Journal Coronavirus, Municipales, Conseil Scientifique Fantôme

-10
15
mar.
2020

Bonsoir les linuxiennes, les linuxiens et autres espèces de grands oiseaux.

Tout le monde semble aimer, depuis jeudi, la recherche, les urgentistes et les infirmières. C'est assez cocasse (ou tragique) d'entendre des chroniqueurs sur BFM s'exclamer avec véhémence : "Mais bon sang, arrêtez de diminuer les subventions à nos chercheurs !". Quant à Macron jeudi soir, qui nous offre une ode à la solidarité et au service public, je crois que ça se passe de commentaire. J'ai beau détester Merluche, il a raison, c'est bien un monde qui s'écroule. Des politiques de relance, la fin du dogme budgétaire allemand, un mode de production à repenser … tout est devenu possible maintenant en quelques dizaines d'heures, en tous les cas dans les paroles.

On est pas mal à ne pas avoir oublié qu'il y a à peine un mois (article du 11 février 2020), on en était là :

https://paris-luttes.info/sos-hopital-en-danger-des-soignant-13440?lang=fr

Les habituels trolls sur les forums de linuxfr.org qui crachent habituellement leur haine des "français qui manifestent tout le temps pour rien" feront peut-être une pause ? (c'est d'ailleurs devenu assez flippant les notes attribuées aux journaux connotés gauchistes et qui se font trasher, "moinser" on dit, par de vaillants anonymes en pleine séance de lynchage et qui ensuite s'en réjouissent en parlant de "démocratie"). En tous les cas, les infirmiers et infirmières ne vont peut-être plus nécessairement être obligés de s'injecter des doses d'insuline, tel un appel à l'aide de la dernière chance, pour se faire entendre. On va peut-être maintenant les écouter un peu ? Aucun doute que dans cette période, les habituels sinistres Martin Hirsch et Patrick Pelloux ne manqueront pas d'endosser le bon rôle. Mais bon, je ne devrais pas, l'heure n'est pas à la polémique…

Non, en vérité, ce n'est pas ça qui m'étonne ce soir. Ce sont plutôt les déclarations d'Édouard Philippe. Ben oui, les français ont besoin de se "discipliner".

Prendre le RER B pour aller au boulot toute cette semaine, être donc coincé dans un train qui déconne tout le temps, compressés les uns sur les autres pendant des dizaine de minutes, se tenir à la barre déjà moite depuis 5h45 du matin, ce n'est pas un moyen de dispersion extrêmement efficace du coronavirus probablement ? Non le problème, c'étaient les badauds irresponsables qui étaient aux terrasses des cafés apparemment et qui n'appliquent pas les mesures barrières. Ça ressemble furieusement à un moyen de se déresponsabiliser de l'absence de décisions plus fortes prises plus tôt, jeudi notamment mais avant aussi.

Bon soyons sérieux deux secondes. Ce qui m'intéresse, ce ne sont pas les tonnes d'incohérences qui s'accumulent depuis des jours. Ce ne sont pas les déclarations condescendantes de Sibeth Ndiaye sur les Italiens qui "ne prennent pas les mesures adéquates", ni les mises en garde de l'exécutif italien, ni les mises en garde des journalistes français en Italie, ni … On a qu'à se dire que Macron, Philippe et Buzyn…pardon Véran (Buzyn veut devenir maire de Paris dimanche puisqu'elle remplace le vraiment trop sexy Benjamin Griveaux) font ce qu'ils peuvent et que c'est déjà pas mal. Mais en fait, même en essayant avec force de me mettre de leur côté, l'union nationale, tout ça, je n'y arrive pas.

Non, il y a bien un truc qui cloche depuis jeudi… c'est quoi cette histoire de municipales ? C'est quoi ce conseil scientifique qui a dit que c'était ok ? et sur quelles bases ?

Je vais la faire simple. J'écris ce journal parce-que je ne fais absolument pas confiance à Macron et que je crois qu'il ment tout simplement. Je crois que la décision ne s'est pas prise en suivant uniquement les recommendations d'un conseil scientifique mais que c'est bien lui qui a tranché, in fine, dans le sens qui l'arrangeait, "quelqu'en soit le coût". Mais bon c'est peut-être mon côté complotiste-geek-paranoïaque. Pourtant, même dans Le Monde, ça publie des analyses avec un peu le même son de cloche. Voici un extrait d'un article d'aujourd'hui, samedi 14 mars 2020. Coronavirus : pourquoi la stratégie sanitaire française pose question

Quels arguments scientifiques ?

Les pouvoirs publics font valoir qu'ils ne font que se fier aux avis des "experts". Problème : ces avis demeurent confidentiels. Personne ou presque ne sait sur quoi ils reposent. Un exemple ? Durant toute la journée qui a précédé l'intervention télévisée du président de la République, des rumeurs ont couru dans Paris. Pour des raisons de santé publiques évidentes, le chef de l'État allait annoncer le report des élections municipales. Quelques heures plus tard, revirement complet. À écouter Emmanuel Macron, les "experts" ayant affirmé qu'il n'y avait pas de risques, le scrutin devait être maintenu. Avant d'aller voter pour le second tour dans un environnement épidémiologique qui se sera, malheureusement, considérablement aggravé, les citoyens-électeurs, ne seraient-ils pas en droit de connaître les détails de l'argumentation des scientifiques qui conseillent les pouvoirs publics ?

Je précise que si je ne fais pas confiance en Macron, je ne fais pas plus confiance aux autres professionnels de la mauvaise foi qui n'auraient pas manqué de crier au scandale si les municipales avaient été annulées en parlant d'autoritarisme plutôt que de mesure sanitaire préventive.

Si j'ai un truc à faire dimanche, ça sera d'aller insulter les macronistes devant des bureaux de vote, à un mètre de distance bien sûr, en leur rappelant qu'il y a à peine un mois, leur CEO de la startup-nation, Macron, chiait sur les urgentistes exténués, sur les infirmières exténuées, celles et ceux, en somme, qui vont sauver, dans la mesure du possible, c'est à dire difficilement, certains de nos ainés malades maintenant.

J'échange deux rouleaux de PQ (rare dans mon quartier), encore dans leur emballage d'origine, contre 1 kg de farine et 1 litre de jus de pamplemousse, j'habite vers Gare du Nord, qui est intéressé ? Qui est intéressé-e ? (<= féminisation de texte, sur le tard, destiné à provoquer et déployer la rage de nos fiers et fières réactionnaires)

  • # 00h52, Le verre de trop ?

    Posté par . Évalué à 6 (+20/-14).

    Gros sur la patate visiblement…
    Ça va mieux du coup ?

  • # Ce n'est que le début !

    Posté par . Évalué à 9 (+10/-3).

    Je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, personnellement je ne hais pas JLM, voir même je le respecte et suis assez impressionné de sa constance dans certaines positions sociétales.

    Je pense qu'il faut dépasser la vision des seules politiques. Des personnes comme Lordon, Friot, Todd, et beaucoup d'autres, essayent de proposer une analyse un peu plus froide et systémique permettant de comprendre un peu mieux ce qu'il en coûterait de défier ce monde tant qu'il est puissant, le coût est important, voir même terrifiant.

    Si on veut essayer de voir un point positif dans cette crise, c'est qu'elle met en évidence que les risques de la concentration de l'activité de production dans un pays peut faire dérailler le système établi, lorsque ce pays est confronté à une crise grave. Des entreprises communistes comme Apple sont moins touchées car elles ont mises en place des usines d'assemblage dans différents pays, elles peuvent donc faire tampon sur leur stock de pièces (après ça sera une autre histoire). Les chinois ont été très clairs sur la priorisation des médicaments pour leur peuple, et comme on a sous-traité la production d'une très grande partie des principe actif …

    En bref, on est en train de se rendre compte que la souveraineté n'est pas un gros mot et l'Europe fait encore une belle démonstration qu'il ne faut pas attendre quoi que ce soit à son échelle, car les pays gèrent individuellement, avec au passage des fermetures de frontières et des interdictions de circulation. La souveraineté aura du mal à se faire à cette échelle malheureusement, il faudra soit se rabattre sur le plan national, soit changer l'Europe. Bien que je respecte les deux stratégies j'ai choisi mon camps !

    En tout cas je trouve que le gouvernement à fait ce qu'il fallait en limitant au maximum les interactions sociales, il faut protéger nos anciens et nos personnes affaiblies, une société de barbares les laisserait mourir, cela coûterait moins à la société tant sur le plan e la sécu que celui des retraites, je suis heureux que, malgré le niveau de barbarisme que l'on a atteint depuis 2019, nous n'en soyons pas encore là.

    • [^] # Re: Ce n'est que le début !

      Posté par . Évalué à 2 (+6/-6).

      Tout a fait d'accord : l'Europe est la grande absente de cette crise

      Peut être va t elle se rattraper quand il faudra éponger les déficits, mais je ne peu m'empêcher de penser à la France de 2005 qui a refusé par référendum la constitution Européenne, à l'époque je me disais que l'on avais perdu 10 ans, mais j'ai bien peur que cela soit pire.

      Car il ne faut pas se leurrer, la France et ses 66 millions d'individus ne sont qu'une cave à vin et à Fromage pour des entités comme la Chine, l'Inde et les Etats unis.

      Pour pouvoir se faire respecter au niveau mondial, il faut le level Continental comme l'Europe.

      • [^] # Re: Ce n'est que le début !

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

        Pour pouvoir se faire respecter au niveau mondial, il faut le level Continental comme l'Europe.

        Il faut aussi pouvoir agir! Et avoir dans une constitution un principe d'unanimité des pays pour les décisions importantes, c'est être certain de bloquer tout le monde; quand un pays ayant moins d'habitant que la ville de Lyon bloque des décisions, il n'y a pas de recours, et les grandes économies qui pourraient faire face se retrouve dans l'incapacité d'agir.

        http://www.euractiv.fr/sections/euro-finances/quand-malte-bloque-lavancee-de-lue-sur-levasion-fiscale-302596

        Bref le traité en question était une garantie de planter l'Europe, où du moins retarder sa progression. Les intérêts de pays comme le Luxelbourg ou Malte sont très différents de l'Allemagne ou la France.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Ce n'est que le début !

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          Justement si je me souviens bien la constitution européenne de 2005 enlevais ce principe d'unanimité sauf pour certains points
          C'est pour cela que l'europe actuelle n'avance plus ou tres tres lentement

          • [^] # Re: Ce n'est que le début !

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            C'est pour cela que l'europe actuelle n'avance plus ou tres tres lentement

            Lisbonne EST la constitution européenne, et c'est justement cette notion d'unanimité qui m'a fait rejeter le texte; tout le reste était secondaire, même la soumission à l'Otan pour ceux voulant faire partie de la défense européenne, même la priorité de la concurrence libre et non faussée sur le social; il y'en avait des couleuvre, un paquet, mais garder le principe de l'unanimité pour toutes les décisions importantes était, pour moi, suffisamment important pour voter non.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Ce n'est que le début !

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

              Justement, grâce à Lisbonne nombre de domaines où l'UE n'a besoin que d'une majorité qualifiée a augmenté significativement. Et cela ne me paraît pas absurde que l'unanimité soit préservée sur certains sujets (comme l'adhésion).

              Et en bonus, Lisbonne offre un cadre légal pour les États qui veulent approfondir certains sujets ensemble sans pour autant que l'UE ne parvienne à l'adopter dans son ensemble. Ce qui renforce la possibilité de se passer de l’unanimité pour tout sujet.

              • [^] # Re: Ce n'est que le début !

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                Tu peux étendre tout ce que tu veux, enrober le tout, le problème est qu'on a acté via Lisbonne la concurrence fiscale entre les états, pour virer les services publics, il suffit d'une majorité qualifiée, pour aligner la fiscalité des états faut l'unanimité.

                Je serai mauvaise langue, je dirai que pour construire faut l'unanimité, pour détruire la majorité :P

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # C'est la faute à Macron ...

    Posté par . Évalué à 0 (+14/-16).

    C'est pratique le coupable par défaut … cela évite de chercher des solutions

    Macron … quoiqu'il arrive c'est de sa faute

    Je ne suis pas spécialement un macroniste fanatique mais quand je le compare a ses prédécesseurs : Hollande / Sarkozy et Chirac … finalement il y a eu pire

    Et quand j'élargis a d'autres : Trump / Bolsonaro … il y a encore pire

    Bref on a les présidents qu'on mérite, il a été élu et pour l'instant c'est lui aux commandes.

    Cependant je trouve que notre président actuel génére beaucoup de colère envers lui et son gouvernement, un peu comme Sarkozy en son temps … il agace

    Serait ce du a la disparition des Guignols de l'infos ?

    Vous avez 4 h …

    • [^] # Re: C'est la faute à Macron ...

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

      En même temps coté amateurisme, il se pose là, par exemple, laisser les gens partir au ski le WE dernier, puis fermer les stations de ski le dimanche; 200€ aller / retour (péage + essence), et 14H/16H de route…

      Le télétravail aurait du être préconisé depuis Janvier.

      Bref on a les présidents qu'on mérite

      Désolé, mais je n'ai pas voté pour lui; et si tu regardes la différence entre le 2ème, 3ème, et 4ème candidats au premier tour, ça ne s'en est pas fallu de grand chose pour qu'on ait un/une autre président/présidente.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: C'est la faute à Macron ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2).

        Et sa femme qui va se balader (sans masque) avec ses gardes du corps sur les quais de Seine dimanche… À son niveau, il y a un devoir d'exemplarité, surtout quand on se répand dans les gazettes pour s'étonner qu'il y ait du monde dehors.

        OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: C'est la faute à Macron ...

        Posté par . Évalué à 1 (+4/-5).

        Il a laissé partir les gens au skis => c'est un amateur
        il aurait empeché les gens d'aller au ski => c'est un dictateur

        Bref jamais content, toujours grognon, allo maman bobo …

        Et sinon réfléchi à l'alignement des planètes pour que Francois Hollande soit élu …

        C'est le destin …

        • [^] # Re: C'est la faute à Macron ...

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

          Au cas où tu n'aurais pas suivi, il a fait les deux c'est donc un dictateur amateur?

          Il a laissé les gens partir samedi et dimanche, pour que ces derniers apprennent en cours de journée de dimanche, que finalement les stations fermaient. Il aurait du avancer l'annonce de fermeture à minima de 2 jours, et ça c'est sans compter nombre d'étranger qui viennent de très loin profiter de notre belle neige.

          Heureusement ce n'est pas les vacances scolaires, parce que je n'aurai pas aimé faire parti des parents devant expliquer à leur progéniture qu'ils ont fait 7H de route pour rien, et qu'il faut remettre ça le lendemain.

          Ce n'est pas en 2 jours que la situation est devenue telle qu'il faille tout fermer en l'espace de 3 jours; les modèles on les connais, les habitudes des français aussi, mais c'est comme toujours, on retarde au maximum pour préserver la 'bonne' santé économique, puis on prends des décisions à l'arrache.

          Et sinon réfléchi à l'alignement des planètes pour que Francois Hollande soit élu …

          Qui voudrait cela? Un social traitre ne m'intéresse pas, qui de surcroit ne s'est pas représenté, je rappelai juste que le quatuor de tête n'était pas très éloigné en nombre de voix, et que cela ne tenait pas à grand chose qu'un autre soit à sa place.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: C'est la faute à Macron ...

            Posté par . Évalué à -1 (+0/-3).

            Au cas où tu n'aurais pas suivi, il a fait les deux c'est donc un dictateur amateur?

            même comme dictateur il est pas bon …

            je rappelai juste que le quatuor de tête n'était pas très éloigné en nombre de voix, et que cela ne tenait pas à grand chose qu'un autre soit à sa place.

            Ba oui mais c'est la démocratie … il y a forcement des mécontents

            le bonheur pour tous c'est a Dysneyland … la bas tout le monde est heureux

            pour infos :

            La dictature c'est ferme ta gueule
            La démocratie c'est cause toujours

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 10 (+15/-4).

    D’avoir aussi clairement exposé ma pensée. Les mesures prises aujourd’hui sont sans doute justifiées mais arrivent, au mieux, 2 mois trop tard, au pire, après des décennies de dépeçage du service public.

  • # Se laver les mains et différents de s'en laver les mains

    Posté par . Évalué à -1 (+6/-8).

    Hello,

    Je ne suis pas du tout d'accord avec cette vague d'indignation franco-française de circonstance.
    Jusqu'à jeudi soir, la grande majorité des gens en Île de France toussait allègrement sans mettre ni main ni coude jetable devant sa bouche, piquait le gel hydroalcoolique mais ne savait pas se laver les mains avec, trouvait inutile de se laver les mains classiquement, y compris avant d'aller manger le midi (se passer le bouts des doigts 4 secondes sous l'eau semble bien assez hygiénique pour certains) et soudains ces même gens dans l'affirmation de leur personnalité différente se sont rués sur le pq…

    Une bonne partie des gens ne sachant pas pour qui voter et trouvant ce droit inutile vont se laver les mains du vote pour mieux crier ensuite au complot, la manipulation, lorsque les résultats seront connus ?

    De ce qu'on sait aujourd'hui, il y a 2 risques de contaminations en allant voter :

    • Contamination aérienne, pour s'en protéger, rester à distance d'un mètre les uns des autres et passer le moins de temps possible proche les uns des autres. Les Franciliens excellent dans ce genre de comportement crise sanitaire ou non

    • Contamination par le toucher, pour s'en protéger, se laver les mains… là le Francilien court un risque énorme, la Francilienne devrait s'en sortir un peu mieux

    Pour ma part, je pense que dans la situation ou se trouve le gouvernement Macron, annuler les élections municipales aurait été très dur à réaliser. Déjà quand le faire ? En début de semaine ? Quand personne ou presque n'avait pris en considération le risque vers lequel nous allions ? Jeudi soir au risque de créer un choc suivi d'une panique généralisée avec un risque de diffusion augmenté du virus ?
    Hier soir à minuit ?

    Ceux qui ont un peu de jugeote et de conscience iront voter, il suffit de se laver les mains avant d'aller dans le bureau de vote et à son retour à la maison.
    On finira bien par aller faire des courses à un moment ou un autre, ne serait-ce que pour donner un sens à tout ce pq accumulé dans les toilettes et jusque dans l'entrée, quelle différence entre aller voter et aller acheter quelque denrées alimentaires ? (Bien que ramener à la maison des denrées alimentaires emballées dans du plastique ou du carton est sans doute plus dangereux)

    Il est temps de montrer aux électeurs RN ce que ça veut dire "Mains propres et têtes haute" !

    Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

    • [^] # Re: Se laver les mains et différents de s'en laver les mains

      Posté par . Évalué à 4 (+5/-2).

      quelle différence entre aller voter et aller acheter quelque denrées alimentaires

      L'un peut être retardé, l'autre est indispensable…
      Tu ne te prives pas de présenter les stéréotypes des franciliens et leur incapacité à limiter la transmission du virus, donc en toute logique on devrait réduire les facteurs de risques et reporter les élections.

      • [^] # Re: Se laver les mains et différents de s'en laver les mains

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        L'un peut-être retardé, à quel prix et dans quels délais ?
        Aux détriment de qui ?
        Si Macron retarde les élections quelles listes auront les moyens de contracter un nouveau prêt pour refaire campagne ?
        LREM sans doutes, LR certainement, PS pas sur, RN et LFI difficilement et les sans étiquette (vraiment) très peu probable…
        Dans ces conditions, annuler les élections reviens à donner les clés des villes à tout ceux qui pourront trouver très rapidement un financement supplémentaire dans leur réseaux. Payes ta vague bleue inopinée…

        Qu'est ce qu'on sait aujourd'hui des taux d'infections dans 35 416 communes françaises ? (Rien tu me diras, actuellement, on se croirait dans une dictature qui dit que tout va bien)
        Pour combien de communes "majoritaire" on va annuler les élections ?
        35 000 communes ne représentent rien en face des 416 communes restante ?
        (calcul à la louche)

        C'est trop tard pour faire marche arrière, il aurait fallu annuler les élections il y un mois au moins

        Tout ça parce que se laver les mains consciencieusement et avoir de la discipline paraît juste quelque chose d'inatteignable ?

        On va tous être obligé d'aller chercher à manger / faire des courses à un moment donné, est-ce que pour autant on va tous êtres contaminés ce faisant ?
        Non car on va prendre des précautions et notamment désinfecter l'ensemble des produits qu'on aura ramené en les lavant soigneusement (finalement je vais pas acheter une baguette, je vais préférer un pain de mie emballé )
        Il s'agit de prendre les même précautions aujourd'hui et dimanche prochain, ça ne me paraît clairement pas infaisable, je ne dis pas que ce n'est pas risqué, je dis qu'on est suffisamment informé aujourd'hui pour le faire intelligemment.

        Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

  • # La faute à Macron... que c'est pratique

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+22/-14). Dernière modification le 15/03/20 à 10:01.

    Bizarrement rien sur les rumeurs sur Macron qui voulait annuler mais que l'opposition était prête à critiquer "vol de démocratie". Quelqu'un a entendu Mélenchon, Faure, Jacob, le Pen et j'en passe de "responsables politiques" comme particuliers (qui auraient fait une action légale qui aurait pu marcher, la loi non respectée) demander unanimement le report? Tellement mieux de critiquer le choix après, on peut adapter sa haine.
    Il annule, il est horrible.
    Il n'annule pas, il est horrible.

    Le problème n'est pas Macron, n'en déplaise au simplisme qui cherche une cible puis adapte sa haine : il aurait annulé tu aurais fait comme la meute opportuniste et tout autant critiqué.

    • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

      Posté par . Évalué à 9 (+9/-1).

      C'est même assez savoureux d'entendre les responsables politiques réclamer le report depuis hier soir alors qu'il y a une semaine, les même expliquaient que reporter serait un deni de démocratie…

      • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        tu vois pas la différence entre avant hier et il y a une semaine ?
        jeudi dernier fermeture des écoles annoncées et vendredi fermeture des bars/resto cinéma
        la conséquence est une baisse de la participation

    • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-5).

      Mais c'est Macron qui a le pouvoir, pas l'opposition. C'est à lui de prendre les décisions, y compris sans écouter l'opposition (ce qu'il sait très bien faire en temps normal).
      Du coup, c'est un peu facile de dire que c'est de la faute de l'opposition qui l'aurait critiqué s'il l'avait fait…

      • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

        Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+12/-17). Dernière modification le 15/03/20 à 10:52.

        Il n'écoute pas, pas bien.
        Il écoute, pas bien.
        Tu te rends même pas comptes que tu as sous-entendus c'est 2 phrases en 1 commentaire (ou l'applaidissais-tu avant pour ne pas écouter?)

        Chapeau pour votre capacité à changer à l'opposé vos critiques quand ça vous arrange, perso je ne sais pas comment vous pouvez faire ça.

        En tous cas tu confirme mes dires (qui qu'il fasse tu trouves à critiquer, ton but n'est pas une objectivité, juste trouver à critiquer une personne que tu n'aimes pas).

        Triste monde où l'objectivité est un gros mot.

        PS : peut-être découvriras-tu que dans une démocratie une personne seule même présidente ne fait pas tout ce qu'elle veut…

        • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-2).

          Mais… c’est toi au contraire qui prétend que maintenant il n’a pas le choix alors que :
          - il a prouvé qu’il pouvait n’écouter personne et passer en force,
          - il suffisait de faire parler les nombreux médecins et hauts responsables de la santé disant qu’il était irresponsable de les maintenir.

          Mais bon, c’est tellement mieux d’aller au théâtre pour montrer l’exemple !

    • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

      Posté par . Évalué à 10 (+17/-3). Dernière modification le 15/03/20 à 11:08.

      Tu n'aimes pas l'idée qu'un journal puisse critiquer Macron donc tu as choisi délibérément d'occulter le paragraphe

      Je précise que si je ne fais pas confiance en Macron, je ne fais pas plus confiance aux autres professionnels de la mauvaise foi qui n'auraient pas manqué de crier au scandale si les municipales avaient été annulées en parlant d'autoritarisme plutôt que de mesure sanitaire préventive.

      Quand tu dis

      il aurait annulé tu aurais fait comme la meute opportuniste et tout autant critiqué

      C'est un procès d'intention gratuit et incohérent avec ce que j'ai écrit. Un procédé avec lequel tu es familié. Tu es juste passé à côté de ce journal, il fallait juste que tu vomisses ta bile ce matin.

      Il annule, il est horrible.
      Il n'annule pas, il est horrible.

      Ce journal est sur la transparence du conseil scientifique qui aurait soi-disant validé la tenue de ces élections, sur la condescendance d'une partie de l'exécutif et des médias à propos de l'Italie et de la Chine et le plus important, sur un mouvement social lié au délabrement des hôpitaux. Tu hais profondément les gens qui font grève, qui luttent, tu le répètes régulièrement, c'est ton choix.

      Tes opinions ne changeront rien au fait qu'entendre Macron et les chroniqueurs de BFM encenser la recherche et les services publiques est d'un cynisme éhonté.

    • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

      Est-ce qu'il aurait été possible que Macron mette au vote à l'Assemblée Nationale le report des élection municipales tout en demandant à la majorité de s'abstenir ? Manière de mettre les oppositions devant leur responsabilités ?

    • [^] # Re: La faute à Macron... que c'est pratique

      Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+4/-8).

      Zenitram, j'admire ta persévérance à venir commenter sur toutes ces causes perdues et te faire moinser à outrance.

      J'ai encore entendu ce matin sur le marché de ma commune, que le virus avait été créé par une puissance étrangère et qu'il circulait dans l'air ! Je ne sais pas d'ou viennent ces délires paranoïaques mais les discours de certains sont vraiment affligeants.

  • # Mouais

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+8/-2). Dernière modification le 15/03/20 à 10:34.

    Des politiques de relance, la fin du dogme budgétaire allemand, un mode de production à repenser …

    À toute crise ce genre de choses survient. La crise de 2008 a été aussi source de politique de relances et de flexibilité budgétaire partout. Le temps de surmonter le pic de la crise.

    Les habituels trolls sur les forums de linuxfr.org qui crachent habituellement leur haine des "français qui manifestent tout le temps pour rien" feront peut-être une pause ?

    linuxfr semble plutôt de gauche donc cela m'amuse que tu dises ça.

    Personnellement j'en ai marre des grèves pour tout, tout le temps en allant au delà du droit de grève. Globalement je trouve que le personnel médical est assez respectueux de ce côté là et ne manifeste pas tous les 4 matins non plus. Mais bon, faire un homme de paille te semblait probablement sympa plutôt que de comprendre.

    Non le problème, c'étaient les badauds irresponsables qui étaient aux terrasses des cafés apparemment et qui n'appliquent pas les mesures barrières. Ça ressemble furieusement à un moyen de se déresponsabiliser de l'absence de décisions plus fortes prises plus tôt, jeudi notamment mais avant aussi.

    Il faut je pense arrêter de se croire meilleur que tout le monde et se baser son jugement sur des données à posteriori sans tous les éléments. Dans la gestion d'une épidémie ou d'une guerre, tout se fait au jour le jour. Et il est facile de dire après coup qu'on aurait dû faire ainsi ou comme ça.

    Une bonne décision prise trop tôt va poser problème. Car elle ne sera pas forcément efficace et va paralyser le pays potentiellement pour rien. De même si c'est pris trop tard. Il était inutile voire contreproductif de confiner le pays en même temps que les italiens.

    Je rappelle que par exemple notre gouvernement français a été vivement critiqué quand il avait acheté en masse des vaccins et autres préparatifs pour la grippe H1N1 qui n'étaient finalement pas nécessaires. Le gouvernement a forcément tort, quoiqu'il fasse.

    Et il faut arrêter de croire que le but de ce genre de confinement est de ne croiser personne nul part. Le but est de limiter la propagation du virus, pas que sa propagation tombe à 0 en 24h. C'est un équilibre entre l'enjeu sanitaire et économique, et probablement que de fermer la restauration (du moins sur place) présente un meilleur équilibre que de fermer tous les lieux publics et autres transports en communs sans discernement.

    Je crois que la décision ne s'est pas prise en suivant uniquement les recommendations d'un conseil scientifique mais que c'est bien lui qui a tranché, in fine, dans le sens qui l'arrangeait, "quelqu'en soit le coût". Mais bon c'est peut-être mon côté complotiste-geek-paranoïaque.

    Macron a consulté les autres partis ce qui est nécessaire pour ce genre de décisions. Sinon ils l'auraient par ailleurs souligné massivement. Et aucun ne semble contester sa décision donc je pense qu'ils ont tous été globalement favorables.

    La campagne de LREM me semble assez calamiteuse vu d'ici, donc s'il y en a bien un qui aurait voulu retarder le vote, c'était probablement Macron. Et s'il y avait eu un report pour cause sanitaire, combien serait tombé dessus en mode il a volé la démocratie ? Le gouvernement encore une fois ne peut qu'avoir tort.

    Si j'ai un truc à faire dimanche, ça sera d'aller insulter les macronistes devant des bureaux de vote, à un mètre de distance bien sûr, en leur rappelant qu'il y a à peine un mois, leur CEO de la startup-nation, Macron,

    Je ne crois pas qu'il y avait beaucoup de gens qui pense que Macron a raison sur tout, tout le temps. Et j'ose espérer que cela est vrai pour toute personnalité politique par ailleurs.

    J'échange deux rouleaux de PQ (rare dans mon quartier)

    L'eau courante au hasard ne sera pas coupé, avoir des réserves de PQ ne sert à rien tant que vous avez un lavabo…

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 0 (+2/-3).

      C'est bien pour cela que je préfère la farine et le jus de pamplemousse. J'ai mal formulé mon offre.

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

        J'avais compris disons que je m'adraissais aux gens qui ont fait des réserves ou qui paniquent faute d'en avoir. ;)

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à -2 (+5/-8).

      faire un homme de paille te semblait probablement sympa plutôt que de comprendre

      ce n'est pas un argument, tu fais justement parti de ceux qui viennent fréquemment à la rescousse du pouvoir actuellement en place… ce n'est pas un homme de paille, c'est toi et quelques autres qui ont posté dans la dernière heure et que tous les habitués de ces forums connaissent bien

      se baser son jugement sur des données à posteriori sans tous les éléments

      sauf que c'est un journal (ainsi que l'article du monde) qui critique un manque de transparence justement

      Et il faut arrêter de croire que le but de ce genre de confinement est de ne croiser personne nul part. Le but est de limiter la propagation du virus, pas que sa propagation tombe à 0 en 24h.

      c'est bien de le rappeler mais je n'ai jamais dit ça … on est pleins à avoir vu les mêmes graphiques, modèles, infographies, R0 dans le modèle SIR, "flatten the curve", …

      peut-être qu'il manque juste un compartiment de plus : Susceptibilité-Infectieux-Résistance-Macronsusceptibilité

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à -8 (+4/-14).

        tu fais justement parti de ceux qui viennent fréquemment à la rescousse du pouvoir actuellement en place…

        Une contre argumentation transformée en à la rescousse pour ne pas répondre à la critique… ça en dit très long sur tes idées sur le contradictoire.

        Bref, tu pourrais juste dire que tu détestes qu'on te démontres que tu racontes des conneries que tu sais ne pas pouvoir défendre.

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-3).

        ce n'est pas un argument, tu fais justement parti de ceux qui viennent fréquemment à la rescousse du pouvoir actuellement en place…

        Je ne viens pas défendre le gouvernement ou à sa rescousse. Des griefs contre le gouvernement, que ce soit dans ses décisions, sa manière de faire ou ses lois j'en ai. Ne t'en fais pas pour ça.

        Mais oui j'ai tendance du coup à défendre ici le gouvernement, parce que globalement ici la tendance est à le critiquer pour tout et n'importe quoi ce qui m'exaspère un peu quand cela n'est pas justifié. Mais ce serait des attaques gratuites et mal étayées contre Mélenchon j'en ferais sans doute de même.

        Car globalement le gouvernement a forcément tort. Nous sommes 65 millions, n'importe qu'elle décision va avoir des mécontents. Beaucoup de critiques oublient que si le gouvernement est là c'est qu'une partie non négligeable des français les a préféré aux autres options sur la table (oui Macron n'avait pas 60% de la population derrière lui, mais il a su réunir plus que tous les autres candidats). Et un gouvernement doit prendre des décisions difficiles et qui parfois nous dépassent. On disait que la France avait 65 millions de sélectionneurs, elle a aussi 65 millions d’épidémiologistes et gestionnaires de crises.

        Tu veux que Macron ait plus de respect envers certains corps de métiers, et je suis d'accord avec ça. Mais je pense qu'on devrait tous collectivement avoir plus de respect envers notre gouvernement qui a été élu, nous représente et n'a pas non plus une vie facile et dorée comme on peut facilement se l'imaginer.

        Et dans le dossier qui nous intéresse, le gouvernement a globalement suivi le conseil de scientifiques ce qui est bienvenue et devrait être reproduit sur d'autres sujets avec plus de vigueur. Le rythme des mesures n'est pas choquant, car les prendre trop tôt n'est pas une bonne chose. La population doit se préparer et l'accepter pour que cela fonctionne donc y aller crescendo est une bonne chose. Tout en évitant les possibles critiques d'en avoir fait trop trop tôt. L'opposition a été consultée manifestement avant jeudi et à ce moment là n'étaient pas contre poursuivre l'élection. Au contraire même étant donné la posture du parti majoritaire.

        sauf que c'est un journal (ainsi que l'article du monde) qui critique un manque de transparence justement

        Tu veux plus de transparence, pourquoi pas, mais tu es quand même assez virulent et agressif pour juste manifester un manque de transparence dans la décision.

        c'est bien de le rappeler mais je n'ai jamais dit ça … on est pleins à avoir vu les mêmes graphiques, modèles, infographies, R0 dans le modèle SIR, "flatten the curve", …

        Tu dis que ce n'est pas cohérent de fermer la restauration sur place mais pas les transports en commun. Et pas mal de gens d'ailleurs trouvent cela incohérent. Sauf qu'en réalité ce n'est pas incohérent si on considère que le but de la manœuvre n'est pas un arrêt complet de la propagation mais de le réduire suffisamment tout en autorisant une vie économique maximale pour que le remède ne soit pas pire que le mal. Donc la question c'est l'équilibre risque sanitaire et économique.

        • [^] # Re: Mouais

          Posté par . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 15/03/20 à 14:14.

          Je suis assez d'accord avec ton analyse, et j'y ajoute la défiance globale à l'égard des politiques. Si ces derniers ne sont pas tout roses, loin de là, la défiance est également souvent synonyme d'une certaine lacheté : on ne prends pas de risque à critiquer un gouvernement (quoi qu'avec ce dernier on a constaté une inflexion de la tendance auparavant générale à la libre expression : des propos non diffamatoires ont été suivis de poursuites …) mais on prends des risques à critiquer son entreprise :

          Pourtant qui peut témoigner que son entreprise a depuis 3 semaines changé ses pratiques concernant les directives sur le nettoyage des locaux ? Personne ? Qui peux témoigner que son entreprise a demandé aux responsables du nettoyage de laisser en libre service dans les toilettes des désinfectants ? Personne ? Qui peux témoigner que son entreprise a demandé aux responsables du nettoyage de quadrupler la fréquence de nettoyage des parties communes et de l'approvisoinement en savon ? Personne ?
          Et nulle part un journaliste pour demander ça ?
          Hum ..

          Pour revenir au gouvernement, ce sont de sages décisions qui sont prises actuellement, c'est mon avis également. Je n'attendais pas à ce que le stade 3 soit déclaré dès jeudi soir (cela aurait été une bonne surprise) mais c'est fait depuis aujourd'hui et c'est mieux que rien.

          On oubliera qu'il y a à peine 8 jours Mr Macron et sa femme allait au théatre pour "montrer à tous les français qu'il faut continuer de sortir" …

          • [^] # Re: Mouais

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

            Pourtant qui peut témoigner que son entreprise a depuis 3 semaines changé ses pratiques concernant les directives sur le nettoyage des locaux ? Personne ? Qui peux témoigner que son entreprise a demandé aux responsables du nettoyage de laisser en libre service dans les toilettes des désinfectants ? Personne ? Qui peux témoigner que son entreprise a demandé aux responsables du nettoyage de quadrupler la fréquence de nettoyage des parties communes et de l'approvisoinement en savon ? Personne ?

            Pas depuis 3 semaines mais depuis la semaine dernière doublement des passages dans les toilettes pour renouveler savon et papier, gel hydroalcoolique dans les halls, consignes affichées et diffusées, le télétravail était déjà possible et va largement augmenter, etc. Les restaurants d'entreprise ont des consignes fortes aussi : moins de 100 personnes en salle, rien en libre-service (condiments, buffets, couverts, pain…). Et les consignes vont s'en doute se durcir.

            • [^] # Re: Mouais

              Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

              Oui, il a fallu … les consignes du gouvernement pour que … les entreprises commencent à le faire.
              Il y a 3 semaines, rien … (si, là où je suis le savon était déjà approvisionné plus souvent, l'exception qui confirme la règle certainement ?)
              Commence, car ça va se durcir, comme tu le soulignes.

              "On" peut continuer de taper sur les politiques, en attendant faut pas compter sur les entreprises pour prendre soin des salariés.

        • [^] # Idéologie quelqu'en soit le coût

          Posté par . Évalué à 6 (+6/-1).

          On disait que la France avait 65 millions de sélectionneurs, elle a aussi 65 millions d’épidémiologistes et gestionnaires de crises.

          Tu dis que ce n'est pas cohérent de fermer la restauration sur place mais pas les transports en commun

          Donc la question c'est l'équilibre risque sanitaire et économique.

          J'aurais dû développer un peu cette partie sur l'exemple du RER B car privilégier la restauration aux transports ou l'inverse n'est pas du tout l'idée que je souhaitais faire passer. Comme tu l'as dit, on est tous plus ou moins incompétents pour juger de ça et d'autant plus qu'il est difficile d'obtenir des informations des comités scientifiques fantomatiques.

          Je dénonce plutôt une idéologie du travail qui a induit, par exemple (et ce n'est qu'un exemple parmis d'autres), une timidité dans les recommendations sur le télétravail cette semaine. Mon avis est que dans ce genre de situation, ce que tu appelles pudiquement un "équilibre entre les enjeux sanitaires et économiques" est fondamentalement une décision politique qui n'a rien de scientifique. Ta manière de décrire les agissements des élus fait penser à une forme de sagesse rationnelle qui prévaudrait dans la gestion de crise et qui serait dénuée d'idéologie. Mais c'est une fable, ça n'existe pas plus qu'un journalisme apartisan.

          Pour illustrer, hier encore à midi, mes supérieurs à mon labo me proposait de faire une réunion dans le courant de la semaine prochaine. (ils ont changé d'avis depuis) J'ai répondu par mail en disant que je trouvais ça vraiment déraisonnable de pousser pleins de monde à prendre les transports et à se rencontrer en réunion alors qu'on a notamment un collègue qui a des problèmes respiratoires et qu'il fait parti d'une population dite à risque. Mes collègues et moi-même n'avons aucune raison, de surcroit, de participer au bondage des RER et pouvons télétravailler sans problème. Cependant, on ne peut pas reprocher à des salariés qui subissent le chantage inhérent à un monde du travail concurrentiel avec un haut chômage structurel, de ne pas prendre par eux/elles-mêmes la décision de télétravailler s'il n'y a pas de décision claire qui les autorise à y recourir. C'est un exemple parmis d'autres où l'idéologie fait varier le curseur, les enjeux sanitaires et économiques ne sont pas appréciés à la même valeur uniformément et parier sur la bonne volonté des entreprises, c'est juste faire fi de mécanismes de domination implicite dans le monde du travail.

          Dans le même temps, on joue la culpabilisation à fond des "irresponsables" qui ne respecteraient pas les mesures de précautions aux marchés, dans les bars, dans différents lieux, mais sans vouloir les fermer (quand d'autres pays moins touchés l'ont fait). À ce niveau, le JT de 20h de France 2 de samedi soir est hallucinant. Enfin, on veut nous convaincre que l'organisation des municipales, c'est à dire la convocation de personnes âgées (l'apathie civique juvénile n'est pas un scoop) à venir voter dans un lieu confiné est acceptable. C'est aussi un choix politique (idéologique) d'organiser les municipales dans les conditions qu'on connait (je précise : et même si on est en mauvaise posture électoralement parlant).

          Des experts internationaux ont dénoncé le manque de mesures de distanciation en France qui ne prenait pas la mesure de l'urgence. Sans information disponible pour se faire un avis mieux informé, je ne peux me contenter d'un "c'est mieux que rien".

          je pense qu'on devrait tous collectivement avoir plus de respect envers notre gouvernement qui a été élu

          Ça n'a vraiment aucun rapport. On ne refera pas le débat sur le système électoral, les médias, la 5ème République, les choix de carrière, le capitalisme… On ne sera pas d'accord et ça serait trop long. La question du "respect" est hors-sujet. L'injonction morale républicaine, et puis quoi encore, le SNU en uniforme pour tous, tout de suite, tout le temps ? Je fais juste remarquer qu'il est très compliqué de critiquer Macron face au républicain moyen (macroniste ou pas) car un abstentionnisme revendiqué, théorisé, argumenté, n'est même pas concevable, c'est simplement hors du champ des possibles. En critiquant un membre d'une famille politique, on est sommé en permanence de prouver qu'on ne cherche pas à en favoriser un autre, que l'on ne soutient pas quelque populiste que ce soit. Horizon borné.

          La tournure des événements jeudi dernier laisse planer une suspicion légitime. Je pense par ailleurs que la défiance généralisée aux politiques est une réaction saine. Ce n'est malheureusement pas suffisant sans éducation populaire, sinon c'est complotisme, rumeurs, etc… Là encore la transparence me parait être la seule décision raisonnable.

          dans le dossier qui nous intéresse, le gouvernement a globalement suivi le conseil de scientifiques

          Tu n'en sais rien (ou alors balance tes sources), je n'en sais rien, personne n'en sait rien et c'était justement ça le fond du sujet. On s'engouffre progressivement dans des débats de constitutionnalistes compliqués, genre comment conserver les résultats des élus à la majorité absolue dès le premier tour, tout en annulant les résultats du premier tour des autres ? Passionnant ? Grotesque ? Si fermer les bars est une réaction de bon sens pour à peu près tout le monde, j'espère que l'idée d'avoir essayé d'envoyer 40 000 000 d'électeurs dans des lieux confinés, pour que certains n'y aillent tout simplement pas par peur, congratuler d'autres "courageux citoyens" tout en mettant au pilori ceux qui se promenaient simplement, sera aussi, et vraiment d'autant plus si les résultats sont annulés, considéré comme une connerie. Ça restera dans les annales. L'idéologie républicaine quelqu'en soit le coût. C'est très facile de critiquer Macron pour de mauvaises raisons, ce n'est pas spécialement plus dur de jouer au petit soldat et de faire confiance aveuglément par facilité et par lâcheté.

          Des "scientifiques" seront "consultés" pour le second tour. Qui ? Comment ? Sur quelles bases ? Macron, un jeudi soir à 19h30 entre deux changements de décision ? Talk is cheap, show me the code.

          • [^] # Re: Idéologie quelqu'en soit le coût

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

            Comme tu l'as dit, on est tous plus ou moins incompétents pour juger de ça et d'autant plus qu'il est difficile d'obtenir des informations des comités scientifiques fantomatiques.

            Je pense qu'il ne faut pas remettre en question le fait que le gouvernement est bien conseillé par des experts même si finalement le gouvernement tire ses propres conclusions.

            J'aimerais aussi plus de transparence, mais il y a aussi de bonnes raisons de ne pas tout dévoiler. Dévoiler les scientifiques conviés et leur position peuvent leur mettre aussi une pression terrible et conduire à un éventuel lynchage (ce ne serait pas le premier cas dans notre beau monde). Les mettre à l'abri le temps de peut être aussi une bonne solution.

            Mais ils devraient au moins communiquer cela avec les autres politiques, dont l'opposition. Cela pourrait calmer le jeu.

            Ta manière de décrire les agissements des élus fait penser à une forme de sagesse rationnelle qui prévaudrait dans la gestion de crise et qui serait dénuée d'idéologie. Mais c'est une fable, ça n'existe pas plus qu'un journalisme apartisan.

            Je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas d'idéologie dans l'arbitrage. Après tout le gouvernement doit arbitrer en fonction de ses convictions, c'est évident.

            Mais ce que je voulais dire c'est que deux mesures qui peuvent paraître contradictoire ne le sont pas forcément suivant l'approche qu'on considère.

            La tournure des événements jeudi dernier laisse planer une suspicion légitime. Je pense par ailleurs que la défiance généralisée aux politiques est une réaction saine.

            Tu ne fais pas juste d'émettre un doute, d'où le fait que je dis que tu manques de respect au gouvernement en agissant ainsi.
            Je te cite dans ton journal :

            Je vais la faire simple. J'écris ce journal parce-que je ne fais absolument pas confiance à Macron et que je crois qu'il ment tout simplement.

            et

            Si j'ai un truc à faire dimanche, ça sera d'aller insulter les macronistes devant des bureaux de vote, à un mètre de distance bien sûr, en leur rappelant qu'il y a à peine un mois, leur CEO de la startup-nation, Macron, chiait sur les urgentistes exténués

            Ce ne sont pas des propos qui émettent un doute sur la politique menée par Macron. Ce sont des propos agressifs. Et personnellement c'est ça que je te reproche. Tu as le droit de ne pas être d'accord avec Macron ou ses électeurs (je ne le suis pas non plus par ailleurs) mais quand même, un peu de respect c'est bien aussi pour faire passer ses idées.

            Sans compter que globalement tout ton journal met tout sur le dos de Macron et du gouvernement alors que l'opposition a été dans le coup du moins dans la décision de jeudi soir.

            Tu n'en sais rien (ou alors balance tes sources), je n'en sais rien, personne n'en sait rien et c'était justement ça le fond du sujet.

            Macron n'aurait pas écouté des scientifiques, il aurait laissé la France fonctionner comme avant, un peu en mode Royaume-Uni au début. Or la France est le 2e pays européen a avoir adopté des mesures assez fortes (rapidement suivi par la Belgique et d'autres).

            Il n'a probablement pas tout appliqué, mais c'est déjà ça. Je rappelle que pour d'autres dossiers, genre le changement climatique, le gouvernement comme les précédents n'ont pas été capable de répondre aussi favorablement aux recommandations avec l'urgence qu'il fallait.

            C'est donc bien que rapidement le gouvernement applique ce genre de mesures.

            L'idéologie républicaine quelqu'en soit le coût. C'est très facile de critiquer Macron pour de mauvaises raisons, ce n'est pas spécialement plus dur de jouer au petit soldat et de faire confiance aveuglément par facilité et par lâcheté.

            Je ne dis pas que je suis d'accord avec Macron sur cette décision, mais comme je l'ai dit je ne pense pas que cette décision ait été uniquement la sienne. On verra bien.

            N'oublions pas qu'une élection a un coût humains, financiers et techniques et sans doute que de nombreux petits partis n'avaient pas de relancer la machine alors qu'on était si près du but. Certains ont probablement voulu utiliser la fenêtre d'opportunité pour des raisons électorales aussi. Et annuler une élection alors que l'opposition n'y était pas favorable est politiquement très compliqué. Maintenant que l'opposition (à part Mélenchon visiblement) semble favorable au report du 2e tour maintenant, on verra ce que le gouvernement actera.

            • [^] # Re: Idéologie quelqu'en soit le coût

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Je pense qu'il ne faut pas remettre en question le fait que le gouvernement est bien conseillé par des experts

              Personne ne doute que des experts conseillent Macron, le débat n'a jamais été là mais sur la transparence et sur le mépris habituellement porté sur les services publics.

              tu manques de respect au gouvernement [quand tu dis qu'il ment]

              Je ne crois pas que le respect soit une qualité qui caractérise les agissements de ce gouvernement. Ça fait un peu pleurer d'entendre des trucs pareils quand on regarde les chiffres des mouvements sociaux de 2019 de défense du service public et de voir ce que ça a donné sur le plan judiciaire, carcéral, les mutilations et autres victimes de la police, les enquêtes truquées de l'IGPN. Bref, de toute façon, je ne vois pas pourquoi cette notion subjective de "respect" arrive sur la table maintenant. Ce n'est pas un concept pertinent pour analyser des intérêts contradictoires (le curseur dont on parlait) et des rapports de force. Je t'invite par ailleurs à délier la tonalité du journal quand il traite du mépris exprimé par l'exécutif sur le service public depuis plusieurs années et le manque de transparence autour du discours de jeudi soir dernier.

              J'aimerais aussi plus de transparence, mais il y a aussi de bonnes raisons de ne pas tout dévoiler.

              Je trouve ça ahurissant de ne pas considérer la transparence comme un enjeu démocratique fondamental tout en préférant se féliciter de l'organisation d'élections municipales auxquelles ne sont pas allés des gens flippés (ma mère dans son village par exemple). Hors de question de valoriser cet espèce de sens critique volontairement contrarié. J'y vois une analogie avec les pulsions post-attentats qui consistent à accepter l'autoritarisme sans broncher. "Ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas besoin de savoir" C'est tout bonnement l'opposé des idéaux de la culture hackeur.

              deux mesures qui peuvent paraître contradictoire ne le sont pas forcément

              Il ne s'agit pas de faire "le gestionnaire de crise" ni de nier le caractère complexe d'une telle gestion, on l'a déjà dit, on va pas y revenir à chaque post sinon on avance pas. On parle de transparence, obtenir des informations, évaluer le pour et le contre et discriminer ce qui a relevé du scientifique de ce qui a relevé du politique. J'aurais préféré un Macron qui admets : "le choix a été difficile mais nos élections municipales sont tellement importantes pour la démocratie que les chefs de partis et moi-même avons considéré que les risques, que nous réduirons au minimum, étaient acceptables". Au lieu de ça un conseil scientifique aurait dit pas ok à 18h45 mais ok à 19h20 jeudi 12 mars 2020. Et la majorité des gens qui ne vote pas compte pour du beurre.

              Extrait du checknews de Libération, dimanche 15 mars 2020 à 17:13 :

              "Alors que la polémique a également porté sur la non-publication de l’avis autorisant la tenue de l’élection, la direction générale de la santé a indiqué à CheckNews, sans plus de précisions, que les avis du conseil scientifique «seront publiés dans les prochains jours»."

              ils devraient au moins communiquer cela avec les autres politiques, dont l'opposition.

              tout ton journal met tout sur le dos de Macron et du gouvernement alors que l'opposition a été dans le coup du moins dans la décision de jeudi soir.

              annuler une élection alors que l'opposition n'y était pas favorable est politiquement très compliqué

              Comme toujours, tu préfères simplement ne pas voir au-delà de Macron et de (des) l'opposition, la politique politicienne, opportuniste et carriériste. Tout le reste n'existe pas. C'est bien pour ça que je parlais d'horizon borné. Cette invisibilisation est la marque de fabrique de l'idéologie républicaine qui a franchement pris un sale tournant depuis quelques années. (genre des anciens de Charlie Hebdo qui appellent à tirer sur les jeune de banlieux sur CNews)

              la France est le 2e pays européen a avoir adopté des mesures assez fortes (rapidement suivi par la Belgique et d'autres).

              La Belgique a fermé les écoles, cafés, restaurants et discothèques jeudi quand la France a autorisé la tenue des municipales pour dimanche (pour rappel, 3 jours c'est un doublement de contaminés) et n'a pas, par contre, fermé les cafés, restaurants et discothèques. Avant de dire samedi aux Français qu'ils étaient irresponsables puis de redire dimanche aux Français qu'ils étaient irresponsables puis de redire lundi aux français qu'ils étaient irresponsables mais que les votants de dimanche sont de "courageux citoyens". Sérieux, ce degré d'idéologie, cette propagande et comment elle passe comme une lettre à la poste, me terrifie.

              Maintenant le 2ème tour sera en juin. Le 1er tour à moitié annulé. On rediscutera de nos merveilleux citoyens électeurs dans 10 jours quand on comptera les morts et pendant que l'histoire réécrite retiendra les images de Rémy Buisine aux Buttes-Chaumont pour montrer à quel point "les parigots sont des irresponsables".

              Rémi Salomon, président de la commission médicale d’établissement de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), dimanche 15 mars pour Libération :
              "Par conséquent je ne suis pas allé voter, et c’est ce que j’ai recommandé à ma famille. Je considère qu’il s’agit d’un acte civique."

            • [^] # Re: Idéologie quelqu'en soit le coût

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-5).

              Je te cite dans ton journal :

              Je vais la faire simple. J'écris ce journal parce-que je ne fais absolument pas confiance à Macron et que je crois qu'il ment tout simplement.

              et

              Si j'ai un truc à faire dimanche, ça sera d'aller insulter les macronistes devant des bureaux de vote, à un mètre de distance bien sûr, en leur rappelant qu'il y a à peine un mois, leur CEO de la startup-nation, Macron, chiait sur les urgentistes exténués

              Ce ne sont pas des propos qui émettent un doute sur la politique menée par Macron.
              Ce sont des propos agressifs. Et personnellement c'est ça que je te reproche. Tu as le droit de ne pas être d'accord avec Macron ou ses électeurs (je ne le suis pas non plus par ailleurs) mais quand même, un peu de respect c'est bien aussi pour faire passer ses idées.

              Si c’est être agressif de rappeler que ce gouvernement mortifère, dans la droite lignée de ses prédécesseurs, a tout fait pour nous mener à cette catastrophe sanitaire en suivant leurs objectifs assumés de destruction du service public de santé, alors je pense qu’il faudrait plus d’agressivité dans ce pays.

              J’emmerde Macron, je conchie sa politique, je vomis le système économique qu’ils défendent. Le libéralisme débridé est la cause directe des morts qui s’empilent depuis plusieurs semaines, et j’attends avec impatience le jour où on leur fera payer.
              J’irai danser avec plaisir sur la tombe de Macron, en espérant qu’il y ait été enterré vivant.

              Sus au capitalisme meurtrier, et honte à ses suppôts !

              • [^] # Re: Idéologie quelqu'en soit le coût

                Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-3).

                Le libéralisme débridé est la cause directe des morts qui s’empilent depuis plusieurs semaines

                Factuellement, c'est faux.
                D'une part, en France nous avons un libéralisme bien plus important qu'avant, mais pas débridé.
                D'autre part, même dans un pays avec possibilité d'hospitaliser 100 % des malades en soins intensifs, il y aurait eu quasi autant de morts que jusqu'à présent.

                Le reste de ton texte ne contient aucun argument.

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 6 (+10/-5). Dernière modification le 15/03/20 à 10:59.

      linuxfr semble plutôt de gauche donc cela m'amuse que tu dises ça.

      Sur les sujets économiques les moinssages et commentaires sont clairement orientés pro-libéral.

      Globalement je trouve que le personnel médical est assez respectueux de ce côté là et ne manifeste pas tous les 4 matins non plus.

      Et du coup ils n’obtiennent rien, travaillent dans des conditions indécentes et notre système de santé publique se dégrade…

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

        Globalement je trouve que le personnel médical est assez respectueux de ce côté là et ne manifeste pas tous les 4 matins non plus.

        En France, les grèves dans les CHU dur(ai)ent (avant l’alerte coronavirus) depuis plusieurs mois. Sauf que les effectifs dans les service hospitaliers étant depuis des années entre le « service minimal » et le « service de grève », les personnels sont réquisitionnés et n’ont de fait plus de droit de grève (avec des abus réguliers des hôpitaux qui réquisitionnent aussi les personnels de services non-indispensables les jours de grève, niant ainsi le droit de grève).

        Et oui, « du coup ils n’obtiennent rien, travaillent dans des conditions indécentes et notre système de santé publique se dégrade… »

        • [^] # Re: Mouais

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-1).

          les personnels sont réquisitionnés et n’ont de fait plus de droit de grève

          Une personne de ma famille est médecin urgentiste en grève depuis plusieurs mois, avec un brassard « en grève » pour Bisounours.
          Elle est réquisitionnée en permanence, comme tous les grévistes de son CHU. Au final c'est autant de travail qu'avant, mais payé plus cher :-)

          Ils en sont à éplucher la loi pour vérifier que rien de les oblige à être joignables avant de recevoir la réquisition. Et envisagent de louer un gîte, de couper les téléphones, et de se barrer pendant une semaine.
          Ils comptent mettre cela sous forme de menace car ils n'ont aucune intention de laisser dans la misère leurs collègues non grévistes, et de laisser souffrir ou crever des gens.
          C'est une bien plus haute tenue morale que des grévistes récurrents qui font partie des moins bosseurs de la planète, mais du coup ils n'obtiendrons probablement pas grand chose via leur grève.

          • [^] # Re: Mouais

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2).

            C'est une bien plus haute tenue morale que des grévistes récurrents qui font partie des moins bosseurs de la planète,

            Nos camarades du CHU espéraient un mouvement d’ampleur qui dépasse le cadre de la SNCF et la RATP dans l’espoir qu’à plus nombreux leurs revendications parviennent à être entendues parmi toutes celles de préservation des services publics. J’ai dû mal à comprendre comment on peut défendre un point de vue selon lequel un gréviste est un gréviste qui va au boulot, ne fait pas de vague, laisse le système fonctionner et n’obtient rien. Il faut aussi des branleurs vindicatifs qui perdent des jours, des semaines ou des mois de salaire, quitte à se faire traiter de « grévistes récurrents qui font partie des moins bosseurs de la planète » pour que les gentils grévistes que tout le monde aime aient espoir d’être entendus.

            • [^] # Re: Mouais

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

              Perso, je doute de l'efficacité du mode d'action. Peut-être à très court terme, mais à long terme les gens en ont ras le bol et votent à droite pour dégager tous ces feignants priviligiés qui en plus de faire chier se plaignent tout le temps.

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

      linuxfr semble plutôt de gauche donc cela m'amuse que tu dises ça.

      Linuxfr est un site thématique un peu transversal à tous les courants politique. Il me semble donc que linuxfr doit être assez représentatif de la catégorie socio-professionnelle de son lectorat (CSP+, bon niveau d’études, ingénieurs).

      Il y a des gens de tous les bords, mais le Macronisme doit être loin d’être sous représenté. Par exemple il y a une frange très pro « disruption » genre adoratrice de Xavier Niel qui a fait beaucoup de bruit en son temps.

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+3/-10).

        mais le Macronisme doit être loin d’être sous représenté

        Pour rigoler car perso j'en vois pas : des noms s'il te plaît.

        (On parle bien de pro Macron la et pas juste de personnes ayant le malheur de critiquer les conneries contre Macron, deux choses n'ayant rien à voir mais que pas mal de monde se complait à mélanger pour ne pas avoir à contre argumenter, on est d'accord?),

  • # J'ai été voter

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    J'ai été voter (malgré mon âge qui m'expose un peu plus que la moyenne). Qu'est-ce que j'ai vu ? Des accesseurs derrière la table de vote avec des gants mais sans masque. Chaque votant se penche vers eux en donnant son nom pour signer… à 50cm environ de leur visage. Je n'ose imaginer le nombre de micro-postillons invisibles qu'ils auront pris à la fin de la journée… Même ma caissière de supermarché me semble plus à l'abri.

    • [^] # Re: J'ai été voter

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Dans ma ville, on a même vu des assesseur mettant la carte de vote dans la bouche pendant qu'ils vérifient la signature. Euh … non mais allo quoi !

    • [^] # Re: J'ai été voter

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Comme je suis allée voter après avoir lu ce commentaire et que j'avais fabriqué un premier masque en tissu, j'ai mis le masque pour le vote : sur le cou pour entrer dans la salle et montrer mes papiers, sur la figure ensuite. Pour bien montrer que je faisais cas des consignes, de même lavage ostensible des mains en arrivant (bon pas en partant, de toute façon, d'une part, j'ai signé avec mon stylo sans toucher le registre, d'autre part je devais rentrer chez moi et donc, de toute façon, laver mes mains au retour).

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Je suis tombé par terre

    Posté par . Évalué à -4 (+0/-6).

    C'est la faute à Macron,

    la la la la la la, …

    https://twitter.com/search?q=%23coronavirusfr&src=typeahead_click&f=live

  • # Buzyn "On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade."

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 17/03/20 à 16:28.

    Ça continue dans le grand n'importe quoi…

    Après les déclarations de Rémi Salomon à Libération, président de la commission médicale d’établissement de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP):

    "Par conséquent je ne suis pas allé voter, et c’est ce que j’ai recommandé à ma famille. Je considère qu’il s’agit d’un acte civique."

    la direction générale de la santé qui patauge pour CheckNews :

    "les avis du conseil scientifique «seront publiés dans les prochains jours» sans plus de précision"

    On a Buzyn qui se lâche totalement dans le Monde aujourd'hui :

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/03/17/entre-campagne-municipale-et-crise-du-coronavirus-le-chemin-de-croix-d-agnes-buzyn_6033395_823448.html

    « Quand j’ai quitté le ministère, assure-t-elle, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. »

    "On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade" [les municipales]

    "le 20 décembre, un blog anglophone détaillait des pneumopathies étranges. J’ai alerté le directeur général de la santé. Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Édouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir."

    mais le journal rappelle ses mots du 24 janvier :

    « Le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible. »

    pour finir :

    "Il va y avoir des milliers de morts."

    Je sais pas comment on doit le prendre. Chaque jour, le gouvernement (ou ex du gouvernement) arrive encore à m'étonner. Donc maintenant, on a l'ancienne ministre de la santé, qui remplace le 16 février, en plein début de crise du Coronavirus, et en plein mouvement social des services hospitaliers, Griveaux l'ex porte-parole exhibitionniste, comme candidat à l'élection municipale et qui dit qu'elle "savait", en tant que ministre de la santé et scientifique, que les municipales n'auraient pas lieu.

    Rien de tout cela ne fait sens. Mais je vois d'ici que l'on va m'accuser à nouveau de "manquer de respect au gouvernement".

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.