Journal Les standards et l'interopérabilité dans l'exploration spatiale

Posté par (page perso) .
Tags :
0
10
jan.
2007
Rien de plus dangereux que "l'effet cliquet" quand on parle de standards internationaux.
Ce terme désigne simplement le fait qu'il est plus coûteux de revenir en arrière que de continuer avec la solution actuelle...même si elle est sub-optimale !
Ainsi les claviers d'ordinateurs ont une disposition des touches qui ralentit la frappe du fait d'une survivance du temps des machines à écrire mécanique. L'inertie est telle que les solutions alternatives ne parviennent pas à s'imposer.
Moins anecdotique, les unités de mesure d'altitude qui sont en vigueur dans l'aviation (les pieds). Les tableaux de bords des avions affichent des pieds, les contrôleurs aériens parlent d'altitude en pieds...etc
Il serait illusoire d'espérer aligner sur le système métrique international tous les avions du monde, tous les monstrueux systèmes informatisés de navigation aérienne et toutes les tours de contrôle !
C'est juste une survivance baroque de la première moitié du vingtième siècle, du temps ou l'industrie aéronautique américaine régnait sans partage et pouvait imposer ses standards et nous sommes maintenant définitivement obligé de vivre avec.

C'est pourquoi l'annonce que vient de faire la NASA est d'une importance cruciale : Le programme d'exploration spatiale de la Lune et de mars va utiliser le système métrique !

http://science.nasa.gov/headlines/y2007/08jan_metricmoon.htm(...)

http://www.planetary.org/blog/article/00000821/

Dans un souci louable de coopération avec les autres agences spatiales mondiales (susceptibles d'aider à financer le programme) la NASA a décidé que tous les développements technologiques et toutes les opérations d'exploration de ce gigantesque programme utiliseraient le système international des poids et mesures. Cette standardisation assure qu'aucun effet cliquet ne va se mettre en place dans ce domaine oh combien important.

Avouez que ce serait grotesque et rageant de voir les habitants d'une colonie martienne du vingt-deuxième siècle utiliser les pouces et les pieds !

La NASA évoque également une volonté de se conformer à d'autres standards :

NASA is considering adopting other standards for its lunar operations as well. For example, another idea that has been discussed informally by the space agencies is using the same type of internet protocols that we all use here on Earth today for communications systems developed for the Moon.

Alors, IPV6 en natif sur la Lune ?
  • # Chat échaudé craint l'eau froide...

    Posté par . Évalué à 8.

    Peut-être que la NASA a été inspirée par la malheureuse histoire de Mars Climate Orbiter :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Mars_Climate_Orbiter#The_metric(...)

    --
    Phyce
    • [^] # Re: Chat échaudé craint l'eau froide...

      Posté par . Évalué à 4.

      Ou des erreurs de polissage du miroir du télescope spatial Hubble.

      Je suis sûr qu'on peut trouver encore bien d'autres exemples ; ce qui est le plus important ici, est que dans l'espace il est beaucoup plus difficile (et coûteux) d'intervenir pour réparer ce genre de bourde.
  • # Un crash au JPL

    Posté par . Évalué à -1.

    Va dire cela aux ingénieurs de Lockheed Martin Astonautics qui utilisent toujours des mesures en pieds. Alors que les ingénieurs du JPL de la NASA travaillent depuis longtemps avec le S.I.
    On vois ce que cela as donné avec la sonde Mars Climate Orbite. Elle as vu la mars d'un peu trop près.
  • # Coming soon...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    > Alors, IPV6 en natif sur la Lune ?

    D'ici là on aura plein de nouveau sites web:
    - linuxfr.org sera renommé en linuxfr.org.earth ainsi on verra arriver linuxfr.org.moon et linuxfr.org.mars !

    Par contre, pour les jeux en réseau avec les copains sur la Lune ou sur Mars ça risque de lagger sévère :).
    • [^] # Re: Coming soon...

      Posté par . Évalué à 6.

      Par contre, pour les jeux en réseau avec les copains sur la Lune ou sur Mars ça risque de lagger sévère :).


      Mais non, Intel aura sorti des 80 cores qui accélèrent l'Internet utilisés avec les drivers correct pour GNU/Hurd d'ici là \o/
      • [^] # Re: Coming soon...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est plus internet qu'il faut accélérer là, c'est la lumière.

        Sinon, les martiens^WCanadiens francophones parlent bien en pieds. J'ai toujours du mal à savoir si c'est grand ou petit 5 ou 6 pieds.
        • [^] # Re: Coming soon...

          Posté par . Évalué à 2.

          Bof, on aura des algorithmes prédictif permettant de générer les paquets sur terre avant qu'ils n'arrivent, les vrais servant juste de synchronisation.

          Y'a également IPOT qui doit permettre ceci.
          • [^] # Re: Coming soon...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            pas besoin d'algorithme prédictif, il est possible de faire de la téléportation d'information grâce à l'intrication quantique.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9portation_quantiq(...)

            C'est même déjà utilisé en prod pour de la crypto. :)

            Donc lag zéro vers la lune. pas de pb.
            • [^] # Re: Coming soon...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              J'ai lu l'article ... Je n'ai rien compris ... Tu pourrais nous résumer ça en très très gros ?
              • [^] # Re: Coming soon...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                en très gros, tu crées deux particules qui sont exactement dans le même état quantique, puis tu les sépares physiquement.
                En réalité elles ne représentent qu'une seule et même entité, bien qu'étant physiquement séparées.
                Donc si tu arrives à modifier ou mesurer l'état de l'une, tu es sûr que l'autre est dans le même état.

                De toute façon ce qui se passe au niveau quantique est un défi à l'intuition et à la logique.
                Les chercheurs arrivent à faire des trucs ahurissant comme par exemple créer des lasers d'atomes, puis faire de l'optique atomique. Ils arrivent aussi à ralentir ou stopper la lumière. Un hors-série de Pour La Science a présenté tout ça il y a quelques mois.
                • [^] # Re: Coming soon...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  <disgression>Je pense que tu confond avec « Science et vie », le voici de la vulgarisation scientifique. Si c'est bien ça, j'ai lu l'article et il est ridicule (comme souvent chez eux).</disgression>

                  Pour en revenir à notre sujet.
                  Est par principe considéré comme impossible toute propagation d'information plus rapide que la lumière.
                  Ce que dit le "paradoxe" EPR, c'est que si deux personnes fabriquent deux particules quantiques dont les états sont liés, puis mesurent les deux, elle trouveront des résultats cohérents. Même si les deux mesures sont faites à cinq seconde d'interval à plusieurs années lumières de distance.
                  Comme c'est la mesure qui détermine l'état de la particule (et pas l'inverse), on peut croire qu'il y a eu une transmission rapide d'une particule à son duplicata. (Einstein concluait sur le fait que l'état préexistait à la mesure, apparement il avait tort cf. la wikipedia)
                  C'est pas le cas : même si tu sait que la personne situé à 2 AL a des résultats compatibles, ça te permet pas de lui dire quoi que ce soit.
                  Conlusion : il n'y a pas eu transmission d'information, c'est juste que l'Univers est resté cohérent.
                  • [^] # Re: Coming soon...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    En fait, c'est juste du déterminisme : deux objets similaires avec des conditions de départ similaires auxquels on applique des changements similaires resteront similaires ?
                    • [^] # Re: Coming soon...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Non, les particules sont crées par paires (volontairement ou pas, j'en sais rien).

                      Prenons deux électrons, par exemple
                      Si l'une à un spin négatif, alors l'autre aura un spin positif. Jusque là, rien de paradoxal "à priori".

                      Le paradoxe survient quand mets ça en coorélation avec le principe de la physique quantique qu'il dit que
                      -> Il est impossible de déterminer l'état d'une particule sans l'observer
                      -> Autre version : une particule peut avoir plusieurs états en même temps tant qu'elle n'a pas observée.

                      Genre dans notre couple d'électrons, tant qu'on a pas observé le couple, l'un des électrons à un spin à la fois positif et négatif, et l'autre aussi.
                      Maintenant, observons l'un des électrons : son spin est déterminé. Soit positif, soit négatif, l'électron n'a plus qu'un seul état. Et son jumeau ? Il va prendre un état, l'état opposé, quelque soit la distance à laquelle il se trouve.


                      L'interprétation je la laisse à d'autre ^^

                      Mais toujours est-il qu'on ne peut pas se servir de ce phénomène pour transmettre de l'information à priori : quand on éloigne le couple, on ne sais pas l'état que l'un des deux prendra quand on l'observera. Donc on ne sais pas "lequel" envoyer à l'émetteur, et lequel au destinataire.
                  • [^] # Re: Coming soon...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Il disait donc qu'il parlait de Pour la Science...
                    • [^] # Re: Coming soon...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Oui, je parle bien de Pour La Science, et ce numéro spécial est le meilleur dossier que j'ai lu depuis longtemps dans la presse scientifique. Très complet, très cohérent, avec des références croisées entre les articles, etc..

                      j'ai retrouvé le numéro, c'est celui-là :
                      http://www.pourlascience.com/index.php?ids=orVVCHfGjiyKUwpQw(...)
                      Je le conseille vivement à tous ceux qui s'intéressent à ce genre de sujet.
                      • [^] # Re: Coming soon...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        merde les liens ne sont pas permanents. C'est le dossier N° 53 - octobre 2006
                        "la lumière dans tous ses états"
                        il faut aller dans Dossiers -> archive.
            • [^] # Re: Coming soon...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Tu ne peux pas téléporter l'information. L'article le souligne bien, tu as toujours besoin de passer par un canal classique.

              "Un problème subsiste néanmoins : l’état de la particule de Bertrand pourra être en rotation. Cela dépend du résultat de la mesure d’Alice, et Alice doit dire à Bertrand ce résultat en utilisant des canaux de communications classiques (c’est-à-dire ordinaires) et Bertrand pourra alors appliquer une opération unitaire (appelée Opérateur de Pauli) à cette particule[1]. Par la suite, il dispose alors réellement de l’état désiré."
              • [^] # Re: Coming soon...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                non l'article de wikipedia n'est pas clair du tout.
                http://www.google.fr/search?q=t%C3%A9l%C3%A9portation+d'info(...)
                • [^] # Re: Coming soon...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Google ne pointe que sur de mauvaises interprétation du « paradoxe » EPR que j'ai expliqué plus haut.
                  L'article « Téléportation quantique » sur ce même sujet est à mon avis trompeur et flaire bon le sensationalisme. J'essaierais de proposer aux physiciens de la Wikipedia sa fusion avec l'autre, mieux écrit.
              • [^] # Re: Coming soon...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                de la particule de Bertrand

                Si en plus Alice fait des infidélités à Bob, ils sont pas sortis de l'auberge, les petits électrons...

                * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

                • [^] # Re: Coming soon...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  J'ai vu Alice sortir de l'auberge avec Bertrand, je ne serais pas plus étonné que ça qu'un petit électron soit en cours !
        • [^] # Re: Coming soon...

          Posté par . Évalué à 3.

          Pour une personne, 5 pieds (1m52) c'est assez petit et 6 pieds (1m83) c'est plutôt grand.
    • [^] # Re: Coming soon...

      Posté par . Évalué à 1.

      Effectivement. Vu les timeouts permis par le DTN (http://www.dtnrg.org/wiki ), c'est pas demain qu'on va pouvoir faire du CS sur gamerz.moon...
    • [^] # Re: Coming soon...

      Posté par . Évalué à 5.

      et linuxfr.org.mars !

      Poisson d'avril !


      ~~~~~> [ ]
    • [^] # Re: Coming soon...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour mars, il risque de falloir utiliser autre chose que TCP par contre (ou alors avec de la téléportation d'information comme quelqu'un d'autre l'a proposé).
      http://lxr.linux.no/source/net/ipv4/tcp_timer.c#L362

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: Coming soon...

      Posté par . Évalué à 7.

      linuxfr.org sera renommé en linuxfr.org.earth ainsi on verra arriver linuxfr.org.moon et linuxfr.org.mars !

      Tu n'es pas loin de la réalité; ça serait plutôt {earth.sol.int, linuxfr.org}

      J'ai fait mon stage de fin d'études sur ces protocoles de nouvelle génération pour le spatial (DTN pour Delay Tolerant Networks). L'idée d'IPN (Interplantery Internet) a été lancée par un certain Vinton Cerf :-) (le créateur de TCP). Des gens du JPL (le fameux labo du Jet Propulsion Laboratory de la NASA) travaillent sur ces trucs là évidemment :)

      Il s'agit d'établir un réseau d'overlay (une couche de plus) au dessus d'IPv6 éventuellement (ou de ce que tu veux d'autre) tout en étant adapté aux environnements difficiles.

      Quelques pointeurs pour les curieux :
      http://ipnsig.org/ et http://ipnsig.org/techinfo.htm
      http://www.dtnrg.org/wiki
      http://symoon.free.fr/scs/dtn/biblio/
  • # C'est le blog de Thierry Stoer ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ah non, je confond avec http://www.formats-ouverts.org/

    Autre vestige du passé : la vitesse des bateaux en noeuds. J'ai entendu que la mesure des noeuds vient d'une corde avec plein de noeud qu'on lance à l'eau. Le nombre de noeuds qui arrivent à l'arrière du bateau en un temps donné permet de calculer la vitesse...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/N½ud_(unité)

    Je suis pour le SI (système international) ! Mètre, kilo, seconde, ampère, kelvin, mole, candela. Toutes les autres unités peuvent s'exprimer à partir de ces seules 7 unités.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Unité_de_base_du_système_international
    • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

      Posté par . Évalué à 4.

      <capilotraction>
      Le kilo n'est pas une unité. L'unité, c'est le kilogramme.
      </capilotraction
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par . Évalué à 4.

        <capilotraction²>
        Le kilogramme n'est pas une unité. L'unité, c'est le gramme, le kilogramme n'est qu'un multiple.
        </capilotraction²
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 9.

          Il me semble que dans le cadre du système international, c'est bien le kilogramme l'unité.
          D'ailleurs l'étalon existant (la seule unité à encore en utiliser un si je ne m'abuse) définit bien le kg et non pas le gramme.
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Parfaitement juste! Je bats ma coulpe et je me couvre la tête de cendre.
            voir le BIPM: http://www.bipm.fr/fr/si/base_units/
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par . Évalué à 3.

            <quadrisectomie capillaire³>
            oui oui c'est bien kilogramme l'unité, mais pas kilo qui lui est un multiple.
            </quadrisectomie³>
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est curieux d'inclure le multiple dans l'unité...

            Si je veux dire une tonne, faut dire un kilokilogramme ? et un gramme deviendrait un millikilogramme ?

            (au fond, "tout est relatif" qu'il disait !)

            enfin, vivement demain soir !

            => []
            • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si je veux dire une tonne, faut dire un kilokilogramme ? et un gramme deviendrait un millikilogramme ?


              Personne ne t'empêche de dire 'une tonne' ou 'un gramme'. Tu es libre d'utiliser l'unité que tu veux... à ceci près que , en France, le Code pénal (eh oui, le texte qui prévoit notamment les peines pour les pires crimes) précise que :

              L'utilisation de poids ou mesures différents de ceux qui sont établis par les lois et réglements en vigueur est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 3e classe.

              Les personnes coupables de la contravention prévue au présent article encourent également la peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l'infraction ou de la chose qui en est le produit.

              (article R. 643-2 du chapitre "Des contraventions de la 3e classe contre la Nation, l'Etat ou la paix publique").

              Finalement, on ne plaisante pas avec les unités de mesure...
              • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                donc quand je vois un panneau indiquant une limitation de vitesse à 50, je dois considérer que c'est 50m/s ?
                • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  donc quand je vois un panneau indiquant une limitation de vitesse à 50, je dois considérer que c'est 50m/s ?


                  On ne précise pas l'unité sur les panneaux limitant la vitesse sur la route puisque tout conducteur est censé savoir qu'il s'agit de 'kilomètres par heure' (c'est une convention).

                  À mon avis, ce qu'on entend par « poids ou mesures [...] établis par les lois et règlements en vigueur », ce sont plutôt les unités du système international et leurs multiples ; je pense qu'il s'agit d'une mesure visant notamment à limiter l'utilisation des unités d'origine anglaise (pouce, pied, etc.).

                  Bon, de là à poursuivre en justice Laurent Romejko parce qu'il annonce la pression atmosphérique en bar et pas en hectopascal...
            • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

              Posté par . Évalué à 8.

              C'est curieux d'inclure le multiple dans l'unité...

              Si je veux dire une tonne, faut dire un kilokilogramme ? et un gramme deviendrait un millikilogramme ?

              (au fond, "tout est relatif" qu'il disait !)

              enfin, vivement demain soir !

              => []


              Bonjour,

              Ce n'est pas exactement comme ça qu'il faut le voir.

              Il y a 7 unitées de base du système international. (le mètre, le kilogramme, la seconde, l'ampère, le kelvin, la mole et le candela).

              Le fait que le kilograme soit une unité de base du système international n'en fait pas une unité de base de l'échelle des masse. Ça ne reste que le multiple du gramme et on parle toujours en grammes ou en miligrammes quand c'est approprié (par exemple l'utilisation du gramme pour la masse molaire). Mais ça n'empêche pas de parler en 10^-3 kg. Eh oui, pourquoi pas.

              L'avantage du kilograme c'est que c'est une grandeur humaine, comme la seconde ou la mole. Je ne fais pas bien la différence entre 50g et 100g, mais je fais bien la différence entre 0.5kg et 5kg. Je sais qu'une mole de carbone 12, ça tient dans le creu de ma main, énorme pour une unité qui doit mesurer des atomes (ou d'autres éléments comme des électrons, des molécules, des nucléons, ...).

              De ces unitées de base, On peut déduire pratiquement tout. Par exemple la différence de poentiel s'exprime en Volt. En USI, ça donne 1V=1 kg.m².A¯¹.s¯³. De même une force s'exprime en Newtons, soit en m.kg.s¯². Tout ceci s'exprime en référence aux kilogrammes (watt, volt, henry, newton, pascal, siemens, farad, tesla, ohm, joule,...). Et c'est très bien comme ça. Le gramme n'aurait aucun sens dans ce système. Et on le voit bien intuitivement, lorsque l'on manipule des volumes en m³, on ne s'attend pas à avoir de grammes (bon, dans le cas général des solides et liquides, ce n'est bien sûr pas toujours vrai). De même avec des vitesses en m.s¯¹ et des accélérations en m.s¯², on s'attend à avoir un mouvement homogène à des kg et pas à des g.

              Pour le post dessous, à savoir pourquoi on ne passerait pas en m.s¯¹ sur les routes, je pense que le SI est surtout là pour les échanges scientifiques avant tout. Mais j'aime bien l'idée tout de même. Après tout, on est bien passé à l'Euro, alors pourquoi pas au m.s¯¹ sur les routes ? Bon, il faudrait modifier tous les panneaux et les tachymètres, les odomètres, ...ce n'est pas gagné. Imaginez la pub : "garantie 3 ans ou 3.10^8 m", n'oubliez pas la vidange des 5.10^8m etc. Et puis il faudra respecter des limitations à 8, 14, 20, 25, 30 et 36 m.s¯¹, ça risque d'être bizarre ^-^. Enfin si ça permet de corriger cette manie que les gens ont d'appeller "kilomètre-heure" des kilomètres par heure, ce serait déjà une bonne chose.

              Bon ok, j'avoue je n'y crois pas trop ;)
    • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Oui mais le noeud correspond à une mille nautique par heure ...
      Et une mille nautique c'est une minute d'arc terrestre (1/60 de degré) et donc c'est très utile (les cartes marines sont graduées en degrés en minutes).

      D'ailleur le mille nautique est selon wikipedia un unité en dehors du SI en usage avec le SI.

      Le fait que la vitesse d'un bateau ait été mesuré avec des cordes et des bouées n'en fait pas pour autant une unité sortie de nulle part, elle a une justification physique.
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Autant les pieds pour les avions n'ont pas de justification précise et on pourrait tout à fait passer en mêtres, autant pour les marins, les noeuds sont calqués sur la géographie de la terre.

        Tant que la terre est référencé par la mesure des arcs mesuré en degré minutes, seconde, les noeuds ont toute leur utilité.

        Ce qui risque de les mettre dehors un jour, c'est la généralisation du GPS qui fait que certains ne savent même plus lire une carte marine. Et encore, le GPS donne les coordonnées sur la base du referentiel terrestre donc en arc.
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 2.

          je te rassure tout de suite, pour avoir un permis hauturier, tu es obligé de savoir lire une carte marine, utilisé un sextant toussa (en tout cas pour les bateaux moteurs. Quid des voiliers ?)
          Bon si tu fais du cabotage , non. Mais tu avoueras que c'est quand meme moins grave dans le cadre du cabotage ;)
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Y'a pas de permis pour les voiliers, ce qui est tout de même aberrant.

            Demain je peux m'acheter (si j'ai plein de sous) un voilier de 37 pieds 12 mètres et faire le tour de monde. C'est juste une question d'équipement ( radeau de survie, GPS, CHF, ...)

            P.S. : Les longueurs de bateau s'expriment également en pieds
            ex: Bénéteau First 28 -> 28 pieds de long
            • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              c'est pas un permis voilier qu'il faut, il faudrait juste avoir à passer obligatoirement le code maritime. Mais bon, c'est inutile aussi voir ridicule (vous voulez un 4.20 ? passez le code !)

              Parce que bon, savoir manoeuvrer un bateau à voile, y a presque autant de façon que de type de voilier. Donc il faudrait beaucoup plus de type de permis que pour les bateaux à moteurs. Ingérable. Et puis que prendrait-t-on comme référence pour déterminer les niveaux de permis ? La longueur ? la surface de voile ?

              Alors qu'un bateau à moteur, en général, ça se passe pareil : tu as une barre, et une manette de gaz. Donc c'est plus simple de mettre en place un permis pour ces engins.

              Sans parler qu'il est beaucoup, beaucoup plus facile de piloter un bateau moteur qu'un bateau à voile. Ça se conduit comme une voiture (presque). Donc n'importe qui peut piloter un bateau moteur. Si il n'y avait pas de permis, alors le code maritime serait ignoré, et on aurait beaucoup plus d'accident à mon avis.

              Avec un voilier, pour apprendre à le manipuler, il faut quand même apprendre un minimum de chose, qui te font prendre conscience de la difficulté de la mer, ce qui t'oblige quand même plus ou moins à apprendre le code maritime et autre joyeuseté. Donc un permis pour les bateaux à voile, ce n'est pas si nécessaire que ça.
              • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Bon alors peut-être pas un permis voilier, mais au moins un stage de formation à la voile, du style auto-école mais sans l'examen final (encore que). Juste histoire d'apprendre le code maritime et d'apprendre les bases de la navigation à voile.

                Parce que je veux bien qu'il y a autant de façons de naviguer que de type de voiliers, mais bon il y a quand même de gros points communs :
                *virer de bord
                *empanner
                *lancer un spi symétrique/asymétrique
                *le nom des principales drisses et vergues
                *apponter au moteur voire même à la voile (ben oui un moteur ça tombe en panne) sans démolir les bateaux des voisins
                *naviguer au près sans partir au tas à la première rafale
                *se mettre à la cape, en fuite, ...

                Les gens possédant un quetch ou une goelette (2 mats) sont quand même rares donc ce que tu apprends sur un petit voilier (genre 4.20 comme tu dis) reste valable sur des plus gros, même si tu gagnes en facilité (winchs, enrouleurs, ...).
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mais tu avoueras que c'est quand meme moins grave dans le cadre du cabotage ;)

            Savoir lire une carte est amha beaucoup plus important quand tu navigue pres de la côte. C'est généralement à cet endroit qu'il y a les cailloux, les haut-fonds, la majorité des feux et balises, l'incidence de la marée ...
            Tandis qu'au large, il suffit presque de savoir tenir un cap ;)

            Cela dit, il est effectivement abherant de ne pas avoir besoin de permis pour faire du voilier. Enfin, d'un bateau dont le mode de propulsion principal est la voile (c'est la définition de quand un permis est nécessaire)
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> c'est très utile (les cartes marines sont graduées en degrés en minutes).

        C'est quoi l'utilité par rapport à d'hypothétiques cartes graduées en kilomètres ?
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Parce que la terre est (à peu près) une sphère et que vu de dessus c'est un cercle.
          Comment divises-tu naturellement un cercle : En arcs donc un dégrés/minutes ( Pi toussa)
    • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      > Je suis pour le SI (système international) !

      Tu es pour parce que c'est celui que tu connais depuis que tu es tout petit, que les limites de vitesse au bord de la route sont en km/h, que la balance que tu as acheté pour surveiller ta ligne te donne ton poids en kg, etc, etc.

      On parle ici de l'effet levier, justement. Sans parler d'habitudes, imagine le prix que doit coûter le changement d'un système à l'autre, aussi mal foutu soit-il, sans compter les problèmes de sécurité.

      Jean
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Le changement ca fait que mon disque de 160Go ne fait plus que 140Gio... Y a des changements d'unités même chez nous
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 3.

          En fait, c'est le 140Gio qui est un abus, puisqu'il compte le Giga-octet en tant que 2^30 octets, et non en tant que 10^9.

          Ton disque fait bien 160.10^9 octets, environ. Mais que 140.2^30 octets.

          C'est ça le plus marrant dans cette affaire : les marketeux vendeurs de disques durs parlent en vrais giga-octets, alors que les informaticiens, guidés par l'habitude et aussi la méthode de calcul utilisée directement dans les systèmes d'exploitations, celle qu'on voit, est telle que 1024=1k.
          Et on a vraiment l'impression qu'ils font ça uniquement pour que leurs disques aient l'air plus gros, et on est déçus une fois le disque branché, mais en fait, c'est eux qui ont raison.

          Bref, c'est une réflexion sans grand intérêt, mais voilà...


          Yth.
          • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ouais, mais ça c'est parce que les informaticiens n'utilisent pas les préfixes normalisés en puissance de 2, et ils ont tord. Peut être qu'on devrait demander le double étiquetage des débits de données pendant environ 2 ou 3 cent ans, histoire que les gens s'habituent un peu. Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9fixe_binaire

            Sinon, perso, je n'ai rien contre le noeud (1852 m) car contrairement au mètre, le noeud à une description physique. Le mètre a subit pas mal de définitions au cours du temps, et actuellement il est défini en fonction de la vitesse de la lumière qui elle même est définie par un certain nombre de périodes entre les états superfins d'un certain Césium. => Il faut avouer que c'est pas quelque chose qu'on peut enseigner en classe primaire (madame, madame, ça vient d'où, le mètre ? ... ).

            Sinon, ce que je déteste le plus avec les unités anglo-saxonne, c'est quelles ne sont pas liées par des coefficients simple. Je n'ai jamais compris le rapport entre le foot et le yard, tous deux couramment utilisés sur nos chères belles routes anglaises.

            Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

              Posté par . Évalué à 8.

              le noeud (1852 m par heure)

              (madame, madame, ça vient d'où, le mètre ? ... )

              « Et bien c'est une longueur que l'on a choisie pour qu'elle soit proche des mesures que l'on utilisait à l'époque (comme le pas ou la coudée) et que l'on puisse la calculer à partir de données fixes et universelles (c'est-à-dire les mêmes pour tout le monde : il y avait beaucoup de longueurs différentes pour le même nom et c'était très embêtant). À l'époque, on a choisi de fixer cette longueur par rapport à la circonférence de la Terre : on a décidé qu'une circonférence qui passe par les pôles géographiques ferait quarante millions de mètres (40 000 km). Ensuite, on s'est aperçu que la taille de la Terre n'était ni assez fixe ni assez précisément mesurable. On a donc changé la définition mais ça devient compliqué, vous verrez ça plus tard… »
              Ou un laïus du genre…

              « Si vous ne pouvez pas expliquer ce que vous faites à un enfant de cinq ans, c'est que vous ne savez pas ce que vous faites. » A. Enstein
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par . Évalué à 1.


        Tu es pour parce que c'est celui que tu connais depuis que tu es tout petit, que les limites de vitesse au bord de la route sont en km/h, que la balance que tu as acheté pour surveiller ta ligne te donne ton poids en kg, etc, etc.

        Sauf que ...
        J'imagine que les ingénieurs de la NASA ont appris la physique
        ils sont donc normalement habitué au S.I.
        Je ne pense pas qu'aux U.S. on donne des valeurs spéciale au différente constante physique ( c,h,G etc... ) sous pretexte que le système habituel soit différent. Je ne crois pas non plus qu'il y ait un système spécial pour définir l'énergie etc...

        Ce qui est surprenant en fait c'est l'uttilisation du système metre,Kilo etc...
        au lieu du système centimetre, gramme ayant traditionnellement cours en astronomie ( pour des raisons historique, oui un astronome va exprimer la distance terre-soleil en cm et l'énergie d'une supernova en erg )
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Les astronomes que je connais expriment la distance Terre-Soleil en Unité Astronomique. C'est plus facile à retenir.
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 4.

          pour des raisons historique, oui un astronome va exprimer la distance terre-soleil en cm et l'énergie d'une supernova en erg


          Pour les vieux oui. Pour les jeunes c'est moins vrai. On a plus tendance à essayer d'écrire les articles en utilisant des unités SI malgré la pression des anciens.

          Med qui bannit l'erg de ses articles.
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne pense pas qu'aux U.S. on donne des valeurs spéciale au différente constante physique ( c,h,G etc... ) sous pretexte que le système habituel soit différent

          Tu vas rire mais on n'en n'est pas loin. un ami qui a fait une partie de ses études au Canada a alluciné en découvrant que les formules mathématiques étaient souvent enseignées avec des constantes supplémentaires. Forcément, les constantes physiques étant exprimées en unités SI, si on veut les appliquer avec des données en unités locales il faut multiplier/diviser par le rapport entre les deux.
      • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis bien passé du Franc Francais à l'Euro, avec un temps d'adaptation, mais maintenant je ne sais plus compter en FF (pas facile parfois avec mes grands parents qui parlent en Millions d'anciens francais pour une maison, je suis obligé de convertir a chaque fois).

        Bon, ca coute trop cher de passer de WinXP à Linux (formation tout ca...), donc on ne le fait pas?
        Ton excuse est un peu bidon, si on regarde à long terme l'Euro me permet de voyager en Europe avec moins de devises, et de ne plus me faire avoir à l'etranger, pareil pour un SI international.
        • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis bien passé du Franc Francais à l'Euro, avec un temps d'adaptation, mais maintenant je ne sais plus compter en FF


          C'est impressionant d'ailleurs, quand je suis allé en Croatie il y a un an, en me renseignant avant j'ai appris qu'un euro = 7 kunas, je me suis dit chouette, le kuna c'est quasi comme le franc et je n'aurai aucune difficulté...
          En fait j'ai du tout convertir en euro, je n'avais plus aucun repère...

          En fait on garde parfois certains repères en Franc, comme le salaire à l'année, ou le prix d'une maison... Mais pour la vie de tout les jours on n'est plus capable d'évaluer un prix en Franc.
          Comparer le prix d'un appartement avec le prix en Franc qu'on avait comme repère à l'époque on peut le faire, mais évaluer dans un magasin le prix d'une barquette de steack haché, savoir si c'est cher ou pas, ça on ne sait plus faire.

          D'ailleurs je me demande comment réagiraient nos grand-mères si en allant dans une boulangerie on leur mettait le prix en anciens francs au lieu d'en euro, il faudrait faire le tour des boulangeries et les comparer toutes pour commencer à se faire une idée... Peu aujourd'hui doivent réèllement connaître le cours de la baguette en ancien francs, ils pourront faire, par exemple, leurs comptes en anciens ou nouveau francs, l'ayant toujours fait ils gardent les mêmes repères et répartissent leurs budgets ainsi, mais acheter des bonbons au poid avec cette monnaie c'est une toute autre histoire...

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: C'est le blog de Thierry Stoer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Faudrait voir à lui demander de changer le format de son nom, à ce tiérichteur. (Therry Stoehr).
  • # Et le pouce, alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    C'est très très bien, cette décision de la Nasa.
    Mais à côté de ça, je trouve dommage et scandaleux que les pouces tendent à devenir la mesure standard pour les écrans, et sortent du domaine de l'informatique pour envahir les écrans de télé. Ça aurait pu être l'inverse qui se produise, mais non. Vraiment dommage. Est-ce que les ingénieurs et les labos qui les conçoivent compte en pouces ?
    • [^] # Re: Et le pouce, alors ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Ils doivent peut-être compter sur leurs doigts
    • [^] # Re: Et le pouce, alors ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Y a-t-il, pour les revendeurs (ldlc, materiel.net, grosbill ...), une obligation de mettre l'unité en mètre ?
      Je trouve effectivement très pénible de devoir convertir les pouces en mètre pour un écran de télévision. Autant pour les LCD, nous avons l'habitude, autant pour un écran de télé, non.
      Pour ma part, j'ai déjà écris à deux revendeurs en ce sens, sans réponse (et encore moins d'effets ...) pour le moment :/
      • [^] # Re: Et le pouce, alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je croyais, pour tout ce qui est commerce, que les marchands avaient l'obligation de convertir et de présenter des unités du SI. Mais bon, c'est comme les modes d'emploi en français, à force de vouloir payer pas cher des merdes chinoises, on les a plus qu'en anglais mal traduit du chinois.
    • [^] # Re: Et le pouce, alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Hypothèse à 2 balles : c'est peut-être juste pour embrouiller les consommateurs, et inconsciemment, les forcer à acheter plus grand (comme si c'était pas assez cher à taille équivalente entre un plat et un cathodique...)
  • # clavier

    Posté par . Évalué à 5.


    Ainsi les claviers d'ordinateurs ont une disposition des touches qui ralentit la frappe du fait d'une survivance du temps des machines à écrire mécanique.


    Quand Apple lancera un iKeyboard design et à disposition optimisée...

    - Quoi, t'as pas le iKeyboard-fr, c'est bien mieux que l'azerty ?
    - Nan, c'est pourri, j'ai bricolé mon clavier et j'émule la disposition iKeyboard. J'attends la sortie des nouveaux claviers cowon, il est modulable.
    - Oh, moi j'ai acheté les revêtement rose fluo pour modifier le mapping physique. Je vais me faire un iKeyboard-dvorak-fr.
  • # et en fouillant dans mon ~/txt/ je trouve ça

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    http://www.duckdigital.net/FOD/FOD0055.html
    Information from the first Landsat satellite is now irretrievable because no working machine can read the tapes used for storage in the 1970s.

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Mythe urbain des claviers ralentisseurs

    Posté par . Évalué à 8.


    Ainsi les claviers d'ordinateurs ont une disposition des touches qui ralentit la frappe du fait d'une survivance du temps des machines à écrire mécanique. L'inertie est telle que les solutions alternatives ne parviennent pas à s'imposer.


    Un vieux mythe urbain qui a la vie dure: celui des claviers qui auraient ete concus pour ralentir la frappe. C'est faux. L'histoire date d'une etude pretenduement independante realisee par la US Navy en 1944, qui si l'on regarde d'un peu plus pres, a ete dirigee par un certain August Dvorak, detenteur du brevet pour la disposition du clavier du meme nom. D'autres etudes plus serieuses ont prouve par la suite qu'il n'y a aucune difference entre les deux types de clavier (dvorak contre QWERTY), au moins pour ce qui est de la vitesse de frappe.

    Voir a ce sujet l'article suivant:

    http://www.independent.org/newsroom/article.asp?id=356


    Il est interessant de noter que tout est parti d'un brevet depose par M. Dvorak sur sa disposition de clavier, puis de son combat pour le faire accepter a l'industrie (sans succes), puis de la comprehension qu'en ont eue les economistes qui nous ressortent cette histoire a tout bout de champ pour montrer que le marche peut "se tromper" en choisissant une technologie moindre. Il est interessant egalement de voir cet argument se transformer au final en "les claviers actuels ont ete concus pour ralentir la frappe".

    Une autre raison souvent donnee est que la conception du clavier QWERTY etait volontairement faite pour eviter le blocage des marteaux de machines a ecrire, ce qui est egalement faux. Pour eviter ces blocages on re-organise la disposition des marteaux dans la machine, pas les touches du clavier.

    Personne n'est a l'abri d'une legende urbaine. No bad feelings.
    • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

      Posté par . Évalué à 1.

      Alors pourquoi ce n'est pas simplement l'ordre alphabétique qui a été adopté ?
      • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

        Posté par . Évalué à 3.

        Parce qu'avec qwertyuiop tu peux écrire typewriter.

        Sinon les touches sont mises pour ne pas que deux touches contigües soient tapés trop rapidement les unes après les autres, pour éviter que les mécanismes se bloquent. Mais ça ne ralenti pas la frappe.
        • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

          Posté par . Évalué à 3.

          Sinon les touches sont mises pour ne pas que deux touches contigües soient tapés trop rapidement les unes après les autres, pour éviter que les mécanismes se bloquent.


          Le monsieur du dessus dit justement que ce n'est pas la cas. D'où ma question: à quoi sert le qwerty? Si, quelque soit la disposition du clavier, du moment qu'on connait sa disposition, la vitesse de frappe est la même, autant prendre un clavier abcdefg, le temps d'apprentissage sera plus court.

          Une autre raison souvent donnee est que la conception du clavier QWERTY etait volontairement faite pour eviter le blocage des marteaux de machines a ecrire, ce qui est egalement faux. Pour eviter ces blocages on re-organise la disposition des marteaux dans la machine, pas les touches du clavier.
    • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

      Posté par . Évalué à 7.

      Je pense que le texte qui fait autorité sur le sujet, c'est le brevet déposé par Sholes sur sa disposition qwerty : http://patimg2.uspto.gov/.piw?Docid=00207559&idkey=NONE

      Le clavier qwerty a été conçu pour améliorer la vitesse de frappe (en évitant les risques de clavier qui se blo...) compte tenu de la technologie de machines à écrire de l'époque. Mais la technologie a évolué.

      Ensuite, que Dvorak ait magouillé, c'est indéniable, il y avait des sommes d'argent non négligeables à la clef...

      J'aurais tendance à ajouter que défendre le clavier Dvorak pour des raisons de vitesse de frappe uniquement, c'est passer à côté de son énorme avantage sur le qwerty : une réduction de la fatigue musculaire.

      Mais c'est aussi peu mesurable que la différence de vitesse de frappe, puisque celà dépend de la personne qui utilise le clavier. Chacun tape d'une façon différente, pour certains l'utilisation d'un clavier dvorak diminuera la fatigue sans améliorer la vitesse, pour d'autres ce sera l'inverse, ou les deux, ou ce sera pire que sur un qwerty...
      • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

        Posté par . Évalué à 2.


        son énorme avantage sur le qwerty : une réduction de la fatigue musculaire.


        Comme tu le dis juste en-dessous: c'est un avantage qui n'est pas mesurable, et qui peut s'averer un inconvenient pour certaines personnes.

        Euh... En quoi peut-on encore parler d'avantage?

        Plus serieusement: les claviers dvorak ne sont pas intrinsequement superieurs a d'autres disposition. La repartition du QWERTY n'est pas faite pour ralentir la frappe, et les economistes feraient bien de se renseigner avant de nous rechauffer des arguments vieux de plus de 60 ans et demontes depuis.

        Ceci dit c'est vrai que c'est geek cool de savoir taper dvorak. Ca fait tout de suite extra-terrestre qui maitrise des trucs que personne d'autre ne soupconne, et puis ca permet d'avoir des conversations interessantes dans les longues soirees d'hiver ;-)
        • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

          Posté par . Évalué à 2.

          En ce qui me concerne, savoir utiliser un dvorak ne me sert pas à être un geek cool, mais à endiguer les tendinites que j'ai aux deux mains.

          Une chose dont ni le qwerty ni l'azerty ne sont capables.
        • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

          Posté par . Évalué à 9.

          La disposition Dvorak semble réellement plus optimale. Avec un clavier AZERTY, en laissant les doigts sur leur position de base en position dactylo on a accès aux touches Q S D F J K L M. Combien de mots peux-tu former avec ces lettres (« une lettre », « pas mieux ») ? La même chose en Dvorak-fr donne les lettres O A U E S T N D, qui permettent d'écrire bien plus de mots. Alors comment ne pas penser qu'une disposition Dvorak diminue la fatigue musculaire et augmente possiblement la vitesse de saisie ?
          • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

            Posté par . Évalué à 1.

            La disposition dvorak semble plus effectivement intelligente. Les criteres qui ont ete utilises pour en venir a ce clavier font appel a de bonnes idees: consonnes/voyelles reparties a gauche et a droite pour maximiser les echanges, lettres les plus courantes le plus au milieu du clavier, etc. Personne ne nie que ces criteres ont ete choisis avec bon sens.

            Le fait est qu'aucune etude n'a demontre de superiorite notable d'une disposition par rapport a une autre (dans les standards existants), malgre une conception plus reflechie. C'etait une bonne idee, qui malheureusement n'apporte quasiment rien pour les masses. Il fallait effectivement des etudes serieuses pour s'en rendre compte, ce n'etait pas evident a priori.

            Maintenant, tout est question de confort pour l'utilisateur. Si tu constates qu'utiliser une disposition ou une autre te repose plus les poignets, c'est celle qu'il te faut!
            • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

              Posté par . Évalué à 1.

              Mouais bof le record du monde de vitesse de frappe sur clavier a été fait sur un clavier dvorak.
              • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

                Posté par . Évalué à 2.

                Je pourrais savoir pourquoi on me note négativement ?

                En plus j'ai donné au moins autant de référence que lui dans mon message...

                (et c'est vraiment sur un clavier dvorak qu'est le record du monde : par Barbara Blackburn en 2005)
            • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

              Posté par . Évalué à 4.

              T'as des liens pour appuyer tes dires ? parce que si il y a des études sérieuses et que tu les connais ça serait bien d'en faire profiter tout le monde (et accessoirement ça te crédibiliserai)
    • [^] # Re: Mythe urbain des claviers ralentisseurs

      Posté par . Évalué à 1.

      Voir a ce sujet l'article suivant: http://www.independent.org/newsroom/article.asp?id=356


      Tu devrai mieux relire cet article ce qui est dit surtout c'est que le mythe du marché qui se trompte avec le cas du clavier qwerty/dvorak est faux car le prix du passage du qwerty (qui a le monopole) vers le dvorak est supérieur (sans justification dans l'article d'ailleur) à l'avantage d'utiliser un dvorak. Donc le marché a raison (ce qui me semble être raisonnable mais bon avec ce genre de raisonnement le marché a toujours raison puisque c'est lui qui fixe les prix...)

      Quand au reste de l'article concernant la comparaison entre le qwerty et le dvorak la qualité est faible. Il y beaucoup plus d'étude que ca qui ont été réalisée...
  • # petit rappel historique

    Posté par . Évalué à 8.

    j'en profite pour expliquer pourquoi il ne faut pas aimer les anglais :) :

    1789 revolution francaise, de nombreux scientifique francais veulent mettre en place le systeme metrique et pour que ce soit utile il faut qu'il soit adopté au niveau mondial.

    a l'epoque il y a 2 grande nation l'Angleterre et la France, il y a donc 2 meridien, celui de Paris et celui de Greenwich.

    Nos scientifique francais croyant leur cause juste propose au anglais un marché, ils adoptent le systeme metrique, et la france changent TOUTES ses cartes etablie a partir du meridien de paris vers greenwich (imaginé le boulot a l'epoque) ainsi grace a l'entente scientifique de 2 nations, les cartes seront standardisé et le systeme de mesure aussi.

    ainsi les enfants des enfants des enfants de ces scientifique ne connaitront plus l'enfer des convertions du systeme de mesure, avec le pied francais, le pouce anglais etc...

    a on me chuchote a l'oreille qu'une fois de plus les anglais nous ont berné ! et ont adopté le systeme metrique officiellement en 1985 !


    rahhhhhhh il y a des baffes qui se perdent
    • [^] # Re: petit rappel historique

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Donc entre la conférence internationale de 1884 ou ce deal s'est effectué et l'adoption du système métrique en 1985 il ne s'est écoulé qu'un siècle.
      Je ne vois pas ce que tu leur reproche ;-)
    • [^] # Re: petit rappel historique

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En guise de rappel historique également il faut bien se rendre compte que le système métrique a bien mis un demi-siècle à s'imposer puisque Napoléon III devait encore en rappeler la primauté.

      Cf. Le mètre du monde de D. Guedj.
  • # Normalisation spatiale

    Posté par . Évalué à 8.

    En parlant de normalisation et de techniques spatiales, savez-vous que la taille de certains composants de la navette spatiale americaine a ete fixee a l'epoque de l'Empire Romain?

    L'histoire se deroule ainsi:

    Les boosters de la navette, composants principaux, sont construits en Utah et envoyes par train en Floride. Les trains passent a un moment dans un tunnel dont les dimensions ont fixe directement la taille maximale des boosters.

    La taille du tunnel a ete fixee par les standards de construction de l'industrie du rail a l'epoque aux USA, et depend directement de l'ecartement des rails qui passent dessous.

    La taille de l'ecartement des rails a ete fixee par des ingenieurs anglais (normes heritees aux USA par la suite) pour correspondre a celle des tramways, pour reprendre une norme deja existante. Cette taille a elle-meme ete fixee par la taille des wagons.

    La taille des wagons utilises en Angleterre a ete fixee par la taille des routes les plus couramment utilisees. Les ingenieurs se sont rendus compte qu'il y avait une taille optimale pour l'ecartement des roues, avec laquelle on casse le moins souvent les chariots sur les routes anglaises.

    Les routes les plus couramment utilisees en Angleterre (a l'epoque) avaient ete construites du temps de l'Empire Romain. La taille des routes venait elle-meme d'une specification romaine visant a permettre a deux chevaux de guerre de galoper de front.

    Au resultat, la taille de la croupe de deux chevaux de guerre est a la base de la taille du moyen de transport le plus evolue au monde.

    Traduit de:

    http://everything2.com/index.pl?node=Space%20Transportation%(...)
    • [^] # Re: Normalisation spatiale

      Posté par . Évalué à 5.

      Il manque un élément important pour bien comprendre : les essieux.
      En effet, c'est la taille des essieux (l'écartement des roues) qui reste constant, pour que les roues restent dans les ornières (qui forment des rails mais en creux : dès qu'une roue rentre dans une ornière, il vaut mieux que les autres y entrent aussi, sinon le véhicule est bancal et les risques de casse sont importants).
      De même que la route est assez large pour deux chevaux de front, il faut que l'essieu soit assez large pour que l'animal de trait (le cheval) passe entre les ornières.
    • [^] # Re: Normalisation spatiale

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui, c'est assez fort :)
      En Europe, on est un peu plus bourrins, pour la construction de l'Airbus A380 (construit partout en Europe, assemblé à Toulouse), on a aménagé la route Bordeau-Toulouse pour que les composants passent.
      Car au début, ca ne passait pas :-D
      • [^] # Re: Normalisation spatiale

        Posté par . Évalué à 2.

        Excellente remarque!

        Les europeens ont egalement concu et developpe le Beluga pour transporter les morceaux d'Airbus entre filiales. Les toulousains en voient passer tous les jours:

        http://aviaforce.free.fr/avions/?p=a300
        • [^] # Re: Normalisation spatiale

          Posté par . Évalué à 2.

          Malheureusement le Beluga est trop petit pour transporter les ailes de l'A380. Mais c'est vrai que le ciel toulousain est rempli de jolies choses. (j'ai fait un vent arrière avec un A380. Enfin, lui à Blagnac, moi à Lasbordes, mais c'est presque pareil ;-). Moi je le voyait bien (l'inverse n'étant vraisemblablement pas vrai))

          Sinon, dans le même style, une annecdote dont on m'a parlé quand je visitais l'ESTEC, un centre de recherche et de test de l'ESA (dans le Nord des Pays-Bas), qui entre-autre teste des satellites (vibrations, chaleur, et plein d'autres choses intéressantes) reçoit souvent des satellites. Ils arrivent (la plupart du temps) par bateau et doivent faire quelque dizaines de kilomètres en camion. Les boîtes qui contiennent les satellites ont des dimensions plutôt standard, et du coup, la route convenait. Sauf qu'un jour, la route a été refaite (le revêtement)(c'est une route du réseau routier, une route normale donc). Et au satellite suivant, ils se sont rendu que le camion ne passait plus sous un des ponts (ou tunnels, je répète ce que j'ai retenu). Du coup, petit détour de 200km (en convoi exceptionnel, et tout ça)

          Je ne sais pas si ils ont refait la route, depuis.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.