Journal Quelles alternatives au pétrole ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
21
sept.
2005
Je sais que je risque de vous gonfler avec l'écologie encore, mais je souhaite juste faire partager un lien (en rapport direct donc avec le titre de ce journal).

Je l'ai découvert en passant par cette page :
http://raffa.over-blog.com/article-851731.html,(...) qui cite un autre blog (source en bas du journal)

quelques morceaux choisis :

"les réserves pétrolières sont sûrement beaucoup plus basses que celles annoncées"

"Subitement, on prend conscience que les ressources de la terre sont épuisables et que l’on est trop nombreux sur terre pour vivre selon les standards occidentaux."

"les agrocarburants ne peuvent donc pas être présentés comme une alternative durable au pétrole."

"les algues microscopiques sont capables [...] de synthétiser 30 fois plus d’huile à l’hectare que les plantes terrestres utilisées pour la fabrication de biocarburants."

"La voie du dihydrogène ne peut donc pas aujourd’hui être présentée comme une alternative durable au pétrole."

"étant donné les sources d’énergie utilisées pour produire l’électricité, le moteur à air comprimé n’apporte pas d’avantage environnemental majeur. Les solutions techniques existent donc en matière de transport pour se passer du pétrole mais il se pose le problème de la production d’électricité propre. De plus, un véhicule même 100% propre ne réglera pas les problèmes d’encombrement urbain et de déstructuration des villes."

"Les énergies renouvelables (éolien offshore, géothermie, solaire thermique…) sont les énergies du futur qui peuvent répondre aux besoins d'une société sobre et éco – responsable : nos sociétés ne sont pas encore prêtes. Enfin le développement agro-industriel des « biocarburants » pour remplacer le pétrole est une très sérieuse menace environnementale qu’il faut combattre dès aujourd’hui. [...] il faut rester réaliste : le comportement des 6,4 milliards d’humains ne changera pas tout de suite.

"Il est raisonnable de considérer qu'un monde qui ne fait appel qu'aux énergies renouvelables a donc de sérieuses différences avec le nôtre. [...] la conversion éventuelle à des modalités renouvelables de tout ce qui pourrait l'être conduirait à une utilisation des sols que bien des "écologistes" réprouveraient probablement : il faudrait couvrir la quasi-totalité de la France de barrages, de forêts cultivées de manière intensive pour le bois de feu (donc avec une biodiversité pas toujours terrible...), d'éoliennes, et de cultures elles intensives pour les biocarburants. Peut-on considérer qu'un tel tableau correspond à un développement "propre" ?"
et enfin

"l'abondance énergétique prendra fin avec les combustibles fossiles, les renouvelables seules étant totalement incapables de les remplacer au présent niveau, même si elles ont bien entendu leur place dans l'approvisionnement du futur. Même le recours au nucléaire ne permettra pas de conserver l'organisation actuelle de la société, l'électricité ne pouvant commodément remplacer le pétrole comme matière première. La première mesure si nous souhaitons être prudents, du point de vue énergétique, est bien de prendre le chemin d'une division de la consommation d'énergie par 2 ou 3, et non de l'augmenter "tant que ça passe", en pensant que les renouvelables permettront de prendre le relais quand nous le souhaiterons .... "

Source : http://planetebleue.canalblog.com/(...)
  • # Pas que les voitures...

    Posté par . Évalué à 10.

    Comme l'évoque ce document (mais sans suffisament y mettre l'accent), le pétrole va surtout manquer en tant que matière première. Comme le disait récemment un expert, "la dernière goutte de pétrole servira à faire du plastique..."
    • [^] # Re: Pas que les voitures...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'allais dire la même chose, heureusement que j'ai rechargé la page.

      Les polymères sont en effet plus utilisé aujourd'hui et indispensable que les composites, les métaux et céramiques. Et pourtant ce type de matériaux n'existait presque pas au début du siècle précédent. Personne n'a vu "mon oncle" de Tati ?
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par . Évalué à 3.

        Personne n'a vu "mon oncle" de Tati ?

        Si. Je n'en revois, hélas, que la scène du broc à eau qui rebondit (et du verre qui - lui - était bel et bien en verre).
    • [^] # Re: Pas que les voitures...

      Posté par . Évalué à 7.

      En plus de manquer de plastique, les moyens de transport type aérien et peut-être maritime, ne pourront plus fonctionner et adieu la mondialisation des échanges.

      Je suis toujours étonné que la voiture monopolise le débat alors que des alternatives existent (voiture électrique, biocarburant), hors il n'existe pas à ma connaissance de substitution pour le kérosène. Les bateau pourraient utiliser d'autre énergies (nucléaire, voile, ...) mais c'est très limité aussi.

      A+
      L.
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par . Évalué à 5.

        les moyens de transport type aérien (...), ne pourront plus fonctionner et adieu la mondialisation des échanges.

        Ce serai néfaste au tourisme mais pas aux échanges, rien à voir avec la mondialisation.

        Les jeans made in china et les hordes de plombiers polonais ne débarque pas par avion... (pas taper, pas taper)
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui par contre pour retrouver tes bananes sur les étals le matin tu
          pourras toujours te brosser.

          De même transporter des produits manufacturés lourds à un cout exorbitant ne deviendra peut être pas plus rentable que de les fabriquer sur place. Le coêt du transport compensera peut être les ecarts sur le coût de la main d'oeuvre
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par . Évalué à 6.

            De même transporter des produits manufacturés lourds à un cout exorbitant ne deviendra peut être pas plus rentable que de les fabriquer sur place. Le coêt du transport compensera peut être les ecarts sur le coût de la main d'oeuvre


            Ça, c'est peut-être un point positif : on aura moins de chômage en Europe. Mais avec des salaires dérisoires, faut pas se leurrer. Bienvenue au XIXè siècle.
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 4.

              Tout à fait!
              La relocalisation c'est même un des thêmes phare des partisans de l a décroissance
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Perdu, les bananes arrivent, vertes, par bateau, et murissent en France dans des mûrisseries.
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 4.

              Mauvais exemple, par contre les fraises de Pologne ;-)
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 4.

              Ça change quoi ? Les bateaux fonctionnent toujours au mazout aux dernières nouvelles. Peut-être qu'en réinstaurant les galères, il y aurait moyen, mais la nourriture nécessaire à une gallerie de bagnards requise par une traversée de l'Atlantique grèverait lourdement la charge utile du navire ! :-)
              • [^] # Re: Pas que les voitures...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Baah, le grand retour de la marine a voile. Non ? ok...
                • [^] # Re: Pas que les voitures...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Pourquoi pas, après tout ! Ce serait marrant d'ailleurs : Toutes les techniques du XVIIIème et du XIXème siècle combiné avec la science et le design du XXIème. Cela donnerait des effets intéressants. Si une série télé sortait aujourd'hui en exploitant le filon, elle aurait probablement beaucoup de succès.

                  Rêvons un peu (même si les premiers calculs mathématiques risquent de très vite briser ce rêve) : Un bateau combinant des voiles en matériau synthétiques permettant à la fois de doubler sa voilure tout en divisant par deux son poids et l'espace qu'elle occupe lorsqu'elle n'est pas déployée, une ou deux turbovoiles à la Cousteau, une centrale solaire pour faire chauffer de l'eau et faire tourner une petite turbine (le pont d'un tanker devrait être suffisament long pour accueillir ceci : http://www.manicore.com/documentation/solaire_graph5.gif(...) , extrait d'un lien un peu plus bas), quelques batteries et quand même un petit diesel en désespoir de cause. Cela devrait permettre de survivre quelques temps ...
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    des voiles en matériau synthétiques ..quelques batteries


                    Malheureusement, à l'heure actuelle le matériau de tes voiles, les électrolytes et les supports de tes batteries sont issues de la pétrochimie...
                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Et alors ?

                      On peut faire du plastique recyclabe, on ne rejète pas de CO2 en transformant du pétrole en plastique et on peut même fabriquer du plastique biodégradable...

                      Tout ce qui vient du pétrole n'est pas mauvais !
                      • [^] # Re: Pas que les voitures...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La question n'est pas de savoir si ce qui est issu de la pétrochimie est mauvais mais de réaliser que quand il n'y aura plus de pétrole, il n'y aura plus de pétrochimie...Donc, adieu tous les matériaux synthétiques si pratiques et les médicaments que nous utilisons à l'heure actuelle...
                        • [^] # Re: Pas que les voitures...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Tu as du mal lire les informations sur la fin du pétrole.
                          Personne n'as jamais parlé de fin totale, seulement d'un cout d'extraction trop important pour que les utilisations à haute dose (Engrais, plastiques utilisés partouts, essence, ...) restent economiquement viables.

                          Produire une voile qui seras utilisée posiblement pendant des dizaines d'annés, bien que coutant plus cher dans une économie ou le pétrole est cher, seras toujours rentable au vu de l'avantage sur une voile en toile.
                          • [^] # Re: Pas que les voitures...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Quoi on m'aurait menti? Le pétrole est une énergie renouvelable? Je vais demander une confirmation à Monsieur Total ou à Madame BP....
                            • [^] # Re: Pas que les voitures...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              c'est sur que c'est renouvelable; le problème c'est de savoir en combien de temps ;) (moi je parie sur quelques milliers d'années minimum ;))
                            • [^] # Re: Pas que les voitures...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Meme si ce n'est pas renouvelable, vers la fin ca deviendra tellement cher qu'on arretera de le gaspiller.
                      • [^] # Re: Pas que les voitures...

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Il n'y à pas besoin de pétrole pour certains plastic. La plus part des sac plastic biodégradable proviennet du maïs ou d'autres végétaux. Qui plus est le secteur de la chimie étudie aussi des bactéries génétiquement modifiées pour produire diverses molécules de subtitution.
                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est-à-dire que j'espère bien que le lot de voiles servira plus d'une traversée ...
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.


            De même transporter des produits manufacturés lourds à un cout exorbitant ne deviendra peut être pas plus rentable que de les fabriquer sur place. Le coêt du transport compensera peut être les ecarts sur le coût de la main d'oeuvre


            C'est déjà plus ou moins le cas suivant le produit en question.
            Un des patrons de PSA, interrogé il y a peu (début de semaine) à propos du danger potentiel représenté par l'automobile chinoise, ne s'inquiétait pas tellement expliquant que l'importation d'automobiles ne se fait pas comme celle de textile, et que les coûts unitaires en matière de logistique sur ce genre de produits sont très élevés, si bien que sur certains segments (les 4x4 étaient notamment évoqués), à part de produire sur place, difficile pour un constructeur chinois de venir concurrencer une offre "à bas coût" européenne (ou d'un japonais produisant en Europe) rien qu'en jouant sur le fait que la main d'oeuvre est moins chère en Chine....
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui j'y pensais en tant qu'exemple mais vu que le marché de l'automobile risque de devenir peau de chagrin aussi j'ai préféré ne pas le citer.
              C'est aussi d'ailleur la raison pour laquelle Toyota a des usines en France.
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est probablement pour ça qu'un 4x4 chinois est déjà importé:
              http://automobile.nouvelobs.com/mag/Dossier/voitures_chinoises/defa(...)
              C'est vaguement copié sur un Opel Frontera pour la moitié du prix !
              Pour l'instant, il ne s'agit que d'une importation à petit volume par un importateur exclusif, mais Honda avait commencé comme ça...
              • [^] # Re: Pas que les voitures...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                C'est probablement pour ça qu'un 4x4 chinois est déjà importé:

                Tout à fait vrai, notamment en Belgique.

                Mais, premièrement, rien ne dit qu'ils ne font pas du "dumping" sur les prix de manière à conquérir le marché.
                Deuxièmement, j'avais vu un reportage là-dessus (sur un 4x4 "chinois"), et apparemment il n'y a pas encore de modèle "équivalent" produit en Europe (tous les 4x4 disponibles sur le marché sont plus luxueux). Donc à voir si les constructeurs se mettent à faire du 4x4 pas cher.

                Un exemple : les voitures à bas coûts que se mettent à produire les constructeurs en Europe (en Pologne notamment), pour l'instant les chinois ne se sont pas attaqués à ce segment, mais plutôt à celui des 4x4 sur lequel il n'existe pas encore de réelle alternative à bas coût....
                • [^] # Re: Pas que les voitures...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Doté d'une esthétique et d'un châssis fortement inspirés par l'Opel Frontera, le Landwind débarque dans son plus bel apparât : sellerie cuir, climatisation automatique, radio CD… . Le tout pour un prix de base fixé à 14.990 ¤ sur le marché allemand


                  C'est déjà pas mal niveau « luxe » :-)
                  Pour moins cher q'une 206 bas de gamme, tu as un 4x4 de la gamme Frontera avec un équipement de série que tu ne retrouve que dans le haut de gamme chez la concurrence.
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 3.

                    D'ailleur on en parle ici
                    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-690863,0.html(...)
                    Alors lobby ou sécurité des consommateurs ?
                    Autant j'accepte de payer 30 euros par mois pour du telephone illimité de mauvaise qualité, autant je ne mettrais pas la vie de mes enfants en jeu pour des economies.
                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Lorsque j'ai cité l'importation de 4x4 chinois, je ne faisais aucune référence à leur qualité (ou non qualité); je voulais simplement répondre à l'argument "on ne craint pas la concurrence chinoise car le transport coûte trop cher, il vaut donc mieux fabriquer en Europe".
                      Quant à l'article du Monde, je ne sais pas si le risque est réel ou résultat d'un lobbying. En tout cas, je me souviens que lorsque les voitures japonaises sont arrivées en France le discours était assez proche.
                      • [^] # Re: Pas que les voitures...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Je subodore que le coût du transport est dérisoire, car Renault va fabriquer un 4x4 en Corée, dans sa filiale locale Samsung Motors, et le vendre en Europe, et Peugeot-Citroen a un accord avec Mitsubishi pour produire un 4x4 pour partie au Japon, qui sera aussi vendu en Europe.

                        Multitasking — The art of doing twice as much as you should half as well as you could.

              • [^] # Re: Pas que les voitures...

                Posté par . Évalué à 4.

                C'est probablement pour ça qu'un 4x4 chinois est déjà importé:

                C'est assez compréhensible. Sur des petites citadines, les marges ne sont pas fabuleuses donc en comptant les frais d'importation au final les voitures chinoises seraient probablement presque au même prix que les européennes. Le marché des 4x4 au contraire est un marché à fortes marges. Un 4x4 est vendu au bas mot deux fois plus cher qu'une voiture de même taille/finition (ils sont d'ailleurs souvent moins bien finis) mais ne coûte pas deux fois plus cher à produire. Les chinois ont donc un coup à jouer ici.

                Sur le marché des voitures haut de gamme voire de luxe c'est encore pire. Essayez pour voir de rentrer chez un concessionnaire d'une marque allemande et discutez 5 min avec le vendeur. Sans avoir rien demandé, il propose déjà un rabais conséquent (testé chez Audi). Conclusion le prix "normal" est sans rapport avec le coût de fabrication. On vends du rêve.
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par . Évalué à 2.

          La mondialisation des échanges, ce n'est pas la mondialisation mais bien que les échanges entre les pays non limitrophes explosent.

          Par exemple, actuellement les produits polonais, par exemple, arrivent, en grande majorité, par la route, c'est plus économique et plus rapide, alors que les jeans chinois, il viennent tous par bateau.

          Mair, tu as raison, le tourisme est aussi un autre pan de l'économie qui sera touché.

          A+
          L.
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par . Évalué à 5.

            A noter, que contrairement à une idée reçue l'economie du tourisme dans les pays pauvres profite beaucoup plus aux pays riches qu'aux pays pauvres.
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par . Évalué à 3.

        J'allais le dire.

        hors il n'existe pas à ma connaissance de substitution pour le kérosène.
        On peut ressortir les bon vieux ballons ;)

        Et oui la circulation des personnes a l'echelle mondiale risque de se ralentir si on ne trouve pas d'alternative.
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par . Évalué à 6.

          Je me rappelle de projets datant des années 70 (et oui, depuis 1974 on parle de pénurie...) d'avion à hydrogéne.
          Les réservoirs étaient énormes, même plus gros que la carlingue, mais assez léger.
          Plus entendu parlé...

          Et oui la circulation des personnes a l'echelle mondiale risque de se ralentir si on ne trouve pas d'alternative.
          Internet et les réseaux de communication sont, en partie, une alternative à la circulation des personnes.
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          On peut ressortir les bon vieux ballons ;)

          Si je comprends bien, ceux/celles qui investissent dans les Zeppelin http://www.zeppelin-nt.com/(...) font bonne route ;-)
          • [^] # Zeppelin-nt : pas une solution...

            Posté par . Évalué à 4.

            Si on en croit [1] la charge utile est limitée à 1,9 tonne... à comparer aux 150000 tpl (tonnes de poids lourd) d'un super-pétrolier actuel ou d'un transporteur de frêt actuel (post-panamax) [2]... il ne faut pas s'attendre à trouver une solution de remplacement de ce côté, c'est illusoire.

            [1] http://www.zeppelin-nt.com/pages/E/luftsch_u_faq.htm(...)
            [2] http://www.unctad.org/fr/docs/rmt2001ch4_fr.PDF(...)
            • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est plutôt une solution de remplacement pour le transport par avion (les super-pétroliers ne volent pas à 130 km/h).

              Le Zeppelin NT est un « petit » dirigeable (un poil plus grand qu'un Airbus A380 ;-). Ce ne sont donc pas ses 2 tonnes de charge utile qui doivent servir de référence... Le Hindenburg, certes gonflé à l'hydrogène plus porteur (ce qui ne lui a pas réussi) mais surtout long de 245 m (contre 75 m au NT) portait une charge utile de 112 tonnes (avec amménagements passagers, soit sensiblement plus dans une hypothétique configuration cargo). L'A380 doit de mémoire être un peu en dessous de 100 tonnes utiles (le même ordre de grandeur, donc, mais avec une consommation énergétique incomparablement plus élevée).
              • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                Posté par . Évalué à 1.

                Tient, je croyait que l'helium était plus porteur que le di-hydrogène
                • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Si les allemands utilisaient de l'hydrogène (explosif) et pas de l'hélium (pas inflammable), c'est surtout parce qu'ils n'avaient les moyens d'en fabriquer (pas la technique).

                  La production d'hélium a commencé au Texas pendant la première guerre mondiale, à partir de gaz naturels des champs pétrolifères.
                  • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    enfin l'hydrogène est bien moins lourd que l'helium :
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Helium(...)
                    ->Masse volumique 0,1785 kg.m-3
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrog%C3%A8ne(...)
                    ->Masse volumique 0,0899 kg.m-3
                    • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      dihydrogène, donc 2x0,0899 = 0,1798 > 0,1785

                      Et, de toute façon, c'est bien trop dangereux.

                      Je rappelle aussi que le monoxyde de dihydrogène (obtenu par exemple par combustion du H2) est un solvant très puissant, qu'il est mortel et pourtant extrêmement vital.
                      • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        dihydrogène, donc 2x0,0899 = 0,1798 > 0,1785

                        Aie non l'hydrogene n'existe pas de facon stable (enfin je crois pas).
                        Donc la masse volumique est celle du dihydrogene.
                        Ps les masses volumiques ne s'additionnent pas : 1m3 de machin qui reagis avec 1m3 de truc ca me donne pas forcement 2m3 de x/y (ni 1 m3 de xy )
                        • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Humm, j'avoue ne pas maîtriser toute la théorie qui se cache derrière mais je confirme que le gaz couramment appelé « hydrogène » (qui doit effectivement être à proprement parler du dihydrogène) est en pratique plus porteur que l'hélium (ça se joue à pas grand chose, je crois, quelques pourcents).

                          Le Hindenburg était à l'origine prévu pour être gonflé à l'hélium (plus sûr). Il fut adapté à l'hydrogène du fait du blocus américain sur l'hélium, opération dans laquelle il gagna une plus grande portance. Son frère jumeau le LZ-130, qui avait les mêmes dimensions d'enveloppe mais qui, construit plus tard, était dès le départ prévu pour être gonflé à l'hydrogène, aurait profité de cette portance supplémentaire pour un salon arrière supplémentaire.
                        • [^] # Re: Zeppelin-nt : pas une solution...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Ps les masses volumiques ne s'additionnent pas : 1m3 de machin qui reagis avec 1m3 de truc ca me donne pas forcement 2m3 de x/y (ni 1 m3 de xy )

                          Je n'additionne pas les masses volumiques de gaz. Je prends simplement l'approximation des gaz parfaits qui dit que une mole prend un volume de 22,4 l.
                          Donc, un m³ du gaz X, ça fait x moles, donc un poids p tel que
                          p = x . masse molaire de X
                          Si je prends un m³ du gaz diX, ça fait toujours x moles, mais le poids est
                          p' ~ x . (2 . masse molaire de X)

                          Au final, ça fait comme si j'additionnais les masse volumique mais je n'additionne pas :oP
                          En plus, tu généralises en parlant de réaction, alors qu'il s'agit de composition.

                          Ça, c'est pour le raisonnement. Pour le cas qui nous occupe, Wikipedia donne effectivement la masse volumique du dihydrogène pour celle de l'hydrogène¹ :
                          masse molaire de l'hydrogène : 1,00794 g/mol
                          x = 1000/22,4 = 44.64285
                          donc p' ~ 89,99464 g

                          ¹ : ce qui est finalement assez logique mais qui pourrait être précisé (comme p.ex. pour l'oxygène : c'est la masse volumique du dioxygène qui est donnée, pas celle de l'ozone). Je pense quand même que le béotien ne sait pas forcément que c'est le dihydrogène (ou le dioxygène) qui est stable et que, s'il le sait, alors il a probablement suffisamment de connaissances pour calculer la masse volumique, sinon, cette donnée est totalement inutile.
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        hors il n'existe pas à ma connaissance de substitution pour le kérosène

        Pas de substitution, mais on peut utiliser d'autres moyens de propulser un objet dans l'atmosphère, en utilisant la technique des fusées et autres missiles (inter)continentaux....

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur-fus%C3%A9e(...)

        Par contre, je ne sais pas trop si c'est aussi "viable" (économiquement, du point de vue de la sécurité) que les avions classiques actuels qui tournent au kérosène....
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par . Évalué à 2.

          Certes mais niveau pollution, c'est le top du top là. On n'en parle pas trop car bon, lancée une fusée dans l'atmosphère puis l'espace, c'est "magique" mais si on décidait de faire une étude sur la pollution liée à un décollage, y'en a qui crieraient au meurtre gore à la machette rouillée (à raison d'ailleurs) ^^
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            As-tu des liens sur cela?
            Je serais curieux de connaître la pollution engendrée par une fusée par rapport à un avion? (à masse transportée/convoyée égale, ramenée à la distance (pouvant être) parcourue)
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 0.

              Des liens spécifiques, non, juste des discussions avec des profs de la fac de strasbourg après une conf. Au vu de l'énergie nécessaire pour arracher un tel engin de la pesanteur terrestre, du fait que tu largues tes reservoirs dans l'atmosphère alors qu'ils contiennent encore du carburant, tous ces rejets représentent une pollution assez phénoménale.
              Après, je ne connais pas d'études faites sur le sujet et qui comparent avec la pollution par rapport à un trajet paris-los angeles en avion. Je ne sais pas si ça a été mais fait mais si le coeur t'en dis ^^
              • [^] # Re: Pas que les voitures...

                Posté par . Évalué à 2.

                michael moore disait (je ne me souviens plus exactement où) que voyager en avion était équivalant(niveau consommation de carburant) a faire le meme trajet en petite cylindree , par passager
                • [^] # Re: Pas que les voitures...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  La consommation d'un avion de ligne moderne est de moins de 5 litres/100km pour un taux de remplissage de 70% (source : http://environnement.toulouse.aeroport.fr/fr/pageEdito.asp,UIDcNode(...) . J'avais vu un site web moins partisan que celui d'un aeroport, mais je ne retrouve plus le lien. L'ordre d'idée est le bon).

                  Donc c'est à peu près la même chose qu'un diesel moderne de 1,5l je dirais. Au niveau pollution par contre, je ne sais pas. Mais en consommation c'est pas trop mauvais.
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 5.

                    5l au 100 par passager (3.4 ils disent sur ton lien )
                    enfin la source : Airbus.
                    tu le savais mais si quelqu'un lis rapidement il risque d'etre surpris ;)

                    De plus on ne sait pas comment ils prennent en compte les decollages etc... (un A330 c'est un long courrier , donc forcément ca à une consommation spécifique moindre qu'un court courrier qui fait beaucoup de décollage ; car au décollage on consomme beaucoup de kero ...)
                    Et puis c'est du kero faut voir l'energie latente du kero par rapport au diesiel (cad si ca peut délivrer deux fois plus d'energie que le diesel ben il y a une belle perte)

                    Et niveau pollution c'est horrible :
                    C'est en haute atmosphère et ca rejette quand meme pas mal de de NOx (normal c'est une combustion continue pas forcément breve ; l'air est chauffe assez longtemps).
                    Et le CO² en haute atmosphère ben euh voila quoi
                    un petit lien ;)
                    http://www.aviation-civile.gouv.fr/html/actu_gd/enviro/b2.html(...)
                    et un autre pour les tests de pollutions des moteurs ;)
                    http://www.caa.co.uk/default.aspx?categoryid=702&pagetype=90(...)
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Avec 5 litres, tu es largement au dessus des consommations actuelles. L'airbus A380 consomme 3 litres aux 100 km par passager transporté, ce qui est déjà plus que pour d'autres avions : http://ufcna.com/AIRBUS-A380.html(...)
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par . Évalué à 3.

        a propos du kerosene, le bresil a recemment inventer/produit le premier avion dont le moteur fonctionne a l'alcool

        http://www.adit.fr/SP/parutions/vigies_visu.php?id=3075(...)

        je crois que quand il n'y auras plus de petrole, le Bresil auras vraiment beaucoup d'experience dans le domaine et pas nous. Tant mieux pour eux. noter le nombre d'emploi creer grace a cette filiere.
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          C'est faux, pense à tous nos vignerons bordelais et bourguignons. Sans compter le beaujolais, le cidre...

          et le champagne pour les fusées !

          Boire ou piloter...
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        hors il n'existe pas à ma connaissance de substitution pour le kérosène.
        L'alcool ? http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2004/cap0208045.html(...)
        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par . Évalué à 10.

          Il est étrange ce document car, je cite : "Le moteur à alcool génère aussi 5 % plus de puissance. [...]. Autre avantage: ce type de moteur reste plus froid, prolongeant ainsi son cycle d’entretien, donc sa durée de vie utile."

          Selon, le document cité précédement, "Cet avion est également le millième de la série, jusque là disponible uniquement dans sa version à essence". C'est donc une adaptation du moteur selon un cycle de beau De Rochas (moteur à explosion essence).

          Le rendement maximal théorique du moteur est déterminé par la formule suivante :

          n = 1 - Ta/Tb

          Avec : n : rendement
          Ta : Température minimale du moteur (en pratique, la teméprature de l'environnement) en K°
          Tb : température maximale du moteur (température d'explosion) en °K

          Si la température Tb est plus faible, le rapport est plus grand (ta et Tb étant supérieurs à 1) et donc le rendement est plus faible. Le moteur à alcool ne peut pas générer plus de rendement théorique que le moteur à kérosène. Attention, il s'agit du rendement théorique uniquement. Le rendement pratique peut être différent s'il y a des différences de conceptions.

          Dans ce cas, selon les articles que j'ai pu lire, le moteur est une "simple" adaptation (suppression du chauffage du comburant, injection, ....) est donc la différence de rendement, si elle existe, est due aux modifications et à l'évolution du moteur et non pas au comburant.

          Enfin, d'un point de vue strictement énergétique, la formation d'un éthanol consomme 4 à 5 fois plus d'énergie que celle du kérosène (cf. enthalpie de formation http://dutlsisa.lr.tudelft.nl/Propulsion_details/Data/Propellant_pr(...) ).

          D'autant que je me rapelle, le fonctionnement d'un truboréacteur avec de l'alcool est impossible en raison des limite d'explosivité du melange air raefié/éthanol ce qui limite ce genre de propuldion à des moteurs à hélices.

          A+
          L.
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Pas que les voitures...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          On peut également produire de l'électricité de façon très propre en profitant de l'énergie solaire, mots clés "dish stirling".

          On peut, mais en proportion très raisonnable. Pour notre consommation mondiale actuelle il faudrait fabriquer des milliard de capteurs avec cellules photovoltaïques et en recouvrir la planète. Sans oublier la pollution générée par la fabrication, l'entretien et la mise au rebut.
          • [^] # Re: Pas que les voitures...

            Posté par . Évalué à 2.

            restons raisonnable, s'il te plait sinon nous n'avencerons jamais avec de telle argument.

            pour remplacer le nucleaire par du solaire avec notre consommation actuelle, il faut juste recouvrir 1% du territoire voir 2% pour etre large

            http://www.manicore.com/documentation/solaire.html(...)
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à 4.

              Le problème est que non seulement le rendement du photovoltaïque est minable, comme expliqué plus bas, mais sa production demande également beaucoup d'énergie, et est assez polluant. Bref, je ne pense pas que la production électrique des cellules solaires puisse même subvenir aux besoins de leur propre fabrication.

              Ceci dit, je pense qu'à long terme, l'électrique en soi reste quand même une solution privilégiée.
            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par . Évalué à -2.

              rRestons raisonnables, s'il te plait sinon nous n'aveancerons jamais avec de telles arguments.

              pPour remplacer le nucleéaire par du solaire avec notre consommation actuelle, il faut juste recouvrir 1% du territoire voire 2% pour eêtre large

              Pitié ! Utilise Konqueror et passe le correcteur d'orthographe ou relis-toi.
              Je dois sûrement te paraître pointilleux mais lire un texte plein de fautes demande beaucoup plus de concentration car le(mon) cerveau se base sur la mémoire visuelle pour décoder.
              Pourtant ton argumentation est souvent intéressante.
              • [^] # Re: Pas que les voitures...

                Posté par . Évalué à 1.

                non tu as raison, mais le soir quand je poste à la vas vite c'est souvent que ma petite fille veut boire son biberon, ma femme veut que je fasse la cuisine, mes beau parents arrive juste. Du coup je poste uniquement quand je vois des aberrations et j'éssaye dans la mesure du possible d'éviter les horreurs que tu vois.

                Pour te consoler, pour un commentaire poster il y en a 10 qui partent à la poubelle car il y a trop de fautes que je n'ai pas le temps de corriger. Bon promis j'utiliserais dorénavant konqueror
                • [^] # Re: Pas que les voitures...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  quand je vois des aberrations

                  Bon. Au lieu de monter sur tes longs cheveux, et de prendre au pied de la lettre des expressions comme recouvrir la planète, imagine ce que représente 1 % de la surface en panneaux solaires, visualise la chose. sur chaque 100 m² tu as un panneau solaire. Tu ajoutes l'infrastructure qui y est lié (et d'ailleurs tu ne m'as pas répondu sur l'entretien, la fabrication et le rebut) , les usines et les centaines de camions et autres véhicules qui déménagent, installent protègent (et donc qui augmentent la consommation énergétique). Imagine ensuite que la consommation augmente pour apporter aux zones rurales le même niveau d'industrialisation, et maintenant imagine le paysage de demain... Certes on peut créer des batteries, et ainsi créer des zones ou sont accumulés des centaines de panneaux solaires. Mais même dans ce cas il y a certainement un ou deux mètres séparant les panneaux. Sinon c'est un seul panneau géant de 5000000 de m².
                  Là on pourrait parler d'aberration. Ah mais non, on va tout mettre sur les toits, l'investissement et les charges des habitants ne s'en feront pas du tout ressentir.

                  Bref, reprenons : si on a des panneaux d'1 m² séparé de 1 m d'un autre panneau, il faut multiplier par 4 environ la surface utilisée par l'équipent. soit on passerait de 4% à 8%. Et on se rapproche dangereusement du dixième de la surface de la france. Ensuite il faut prévoir de l'énergie de secours, en cas de catastrophe naturelle qui détruise un site par exemple, ou de panne, et donc il serait nécessaire de doubler la capacité (même si une partie est inutilisée). Plus grande capacité dit plus grande surface, donc à la louche 8% à 16%. Certes c'est toujours moins grand que la surface nécessaire pour ne produire de l'énergie qu'avec le colza, mais ça commence à défigurer un peu le paysage, non ? Ensuite il faut exploiter des zones plus ensoleillées, mais aussi prévoir les jours de pluie, donc essayer de répartir la capacité de façon à ce que le pays ne soit privé de courant tous les deux jours... et là ça augmente encore. Mais je vais m'en arrêter là pour la surface de panneaux solaires.

                  Car se posent ensuite les problèmes de stockage et de déperditions, de transport d'électricité comme ton article en parle, justement. Toute une infrastructure est nécessaire autour de ce système. Et j'imagine qu'il faudrait une énorme énergie pour construire autant de matériaux composé je suppose en grande partie de polymères.

                  Bref, comme aberration, je pense qu'il y a pire...

                  L'abérration est de compter sur les énergies renouvelables pour prendre le relai du pétrole, sans remettre en cause notre consommation. Certes toute énergie renouvelable d'appoint (solaire, éolien, géothermie, énergie de la mer, etc.) est bonne à prendre, mais la production de masse par quelque méthode que ce soit est certainement une erreur.
                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      je n'ai pas oublié, regarde mon commentaire :

                      Là on pourrait parler d'aberration. Ah mais non, on va tout mettre sur les toits, l'investissement et les charges des habitants ne s'en feront pas du tout ressentir.

                      L'idée est bonne, très bonne même, mais il faut être réaliste, on ne peut pas équiper 5 millions de toits même en 10 ans sauf avec un réel projet d'urbanisme financé au niveau européen, et encore j'en doute.

                      Je sais que la réduction de consommation planétaire semble peu réaliste aussi. Comme dit l'auteur de l'article, on ne peut pas changer les habitudes de 6,4 milliards d'habitants. D'autant plus que la consommation moyenne de pétrole par habitant est très loin de la consommation médianne. Cependant il faut vraiment envisager que bientôt on ne pourra sûrement plus systématiquement faire de la production de masse, et de la consommation à outrance, mais qu'on devra trouver localement des solutions adaptées aux besoins énergétiques.

                      Il ne faut pas tomber dans le piège (mon avis bien sûr, je sais que je peux me tromper, bien que j'en doute) de croire que les énergies renouvelables relaieront les énergies basées sur l'énergie fossile, une fois que celles-ci seront épuisées, et ce avec la croissance mondiale en demande énergétique actuelle.
                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu oublies de prendre en compte le fait que les cellules peuvent etre installées sur de la surface déja occupée : le toit des habitations (cette surface n'est pas du tout négligeable).


                      C'est à voir.

                      Un jugement rendu récemment à condamné une personne qui venait d'installer des panneaux solaires sur son toit à démonter l'ensemble et à indemniser à hauteur de 20.000 ¤ (je ne suis pas sûr du chiffre) son voisin qui avait porté plainte parce que l'installation l'éblouissait quelques minutes par jour.

                      Je ne retrouve pas le lien, mais c'est passé aux infos dans les derniers mois.

                      Cela dit, je suis tout à fait pour que les toits accueillent des panneaux solaires et des chauffages solaires, voire une petite éolienne individuelle d'appoint, mais est-ce l'intérêt de l'État que de diminuer notre dépendance au monopole qu'est EDF ?

                      Je crois que ce n'est pas pour rien que le dossier permettant de se faire racheter son électricité fait 78 pages en France contre 3 en Allemagne, ni que l'électricité est rachetée moins cher en France que dans les autres pays européens.
                    • [^] # Re: Pas que les voitures...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      petit application numérique :
                      France = 500 000 km²
                      2% = 10 000 km²

                      50 000 000 habitant (je sais, c'est plus mais c'est plus simple)

                      Soit 200m² par personne.

                      sachant que dans mon petit immeuble on est 16 et qu'il a environ 200m² de toit, qui me prête les 3000m² de toit pour completer.
                      • [^] # Re: Pas que les voitures...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        T'inquiete pas, il y a de la place a la campagne. Heureusement que toute la France n'a pas la densite de population de Paris.
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Citation : Au lieu de monter sur tes longs cheveux (...)

                    <mode type="Nelson_des_Simpsons"> pointe Bruce du doigt > AH AH ! </mode>
                  • [^] # Re: Pas que les voitures...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Personne n'a pensé à empiler les panneaux ?

                    C'est vrai. Ils sont pas très épais. S'ils font disons 5 cm d'épais, en 1 m³, on en met autant que dans 20 m².

                    et hop --->[]
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 3.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Pas que les voitures...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Je ne connaissais pas cette techno, merci de me la faire connaitre, cependant je reste sur la conclusion que j'ai donnée dans ce post :

              toute énergie renouvelable d'appoint (solaire, éolien, géothermie, énergie de la mer, etc.) est bonne à prendre, mais la production de masse par quelque méthode que ce soit est certainement une erreur.
      • [^] # Re: Pas que les voitures...

        Posté par . Évalué à 4.

        Alternative écologique au kérozène pour les avions, loin d'être utilisable commercialement à l'heure actuelle, il y avait hélios, de la NASA. Un avions solaire sans pilote, il volait, même bien, mais niveau résistance des structure, c'était limite avion de papier. Il de vait absoluement décoller le matin par temps calme, et il s'est plié il y a quelque temps (une rafale...). Je dois dire que je n'ai plus trop suivi, mais je ne pense pas qu'il l'ait réparé.

        Mais sur le même concept, Bertrand Piccard et l'EPFL (je pense, ou alors une autre école/unif suisse)(+ d'autres partenaires certainement) projettent un tour du monde autonome, à l'énergie solaire. Tiens, un petit tour sur wikipédia me donne ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Solar_Impulse(...) .
  • # y a pas que "l'energie"

    Posté par . Évalué à 3.

    ..et les matieres plastiques, c'est fait avec quoi ????

    est-ce qu'il y a deja (ou en prevision) des matieres de remplacement ?
    • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

      Posté par . Évalué à 7.

      Presque tout composé carboné peut-être utilisé pour faire des polymères, mais le coût énergétique est très important et peu rentable actuellement.

      Actuellement, on sait faire des matières plastiques avec des algues, du bois ... mais il faut nuancer carcertaines matières très techniques sont inacessibles de manière industrielle en partant de ces composés.

      A+
      L.
    • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour les matières première dérivé du pétrole (plastique et autres polymère...) le problème est moins prioritaire car ces matières sont recyclables et il possible de remplacer certains plastiques par des céramiques, des alliages métalliques et/ou des polymères fabriqués à partir d'autres sources que le pétrole.

      Il est par exemple possible de rouvrir les décharges pour en faire le tri et récupérer des matière première, ce qui n'est actuellement pas viable économiquement.

      Par contre à chaque fois il y le problème de l'énergie pour le transport et la fabrication.



      NOTA: Il y a plein de chose qui ne sont pas "economiquement viable" en terme de protection de la nature et surtout quand le (fric provenant du) pétrole est en jeu....
      • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

        Posté par . Évalué à 4.

        ces matières sont recyclables
        Foutaises !
        Le PVC est l'un des plastique le plus utilisé, le plus polluant, et un des moins recyclables (la qualité du PVC recyclé est mauvaise).

        "la part du PVC qui est recyclée est limitée à 3%" [1]

        C'est vrai qu'une partie des plastiques est recyclable, mais le processus n'est pas maîtrisé (tri, mélanges, extraction des composé chimiques ajoutés lors de la fabrication), et ne redonne pas la qualité originelle (sauf exceptions).


        [1] Courrier internationnal n°755 - 21 avril 2005, page 61 - article "Les militants en passe de gagner le combat contre le PVC"

        pour les abonnés :
        http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=50793&p(...)
        • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Dans recyclable, j'inclue réutilisable...

          Le pétrole brûler n'est récupérable et revalorisable, le PVC si...

          Enocre une fois, il faudrait faire intervenir l'expression "d'économiquement viable", car comme tu le dit les processus ne sont pas (encore) maîtrisés
    • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

      Posté par . Évalué à 4.

      Marrant, je bosse dans un labo de recherche de polymères, notamment spécialisé dans les biopolymères. Il y a pas mal de recherches dans ce domaine car on sait depuis pas mal d'année que les réserves de pétrole seront épuisées dans 30 à 40 ans environ (personne ne le sait véritablement).
      Il existe plusieurs voies pour synthétiser des biopolymères (j'entends par là, des polymères biodégradables voire biocompatibles). A noter qu'on peut en fabriquer à partir du pétrole (le comble quelque part). Une des voies principales c'est la biomasse (tout ce qui est polysaccharide, issu de l'amidon, par exemple). Il y a aussi ceux qui sont synthétisés par voie enzymatique, ceux qui sont totalement synthétisés chimiquement parlant et une quatrième voie principale que j'ai oubliée :s

      Quoiqu'il en soit, de manière générale, l'avenir de la chimie est très sombre étant donné qu'un très grand nombre de réactifs sont issus de l'industrie petrolière.
      • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai cherché et j'ai retrouvé la classification exacte :

        - biopolymères issus d'agro-ressources (produit de la biomasse : polysaccharides type amidon, ou protéines animales ou vegetales, type caseine et soja, respectivement)

        - issus de micro-organismes (par extraction)

        - issus de la biotechnologie (synthèse à partir de monomères renouvelables, types polylactides)

        - issus de la synthèse chimique classique

        Les deux premiers ne proviennent donc pas du petrole, pour les deux derniers, ça dépend des cas. Leur intérêt est donc relativement limité en terme de matériaux de remplacement de polymères basés sur des monomères provenant du pétrole.

        Juste pour info pour ceux qui ne savent pas : un polymère c'est une molécule qui répète le meme motif - le mère- un très grand nombre de fois ; le polyéthylène est un classique, issu du petrole, et par exemple l'adn est également un polymère. Les gens ont un peu trop tendance à associer polymères à plastique ce qui est très incomplet. Ttout ce qui est crème cosmétique, ce sont des polymères par exemple, excepté le principe actif).
        • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

          Posté par . Évalué à 1.

          Est-ce qu'il est envisageable à moyen terme de remplacer les polymeres issues du petrole par ceux issues de la biomasse?
          • [^] # Re: y a pas que "l'energie"

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui, mais pas dans les mêmes proportions et pas au même prix (compétition entre nourriture/biocarburants/matière première pour la chimie).

            Perso je préfère avoir de quoi bouffer (ce qui n'est pas gagné).
  • # Le Monde

    Posté par . Évalué à 4.

    Apres un jeu de mot debile, voila un lien vers un article relativement interessant du Monde : [Petrole] Une nouvelle ere commence.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0%402-3230,36-686145,0.html(...)
  • # C'est quoi propre?

    Posté par . Évalué à 6.

    En effet, le problème n'est la source d'énergie, mais l'énergie elle même!
    L'activité humaine (source et résultat de la "consommation d'énergie"), à partir d'un certain niveau, est une pollution puisqu'en concurrence avec le reste de la nature.

    Réduire la consommation (l'activité), c'est aller vers un équilibre avec le milieu naturel, mais ça on n'en prend pas le chemin...

    Bon, je schématise à mort, mais c'était pour dire qu'il n'y a pas d'énergie propre.
    • [^] # Re: C'est quoi propre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Celà dépend à quelle échelle tu te place. D'un point de vue local, il n'y a pas d'énergie propre, car il y a souvent rejet de carbone (et de plein d'autres chose, mais ici je vais supposer que seul le carbone est rejeté). Le carbone est nécessaire pour la fabrication de tissu vivants. Le but est de ne pas créer un déséquilibre avec un rejet de carbone supérieur à la quantité que peut fixer la flore de l'écosystème, pendant une certaine période correspondant généralement à un cycle (par exemple rotatif ou révolutionnaire autrement dit journée ou année) Dans ce cas, il n'y a pas asphyxie et il y a un apport de carbone nécessaire à un renouvellement cellulaire. En conclusion, d'un point de vue macroscopique, et dans le cas ou le bilan carbone est à peu près nul (y compris dans le processus de création de cette énergie), on peut alors parler de production d'énergie propre.
      • [^] # Re: C'est quoi propre?

        Posté par . Évalué à 3.

        La flore peut fixer une très grande quantité de CO2, mais cela provoque des déséquilibres en favorisant les espèces pouvant le mieux profiter de cet apport. C'est ainsi que l'on appauvrit le milieu naturel en faisant proliféré certaines espèces au détriment de la biodiversité.
        Bon, c'est peut-être exagéré comme exemple mais cela doit être vrai chaque fois que l'on perturbe les équilibres.
        De toute façon, le carbone n'est qu'une partie du problème.
        • [^] # Re: C'est quoi propre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui. Sur ce point le simple fait de vivre provoque un déséquilibre. On pourrait dire que certaines plantes absorbe mieux que d'autre la lumière du soleil et ainsi de suite. Après la sélection naturelle toussa, c'est vrai qu'on en pense ce qu'on veut. Toujours est-il que c'est encore une question de point de vue, même la bouteille en plastique qui mettra des milliers d'années à être dégradée peut être vue comme "propre" sur une échelle relative à celle d'une ère glacière, ou entre deux inversion de pôles.
          • [^] # Re: C'est quoi propre?

            Posté par . Évalué à 4.

            J'approuve. Avec le temps, de nouveaux équilibres se créent.
            Le problème, c'est la vitesse d'évolution de l'homme. En s'affranchissant de la selection naturelle, il sort de fait des écosystèmes et peut, de manière subite, adopté des modes vies perturbants. La libération "instantané" du carbone piégé dans les réserves pétroliphères en est un exemple flagrant.
            .
  • # et les hydrates de gaz...

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce qui fait vraiment peur et qui indique aussi que le fameux "peak oil" n'est pas loin, c'est que les pétroliers commencent à s'interresser à ça : http://www.econologie.com/articles.php?lng=fr&pg=1642(...)

    J'ai cherché l'article original du nouvel obs qui auquel celui ci fait référence mais sans succès.

    Bon frisson, en tout cas quand j'ai lu ça moi j'ai bondi. Effet de serre monstre garanti sur facture.
    • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

      Posté par . Évalué à 3.

      «Cela représente au moins le double de tout le carbone contenu dans l’ensemble des gisements d’énergie fossile, pétrole, gaz et charbon compris», assure un spécialiste. Et dans sa dernière édition «le Journal du CNRS» s’enthousiasme pour «ce fantastique pactole qui gît au fond des mers».

      Le gars il se rend pas bien compte qu'on est déjà en passe d'exploser le climat avec tout le carbonne qu'on a déjà barlagué dans l'atm, et il voudrait remettre ca en triplant la dose... :p
      • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

        Posté par . Évalué à 1.

        d'unn autre coté c'est aussi une menace car cela risque de liberer des enormes quantités de co2 dans l'athmosphere si tout cela venait a se liberé
        il faudrait pour cela un rechauffement de l'eau on fond des mers
        d'un autre coté si on rajoute du fer¹ dans l'océan , on augmente la production de phytoplancton qui se décomposant formerait le méthanes au fond des oceans
        ¹: ce n'est peut-être mais un truc contenant du fer
        • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

          Posté par . Évalué à 10.

          ce n'est peut-être mais un truc contenant du fer


          De l'hémoglobine ?
          Egorgeons de jeunes vierges au dessus des flots en furies.

          ---> []
        • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

          Posté par . Évalué à 1.

          A ce propos, ces fameux hydrates de gaz permettraient enfin d'expliquer le fameux mystère du triangle des bermudes où disparaissent avions et bâteaux. Il s'agirait en fait d'enormes bulles de gaz qui se libèrent et les font couler ou se crasher.

          Encore un mythe des ovnis qui s'ecroule
          • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            (avertissement: je ne connais pas le sujet)
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Triangle_des_Bermudes(...)
            « Tentatives d'explication

            Parmi les hypothèse scientifiques, on a souvent invoqué des perturbations magnétiques et des «flatulences océaniques», soit des émissions sous-marines de méthane qui diminuent fortement la densité de l'eau jusqu'à provoquer un naufrage. Pour avérés qu'ils soient, ces deux phénomènes n'ont pas été observés dans la région.

            En fait, le nombre de disparitions n'est pas du tout élevé rapporté à la surface (près de 4 millions de km2) et à la météo très capricieuse sous ces latitudes. De plus, plusieurs naufrages prétendus se sont avérées inexacts. Pour certains, le mystère reste à éclaircir. Pour d'autres, il n'y a pas de mystère, sauf peut-être la propagation de la légende sur la base de faits si minces. »
      • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a une théorie qui explique l'extInction massive du permien par un rechauffement des eaux qui a déclanché un dégazage massif de methane (encore pire que le CO² pour l'éffet de serre), qui a fait une retroaction possitive mortel pour 90% des espèces vivantes.
        • [^] # Re: et les hydrates de gaz...

          Posté par . Évalué à 1.

          pour expliquer pourquoi le rechauffement de l'eau peut provoquer cela ; c'est qu'au fond des oceans , il y a d'enormes quantités d'hydrates de methane , qui , si la temperature de l'eau augmente, se transforme en methane ;)
  • # forum dédié au Pic de Production Pétrolière ( Peak Oil )

    Posté par . Évalué à 4.

    Un site qui contient de nombreuses informations sur ce sujet

    http://oleocene.org(...)
    • [^] # Re: forum dédié au Pic de Production Pétrolière ( Peak Oil )

      Posté par . Évalué à 4.

      Excellent site, très bon niveau des discussions (le sujet est passionnant, il faut dire). Ca fait plus de six mois que je le fréquente, et je le recommande vivement à toutes les personnes intéressées par le sujet.

      Pour comprendre à fond le sujet, je vous conseille les bouquins suivants : (il n'en existe que deux en français à l'heure actuelle) :

      Yves Cochet (député Vert de Paris) : "Pétrole apocalypse" chez Fayard
      "La vie après le pétrole : De la pénurie aux énergies nouvelles" de Jean-Luc Wingert
  • # Procédé antipollution...

    Posté par . Évalué à 10.

    Je suis le webmaster du site http://www.econologie.com(...) et le jeune ingé qui a fait son PFE sur un procédé de dépollution et baisse de consommation.

    Tout ce que je sais à propos de ce systeme est décrit sur mon site. Je ne vous referrais donc pas une leçon ici.

    Sachez simplement que le potentiel de l'injection d'eau dans les moteurs thermiques haute compression est loin d'etre atteind et compris ( du moins par moi avec les maigres moyens que j'ai )

    Pour en savoir plus sur le montage tracteur et les gains, je vous conseille cette petite analyse : http://www.econologie.com/articles.php?lng=fr&pg=458(...)

    Concernant mon PFE, voici les résultats que j'avais obtenu en dépollution ( en gros et les preuves sont sur la page, l'air ambiant du garage était plus pollué que les gaz d'échappements...) http://www.econologie.com/articles.php?lng=fr&pg=321(...)

    Il n'empeche que je n'ai, depuis 4 ans et malgré mes requetes, obtenus AUCUNE aide de qui que ce soit pour développer le systeme. Je trouve cela assez honteux alors que le global warming et la pollution urbaine font la une de bien des journaux...
    • [^] # Re: Procédé antipollution...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je ne vous referrais donc pas une leçon ici.

      mais un résumé en deux phrases peut-être intéressant :)
      • [^] # Re: Procédé antipollution...

        Posté par . Évalué à 5.

        J'en avais fait un en 2 lignes ;p

        "Sachez simplement que le potentiel de l'injection d'eau dans les moteurs thermiques haute compression est loin d'etre atteind et compris ( du moins par moi avec les maigres moyens que j'ai )"

        Alors en 2 phrases ca devrait donner ca :

        Une grande quantité d'énergie (40%) étant "gachée" dans les moteurs à explosion dans les gaz d'échappement, l'idée de récupérer une partie de cette energie dans le cycle thermodynamique peut etre intéressante. C'est l'idée du procédé pantone qui consiste en un "prétraitement" des gaz d'admission ( via un cracking des hydrocarbures qui a été prouvé, des réactions radicalaires sont également envisageables ) aboutissant à une amélioration de la combustion et à une baisse considérable de certains polluants à l'échappement. Une variante du procédé consiste à n'injecter que de l'eau via le procédé, le procécus n'est encore pas bien compris mais des gains en consommation et pollution assez spéctaculaires ont été constatés sur de nombreux montages.

        Bon désolé j'ai fait en 3 phrases et j'ai triché en utilisant des parenthèses...:S

        Pour la suite je peux que conseiller de visiter mon site...
  • # Plus de pétrole, alors...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Plus de pétrole, alors... vive la vélorution.
  • # ====>Moment Révélations<====

    Posté par . Évalué à 2.

    Vous êtes vous déjà posé la question de l'origine du pétrole ?

    Ah oui le fameux résidu de salades, de dinosaures et de micro organismes tout pourris qui se décomposent et font du pétrole.
    C'est un postulat d'un russe, du 18e. Pas plus de démonstration que ça. Et sur cette base, on conclue que le pétrole est une ressource épuisable.

    Pas mal hein ?

    Maintenant je vous laisse d'explorer ce qui suit :

    http://www.science-frontiers.com/sf124/sf124p10.htm(...)

    http://www.questionsquestions.net/docs04/peakoil1.html(...)

    http://www.gasresources.net/(...)

    C'est peut etre faux, mais en tout cas les tenants de cette théorie ONT des bases scientifiques solides derriere, pas ceux de la théorie classique.
    • [^] # Re: ====>Moment Révélations<====

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce serait génial que tu aies raison ! On pourrait continuer à produire tout le CO2 qu'on veut, sans limite !
    • [^] # Re: ====>Moment Révélations<====

      Posté par . Évalué à 4.

      Euhh, en quoi les tenants de la "théorie classique" aurait moins de base scientifiques solides que tes quelques liens ? Une petite recherche biblio dans le domaine m'a surtout lancé sur des papiers concluant plutot à une origine biologique du pétrole, sur des bases d'analyse isotopique, qui sont les seules capable de véritablement trancher pour ce genre de question (voir par exemple http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/abstract/72513289/ABSTRA(...) ).

      Ceci-dit, je rejoint l'avis du post précédent: se serait _beaucoup_ plus inquiétant si le pétrole n'était pas d'origine biologique. Si le pétrole est bien fossile, une faible partie du carbone de la biomasse suit des cycles très lents d'enfouissement permettant sa transformation en pétrole. Sa consommation humaine consiste à une réinjection très brutale (moins d'un siècle) de ce carbone dans le cycle biologique. On peut dans ce cas espérer que la quantité totale de pétrole ne représente qu'une faible fraction de la biomasse, et donc aura un effet relativement limité (bon, quand même l'effet de serre pour le CO2 qui n'est pas entièrement absorbé, plus l'acidification des océan par l'acide carbonique - assez récemment mise à jour).... et donc que la perturbation de l'écosystème planétaire qui est en train d'en résulter ne sera pas trop importante.
      Par contre si le pétrole peut avoir des origine abiotique, et que les réserves soit alors disponibles en encore plus grande quantité... je n'ose imaginer les conséquences d'une injection de quantité de carbone dont l'ordre de grandeur dépasse la quantité du carbone de la biomasse.
  • # Des alternatives ...

    Posté par . Évalué à 5.

    Journal : Quelles alternatives au pétrole ?


    Le charbon ? /o/

    Bon, plus sérieusement, moi je vois surtout ceci :

    - La tour solaire australienne. Il faut la construire, certes, mais ce n'est pas du domaine de la science-fiction :
    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_145.php(...)

    - La reconversion du plastique, au moins en partie, en essence (rien que ça). J'avais vu le reportage il y a un an ou deux dans Envoyé Spécial :

    http://www.gauches.net/article1282.html(...)

    Sinon, à plus long terme, moi je miserais surtout sur le tout électrique. C'est vraiment l'une des énergies les plus versatiles et - à l'usage - la moins polluante.

    Elle est facile à transporter (beaucoup plus que du gaz ou du fioul, ou même de l'air comprimé, par exemple) et on en fait vraiment n'importe quoi : Moteurs électriques, chauffage, éclairage, chimie, plus tous ce qui est électronique.

    Reste évidement à la produire et à la stocker.

    Pour le stockage, les batteries ont évolué beaucoup moins vite que prévu, mais je pense qu'au contraire d'autres énergies basées sur le transport de matière, il y a probablement mille et une façons de stocker cette énergie et qu'elles restent encore à découvrir. On pourrait par exemple imaginer un matériau ultra-poreux qui permettrait de fabriquer des super-condensateurs. Ce serait intéressant en cas de succès pour les automobiles (on sait déjà fabriquer des voitures électriques très puissantes avec une autonomie raisonnable, mais au coût encore prohibitif). Ils occuperaient une taille comparable à un réservoir d'essence. Peut-être éventuellement le double ou le triple mais il pourrait facilement être modelés et séparés en plusieurs unités qui épouseraient les formes des recoins inexploités du véhicule. Et puis il faut aussi se rendre compte que le stockage perd en importance lorsque la distribution est facilitée : Il est beaucoup plus difficile de mettre en place une station-service, la sécuriser et la ravitailler que de tirer un câble. On pourrait même imaginer une recharge partielle par induction des véhicules à l'aide d'une boucle magnétique dans le sol lorsqu'ils sont arrêtés au feu rouge (ma brosse à dent électrique fonctionnait sur ce principe).

    Pour ce qui est de produire de l'électricité, là encore, je pense qu'il y a beaucoup à découvrir : Faire bouger un électron est une chose tellement fondamentale que je suis persuadé qu'il y a une myriade de solutions prêtes à être exploitées et qui, toutes cumulées, finiront par produire une quantité d'énergie comparable aux standards occidentaux. On parle évidement de Iter à Cadarache, même si la fin du pétrole surviendra bien avant la mise en production de ce réacteur, mais il y a problablement bien d'autres idées à exploiter, comme celle-ci :

    http://www.leblogauto.com/2005/08/un_nouveau_matr.html(...)

    Et puis, si l'on arrive à produire beaucoup d'électricité avec des sources multiples, alors l'extraction de certaines sources de pétrole ou l'exploitation d'autres ressources jusque là réputées non rentables peuvent le devenir avec cet apport d'énergie bon marché.
    • [^] # Re: Des alternatives ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.


      - La tour solaire australienne. Il faut la construire, certes, mais ce n'est pas du domaine de la science-fiction :


      Très intéressant comme lien, vraiment.

      La reconversion du plastique, au moins en partie, en essence (rien que ça)

      À mon avis le plastique aura dans le futur plus de valeur que l'essence.
      • [^] # Re: Des alternatives ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Il faut se souvenir également que les français ont une vraie notion de la valeur de l'essence car celle-ci est outrageusement surtaxée. Si, aux Etats-Unix ou ailleurs, le delta à la pompe du prix d'un plein lors d'un essor et d'une crise pétrolière tourne autour de 5$ (tout-à-fait au pif), il n'y a pas de raison pour que les habitudes changent.
        • [^] # Re: Des alternatives ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Avec un gallon (3,7 litres) à plus de $3, le prix de l'essence à doublé en quelque mois aux États-Unis, mais est toujours 2 fois moins cher qu'en France :-)
  • # Organisation de la société

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Une phrase qui me semble capitale dans cet article est "Même le recours au nucléaire ne permettra pas de conserver l'organisation actuelle de la société...".

    Dans les alternatives (très partielles) au pétrole on trouve ces biocarburants qui sont actuellement promus par le gouvernement.

    Or ils seront eux-mêmes, si l'on n'y veille pas, très dépendants du pétrole, du champ à la roue tous le processus de leur élaboration et de leur mise sur le marché repose sur diverses utilisations du pétrole.

    En cas de raréfaction du pétrole (par un prix élevé, quel que soit le motif) ces biocarburants deviendront très coûteux, et peut être plus encore que les autres énergies car ils seront plus rares : l'agriculture sera tout simplement moins productive et l'aspect alimentaire sera primordial.

    On en reviendra donc fatalement à une forte déstabilisation de la société, et comme solution de secours au seul type de biocarburant présentant un rendement relativement élevé, l'huile végétale brute, aujourd'hui interdite.

    Or il semblerait que l'on pourrait, par diverses approches, préparer notre société à une déstabilisation moins forte, c'est une des conclusions d'une étude que je viens de publier sur mon site http://activart.com/(...)

    Cet aspect de préparation est aujourd'hui assez loin des préoccupations du gouvernement, me semble-t-il, impression renforcée par cette réduction de crédits que vient de subir l'Ademe...
  • # What about the fusion ?

    Posté par . Évalué à 1.

    un peu de scientisme optimiste rafraichira ce forum gagné decidement par l'oléomorosité: si on admet pour des raisons facilement compréhensibles (technologie connue et maîtrisée, facilité d'entretien et de fabrication, tres bon rendement energétique) que l'électricité pourrait être le medium energétique du 21ème siècle dans le domaine des transports, de l'industrie et de l'habitat via des moyens de stockage et de distribution connus et communs, la fusion nucléaire devient une source d'énergie tres intéressante non ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/International_Thermonuclear_Experiment(...)
    en plus j'aime bien emmerder les écolos incultes et populistes qui critiquent a priori la fusion nucléaire sans rien y connaître.

    Rappelons que les Soviétiques avaient envisagé une utilisation massive de la fusion pour des raisons géostratégique d'autarcie qui leurs auraient permis d'échapper au très peu socialiste marché mondial de l'énergie voire même de survivre aux conséquences d'une guerre thermonucléaire.
    • [^] # Re: What about the fusion ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      Malrik écrit "...les Soviétiques avaient envisagé une utilisation massive de la fusion...".

      Certes, mais il ne coûte rien d'envisager !

      J'envisage d'aller puiser avec une pompe une énergie infinie ou presque dans le soleil.

      Le problème, comme pour la fusion, c'est un peu la mise en pratique...
      • [^] # Re: What about the fusion ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Evidemment la chute de l'URSS a stoppé net tout developpement du phenomene de fusion stabilisé mais il faut rappeler que les Russes avait basé toute leur stratégie sur les armes de première frappe et une autarcie quasi-totale: l'utilisation d'une source d'énergie potentiellement inepuisable et de bombes encore plus puissantes aurait parfaitement concordé avec leur vision. Il faut aussi imaginer que le secteur A (militaro-nucléaire) de l'espace du pacte de Varsovie qui commandait les études sur la fusion était ultra-prioritaire et qu'il mobilisait des moyens et des effectifs immenses (au détriment de tous les autres), probablement bien supérieurs aux moyens actuellement deployés dans ce domaine compte tenu de la sur-abondance petrolifère qui a prévalu jusqu'à la fin des années 90. Vous aurez remarqué que l'interêt, les collaborations et les financement pour ITER n'ont afflués que depuis que les relations des pays occidentaux avec les pays arabes producteurs de pétrole sont plutot fraîches (le 11 septembre peut-être bien ?). L'idée d'aller puiser l'energie inépuisable du soleil tombe plutôt bien puisque le phénomène de fusion stabilisé que l'on tente de reproduire en labo est exactement celui qui le fait briller
        • [^] # Dans 15, puis 30, puis 50 ans...

          Posté par . Évalué à 1.

          Il y a 30 ans les scientifiques annonçaient que la fusion serait opérationnelle "dans 15 à 20 ans", puis "dans une trentaine d'années", puis maintenant "dans 50 ans ou plus...

          Et un prix Nobel de physique japonais, physicien lui-même et bon connaisseur de la question, déplorait que son pays veuille accueillir Iter, auquel il ne voyait pas un très grand avenir pour des questions de physique...
          • [^] # Re: Dans 15, puis 30, puis 50 ans...

            Posté par . Évalué à 1.

            je suis d'accord pour admettre que toute innovation est un pari mais si la fusion avait reellement si peu de chance d'aboutir à une utilisation industrielle je vois mal les mecs du CEA discuter dans un couloir, à coté de la machine à café:
            -Bon les mecs on a obtenu 15 milliards de dollars de financement sur 10 ans en faisant croire a des cretins oléoparanoïaques riches que notre projet allait leur permettre de nucléariser 1000 fois la planète, d'obtenir une source d'énergie propre et quasi-gratuite, de les faire devenir moins dependant aux barbus egorgeurs, voire meme de leur permettre de cuire à point un poulet en 1/1000èeme de seconde, la question est maintenant de trouver un projet suffisamment imcomprehensible techniquement mais assez crédible pour qu'ils nous foutent la paix pendant qu'on utilise le fric a se payer des 4x4 et à se taper des putes russes mineures dont le corps aura été préalablement enduit de cocaïne pure.
            - Euh chef on pourrait peut être essayer de bosser vraiment sur cette hyothèse de fusion qui...
            - Ahhh ta gueule le stagiaire sinon jte colle une mauvaise évaluation
            - Désolé

            Et puis je tiens a faire remarquer qu'au moins pendant ce temps les savants fous surdiplômés de près de 20 pays ne bosseront pas sur des armes de destruction massive au proche orient (pour 15 milliards de dollars si j'étais Pierre Bellemard je dirais que c'est donné).

            PS: pour finir j'emettrais des doutes sur l'avis d'un seul type dont le pays l'a eu dans le cul pour un projet énorme (il faut bien avouer que ca nous rappelle les abrutis du comité Paris 2012 qui ont depassé leurs limites dans la discipline du "je te pourris avec des sous-entendus tellement enormes que même un revisionniste populiste neo-nazi borgne refuserait de cautionner") et qui a obtenu un prix qui est descerné par un comité de mecs selectionnés sur des critères dont personne n'a idée, qui n'ont presque pas lu les rapports de recherche de leurs pairs et qui ont, rappelons le, descerné le prix à Einstein, 20 ans après ses études sur la relativité, pour ses travaux sur les effets photoluminescents dans une fac de seconde zone.
            • [^] # Pas drôle....

              Posté par . Évalué à 1.

              Que signifie ceci :

              "pour finir j'emettrais des doutes sur l'avis d'un seul type dont le pays l'a eu dans le cul pour un projet énorme. . . . . . . et qui a obtenu un prix qui est descerné par un comité de mecs selectionnés sur des critères dont personne n'a idée.. . . . . " ???

              Tout simplement que tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles !!!

              Sur ce type tout seul qui donne un avis, il a donné son avis LONGTEMPS AVANT que la décision soit prise !!!

              Ce n'est donc pas une réaction de dépit !!!

              Avant de juger il faut enquêter et SAVOIR DE QUOI ON JUGE !!!

              voir : http://www.google.fr/search?q=iter+prix+nobel+physique+japonais&(...)

              Et pour le "comité de mecs" tâche aussi de se renseigner !!!

              Tu découvriras que ce n'est pas ce que tu crois !!!
              • [^] # Re: Pas drôle....

                Posté par . Évalué à 1.

                Oui il l'a peut être bien dit avant mais c'est tout de même bien pratique pour les chercheurs japonais decus de resortir son laïus après coup: l'avenir le dira mais très franchement ce brave savant japonais face aux équipes de recherche issues de 15 pays qui investissent des milliards de dollars dans le vent en toute connaissance de cause ca fait un peu blague je trouve.

                Pour revenir au Nobel rappelons (sans diminuer la qualité des travaux des lauréats) que personne ne sait rien ou presque sur son mode d'attribution et qu'il est plus souvent sujet aux considérations de quelques vieux savants grabataires qui n'ont plus guère de contacts avec les echantillons ou les labos que lors des prèlevements effectués sur leur venerables fluides corporels par des infirmières suédoises que de véritables chercheurs en activité (ben oui eux au moins ils bossent alors ils n'ont pas le temps d'aller faire les cons deguisés en notables du siècle derniers à des congrès inutiles).
                Par exemple on s'étonne encore de l'absence du palmarès de Thomas Edison, inventeur du phonographe et de la lampe électrique, de Dimitri Mendeleïev, chimiste de la classification périodique des éléments, ou de Jonas Salk, médecin et inventeur du vaccin contre la poliomyélite. Et on pointe du doigt l'élection curieuse de John McLeod, soi-disant co-inventeur de l'insuline (il était absent du laboratoire quand la synthèse fut réalisée) et de quelques falsificateurs dont il vaut mieux taire le nom. Et, j'en ai déjà parlé, il y a Albert Einstein proposé à huit ou neuf reprises avant de décrocher le titre en 1921. S'il était déjà le savant le plus connu de la planète, sa théorie de la relativité restreinte qui a révolutionné les bases de la physique moderne restait peu convaincante aux yeux de quelques beaux esprits suédois.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.