Journal Les paradoxes de Walker

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
19
avr.
2005
Récemment sur Arte, j'ai pu voir un reportage sur les mouvements des croyances, les guerres de religions et les aspects politiques.

Le reportage était très bien construit avec entre chaque video, un chercheur, un neurophysicien, dont je ne me souviens plus le nom et philosophe de surcroit

Durant un chapitre, le neurophysicien parlait d'un aspect philosophique sur un domaine bien précis de la croyance: la colère de dieu.

La colère de dieu doit être - selon les croyants - la seule qui peut-être exprimé.
Les croisades servants, aux croyants, de "porte-parole" de cette colère divine.
(les personnes s'y connaissant mieux me pardonneront mes erreurs ;-)

Le neurophysicien posait la base suivante : les années 1900 à 2000 ont été une période de récession pour la religion... mais fut aussi la période possédant le plus de guerre.
Lui est venu une hypothèse totalement abstraite: "si les gens croit moins en dieu mais qu'ils font plus de guerre, c'est qu'ils se sont accaparés un certain pouvoir envers un soit disant dieu: celui de la colère."
Ils expriment eux mêmes leurs propres colères.

Le parallèle avec G.W. Bush est assez présent dans le reportage lors de cette constatation abstraite.

(Au passage, on y apprend qu'après un Pardon, le pécheur est relaxé de ses obligations ... cependant, comme le sous-entend le chercheur, il est bizarre que G.W. Bush attend toujours d'être pardonné par des actions diverses ...)

Une autre idée m'est venu à l'esprit.
G.W Bush se désigne comme un étant homme libre, un pourfendeur de la liberté et un citoyen d'un monde libre (~USA)
Pourtant, selon la croyance de ce dernier, il y a au "dessus" de lui, un personnage supérieur: dieu lui-même.
Ainsi va le paradoxe de Walker: cette homme dit-libre est sous une obligation d'un être dit-supérieur.
Il ne s'est pas émancipé de par lui-même pour devenir libre.

Une personne athée peut(-il) se considérer comme libre car il n'a aucune attache envers un tiers dit supérieur (?).

C'est un paradoxe assez bizarre un pays qui se promulgue comme "étant libre", Dieu est le seul être supérieur à avoir toutes autorités sur "ses" individus.

Ont-ils conscience de ce paradoxe troublant ? et de cette fausseté de liberté ?

Bien entendu, nous sommes tous libres puisque -aucune croyance n'a réussi à prouver l'existence de (leur) dieu-
  • # Elle est universelle, et omniprésente...

    Posté par  . Évalué à 4.

    Tu crois qu'un jour on sortira de la matrice ?
  • # Le christianisme

    Posté par  . Évalué à 9.

    Concernant le comportement de Bush et l'idée d'exprimer la vengeance de Dieu on trouve dans le livre de (saint) Paul aux Romains, dans la Bible, que c'est à Dieu de se défendre, et pas aux hommes :


    Ne répondez jamais au mal par le mal. Cherchez au contraire à faire ce qui est bien devant tous les hommes. Autant que possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes. Mes amis, ne vous vengez pas vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit:
    <<
    C'est à moi qu'il appartient de faire justice;
    c'est moi qui rendrai à chacun son dû.
    >>
    Mais voici votre part:
    <<
    Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger.
    S'il a soif, donne-lui à boire.
    Par là, ce sera comme si tu lui mettais
    des charbons ardents sur la tête.
    >>
    • [^] # Re: Le christianisme

      Posté par  . Évalué à -2.

      Tu oublies une chose, et d'ailleurs il y a une erreur.

      Dans la religion chrétienne, l'Homme EST LIBRE !!! IL PEUT FAIRE CE QU'IL VEUT !!
      Mais, être libre, il faut également en accepter les conséquences.

      Donc Bush n'est pas obligé de respecter ce qu'a di Dieu, mais il devra en porter les conséquences. Dieu ne nous tiens pas par des ficelles et ne nous controle pas comme un pantain en bois.

      Donc dans cette logique, soit tu respectes ce qu'il a dit, et tu auras intel chose, soit tu ne le fais pas, et tu aura une autre intel chose. (Mais tous n'est pas blanc ou noir, tu peux être au milieu ;)). Dans tout les cas, ils y aura une conséquence qu'il faudra assumé. Et Dieu n'est pas la pour dir : "choisi et pas ca". Libre a nous de choisir, la preuve : BUSH.

      Donc avant d'écrir des "conneries", merci de se renseigné.

      >Ont-ils conscience de ce paradoxe troublant ? et de cette fausseté de >liberté ?

      Et nan, il y a une vrai liberté, car comme je l'es dit plus haut (et c'es pas moi qui l'affirme, mais la Bible) on est libre de choisir, personne n'est la pour nous en empecher, mais il faudrat en accepter les conséquence.

      (c'est ce qui passe actuelement également dans nos system politique, personne ne nous empeche de dépasser la limite de vitesse, on est libre de le faire, si on le fais, il faudra en accepter la conséquence !!!). (bon en ce qui concerne les meurtres, on préfère stoper avant l'action, car le role de l'état est également de protégés chaque individu).
      • [^] # Re: Le christianisme

        Posté par  . Évalué à 5.


        intel chose, soit tu ne le fais pas, et tu aura une autre intel chose


        houla! Les bonhommes à la tête toute bleue ont capturé ton esprit. (où bien c'est du 10eme degré...)

        on dit: untel. unetelle au féminin (très peu usité à l'écrit, jamais vu mais déjà entendu).
        et dans ta phrase, "une telle....une telle autre" est mieux.


        et puis confondre trop souvent é, ez et er, ça fait bobo la tête du lecteur (je ne dis pas ça que pour toi, hein)
    • [^] # Re: Le christianisme

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      On trouve la même idée chez Confucius - à moins que ce ne soit Lao Tseu - qui suggère avec malice (et j'imagine les yeux pétillant de joie contenue) d'être aimable avec ses ennemis, parce que ça les fait enrager.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # La parade Oxie du Marcheur

    Posté par  . Évalué à 3.

    > Au passage, on y apprend qu'après un Pardon, le pécheur est relaxé de ses obligations ... cependant, comme le sous-entend le chercheur, il est bizarre que G.W. Bush attend toujours d'être pardonné par des actions diverses ...

    Pour qu'il y est pardon, il faut qu'il y ait pêché. Quand Le Gorge Marcheur Bouche prétend agir sous l'impulsion même de Dieu :

    - soit il n'y croit pas et il exploite les fidèles protestants qui ont bâti son pays, auquel cas il n'attend aucun pardon. Le paradoxe, il est là et je dois dire qu'il serait assez amusant : des gens qui se sont rebellé contre l'autorité de l'église romaine se retrouvent maintenant sous celle d'un non croyant qui exploite leur foi ;

    - soit il est croyant et on pense vraiment être le bras de Dieu, auquel cas il agit selon la Volonté Divine (qui, comme le montre l'Histoire, peut justifier les pires atrocités) et quoiqu'il fasse, il n'attends aucun pardon.

    Dans les deux cas, tu constateras qu'il n'est nul besoin d'espérer un pardon.

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Qui a dit...

    Posté par  . Évalué à 1.

    Dieu a fait l'homme à son image et l'homme le lui a bien rendu.


    Ça me semble une des phrases les plus justes sur l'homme et son rapport à la religion mais je ne me souviens pas de l'auteur. Une idée?
    • [^] # Re: Qui a dit...

      Posté par  . Évalué à 3.

      Voltaire, je crois, mais j'en suis pas sûr

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.