tiennou_minet a écrit 57 commentaires

  • [^] # Re: Meme avec XP

    Posté par . En réponse au journal Article libé "L’impossible achat d’un portable sans Windows". Évalué à 7.

    Si mon ordinateur explose (ca m'est déjà arrivé je précise :p ), et que je doit en racheter un. Je pense que je n'ai pas à racheter de licence Windows, puisque j'ai le CD windows et une clef de licence.

    A noter que si comme 90% des gens c'est une licence OEM que tu possèdes, elle est liée à l'ordinateur que tu achètes. Donc si ton ordinateur explose, ta licence explose (légalement) avec.

    Si tu veux pouvoir installer ton Windows sur un autre PC quand ce dernier a explosé, il faut une licence Windows non-OEM mais c'est trois fois plus cher. Et encore dans ce cas ça n'est toujours qu'une licence monoposte donc pour l'utiliser (légalement) sur ton nouvel ordinateur, il faut effectivement faire exploser ton ancien ou en tout cas désinstaller Windows.

    Après il y a des licences multi-postes mais c'est encore bien plus cher et ça concerne plus les entreprises.

    Bref, juste un petit commentaire hors sujet par rapport à la vente liée. Ce système de licence est tellement contraignant et aberrant qu'il est très difficile de rester vraiment dans la légalité. Heureusement, il nous reste des systèmes libres...
  • [^] # Re: J'ai un peu de mal

    Posté par . En réponse au journal Vista c'est vraiment un OS rigolo :). Évalué à 10.

    La plainte ne porte pas sur le fait qu'il manque des trucs dans Vista.

    La plainte porte sur le fait que des ordinateurs ont été certifiés par Microsoft "Vista capable" avec un beau logo alors que dans beaucoup de cas, ça n'était pas vrai :
    - certains de ces ordinateurs ne peuvent pas faire tourner toutes les versions de Vista mais seulement les versions de base (alors que les opérations marketing ne parlaient que de fonctions présentent dans les versions "premium" et qu'à une certaine époque, parfois plus d'un an vant la sortie de Vista, on ne savait pas vraiment les différences entre les différentes versions.)
    - certains de ces ordinateurs incluent des périphériques qui ne sont pas parfaitement supportés par Vista.

    Bref, c'est plus une plainte de type "publicité mensongère" : la plainte ne porte pas sur ce qu'est ou n'est pas capable de faire Vista.
  • [^] # Re: Sélectionner les messages hors lignes ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelle version du serveur Jabberd14. Évalué à 6.

    Moi je ne vois pas vraiment en quoi cette fonctionalité est pratique pour un client traditionel.


    Ben quand tu t'absentes pour un mois parce que tu vas en vacances ou autre et que tu reconnectes pour la première fois, il peut arriver que tu reçoives un grand nombre de messages hors ligne et le client se fait flooder sans pouvoir rien dire :
    - suivant le nombre, pas mal de clients plantent et tu perds tous tes messages ;
    - même si le client ne plante pas, en général, tu te retrouve avec 350 fenêtres sur l'écran.
    - si tu te connectes vite fait depuis un autre ordi que chez toi pour parler à quelqu'un vite fait tu n'as pas forcément le temps de lire tous tes messages mais tu ne veux pas non plus forcément les perdre.

    C'est juste un exemple mais ça peut servir potentiellement à n'importe qui. En fait, le but est de permettre d'avoir un système de réception des messages plus fiable.

    Le système actuel limite un peu l'usage des messages "hors ligne". La messagerie instantanée étant de plus en plus utilisée au dépend de l'e-mail, ce protocole aidera à aller plus dans ce sens. Après, ça dépend évidemment de l'utilisation de chacun.

    (en plus, le protocole derrière est pas très joli)


    Ca c'est subjectif...
  • # Ne pas réduire le problème à la pré-installation ou non de MS Windows

    Posté par . En réponse à la dépêche L'UFC Que Choisir contre la vente liée. Évalué à 10.

    Je ne connais pas l'étendu des plaintes déposées par l'UFC et j'imagine qu'elle ne peut pas attaquer sur tous les fronts d'un coup mais j'ai l'impression qu'on réduit trop souvent le problème de la vente lié à la pré-installation ou non de MS Windows.

    La vente liée est un problème plus large :

    - elle concerne la pré-installation de n'importe quel logiciel. Il peut donc choisir de n'importe quel OS (MS Windows, Mac OS, GNU/Linux, etc.) mais aussi de n'importe quel logiciel tiers installé. En gros, je peux vouloir acheter un ordinateur avec MS Windows pré-installé mais pas forcément acheter MS Office, Norton Anti-virus, Néro, etc.

    - le problème de la vente liée ne concerne pas que les ordinateurs mais tout matériel vendu avec du logiciel. Quand j'achète une imprimante ou un appareil photo numérique, actuellement on me *vend* bien souvent avec ce matériel des logiciels (de retouche d'image, de création de carte de voeux, etc.) alors que je devrais pouvoir acheter le matériel séparément des logiciels.

    - quand j'achète un ordinateur, je dois pouvoir comparer les différents modèles entre eux. Le prix est un élément décisif dans le choix de ce matériel. Actuellement, il est particulièrement difficile de connaître le prix du matériel "nu". On ne peut comparer que des lots matériel+packs_logiciels avec des packs logiciels différents pour chaque ordinateur. Le consommateur ne peut donc pas comparer les différents matériels en terme de prix et sont choix est faussé.

    - si je suis un professionnel (artisant, petite entreprise, indépendant, profession libérale, etc.) et que j'achète un ordinateur à titre professionnel avec lequel du logiciel est fourni sans que le détail du prix de chaque logiciel ne soit fourni, c'est un problème. Dans la déclaration d'impots, le matériel et le logiciel sont dans des parties distinctes et sont imposés différemments. La vente liée empêche donc de faire une déclaration d'impôt correcte/exacte.

    La vente liée ne concerne pas que les informaticiens voulant du linux sur leur ordinateur mais n'importe quel consommateur de matériel informatique.


    Réponse à "si on peut acheter du matériel nu, les logiciels seront plus piratés" (argument de Microsoft pour imposer la vente liée) :

    Actuellement le fait de ne pas afficher séparément le prix des logiciels fournis avec le matériel donne l'illusion au consommateur de la gratuité du logiciel. Le fait d'afficher le prix de chaque logiciel vendu permettra au consommateur d'évaluer la valeur d'un logiciel et donc d'adapter son comportement. Un grand nombre de "pirates" n'ont pas le sentiment de faire quelque chose de mal car pour eux ils prennent gratuitement quelque chose qu'on donne gratuitement à certains mais qu'on fait payer à d'autres.

    Le non-affichage des prix des logiciels transforme dans l'esprit des consommateurs la logique "le logiciel est payant donc si je ne paie pas je suis un pirate" en "le logiciel est gratuit donc si je paie je suis un dindon".
  • # Neuf et le libre

    Posté par . En réponse au journal Neuf-Cegetel propose une ADSL-box/PC à base de Linux. Évalué à 5.

    Neuf Cegetel commence à bien me plaire pour leur support du libre :
    - ils développent un logiciel GPL de messagerie instantanée supportant des standards ouverts (Wengo supportant notamment SIP et bientôtJabber)
    - ils vont apparemment (d'après ce journal) vendre des Linux box grand public (équipés pour la messagerie donc a priori avec un Wengo like)

    De très bons points pour cette boîte qui développe le libre auprès du grand public.
  • # OpenDocument != format de présentation

    Posté par . En réponse au journal Coup de gueule sur OpenOffice et le "standard bureautique". Évalué à 10.

    je tiens à préciser que le format OpenDocument, tout comme le format MS Word (.doc), le HTML et bien d'autres, n'est pas un format sensé garantir la présentation du document. C'est un format sémantique (plus ou moins, c'est critiquable) dans le sens où on définit ce qu'est un titre de niveau 1, 2, etc., un paragraphe, etc. mais dont le rendu est largement dépendant du système sur lequel est utilisé le document (la système d'exploitation, les polices installées, la marque de l'imprimante, etc.)

    C'est d'ailleur pourquoi ont été créés des formats de documents spécialement adaptés à la présentation dont le rendu n'est plus sensé être dépendant du système hôte. Le plus connu est certainement le PDF.

    Bref, OpenDocument, le .doc, le HTML, etc. sont des formats de travail. Une fois la présentation terminée, il faut la figer dans un format adapté style PDF. Pour pouvoir changer facilement la présentation d'un document sur plusieurs systèmes, il suffit de faire un document propre et d'utiliser des styles. En changeant la police de quelques styles, on retrouve très rapidement une belle présentation sur n'importe quel système. C'est simplement une habitude à prendre.
  • # Seps, un autre jeu de scrabble en ligne

    Posté par . En réponse au journal PyScrabble 1.3. Évalué à 2.

    Il y a aussi le jeu de scrabble en ligne Seps :
    http://seps.flibuste.net/
    On est prévenu que c'est à son tour de jouer par e-mail ou par jabber et on joue directement sur le site.
  • [^] # Re: Evangéliser dans le libre...

    Posté par . En réponse à la dépêche Jabber explose !. Évalué à 3.

    Google Talk utilise son propre logiciel serveur Jabber propriétaire.


    Vu qu'ils ne distribuent pas leur logiciel, libre ou propriétaire la licence ne veut pas dire grand chose... Ils pourraient très bien être partis d'un serveur libre et l'avoir modifié. En fait, on ne peut pas savoir et à la limite on s'en fiche. Ce qui compte c'est que le serveur implante correctement le protocole XMPP. Pour les questions de vie privée, traitement de tes informations, etc. ce sont les termes d'utilisation et la politique de confidentialité qui te protègent, la licence du logiciel ne change rien à ça.

    Serveur qui n'implémente d'ailleur pas (encore?) autant de fonctionalités que les principaux serveurs libres.


    Ca c'est bien vrai. L'avantage qu'ils ont quand même est d'avoir un proxy pour leur service de VoIP qui permet d'utiliser ce service même derrière un parefeu/NAT/...

    Alors que derrière jabber.org et jabber.fr c'est du logiciel libre !


    Pour jabber.org, les composants assurant les connexions client-serveur et serveur-serveur sont propriétaires et fournis par Jabber Inc :
    http://status.jabber.org/
    Il semble que c'était nécessaire pour des raisons de performances.

    Il vaux mieux essayé de trouver un autre serveur.


    Et vous pouvez commencer par regarder ici :
    http://wiki.jabberfr.org/index.php?title=Serveurs
  • [^] # Re: Peace

    Posté par . En réponse au journal Guerre Fritalk / apinc ?. Évalué à 6.

    Réponse correcte :-)

    Le problème a aussi été discuté sur le forum de Jabberfr.org :
    http://forum.jabberfr.org/viewtopic.php?id=248

    On espère donc que le problème sera réglé au plus vite mais les hébergeurs se renvoient la faute et on a du mal à faire avancer les choses :-(

    Après, c'est vrai qu'il y a une petite tension entre les admin de l'APINC et ceux de Fritalk car l'APINC aimerait que les serveurs Jabber francophone coopèrent plus ( http://wiki.jabberfr.org/index.php?title=Cooperation ) et Fritalk ne fait pas grand chose en ce sens. Reste à savoir si c'est du à un manque de temps ou à un manque de volonté...

    Ceci dit, on est loin d'en être pas à couper les communications entre nos serveurs volontairement et le sujet avance doucement ( http://forum.fritalk.com/read.php?3,160 ) donc il ne faut pas dramatiser.
  • [^] # Re: Regarde par là

    Posté par . En réponse au journal Jabber. Évalué à 2.

    Pour rencontrer des gens sous Jabber :
    - tu crées/rejoins une salle de discussion
    - tu peux utiliser le nouveau SkyMessager (une fois le compte créé, on peut utiliser le service avec n'importe quel client Jabber) et te mettre "Opé"

    Tu peux regarder l'annuaire mais tu n'irais pas appeler des numéros au hasard dans ton annuaire téléphonique pour te faire des amis donc c'est un peu pareil pour Jabber. Il y a un champ commentaire dans l'annuaire de jabberfr, éventuellement regarde si des gens se disent prêt à parler à des "inconnus" et essaie de contacter ceux là.
  • [^] # Re: En parlant de jabber...

    Posté par . En réponse au journal Nouvelle version Gajim. Évalué à 3.

    Quel serveur utiliser pour cela, sachant que mon JID est en @jabber.org, qui me semble t-il est bloqué par MSN ?


    C'est l'IP de jabber.org qui est bloquée donc ils ne peuvent pas mettre en place de passerelles (et encore j'en sais rien). Quand tu utilises MSN par une passerelle, tu utilises ton adresse MSN normale sauf que c'est la passerelle qui se connecte pour toi sur le réseau MSN.

    Comment migrer ses contacts vers un nouveau serveur (il me semble qu'ils sont stockés au iveau du serveur, et pas du client, non ?).


    Tu peux utiliser une passerelle d'un autre serveur Jabber que celui où tu as un compte. Tes contacts MSN seront stockés sous forme de contacts jabber normaux sur ton serveur. Pour une liste de serveurs, je t'invite à consulter cette page :
    http://wiki.jabberfr.org/index.php?title=Serveurs


    Par contre, je ne suis pas tellement pour les passerelles. Voici pourquoi :
    http://www.pikolint.org/blog/index.php/tiennou/2005/10/26/po(...)
    Maintenant c'est toi qui voit, il faut juste être conscient que ça n'a pas que des avantages.
  • [^] # Re: Centralise vs desentralise

    Posté par . En réponse à la dépêche Avancées importantes dans le support de la voix sous Jabber/XMPP. Évalué à 10.

    La philosophie d'Internet (de TCP/IP) est de mettre l'intelligence au bord du reseau. On voit actuellement a quel point ces concepteurs avaient raison: on peut faire passer n'importe quel type d'information sur Internet, se sont les terminaux (PC) qui intepretent l'information et ca tombe bien car ils sont de plus en plus puissants pour un cout de plus en plus faible.
    Avec Jabber au contraire ce sont les serveurs qui ont de l'intelligence en permettant l'interconnexion avec d'autres reseaux.


    Au niveau de la philosophie d'internet, je ne suis pas tout à fait d'accord. En fait, effectivement, la philosophie d'Internet est de mettre l'intelligence au bord du réseau, c'est à dire de décentraliser. Cependant, quand tu regardes l'Internet actuel, tu comprends vite que le bord du réseau n'est pas l'utilisateur final mais le LAN. Chaque sous-réseau peut avoir son propre serveur Web, son propre serveur mail, son propre DNS, etc. En revanche, au niveau du client final, le but est qu'il reste le plus simple possible. On le voit bien au niveau du web, un client web n'est qu'une interface pour récupérer des informations qui sont générées au niveau du serveur. On appelle d'ailleurs ça un client léger.

    Un système de messagerie instantanée complètement P2P ne serait pas forcément dénué d'intérêt mais aurait quand même beaucoup d'inconvénients. Ta liste de contacts serait locale (donc si tu changes de machine tu ne la retrouves pas), tu devrais t'authentifier auprès de tous tes contacts plutôt qu'auprès d'un serveur, etc.
  • [^] # Re: Xlite

    Posté par . En réponse au message Cherche ressources SIP/SIMPLE. Évalué à 2.

    OK, merci pour les liens. Pour info, il semblerait que le site web de xten ait changé : c'est maintenant http://www.counterpath.com

    J'ai aussi trouvé M2 softphone qui fait à la fois du SIMPLE et du Jabber :
    http://www.megapin.com/

    Après, il n'est pas toujours évident de trouver si les logiciels ne font que du SIP ou aussi du SIMPLE mais bon en fouillant un peu je devrais encore trouver quelques trucs.
  • # Site communautaire francophone de Jabber.

    Posté par . En réponse à la dépêche ejabberd 1.0.0 : le serveur Jabber qui monte (...en charge). Évalué à 7.

    Je rajouterai à la liste de liens utiles pour cette dépêche le site communautaire francophone de Jabber/XMPP :
    http://www.jabberfr.org

    Je suis d'ailleurs en train de préparer un tutoriel d'installation de ejabberd pour le wiki. Je n'aurais certainement pas le temps de m'en occuper d'ici la fin de l'année mais il devrait être disponible courant janvier 2006. Si vous avez prévu de monter un serveur jabber l'an prochain pensez-y :-)
  • [^] # Re: XMPP ou SIP?

    Posté par . En réponse au journal Jingle : la VoIP sur Jabber, made in Google. Évalué à 2.

    Mais : SIP est plus supporté par les opérateurs, et les opérateurs peuvent imposer leur choix... Je n'ai pas de client a proposer, j'ai juste eu une formation sur SIP, et j'ai vu les possiblilités de la chose (pas que SIMPLE). Le probleme est que XMPP fait concurence "seulement" a SIMPLE, tandis que SIP (et l'IMS) font bien plus, les operateurs risquent de pas vouloir s'embeter avec un protocole supplémentaire.
    Je ne supporte ni l'un, ni l'autre, je me pose des questions, c'est tout. SIP est peut-etre un trop gros projet qui va s'effondrer tout seul du fait d'une masse critique, on verra... j'utilise Jabber en attendant ;-)


    Justement, l'impression que j'ai, pour l'instant confirmée par la situation actuelle, c'est que SIP/SIMPLE est une technologie puissante mais lourde à mettre en place et qui me paraît réservée aux opérateurs ou en tout cas à des gros de l'informatique. Pour l'instant XMPP est de loin le plus utilisé par les utilisateurs de la base (site communautaires, personnels, entreprises, etc.) et SIP est plus développé chez les opérateurs. A un certain point, chaque groupe va vouloir rallier l'autre à sa cause et il est difficile de dire maintenant ce qu'il en résultera.

    En tout cas, qu'on tende vers l'un ou l'autre ou encore un mélange des deux, si on tend vers plus d'ouverture ça m'ira parfaitement.
  • [^] # Re: Mouais

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 2.

    J'ai plusieurs amis qui travaillent dans la branche R&D justement et non seulement LiveCom est installé sur tous les postes mais en plus les autres systèmes tels que MSN sont blockés.

    Après, FT c'est gigantesque et c'est certainement pas pareil partout donc dans les services où les gens peuvent utiliser l'outil qu'ils veulent, je ne suis pas surpris qu'ils utilisent le même qu'à la maison, c'est à dire MSN.
  • [^] # Re: Le volume ?

    Posté par . En réponse au journal PyListC : la messagerie instantanée a maintenant son système de diffusion. Évalué à 2.

    Le problème de certaines listes de diffusions est amha le volume de mail généré par jour. Par exemple la très réactivle liste de diffusion d'entre-aide pour OOo a innondé ma boîte alors que j'étais parti une semaine.


    C'est l'intéret de faire une liste par messagerie instantanée plutôt que par e-mail. Par défaut les messages ne sont envoyés qu'aux utilisateurs en ligne (donc tu ne reçois jamais rien si tu es déconnecté car parti en vacances).

    Pendant combien de temps (et quelle taille) les messages sont-ils stockés sur le serveur quand l'utilisateur est déconnecté ?


    Mon composant relaie les messages, ce n'est pas lui qui gère la durée de stockage sur le serveur.

    Au niveau des principaux serveurs Jabber, je crois que les limitations qu'on peut imposer portent uniquement sur une valeur maximale de l'espace de stockage, pas sur une date d'expiration des messages. En tout cas, c'est un paramètre qui ne dépend que de l'implantation et de la configuration du serveur utilisé (comme pour le mail). On peut très bien imaginer qu'un utilisateur utilise une interface web pour paramétrer son compte Jabber en précisant de ne pas garder les messages de plus d'une semaine par exemple.

    Ceci dit, il existe une extension (JEP) permettant de spécifier la durée de validité d'un message :
    http://www.jabber.org/jeps/jep-0079.html
    Si un client spécifie que le message ne doit pas être distribué après une semaine et que ton serveur supporte ce JEP, tu ne recevras pas le message en question en te connectant deux semaines plus tard. En utilisant ce principe, c'est l'émetteur du message qui évalue la pertinence de son message à long terme mais cette valeur pourrait très bien être changée par PyListC.

    Existe-t-il un moyen d'obtenir une hiérarchie des messages d'une discussion ?


    La norme prévoit un élément <thread /> permettant d'identifier un fil de discussion. Par contre, à ma connaissance on ne peut pas spécifier précisemment à quel message du fil de discussion on répond (un seul niveau de hiérarchie donc). J'imagine qu'une extension sera définie quand le besoin s'en fera sentir.

    L'inclusion de formattage pour inclure des extraits de codes sources est-elle prévue ?


    Idem, ce n'est pas mon composant qui s'occupe de ça, il ne fait que relayer les messages.

    Avec Jabber, on peut envoyer du texte formaté :
    http://www.jabber.org/jeps/jep-0071.html
    Cette norme, inspirée du XHTML, prévoit en effet un attribut <code /> qui s'utilise comme l'élément du même nom en XHTML.
  • [^] # Re: PubSub

    Posté par . En réponse au journal PyListC : la messagerie instantanée a maintenant son système de diffusion. Évalué à 3.

    Effectivement ma première idée a été d'utiliser pubsub et de simplement faire un composant "interface" pour que n'importe quel client puisse l'utiliser sans avoir à implanter la fonctionnalité de listes de diffusion en question.

    C'est ce que j'ai commencé à faire mais je me suis vite aperçu que les implantations existantes de pubsub restaient encore assez limitées. De plus, d'un point de vue technique, il s'est avéré finalement plus compliqué de faire un composant interface que de gérer moi-même les listes. J'ai donc fait marche arrière et décidé de faire un composant autonome.

    En fait, mon composant est plus une preuve de concept. Si l'idée intéresse du monde et qu'il commence à être déployé plus largement, il sera certainement préférable d'écrire une JEP décrivant le format d'une liste de diffusion pour utiliser l'architecture de pubsub existante et pour que les clients puissent développer des interfaces mieux adaptées aux listes de diffusion. A ce moment là, l'idée du composant interface prendra certainement tout son sens pour faire la transition.

    Le fait que le composant soit autonome permet de tester facilement et rapidement cette fonctionnalité mais il est vrai que ce n'est pas la meilleure solution à long terme.
  • [^] # Re: Imap + abook sync & autres

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 2.

    ce qui a fait la popularité de SMTP, c'était ça facilité d'implémentation, la légèreté du protocole, mais surtout la souplesse qui lui a permis d'être implémenté dans de nombreux langages et sur toutes les plateformes.

    pour Jabber, le protocole est assez lourd, complexe


    C'est certainement subjectif mais je trouve au contraire que Jabber est très simple et extensible et c'est une de ses forces. Quand je regarde les RFC de XMPP par exemple et que je regarde celles de SIP et ses extensions, ça confirme très fortement mon sentiment.

    La seule chose éventuellement compliquée (et obligatoire si on veut respecter parfaitement la norme) est la partie liée à l'authentification (SASL) et au chiffrement (TLS). Ca serait sûrement plus simple d'envoyer un login/mot de passe en clair mais ça pose d'autres problèmes...

    Si tu mets de côté la partie authentification/chiffrement, il n'est pas plus difficile de faire un client XMPP qu'un client SMTP. Je ne connais pas tellement de langage ni de plateforme pour lequel il n'existe pas d'implantation Jabber/XMPP (on peut certainement en trouver en cherchant bien mais ça doit rester assez marginal et il suffit d'une bonne âme avec de bons doigts pour arranger ça).

    verrouille entre autre les entrées et sorties. en effet, il faut un client xmpp pour aller consulter ses messages jabber. avec smtp, on peut utiliser mailbox direct (si on est sur le serveur mx) ou pop voire, mieux, imap !


    Le problème serait que XMPP propose un moyen de récupérer ses messages alors que SMTP non ? Tu pourrais aussi contourner XMPP pour récupérer des messages... sauf que je vois pas l'intérêt. XMPP définit simplement la syntaxe pout transmettre un message. Après, si tu recherches un remplaçant de pop par exemple tu peux regarder ce JEP :
    http://www.jabber.org/jeps/jep-0013.html

    Ceci dit, je pense qu'il est préférable de parler en terme de fonctionnalité plutôt qu'en terme de technologie parce que si c'est pour reprendre exactement le même modèle que SMTP, on n'a pas besoin d'imaginer un autre protocole.

    Si tu vois des choses, en termes fonctionnels, qu'on peut faire avec SMTP et qu'on ne pourrait pas faire avec XMPP, ça m'intéresse.
  • [^] # Re: Mouais

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 3.

    Honte à moi pour FT, mais j'ai pas su écrire ce que je voulais dire, dans ma tête je pensais à un messenger compatible avec les serveurs jabber existant tels qu'on les connait en tant qu'utilisateur jabber.


    Effectivement, le serveur Jabber de France Télécom (anciennement Le Messager et maintenant LiveCom) n'est ouvert ni aux communications avec d'autres serveurs ni avec d'autres clients que le client officiel et c'est bien dommage. Cependant, il serait faux de dire que France Telecom ne supporte pas Jabber. Notamment, c'est le système utilisé en interne par les milliers d'ingénieurs FT. En plus d'être client, il est aussi un des plus gros actionnaires de Jabber Inc., le leader mondial de services Jabber.

    HP utilise aussi intensivement Jabber en interne et est un "platinum sponsor" de la Jabber Software Foundation. C'est notamment eux qui ont fourni la machine sur laquelle tourne le serveur jabber.org et les sites jabber.org et jabberstudio.org. Depuis peu, le serveur jabberd 1.4 fait parti des applications libres supportées commercialement par HP.

    Apple utilise bien XMPP pour son bonjour mais son client iChat est aussi un bon client Jabber. Apple commercialise également son propre serveur jabber basé sur jabberd 1.4.

    Le serveur jabber de Google ne permet pas pour l'instant les communications serveur-serveur mais respecte bien le protocole pour les communications client-serveur. Ils participent à la documentation de leur protocole de voix (Jingle http://linuxfr.org/~Nyco/20252.html ), ont engagé le développeur de Gaim pour travailler sur le support de Jabber (et du fameux protocole de voix) dans Gaim. Google s'est dit résolu à ouvrir son serveur jabber au public après une première phase de test avec une sélection de partenaires. Ca me paraît être une approche intelligente et ils n'ont pour l'instant rien fait qui permette de douter de leur bonne foi. En tout cas, ils ont pour l'instant amené certains partenaires (Gizmo par exemple) à ouvrir des serveurs Jabber publics et ont sans aucun doute développé la popularité de Jabber.

    NB : j'ai indiqué l'utilisation de jabber en interne comme support parce que j'estime que faire une démonstration de Jabber à une telle échelle à des milliers d'ingénieurs, développeurs et cadres dirigeants est une contribution importante.
  • [^] # Re: Plus un complément de SMTP qu'un remplacant ...

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 3.

    1/ Avec le mail, on sait maitriser le spam. Le nombre de spams qui passe à travers les filtres reste à peu près constant même si le volume total de spam reçu augmente. Avec Jabber, pour l'instant, rien n'est fait pour contrôler le spam. Et le fait que les messages soient plus courts va rendre beaucoup plus difficile la mise en place de méthodes bayésiennes. Les méthodes de whitelisting basées sur des réseaux de confiance, c'est bien, mais c'est souvent rapidement insuffisant.


    Un des gros avantages de Jabber par rapport au courrier électronique, c'est qu'il est bien plus difficile d'usurper une identité. On retrouve en natif et en mieux dans Jabber les technologies que Microsoft et autres veulent intégrer au courrier électronique (vérification du domaine d'origine des courriers envoyés).

    Au niveau de la taille des messages, les messages de type "normal" ne sont pas forcément plus courts que des e-mails et ne le seront certainement pas si Jabber en vient à réellement remplacer le courrier électronique. De plus, il n'y a pas vraiment de raison que le contenu des messages de spam change, on peut déjà faire des e-mails d'une ligne.

    Quelques JEPs relatifs au spam sont déjà en cours de rédaction, ce ne sont certainement pas les dernières. Il reste à finaliser et à implanter tout ça. Je ne pense pas qu'il soit possible de construire un réseau ouvert dénué de tout abus mais je ne pense pas non plus que Jabber arrivera au point où en est le courrier électronique aujourd'hui.

    Je signale simplement aux gens qui souhaiteraient se tourner plutôt vers des protocoles de type SIP que les problèmes de spam seront encore plus difficilement maîtrisables sur un réseau de type P2P.

    la messagerie instantanée n'est pas idéale non plus, justement parce qu'elle est instantanée.


    ?
    On peut faire avec Jabber à peu près tout ce qu'on peut faire avec le courrier électronique, à savoir envoyer un message à quelqu'un de déconnecté, envoyer un message à quelqu'un qui ne fait pas parti de ses contacts, envoyer un message "normal" avec un sujet, une signature, etc.

    Cependant, il est vrai qu'actuellement l'interface des clients Jabber n'est pas adaptée à des messages de type formels (notamment au niveau de la gestion de l'historique et du classement des messages, on est loin de ce qu'on trouve du côté des clients mails)

    Les outils étant pour l'instant plus adaptés à des communications informelles, l'usage de la messagerie instantanée est plutôt réservé à des communications informelles là où l'e-mail est plutôt utilisé pour des communications formelles. C'est une question de temps, quand les outils évolueront, les usages évolueront aussi.

    Déjà, au niveau des jeunes (moins de 18 ans disons), la messagerie instantanée devient le moyen de communication principal devant l'e-mail. Les usages commencent à changer... Microsoft s'adapte d'ailleurs et MSN Messenger devrait permettre les messages hors-ligne dans sa prochaine version. On y vient mais le changement se fera d'abord par les jeunes, moins habitués au vieil e-mail.

    On entend beaucoup plus parler sur LinuxFR de l'aspect communautaire de Jabber, ça ne veut pas dire que l'aspect entreprise n'existe pas. Il est seulement beaucoup plus discret.


    Ben sur ce point là on est d'accord...

    Avec Jabber, il est difficile de bien voir la dualité jabber.com/jabber.org.


    Les deux entités sont bien distinctes et n'ont même pas grand chose à voir maintenant. Cependant, je suis d'accord que certaines choses (les noms notamment) sont un peu déroutantes au premier abord. Par contre, je vois pas le rapport avec l'évolution de Jabber. Je ne vois pas ça comme un problème. Jabber est une marque déposée et XMPP un protocole de l'IETF, les entreprises qui s'intéresse à Jabber/XMPP font bien la différence je pense.

    il est dommage qu'en France, on n'ait pour l'instant qu'un seul gros serveur Jabber communautaire...


    Idem. Ca viendra avec le temps...
  • [^] # Re: Mouais

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 3.

    Pour la comparaison SIP/SIMPLE (car SIP à lui seul est loin de faire tout ce que fait Jabber), j'ai fait une grande réponse sur un autre journal. Je t'invite à en prendre connaissance :
    http://linuxfr.org/comments/659767.html#659767

    Sinon XMPP est aussi supporté par de grands noms. On peut citer HP, Google, France Telecom, Apple...
  • [^] # Re: Ta vision

    Posté par . En réponse au journal Ma vision de Jabber. Évalué à 2.

    Sinon ca va être quoi la grande révolution Jabber de 2006 , tu peux nous en dire plus sur tes vision , Ô sérénissime orâcle !


    Juste que certains projets devraient sortir de nouvelles versions particulièrement intéressantes (Gaim 2.0, Psi 0.10 final et peut-être rapidement d'autres versions, GnomeMeeting 2.0 utilisé par certains clients Jabber pour la voix et la vidéo, Gajim qui avance très vite, ejabberd qui devrait passer en version 1.0, peut-être jabberd 2.1, etc.).

    J'espère aussi que Google Talk ouvrira son réseau au moins vers une sélection de partenaires. Le serveur de Gizmo permettrait alors de communiquer à la fois avec le réseau Jabber public et Google Talk.

    De manière générale, beaucoup de projets semblent connaître une seconde vie en cette fin d'année (mu-conference, proxy65, etc.) et on parle de plus en plus de Jabber un peu partout ce qui amène des développeurs et des utilisateurs supplémentaries.
  • [^] # Re: NAT

    Posté par . En réponse au journal Jingle : la VoIP sur Jabber, made in Google. Évalué à 4.

    Est-ce que ça marche si les 2 correspondants sont derrière un NAT?


    Oui Jingle prévoit l'utilisation d'un proxy pour passer les NAT et Google en a un pour son GTalk donc pas de problème pour passer les NAT avec GTalk. Par contre, comme le protocole est tout frais (même pas encore finalisé), aucun proxy libre pour ce protocole n'existe à l'heure actuelle. Le problème pour mettre en place un proxy pour les flux multimédia au niveau de petits serveurs se posera surtout à propos de la bande passante nécessaire à ce genre de services. A mon avis, c'est le genre de service qui restera longtemps réservé aux sociétés commerciales capables de s'offrir la bande passante nécessaire.
  • [^] # Re: XMPP ou SIP?

    Posté par . En réponse au journal Jingle : la VoIP sur Jabber, made in Google. Évalué à 10.

    XMPP fait du sur-place


    Ca n'engage que toi, je trouve que ça bouge beaucoup au niveau de Jabber, tant au niveau des protocoles que des implantations. Je précise aussi que le fait que Jabber ne soit pas très avancé au niveau du support de la voix et de la vidéo ne signifie pas que Jabber fait du sur place. Les autres possibilités de Jabber ne t'intéressent peut-être pas mais le réseau ne s'en développe pas moins.

    SIP est "libre", du coup on se retrouve avec deux protocoles faisant a peu près la meme chose, ne faudrait-il pas en choisir un?


    SIP et ses extensions pour la messagerie instantanée SIMPLE ont leurs supportaires (notamment Microsoft et IBM) et c'est certainement le marché qui décidera lequel s'imposera. Pour ma part, je supporte activement XMPP qui me paraît beaucoup plus intéressant sur de nombreux plans.

    D'abord, effectivement SIP se développe bien dans le domaine de la téléphonie sur IP pure. Par contre, au niveau de la messagerie instantanée, SIP/SIMPLE a des années de retard sur Jabber. Le(s) protocole(s) est encore très largement incomplet et en développement et les seules implantations dignes d'intérêt et disponibles actuellement (aussi bien client que serveur) sont propriétaires et largement incompatibles entre elles. Au niveau du protocole, tu peux regarder le tableau suivant pour avoir une idée de tout ce qui manque :
    http://www.jabber.org/protocol/xmpp-simple.shtml

    En terme d'architecture, le modèle de type P2P de SIP est bien adapté à la transmission de flux multi-média mais il pose de nombreux problèmes dans le cadre d'un système de messagerie instantanée :
    - comme SIP, SIP/SIMPLE pose des problèmes dans les environnement de type NAT ;
    - SIP/SIMPLE pose des problèmes de passage à l'échelle. D'une part, les messages SIP/SIMPLE sont encore plus verbeux que les messages XMPP (tous les messages contiennent toutes les informations de connexion car il n'y a pas de notion de session comme pour pour XMPP, etc.) mais en plus SIP/SIMPLE génère beaucoup plus de messages. Par exemple, sous Jabber quand tu changes ton état de présence (disponible->absent), un seul message de présence est envoyé à ton serveur et le message est ensuite diffusé à tous tes contacts. Sous SIP/SIMPLE, quand tu changes ton état de présence, ton client envoie directement un message de présence à chacun de tes contacts. Sous XMPP, les messages ont donc plus tendance à être concentrés au niveau du coeur de réseau et pour SIP au niveau des liens terminaux. Sur un réseau local avec beaucoup de clients ayant chacun beaucoup de contacts, la différence peut devenir significative (surtout si les messages de présence commencent à contenir des photos, etc.). Pour ces questions, un livre blanc très intéressant est disponible sur le site de jabber.com mais il faut s'inscrire pour pouvoir le télécharger ;
    - SIP/SIMPLE pose des problèmes au niveau de l'administration d'un réseau. Sous Jabber, tous les messages passent par le serveur. Il est donc facile de logger les messages (obligation juridique pour les entreprises de certains pays), de ne permettre que certains types de messages, etc. Sous SIP/SIMPLE, les messages sont échangés de pair à pair entre utilisateurs donc il est beaucoup plus difficile d'administrer le réseau.

    SIP/SIMPLE est donc peut-être mieux adapté à certains types d'environnements spécifiques (lesquels ?) mais XMPP est pour l'instant très en avance et me paraît beaucoup plus prometteur.

    Cela dit, si tu administres un serveur public (enfin pas serveur au sens de Jabber mais un registrar et un proxy SIP) SIP/SIMPLE et que tu as un bon client libre à me proposer pour que j'essaie, je serais heureux de me tromper ;-)