• # Tourner la tête pour ne pas voir le problème...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9. Dernière modification le 22/03/21 à 13:04.

    Ca parle de sauvegarde gratuite, mais le principal reproche légitime (ne pas avoir la prestation payée, plutôt que de râler pour une prestation non payée) à ma connaissance est que ceux qui ont payé pour des sauvegardes les ont perdu car les sauvegardes étaient sur le même site.

    du coup l'annonce apporte plus de questions que de réponses :
    - Ou seront les sauvegardes?
    - Qui payera?

    Car les sauvegardes ont un coût, et pas mal de gens allaient chez OVH car ne voulaient pas payer pour un non besoin (genre ils ne veulent pas dépendre d'un seul hébergeur donc les sauvegardes sont faites ailleurs), et du coup pour eux ça va devenir plus cher (ou pas moins cher) pour le même service (les trucs "en plus" n'étant pas utilisés).

    • [^] # Re: Tourner la tête pour ne pas voir le problème...

      Posté par  . Évalué à 2.

      Exact moi je fais mes sauvegardes 2 deux hébergeurs chez un troisième hébergeur. Si c'était à but professionnel je ferais à minima une seconde sauvegarde dans une autre région de ce troisième hébergeur ou chez un quatrième.

  • # Vérif

    Posté par  . Évalué à 4.

    Prochain drame psychologique : nous rappelons qu'il était de la responsabilité du client de vérifier les sauvegardes.

    • [^] # Re: Vérif

      Posté par  . Évalué à 4.

      Même quand le client paye pour le service ?

      • [^] # Re: Vérif

        Posté par  . Évalué à 1.

        Jamais vu une option payante pour vérification des sauvegardes…

    • [^] # Re: Vérif

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Les sauvegardes fonctionnent. Sur le VPS d'un de mes clients on les a testé / utilisés à plusieurs reprises. C'était un service très bien. C'est juste qu'on avait aucune info sur la localisation des sauvegardes (l'interface est pour le moins épurée) et que dans ces conditions, naïvement je pensais que c'était fait dans les règles de l'art.

      À la décharge d'OVH, ça fait un an que je tanne mon client pour lui proposer un service d'infogérance et de ne pas exploiter un serveur "sans filets" (comme beaucoup de clients OVH l'ont fait probablement).

      Je suis un peu déçu de OVH sur cette affaire ; après c'est pas la majorité des cas (la plupart de leur infrastructure est bien sauvegardée géographiquement ailleurs) et c'est pas de la faute de OVH si la majorité une bonne partie de ses clients ne se préoccupe pas des sauvegardes.

      Maintenant, les sauvegardes obligatoires, systématiques et gratuites, c'est pas crédible. Quand on connait le coût …

      • [^] # Re: Vérif

        Posté par  . Évalué à 4.

        Suite à cet article :
        https://blog.scaleway.com/how-we-protect-your-data/

        Je viens de demander chez Scaleway si le stockage objet est répliqué 3x sur des datacenters éloignés géographiquement et à quelle distance.
        Réponse du support : "Je vérifie auprès de nos techniciens de niveau 2."

        …Chef chef, on ne stocke quand même pas les objets 3x au même endroit hein ? Je lui répond quoi au client ?

        • [^] # Re: Vérif

          Posté par  . Évalué à 2.

          En même temps, on se serait attendu déjà à ça pour les sauvegardes et ce n'était semble t-il pas le cas.

          • [^] # Re: Vérif

            Posté par  . Évalué à 3.

            Bon, le chef de niveau 2 a répondu, chez Scaleway les objets de type S3 c'est S3 dans le même panier bien au chaud. Il m'invite à suggérer la fiture sur le forum ad hoc et en attendant à cloner mes objets moi-même.

            On est tellement à des années lumière de l'autre à 3 lettres… pfiouuu…

            • [^] # Re: Vérif

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              Sérieux ?

              • [^] # Re: Vérif

                Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 24/03/21 à 13:48.

                Je cite :

                Actuellement, les données de notre service d'Object Storage ne sont pas redondées sur différentes AZ ou même régions.
                Suite aux différentes demandes clients, sur notre plateforme "Feature Request"
                (https://feature-request.scaleway.com/posts/110/object-storage-replication-between-many-regions), cette fonctionnalité va être implémentée, mais je ne peux
                vous communiquer d'ETA.

                Inutile de demander pour les bases de données avec l'option HA, c'est écrit "Nous nous assurons également que vos instances fonctionnent sur des hyperviseurs différents", donc c'est clairement pas séparé physiquement.

                Chez l'autre quand on crée une BDD il demande : c'est pour des tests ? Non, alors activez tout de suite la réplication multi AZ. Et si vous êtes sérieux cochez la case réplication à l'autre bout de l'Europe en plus (c'est assez récent par contre).

                Dans sa dernière vidéo Octave prétend qu'il va faire évoluer le milieu industriel dans son ensemble… Non, mais s'il te plait laisse le milieu industriel en dehors !

                • [^] # Re: Vérif

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                  C'est une position un peu dangereuse sur le principe… Tous ceux qui ne font pas comme le plus meilleur de la classe seraient à blâmer, si je résume caricaturalement. Corollaire : aucune chance pour un petit d'arriver sur le marché, ou un moyen de grossir, il doit arriver en ayant minimum 3 régions, 9 zones de disponibilités, des coûts faibles, avoir fait des économies d'échelle et avoir déjà fait la R&D, etc. (sans parler des éventuels critiques qui pourraient être faites sur ledit premier de la classe lui-même ; il n'a même pas des datacenters sur 3 planètes… ). L'important est plutôt d'être clair sur ce qu'on fait et ce qu'on ne fait pas (potentiellement pas encore), sans la couche de baratin de commerciaux et les buzzwords pour dirigeants.

                  • [^] # Re: Vérif

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                    Même en étant clair, et j'ai un exemple récent sous la main, tu tombes sur des gens qui se réveillent trop tard même quand ils ont été prévenus clairement. Dans le cas auquel je pense, il s'agissait de données hébergées sur un site avec un avertissement clair quand tu prends le compte, du type "le compte est effacé automatiquement au bout d'un an si vous vous ne connectez pas dessus", avec un rappel automatique quelque chose comme quinze jours avant. Bref, le compte est supprimé, notifié au titulaire, qui n'a pas fait de sauvegarde et proteste parce que c'est hyper important et qu'il a vraiment besoin des données auxquelles il n'a pas touchées depuis un an (le covid n'explique, ni n'excuse tout). On aurait pu penser que l'incendie d'OVH lui aurait servi d'aiguillon et que la personne aurait pu à ce moment-là se dire "ah oui zut, j'ai ces données importantes sur un site, il faut je vois où c'en est". Ben non.

                    Tu fais quoi dans ce cas là (à part vouer la personne aux gémonies, ce qui soulage un peu) ?

                    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                    • [^] # Re: Vérif

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                      La première étape, de mon point de vue, c'est ce qu'évoque Benoît : être clair et explicite sur ce que tu fais. Ça met l'utilisateur ou le client face à ses responsabilités tout en laissant la porte ouverte à de nouveaux venus.

                      La seconde étape c'est d'éduquer tes utilisateurs et clients en les incitant à faire les choses selon les règles - y compris si cela peut passer par la vente de prestations.

                      Le seul de nos clients qui ait été touché par l'incendie OVH (en tout cas pour lequel on est plus ou moins concerné) c'est un client qu'on "tracte" depuis 1 an pour lui proposer un service d'infogérance de ses serveurs. C'est dans notre intérêt - on veut lui vendre une prestation, mais c'est aussi dans le sien : avoir une infrastructure résiliente et des sauvegardes. C'est pas de chance car il s'est enfin décidé juste avant l'incendie, ce qui fait qu'on n'a pas eu le temps de mettre en place ce qu'il fallait :-s

                      • [^] # Re: Vérif

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                        Excuses-moi, mais c'est bien de donner des leçons (c'est comme ça que je le prends en tout cas). Mais, en l'espèce, comme je l'ai dit, c'était clairement expliqué et sans que cela puisse être mal compris.

                        Le site en question n'a pas été impacté par l'incendie, mais on aurait pu penser que la personne suite à l'incendie se soit posée la question de ses données sur ce site, et bien non, elle n'a réagi que lorsqu'il lui a été signifié que les données ont été détruites.

                        Après…

                        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                  • [^] # Re: Vérif

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Clairement je ne vois pas du tout comment les "petits" (pas si petits déjà !) peuvent y arriver, surtout qu'ils essayent de jouer sur les prix et du coup se privent de pouvoir investir ou faire de la qualité, c'est le cercle vicieux…
                    Pas évident dans ce contexte d'être clair et sans baratin. Je trouve que Hetzner le fait assez bien, il ne propose pas ce qu'il ne sait pas encore faire. Tandis que les deux nôtres peinent à essayer de faire semblant que…
                    En tout cas c'est mal barré car la barre est de plus en plus haute et monte plus vite que ceux qui essayent de suivre.

  • # ouch…

    Posté par  . Évalué à 2.

    …le tacle à la fin de l'article

    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: ouch…

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      C'est du pain béni ce genre d'incident pour les journalistes :-/

      • [^] # Re: ouch…

        Posté par  . Évalué à 1.

        Ils n'ont pas entièrement torts ; la question peut se poser… Mais en même temps, je me dis que c'est pris en compte au vue de la proposition de l'hébergeur. Alors ça me chagrine d'avoir l'impression de lire entre les lignes qu'on tire sur les blessés, et si on ajoute ce french-bashing de l'intérieur alors que le reste du monde a pris cette annonce/proposition très au sérieux, je suis outré et chagriné par nos médias.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.