Journal Terminologie Master/Slave

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
14
14
sept.
2018

Bonjour, Nal

Je t'écris ce matin car je me sens tourmenté par mes lectures nocturnes.
Étant une personne passionnée par le développement informatique et plus précisément le langage Python et son écosystème, il m'arrive de me perdre sur le bug tracker, à la recherche de savoir. Hélas n'ayant pas le niveau pour contribuer (par manque de confiance en sois principalement surtout), je me contente d'observer.

Observer le cycle de vie d'un bug, de sa découverte à sa résolution. La mise en évidence des erreurs humaines qui ont permis sa naissance, les méthodologies utilisé pour le résoudre.
Tout ceci afin de moi-même être capable d'éviter de donner naissance à ces nuisibles.

Le contexte replacé, parlons de la lecture en question.
Le plus simple je pense sera un lien, un extrait, une traduction.

Voici donc l'issue ou problème :

issue34605

For diversity reasons, it would be nice to try to avoid "master" and "slave" terminology which can be associated to slavery.

Pour des raisons de diversité, il serait bien d'essayer d'éviter les terminologies "maître" et "esclave" qui peut être associée à l'esclavage.

Le message est suivi de liens vers d'autres communautés qui ont aussi abordé la problématique, je fournirai ceux ci en fin d'article.

L'auteur de ce message, STINNER Victor (vstinner), a créé 5 patch pour changer par-ci par-là des utilisations de "Master" et "Slave" dans le code de différents modules de la librairie standard de python.

Beaucoup de personnes ont ensuite débattu sur le sujet en réponse de ce message, un simulacre de débat selon moi car les avis exprimés n'ont pas eu de réponse de l'auteur et le sujet c'est retrouvé validé et clos par M Guido van Rossum lui-même (Créateur et grand manitou du langage).

Tu observeras, je prendrai en exemple le 3eme patch proposé : https://github.com/python/cpython/pull/9101, que le débat se fait censurer des messages sont supprimés, d'autres masqués car off topic , et que M Guido van Rossum fait bien comprendre qu'il ne discutera pas.

vstinner nous dit ici que les plaintes ayant motivées cette action sont privés.

Je me demande si elles existent, mais ça n'a que peu d'importance.

Je trouve l'affaire plutôt dérangeante, non pas par le fond du sujet qu'elle traite, mais par sa forme. La censure du débat, l'abus de pouvoir, mis au services de l'inclusion social, je ne trouve pas ça moral.

Et toi Nal? Qu'en penses-tu ?

Voici les liens promis précédemment :

L'issue

https://bugs.python.org/issue34605

Les patch

PR 9099 https://github.com/python/cpython/pull/9099

PR 9100 https://github.com/python/cpython/pull/9100

PR 9101 https://github.com/python/cpython/pull/9101

PR 9102 https://github.com/python/cpython/pull/9102

PR 9195 https://github.com/python/cpython/pull/9195

Les éléments de M Victor STINNER

https://github.com/antirez/redis/issues/3185

https://www.drupal.org/node/2275877

https://issues.apache.org/jira/browse/COUCHDB-2248

https://github.com/django/django/pull/2692

  • # Matin . . .

    Posté par . Évalué à 5 (+8/-3).

    Bon le temps de se relire 3h ont passé et le matin s'en est allé …

    Je remercie mes 2 esclaves relecteurs qui m'ont beaucoup aidé dans mon grand combat avec l'orthographe.

  • # Anthropomorphie mal placée

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+31/-2).

    On ferait bien de se souvenir que l’esclavage humain existe toujours, même là où on le croit aboli. Et que c’est mal.

    À côté de ça, un programme qui est maître d’un autre (son esclave), c’est du quotidien et il n’y a rien de répréhensible. Aucun programme n’est maltraité dans l’opération !

    Mais peut-être suis-je simplement inhumain…

    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-2).

      Je ne comprends pas le débat en fait. On ne parle effectivement pas d'esclaves humains, ou est le problème ?

      • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

        Posté par . Évalué à 2 (+8/-6).

        Et bien, c'est pourtant parce que ça offense des humains que ces mots sont transformés dans le code.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-2).

          Du coup, faut-il demander à l'académie française de supprimer ces termes ? Doit-on aussi les supprimer des livres d'histoire ?

          • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

            Posté par . Évalué à 4 (+5/-1).

            Bien sur que oui, et empêcher la fnac de rééditer Mein kamf. ;)

            je regrette la formulation de ma "conclusion" . . je pense que c'est pour ça que le journal se fait moinsser, le fond me gène aussi mais le fait que le débat soit impossible me gênait plus . . . les décision on été prise et le grand chef à dit ok et tout les contestataire sont ignoré.

            Comme le dit Pol' Ux c'est pas de la censure effectivement, mais je trouve qu'il y a un problème.

            • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

              Posté par . Évalué à -3 (+1/-6).

              "Mein kamf" est interdit en France… un des rares livres censure (et oui la censure existe encore).

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                Absolument faux. « Mein Kampf » est disponible chez tous les bons libraires, et est très régulièrement acheté en particulier par les étudiants en histoire, ce qui représente quelques centaines de ventes par an. Cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Mein_Kampf#En_France pour les détails.

                La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

                cet article de journal présente des propos différent sur le sujet

                "Il n'y a aucun problème à mettre en vente Mein Kampf, c'est tout à fait légal, la justice a tranché, prévient d'emblée Frédéric Sallée, contacté par franceinfo. Mais cela pose question d'un point de vue moral."

                après de mince recherche il se trouve qu'un arrêt de la Cour d’appel de Paris du 11 juillet 1979 autorise la publication avec un avertissement aux lecteur

                Cette explication avec un arrêt du 30 janvier 1980 est plutôt claire je trouve http://www.crif.org/en/node/55576

                Je ne chercherai pas plus loin car ça ne m’intéresse pas plus que ça.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à 10 (+17/-1). Dernière modification le 14/09/18 à 15:13.

          Ca, qu'a l'heure des réseaux sociaux, on puisse trouver des gens qui se sentent offensés pour tout et n'importe quoi, ce n'est pas vraiment un exploit.

          La question, c'est est-il raisonnable d’être offensé pour cela ?

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à 10 (+17/-0). Dernière modification le 14/09/18 à 15:19.

          Il y a quand même un truc : ce n'est pas parce que quelqu'un se sent offensé par quelque chose que ce quelque chose doit être changé. Ici, le terme maître/esclave tel qu'utilisé en informatique me semble assez éloigné niveau sens des plantations et des champs de coton.

          • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+14/-1).

            Je me demande ce que les SJW pensent de la notion d'asservissement en automatique. J'ai hâte de voir le patch pour les cours d'école d'ingé.

            • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

              Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+21/-0).

              Et les connecteurs mâles/femelles ?! Oh punaise, on est mal.

              Surtout que les connecteurs femelles n'ont pas la possibilité de donner leur accord. Mais bon c'est normal puisque tout cela est conçu par des hommes mâles cis, donc des violeurs par essence.

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

                Cela dit, sur les connecteurs 'modernes', j'ai de plus en plus de mal à savoir lequel est le mâle, lequel est le femelle !

                Par exemple, en USB-C, il y a du femelle dans le mâle et du mâle dans le femelle. Les deux connecteurs s'imbriquent. Donc plus si simple de savoir qui rentre dans qui !

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

                des hommes mâles cis, donc des violeurs par essence.

                Du coup il ne peuvent être tenu responsables et on ne peut rien changer? Et il y a des qui se proclament féministes et pensent cela (je suppose?). Lâchez tout!

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

                Puisqu'on rigole des connecteurs mâle/femelle : je rappelle (ou j'apprends, pour ceux qui l'ignoraient) que, lorsque les États-Unis et l'URSS ont, pour la première fois, collaboré pour une mission conjointe dans l'espace (la rencontre Apollo-Soyouz), il fut décidé de renoncer à un connecteur mâle/femelle, vu qu'aucun des 2 pays ne voulait être "la femelle"…
                Du coup, le connecteur qui permit aux 2 capsules de s'amarrer, et aux astronautes/cosmonautes de passer de l'une à l'autre, était hermaphrodite.

                • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Et bien c'est vachement futé car au moins n'importe qui se connecte n'importe ou, important pour dépanner dans l'espace !

                  On se fait CHIER en ce moment avec la connexion des portables sur les vidéo-projecteurs… Jamais le bon câble, jamais le bon adaptateur entre tous les DisplayPort, les HDMI, les DVI (et les USB en voici en voila)… Il arrive toujours le moment ou tu te retrouves avec deux mâles en face !

                  Donc vive l'USB-D hermaphrodite et je pense qu'il faudra un jour remplacer la connectique LC fibre pour la rendre plus "grand public", j'espère qu'on aura une prise réversible (c'est presque quasiment le cas puisqu'en fibre, les deux coté sont en LC et qu'il y a qu'une mini pièce passive en plastique à 20 centimes permettant juste le clipse de chaque coté).

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 14/09/18 à 15:20.

          -oups doublon-

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à -1 (+3/-5). Dernière modification le 17/09/18 à 09:00.

          Non, ce qui offense les humains, c'est que ces termes qui rappellent des traumatismes culturels et familiaux pas encore résolus socialement ni politiquement de nos jours soient présents partout dans certains domaines sans aucune bonne raison. Et ça n'a rien d'américano-américain, suffit de remonter aux exactions commises par la France il n'y a pas si longtemps ou encore ça, qui ne sont que la suite de l'esclavage et du manque de considération encore présents de nos jours.
          Les seuls raisons de conserver ce vocabulaire sont :
          - Les gens concernés en informatiques savent ce que ça veut dire, c'est du vocabulaire établi ;
          - Les devs, sysadmins et universitaires des pays où a lieu le débat sont majoritairement blancs et donc pas concernés.
          Franchement, je ne trouve qu'aucune des deux raison soit suffisantes pour conserver ce vocabulaire. C'est comme dit que c'est acceptable de continuer à appeler tête de nègre un gâteau, parce que c'est comme ça plutôt que de remettre en question ces relents d'esclavage et de colonialisme.

          • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

            Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

            Les devs, sysadmins et universitaires des pays où a lieu le débat sont majoritairement blancs et donc pas concernés.

            C'est raciste.

            Et c'est méconnaître l'Histoire :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_esclaves_de_Barbarie

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

              Posté par . Évalué à 1 (+3/-3).

              C'est connu que tous les européens blancs descendent de ces quelques esclaves, évidemment. Dans le cas des Antilles, tous les descendants antillais noirs descendent littéralement des esclaves.
              Merci donc de comparer des situations comparables et de ne pas sombrer dans le troll.

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par . Évalué à 5 (+6/-3).

                Et voir les gens au delà de leur couleurs de peau, ça serait bien…

                Autrement dit, ton racisme est très limite.

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                  Posté par . Évalué à 5 (+4/-2).

                  Non, la question du racisme est une des questions dans lesquelles tu as une minorité face à une majorité en position de force.

                  Quand on parle d'esclavage, celui des blancs ne vient pas le premier aux esprits. Ça ne veut pas dire qu'on s'en fout, mais c'est à peu près aussi pertinent que répondre "All lives matter" au mouvement "Black lives latter".

                  • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                    c'est à peu près aussi pertinent que répondre "All lives matter" au mouvement "Black lives latter".

                    C'est-à-dire très? Parce que oui, j'ai la faiblesse de penser que toutes les vies sont importantes, indépendamment de la couleur de peau des gens.

                    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                      Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

                      dans le contexte américain, le slogan "all lives matter" est une réponse à "black lives matter". Ça fait semblant de croire que "black lives matter" veut dire "only black lives matter" et que, les noirs n'ayant pas la vie plus dur que le reste de la population, il n'y a pas de raisons de les singulariser. Sauf que quand on regarde les statistiques, c'est très faux, surtout au regards des bavures policières. Alors évidemment, quand tu demandes aux gens, et qu'ils ne sont pas noirs, ils sont tous d'accord pour dire que toutes les vies comptes, et que dire que les noirs comptent, ça fait un peu communautaire. Mais au final, c'est encore une façon d'oppresser les noirs en niant la réalité du racisme structurel de la société américaine (je dis américaine parce que c'est le contexte, mais je crois qu'on peut élargir à un bon nombre de société européenne).

                      un petit bout de full frontal (en anglais). C'est une émission politiquement engagée, mais les micro trottoirs avec les participants à une convention américaine illustrent bien ça.

                  • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                    Posté par . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 18/09/18 à 09:35.

                    Non, la question du racisme est une des questions dans lesquelles tu as une minorité face à une majorité en position de force.

                    Si c'était pas clair :

                    Je rejette cette vision américaine et raciste du monde.

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                      Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                      j'ai l'impression que dans ce fil, il y a confusion entre racisme et discrimination.

                    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                      Posté par . Évalué à 2 (+3/-4). Dernière modification le 18/09/18 à 14:08.

                      "Les noirs américains se font abattre par la police comme si leur vie ne valait rien. Il faut faire quelque chose à propos de la violence policière contre les noirs.
                      -Toutes les vies comptent, pas que celles des noirs, et toutes les violences comptent, pas que celle des policiers. Je rejette ces concepts racistes et discriminatoires!"
                      Problème dilué jusqu'à ce que plus rien d'utile ne puisse être fait.

                      "Les arabes ont du mal à trouver du travail, surtout s'ils viennent de quartiers sensibles
                      -Il y a plein de chômeurs longue durée. Je rejette cette vision raciste du monde. Il faut inclure tout le monde!"
                      Problème dilué pour éviter de résoudre le problème de la discrimination raciale.

                      "Le terme ”esclave“ est sensible en Amérique du Nord en raison de la très forte proportion de descendants d'esclaves afro-américains et de la guerre civile qui a été nécessaire pour abolir l'esclavage
                      -Il y a eu des esclaves blancs aussi! Il ne faut pas associer l'esclavagisme aux noirs seulement!"

                      Tu vas bientôt expliquer aux noirs que s'ils se sentent visés par des références à l'esclavage, c'est parce qu'ils sont racistes! Et une fois de plus, on va diluer un problème jusqu'à ce que plus rien ne soit fait pour le résoudre.

                      • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                        Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

                        Ça va le dialogue tout seul avec toi-même ?

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

        Posté par . Évalué à 10 (+18/-3).

        c'est un truc culturel pour les ricains.
        L'esclavage est un sujet très sensible aux US, et culturellement, cet episode de leur histoire a été assez mal digéré. Les délires de trump et les problèmes de violences policières exacerbent ces sentiment ces temps ci.
        Le pays a été fonde sur l'esclavage, et est né d'une guerre civile a propos du racisme. Les ricains se sont entretués sur le sujet de savoir si l'esclavagisme était ok.
        Les perdants n'ont jamais vraiment digéré leur défaite, et ont tente de perpétuer leur vision dans un monde qui en est a l'opposé.

        En tant qu'européen (ou juste, non américain), ca parait bizarre, certes.
        Imagines si 30% des français regrettaient le gouvernement de vichy et sortaient plus ou moins ouvertement des trucs du genre "vichy, c'est notre heritage, notre culture" ou autre joyeusetés Neo nazi. Et que par dessus, tu te pointes au taff, et tu dois te connecter a la DB "gestapo" parce que les DB "juives" ont un problème. Ca te ferait probablement pas spécialement marrer.

        Et si ca sonne comme un point Godwin, c'est pas si loin de la réalité. L'expression "something nazi", qui ne pose strictement aucun problème aux ricains fait facilement grincer des dents de notre coté de l'atlantique. L'esclavage, c'est leur seconde guerre mondiale a eux.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-1).

          Imagines si 30% des français regrettaient le gouvernement de vichy et sortaient plus ou moins ouvertement des trucs du genre "vichy, c'est notre heritage, notre culture" ou autre joyeusetés Neo nazi.

          L'effort d'imagination serait pas trop intense.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+2/-3).

          Je suis d'accord que c'est culturel. Par exemple, lorsque Linus parle des nazy de l'interface, cela passe. Il vit aux USA depuis des années et a grandit en Finlande. En France et en Allemagne, cela ne passe pas du tout (en tout cas pour moi). Cette phrase est une aberration en Europe.

          Donc, je comprends bien que pour certaines personnes, cela soit réellement un soucis.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à 1 (+3/-4).

          Le pays a été fonde sur l'esclavage, et est né d'une guerre civile a propos du racisme. Les ricains se sont entretués sur le sujet de savoir si l'esclavagisme était ok.

          Ah bon? Je croyais que c'était un conflit a propos du libre échange: fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_S%C3%A9cession#Contexte_de_l'affrontement

          Le nord industriel voulant du protectionisme pour son industrie et le sud voulant le libre échange.

          Pour ce qui est de l'esclavage, il n'était pas question de l'interdire au sud mais d'empêcher la généralisation aux états du nord.

          • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

            Posté par . Évalué à 5 (+6/-3).

            iOS 12 sort lundi et j'ai vraiment pas le temps de sourcer la, mais oui, la raison principale de la guerre de secession, c'est que le nord voulait interdire l'esclavage et que le sud considérait ca comme un droit inalienable.

            Qu'Alexandre de Benoist trouve le moyen de tourner ca en "nan, mais c'était économique en fait" ne m'étonnes pas, l'alt-right/white supremacists font pareil ici. Apres, si tu vas chercher tes sources chez l'extreme droite, faut pas t'étonner a trouver n'importe quoi.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

            Posté par . Évalué à 5 (+5/-2). Dernière modification le 14/09/18 à 23:38.

            Bon ca m'a enerve, donc j'ai prit a peu près 2 minutes pour taper "American civil war" dans google, et tomber sur ca https://en.wikipedia.org/wiki/American_Civil_War

            Largely as a result of the long-standing controversy over the enslavement of blacks, war broke out in April 1861, when secessionist forces attacked Fort Sumter in South Carolina, shortly after United States President Abraham Lincoln was inaugurated. The loyalists of the Union in the North proclaimed support for the Constitution. They faced secessionists of the Confederate States in the South, who advocated for states' rights to uphold slavery.

            Et

            Slavery was a major cause of disunion.[27] Although there were opposing views even in the Union States,[28][29] most northern soldiers were largely indifferent on the subject of slavery,[30] while Confederates fought the war largely to protect a southern society of which slavery was an integral part.

            Plus loin

            Southern whites believed that the emancipation of slaves would destroy the South's economy, due to the large amount of capital invested in slaves and fears of integrating the ex-slave black population.[34] In particular, southerners feared a repeat of "the horrors of Santo Domingo", in which nearly all white people – including men, women, children, and even many sympathetic to abolition – were killed after the successful slave revolt in Haiti.

            Et si c'était pas clair

            Southern leaders feared that Lincoln would stop the expansion of slavery and put it on a course toward extinction.

            Et une petite perle:

            The slave states, which had already become a minority in the House of Representatives, were now facing a future as a perpetual minority in the Senate and Electoral College against an increasingly powerful North.

            OH THE IRONY!!!

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

              Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

              Et si les États du Nord ont refusé l'indépendance du Sud c'est pour forcer l'abolition de l'esclavage? Par humanité?

              • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                J’ai du mal à comprendre ce que ça a voir avec la choucroute?

                J’ai envie de dire que c’est pas terrible d’un point de vue stabilité pour un pays aussi jeune, visiblement c’était pas une option prévue quand l’union a été formée. Et je suis pas sûr qu’avoir une confédération esclavagiste et belligerente comme voisin soit une super idée.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                  Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

                  J’ai du mal à comprendre ce que ça a voir avec la choucroute?

                  Le rapport, c'est que l'histoire est simplifiée à la façon d'un roman national.

                  A mon avis ça participe à renforcer l'esprit de groupe au détriment de l'esprit critique et je suis très méfiant de ça.

                  • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                    Posté par . Évalué à -2 (+0/-4).

                    Ben voyons.
                    Je vais arrêter la moi, le révisionnisme ça m’interesse pas.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                      Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

                      Ben voyons.
                      Je vais arrêter la moi, le révisionnisme ça m’interesse pas.

                      Révisionisme? Carrément.

                      Sinon, je lis ta signature: "Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme."

                      Si tu pense vraiment ce que tu écris, il faudrait peut-être penser à quitter le site.

                    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 18/09/18 à 09:09.

                      Révisionnisme ?!? wah quand même…

                      Autant il me semble clair que l'esclavage a été le prétexte de la fracture du pays, mais de là à dire que les américains se sont battus pour ca, je pense que c'est d'une grande naiveté. On peut tout de même objecter:
                      - dans une Amérique qui vivait encore à l'époque du Far West, imaginer que des blancs vont aller risquer leur vie pour défendre les droits civiques de noirs fait gentiment sourire
                      - quelques états de l'Union continuaient a pratiquer l'esclavage

                      Il me semble que ce qui était en jeu était plus de savoir si les Etats Unis était une fédération ou non et in fine, les américains se sont plus déchirés sur l'autorité de Washington sur ces territoires que sur l'esclavage, qui a été au final plus un prétexte qu'autre chose.

                      • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

                        Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

                        J'ajoute un extrait de https://unodieuxconnard.com/2017/08/17/lhistoire-en-marche-arriere/

                        Déjà, sachez qu’à la déclaration de guerre en 1861, Lincoln insiste bien : ce n’est pas une guerre pour libérer les esclaves. Parce que bizarrement, au nord comme au sud, le soldat blanc a du mal à s’engager pour le principe d’aller défendre les droits des noirs qui d’après les rumeurs, ne seraient pas tout blancs. Cette guerre est avant tout politique et économique : il s’agit de maintenir la fédération des états, moins d’un siècle après l’indépendance. Mais l’esclavage fait bel et bien partie des arguments économiques majeurs, car le sud, plus rural, y a recours massivement dans ses plantations, là où le nord est plus industriel et accessoirement, n’a pas les mêmes partenaires économiques extérieurs.

                        Pour illustrer les débats, on va citer un Monsieur :

                        Je vais dire que je ne suis pas, et n’ai jamais été en faveur de donner l’égalité politique aux races noires et blanches. Que je ne suis pas ni n’ai jamais été en faveur de faire des nègres des électeurs ou des jurés. Ni de leur autoriser à être élus ou à avoir des mariages interraciaux avec des blancs ; et je dirai en sus qu’il y a une différence physique entre les races blanches et noires qui, je le crois, interdira pour toujours à ces deux races de vivre ensemble en termes d’égalité sociale et politique. Et puisqu’ils ne peuvent pas vivre ainsi, et tant qu’ils resteront ensemble, il doit y avoir une position de supériorité et d’infériorité, et autant que n’importe quel autre homme, je suis un faveur que la position de supériorité soit assignée à la race blanche.

                        Des propos honteux, tenus par un général sudiste qui…

                        Non, je déconne. En fait, c’est un discours d’Abraham Lincoln, daté du 18 septembre 1858 tiré des archives du New York Times. Trois avant avant le début de la guerre. Où justement, Lincoln tentait de rassurer le sud quant à ses intentions.

                        […] il ne proclame la libération des esclaves qu’en 1862. Oui, bien après le début de la guerre. Ho, et pour la petite blague : il ne les déclare libres… que dans les états du sud qu’il ne contrôle pas ! Histoire d’inciter les esclaves à aider le nord. Et oui, il reste des esclaves au nord pendant ce temps ; avant cela, si un esclave du sud passait la frontière, il n’était pas libéré au nom de l’égalité et du bon droit, mais du fait… qu’il était considéré comme « contrebande de guerre » et n’avait donc plus de propriétaire, au même titre qu’une saisie de coton ou de chapeaux de paille. La classe.

        • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

          Posté par . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 15/09/18 à 13:04.

          Et si ca sonne comme un point Godwin, c'est pas si loin de la réalité. L'expression "something nazi", qui ne pose strictement aucun problème aux ricains fait facilement grincer des dents de notre coté de l'atlantique. L'esclavage, c'est leur seconde guerre mondiale a eux.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          Effectivement, ça à l'air de te travailler…
          Seconde partie de ta signature bien naze (sans i) pour qualifier linuxfr à mon avis ou alors je rate des choses !

      • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

        Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

        Il troll une quête de savoir techniques sur python au coeurs du bugtrackers qui s'achêve dans un débat sur les noms de variables mis dans le contexte des humain. Double combo.

        Allez tous vous faire spéculer.

    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

      Posté par . Évalué à 0 (+1/-3). Dernière modification le 14/09/18 à 16:48.

      On ferait bien de se souvenir que l’esclavage humain existe toujours

      Et bien si ce genre de débat permet au moins de rappeler ça à nos esprits déjà pleins d’autres information, c’est toujours ça de gagné. Même si bien évidemment ça ne donne pas de mode d’emploi pour agir.

    • [^] # Re: Anthropomorphie mal placée

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

      En fait, le slave ne travaille pas pour le master en général (on utilise plutôt manager/worker ou master/worker dans ces cas là). Le slave est plutôt une instance passive prête à prendre le relai. Du coup changer la terminologie et pas une mauvaise idée si ça permet d'en trouver une meilleure, comme active replica/passive replica (les proposition comme overloard/minion n'en sont pas).

  • # Chez Redis aussi.

    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

  • # Ironie

    Posté par . Évalué à 10 (+30/-1).

    vstinner merged 1 commit into python:master

    • [^] # Re: Ironie

      Posté par (page perso) . Évalué à -8 (+6/-16). Dernière modification le 14/09/18 à 19:27.

      Ca tombe bien, il n'a pas été demandé de changer cette partie, et ça aurait été refusé je pense ("The fourth one should not be merged because it reflects the underlying terminology of UNIX ptys" pour autre chose).

      J'ai lu les patchs de Victor (d'autres l'ont-ils fait avant de troller?), ils sont mineurs, ils ne cassent rien, et en fait ils ont l'air même d'être en fait plus précis que l'original. Donc?

      Mais en fait, l'ironie est dans la réaction violente de certains sur ce changement mineur (est-ce que 10 lignes changées valaient un journal, vraiment?) qui montre plutôt que c'est important de changer les termes, pour montrer qu'ils ont en fait de l'importance, pas par l'usage lui-même mais par la réaction "mais pas besoin de changer c'est bien comme ça" sur un vocabulaire banal (ce n'est pas comme si ça cassait toutes les API du logiciel…)

      Il y a des SJW qui veulent changer à tous prix (cassage d'API etc…) et à insulter ceux qui refusent, il y a des réticents à tout changement banal pour le principe de garder des mots on ne sait pas trop pourquoi et qui insultent ceux qui veulent changer un peu, un grand classique (tiens, ça me rappelle le "français inclusif"…).


      Une autre ironie est de le faire le jour où la France accepte sa responsabilité dans la mort par torture de Maurice Audin qui déclenche des réaction "faut rien changer" (tiens, une ressemblance sur la réaction) de certains partis (je vous laisse le plaisir de voir de qui vient ce genre de réaction…) car parait qu'il ne faudrait pas remuer l'histoire (ouais, zut alors, juste dire que la France a torturé, un fait, ça semble être inacceptable).


      Les mots ont parfois une force pour faire comprendre qu'il y a en fait un soucis, pas par eux-mêmes, mais pas la réaction violente qu'ils provoquent quand on les change de manière banale par des mots tous aussi significatifs. Ce journal et les commentaires associés font partie de la démonstration du besoin de changer ces mots, il n'y en aurait pas eu besoin si ils n'existaient pas.

  • # C'est pas de la censure

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-1).

    Je trouve l'affaire plutôt dérangeante, non pas par le fond du sujet qu'elle traite, mais par sa forme. La censure du débat, l'abus de pouvoir, mis au services de l'inclusion social, je ne trouve pas ça moral.

    C'est pas de la censure. Juste des boulets qui se sont fait envoyer paître.

    Sur la pull 9101, les commentaires marqués off-topic n'apporte rien au débat sinon un excès de sarcasme, et ont toutes les raisons d'avoir été marquées ainsi. Pour ceux qui sont effacés, on ne saura pas mais il ne s'agit pas de censure. La censure serait de les empêcher « absolument » de s'exprimer, en ayant jusque immiscer dans les détails de leur propres moyen d'expression ou de publication ; pas de les empêcher de polluer un espace de travail qui ne leur est pas dû.

    https://xkcd.com/1357/

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

  • # Qu'est-ce que ça change ?

    Posté par . Évalué à 10 (+14/-2).

    Si le fond du débat c'est la lutte contre l'esclavage humain, alors changer une terminologie ne s'appliquant que pour le domaine des bits n'y changera strictement rien.
    Ça n'aidera en rien à la lutte contre l'esclavage humain, étant donné que ça n'aboutit sur aucune action améliorant la condition du moindre humain.

    C'est donc juste de la branlette intellectuelle pour se donner une bonne image de soi-même, à soi-même, et pour des personnes qui n'ont très probablement jamais vu de près ou de loin le moindre esclave puisqu'ils vivent dans leur confort loin de ça.

    • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

      Posté par . Évalué à 6 (+11/-7).

      ca me rappelle l'histoire d'une sucrerie qui s'appelait "tête de nègre", trop bon, j'adorais cela et il y en avais pas mal dans les supermarchés au moment de noël.

      puis un jour à la radio (france info) dans les années 1995 j’entends l'interview d'une femme qui c'est sentie choquée par cette appellation, comme ça brutalement. procés etc … puis changement de nom, honnêtement je n'ai jamais fait le rapprochement, pas plus que mes potes negro (humour noir inside).

      maintenant cela s'appelle 'boule chocolat', j’attends que famille de france découvre ce nouveau nom pervers pour de nouveau faire un petit scandale et que cela s'appelle chocolat de forme arrondi.
      on ne peut pas donner de boule chocolat au enfant !

      par chez moi il y a un quartier qui s'appelle : "la négresse" suis encore surpris que ca passe sans trop de pb.

      je me souviens d'un scandale fait sur twitter au sujet de blouson rose pour les filles, genre c'est dégueulasse de forcer les parents a acheter du rose pour les filles, alors qu'elle pourrait avoir du bleu juste aller au rayon garcon. du coup c'est remplacer par du …. violet \o/ la couleur que 170 000 femme/an ne peuvent plus prononcer. SUPAIR.

      je ne sais pas ou on vas mais on y va

    • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+2/-4). Dernière modification le 14/09/18 à 22:49.

      Non, ce n'est pas juste de la branlette intellectuelle ! Il y a un débat en ce moment sur un sujet parallèle : whitelist / blacklist. Pourquoi blacklist, c'est les mauvais et whitelist les bons ? Idem, il y a donc un mouvement qui pour moi est le même pour changer ces deux mots là.

      Par exemple allowlist, denylist…

      • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-1).

        Blanc ça a été "bon" et Noir ça a été "mauvais" avant même que les européens rencontrent les noirs pour la première fois.

        https://fr.wiktionary.org/wiki/noir#%C3%89tymologie -> https://fr.wiktionary.org/wiki/niger#la

        • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Cette affirmation est assez forte, et je ne comprends pas comment elle est étayée par les liens fournis ; les grecs font apparaître les «Éthiopiens» (pour eux, tous les peuples à peau noire) dès les premiers textes que nous leurs connaissons.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thiopiens_(mythologie_grecque)

        • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

          Tu dates de quand l’époque ou les blancs ont rencontré les noirs pour la première fois ? Étant donné que nos ancêtres à tous étaient probablement noirs et venaient d’Afrique, et que les migrations ne datant pas de la semaine dernière il y a probablement toujours eu des voyages et des métissages autour de la méditerranée depuis, sans parler d’autres types d’échanges ou les gens n’avaient pas toujours le choix de leur lieu de destination, je parierai sur le fait que les « blancs » ont toujours su qu’il existait des noirs, et inversement.

          La question de savoir si ils y accordaient une importance par contre est ouverte, le web a l’air rempli de controverses sur la Bible et la couleur de la peau des protagonistes, qui n’était très probablement peu homogène, mais le texte n’a pas spécialement l’air d’y accorder de l’importance. Du coup les interprétations sont ouvertes, des interprétations les plus racistes qui sont fortement remises en causes comme des lectures avec les théories et préjugés racistes modernes après formulation de ces théories par les historiens modernes.

          Ou alors c’était juste une image pour dire que la symbolique blanc/noir est aussi celle du « clair / obscur » et que l’humain a peur de l’obscurité, d’ou la connotation péjorative. Mais si c’est valable pour le français ou on peut dire « dans le noir », je suis pas sur que ce soit valable en latin ou en anglais ( « in the dark » )

      • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

        Peut-être parce que le blanc et le noir sont les deux contraires les plus basiques, associés à la dualité jour (positif, symbole de la vie) / nuit (négatif, symbole de la mort).
        Ça n’a très probablement rien à voir avec des histoires de race…

        • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Qui plus est les blancs ont rarement la peau blanche, ça tire plutôt vers un espèce de rose-beige pale.

          • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

            Et les noirs sont plutôt marrons (sauf certaines ethnies qui sont vraiment sombres. Perso je trouve ces peaux super classes, mais ils doivent crever au soleil comme pas possible).

            • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 18/09/18 à 10:03.

              mais ils doivent crever au soleil comme pas possible

              Oui d'ailleurs ça se voit bien par la sélection naturelle qui a rendu les norvégiens noirs d'ébène et les centrafricains blancs comme un cul o_O

            • [^] # Re: Qu'est-ce que ça change ?

              Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

              "ils doivent crever au soleil comme pas possible"
              tu es sérieux ? tu penses vraiment que les noirs ont plus chaud (dans le sens ressentent plus et souffrent plus de la chaleur) que les blancs ?
              la température de leur peau est peut-être plus élevée, mais j'imagine que ce n'est qu'un des paramètres.

  • # Je ne lirais pas et ne polémiquerais pas...

    Posté par . Évalué à 10 (+13/-0).

    … mais n'est ce pas ce genre de discussion qui a amené Guido Van Rossum à se désengager de Python?

    Bref.

  • # Liberté d'expression vs oppression

    Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+2/-7).

    D'habitude je suis plutôt contre cette consensualité qui fait qu'on ne peut plus rien dire parce qu'il y a toujours des gens qui se sentiront offensés. C'est très américain, les anglais ayant un humour assez cynique et corrosif.

    Ces termes, je les entends depuis mes études et c'est devenu tellement tristement banal, que je n'y ai jamais pensé. Alors je ne les trouve pas choquants. Sauf que je suis un homme blanc qui n'a pas subi l'esclavage, alors c'est bien plus facile. Et si je me mets à dans la peau d'un afro-américain (ou un français des îles) qui devrait pisser du code sur des systèmes maître esclave, je pense que j'entendrais les coups de fouet claquer à chaque fois que je devrais taper ces mots. Alors effectivement, la métaphore a peut être fait son temps et ça ne doit pas être sorcier d'en trouver une autre plus positive. C'est juste dommage qu'il n'y ait pas une réflexion commune pour trouver des termes plus adaptés de manière à changer massivement les habitudes.

    En revanche, le gens qui font de l'automatique risquent de faire des asservissements pendant encore longtemps.

    • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

      vas y fait tourner !

    • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

      Posté par . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 14/09/18 à 15:26.

      Sauf qu'un gars noir répond justement dans le lien que cette demande n'a aucun sens et le terme ne l'offense en rien.

      J'veux dire, tu fais la suite de Marc : t'exprimer à la place des concernés.

      Et moi j'ai l'image de l'esclavage dans la tête à chaque fois que j'entends maître/esclave, c'est pas pour autant que je m'offusque, ni que j'ai connu ça.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

        Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+3/-6).

        Je ne m'exprime pas à leur place, je me mets à leur place. Et j'admets que ça me ferait sans doute un peu chier.
        Si on parlait de systèmes bourgeois/prolétaires ou patrons/grouillots, tout petit blanc que je suis, ça me gonflerait, pas toi ?

        Il y a manifestement des gens ça ne gêne pas, et heureusement. Mais il y en a d'autres que ça gêne (vu qu'il y a réellement eu des plaintes), on fait quoi de ceux là ? On peut les envoyer chier, bien sûr, au titre que c'est un contexte logiciel et pas de la traite d'humains. M'enfin là c'est pas la ligue des garçons de café qui trouvent qu'il y a une oppression de la clientèle telle qu'ils ne veulent plus qu'on parle de client/serveur… C'est le champ lexical de l'esclavage.

        Changer de métaphore, ça ne coûte pas grand chose, et si ça aide certains à se sentir plus à l'aise pour contribuer à du logiciel libre, je suis prêt à le faire, si la nouvelle est bonne.

        • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-1).

          Mais il y en a d'autres que ça gêne (vu qu'il y a réellement eu des plaintes), on fait quoi de ceux là ?

          Il y a eu des plaintes de gens choqués par le terme esclave, ou des plaintes de gens par éventualité que des gens risqueraient d'être choqués ?

          • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

            https://bugs.python.org/issue34605#msg324775

            Have there been any actual complaints?

            Yes, but sadly they are private.

            • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

              Ça ne répond pas à la question.

              • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

                Posté par . Évalué à 3 (+5/-4).

                Heu ben si quand meme:

                Have there been any actual complaints?

                Yes

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

                Posté par (page perso) . Évalué à -8 (+3/-13).

                Allez un peu de comparaison foireuse : ta réaction est similaire au dirigeant de Tchétchénie qui nettoie les homos pour ensuite demander d'en montrer chez lui et comme tu peux pas car ceux qui restent ont peur de lever le doigt c'est qu'ils n'existent pas.

                La comparaison te choque ? Mais regarde juste ici les moqueries, les attaques, auxquelles tu participes, sans essayer de comprendre l'autre, en réagissant à 10 lignes de patch mineur, et ne parlons d'ailleurs, c'est bravo à Victor d'avoir pris sur lui de servir de punching ball en cachant les victimes (Oui je parle de victime, vu la force même virtuelle des attaques).

                Mais surtout ne pas réfléchir à ses actes et à ce que peut ressentir l'autre… juste passer en mode meute.

                Note : je ne dis pas que les demandeurs ont raison (ils ont aussi leurs trolleurs dénués de volonté de discussion et de recherche de compromis), juste une remarque sur le refus d'accepter ce qui ne rentre pas dans son schéma de pensée et les réactions disproportionnées qui en résultent.

        • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          Si on parlait de systèmes bourgeois/prolétaires ou patrons/grouillots, tout petit blanc que je suis, ça me gonflerait, pas toi ?

          Moi qui me sens de plus en plus anarchiste, c'est avec le terme de "système" que j'ai du mal.

      • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

        Quand je vois maître-esclave sans aucun contexte, je pense d'abord à de l'ordonnancement en informatique.

        • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

          Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+0/-6).

          Moi aussi. Mais là n'est pas la question.

          • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+14/-2).

            Ben si. Ces termes sont utilisés par et pour les techniciens (pros ou amateurs, voir technicien temporaire tel qu'une personne qui lit une notice d'installation d'une alarme). On ne les utilise pas pour nommer des personnes ou des pratiques.

            Sinon à ce compte l'expression « courant faible » va plonger dans le désespoir les femmes et les gringalets ?
            Et le terme « couleur dominante », on va mettre qui en prison pour cette horreur ?!

            Se sont juste des abrutis, et chacun a le choix de ne pas en faire partie. Next.

    • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

      Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

      Chercher à trouver une métaphore "plus positive" n'a aucun sens: maître/esclave décrit un type de relation (l'esclave fait exactement ce qu'ordonne le maître et n'a pas son mot à dire), ce qui serait effectivement violent si c'était appliqué à des humains, mais Ô joie, ce n'est pas le cas.

      Prochaine étape, les méthodes "kill" ? "mute" ?…

    • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      je pense que j'entendrais les coups de fouet claquer à chaque fois que je devrais taper ces mots.

      Pour resituer, l'abolition de l'esclavage aux USA, c'était il y a 135 ans, à la fin de la guerre de Sécession, soit à peu près 5 générations, si on met 30 ans dans une génération, ce qui est beaucoup. Je pense sincèrement que pour une très très grande partie des descendants des concernés, ça ne doit plus claquer très fort.

      • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

        Et la fin de la ségrégation aux USA c’était il y a moins longtemps, et tu trouves encore aux USA pour tirer dans le dos des noirs, c’est dire la considération que certains ont encore aujourd’hui pour ces population qui restent bien souvent dans des classes sociales défavorisées.

        Autant dire que certes, l’esclavage n’existe plus là bas fort heureusement, ça reste symbolique d’un combat pas totalement terminé pour autant donc a fortiori avec des plaies pas ou mal refermées.

    • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

      Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

      Sauf que je suis un homme blanc qui n'a pas subi l'esclavage, alors c'est bien plus facile.

      Toi personnellement, je suppose que non. L'afro américain d'aujourd'hui non plus d'ailleurs, l'esclavage est aboli depuis quelques temps maintenant. Mais nos ancêtres européens, dans un épisode de l'Histoire assez peu connu, ont eux aussi connu les traites.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_esclaves_de_Barbarie

      On parle environ d'un million de personnes réduite à l'esclavage. C'est évidemment moins que la traite négrière par les Européens (~11 millions) mais ca n'est clairement pas un phénomène marginal.

      Résumer l'esclavage à une question raciale comme annoncé dans le ticket python, c'est il me semble un raccourci historique un peu facile. Si j'ose la blague, c'est voir un peu la vie en noir et blanc. La réalité est toujours un peu plus complexe.

      • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2). Dernière modification le 14/09/18 à 16:03.

        esclavage est aboli depuis quelques temps maintenant

        Malheureusement pas partout. Ceci dit, changer les termes dans les docs (APIS?) ne changera pas la situation des gens qui en sont victimes, le problème est plutôt là — si on veut être efficace ne vaudrait-il pas mieux interdire d'utiliser le logiciel dans le pays X ou Y ou dans des situations d'esclavage (et on va contredire une des libertés du logiciel libre), ou encore boycotter les entreprises/associations issues de ces pays ?

        Si ces mots ont été utilisés, c'est pour refléter dans une machine/des process le sens qu'ils ont dans la vraie vie, je ne comprend pas qu'on s'en offusque et je trouve dommage de les retirer (c'est pour moi le même problème que weboob).

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Liberté d'expression vs oppression

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Le système Mamelouk a perduré jusqu’au XIXème siècle.

  • # Oppression des minorités sexuelles

    Posté par . Évalué à 10 (+19/-3). Dernière modification le 14/09/18 à 17:56.

    Il existe de nombreuses formes d'esclavage, mais celui dont il est question en informatique se réfère nettement aux pratiques sexuelles. En effet, comme dans toute bonne histoire BDSM, tout est rigoureusement codifié : le type de string , l'usage des bytes .

    Aussi, vouloir remplacer la terminologie maître/esclave s'apparente bien plus à du puritanisme liée à l'oppression de minorités se livrant à un passe-temps sain (puisque tout le monde est consentant, et ce ne sont pas les esclaves du python qui diront le contraire), qu'à une lutte pour les droits des humains.

    À l'heure où le moindre journaliste prend plaisir à parler de digital (parce qu'ils mettent les doigts n'importe où dans le numérique), il serait plus intéressant de remplacer le terme "antivirus" par "capote" afin d'allier plaisir et prévention des risques.

  • # replace "master" with "server"

    Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

    Un des patchs propose les modifications suivantes :

    Replace "master process" with "parent process"
    Replace "master option mappings" with "main option mappings"
    Replace "master pattern object" with "main pattern object"
    ssl: replace "master" with "server"

    Remplacer "master" par "server" est surprenant. Parce qu'en général, le server c'est le slave.

    • [^] # Re: replace "master" with "server"

      Posté par . Évalué à 10 (+11/-0). Dernière modification le 17/09/18 à 09:48.

      Et "parent process" est assez dur pour tous les gens qui ne peuvent pas avoir d'enfants. Sans parler de ceux qui en ont et regrettent.

  • # BD-SM

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Et dans tout ca, est-ce qu'on a toujours le droit de parler de BDSM ou c'est aussi moralement répréhensible ? :p

    Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: BD-SM

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Si c'est l'acronyme de Black Dominated by Several Males, tu vas avoir de sérieux problèmes.

  • # Il y a 15 ans

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-1).

  • # Noyau Linux

    Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

    J'ai pas cherché mais il doit en avoir une palanquée des couples master/slave ou des idées approchantes dans le code du noyau ?

    Personne n'a encore tenté le coup avec Linus Torvalds ? La réponse en retour risque d'être assez rude.

    • [^] # Re: Noyau Linux

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Pas forcément, Linus semble vouloir changer son style de communication:

      This week people in our community confronted me about my lifetime of not understanding emotions. My flippant attacks in emails have been both unprofessional and uncalled for. Especially at times when I made it personal. In my quest for a better patch, this made sense to me. I know now this was not OK and I am truly sorry.

      The above is basically a long-winded way to get to the somewhat painful personal admission that hey, I need to change some of my behavior, and I want to apologize to the people that my personal behavior hurt and possibly drove away from kernel development entirely.

      I am going to take time off and get some assistance on how to understand people’s emotions and respond appropriately.

      https://lore.kernel.org/lkml/CA+55aFy+Hv9O5citAawS+mVZO+ywCKd9NQ2wxUmGsz9ZJzqgJQ@mail.gmail.com/

      • [^] # Re: Noyau Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

        L'adoption du vocabulaire maître/esclave dans le noyau n'est pas uniquement un choix de la part des développeurs.

        Par exemple, le protocole SPI utilise la terminologie maître/esclave pour exprimer sa topologie et son fonctionnement. Et tous les documents des périphériques utilisant ce protocole utilisent cette terminologie également.

        Donc le noyau l'utilise également, ce qui simplifie le travail car le noyau et la documentation des périphériques utilisent les mêmes termes. Cela évite les confusions parfois trop nombreuses quand on utilise des termes génériques comme host/device.

        On peut après renommer, techniquement rien ne l'en empêche, mais le choix des termes s'imposent aussi par l'implémentation de ressources externes au projet. S'écarter de ces termes a un impact potentiel sur la lisibilité ou la compréhension du code.

        De façon certaine, ce n'est pas Linus qui a décidé et qui a validé l'usage de tous ces termes dans le noyau. Linus (même après son courriel d'hier) travaille sur d'autres aspects.

        • [^] # Re: Noyau Linux

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          Mon message était plus en réponse au "La réponse en retour risque d'être assez rude.", pas spécialement sur le choix du terme maître/esclave.

          Mais ce que tu dis est vrai: souvent les termes viennent de la doc’ et c‘est logique de garder les termes pour être consistent.

          • [^] # Re: Noyau Linux

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            Oui, je viens de lire un article à l'instant sur Linus et sa remise en question et passait par-là pour amender mon commentaire d'un "ou pas" mais tu m'as devancé :)

  • # Pro-vie

    Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

    On a aucun pro-vie pour s'indigner d'abort(3) ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.