Journal Nettoyage de dunes avec un drone

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
5
30
juin
2018

J'étais en vacances dans les landes. Il y a de magnifiques plages avec des dunes, qui reculent d'un à deux mètres / an. Pour limiter l'érosion de la côte, des dunes ont été recréées au bulldozer, des plantes spécifiques ont été plantées pour fixer le sable et il est interdit de marcher sur les dunes. Mais bien sûr, elles sont recouvertes de détritus en tout genre.
Je me demande s'il est possible d'utiliser un drone assez costaud pour identifier chaque déchet, s'en approcher, le saisir (pique, pince, râteau… ?), l'arracher du sable puis le transporter à des points de collecte au pied des dunes, le tout sans se planter dans une dune. Le drone doit aussi être capable de couvrir ainsi une zone délimitée par des cordonnées GPS, en toute autonomie, avec éventuellement un contrôle au sol du vol, des images, de la saisie des déchets (il ne doit pas saisir le caniche de la voisine qui va gambader et se soulager dans les dunes chaque jour malgré l'interdiction des chiens sur les plages).

J'ai trouvé un projet Open Source qui utilise la reconnaissance d'image et l'IA pour détecter des déchets plastiques : https://www.theplastictide.com/our-mission-main/. Je ne sais pas si ce serait utilisable, qu'en pensez-vous ? Connaissez-vous d'autres projets libres similaires ?

Pour saisir des objets et les transporter, existe-t-il des drones spécialisés ?
J'ai juste trouvé https://www.ranmarine.io/aquadrone-wasteshark mais c'est uniquement sur l'eau.

  • # Exemples de déchets

    Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 30/06/18 à 15:29.

    En plus des déchets jetés par les personnes, il y en a aussi plein qui viennent de la mer (surtout lors des tempêtes) et encore plus des rivières (surtout lors des inondations). Les troncs et les branches d'arbres doivent être ramassés mais laissés au pied des dunes : http://www.capbreton.fr/infos-pratiques/environnement/le-littoral/le-nettoyage-des-plages/les-dechets-littoraux.html?L=980.html.html

    • [^] # Re: Exemples de déchets

      Posté par  . Évalué à 6.

      Note bien que les déchets qui viennent de la mer on été jeté a un moment donné par des humains, c'est pas la nature qui produit toutes ces saloperies.

      En fait, c'est même profondément déprimant l'état dans lequel notre civilisation a mis les océans. C'est tout bonnement un carnage, un massacre à l'échelle planétaire. Toutes les espèces y passe et l'océan est entrain de devenir une immense poubelle.

      On se réveille un peu quand ça vient s'échouer sur nos plages, mais ce n'est que le sommet de l'iceberg.

      Vidéo de l'ONU sur la question du plastique dans les océans : https://youtu.be/-1T_uJFDtiI (un conseil, évitez de la regarder si vous êtes sensible ou si vous venez de manger …)

      A une époque, je croyais encore qu'on pourrais changer, que ça finirais par aller dans le bon sens. Mais là, j'y crois plus. ça va forcément mal finir, la seule inconnue dans cette tragédie, c'est juste de savoir dans combien de temps ça va arriver …

      Certains scientifiques comme Gilles Boeuf que je suis régulièrement disent que c'est contre-productif de tenir un discours pessimiste sur la question. C'est surement vrai, mais bon, y a un moment où il devient vraiment difficile de trouver encore des raisons d'espérer que ça change.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Exemples de déchets

        Posté par  . Évalué à 2.

        Note bien que les déchets qui viennent de la mer on été jeté a un moment donné par des humains, c'est pas la nature qui produit toutes ces saloperies.
        En fait, c'est même profondément déprimant l'état dans lequel notre civilisation a mis les océans.

        C'est vrai ce que tu dis, c'est même la première ou deuxième source d'évacuation de nos déchêts, j'dis ça au doigt mouillé, mais j'veux bien prendre le pari.

        On ne vit pas dans la mer ou la terre, du coup c'est façile de trouver un territoire pour nos déchets, on est l'espèce dominante avec la conscience de soi oui ou non ??!

        Malheureusement historiquement j'ai pas l'impression qu'on ai beaucoup bougé niveau conscience , j'irais pas jusqu'à dire régressé, mais jprendrais bien un ptit pari, j'aime le jeux.

        Y a une personne qu'a dit que le problème avec la pollution et la négation des gens sur leurs effets, c'est que les changements ce font, petit à petit, et que nous nous en rendons pas compte. La dessus tu rajoute une dose d'habitude et de routine et tout le monde s'acclimate gentillement, et ça marche pour tout !

        La vie est fragile il faut la préserver, les choses arrivent aussi avec le coeur mais a force d'être connecté on ce deconnecte du vrai.

        Allez tous vous faire spéculer.

        • [^] # Re: Exemples de déchets

          Posté par  . Évalué à 10.

          La vie est fragile il faut la préserver, les choses arrivent aussi avec le coeur mais a force d'être connecté on ce deconnecte du vrai.

          Pour être franc, sur la question maritime, je suis un peu a fleur de peau. J'ai grandi dans la mer. J'ai appris à nager en même temps que j'ai appris à marcher. J'ai fait beaucoup d'apnée en mer, beaucoup de chasse sous-marine aussi. J'ai travaillé ensuite dans la marine marchande, j'ai pratiquement fait le tour du monde en cargo. J'ai croisé des orques dans l'atlantique nord. Notre rafiot de 300 mètres à peine (*) avançait péniblement dans le gros temps à une dizaine de noeuds avec ces 20 000 CV au cul et ils sont passé à coté, genre qu'est-ce que c'est que ce truc et puis ils nous ont laissé sur place. J'ai vécu des coup de mer, de ceux qui te remette a ta place. T'as beau avoir le plus gros bateau de ce bout d'océan, tu te fais bousculé comme un vulgaire plaisancier sur sa coque de noix. J'ai passé des nuit entière de veille en mer, sous un ciel rempli de milliard d'étoiles. J'ai jamais rien vu d'aussi beau que ça. J'ai regardé plonger les fou de bassan au large du Brésil. Pas con la bestiole, elle fait son nid sur une île pas loin des routes maritimes, et utilise le déplacement d'air des cargo pour planer. De plus le navire en avançant déclenche des volées de poissons volants, y a plus qu'a se servir pour becqueter. Suffit de prendre un bateau qui va dans l'autre pour rentrer.

          En voyant cette immensité, des semaines entière sans croiser rien d'autre que des oiseaux ou des dauphins, on pense que c'est impossible à pourrir. Et pourtant on l'a fait. On a massacré les baleines, on a pratiquement épuisé la plupart des stock de poissons. Le corail est entrain de mourir a cause de l'acidification des océans. On a balancé toutes nos saloperie la-dedans. La méditerranée est une poubelle. La où je faisais de l'apnée étant jeune, je ne vois plus rien. La posidonie est ravagé, y a presque plus de poissons, les chaluts raclent tout.

          Bref, tu l'a compris, ça me déprime et j'ai du mal a prendre du recul avec ça. J'habite loin de la mer maintenant, franchement c'est pas plus mal. Quand je vois le littoral et ces touristes par millions l'été, ça ne me rassure pas. Je préfère rester loin du carnage.

          (*) J'ai appris il y a peu qu'un des navires (surement le plus beau) sur lequel j'ai navigué (et eu l'immense chance de passer sous pont de Verrazano à New-York en tenant la barre, a fini sa carrière dans la baie d'along, l'immense cimetière maritime. ça m'a fait un sacré coup.

          https://www.marinetraffic.com/fr/ais/details/ships/-8215481

          Paix à son âme !

          Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # .... un déchet de plus ....

    Posté par  . Évalué à 10.

    Et quand le drone se plantera dans la zone où il ne faut pas marcher, il y restera? Hop-là, un déchet de plus…

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

      Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 30/06/18 à 15:30.

      Il faut prévoir un filin ou un drone SNSD (société nationale de sauvetage en dune).

    • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Mais non, un drone viendra le chercher. Et si il se plante…

      • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

        Posté par  . Évalué à 10.

        Il suffit d'un drone de plus en plus gros. À la fin, on a un drone de la taille d'une dune, et s'il se plante, on le laisse là, ça ne se verra pas.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

          Posté par  . Évalué à 9. Dernière modification le 01/07/18 à 12:34.

          Après il suffit de le recouvrir de sable et hop.

          D'ailleurs… Personne n'a jamais regardé ce qu'il y avait en-dessous de la dune, nan ?

          *splash!*

    • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

      Posté par  . Évalué à 3.

      Le nombre de déchet qui arrivent sur la dune et au delà est minime par rapport à tout ce qui arrive sur les plages landaises et la cote d'argent depuis la mer.

      Le Conseil Général des Landes réalise un nettoyage à l'année (https://plages-landes.info/Nettoyage-des-plages). Et depuis pas mal de temps maintenant ils laissent régulièrement les déchets présents au bas des dunes, cela participe à leur stabilisation. Sauf sur les principales plages fréquentées où cela ne fait pas très joli ;).

    • [^] # Re: .... un déchet de plus ....

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      C'est sûr, ajoutons un peu de polluants électroniques à nos polluants plastiques déposés sur les plages :-)

      Plutôt que de toujours rechercher des solutions avec de la technologie électronique élaborée (et très polluante à fabriquer), pourquoi ne pas regarder plutôt si une canne à pêche customisée ou une mini-grue actionnée manuellement ne ferait pas l'affaire ?

      Ah oui, c'est moins fun, on pourra pas faire une startup rachetée par Google avec ça…

      J'ai l'impression que le cerveau des gens a été lavé à la high-tech! Aimer la techno ne veut pas dire que c'est une bonne solution pour tout ! En particulier pour des projets à visée écologique, il y a un devoir de considérer le coût de fabrication des solutions (l'énergie grise).

      Allez, dites moi que je suis pas seul…

      (déjà que j'étais dans le style vieux con quand j'étais jeune, je vous raconte pas avec l'age !)

  • # C'est le nombre de marcheurs qui est important

    Posté par  . Évalué à 10.

    Le fait qu'une personne marche sur une dune ne va pas poser de problème. L'interdiction est à cause des milliers de personnes qui peuvent venir.
    Donc nettoyer via des personnes qui vont parcourir les dunes 4 fois par an, ça ne pose par de soucis.

    • [^] # Re: C'est le nombre de marcheurs qui est important

      Posté par  . Évalué à 2.

      Vu la quantité de déchets, je doute que 4 passages de quelques personnes suffise. Et c'est inaccessible, les pentes sont très raides sur une hauteur d'une bonne cinquantaine de mètres.

  • # Et il est où le Youki ?!

    Posté par  . Évalué à 10.

    il ne doit pas saisir le caniche de la voisine qui va gambader et se soulager dans les dunes

    Il faut une police pour les objets connectés !

    Runaway

  • # usage du drone

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Sauf autorisation spécifique, il faut que tu ais vu sur ton drone. Et il ne doit pas y avoir de public à proximité.

  • # Rotor + sable

    Posté par  . Évalué à 7.

    Si par drone tu entends un engin multi-rotor, il est probable que l'utilisation de caméras pour identifier/attraper des objets soit un petit peu compromise lorsque tu t'approches du sol à cause du sable remué par les turbulences. D'ailleurs j'imagine que ça peut ne pas être idéal pour les moteurs d'ingérer du sable, mais c'est à vérifier. Et aussi le fait de remuer le sable pourrait être à l'encontre du but initial qui était de limiter l'érosion des dunes, mais je n'en ai aucune idée, il faudrait faire une étude d'impact.

    Sinon d'un point de vue technique, je pense que tout cela est possible. Pas nécessairement simple, puis suivant la taille (et poids) des déchets il faudra un drone plutôt puissant (sans compter un algo de contrôle pas trop mauvais pour arriver à voler avec des poids asymétriques chargés à bord, en vol…) mais d'autres ont fait des choses plus compliquées avec un drone et un déploiement d'engin par dessous, par exemple un drone avec des tuyères plutôt que des rotors, et un rover par dessous, plutôt lourd, au bout d'un filin. Ah, et puis ils l'ont fait automatiquement. Et sur une autre planète. Skycrane

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Drône Taser ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    N'est-il pas plus simple d'utiliser un drône équipé d'un taser pour chasser les pollueurs?

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

  • # Autres (bonnes) idées

    Posté par  . Évalué à 10.

    Plutôt que d'utiliser un drone, qui deviendra lui aussi un déchet un jour, il faudrait plutôt diminuer la quantité de plastique qui arrive sur la dune.

    Côté Terre, on pourrait mettre en place une fouille systématique, et interdire tout objet en plastique. Le savoir-faire de la fouille existe déjà pour les aéroports, même s'il faudrait quelques adaptations (chien détecteur de plastique, etc.).

    On peut aussi penser à faire une « dune nudiste zéro déchet », pour éviter le plastique des vêtements par ex.

    On peut enfin s'inspirer d'autres traditions, par exemple avec une mafia de la dune, qui allègerait les touristes de leurs plastiques. Bien sûr, il faudrait imaginer des canaux de revente au noir pour alimenter la corrpution des élus, mais ce sont des schéma somme toute très classique.

    • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 02/07/18 à 16:28.

      Je miserais plutôt sur « vite développons et relâchons des créatures capables d'ingérer tel plastique dans la nature », puis « merde elles bouffent aussi les plastiques utiles, développons des créatures capables de bouffer les précédentes », etc. En parallèle de « beh on n'a qu'à faire de nouveaux plastiques différents » et « produisons des nanorobots pour résoudre tous nos problèmes » suivi de « oh non on a des déchets de nanorobots partout ». Etc.

      • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

        Posté par  . Évalué à 9.

        «Zut, on n'est pas assez malins pour prédire les conséquences de nos actes, donc construisons une AI capable d'intégrer tous ces facteurs»…

        • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

          Posté par  . Évalué à 2.

          Sauf que là, même aussi peu malins que nous sommes, tout le monde connaît l'issue :-)

        • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

          "I’d like to share a revelation that I’ve had, during my time here. It came to me when I tried to classify your species and I realized that you aren’t actually mammals. Every mammal on this planet instinctively develops a natural equilibrium with its surrounding environment, but you humans do not. You move to an area and you multiply, and multiply until every natural resource is consumed. The only way you can survive is to spread to another area. There is another organism on this planet that follows the same pattern. Do you know what it is? A virus. Human beings are a disease, a cancer of this planet. You are a plague, and we… are the cure."

          Agent Smith, AI, The Matrix.

          Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

          • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

            Posté par  . Évalué à 3.

            Ouais, mais l'agent Smith se plante. Il ne s'agit pas de comparer l'homme a un virus ou une maladie avec toutes les dérives que l'on peut imaginer avec une telle approche. Le concept qui a le plus de sens, si on veut comparer l’espèce humaine avec le reste du règne animal et végétal sur ce point, est la notion d’espèce envahissante.

            La science et la technologie a permis à l'homo sapiens de se soustraire aux processus de régulations naturels, lui conférant ce caractère d’espèce envahissante. Le défis pour l'homme moderne est alors d'arriver a retrouver un équilibre avec les écosystèmes qu'il a perturbé sans pour autant renoncer aux bienfaits des sciences et technologie. Sinon, le risque observable par ailleurs sur d'autres cas d’espèces envahissante, c'est qu'arriver a un certain seuil, un effondrement de l’écosystème et de ce fait des populations concernés. Voir le manifeste publié par Union of Concerned Scientists

            Notre problème est d'autant plus crucial que nous n'avons pas d'autres écosystèmes habitable de secours à envahir, du coup, c'est soit on arrive a préserver notre environnement, soit on va prendre cher, très cher.

            C'est pas gagné cette affaire. Bon en attendant, on est qualifié pour les quart de finale, c'est génial !

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

          • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

            Posté par  . Évalué à 4.

            L'Agent Smith est un bien piètre biologiste (il confond la classification phylogénétique avec les caractéristiques écologiques des espèces). S'il avait téléchargé Wikipédia dans sa mémoire, il saurait d'ailleurs que la chauve souris vampire est un mammifère parasite.

            Par ailleurs, son blabla est assez faux. Nous modifions activement notre environnement, mais à part quelques exceptions, en général, les humains construisent des villes autour des centres historiques de colonisation; on ne quitte pas les zones urbanisées pour en coloniser de nouvelles, mais on a juste un taux de croissance suffisamment élevé pour avoir besoin de plus en plus de place. La seule limite qu'on connait maintenant, c'est que de la place il y en a de moins en moins, et qu'il va bien falloir trouver le moyen de gérer ça. On a d'ailleurs commencé ; les gains de productivité agricoles nous permettent de produire de plus en plus par unité de surface, et notre problème principal est que ces gains de productivité se font au détriment de la qualité de l'environnement. Mais sur le fond, ça n'est pas très différent des autres espèces envahissantes ; quand pour une raison ou pour une autre le taux de croissance d'une espèce est élevé pendant suffisamment longtemps, bah les effectifs augmentent jusqu'à ce que la capacité de charge de l'environnement soit atteinte. La technologie est un moyen d'augmenter artificiellement cette capacité de charge, mais elle se fait souvent au détriment des autres espèces—c'est moches pour elles, c'est sûr.

            • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              Oui, bien piètre biologiste, il associe aussi virus et cancer… Mais la réponse n'était pas à chercher là.

              'fin bref, m'enfout, je suis extinctionniste.

              Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

            • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

              Posté par  . Évalué à 5.

              Pour info, ce que tu décrit a été modélisé par des gens du MIT dans les années 70. depuis leur modèle s'est avéré assez fiable, du moins plus fiable que tout les autres modèles utilisé en économie. De ce que j'ai pu en lire en tout cas.

              Il est connu sous le nom de rapport Meadows ou rapport du Club de Rome

              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

      Posté par  . Évalué à 3.

      J'ai oublié une méthode quelque peu « bisounours » : mettre des poubelles partout, comme sur l'île Marguerite près de Cannes, où on peut compter une centaine de poubelle sur une bonne moitié de l'île (3km de long…)

      • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

        Posté par  . Évalué à 10.

        La bonne question a se poser, c'est qu'est ce que deviennent les poubelles ? Si j'en crois cet article Dans notre pays, seul 2% des déchets plastiques sont recyclé. Le reste risque de se retrouver quand même sur les plages de cette belle île Canoise, malheureusement.

        Sans compter que qui dit poubelle, dit souvent sac poubelle … en plastique. La seule issue, c'est ne pas produire de déchets qui ne soit pas ni bio-dégradable, ni recyclable simplement. Perso, c'est une question que je me pose à chaque achat maintenant.

        Et c'est fou combien il est difficile d'éviter le plastique, y en a partout, pour tout, tout le temps. Tout à l'heure, après avoir réagit la première fois, je suis parti boire un coup à la fontaine à eau de ma boite. J'ai percuté a quel point j'étais con au moment où j'ai jeté le gobelet en plastique dans la poubelle en plastique muni de son indispensable sac en plastique. J'ai un mug pour le thé pourtant, j'aurais pu l'utiliser pour ça ! Mais non, faut rester concentré en permanence, ça frise l’obsession de vouloir éviter le plastique au quotidien. Un coup à finir chez les fous.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

          Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 02/07/18 à 21:54.

          Je suis tout à fait d'accord. Sur l'île St Marguerite, les poubelles sont sur la côte, à la merci du moindre piaf qui passe…

          Pour le zéro déchet, il y a des endroit plus favorable que d'autres : si tu fréquentes les AMAP/marché/BIOCOOP/etc, l'habitude est très vite prise d'acheter en vrac, avec tes contenants, d'apporter ton verre consigné et tes couverts, de boire l'eau du robinet, etc. Dans ce milieu il est donc facile de diminuer grandement sa consommation de déchet sans que ce soit particulièrement pesant sur la vie quotidienne :-)

        • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

          Pour le boulot, j'ai fait un truc de malade (je crois que je suis le seul sur les 700 salariés du site) : j'ai sur mon bureau une bouteille d'eau en verre que je remplis à la fontaine à eau. Avec cette bouteille, je me verse plusieurs fois par jour des verres d'eaux en utilisant la technologie "mug" importée des Etats-Unis (un fork de la technologie "tasse" française). Allez viens, rejoins mon club !

          • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

            Posté par  . Évalué à 8.

            D'habitude j'ai mon bidon de cycliste que j'utilise a cet effet. Mais là, comme je suis d'astreinte, j'ai du venir bosser en moto, du coup j'avais pas mon bidon :-(.

            Bon même temps, il est en plastique ce foutu bidon. Enfin, il réutilisable au moins. Mais le bidon en verre c'est moyen quand même. Par contre, ça existe en alu. Quand mon bidon en plastique sera foutu, promis je le prend en alu.

            Il faut savoir que contrairement aux cyclistes rapides et pressés que l'on observe régulièrement lors d’épreuves sportive, le vélotaffeur, beaucoup plus lent, ne balance pas son bidon de flotte dans l’environnement. L'environnement du bord de route lui même victime lors de ces migrations sportive estivale, d'une espèce envahissante particulièrement nuisible : le supporter. Il laisse derrière lui des montagnes de déchets, cannettes de bière vide, emballages de saucissons, reste d'accessoires festifs comme des fumigènes et des cornes de brumes, etc …

            A sujet, le vélotaffeur, a aussi assez peu de supporter. Il peut même subir des brimades auprès de ces collègues lorsqu'il arrive au taf, a cause de l'élégance discutable de son costume et de l'odeur de transpiration qui s'en dégage. Alors que l'automobilistaffeur, malgré le fait qu'il a dégagé une odeur nauséabonde de gazoil toxique pendant tout son trajet, peut néanmoins arrivé en sentant plus ou moins la rose.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

              Posté par  . Évalué à 4.

              Quand mon bidon en plastique sera foutu, promis je le prend en alu.

              Pour info, il existe également des gourdes inox : par exemple les Klean Kanteen
              C'est possiblement mieux que l'alu, puisque tu évites le film protecteur (en plastique ?) à l'intérieur, qui s'abîme avec le temps.

            • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

              Posté par  . Évalué à 7.

              une espèce envahissante particulièrement nuisible : le supporter.

              J'en ai vu une fois « en vrai » lors d'un déplacement à Paris. J'ai halluciné du niveau intellectuel du bestiau, avant cette rencontre je pensais que le QI était toujours un nombre positif. Genre je préfère confier mon gamin à une poule qu'à un supporter (bon, je n'ai pas de gosse, ouf).

              Ça me fait penser à un truc : le supporter n'est ni sur la liste des nuisibles, ni sur la listes des espèces protégées. Donc en période de chasse c'est bon ? Ça se cuisine comment ? Google est étrangement silencieux à ce propos.

              • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

                Posté par  . Évalué à 10.

                Ça me fait penser à un truc : le supporter n'est ni sur la liste des nuisibles, ni sur la listes des espèces protégées. Donc en période de chasse c'est bon ? Ça se cuisine comment ? Google est étrangement silencieux à ce propos.

                C'est lié a l'effet de groupe. En fait lorsqu'ils se rassemblent, ils se mettent à former une entité unique dont le QI est inversement proportionnel au nombre d’élément la constituant. Le langage parlé se résume à des cris et des onomatopées, quelque fois à des chants décrivant des pratiques sexuelle maternelle au sujet de leur adversaires. L'alimentation du groupe est essentiellement constitué d'une quantité assez impressionnante de boisson céréalière fermentée.

                Ils ne sont pas comestible ou alors il faut avoir l'estomac bien accroché. Il est déconseillé de se montrer agressif envers eux, ils sont potentiellement enclin à des accès de violence pour un oui ou pour un non. Il faut laisser les autorités compétentes les disperser. Généralement des bataillons de CRS en armure qui fonctionne de la même manière mais qui ont été conditionné pour obéir aux ordres. On soigne le mal par le mal.

                Ha ! Surtout, en cas d’émeute, il ne faut pas se réfugier dans un bus. Il s'agit de leur moyen de locomotion et donc, il existe pour eux deux sortes de bus. Leur bus dans lequel ils stockent leur bière et leur fumigènes et qui constitue en quelque sorte leur nid et les autres bus qui sont donc perçu comme des bus adverses et sujet inévitablement à des accès de violence destructif. Ne pas aussi se réfugier dans le bus des CRS. Il est très difficile d'en ressortir ensuite.

                De manière générale, il faut éviter leur lieux de rassemblement qui sont généralement annoncé à l'avance de façon répétitive sur tout les canaux médiatiques. Il sont facile a reconnaitre de toute façon car ils arborent la même tenue vestimentaire très colorée. Il est conseillé dans tout les cas de se tenir éloigné de tout groupe dont les individu sont habillés de façon identique à moins d'être soi-même habillé ainsi et d'avoir une envie irrésistible de bière, de hurlements et de taper sur quelque chose.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

                  Posté par  . Évalué à -1.

                  C'est lié a l'effet de groupe.

                  Moi qui pensait que c'était simplement de la connerie humaine… (de la vraie hein, pas de la connerie de tarlouze).
                  :-)

      • [^] # Re: Autres (bonnes) idées

        Posté par  . Évalué à 8.

        mettre des poubelles partout

        Hélas il est généralement admis que les gens qui utilisent les poubelles sont les mêmes personnes qui emportent leurs déchets lorsqu'il n'y a pas de poubelles.
        Par exemple en forêt de Fontainebleau, la plupart des poubelles ont été supprimées il y a bien longtemps : pas plus de déchets qu'avant, et plus besoin de payer un service de ramassage des poubelles.

        En résumé, ceux qui jettent sont juste de gros cons.
        Dit comme ça c'est un peu une lapalissade, mais clairement c'est aussi bête que ça : ceux qui jettent s'en foutent des autres (c'est déjà 75 % de la définition des gros cons).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.