Journal Explication détaillée de la coupure du 4 novembre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
19
nov.
2006
RTE (gestionnaire du réseau de transport d'électricité de la France) a publié sur son site une explication détaillée, précise et honnête de ce qu'il s'est passé le samedi 4 novembre 2006, quand une partie de l'électricité en France a été coupée pour éviter un plantage du système électrique européen.

http://www.rte-france.com/htm/fr/accueil/coupure.jsp

Vu les nombreuses approximations publiées dans les jours qui ont suivi la panne, je pense qu'il est utile de diffuser ce lien... et d'en prendre connaissance, bien sûr.

Un ami qui travaille chez RTE m'avait déjà fourni ces explications, entre autres, et je ne peux que constater qu'elles correspondent à ce que RTE publie sur son site.
  • # Interconnexion entre continent

    Posté par . Évalué à 1.

    > L'interconnexion entre l'Espagne et le Maroc se met à son tour hors service, pour protéger le système électrique du Maghreb.

    Je suis étonné, l'Europe possède une interconnexion électrique avec d'autres continents ?
    • [^] # Re: Interconnexion entre continent

      Posté par . Évalué à 2.

      Il ya plusieurs liaisons électriques entre l'angleterre et la la Belgique et la France mais je ne suis pas sur que cela soit considéré comme un contiment :) .

      Les liaisons électriques sous-marines sont très complexes à mettre en oeuvre se qui limite fortement les interconnections possibles. Il n'y pas par exemple, de liaison entre la France et la Corse et pas de liaison entre l'italie et la Sicile.

      Il me semble que les interconnections Frane-Angleterre sont faites en continu (je ne souviens pas des raisons techniques), je vous laisse imaginer les moyens pour faire les deux convertions lternatif/continu avec des puisance de l'ordre du mégawat ....

      Laurent
      • [^] # Re: Interconnexion entre continent

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu veux dire de l'ordre du giga-watt, non ?

        De plus, si mes souvenirs son bons, il faut aussi convertir la fréquence car les anglais sont en 60 Hz. Je me goure ?

        Par contre, les liaisons ne doivent pas être en courant continu, les pertes seraient il me semble trop importantes. Le seul moment où l'on doit être en CC, c'est dans le convertisseur, et ce n'est même pas sûr; je suis prêt à parier que l'on fait de la conversion AC/AC en utilisant le principe des alimentations à découpage...
        • [^] # Re: Interconnexion entre continent

          Posté par . Évalué à 4.

          perdu ! la liaison est bien en courant continu

          le pourquoi du comment ? amha c'est qu'il est plus facile de faire passer du courant continu que 400 000 volt sous l'eau, mais je n'ai rien de garanti sur l'explication

          je cite un court paragraphe:

          www.rte-france.com/htm/fr/journalistes/ telecharge/dossiers/dp_interco_electriques_4_5_2005.pdf


          Caractéristiques de la liaison
          L’utilisation d’une liaison à courant continu s’est imposée comme le meilleur compromis
          technique et économique, compte tenu de la distance entre les deux pays.

          La liaison a exigé la construction de deux stations de conversion du courant alternatif en
          courant continu de part et d’autre de la Manche, pour interconnecter le réseau anglais
          au reste de l’Europe. L’une est située au poste des Mandarins (Calais) et l’autre à
          Sellindge (Kent). Les installations de conversion permettent de découpler les réseaux
          français et anglais. La liaison à courant continu permet de relier les deux réseaux sans
          synchroniser leurs fréquences. Les convertisseurs autorisent en outre un réglage précis
          et rapide de la puissance échangée. Ils permettent ainsi de programmer rapidement sur
          la liaison les programmes d’échanges communiqués par les utilisateurs de la liaison aux
          deux gestionnaires de réseau français et anglais, RTE et NGT (National Grid Transco)
        • [^] # Re: Interconnexion entre continent

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          L'Angleterre est en 50Hz comme la pluspart de l'Europe.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Map_of_the_world_coloured(...)

          Et la puissance transportée dans les ligne peut faire des centaines de MW mais 1GW ça m'étonnerais
        • [^] # Re: Interconnexion entre continent

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est l'amérique du nord qui est à 60Hz.

          D'ailleurs, un point qu'on m'a signalé mais je ne sais s'il est toujours vrai. Il serait interdit de faire rentrer (et sortir) aux USA du courant alternatif.

          Bilan : les lignes très haute tension venant du canada s'arrête juste avant la frontière, passe en courant continu la frontière et de là, reparte en courant alternatif à l'interieur du territoire des USA.

          Je ne sais pas si c'est pour la même raison qu'entre la france et l'angleterre ?
          • [^] # Re: Interconnexion entre continent

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            N'est-ce pas pour éviter, en cas de baisse de fréquence sur le réseau étranger (ce qui arrive, on l'a vu, en cas de surcharge du réseau), d'entrainer un écroulement du réseau américain dû à "l'accrochage" des alternateurs ?

            En forcant une conversion en CC avant de rentrer sur le territoire, on s'affranchit des problèmes de fréquence... Mais bon, pas des problèmes de charge.
            • [^] # Re: Interconnexion entre continent

              Posté par . Évalué à 2.

              En étant mauvaise langue, on pourrait dire que c'est plus pour protéger les états voisins du réseau états-unien. Et en étant encore plus mauvaise langue, on pourrait dire que ça n'a pas marché.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Mégapanne_nord-américaine_de_2003

              PS : Tout ceci sans savoir si le courant est effectivement transformé deux fois à la frontière.
  • # Sans vouloir être mauvaise langue...

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai l'impression que cet article, bien que fort intéressant, répond au "comment la panne s'est passée" mais pas au "Pourquoi?".

    "Le dispatching de E.ON Netz constate alors des flux d'électricité très importants sur les lignes électriques en service dans le sens Est-Ouest."
    C'est la demande qui a subittement augmentée ou c'est qu'ils ont mal calculé/réparti l'électricité?

    "Les équipes de E.ON Netz effectuent des man½uvres sur le réseau dans le but de réduire ces flux."
    C'est assez vague. Ils ont mal géré leur coups et ont fait de grosses boulettes où ils y pouvaient rien?

    En gros, j'ai l'impression que tout le monde, il est beau, tout le monde, il est compétent mais çà a quand même merdé, non?

    J'aurais bien voulu savoir, sans porter de jugement, si c'est une erreur qui a été comise (par exemple s'il fallait pas faire poireauter le bateau) et dans ce cas le réseau est assez bien conçu ou si ce genre de panne peu arriver plus souvent qu'on peu le croire (surtout que la production apparemment était loin d'être à son maximum).

    Oui, toi qui a un ami qui bosse chez RTE et qui savait tout çà avant nous (et qui semble en être fier ;) ), pourras-tu nous le dire...
    • [^] # Re: Sans vouloir être mauvaise langue...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'aurais bien voulu savoir, sans porter de jugement, si c'est une erreur qui a été comise

      Comme dit le début de l'article : L'enchaînement précis et les causes de cet événement ne seront connus avec exactitude qu'à l'issue des enquêtes européennes

      C'est bien une erreur qui a été commise. Reste à voir si c'est une énorme boulette, ou un détail qui peut échapper même au meilleur des dispatchers. En tout cas l'équipe de quart ce jour-là ne fera plus de quarts jusqu'à nouvel ordre. (Et comme dit mon ami, c'est pas sûr qu'ils aient envie d'en faire à nouveau. Ce genre d'erreur, on la retourne longtemps dans sa tête.)

      D'après mon ami-qui-bosse-chez-RTE (et j'ai pas de raison d'en avoir honte), il s'agit d'une série d'action(s) et de non action(s) dont la dernière a été fatale. Mais le détail de ces actions attendra la publication de l'enquête officielle...
    • [^] # Re: Sans vouloir être mauvaise langue...

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Il semblerai que tu ais raison. Finalement, si on résume :
      1) on coupe une ligne éléctrique pour laisser passer un bateau
      2) 2 lignes passent en surtension
      3) tout se met en protéction

      On en déduit facilement qu'un petit malin a oublier les règles de base de capacity planning. Avant de couper la liaison, il fallait vérifier que les autres liens aller supporter la charge. Ce qui n'a vraisemblalement pas été le cas.

      Ca nous rapproche des gens qui rajoutent des fonctions sur un site sans se préoccuper de la capa dispo sur le palteforme ou les méga campagne de pub qui explose les sites...
      • [^] # Re: Sans vouloir être mauvaise langue...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        On en déduit facilement qu'un petit malin a oublier les règles de base de capacity planning. Avant de couper la liaison, il fallait vérifier que les autres liens aller supporter la charge. Ce qui n'a vraisemblalement pas été le cas.

        Bravo, Sherlock Holmes ! Tu devrais tout de suite te faire embaucher chez E.On, tu as l'air d'être vachement plus fort que tous les petits jobards qui s'y tournent les pouces.

        Franchement, comment peux-tu croires qu'ils n'ont pas vérifié que les autres liens n'allaient pas tenir la charge ? Qu'ils n'ont pas fait de simulation ? Que c'était la première fois qu'ils faisaient ça ? Il y a eu erreur, mais c'était manifestement subtil.

        Ca nous rapproche des gens qui rajoutent des fonctions sur un site sans se préoccuper de la capa dispo sur le palteforme ou les méga campagne de pub qui explose les sites...

        Et toi tu te rapproches des gens qui lisent quelques articles et se basent sur quelques vieux cours et quelques buzzwords pour pontifier sur tous les sujets techniques qui passent à leur portée. Dans un bar, tout le monde est entraîneur de l'équipe de France. Sur LinuxFr manifestement, on rencontre plutôt des dispatchers de réseau électrique national...

        Au fait, pour la petite histoire, le bateau n'est finalement pas passé ce jour-là.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.