Détectez et bloquez les tentatives d'exploitation de Log4j avec CrowdSec

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau et Julien Jorge. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
24
14
déc.
2021
Administration système

Si vous travaillez dans le domaine de la cybersécurité, le week-end dernier a probablement été moins relaxant que prévu. Et ce, à cause de la découverte de la vulnérabilité zero-day Log4j (CVE-2021-44228). L’équipe CrowdSec s’est retroussé les manches pour développer un scénario capable de détecter et bloquer les tentatives d’exploitation de cette vulnérabilité. Vous pouvez le télécharger directement depuis le Hub de CrowdSec et l’installer en un clin d’œil. Preuve en vidéo.

L’efficacité de CrowdSec se basant sur le pouvoir de la foule, et à la lumière de la taille de leur communauté en pleine expansion, la solution a déjà collecté un grand nombre d’adresses IP qui tentent d’exploiter la vulnérabilité. Vous pouvez consulter la liste ici. Elle est très fréquemment mise à jour et il va sans dire que vous devriez bloquer sans attendre celles qui sont marquées comme « validated ».

Sortie de CrowdSec 1.1.x : quelles sont les nouveautés ?

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
16
24
août
2021
Sécurité

L’équipe de CrowdSec annonce la sortie de la version 1.1.x, la dernière version de sa solution de cybersécurité gratuite et open-source (MIT) conçue pour protéger les serveurs, services, conteneurs ou machines virtuelles Linux exposés sur Internet. Quoi de nouveau ? Des nouveaux paquets et dépôts, ainsi que des améliorations de l’agent CrowdSec lui-même.

Comment configurer une installation CrowdSec multiserveur

17
24
mai
2021
Sécurité

Pour rappel, CrowdSec est un outil open source de cybersécurité collaborative conçu pour protéger les serveurs, services, conteneurs ou machines virtuelles exposés sur Internet. Un article plus exhaustif peut être consulté ici.

Il y a quelques mois, nous avons ajouté quelques fonctionnalités intéressantes à la solution lors de la sortie de la version 1.0.x. L’une d’entre elles est la capacité de l’agent CrowdSec à agir comme une API HTTP REST pour collecter les signaux d’autres agents CrowdSec. Ainsi, il est de la responsabilité de cet agent spécial de stocker et de partager les signaux collectés. Nous appellerons cet agent spécial le serveur LAPI à partir de maintenant.

Une autre caractéristique intéressante est que la remédiation des attaques n’a plus lieu sur le même serveur que la détection, mais est réalisée à l’aide de bouncers. Ces derniers s’appuient sur l’API HTTP REST servie par le serveur LAPI.

Sortie de CrowdSec 1.0 : tutoriel d’utilisation

21
15
déc.
2020
Sécurité

Le mois dernier, nous vous présentions CrowdSec, un logiciel de sécurité gratuit et open source déployable sur votre serveur, qui permet de détecter et bloquer les adresses IP malveillantes et de les partager avec toute la communauté d’utilisateurs.

Alors que la release de la v.1.0 est désormais disponible, et en attendant le paquet Debian qui arrivera très bientôt, nous vous invitons à découvrir les nouvelles fonctionnalités de la solution.

CrowdSec : la cybersécurité collaborative, open source et gratuite pour Linux

35
10
nov.
2020
Sécurité

CrowdSec est un nouveau projet de sécurité conçu pour protéger les serveurs, services, conteneurs ou machines virtuelles exposés sur Internet. Par certains aspects, c’est un descendant de Fail2Ban, projet né il y a seize ans. Cependant, il propose une approche plus moderne, collaborative et ses propres fondamentaux techniques afin de répondre aux contextes modernes. L’outil est open source (sous licence MIT) et gratuit, disponible pour GNU/Linux (macOS et Windows figurent sur la feuille de route) car notre but est de rendre la sécurité accessible au plus grand nombre.

CrowdSec, écrit en Golang, est un moteur d’automatisation de la sécurité, qui repose à la fois sur le comportement et sur la réputation des adresses IP. Le logiciel détecte localement les comportements, gère les menaces et collabore également au niveau mondial avec son réseau d’utilisateurs en partageant les adresses IP détectées. Ceci permet alors à chacun de les bloquer de manière préventive. L’objectif est de bâtir une immense base de données de réputation IP et d’en garantir un usage gratuit à ceux participant à son enrichissement.

Documentation complète du projet ici.