• # C'est foutu !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Ça sent le discours on ne le fera jamais ! juste avant d'annoncer Ah ben si en fait.

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: C'est foutu !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 12/10/20 à 21:42.

      Ça sent le discours on ne le fera jamais ! juste avant d'annoncer Ah ben si en fait.

      J'ai beau relire l'article, je ne vois pas à quel moment Hayden Barnes écrit ça ? D'ailleurs Hayden Barnes travaillant chez Canonical il ne peut bien sûr que donner que son impression, que je partage pleinement, je ne crois pas une seconde à ce que Windows utilise le noyau Linux à la place du noyau NT. Comme l'explique très bien Hayden Barnes, qu'on peu résumer en beaucoup trop cher, beaucoup trop compliqué, beaucoup trop de risques d’incompatibilité.

      Hayden Barnes écrit aussi que l' open source a gagné, mais il oublie de préciser que le logiciel libre a perdu, puisqu'il n'existe pas un seul logiciel libre fourni avec Windows. Microsoft utilise juste l'open source comme base à certains de ses logiciels propriétaires.

      • [^] # Re: C'est foutu !

        Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 13/10/20 à 10:36.

        puisqu'il n'existe pas un seul logiciel libre fourni avec Windows

        Si, la Calculatrice Windows : https://github.com/Microsoft/calculator

        Allez, je me casse en courant.

        • [^] # Re: C'est foutu !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Si, la Calculatrice Windows : https://github.com/Microsoft/calculator

          Le fait que le code source de la calculatrice de Windows 10 soit disponible sur GitHub, n'implique pas que le binaire de la calculatrice livrée avec Windows 10 soit un logiciel libre. Pour Microsoft, l'open source ne sert que de base pour construire des logiciels propriétaires. Par exemple VSCode est un projet open source disponible sur GitHub mais le binaire Visual Studio Code donné par Microsoft est un logiciel propriétaire dont la licence interdit la décompilation et le désassemblage du binaire. Je n'ai pas l'information sur le binaire livrée de calculatrice livrée avec Windows 10, mais je suis presque certain que le logiciel n'est pas un logiciel libre. Peut-être qu'une personne ayant accès à un poste Windows 10 pourrait vérifier ?

          • [^] # Re: C'est foutu !

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10. Dernière modification le 13/10/20 à 13:26.

            D'après Bruno Ethvignot, RedHat c'est de la merde car utilise juste l'open source sans participer au libre, car les binaires fournis dans RHEL sont pas libres (ils contiennent leur marque, d'où CentOS pour "enlever" la chose).

            Ou c'est juste pour les gens qu'on n'aime pas?
            Ha la haine des gens pas 100% comme "il faut"… En attendant, Microsoft fait des pas en direction de l'open source / libre (qui est différent que pour les gens ayant un agenda non affiché et/ou pas mis dans la définition de logiciel libre, pas vu la FSF taper tant que ça sur MySQL qui pourtant faisait son blé sur vendre la version non libre qui intéressait les gens parce que la version libre était limitée en libertés grâce à cette même FSF…)

            • [^] # Re: C'est foutu !

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 13/10/20 à 15:28.

              D'après Bruno Ethvignot, RedHat c'est de la merde car utilise juste l'open source sans participer au libre, car les binaires fournis dans RHEL sont pas libres (ils contiennent leur marque, d'où CentOS pour "enlever" la chose).

              Jerome Martinez, votre commentaire est une diffamation de mes propos ! J'ai au contraire un grand respect pour la société Red Hat qui diffuse tous ses logiciels sous licence libre. CentOS est justement une re-compilation des sources de Red Hat sans les logos pour obtenir une distribution libre 100 % compatible Red Hat. On peut difficilement comparer Red Hat qui diffuse tous ses logiciels sous licence open source, à Microsoft qui publie quelques rares parties des ses logiciels en licence open source et s'en sert pour construire des logiciels propriétaires. On en est pas encore arrivé au jour où on pourra compiler les sources de Windows 10 juste en enlevant les logos pour en faire un logiciel libre.

              Ou c'est juste pour les gens qu'on n'aime pas? Ha la haine des gens pas 100% comme "il faut"… En attendant, Microsoft fait des pas en direction de l'open source / libre (qui est différent que pour les gens ayant un agenda non affiché et/ou pas mis dans la définition de logiciel libre, pas vu la FSF taper tant que ça sur MySQL qui pourtant faisait son blé sur vendre la version non libre qui intéressait les gens parce que la version libre était limitée en libertés grâce à cette même FSF…)

              Il n'y a aucune haine dans mes propos, j'énonce juste des faits, qui ont l'air de vous déranger, sans aucun jugement. Microsoft publie du code en open source, c'est très bien, ça peut profiter au logiciel libre. Le code open source VSCode a donné naissance au logiciel libre VSCodium. Des projets comme VSCode ou .NET Core sont, à mes yeux, bien plus intéressants pour le logiciel libre et GNU/Linux que WSL2, qui n'apporte rien au logiciel libre. Je suis certain que la fin de votre phrase doit être intéressant, mais je ne l'ai malheureusement pas compris, pas plus de la présence de MySQL dans cette histoire. Vous avez l'air plus doué pour écrire des diffamations que développer vos idées. ;-)

              • [^] # Re: C'est foutu !

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4. Dernière modification le 13/10/20 à 15:43.

                Mon nom n'est pas caché bien loin, mais l'afficher ici ressemble plus à de la mesquinerie de personne piquée au vif qu'à une personne ayant une argumentation à présenter. C'est que ça doit être inconsciemment su qu'on n'a pas d'argumentation :).

                votre commentaire est une diffamation de mes propos

                Affirmation qui demanderait beaucoup de démonstration…

                CentOS est justement une re-compilation des sources de Red Hat […] Le code open source VSCode a donné naissance au logiciel libre VSCodium.

                Merci de démontrer encore plus explicitement le 2 poids 2 mesures, pile mon commentaire.
                Pour info, en diffamation on a la bonne foi mais aussi l'exception de vérité… :)

                Pauvre libre, qu'est-ce qu'on peut sortir en ton nom…
                Rien de nouveau, passons, de toutes façons l'idée que certains se font du libre a effectivement perdu, mais pas foule ne s'y intéressait en réalité, donc ça ne manquera pas à foule, et surtout ça fera toujours des anecdotes à raconter sur les gens qui blablattent plus qu'ils ne font. Vaut mieux en rire sinon on en pleurerait.

                PS : je sais, je laisse encore plus de place pour les moinssage de gens "outrés" et moinssant non pas en répondant à la question mais punissant d'oser ne pas être en phase avec leurs idées pas bien claires, faites-vous plaisir…

                • [^] # Re: C'est foutu !

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  Juste pour être exact: le logiciel Visual Studio Code que l'on peut télécharger sur le site de Microsoft n'est pas open source licence
                  Entre autre:

                  You may not reverse engineer, decompile or disassemble the software, or otherwise attempt to …

                  Par contre Microsoft fournit le code source de vscode sous licence MIT donc open source.

                  Visual Studio Code != vscode

                  Aucune idée de la licence sous laquelle RHEl est fournie

                  • [^] # Re: C'est foutu !

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    Aucune idée de la licence sous laquelle RHEl est fournie

                    tout est majoritairement en libre comme initialement fourni par les développeurs amonts, seuls 5-6 paquets relèvent du droit des marques (nom, apparence, support associé…)
                    Cela permet à CentOS de fournir la « même » distribution (aux différences de recompilation à l'identique, projet de recherche qui existe aussi côté Debian pour la reproductibilité des binaires…)

                    Ce qui est reloud avec RHEL, c'est de récupérer les clés de support (ça a peut-être évolué) pour bénéficier effectivement des escalades au moins au niveau 2… même s'il y a des changements de la force (datant d'avant le rachat par IBM, sur lequel peu de choses se sont traduites autrement comme annonces de bonne volonté). Bref, Fedora reste autonome, CentOS est une bonne option dans le sens de Debian/Fedora et leur écosystème.

                • [^] # Re: C'est foutu !

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0. Dernière modification le 13/10/20 à 18:03.

                  Mon nom n'est pas caché bien loin, mais l'afficher ici ressemble plus à de la mesquinerie de personne piquée au vif qu'à une personne ayant une argumentation à présenter. C'est que ça doit être inconsciemment su qu'on n'a pas d'argumentation :).

                  Voyez-ça comme un excès de politesse de ma part, vous m'avez appelez par mon nom je fais de même. :-) Mais pour un nom qui n'est pas caché, cela a nécessité quelques recherches de ma part… Notez le paradoxe de rechercher une information non cachée.

                  Affirmation qui demanderait beaucoup de démonstration…

                  La démonstration est de votre fait, vous affirmez que j'écris que « Red Hat c'est de la merde car utilise juste l'open source sans participer au libre », je ne l'ai jamais écrit, je ne le pense pas plus. Veuillez donc à l'avenir éviter de penser et d'écrire pour moi, je ne vous en serai fort reconnaissant.

                  Merci de démontrer encore plus explicitement le 2 poids 2 mesures, pile mon commentaire.
                  Pour info, en diffamation on a la bonne foi mais aussi l'exception de vérité… :)~~

                  Qui y a t-il à démontrer ? Red Hat publie, tout ses logiciels sous une licence open source, c'est un fait connu, doit-on le démontrer ? Microsoft publie juste quelques composants en open source, plutôt orienté pour les développeurs, et c'est très bien, il n'y a rien à démonter non plus, c'est un fait. Posez-vous, la question, si aujourd'hui en 2020, on peut utiliser un poste de travail GNU/Linux libre si c'est le fait de Red Hat ou Microsoft ? Si la société Microsoft disparaissait demain, le logiciel en serait-il affecté ? Je ne crois pas. Par contre si Red Hat disparaissait demain le logiciel libre serait certainement très pénalisé. N'oubliez pas que même si Microsoft est devenu un contributeur open source important, Microsoft reste de loin un des plus gros éditeur de logiciels propriétaires (si ce n'est le plus gros) en nombre de logiciels développés et utilisés dans le monde.

                  Pauvre libre, qu'est-ce qu'on peut sortir en ton nom… Rien de nouveau, passons, de toutes façons l'idée que certains se font du libre

                  La définition du logiciel libre est clairement définie par la FSF, c'est qu'un logiciel puisse garantir les quatre libertés du logiciel libre à l'utilisateur. Si on omet les dépôt GitHub de Microsoft à l'attention des développeurs (qui souvent sont juste du code source), dans quels logiciels publiés par Microsoft ces quatre libertés sont-elles respectées ?

              • [^] # Re: C'est foutu !

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                C'est mal connaître le travail que font les gens de CentOS, sans support de RedHat, pour arriver à tout compiler. Plusieurs mois de travail à chaque nouvelle version de RedHat.

                Donc, certes, Microsoft a publié seulement une petite partie de son code, et RedHat a publié seulement une grande partie de son code. Mais le principe est le même, et d'un point de vue légal et droits de distribution, c'est pareil.

                La question est juste: combien de temps avant que Microsoft ne rattrape RedHat? On a vu avec une récente fuite du code de Windows XP que des gens étaient capables de le recompiler sans trop de problèmes. Peut être que c'est moins loin qu'on le pense pour les versions suivantes…

                • [^] # Re: C'est foutu !

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                  C'est mal connaître le travail que font les gens de CentOS, sans support de RedHat, pour arriver à tout compiler. Plusieurs mois de travail à chaque nouvelle version de RedHat.

                  Red Hat supporte et paye l'infra et les contributeurs principaux de CentOS quelques temps. CentOS est totalement intégré à Red Hat aujourd'hui, ce que tu décris était la gestion des débuts.

                  • [^] # Re: C'est foutu !

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Bonjour,

                    Alors que j'ai longtemps pensé que c'était aussi simple … la sortie de RedHat 8 m'a mis le doute:
                    https://wiki.centos.org/About/Building_8

                    Ca me parait bien complexe pour quelque chose d'intrinsèquement intégré …

                    (non pas que je doute des bonnes intentions de RedHat etc etc … mais 'intégration totale' me laisse attendre un process moins ardu)

                    Xavier.

                    • [^] # Re: C'est foutu !

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                      (non pas que je doute des bonnes intentions de RedHat etc etc … mais 'intégration totale' me laisse attendre un process moins ardu)

                      Peut être que le terme totalement est fort, mais il n'en reste pas moins que Red Hat a des employés payés pour bosser sur CentOS, qu'une bonne partie de l'infra vient de Red Hat aussi, que la marque CentOS est propriété de Red Hat, que Red Hat fait pas mal de choses pour simplifier la collaboration RHEL - CentOS - Fedora, etc.

                      Bien sûr, ce n'est pas parfait et CentOS a sa part d'indépendance. CentOS a des employés dédiés pour sa mission mais c'est loin de suffire. D'où le fait que les procédures ne sont pas non plus d'une simplicité déconcertante. Mais il n'empêche qu'ils n'avancent pas seuls et en aveugle dans cette démarche.

                • [^] # Re: C'est foutu !

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                  Donc, certes, Microsoft a publié seulement une petite partie de son code, et Red Hat a publié seulement une grande partie de son code. Mais le principe est le même, et d'un point de vue légal et droits de distribution, c'est pareil.

                  Si on omet le « seulement une grande partie de son code » qui m'a fait sourire :-) Je crois que Red Hat publie l'intégralité de ses développement sous une licence open source et libre (corrigez moi si je me trompe). La première différence entre Red Hat et Microsoft, est donc que Red Hat publie la totalité de ses logiciels en open source, alors que Microsoft en publie une infime partie. La deuxième différence est que le code source de Red Hat permet d'obtenir des binaires identiques (à part les logos, marques, support associé…), alors que les développements open source de Microsoft seront généralement juste des briques pour faire des logiciels propriétaires (Microsoft contribue à Chromimum, mais publie pas les sources de son navigateur Edge, etc.) ou du code à l'intention des développeurs.

                  La question est juste : combien de temps avant que Microsoft ne rattrape Red Hat ?

                  La seule question est juste de savoir s'il existe un intérêt économique ou financier, et aujourd'hui clairement pas. Microsoft ne court pas après Red Hat, car Microsoft n'a pas tout le même modèle économique que Red Hat.

                  On a vu avec une récente fuite du code de Windows XP que des gens étaient capables de le recompiler sans trop de problèmes. Peut être que c'est moins loin qu'on le pense pour les versions suivantes…

                  C'est un gros sophisme. Un code source volé n'est pas un code open source et le fait qu'on puisse on non recompiler un code n'a rien à voir avec sa licence. :-) Donc aucun rapport.

          • [^] # Re: C'est foutu !

            Posté par  . Évalué à 2.

            Le fait que le code source de la calculatrice de Windows 10 soit disponible sur GitHub, n'implique pas que le binaire de la calculatrice livrée avec Windows 10 soit un logiciel libre.

            Je comprends l'intérêt de Microsoft de fournir d'un côté le source d'un logiciel libre et de l'autre un binaire non libre. Est-ce que ça leur apporte une protection juridique quelconque ? C'est pour simplifier le cluf de Windows ? :)

      • [^] # Re: C'est foutu !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        D'ailleurs tout le monde sait que Wine n'existe pas, ce qui démontre bien que lancer les applications Windows sous Linux est impossible.

  • # "Linux est un cancer !"

    Posté par  . Évalué à 2.

    Et Windows est dans le déni …

    Néanmoins les romuliens ont fait des efforts, on commence à pouvoir jouer avec WSL2 ou avec docker par exemple.

    Les questions résiduelles pour un user moyen comme moi sont celle ci :
    1. aujourd'hui, si j'avais vraiment le choix, est ce que je tournerai sous windows avec une VM (ou WSL2) Linux (Ubuntu/Fedora/whatever) ou est ce que je ferai l'inverse ?

    2. si demain Windows 11(ou 12 ou 25) est basé sur un noyau linux, pour quelles raisons je choisirai cette "distrib" ?

    • [^] # Re: "Linux est un cancer !"

      Posté par  . Évalué à 2.

      si demain Windows 11(ou 12 ou 25)

      Windows 10 est censé être le "dernier" Windows. Maintenant c'est du "Windows as service" avec des MAJ incrémentales.

      Donc il y a bien peu de chance que l'on voit un Windows 11, 12 ou 25 un jour.

      A moins éventuellement de voir une refonte du noyau en profondeur type noyau Linux, ce qui ne semble pas prévu au programme aujourd'hui,

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

      • [^] # Re: "Linux est un cancer !"

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Donc il y a bien peu de chance que l'on voit un Windows 11, 12 ou 25 un jour.

        Je pensais aussi ça de macOS, jusqu'à il y a 2 mois.

        A moins éventuellement de voir une refonte du noyau en profondeur type noyau Linux,

        Ou un truc marketing "disruptif" (du point de vue marketing) à afficher, comme Apple vient de le faire.

    • [^] # Re: "Linux est un cancer !"

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      1. aujourd'hui, si j'avais vraiment le choix, est ce que je tournerai sous windows avec une VM (ou WSL2) Linux (Ubuntu/Fedora/whatever) ou est ce que je ferai l'inverse ?

      Tout dépend tes objectifs. Si l'objectif est d'utiliser un environnement le plus libre possible avec la meilleure protection de la vie privée possible, une distribution GNU/Linux avec une machine virtuelle Windows est plus adapté. Windows 10 et WLS2 c'est cinquante millions de code de logiciels propriétaires, comme logiciel libre on a vu mieux. Sans compter que Windows 10 n'est pas connu pour respecter la vie privée de ses utilisateurs.

      2. si demain Windows 11(ou 12 ou 25) est basé sur un noyau Linux, pour quelles raisons je choisirai cette "distrib" ?

      Comme le dit Hayden Barnes dans son article, il est fort peu probable qu'il existe un jour un Windows avec un noyau Linux, car pour arriver à créer un noyau Linux totalement compatible Windows cela coûterait des millions de dollars sans être certain d'arriver à une compatibilité à 100 % avec le noyau NT, sans compter les problèmes des pilotes qui sont développés par des entreprises externes. Le développement du noyau NT n'est pas une grosse charge pour Microsoft, rien ne nécessite un investissement massif de millions de dollars pour migrer sur un noyau Linux.

      Cependant, dans le cas très peu probable où un jour Windows migre sous un noyau Linux, ce ne serait pas une distribution Linux, mais un système d'exploitation basé sur le noyau Linux comme sur Android. Windows ne serait donc par pour autant un système d'exploitation libre comme Debian, mais resterait un système d'exploitation propriétaire. Tu aurais un choix équivalent entre macOS et GNU/Linux aujourd'hui, entre un système d'exploitation propriétaire macOS, basé sur un système open source Darwin, et une distribution GNU/Linux presque entièrement basée sur des logiciels libres.

      • [^] # Re: "Linux est un cancer !"

        Posté par  . Évalué à 2.

        dans ce sens c'est vrai, ce n'est pas une bonne stratégie de garder une compatibilité windows avec un noyau linux, de nos jours cela ne choque personne d'utiliser des applis en ligne, comme office ou collabora, c'est plus simple de faire comme apple, casser la compatibilité et les appli doivent s'adapter au nouveau noyau, un peu comme à la sortie de NT par exemple.

        suffit de prevenir les grosse boite comme adobe, etc … un peu en avance qu'ils fassent leur binaire tranquillou (bon courage a eux :) )et hop ca bascule sur un joli noyau linux \o/

  • # rebase ou replace?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    Si je suis élu demain à la tête de Microsoft, j'appliquerais la stratégie suivante:

    • je porterais tranquillement les applications qui rapportent sous Linux (Office, Teams…);
    • je maintiendrais Windows tant qu'il rapporte ;
    • le jour où il commence à faire perdre de l'argent, j'arrête de le maintenir et je rachète une distrib connue.

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: rebase ou replace?

      Posté par  . Évalué à 1.

      je porterais tranquillement les applications qui rapportent sous Linux (Office, Teams…);

      Pour Teams, tu n’auras pas à te donner trop de mal

      • [^] # Re: rebase ou replace?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        même si teams est utilisable sous Linux (je l'ai fait), il est peu stable, énorme consommateur de ressources (RAM, CPU… même quand il n'est pas utilisé, obligé de le kill -9 régulièrement et avec une utilisation réseau/coupures aléatoires de la voix/vidéo/présentation… très très pénible)

        et je n'ai pas trouvé le bugtracker me permettant de remonter les bugs divers (j'ai pas dû assez chercher ?!)

        • [^] # Re: rebase ou replace?

          Posté par  . Évalué à 3.

          J'utilisais la version web (=sharepoint et office online) mais impossible de faire les réunions en ligne (=skype) avec.
          Je suis content qu'il y ai une version desktop linux.
          Et en effet, elle est crade. Mais à l'image de l'application web ^

          • [^] # Re: rebase ou replace?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            J'utilisais la version web

            ah non, ça ça n'a jamais fonctionné chez moi, j'ai forcé l'install' du rpm fourni par Mirosoft sur ma distrib' (Mageia) et vu que ça a fonctionné, je suis resté en Bretagne pour mon télétravail :D

            Et en effet, elle est crade. Mais à l'image de l'application web ^ ^

            bin oueb, client lourd, même combat chez Mirosoft : ça s'intègre pas…
            jitsi et BBB sont plus efficaces, en web, sur appli mobile via f-droid et en logiciel installé (bon, pour BBB c'est pas empaqueté dans ma distribution Linux :/)

    • [^] # Re: rebase ou replace?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      • racheter Flathub pour toucher toutes les distributions \o/

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: rebase ou replace?

      Posté par  . Évalué à 2.

      j'arrête de le maintenir et je rachète une distrib connue.

      Je sors du chapeau magique, deux ou trois brevets et fork(e) une distribution connue qui sera autorisée à utiliser office et autres .

      Tout le monde a un cerveau. Mais peu de gens le savent.

  • # Un peu d'aide pour Microsoft

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    git rebase --abort. Cette fonction permet d'interrompre l'opération de rebase et de remettre le HEAD à la branche originale.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.