Journal Linspire aurait-il compris le problème?

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
22
nov.
2004
Voilà. N'importe quel utilisateur de Linux a connu ce problème. On veut installer le paquet Bozoglu (.rpm, .deb, .tgz ou que sais-je encore), et le gestionnaire de paquets nous indique gentiment qu'il lui faut Petrogolmon version 1.22.2. Alors on va chercher le paquet en question, découvre qu'on a déjà la version 1.22.4, mais non, Bozoglu exige la 1.22.2 pour une raison qui nous échappe. Des fois on force l'installation et ça passe bien, d'autres fois, on tente de le faire dans les règles de l'art ou enfin, on a pas du tout le paquet Petrogolmon et quand on l'installe, on découvre qu'il faut le paquet LibGolmon, dont l'installation conflictuant avec 34 autres paquets nécessite leur désintallation. Bienvenu dans l'enfer très connu des dépendances.
Pour résoudre et limiter le problème, il y a plusieurs solution, dont l'une consiste à utiliser des distros dont les gestionnaires de paquet ne gèrent absolument pas les dépendances, comme la Slackware, mais c'est assez roots ou à ne télécharger que des paquets venant des serveurs de la distro, compilé pour MaDistro VActuelle.Surtout.pas.uneautre. Ca marche en général pas trop mal, sauf qu'il faut que le distributeur aie le paquet en question.
Bref, comparé au très rapide double clic - suivez les instructions - attendez - lancez le programme de Windows, ça devient souvent infernal. Je me suis pris la tête pas mal de fois en voulant installer des trucs genre Celestia sous Mandrake, maintenant, j'ai déplacé le problème et me prend la tête pendant des heures en essayant de compiler VideoLAN...
Bref, un article d'OSNews signale que le système Click'n'Run de Linspire, bien que payant, est très efficace, apparament, on sélectionne le paquet (pour Linspire exclusivement) et pouf, ça s'installe sans le moindre ennui avec tous les raccourcis dans les différents menus et les programmes tournent directement sans problème. Selon l'auteur de l'article, le dépot de Linspire contient un nombre effroyable de paquets divers et dépasserait celui de pas mal d'autres distros (bon, l'essentiel est qu'apparament, il y en a pour tous les gouts et pour tout le monde).
Bref, c'est selon lui l'idéal, car tout marche sans ennuis (au moins) chez lui et le système garde une simplicité d'utilisation aussi grande si ce n'est plus grande que sous un Windows tout en conservant le principe du "ça marche à tous les coups". Du coup l'auteur pense que Linspire devrait étendre son service à d'autres distributions, histoire de voir ce que ça donne (et de faciliter la vie desdits tout en évitant une uniformisation à la Linspire, de toutes façons, le service coûte 5$/mois et ils font leur croûte dessus). J'ai comme un doute vu l'hétérogénéité des distros existantes aussi majeures et LSB compliant fussent-elles.

Si ça marche si bien que ça, ça pourrait être la solution. J'ai pas mal de copains de fac qui sont plus rebutés par l'ampleur surprenante que l'installation d'un simple paquet peut prendre que par le support matériel ou toute autre considération et je pense souvent que résoudre le problème des paquetages pourrait grandement aider la cause de Linux au moins au niveau du vulgum.

L'article est disponible ici:
http://osnews.com/story.php?news_id=8949(...)
  • # comme les autres quoi

    Posté par  . Évalué à 6.

    Ils font comme les autres (rpmdrake, synaptic...)
    mais tu payes et t'as moins de choix !
    J'ai jamais eu de personnes se plaignant de rpmdrake parce que c'était trop dur (au contraire...)
    • [^] # Re: comme les autres quoi

      Posté par  . Évalué à 2.

      Je parle pas de la difficulté d'emploi de la bestiole, mais de la fin potentielle de l'enfer des dépendances... T'as lu l'article au moins?
      • [^] # Re: comme les autres quoi

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        Sous Mandrake, tu choisis ton appli, il te dit qu'il faut tel rpm en plus ou en moins, tu dis ok et cela roule. Les menus sont mis à jour automatiquement.
        Sous Ubuntu, c'est pareil, sauf que tes menus ne sont pas mis à jour automatiquement.
        Je ne connais pas d'autre distribution.
        Bref, je ne comprends pas pourquoi en faire toute une histoire. Elle marchent toute de la même manière.
      • [^] # Re: Perso j'ai pas de problèmes...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

        En 1 année sous Linux maintenant, et après avoir essayé pas mal de distrib (Mandrake, Gentoo, Knoppix et finalement Debian).
        Je n'ai jamais eu de problèmes aussi "grave" que tu veux bien le dire, et d'après mes souvenir j'en avais bien plus sous Windows.

        Eventuellement sous Mandrake j'étais un peu perdu, et quelque fois il m'est arrivé de tout casser, mais j'impute ça au manque d'habitude.
        Depuis que je suis sous Debian (environ 8 mois), je n'ai jamais eu de gros problèmes, et pourtant il en passe des paquets sur mon portable. Et c'est sans parler des tentatives de compilation de différents soft genre mplayer, Xorg, gaim qui n'ont jamais détruit mes dépendances. Et pourtant je n'utilise pas que les repository officielles debian, je dois bien avoir 5-6 repository exotiques.
        Un seul problème me vient à l'esprit, un de mes repository fournissait une version de libaac "trop" récente, et mplayer me faisait des "symbols not found", mais pas de quoi fouetter un chat.

        En revanche sous windows, entre les programme qui tourne pas ou mal sur XP car écrit pour 98, ceux qui ne tourne plus sous 98 car écrit pour XP. Les conflits entre DLL, j'en passe et des meilleurs, je ne pense pas qu'on puisse dire que ça soit facile...

        PS : apt est votre ami.
  • # oui enfin OSNews ...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Il faut se méfier des articles d'OSNews. Les auteurs sont tous des senior level sysadmins qui ont utilisé au moins 10 systèmes différents, parlent 25 langues étrangères couramment, ont été des témoins directs de l'explosion de la bulle des dot-coms (wouah), et sont totalement inconnus lorsqu'on cherche leur nom sur Google. Encore que pour celui là, c'est un peu spécial, il a réalisé Le Fugitif, avec Harrison Ford ( http://www.imdb.com/name/nm0001112/(...) , 1er résultat sur Google).

    Son article peut se résumer en :

    1/ Sous Windows, c'est bien : un logiciel qu'on récupère sur le net marche sur n'importe quelle version de Windows.

    2/ Sous Linux, toutes les applis ne sont pas packagées pour toutes les distributions, et on ne peut pas prendre un paquet de n'importe quelle distribution à cause de problèmes de dépendances.

    3/ Donc, Linspire a fait un système payant pour récupérer tous les paquets possibles.

    4/ C'est tellement bien qu'il faudrait l'étendre à toutes les distributions.

    Maintenant, les questions à se poser :

    - Qu'est-ce qui garantit que tous les logiciels sont vraiment disponibles ?

    - Linspire est basé sur Debian. Ils ont juste pris les paquets Debian, et les ont recompilés pour Linspire, ou ils ont apporté une valeur ajoutée au passage ? Si oui, laquelle ?
    • [^] # Re: oui enfin OSNews ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Petite expérience. Prenons un paquet au pif parmi les paquets Debian. Hop, "id3". La description sur Click and Run est la même à la virgule près que celle du paquet Debian.

      Prenons en une autre, classée bien plus loin dans le popularity contest ( http://popcon.debian.org/main/by_inst(...) ) : "lunar". Là encore, la description correspond parfaitement.

      Maintenant, prenons un paquet qui n'est utilisé par personne dans Debian (d'après popcon) : "teapop-pgsql". Encore une fois, la description correspond parfaitement.

      Continuons l'expérience, prenons les dernières ITP sur la mailing debian-devel. Aucun des paquets n'est présent dans linspire, pourtant c'est probablement des programmes que des gens ont envie d'utiliser (sinon il n'y aurait pas d'ITP).

      Vive le marketing.
      • [^] # Re: oui enfin OSNews ...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        > Maintenant, prenons un paquet qui n'est utilisé par personne dans Debian (d'après popcon) : "teapop-pgsql"

        Il a l'air bien pourtant ce paquet :
        Teapop is a POP-3 server (compliant with RFC1939 and RFC2449)
        which supports:
        * Virtual hosting ("VPOP")
        * Flexible authentication (can get username/password from
        mysql, PostgreSQL, LDAP, .htpasswd files, system password db...)
        * APOP
        * mbox and Maildir-style spools
        * Use of X-UIDL headers
        * Ignoring UW-IMAPD control mails
        * Running from inetd or standalone
        * Various possible POP-before-SMTP methods if you know
        what you're doing.

        Bon, quoi qu'il en soit, je fait que linspire "pompe" Debian est un secret de polichinelle. Debian est une distribution extrèmement complète, extrèment bien conçue. Même si les releases sont longues à venir, il n'en demeure pas moins que les sections testing et unstable (experimental dans une moindre mesure) sont très actives. Cela se remarque notamment au nombre de distributions basées sur Debian (ubuntu, knoppix, debian progeny, ...).
      • [^] # Re: oui enfin OSNews ...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Si Linspire se base sur debian, c'est justement pour ne pas avoir a repackagé tous ce genre d'outils. Regarde du coté de Unbutu, ca sera la meme chose. Regarde le Kde de Linspire par contre, je suis sur que ce ne sont pas les packages Debian.

        Apres, dire que Linspire a la solution, je comprend pas bien de quoi parle le monsieur, linspire utiliser apt-get comme beaucoup de distribution.

        Le seul truc qui RoXoR dans la Linspire, c'est click & run. C'est la seul interface d'installation de logiciel simple à utiliser. Avec RpmDrake & co, t'as les listes des 8000 logiciels et librairies et ca l'utilisateur s'en fout.

        Avec Click & Run, l'utilisateur n'a que les logiciels important et on ne lui parlera jamais de package-data ou de truc comme ca, c'est caché à l'utilisateur et c'est la bonne solution pour avoir une interface simple d'utilisation. De plus, la présentation de chaque logiciel est bien plus classe que ce que font rpmdrake & co.

        http://images.linspire.com/info/screenshots/clicknrun/cnr-browsing-(...)
        http://images.linspire.com/info/screenshots/clicknrun/cnrGIMP-cnr-c(...)
  • # bullshit

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Il suffit de lire l'intro de l'article pour comprendre le problème du gars :

    « I admit that I'm a geek. I use Linux. I use Solaris. I use FreeBSD. At times, I use Windows. And without a doubt, I download and try almost every Linux distribution when they come out. Over the last few years, I've tried all of the RedHat/Fedora releases, 2 different Lindows/Linspire releases, Mandrake, Gentoo, Xandros, Suse, Ubuntu, and the list goes on. »


    Il a tester tant de truc sans passer par Debian ?
    On lui a ptet fait croire que c'est une distribution pour experts... (alors que c'est une distrib pour feignants :) )
    • [^] # Re: bullshit

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Il a tester tant de truc sans passer par Debian ?

      Ben si il a essayé Ubuntu, c'est pareil. Et puis il dit qu'il essaie toutes les distributions "quand elles sortent" ("when they come out"). Voilà pourquoi il n'a pas essayé Debian.
  • # Je vois pas la nouveauté...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    apt-get install mon_packages ne me pose aucun probléme, je présume qu'il en est de même sous slack, mandrake...
    Un paquet windows (.exe) fonctionne sous windows
    Un paquet debian (.deb) fonctionne sous debian
    Un paquet mandrake (.rpm) fonctionne sous mandrake

    Mais
    un paquet dos (.exe) ne fonctionnera pas sous xp (.exe) et réciproquement
    un paquet potato (.deb) ne fonctionnera pas forcément sous woody (.deb) et réciproquement.
    un paquet debian (.deb) ne fonctionnera pas sous mandrake (.rpm) et réciproquement.
    Parce que les OS sont différents.

    Quand donc les gens comprendront-ils que windows != linux mais windows == debian|mandrake|.... Il est possible de faire des paquets linux quelque soit la distrib ou des .exe quelque soit la version de windows (ou de dos) utilisé, mais ce n'est pas fréquents, c'est même impossible dans certains cas.
    • [^] # Re: Je vois pas la nouveauté...

      Posté par  . Évalué à 5.

      Moi je comprendrais jamais que windows==debian.

      J'ai toujours l'impression d'une différence, un je ne sais quoi qui dénote un peu.

      OK, je --> []
  • # bienvenue au 21ème siècle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Je me suis pris la tête pas mal de fois en voulant installer des trucs genre Celestia sous Mandrake, maintenant, j'ai déplacé le problème et me prend la tête pendant des heures en essayant de compiler VideoLAN...

    Et, on est au 21ème siècle ! Installe Ubuntu et apt-get install celestia vlc, on n'en parle plus

    (on me souffle qu'il existe aussi un système similaire pour mandrake, mais c'est pas une raison pour ne pas installer Ubuntu ;-) )
    • [^] # Re: bienvenue au 21ème siècle

      Posté par  . Évalué à 10.

      Complètement d'accord avec ploum, et avec le sentiment général qui ressort des commentaires ici. En fait, pour paraphraser nos amis anglais, l'auteur est tranquillement en train de comparer des pommes et des oranges: sous linspire, si tu prends un paquet du click'n'run, ça marche tout seul, alors que sous <insérez distrib vachement moins bien que linspire ici>, si tu prends un obscur paquet pas maintenu et que tu essayes de l'installer, ça casse tout.

      C'est oublier que sous n'importe quelle distribution moderne, les paquets maintenus sont à peu près à l'épreuve des balles, que sous certaines d'entre elles le nombre de paquets disponible est tout simplement hallucinant, que sous windows il n'y a pas à ma connaissance de dépôt qui centralise plus de 10.000 logiciels installables gratuitement en quelques clics ou en deux lignes de commande, et que la mise à jour est en général à faire séparément pour chaque logiciel.

      Non, sérieusement, quand on vous dit que le libre a plein d'avantages, on le pense...
    • [^] # Re: bienvenue au 21ème siècle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Comment peux-tu prétendre que ce type d'installation est mieux que les merveilleux install shields et autres MSI de windows, qui t'entretiennent et te notent tout plein de trucs dans la base de registre... Cette géniale base de registre qui se voit modifier/ajouter des centaines de clés par action, même quand l'ordinateur est éteint ;)

      Bon, il est vrai que je ne peux jouer à pratiquement aucun de mes jeux car la plupart ne marche pas sous XP, même avec le support 98. Mais avant ils ne pouvaient pas marcher car mon ordinateur n'avait pas une carte graphique et un processeur assez puissants, alors....

      Mais au moins je n'ai pas un message sybillin me disant qu'il me manque telle ou telle bibliothèque. Juste un message simple et clair qui me dit de recontacter le revendeur du logiciel.
  • # gné ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    1. je te cite :
    Pour résoudre et limiter le problème, il y a plusieurs solution, dont l'une consiste à utiliser des distros dont les gestionnaires de paquet ne gèrent absolument pas les dépendances, comme la Slackware, mais c'est assez roots ou à ne télécharger que des paquets venant des serveurs de la distro, compilé pour MaDistro VActuelle.Surtout.pas.uneautre. Ca marche en général pas trop mal, sauf qu'il faut que le distributeur aie le paquet en question.

    la partie titrée en gras, c'est exactement ce que fait click'n'run (et ce que tu décris plus loin). En quoi Linspire a compris quelque chose de plus ?

    2. Tu trouves que choisir une appli à partir d'une liste, et cliquer sur installer, c'est plus compliquer que télécharger un setup.exe sur un site, l'executer, accepter la licence, choisir le chemin d'installation et éventuellement répondre à 2-3 autres questions</b< ????

    Bref. Soit tu t'exprimes mal, soit t'es à côté de la plaque dans cette histoire.
  • # D'où sort-il

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    En lisant ce journal, je me suis posé une question : d'où sort Mark Havel ?
    Je ne vois que deux réponses :

    - il débute sous linux
    - ou il vient de sortir de cinq années d'hibernation en antarctique pays des manchots (bizarre qu'ils ne l'aient pas mis au courant quand même...)

    Cependant, dans les deux cas, il est pardonné :-)
    • [^] # Re: D'où sort-il

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Le Mac est moins connu que windows en tant que SE, mais pourtant la manière d'installer des produits reste encore d'une mystérieuse simplicité :

      Pour installer FireFox ou Bubble ou Adobe Reader, Hand-Brake, Psi, ou n'importe quoi d'autre (sauf quelques exceptions, en particulier les programmes sous X11 tel OpenOffice) : déplacer le (paquet-exécutable-regroupé-en-une-icône) dans le dossier "applications". Pour le lancer double-cliquer dessus. Pour le trouver rapidement, la faire glisser vers la barre de lancement rapide. Pour supprimer le logiciel, le glisser vers la corbeille.

      Je dois avouer que je n'ai aucune idée de la qualité de ce type d'installation "en profondeur", mais en tout cas, au niveau utilisateur, c'est plaisant.
      • [^] # Re: D'où sort-il

        Posté par  . Évalué à 4.

        Le type d'installation par glissez-déposer marche pour toutes les applications qui ne reposent que sur les frameworks de base de Mac OS X et/ou qui embarquent dans le paquet-executable-regroupe-en-une-icone tout ce dont elles ont besoin qui ne fait pas partie du systèmes standard.
        Lorsqu'il faut pour que ça marche rajouter quelque chose dans l'arborescence Unix de Mac OS X (/usr/bin par exemple) ou bien carrément rajouter un framework Obj-C alors il faut un installeur plus traditionnel.

        Corrigez-moi si je me trompes mais sous Linux pour faire la même chose il suffirait de compiler tout les programmes en les liant statiquement à leurs bibliothèques et on pourrait faire la même chose non ?

        Quoiqu'il en soit oui c'est trés plaisant, en particulier pour mettre à jour l'ordi d'un copain sans avoir à remettre la main sur les CD/.dmg/.zip d'installation (et ça marche aussi super bien pour les jeux, je trimballe depuis 6 ans le même Starcraft de machine en machine sans avoir jamais eu besoin de ressortir le CD du jeu).

        Ah et j'ajoute que l'application ne doit pas obligatoirement être placée dans le dossier Applications, n'importe quel emplacement convient en général.
        • [^] # Re: D'où sort-il

          Posté par  . Évalué à 4.

          Corrigez-moi si je me trompes mais sous Linux pour faire la même chose il suffirait de compiler tout les programmes en les liant statiquement à leurs bibliothèques et on pourrait faire la même chose non ?

          Oui, ou alors il suffirait de distribuer les libs nécessaires avec les exécutables. C'est ce qui se fait (faisait ?) sous Windows. Souvenez vous (je cite mes souvenir de Win 3.11/95 d'il y a 10 ans): le CD-ROM multimedia machin qui installait IE 4, et le CD-ROM multimedia truc qui installait aussi IE 4, sans se demander s'il n'était pas déjà installé... Ou encore le jeu machin qui install DirectX 6 et le jeu truc, DirectX 6.1 et le jeu bidule DirectX 7. Et après, le jeu truc ne marche plus, parce que DX7 est trop évolué pour lui, etc. Sans parler des applis qui installent un million de versions différentes de Java... Bref, les installations sous Windows essayent de contourner le problème des dépendances, mais ne font que déplacer les ennuis (« mon windows est tout pourri de partout, il faut que je réinstalle »).

          Apt-get et consorts, c'est bien.
  • # Problème ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Le problème décrit dans cet article touche de moins en moins d'utilisateurs! Les utilisateurs LFS et Slackware. Les autres, et quelque soit le système de gestion des paquets (apt, emerge, urpmi...) les dépendances ne sont plus vraiment un problème.

    Perso, sous ma Gentoo, j'avais même oublié le problème!. Sur un système sans aucun serveur graphique, si je fait:
    # emerge --pretend k3b
    il me dit qu'il doit installer: xorg, kde*, cdrecord.... et il le fait bien.

    ... et en plus, c'est gratuit :-)
    • [^] # Re: Problème ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Merci de me signaler que je souffre de ce problème car depuis plusieurs années exclusivement sous Slackware je n'avais rien remarqué. Heureusement que tu es là pour me sauver. Je tourne sous slack-current avec des paquets d'origine diverses (officiels, linuxpackages, slacksec, home-made avec checkinstall, même 1 ou 2 de la slack 8.1...), avec une quantité certaine de logiciels compilés à la main et installés avec xstow, et tout vas bien merci... Ce serait tout de même un comble de souffrir du problème de "l'enfer des dépendances" avec une distribution dont la grande force est justement de ne pas s'être laissée prendre dans cet engrenage maléfique de la gestion des dépendances.
      • [^] # Re: Problème ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        De même, je suis en slack-current (slacker d'un jour, slacker (depuis) toujours), et je n'ai jamais eu de probleme de dependance (je ne pensais même pas que tand de gens soufrais de ce mal, ca a l'air douloureux en tout cas ;-) ).
        De plus, depuis quelque temps, pour etre a jour (et meme bleeding edge), j'utilise swaret (http://swaret.sourceforge.net(...) ), et il gere meme les dependances de bibliotheque, me semble-t'il.

        ---
    • [^] # Re: Problème ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Presque jamais eu un probleme de dépendances en 3 ans sous LFS. Suffit de rester a jour (ou pas... ;)
  • # Et les programmes qui ne sont pas dans le repository ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Tout le monde a l'air de trouver que la solution des InstallShield et autres MSI de Windows est "à chier" par rapport aux systèmes de repository central gérant toutes les dépendances. Y a que moi pour ne pas être d'accord ?

    Certes, ce système apporte une gestion des dépendances bien pratique et une facilité de mise à niveau qui est remarquable et c'est donc un système formidable !

    N'empêche que ça ne résoud pas tout !
    1. Les repository ne contiendront jamais l'ensemble des softs possibles et donc ce sera toujours compliqué d'installer un petit soft inconnu (voir même ça devient franchement problématique quand l'appli utilise kde et qu'il faut installer tout kde-dev pour pouvoir compiler un petit truc de 100 lignes)
    2. Les repository seront toujours en retard par rapport aux sorties des softs. ca peut être quelques jours pour les softs très connus à plusieurs mois pour les softs moins connus ou ceux qui posent des problèmes de dépendance (Debian anyone ?).

    Perso, j'ai développé un petit jeu sous QT multi-plateforme Windows/Linux. Et bien pour Windows, je livre un installer géré par je ne sais plus quel utilitaire opensource. C'est quasi instantané. Et ça marche, je n'ai jamais eu aucun problème. Lorsque je sors une nouvelle version, tout le monde peut l'utiliser instantanément.

    Pour Linux, comment je fais ? Je laisse les packageurs faire leur boulot en sortant juste les sources et donc les utilisateurs non informaticiens (ceux qui ne veulent pas faire de ./configure && make && make install) ne peuvent pas l'utiliser avant la nouvelle version de la Mandrake/RedHat, ....
    Ou alors, il faut compiler les sources et j'ai des problèmes d'utilisateurs qui ont des compilateurs plus anciens / plus récents, une autre version de QT...

    La solution "à la InstallShield/MSI" est donc une solution qui devrait exister sous Linux en plus des repository centraux qui sont effectivement très pratique !
    • [^] # Re: Et les programmes qui ne sont pas dans le repository ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      > Pour Linux, comment je fais ?

      En plus des sources, tu fournis des binaires compilés statiquement et dynamiquement (comme pour Blender), avec au besoin un programme d'installation. Ca peut être aussi pratique pour ceux qui veulent essayer ton logiciel sans attendre qu'un paquet soit disponible pour leur distribution. Ou alors tu fais toi-même des packages pour la/les distributions que tu utilises ou tu trouves des volontaires pour le faire à ta place. Si ton programme a du succès, ça ne devrait pas être trop difficile...

      > La solution "à la InstallShield/MSI" est donc une solution qui devrait exister
      > sous Linux en plus des repository centraux qui sont effectivement très pratique !

      Cette solution existe sous Linux, c'est celle qui est utilisée par les éditeurs de jeux commerciaux (avec le Setup Graphic Installer de feu Loki notamment, qui est libre). C'est aussi de cette façon que NVIDIA distribue ses drivers (mais avec son propre installeur). Mais ça reste quand même la moins "propre" des solutions, puisque ça s'intègre mal au système de paquets des différentes distributions. Certains éditeurs commerciaux fournissent d'ailleurs eux-même des packages pour une grande partie des distributions existantes (Opera par exemple).
    • [^] # Re: Et les programmes qui ne sont pas dans le repository ?

      Posté par  . Évalué à 1.

      Deux-trois remarques :
      1- Il est possible qu'une distro soit à jour (surtout les distrib sources comme Gentoo) avec un repository extrêmement fourni (toujours Gentoo)
      2- Il vaut mieux parfois ne pas être totalement à jour ou attendre une semaine après la sortie d'une nouvelle version d'un logiciel
      3- N'y a-t-il pas des logiciels te permettant de faire un .src.rpm qui marchera sur toutes les distribs rpms (au prix d'une compilation simplifiée) ?
    • [^] # Re: Et les programmes qui ne sont pas dans le repository ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      je pense surtout que packager est un boulot en soi. Donc, tu fournis un minimum pour ceux qui veulent jouer (compiler statique et les source) et tu laisses faire leur boulot au distrib :)

      "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.