Journal J'ai testé... me faire électriser

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
44
12
juil.
2018

Je continue de partager mes expériences médicales de l'extrême, après avoir donné une partie de moi à plusieurs reprises, avoir bu un liquide transparent, habituellement utilisé dans les WC, pendant plus d'un an, être devenu radioactif, avoir attrapé un truc moins inquiétant qu'il ne le parait…

Cette fois j'ai décidé de faire encore plus fort. Après plus d'un an à avoir un mauvais sommeil, il a bien fallu me rendre à l'évidence, j'avais épuisé toutes les méthodes douces, médicamenteuses, vitaminiques, alimentaires, sportives, illégales (note : merci de moinser tout commentaire avec des conseils à ce sujet, je ne supporte plus ceux qui croient être meilleurs que tout le monde alors que j'ai vraiment tout essayé). Un médecin m'a alors proposé une méthode aux lourds effets secondaires, mais ayant déjà fait ses preuves : la sismothérapie, aussi appelée électrochocs.

Ayant une très mauvaise image de cette technologie (pour des raisons essentiellement cinématographiques), j'ai pris un deuxième, puis un troisième avis médical, il s'est avéré que tout le monde était d'accord pour dire que ça valait le coup de tester, cette méthode étant finalement bien moins dangereuse que le manque de sommeil. J'ai donc accepté de me faire hospitaliser pour tenter cela.

Le principe des séances était toujours le même, il fallait tout d'abord patienter dans une salle d'attente remplie de patients totalement apathiques (j'emmenais de la lecture, eux préféraient regarder dans le vide), ce qui n'était pas pour arranger mes préjugés concernant cette méthode. Ensuite on était couchés sur des lits pour une nouvelle séance de patience, puis enfin au bout d'un moment quelqu'un s'occupait de moi pour rapidement me faire une anesthésie générale et m'envoyer subir les électrochocs. J'ai quand même fait 13 séances, j'avais vraiment envie que ça fonctionne.

Malheureusement, je n'ai pas eu l'effet espéré : je n'ai pas mieux dormi (en dehors des périodes sous anesthésie). Par contre, j'ai pu bénéficier des effets secondaires :
- perte de mémoire de la période de sismothérapie : je n'ai presque aucun souvenir du livre que j'ai lu en salle d'attente, et la plupart des deux mois d'hospitalisation sont oubliés (j'ai même reçu le compte-rendu d'une réunion à laquelle il semblerait que j'aie activement participé, mais je n'en ai vraiment aucun souvenir)
- perte de gros éléments de ma mémoire : j'ai oublié le mariage d'un ami, la dernière fête d'halloween, la réorganisation à mon travail qui datait de deux ans, et des tonnes de trucs que je découvre au fur et à mesure (il y a encore 2 semaines, j'ai enfin vu une personne que je rêvais de rencontrer… qui s'est approchée de moi et m'a dit « salut Denis ! », visiblement on se connaissait)
- achats compulsifs : a priori plus lié aux médicaments que je prenais en même temps que la sismothérapie, mais les SDF à proximité de chez moi ont eu de quoi manger pendant cette période (j'ai même reçu un énorme carton rempli de biscuits apéritifs), j'ai aussi acheté des noms de domaine, d'autres trucs idiots, et heureusement le plus cher ne coûtait que 70 €, puisqu'il s'agit d'un magnifique clavier bluetooth, alors que je n'ai bien entendu aucun récepteur bluetooth chez moi pour l'utiliser.

Je ne peux pas dire que je déconseille cette méthode, visiblement elle est ultra-efficace (en tout cas tous les médecins auxquels je dis que ça a échoué sont extrêmement surpris), mais clairement pour ma part je regrette énormément d'avoir essayé. Comme je suis en train de m'endormir devant mon écran, je vais tenter de faire une sieste pour récupérer un peu de ma nuit, ce sera donc la conclusion de ce journal.

  • # fuseau horaire ?

    Posté par . Évalué à 10 (+14/-5).

    As tu tenter le voyage pour te placer dans un fuseau horaire qui te plait plus ?

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: fuseau horaire ?

      Posté par . Évalué à -4 (+2/-8).

      Je suis surpris de voir ce commentaire autant plussoyé.
      En tant que réponse à quelqu'un qui souffre du sommeil, il est au mieux inutile et ignorant, au pire franchement insultant.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: fuseau horaire ?

        Posté par . Évalué à 2 (+3/-4).

        Pourquoi ?

        J'ai connu une histoire d'une personne étant parti au japon qui n'a pas réussi à dormir pendant 3 jours. Alors pourquoi l'inverse, pour dormir, ne pourrait pas exister ?

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: fuseau horaire ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-1).

          Ah merde, je croyais que c'était une blague. La réponse évidente est parce que les problèmes chronique de sommeil, ce n'est pas quand tu dors mal pendant 3 jours. Ça fait des mois ou des années.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: fuseau horaire ?

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 14/07/18 à 23:54.

          J'ai connu une histoire d'une personne étant parti au japon qui n'a pas réussi à dormir pendant 3 jours. Alors pourquoi l'inverse, pour dormir, ne pourrait pas exister ?

          Ça fait un peu cher le somnifère, quand même… 8(

          Unix was not designed to stop its users from doing stupid things, as that would also stop them from doing clever things - Doug Gwyn

      • [^] # Re: fuseau horaire ?

        Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

        J'ai plussoyé, parce qu'il est drôle.

    • [^] # Re: fuseau horaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-0).

      Si c'est de l'insomnie d'endormissement due à un décalage de phase, ça va marcher, quelques jours, et il faudra de nouveau changer de fuseau horaire, vu que le corps s'est habitué au nouveau ! Reste alors à voyager régulièrement… ou travailler de nuit, puisque dans ce cas, on dort fort bien le jour.

  • # Cause psychologique ?

    Posté par . Évalué à 7 (+8/-1).

    Ça parait aberrant comme effets secondaires alors que tous les médecins semblaient conseiller cette méthode.

    Tu ne parles que de méthodes physiologiques pour résoudre ton problème, la cause est peut-être psychologique, non ?

    • [^] # Re: Cause psychologique ?

      Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

      D'autant plus que l'anesthésie générale n'est pas quelque chose d'anodin.

      • [^] # Re: Cause psychologique ?

        Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

        L'anesthésie est probablement en partie responsable des pertes de mémoire. Ayant moi-même subi ma première anesthésie générale il y a quelques semaines, j'ai constaté aussi des trous dans ma mémoire, pour la période avant l'intervention et allant jusqu'à quelques heures après mon réveil.

        Quant à la phrase "je n'ai pas mieux dormi (en dehors des périodes sous anesthésie)", je ne suis pas certain que l'anesthésie ait les effets d'un bon sommeil. En fait mon expérience de l'anesthésie est très différente du sommeil : tu te réveilles comme si la période entre ton endormissement et ton réveil n'avait jamais existé.

        • [^] # Re: Cause psychologique ?

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          L'anesthésie est probablement en partie responsable des pertes de mémoire.

          En petite partie, mais il y a aussi une grosse partie qui est spécifique à la sismothérapie. On parle d'une anesthésie extrêmement courte (quelques minutes, le temps d'effectuer les chocs électriques), rien à voir avec une anesthésie de plusieurs heures comme dans de la chirurgie cardiaque lourde.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

        • [^] # Re: Cause psychologique ?

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

          Je n'ai pas vraiment de connaissance du sujet alors je préfère parler au conditionnel : du peu que j'ai entendu, il semblerait effectivement que l'anesthésie général ne soit pas le même sommeil puisque le lien avec le monde extérieur semble coupé (exception : l'éveil peropératoire) avec notamment l'absence d'estimation du temps écoulé et l'absence de réflexes.

          Je serais curieux de savoir quel est cet état étrange dans lequel un être vivant peut être plongé lorsqu'il est sous anesthésie.

          • [^] # Re: Cause psychologique ?

            Posté par . Évalué à 10 (+32/-0).

            Je serais curieux de savoir quel est cet état étrange dans lequel un être vivant peut être plongé lorsqu'il est sous anesthésie.

            Le sommeil est défini comme l'abolition de la conscience mais pas de la vigilance. Quand tu dors, tu peux être réveillé par un événement extérieur (un bébé qui pleure, un réveil qui sonne, un prédateur, le lever du soleil, une odeur de brûlé, un contact… Ça peut être n'importe quelle modalité sensorielle). Ceci est possible parce que le cerveau n'arrête pas tout fonctionnement : le sommeil est un état actif, au sens où le cerveau continue de tourner (certes différemment). Il existe plusieurs phases de sommeil où différents modes de fonctionnement alternent, et le réveil n'est pas toujours aussi facile selon la phase. Mais il est toujours possible.

            L'état où le cerveau est rendu incapable de fonctionner s'appelle le coma et il est défini par l'abolition simultanée de la conscience et de la vigilance. Une personne dans le coma peut ressembler en tout point à une personne endormie, si ce n'est qu'elle est non réveillable. Cet état est causé par un dysfonctionnement du cerveau.

            Il peut exister des pseudo-comas : c'est le cas d'une personne qui est consciente mais paralysée et donc incapable d'exprimer une réponse. Cet état se retrouve dans le syndrome du scaphandrier, mais il peut aussi survenir suite à l'administration de curares qui bloquent les muscles mais pas la conscience.

            L'anesthésie générale correspond à l'association de trois produits : un sédatif, un curare et un antalgique (morphinique). Le sédatif plonge le patient dans le coma en bloquant certaines protéines au niveau neuronal. Le curare et l'antalgique ne sont pas systématiques.
            Le curare empêche les muscles de se contracter. Il faut savoir que, même inconscient, le corps réagit à la douleur en se contractant. Ceci a pour conséquence un risque de blessures et une gêne pour le chirurgien. Le curare empêche ceci. Le curare est aussi nécessaire à l'intubation et à la ventilation mécanique car les muscles du larynx se contractent par réflexe sans lui. Note que, en bloquant le diaphragme, le curare rend lui-même l'intubation nécessaire, anesthésie générale ou pas (après, il y a plein de cas où on intube un patient non curarisé, mais on ne curarise pas un patient sans l'intuber derrière).
            Le morphinique (qui est parfois utilisé directement à titre de sédatif) permet de diminuer l'intensité de la douleur et donc la quantité de sédatif nécessaire. Toutefois, il ne faut pas se leurrer : la chirurgie serait atrocement douloureuse sans sédatif, bien plus que tout ce que permet un morphinique. Il est impossible de supprimer une douleur chirurgicale sans sédatif.

            Pour faire court : l'état dans lequel on est lors d'une anesthésie générale, c'est donc le coma. Pour faire long : il y a plusieurs types d'anesthésie générale selon le type d'opération prévue, plusieurs profondeurs de coma, et au final, l'état dans lequel on est plongé lors d'une anesthésie générale est suffisamment spécifique pour justifier un nom spécifique. Je propose donc de le nommer "anesthésie générale".

            Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

            • [^] # Re: Cause psychologique ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

              Une ressource intéressante sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=wYD1qBhGtlk

              La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

            • [^] # Re: Cause psychologique ?

              Posté par . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 13/07/18 à 00:39.

              Je confirme : j'ai déjà dormi (si si je vous assure), et ai subi une anesthésie générale.

              Bin c'est carrément pas la même chose. Au réveil j'avais l'impression qu'on avait tout simplement coupé un morceau de la pellicule de ma vie. Comme si il ne s'était écoulé aucun temps entre mon endormissement et mon réveil. Alors que lorsqu'on se réveille d'un sommeil "normal", on a conscience d'avoir dormi, on sait à peu près combien de temps, on peut même se souvenir de ses rêves, etc. Mais là, rien de rien. On m'a mis un masque sur le visage, la seconde d'après je me réveillais avec des pansements et un organe en moins. C'est très étrange comme sensation.

              [EDIT] Par contre, aucun trou de mémoire des périodes pré et post anesthésie (ou alors je ne m'en suis tjrs pas rendu compte). Je me souviens assez bien des derniers instants avant l'endormissement et très bien de mon réveil.

              • [^] # Re: Cause psychologique ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

                Au réveil j'avais l'impression qu'on avait tout simplement coupé un morceau de la pellicule de ma vie.

                C'est une sensation que tu as ressenti comme étant dérangeante (dans son contexte), ou ça passe bien ?

                • [^] # Re: Cause psychologique ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+6/-0). Dernière modification le 13/07/18 à 15:54.

                  Sur un malaise vagal en tout cas, c'est désagréable : tu sens que tu pâlis et tu t'amollis, ensuite tu te réveilles allongé (avec un type au-dessus de toi qui te colle des gifles en t'expliquant qu'il va falloir suturer ton arcade), et pourtant le plus désagréable est la sensation de perte d'un bout de sa vie, l'absence totale de transition entre « j'étais debout et ça allait mal » à « je suis allongé et ça doit déjà faire un certain temps ». Il y a une dissonance certaine entre la perception interne « c'était l'instant d'avant » et la perception sensorielle « de fait je suis par terre, le monde a changé sans moi ».

                  Je n'ai pas le même souvenir sur une anesthésie générale, mais j'étais petit, et sur une opération, la fatigue physique te fait trouver un peu normal d'avoir fait une sieste un peu longue. Mais de fait il y a un trou entre « c'est quoi ce masque et pourquoi ça sent comm… » et se réveiller dans un lit d'hôpital.

                  • [^] # Re: Cause psychologique ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 13/07/18 à 16:20.

                    C'est exactement cette sensation, déjà vécu lors d'un malaise et suite à une opération sous anesthésie générale.

                    Je me souviens encore qu'on décomptait depuis 10 suite à l'intraveineuse, bien sûr je n'ai jamais atteint le 0. Puis après réveil en salle de réveil, comme si c'était l'instant juste après alors que l'opération a duré des heures. Claqué je me rendors et cette fois la sensation du temps qui passe était bien là.

                    C'est vraiment étrange comme sensation, ça n'empêche pas de vivre normalement juste après mais ça pose certaines questions. Notamment sur ce que pourrait être en fait la vie après la mort, à savoir ce rien du tout.

                    • [^] # Re: Cause psychologique ?

                      Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

                      Ça doit faire drôle pour les médecins d'avoir un patient qui se réveille et qui dit "…atre…trois…deux…un…zéro !".

                      splash!

                  • [^] # Re: Cause psychologique ?

                    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

                    le plus désagréable est la sensation de perte d'un bout de sa vie, l'absence totale de transition entre « j'étais debout et ça allait mal » à « je suis allongé et ça doit déjà faire un certain temps ». Il y a une dissonance certaine entre la perception interne « c'était l'instant d'avant » et la perception sensorielle « de fait je suis par terre, le monde a changé sans moi ».

                    Du coup ça vaudrait presque le coup de se faire anesthésier pendant 2 semaines à la veille d'une coupe du monde !

                    splash!

                • [^] # Re: Cause psychologique ?

                  Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Disons que sur le coup c'est un peu perturbant. Pendant quelques instants tu essayes (même si tu sais que c'est impossible…) de retrouver le fil.
                  Mais comme c'était une opération prévue, avec rdv avec l'anesthésiste etc. ça n'était pas une surprise; contrairement aux malaises évoqués ci-dessus. Donc bon tu lâches rapidement l'affaire et la vie continue. Surtout qu'au réveil j'avais de nouvelles priorités (découvrir les trous tout neufs dans mon abdomen, comment bouger sans arracher le flacon de dainage, …)

                • [^] # Re: Cause psychologique ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Atroce, vraiment horrible. Une impression de mue, de rupture, de vivre une autre vie à présent, et de laisser l'autre par terre. Une mélancolie terrible, indicible. Et une fatigue épouvantable.

        • [^] # Re: Cause psychologique ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          j'ai constaté aussi des trous dans ma mémoire, pour la période avant l'intervention et allant jusqu'à quelques heures après mon réveil

          Je dirais que c'est normal mais pas lié à l'anesthésie en tant que telle. En fonction des interventions il est aussi très courant de justement injecter des médicaments qui vont permettre d'altérer volontairement la mémoire pour supprimer (au moins partiellement) les traumatismes de l'intervention.

          • [^] # Re: Cause psychologique ?

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

            après l'anesthésie on injecte du curare pour te paralyser les muscle afin d'eviter des blessures lié a la commande forcé des muscles.

            enfin dans le monde moderne :), pas dans le passé. Je vote que c'est plus lié a cela les perte de mémoire (doigt mouillé of course ! )

            • [^] # Re: Cause psychologique ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

              Je ne pense pas.
              Même si oui on injecte aussi du curare.
              On le fait par exemple quand le patient ne doit pas bouger mais qu'il ne peut pas être sous anésthésie. Je suis pas médecin, loin de là, mais c'est ce dont je me rappele lorsque mon fils s'est retrouvé quelques temps torax ouvert : anésthésie durant l'opération, curare ensuite pour ne pas bouger, et (je sais pas comment on dit) drogues pour limiter l'effet de la mémoire de l'opération et des suites qui peuvent être traumatiques

              • [^] # Re: Cause psychologique ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 13/07/18 à 09:27.

                Hypnotiques pour suspendre la conscience (et supprimer la mémoire), curares pour relâcher les muscles, opioïdes pour supprimer la douleur. Mais c'est l'association des trois (et pas seulement une partie) qui constitue l'anesthésie.

                Cf la vidéo que j'ai liée plus haut pour les détails.

                La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

              • [^] # Re: Cause psychologique ?

                Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

                On le fait par exemple quand le patient ne doit pas bouger mais qu'il ne peut pas être sous anésthésie.

                Euh non, on ne curarise jamais un patient non sédaté (plongé dans le coma, cf mon post plus haut). Pour une raison simple : la curarisation est une expérience atroce. C'est une perte totale de contrôle, on ne maîtrise même pas sa respiration, on a une angoisse de mort tout au long de la curarisation.

                On a pu le faire par le passé, mais on ne le fait plus depuis longtemps. Si on injecte un curare, c'est toujours sous anesthésie. Point.

                Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

        • [^] # Re: Cause psychologique ?

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 17:27.

          Aucune idée si c'est l'état de coma dans lequel on se trouve, si c'est le cocktail de produits, ou si c'est un produit particulier. Moi aussi j'ai eu des pertes de mémoires après l'anésthésie générale. Je ne m'en suis pas apperçu tout de suite, ce que j'ai d'abord constaté c'est "plein de cases mémorielles libres", période où j'ai amassé plein de nouvelles connaissances comme un gamin de 8 ans ..
          C'est plus tard que je me suis rendu compte qu'il me manquait beaucoup de souvenirs d'une part (films, livres, moment vécus pourtant marqueurs importants de certains instants / périodes) et d'autre part que j'avais du mal à retenir ce qu'on taggue comme des "noms propres" qui m'étaient nouveaux, si je ne les utilisais pas souvent.

          • [^] # Re: Cause psychologique ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 18:21.

            J'ai plus la réponse en tête mais je suis presque sûr qu'elle est dans la vidéo que j'ai liée plus haut.

            La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: Cause psychologique ?

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Il me semble évident en effet que la cause est plutôt psychologique. Il peut y avoir une combinaison des deux (physiologique et physique), mais la cause me semble essentiellement psychologique.
      Quant à essayer de se soigner par des électrochocs, à mon avis c'est comme d'essayer de réparer un moteur en donnant des grands coups de marteau dedans… ça peut marcher, mais il faudrait un gros coup de bol.
      Il y a quand même de sacrés charlatans chez les médecins.

      A ce niveau, à mon avis, il faudrait essayer un changement radical de mode de vie et d'environnement, partir loin, essayer la méditation chez les tibétains… avant de se retrouver au fond d'un grand sac en plastique.

      Je connais également des gens qui se sont fait vraiment soigner par des magnétiseurs (en tout cas, les ennuis ont disparu), à essayer peut-être.

  • # Sophrologie, méditation, hypnose, ...

    Posté par . Évalué à -5 (+5/-11).

    As-tu testé ces autres méthodes ? Beaucoup de gens obtiennent de très bon résultats avec ça.

  • # Remarque impertinente

    Posté par . Évalué à 10 (+20/-3).

    merci de moinser tout commentaire avec des conseils à ce sujet, je ne supporte plus ceux qui croient être meilleurs que tout le monde alors que j'ai vraiment tout essayé

    Prétendre avoir tout essayé est une erreur, c'est tout simplement impossible, ne serait-ce que d'un point de vue de la connaissance. Cependant, je comprends le raz-le-bol des "moi je sais ce qui va marcher" quand tu as l'impression d'avoir tout essayé.

  • # Mémoire

    Posté par . Évalué à 10 (+26/-0).

    • perte de mémoire de la période de sismothérapie : je n'ai presque aucun souvenir du livre que j'ai lu en salle d'attente, et la plupart des deux mois d'hospitalisation sont oubliés (j'ai même reçu le compte-rendu d'une réunion à laquelle il semblerait que j'aie activement participé, mais je n'en ai vraiment aucun souvenir)
    • perte de gros éléments de ma mémoire : j'ai oublié le mariage d'un ami, la dernière fête d'halloween, la réorganisation à mon travail qui datait de deux ans, et des tonnes de trucs que je découvre au fur et à mesure (il y a encore 2 semaines, j'ai enfin vu une personne que je rêvais de rencontrer… qui s'est approchée de moi et m'a dit « salut Denis ! », visiblement on se connaissait)

    C'est pas faute de répéter qu'il faut faire des sauvegardes…

    Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

    • [^] # Re: Mémoire

      Posté par . Évalué à 10 (+17/-0).

      Oui mais ça consomme de l'énergie, et j'en gaspille suffisamment avec la mise en veille qui fonctionne mal. Sauvons la planète !

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

  • # Illégales

    Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+9/-10).

    illégales (note : merci de moinser tout commentaire avec des conseils à ce sujet, je ne supporte plus ceux qui croient être meilleurs que tout le monde alors que j'ai vraiment tout essayé).

    Sans vouloir te conseiller sur quoi que ce soit, puisque tu sembles avoir déjà essayé, pour moi le cannabis a été une révélation pour m'aider à dormir. Je partage rapidement mon expérience à l'usage de ceux que ça peut intéresser.

    Je suis fumeur, donc je le fume avant d'aller me coucher et je passe des nuits complètes et… Mes rêves ont disparus ! Par contre au matin je sens que j'ai les yeux lourds, collés. Mais la journée je n'ai pas de coup de barre comme auparavant.

    Pour un non-fumeur : vaporisation ou ingestion. L'ingestion est d'autant plus intéressante si l'on aime cuisiner, l'herbe apporte une saveur particulière et on peut revisiter à peu près tous les plats avec. C'est passionnant. Le "danger" reste le surdosage par ingestion. Les effets sont plus longs à apparaître, perdurent plus longtemps. Il est donc essentiel de ne pas surdoser (ni surconsommer) pour éviter le fameux "bad trip", surtout si l'on n'est pas habitué

    La vaporisation est plus facile à gérer, les effets sont immédiats et plus succins, si l'on sent que c'est suffisant on s'arrête et pas de risque de surdosage.

    J'en ai parlé avec 3 médecins différents et ils ne se sont pas opposés à ma consommation, ils sont également convaincus que ça peut avoir un effet bénéfique sur le sommeil selon les individus.

    Dans tous les cas, je rappelle que la vente, la détention et l'usage de cannabis est illégale. Je n'encourage personne à en consommer, je ne fais que partager mon expérience. Et si ça peut donner des pistes aux insomniaques chroniques qui pensent avoir déjà tout essayé… Tant mieux :).

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

    • [^] # Re: Illégales

      Posté par . Évalué à 5 (+7/-3).

      Malgré ton avertissement finale, ton commentaire reste lui aussi illégale car présentant le cannabis sous un jour favorable :-(
      Reste que le CBD est devenu un traitement légale et qu'il peut aider aussi dans ce cas.

      • [^] # Re: Illégales

        Posté par . Évalué à 10 (+9/-1). Dernière modification le 12/07/18 à 16:42.

        Et j'ajouterai que si ça peut être bénéfique pour certains individus, pour d'autres c'est clairement une mauvaise idée, surtout à long terme.

        • ça perturbe le sommeil (comme il le dit, plus de souvenir des rêves, yeux collés au réveil)
        • le THC se fixe dans les cellules graisseuses et continue d'être libéré à plus petite dose mais pendant 12 heures après la prise

        --> tu as effectivement dormi la nuit, mais le lendemain tu te gardes la tête dans le cul toute la journée. Pas forcément mieux que quand tu dormais mal du coup.

        • ça peut modifier l'appétit. Typiquement, après la prise tu vas te ruer sur toutes les cochonneries qui trainent chez toi, et au petit déjeuner tu n'auras pas faim. Tout ça n'aide pas à avoir un bon sommeil.
        • il y a l'accoutumance. Ça peut t'aider à t'endormir au début, mais avec le temps tu reviens au point de départ, sauf que tu auras besoin de ça en plus.
        • [^] # Re: Illégales

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

          Sans compter que ça t'empêche totalement de conduire, puisque le THC est détectable pendant plusieurs jours, et qu'il s'agit d'un délit majeur (6 points en moins, rétention immédiate, et jusqu'à 4500€ d'amende et 2 ans de prison).

          D'une manière générale, la description du rapport que tu as avec el THC est plus qu'ambigüe. Personne ne prend de plaisir à bouffer un médoc ; à ma connaissance, on n'assaisonne pas ses plats avec du paracétamol. En particulier parce que la cuisson, le mélange avec des acides, des sels, des sucres, des graisses, ou n'importe quoi peut dégrader ou modifier les molécules. Pour administrer une substance active en contrôlant sa concentration, il faut la purifier et l'encapsuler; ou la diluer dans de l'eau ou n'importe quoi. Pour beaucoup de molécules, la différence entre la dose thérapeutique et la dose toxique peut être assez faible, et la médecine par les plantes est le meilleur moyen de se tuer (soit par manque de soins, soit par surdosage).

          Le cannabis thérapeutique, ça existe et ça commence à être reconnu, mais tant que l'ambiguité sera cultivée de cette manière, ça va être dur de le considérer comme un médicament…

          • [^] # Re: Illégales

            Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

            la médecine par les plantes est le meilleur moyen de se tuer (soit par manque de soins, soit par surdosage).

            Bof, ça dépend comment c'est utilisé. Bien sûr, cela peut être mortel (coucou la ciguë), mais cela peut être pris pour ce que c'est fréquemment : plus ou moins la même molécule que dans des médicaments plus « sérieux », mais à des doses inférieures et qui peuvent être suffisantes, quitte à ce que ça agisse plus lentement. La plupart des maladies qu'on choppe dans la vie guérissent toutes seules de toute façon, si on peut éviter de prendre des médicaments qui coûtent cher à la sécu (plus que des plantes s'entend) et qui auront potentiellement plus d'effets secondaires (car plus concentrés), autant le faire. Mais bien sûr, d'une part il est illusoire de remplacer une chimio par une infusion de thym, pour prendre des extrêmes, et d'autre part je parle de plantes avec des principes actifs, pas du laboratoire Boiron.

            Le cannabis thérapeutique, ça existe et ça commence à être reconnu, mais tant que l'ambiguïté sera cultivée de cette manière, ça va être dur de le considérer comme un médicament…

            Suffit de le conditionner sous forme de médicament classique et de ne pas dire ce qu'il y a dedans en lui donnant un nom barbare :)

    • [^] # Re: Illégales

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-0).

      Tu penses franchement que, si le mec en est au point de prévenir d'avance que c'est pas la peine de croire avoir la solution miracle, même illégale, il a pas pensé à la beuh ?

      • [^] # Re: Illégales

        Posté par . Évalué à 2 (+3/-2).

        perso le dafalgan codeine me fait dormir et c'est pas fait pour meme si ca un effet sedatif
        ca me donne aussi mal au ventre et c'est sur ordonnance

        • [^] # Re: Illégales

          Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

          La codéine ne me fait pas le moindre effet, même contre la douleur, parfois je me demande si je n'ai pas trop musclé mon foie quand j'étais étudiant, maintenant il peut encaisser tout ce que je lui envoie. Je prends aussi des antihistaminiques à forte dose, mais ça ne calme pas beaucoup les allergies et j'attends toujours les effets sédatifs.

          Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

  • # Conseil simple…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+20/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 13:26.

    Puisque tu sembles manquer de sommeil, il me semble que la solution la plus efficace pour résoudre ce problème, je te conseille d’essayer, est de dormir, de préférence la nuit, dans une position confortable. J’espère que ce conseil te sera utile.

    • [^] # Re: Conseil simple…

      Posté par . Évalué à 10 (+17/-0).

      Ah merde alors, moi qui pensais avoir essayé toutes les méthodes, il faut que je teste ça

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Conseil simple…

        Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

        sans donner de conseil sur la méthode, plutôt sur le fond et la façon de gérer cela

        as tu fait un wiki ou un dépôt git ou tu écris les méthode et les résultat ? voir les effet secondaire associer au méthode/médicament ? sans les état d’âme juste les fait.

        je proposerais bien des truc :) mais si c'est pour entendre les mêmes choses cela ne vaut effectivement pas le coup, je te comprend.

        et ici tous le monde a une expérience de vie intéressante. En général quand un truc marche mal (sous linux) ou bug on commence par raconter les essais, pour trouver la solution qui aidera au mieux.

      • [^] # Re: Conseil simple…

        Posté par . Évalué à 1 (+5/-6). Dernière modification le 12/07/18 à 17:32.

        Pas un conseil, ni même une attente de réponse, simples questions :

        • la restauration d'un rituel pré-endormissement ? (ex : plier ses affaires même ordre même endroit, ou encore passer à la salle de bains juste, bref ces petites choses qu'on oublie vite les années passées, devenues des habitudes que l'on tord aisément, mais qu'il est parfois utile de changer pour en adopter un nouveau et s'y tenir, un peu comme pour un enfant, souvent fait sans mettre de mots dessus : on se brosse les dents, on dit bonne nuit … Facile à dire, car cela ne fonctionne pas mécaniquement : il faut que ça soit lié au sommeil et pendant de nombreuses fois avant que l'exécution de la première phase du rituel entraine et/ou facilite la seconde.)

        je suis en train de m'endormir devant mon écran

        Alors peut être c'est que tu n'es pas fatigué au moment de passer au lit. Le truc simple serait de dire "retiens toi pour dormir cette nuit, et ainsi ré-enclencher le sommel la nuit". Le truc intermédiaire serait de dire "alors fatigues toi (plus?) musculairement la journée afin de trouver un sommeil plus rapidement, au moins les premiers temps pour aider à restaurer le sommeil de nuit". Le troisième truc serait de dire "aménages toi une voire deux sièstes, c'est pas déconnant : le corps est fatigué par les traitements et nerveusement, et 5h par nuit suffisent, donc il a besoin de deux sièstes, genre vers 11h et vers 14h"

        merci de moinser tout commentaire avec des conseils

        Là il s'agit plus de questions données à la sagacité de tous, plutôt que de conseils. "Personnellement" (à ton égard) ce sera bien simplement les plus sincères amitiés libristes.

        • [^] # Re: Conseil simple…

          Posté par . Évalué à -2 (+4/-8). Dernière modification le 12/07/18 à 17:34.

          "Personnellement" (à ton égard) ce sera bien simplement un moinsage le plus sincère.

          Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

        • [^] # Re: Conseil simple…

          Posté par . Évalué à 8 (+7/-1).

          ouais le pb c'est que personne ne sait quelle ont été les conseils et test qu'il a fait, impossible de l'aider, aussi sincère soit ton conseil

          imagine un gars qui hurle LINUX NE MARCHE PAS, ok c'est un fait chez lui cela ne marche pas, avec aussi peu d’élément en général, je l'envoie boulet, ou au mieux je ne réponds pas. D'ailleurs c'est un peu idiot de venir ici dire j'ai un pb, j'ai essayé plein de truc MAIS SURTOUT NE M'AIDEZ PAS.

          c’était un témoignage intéressant bien que je connaissais son existence pour soigner les crises d’épilepsie. Pour le sommeil pourquoi pas, cela ne me serais pas venu à l'esprit.

      • [^] # Re: Conseil simple…

        Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

        et si tu n'essayais pas de dormir c'est encore plus simple

    • [^] # Re: Conseil simple…

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 07/08/18 à 11:42.

      J'ai un souci de sommeil aussi, je peux parfois ne dormir qu'une heure ou deux. Max six.

      Je fais énormément de sport, ça aide, mais pas tant que ça.

      Au final, la méthode qui m'aide le plus est celle que tu décris. Je me mets dans mon lit avec en fond sonore des cours audio et j'écoute. Même si je ne dors pas plus, c'est reposant et je pense que c'est le principale.

      Les deux soucis principaux de cette méthode sont :
      1. Je passe pour un "Monsieur je sais tout" ( du coup je ne dis plus rien souvent :) ) parce qu'à cause du problème 2, les cours que j'écoute parlent de l'économie, astronomie, l'histoire, la philosophie ou la géopolitique, etc. Mais bon, je n'apprend rien en vrai, juste des concepts. Je n'arrive pas à suivre de cours trop poussé par exemple, ma concentration est trop faible dans ces moments (ou je suis trop limité peut-être aussi, chaque personne a ces limites après tout).
      2. Trouver des cours. À un rythme de deux ou trois cours d'une heure, on épuise vite youtube ou autre. Du coup, des fois je réécoute les mêmes cours pour mieux comprendre ou mieux assimiler.

  • # Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

    Posté par . Évalué à -10 (+3/-34).

    C'est très touchant mais pourquoi en parler à des informaticien libriste? Ca va spammer les news de linuxfr et donc gêner beaucoup de monde et je ne vois pas ce que cela peux vous apporter à part pour avoir des conseil et avis de personne n'y connaissant rien si peux.
    Je vous conseils les forum http://www.doctissimo.fr/ ou autre spécialisé dans la médecine.
    La seule chose qui pourrait justifié une publication ici serait s'il y avait une cause potentiel lié aux écrans.

    Et mon avis pour finir : Le meilleur moyen de retrouver le sommeil, c'est de commencer par une bonne hygiène de vie au moins pendant une cure : Pas d'ordinateur, pas de dopant (café, clope, médicaments…), de l'activité physique en journée, manger équilibrer et biologique, vivre dans la nature, décompresser et se coucher tôt au plus tard avec le soleil… plus facile à dire qu'à faire…

    • [^] # Re: Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

      Ca va spammer les news de linuxfr et donc gêner beaucoup de monde

      Ici ce sont les journaux.

      Les journaux sont destinés aux discussions et aux informations qui n'auraient pas leur place en dépêches.

      • [^] # Re: Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

        Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

        De plus, si le sujet des journaux ne nous intéresse pas, on peut s'en faire une compilation à lire le soir pour s'endormir.

        Je blague, mais j'ai connu quelqu'un qui souffrait de ça, c'est absolument pas drôle du tout à vivre, c'est même un enfer. La privation de sommeil c'est utilisé pour torturer les gens depuis l'antiquité.

        Bon courage à l'auteur du journal : j’espère que tu finira par trouver une solution.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 7 (+4/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 16:06.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Curieux

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Le commentaire avait un bon score, mais a été supprimé… Pourquoi ?

        (Aussi, impossible de savoir s'il a été vraiment supprimé, ou si le message de maclag< est "Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération."

        • [^] # Re: Curieux

          Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+6/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 21:59.

          Le commentaire avait un bon score, mais a été supprimé… Pourquoi ?

          L’auteur a demandé une suppression.

          (Aussi, impossible de savoir s'il a été vraiment supprimé, ou si le message de maclag< est "Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération."

          )

          Si, c’est possible. Avec la CSS par défaut, il y a un trait rouge avant le « Ce ». Ce qui n’est pas possible de faire en écrivant un commentaire.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Curieux

          Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

          Parce que malgré les protections en place, j'ai réussi le rare exploit de mettre une version incomplète et une version complète de mon commentaire en même temps.

          Le commentaire juste en dessous:
          https://linuxfr.org/nodes/114887/comments/1743873

          est la version complète.

          Pour reproduire cet exploit, vous aurez besoin d'un smartphone et de 2 mains gauches.

    • [^] # Re: Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

      Posté par . Évalué à 10 (+12/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 14:32.

      Les journaux sont un endroit approprié pour les contenus non liés au Libre ou à Linux.
      En l'occurrence, j'apprécie cet éclairage sur un mal que je ne connais pas.

      Quant au commentaire sur l'hygiène de vie, comment dire… il a rapporté avoir essayé diverses méthodes et s'en ai remis à quelque chose d'extrême et violent avec l'approbation de plusieurs médecins, mais c'est sûrement qu'ils sont tous stupides: il suffisait d'arrêter de boire du café…

      • [^] # Re: Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

        il a rapporté avoir essayé diverses méthodes et s'en ai remis à quelque chose d'extrême et violent avec l'approbation de plusieurs médecins, mais c'est sûrement qu'ils sont tous stupides

        Ce n'est pas le bon exemple pour parler de stupidité : il y a beaucoup de dogmatismes dans la médecine, donc de réactions/conseils/coûts/etc stupides.
        C'est souvent du même niveau qu'un informaticien qui conseille du RAID5 avec disques mécaniques de nos jours : c'est une grosse-grosse majorité, alors que ça fait plus de 10 ans qu'on sait que c'est une mauvaise idée.

        D'un autre côté, nous sommes immensément mieux soignés qu'il y a 50 ans (et bien mieux qu'il y a 30 ans, et mieux qu'il y a 10 ans).

    • [^] # Re: Quel est le rapport avec le monde du libre ou de l'informatique?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Tu comptes polluer tous les journaux avec ce genre de message ?

  • # Une question…

    Posté par . Évalué à 10 (+13/-0).

    Tu te fais électrisé, tu bois le truc qu'on trouve dans les toilettes, tu te fais irradié, etc.

    Avec tout ça… Toujours pas de super pouvoirs ?

    • [^] # Re: Une question…

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 17:55.

      Superfétatoire, le gars qui essaie tout ce que d'habitude on ne fait pas et tout ce qui n'est pas indispensable.

    • [^] # Re: Une question…

      Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

      Mais bien sûr que si, je suis super épuisé !

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Une question…

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

        et sur reddit ? rien de probant ? en france c'est interdit de dire tiens prend ce truc c'est super , hors verveine et autre évidement, sur reddit il y a plus de liberté conseils foireux.

  • # Dépression ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-0). Dernière modification le 12/07/18 à 20:25.

    C'est assez bizarre, car la sismothérapie est uniquement indiquée en cas de dépression à ma connaissance. Les patients apathiques que tu as croisé étant vraisemblablement des dépressions (très) lourdes. Alors certes, la dépression perturbe aussi le sommeil, mais dans ce cas, on parle d'une dépression, pas d'un mauvais sommeil. C'est la dépression qu'on va essayer de soigner dans ce cas, l'insomnie (ou l'hypersomnie pour certains) partant avec.

    Du coup, si tu as eu des électrochocs sans dépression, ça ne m'étonne pas que ça ne t'ai pas aidé.

    Pour ma part, j'ai aussi des problèmes de sommeil, je comprends fort bien ta réaction quand aux conseils des bien-pensants à ce sujet (« couches-toi tôt »… mouais mais je m'endors pas pour autant. Combien de fois ai-je entendu ça), aussi je vais éviter de te parler de ce qui me permet de dormir si pris 2h avant le coucher (mais dont les notices parlent de 20 minutes ou 1 heure), il n'est pas possible que tu n'ai pas déjà essayé ça ou même un produit illégal bien que fort courant simulant la production naturelle.

  • # Gaz

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

    Le plus efficace c'est le gaz de de Champignac, mais malheureusement plus personne ne sait le fabriquer…

    Spirou

  • # Bonne nuit

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-1). Dernière modification le 13/07/18 à 10:22.

    médicamenteuses,

    Tu as essayé un neuroleptique comme le Tercian ?

    Sûrement… si tu as été jusqu’au électro-chocs… Bon courage, parce qu’elle semble bien développée ton insomnie :( Je peux te remercier parce que tu me fais relativiser la mienne, de difficulté à dormir…

    • [^] # Re: Bonne nuit

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

      tiens comme tu as l'air cool, je me pose une question

      du sport jusqu'a trouvé la durée et l'intensité qui permet de s'endormir, au moins un peu ce n'est pas possible ? quitte a le coupler avec un médicament.

      • [^] # Re: Bonne nuit

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

        D'après ce que m'a dit un médecin, il faut que la température du corps baisse pour pouvoir dormir, le sport ayant l'effet inverse il est déconseillé d'en faire le soir, si on a des problèmes de sommeil.

        Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

        • [^] # Re: Bonne nuit

          Posté par . Évalué à -2 (+0/-3). Dernière modification le 13/07/18 à 13:34.

          tu prends une douche froide apres et le probleme est regler
          le sport j'y crois pas trop quand meme car une fois j'avais fait bcp de sport et je n'ai pas dormis mieux apres

          • [^] # Re: Bonne nuit

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            Sauf que pour reprendre une température normale, ou basse, une douche de suffit pas, il faut un bain (ou une douche très très longue et couteuse en eau).

            Le bain frais (du moins pas trop chaud) est déjà conseillé avant de dormir dans bien des cas, mais vu le nombre de trucs dont il a parlé et là où il en est des méthodes testées, l'abaissement artificiel de la température corporelle à coup de bains frais avant d'aller se coucher a sûrement déjà été testé depuis longtemps. Comme sûrement nombre d'autres méthodes de base.

            • [^] # Re: Bonne nuit

              Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

              tu es pas obliger de faire du sport avant de te coucher donc ta temperature corporelle aurait le temps de baisser
              et une douche trop froide va te faire augmenter ta temperature en
              reaction

          • [^] # Re: Bonne nuit

            Posté par . Évalué à 4 (+4/-2).

            le sport j'y crois pas trop quand meme car une fois j'avais fait bcp de sport et je n'ai pas dormis mieux apres

            Apres 1 an sans sport je suis sorti et j'ai fais un peu plus de 4 heures de vélo et ca m'a bien assomé.

            En rentrant à la maison j'ai tenu tranquillou 1h30 le temps de prendre ma douche et de manger puis j'ai eu un gros abattement soudain et j ai bien dormi 10h.

            Sinon j'ai aussi fais 7 heures de vélo par jours pendant 3 mois et je dormais 10h par nuit. 19h-5h en camping sauvage. Je suis revenu a la normale sur un mois.

            • [^] # Re: Bonne nuit

              Posté par . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 13/07/18 à 21:02.

              Notez que c'est pas forcément un conseil a suivre. Parlez a votre medecin avant de vous lancer dans des efforts extrêmes.

              Pour ce qui est des conseils a Denis. Puisque tout le monde y va du siens, moi je vote pour la consultation du psychologue!

          • [^] # Re: Bonne nuit

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

            L'inverse, il faut une douche chaude pour que la température du corps baisse, une douche froide va augmenter ton rythme cardiaque et te faire chauffer comme une marmite.

            • [^] # Re: Bonne nuit

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 17/07/18 à 20:28.

              Je ne pense pas non plus que l'histoire de température du corps joue beaucoup avec une douche froide sauf à rester très longtemps.
              Par contre une bonne douche vraiment froide à un effet rituel et change les idées quasi instantanément (ça oblige à chanter !). Dans ce sens je pense que ça peut aider à dormir. En tout cas je peux témoigner que ça n'empêche pas.

        • [^] # Re: Bonne nuit

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          La natation?

          Même en piscine le corps se refroidit, et chaque fois que je sort d'une séance la fatigue musculaire généralisé me fait un bien fou

        • [^] # Re: Bonne nuit

          Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

          Alors, en effet, il faut éviter le sport après 19h. Le sport est un excitant, au même titre que le café ou le tabac (qui doivent aussi être évités, surtout le tabac pour tout un tas de bonnes raisons). Par contre, il y a des données plutôt solides qui montrent que le sport en journée est plutôt favorable à l'endormissement.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

        • [^] # Re: Bonne nuit

          Posté par . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 15/07/18 à 01:37.

          D'après ce que m'a dit un médecin, il faut que la température du corps baisse pour pouvoir dormir, le sport ayant l'effet inverse il est déconseillé d'en faire le soir, si on a des problèmes de sommeil.

          Nan mais l'idée avec le sport, c'est pas d'en faire avant de se coucher pour trouver le sommeil, c'est d'en faire suffisamment chaque jour. Que ce soit pendant ton travail ou via un choix de mode de transport.

          Par exemple, je ne connais pas ta profession ni si elle est sédentaire mais si c'est le cas peut-être que changer de profession pour quelque chose de complètement différent mais ayant une grosse part d'activité physique serait une option à envisager. Et cela même si c'est un boulot finalement "mal payé" par rapport à ce que tu fais actuellement. Mais bon avant de parler de changer de profession l'idéal c'est de tester en faisant des vacances orientées randonnée pédestre ou autre.

          • [^] # Re: Bonne nuit

            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 15/07/18 à 07:00.

            Je répondais à la proposition de faire du sport jusqu'à s'endormir, sinon bien entendu qu'il est bon de faire du sport la journée.

            Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

          • [^] # Re: Bonne nuit

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 16/07/18 à 16:29.

            +1

            les agence d’intérim cherche toujours des poseur de parpaing, n'attend pas de résultat les premier mois, il faut que le corps intègre que tu ai changé de métier et d'activité physique. Pas que ce soit une activité/effort accidentel.

  • # Marre des conseils « à la con »

    Posté par . Évalué à 4 (+4/-1).

    Mais je vais en donner un quand même.

    En ce qui me concerne, j'ai un trouble proche de la narcolepsie. Quand j'ai finalement admis que mes endormissement intempestifs n'étaient pas naturel, j'ai pris rendez-vous avec un médecin spécialiste du sommeil. Initialement, je ne savais même pas que ce genre de sous-spécialité existait.

    Lors de notre première rencontre, l'une de ses premières questions a été la suivante:« avez-vous pris ce rendez-vous de votre proche chef ou bien c'est votre généraliste qui vous l'a suggéré ? » Il m'a ensuite expliqué que l'immense majorité de ses patients venaient de leur propre chef et que ce n'était pas normal. Beaucoup trop souvent, les généralistes se contentent de prescrire des somnifères (car le plus souvent, les problèmes sont des insomnies) et c'est tout. Et puis on trouve plein de conseils à la con de personnes qui pensent bien faire mais qui ne savent pas.

    Mon conseil: Si vous avez des problèmes de sommeil persistant, allez voir un spécialiste du sommeil !

    • [^] # Re: Marre des conseils « à la con »

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      Le premier spécialiste que j'ai vu a été encore plus clair : si un médecin propose des somnifères pour dormir, il faut le fuir. J'ai eu ma première prescription de somnifères la semaine dernière, après une bonne trentaine de consultations, mais c'est plus pour calmer mon humeur quand je suis exaspéré que pour avoir un vrai sommeil Et ils m'ont été prescrits avec des consignes d'utilisation pour éviter toute dépendance, et les explications sur les mécanismes d'action pour éviter tout faux espoir.

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Marre des conseils « à la con »

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        À mon avis, le manque de sommeil tape sur les nerfs, et ce stresse empêche encore plus de dormir. Pas de recette miracle pour stopper l'effet boule de neige, malheureusement, c'est très variable d'une personne et d'une situation à l'autre. Je te souhaite de tomber rapidement sur truc qui te convient pour stopper le cycle infernal. Je sais pour avoir souvent (mais pas autant) ce genre de problème à quel point c'est problématique…

        Unix was not designed to stop its users from doing stupid things, as that would also stop them from doing clever things - Doug Gwyn

        • [^] # Re: Marre des conseils « à la con »

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

          Le sommeil c'est l'inverse de la musique, plus on s’entraîne moins ça marche !

          Par contre c'est dommage cette aversion envers les conseils à la con, c'est un peu comme des graines (c'est marqué que c'est la meilleure sur le paquet) il faut en planter plusieurs différentes pour voir s'il y en a une adaptée au terrain, parfois c'est pas celle qu'on croit qui se met à pousser subitement. Parfois elle n'a pas poussé une année mais pousse l'année d'après.

  • # Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 17/07/18 à 14:52.

    Ola,

    Je n'aurais jamais cru que mon 1er commentaire sur LinuxFR, que je lis passivement depuis très longtemps, serait à propos du sommeil… whatever.

    Je compatis à ta situation et je sais combien cela peut rendre fou, littéralement.

    Loin de moi de te conseiller quoi que ce soit, j'ai vécu à peu près les mêmes déboires (sans aller jusqu'à me faire électriser) et m'en suis sorti, et je voudrais partager ce critical bug et sa résolution (pour moi).

    Avant toute chose, je suis très loin d'être expert sur ce sujet. J'ai juste expérimenté des choses tout en suivant systématiquement (ou presque) les avis de mes médecins.

    Au compteur: ~35 ans, ~15 anesthésies générales (suite à une mal formation de naissance), ~3 ans de vie nocturne vers 20 ans, puis 1 "burn out" vers 30 ans qui m'a conduit à ne plus dormir du tout (4j sans sommeil), au point de devoir prendre des somnifères costauds pour dormir au moins un jour sur 2, jusqu'à en devenir dépendant. Cette mauvaise blague à duré 6-8 mois environ (arrêt maladie, Affection Longue Durée).

    J'ai testé :

    • Sport avant de dormir: mauvaise idée car c'est un excitant. Lorsqu'on est bien réglé ça ne gène pas trop par contre.
    • Bains chauds avant de dormir: détend mais le temps de migrer vers le lit et l'effet est perdu.
    • Douche froide avant de dormir: excitant, contre-productif.
    • Tisanes, verveine, passiflore, et tous pleins de relaxants à base de plantes … c'est parfois bon gustativement, mais je n'ai jamais sentis aucun effet relaxant d'aucune sorte, avant ou après cette période.
    • Fortes doses de mélatonine (prescrites): a peut être joué un rôle mais rien de flagrant.
    • THC via vapoteur: bad trip, j'ai surconsommé sans faire exprès (j'avais le mauvais man et pas de --help), je n'ai jamais fumé, ni cigarettes ni autres
    • Hypnothérapie: de très bon outils (projections mentales) pour se dé-stresser, mais pas suffisant pour dormir
    • Regarder un navet télévisuel: équivalent d'un bad trip, fonctionne parfois (coûteux psychologiquement car sensation de perdre ton temps)
    • Lire avec une ambiance sombre: si le livre est bon ça ne fonctionne pas, sinon cela marche parfois (coûteux psychologiquement car sensation de perdre ton temps)
    • Rituel d'endormissement: très difficile de trouver quelque chose de convenable et de s'y tenir
    • Hygiène d'endormissement: air frais, lit confortable, noir total, nécessaire mais pas suffisant (par contre augmente la qualité de sommeil)
    • Hygiène de vie: repas « sains » (quantité & qualité), pas d'excitants, de l'activité sportive quotidienne, se lever/coucher à heures fixes, se coucher avant minuit (très difficile dans notre société d'after work et de couches tards), aident énormément mais ne suffisent pas.

    Ce qui était hautement insupportable pour moi était que mes insomnies étaient décorrélées de mon humeur/stress (ex: endormissement alors que très stressé ou insomnie alors que très détendu) alors que tout cela semblait provenir d'un "burn out" et donc d'un aspect psychologique. Au final je dirais que le travail avec un psychiatre n'a pas spécialement été utile d'un point de vue sommeil.

    J'en suis donc arrivé à me trouver sous somnifères quotidiennement pendant 6 mois voir plus. Le début de dépendance pour ceux-ci étaient de 12 semaines :sic:!
    Pas si affreux que ça dans l'absolu (vis-à-vis d'un danger de mort ou de folie) mais des dérangements important, notamment la sensation d'être dans un brouillard au réveil, persistant pendant plusieurs heures et tout ce qui est lié à la dépendance (stress de ne pas/plus avoir de cachetons).
    Quelques pertes de mémoires vraiment affreuses (genre se réveiller dans un endroit qui n'est pas celui prévu, dans le lit de quelqu'un avec ce quelqu'un—ma copine heureusement—et d'autres détails vraiment problématiques héhé).

    Le bug fix: ça n'a pas été une résolution avec un petit patch, mais des mois de rigueur.

    # le matin
    func morning():
    
       # se lever toujours à la même heure, quite à faire une sieste ensuite (si la nuit a été courte)
       wake_up_time = 8:00:00
    
       # manger un bon petit dej qui fait vraiment envie (et qui ré-hydrate bien)
       break_fast(awesome = true, re_hydrate_max = true)
    
       # faire un bain de lumière "du jour" pendant 15 min
       light(duration = 15min, intensity = strong, temperature = daylight)
    
    
    # en journée
    func day():
    
       # pas d'excitant
       coffee = false
       coke = false
       tea = false
    
       # des repas "sains" et pas trop "lourds"
       food_quantity = moderate
       food_diversity = high
    
       # avoir une activité sportive d'au moins 30 min et avec une intensité supérieure à la marche
       sport(intensity = middle, duration = 45min)
    
    
    # à midi
    func noon():
    
       # à nouveau un bain de lumière
       light(duration = 15min, intensity = strong, temperature = daylight)
    
    
    # le soir
    func evening():
    
       # manger des repas plus légers
       food_quantity = low
    
       # se coucher toujours à la même heure, si possible largement avant minuit
       bed_time = 22:30:00
    
       # couper les lumières artificielles (celles qui sont vraiment intenses)
       disable(lights)
    
       # éviter la lumière bleue des écrans et une trop forte intensité
       enable({Linux: Redshift, Android: RedMoon})
    
       # si besoin d'un somnifère, le prendre, mais diminuer progressivement les dosages
       # (ne pas trop stresser lorsqu'il y a des ratés)
       sleep_help_quantity -= 1
    
       # si sensation d'endormissement naturel avant le moment du couché, saisir l'opportunité
       trigger_fall_asleeep = sleep
    
    
    # la nuit
    func night():
    
       # air frais, lit confortable, noir total
       air_temp = 20°
       bed_quality = high
       brightness = 0

    Moi j'ai eu une chance incroyable, un soir j'ai senti que je m'endormais devant mon ordi, j'étais chez moi et je me suis mis au lit et me suis endormis instantanément, sans aide chimique. Au départ j'ai cru que ça ne durerait pas et finalement ça a duré et c'était réglé. Plus jamais eu de soucis depuis (sauf quelques rares cas avec un stress énorme mais pas besoin de somnifère).
    D'après mon médecin, c'est très rare une dés-accoutumance aussi rapide (je n'avais pas fini la diminution des doses).

    Bref, si ça peut t'inspirer ou te donner des pistes tant mieux, sinon ça profitera peut être à quelqu'un d'autre.

    A bientôt pour du contenu plus informatique ;-)

    • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 17/07/18 à 21:12.

      Merci pour ce retour d'experience. Concernant l'hypnothérapie ça ne fonctionne que si on est déjà capable de compter les moutons (donc de fabriquer une image mentale), pour ma part mon cerveau refuse de coopérer (ce serait une aphantasie

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

        De rien.

        Tu m'apprends quelque chose. Merci, et désolé de l'apprendre.

        Mon expérience de l'hypnothérapie fut très proche d'une médidation guidée, à la différence que l'accent a été mis sur une sorte de scénographie relaxante.
        En effet cela n'était pas de l'hypnose "classique", dans ce cas précis (état de conscience non-modifié ou très peu disons).
        Peut être que l'aphantasie est bloquante pour l'hypnose "classique" mais pas/moins pour une médidation guidée… quoi que, s'il t'est impossible d'avoir une quelconque projection mentale, je suppose que ça t'es aussi exclu.

        Est-ce lié à un trouble/accident neuro ou simplement une caractéristique que tu as toujours eu? (Désolé pour ma curiosité qui n'est peut être pas la bienvenue?).

    • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Bref, si ça peut t'inspirer ou te donner des pistes tant mieux, sinon ça profitera peut être à quelqu'un d'autre.

      Je ne suis pas sûr de très bien comprendre cat d'un côté tu écris que l'hygiène de vie n'est pas déterminante et de l'autre ton “patch” décrit une routine que que j'ai bêtement envie d'appeler “hygiène de vie.” À ta liste j'aimerais ajouter “pas d'électronique dans la chambre” et on serait paré pour ouvrir un cabinet de “morphéologues” :0)

      • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0). Dernière modification le 18/07/18 à 01:23.

        Je comprends et tu as raison d'un côté. Disons que mon patch est plus de l'hygiénisme (beurk, bizarrement ce mot me dégoute haha) ou alors une hygiène de vie level 2 (que je n'ai envisagé que de manière temporaire).
        J'ai différencié les deux car d'un côté, l'hygiène level 1 n'était pas suffisante et une version plus musclée (avec luminothérapie, et tout le tintouin) a eu des effets plus importants/salvateurs sur le long terme.

        L'électronique dans la chambre y a pas de soucis, de mon côté. Dans la mesure où il me semble que même à forte dose les champs électro-magnétiques ne perturbent pas le sommeil (il faut que je relise le BIO initiative 2012).

        Pourquoi se limiter à Morphée, visons grand: un cabinet de charlatologues ;-)

        D'ailleurs, je ne suis pas passé par la case clinique du sommeil mais c'était sur la TODO.
        Je ne sais pas si Denis a testé et ce qu'ils ont dis (EEG ok)?

        • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

          Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

          Ne regardez pas l'heure de ce commentaire hein … c'est exceptionnel, d'habitude je me couche plus tôt haha

          Aller bonne nuit, si on peut dire.

        • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

          L'électronique dans la chambre y a pas de soucis, de mon côté. Dans la mesure où il me semble que même à forte dose les champs électro-magnétiques ne perturbent pas le sommeil (il faut que je relise le BIO initiative 2012).

          Pour moi ce n'est pas forcément tellement aux champs magnétiques que je pense mais au côté excitant ou stimulant des objets électroniques et avoir une pièce dédiée au sommeil et à la sexualité a amélioré ma qualité de vie.

    • [^] # Re: Point de conseil, un simple retour d'expérience similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

      « Fortes doses de mélatonine (prescrites): a peut être joué un rôle mais rien de flagrant. »

      Évidemment… La mélatonine est surtout utile pour lutter contre l'insomnie d'endormissement en cas de retard de phase. En d'autres mots : si tu n'arrives pas à t'endormir avant très tard (3h, 4h, 5h ou même plus…) mais que par contre, tu dors très bien le matin et te réveille frais vers midi ou plus tard. Ça ne semble pas être ton cas. Du coup, pas étonnant que ça n'ai pas eu un rôle flagrant dans ton cas.

      Par ailleurs, je ne sais pas ce que tu appelles « fortes » doses (on a vu vendu des dosages de mélatonine 0.1 à 10 mg), mais certains DSPS (delayed sleep phase syndrome) ont pu observer que de petites doses étaient plus utiles que de grosse doses. Certains ayant même fait des tests au centième de mg avec de la mélatonine sous forme liquide. Normalement 0.2 à 0.5 mg suffisent en cas de DSPS pour s'endormir, mais il en faut souvent plus pour ne pas se réveiller après le premier cycle de sommeil (2h) sans pouvoir se rendormir. D'autres comme moi ont réellement besoin d'une certaine dose pour s'endormir (ce qui scientifiquement s'explique assez mal, d'ailleurs, puisque j'en prends bien plus que ce que le corps ne fabrique naturellement - or le DSPS s'explique par le fait que le corps fabrique la mélatonine fort tard, -ou pas du tout- et non par un problème des récepteurs de la mélatonine). Tu sais que tu surdoses violemment si tu fais des rêves - ou des cauchemards - trop intenses.

      La raison pour laquelle beaucoup prennent de forts dosages est souvent due au fait que le corps élimine la mélatonine, et qu'il ne reste donc plus de mélatonine artificielle dans le corps au petit matin, risquant de provoquer un réveil sans pouvoir s'endormir si la mélatonine naturelle n'a pas pris le relai. Mais la mélatonine est aussi vendue sous forme « retard », c'est à dire des cachets libérants lentement leur principe actif. Avec 3 mg (sans forme « retard »), tu devrais tenir 8 heures de sommeil ; donc en prendre au-delà me semble une drôle d'idée - et d'ailleurs, les dosages de plus de 3 mg sont devenus très rares dans le commerce.

      Il faut par ailleurs compter 1h30 minimum pour que la mélatonine fasse effet - les notices parlent souvent de 20 minutes, ou une heure. Pour ma part j'en prends 1.7 à 3 mg - quand je ne veille pas la nuit - 2h avant le coucher. Oui, ça va presque du simple au double, avec moins ça fait pas d'effet, et comme on trouve pas toujours des doses de 1.7 ou même 2mg dans le commerce, ben je prends au-dessus, surtout que pendant longtemps j'avais pris 3 mg sans essayer de baisser le dosage.

  • # Une compilation d'articles scientifiques sur les électrochocs

    Posté par . Évalué à 1 (+2/-1).

    Le docteur Breggin, un antipsychiatre, a réuni une centaine de publications scientifiques sur les électrochocs.

    Son avis est que:

    • Les psychiatres qui promeuvent les électrochocs n'appliquent pas la méthode scientifique pour évaluer cette pratique,

    • Les patients, les proches et le public en général devrait être renseigné des données acquises par la science sur le sujet.

    A minima, le patient qui envisage de subir des électrochocs devrait chercher à savoir s'il existe des études scientifiques qui prouvent rigoureusement—le plus souvent des études randomisées versus placebo en double aveugle —si ce traitement est efficace dans le cas qui le préoccupe, et ne pas négliger de considérer à la fois les résultats à court terme et à long terme.

    Il est regrettable que face à un médecin la plupart des gens perdent tout esprit critique, alors qu'ils confient littéralement leur vie et leur âme à une personne qu'ils ne connaissent que vaguement, ignorant superbement qu'un traitement peut faire du mal sans faire aucun bien (comme ici), et qu'il existe, à côté de la bonne médecine, de la très, très mauvaise médecine.

    Si un jour on vous propose un traitement invasif pour une condition médicale sérieuse, demandez à consulter la littérature scientifique, afin de prendre une décision conséquente sur ce qui est votre propre vie et votre propre existence.

    • [^] # Re: Une compilation d'articles scientifiques sur les électrochocs

      Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+0/-3). Dernière modification le 08/08/18 à 17:46.

      Il est regrettable que face à un médecin la plupart des gens perdent tout esprit critique

      Avis perso : « la plupart des gens » ont déjà une vie bien remplie. Donc se palucher des recherches compliquées alors que le toubib est censé le savoir, ce n'est pas bien malin. D'autant plus que « la plupart des gens » ont un QI de 100 (par définition), ce qui pose de sérieux problèmes pour analyser ce genre de chose, vu que même les meilleurs ont du mal puisque c'est affreusement compliqué.

      Après, les toubibs sont à peu près du même niveau que les autres pros, c'est à dire qu'il y a 80 % d'incompétents (dont certains vraiment totalement nazes). Mais bon, un toubib incompétent est plus efficace que 80 % de la population, ça va encore.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.