Journal Les dangers du Wifi enfin prouvés !

Posté par . Licence CC by-sa.
-10
29
mai
2013

Alors que des milliers de scientifiques travaillent à prouver les dangers des ondes wifi et gsm sans succès, voila qu'une équipe de jeunes filles lycéennes danoises démontrent la nocivité des ondes WiFi avec des résultats effarants.

Un protocole simple à base de cresson montre très nettement que les ondes des routeur wifi ont une incidence claire et nette sur la germination des graines. Celles non-exposée se sont développées sans problèmes, tandis que celles exposées ont carrément muté.

Je pense que c'est clair, je vais de suite éteindre mes appareils qui émettent des ondes. Et puis j'aime bien le cresson.

http://dailygeekshow.com/2013/05/28/des-etudiantes-demontrent-la-nocivite-des-ondes-wifi-avec-des-resultats-effarants/

  • # Oui mais non

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est bien sauf que leur expérience n'est scientifiquement pas du tout valide…
    Explications sur http://www.pepijnvanerp.nl/2013/05/danish-school-experiment-with-wifi-routers-and-garden-cress-good-example-of-bad-science/

    • [^] # Re: Oui mais non

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Merci beaucoup pour le lien, je m'attendais à voir la parution d'articles de ce style. Vu le sérieux de la couverture médiatique de cette "actualité", on pouvait s'attendre à ce genre de déception. J'espère qu'on pourra avoir d'avantage de peer reviewing sur le protocole expérimental, et que ces jeunes gens sauront prendre en compte ces retours.

      Dans l'idéal, j'espèrerais que l'expérience soit reconduite par ses auteurs avec plus de précautions (tant pour l'aspect pédagogique que scientifique), mais je crains que ce soit très peu probable… et finisse par promouvoir une certaine forme de charlatanisme scientifique.

      • [^] # Re: Oui mais non

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 29/05/13 à 12:51.

        L'étude sera reconduite avec une bonne méthodologie mais personne n'en entendra parler car le résultat, qui sera très probablement négatif, ne sera pas intéressant. Il n'y aura pas non plus la petite histoire d'écolières qui révolutionnent la science. C'est une forme de biais de publication.

        • [^] # Re: Oui mais non

          Posté par . Évalué à 10.

          C'est une forme de biais de publication.

          C'est plutôt un biais de la représentation médiatique de la démarche scientifique. Les médias sont, de manière générale, totalement incapables de véhiculer la moindre découverte scientifique correctement. Le dialogue entre scientifiques et journalistes est très difficile, au point où la plupart des scientifiques ne veulent plus parler aux journalistes, et vice-versa. Trop de différences culturelles et méthodologiques.

          Malheureusement, ce n'est pas une telle situation qui va remédier au problème du dialogue inexistant entre les experts scientifiques et le grand public.

          • [^] # Re: Oui mais non

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            la plupart des scientifiques ne veulent plus parler aux journalistes, et vice-versa. Trop de différences culturelles et méthodologiques.

            Comme les développeurs avec les commerciaux. Certains sont là pour faire avancer le monde, tandis que d'autre sont là pour lui mentir.

        • [^] # Re: Oui mais non

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Donc personne n'en entendra parler car il n'y aura simplement aucun intérêt en fait.

          • [^] # Re: Oui mais non

            Posté par . Évalué à 6.

            Il n'y aura qu'un intérêt scientifique, ce dont la plupart des gens se foutent éperdument. Quelqu'un qui croit que les routeurs wifi émettent des mauvaises ondes ne va pas s'intéresser à la littérature scientifique, je dirais même que c'est tautologique : s'il s'y intéressait, il ne serait pas favorable à une hypothèse qui repose principalement sur la superstition.

            • [^] # Re: Oui mais non

              Posté par . Évalué à -10.

              Dommage que tout le monde ne soit pas comme toi un assoiffé de connaissances toujours à l'affût de littérature scientifique de haute volée !!

              Ah que c'est pénible de vivre entourés de cons bouseux abrutis superstitieux ! Même pas foutus de s'intéresser à la Vraie Science !

            • [^] # Re: Oui mais non

              Posté par . Évalué à 9.

              Quelqu'un qui croit que les routeurs wifi émettent des mauvaises ondes

              Merci de ne pas tout mélanger : l'obscurantisme est vrai des deux côtés. Personne n'a a y gagner de relayer des info bidon, que ce soit d'un côté ou de l'autre. Dans ce cadre, parler de « mauvaises ondes » pour mettre tous les opposants dans le même panier « rigolos qui ne comprennent rien à la sound science » n'élèvent pas le débat.

              Et quand on s'intéresse un peu au sujet, il y a bien un truc qui est évident : la question des effets sur la santé est loin d'être tranchée, malheureusement.

              • [^] # Re: Oui mais non

                Posté par . Évalué à 10.

                Et quand on s'intéresse un peu au sujet, il y a bien un truc qui est évident : la question des effets sur la santé est loin d'être tranchée, malheureusement.

                Le truc évident qui ressort de la littérature, c'est que si effet il y a (et effet il y a certainement, car tout a un effet sur un organisme biologique), alors cet effet est trop faible pour être mesuré de manière reproductible par les études en laboratoire, et par les études épidémiologiques. Plus le temps passe et plus les échantillons dans les études grandissent (plusieurs millions de personnes dans les dernières études sur les réseaux GSM) et plus l'effet détectable se réduit : si on ne détecte toujours pas, c'est qu'il est plus petit que ça. Pour les GSM, ça commence à en devenir gênant, parce qu'on n'a toujours rien, et que l'hypothèse d'un effet négligeable devient de plus en plus plausible.

                En ce qui concerne le wifi, le raisonnement est biaisé dès le début. Les émissions des appareils wifi sont faibles comparées à d'autres émissions radioélectriques qu'on subit au quotidien : GSM justement, TV/radio pour ceux qui habitent près des émetteurs, appareils électroménagers, etc. Aucune de ces sources n'est connue pour avoir un effet majeur sur la santé, il semble donc extrêmement douteux de se focaliser sur le wifi : là commence l'obscurantisme, on accuse sans raison une technologie récente alors que des gens bossent 8h par jour à 1m de fours micro-ondes pas forcément bien isolés depuis 30 ans sans que ça ne pose aucun problème.

                Il reste quoi? Des manifestations psychosomatiques contre des installations qui ne sont pas en service, un "principe de précaution" scientifiquement inapplicable, et des allumés qui braillent partout contre les "ondes" et qui foutent la trouille à tout le monde? Alors oui, je suis désolé, mais avoir peur de la freebox du voisin parce qu'elle émet des ondes wifi, c'est être un rigolo qui ne comprend rien à la démarche scientifique. L'histoire fourmille d'exemples similaires sur la peur irrationnelle des nouvelles technologies (train, téléphone…), et au moins autant d'exemples de technologies qui ne faisaient peur à pas grand monde mais qui se sont avérées extrêmement dangereuses (radioactivité). L'histoire montre également qu'on est tout à fait capables d'accepter un risque en contrepartie de l'utilisation d'une technologie, typiquement, l'automobile. Le jour où les routeurs wifi tuerons autant d'enfants que les bagnoles, on pourra peut-être s'inquiéter de leur présence dans les maisons, mais en attendant, ne peut-on pas se contenter de profiter du confort que ça amène et arrêter d'avoir peur de son ombre sans aucune raison?

                • [^] # Re: Oui mais non

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Tu néglies plusieurs choses dans ton argumentaire :

                  – la critique porte sur les ondes pulsées, dont le wifi en fait partie. Les problèmes sur la santé proviendrait de cette pulsation, qui perturbe certains organes, dont le cerveau.
                  – les perturbateurs endocriniens. Aujourd'hui les instances officielles commençent à reconnaître que la dose ne fait pas le poison, c'est bien plus compliqué. à l'instar des hormones, certaines substances peuvent avoir un très fort impact à petite voire très petite dose, et très peu d'impact à forte dose.

                  Si je reprend tes arguments :
                  – l'effet est trop faible pour être mesuré. vrai et faux. D'une part les effets type cancer n'apparaîtrons que dans de nombreuses années. D'autres part, des études en double-aveugles ont prouvés que certaines personnes sont électrosensibles par exemple. D'ailleurs c'est désormais considéré par l'OMS comme une maladie physiologique et non psychologique.
                  – les émissions du wifi sont infiniment plus petite que XXX. C'est sans compter l'aspect perturbateur endocrinien.
                  – tous les types d'ondes sont mélangés. C'est complètement faux. cherches, tu verras que les robin des toits par ex. ne mélangent pas tellement les différentes ondes.
                  – ce sont des peurs irrationnelles, par des illuminés. OK bel argument. Je te retourne la pareil : les pro-wifi ne sont tous que des capitalistes assassinateur d'enfant, prêt à tout pour faire du bénef.

                  Le jour où les routeurs wifi tuerons autant d'enfants que les bagnoles, on pourra peut-être s'inquiéter de leur présence dans les maisons, mais en attendant, ne peut-on pas se contenter de profiter du confort que ça amène et arrêter d'avoir peur de son ombre sans aucune raison?

                  Pour avoir un tel raisonnement, il faut soit être d'une naïveté confondante, soit ne pas avoir suivi l'évolution de l'industrie du XXème siècle : amiante, vache folle, produits phytosanitaire, aspartame, OGM, bisphénol A ça ne te dit rien ? les cancers, leucémie, problème sur plusieurs génération suitent à l'explosion de Tchernobyl qui commençent à apparaître au grand jour ne te disent rien ?

                  le minimum aujourd'hui est d'avoir un peu de recul par rapport aux arguments donnés par les industries, qui vivent de ces technologies…

                  À Faimaison (FAI associatif nantais), on commence justement à aborder le wifi, notamment pour desservir à terme des zones blanches. On a donc décidé de préparer une conférence sur le wifi, pour faire le point sur les connaissances actuelles. D'un a priori plutôt positif sur le wifi, ma vision s'est bien changée au fur et à mesure des recherches. En effet, aujourd'hui sait que les ondes pulsées peuvent être perturbateur endocrinien. Malheureusement, quels seront les effets ? On ne le verra que dans 10, 20, 30 ans pour les plus graves. En attendant on fait quoi ? rien ? principe de précaution (qui ne consiste pas forcément à tout interdire) ?

                  • [^] # Re: Oui mais non

                    Posté par . Évalué à 9.

                    certaines substances peuvent avoir un très fort impact à petite voire très petite dose, et très peu d'impact à forte dose.

                    Un peu comme l'homéopathie ?

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 2.

                      En fait non il y a toujours une relation dose-effet pour les perturbateurs endocriniennes. Sauf que, de part leur mode d'action, ils agissent a très (très) faible dose mais l'effet sature rapidement. Et/ou il n'y a pas de toxicité a proprement parler (une forte dose ne tue pas).

                      L’homéopathie c'est le contraire. Moins t'en prends plus c'est puissant.

                  • [^] # Re: Oui mais non

                    Posté par . Évalué à 3.

                    certaines substances peuvent avoir un très fort impact à petite voire très petite dose, et très peu d'impact à forte dose.

                    Des exemples précis ?

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Voir mon poste au dessus.
                      En fait il faudrait dire "et pas plus d'impact a forte dose". L'effet ne diminue évidement pas avec la dose. Il stagne. A moins que l'organisme s'adapte et expulse le perturbateur, mais je n'ai jamais rien entendu de tel.

                      • [^] # Re: Oui mais non

                        Posté par . Évalué à 4.

                        L'effet ne diminue évidement pas avec la dose. Il stagne.

                        Ce qui n’est pas du tout la même chose. La première proposition serait surement une révolution pour la toxicologie si tu en trouvais un exemple, la première, c’est connu depuis très très longtemps, même moi qui n’ait lu que quelques bouquins sur le sujet sans vraie formation je le savais.

                        • [^] # Re: Oui mais non

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Et bien non.

                          Je suis stupéfait mais il existe bien des réponses non monotones a des perturbateurs endocriniens. L'organisme semble se protéger en bloquant l'action de cet hormone lorsqu'il atteint des concentrations non naturelles. Ce qui ne veut pas dire que le perturbateurs n'est pas dangereux, puisqu'il empêche l'action de l'hormone.

                          Ensuite je veux bien un exemple d'un effet dose qui stagne connut depuis très très longtemps.

                          • [^] # Re: Oui mais non

                            Posté par . Évalué à 5.

                            Bah y'en a beaucoup des trucs pour lesquels a partir d'une certaine dose, l'effet stagne. Regarde l'arsenic : a partir d'une certaine dose, t'es mort. Si t'augmentes la dose, tu reste toujours mort, rien de plus. L'effet stagne.

                            • [^] # Re: Oui mais non

                              Posté par . Évalué à -1.

                              Facile. Passe a la personne suivante et compte le nombre de personnes que tu tue

                              • [^] # Re: Oui mais non

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Pinaise, tu dois pas rigoler tous les jours, toi !

                                Toutes mes condoléances.

                                • [^] # Re: Oui mais non

                                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 30/05/13 à 12:05.

                                  ?? si t’apprécie pas l'humour noir pourquoi t'en fais?
                                  Et si c’était une vraie question, je t'apporte aussi une vraie réponse…

                                  • [^] # Re: Oui mais non

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Au temps pour moi.

                                    J'ai cru que t'avais pas saisi que ma réponse etait de l'humour, alors qu'en fait c'est moi qui n'avait pas comprit que ta reponse etait de l'humour.

                                    Toutes mes confuses.

                                    • [^] # Re: Oui mais non

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                                      Regarde l'humour : à partir d'une certaine dose, c'est marrant. Si t'augmentes la dose, c'est toujours marrant, rien de plus. L'effet stagne.

                                      • [^] # Re: Oui mais non

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                                        En général ça devient moins marrant au bout d’un moment, donc non!

                                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 6.

                      par exemple le DDT, ou le bisphénol A.

                      Cf le dernier numéro de la Recherche, consacré aux perturbateurs endocriniens par exemple.

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Le monoxyde de dihydrogène par exemple: http://www.dhmo.org/translations/french/facts.html

                  • [^] # Re: Oui mais non

                    Posté par . Évalué à 6.

                    – l'effet est trop faible pour être mesuré. vrai et faux. D'une part les effets type cancer n'apparaîtrons que dans de nombreuses années.

                    Il me semble que même si le cancer est déclaré bien après , on devrait quand même observer une modification cellulaire , hors ce n'est pas le cas.

                    D'autres part, des études en double-aveugles ont prouvés que certaines personnes sont électrosensibles par exemple

                    Source ?

                    D'ailleurs c'est désormais considéré par l'OMS comme une maladie physiologique et non psychologique.

                    Je t'invite à lire http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1856

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il me semble que même si le cancer est déclaré bien après , on devrait quand même observer une modification cellulaire , hors ce n'est pas le cas.

                      Dans ce cas, je suppose qu'on peut détecter ceux qui auront la malchance de développer un cancer non ?

                      Ça me parait bizarre quand même, mais je ne suis pas médecin.

                      Source ?

                      Je n'arrives pas à trouver d'autres sources que ceci : http://www.robindestoits.org/Informations-scientifiques_r83.html

                      Donc effectivement, sur ce point je me suis peut-être fait intoxiqué.

                      Je t'invite à lire http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1856

                      Perso j'ai découvert l'AFIS avec le documentaire « le monde selon Monsanto », donc pas forcément en bien :-)

                      Ensuite je pensais à un autre article que j'ai lu, pas à la classification « possiblement cancérigène ». Mais je ne retrouve plus la source, donc mon argument tombe à l'eau :-(

                      • [^] # Re: Oui mais non

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Dans ce cas, je suppose qu'on peut détecter ceux qui auront la malchance de développer un cancer non ?

                        Oui, il suffit de disséquer tout le monde. Ou de faire passer des dizaine de radio et IRM diverse (qui donneront un cancer à coup sûr, comme ça c'est fait).

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Oui mais non, mais non en fait

                    Posté par . Évalué à 4.

                    des études en double-aveugles ont prouvés que certaines personnes sont électrosensibles par exemple. D'ailleurs c'est désormais considéré par l'OMS comme une maladie physiologique et non psychologique.

                    Vite, il faut corriger wikipedia:
                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit%C3%A9_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique#M.C3.A9canismes

                    Je cite:
                    Les symptômes décrits par les personnes souffrant de « électro-hypersensibilité » peuvent être sévères et parfois handicapants. Cependant, il s’est avéré difficile de montrer dans des études en aveugle que l’exposition à des champs magnétiques pouvaient déclencher ces symptômes. Ceci suggère que l’électro-hypersensibilité serait sans rapport avec la présence de champs électromagnétiques, bien que des recherches supplémentaires sur ce phénomène soient nécessaires

                  • [^] # Re: Oui mais non

                    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 29/05/13 à 18:26.

                    la critique porte sur les ondes pulsées, dont le wifi en fait partie. Les problèmes sur la santé proviendrait de cette pulsation, qui perturbe certains organes, dont le cerveau.

                    La critique s'est "magiquement" transformée vers les ondes pulsées quand il s'est avéré que l'intensité et la longueur d'onde utilisées pour le wifi ne pouvait pas avoir d'effet biologique crédible étant donné les avancées de la science. C'est le raisonnement de type "oui mais", classique en pseudo-sciences. "Il n'y a pas de réchauffement climatique" -> données qui prouvent le contraire. "OK, ça réchauffe, mais ça n'est pas dû au CO2" -> données qui prouvent le contraire. "OK, c'est lié au CO2, mais les variations du CO2 ne sont pas anthropiques" -> données qui prouvent le contraire. "OK c'est anthropique mais le réchauffement c'est pas si grave que ça"… Jusqu'où on va, là? Si c'est pas les ondes pulsées, ça sera autre chose?

                    à l'instar des hormones, certaines substances peuvent avoir un très fort impact à petite voire très petite dose, et très peu d'impact à forte dose.

                    Une dose-réponse non-monotone? Ah ouais, c'est super-méga courant comme truc. Et je n'ai jamais entendu parler de ça pour un phénomène physique. La sensibilité max à une stimulation intermédiaire, c'est un truc inventé par Bayrou? :-) On est dans le gloubiboulga scientifique complet, là. Aucun rapport avec les ondes électromagnétiques, et ça rejoint ce que j'ai écrit plus haut : et si le wifi en fait était dangereux en fonction du message binaire? Genre si t'as que des 111111, c'est pas toxique, si t'as que des 000000, ça va aussi, mais que tu choppes des cancers du cerveau si tu transmets beaucoup de JPEG de Jean-Paul Belmondo en slip, chose qui n'a jamais été testé par les scientifiques?

                    D'ailleurs c'est désormais considéré par l'OMS comme une maladie physiologique et non psychologique.

                    Désinformation. Les symptomes de la maladie psychosomatique sont reconnus, car une maladie psychosomatique est réelle. Ça ne veut pas dire du tout que les causes psychologiques de la maladie ont une base scientifique.

                    Pour avoir un tel raisonnement, il faut soit être d'une naïveté confondante, soit ne pas avoir suivi l'évolution de l'industrie du XXème siècle : amiante, vache folle, produits phytosanitaire, aspartame, OGM, bisphénol A ça ne te dit rien ?

                    Bon, alors déja, aspartame et OGM n'ont rien du tout à faire dans la liste (aucune toxicité démontrée de manière irréfutable), ce qui montre bien que tu assimiles des trucs qui n'ont rien à voir. Ça prouve aussi que tu n'as pas lu ce que j'ai écrit : l'histoire de l'industrie est également remplie d'inventions qu'on a accusé à tort d'être extrêmement dangereuses, et qui ne le sont pas (ou très peu). Ça prouve aussi qu'on ne peut pas savoir à l'avance si une technologie présente un risque. Soit on devient Amiche et on n'accepte aucune technologie, soit on accepte tout et qu'on retire du marché quand la toxicité est démontrée. Je pense que malheureusement, il n'existe pas d'intermédiaire, puisque les tests de toxicité classiques ne sont pas assez puissants pour détecter des effets faibles mais réels (type bisphénol), ou des effets décalés dans le temps (type cigarette).

                    ce sont des peurs irrationnelles, par des illuminés. OK bel argument. Je te retourne la pareil : les pro-wifi ne sont tous que des capitalistes assassinateur d'enfant, prêt à tout pour faire du bénef.

                    Absolument pas. Tu ne peux pas retourner l'argument : on ne peut pas prouver l'absence d'effet. Tant qu'on ne peut pas prouver de manière convaincante un lien de causalité entre le wifi et la santé dans les conditions réelles d'utilisation, alors jusqu'à preuve du contraire, le wifi ne pose pas de problème de santé publique. Ce n'est pas être capitaliste de prétendre ça, c'est simplement comprendre la signification de la démarche scientifique.

                    En plus, l'argument du capitalisme n'a aucun sens. Le wifi est plutôt une plaie pour les opérateurs, car il permet très facilement de mutualiser les accès à Internet et à se passer de connexion filaire, qui est facilement facturable à chaque individu. S'il y avait moyen de désactiver les bornes wifi gratuites par des campagnes d'info, ça serait fait depuis longtemps je pense, pas besoin de créer Hadœpi pour dissuader les gens de partager leur accès Internet…

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 1.

                      La critique s'est "magiquement" transformée vers les ondes pulsées

                      Sur cet argument, tu critiques la méthode, et pas le fond.

                      Une dose-réponse non-monotone? Ah ouais, c'est super-méga courant comme truc. Et je n'ai jamais entendu parler de ça pour un phénomène physique

                      cf le dernier numéro de la Recherche justement, consacré aux perturbateurs endocriniens. Vu la médiatisation de ces perturbateurs, il faudrait être dans une grotte pour ne pas en avoir entendu parlé :)

                      Désinformation.

                      Effectivement, comme je n'arrive pas à retrouver ma source, on peut enlever cet argument.

                      Bon, alors déja, aspartame et OGM n'ont rien du tout à faire dans la liste (aucune toxicité démontrée de manière irréfutable)

                      petite citation amusante, à propos de l'aspartame, à relier avec le conflit d'intérêt majeur qui entoure son autorisation sur le marché américain dans les années 70 :
                      « L'EFSA ne dispose pas du dossier de demande d'autorisation de l'aspartame qui devait contenir ces études. Par ailleurs, les contacts que nous avons eus avec nos collègues de la Commission européenne semblent indiquer que la Commission ne dispose plus de ce dossier » Hugues Kenigswald, à la tête de l'unité additifs alimentaires de l'EFSA en 2011

                      Les OGM et l'Aspartame sont justement le symbole de la corruption dans les agences sanitaires. Conflits d'intérêt, obscurantisme, public relations, tout y est pour avoir un débat survolté… et biaisé, bien loin de la science.

                      Sur le fond, il y a des doutes sur la nocivité de ces produits, et sur les études qui ont avalisée la mise sur le marché. Malheureusement, les agences sanitaires ne rendent pas public ces données… et celle qui fuitent sont accablantes, notamment concernant les OGM.

                      • [^] # Re: Oui mais non

                        Posté par . Évalué à 8.

                        C'est lassant le debat sur l'aspartame et les OGMs…
                        cf wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Aspartame_controversy
                        Les instances europeennes n'ont pas de dossier car l'aspartame a ete autorisee AVANT la mise en place de celles-ci. Il y a eu des enquetes parlementaires aux US, des etudes, des expertises, etc…
                        Les etudes qui demontrent les effets toxiques de l'aspartame ont toutes ete refutes. De la toxicite sur les rats aux naissances prematures.
                        L'aspartame est surement l'additif alimentaire le plus etudie au monde et rien ne confirme une toxicite. Je t'inviterai bien a consulte les articles de
                        l'AFIS mais tu as un a priori suite a un reportage qui manifestement fait l'amalgame entre les methodes douteuses d'une societe qui vend des OGMs et la science. Je reconnais que certains papiers de l'AFIS sont condescendant (cf le SPS courant).

                        pour info, pour contrecarrer le delire paranoiaque du CRIIGEN, qui gardent jalousement sous scelles leurs donnees erronees, EFSA a ouvert au public les donnees qui ont menes a l'autorisation sur le marche des OGMs Monsanto. Soit dit en passant. En faisant la demande ecrite ces donnees etaient accessibles. De toutes les demandes acceptees, aucune ne provenait du CRIIGEN.
                        Monsanto suite a cela, a menacer de poursuivre l'EFSA :)

                        http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/08/ogm-monsanto-veut-attaquer-l-efsa-en-justice_1845469_3234.html
                        http://www.imposteurs.org/article-etude-du-criigen-sur-le-mais-nk-603-de-la-manipulation-mediatique-a-l-intimidation-judiciaire-114504413.html

                        Que les gens se mefient des OGMs, de l'aspartame, des ondes, ou qu'ils pronent les bienfaits de l'homeopathie, c'est leur conviction et ca les regarde. Pour couvrir leur actions politiques, certains se cache derriere "la science citoyenne" (car forcement la Science est l'enemi du peuple, a la solde du capitalisme) ou des organismes "independants", tout cela avec parfois une bienveillance deconcertante des media mainstream.

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ça prouve aussi qu'on ne peut pas savoir à l'avance si une technologie présente un risque. Soit on devient Amiche et on n'accepte aucune technologie, soit on accepte tout et qu'on retire du marché quand la toxicité est démontrée. Je pense que malheureusement, il n'existe pas d'intermédiaire, puisque les tests de toxicité classiques ne sont pas assez puissants pour détecter des effets faibles mais réels (type bisphénol), ou des effets décalés dans le temps (type cigarette).

                      Pour le reste je suis d'accord, mais la tu généralise et simplifie a outrance. Heureusement il y a un juste milieu. Et de gros efforts pourraient être fait pour effectuer des recherches en amonts.

                      Prenons l'exemple des nanoparticules. Regarde l'histoire du dioxyde de titane. On le retrouve partout et il existe depuis quelques années de sérieux doutent sur son innocuité. Le scandale de demain? quand on sait qu'il aurait tendance a s'accumuler dans l'organisme…

                      Évidement faire des études ça coute cher, très cher même. Mais on le fait bien avec les médicaments. Alors pourquoi pas de telles études sur les nouvelles molécules et nanoparticules qui sont mises sur le marché?

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      on ne peut pas prouver l'absence d'effet.

                      On va finir par parler de religion… ;-)

                    • [^] # Re: Oui mais non

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Bon, alors déja, aspartame et OGM n'ont rien du tout à faire dans la liste (aucune toxicité démontrée de manière irréfutable),

                      L'Aspartame crée des calculs rénaux. Mais en moyenne la plupart des consommateurs n'en auront pas des graves, parce que ça dépend de la quantité consommée.

                • [^] # Re: Oui mais non

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  ça commence à en devenir gênant, parce qu'on n'a toujours rien, et que l'hypothèse d'un effet négligeable devient de plus en plus plausible

                  Heu, en quoi est-ce gênant ? Un effet négligeable serait gênant ?

                  • [^] # Re: Oui mais non

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Heu, en quoi est-ce gênant ? Un effet négligeable serait gênant ?

                    Pour l'argumentaire des oiseaux de mauvaise augure, oui. D'ailleurs, ils sont passés aux "ondes pulsées" maintenant. On n'a pas fini de psychoter…

                    Le pire, c'est qu'évidemment, une fois sur 100, ils auront raison. Mais avoir raison au hasard, il n'y a pas de quoi se vanter.

  • # Ben dis donc !

    Posté par . Évalué à 10.

    J'aimerais pas être du cresson, ça craint.

    Please do not feed the trolls

  • # La presse canniveau du web

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Avez-vous, comme moi, remarqué le foisonnement exponentiel de parutions aux titres racoleurs, qui ne résistent guère à quelques secondes de lecture ? Dans certains cas le titre n'est qu'une large extrapolation de la réalité décrite par l'article, dans d'autres il apparaît rapidement que l'auteur traite un sujet sur lequel ses compétences sont largement inférieures à celles que l'on attendrait du bachelier moyen, et cætera. Ainsi cette jeune fille ayant prétendument inventé une intelligence artificielle capable de surpasser les meilleurs spécialistes pour détecter certains cancers, en réalité vraisemblablement elle n'a qu'écrit un projet où elle envisage la création de ce logiciel ; ce funambule survivant à une chute de 250m qui n'est guère tombé que d'une quarantaine; … ; et maintenant cette expérience novatrice démontrant que certains journalistes ignorent tout de la biologie, de la physique et que les micro-ondes font chauffer l'eau. Vive la qualitaÿ.

    La grande question : quelle finalité à tout ceci ? Est-ce le prodrome de quelque nouveau cataclysme pour les industries du web ? Simplement un symptôme de l'avancée vers un état inéluctable de caniveau mondiale ?

    • [^] # Re: La presse canniveau du web

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 29/05/13 à 14:10.

      Ainsi cette jeune fille ayant prétendument inventé une intelligence artificielle capable de surpasser les meilleurs spécialistes pour détecter certains cancers, en réalité vraisemblablement elle n'a qu'écrit un projet où elle envisage la création de ce logiciel

      Tu fais sans doute référence à http://www.youtube.com/watch?v=FiUmjmOKlto

      Si les moyens techniques n'ont effectivement rien de révolutionnaire à première vue, le discours de cette jeune personne semble tout de même indiquer qu'elle l'a effectivement codé.

      Et par ailleurs, il faudrait tester les outils auxquels elle compare sa solution, mais l'impression que j'ai eu c'est que -plus que de "surpasser les meilleurs spécialistes" (qui est le l'attrape-lecteur médiatique)- son but était de proposer une offre bon marché, rapide, et efficace, en s'appuyant sur des techniques d'un autre domaine. Il y a souvent un grand manque de perméabilité entre l'informatique et les domaines auxquels on pourrait l'appliquer.

      S'il s'avère effectivement que cette demoiselle a répondu à un besoin, en autodidacte, ça ne me choque pas de la mettre en avant. Après, il y a la manière… et là dessus, la plupart des médias sont affligeants. (notamment parcequ'ils ne mettent en avant que ce qui "parle" au grand-public, avec si possible un personnage principal "héroïque")

    • [^] # Re: La presse canniveau du web

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Simplement un symptôme de l'avancée vers un état inéluctable de caniveau mondiale ?

      Prends le temps un jour d'aller aux archives départementale et consulte la presse d'il y a 60, 80 ou 100 ans.
      Moi j'ai fait ça pour mes études d'histoire et on en ressort avec la conviction que le niveau a toujours été scandaleusement bas. La presse était tout aussi putassière et racoleuse dans le passé qu'elle l'est maintenant.
      Il ne faut pas idéaliser les choses et penser qu'il a existé un âge d'or quelconque parce que c'est faux.

      • [^] # Re: La presse canniveau du web

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'ajoute la mention traditionnelle à la loi de Sturgeon qui est valable pour la presse comme pour le reste..

      • [^] # Re: La presse canniveau du web

        Posté par . Évalué à 4.

        c'est encourageant ! c’était d'un niveau scandaleusement bas ! c'est toujours d'un niveau très bas, ce sera constant pour mes enfants, toujours aussi bas :(.

        pour l'age d'or :
        le siècle des lumières ? la révolution française ?

        • [^] # Re: La presse canniveau du web

          Posté par . Évalué à 10.

          Ne sois pas si pessimiste, il reste peut-être à venir!

          Il y a 100ans, pour tous les domaines auxquels tu ne connaissais rien (et l'accès à l'information, la connaissance et la culture n'a rien à voir avec ce qu'on peut voir aujourd'hui), tout ce que tu pouvais faire c'était croire sur parole une "autorité": un "expert" qui commente une information dans le journal, etc.

          Aujourd'hui, la nouvelle est à peine parue qu'un contre-article démonte déjà la pauvreté des résultats, et cette information est librement accessible!

          Aurais-tu été tellement sceptique si tu ne savais pas ce qu'était une onde E.M. et qu'un "grand savant" apposait sa certification sur les résultats?

          Moi je pense que c'est en fait beaucoup mieux maintenant: on nous sert toujours autant de la merde, mais on en est de plus en plus conscient, et l'information est de plus en plus facile à vérifier!

      • [^] # Re: La presse canniveau du web

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Attention toutefois à cette nuance : il n'est pas question d'évolution de la presse ou des publications dans mon propos. Simplement d'évolution du web. Selon mon observation — superficielle, très partiale, et n'ayant nulle valeur d'étude — naguère les contenus aberrants avaient moins bonne exposition, à une époque même seulement véhiculé par voie de courrier électronique ; désormais ils s'étalent indécemment en tout lieu.

        L'explication de mon impression réside peut-être simplement en ce que ces beaux quartiers du net dont je m'étais entiché jadis auraient muté en taudis sous mes yeux aveuglés, et que je ne commencerais qu'à peine à ouvrir ces derniers ? D'où ce partage de ma perception. Histoire de sonder la chose. Vous même, n'avez-vous point perçu la mutation évoquée ?

      • [^] # Re: La presse canniveau du web

        Posté par . Évalué à 4.

        “Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront !”
        — Friedrich Nietzsche (1882)

    • [^] # Re: La presse canniveau du web

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est ça la puissance intellectuelle. Bac+2 les enfants !

    • [^] # Re: La presse canniveau du web

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      quelle finalité à tout ceci ?

      Vendre du temps de cerveau disponible.

      Comment en sortir? Avec adblock bien sûr!

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: La presse canniveau du web

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        avec :
        - Adblock Edge
        - Ghostery
        - Request Policy (que pour les connaisseurs).

        • [^] # Re: La presse canniveau du web

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ghostery est souvent cité pour ce genre de choses, pourtant ce n’est pas un logiciel libre. À quoi ça sert d’ailleurs, avec RequestPolicy normalement ça te bloque tout, pas besoin d’Adblock au moins non?

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: La presse canniveau du web

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Ghostery est souvent cité pour ce genre de choses, pourtant ce n’est pas un logiciel libre.

            Ici, les gens critiquent les licences "privatrices" (sic) que quand ça les arrange, bizarrement ces licences sont moins privatrices quand ils en ont une utilité, utilité qu'ils refusent aux autres (ça prive, ça prive!!!) va comprendre…

          • [^] # Re: La presse canniveau du web

            Posté par . Évalué à 3.

            Avec RequestPolicy, pas besoin de Ghostery, mais AdBlock peut servir.
            RequestPolicy et Ghostery bloquent tous les 2 les requêtes vers les sites tiers, mais respectivement avec une liste blanche et une liste noire.
            Par contre Adblock peut bloquer des scripts ou des images provenant du même domaine.

  • # Scientifico-Sophisme : Je suis du cresson.

    Posté par . Évalué à 10.

    Suite a une grande étude menée sur 423 chiens par des lycéens guatémaltèques, le chocolat est un poison.

    En effet, 96,3% des canidés de l'étude sont morts après l'ingestion d'une quantité de chocolat inférieure au volume quotidien mangé par les Belges à la période de Noël.

    Une étude dévastatrice démontrant le complot des artisans du chocolat.

  • # micro-onde

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Étonnant,

    j'avais vu exactement la même étude avec de l'eau dans des micro-ondes :

    Une jeune et jolie fille (donc une personne innocente dont il est absolument impossible de mettre en doute la parole et dont l'expérience scientifique est forcément reconnue au niveau mondial) avait fait une expérience :
    Elle avait arrosé 2 plants, l'un avec de l'eau du robinet bouillie dans une casserole, l'autre avec de l'eau du robinet bouillie au micro-onde. Les 2 eaux sont ensuite refroidies avant d'arroser.
    Résultat ? Les plants arrosés avec l'eau passée au micro-onde sont tous morts en quelques jours.

    http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/micro-ondes-eau-et-plantes.php

    Si ça ce n'est pas la preuve que les Illuminatis existent !

    • [^] # Re: micro-onde

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Un étudiant en licence de biologie m'avait mis au défis de réaliser l'expérience après que je lui ai expliqué qu'en ce qui concerne la physique qui m'est connue une telle expérience bien conduite ne devait pas aboutir à des résultats dissimilaire pour les plantes arrosées avec de l'eau bouillie en micro-onde ou autrement.

      J'avais donc réalisé l'expérience en faisant pousser des graines de tomates et des lentilles, avec un protocole sensiblement plus rigoureux que celui du site donné en lien (même récipent, eau tirée au même moment, conservation dans les mêmes récipients, même temps d'ébulition, chauffage dans le même récipient,…). Conclusion : chez moi aucune différence appréciable.

      • [^] # Re: micro-onde

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tu as réellement trouvé utile de faire l'expérience pour connaître la réponse ? Sérieux ? :-)

        • [^] # Re: micro-onde

          Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 30/05/13 à 22:46.

          Il y a souvent loin de la théorie à la pratique. En s'en tenant à la première on rate nécessairement les innovations. Ainsi dans mon laboratoire des gens ne décolèrent pas depuis plus de vingt ans pour avoir manqué un prix Nobel. Ils ont publié leur analyse conforme à la théorie en négligeant le point « bizarre ». C'est en se drapant dans la théorie que l'on arrête le progrès.

          Donc, même si je ne m'attendais à rien, après avoir tenté de faire valoir qu'en théorie rien ne semblait justifier une différence, il ne me paraissait pas opportun d'afficher de la morgue ou du mépris. Et cela était d'autant plus utile que lorsque nous avons confronté nos résultats mon étudiant a fait valoir que chez lui les choses ne s'était pas passé comme chez moi. À ma différence il n'a pas suivi un protocole rigoureux.

          Qui sait, peut-être que dans certaines expériences le fait de faire bouillir de l'eau dans un plastique pourrait conduire ce dernier à relarguer je ne sais quel composé. Ou que sais-je encore. L'important, c'est de ne pas tirer des conclusions hâtives et inappropriées d'une expérience.

  • # Breaking news

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Des Femens danoises déjouent un attentat contre le parti socialiste

    La section danoise du mouvement féministe a en effet mis à jour les tentatives avérées de groupuscules néo-nazis de commettre un attentat contre la seule femme ayant été premier ministre en France. En effet, elles ont révélées que des Anonymous islamistes hostiles au mariage pour tous auraient tenté de soumettre Édith Cresson à un fort rayonnement ionisant en piratant les routeurs wifi de l'Assemblée nationale. Ces hackers auraient profité d'une faille dans le pare-feu OpenOffice pour arriver à leur fin. Indigné, Jean-François Coppé a demandé au service informatique de l'Assemblée de démissionner immédiatement.

    [La suite de cet article est protégée. Désactivez JavaScript pour y accéder.]

  • # Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

    Posté par . Évalué à -10.

    Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?
    Je ne comprends pas qu'il faille se poser des questions sur la dangerosité ou non des fréquences radio élevées… (Plusieurs MHz)
    Nous savons que la fréquence des micro-ondes commence à 1 Ghz
    La fréquence du WiFi est dans la tranche des 2,4 à 2,4835 GHz
    Pas besoin d'être un génie en sciences physiques pour comprendre que la dangerosité est réelle.

    Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit:
    Oui la puissance du Micro onde est très supérieure à celle du WiFi, mais nous le savons tous:
    Etre bombardé longuement pendant des années n'augure rien de bon…

    Je pense que ceux qui veulent au moins comprendre si les ondes EM ont un impact sur le corps humain, devraient au moins s'informer sur le cas de personnes ayant des problèmes d'hyper sensibilité.

    Personnellement je me souviens d'une étude qui a montré qu'une zone du cerveau du côté où l'on place son téléphone mobile est légèrement détérioré.
    La bande de fréquence du téléphone mobile est parfois inférieur à 1 Ghz n'est-ce pas ?

    Maintenant je vais vous raconter ce qu'une personne (physicien) m'avait expliqué:
    Dans le passé on ne connaissait pas la dangerosité des ondes EM, mais une personne qui travaillait dans une station radio avait des maux de têtes.
    Lorsque c'était devenu insupportable, il décida d'aller voir un médecin…
    On constatat que sa boîte cranienne s'écartait un peu…
    Cette personne travaillait sous une très puissante antenne pour onde courte.
    [L'antenne est composé de plusieurs pylones de vingt métres au moins reliés par des fils qui servent d'antennes émettrices]

    My 2 cents

    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Tu mélanges tout et n'importe quoi, on comprends rien à rien.

      • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

        Posté par . Évalué à -10.

        Tu mélanges tout et n'importe quoi, on comprends rien à rien.

        La première partie de mon texte parle des ondes electromagnétiques venant de deux appareils: WiFi et Micro onde.
        Notamment les fréquences en jeu.

        La dernière partie parle de ce qu'on m'a raconté.

        Au milieu, il y a une transition: une étude sur l'hypersensibilité de certaines personnes…
        (Tout le monde n'est pas hyper sensible: c'est comme les allérgies çà ne touche pas tout le monde)

        Si vous trouvez que ce n'est pas encore clair, cliquez dans les liens donnés et vous tombez dans les détails qui ne seraient pas clair pour vous.

        • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bah tu fais le lien entre ondes micro-ondes et ondes-électromagnétiques… À ce moment-là les ondes lumineuses sont aussi dangereuses non?

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

            Posté par . Évalué à -10.

            Bah tu fais le lien entre ondes micro-ondes et ondes-électromagnétiques… À ce moment-là les ondes lumineuses sont aussi dangereuses non?

            Pour les yeux oui. :D

            Mais je parle du problème des ondes courtes du micro onde : aux environs de 2 Ghz…
            La lumière n'en fait pas partie…

            Je pense que si le WiFi est dans la gamme de fréquence d'un micro onde, c'est pour des raisons de coûts.
            Une technologie similaire pour les les micro ondes, les téléphones et le wifi…

            PS : la lumière dans son ensemble ne bronze pas. Ce sont les UV. :-)

            • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Pour les yeux oui. :D

              -_-’

              Mais je parle du problème des ondes courtes du micro onde : aux environs de 2 Ghz…
              La lumière n'en fait pas partie…

              Ok c’est plus clair comme ça.

              Je pense que si le WiFi est dans la gamme de fréquence d'un micro onde, c'est pour des raisons de coûts.
              Une technologie similaire pour les les micro ondes, les téléphones et le wifi…

              Ce que je sais, c’est que les ondes wifi s’atténue fortement avec la distance (ou en tout cas leur effet) et que pour le téléphone c’était problématique mais que pour le micro-onde et la machinbox c’était pas grave, tant qui tu restes pas à côté toute la journée!

              PS : la lumière dans son ensemble ne bronze pas. Ce sont les UV. :-)

              Je sais. :)

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                Posté par . Évalué à -8.

                La lumière n'en fait pas partie…

                Ok c’est plus clair comme ça

                Pour moi c'est évident mais je me suis rendu compte que tu as raison d'insister.

                Merci.

                " les ondes wifi s’atténue fortement avec la distance (ou en tout cas leur effet) " (…)

                E = MC²
                :D

                PS : la lumière dans son ensemble ne bronze pas. Ce sont les UV. :-)

                Je sais. :)

                LOL

                Cette phrase ne vous était pas destiné.
                Je ne voulais pas qu'un troll vienne me dire que j'aurais sous entendu que la lumière brule.
                Tout au plus j'aurais accepté qu'une partie de la lumière brule, à supposer que les UV soient de la lumière pour le lecteur.

                Sur linuxfr, il y a ceux qui me reprochent d'être trop long, et à l'inverse ceux qui estiment que çà manque d'explications…
                Je ne sais pas toujours quel est le niveau correct.

                • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Sur linuxfr, il y a ceux qui me reprochent d'être trop long, et à l'inverse ceux qui estiment que çà manque d'explications…

                  Tu peux très bien être long et fournir peu d'explications…

                  • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Ou fournir l'explication en peu de mots :
                    La lumière visible, les rayonnements gamma, les UV, les infra-rouge et les micro-ondes, …, tout cela est du même acabit : onde électromagnétique. Et tout cela a virtuellement la même utilité/nocivité. Le facteur critique c'est la dose utile/supportée par un être humain (ou certaines parties de celui-ci comme la rétine ou la peau) de chacune des catégories de ces photons.

                    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 30/05/13 à 11:30.

                      C'est faux.
                      Il faut faire la distinction entre les ondes ionisantes, ou l'effet est cumulatif, et les ondes non ionisantes ou il n'y a pas d'effet cumulatif.

                      Si tu es exposé très longtemps a un faible rayonnement gamma, la probabilité que tu ais un cancer augmente avec la dose.
                      Par contre il n'y a aujourd'hui aucun effet néfaste connu du a une exposition prolongée aux micro ondes, tant que la puissance ne t’échauffe pas au point de bruler.

                      • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        « […] tant que la puissance ne t’échauffe pas au point de brûler. »

                        Et ça, selon vous ce n'est pas un effet de dose ?

                        • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 30/05/13 à 13:41.

                          De quelle dose parle tu?
                          Lorsqu'on parle de dose pour un rayonnement, on parle de dose de radiation (Sievert), donc de rayonnements ionisants.

                          Après tu peux tracer une relation dose-effet pour la lumière visible par exemple. Quand tu brules t'as un effet, rien avant (mais on ne définit plus la dose de la même manière). Tu peux aussi le faire pour l'eau chaude, ça aura autant d’intérêt et ça sera plus ou moins la même chose…

                          Il y a donc 2 types de rayonnement qui agissent de manière totalement différentes.

                    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                      Posté par . Évalué à -4.

                      Le facteur critique c'est la dose utile/supportée par un être humain (ou certaines parties de celui-ci comme la rétine ou la peau) de chacune des catégories de ces photons

                      Un photon peut parfois être une particule parfois une onde:

                      " On ne peut parler de photon en tant que particule qu’au moment de l’interaction. En dehors de toute interaction, on ne sait pas — et on ne peut pas savoir — quelle « forme » a ce rayonnement. " (…)
                      ( Source : Photon - Wikipédia )

                      Si le facteur critique était la dose je me demande pourquoi j'ai lu/vu cette info sur l'impact d'un téléphone sur le côté du cerveau où il est placé…

                      Or la dose émise par l'émetteur du téléphone est très faible…

                      • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Or la dose émise par l'émetteur du téléphone est très faible…

                        Ah bon? J’ai toujours cru le contraire… Après ça dépend, si tu captes mal ça émettra davantage d’ondes pour arriver à capter quelque chose (mais je dis peut-être des conneries).

                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                        • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                          Posté par . Évalué à -2.

                          " Ah bon? J’ai toujours cru le contraire… Après ça dépend, si tu captes mal ça émettra davantage d’ondes pour arriver à capter quelque chose (mais je dis peut-être des conneries) " (…)

                          Vaut mieux dire des c..rie quand on est en pleine phase d'apprentissage que de faire des c…rie pendant la phase de travail.
                          Dans le dernier cas, les réparations sont un gros soucis.
                          Sur linuxfr nous sommes en apprentissage… :P

                          NB: Je comparais le four à Micro onde avec l'émetteur du téléphone… :P

                          Je pense que L'indice de débit d'absorption spécifique te donne une bonne idée de sa faiblesse…

                          Ceci aussi donne des infos de base intéressantes:
                          Téléphonie mobile - Wikipédia

                  • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Tu peux très bien être long et fournir peu d'explications…

                    La plupart du temps on me reproche de manquer d'explications…
                    J'admets que c'est parfois vrai…

                    PS: je n'ai pas que linuxfr dans ma vie. :P ok je sors --->[]

                • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  E = MC²

                  Ça s'applique aussi pour les ondes ça?

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Certainement, mais dans le contexte, il n'était pas question d'équivalence masse-énergie.

                    Je pense qu'il suffit en fait à revenir à des choses bien plus simples : la loi de Coulomb qui est un des nombreux exemples de lois en carré inverse (tout comme l'expression de la gravité en mécanique newtonienne).
                    Donc clairement, la force d'un champ magnétique diminue très vite par rapport à la distance, ce qui devrait au moins rassurer les plus alarmistes (et irrationnels).

                    Tout ceci me fait penser au foin qu'on a pu faire avec l'impact de la pleine lune sur le comportement des gens… Ces allégations sont majoritairement ineptes justement parce que l'attraction gravitationnelle de la lune (ou tidal effect) est en carré inverse. Et en plus on peut faire le calcul soi-même avec un niveau collège !

                    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 30/05/13 à 13:16.

                      Quel lien faites vous entre l'ombre portée de la terre sur la lune (pleine lune) et l'attraction gravitationnelle de la lune (cause essentielle des marées ou « tidal effect ») ?

                    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      l'impact de la pleine lune sur le comportement des gens
                      (…)
                      justement parce que l'attraction gravitationnelle de la lune

                      quel rapport avec la pleine lune ?
                      c'est pas son eclairage qui modifie sa masse ou sa distance…

                      • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Le rapport indirect c'est que les phases de pleines lunes (et de nouvelles lunes) correspondent au maximum d'attraction lune+soleil et donc aux plus grandes marées.

                        Ceci étant dit je ne comprends pas pourquoi. Ok lorsqu'on est en nouvelle lune, les forces d'attraction de la lune et du soleil s'additionnent. Mais en pleine lune, ces forces s'opposent!! Qu'est ce qui m’échappe?

                        • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                        • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 31/05/13 à 12:02.

                          Parce qu'il s'agit d'un effet différentiel! Il faut comparer la différence d'attraction entre les deux cotés de la Terre (Rappel: la force de gravitation décroit en fonction de la distance).

                          En gros:

                          Soleil --- Lune ---- ATerreB

                          Le coté A de la Terre est très (relativement) attiré par la Lune et le Soleil alors que le coté B n'est presque pas (relativement) attiré par le soleil et la lune. Donc "écartement" de la terre selon l'axe Terre-lune-soleil

                          Soleil ---- ATerreB ---- Lune

                          Le coté A est très attiré par le soleil et peu par la lune. Pour le coté B c'est l'inverse. D'où toujours l'"écartement".

                          Je laisse en exercice au lecteur les autres phases de la lune…

                          Quand même deux remarques:
                          - ça ne marche que parce que les points A et B sont relativement éloignés, mais sur notre cerveau, les points A et B sont tellement proches que l'effet différentiel est plus que négligeable (et il suffit de tourner la tête pour qu'il change de direction).
                          - Ca ne fonctionne pas que pour l'eau, il y a aussi des marées terrestres, mais moins importantes car l'eau est plus "déformable" que la croute terrestre. Les marées terrestre font environ une trentaine de centimètre c'est généralement négligeable (sauf pour le CERN…).

                          Lunatiquement votre

                          EDIT: Grillé!!!

            • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais je parle du problème des ondes courtes du micro onde : aux environs de 2 Ghz…

              Ce que l'on appelle "ondes courtes" est entre 3 et 30 MHz, et leurs propriétés sont très différentes des micro-ondes à 2 GHz…

              Je pense que si le WiFi est dans la gamme de fréquence d'un micro onde, c'est pour des raisons de coûts.

              Pour plein de raisons physiques et techniques (propriétés de propagation dans certaines bandes, transmission d'énergie aux molécules d'eau…), et aussi pour des raisons règlementaires (certains usages coexistent mal en bande adjacente. Au hasard: le WiMAX et le satellite. Ce n'est pas pour rien que seules certaines bandes sont ouvertes pour des usages non licenciés).

              • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

                Posté par . Évalué à -4.

                Ce que l'on appelle "ondes courtes" est entre 3 et 30 MHz, et leurs propriétés sont très différentes des micro-ondes à 2 GHz

                J'ai écrit çà vite: je pensais à la vitesse des oscillations (Hertz).
                Les liens que je donne montre ce qui importe dans ma discussion.

                Merci d'avoir corrigé.

                " Je pense que si le WiFi est dans la gamme de fréquence d'un micro onde, c'est pour des raisons de coûts.

                Pour plein de raisons physiques et techniques (propriétés de propagation dans certaines bandes, transmission d'énergie aux molécules d'eau…), et aussi pour des raisons règlementaires (certains usages coexistent mal en bande adjacente. Au hasard: le WiMAX et le satellite. Ce n'est pas pour rien que seules certaines bandes sont ouvertes pour des usages non licenciés) " (…)

                En fait, j'ai donné la raison principale pour un industriel: le coût.
                Les ondes électromagnétiques exploitables sont saturées depuis déjà un moment: j'ai lu çà quelque part.
                Chaque onde a une utilité spécifique (scanner, échographie, radar, sonar, etc.).

    • [^] # Re: Parce que quelqu'un en doute sérieusement ?

      Posté par . Évalué à 5.

      des fréquences radio élevées… (Plusieurs MHz)

      Pas besoin d'être un génie en sciences physiques pour comprendre que la dangerosité est réelle.

      Tu dis n'importe quoi mr le génie.
      La dangerosité des ondes n'est pas immédiatement lié à leur fréquence mais à la puissance de l'émetteur et la distance de l'objet considéré.
      Dans un micro onde, l'émetteur est à moins de 20 cm de la nourriture pour plusieurs centaines de watts.
      Dans un routeur wifi, l'émetteur est à plusieurs mettre de l'humain pour quelques centaines de milliwatts.
      D'ailleurs tu exprimes même un contre sens car les fréquences plus élevées pénètrent moins facilement à l'intérieur des tissus.

      Donc en résumé : micro onde pour cuir les aliments et wifi pour transmettre de l'information. Et pas la peine de tout mélanger.

      My 2 cents

      Bah là, du coup, même pas

      IMHO Le seul point de vigilance que j'appliquerai est de ne pas mettre un téléphone portable sur l’oreiller d'un nouveau né.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.