Journal Le rock a 50 ans... les droits aussi!

Posté par (page perso) .
0
18
juil.
2004
http://www.reuters.com/newsArticle.jhtml?type=musicNews&storyID(...)

"That's all right" marque les débuts du rock et le rock a 50 ans? Alors That's all right tombera bientôt dans le domaine public, mais en Europe uniquement, à cause de la loi Sonny Bono Copyright Term Extension. C'est la première et dans pas trop longtemps d'autres chanson du king tomberons elles aussi.
Vous vous en foutez? Moi aussi, Elvis, c'est pas ma tasse de thé. Mais vous pensez sincèrement que les Majors ne vont pas tenter tout ce qui est en leurs pouvoirs pour faire passer la même loi stupides qu'au USA?
Ca commence par Elvis, dans moins de 10 ans les Beatles, puis les Rolling Stones puis... Ca m'étonnerais grandement que les majors laissent tomber comme ça la poule au oeufs d'or...
  • # j'ai pas de bol moi....

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    http://linuxfr.org/2003/01/03/10850.html(...)

    Encore une redite... De toute façon, un petit rappel ne fait pas de mal en ces temps troublés.
    • [^] # Re: j'ai pas de bol moi....

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      redite d'un an et demi, je pense que tu as eu raison de le rappeller vu que personne ne va aussi loin dans les archives...
      • [^] # Re: j'ai pas de bol moi....

        Posté par . Évalué à 2.

        De toute façon, même si ç'avait été un doublon plus récent, ça reste utile, sauf éventuellement si le même journal est déjà sur la page prinicipale des journaux : il y en a qui ont une vie sociale et qui n'ont pas le temps de squatter Linux avec un refresh toutes les 5 minutes.

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: j'ai pas de bol moi....

        Posté par . Évalué à 2.

        Ca fait pas de mal d'en reparler à nouveau, surtout qu'on vient de fêter récemment les 50 ans de la naissance "officiel" du rock.

        En lisant les commentaires de la dicussion d'il y a un an, j'ai remarqué un truc bizarre. La plupart des droits (interprète, enregistrement) durent 50 ans à partir de l'enregistrement, alors que le droit d'auteur dure pendant encore 70 ans (!) après la mort de l'auteur.

        Si on prend l'exemple de Charles Aznavour qui a fêté récemment ses 60 ans de carrière, ça veut donc dire que ses droits en tant qu'interprète, ainsi que les droits sur les enregistrement de ses 10 premières années de chanteur sont tombés dans le domaine public, alors que les droits d'auteur tomberont au plus tôt à la fin du siècle !

        Bref, il perd certains droits de son vivant alors que ses arrières-arrières petits enfants profiteront de ses droits d'auteur. Etonnant, non ?
  • # Un petit article en français

    Posté par . Évalué à 6.

    J'avais fait un petit article sur le sujet sous d'autres cieux qu'ici

    ===

    50 ans après qu'il fut édité la première fois aux Etats Unis, la version d'Elvis Presley de "That's All Right" est en ce moment un hit en Grande Bretagne, puisqu'il est entré 3e dans les charts la semaine dernière.

    Cependant BMG qui édite le morceau, est inquiète, et les réjouissances risquent d'être de courte durée.

    Si aucun changement n'intervient dans la loi sur le droit d'auteur européen, le morceau entrera dans le domaine public le 1er janvier 2005. Chacun pourra l'éditer sans payer aucune royalties aux propriétaires du master ou aux héritiers du rockeur, et BMG commencera à perdre une des pièces significative de son catalogue en Europe, la discographie de Presley.

    Considéré comme l'un des tous premiers morceaux du rock 'n' roll, le passage dans le domaine public de "That's All Right" annonce celui de bien d'autres morceaux du genre.

    Aux Etats-Unis, BMG continuera à posséder les droits du morceau, grâce au 1998 Sonny Bono Copyright Term Extension Act. Sous cette modification du droit d'auteur, les enregistrement sonores sont protégés durant 95 ans à partir du jour de l'enregistrement -- pour les enregistrement post-1976, la durée est différente, elle est de 70 ans après la mort de l'artiste.

    Dans la plupart des pays de l'Union Européenne, la durée est de 50 ans après la première édition d'un enregistrement sonore.

    Le cas Elvis illustre l'importance du problème pour les maisons de disque en Europe et souligne la différence législative entre les deux côtés de l'Atlantique.

    "Je considère l'anniversaire de cette semaine, comme un appel au réveil et un appel aux armes, pour passer à la vitesse supérieure dans notre campagne et notre lobby pour des termes similaires dans l'Union Européenne", déclare Peter Jamieson, président de la British Phonograph Industry. "La fin du copyright sur les enregistrement sonores de l'explosion de la musique britannique populaire de la fin des fifties et des sixties, pas seulement les Beatles, mais beaucoup d'autres artistes Britanniques, est toute proche. Si rien est fait, ils souffriront d'une perte de revenu pas seulement sur leur ventes dans le Royaume Uni, mais tout autour du globe."

    Le constat est partagé par Bruce Welch, le bassiste des Shadows, dont les morceaux Cliff Richards commenceront à expirer en 2009. "C'est effrayant. J'ai seulement pris conscience de la situation l'année dernière... Nos morceaux se vendrent toujours, et ils y environ 250 différentes compilations sorties de par le monde. Je voudrais voire la période étendue le plus possible, et 95 années, cela me semblerait bien."

    Le lobby auprès du parlement européen et de la commission a lieu den fait depuis plus d'un an, il est mené par l'IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) alors que l'Union Européenne est en train de vérifier et d'étudier d'éventuelles modifications à son arsenal législatif sur les droits d'auteur.

    ===

    A noter que "That's All Right" est une chanson d'Arthur Cudrup, un vrai précurseur, hélas totalement oublié, quand Elvis sortit sa reprise, et cela fut une des causes du ressentiment des Noirs Américains envers Presley, considéré comme le pilleur blanc.

    http://pageperso.aol.fr/th33290/Arthur-Crudup.html(...)
    • [^] # Plus sur Crudup

      Posté par . Évalué à 4.

      Sur la page en lien justement:
      Surnommé le "père du rock'n'roll" , à la fin de sa vie, il aurait disparu dans les oubliettes de l'Histoire si Elvis n'avait eu une affection pour lui, au point de réinterpréter après deux autres de ses chansons "My Baby Left Me" et "So Glad You're Mine". Cet exemple a donné des idées à d'autres comme Eric Clapton, Creedence Clearwater Revival, Rod Stewart ou Elton John, mais Arthur Crudup n'aura jamais eu l'occasion de profiter de cette notoriété. Il tentait vainement d'obtenir le versement de ses droits d'auteur lorsqu'il mourut sans un sou, en 1974.
  • # Disney

    Posté par . Évalué à 2.

    Je crois qu'aux Etats Unis, la durée des droits d'auteur est continuellement prolongée à cause de ... Mickey ! Si les chinois peuvent commencer à faire des dessins animés (et des jeux) Mickey, ce sont les US qui commencent à vaciller!:o)

    Peut-on dors et déjà utiliser Mickey en Europe? Est-ce qu'il est tombé dans le domaine public?
    • [^] # Re: Disney

      Posté par . Évalué à 1.

      Peut-on dors et déjà utiliser Mickey en Europe? Est-ce qu'il est tombé dans le domaine public?

      Tu devrais lire les commentaires de ce sujet :
      http://linuxfr.org/2003/01/03/10850.html(...)

      Tu verras qu'il y a différents types de droits (auteur, enregistrement ...) avec des durées de protections variables.

      Si les droits sur le premier enregistrement d'un dessin animé avec Mickey (dans les années 20 ou 30) sont depuis longtemps dans le domaine public (logiquement), les droits en tant qu'auteur ne sont pas encore tombés dans le domaine public, puisque ce n'est le cas que 70 ans après la mort de l'auteur.

      Walt Disney étant mort en 1966, ça veut dire que ces droits ne tomberont qu'en 2036.

      Maintent, ce que l'on peut faire avec une partie des droits dans le domaine public, et une partie qui ne l'est pas, je n'en sais rien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.