Journal Organiser des visioconférences de haute qualité (avec le logiciel libre Jitsi Meet)

52
20
avr.
2020

Sommaire

Introduction

Avec le confinement tout le monde s'est mis à la visioconférence. De gré ou de force. Ce journal est une série de retours et bonnes pratiques sur la mise en place et le bon déroulement de visioconférences en utilisant Jitsi Meet, pour que vos visioconférences soient une réussite.

Cet article s'appuie sur notre propre expérience, les retours que nous avons eus à travers l'instance Jitsi Meet gratuite Suricate TV qu'Algoo met à la disposition du public ainsi que suite à différents échanges sur Twitter.

Quelles solutions libres pour faire de la visioconférence ?

Il existe différentes solutions pour faire de la visioconférence, et parmi celles-ci, plusieurs sont libres et de qualité. Nous n'aborderons pas les outils propriétaires ici, simplement des outils libres :

  • Nextcloud Talk : solution de visioconférence intégrée à Nextcloud ; fonctionne bien avec des petits groupes de personnes (pas eu de retour sur des nombres de participants plus conséquents)
  • Jitsi Meet : solution épurée de visioconférence, simple et performante. C'est ce que nous utilisons sur Suricate TV, c'est également ce qui motorise Framatalk
  • Big Blue Button : solution avancée de visioconférence, ciblant l'enseignement à distance et également adaptée à l'animation de webinaires professionnels (on a prévu de l'exploiter dans ce contexte, je reviendrai sur le sujet dans un futur article)
  • OpenMeetings : Solution de la fondation Apache, je ne connaissais pas jusqu'à ce que Nÿco l'évoque sur Twitter, je ne connais toujours pas :-p
  • Multiparty Meeting que j'ai découvert récemment mais que je n'ai pas encore exploré

Quelle est la meilleure solution ? Cette question n'a évidemment pas de réponse car la réponse dépend de vos besoins et attentes.

Je vais vous expliquer ceci dit pourquoi à Algoo nous avons décidé de miser sur Jitsi Meet.

Pourquoi Jitsi Meet et pas un autre ?

Sur Suricate TV nous avons déployé Jitsi Meet pour les raisons suivantes :

  • simple à utiliser,
  • ne nécessite pas de création de compte,
  • ne nécessite pas d'installer un logiciel client,
  • mais des applications dédiées sont aussi disponibles :
  • libre et documenté,
  • fait pour être intégré dans des applications web - il est prévu de l'intégrer dans notre solution collaborative Tracim
  • passerelle téléphonique possible,
  • il y a une entreprise qui porte Jitsi Meet,
  • il y a une forte dimension communautaire
  • nous utilisons déjà de temps en temps le serveur officiel de démo/test,
  • nous faisons déjà la promotion du logiciel
  • licence Apache v2 qui est dans l'esprit d'Algoo

Nouvelles versions sorties en avril 2020

L'équipe de Jitsi Meet a été sur le pont ces dernières semaines ; probablement comme précédemment mais comme la notoriété du logiciel a explosé, c'est plus visible qu'avant.

Quoiqu'il en soit de nouvelles versions sont sorties :

Mais Jitsi Meet, c'est sécurisé ? Chiffré de bout-en-bout ?

Poser la question de la sécurité d'un logiciel est très pertinente, mais s'attendre à une réponse binaire ne l'est pas. La question n'est pas pertinente en soit car l'évaluation du niveau de sécurité dépend du contexte, mais elle dépend également du déploiement du logiciel, de la manière dont il est utilisé, …

En ce qui concerne le chiffrement de bout-en-bout, je vais être encore plus nébuleux : le chiffrement de bout en bout, c'est éventuellement possible.

Derrière cette réponse de normand, il faut savoir que Jitsi Meet se comporte (potentiellement) de deux manières différentes selon que la visioconférence se déroule entre 2 personnes ou entre plus de deux personnes.

Cas d'une visioconférence entre 2 personnes

Jitsi Meet peut être configuré pour permettre la diffusion du flux vidéo en pair-à-pair, c'est d'ailleurs la configuration par défaut. Cette fonctionnalité permet une meilleure performance et évite de charger inutilement le serveur.

La diffusion directe pair-à-pair peut être désactivée par configuration du serveur. Toutefois, si la configuration permet la diffusion directe, cela ne garantit pas qu'elle est utilisée

Quoi qu'il en soit, dans le cas d'une visioconférence à deux personnes seulement, si la diffusion se fait en pair-à-pair, alors on peut parler d'un chiffrement de bout-en-bout

Cas d'une visioconférence à 3 personnes ou plus

Dans ce cas la diffusion passe nécessairement par le serveur (le videobridge). Les flux vidéos sont chiffrés entre le client (votre PC ou téléphone mobile) et le serveur mais ils transitent en clair sur le serveur.

Bon, au final, sécurisé ou pas sécurisé ?

Comme dirait l'autre, faites vous votre propre idée. Plus sérieusement, si vous êtes vraiment intéressé par le sujet, je vous invite à lire l'article Jitsi Meet Security & Privacy paru le 3 avril 2020 sur le blog du projet.

Jitsi Meet et Firefox : je t'aime moi non plus

Un gros sujet très actuel est la perte de performance de Jitsi Meet lorsqu'un participant utilise Firefox. Cela avait poussé l'équipe de Jitsi Meet à dire que Firefox n'était pas compatible avec le logiciel.

Ce n'est pas totalement vrai. Nous faisons des visioconférences à 11 personnes et il y a souvent un firefox qui traîne dans l'assemblée. Et ça marche. Mais ce n'est pas optimal.

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais il faut savoir que Firefox n'implémente pas toute la norme WebRTC - mais il faut aussi savoir que Jitsi a des bugs liés à Firefox également.

Dans les dernières versions de Jitsi, l'équipe de développement a fait un gros effort, en a informé la communauté et appelle l'équipe Firefox à faire aussi un pas dans leur direction.

Côté Fondation Mozilla, les curieux pourront suivre les tickets associés à Jitsi Meet

Note : aux dernières nouvelles la version nightly de Firefox propose une expérience de qualité avec Jitsi Meet.

Jitsi Meet vs WhatsApp vs Facebook Messenger

J'habite à la campagne. Ma connexion ne casse pas des briques :

2 à 4Mb de débit descendant et environ 0,7Mb de débit montant. Au début du confinement j'utilisais Jitsi Meet en audio exclusivement et j'avais un son saccadé, parfois une voix de robot, de l'écho…

Au début le mieux était Facebook Messenger

Personnellement, jusque là, je trouvais Jitsi Meet bien - c'est un logiciel libre et il fait bien le job quand la bande passante est là. Mais j'étais réaliste : les appels étaient de meilleure qualité avec WhatsApp, et encore meilleurs avec Facebook Messenger (je n'utilise pas personnellement, mais j'ai eu l'occasion de tester depuis chez moi - donc dans les mêmes conditions). J'avoue que j'étais même bluffé par la fluidité de la visioconférence avec Facebook Messenger.

Je me suis fait une raison : les équipes de R&D chez Facebook sont monstrueuses, je n'ai aucun doute sur leur capacité à faire quelque chose de très très bon techniquement.

Et puis en fait non. En fait c'est Jitsi Meet le meilleur

Après ces #apérovisio partagés en toute fluidité avec des amis et de la famille à l'aide d'applications propriétaire (et encore pire : de données exploitées), je ne sais plus comment c'est venu mais bref j'ai installé l'application Jitsi Meet sur mon téléphone Android.

C'était une renaissance. Les audioconf professionnelles au son hâché et métallique sont redevenues des visioconférences fluides et agréables… l'impression de retard technologique s'était totalement effacée.

Sur les trois solutions, clairement la plus mauvaise est WhatsApp. Ensuite mon expérience est que Jitsi Meet et Facebook Messenger sont équivalents en terme d'expérience utilisateur, la différence étant évidemment que l'une des solutions est propriétaire, centralisée, exploite les données et impose la création d'un compte là où Jitsi Meet est auto-hébergeable, utilisable sans création de compte, sans exploitation de données personnelles…

Conclusion : privilégiez toujours Jitsi Meet ; sur de petites connexions, passez par l'application mobile.

Mais la visioconférence, ce n'est pas que du logiciel…

Je pense que nombre d'entre vous ont eu la même démarche expérimentale et d'analyse, entre leurs premières visioconférences et la manière de faire désormais.

Clairement le logiciel est important, mais tout l'écosystème gravitant autour est également fondamental.

Comme toute communication à distance, la visioconférence nécessite une certaine concentration pour être efficace. Et pour ce faire, il faut utiliser les bons outils, les bonnes pratiques.

Je vais reprendre ici un certain nombre de points qui peuvent sembler être de bon sens, mais ce n'est pas toujours évident, en particulier en confinement, avec des enfants…

Utiliser un micro et des écouteurs de qualité

Si vous faites de la visioconférence avec un ordinateur portable, il intègre probablement micro, hauts-parleurs et caméra. Très bien, c'est clé-en-main. Mais la qualité du matériel est généralement médiocre.

Privilégiez un kit mains-libres, un casque téléphonique micro/écouteurs ou encore un micro/haut-parleur de conférence

(publicité gratuite : nous avons au boulot des Sennheiser SP 20 ML qui valent 140€ HT avec connectique USB/Jack qui sont reconnus clé-en-main sur nos postes debian - et ils fonctionnent vraiment bien)

Un bon couple casque/micro ou hauts-parleurs/micro supprimeront le son haché, l'écho et parfois le la coloration « métallique » du son, bien souvent liés aux interférences entre son « entrant » et « sortant » ou interférence via le câble du kit main-libre qui fait antenne et « réceptionne » des signaux parasites…

Se placer dans un environnement calme

La visioconférence nécessite de la concentration et donc un environnement calme. Mais elle doit aussi rester une expérience agréable pour votre entourage. On a vite fait de parler fort voire de crier quand on est en visioconférence, et au final c'est l'escalade du plus bruyant.

Indiquer son indisponibilité à son entourage

Si vous avez un casque, dans les phases où vous ne parlez pas, votre entourage direct ne peut pas savoir s'il est possible de vous déranger ou si ce n'est pas possible. Vous pouvez tout à fait être en train d'écouter de la musique - dans ce cas ce n'est pas forcément grave si l'on vous dérange, mais vous pouvez aussi être en train d'écouter quelqu'un qui vous apporte des informations cruciales.

À l'ancienne : sur la porte avec une feuille et du scotch

n'hésitez pas à coller sur la porte de votre bureau une image exprimant clairement que vous êtes en visioconférence !

À la mode technologique : avec une led de statut contrôlée via USB

La version moderne de la feuile A4 et du scotch, c'est à base d'électronique. Luxafor propose un Flag USB destiné à informer votre entourage de votre in/disponibilité.

Linux n'est pas officiellement supporté, mais quelqu'un sur internet propose une solution (qui s'appuie sur python, ce qui n'est pas pour me déplaire)

Éviter le mode vibreur de son téléphone posé sur le bureau

Vous avez déjà été réveillé la nuit par un téléphone qui vibre sur une table de nuit ? C'est extrêmement désagréable.

Imaginez maintenant la même situation avec un téléphone dont la puissance du vibreur serait démultipliée… c'est ce que risquent d'éprouver vos interlocuteurs si votre téléphone vibre à proximité de votre micro.

À bannir.

Préciser les objectifs / ne pas faire durer outre mesure

Je ne vais pas entrer dans le détail, ce point est un grand classique de l'organisation et de l'animation de réunions ; c'est d'autant plus important dans le cas d'une visioconférence où la concentration nécessaire est plus importante. Préférer des conversations naturelles, type « travail en binôme ou trinôme » qui sont beaucoup plus productifs.

Pour prendre des décisions, privilégiez la visioconférence au chat

La messagerie instantanée est un autre outil massivement utilisé dans le contexte du travail à distance. Il est extrêmement pratique mais peu efficace. L'information est vite noyée dans le flux de messages, mais l'échange est aussi moins interactif qu'oralement.

Dès qu'une question commence à être débattue par messagerie instantanée, il semble assez naturel - et c'est extrêmement plus efficace - que la visioconférence prenne le relais.

De la même manière, le support ou l'entraide est rapidement beaucoup plus efficace oralement que par écrit.

Ne pas couper la parole, lever la main

Il est désagréable de se faire couper la parole dans des échanges en présentiel, c'est tout autant désagréable en visioconférence ; mais en plus, en visioconférence la situation devient vraiment inextricable, incompréhensible. Il faut de la discipline, de la patience.

Couper la vidéo si elle n'apporte rien

Lorsqu'on a une connexion de mauvaise qualité, on a en général le réflexe de couper le flux vidéo s'il n'est pas nécessaire : ainsi la bande passante est uniquement exploitée pour le son.

Ce réflexe doit aussi être celui des autres participants : si un interlocuteur a une connexion hasardeuse, il faut que chacun coupe sa vidéo si elle n'est pas nécessaire.

Cela rend la conférence plus fluide, cela laisse la bande passante à disposition du flux audio et des flux vidéo utiles (exemple : partage d'un écran) !

Couper le micro lorsque vous ne parlez pas

On n'a pas toujours le réflexe de couper le micro lorsqu'on ne parle pas. Cela peut engendrer des bruits parasites - par exemple si vous tapez sur votre clavier mécanique en pensant « gagner du temps l'air de rien » (à distance c'est vraiment agressif), mais il faut aussi bien avoir à l'esprit que nombre de micros n'ont pas de filtre pour le bruit de fond.

Les premières conférences que j'ai faites depuis chez moi, j'étais enfermé dans une pièce à l'étage et mes interlocuteurs croyaient que mes enfants me parlaient alors qu'ils discutaient entre eux, à volume normal, au rez-de-chaussée. Ok, ma maison est peut-être bruyante, mais ce n'est pas la seule raison ;)

Une très bonne pratique est d'utiliser le comportement type « talkie walkie » : le « push-to-talk ». Appuyer pour parler est un bon moyen de ne pas polluer une visioconférence car il n'y aura pas de bruit de fond imprévu. C'est un réflexe à prendre, ça peut ajouter un peu de latence dans les interactions mais c'est un confort collectif.

Dans Jitsi Meet c'est assez simple : vous appuyez sur la touche espace pour l'activer et ensuite c'est toujours cette touche qu'il vous faudra enfoncer pour parler. Enfin vous pourrez parler sans enfoncer la touche, mais personne ne vous entendra ;)

Un dernier conseil : utilisez le clavier !

Lorsqu'on n'utilise pas un outil régulièrement, on a tendance à ne pas chercher les raccourcis clavier. C'est dommage parce que c'est pratique, mais c'est aussi dommage parce que Jitsi Meet a fait un effort contrairement à de nombreux outils : les raccourcis sont facilement accessibles. Pour les curieux, je les reproduis ici :

Raccourcis clavier Jisti Meet

Note : dans la dernière version, il y a également w qui permet de basculer sur le mode mosaïque et d'en revenir

Conclusion

Pas de conclusion particulière si ce n'est que j'espère ne pas avoir enfoncé trop de portes ouvertes. Merci à toutes les personnes qui ont partagé leur expérience avec nous, leurs connaissances, leur ressenti.

Les commentaires sont là pour réagir et partager toutes les bonnes pratiques, toutes les expériences. Le micro est à vous !

  • # Petit retour perso

    Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

    J’utilise moi aussi Jitsi Meet sur mon smartphone depuis près de 6 mois, le retour que je peux en faire est… CA fonctionne vachement bien, je ne peux plus m’en passer, avant j’utilisai Hangout et javais noter quelle que petit souci de niveau de son un-gérable par moment, alors qu’avec Jitsi Meet, je peux passer des heures (4 heures d’affiler) sans coupure de son et autre désagrément.

    De plus on peut ajouter un mot de passer pour ne pas être dérangée pendant la visioconférence a plusieurs (2 a 3 personnes dans mon cas).

    Merci pour ce grand retour que tu nous as fait.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # micro

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-1). Dernière modification le 21/04/20 à 07:52.

    Privilégiez un kit mains-libres, un casque téléphonique micro/écouteurs ou encore un micro/haut-parleur de conférence

    Ça dépend. Il y en a pas mal d'aussi mauvais que les mauvais micro de laptop. Et il y a pas mal de laptop avec un son correct quand même. Le gros inconvénient du micro du laptop par rapport à un casque, c'est dès que la personne tappe au clavier, on a l'impression qu'elle a une machine à écrire.

    Ce réflexe doit aussi être celui des autres participants : si un interlocuteur a une connexion hasardeuse, il faut que chacun coupe sa vidéo si elle n'est pas nécessaire.

    Je ne connais pas Jitsi (pas vraiment eu l'occasion d'essayer), au bureau, on utilise Google Meet qui permet à un participant de couper la réception vidéo. Du coup, ça permet d'éviter les problèmes de bande passante s'il y en a qui laissent la vidéo. D'ailleurs, la vidéo aide à la communication non-verbale, ça te permet de voir si la personne en face comprends ce que tu raconte, du coup, ce n'est pas une mauvaise chose de l'avoir (ça dépend bien sûr des gens avec qui tu es en réunion et du sujet).

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: micro

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Ce réflexe doit aussi être celui des autres participants : si un interlocuteur a une connexion hasardeuse, il faut que chacun coupe sa vidéo si elle n'est pas nécessaire.

      Je ne connais pas Jitsi (pas vraiment eu l'occasion d'essayer), au bureau, on utilise Google Meet qui permet à un participant de couper la réception vidéo. Du coup, ça permet d'éviter les problèmes de bande passante s'il y en a qui laissent la vidéo. D'ailleurs, la vidéo aide à la communication non-verbale, ça te permet de voir si la personne en face comprends ce que tu raconte, du coup, ce n'est pas une mauvaise chose de l'avoir (ça dépend bien sûr des gens avec qui tu es en réunion et du sujet).

      Le participant peut couper la réception de la vidéo, mais pas individuellement. Concrètement, si on est 6 personnes et que l'un partage son écran, les autres flux vidéos n'ont pas forcément d'intérêt et donc ce sont ces flux qu'il faut couper, mais pas "toute la vidéo" (dans cet exemple, en plus, il faut bien comprendre que le flux de partage d'écran est beaucoup moins consommateur de bande passante qu'un flux vidéo webcam car le nombre d'images par seconde est réduit)

      Avoir le retour vidéo est intéressant pour la communication non-verbale ; la suggestionest d'exploiter la bande passante intelligemment et donc avoir le réflexe de couper la vidéo si elle n'a pas d'intérêt.

  • # Merci pour Suricate TV

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

    Merci d'avoir mis en place Suricate TV, j'ai eu l'occasion de l'utiliser pour des besoins personnels et ça a fonctionné parfaitement !

  • # Petit retour perso - Ep2

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    De mon coté, je devais organiser en urgence un "Whatsapéro", mais avec des clients hétérogènes (des mamies sans whatsapp, des PC linux, des mac - 10 personnes environ). Amazon Web Service a publier il y'a quelques jours un tuto pour installer Jitsi Meet sur une infra AWS (https://aws.amazon.com/fr/blogs/opensource/getting-started-with-jitsi-an-open-source-web-conferencing-solution/), j'ai donc suivi la démarche, sur une machine AWS à Paris, en complétant avec le tuto de Framasoft (https://framacloud.org/fr/cultiver-son-jardin/jitsi-meet).

    Je suis habitué a utiliser les systemes de viso conf du boulot (WebEx, Skype Entreprise), et j'ai le materiel adéquat (micro externe Jabra). Par contre, dans un dialogue pro, je ne pense pas que la viso apporte quelque chose. L'audio est suffisante. Mais pour mon apéro, tout le monde avait la video activée.

    J'en ai profité pour tester les deux solutions : une instance Jitsi Meet perso sur AWS vs Framatalk.org. Mais au final, j'ai décidé de partir sur l'utilisation du service Framatalk plutot que ma propre instance, à cause des raisons suivantes :
    - très peu de temps pour tester, je n'ai pas eu la possibilité de faire un test du charge sur l'infra AWS. Je ne savais pas si ca tenait avec 10 clients simultanés
    - mon serveur AWS devait être ouvert, et donc n'importe qui pouvait créer un salon. J'ai préféré laisser la responsabilité de cela à Framatalk.
    - pas le temps de faire de la haute dispo sur AWS. Je suppose que chez Framatalk, le service ne tombera pas en panne.

    Au final, l'instance Framatalk à tenu bon, mais j'ai remarqué les poins suivants :
    - cela fonctionnait très bien a 3 personnes connectées (latence acceptable, bonne qualité video). Par contre, à 10 c’était tres laborieux, car un manque de discipline flagrant des participants. Uune conférence où tout le monde essaye de parler en meme temps, c'est une mauvaise idée.
    - on remarque aussi ceux qui ont un tel 3G et ceux qui ont une fibre 1Gps : flux video en retard ou figée.
    - j'utilisais Firefox 75, le seul probleme que j'ai rencontré est mon flux video qui semblait se figer chez les autres (je suis sur la fibre). Recharger la page corrige le probleme.

    D'une manière générale, sur Jistsi Meet :
    - l'install par défaut de Jitsi Meet semble envoyer des données de télémetrie, il faut désactiver l'option (dans un fichier de conf)
    - je n'ai pas trouvé comment désactiver le flux video ou audio d'un participant (et le réactiver). Par exemple, je voulais couper le micro de Tata Janine à distance, et le remettre quand elle aura terminé sa conversation parallèle.
    - quand on a sa propre instance Jitsi Meet, je n'ai pas trouvé d'option pour avoir une interface web d'admin, permettant de suivre le nombre de salon crée, le nb de participant etc. Un peu de monitoring applicatif serait un plus.
    - Il manque aussi un moyen simple de configurer un minimum la sécu de l'instance au premier lancement (activer un mdp, forcer la saisie d'un nickname). Tout se fait dans les fichiers de conf, une interface d'admin web aurait été sympa.

    Je vais reprendre mes tests d'installation sur AWS pour voir combien de personne peuvent se connecter sur une instance "de base", mais dans un cadre professionnel (avec des personnes qui savent se servir d'un systeme de visoconf), et voir ce qu'il est possible de faire en terme de monitoring.

    • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Avec le confinement, les services Framasoft font face à un afflux conséquent d'utilisateurs. Si l'on souhaite une bonne expérience, il est sans doute préférable d'utiliser d'autres instances.

      Avec le collectif de CHATONS, ils ont proposé un annuaire qui liste des instances aléatoirement.

      Il y a aussi l'entreprise française Scaleway, qui propose gratuitement des instances Jitsi. Et au vu de l'activité de l'entreprise, j'imagine qu'il s'agit de gros serveurs, avec la bande passante qui va bien.

      • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

        L'utilisation de framatalk n'est pas/plus un soucis face à l'afflux d'utilisateurs car un mécanisme de répartition de charge a été mis en place entre une partie des instances présentes dans l'annuaire (ils ont contacté les exploitants des différentes instances en leur demandant si ils pouvaient les intégrer dans leur mécanisme de création de salon).

        Titre de l'image

    • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

      Pour ce qui est de la sécurité, il y a Jicofo qui permet assez simplement de configurer l'instance pour que le créateur d'un salon ait à rentrer un id et un mdp. C'est du fichier de conf, certes, mais simple à mettre en place tout de même, vu le gain.

      Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles.

    • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      De mon coté, je devais organiser en urgence un "Whatsapéro", mais avec des clients hétérogènes (des mamies sans whatsapp, des PC linux, des mac - 10 personnes environ). Amazon Web Service a publier il y'a quelques jours un tuto pour installer Jitsi Meet sur une infra AWS (https://aws.amazon.com/fr/blogs/opensource/getting-started-with-jitsi-an-open-source-web-conferencing-solution/), j'ai donc suivi la démarche, sur une machine AWS à Paris, en complétant avec le tuto de Framasoft (https://framacloud.org/fr/cultiver-son-jardin/jitsi-meet).

      Merci pour le lien vers les tutoriels.

      Je suis habitué a utiliser les systemes de viso conf du boulot (WebEx, Skype Entreprise), et j'ai le materiel adéquat (micro externe Jabra). Par contre, dans un dialogue pro, je ne pense pas que la viso apporte quelque chose. L'audio est suffisante. Mais pour mon apéro, tout le monde avait la video activée.

      Toute la communication non verbale passe par la vidéo. Dans un contexte professionel, lorsqu'on va être amené à travailler à long terme, j'aime bien avoir un contact visuel au minimum lors d'un ou quelques entretiens initiaux. Cela permet de mettre un visage sur la personne, de "mieux" se connaitre ou s'identifier l'interlocuteur par la suite au téléphone.

      Avec certains clients on fait tout par téléphone, avec d'autres on fait tout en visioconférence. Dans tous les cas, il est extrêmement rare de ne jamais avoir vu mes interlocuteurs.

      J'en ai profité pour tester les deux solutions : une instance Jitsi Meet perso sur AWS vs Framatalk.org. Mais au final, j'ai décidé de partir sur l'utilisation du service Framatalk plutot que ma propre instance, à cause des raisons suivantes :
      - très peu de temps pour tester, je n'ai pas eu la possibilité de faire un test du charge sur l'infra AWS. Je ne savais pas si ca tenait avec 10 clients simultanés

      Avec framatalk, tu n'as pas de garantie : tout dépend des connexions qui s'exécutent en parallèle car le service est mutualisé

      • mon serveur AWS devait être ouvert, et donc n'importe qui pouvait créer un salon. J'ai préféré laisser la responsabilité de cela à Framatalk.

      Comme dit précédemment, un fichier de config permet de limiter la création de salon à certains comptes autorisés.

      • pas le temps de faire de la haute dispo sur AWS. Je suppose que chez Framatalk, le service ne tombera pas en panne.

      Selon ton besoin, la haute disponibilité peut-être overkill…

      Au final, l'instance Framatalk à tenu bon, mais j'ai remarqué les poins suivants :
      - cela fonctionnait très bien a 3 personnes connectées (latence acceptable, bonne qualité video). > Par contre, à 10 c’était tres laborieux, car un manque de discipline flagrant des participants. Une conférence où tout le monde essaye de parler en meme temps, c'est une mauvaise idée.

      Voir mon commentaire précédent. Étais-tu sur l'instance framatalk ou sur l'une des instances sur lesquelles la charge est redistribuée ? Sur Suricate TV, par exemple, on tient largement à 10… mais tout est une question d'accès concurrents : il faut que le serveur soit suffisamment dimensionné pour le nombre de connexions lancées en parallèle.

      • j'utilisais Firefox 75, le seul probleme que j'ai rencontré est mon flux video qui semblait se figer chez les autres (je suis sur la fibre). Recharger la page corrige le probleme.

      Une visioconférence avec un des participant utilisant Firefox 75 ne passe pas à l'échelle. Ce n'est pas un problème (pour la conférence, parce que pour le serveur c'est pas optimal) si la conférence compte 3 utilisateurs.

      D'une manière générale, sur Jistsi Meet :
      - l'install par défaut de Jitsi Meet semble envoyer des données de télémetrie, il faut désactiver > l'option (dans un fichier de conf)
      - je n'ai pas trouvé comment désactiver le flux video ou audio d'un participant (et le réactiver). Par exemple, je voulais couper le micro de Tata Janine à distance, et le remettre quand elle aura terminé sa conversation parallèle.
      - quand on a sa propre instance Jitsi Meet, je n'ai pas trouvé d'option pour avoir une interface web d'admin, permettant de suivre le nombre de salon crée, le nb de participant etc. Un peu de monitoring applicatif serait un plus.
      - Il manque aussi un moyen simple de configurer un minimum la sécu de l'instance au premier lancement (activer un mdp, forcer la saisie d'un nickname). Tout se fait dans les fichiers de conf, une interface d'admin web aurait été sympa.

      Ces idées sont intéressantes…

      Je vais reprendre mes tests d'installation sur AWS pour voir combien de personne peuvent se connecter sur une instance "de base", mais dans un cadre professionnel (avec des personnes qui savent se servir d'un systeme de visoconf), et voir ce qu'il est possible de faire en terme de monitoring.

      Je serai intéressé qu'on échange sur le sujet - on travaille activement sur Jitsi Meet en ce moment, donc ça vaudrait le coup de mutualiser des efforts (de documentation ?)

      • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

        Toute la communication non verbale passe par la vidéo. Dans un contexte professionel, lorsqu'on va être amené à travailler à long terme, j'aime bien avoir un contact visuel au minimum lors d'un ou quelques entretiens initiaux. Cela permet de mettre un visage sur la personne, de "mieux" se connaitre ou s'identifier l'interlocuteur par la suite au téléphone.

        Je travaille depuis plusieurs années avec beaucoup d'audioconférences. Ça fait bizarre au début, mais à force je n'ai plus besoin de voir les personnes.

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

          Pareil. Je trouve la vidéo superflue. Ça peut même être contre productif: obliger de cadrer correctement, obliger de s'habiller, on peut pas se curer le nez tranquille.

      • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Avec framatalk, tu n'as pas de garantie : tout dépend des connexions qui s'exécutent en parallèle car le service est mutualisé

        C'est là ou une interface web de monitoring serait utile. Cela permettrait de savoir combien il y'a de salons ou de connections en cours.

        • pas le temps de faire de la haute dispo sur AWS. Je suppose que chez Framatalk, le service ne tombera pas en panne.

        Selon ton besoin, la haute disponibilité peut-être overkill…

        Certes. Je voulais surtout un service qui soit "up" quand j'en ai besoin. J'ai supposé que Framatalk avait les procédures adéquates pour superviser leurs serveurs, rebooter si besoin ect.

        Étais-tu sur l'instance framatalk

        Oui : framatalk.org/trucmuch. Je n'avais même pas vu que l'on pouvait changer d'instance. Et d'ailleurs, pourquoi telle instance plutot qu'une autre ? Pas assez d'info sur la capacité des différentes instances (où sont elles localisées ? Combien de connexion possible ? etc). Voir le point sur le monitoring.

        Une visioconférence avec un des participant utilisant Firefox 75 ne passe pas à l'échelle.

        Alors là c'est balo. J'ai bien vu le warning sur le site de Framatalk, mais comme il n'y avait pas plus d'info (qu'est ce qui ne fonctionne pas exactement), et comme ca marchait quand même avec FF75, je l'ai utilisé. N'ayant pas Chrome sur mon ordi pro, je n'avais de toute façon pas le choix.

        Je vais reprendre mes tests d'installation sur AWS

        Je serai intéressé qu'on échange sur le sujet

        Bonne idée. Pour l'instant, je n'ai rien fait de plus que de suivre le tuto du Blog Amazon. J'avais essayé d'installer un "mod" pour avoir des stats dans une page web, mais je n'ai rien compris à la manière dont on install des plugins. J'ai commencer à rajouter un peu de supervision spécifique à Jitsi (avec le service AWS CloudWatch Logs) mais je perdais trop de temps à m'occuper de cela.

      • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        j'utilisais Firefox 75, le seul probleme que j'ai rencontré est mon flux video qui semblait se figer chez les autres (je suis sur la fibre). Recharger la page corrige le probleme.

        Une visioconférence avec un des participant utilisant Firefox 75 ne passe pas à l'échelle. Ce n'est pas un problème (pour la conférence, parce que pour le serveur c'est pas optimal) si la conférence compte 3 utilisateurs.

        Je pense que j'ai dit des bêtises… je suis sous Debian et j'étais persuadé d'utiliser Firefox-ESR - la version de firefox intégrée dans la distribution. Mais en fait non : j'ai installé firefox en parallèle pour avoir une version à jour… donc Firefox 75 est la version stable la plus récente qui peut tout à fait fonctionner avec Jitsi Meet du moment qu'on utilise la dernière version de Jitsi.

      • [^] # Re: Petit retour perso - Ep2

        Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0).

        Pour ce qui est du navigateur, il n'y a pas que Chrome pour éviter d'éventuels problèmes avec Firefox. Vivaldi est sur base chromium et un alternative excellente (petit parti pris ….).

        Par contre j'ai remarqué qu'en passant par dnscrypt-proxy, l'audio et la vidéo ne passent tout simplement pas (même sur smartphone)

        Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles.

  • # Merci Suricate

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

    Ça fait des années que j'utilise Jitsi Meet, sur le serveur meet.jit.si.
    Lors du début du confinement en Italie j'ai senti une baisse de débit sur ce serveur en même temps qu'il gagnait en popularité. C'était peut être lié aux problèmes avec Firefox. Du coup j'ai switché sur suricate.tv et j'utilise désormais l'application de bureau jitsi-meet-electron https://github.com/jitsi/jitsi-meet-electron/releases

    En tout cas merci pour cette instance, je l'utilise professionnellement chaque semaine. 🙏

    Et pour décompresser sur /aperovisio ;) C'est d’ailleurs une expérience très intéressante que d'apprendre à parler chacun son tour alors qu'en soirée, habituellement, tout le monde gueule le plus fort à tendance à parler en même temps \8/
    3615 anecdote my life : On se fait des tutoriels de cocktail sur fond de musique épique avec la fonctionnalité de partage de vidéo youtube. Fou rire assuré !

  • # bug ?

    Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

    Je viens de tester suricate.tv, je pense avoir touvrer un bug.

    Si j'essaye un salon avec un mobile, il me donne 2 choix qui renvoient sur l'installation d'application et aucun choix pour rester dans le navigateur.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: bug ?

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Jitsi Meet n'est malheureusement pas directement utilisable sur navigateur mobile. Pour utiliser Suricate TV sur mobile, tu auras besoin d’installer l'application Jitsi Meet (disponible sur F-Droid en plus de l'App Store et du Play Store 🙂) et configurer l’application pour aller sur le serveur https://suricate.tv/.

      Il est possible de rejoindre un salon Suricate TV sans rien configurer en saisissant son adresse entière dans l'écran principal de l’application.

      Si tu as d'autres questions, retours ou remarques, n'hésite pas ! :-)

    • [^] # Re: bug ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Je contourne en cochant la case "Voir version ordinateur" du navigateur sur mobile.

      • [^] # Re: bug ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        J'avais essayé cette solution ; sur mon honor 5C c'est atrocement non fonctionnel (disons que techniquement ça semble marcher, mais ce n'est pas utilisable)

        • [^] # Re: bug ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

          Oui j'ai répondu un peu vite. Ce n'était pas concluant quand j'ai essayé, j'ai mis ça sur le compte du smartphone car même l'appli ne fonctionne pas…

  • # Luxafor, 35USD pour une LED USB?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

    "Luxafor propose un Flag USB destiné à informer votre entourage de votre in/disponibilité."

    Luxafor, 35USD pour une LED USB?

    Les CH552 sont à 0.30USD sur Ali, tu rajoutes une LED RGB, y en a max pour 1EUR de composants à tout casser.

    Mes CH552 sont en route:

    https://fr.aliexpress.com/item/32998520029.html
    https://github.com/rgwan/librech551
    https://github.com/Blinkinlabs/ch554_sdcc

    • [^] # Re: Luxafor, 35USD pour une LED USB?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      La différence de prix me choque pas dans la mesure où d'un côté tu as un périphérique terminé, packagé avec des "drivers" clé-en-main (pour Windows et MacOS) et de l'autre tu as une recette et la possibilité d'acheter les composants et de les assembler toi-même et de les packager toi-même.

      Pour moi l'un et l'autre sont pertinents selon ton attente (flag clé-en-main ou "do-it-yourself").

      Note : je n'ai ni l'un ni l'autre et n'ai pas prévu d'en acheter : un bon vieux post-it (me) convient très bien :)

  • # Expérimentations chiffrement de bout-en-bout

    Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

    L'équipe est actuellement en train d'expérimenter avec du chiffrement de bout-en-bout. Vous pouvez lire un article sur leur blogue : https://jitsi.org/blog/e2ee/

  • # Couper la parole peut se faire avec une latence basse

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 23/04/20 à 00:14.

    Il est désagréable de se faire couper la parole dans des échanges en présentiel, c'est tout autant désagréable en visioconférence ; mais en plus, en visioconférence la situation devient vraiment inextricable, incompréhensible. Il faut de la discipline, de la patience.

    Ça, c'est avec à peu près tous les softs de visios, qui bufferisent pas mal pour différentes raisons, et du coup avec un décalage c'est effectivement ingérable de parler à plusieurs en même temps. Jitsi Meet ne fait pas exception.

    Par contre on a essayé il y a quelques semaines notre « apéro du libre » avec Mumble, qui est une solution orientée gamer (et audio seulement) et donc très orienté latence faible (perso je n'avais que la latence de mon ADSL, grosso modo 50 ms), et bien on peut s'empoigner virtuellement exactement comme à l'apéro IRL, ça se passe très bien avec cette faible latence !

    Bref, ça n'est pas un problème insoluble dans l'absolu, mais c'est vrai que ça demande du gros travail sur l'infra réseau : moins de NAT pourris qui t'obligent à faire des détours, et moins de buffer-bloat. Dire qu'on pourrait avoir de l'instantané en vidéo avec de la fibre si le réseau était bien fait… (et c'est ironique qu'on se tape cette latence de merde en DSL alors qu'ATM avait été prévu pour la latence à la base…)

  • # Un participant avec un téléphone fixe ?

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Bonjour,
    Est-il possible d'utiliser Jitsi pour un·e des participant·es qui n'a qu'un téléphone fixe ?

    Voici ce que j'ai essayé :
    Sur mon PC, je crée une réunion sur meet.jit.si.
    Dans la fenêtre "Share", je clique sur More numbers. Avec mon téléphone portable, je compose le numéro indiqué pour la France, puis le code PIN et #.
    Le serveur vocal dit "Connecting to your conference. Please, wait.", puis l'appel est interrompu.

    Avez-vous une piste pour que Tata Josette, avec son téléphone fixe, participe à notre apéro ?

    Merci !
    Sophie

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.