôme + 10 ans d'expérience en moyenne, qui trouve dans l'OpenSource le fun qu'ils n'ont plus avec le closed source....

          Je regrette de ne plus avoir le lien sous la main, mais si qq'un pouvait... J'ai lu pas mal de code OpenSource, je trouve que le code était en général de qualité. Contrairement aux produits (développé par des SSII) sur lesquels j'ai du travaillé...

          Merci de ne pas faire des généralités basé sur aucune preuve, pour le FUD faut aller sur http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39196890,00.(...) (" Maintenant, nous devons faire en sorte qu'IE reste le meilleur."), cela vaut pour moins aussi, même si j'avais le lien, rien ne prouve que l'étude est sérieuse...

          Tiens parlant de MS et de sa super technologie un petit test très marrant.... Et que je trouve révélateur.

          1. go to http://mappoint.msn.com/DirectionsFind.aspx(...)

          2. start address: country Norway / city: haugesund

          3. destination address: country Norway / city: trondheim

          4. press get directions

          5. Enjoy Microsoft technology :-)
      • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour etre tres precis, le code produit a InSeal doit respecter:
        - tests unitaires de tout, en meme temps que le developpement
        - tests fonctionnels de tout, afin de ne pas avoir de non-regression
        - automatisation au maximum, afin de ne pas perdre de temps. Ca inclute l'automatisation de l'execution des tests
        - pas de repetiition dans la code: on ne code une chose qu'une seule fois de facon a pouvoir la modifier facilement
        - le code doit etre lisible et maintenable car il sera lu et maintenu par qq'un d'autre que celui qui l'a ecrit.

        Je regrette que tres peu de projets open source utilisent ces principes, notamment les tests unitaires. KDE vient tout juste d'introduire des tests unitaires pour khtml .

        Les tests unitaires sont pour moi une garantie d'un developpement ou on ne recule jamais. Toutes les regressions sont capturees, donc on peut peter l'architecture interne dans tous les sens pour faire avancer le projet, ca n'impacte pas le resultat final.

        Au contraire, les regressions sont le lot quotidien des differents projets o pen source. Heureusement, grace a CVS et au large panel d'utilisateurs, celles-ci sont corrigees avant les versions finales. Mais ca me gene quand meme que ce soient les utilisateurs qui doivent reporter les non-regressions alors que des tests unitaires feraient un meilleur travail.

        Cote automatisation, il y a encore des tous petits progres a faire meme si globalement, les projets open source sont largement en avance sur les projets proprietaires dans ce domaines.
    • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

      Posté par . Évalué à 4.

      Bienvenu dans le monde reel.
      En tant que stagiaire surpayé, je pense aussi que c'est un peu exagéré. A moins qu'il y ait des avantages en nature (genre indémnités de logement ou de repas, secrétaire...). Parce que bon, à Paris, ça paye pas le logement. Faut vivre chez papa-maman ne serait-ce que pour... vivre.
    • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En une phrase, c'est pour permettre a des gens qui cherchent un stage de developpement et qui aiment bien linux d'en trouver un qui, a defaut d'etre sous linux, reste dans un esprit sympatique.

      C'est toujours mieux qu'un stage chez Cap Gemini ou tu bosseras sur un sujet ininteressant encadre par un lobotomise de chez Microsoft.

      Et non, les gugusses ne bossent pas gratuitement, ils sont remuneres.
      • [^] # Re: Bienvenue dans un monde de merde

        Posté par . Évalué à -1.

        ui aiment bien linux d'en trouver un qui, a defaut d'etre sous linux, reste dans un esprit sympatique

        ok GNU/Linux c'est sympathique, mais je trouve ca un peu leger comme rapport
  • # QT sous windows

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour développer avec QT sous windows, tu n'es pas censé payer une license de développement ?
    • [^] # Re: QT sous windows

      Posté par . Évalué à 1.

      deja qu'il utilise des stagiaires .....

      bon ----> []
      • [^] # Re: QT sous windows

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Nous avons des licences PyQt achetees a TheKompany qui nous permettent de faire des produits linux + windows + macos + qt embedded pour que dalle.

        Si un jour vous chercher un moyen de faire du proprio avec Qt pour pas cher, je recommande vraiment cette solution.

        prix d'une licence Qt : 1500 $ version de base, par plateforme.
        prix de la licence the kompany pour PyQt : 400 $ pour 3 plateformes !

        Pour une petite boite, le choix est vite fait.
        • [^] # Re: QT sous windows

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui enfin meme pour une petite boite, Qt a 1500 euros c'est limite que dalle, surtout vu le temps en dev que l'on y gagne
  • # Startup "jeune et sympa"

    Posté par . Évalué à 7.

    hum.... pour avoir testé ...
    Les startup's (généralement, je suppose qu'il doit y avoir des exeptions) c'est djeun's sur le fait qu'on est capable de bosser 48h d'affilé sans compensation. C'est souvent synonyme d'horaires sympa (tu commences a 11h le matin et tu fini a 1h le matin suivant, soit en général plus de 12h de taf par jour)

    Bref l'eclate totale. C'est sur qu'on doit pouvoir venir en tong, avec des lunettes de soleil rose, mais pour le reste c'est plutot presse citron a débutant.

    enfin ce que mon humble avis
    • [^] # Re: Startup "jeune et sympa"

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      T'as le droit d'avoir des a priori.

      D'une part, il y a des gens qui s'eclatent bien plus en faisant 12h par jour mais de 11h a 1h du mat que 8h par jour, de 9h a 18h.

      D'autre part, startup n'est pas synonyme d'esclavagisme, en tout cas pas chez nous. Les gens ont des horaires tout a fait normaux.
      • [^] # Re: Startup "jeune et sympa"

        Posté par . Évalué à -1.

        c'est sur que les stagiaires et tous les autres précaires s'éclatent toujours à faire 12h de travail sans aucune garantie de stabilité d'emploi et avec des rémunérations misérables
  • # Quelques questions ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Il y a une question qui me trotte dans la tête depuis hier ...

    Quand je lis ton journal, j'ai l'impression que les stagiaires devront faire du boulot (je te cite) "critique pour la boite". D'ailleurs, au vu du texte ce que tu cherches ressemble plus à un employé qu'un stagiaire.

    Je ne sais pas comment ça se passe en France, mais en Belgique normalement un stage sert à se familiariser avec un travail dans un domaine particulier. En gros le deal c'est ça : "Tu me prends comme stagiaire, je travaille pour toi pendant X temps et toi en échange tu me formes et me montre comment se passe le travail 'en vrai'".

    Pourrais-tu juste éclaircir ce point :

    Recherches-tu des gens expérimentés ou des débutants (dans le sens nouveaux sur le marché du travail) ?

    Si tu recherches des gens expérimentés :
    - Pourquoi vouloir les engager comme stagiaires et pas comme employés ?
    - Combien le stage est-il payé ? Quelles sont les possibilités d'engagement après ?

    Si tu recherches des débutants, ok je n'ai rien à redire.

    Je te demande tout ça car j'ai l'impression que bcp de gens considère les stages comme un moyen pas cher d'avoir des gens, et qui en plus permets de les virer quand on veut.
    • [^] # Re: Quelques questions ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bonne remarque.

      Offrir un stage, c'est bien.
      Offrir un CDD c'est mieux.
      Exploiter un stagiare, c'est mal.

    • [^] # Re: Quelques questions ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je te demande tout ça car j'ai l'impression que bcp de gens considère les stages comme un moyen pas cher d'avoir des gens, et qui en plus permets de les virer quand on veut.

      Il est courant en France d'utiliser un stagiaire longue durée (4-6 mois) pour faire un boulot s'apparentant à celui d'un employé, lorsque la boîte ne roule pas sur l'or.
    • [^] # Re: Quelques questions ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le stage est un apprentissage de la vie professionnelle. Partant de ce principe, je traite mes stagiaires de facon tres similaires a mes employes.

      Il y a bien sur des differences:
      - ils sont la pour moins longtemps
      - ils ne sont pas des professionnels
      - ils sont moins bien payes.

      Maintenant, demande-toi ce que tu preferes:

      - un stage ou le principe, c'est que le stagiaire ne peut bosser sur rien d'important, donc on va le mettre sur un projet dont personne ne veut et pas tres important. Perso, c'est ce que j'ai eu comme stage de fin d'etude. C'etait nul, je n'ai strictement rien appris.

      - un stage ou tu participes a la vie des produits de l'enterprise, ou ton travail est dirctement integre dans les produits qui sont vendus aux clients. Un stage ou tu es encadre de pres et tu travailles au meme titre que les autres developpeurs, avec les memes contraintes de qualite et de perennite de ta contribution.

      Je trouve que le second sujet te prepare mieux a la vie professionelle mais le premier sujet est plus peinard. A toi de voir.

      Si j'avais de l'argent, je prendrai des developpeurs en plus mais pour l'instant, ce n'est pas le cas. La relation que j'ai avec les stagiaires a ete satisfaisante dans les deux sens: ils ont travaille dans une petite entreprise et ont eu une vision complete du developpement d'un produit logiciel dans des contraintes du monde entrepreneurial. Ils ont touche a plusieurs domaines et surtout, ont vu notre facon de travailler. De mon cote, je suis tres satisfait du travail qu'ils ont fait et je n'en attendrai pas plus d'un developpeur paye a 300 kF.

      Est-ce que les stagiaires ont besoin d'etre experimente ? Il est evident que je ne demande aucune experience professionnelle, sinon, ils ne seraient pas stagiaires. En revanche, je demande une bonne experience de la programmation. Vous devez pouvoir faire de la conception objet, coder en C ou en C++ sans probleme et apprendre rapidement Qt et python (ca s'apprend en moins de deux semaines).

      L'experience montre que les gens ne savent coder que si ils ont deja code beaucoup, donc je tends naturellement a prendre des gens comme ca. Les gens doivent aussi etre curieux et connaitre ou tout au moins s'adapter a diverses technos. C'est pour ca que j'adore les contributeurs au logiciel libre, ils reunissent a prirori deja toutes ces qualites.

      J'ai mis aussi des informations complementaires dans le message que j'ai poste sur les fora:
      http://linuxfr.org/forums/12/6091.html(...)

      Voila, n'hesitez pas a continuer la discussion, que vous soyez interesse ou pas en tant que stagiaire.
      • [^] # Re: Quelques questions ...

        Posté par . Évalué à 5.

        Personnellement, je suis actuellement sur la fin de mon "stage" (un contrat de qualif précisement), et de l'autre coté du rideau, de mon coté, je peux confirmer ta vision que je partage absolument.

        Parmis toutes les entreprises que j'ai démarché, j'ai eut la chance d'être accepté rapidement par celle qui m'interressait le plus : une boite ou il y avait énormément de travail, et le tout suffisement technique : pas de dépannage d'imprimante au autre conneries qu'énormément de boites réservaient aux contrats de qualifs en abusant totalement de leur condition. Par contre c'est loin d'être une startup, plutot une vieille PME qui a encore beaucoup de mal avec l'informatique.

        Je suis parfaitement sous-payé (65% du smic, la misére), mais ça seulement en concret, car potentiellement, l'expérience que j'ai gagné va me permettre de
        1. Trouvé plus facilement par la suite un taf qui correspond à mes attentes (au revoir hotline, helpdesk, ou autre dérives)
        2. Pouvoir prétendre à une rémunération honnête

        Etre stagiaire c'est etre payé sur son futur. Je préfére avoir un stage bien chargé et exigeant avec une rémunération médioce pendant 1 ans et aboutir sur une porte ouverte au bout du tunnel, que de me faire chier à rien faire d'interressant dans les mêmes conditions de salaire pour aboutir nulle part.

        Par contre, je préciserai qu'au delà de la charge de travail que j'avais, j'étais parfaitement respecté (comme un employé "normal"), encadré autant qu'il le fallait, jamais mis sous pression, et avec une bonne marge de responsabilités et d'initiatives possibles. (Les meilleurs conditions d'épanouissement pour un stagiaire)

        En bref : Mieux vaut se faire SURexploité et aboutir, que de simplement se faire exploité pour finalement repasser par la case départ. L'expérience est devenu une valeur, une rémunération en soi. Si un stage de 1 ans peut faire gagner 5 ans par la suite, le profit est alors aussi bien partagé par l'entreprise que le stagiaire.
  • # Incroyable...

    Posté par . Évalué à 2.

    Moi, quand je lis la plupart des commentaires, je pense que :

    1°) Les étudiants Français ont vraiment la grosse tête
    2°) Il vaudrait mieux ne plus leur offrir la chance d'avoir un stage en entreprise et qu'ils se démerdent à trouver leur emploi et acquérir leur expérience professionnelle par eux-même
    3°) Avec une génération telle que celle qui se prépare, faudra pas s'attendre à un avenir glorieux pour la France, et très certainement faire une croix sur les retraites, et pas mal d'aides sociales.

    C'est dingue, des mecs sans expériences, les chevilles et la tête gonflée par leurs profs qui réclament le salaire du patron pour faire un stage. Vous vous rendez compte qu'un stagiaire ça coûte aussi à l'entreprise ? Il faut surveiller la personne, la former, etc. C'est du temps perdu, du temps qui ne sera pas facturé au client !

    Si vous n'arrivez pas à comprendre que le principe du stage, c'est d'une part d'apporter un complément de formation pratique, mais d'autre part, et surtout, d'apporter des contacts dans le monde du travail, en plus de compléter le CV... Regardez les offres d'emploi, sans expérience, vous aurez droit à queudal ou presque... Un stage, c'est toujours ça sur un CV !

    Ce qui m'amuse le plus, c'est de me dire que la chute et les désillusions vont être cruelles pour beaucoup d'entre vous.

    Dites vous juste ça :
    1°) les entreprises n'ont pas besoin de vous (en tant qu'étudiant aux chevilles enflées) pour vivre, j'ai d'ailleurs vu des employés excellents se faire virer parce qu'ils avaient la grosse tête et que ça pourrissait la vie dans l'entreprise. Une entreprise, c'est une société, donc une vie en commun, un travail en commun, un travail d'équipe.
    2°) les entreprises n'ont que faire de stagiaires, de toutes façon ça leur coûte de l'argent et du temps de prendre des stagiaires, le seul avantage pour elles, c'est qu'elle peuvent dénicher des personnes motiver qui bossent bien. Avant les stages, il y avait les lettres de recommandation, les réseaux, le bouche à oreille, et au pire la période d'essai.
    3°) Renseignez vous un peu sur la création d'entreprise et la vie de patron, ensuite, et faites juste le calcul de savoir à combien revient un employé payé 1500 ¤ net par mois, et combien il doit rapporter pour ne rien coûter, après on verra si vous êtes toujours motivés pour l'ouvrir toujours aussi grand !

    Franchement, plus je vois de jeunes comme vous qui attendent tout toujours tout cuit, qui râlent sur tout mais qui n'ont encore rien fait de leur vie, et plus ça me fait pitié, et plus j'ai envie de casser de ce pays de perdants-râleurs.
    • [^] # Re: Incroyable...

      Posté par . Évalué à 2.

      En parlant de grosse tête tu as mesuré la tienne ce matin ?
      • [^] # Re: Incroyable...

        Posté par . Évalué à 2.

        Termine donc tes études, on pourra en parler plus tard, quand ton expérience du monde professionnel sera réelle.

        Pour te consoler, sache qu'en France, en 2003-2004, 50% des jeunes diplômés ont trouvé un emploi (CDD et temps partiel inclus) 1 an après la fin de leurs études.

        Maintenant, si tu sais lire des stats, ça veut dire que 50% des jeunes diplômés en France sont encore sur le carreau 1 an après la fin de leurs études.

        Autre chose, les organismes d'observation internationaux calculent le taux de chômage en France à 15% de la population active, donc bien au deça des chiffres faussés de nos administrations publiques, qui se complaisent à radier des chômeurs à tour de bras pour garder un chiffre trafiqué aux alentours de 10 %, pourcentage qui n'inclut pas les jeunes n'ayant jamais travaillé, ni les gens au RMI, entre autre.

        Bref, si tu abondes dans le sens de ces étudiants qui voudraient être payés autant qu'un professionnel pour faire un stage, si tu estimes que tu n'as pas besoin de faire de stage pour savoir ce qu'est le monde professionnel, bon courage à toi pour ta future vie professionnelle ! Juste un conseil, entre nous, jette un oeil à la fonction publique !
        • [^] # Re: Incroyable...

          Posté par . Évalué à 0.

          Ce qui est marrant c'est l'interpretation que tu fait des propos !!!

          Tu as pas entièrement tord, mais peut être que tu as des talents de voyant non voyant cachés.

          Je suis d'accord avec toi que certains ont la grosse tête, mais il ne faut pas généraliser.

          Mais de la à dire que les autres pays c'est mieux -> ....

          Que 50 % des etudiants sont des ratés, prétentieux, faut peut être regarder la réalité c'est qu'on cherche que des bac + 5 avec 5 ans d'expérience. Alors que tu sort de l'école ...

          Et entre être exploité, et être indemnisé un minimum car la vie c'est pas gratuit, je crois que le choix se fait très vite.
          • [^] # Re: Incroyable...

            Posté par . Évalué à 2.

            Apparemment, tu interprêtes aussi mal que moi.

            Je n'ai jamais dit que 50% des etudiants sont des ratés, prétentieux, mais j'ai juste signalé que 50% des jeunes diplomés n'ont toujours pas de premier emploi 1 an après l'obtention de leur diplôme (et donc la fin de leur scolarité). Ça peut être interprêté de pas mal de manières, les principales étant à la lecture de ce journal que les jeunes demandent trop, ne veulent pas s'investir, se surestiment, etc.

            Après, un stage n'a nullement vocation à être rémunéré. Théoriquement, un stage est un complément de formation, et ça coûte à la boîte de l'argent que de chapeauter un stagiaire, ne serait ce que parce que pendant que le tuteur s'occupe du stagiaire, il ne facture rien pour la boîte. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je ne prend pas de stagiaires, je n'ai ni le temps ni l'argent pour former quelqu'un.

            Alors certes, il y a des boîtes qui abusent et qui reposent économiquement sur leurs stagiaires, ne serait-ce que partiellement, mais elles sont rares, et à mon avis, elles ne tiendront pas longtemps. Mais de là à aller cracher sur un stage rémunéré à 300 ¤ par mois et réclamer un salaire de profesionnel... Moi, ça m'impressionne !

            En ce qui concerne ta réflexion sur le coût de la vie, sâche que je n'ai jamais eu papa-maman pour m'épauler, que j'ai du me faire par moi-même, que ce soit les études ou le reste. J'ai obtenu mon bac+4 en travaillant toute l'année en parallèle pour financer mes études, mon logement, mon véhicule, ma nourriture et tout le reste, j'ai même été exploité pendant quelques années, j'ai connu le chômage, et j'ai même eu à créer mon propre emploi pour échapper à la précarité et au RMI, et je sais donc que la vie à un coût, en tout cas plus que beaucoup ici.
            • [^] # Re: Incroyable...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              > C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je ne prend pas de
              > stagiaires, je n'ai ni le temps ni l'argent pour former quelqu'un.

              La, tu m'etonnes. C'est vrai que c'est difficile de trouver le stagiaire qui ne te fera pas perdre du temps et de l'argent [2], mais ce n'est pas impossible. Perso, je suis plutot content de mon systeme de recrutement:
              - aucun apriori sur les diplomes ou formation. Je ne lis meme pas le CV [1].
              - envoi d'un jeu de questions techniques pour valider l'experience reelle du type en programmation
              - quand les reponses aux questions se detachent du lot [3], convocation a un entretien qui dure 1/2 heure
              - l'entretien comprend un exercice modeste de codage, qui revele pourtant enormement les connaissances du stagiaire (merci joel on software)

              Au final, j'ai trouve des gens qui me font vraiment gagner de l'argent. Tout ceux pour lesquels j'ai hesite pour savoir si je devais les convoquer se sont reveles ne pas etre apte, donc je pourrai hausser encore mon filtre.

              Apres, un poil de formation, sur 4 a 6 mois, le stagaire est rentable.

              Ou bien ferai-tu un metier ou il y a tellement besoin de formation que tu ne peux pas prendre un stagaire ? Ca m'etonne quand meme parce que il y a des gens brillants partout, meme chez les stagaires. Pense a toi quand tu etais stagaires, est-ce que tu te prendrai en stage, connaissant tout ton potentiel actuel ?




              [1]: pour une raison simple, c'est que entre le type qui a fait une semaine de Java et une semaine de C++ et le type qui en fait depuis trois ans, il n'y a pas de difference sur le CV: Langages = Java, C++. L'info s'apprend en pratiquant et la pratique se decouvre via des questions bien posees et via des exercices pratiques.

              [2]: ca me donne parfois des inquietudes. Que dire d'un type avec une formation bac + 4 en informatique industrielle qui ne peut meme pas pondre 20 lignes triviales de C ? J'espere que c'est pas lui qui va programmer l'abs de ma bagnole !

              [3]: avec un template pret sous thunderbird, c'est super rapide. Moins de 10 sec pour repondre a une candidateure initiale. 50% des candidats ne prennent meme pas la peine de repondre aux questions, ca doit leur sembler trop extraordinaire qu'on veuille connaitre leur competences avant de les embaucher.
              • [^] # Re: Incroyable...

                Posté par . Évalué à 3.

                Je confirme, chez nous c'est similaire, les internes passent les interviews typique MS (excepte que les exigences sont adaptees au fait que c'est encore un etudiant) et ensuite ils font partie du team comme n'importe quel autre nouvel employe, on leur donne un truc _reel_ a faire, faut les chapeauter un petit peu mais d'habitude les gens qu'ont choisi ont le niveau pour le faire, resultat ils apprennent comment un vrai gros projet est gere, et nous on a la fin un outil/composant/processus/... qui fonctionne, tout le monde y gagne, notamment les internes qui si ils ont prouve leurs capacites se voient offire un poste a plein temps.
              • [^] # Re: Incroyable...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                [3]: avec un template pret sous thunderbird, c'est super rapide. Moins de 10 sec pour repondre a une candidateure initiale. 50% des candidats ne prennent meme pas la peine de repondre aux questions, ca doit leur sembler trop extraordinaire qu'on veuille connaitre leur competences avant de les embaucher.

                À mon avis c'est plutôt qu'ils se rendent compte qu'ils ne sont pas capable d'y répondre (ou de bien y répondre), et que même s'ils pipeautent avec des potes ou autre, ils se prendront un rateau sur des trucs du même accabit pendant l'entretien.

                Comme tu le dis, les gens pensent connaître un langage ou des concepts avec pourtant très peu de connaissance. Si tu leur poses des questions non-triviales en Java et qu'ils n'en ont fait que quelques mois sans s'y intéresser, ils verront bien qu'ils ne pourront pas y répondre.
        • [^] # Re: Incroyable...

          Posté par . Évalué à 0.

          ... Juste un conseil, entre nous, jette un oeil à la fonction publique !

          J'aimerais que tu expliques un peu ce que tu entends par là. J'y vois comme une attaque gratuite des fonctionnaires et des sous-entendus qui me paraissent injustifiés, mais je suis peut-être parano...
          Si tu penses qu'on entre dans la fonction publique facilement et aussi bien payé qu'ailleurs en sortant de l'école sans expérience tu te trompes lourdement. Il y a une énorme (et croissante) différence entre le niveau officiellement requis pour passer tel ou tel concours et le niveau (scolaire+expérience) de ceux qui sont effectivement reçus.
    • [^] # Re: Incroyable...

      Posté par . Évalué à 1.

      calcule le prix du loyer que tu devras payer pour aller faire ton stage sur Paris, puis regarde ta rémunération: 30% du smic pour la grande majorité des entreprises.
      Au final tu te retrouves à travailler au même poste qu'un employé normal (faut pas rigoler, la formation ne dure pas 6 mois et les stagiaires sont rapidement autonomes), tout en perdant du fric parce que tu fais ce stage (faut bien dormir sous un toit et manger).
      Si les stagiaires n'étaient pas rentables pour les entreprises elles n'en prendraient pas, voilà tout!
      Quelques un de mes amis ont fait leur stage au canada et là bas ils avaient un salaire normal, pas 30% du smic! et leur entreprise n'a pas coulé pour autant.
      La complainte de la petite entreprise qui n'a pas les moyens c'est bien gentil mais quand on monte une boite il faut savoir investir, parce que quand l'entreprise dégagera du cash, ce n'est certainement pas les stagiaires qui ont contribué à son essor qui en profiteront!
      • [^] # Re: Incroyable...

        Posté par . Évalué à 3.

        calcule le prix du loyer que tu devras payer pour aller faire ton stage sur Paris, puis regarde ta rémunération: 30% du smic pour la grande majorité des entreprises.


        Certes, ce serait stupide d'aller sur Paris rien que pour faire un stage, et puis entre nous, la vie Parisienne est déjà une injure à la nature. Il faut vraiment aimer le béton, la pollution et passer des heures cloisonné sous terre.

        Après, un stage rémunéré 30% du smic, c'est toujours ça, ne serait ce que parce qu'un stage n'a aucune obligation à être rémunéré.

        Au final tu te retrouves à travailler au même poste qu'un employé normal (faut pas rigoler, la formation ne dure pas 6 mois et les stagiaires sont rapidement autonomes)


        Si tu crois qu'un stagiaire est autonome et qu'il est rentable, tu te trompes lourdement, je suis prêt à te détailler les coûts d'un stagiaire, qu'ils soient directs ou indirects. Même si certains abusent des stagiaires, ce n'est pas le cas de la majorité.

        tout en perdant du fric parce que tu fais ce stage (faut bien dormir sous un toit et manger).


        Faut bien avouer qu'aller faire un stage à l'autre bout de la France, et surtout à Paris, faut être débile... Le stage, tu le prends là où tu as ton domicile ou tout au moins un point ou aterrir. J'ai eu fait des stages qui ne m'ont rien rapporté durant ma scolarité, pourtant, je n'ai pas eu mes parents qui m'ont payé quoi que ce soit, et je te promets que je n'aurais pas craché sur mêem ne serait-ce que 30% du smic, sachant que de toutes façons, j'avais à travailler à côté pour payer mon logement, ma nourriture et tout le reste.

        Quelques un de mes amis ont fait leur stage au canada et là bas ils avaient un salaire normal, pas 30% du smic! et leur entreprise n'a pas coulé pour autant.


        Parfait, et qu'en est-il des charges là-bas ? Sais tu que la loi imposent qu'un stagiaire ne soit pas rémunéré plus d'un certain pourcentage du smic en France ? Ben oui, sinon c'est assimilié à un salaire, avec toutes les charges qui en découlent, et potentiellement les inconvénients, puisqu'à partir d'une certaine durée, cela pourrait être considéré comme un contrat de travail ferme.

        La complainte de la petite entreprise qui n'a pas les moyens c'est bien gentil mais quand on monte une boite il faut savoir investir, parce que quand l'entreprise dégagera du cash, ce n'est certainement pas les stagiaires qui ont contribué à son essor qui en profiteront!



        Bof, un stagiaire, il vient apprendre. Pendant la durée du stage, l'entreprise évalue le potentiel en plus de transmettre du savoir faire. Si le profil de l'étudiant intéresse l'entreprise, cela lui fera un employé potentiel trouvé à moindre coût, sinon, c'est bien souvent un investissement en pure perte. Franchement, pour croire que l'activité de l'entreprise dépend des stagiaires, faut vraiment n'avoir jamais quitté l'école...
        • [^] # Re: Incroyable...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Certes, ce serait stupide d'aller sur Paris rien que pour faire un stage, et puis entre nous, la vie Parisienne est déjà une injure à la nature. Il faut vraiment aimer le béton, la pollution et passer des heures cloisonné sous terre.

          Faut bien avouer qu'aller faire un stage à l'autre bout de la France, et surtout à Paris, faut être débile... Le stage, tu le prends là où tu as ton domicile ou tout au moins un point ou aterrir. J'ai eu fait des stages qui ne m'ont rien rapporté durant ma scolarité, pourtant, je n'ai pas eu mes parents qui m'ont payé quoi que ce soit, et je te promets que je n'aurais pas craché sur mêem ne serait-ce que 30% du smic, sachant que de toutes façons, j'avais à travailler à côté pour payer mon logement, ma nourriture et tout le reste.


          Désolé mais je ne suis pas du tout d'accord avec ça... (et pour situer un peu, je part en stage dans un mois, pour un durée de 6 pour terminer ma formation en école d'ingénieur)

          Il ne faut pas être débile pour partir faire un stage ailleur que là où on est déjà. Et il y a plein de raisons, qui vont de "simplement pour voir autre chose" à "y'a pas forcément du boulot pour un stagiaire partout en france".
          Mais aussi "y'a des boites plus interessantes que dans mon trou perdu", "je pense chercher du boulot dans cette région donc autant commencer par le stage"

          Mais bon, y'a pas que Paris d'attrayant, il y a aussi Lyon, Grenoble, Sophia Antipolis, ... et toujours pour les même raisons.

          Je ne vois pas en quoi le fait de chercher un stage interessant, dans de bonnes condition, même s'il faut aller dans une autre ville fait du stagiaire un "débile"... c'est méprisant


          Sais tu que la loi imposent qu'un stagiaire ne soit pas rémunéré plus d'un certain pourcentage du smic en France ? Ben oui, sinon c'est assimilié à un salaire, avec toutes les charges qui en découlent, et potentiellement les inconvénients, puisqu'à partir d'une certaine durée, cela pourrait être considéré comme un contrat de travail ferme.


          Justement, les 30% du smic ne sont pas une rémunération mais une indemnité, d'où l'absence de charge.
          En même temps, je ne vois pas comment ça peu devenir un contrat de travail, quand c'est un "stage" c'est que c'est pendant des études, donc souvent conventionné, avec des durées à respecter (souvent maxi 6 mois). Enfin, des petites choses qui font que c'est un stage et non un contrat d'embauche (par contre, évidemment, un CDD mal respecté peut se transfomrer en CDI)
          • [^] # Pas la peine de tergiverser des heures

            Posté par . Évalué à 3.

            http://www.letudiant-emploi.fr/emploi/stages/remuneration.asp(...)

            Les entreprises ont le droit de ne pas payer leurs stagiaires. Toutefois, le plus souvent, elles accordent à leurs stagiaires une gratification qui leur permet de ne pas payer de charges sociales (25 % du SMIC si le stage est facultatif ou 30 % du SMIC si le stage est obligatoire). Les entreprises ont également le droit de payer leurs stagiaires au-dessus de ces seuils. Dans ce cas, il s’agit d’une rémunération : elles paient des cotisations et doivent vous fournir un bulletin de salaire.


            Donc ce n'est pas la peine d'aller raconter n'importe quoi, le pourquoi du comment c'est la loi française qui l'impose, et c'est comme ça.

            Après, une boîte n'aurait aucun intérêt, sauf exception, à payer un stagiaire comme un employé.

            Sinon, tu confonds, je ne méprise pas le fait de faire son stage ailleurs, par contre je critique le fait de râler sur le fait que faire son stage ailleurs coûte de l'argent : il faut assumer ses choix !
            • [^] # Re: Pas la peine de tergiverser des heures

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Les entreprises ont le droit de ne pas payer leurs stagiaires. Toutefois, le plus souvent, elles accordent à leurs stagiaires une gratification qui leur permet de ne pas payer de charges sociales (25 % du SMIC si le stage est facultatif ou 30 % du SMIC si le stage est obligatoire). Les entreprises ont également le droit de payer leurs stagiaires au-dessus de ces seuils. Dans ce cas, il s’agit d’une rémunération : elles paient des cotisations et doivent vous fournir un bulletin de salaire.


              Donc ce n'est pas la peine d'aller raconter n'importe quoi, le pourquoi du comment c'est la loi française qui l'impose, et c'est comme ça


              C'est étrange, c'est ce que je pensais avoir écrit... (en remplaçant toute fois indemnité par gratification, autant pour moi)
              Dans tous les cas c'est donc bien ça :
              - pas de rémunération
              - gratification sans charges pour l'employeur jusqu'à 30% smic (ou 25)
              - rémunération au delàs.


              Sinon, tu confonds, je ne méprise pas le fait de faire son stage ailleurs, par contre je critique le fait de râler sur le fait que faire son stage ailleurs coûte de l'argent : il faut assumer ses choix !

              Dans ce cas, je suis ok
              Désolé, j'avais mal compris.
      • [^] # Re: Incroyable...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        > Au final tu te retrouves à travailler au même poste qu'un employé
        > normal (faut pas rigoler, la formation ne dure pas 6 mois et les

        C'est vrai a InSeal que tu bosses presque comme un employe normal mais dans mon experience, c'est plutot rare. Les stagaires servent plutot a faire des trucs inutils pour lesquels on ne peut pas justifier de budget, vu que c'est plutot inutil qu'utile.

        > stagiaires sont rapidement autonomes)

        Bof. Tout d'abord, un stagiaire est moins autonome qu'un employe puisqu'il a moins d'experience. Ensuite il reste tres peu de temps par rapport a un employe. Si on prend deux ans pour un employe presse de changer, 4 ou 6 mois, ca ne fait pas beaucoup. Le stagaires comme l'employe vont me prendre 20% de mon temps pendant les deux premiers mois. Ca fait tres tres cher.

        Le coup de 30% du smic, c'est que c'est une limite legale. Au dela, non seulement tu multiplies le cout du stagiaire par 1.7 au lieu de 1 (je depense 1,70 euro pour que le stagaire gagne 1 euro), mais en plus, ca te complique ta compta et a donc une incidence sur ta facture de comptabilite.

        > La complainte de la petite entreprise qui n'a pas les moyens c'est
        > bien gentil mais quand on monte une boite il faut savoir investir,

        Mais j'investit, puisque je prends des stagiaires. Non seulement, j'investit 20% de mon temps qui represente 10% du temps global disponible pour le developpement des produits de la boite (nous sommes deux a developper). Ca correspond a plus de 1000 euro par semaine d'argent non gagne. Donc un stagiaire me coute 5000 euro par mois, hors materiel et cout de la location du bureau et cout des annonces, cout des entretiens a faire passer.

        Pour l'instant, l'entreprise n'a pas d'argent, je vis avec 50% de mon salaire et chaque centime qui est dans la boite, c'est moi qui l'y ai mis. Toi qui est si genereux, combien de paye tu es pret a donner pour aider ton camarade stagiaire ? Repete un peu le chiffre, j'ai mal entendu ?

        > quand l'entreprise dégagera du cash, ce n'est certainement pas
        > les stagiaires qui ont contribué à son essor qui en profiteront!

        Mais les stagiaires en profitent deja. J'ai deja verse des primes pour des tres bons stagiaries. Ils ont eu un boulot super interessant qui leur permettra de faire de bien meilleurs choix professionnels plus tard. Certains seront employes et auront des stock-options.

        Mais bon, le stage reste un stage. Il est hors de question de donner des stock-options a un stagiaire par exemple.

        Mais surtout, je ne force personne. Si tu n'est pas heureux de bosser chez nous, surtout, ne viens pas. Ici, on aime les gens qui aiment ce qu'ils font, qui prennent du plaisir a programmer, qui aiment le logiciel libre et qui arrivent a penser en termes autres que le nombre de chiffre de leur feuille de paye.
        • [^] # Re: Incroyable...

          Posté par . Évalué à -1.

          on aime les gens qui aiment ce qu'ils font, qui prennent du plaisir a programmer, qui aiment le logiciel libre

          et qui viennent faire du proprio.... :-\
    • [^] # Re: Incroyable...

      Posté par . Évalué à 2.

      1°) les entreprises n'ont pas besoin de vous

      ce qui m'étonnerait plutôt vu le nombre de boites qui comptent sur les stagiaires pour faire une bonne partie du boulot bas niveau et sans lesquelles elles gagneraient beaucoup ou même n'arriveraient pas à vivre.
  • # le monde réel.. ouais c'est ça..

    Posté par . Évalué à -2.

    c'est sur des logiciesl proprio. Bienvenu dans le monde reel.

    MOUHAHAHAHA

    Le monde du libre, je me demande des fois si c'est pas un pays grand comme le Lichtenstein et avec autant d'ambitions politique que la république d'Andorre...

    Papa noël, je voudrait une Révolution, mais sans trop bouger et sans trop d'efforts quand même et si jamais quelqu'un pouvait la faire à ma place ça m'arrangerait.

    putain...
    • [^] # Re: le monde réel.. ouais c'est ça..

      Posté par . Évalué à 0.

      Apparemment, il y en a encore qui n'ont jamais du mettre les pieds dans une entreprise, et qui ne connaissent donc pas l'état actuel du parc informatique Français, ni même le fait que c'est le client qui décide ce qu'il veut.

      En l'occurence, l'écrasante majorité des postes de travail et des applications tournent sous Windows, ça veut dire que l'écrasante majorité du travail d'une société informatique va devoir composer avec Windows et des logiciels propriétaire.

      Après, si tu veux te contenter des 0,3 à 0,5% de Linux uniquement, bon courage, parce que tu te prives de plus de 99% du marché, et donc d'autant de travail, de CA, et de revenus à la fin du mois.

      Je pense donc qu'en disant cela, il ne faisait que refléter ce qu'est la réalité du monde du travail dans le milieu informatique aujourd'hui, comme il l'a d'ailleurs epliqué plus haut (si tu avais seulement fais l'effort de lire les commentaires avant, tu aurais su...). Et comme il l'explique, bien que Windows et les logiciels propriétaires soient encore à l'heure actuelle une composante prédominante, cela ne l'empêche pas d'être pro-libre, d'utiliser un maximum de logiciels libres, et d'essayer de faire rentrer petit à petit le libre chez ses clients.

      Pour savoir cela, il aurait suffit que comme tout participant à un journal digne de ce nom, tu ais lu l'intégralité du journal avant de réagir.
      • [^] # Re: le monde réel.. ouais c'est ça..

        Posté par . Évalué à -3.

        T'inquiètes pas pour moi, je connais plutot bien l'état de l'informatique français, c'est pour ça que j'ai ma boite. Et dedans y'a que du logiciel libre, le client y fait ce qu'il veut.

        J'utilise un max de logiciels libres, vive le libre blah blah
        et au final, on retrouve que du java
        oui mais c'est dev avec des trucs jakarta
        ah bah c'est bien, c'est libre.. autant que des trucs .Net dev en Mono

        Sinon pour le reste de tes conseils, je te laisse en faire ce que tu veux.
        • [^] # Re: le monde réel.. ouais c'est ça..

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je comprends pas trop a quoi tu reponds. On fait pas du tout de Java a InSeal et le mot n'a ete mentionne nulle part, donc tu dois te tromper de page.

          Juste pour curiosite, tu vis de l'activite de ta boite ? En tout cas, c'est cool pour toi que tu puisses faire du logiciel libre a longeur de journee. J'aimerai bien aussi mais dans l'industrie de la carte a puce, ce n'est pour l'instant pas possible.

          Voici quand meme la liste des choses qu'on voudrait faire dans le logiciel libre pour les prochaines annees:
          1. fournir une carte a puce sans-contact avec l'OS GPL qu'on a developpe (http://jayacard.sf.net(...))
          2. ameliorer le compilateur sdcc (http://sdcc.sf.net(...)) pour qu'il puisse compiler du code pour des micro carte a puce
          3. bosser avec des labos de recherche sur jayacard pour en faire une reference en terme d'OS carte a puce libre et securise
          4. mettre qqs outils interne en libre

          Tout ca pour dire que j'envisage a terme d'integrer de l'open source dans InSeal. En attendant, je dois manger et pour manger, je dois faire du logiciel proprietaire, ainsi que mes stagaires.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.