Journal Facebook, une drogue dure

Posté par . Licence CC by-sa.
28
19
déc.
2018

Cher journal,

Aujourd'hui, je suis tombé sur une énième nouvelle à scandale qui va faire "Oh mon Dieu, c'est inadmissible!!!" et plus rien comme d'habitude:

Facebook a vendu les messages privés de ses utilisateurs à d'autres grosses boites, ça ainsi que laisser MS pomper les listes de contacts, et d'autres infos sensibles à Huawei et Yandex (et là je me marre franchement!).

Ces révélations ne surprendront certainement personne ici, mais j'avoue être un peu décontenancé par les réactions des politiques.

Je lis déjà l'appel d'un représentant politique américain à une loi fédérale pour mieux encadrer les échanges d'information.

Cette approche m'a fait sourire tant elle est naïve: quand bien même la loi serait votée, un comptable aurait tôt fait de multiplier le risque de se faire choper par l'amende potentielle et voir si c'est supérieur ou non au manque à gagner à se conformer à la loi. Un bon coup de lobbying bien placé à coups de millions s'assurera que ce ne sera pas le cas et rien ne changera, surtout aux É.-U., et encore plus dans le contexte politique actuel.

Mais ce n'est pas le sujet de ce journal.

Est-ce seulement moi ou ai-je l'impression de lire des demandes répétées pour un goudron de meilleur qualité dans les cigarettes?

Je n'ira pas jusqu'à dire que les alternatives sont aussi avancées que Facebook, quoi que du peu d'utilisation que j'ai de FB, j'aurais bien du mal à dire ce qu'il fait de plus que les autres à part que "tout le monde est dessus".
Mais au lieu de demander une régulation de FB, ces politiques ne feraient-ils pas mieux au minimum de montrer l'exemple et avoir, au moins en plus de leurs comptes officiels, des comptes sur des réseaux sociaux libres et respectueux de la vie privée?

Qu'est-ce qui marche si mal dans les réseaux sociaux décentralisés qui fait que les dirigeants politiques s'égosillent à demander un meilleur contrôle des géants du net tout en utilisant leurs services sans vergogne pour communiquer, et ce faisant invitant leurs électeurs à garder un compte sur ces plateformes qui de toute évidence se foutent éperdument de leurs demandes?

  • # Activité économique

    Posté par . Évalué à 10.

    Il y a au moins un domaine où les géants du net battenent le libre à plate couture, c'est sur l'activité économique. Du point de vue des États-Unis, les GAFAM font rentrer beaucoup de devises, et elles créent (plus ou moins) beaucoup d'activité économique—et qui dit activité économique dit emplois, directs ou indirects, taxes (directes ou indirectes), et croissance (par exemple grâce à l'augmentation des ventes des boîtes qui font de la pub sur Google et Facebook…). Quelque part, je comprends aussi la réaction du politique "normal" (pas plus technophobe que technophile), qui voit ces entreprises comme… des entreprises, simplement. Bien sûr, quand on est altermondialiste, écolo, ou simplement militant, on n'a pas la même interprétation. Mais pour un libéral traditionnel, qui n'a pas d eproblème existentiel avec l'économie de marché et les politiques économiques standard basées sur la croissance, ces entreprises créent de la valeur en exploitant les données que leurs utilisateurs leur fournissent plus ou moins consciemment, et cette valeur rentre dans le circuit économique.

    Quelque part, quand tu ne considères que le point de vue logiciel libre et vie privée, tu regardes par le petit bout de la lorgnette un problème qui a des implications beaucoup plus larges.

    Note que la question est très différente en Europe, puisque des boites valorisent les informations personnelles des citoyens pour créer de la richesse principalement ailleurs. C'esst donc bien en Europe où on aurait plus de raisons de se poser des questions.

    • [^] # Re: Activité économique

      Posté par . Évalué à 3.

      Note que la question est très différente en Europe, puisque des boites valorisent les informations personnelles des citoyens pour créer de la richesse principalement ailleurs. C'esst donc bien en Europe où on aurait plus de raisons de se poser des questions.

      Si ton commentaire me parait très pertinent, je m'étonne de cette dernière affirmation, ne serait-ce pas le cas hors Europe ?

      • [^] # Re: Activité économique

        Posté par . Évalué à 6.

        Si ton commentaire me parait très pertinent, je m'étonne de cette dernière affirmation, ne serait-ce pas le cas hors Europe ?

        Ça dépend. Évidemment, pour ce qui est des GAFAM, c'est partout sauf aux États-Unis.
        Mais en Chine, point de GAFAM, ils ont leurs champions locaux qui créent de la richesse.

        Cela dit, c'est un exemple frappant de manque de visibilité hors de ces pays:
        Les alternatives libres et décentralisées pourraient très bien créer de la richesse:

        • Des publicités non-ciblées pourraient financer un service gratuit
        • Des version payantes et premiums pourraient être ajoutées en sus (version sans pub, premium avec espace de stockage plus important)
        • On peut imaginer dans le service premium que l'abonné gère la publicité dans ses posts, pour les producteurs de contenus qui souhaitent se rémunérer.

        Et oui, je sais, si j'y croyais, je devrais me lancer moi-même, mais quelque chose me dit que ça ferait aussi pschiiiit et faillite rapide dans l'indifférence générale.

        • [^] # Re: Activité économique

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 20/12/18 à 08:22.

          il serait intéressant d'évaluer la richesse créée
          par les GAFAM

          (accroissement de la productivité des utilisateurs )

          par opposition à la richesse captée sur le reste de l'économie mondiale
          (tarifs imposés par une position de monopole, évasion fiscale …)

          • [^] # Re: Activité économique

            Posté par . Évalué à 5.

            Je ne comprends pas trop ce que tu entends pas la richesse captée. Par exemple, l'évasion fiscale ne capte pas de richesse, elle nuit à sa redistribution. Tu peux toujours argumenter qu'éventuellement, l'évasion fiscale empêche des boites locales de créer de la richesse, et qu'éventuellement la richesse créée par ces boites locales serait supérieure à celle créée par la grosse boite qui ne paye pas d'impôts, mais c'est un raisonnement pifométrique qui ne repose que sur la conviction d'avoir raison. Honnêtement, ça m'étonnerait que sans Google, les boîtes Européennes soient capables de valoriser le marché du commerce des données personnelles à la même hauteur.

            Par ailleurs, il me semble avoir déja vu passer cette discussion, mais il est très douteux de prétendre que les GAFAM sont en situation de monopole. La raison principale, c'est que dans les GAFAM, il y a déja cinq entreprises, ce qui est énorme en terme de concurrence; ces entreprises sont plus ou moins en concurrence directe sur de nombreux secteurs (Google et Facebook sur la publicité, Apple, Google et Microsoft sur les OS, Amazon et Google pour le cloud, etc), mais chacun a aussi des concurrents très solides en dehors de ces cinq là (Samsung pour Apple, de nombreux acteurs locaux pour Amazon…). Ce qui leur est généralement reproché, c'est un abus de position dominante du fait de leurs nombreuses activités (par exemple, Google qui développe un OS et des services internet essaye de fournir ses sevices par défaut quand il distribue un OS). Ça n'est pas la même chose qu'une situation de monopole.

        • [^] # Re: Activité économique

          Posté par . Évalué à 6.

          Des publicités non-ciblées pourraient financer un service gratuit

          Sauf qu'aucune entreprise en 2018 n'accepterai de payer pour de la publicité non ciblée. Depuis toujours, même avant l'invention d'Internet les publicitaires ciblent leur audience, je vois mal pourquoi une boite paierai pour envoyer leurs pub aux quatre vents.

          De plus je pense pas que tu te rendes compte de la complexité de gérer une agence de pub.

          • [^] # Re: Activité économique

            Posté par . Évalué à 1.

            Dans un monde farfelu où FB dirait : " on fait de la pub non ciblée à partir de maintenant !", crois tu sérieusement qu'ils n'auront personne pour alimenter leur banque de pub ? Il y aura sans doute moins de secteurs interessés, une chute des prix, mais des boîtes qui font de la vente de sodas au niveau mondial par exemple devraient continuer à fournir du contenu.

            • [^] # Re: Activité économique

              Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 20/12/18 à 09:09.

              Dans ton monde farfelu Facebook a quand même un autre argument que les hypothétiques solutions libres n'ont pas : 1 milliard d'utilisateurs. Mais aussi dans ton monde farfelu Facebook verrai immédiatement ses revenus baisser fortement (ainsi que sa cotation boursière).

              • [^] # Re: Activité économique

                Posté par . Évalué à 1.

                En effet, je n'ai pas changé le nombre d'utilisateur de Facebook, et sa cotation boursière va en effet diminuer à cause de la diminution des profits engendrés par les publicités. En quoi est-ce que ça change que des entreprise accepteraient de payer pour de la publicité non ciblée, et donc de financer des services gratuits ?

                Certes, les solutions libres et gratuites n'ont pas le même poids pour se faire financer via de la publicité non ciblée, mais j'ai rarement vu du monde être attiré par une solution à cause de la pertinence de ses publicités.

                • [^] # Re: Activité économique

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 20/12/18 à 14:08.

                  Je pense que tu fais exprès de pas comprendre.

                  Facebook, choisi par les entreprises comme agence de pub car :
                  - fourni un service de publicité ciblée.
                  - peut toucher un nombre d'utilisateur important.

                  => ces deux critères (parmi d'autres) lui permet de demander un prix par affichage (ou par clic, ou tout autre système qu'ils utilisent) assez important.

                  Si tu supprimes l'un ou l'autre de ces deux critères le prix que Facebook va pouvoir demander sera uniquement une fraction de ce qu'il est aujourd'hui. Et les entreprises vont certainement se tourner vers d'autres agences qui feront un meilleur job.

                  Les solutions libres que tu proposes n'ont aujourd'hui aucun de ces deux critères, elles vont devoir proposer un prix encore plus dérisoire avant d'attirer les entreprises (si tant est que les entreprises les considèrent comme partenaire potentiel).

                  C'est un peu comme si tu fabriquais un panneau publicitaire dans ton jardin situé près d'une route emprunté par 3 agriculteurs chaque jour, 4 les dimanches où le voisin va acheter son pain. Et que tu espères vendre l'espace d'affichage au même tarif que JC Decaux. Et qu'en plus tu refuses le contrat à la seule société (qui vends des motoculteurs) qui serait potentiellement intéressé sous prétexte que tu ne veux pas cibler ton affichage.

                  • [^] # Re: Activité économique

                    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 20/12/18 à 15:12.

                    Je pense que tu fais exprès de pas comprendre.

                    Je te retourne le compliment, faut se détendre :)

                    Si tu supprimes l'un ou l'autre de ces deux critères le prix que Facebook va pouvoir demander sera uniquement une fraction de ce qu'il est aujourd'hui. Et les entreprises vont certainement se tourner vers d'autres agences qui feront un meilleur job.

                    Facebook a comme avantage d'avoir une grosse base d'utilisateurs qui passe du temps sur le site. Si tu retires le côté ciblé de la publicité, ça va en effet faire baisser son prix(comme je l'ai écrit dans mon tout premier message dans ce thread).

                    Si Facebook garde le gros des utilisateurs, qu'il passe beaucoup de temps dessus et peu ailleurs comme c'est le cas à l'heure actuelle, je doute que ce soit si peu intéressant de faire de la pub dessus. Pourquoi aller faire de la pub plus cher ailleurs, où les gens ne font que passer ?

                    Les solutions libres que tu proposes n'ont aujourd'hui aucun de ces deux critères, elles vont devoir proposer un prix encore plus dérisoire avant d'attirer les entreprises (si tant est que les entreprises les considèrent comme partenaire potentiel).

                    J'ai proposé des solutions libres ? Non.

                    Je n'ai pas dit non plus qu'il était possible de démarrer juste sur ces revenus. Penser qu'une société pourrait avoir sa pub pour 3 gus qui viennent sur leur espace de discussion est assez risible. Si tu pars sur un réseau social avec quelques centaines ou milliers d'utilisateurs et dans un domaine particulier, ça mérite déjà plus la réflexion. Par contre ça n'arrivera sans doute pas en restant les bras croisés avant d'avoir atteint un certain seuil.

                    Et que tu espères vendre l'espace d'affichage au même tarif que JC Decaux.

                    Non, le but n'a jamais été d’engranger des revenus du même acabit que Facebook, faut pas se leurrer non plus.

                    Et qu'en plus tu refuses le contrat à la seule société (qui vends des motoculteurs) qui serait potentiellement intéressé sous prétexte que tu ne veux pas cibler ton affichage.

                    Il y a cibler et cibler. Si tu maintiens un réseau social dédié au gaming, prendre des publicités liés au gaming n'est pas un problème en soit.

                    • [^] # Re: Activité économique

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Je pense que tu te méprends sur la puissance du ciblage de publicités.

                      Lorsque tu achètes 10000 affichages de pub Facebook pour 10€ (j'invente les chiffres, je n'ai pas les tarifs). Et que tu sélectionnes que ta pub doit cibler les hommes entre 15 et 21 ans aimant les jeux vidéos et ayant au moins 10 amis qui aiment aussi les jeux vidéos. Tu sais que potentiellement une 10ène de personnes vont être intéressés par ton lien et acheter ton jeu.

                      Si tu supprimes tout ciblage tu va devoir faire peut-être 1000 fois plus d'affichages pour espérer un même retour. Et encore je suis certainement loin du résultat. Donc le prix d'un affichage est peut-être divisé par 1000 ?
                      Eh bien non !

                      En effet le nombre de page avec un bandeau pub étant un élément constant (même si Facebook travaille d'arrache pied pour qu'on passe tout son temps dessus), sans ciblage le nombre d'affichage d'une pub donnée ne peut être augmenté artificiellement. C'est donc l'efficacité de l'ensemble des publicités qui en pâtissent, car au lieu qu'un internaute bien profilé se voit présenter des publicités pertinentes 1% du temps (les algorithmes ne sont pas si bon que ça), maintenant les gamins vont se voir présenter des couches culottes et la chance pour qu'ils tombent sur la dernière pub de PUGB tendent vers 0.
                      Le fait d'avoir un affichage complètement aléatoire fait que la chance que l'internaute cliques sur une pub chute drastiquement.

                      Tu vas me dire qu'on peut conserver un peu de ciblage pour aider (par exemple le sexe et l'age), ou faire un réseau social par thème (bonjour la galère pour gérer ses amis) mais jusqu'où t'arrêtes pour le profilage ?

                      • [^] # Re: Activité économique

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Si ça te rassure, je pense que tu perds ton temps, et qu'Elfir3 n'a aucun argument, à part l'envie de te contredire :-) L'activité économique de Facebook consiste à créer de la valeur à partir des données personnelles qui resteraient inexploitées autrement. N'importe quel système alternatif qui n'exploiterait pas ces données personnelles produirait forcément moins de richesses.

                        • [^] # Re: Activité économique

                          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 20/12/18 à 16:32.

                          D'argument à quoi ?

                          L'activité économique de Facebook consiste à créer de la valeur à partir des données personnelles qui resteraient inexploitées autrement.

                          L'idée était justement de changer ce postulat.

                          N'importe quel système alternatif qui n'exploiterait pas ces données personnelles produirait forcément moins de richesses.

                          Peu importe de produire moins de richesse, ce qui compte est d'en produire assez pour que le service imaginé par maclag soit rentable, non ?

                          • [^] # Re: Activité économique

                            Posté par . Évalué à 3.

                            L'idée était justement de changer ce postulat.

                            Je ne comprends pas. Qu'est-ce que ça veut dire, «changer ce postulat»? Tu veux écrire à Facebook pour leur demander de modifier leur fonctionnement de manière à gagner beaucoup moins d'argent?

                            Peu importe de produire moins de richesse, ce qui compte est d'en produire assez pour que le service imaginé par maclag soit rentable, non ?

                            Bah non, ça dépend à quelle échelle tu te places. Si c'est à l'échelle d'une association qui veut mettre en place un réseau social décentralisé, alors oui, OK, tu peux imaginer mettre en place un business model simple et pas efficace, mais tu veux juste couvrir tes coûts, alors pourquoi pas. Honnêtement, je ne pense pas que ça soit possible, parce que tu vas trouver peu d'annonceurs à cette échelle, que tu n'auras pas grand chose à vendre, même à des prix dérisoires, et que tu vas devoir dépenser beaucoup en prospection, commerciaux, etc., avec très peu de rentabilité. Sans compter que tu vas perdre beaucoup d'avantages administratifs et fiscaux puisque ton association aura une activité commerciale en concurrence avec des entreprises. Mais bon, pourquoi pas.

                            Par contre, ta phrase est fausse si on se place dans un contexte macro-économique, où ton modèle ne fera que «gâcher» des ressources en ne les exploitant pas. Un peu comme si une association achetait une mine d'or sans l'extraire, pour préserver l'environnement. C'est toute la complexité de notre monde actuel : bien sûr que c'est bien de préserver l'environnement, la vie privée, ou toute chose qu'il n'est pas raisonnable d'exploiter comme on le fait. Sauf qu'il y a aussi des demandes de la société pour pouvoir améliorer ses conditions de vie, son pouvoir d'achat, pour diminuer les impôts tout en améliorant les services publics, avoir des logements plus grands, plus confortables, se déplacer plus rapidement et pour moins cher… Tout ça, on sait le faire, mais ça nécessite de la croissance, et donc de la création de richesse. Si en même temps tu t'imposes de ne pas exploiter certaines richesses, la société est complètement schizophrène, et tombe dans des pseudo-solutions populistes (créer plus de monnaie, comme si c'était pareil que de créer de la richesse; etc).

                            • [^] # Re: Activité économique

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Je ne comprends pas. Qu'est-ce que ça veut dire, «changer ce postulat»? Tu veux écrire à Facebook pour leur demander de modifier leur fonctionnement de manière à gagner beaucoup moins d'argent?

                              A l'origine je répondais à ce commentaire :

                              Sauf qu'aucune entreprise en 2018 n'accepterai de payer pour de la publicité non ciblée.

                              Par ce commentaire :

                              Dans un monde farfelu où FB dirait : " on fait de la pub non ciblée à partir de maintenant !",

                              Je suis prêt à parier qu'on trouverait un bon nombre de boites intéressées par ratisser large un tel nombre d'utilisateurs.

                              Honnêtement, je ne pense pas que ça soit possible

                              J'avoue en douter, mais je ne pense pas que ce soit impossible. Mais ça risque d'être rude, en effet..

                              Pour le reste, en effet tu ne vas pas profiter des ressources qui auraient pu être générées par l'utilisation du profilage des utilisateurs. Mais si c'était le cas, on ne parlerait alors plus de l'idée de base de maclag.

                              • [^] # Re: Activité économique

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Je suis prêt à parier qu'on trouverait un bon nombre de boites intéressées par ratisser large un tel nombre d'utilisateurs.

                                Après avoir goûté au monde de Facebook? Non, clairement.
                                La pub non ciblée, ça veut dire pisser 80% de leur budget pub par la fenêtre sur des gens qui n’acheteront jamais leur produit.
                                Personne n’a envie de faire ça, quand Facebook est capable de cibler des micros marchés comme ils l’ont fait pendant l’élection de 2016.

                                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Activité économique

                        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 20/12/18 à 16:17.

                        Le fait d'avoir un affichage complètement aléatoire fait que la chance que l'internaute cliques sur une pub chute drastiquement.

                        Bien sur que ça va diminuer, même fortement. Mais Facebook aura toujours de quoi vivre, cfr plus bas.

                        Tu vas me dire qu'on peut conserver un peu de ciblage pour aider (par exemple le sexe et l'age), ou faire un réseau social par thème (bonjour la galère pour gérer ses amis) mais jusqu'où t'arrêtes pour le profilage ?

                        On parlait de réseau social décentralisé, donc rien n’empêche d'avoir des instances par thème.

                        Pour les instances généralistes, tu peux permettre aux utilisateurs de choisir les catégories de publicité comme ça se faisait il n'y a pas si longtemps. Pour moi, le problème survient quand l'utilisateur se fait profiler sans avoir donné son autorisation, sur base de ce qu'il introduit dans sa fenêtre de chat ou en suivant ses cookies par exemple.

            • [^] # Re: Activité économique

              Posté par . Évalué à 5.

              Le jour où on verra des pubs pour des couches Pampers entre 2 bandes-annonces au cinéma, on pourra dire que la pub non ciblée, ça marche.

            • [^] # Re: Activité économique

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Dans un monde de pub non ciblée et sans contrainte, c'est très simple : tu auras de la pub pour des sites de cul.
              Si tu rajoutes des contraintes en interdisant le porno dans les applications (c'est le cas sur les iPhone, par exemple), tu auras de la pub pour des sites de rencontre.

          • [^] # Re: Activité économique

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Sauf qu'aucune entreprise en 2018 n'accepterai de payer pour de la publicité non ciblée.

            C'est pour ça qu'il n'y a plus aucune pub dans les rues !

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

            • [^] # Re: Activité économique

              Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 20/12/18 à 14:10.

              Tu crois vraiment que les pubs dans la rue ne sont pas ciblées ?

            • [^] # Re: Activité économique

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              C'est pour ça qu'il n'y a plus aucune pub dans les rues !

              Le ciblage des publicités dans la rue est au moins un des deux :
              - grand public
              - local
              De plus il faut une marge convenable et/ou un fort volume, car ça coûte dans les 1000 € par semaine pour 10 à 20 emplacements suivant la ville.

              Tu n'y trouveras pas de magasin de meuble qui fait de la publicité de rue partout en France --> il cible sur sa zone de chalandise

              Tu n'y trouveras pas un fabricant de carte-mère pour joueurs --> il va tenter sur des supports qui lui donne une audience plus adaptée

              On y trouve Décathlon qui fait de la pub pour une trottinette (un truc pas forcément grand public), car c'est de l'institutionnel : ils font de la pub pour Décathlon (nous existons, nous vendons des trucs cools), et très accessoirement pour la trottinette

  • # Panurgisme, encore une fois

    Posté par . Évalué à 10.

    Au moins, le nouveau scandale a le mérite de confirmer de manière officielle que ce que je soupçonnais déjà quand j'ai vu apparaître comme par hasard une connaissance d'un bar sur mes suggestions LinkedIn alors que nous n'avons rien d'autre en commun que la boisson. Et, oui, aussi d'un échange de numéro sur papier de mon téléphone de dealer dumbphone jamais relié à l'un des réseaux asociaux, c'est tout.

    De mon côté, la mise à mort de mes derniers comptes de réseaux asociaux sont déjà programmés et seront remplacés par un site web public à la place sur l'un des services de Framasoft, en attendant que j'arrive à faire de l'autohébergement.

    Mais au lieu de demander une régulation de FB, ces politiques ne feraient-ils pas mieux au minimum de montrer l'exemple et avoir, au moins en plus de leurs comptes officiels, des comptes sur des réseaux sociaux libres et respectueux de la vie privée?

    Qu'est-ce qui marche si mal dans les réseaux sociaux décentralisés qui fait que les dirigeants politiques s'égosillent à demander un meilleur contrôle des géants du net tout en utilisant leurs services sans vergogne pour communiquer, et ce faisant invitant leurs électeurs à garder un compte sur ces plateformes qui de toute évidence se foutent éperdument de leurs demandes?

    Laissons tomber les politiciens, vraiment. C'est contre-productif de les convaincre de faire quelque chose, ils n'ont de toute façon pas d'intérêt immédiat à inciter leurs "suiveurs" à migrer sur des réseaux décentralisés car ça signifie justement se priver d'outils d'ingénierie social efficaces malgré l'affaire des gilets jaunes.

    Concentrons-nous plutôt à convaincre notre entourage proche de débouter les réseaux prédateurs une bonne fois pour toute et être ferme avec les récalcitrants.

    «-Dis, Cortex, tu veux faire quoi cette nuit ?» «-La même chose que chaque nuit, Minus. Tenter de conquérir le monde !»

  • # Intérêt

    Posté par . Évalué à 8.

    Je n'ira pas jusqu'à dire que les alternatives sont aussi avancées que Facebook, quoi que du peu d'utilisation que j'ai de FB, j'aurais bien du mal à dire ce qu'il fait de plus que les autres à part que "tout le monde est dessus".

    Et c'est la principale chose qu'on leur demande. Un moteur de recherche qui sauvé les bébés phoques mais qui ne sait pas répondre à tes questions aura du mal à trouver son public.

    Ce qui me semble serait vraiment utile ce n'est pas de dire aux gens où aller mais de comprendre ce qu'ils font. La plateforme on s'en fout, c'est l'usage qu'il faut comprendre. Tu peux publier des trucs à tord et à travers sur mastodont. Tu peux te faire avoir par une info bidon sur peertube. Penser que ce n'est qu'une question d'outil c'est ce leurrer amha.

  • # les gens désirent être des produits ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 19/12/18 à 22:44.

    Je me demande si, quand les personnes sont bien conscientes quelle sont le produit, plutôt que de les faire fuir cela ne les confortent pas.
    Nous vivons dans une société où la peur de perdre notre confort repose sur un acharnement à trouver de l'argent.
    Et en fait ils ne veulent pas payer, pas un rond, pas un radis, rien, jamais; donc le modèle de facebook rassure car il propose des services qui apparaissent comme complètement financés et ceci même si c'est par la revente et les nuisances autours de leur vie privée et de la qualité de l'information.
    C'est une sorte de crédit infini dans lequel ils ne voient pas que le coût des intérêts a très largement dépassé l'intérêt du coup.
    Le fait de pouvoir expliquer facilement que c'est la publicité qui paie et que le sévice est gratuit rassure les gens.

  • # Qui conserve son compte à cause des politiques ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Qu'est-ce qui marche si mal dans les réseaux sociaux décentralisés qui fait que les dirigeants politiques s'égosillent à demander un meilleur contrôle des géants du net tout en utilisant leurs services sans vergogne pour communiquer, et ce faisant invitant leurs électeurs à garder un compte sur ces plateformes qui de toute évidence se foutent éperdument de leurs demandes ?

    Les politiciens vont là ou les gens sont déjà. Ils n'ont pas l'attractivité nécessaire à faire en sorte que les gens les suivent. Si les gens sont au marché, ils vont au marché, si les gens sont au stade, ils vont au stade, si les gens sont sur Facebook, ils vont sur Facebook. La matière première du politicien, c'est l'électeur, il suit donc l'électeur…

  • # Où est la surprise ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Les gens qui s'inscrivent sur Facebook (dont je ne fais pas partie, bien heureusement) signent un document donnant à Facebook la possession pleine et entière de tout ce qu'ils peuvent mettre sur la plateforme. Facebook peut donc en faire ce qu'il veut, y compris vendre des infos privées au plus offrant.

    Ce qui est à blâmer, c'est surtout les gens qui mettent toute leur vie privée dans les mains d'une entreprise, ou plus exactement, il faut blâmer le manque d'éducation sur ce sujet de ces gens-là. En tout cas, de mon côté, grâce aux campagnes de dégooglisation et compagnie, j'ai fini de donner mes infos à ces boîtes. J'utilise Gandi pour les mails / contacts / calendriers (oui, je leur fais honteusement de la pub), et je mets le moins possible d'infos privées en ligne. Après, c'est vrai qu'il y a aussi les gens qui préfèrent être en slip sur l'internet plutôt que de dépenser une poignée d'euros par an, et c'est bien triste…

    • [^] # Re: Où est la surprise ?

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 20/12/18 à 15:02.

      Quand une personne est ignorante, on le reproche à la personne.
      Quand presque toute la population est ignorante, tu peux t'intéresser à son environnement!

      En l'occurrence, il y a une inculture crasse sur tout ce qui est "numérique" ou "internet" dans presque tous les pays.

      Fais l'expérience: prends une personne de ton entourage et propose-lui installer une app qui TE permet de la tracer en tout temps. Cette personne va te prendre pour un dingo. Mais si ce sont des employés de Google, FB, Netflix, ou si tu fais toi-même exactement la même chose via un réseau social, là, c'est OK!

      • [^] # Re: Où est la surprise ?

        Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 20/12/18 à 15:54.

        Quand une personne est ignorante, on le reproche à la personne.
        Quand presque toute la population est ignorante, tu peux t'intéresser à son environnement!

        C'est vachement élitiste de penser ça. J'ai l'impression qu'au contraire, les gens sont assez bien au courant du fait qu'ils mettent leurs données personnelles à disposition de ces entreprises. C'est juste qu'ils mettent de la valeur dans les produits et les services fournis en échange par ces entreprises. Si, par ton éducation libriste, tu valorises plus que la moyenne les informations que tu pourrais fournir à un tiers, et que d'un autre côté, parce que tu saurais développer un client XMPP pour Android, tu considères que la valeur d'un logiciel "tout fait" est relativement limitée, alors oui, tu trouves que le deal est en ta défaveur. Mais ça ne me choque pas que d'autres aient d'autres évaluations des gains et des pertes, et qu'ils trouvent l'échange favorable.

        Pour la comparaison avec la situation où tu tracerais toi-lême les gens, il y a un point qu'il faut éclaircir : pour moi, être tracé par un être humain qu'on connait est une situation très très très différente d'être tracé par un robot. À mes yeux, c'est la même différence qu'être vu à poil par un chien ou par un voisin. Du coup, "être tracé", ça ne veut rien dire en soi, la question, c'est par qui, et dans quel but.

        • [^] # Re: Où est la surprise ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Pour la comparaison avec la situation où tu tracerais toi-lême les gens, il y a un point qu'il faut éclaircir : pour moi, être tracé par un être humain qu'on connait est une situation très très très différente d'être tracé par un robot. À mes yeux, c'est la même différence qu'être vu à poil par un chien ou par un voisin. Du coup, "être tracé", ça ne veut rien dire en soi, la question, c'est par qui, et dans quel but.

          Tu négliges le fait que derrière un robot il y a toujours un humain. Donc être tracé par un robot c'est exactement être tracé par un humain. Le mot robot est trompeur, tant qu'on ne crée pas d'IA forte, un robot ce n'est qu'un logiciel piloté par un humain, ce n'est pas une entité autonome qui choisit les informations qu'elle communique.

          • [^] # Re: Où est la surprise ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Donc être tracé par un robot c'est exactement être tracé par un humain

            Non, c'est n'importe quoi. Le robot sert par exemple à cibler les publicités; il va chercher des mot-clé et afficher les publicités en fonction de ces mot-clés. Aucun, absolument aucun être humain n'a jamais accès à ces informations à moins d'intervenir spécifiquement, ce qui a une chance infinitésimale de se produire.

            Un robot est programmé par un humain, mais c'est justement le seul intérêt d'un robot que d'agir automatiquement en fonction de l'analyse qu'il fait des données personnelles. Il n'est pas "piloté", il n'y a pas un type derrière son écran qui se dit "tiens, ce mec là aime bien picoler, on va lui envoyer des pubs sur la bière". Propager ce genre d'absurdités ne sert absolument pas la cause du respect de la vie privée.

            • [^] # Re: Où est la surprise ?

              Posté par . Évalué à 7.

              Non, c'est n'importe quoi. Le robot sert par exemple à cibler les publicités; il va chercher des mot-clé et afficher les publicités en fonction de ces mot-clés. Aucun, absolument aucun être humain n'a jamais accès à ces informations à moins d'intervenir spécifiquement, ce qui a une chance infinitésimale de se produire.

              Donc ceci n'a absolument jamais aucune chance d'arriver:
              https://www.washingtontimes.com/news/2018/may/2/facebook-fired-employees-stalking-exes-report/

              Mais bon, ils ne pouvaient pas prévoir, rien de la sorte n'était jamais arrivé, et c'est proprement inimaginable…
              … bon sauf peut-être là
              https://www.wired.com/2010/09/google-spy/
              où 2 cas sont rapportés.

              Mais bien sûr, ce sont des cas isolés, et nous sommes absolument certain que ces cas sont uniques, mais aussi que tous les partenaires à qui FB vend les données de ses utilisateurs ont eux aussi une gestion sans faille de l'accès aux données.

              • [^] # Re: Où est la surprise ?

                Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 21/12/18 à 13:11.

                Donc ceci n'a absolument jamais aucune chance d'arriver:
                https://www.washingtontimes.com/news/2018/may/2/facebook-fired-employees-stalking-exes-report/

                Information intéressante mais qui n'a strictement rien à voir avec les bots évoqué ci-haut.
                Dans ce lien on parle d'un vilain qui s'est donné accès, pas d'un monsieur qui a un travail de robot comme les employés de Meetic (qui sont payer pour checker chaque photo et chaque information de profil et qui sont des précaires dans un pays lointain).

                🇪🇺

              • [^] # Re: Où est la surprise ?

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/12/18 à 14:56.

                Donc ceci n'a absolument jamais aucune chance d'arriver:

                Bien sûr que si, ça peut arriver, mais ça n'est pas couvert par les conditions d'utilisation du site. Les gens qui sont lésés peuvent demander à la justice une réparation du préjudice, état de droit machin tout ça.

                • [^] # Re: Où est la surprise ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Les gens qui sont lésés peuvent demander à la justice une réparation du préjudice

                  Préjudice dont le montant individuel est jugé faible par procureur de la république (sous le vocable de préjudice dérisoire), donc plainte classée sans suite.

                  Il faut une action de groupe.

                   

                  état de droit machin tout ça

                  Réalité, machin, tout ça : le passé a montré que les rares sanctions sont tellement ridicules que les entreprises concernées n'ont quasi aucun intérêt à changer leur comportement.

    • [^] # Re: Où est la surprise ?

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 20/12/18 à 15:23.

      Ce qui est à blâmer, c'est surtout les gens qui mettent toute leur vie privée dans les mains d'une entreprise, ou plus exactement, il faut blâmer le manque d'éducation sur ce sujet de ces gens-là.

      A chaque thread traitant de Facebook on voit les mêmes remarques. Tant de paroles et pourtant, …, edhelas continue d'être le seul et unique dev de Movim.

      Après, c'est vrai qu'il y a aussi les gens qui préfèrent être en slip sur l'internet plutôt que de dépenser une poignée d'euros par an, et c'est bien triste…

      Demain doit-on leur demander de payer 2€ pour chacun des milliers de logiciels qui font l'environnement de leur smartphone ?
      Il n'y a pas encore assez de gilet jaune a Paris ?

      PS : les réseaux torrent/f2f savent s'organiser pour être majoritairement gratuit, aucune raison que la "communication entre humain" ne sachent le faire. Surtout si les entreprises qui se font blindé de pognon sur la vente de smartphones participaient. Sachant que certains logiciels visent déjà le gratuit (Movim, RetroShare, Briar, diaspora, etc, etc, etc)

      🇪🇺

    • [^] # Re: Où est la surprise ?

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 20/12/18 à 16:17.

      En tout cas, de mon côté, grâce aux campagnes de dégooglisation et compagnie, j'ai fini de donner mes infos à ces boîtes. J'utilise Gandi pour les mails / contacts / calendriers

      Raté. Par exemple tes données se retrouvent sur facebook quand tes contacts y uploadent leur carnet d'adresse, ou quand tu vas sur un site sans ad-blocker, avec une liste de blocage pas à jour ou quant tu es en navigation privée (vu que les plugins sont désactivés).

      • [^] # Re: Où est la surprise ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Ben non, réussi : "IL" ne donne plus ses infos aux GAFAM, même si d'autres le font à ses dépends et sans lui demander son avis.

        C'est un petit pas, mais un pas en avant tout de même.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Où est la surprise ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Et ça peut faire parler du sujet autour de lui, il peut proposer des solutions à ceux qui vont être intéressés.

          De la même manière qu'un écolo seul ne sauvera pas la planète, y contribue au moins un peu.

      • [^] # Re: Où est la surprise ?

        Posté par . Évalué à 2.

        ou quant tu es en navigation privée (vu que les plugins sont désactivés).

        Plugins ou extensions ?
        En tous les cas les extensions ne sont pas désactivées en navigation privée.
        Et quel rapport avec l'activation ou la désactivation des plugins ? C'est une vraie question.

    • [^] # Re: Où est la surprise ?

      Posté par . Évalué à 2.

      j'ai fini de donner mes infos à ces boîtes

      J'avais lu quelque part que Google avait accès à 70% des emails échangés, par exemple. On peut légitimement penser que tu t'embêtes beaucoup pour préserver par grand chose…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.