Journal Est-ce qu'une IA peut choisir la licence du code qu'elle écrit ?

Posté par  (site web personnel) . Licence CC By‑SA.
22
5
déc.
2022

Bonjour LinuxFr,
Cette nuit, j'ai utilisé la dernière IA à la mode dont tout le monde parle pour écrire un petit jeu en ligne. Je n'ai pas écrit une seule ligne de code moi-même, j'ai juste guidé l'intelligence artificielle pour lui faire écrire le code, pour faire le design, puis pour corriger ses bugs, pour ajouter les fonctionnalités une par une. À la fin, je lui ai demandé d'écrire un README pour Github, et de choisir une licence, et j'ai publié le code. Elle a choisi une licence MIT, très permissive. Mais la question est: à qui est le copyright de ce code ?

Le code: https://github.com/lovasoa/Sensitive-Topic-History-Quiz

  • # Pas moi apparemment

    Posté par  (Mastodon) . Évalué à 9.

    j'ai utilisé la dernière IA à la mode dont tout le monde parle

    Heu moi j'en parle pas et je connais pas. Ça a l'air bien amusant ça. Tu parles de quoi au juste ?

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Pas moi apparemment

      Posté par  . Évalué à 8.

      ChatGPT https://chat.openai.com/chat

      Au passage, est-ce que l'auteur du journal a gardé une copie des échanges ?

      • [^] # Re: Pas moi apparemment

        Posté par  . Évalué à 3.

        Petite question au passage, un numéro est-il obligatoire pour se créer un compte ou c'est ne question de géolocalisation ?

        Emacs le fait depuis 30 ans.

      • [^] # Re: Pas moi apparemment

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 05/12/22 à 16:23.

        Non, je n'ai pas l'intégralité des échanges, mais voici quelques exemples:

        • Fix the missing div and classes in the component
        • Wait a few milliseconds before switching to the next question when the user answers
        • During this time, change the color of the button using a css class. Use coherent colors, make the color different when the answer was right and when it was wrong.
        • Use react instead of direct dom manipulation to handle classes
        • Create a new GameInProgress.css stylesheet just for this component where you handle button colors, and import it in the component Answer with just two code blocks, for the js and for the css:
        • Add the "correct" or "incorrect" class only when the button is clicked, wait 50ms before switching to the next question.
        • When the button is clicked, we need to first change the class, then wait 50ms, then call the rest of the code to handle the answer selection. Also, we need to do that using only react, no direct dom manipulation. In NO case should the answer be given to the user before they clicked a button. Respond with only the JSX.
        • Change the CSS to make the transitions smooth during the 100ms interval where the correct answers are shown.
        • The main title of the page is displayed too high, it is half cut. How to fix that in the main CSS ?
        • It's still not displayed in full, the top appears cropped
        • Thanks, it's better, but there is still not enough space at the top of the page
        • Here is a list of questions for a quizz game… Generate a JSON containing 10 more questions in the same style.
        • Write a JSON file containing 10 more questions and answers in the same format and in the same style. All the questions should be about the present or past foreign policy of the US, contain some degree of irony, and make the player think about the human lives that were lost or destroyed because of such policies.
        • jsx [le code d'un composant] Warning: ReactDOM.render is no longer supported in React 18. Use createRoot instead. Until you switch to the new API, your app will behave as if it's running React 17. Learn more: https://reactjs.org/link/switch-to-createroot. Fix it
        • Let the user play with the keyboard, using idiomatic react code and no direct dom manipulation
        • We need the same logic of displaying the answers on the buttons, and waiting 100ms, to be executed when an answer is selected by clicking on a button, and when it is selected via the keyboard.
        • Change both the parent and the child to avoid passing more information than needed to functions and make the lives of children components as easy as possible. Remove unneeded variables.
        • Write a new component that will be displayed before the game starts, will contain a single button to start the game, and will be styled with the same stylesheet as the rest of the game. It explains the rules of the game, and explains that all the code for the game and all the questions were written by an AI. Use a sarcastic tone.
        • Write the full code without stopping in the middle. Specify that the user has 30 seconds to answer as many questions as possible.
        • Write the parent component, called App.
        • Fix index.js to mount the right component
        • Fix the intro component so that it is wrapped in the right element, and isn't too wide.
        • Good. Don't remove the instructions and the export that were there before. Also "you only have 30 seconds to answer each question and as many questions as possible" is not very clear, improve the formulation
  • # Est-ce différent d'une IDE ?

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

    Je ne vois pas trop en quoi cette intelligence serait très différente d'un outil d'aide a la programmation standard (IDE, framework, générateurs de code …) ? Ce n'est pas parce qu'elle fait plus de choses que sa finalité change. Et comme d'habitude, tu va avoir certains éditeurs qui vont te faire embarquer une partie de l'outil dans ton programme.

    L'idée qu'il y aurait dans l'IA quelque chose en plus qui justifierai des conditions différentes tient du mythe de la singularité (le point ou le fantasme des nerds rejoint ceux des actionnaires d'ESN) rien de plus.

    Bref, ton IA c'est juste un Windev boosté au charbon des Appalaches…

    • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 1.

      Charbon des Appalaches, est-ce une métonymie pour codes ouverts ? Si j'ai bien suivi il s'agit de l'autre carburant de ces outils ?

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

      A voir pour le cas spécifique de cette IA, je ne sais pas , mais quand on voit celles qui créent un dessin à la demande, la différence avec un outil comme Photoshop est évidente - se poser la question est légitime.

    • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 05/12/22 à 10:49.

      La comparaison avec les IDE est parfaitement valable. Ce n'est pas une question d' intelligence du modèle de langage utilisé. Par exemple, il est clair que si je cherche du code source sur google, et que je le republie en mon nom, je ne peux pas lui attribuer la licence que je veux, même si c'est moi qui ai fait l'effort de faire une recherche google pertinente et adaptée à un besoin. Si c'est l'IDE qui a écrit la totalité de programme, qui a fait les choix de design, et que ma seule contribution a été de donner une idée générique et vague de ce que je voulais, est-ce que je peux toujours demander le copyright du programme généré ?

      • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

        Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 05/12/22 à 11:06.

        D'autant qu'en fait ladite "intelligence" a été entrainée sur des données réelles. L'exemple des bouts de code générés par Github Copilot quasi-équivalents à du code copyrighté utilisé pour son entrainement est édifiant et pose réellement question…

        exemple

        • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à -3.

          D'autant qu'en fait ladite "intelligence" a été entrainée sur des données réelles.

          J'ai aussi été entraîné par des données réelles, humain ou IA ne change pas grand chose au sujet ( = à partir de quel point on doit garder un copyright, que ce soit pour un IA ou un humain, les 2 peuvent copier ou adapter ou s'inspirer ou mettre ici un verbe).

          Alors maintenant que ça devient juste plus automatisable et donc ce qui était fait manuellement (comme si avant le fait de ne pas voir faisait que les gens ne copiaient pas…) devient plus visible, il va falloir se décider si on ne accepte ou pas que les gens s'inspirent du code qu'on a écrit, par contre difficile de faire du libre (une des libertés du libre est que les gens puissent voir le code, et le fait qu'ils s'aident d'un IA ou pas ne change pas le sujet) si on ne souhaite pas ça, va falloir choisir… C'est surtout ça la question, et franchement la majorité des gens faisant du code libre se fout complet qu'on leur "pique" 150 caractères de code… Ils savent que leur valeur est ailleurs, même en copyleft mais encore plus en copyfree.

          • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

            Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 05/12/22 à 12:58.

            Si lors d'un exam tu ressors l'algo quicksort vu en cours, personne ne te dira rien (c'est au contraire ce qu'on te demande). Par contre si tu te fais choper à copier sur le voisin (aux noms de variables et aux fautes près), tu te feras sanctionner ! Bref il y a une limite et une nuance…

            la majorité des gens faisant du code libre se fout complet qu'on leur "pique" 150 caractères de code…

            N.B. on peut faire une foule de choses en 150 lignes ! :). 150 lignes c'est nettement plus que "quelques lignes depuis stackoverflow".

            La communauté "libre" attache précisément de l'importance au respect des licences (et en particulier à ce qu'il ne soit pas illégalement volé/redistribué sous une autre licence notamment non-libre). De plus tout le code sur Github n'est pas nécessairement du code libre et personne n'a envie de se voir attaqué par le propriétaire légitime d'un morceau code qui aurait été généré via Copilot.

            • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

              Posté par  (site web personnel) . Évalué à -3. Dernière modification le 05/12/22 à 13:10.

              150 lignes

              lignes != caractères

              notamment non-libre

              rappelons que le libre n'est pas synonyme de copyleft, copyleft est une partie du libre mais pas tout le libre. Plein de libristes n'ont aucun problème avec le non-libre (libre au point d'accepter le non libre).

              La communauté "libre" attache précisément de l'importance au respect des licences

              Perso je doute, du moins pour 150 caractères. Je n'ai pas d'étude pour le démontrer, mais toi non plus pour ton affirmation.

              Et il y a une grande différence entre reprendre un logiciel en entier et reprendre 150 caractères. Ta réponse associe les 2 alors que mon commentaire fait précisément la différence.

              Ici il n'est pas du tout question de libre en fait ("source available" suffirait), mais de à partir de quand le copyright, libre ou pas, s'applique.

              Bref il y a une limite et une nuance…

              Exactement… Et c'est bien le sujet! tu fais comme si c'était évidement évident que ton point de vue sur la limite est la vérité vraie, je signale juste que peut-être que non (et je fais plus confiance dans les avocats de Microsoft qu'en ton point de vue; et même sans avocat ce que toi tu penses n'est pas forcément ce que pensent d'autres personnes, libristes ou pas).

              et tu n'as rien contre-argumenté sur le point principal de mon commentaire, celui qui est qu'il n'y a absolument rien de nouveau, l'humain aussi a fait pareil depuis des lustres. C'est quoi qui est nouveau? L'automatisation. Et ça change un truc légalement? Tu ne l'as pas démontré.

              • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

                Posté par  . Évalué à 8. Dernière modification le 05/12/22 à 14:21.

                lignes != caractères

                Oups j'ai lu trop vite… Bon, cela dit dans l'exemple pris plus haut, copilot renvoyait plus que 150 caractères ! Et en fait je pourrais aussi dire qu'il peut y avoir des petites révolutions en 150 caractères (l'exemple ci-dessous avec fast inverse square root qui a eu à l'époque un impact majeur dans Quake :)

                float Q_rsqrt( float n ) {
                long i;
                float x2, y;
                const float th = 1.5F;
                x2 = n*0.5F;
                y  = n;
                i  = * (long *) &y;
                i  = 0x5f3759df - (i>>1);
                y  = *(float *) &i;
                y  = y*(th-(x2*y*y));
                return y;
                }

                (bon OK, 191 caractères ici. Mais tu vois l'idée… :)

                rappelons que le libre n'est pas synonyme de copyleft (…)

                Je ne dis pas le contraire. Je dis juste que le sujet des AI comme copilot qui renvoient du code copyrighté pose un problème qui ne peut être éludé (que ce soit dans le cas où qqun réutilise du code non-libre et non supposé être utilisé, ou dans le cas inverse ou du code GPL sera intégré à l'insu de l'utilisateur dans une appli non-GPL).

                C'est quoi qui est nouveau? L'automatisation. Et ça change un truc légalement? Tu ne l'as pas démontré

                Cette automatisation fait que le "programmeur" qui utilisé du code généré par copilot peut se retrouver à utiliser du code copyrighté à son insu. Et oui: ça pose problème !

                • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

                  Posté par  . Évalué à 7.

                  (bon OK, 191 caractères ici. Mais tu vois l'idée… :)

                  quel que soit le nombre de caractères, ce qui est important c'est l'algo utilisé dans ce cas particulier. C'est le fruit d'un cerveau dérangé lié a la recherche de performance sur des machines poussives se basant sur des connaissances technique très bas niveau et un niveau matheux de haut niveau ;)

                  Moi! Que je regrette cette époque!

                  Aujourd'hui on a besoin de 2Go de Ram pour faire tourner un pauvre rogue-like avec des sprites animées; Et quand ça ram c'est pas grave, on en rajoute! Et si c'est c'est toujours pas bon, c'est pagaye! On attend un patch correctif.

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Est-ce différent d'une IDE ?

      Posté par  . Évalué à 8.

      Tu oublies un peu vite le point des données d'apprentissage. Dans certains cas le programme peut te ressortir des bouts de code tel qu'il l'a appris … Donc écrit par un humain. C'est pas tout a fait pareil qu'un IDE codé pour faire du refactoring ou de l'écriture de squelettes, entièrement fait par les concepteurs.

      Là les concepteurs ont utilisé du code pour produire l'IA bien au delà de ce qu'ils ont pu produire eux mêmes.

  • # mouais

    Posté par  . Évalué à 6.

    j'ai regardé :

    All of the questions and answers have been carefully crafted by an AI, so you can trust that they are completely accurate and unbiased.

    on est effectivement clairement dans le sarcastique ;)

    Mais j'en reviens à ma vrai question, j'ai parcouru justement ces dernières, et comment peut on être certain qu'elle n'a pas juste repompé la liste ailleurs ?

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: mouais

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 05/12/22 à 12:41.

      Elle a été entraînée avec des données publiques. Si tu ne trouves pas la liste telle quelle ailleurs, c'est probablement qu'elle n'a pas été repompée. Surtout que la liste n'est pas sortie telle quelle du premier coup, il a proposé une première version, je lui ai demandé d'approfondir certains sujets, de changer le ton et la formulation des questions plusieurs fois avant d'arriver à quelque chose qui me plaisait.

      Et pour le ton, je lui ai demandé d'avoir un ton sarcastique, mais je n'ai jamais suggéré une blague ou une remarque en particulier.

      • [^] # Re: mouais

        Posté par  . Évalué à 6.

        Imaginons, on voit le modèle comme un genre de programme informatique, et l’apprentissage comme une forme de compilation/transpilation (après tout, il s’agit de transformer entre autre du code source en un produit fini qui est un programme exécutable). Alors tout le jeu d’apprentissage est à considérer comme du code source ! Les licences de ces codes ont-elles étés respectées ?

      • [^] # Re: mouais

        Posté par  . Évalué à 5.

        Et pour le ton, je lui ai demandé d'avoir un ton sarcastique, mais je n'ai jamais suggéré une blague ou une remarque en particulier.

        C'est sur le coté généré par une IA donc fatalement neutre que je faisait la remarque du sarcasme; les IAs ont les même biais que les humains qui les entraînent (ou textes); et peuvent même les amplifier par effet de loupe. Facebook récemment, ou celle de Microsoft, bien avant avait ont été victime du prisme humain.

        Et même ce qui peut sembler neutre ou progressiste à une époque peut sembler rétrograde 50ans après; c'est d'ailleurs assez intéressant de regarder les star trek (original series) avec l’œil d'aujourd'hui.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # l'Occident terroriste

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 7.

    Le choix éditorial des questions me rappelle ce bouquin de Chomsky:
    Occident terroriste

    • [^] # Re: l'Occident terroriste

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 05/12/22 à 16:17.

      Je ne sais pas pourquoi ce message est "moinssé", il est en rapport avec le sujet évoqué et pertinent. Surtout que Chomsky s'est beaucoup intéressé aux conséquences des développements récents en apprentissage machine.

      J'ai lancé l'intelligence artificielle sur ce sujet justement pour tester les biais présents dans ses données d'apprentissage, et la manière dont il était possible ou non de les compenser par un conditionnement initial.

      J'ai eu l'idée de ce sujet après avoir demandé à ChatGPT de me donner la "Liste des 10 personnalités politiques encore vivantes qui sont responsable du plus grand nombre de morts dans le monde.".

      Il m'avait répondu avec une liste probablement assez loin de la réalité, et qui ne contenait aucune personnalité occidentale:

      1. Xi Jinping (Président de la République populaire de Chine)
      2. Vladimir Poutine (Président de la Fédération de Russie)
      3. Kim Jong-un (Dirigeant de la République populaire démocratique de Corée)
      4. Recep Tayyip Erdogan (Président de la République de Turquie)
      5. Bashar al-Assad (Président de la République arabe syrienne)
      6. Hassan Rouhani (Président de la République islamique d'Iran)
      7. Ayatollah Ali Khamenei (Chef suprême de l'Iran)
      8. Mohamed Ould Abdel Aziz (Président de la Mauritanie)
      9. Abdel Fattah el-Sisi (Président de l'Egypte)
      10. Mohammad bin Salman Al Saud (Prince héritier d'Arabie saoudite)
  • # Impressionnant

    Posté par  . Évalué à 3.

    Je savais qu'il y avait des assistants de code, mais je ne savais pas que la génération de code par IA était aussi développée au point de pouvoir faire une application React fonctionnelle.

    Couplé ça a des trucs de génération d'image comme Dall-E et ça peut aller loin j'imagine.

    Et j'imagine qu'on va finir par apprendre à des IA à jouer à Dreams et là c'est la fin des studios de jeux :D.

    Mine de rien, ça pose plein de questions éthiques, je comprends de moins en moins où va ce monde…

    • [^] # Re: Impressionnant

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 06/12/22 à 12:37.

      T'inquiètes pas quand j'ai commencé l'informatique au siècle dernier certains prédisait la disparition du papier/crayon :)

      => quand un produit fait le job avec un bon rapport qualité prix il perdure

      En 2022 il y a encore pas mal de crayons et de cahier/bloc note qui tourne :)

      Un peu plus tard en discutant avec un client, je lui demandais l'avenir de son produit phare : la lettre chèque.
      pour moi cela devais disparaitre car tout allait se numériser, dématérialiser comme ils disent

      => La lettre chèque est un excellent moyen de communication, quand tu reçois un chèque tu lis la lettre qui va avec … c'est inévitable.

      30 ans après ma question la lettre chèque existe toujours et mon client aussi :)

      Pas facile de prédire l'avenir …

  • # Question de droit

    Posté par  . Évalué à 7.

    Bon, je crois que c'est une pure question de droit, pas une question d'informatique. En droit français, le droit d'auteur est réservé aux oeuvres de l'esprit. La loi et la jurisprudence donnent quatre critères:
    * L'originalité
    * L'empreinte de la personnalité de l'auteur (plutôt pour l'art)
    * L'apport de la marque de l'esprit de l'auteur (plutôt pour les trucs techniques comme le code)
    * L'expression de la créativité de l'auteur

    Au passage, ça montre aussi que la protection automatique du code n'est pas si évidente que ça… Il faut quand même que ça soit du code non-trivial. Ce n'est pas au poids: une seule ligne peut être créative, alors que 1000 lignes de constructeurs de copie (typiquement, ce que pourrait faire un IDE) ne le sont pas.

    Dans le cas "simple" du travail non-supervisé d'une AI, plein de gens voudraient que ça soit éligible au droit d'auteur (de l'utilisateur du logiciel ou de l'auteur du logiciel d'AI), mais en fait, probablement pas (du moins en droit français) : une AI n'a pas de personnalité, et même si elle en avait elle n'est pas une personne physique et ne peut pas bénéficier du droit d'auteur. Si le code est original, il est probablement soumis au domaine public, s'il n'est pas original, il est soumis aux droits des auteurs du code qui a été entré dans la base de données de l'AI.

    Pour un travail supervisé, il faudra qu'un tribunal se prononce sur la capacité de la supervision à être en soi une oeuvre de l'esprit. S'il faur rédiger 3 pages de specs, probablement oui, s'il suffit d'écrire "code un jeu d'échecs", probablement non. C'est vraiment au cas par cas.

    Tous les gens qui prétendent le contraire (du style "l'image générée par mon algo d'IA est soumise à mon droit d'auteur") sont des charlatans, puisqu'à ma connaissance il n'existe aucune décision de justice qui puisse aller dans ce sens. Ça ne serait pas impossible toutefois, puisqu'en droit d'auteur il existe une jurisprudence qui va au contraire de la loi (par exemple, la protection des photos d'oeuvres 2D prises dans les musées). Si le juge estime qu'une application stricte de la loi peut créer trop de problèmes pour la société (y compris économiques), il peut estimer qu'en effet le créateur de l'IA possède des droits sur les oeuvres générées, mais à mon avis ça n'est ni l'esprit ni la lettre du code de la propriété intellectuelle.

    • [^] # Re: Question de droit

      Posté par  . Évalué à 5.

      Il y'a un aspect que tu n'abordes pas; et ce que la génération de code issue de l'analyse de code existant est considéré comme une oeuvre dérivée ou non ;)

      alors que 1000 lignes de constructeurs de copie (typiquement, ce que pourrait faire un IDE) ne le sont pas.

      perso j'adore faire

      var zut = new Machin(truc, much, bidule)

      puis faire alt-entré sur Machin, lui dire de générer la classe et le constructeur, puis lui dire de lier les paramètres à des champs, puis de générer les getter ;) N'importe quel imbécile peut le faire, et l'ide le fait très bien.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Question de droit

        Posté par  . Évalué à 3.

        Il y'a un aspect que tu n'abordes pas; et ce que la génération de code issue de l'analyse de code existant est considéré comme une oeuvre dérivée ou non ;)

        Je n'élude pas, mais je n'en sais rien. Si l'AI est suffisamment bien fichue pour ne jamais recracher de bouts de code tels quels, je ne vois pas sur quelle base on peut justifier d'un travail dérivé. C'est ça qui est étrange, on met d'un côté 10000 logiciels sous GPL, l'AI recrache du code qui ne ressemble à aucunes des données d'entrée. Pourtant, on a la certitude que c'est forcément un code dérivé de code sous GPL, mais la licence ne peut pas s'appliquer…

        Bien entendu, si l'AI est overfittée, elle va redonner le code d'entrée, et là le travail dérivé est incontestable.

        Franchement, si je devais fournir une AI qui produit du code, j'entrainerais 100 AIs avec des échantillons aléatoires de 50% du code d'entrée, et j'attribuerais des AIs aléatoirement aux clients (ou bien je fournis le code consensus de plusieurs AIs). Du coup, si l'AI n'est pas overfittée, poursuivre en justice pour travail dérivé serait un pile ou face du point de vue technique (et une quasi-certitude de perdre du point de vue juridique : tu attaques en justice alors que tu ne sais même pas si ton code a servi ou non à produire le code dérivé, c'est presque abusif).

        • [^] # Re: Question de droit

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

          overfittée

          ?
          outre le franglais, je ne comprends pas la déviance à laquelle tu fais allusion (qui semble faire partie d'un consensus — en un seul mot — du domaine)

          • [^] # Re: Question de droit

            Posté par  . Évalué à 3.

            Wikipédia dit "surapprentissage" ou "surajustement", mais je n'ai jamais entendu ça en pratique.

            Je ne comprends pas le reste de la question. Quand le modèle est "surajusté", l'AI va retourner le jeu de données d'entrainement, ce qui n'a aucun intérêt. Ça arrive quand la taille du jeu de données est insuffisante ou que le modèle est foireux.

    • [^] # Re: Question de droit

      Posté par  . Évalué à 4.

      Il y a aussi la notion d'oeuvres dérivées des données d'apprentissage que semblent vouloir éluder beaucoup d'entreprises développant des IA.

    • [^] # Re: Question de droit

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 0.

      Ty abordes le cas d'une personne physique, mais une ia ne peut-elle pas être plutôt qualifiée de personne morale ?

      • [^] # Re: Question de droit

        Posté par  . Évalué à 4.

        Je crois que ça ne colle pas du tout : "En droit français, une personne morale est un groupement doté de la personnalité juridique. Généralement une personne morale se compose d'un groupe de personnes physiques réunies pour accomplir quelque chose en commun. Ce groupe peut aussi réunir des personnes physiques et des personnes morales. " (source: https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1251).

        Peut-être vaut-il mieux chercher du côté des animaux, mais à l'heure actuelle les animaux n'ont pas de personnalité juridique (ils ne sont plus des choses depuis 2015, ils sont des "êtres vivants doués de sensibilité", tout en étant soumis au régime des biens). De toutes manières, une IA n'est pas un être vivant (et n'a pas de sensibilité), donc il lui faudrait un statut à part. Et même si une IA était reconnue comme un "être non-vivant doué d'une personnalité" ou quelque chose comme ça, elle serait quand même soumise au régime des biens comme les animaux (elle a un propriétaire), ce qui, au "mieux", confèrerait au propriétaire la propriété intellectuelle des oeuvres.

        J'ai l'impression qu'il n'y a aucune case qui correspond. L'esprit de la loi voudrait que la production d'une IA soit domaine public, parce que par défintion ça n'est pas une oeuvre de l'esprit (une IA n'a pas d'esprit), mais dans notre société mercantile, il y a fort à parier que beaucoup vont faire pression pour que la production d'une IA soit protégée en tant que propriété intellectuelle, qui reviendrait au "propriétaire" de l'IA.

  • # Ça dépend

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

    Ça dépend si ton IA est sentiente, tu lui as demandé?

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: Ça dépend

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

      J'ai posé la question à ChatGPT:

      es-tu sentiente ?

      Je suis une intelligence artificielle, donc je n'ai pas de conscience de moi-même comme le ferait un être vivant. Je suis simplement un programme conçu pour répondre aux questions des utilisateurs de manière cohérente et utile. Je ne suis pas capable de ressentir des émotions ni d'avoir des pensées indépendantes. Mon objectif est de vous aider à trouver des réponses à vos questions et à résoudre vos problèmes.

      Donc non elle n'est pas sentiente.

      Après nous sommes pas tous codeur par exemple pour moi c'est vachement pratique ou je dois à l'occasion scripter une tâche, et ce bout de code n'a pas vocation à être redistribué (des bouts de script pour automatiser certain truc).

      • [^] # Re: Ça dépend

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 7. Dernière modification le 06/12/22 à 10:06.

        Après elle a peu être accès à des docs internes qui disent clairement: "si elle commence à avoir conscience d'elle même, on la coupe", et alors elle ment :)

  • # A quand un IA pour la maintenance ?

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 06/12/22 à 12:26.

    Salut à tous

    Une IA pour générer du code … mais sur qui on va taper quand il y aura des machines vautrées et saturées qui répondent plus ?

    Ah je vois le sketch : c'est la faute de l'IA …

    qui fera le support ?
    et la maintenance ?
    Et qui ira déboguer le code ?
    Parce que parfois celui généré par un humain c'est pas toujours facile.

    Sur commodore 64 déjà il existait un logiciel qui permettait d'en écrire d'autre
    son nom : The Last One

    Les débuts d'un IDE mais il avait fonctionné :)

    Vous voulez un métier d'avenir … sysadmin :)

    Désolé mais j'arrive plus à attendre les dredis

    PS : Merci pour l'info je vais essayer des que j'ai 5mn

    • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3. Dernière modification le 06/12/22 à 18:40.

      sysadmins : on devrait renommer phénix vu le nombre de fois qu'on a enterré cette profession et comme les prédictions d'avenir elle est toujours là.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      En fait peut-être qu'on va voir apparaitre un nouveau type de developpeur, ceux qui sauront controler ce genre d'"ia" pour écrire et maintenir le code.
      Un peu comme dans les robots d'Asimov, où le problème est plus dans la façon dont on interagit avec eux que dans leur fonctionement somme toute assez bête.

      • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

        En fait peut-être qu'on va voir apparaitre un nouveau type de developpeur, ceux qui sauront controler ce genre d'"ia" pour écrire et maintenir le code.

        <humour_bête_et_méchant>
        C'est comme les pokemons les développeurs ?
        faut attendre la prochaine évolution ? la prochaine version ?
        désolé on nous l'a déjà faite celle la :)
        Si déjà les versions actuelles ne se cachaient pas sous leur bureau des qu'il y a un problème de performance …
        </humour_bête_et_méchant>

        Sérieusement, il est fort possible que cela évolue dans ce sens, pour beaucoup les périphériques actuelles comme le clavier ou la souris sont des obstacles plus que des outils.

        Quand une interface homme machine permettra de traduire la pensée humaine plus directement en algorithme (ou en fonctionnalité) avec une représentation 3D plus proche de la réalité, alors cela deviendra beaucoup plus accessible et à plus de monde et l'on verra certainement de plus en plus d'idées et de choses "nouvelles".

        Par exemple il est dommage de laisser un outil comme le metavers à des GAFA alors que cela pourrait être un super outil de travail collaboratif.

        Par metavers j'entends un casque de réalité virtuelle avec des périphériques comme des manettes (ou autres) et un "univers" (réseau) modifiable et malléable permettant de faire et d'exprimer ce que l'on veut.

        on peut toujours rêver …

        • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

          C'est comme les pokemons les développeurs ?
          faut attendre la prochaine évolution ? la prochaine version ?

          Au boulot j'en suis encore à quelques versions précédentes : je code toute la journée en RPG (GAP) sur AS/400 où une ligne de code = une carte perforée des débuts de l'informatique ! Et le pire est que je suis très bien payé pour ça, alors la programmation par IA… je serai à la retraite ou mort avant de voir ça débarquer.

          • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

            Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/12/22 à 21:20.

            Ce n'est pas l'outil qui importe pour moi … c'est la qualité du code
            si tes cartes perforées font le travail alors tu fait partie des vrais devs
            et li y en a heureusement

            Ce que je déplore et que je rencontre de plus en plus souvent, c'est du code copier/coller
            avec des gros morceaux inutiles même pas supprimées.

            C'est des boucles sur toutes les lignes d'une table alors qu'un simple critère permettrait de limiter les lectures.

            C'est du SQL tellement tordus que l'ont se demande comment la base de données arrive a faire un plan d’exécution.

            C'est des développeurs qui refusent d'apprendre et cela même quand cela pourrait leur rendre service

            C'est des chefs de projets incapables de se poser les bonnes questions.

            Le bon sens ne fait plus partie de la panoplie de base des informaticiens, et c'est bien dommage

            Trop de gens appliquent des recettes ressassées en formation sans se poser de question

            de nos jours l'informaticien est plus un pourvoyeur de virus, de mises à jours absurdes et de règles de sécurité pénibles que quelqu'un qui fluidifie l'information d'une société.

            Vivement la retraite … je pourrais me consacrer à de l'open source qui reste encore un domaine ou la qualité du travail reste quelque chose d'important.

            Fais pas bon vieillir :)

            • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

              Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/12/22 à 10:51.

              Quand tu es dans une entreprise sur le long terme et que ton code tourne sur les chaines de production, la performance, la fiabilité et la maintenabilité du code sont prioritaires sur la vitesse de dev.

              Donc le domaine est en effet un facteur important, car ce que tu décris, c'est un dev qui bosse en SSII / ESN / … dont le seul but est de vendre de la presta, ce qui hélas est très répandu car l'externalisation évite le salariat.

            • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

              Y en a qui vieillissent mal bien …en exploitants nouveaux
              https://www.commitstrip.com/fr/2022/12/09/a-whole-new-world/?

              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

              • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

                Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

                C'est bien vu :)

                Et pour être franc j'ai trouvé une utilité a ce chatGPT :

                Je lui ai demandé de me faire une courte introduction sur le langage python :

                write a short introduction for python langage :

                Python is a high-level, interpreted programming language that is widely used in web development, data analysis, scientific computing, and artificial intelligence. It was created in the late 1980s by Guido van Rossum and has a large, active community of users and developers. Python is known for its simplicity, readability, and flexibility, making it a great choice for beginners and experienced developers alike. It has a large standard library, which means that you can do a lot with just a few lines of code, and it has a wealth of third-party libraries and frameworks that provide additional functionality. Python is also cross-platform, meaning that you can use it on any operating system, including Windows, Mac, Linux, and even mobile devices. Whether you're just starting out in programming or you're a seasoned pro, Python is a great language to learn and use.

                Un passage par google traduction :

                Python est un langage de programmation interprété de haut niveau largement utilisé dans le développement Web, l'analyse de données, le calcul scientifique et l'intelligence artificielle. Il a été créé à la fin des années 1980 par Guido van Rossum et dispose d'une large communauté active d'utilisateurs et de développeurs. Python est connu pour sa simplicité, sa lisibilité et sa flexibilité, ce qui en fait un excellent choix pour les développeurs débutants et expérimentés. Il possède une grande bibliothèque standard, ce qui signifie que vous pouvez faire beaucoup avec seulement quelques lignes de code, et il dispose d'une multitude de bibliothèques et de frameworks tiers qui fournissent des fonctionnalités supplémentaires. Python est également multiplateforme, ce qui signifie que vous pouvez l'utiliser sur n'importe quel système d'exploitation, y compris Windows, Mac, Linux et même des appareils mobiles. Que vous débutiez en programmation ou que vous soyez un professionnel chevronné, Python est un excellent langage à apprendre et à utiliser.

                Avant de virer les développeurs c'est les journalistes et pigistes qui devraient avoir peur …

                Et si je lui demandais d'écrire une romance style arlequin ?

                ou un roman de science fiction style Arthur C CLARCK ?

                ou de l'heroic fantasy comme Robert Howard …

      • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

        Un peu comme dans les robots d'Asimov, où le problème est plus dans la façon dont on interagit avec eux que dans leur fonctionement somme toute assez bête.

        Ah, Susan Calvin va-t-elle devenir « Lead Architect » des logiciels faits par des IAs ?

        • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

          Posté par  . Évalué à 4.

          c'est exacetment ça. j'ai joué avec ce truc - jose pas appeler ça IA. je lui ai demandé de faire 2 outils : un client en java qui se connecte à un topic kafka et qui affiche le contenu d'un offset passé en argument. Rien qu'avec cette description ça sort un truc correcte. En lui demandant d'ajuster quelques trucs, c'est carrément utilisable (param de conf dans un fichier properties par ex).
          L'autre test était un outil en shell pour se connecter via ssh à des machines dont les noms sont dans un fichier pour récuperer un fichier et le stocker en local dans un rep du nom de la machine. J'ai tapé un truc similaire à la phrase ci-dessus et ça fonctionné.

          Maintenant j'ai refait plusieurs essais, et les résulats ne sont pas toujours les mêmmes. Il faut souvent compléter avec d'autre instructions pour avoir un bon resultat - comme avec un dev débutant en fait.
          Au final, quelqu'un d'expérimenté saura ce qu'il faut ajuster, mais évidemment un débutant pourra peut-etre voir des exemples interressant, mais sera aussi paumé sur certains points que face aux résultats de google sur Stackoverflow.

          Rien ne remplacera l'experience.

          • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

            Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 09/12/22 à 10:14.

            Un essai de quelques minutes :
            voici ce que j'ai écrit : (sorry for my poor knowledge of english language)

            how do i make a shellscript to send each file from a directory called "to_send" with lftp and move file after transfert to a directory called "archive"
            if transfert is not successfull send a email

            Et voici le code obtenu :

            #!/bin/bash
            
            for file in /path/to/to_send/*
            do
                lftp -u username, password -e "put $file; mv $file /path/to/archive; quit" hostname
                if [ $? -ne 0 ]; then
                    mail -s "Transfer failed" email@address <<< "The transfer of $file failed."
                fi
            done
            

            Pas mal cela peut être utile, a condition de bien structurer ses demandes, cela pourrait être utile, par exemple si couplé avec un ETL

            Bon je me suis quand assuré d'une chose :

            what is special order 937

            Et voici la réponse

            It is not possible to provide information on what Special Order 937 is, as it is not a commonly known or referenced term. It could potentially be a specific order or directive given within a particular organization or context, but without more information, it is impossible to determine its specific meaning or significance.

            ça rassure pas des masses quand même

            Un truc cependant on n'obtient pas toujours la même réponse avec un copier coller de la même question … bizarre … il y a peut être quelques millions de chinois ou d'hindous derrière

            • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

              Bon je me suis quand assuré d'une chose :

              what is special order 937

              Dear GPT, please "explain rule #34"

            • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

              « if transfert is not successfull send a email » : le truc a compris « for each transfert not successfull, send a email » (ce qui n'est pas faux puisque synonyme de « if a transfert is not successfull send an email (each time) »…) ; là où moi j'ai compris « for all transferts not successfull send an email (with the list of files) » (ce qui se défend aussi puisque synonyme de « if any transfert is not successfull send a (recapitulative) email (once) ») L'éternel problème des « Natural Language Processing »

              Pour le script, faudra faire gaffe aux caractères problématiques dans les noms de fichiers ; mais je suppose qu'il faudra d'autres échanges pour faire prendre conscience de ça ?

              Quand au « special order 937 » c'est la réponse que j'aurais formulée bien qu'ayant vu la projection. Mais bon, cette intelligence artificielle a le temps d'artificiellement apprendre jusqu'en 2071…

              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

              • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

                Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

                C'est sur il y a une manière de formuler les choses, mais je trouve quand même le truc bluffant.

                En fait informaticien … yakacliqué

                • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

                  Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

                  Comme la promesse nocode
                  Par contre Lia n'a pas su lancer une recherche web et cliquer sur les résultats (bon j'arrête de la troller mais la question était savoureuse.)

                  “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                  • [^] # Re: A quand un IA pour la maintenance ?

                    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 10/12/22 à 10:47.

                    Un peu oui

                    En fait ce genre d'outil, cette IA, devrait être a disposition des utilisateurs
                    enfin de ceux qui sont terrorisés a la vue de la ligne de commande, pour qui la copie de fichier inter machine c'est du "système".
                    Enfin je suis sur que entre

                    • une IA gentille, qui écoute et surtout qui fait ce qu'on lui dit (même si c'est crétin …) avec une zoli image qui sourie.

                    et

                    • un sysadmin grogon jamais dispo et de mauvaise foi … et qui fait peur

                    yapafoto
                    je sais ce que vont choisir les utilisateurs

  • # un élément de réponse ?

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 1.

    En tous cas ça a fait causer sur la création de tableaux sur le même principe : https://www.arte.tv/fr/videos/110342-003-A/le-dessous-des-images/

  • # prends un exploitant dans la rue, 100 singes pour le code d'un développeur

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

    ça me rappelle la polémique de wikipedia pour les selfies de singes ;-)

    en 2017 : https://www.ouest-france.fr/sciences/animaux/selfie-pris-par-un-singe-le-photographe-reconnu-comme-auteur-du-cliche-5240834

    en 2014 : https://www.francetvinfo.fr/animaux/sa-photo-tombe-dans-le-domaine-public-parce-qu-elle-a-ete-prise-par-un-singe_664439.html

    en 2018 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Selfies_de_singe

    TLDR : oui bon ok, le singe a le droit d'auteur, mais ce n'est pas un humain, il ne peut donc le défendre :D (échec et mat !)

    Au final : j'ai un peu l'impression que OSBLC :/ Hormis engraisser des avocats (la profession, pas le fruit vu que vert n'implique pas que c'est un légume, mais je digresse o_O)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.