galbolle a écrit 136 commentaires

  • [^] # Re: BINGO

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à 4.

    Tiens, c'est marrant, j'ai raté la bibliographie de cet article, ainsi que les chiffres dûment analysés et présentés rigoureusement… Avec la psychothérapeute comme caution pour le discours "évident" sur les hormones, c'est grandiose. D'un autre côté, si tu tiens psychologies magazine pour une référence scientifique, ça explique bien des choses.

  • [^] # Re: BINGO

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à 2. Dernière modification le 12/03/13 à 18:25.

    Mais ouvre donc par pitié:
    1. les yeux
    2. un bouquin de sociologie

  • [^] # Re: Zelda mauvais exemple

    Posté par  . En réponse au journal Tropes vs Women : Damsel in Distress (part 1). Évalué à 9.

    euh, c'est quoi exactement le problème d'insulter un personnage fictif ?

    C'est une excellente question, quoique posée de manière un peu cavalière. Le problème avec cet insulte n'est pas que tu vas vexer la pauvre Zelda. Le problème c'est que tu légitimes le fait de réagir par la violence (symbolique) à une position à laquelle les femmes sont assignées dans la fiction. Et il se trouve que cette violence symbolique tombe plus souvent et plus violemment sur les femmes (ça alors!).

    Je ne vais pas te traiter de misogyne, parce que, bien sûr, il se trouve que tu es la personne sur un million qui insulte les personnages fictifs indépendamment de leur genre. Néanmoins, je ne pense pas lire aussi souvent "Duke Nukem c'est le connard qui…" que ce que tu écris. Il y a donc bien une violence latente envers le groupe des femmes, représenté par les personnages féminins. En y participant, tu légitimes ces comportements, et aussi d'autres plus graves. C'est dommage pour la perspective égalitariste qui est la tienne, alors ne le fais plus. Tant pis s'il faut trouver d'autres vannes.

    Si tu te dis que ce n'est pas grave d'insulter les personnages de fiction, tant qu'on ne passe pas à l'acte envers les femmes, sache que d'autres passeront à l'acte pour toi. En effet, si on insulte les personnages féminins plus que les personnages masculins, c'est bien que les femmes sont (au moins un peu) inférieures aux hommes, non? Ou alors, plus cyniquement, qu'il est normal de s'en prendre à elles sans raison. Sinon, pourquoi est-ce que ça se produirait? Mais alors mépriser les femmes, ça n'est que tirer les conséquences d'une réalité, c'est légitime. Et passer à l'acte, c'est un débordement regrettable, mais inévitable…

    Note qu'insulter un personnage du fait qu'il est ce que le patriarcat trope lui impose d'être, c'est, toutes proportions gardées, le même système que de traiter une femme de laideron quand elle ne se maquille pas, et de légitimer le viol quand elle le fait (elle l'a bien cherché). Il y a une énorme différence de degré entre les deux attitudes, mais pas de nature.

    Tu pourras trouver de plus amples développement par quelqu'un de plus compétent que moi ici:
    - http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2012/08/le-sexisme-dans-les-jeux-pourquoi-est.html
    - http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2012/08/lhumour-est-une-chose-trop-serieuse.html et http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2012/08/pour-etre-laissee-des-rigolos.html

  • [^] # Re: faut aussi légèrement replacer les jeux vidéo dans leur contexte.

    Posté par  . En réponse au journal Tropes vs Women : Damsel in Distress (part 1). Évalué à 2. Dernière modification le 11/03/13 à 16:50.

    Il aurait été plus pertinent de prendre comme trait, personnage incapable qu'il faut secourir, et de regarder ensuite quel est le sexe des personnages impliqués.

    Si ça manque, il n'y a qu'à le faire ici. Quels sont les jeux ayant ce trait où le personnage joueur est une femme, ou bien le personnage à secourir un homme? (Normalement, ça devrait faire 75%, ou 50% si la société est homophobe mais pas machiste).

  • [^] # Re: Cool

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à -2.

    Mais curieusement, tu ne proposes pas une étude complémentaire sur pourquoi les étrangers sont pauvres? C'est assez révélateur.

  • [^] # Re: Cool

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à 1. Dernière modification le 10/03/13 à 13:41.

    -> wget "http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1436" -O - 2> /dev/null | grep "poste équivalent" | wc -l
    0
    
    

    C'est bien ce qu'il me semblait (j'ai vérifié à l'œil aussi, ça ne figure pas non plus exprimé différemment). Tu te préoccupes des faits de temps en temps?

    Donc, une fois de plus: l'étude de l'insee est une preuve du plafond de verre, c'est ce qui fait sa valeur.

  • [^] # Re: Cool

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à -4.

    Bon on va te le refaire lentement, parce que là ça semble grave. Jouer sur le salaire nominal, on l'a fait. Comme tu le fais remarquer, ça fait que à poste égal, la différence de salaire entre hommes et femmes est bien moindre que disons au début du XXème siècle. C'est très bien. Maintenant, les 28% prouvent que ça ne suffit pas à atteindre l'égalité dans la répartition de la richesse produite. Soit tu estimes que cette répartition est sans importance, et je t'envoie un rib pour qu'on mette en place un virement permanent, soit tu reconnais que c'est signe qu'il y a un problème.

    Du coup, tu te demandes sans doute pourquoi ces féministes te cherchent tant de noises alors que tu fais juste remarquer qu'une statistique semble utilisée à mauvais escient. C'est qu'il se trouve que ton discours ressemble à s'y méprendre à celui de quelqu'un qui cherche à faire taire leurs aspirations légitimes à l'égalité (c'est vraiment pas de chance), surtout quand tu réponds de manière aussi condescendante («tu le fais exprès?») à quelqu'un qui t'explique posément un argument simple.

  • [^] # Re: Cool

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à 1.

    (sans compter le plafond de verre)

    Ça sert à quoi d'écrire des lignes et des lignes «sans compter le cœur du problème»?

  • [^] # Re: Pour répondre simplement à la dernière question…

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à -2.

    source?

  • [^] # Re: BINGO

    Posté par  . En réponse au journal [HS] Un écart de 28 %. Enfin non, 18%. Enfin en comparant des choux et des carottes. Évalué à 7.

    Au dernières nouvelles, il y a quand même pas mal de femmes qui ne sont pas féministes. Et même un certain nombre qui se défendent de l'être. À celles-là, tu ne peux pas reprocher d'agir en accord avec leurs (absence de) convictions.

    Aussi, quand tu dis "Pourraient-elles résoudre le problème au lieu de se plaindre", on voit que c'est bien les féministes qui divisent le monde entre hommes et femmes et opposent leurs intérêts respectifs…

  • [^] # Re: Quelle bonne idée !

    Posté par  . En réponse au journal Le CDI doit disparaître. Évalué à 2.

    Mais quand on est mauvais, on est mauvais

    Une position philosophique forte!

    on fait pas la fine bouche.

    Et son application sociale et morale.

  • [^] # Re: Quelle bonne idée !

    Posté par  . En réponse au journal Le CDI doit disparaître. Évalué à 1. Dernière modification le 06/01/13 à 13:39.

    A partir du moment où tout le monde est sur le même pied d'égalité […]

    Ex falso quod libet; autrement dit, compte là-dessus et bois de l'eau.

  • [^] # Re: égalité

    Posté par  . En réponse au journal Assurance auto : égalité hommes/femmes. Évalué à 0.

    Ex falso quod libet, je suis sûr que tu aurais pu y arriver plus vite.

    Tu as lu le lien? Il ne s'agit certainement pas d'interdire aux hommes de parler de sexisme ou de féminisme.

  • [^] # Re: égalité

    Posté par  . En réponse au journal Assurance auto : égalité hommes/femmes. Évalué à 1.

    Note que répondre par un lien standard à un sophisme standard, c'est aussi optimiser le rapport signal/bruit.

  • [^] # Re: égalité

    Posté par  . En réponse au journal Assurance auto : égalité hommes/femmes. Évalué à -1.

    Désolé, mais ça n'est pas le concept. Par exemple, dans ce que tu dis maintenant, j'estime que tu as tort, mais pas que tu fais du splaining. Le splaining, c'est spécifiquement le fait de minorer l'expérience d'un(e) oppressé(e) par rapport à la sienne (ou même par rapport à son absence d'expérience), de préférence avec un ton condescendant. C'est l'application éhontée d'un procédé rhétorique qu'on ne se permet normalement pas; on ne se permet pas de considérer son intuition comme plus légitime que celle de quelqu'un qui vit la situation de première main. Tu n'expliquerais pas à un javanais comment se passe la vie à Java. Tu pourras me répondre que tu connais mieux l'expérience des femmes que des javanais. C'est possible, mais tu as certainement¹ tendance à sur-estimer l'exactitude de tes représentations. Fais la comparaison entre ce que tu penses de ton entourage et ce que disent les statistiques. Quand je l'ai fait, il y avait deux explications possibles: soit j'étais une anomalie statistique, soit effectivement quand il s'agit du vécu, il faut la fermer et écouter².

    Si on le fait, c'est qu'on est en situation de domination. C'est malheureusement quelque chose qui revient souvent, d'où un néologisme. Ça ne veut pas dire qu'il est interdit aux hommes d'intervenir dans un débat féministe, mais qu'ils doivent être conscients de leur position dominante et de la façon dont elle peut déformer leur perception.

    Il arrive que ce soit utilisé comme argument d'autorité, mais tu ne peux pas juger de la valeur d'un argument par rapport aux abus qui en sont faits.

    ¹ Statistiquement, toi personnellement, je n'en sais rien.

  • [^] # Re: égalité

    Posté par  . En réponse au journal Assurance auto : égalité hommes/femmes. Évalué à -2.

    http://geekfeminism.wikia.com/wiki/Splaining

    Ce qui est bien avec les arguments prévisibles, c'est qu'il y a déjà un mot dans le lexique. Je t'invite à parcourir ce wiki, et à nous dire lequel tu comptes utiliser ensuite, ça fera gagner du temps à tout le monde.

  • [^] # Re: égalité

    Posté par  . En réponse au journal Assurance auto : égalité hommes/femmes. Évalué à 4.

    qu'on aura le droit de coucher avec qui on veut sans être taxé de fille facile ou de pédé

    Je pense que ça ça a déjà pas mal changé, et dans le bon sens.

    Ça a déjà pas mal changé pour toi, mais ça n'est pas le cas général. Tu ne peux pas t'en rendre compte par ton expérience, puisqu'effectivement, ça a changé pour toi. On appelle ça le privilège. Ce n'est pas un reproche qu'on te fait, c'est un constat de la difficulté que chacun a de faire la part des choses entre le cas général et sa situation propre. Cf par exemple cette introduction à la notion de privilège. C'est aussi pour ça que des gens font des études pour se rendre compte que ton "pas mal", c'est plutôt "pas tant que ça".

  • [^] # Re: quelques questions

    Posté par  . En réponse au journal "droit au mariage à tous les couples sans distinction de sexe ni de genre". Évalué à 7.

    le PACS permet les unions consanguines.

    Non: article 515-2 du code civil, alinea 1

  • [^] # Re: sexisme

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 0.

    En gros tu lui donnes la recette pour qu'elle se fasse traiter d'intégriste féministe un peu partout. Au moins ton système s'entretient, c'est pas mal ça.

  • [^] # Re: sexisme ou blague ?

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 1.

    Je pense que je sais assez bien ce que Desproges dit. Simplement, quand quelqu'un l'évoque, c'est dans 99% des cas qu'il est à bout d'arguments. De même que tout le monde dans la communauté scientifique se range du côté de Galilée, on sait bien que quelqu'un qui s'en réclame explicitement ("mais vous ne m'écoutez pas, comme l'église a brûlé Galilée") n'a aucune chance d'avoir quoi que ce soit à apporter.

  • [^] # Re: sexisme

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 4.

    Si tu es la cible de blagues sexistes de manière quasi quotidienne je pense qu'au lieu de mettre ce comportement sur le compte d'un sexisme lattant et généralisé de la gente masculine, tu devrais commencer à te poser des questions sur ton entourage et prendre les mesures nécessaires.

    Je t'invite à rapprocher la réponse que tu viens de faire de ce commentaire ou de celui-ci.

    D'autre part, je dois dire que ton commentaire a la grande classe: si on te traite de manière indigne quelque part, tu n'as qu'à passer ton chemin et aller voir ailleurs. Tu veux pas lui proposer de porter la burqa si on la siffle dans la rue, non plus? Et les cyclistes, ils n'ont qu'à prendre le vélo le dimanche dans la forêt, si les motos les gênent en ville.

  • [^] # Re: sexisme ou blague ?

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 1.

    ben tiens et quand tu vas au marché aux puces et que tu négocies pour obtenir un rabais sur un objet c'est du sexisme ?

    Il voit pas bien le rapport, là. Enfin si, je dirai que si on constate une différence de prix entre ce que les femmes et les hommes obtiennent en moyenne, c'est un signe qu'on est dans une société sexiste. Ça ne permet pas de dire qui est un "méchant sexiste" pour autant.

    Ah? Dans ton cursus les genres étaient séparés ?

    Séparés, non. Mais traités différemment, certainement (et même par les enseignants de bonne foi). Il y a un certain nombre de kilomètres carrés de forêts qui ont été consacrés à des études sur le sujet, je te laisse le loisir de t'y promener. Sinon, tu n'as qu'à voir ce qui se passe ici quand Grunt évoque une expérience où, justement, on arrête de les traiter différemment.

    à aucun moment, mise à part les cours de sport, il a été dit qu'on attendait moins des fille que des garçons.

    Je te l'accorde pour le discours explicite. Pour ce qui est des signaux implicites (par exemple, le type de commentaire donné en fonction des résultats atteints), si ce que tu dis est avéré, je pense qu'il y a un certain nombre de sociologues à qui il faut d'urgence que tu envoies les coordonnées des établissements que tu as fréquenté, parce qu'il s'y passe des choses qu'ils n'ont pas vues souvent!

  • [^] # Re: sexisme ou blague ?

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à -8.

    Le point Desproges, c'est le point Godwin des benêts et des lâches: "j'aimerais bien sortir une blague raciste, mais vous allez tous être méchants avec moi".

  • [^] # Re: sexisme ou blague ?

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 0.

    il y a aussi un autre critère qui n'est pas négligeable qui est l'art de la négociation, avec, par exemple, le moment où quant tu discute avec ton patron/commercial tu laisse entendre que tu pourrais très bien aller à la concurrence.

    Et ça, ça n'est pas du tout du sexisme. À part qu'elles vont devoir négocier avec un-e patron-ne convaincu-e qu'elles sont moins compétentes (ou qu'elles risquent de tomber enceinte). À part qu'on leur aura moins bien appris à négocier. Et qu'on leur aura répété que de toute façon elles avaient moins à en attendre qu'un homme.

  • [^] # Re: sexisme ou blague ?

    Posté par  . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 2.

    Il y a un intérêt pour Linux d'avoir des gens à l'esprit étroit qui codent et par delà participent aux débats et/ou décisions de ce projet ? Je suppose que oui s'il est étroit mais très bien aiguisé…

    Autant que d'amateurs de B16B00B5, non?