Laurent A. a écrit 185 commentaires

  • [^] # Re: La doc

    Posté par . En réponse au sondage Ce que je déteste le plus en informatique / programmation / codage c'est... :. Évalué à 10.

    En même temps, il n'a pas non plus l'air de bien maîtriser le français…

  • [^] # Re: Remplaçante

    Posté par . En réponse à la dépêche La nouvelle API graphique Vulkan. Évalué à 2.

    Mais il va falloir les écrire ces API de haut niveau. Pour l'instant, on peut compter sur l'inertie de l'industrie pour ne voir aucun changement avant plusieurs années.

    De plus, pour des petits programmeurs de rendu 3D, Vulkan représente une API difficile à prendre en main alors qu'OpenGL est relativement accessible. Je reconnais toutefois que les styles récents de programmation en OpenGL, c'est-à-dire avec des gros buffers et des shaders, ne sont pas simples non plus.

  • [^] # Re: 2ème étoile à droite…

    Posté par . En réponse au journal Non pas le chanteur. Évalué à 1.

    Williams est un acteur qui a marqué une génération avec un beau palmarès.

    Hook, Madame Doubtfire, Flubber, le remake de La cage aux folles, d'autres encore, je te les laisse bien volontiers… Même le fameux Cercle des poètes disparus m'a toujours ennuyé avec ses bons sentiments tous dégoulinants.

    Pour ses plus récentes prestations, il était à peu près aussi expressif qu'un Schwarzenegger : deux ou trois expressions du visage pour tout un film (celles du mec complètement fou devaient rester aux vestiaires à ce moment de sa carrière).

    Bref, je ne dirais pas du tout que c'était un mauvais acteur mais je suis surpris par toute la vague médiatique qui entoure son départ. C'est à croire que l'on a confondu ses prestations cinématographiques réelles avec ses grimaces. Comme tu dis, il a surtout « marqué une génération ».

  • [^] # Re: Decouverte de google?

    Posté par . En réponse au journal Facebook a racheté Oculus. Évalué à 2.

    Je ne pense pas à la réalité augmentée ici. D'ailleurs, il faut bien voir que la réalité augmentée et la réalité virtuelle sont deux choses différentes. La réalité augmentée cherche à ajouter des objets synthétiques par dessus des images de la réalité. Dans le cas de la réalité virtuelle, on plonge un utilisateur dans un environnement intégralement synthétisé. Surtout, on cherche à donner l'impression à l'utilisateur qu'il est présent dans cet environnement virtuel. Entre la réalité augmentée et la réalité virtuelle, on parle de continuum et de réalité mixte.

    En ce qui concerne l'explosion actuelle de la RV, il y a plusieurs choses.

    La réalité virtuelle est en train de se démocratiser. Donc finit à terme les licences logicielles aux prix astronomiques parce qu'il n'y a que des industriels et des académiques friqués en face. Finit du coup certaines boîtes qui s'engraissent tranquillement en vendant de la merde à prix d'or. On peut dire la même chose pour ceux qui vendent du matériel aux prix étonnants.

    Du coup, la réalité virtuelle devient quelque chose de concret pour le public au lieu d'être un sujet traité de façon ridicule par des JT. Ce n'est plus un pur jouet de geeks inadaptés à la vie réelle.

    La réalité virtuelle va trouver plus d'applications. Par exemple, ça fait depuis des années qu'on montre à des architectes ou à d'autres corps de métier ce que la RV pourrait leur apporter… Mais les vieux restent plutôt impassibles. Avec une arrivée dans le «main stream», ça va bouger bien plus rapidement. Ainsi, il y aura aussi de nouvelles idées pour des métaphores d'interaction et du matériel.

    Avec des machins qui semblent plaire à plein de monde, des investisseurs vont amener du pognon pour faire autre chose que des applications militaires, industrielles ou de la recherche académique… D'ailleurs, si le projet Oculus a réussi, c'est aussi parce qu'il a dit merde aux diktats de l'industrie en terme de spécifications matérielles.

    Enfin, de nouvelles personnes vont utiliser la RV pour faire de la recherche scientifique variée afin de soigner des phobies, comprendre la perception de la «réalité» par le cerveau, etc.

    Au fait, en terme d'explosion, je peux aussi revenir sur quelques chiffres. Autour de moi, j'entendais il y a encore quelques semaines que l'on estimait le marché de la RV en Europe à entre 400 M et 1 milliard d'euros à l'horizon 2018. Là, FB a racheté Oculus pour 2 milliard de dollars.

  • [^] # Re: Decouverte de google?

    Posté par . En réponse au journal Facebook a racheté Oculus. Évalué à 5. Dernière modification le 30/03/14 à 04:01.

    La nausée est principalement due à une incohérence entre les informations que reçoit le cerveau de l'oreille interne (elle est responsable de la perception de l'équilibre) et ce qu'il interprète par la vision.

    Un exemple typique, c'est le cas où l'on provoque des déplacements rapides dans une scène 3D. Le cerveau perçoit donc un déplacement par la vision tandis que l'oreille interne, elle, dit qu'il n'y a pas de mouvement. On obtient alors un résultat similaire à un mal de mer ou au mal des transports (pensez aux gens, souvent les enfants, malades en voiture). Le pire, c'est que la nausée ne part pas si on se force à rester, elle s'accentue au contraire et reste présente plusieurs heures ensuite !

    Actuellement, la solution logicielle est d'éviter des déplacements rapides, de trop secouer la caméra, de mettre trop d'effets de flou (le cerveau perd ses repères), de supprimer autant que possible toute latence entre le début d'un mouvement de la tête et l'affichage du résultat. Quant à la solution matérielle, elle se situe elle aussi au niveau de la réduction la plus forte possible de toute latence pour l'affichage (donc pas de flou) et de la mesure de déplacements.

    Ben, devinez quoi, le nouveau prototype d'Oculus réduit la latence d'affichage et améliore la précision de la détection des mouvements de la tête.

  • [^] # Re: Decouverte de google?

    Posté par . En réponse au journal Facebook a racheté Oculus. Évalué à 3.

    Pourquoi un casque de «virtualité augmentée» ? C'est simplement un casque destiné à la réalité virtuelle.

    La particularité des casques Oculus par rapport aux habituels casques de réalité virtuelle, c'est qu'ils ne cherchent pas à afficher le bureau Windows, Mac, d'un Linux, etc. correctement dans l'écran. Plus précisément, les lignes horizontales deviennent courbes.

    Pour afficher correctement une image dans un casque Oculus, il faut la pré-traiter : la déformer pour compenser l'aspect bombé des lentilles du casque et corriger les aberrations chromatiques.

    Mais même si les choses sont un peu complexifiées par la présence d'un traitement graphique nécessaire, les lentilles apportent un champ de vue très large qui immerge beaucoup plus les utilisateurs que ce que les précédents casques faisaient. On s'y croit vraiment !

    Sony a présenté à la GDC 2014 son prototype de casque à partir des mêmes principes.

    Bref, je ne sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise chose qu'Oculus se soit fait racheter par Facebook mais il faut bien voir que l'on se trouve dans une période charnière pour la VR grâce au buzz médiatique. Oculus a, à présent, la possibilité de fabriquer un produit réellement grand public (coût faible).

    Pour moi qui travaille dans le domaine de la réalité virtuelle, je ne peux que m’enthousiasmer de l'explosion actuelle. La seule chose qui m'inquiète, c'est la croyance selon laquelle les casques sont un système vomitif… En fait, les jeux portés vers les casques de réalité virtuelle sont totalement inadaptés. C'est un peu le même problème que la stéréoscopie au cinéma : le réalisateur doit la prendre en compte dès le départ pour les plans, les mouvements de caméra, le rythme du montage.

  • [^] # Re: Et Gnome ...

    Posté par . En réponse au journal Nepomuk est mort, vive baloo. Évalué à 3.

  • [^] # Re: Ne pas lire si vous n'aimez pas l'humour associé à ce genre d'annonce ou le comique de [...]

    Posté par . En réponse au journal Sale journée pour les cinéphiles.... Évalué à 1.

    De toute façon, là, on parle d'un homme donc on ne peut visiblement pas l'écrire.

  • [^] # Re: +1000

    Posté par . En réponse au journal Il y a 15 ans, j'ai fondé LinuxFr. Évalué à 7.

    Pour une meilleure réussite de telle ou telle distribution de Linux, il faudrait aussi de la pub «sexy» accompagnée de partenariats avec des constructeurs de matériel proposant toute une gamme : du bon marché au dispendieux. En plus, il faudrait que la communication dure sur des années.

    Ce que je dis n'est pas tellement extraordinaire, c'est ce qu'a fait Google avec Android. Avant la version 2.2 environ, le produit était intéressant par son coût, son potentiel d'évolution grâce à ses mises-à-jour ultérieures potentielles et par l'ouverture de son code mais le produit livré au consommateur était cependant brut de décoffrage. Il valait mieux avoir une surcouche propriétaire par dessus Android. Malgré ses défauts de jeunesse, le fait d'inonder toutes les gammes possibles de smartphones et le recours à des partenariats stratégiques à grands coups de campagnes publicitaires (Samsung, HTC, LG, Sony, etc.) ont fini par faire intégrer au consommateur le sentiment que des produits Android pouvaient être tout aussi intéressants d'un point de vue pratique que des produits Apple…

    Comme autre exemple, je pense aussi à Microsoft et sa Xbox. La première machine n'était pas beaucoup plus qu'un PC repackagé mais les partenariats avec de grands studios de jeux et les campagnes marketing ont énormément joué ensuite.

    Google a réussit avec Android mais rame encore avec ses produits Chrome OS. Samsung a échoué avec Bada. Sony n'a pas encore réussi à créer une synergie entre sa gamme Xperia et le reste de ses produits. Nokia ne s'en sort que partiellement avec Windows Phone, malgré le fric, face à Android et iOS. Donc, rien n'est évident mais je pense quand même que Linux gagnerait à être démocratisé également par des grandes campagnes de pub.

  • [^] # Re: pour les allergiques aux SSII

    Posté par . En réponse au message Cherche entreprise intéressante pour nouvel emploi. Évalué à 1.

    Les CDD à l'Inria sont, généralement, plutôt bien payés… mais c'est une autre histoire pour les CDI qui, en plus, sont rares.

  • [^] # Re: Financer par l'état...

    Posté par . En réponse au journal Et pourquoi pas un status : "Développeur Open Source" financé par l'état ?. Évalué à -2.

    Tu dormais lorsque le chapitre « Les 30 glorieuses » a été abordé pendant tes cours ?

  • [^] # Re: qu'il faut arrêter l'assistanat à outrance

    Posté par . En réponse au journal Et pourquoi pas un status : "Développeur Open Source" financé par l'état ?. Évalué à -1.

    Ça tombe bien, tu as rien financé du tout, tu as même gagné de l'argent (des impôts en moins, si si) avec les banques. Donc ça permet de
    financer ton côté humain encore plus facilement.

    Bref : foutaises, tu ne sais même pas de quoi tu parles et dit le contraire de la réalité pour trouver des méchants.

    Ouais, trop kikou lol.

    En attendant, leur gavage qui a recommencé juste ensuite et qui traîne toutes les économies européennes vers le bas coûtent beaucoup plus que ces quelques milliards prêtés…

  • [^] # Re: l'allemagne, c'est marrant en fait

    Posté par . En réponse au journal Faut-il arrêter l'Euro ?. Évalué à 1.

    Intuitivement, j'aurais dit que l'on revient à l'époque pré-seconde guerre mondiale, non pas à cause d'une quelconque ressemblance de la situation économique ou politique, mais parce que l'on quitte l'État-providence qui est apparu juste après ce conflit.

    Pourtant, la situation qui a suivi celle de la reconstruction était celle des 30 glorieuses. Donc, l'idée de donner du pouvoir d'achat (pour la consommation de masse) en passant par un système social redistributif n'était pas mauvaise (cela dit, la concurrence internationale se limitait aux USA donc le modèle ne pourrait pas être facilement répliqué aujourd'hui). Par ailleurs, ce système de redistribution et de régulation raisonnable me semble être, sur le fond, beaucoup moins hasardeux que l'idée selon laquelle il faudrait créer un système le plus favorable possible aux entreprises (comprendre par là : une flexibilité maximale des salariés, pas ou peu d'impôts payés par les entreprises, pas ou peu de règles sociales, environnementales ou concurrentielles car tout va évidemment s'autoréguler comme l'avait faussement démontré Friedman grâce à des hypothèses inatteignables).

  • [^] # Re: Non

    Posté par . En réponse au journal Thèse or not thèse, that is the question.... Évalué à 3.

    Oui mais il faut aussi prouver que le poste correspond bien à de la recherche et là, c'est le drame. Comme pour le CIR, beaucoup de TPE/PME abandonnent l'idée dès qu'elles se rendent compte de la quantité de justifications qu'il faut apporter pour le travail quotidien et que, du coup, un contrôle des impôts pourrait tout à fait conclure que la part de recherche n'était pas suffisamment démontrée pour profiter du dispositif. => Paf ! Pastèque.

    Au final, il y a assez peu de boîtes qui utilisent ces dispositifs sauf quelques unes adossées à des instituts de recherche (histoire de pouvoir justifier plus facilement l'aspect recherche) et des grosse boîtes prêtent à aligner leurs comptables, responsables juridiques & co. devant des agents des impôts pour négocier un redressement éventuel…

  • # Nos rentes d'abord !

    Posté par . En réponse au journal Le logiciel dévore le monde… depuis les États‐Unis. Évalué à 10.

    Je pense que le morceau intéressant de cet article se situe au niveau de la discussion à propos des grandes entreprises françaises. L'auteur fait justement remarquer que Renault, par exemple, hésite encore à installer ne serait-ce qu'un peu de technologie «bling bling» genre iPad & co alors que cela ne coûte rien vu le prix de ses bagnoles. Je pense que ce cas illustre bien le peu d'entrain des grandes entreprises françaises pour la R&D et l'innovation, même très basique. En cherchant un peu sur Google, je suis rapidement tombé sur une note de 2009 du ministère français de l'enseignement supérieur et de la recherche qui explique que la France utilise 2,26% de son PIB pour la recherche alors que l'Allemagne est à 2.82% ; c'est-à-dire 6e position en Europe pour la France et 4e rang pour l'Allemagne. Tout au long des années 2000, et même avant, l'investissement dans la recherche a stagné en France.

    Travaillant moi-même comme sous-traitant d'un gros industriel français (qui vend à d'autres gros industriels), j'ai noté que :
    - le gros veut toujours que tout projet soit fini avant même d'avoir commencé (les délais et les montants des budgets semblent être tirés au sort) ; ce point implique des budgets au raz des pâquerettes ;
    - la R&D ne marque aucune séparation avec la production, il suffit juste de tester un peu plus un prototype, de lui donner une gueule un peu plus jolie et enfin de le rendre un peu plus robuste pour le transformer en un produit commercialisable (définir les besoins de la clientèle au départ et être à son écoute ?!) ;
    - le gros est prêt à laisser crever un sous-traitant dès qu'un autre propose des tarifs légèrement plus bas. Cela arrive même si le sous-traitant initial était le seul à maîtriser la techno ! Et cela arrive aussi si le nouvel arrivant montre clairement que ses marges sont quasi nulles et donc qu'il les augmentera sans aucun doute plus tard… (vision à long terme ? C'est quoi ça ?!) ;
    - le gros se prend toujours une marge délirante alors qu'il a, à peu près, rien branlé.

    Si ce que je vis de mon côté est similaire à d'autres grandes entreprises françaises, j'en conclue que l'innovation n'est que la 5e roue du carrosse. Apple et Google ont l'air de vouloir réinvestir énormément d'argent dans la R&D avant de partager le gâteau avec leurs actionnaires. En jouant la politique de l'enrichissement personnel au grand dam du développement, nos entreprises creusent leur cercueil. Et pendant ce temps là, on nous fait gentiment croire que le problème principal en France est le prix du travail avec, pour preuve, des moyennes des coûts des ouvriers allemands face aux employés dans le service en France. De la belle comparaison de choux et de carottes…

  • [^] # Re: la guerre de s unices

    Posté par . En réponse au journal udev forké. Évalué à 5.

    Justement, Systemd cherche à unifier le système de démarrage en supprimant notamment les scripts de lancement qui sont toujours propres à chaque distribution… donc on va plutôt dans la bonne direction.

  • [^] # Re: De plus en plus inquiet pour Nokia

    Posté par . En réponse au journal Pendant ce temps chez Qt, on change de main. Évalué à 0.

    Et pour la R&D ?

    C'est quand même un peu con que l'Europe perde son unique gros industriel du mobile…

  • [^] # Re: Optimus le vendredi :D

    Posté par . En réponse au journal Pourquoi plus aucune ville ne passe à Linux ?. Évalué à 3.

    Non, il faut arrêter de présenter ce truc comme une grande idée. Il y a simplement un mec qui s'est souvenu de l'existence de VirtualGL et s'est demandé s'il ne pourrait pas le faire fonctionner sur une seule machine afin d'obtenir deux X : l'un sur le GPU intégré au CPU, l'autre sur un GPU séparé. Ça a marché ? Bingo ! Là a démarré tout un bazar pour essayer de faire démarrer le 2e X (la chouette configuration de xorg.conf en prime), plus un client VirtualGL au lancement de la session. Pour être perfectionniste, il fallait bien également tenter le téléchargement et l'installation des drivers Nvidia. Pour se faire encore plus plaisir, ajoutons un programme permettant d'éteindre certains GPU séparés (mais certainement pas n'importe quel type de GPU parce que le problème vient de la présence, ou non, d'une sorte d'interrupteur sur la carte mère). Enfin, le sommet a été atteint en essayant de produire des scripts pouvant uniformiser tout ce bordel sur des distributions où les fichiers ne sont pas aux mêmes endroits.

    Bref, que Bumblebee disparaisse rapidement, c'est devenu du grand n'importe quoi. En attendant la solution propre, on peut reprendre le principe : 2 X qui tournent et du VirtualGL pour la communication.

    Quant à la solution propre justement, elle est en cours de développement à la fois au niveau du noyau et des pilotes graphiques. Elle cherche à permettre à des pilotes de produire une image issue du GPU séparé dans un buffer utilisé par le CPU/GPU pour qu'il puisse l'afficher (exemples sur le «offloading»).

  • [^] # Re: Ergonomie ! bon sang…

    Posté par . En réponse au journal Leap Motion, révolution ou I2BP-like ?. Évalué à 4.

    En même temps, je ne me vois pas passer des heures devant un grand écran servant de borne dans un magasin, un stand d'exposition, un musée, une gare ou un aéroport. Pour ceux qui voudrait faire de la peinture ou du dessin, j'ai l'impression qu'ils seront exactement dans la même position qu'avec une toile en face d'eux.

    Donc, pourquoi ne considérer que des mauvais usages, typiquement celui dans Minority Report, alors qu'on a là la possibilité de transformer des écrans en systèmes très réactifs pour le tactile (ou disons un effleurement de l'écran) ? Les mauvais usages ne doivent pas sacrifier une techno.

  • [^] # Re: Plus inquiétant encore

    Posté par . En réponse au journal made in France. Évalué à 1.

    Mais le libre n'a pas grand chose à voir là-dedans à mon avis, à moins d'imaginer que tout le monde va héberger chez lui ses propres solutions cloud avec du libre.

    Le problème réside plutôt dans le lieu d'hébergement des données et les lois qui s'appliquent alors. Les USA ont le Patriot Act pour justifier un accès à des données, de façon invisible pour le propriétaire, alors qu'elles pourraient contenir des informations confidentielles. Tant que ces données seront hors d'Europe, impossible d'avoir une législation claire empêchant ce type d'abus.

  • # Lecture différente...

    Posté par . En réponse au journal Nokia est officiellement adoubé division hardware de Microsoft. Évalué à 1.

    Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce que Nokia fabrique une tablette, c'est une suite logique. On fait aujourd'hui des smartphones qui n'ont de différent avec une tablette que la taille de l'écran. D'ailleurs, il y a de plus en plus de personnes qui utilisent leur tablette comme un mélange ordinateur/téléphone lors de réunions par exemple. Lundi, j'ai fait une visioconférence avec des collègues via un iPad posé comme un cadre photo et c'était pas mal du tout. En fait, Nokia se tirerait une balle dans le pieds sur le long terme en n'allant pas sur ce marché.

    Après pourquoi Windows plutôt qu'un autre OS ? À cause du contrat signé entre les deux sociétés il y a quelques mois...

    Donc, je veux bien considérer que tout ça est un pas supplémentaire vers une acquisition d'une partie de Nokia par Microsoft mais pas plus.

    Je n'ai pas compris le passage sur Ericsson parce que, pour moi, cette société n'avait monté qu'une holding avec Sony. Il y a 2 ou 3 semaines, Sony a d'ailleurs racheté les parts d'Ericsson (50% de la holding).

  • # Résultats sur ma F15

    Posté par . En réponse au journal Fais dodo fedora. Évalué à 2.

    Si je démarre sur l'une des deux dernières versions du kernel, plantage au démarrage...

    Vu que je suis en train de te répondre, je n'ai pas ce problème.

    Si j'installe le driver nvidia proprio, X ne démarre plus...

    As-tu le système Optimus sur ton portable ?

    Si oui, tu ne peux pas utiliser les drivers proprios aussi facilement (à cause de Nvidia). La solution actuelle est d'installer les drivers Xorg dans un dossier et de faire démarrer ensuite une 2e session d'Xorg (en parallèle de celle actuellement employée) en pointant ces drivers. Il faut du coup utiliser aussi un «xorg.conf» adapté à cette 2e instance. Enfin, VirtualGL va faire circuler le rendu OpenGL du 2e Xorg dans le 1er lorsque tu lanceras des programmes par ce moyen.
    La mise en oeuvre de ce schéma est effectuée par Bumblebee.

    Si non, ben je ne sais pas... que dit le fichier /var/log/Xorg.0.log ?

    Bureau : Si je clique sur "changer d'utilisateur", gnome-shell plante....

    Il n'y a pas d'autre utilisateur sur ma machine alors je ne vais pas essayer :-)

    Nautilus ne permet plus le raccourci Ctrl+V pour "coller"...

    Pas de problème sur ma machine. Ta machine est-elle à jour ?

  • # Motorola Mobility uniquement

    Posté par . En réponse au journal Google rachète motorola. Évalué à 2.

    Avec le post de ce journal, j'ai relu l'annonce par Google de l'acquisition et il n'est pas question de Motorola mais de Motorola Mobility :

    «About Motorola Mobility

    Motorola Mobility Holdings, Inc. fuses innovative technology with human insights to create experiences that simplify, connect and enrich people's lives. Our portfolio includes converged mobile devices such as smartphones and tablets; wireless accessories; end-to-end video and data delivery; and management solutions, including set-tops and data-access devices. For more information, visit motorola.com/mobility.»

    Et je n'ai pas vu le moindre propos concernant des brevets et la gestion de la propriété intellectuelle entre Motorola et Google...

  • # La fiscalité

    Posté par . En réponse au journal Encore une technologie sensible rachetée par les États-Unis. Évalué à 10.

    La fiscalité peu avantageuse en France fait émigrer les bons chercheurs français.

    J'ai beau relire cette phrase plusieurs fois, je n'arrive pas à comprendre de quoi elle parle exactement : salaire des chercheurs, impôts des chercheurs, charges des sociétés, etc ?

  • [^] # Re: J'ai les yeux qui saignent

    Posté par . En réponse au journal KDE 5 est lancé, attention, il va bientôt retomber. Évalué à -2.

    Toutes les fautes corrigées ? Pas si sûr. Au fait, ça se dit dans quelle région «augmentation de la qualité» ? Moi, je parle d'amélioration. Es-tu en train d'écrire le dialogue d'un porno ou d'une émission de télé-réalité ? :-)