État des lieux de la géomatique libre francophone

Posté par (page perso) . Modéré par rootix.
0
3
déc.
2007
Communauté
Cet article a pour objectif de présenter les actions et les projets en géomatique (open source bien sur !).
La géomatique est le domaine qui crée, gère, analyse et diffuse les données spatiales avec des applications dédiées (dans le domaine des Systèmes d'Information Géographique). On remarquera trois thèmes fondamentaux dans la géomatique : organisation, application et données. Ces trois problèmatiques sont au coeur de l'article qui suit.

En effet, voici un an (16 mois plus exactement) Autodesk a libéré un de ses logiciels de webmapping (MapGuide OS) accélérant la création d'un fondation internationale pour défendre et promouvoir la géomatique open source. Cette fondation est l'OSGeo.

OSGeo : regroupement de projets SIG libres

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
2
nov.
2006
Communauté
Le FOSS4G2006 (Free And Open Source Software for Geoinformatics) a été marqué par la montée en puissance d'une initiative des grands acteurs du monde des logiciels libres en géomatique, l'OSGeo.

Les grands acteurs du domaine des SIG libre (GDAL/OGR, MapServer, GeoTools, Grass, Mapbender, MapBuilder...) sentaient depuis quelques temps déjà le besoin d'une structure de coordination de leurs efforts. L'arrivée inattendue d'AutoDesk en novembre 2005 dans le monde du libre a sans doute servi de catalyseur de ce projet, et après quelques remous (dont l'appellation des produits MapGuide et Mapserver), la fondation OSGeo est née.

L'article "8 projets pour OSGeo" résume bien cette naissance. Pour plus de détail sur l'OSGeo voyez les liens en bas de page ou le contenu de l'article.

Aujourd'hui, l'heure est à la création d'initiatives locales dans les différents mondes linguistiques. Ainsi un "local chapter" francophone se monte, notamment sous l'impulsion conjuguée de Claude Philipona (CampToCamp) et de Gwenael Bachelot (Autodesk). Elle vise à encourager les initiatives et événements des acteurs de SIG libres francophones. Elle devrait se traduire par la création d'un portail francophone de l'OSGeo, proposant actualités, wiki, forums, liste de diffusion ou tout autre outil qui sera jugé utile.

Il existe à l'heure actuelle plusieurs portes d'entrée pour tous les logiciels libres en géomatique, pour n'en citer que quelques-uns :
Ne pourrait-on voir dans le local chapter francophone une occasion de regrouper ces différentes énergie aux objectifs communs ? Qu'en pensent les acteurs de ces différents projets, mais aussi tous ceux pour qui le SIG libre est encore quelque chose de flou et qui recherchent peut-être une telle initiative afin d'avoir une porte d'entrée globale. Donnez votre avis !

Publication d'une nouvelle version de GRASS

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
1
nov.
2006
Technologie
GRASS 6.2.0 vient de sortir ce mardi 31 octobre 2006. GRASS (Geographic Resources Analysis Support System) est un Système d'Information Géographique pour l'analyse et la gestion des données spatiales. Il permet également l'analyse d'image, la production de carte et de graphique, la modélisation spatiale et, bien sûr, la visualisation. Grass est utilisé principalement dans les universités à travers le monde, mais également par des sociétés commerciales.

Les nouveautés (autres que les corrections de bug), cette liste est loin d'être exhaustive :
  • GRASS est porté sous windows [wingrass] ;
  • Prototype d'interface GRASS-SWIG ajouté (bibliothèque qui permet de lier un logiciel avec des langages de scripts, pour Perl et Python seulement) ;
  • Ajout du pilote SQlite
  • Ré-écriture du pilote MysQL ;
  • Support pour les noms longs de mapset ;
  • Support des gros fichiers en options (> 2Go) ;
  • Intégration dans QGIS ;
  • Ré-écriture de l'interface d.m est remplacé par gis.m ;
  • De nombreux scripts et commandes (77) ajoutés ou améliorés.
NdM : GRASS est un logiciel scientifique libre sous licence GPL.

Sortie de UMN Mapserver 4.10

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
8
oct.
2006
Technologie
Mapserver est un serveur cartographique libre créé par l'Université du Minnesota. La dernière version vient de sortir le 5 octobre après 3 béta et 1 release candidate. Mapserver est un des serveurs cartographiques les plus utilisés au monde. Il supporte un grand nombre de formats vectoriels (shp, tab, mif/mid, ...) et raster (GTIFF, ECW, ...) en partie grâce à la bibliothèque GDAL-OGR. Il supporte également plusieurs langages de script grâce à MapScript : PHP, Ruby, Java, C# ... et une partie des webservices définie par l'OGC (WMS, WFS, SLD, ...).

Outre les nombreuses corrections de bug, nous trouvons plusieurs nouveautés intéressantes :
  • gestion des étiquettes courbes ;
  • chiffrement des mots de passe ;
  • inclusion de mapfile ;
  • gestion du service Sensor Observation Service (SOS) ;
  • ajout de la balise item pour les modèles de requêtes ;
  • coordonnées relatives pour les objets graphiques INLINE ;
  • services WxS (WMS, WFS, ...) dans MapScript ;
  • réécriture de GEOS et de nouvelles méthodes ;
  • support de Web Map Context (WMC) 1.1.